banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: [TERMINE]La malédiction de la couette [PV]  (Lu 4619 fois)
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« le: Mai 12, 2015, 07:15:53 »

Nieva, une étrange créature venant d'un autre monde, où la magie est prédominante, où celle-ci façonne le monde comme l'entend, donnant naissance à des choses qui seraient à peine croyable dans notre plan terrestre. Et pourtant, cette chose existe bien. Nieva est une slime girl, c'est à dire une femme dont le corps est composé d'une sorte de gelée. Pas d'organe, pas d'os, juste de la gelée, et un cœur. Posséder un corps pareil présente des avantages, mais aussi des inconvénients. Avec toutes les possibilités qui s'offraient à elle, la petite créature décida pourtant, un jour, qu'il lui fallait du changement, du renouveau. Et ce fut pour cette raison qu'elle prit la folle décision de s'aventurer dans le plan terrestre, à ses risques et périls. L'impétueuse jeune fille ne mesurait pas la portée de son coup de tête. Et pourtant, il aurait bien fallu. Cependant, afin de survivre sur Terre, car il fallait avouer qu'une slime girl se fait très rapidement repérer … Elle trouva une solution. En effet, même si ne pas posséder de corps à proprement parler présentait des désavantages, elle possédait cependant une faculté qui lui sauva la vie ; la possession. Une faculté, parmi tant d'autres. Et, c'est à partir de là que notre histoire prend racines. Un jour, un de plus dans sa nouvelle vie Terrestre, Nieva était en quête d'un nouveau corps à voler, une nouvelle peau à revêtir. Ce fut ce soir-là que tout se déroula, une nuit, alors qu'elle repéra une fenêtre à la lumière sortante. La nuit, la pénombre cachait bien des choses et pour une créature polymorphe, se faufiler était un jeu d'enfant.

Nieva s'approcha de la petite maisonnette. Elle était dans un quartier résidentiel de moyenne classe, la nuit, alors qu'une paix et un calme semblait s'être installé en ces lieux. La lumière signifiait que les habitants de cette maison n'étaient pas couchés, ou bien alors, qu'ils dormaient la lumière allumée. Que cela ne tienne, la curiosité de l'étrange créature fut piquée à vif ! Impétueuse, téméraire, elle fit le tour de maison afin de trouver un point par lequel elle pourrait pénétrer là-dedans, et, finalement, finit par trouver la faille idéal. L'aération ! Aucun problème ne se posait pour elle dans la mesure où elle pouvait se faufiler presque partout … Et ce fut de cette manière qu'elle fit irruption dans le chaleureux pavillon. Rien à signaler en premier lieu ; la majorité des pièces étaient éteintes. Mais, d'où venait la lumière qu'elle avait vu à l'extérieur dans ce cas ? Nieva continuait à chercher, déambulant discrètement dans les conduits d’aérations, avant de finalement tomber sur l'endroit qu'elle cherchait.

La grille laissait passer une lumière, tamisée certes, mais lumière tout de même. La slime jeta un œil et pu s'apercevoir dès lors qu'un véritable trésor gisait devant ses yeux. *Hmm parfaite … Ça valait le coup. Haww ce corps m'irait à ravir !* Marmonna-t-elle pour elle-même. Une femme, allongée dans son lit, le dos posé contre la tête de celui-ci, en train de lire un livre. Une femme âgée d'au moins la quarantaine, cela se voyait. Nieva avait rarement prit possession de femme de cet âge et pourtant, l'idée la séduisait de plus en plus. Se pavaner dans le corps d'une femme de la quarantaine, mûre et encore appétissante, cela l'excitait encore plus que choisir une hôte jeune. Se pourléchant les lèvres, la slime entreprit alors de procéder dans la chambre à coucher, discrètement. Elle coula au travers la grille, sous sa forme la plus liquide, et se dirigea malicieusement vers la couche. Trop plongée dans sa lecture, l'inconnue n'avait aucun moyen de se douter de ce qui se tramait.

La créature semblait néanmoins ne pas vouloir y aller trop rapidement. Décidément à la simple vue de ce corps mûre, Nieva ressentait toute sorte d'envie toutes les plus atypiques et étranges les unes que les autres. Ce fut pour cette raison qu'elle décida de ne pas directement forcer la possession. Non. Elle allait jouer un peu avant, même si elle risquait de se brûler, comme on dit. Son corps gélifié rampa au sol pour finalement arriver au pieds du lit, devant. Le plan était simple ; se faufiler sous cette douce et moelleuse couette et … Faire la grande surprise. Nieva ne comptait pas la posséder de suite, elle voulait s'amuser avant. Même si elle allait se débattre voracement contre cette inconnue. Et, sans plus tarder, la créature démarra les jeux. Sous cette épaisse couette, la slime rampait contre les jambes de la femme, les engloutissant dans son corps gélifiée au fur et à mesure. Nul doute que, à présent, sa présence était remarquée. Elle continuait d'avancer tout en absorbant ces jambes, jusqu'au moment où la couette se leva brutalement.

"Coucou madame !" Déclara Nieva, qui profita de l'effet de surprise pour bondir en étendant son corps. Tout son thorax alla se ficher contre celui de l'inconnue, ses seins gobant les siens, son ventre rentrant dans le siens. Irrespectueuse et abrupte, la slime osa donner un franc baiser à la dame, avant de sourire malicieusement. "Tu es à moiii, maintenant !!!" Lança-t-elle en ricanant.
« Dernière édition: Janvier 30, 2016, 02:39:53 par Vanessa White » Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #1 le: Mai 15, 2015, 01:35:03 »

*Allons, détends-toi, elle va bien…*

C’était le leitmotiv que Lindsay Stuart se répétait dans sa tête depuis que Minuit était passé, et que sa grande-fille, Kelly, n’était toujours pas rentrée. Maintenant que Kelly grandissait, elle devenait une source quotidienne de problèmes. Lindsay était convaincue que Kelly avait une romance qu’elle lui cachait, et, très sincèrement, elle espérait que sa fille se protègerait bien… Qu’elle ne fasse pas les mêmes erreurs qu’elle. Oh, Kelly n’était pas une erreur, mais Lindsay l’avait eu trop jeune, avec un père qui, en apprenant qu’il avait mis en cloque une étudiante de la fac’, avait choisi de changer de fac’ dès l’an prochain, sans jamais lui donner la moindre nouvelle. Les hommes et leur courage légendaire… Fort heureusement, Lindsay avait fini par goûter aux joies du mariage avec Richard, et par obtenir une autre fille, Deborah. Âgée maintenant de quinze ans, la jeune lycéenne était actuellement en train de dormir dans sa chambre. Elle était fan de Justin Bieber, de Britney Spears, n’aimait pas les jeux vidéos… Bref, une fille adorable, qui passait ses soirées sur son portable ou sur Facebook. Lindsay la soupçonnait de s’intéresser aux garçons de sa classe, et, à chaque fois qu’elle essayait de se renseigner, Deborah protestait, en lui disant qu’elle était « inquisitrice », ce que Lindsay respectait. Si elle-même n’avait pas eu comme parents une mère surprotectrice, elle n’aurait pas commis l’erreur de s’envoyer en l’air avec Patrick, et de finir engrossée hors-mariage. On aurait pu croire que, au 21ème siècle, ce genre de choses passaient, mais les Etats-Unis avaient encore leur lot de puritains, et ses parents en avaient fait partie. Fort heureusement, Lindsay était une battante, et elle avait réussi à obtenir son diplôme. Kelly avait grandi les premières années avec elle et un solide cercle d’amies. Elle n’avait jamais manqué d’amour, et elle était partie pour faire des études de droit. Actuellement en première année à l’université, elle était une élève talentueuse, et elle avait bien le droit de sortir un peu… Mais Lindsay restait tout de même un peu inquiète. Sortir la nuit pour une fille, ce n’était jamais prudent, surtout quand elles commençaient à sortir du nid familial.

Entre les mains, Lindsay lisait un Connelly. Elle soupçonnait que c’était cette lecture qui avait fini par passionner Kelly pour le droit. Elle aimait bien les aventures de Mickey Haller, cet avocat de la défense qui avait comme bureau sa voiture, et qui était un excellent avocat, se lançant dans des affaires rocambolesques avec de multiples rebondissements. S’il y avait bien une chose que Lindsay aimait, c’était bien la littérature. Elle avait même écrit quelques livres, et était, de fait, rédactrice au New York Times. Un boulot qui lui rapportait suffisamment d’argent pour rembourser le crédit immobilier qu’elle avait consenti pour obtenir cette maison, et ce d’autant plus que Richard versait une pension alimentaire pour Deborah.

*Mais lui ne s’inquiète pas pour Kelly. En ce moment, je suis sûre qu’il doit ronfler comme un cochon…*

Richard était un agent immobilier, et, quand il s’était avéré qu’il la trompait avec ses clientes, Lindsay avait demandé le divorce. Dégoûtée des hommes, elle continuait à traîner sur les sites de rencontre en ligne, et sa veillée était ainsi régulièrement dérangée par des SMS qu’elle recevait de la part d’un type qu’elle avait trouvé ainsi. Elle tournait ainsi sa tête vers la table de chevet, récupérant le téléphone portable. Elle continuait ensuite à lire, tournant les pages.. Quand la chose attaqua.

Lindsay ne comprit rien à ce qui lui arriva. Elle sentit une sorte de gelée froide et collante rouler sur ses jambes, puis remonter le long de son corps. Son hurlement mourut dans sa gorge et dans sa bouche quand, comme par enchantement, une felle noire avec de gros seins alla l’embrasser, plaquant son corps contre le lit.

*Mais que… ?!*

Des lèvres se retrouvèrent plaquées contre les seines, et Lindsay se débattit alors.

« Hnnn-hunnnn !! »

Ce n’était pas un gémissement de plaisir, mais bien de peur. Ses mains se débattaient, cherchant à repousser la femme, qui rigola alors. Lindsay la gifla sèchement, la griffant au passage.

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAA !! hurla-t-elle. AU SECOURS !! LÂCHEZ-MOI !! PUTAIN-MAIS-VOUS-ÊTES-QUI-AU-SECOURS-HAAAAAAAAAAAAAAA… !! »

Fort heureusement pour la mystérieuse visiteuse, Deborah avait un baladeur sur sa tête, et était plongée dans la discographie de Coldplay.

Autant dire qu’elles avaient le temps !
« Dernière édition: Mai 15, 2015, 02:07:23 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #2 le: Mai 15, 2015, 06:27:48 »

Comme Nieva aurait le prévoir, l'humaine ne se laissa pas faire. Complètement prise par surprise, celle-ci poussa un grand cri et s'esclaffa, tout en ayant même asséner une violente gifle à la créature. Cette dernière riait fortement, tellement ce genre de situation l'amusait. Elle était comme une gamine, à rire de tout, même si cela était loin d'être le cas pour la pauvre femme. Sa claque n'eut pour effet que de transpercer le visage gélifiée de Nieva, qui éprouva une certaine douleur malgré tout, sans pour autant la toucher directement. "Hey ça fait mal ça !" Déclara-t-elle ainsi. Mais il allait falloir plus qu'une simple gifle pour la dissuader de s'emparer de ce corps. Décidément, plus elle se débattait, plus son envie et sa hargne qu'elle ressentait à prendre possession de son être grandissait. Elle se voyait déjà dans la peau de cette mère, vivre ne serai-ce que pour un moment sa vie. L'idée l'enjouait tellement qu'elle souriait et riait à tout va. "Hihi, ce n'est pas la peine de crier ma chérie, personne ne t'entendraaa !" Ricanait-elle ensuite. De plus, comme pour l'empêcher de parler, elle eut comme brillante idée de la submerger de sa propre substance, en enfonçant sa main dans sa bouche. Du coté de l'humaine, elle devait sans doute avoir l'impression d'avoir la bouche pleine à craquer de gelée … Ayant d'ailleurs une saveur pêche.

Nieva n'en était qu'au début. Un sourire mélangeant candeur et malice se dessina sur ses lèvres. Sans prévenir, elle décida de mouvoir un peu son corps pour se mettre plus à l'aise. De ce fait, alors qu'elle avait jusqu'à présent tout le bas de son corps mêlé aux jambes de sa victime, elle déplaça ceci pour faufiler toute cette partie de son corps en-dessous les vêtements de l'humaine. Concrètement, Il n'y avait plus que le torse de Nieva qui était visible, le reste étant littéralement niché sous la culotte de l'heureuse élue, faisant presque craquer celle-ci. Une grande bosse s'était formée à cet endroit, comme si elle avait mit un oreiller sous son pantalon. Et ce n'était pas pour rien que la slime girl s'était mise en tête de réfugier la moitié de son corps sous les sous-vêtements de l'humaine … En effet, petit à petit, elle se propageaient tout autour de sa taille, l'enveloppant dans son propre corps de gelée. Et, pour parfaire le tout, Nieva n'hésita pas un seul instant à s'introduire plus en profondeur.

"Hm-hm, tu vas adorer ça mon petit cœur !" Lança-t-elle alors qu'elle osa introduire un peu de son propre corps dans l'intimité de la femme. Elle ne voulait pas complètement la remplir, mais juste un peu pour lui faire perdre les pédales. Mais, elle n'en oublia pas pour autant le reste ; délaissant son visage, elle continua de la submerger de gelée dans sa bouche tout en descendant sa tête pour aller chercher l'un de ses seins. Nieva n'y allait pas par quatre chemin, même si l'approche semblait très voir trop directe. De toutes les façons l'issue était connue ; elle allait s'emparer de son corps et de son esprit d'ici peu. Bientôt, cette femme et Nieva n'allaient faire plus qu'une ! Au grand bonheur de la slime girl. Littéralement surcharger en gelée au niveau de sa bouche, et de sa féminité, la pauvre humaine allait devoir subir les envies de la créature vis-à-vis de sa poitrine. Poussant un gloussement enfantin, la femme de gelée faufila le reste de son corps en-dessous les vêtements de l'inconnue, se frottant à même sa peau, créant à nouveau une bosse à la surface de son haut. N'étant à présent plus qu'une masse agglutinée sur son bas-ventre et sur ses seins, Nieva posa ses lèvres sur l'un de ses tétons et, impétueusement, commença à balbutier sa langue dessus.

La créature était donc présente sur deux fronts en même temps. Elle s'occupait à la fois de la timide intimité de l'humaine, et de ses généreux seins. Ronronnant, Nieva titiller son téton, tirant dessus parfois, mais tentant le mieux que possible de l'aspirer en elle, comme si elle essayait de téter. Son corps liquide se propageait, et à présent, c'était le bas-ventre, le bassin et la poitrine de l'humaine qui étaient complètement immergés, devant comme derrière, dans le corps de Nieva. Cette dernière ne se souciait guère de ce qui pouvait advenir … Tant que son plaisir était satisfait, comme il l'était à ce moment.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #3 le: Mai 16, 2015, 01:52:46 »

C’était comme si son esprit venait de se déconnecter, laissant place à des hurlements à répétition, et ininterrompus. Les yeux écarquillés par la terreur, Lindsay sentit ses hurlements mourir quand une espèce de gelée s’enfonça dans ses lèvres.

« Gnnnnnnnnnnnnnnnn… !! »

Elle ne pouvait rien dire de plus, et gesticula sur son lit, essayant vainement de se débattre, en vain. Que se passait-il ? Elle n’y comprenait rien, et la panique venait de s’emparer de son cerveau, l’empêchant de réfléchir, de se concentrer, de se calmer. Elle n’avait même pas pris conscience que sa gifle s’était enfoncée dans la chair de cette femme, et sentit quelque chose remuer autour de ses cuisses, sous ses vêtements, étirant ces derniers, avant qu’une espèce de gelée ne se mette à la pénétrer. Dans son esprit confus, un mot ne tarda pas à émerger pour décrire cette sensation… Un blob. Comme dans ces vieux films d’épouvante qu’elle regardait à une époque que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, celle des drive-ins, ces cinémas en plein air qu’on regardait dans des voitures sur un parking, et qui étaient souvent de merveilleux prétextes pour s’envoyer en l’air.

Lindsay se tortillait dans son lit, en sentant un contact froid et gélatineux la recouvrir. Elle pleurait en couinant, remuant en vain les bras. Ses ongles s’enfonçaient dans cette espèce de texture qui s’enfonçait sous ses vêtements, le visage noirâtre de la joueuse personne disparaissant. Elle sentit une langue à hauteur de ses seins, et gémit à nouveau, remuant sur place. Ses ongles s’enfonçaient dans de la gelée, et elle n’arrivait tout simplement pas à s’expliquer rationnellement ce qui se passait. Rien ne filait hors de son esprit, si ce n’est l’incompréhension, la panique, et la peur… Mais que se passait-il donc ?! C’était à n’y rien comprendre !

*Folle, je deviens folle !!*

Elle tira sur le bout de gelée, et sentit ses vêtements se déchirer sous la pression. Une créature était en train de la violer, et, dans son délire, Lindsay en vint à se dire qu’il devait s’agir d’un alien. C’était stupide, mais elle ne voyait pas comment l’expliquer autrement. La femme continuait donc à se débattre, tandis que, progressivement, la gelée la recouvrait. Confuse et perturbée, elle ne savait plus où donner de la tête, et, dans sa tête, elle était en train de faire une prière, continuant à pleurer… Et son corps, lui, commençait à la trahir, avec des ondulations de plaisir qui s’échappaient, durcissant ses tétons, la faisant frissonner… Plaisir et peur se mélangeaient en même temps, et la pauvre femme ne savait plus quoi faire, à part gémir, encore et encore…

…En espérant que tout cela ne soit qu’un mauvais rêve.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #4 le: Mai 16, 2015, 07:40:12 »

Nieva avant tant de choses à lui faire, à cette pauvre humaine. Mais elle s'impatienter énormément à prendre définitivement possession d'elle. Ou plus précisément, fusionner avec. Car son intention n'était pas de bêtement s'approprier ce corps. Nieva souhaitait faire tout autre chose. Son plan était de l'assimiler, de la changer. Elle allait devoir pour cela faire preuve de beaucoup de patience, car le processus était fastidieux. Il fallait qu'elle soit présente partout en elle, qu'elle ne fasse physiquement plus qu'une avec. Autant de l'extérieur, que de l'intérieur. En vérité, l'humaine était vouée à se transformer à son tour en slime girl, en devenant Nieva. Les deux femmes allaient fusionner, et donner naissance à une Nieva qui prendraient les traits de l'humaine, sous une forme gélifiée. Bien sur, en assimilant son corps elle avait aussi le choix de simplement revenir à son apparence d'origine, ou bien de mixer ses traits avec ceux de l'humaine. Mais le résultat final allait être que Nieva et la victime n'allaient former plus qu'une seule entité, sous forme de slime. Il fallait la changer, même de l'intérieur afin de rendre tout cela possible. Et ce fut pour cette raison que Nieva décida de passer à la vitesse supérieure.

Déjà présente entre ses cuisses et sur ses seins et même dans sa bouche, la créature riait, s'amusait de cette situation. Mais alors qu'elle semblait pour le moment que la titiller, elle se mit progressivement à la pénétrer pour de bon. Pas comme on l'entend, non. Elle commença à entrer dans son corps, lentement, forçant ses paroi intimes pour le bas de son corps. Elle continuait de lui taquiner ses tétons durcit, tandis qu'elle commençait également à pénétrer à l'intérieur par sa bouche. Ce n'était qu'une question de quelques minutes avant que Nieva n'entre complètement à l'intérieur de la femme, qui couinait de peur et de plaisir. Car si elle était terrifiée, son corps réagissait de manière purement physique. La particularité de Nieva était qu'elle était capable de stimuler chaque nerf sensitif, provoquant alors une irréfutable sensation de plaisir. Et cela allait drastiquement s'empirer une fois que la slime serait à l'intérieur de l'humaine.

Ses seins étaient comme de délicieuses sucreries à laquelle elle devenait accro. Mais, alors qu'elle continuait de les suçoter, elle sentait qu'elle était bientôt apte à pénétrer pleinement dans son corps. Ce n'était que la première phase de la transformation/possession. Son corps liquide scinda en deux, puisqu'elle entrait par deux voix différentes. Mais une fois à destination, elle allait se reformer. L'instant arriva finalement. "Chaud devant ! J'arrive !!!" S'exclama-t-elle au moment où sa tête se plaça devant celle de l'humaine, et qu'elle fusa subitement dans sa bouche, filant dans sa gorge, achevant l’immersion totale dans son corps. De par le fait que Nieva s'était introduite par sa féminité, cela ne fut guère étonnant que pendant quelques minutes, le temps de faire son travail, le temple sacré de l'humaine fut aussi remplie que si elle portait la vie. En fait, pour les quelques minutes qui allaient suivre, son ventre était aussi rond que celui d'une femme enceinte.

L'opération à venir était complexe. Nieva était à présent dans le corps de l'humaine. Elle devait la transformer de l'intérieur, avant de le faire pour l'extérieur. Parmi les facultés dont elle disposait était l'assimilation de matière organique. C'était en quelques sortes son moyen de se nourrir. En d'autres termes, elle allait consommer sa victime de l'intérieur, et pour éviter qu'elle ne meurt, la transformation en slime allait se faire parallèlement. Plus elle allait se transformer en slime, plus son ventre allait petit à petit retrouver une taille normale. Nieva se propagea partout dans son être ; des poumons jusqu'aux pieds, tout en la consumant. Ses os, ses organes et tout ce qui se trouva sur son passage fut absorbé, remplaçant le tout par la substance constituant son corps, cette sorte de gelée produite par l'absorption de tout ces organes. Les minutes s'écoulèrent, et bientôt, tout le corps de l'humaine en son intérieur fut constitué de cette étrange gelée. Elle n'avait d'humaine plus que l'enveloppe externe. "Il est l'heure !!!" S'exclama-t-elle, alors que le final du process approcha. Elle avait tout transformé, sauf une chose ; son cerveau. Se mouvant à l'intérieur de son corps, Nieva fusa en ligne droite vers sa boite crânienne où, en forçant, elle pu y introduire sa propre tête de gelée, consumant tout sur ton passage.

Cependant le processus était douloureux autant pour l'une que pour l'autre à ce moment, car … La fusion intervenait maintenant. "HNNNIAAAAA !!!" Criait Nieva, alors que son esprit était en train de se mêler à celui de l'humaine. En absorbant son cerveau, c'était le moment où la slime et l'humaine n'allait plus faire qu'une définitivement. Des changements physiques apparaissaient, mais aussi mentaux. Leur esprit s'unirent, et pendant un moment, ce fut le blanc total. Langue pendouillante, Lindsay changeait. Ses souvenirs se mélangeait à ceux de Nieva. Sa personnalité, sa personne se retrouvait amalgamée à celle de la slime. Quant aux changements physiques, les cheveux de Lindsay virèrent au noir et ses formes en général prirent un peu plus en volume. Ses mains tremblèrent, ses yeux se révulsaient … Et puis, plus rien. Le silence. Le regard vide, il retrouva couleur au bout d'un moment.

Elle leva ses mains, les regardant. Un sourire aux lèvres, elle toucha son visage. "Hmmm … Lindsay … " Susurra-t-elle, la possession ayant définitivement réussie.
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #5 le: Mai 17, 2015, 01:25:46 »

La pauvre Lindsay était totalement médusée, disloquée et brisée, et, quand la slime girl rentra dans son corps, elle n’avait plus conscience de rien. Fugacement, elle pensait à ses filles, en se disant que mourir ici serait vraiment horrible, car elles devraient retourner chez Richard, cet abruti qui avait été incapable de leur témoigner le moindre amour… Elle sentit cette créature rentrer en elle, écarquillant ses lèvres, la faisant pleurer. Son ventre se mit à gonfler, et, bientôt, elle ne fut même plus incapable de cligner les yeux. Elle ne souffrait même pas, car son corps était comme totalement anesthésié… Mais elle sentait des choses en elle, son ventre gonflant, lui rappelant quand elle avait été enceinte. Elle avait le sentiment d’être à quelques heures de l’accouchement, quand elle était si grosse qu’elle ne pouvait même plus marcher. Ce gros tas de gelée, immense et horrible, s’était insinué dans tout son corps, remuant en elle, dans ses organes. La panique devint une terreur absolue, et Lindsay ne pensait même plus à rien, s’attendant à un remake d’Alien, avec un monstre qui jaillirait de sa cage thoracique en hurlant, comme une parodie grotesque et cruelle de la naissance. Elle remuait faiblement, et sentait tout son corps se transformer.

*Que se passe-t-il ?*

Incompréhension, terreur… Elle sentait son corps évoluer, puis la slime girl arriva à hauteur de son cerveau… Et la douleur explosa pendant quelques secondes. Lindsay pensait sincèrement avoir atteint le paroxysme de la douleur quand elle avait accouché de Deborah. Le bébé avait été gros, et il avait fallu pratiquer une césarienne. Malgré l’anesthésie, la douleur avait éclaté en elle, horrible, insoutenable, la poursuivant encore dans ses cauchemars. Mais là… Ce fut une douleur bien terrifiante qui explosa, dans un hurlement terrifiant, qui lui brisa les cordes vocales.

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA… !!! »

Elle s’affala ensuite sur le lit, les yeux révulsés, de la bave sortant de ses lèvres, en voyant des images défiler dans sa tête… Nieva… La slime girl… Une sorte de symbiote… Un autre monde… Une planète différente de la Terre, où la magie était omniprésente… Les informations défilèrent dans sn esprit, alors que, peu à peu, son corps se recomposait. Ses seins grossirent un peu, ses formes s’arrondirent.. Un corps fait de gelée, dont le but était de « s’accoupler » avec des hôtes en fusionnant avec eux, en rentrant dans leur organisme, et en les remodelant intégralement… La couleur des cheveux de Lindsay ferma, et ses yeux, d’un blanc laiteux, revinrent ensuite à eux… Comme une renaissance, comme un second cycle qui venait de commencer.

Lindsay sentit sa main caresser son visage… Mais s’appelait-elle encore Lindsay en ce moment ? Elle avait vu qu’une possession était différente, qu’aucune possession n’était similaire à une autre. Elle entendit une voix, une voix qui n’était pas la sienne, tout en l’étant, des pensées inconnues et pourtant familières… Elle écarta la couverture et se redressa, puis s’observa face à un miroir. Des cheveux noirs. Des seins plus généreux…

« Maman… ? »

Surprise, Lindsay tourna la tête. Deborah avait entendu sa mère hurler, et, instantanément, elle retrouva sa pigmentation blonde. Elle était toutefois nue, et Deborah ouvrait la porte, inquiète. Elle se concentra alors… Et une nuisette la recouvrit. Deborah arriva, le bout de sa tête pointant, avec son ours en peluche.

« Oui, ma puce ?
 -  Je… Est-ce que tu vas bien ? »

Lindsay sourit, et se pencha vers elle, puis l’embrassa sur le front, en la serrant contre elle, notamment en calant sa tête contre ses seins.

« Bien sûr… Pourquoi irais-je mal ?
 -  Ben… Euh… Je t’ai entendu hurler, et… Enfin, voilà…
 -  Tu as dû faire un mauvais rêve, mon ange… Ta Maman va très bien… Et elle aimerait beaucoup que tu ailles te coucher, d’accord ? »

Deborah la regarda, essayant de se dire si elle avait vraiment rêvé ce cri, tout en étant sûre de l’avoir entendu… Mais bon, quand on avait de la musique dans les oreilles, on s’imaginait parfois des choses. Lindsay l’embrassa alors sur la joue (près des lèvres), et lui sourit.

« Allez, mauvaise graine, file vite au lit ! »

Elle lui pinça affectueusement le nez, et Deborah se mit à glousser.

« Oui, Maman ! »

Semblant rassurée, Deborah s’écarta. Lindsay se redressa alors, puis referma la porte… Ses cheveux redevinrent alors noirs, et la nuisette disparut. Elle retourna alors devant le miroir, et continua à s’inspecter.

« Hum… »

Elle laissa planer quelques seconds, puis se concentra à nouveau… Et un justaucorps moulant en latex recouvrit alors son corps, s’arrêtant à hauteur de ses seins, tandis que son visage changeait également. Lindsay laissa place au visage de Nieva, mais c’était toujours elle.

« Incroyable… »

La fusion avait parfaitement réussi, et Lindsay retrouva ensuite son apparence normale, palpant son corps, découvrant de nouvelles sensations.

« Si je le pouvais… Je me ferais l’amour à moi-même… »

Elle gloussa alors, prise d’un frisson de bonheur sincère et intense.

Un frisson qu’elle peinait à s’expliquer, mais qui était pourtant bel et bien là.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #6 le: Mai 17, 2015, 05:36:48 »

Lindsay s'admirait dans le miroir, passant sa main dans sa nouvelle, et belle, chevelure noire. Elle avait fait apparaître un juste au corps moulant, se régalant les yeux ainsi. La fusion avait incroyablement bien prise, et dorénavant, Nieva et Lindsay ne formait plus qu'une seule et même personne. Pour ses besoins, la slime girl décida de garder complètement l'apparence de l'humaine, se mettant ainsi totalement dans sa peau. Cependant, elle était si excitée et heureuse de posséder un tel corps, qu'elle gloussa instinctivement. Elle se retourna, courbant ses hanches, posant une mains ses sur fesses pour les jauger. Le miroirs était un excellent partenaire à ce moment et, tel que le préconisait son rituel, Lindsay allait désormais passer au peigne fin son nouveau corps. Elle admirait ses cuisses fermes, sa belle peau et surtout son visage. Un sourire se dessina dessus, alors qu'elle commença réellement à apprécier sa nouvelle vie. Cependant, alors qu'elle s'observait, elle remarqua grâce au reflet un élément qui la fit presque perdre la tête ; une armoire. Tournant sa tête, des étoiles pouvaient très bien se trouver dans ses yeux que l'on comprendrait parfaitement pourquoi. Nieva adorait faire une séance essayage avec ses nouveaux corps, afin de s'admirer, et de trouver ce qui lui allait le plus. Tant de terme de beauté, que de sex-appeal.

"Voyons voir ce qu'on a là !" Dit-elle à elle-même en accourant près de l'armoire, qu'elle ouvrit. Le moins que l'on pouvait dire était qu'il y avait du choix ! Robes, chemises, jupes, pantalons, pulls, bref il y avait absolument de tout ! La femme ouvrit les nombreux tiroirs et pu y trouver toute une panoplie de sous-vêtements, allant de la simple culotte … Au string en dentelle. Aussi excitée qu'une gamine, Lindsay s'empressa de sortir tout un tas de vêtements et sous-vêtements et de les déposer sur le lit, pour faire un essayage. Toute heureuse, elle dématérialisa son juste au corps, dévoilant ainsi sa nudité. Pourquoi se donnait-elle tant de mal à vouloir essayer ces affaires, alors qu'elle pourrait les matérialiser ? Car tout ce qu'elle n'avait pas déjà vu ou mit, elle ne pouvait pas les créer. C'était aussi simple que cela. En essayant tout ces nouveaux vêtements, elle allait agrandir sa base de données, en quelques sortes. Heureuse comme jamais, Lindsay s'empressa alors de commencer sa petite séance et composa alors plusieurs tenues. Chemisier et jupe longue, qu'elle trouva incroyablement sexy, mais pas vraiment dans le contexte. Ou bien encore petit pull blanc et leggings, qu'elle trouva tout aussi séduisant. Elle essaya plein de combinaisons différentes, se faisant plaisir.

Mais, en fin de compte, même si beaucoup de style lui avait plu, il lui fallait pour ce soir quelque chose de plus … Agressif, plus badgirl. Elle songea un moment, puis se rendit compte son juste au corps qu'elle avait matérialisé tout à l'heure était le plus parlant. Lindsay s'observa à nouveau dans sa tenue fétiche,  caressant ses formes moulées.  "Là, c'est parfait !" Dit-elle. Elle se saisit d'une paire de lunettes, et les essaya, pour en tomber littéralement sous le charme. Une vraie femme fatale dans cet accoutrement, qu'elle comptait bien pavaner dehors, ce soir même ! Elle avait déjà une idée très clair en tête de où elle allait aller … Mais, alors qu'elle se regarda, un détail la frustrait un peu. Son pantalon moulant était certes très flatteur, mais en regardant son fessier, elle remarqua que celui-ci n'était pas assez garni, à son goût. Esquissant une moue, Lindsay ferma les yeux et se concentra à nouveau. Elle pu sentir son pantalon tirer vers l'arrière, se serrer contre son corps, jusqu'à ce qu'il soit aussi tendue qu'un élastique. Lindsay venait de remodeler ses fesses en les faisant grossir, tout en fermeté et en formes. "Là, c'est mieux !" Conclu-t-elle.

Mais, une idée la traversa à nouveau. Si elle était à présent parfaite, un petit quelque chose pouvait aisément s'ajouter. Un détail accessoire, mais qui fit pousser un sourire fort bien malicieux à la slime. Elle déplaça sa main au niveau de son bas-ventre, caressant son entrejambe dans un premier temps. "Hmm … Pourquoi pas …" Dit-elle avant de passer à l'acte. Elle se concentra à nouveau, puis au bout de quelques instants, pu sentir son pantalon tirer à nouveau. Celui-ci était extrêmement tendu, comme s'il était prêt à craquer ! Sauf qu'il tira vers l'avant, au niveau de son entrejambe. Une bosse poussa, timidement d'abord, avant d'être clairement visible à la lumière. On distinguait très nettement deux testicules et une verge … Ce qui voulait dire que Lindsay venait de renoncer à sa féminité génitale pour la remplacer par un imposant et, comprimé, service trois-pièces. La bosse qui déformait son pantalon était absurdement visible, et était tellement moulée qu'on distinguée les formes. Autrement dit, si à la lumière quelqu'un la voyait, il ne pourrait pas se tromper sur cette bosse qui laissait nettement transparaître ses bourses, et sa queue. "Enfin prête …" Conclu-t-elle en se saisissant des lunettes, et les enfilant …
« Dernière édition: Mai 21, 2015, 10:42:59 par Vanessa White » Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #7 le: Mai 19, 2015, 01:02:40 »

Lindsay savait où se rendre pour retrouver sa fille... Dans cette ville, la seule boîte de nuit qui valait vraiment le coup, c’était le Moon Night, une boîte de nuit faite dans un ancien entrepôt, en bordure de la ville. Trois parkings entouraient l’entrepôt, et, quand on approchait, on pouvait voir d’immenses projecteurs danser dans le ciel, annonçant l’ambiance à l’intérieur... Une ambiance survoltée et surchauffée, sur fond de lumières stroboscopiques hypnotiques, et de musiques techno assourdissantes, un endroit où l’alcool et la drogue se mélangeaient dans les mêmes verres, où on s’envoyait en l’air dans les toilettes. Un endroit sous la coupe réglée de la famille DeMoore, qui faisait office de mafia locale. Les DeMoore étaient des gens qui avaient fondé cette ville, à l’époque de la Grande Ruée vers l’Or, de la « Frontière ». Des colons venus d’Irlande qui avaient bâti une ville ici, près d’une vallée avec d’anciennes tribus indiennes, que les colons avaient chassé et dépouillé. Les DeMoore étaient toujours là. Ils étaient généralement élus Maire de la ville, ou parfois même Gouverneur de la province. Le Moon Night était dirigé par l’un des membres de la famille, Knight DeMoore, quelqu’un qui, malgré son nom, n’avait rien de chevaleresque. Il se rendait fréquemment à New York pour discuter avec les grandes familles américaines. C’était un toxico’ et un dealer, ainsi qu’un violeur patenté, qui avait la main sur la boîte de nuit, le trafic de stupéfiants, et la prostitution. Knight se tenait dans son bureau en ce moment, sniffant des lignes de coke en contemplant tout l’oseille qu’il se faisait en voyant des jolis culs se tortiller sur la piste de danse, depuis ses vitres insonorisées.

Kelly se trouvait dans la mêlée depuis plusieurs heures, en compagnie de Sabrina, que Lindsay connaissait bien. Sabrina était l’inséparable amie d’enfance de Kelly. Deux belles filles, magnifiques. Des portraits crachés pour les WASP. Elle savaient décidé de faire droit ensemble, rêvant d’ouvrir leurs cabinets d’avocats ensemble, où elles pourraient défendre les femmes battues, les mères trompées, et militer pour le droit à l’avortement. Sabrina était une superbe créature, Lindsay le reconnaissait, et Kelly, même si elle était plus grande qu’elle, avait tendance à la suivre quand il le fallait.

Elles étaient en compagnie d’un homme, Peter Loveday. Les Loveday étaient les petits chiens des DeMoore, et Peter, avec ses airs de blond ténébreux, attirait toutes les filles. Il avait suivi de faire des études commerciales, afin de devenir trader, ou banquier. Il flirtait avec Kelly et Sabrina quand le trio sortit dehors, en gloussant comme des idiotes.

« Woow, sérieux les filles, vous dansez comme des folles !
 -  Tu entends, Kelly ? Il dit qu’on est fooooolles !
 -  Foooolllee... Foooolle et bonne-à-enfeeeeeeeeeeeeermer !!! »

Sa petite Kelly était bourrée... Et, sans pouvoir se l’expliquer, Lindsay en ressentit une profonde rage. Nieva lui avait pris son humanité, mais elle n’avait pas pu tout lui ôter... Et sûrement pas son amour pour ses filles. Au contraire, la présence de Nieva avait amplifié les sentiments de Lindsay à leur égard. Ses beaux bébés... En sortant, elle s’était assurée que Deborah dormait, et, fort heureusement, son beau petit ange dormait comme le plus beau des bébés... Kelly, en revanche... Elle était dans un minishort moulant avec des bas-résilles lumineux... Une véritable tenue de prostituée, et Lindsay voyait bien la manière dont Peter la regardait.

Elles continuaient à rire et à marcher sur le parking, en se rapprochant de la voiture de Peter. Ils étaient tous les trois ivres, et Peter proposa à Kelly de la raccompagner chez elle... En faisant un détour par sa maison. Une horrible famille d’escrocs, de truands, de menteurs... Les Loveday détenaient l’armurerie de la ville, le Gun’N’Store local. Tous les chasseurs venaient y acheter leurs carabines. Lindsay le savait, car son abruti d’ex-mari (dont il faudra qu’elle s’occupe) y avait acheté une carabine pour chasser le Dimanche avec ses amis dans la grande forêt. Les Loveday avaient toujours été les porte-flingues des DeMoore. Ils avaient chassé les Indiens il y a des siècles, et avaient été versés dans l’esclavage et la fraude fiscale. Ils avaient eu avec eux des banquiers et autres hommes d’affaires se chargeant de blanchir l’argent des DeMoore. En un sens, Lindsay ne faisait que remplir l’ordre naturel des choses.

Kelly monta dans la voiture de Peter, en compagnie de Sabrina, et le trio roula vers la maison de Peter. Lindsay les suivit. La maison se trouvait dans le centre-ville, avec l’armurerie locale. Peter, toutefois, déposa Kelly à proximité, ayant visiblement senti que les choses seraient plus simples avec Sabrina, et le duo rentra dans leur maison. Lindsay hésita un peu sur la marche à suivre en voyant sa fille remonter le long du trottoir.

*Je pourrais la laisser ainsi... Mais je connais les hommes. Peter recommencera. Et puis... Il peut y avoir des bijoux intéressants pour moi dans cette armurerie... Et je me dois bien de tester mes nouveaux attributs...*

Sous son pantalon moulant, sa verge pointait, trahissant une féroce érection.

Oui, Maman allait s’occuper de tout...
« Dernière édition: Mai 23, 2015, 02:31:45 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #8 le: Mai 23, 2015, 02:52:43 »

Peter, lui ? Comment sa fille pouvait être tombée si bas … Décidément, Maman allait devoir s'occuper de tout cela sérieusement ! Et elle comptait s'y prendre dès cet instant. Les minutes qui allaient suivre s’annoncèrent très intenses, dans deux sens bien distinct. Le destin du jeune homme était clair et simple ; finir en charpies ! Aucun chiens constituant ce clan de rapaces des Loveday n'avaient le droit de toucher à l'une de ses deux chéries, et aux amies de celles-ci. Et puis, cela allait lui donner une bonne occasion de mettre à profit ses nouvelles capacités. Lindsay se sentait de plus en plus confiante et heureuse vis-à-vis de ce qu'elle était devenue. Elle ne regretta en aucun point avoir prit possession de cette femme et de s'être unie avec elle. La fusion avait si bien marché … C'était à peine croyable. Elle n'avait d'ailleurs eut aucun mal à modifier son corps, que ce soit pour lui changer la couleur de ses cheveux, la taille de son cul et de sa poitrine, ou bien encore, pour lui faire pousser un puissant et juteux packaging masculin. Celui-ci commençait d'ailleurs sérieusement à tirer dans son pantalon moulant. Sa verge pointait avec hargne, déformant grandement la surface de son vêtement, créant une féroce bosse. Plus de temps à perdre, elle avait du Loveday à déchiqueter et … Une Sabrina à réconforter.

Elle allait user de ses nouvelles capacités morphologiques. Son corps, même si à l'extérieur paraissait de chair et d'os, n'était en réalité qu'un slime. Lindsay s'était faite transformée depuis l'intérieur et avait donc hérité de la capacité à modeler son corps comme elle l'entendait. C'était d'ailleurs grâce à ça qu'elle avait pu changer son sexe et ses formes. Elle regardait la maison de loin, ayant suivi le trio, mais remarqua quelque chose. L'armurerie locale était au rez-de-chaussée, fermée certes, mais accessible tout de même. Une idée germa dans sa tête. Elle n'allait pas régler le compte de ce cher Peter à mains nues. Elle le pourrait désormais, mais ça serait se salir pour rien … Surtout quand on avait toute une réserve d'arme à coté. L'air de rien, Lindsay marchait comme une simple passante à coté de la vitrine. Elle releva ses lunettes et pu apercevoir plusieurs armes. Le moins que l'on pouvait dire était qu'il y avait du choix. Armes à feu, automatiques, semi-automatiques, létales, etc. Mais, ce qui attira définitivement son attention était une arme un peu moins conventionnelle … Un sabre.

(Ça fera l'affaire.) Pensa-t-elle. Prendre cette arme allait être un jeu d'enfant. Car ce n'était pas une armurerie simple, elle était au RDC d'une habitation, celle de Peter. Et celui-ci venait d'en ouvrir la porte pour faire entrer sa prochaine victime. Cela faisait grincer Lindsay ses dents. Mais plus pour longtemps … Le temps des règlements de compte était venu. Elle attendit, discrètement, que le propriétaire finisse de faire entrer Sabrina, pour laisser de la marge. Quand la porte fut fermée, la slime attendit un peu puis se plaça devant. Elle se concentra, fermant les yeux, tentant de modéliser son corps à nouveau. Elle avait l'habitude à présent. Quelques instants après, Lindsay n'était plus qu'une flaque de gelée orangée, pouvant à présent se faufiler dans le pas de la porte. Et ce fut le cas. Elle se reconstitua de l'autre coté, reprenant sa forme humaine. Peter et Sabrina étaient déjà à l'étage, sûrement en train de se préparer. De son conté, Lindsay observa les alentours et se dirigea vers la fameuse lame qu'elle avait vu. Doucement, elle la saisi, retirant une partie de l'arme de son fourreau. (On va s'amuser, Peter …) Pensa-t-elle à nouveau.

Elle glissa le fourreau en bandoulière. Lindsay était prête, et n'avait à présent plus qu'une seule chose à faire. Silencieusement, elle monta à l'étage, faisant attention à ne faire aucun bruit. Elle entendait au loin leur voix, tamisées, sûrement étouffées par un mur ou une porte … Ce qu'elle ne tarda guère à constater. L'appartement était richement décoré, après tout Peter Loveday faisant parti d'une famille riche et ancienne. Il y avait plusieurs portes, dont une qui donnait sur la chambre en question. Les voix provenaient de celle-ci. Lindsay colla son oreille, afin d'avoir confirmation. Elle attendit un peu, afin de choisir le moment le plus propice pour faire irruption. Elle n'allait pas faire dans la dentelles ! Pas d'infiltration à l'ancienne, pas de prise de gants. Du moins, c'était ce qui était prévu. Sortant la sabre de son fourreau, la mère de famille compta jusqu'à trois. Aussi simplement que cela, elle toqua à la porte. Quelle surprise allait-il avoir, ce cher Peter … La porte finit par s'ouvrir, et son regard s'écarquilla en voyant une dame habillée en combinaison moulante noir. "Mais qu …" N'eut-il pas le temps de finir qu'un violent coup de pied se logea dans son ventre, le poussant à l'intérieur de la pièce. "Jour de paie !" Déclara Lindsay, en refermant la porte. Inutile de préciser que sa fusion avec Nieva avait considérablement impacté sa physiologie, et donc sa force … Sabrina ne comprit pas ce qui arriva et semblait encore sous le coup de la surprise. Toutefois, ce qui allait suivre allait certainement la faire hurler d'horreur … Mais heureusement, Maman allait s'occuper de tout …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #9 le: Mai 25, 2015, 01:28:44 »

« Mais... Tu es sûre que tes parents ne vont pas paniquer ?
 -  Mes vieux sont pas là du week end... On a la baraque pour nous... Y compris leur lit vibrant...
 -  Oh... Quelles autres surprises me caches-tu ?
 -  Tu n’as pas idée. »

Le gloussement de Sabrina déchira le cœur de jeune mère de Lindsay. Elle connaissait Sabrina Heartlie depuis longtemps, et elle savait que sa mère serait scandalisée à l’idée qu’elle puisse se faire embrasser par Peter. Ciel ! Elles avaient pris des barbecues ensemble, Lindsay et sa mère, en voyant leurs filles jouer ensemble à la balançoire, en se poussant mutuellement. Sabrina vivait dans la même rue que Kelly, et les deux étaient les plus grandes amies, la « sœur de cœur » de Kelly, comme elles le disaient si bien. Elle venait de grimper l’escalier en bois menant au premier étage. S’infiltrer dans cette maison, cette combinaison de cuir, l’épée dans son dos... Lindsay avait une érection phénoménale, une trique de tous les diables, comme si elle était redevenue une jeune adolescente venue voir son grand amoureux pour lui offrir sa virginité. Il fallait qu’elle se calme... Mais c’était impossible.

Quand elle tapa à la porte, elle tremblait, et le coup qu’elle donna à Peter... Ah ! C’était jouissif ! L’homme s’écroula sur le sol, sonné, ce qui la fit sourire. Sabrina hurla, mais Lindsay ne l’écoutait pas, et s’approcha de l’homme, qui se releva.

« Putain, mais t’es qui, espèce de tarée ?!
 -  Tu as été un très vilain, vilain, garçon, Peter... Et Maman vient corriger les torts que tu causes.
 -  LAISSEZ-NOUUUUUUUSSSS !! »

Peter s’élança vers elle. Lindsay ne s’était jamais battue de toute sa vie... Ou si. Pour autant qu’elle s’en souvienne, son dernier combat remontait au collège, avec Anne-Marie, une bourgeoise qui passait son temps à dire des méchancetés dans son dos. Elle l’avait griffé au visage à la cour de récréation, et avait eu un ongle cassé... Puis, le soir, son père l’avait fessé, elle avait pleuré, et avait juré de ne plus jamais se battre.

Elle fila sur la gauche, avec un grand sourire, et le poing de Peter heurta la porte. Lindsay s’écarta un peu, un sourire sadique révélant ses dents blanches. L’homme, dont la chemise était ouverte, révélant un torse légèrement poilu, se retourna vers elle, et tenta à nouveau de le frapper... Mais Lindsay fut plus rapide, et, du plat de la main, l’atteignit au menton, le sonnant. La femme laissa alors parler son instinct, et opta pour un coup de pied retourné, frappant à nouveau l’homme à la poitrine. Il heurta son bureau, renversant son écran d’ordinateur.

« Foutue salope ! »

Peter fonça vers elle, et renversa Lindsay. Cette dernière, surprise par l’élan de l’homme, tomba au sol, et sentit les mains de l’homme serrer sa gorge, ce dernier se mettant à califourchon sur elle.

« Sale camée, je vais t’apprendre à venir squatter chez les gens ! »

Il serrait fort, et Lindsay réagit rapidement. Sa main droite se posa contre sa joue, et elle sentit cette dernière fondre, devenant gélatineuse. Elle s’enfonça dans l’oreille de l’homme, se rapprochant de l’un de ses yeux, le faisant hurler. Il se recula précipitamment.

« Putain, mais t’es quoi, toi ?! »

Lindsay se releva lentement, un sourire moqueur.

« Putain, mais appelle la police !! »

Lindsay dégaina alors son épée, faisant hurler Sabrina. Peter s’élança alors vers elle, mais, en souriant, Lindsay attaqua rapidement... Et arracha trois bouts de doigts, faisant hurler l’homme de douleur. Lindsay le frappa à nouveau,e t entendit alors des bruits de pas. Sabrina cherchait à s’enfuir, et se rapprochait de la porte. Lindsay tendit sa main, et cette dernière s’allongea démesurément, formant un long tentacule qui frappa la femme à l’une des jambes, la renversant sur le sol.

« Tu es de la mauvaise graine, Peter... Toi comme toute ta famille. Et toi, Sabrina... Je suis sûre que c’est à cause de toi que ma fille-chérie est venue voir ce naze, et voulait se faire sauter son si précieux cul par cette merde... »

Paniquée, Sabrina se retourna, et sembla reconnaître cette voix.

« Ma... Madame Stuart ? »

Lindsay esquissa un sourire, en voyant l’incompréhension de Sabrina... Et ses jambes écartées.

« Mais... Mais... Que faites-vous là ? »

Elle devrait tuer cette femme, car elle exerçait une mauvaise influence sur Kelly... Mais Kelly serait triste, si elle faisait ça. Alors, il n’y avait pas beaucoup d’autres options.

« Je viens t’éduquer, jeune femme... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #10 le: Mai 30, 2015, 12:31:54 »

Là, la situation devenait intéressante. Lindsay, bien que peu habituée à cela, reprenait rapidement du poil de la bête. En fusionnant avec Nieva, les deux femmes n'étaient plus qu'un seul et même être qui partageait leur souvenir et leur connaissance. De ce fait, Lindsay avait hérité des facultés de la slime et notamment, ses capacités de combat. Elle ne ferait qu'une bouchée de ce petit prétentieux arrogant qu'était Peter Loveday. Et d'ailleurs cela commença sous les plus bonnes augures vu que son coup de pieds eut un effet très prometteur. L'homme fut à terre, mais se releva rapidement pour foncer vers la mère de famille. Un jeu qui l'amusait et qui la faisait sourire. Mais il finit réussir à l'envoyer au sol et tenta même de l'étrangler. Lindsay n'avait pas eut le temps de réagir mais se rattrapa assez vite en utilisant, à nouveau, ses capacités de slime. Sa main se liquéfia, retrouvant la forme gélifiée semblable à celle de Nieva, et commença à l'introduire à l'intérieur de l'oreille de son agresseur. Un simple stimulus qui provoqua pourtant une douleur immense. Et encore, ce n'était rien comparé à ce qui l'attendait …

Mais alors qu'elle s'occupait du gringalet, Sabrina elle tenta de s'enfuir. Elle avait dégainé son sabre et avait déjà commencé à mutiler le jeune homme quand l'amie de sa fille se mit à courir vers la porte, pour s'enfuir. Cependant, encore une fois, ce n'était pas au programme ! Hors de question de laisser filer Sabrina. Ce fut pour cette raison que Lindsay usa à nouveau de son nouveau corps pour allonger son bras, formant un grand tentacule, pour venir frapper la jeune fille aux jambes afin de la chuter dans sa course. De par sa voix, l'adolescente finit par reconnaître qui était-elle et semblait ne pas comprendre ce qui se passait. Bonne nouvelle ! Elle allait le comprendre d'ici peu de temps … Mais avant de s'en occuper, elle devait achever Peter. Un indésirable dont tout le monde s'en passerait bien. "Tic-Tac, tourne l'heure et même pour Peter …" Dit-elle, un sourire carnassier aux lèvres. Sa main tenant le sabre, elle approcha la lame près du cou de sa victime, le voyant en train de paniquer de tout son être. C'était si jouissif d'infliger cela à un Loveday … Une chance unique ! Ni de une ni de deux, Lindsay plia son bras et l'abattu sèchement.

Du sang gicla sur le sol et sur sa tenue, et la tête du jeune homme roulait à présent à coté. Une vision d'horreur pour Sabrina, et un pur régal pour Lindsay. "Bien, passons aux choses sérieuses à présent …" Dit-elle en lâchant son arme. Elle se retourna vers la jeune fille, toujours en lui tenant la jambe par son bras-tentacule. Elle se rapprocha, tout en silence, puis inspira grandement. Elle allait l'éduquer, mais à son sens à elle. Et l'éducation n'allait pas être un simple jeu de morale et de réflexion. Non. Il allait s'agir de quelque chose de plus viscéral, plus profond. Une reprogrammation complète qui allait changer sa vie à tout jamais. Le plan se décomposait en deux partie, mais dans la mesure où Kelly n'était pas présente sur les lieux, Lindsay ne pouvait qu'appliquer la première. "Je devrai t'éliminer de la même façon que cette charogne de Peter, mais si je le fais, ma petite puce va être très triste … Tu ne me laisse que peu de choix, Sabrina." Déclara-t-elle.

"Je vais faire en sorte que tu ne puisses plus lui nuire, mais que vous restiez ensemble … Pour toujours." Termina-t-elle en se penchant au niveau de l'adolescente. Lindsay se mit à son niveau puis planta son regard dans celui de Sabrina. Horreur et peur se mélangeaient dans ce dernier, et c'était ce que cherchait la mère de famille. Elle voulait qu'elle souffre, pour mieux savourer le sort qu'elle lui réservait par la suite. Elle vint sauvagement empoigner sa mâchoire avec sa main, la jaugeant, puis se décida enfin à agir. Approchant sa bouche de la sienne, elle lui susurra ces derniers mots ; "Serres bien les dents …" avant de commencer son œuvre. Sa main se liquéfia à nouveau et vint s'introduire par ses oreilles, tandis que son autre bras-tentacule se libéra de sa jambe, pour venir se faufiler sous son pantalon. Elle cherchait son intimité, directement, et sans crier garde, elle y fit pénétrer ce dit tentacule de gelée. Lindsay était en train de la remplir, un peu comme Nieva l'avait fait pour son actuelle hôte. Sauf que cette fois-ci, elle n'allait pas la posséder.

Il fallait que Sabrina soit remplie de gelée pour la transformation ai lieu. Car ce n'était qu'à ce moment qu'elle pourrait l'absorber en entière, l'assimiler, pour la faire renaître ensuite. Elle empêchait la jeune fille de crier en venant nicher ses lèvres contre les siennes, donnant un lieu à un baiser sauvage et forcé. Mais bientôt, alors que les yeux de l'humaine se révulsait à mesure qu'elle se faisait remplir, Lindsay passa à l'étape supérieur. "Bienvenue dans la famille !" S'écria-t-elle, en forçant d'un seul coup le corps de Sabrina. Elle l'enfonça contre elle, jusqu'à ce que son propre corps gélifiée absorbe le sien. "HMPF !" Gémit-elle quand le corps de Sabrina pénétra dans le sien. Elle dégrafa son haut, se sentant à présent bien trop serré dedans. Tout son corps remua pendant un moment, jusqu'à ce que toute la masse accumulée ne finisse par s'agglutiner au niveau de son ventre. Celui-ci grossit, énormément, lui donnant alors l'apparence d'une femme enceinte. En quelques sortes, elle l'était … Dans quelques minutes, elle allait littéralement accouchée d'un nouvel être. Elle sentait que Sabrina était en train de changer en elle, elle la sentait se débattre un moment … Jusqu'à ce qu'elle arrête. Le noir, plus rien.

"Bientôt Sabrina, bientôt … Tu sera réunie avec Kelly pour l'éternité … Hm-hm." Dit-elle, en passant une main sur son ventre gonflé. Nul besoin de dire que tout ceci avait furieusement fait grossir son sexe, à un tel point qu'elle avait été obligé de déboutonner son pantalon pour laisser sortir sa verge pointant vers le ciel. Une gigantesque érection, qui ne cessa guère. Et ce n'était pas pour rien qu'elle prenait tant d'ampleur … N'ayant plus de sexe féminin, Lindsay allait devoir accoucher de Sabrina par ce canal … Il fallait donc bien que celui-ci soit assez grand pour permettre une telle chose. Dans peu de temps, la jeune fille allait devenir une slime à son tour !
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #11 le: Mai 31, 2015, 02:14:56 »

Lindsay tua rapidement Peter… Peut-être un peu trop rapidement à son goût, mais il fallait aussi qu’elle s’occupe de Sabrina. Ce qui lui arrivait était curieux, car elle ne savait pas quoi faire d’elle… Tout en sachant ce qu’elle allait faire. Paradoxal, n’est-ce pas ? C’est-à-dire que, si rationnellement, elle n’arrivait pas à s’expliquer ce qui lui arrivait, instinctivement, elle savait ce qu’elle allait faire avec cette femme. Tout était, en réalité, très clair dans sa tête. Elle se rapprocha de Sabrina, qui était complètement tétanisée, surtout depuis la décapitation de Peter Lovegood. Sabrina était totalement paniquée, et Lindsay se déshabilla… Puis l’avala.

Tout simplement.

Elle sentit le corps de Sabrina disparaître en elle, d’abord ses jambes, puis, peu à peu, le reste de son corps, ce qui gonfla ses formes. Lindsay soupira en sentant tout le corps de la femme disparaître, son propre corps ondulant et remuant, comme celui d’un symbiote dans ces stupides dessins animés qui avaleraient sa proie. Son corps s’ouvrait et s’écartait, formant comme des murs de chair gélatineuses qui s’enroulaient autour de Sabrina, dont le visage horrifié fut la dernière chose que Lindsay vit.. Avant que sa tête ne disparaisse dans son ventre.

« Huuurrrfff… !! »

Une torpeur s’empara du corps de Lindsay, qui tituba sur place. Elle avait mis enceinte deux filles, Kelly et Deborah… Des deux, Deborah avait été la plus difficile. Lindsay avait dû faire une césarienne, et avait fait deux arrêts cardiaques sur la table d’opération. Avant de mettre au monde ce gros bout, Lindsay avait eu un ventre énorme… Un ventre si épais qu’elle était incapable de rentrer dans la moindre de ses vêtements, et était obligée de porter des robes larges, passant sa journée affalée sur le canapé, à regarder des absurdités à la télé. Si Richard, son abruti de mari, était toujours aussi absent, Kelly avait été incroyablement proche de sa mère, vérifiant que tout allait bien, apposant sa tête contre son ventre pour entendre sa petite sœur en train de se réveiller… On disait que, quand un petit-frère ou une petite sœur venait au monde, l’aîné ou l’aînesse pouvait ressentir de la jalousie envers le nouveau-né, car il prendrait légitimement toute l’attention auquel l’enfant en question aurait pu prendre. Entre Kelly et Deborah, ça n’avait jamais été ça. Dès que Deborah était venue au monde, Kelly l’avait aimé, et avait scrupuleusement veillé sur elle.

Et là, en ce moment, avec son ventre qui semblait sur le point de craquer comme un ballon gonflé à l’hélium, elle se rappelait exactement ça… Quand Kelly posait sa tête sur son ventre, et que Lindsay lui assurait que tout allait bien… Sauf qu’ici, il y avait une particularité supplémentaire… Sa verge. Lindsay abaissa son pantalon, et vit son sexe grossir et onduler de manière grotesque et disproportionnée. Il faisait plus de soixante centimètres, maintenant, et elle se crispa dessus. Une main sur son ventre, l’autre sur son sexe, elle se masturba frénétiquement, en s’adossant contre le mur, gémissant longuement.

Ce qu’elle avait dans le ventre n’était pas un fœtus en cours de formation, mais du liquide… Un énorme tas de gelée… Elle soupira, le front en sueur, et, en poussant de longs cris, jouit…

« HAAAAAAAA… HAAAAAA !! »

Ce fut un orgasme magnifique, presque effrayant tant il fut impressionnant. Pendant une dizaine de minutes, Lindsay oublia absolument tout ce qui l’entourait. Yeux clos, perdue dans un univers de jouissance infinie, elle expulsait tous les litres et les litres s’entassant dans son corps, remontant le long de sa verge. Elle jouissait, encore et encore, partout, absolument partout. La fenêtre, les murs, l’ordinateur broyé, le corps de Peter… Sonfoutre jaillit partout, au plafond, remplissant la lampe, contre les murs, inondant et maculant la moquette, et, pendant quelques minutes, on pouvait entendre Lindsay gémir et jouir, encore et encore, balançant une crème blanche…

« Oh putain… »

Quand Lindsay en eut terminé, la jeune femme avait retrouvé des forms normales, et était assise sur le sol, face à ce qui ressemblait un véritable enfer blanc. Il y avait du sperme partout, s’égouttant du plafond comme de la peinture blanche. Le corps de Peter disparaissait sous cette épaisse crème, sauf que ce n’était pas vraiment du sperme… Et, peu à peu, cette grosse gelée blanche gluante se déplaça. Dans ce qui semblait être une scène d’un film de série-Z tant elle était grotesque, le sperme se regroupa, et, peu à peu, une forme se dessina… Cette forme prit une apparence humaine, féminine, et, peu à peu, tout le sperme de la pièce disparut, jusqu’à la moindre petite goutte, et, devant les yeux de Lindsay, Sabrina apparut… Dans une forme bleuâtre et transparente. On disait que le corps humain était constitué en grande majorité d’eau, et, chez une Slime, le liquide était presque totalement exclusif. Elle vit donc le corps de Sabrina, et esquissa un sourire.

« Coucou, ma chérie… »

Sabrina cligna des yeux, et s’observa lentement… Puis sa peau prit une pigmentation beige, et ce fut le portrait-craché de Sabrina qui se dressa face à elle… Sauf que ce n’était plus Sabrina.

Et, en la voyant, Lindsay sentit son érection repartir de plus belle.

« Es-tu prête à honorer ta nouvelle Maman, Sabrina ? Car elle, pour ne rien te cacher… Elle a très envie de te défoncer le cul… »

Et tout le reste du corps, au passage.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #12 le: Mai 31, 2015, 07:55:58 »

L'accouchement eut enfin lieu. Ce n'était pas un accouchement normal, il n'était pas comme ceux que l'on pouvait s'imaginer. Il y avait plusieurs facteurs à cela ; d'une part, Lindsay n'était plus humaine mais une slime. La notion de donner naissance était différente. Chez une slime, cela portait sur le fait qu'elle ai assimilé quelqu'un et qu'elle ai transformé cette dite personne. En la changeant, elle la fait renaître. C'est ainsi que cela fonctionne dans la majorité des cas. Lindsay avait absorbé Sabrina afin de la transformer, à son tour, en slime. En la faisant rentrer dans son propre corps, elle avait littéralement changer sa physionomie et une véritable mutation avait eut lieu. Le second facteur, qui était quant à lui spécifique à la mère de famille, était qu'elle avait choisie de remplacer sa matrice féminine par une matrice génitale masculine. De ce fait, elle ne pouvait faire sortir Sabrina de manière conventionnelle. Les choses allaient se dérouler un peu différemment. Lindsay, au bout d'un moment, finit par sentir sa verge onduler fortement, à un tel point qu'elle en baissa son pantalon. Sabrina était arrivée à maturité et était enfin prête à embrasser sa nouvelle nature …

L'accouchement fut spectaculairement jouissif. S'adossant à un mur, Lindsay porta une main sur son sexe et se masturba frénétiquement, faisant alors gicler une quantité massive de foutre dans toute la pièce. Elle gémissait, elle hurlait son plaisir alors sa verge crachait des litres et des litres de semence, qui allèrent s'écraser partout. En réalité, cette semence n'était rien d'autre que le véhicule permettant à Sabrina de sortir du corps de Lindsay. Une dizaine de minutes plus tard, et voilà qu'elle était enfin . Le sperme se rassembla, créant alors une grande flaque prenant petit à petit forme. Cette forme était une silhouette, féminine, qui prenait peu à peu les traits de Sabrina … Sauf que ce n'était plus elle, déodorant. Ou tout du moins, c'était elle mais elle avait drastiquement changé. Elle était devenue la fille de Lindsay, à présent, puisque celle-ci l'avait transformé et fait renaître de par son corps. Silencieuse, elle s'observa alors que la mère de famille exprima très clairement son souhait de faire plus ample connaissance avec son enfant.

Alors qu'elle l'invita à honorer sa nouvelle maman, celle-ci pu sentir sa verge se dresser à nouveau, signe que l'instant à venir allait particulièrement être … Torride. Lindsay n'avait nullement envie de parler ; elle voulait goûter au corps de sa nouvelle fille, et lui faire découvrir toute l’étendue de celui-ci. Esquissant un sourire malicieux, elle se releva puis s'approcha de Sabrina, qui était restée silencieuse. Elle porta sa main sur sa joue, la caressant, sentant malgré son teint une texture très gélifiée. "Tu es à point mon cœur." Lui dit-elle. Le sexe entre slime était quelque chose de très particulier. Car de par la composition de leur corps ils pouvaient réaliser des choses très improbables ! Pouvoir mélanger leur corps tout en gardant leur tête respectives, pouvoir s'étendre à volonté, c'était d'autant plus de capacité que de possibilités. Et Lindsay comptait bien lui en faire découvrir quelques unes, ce soir-même. Comme elle l'avait dit précédemment, elle allait commencer par son jolie petit postérieur, qui allait faire connaissance avec l'imposante verge de maman.

Se plaçant derrière elle, la mère de famille plaça ses mains sur les frêles épaules de Sabrina et donna un baiser à la naissance de sa nuque. "Prête, ma chérie ?" Lui susurra-t-elle, avant de plaquer son bas-ventre contre elle. Elle se lova contre Sabrina, frottant son sexe contre son fessier, voulant la faire frémir avant de passer aux choses sérieuses. Ses mains se faufilèrent sur son corps de gelée, venant impétueusement glisser sur ses seins qu'elle caressa allègrement. Elle continua de l'embrasser sur sa nuque alors qu'elle remua toujours plus intensément du bassin. Finalement, Lindsay ouvrit les hostilités en pinçant les pointes rosées de Sabrina, et en mettant en place sa verge … Qu'elle mit au chaud au bout d'un grand coup de rein. "HMMPFF !!!" Gémit-elle, alors que ses mains se raffermirent sur la généreuse poitrine de sa fille. Le choc avait été cependant assez abrupte, et cela causa un premier effet secondaire … Les mains se Lindsay s'étaient littéralement faite absorbées par les seins de Sabrina. "Hmhm … Soit." Déclara-t-elle. Commençant alors à onduler du bassin, elle démarra quelques petits vas-et-viens. L'endroit était étroit, et ses entrailles se serraient fortement autour du sexe de Lindsay qui était presque étouffé … Mais cela lui procurait un  plaisir immense.

Ses mains, englouties dans la poitrine de Sabrina, ne furent pas pour autant perdues. Elles étaient simples mélangées. Cette zone commença à osciller et, avec toute l'expertise de Lindsay, la poitrine de l'adolescente remua doucement dans tout les sens, comme si on était en train de la peloter. En réalité Lindsay en avait prit le contrôle et s'amusait alors la stimuler fortement, ce qui causait des gémissements de la part de l'heureuse propriétaire. La nuit ne faisait que commencer …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6435

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #13 le: Juin 06, 2015, 07:56:53 »

Que restait-il de Sabrina, maintenant ? Rien… Rien mis à part une enveloppe physique, une apparence externe. La Sabrina se tenant devant elle aurait le timbre de voix naturel de Sabrina, ses traits de personnalité, ses souvenirs… Mais ce n’était pas Sabrina. Ce n’était pas Lindsay non plus, tout comme Lindsay n’était pas, ou plus, Lindsay. Elles étaient maintenant différentes, et pourtant si semblables. Lindsay était incapable de s’expliquer clairement ce qu’elle avait créé. Sabrina était à la fois une propre excroissance de sa personnalité, tout en étant différente, et en disposant d’une relative forme d’autonomie. La belle Lindsay se redressa ainsi, et Sabrina, instinctivement, se mit à quatre pattes. Elle savait ce que sa Mère allait faire, car elle pouvait voir que la tension entre les jambes de la Slime était toujours là, et bien présente.

Totalement indifférente pour le cadavre de Peter, Lindsay se déplaça lentement. Le cuir crissait contre son corps, et elle aimait ça… Être belle, être forte. C’était… Délicieusement exquis. Elle se déplaça donc, arrivant dans le dos de la femme, et observa sa croupe. Sabrina était toute nue, avec un corps légèrement trempé, liquide, recouvert d’eau… À moins que ce ne soit une forme de gelée très particulière. Un Slime n’était qu’un ensemble de gelée, une gelée très particulière, une texture presque unique, car elle avait la propriété exceptionnelle de passer presque instantanément de l’état solide à l’état liquide.

« Ma… Maman… » gémissait Sabrina.

Le sexe tendu, en érection, de Lindsay se frotta contre le creux de ses fesses, et elle s’empressa de la pénétrer. Sabrina allait devoir apprendre à maintenir la solidité de son corps, ce que Lindsay put réaliser en lui frottant les seins, car ses mains s’enfoncèrent à l’intérieur, formant alors comme des tuyaux de chair reliant ses seins. Et sa chère fille, naturellement, hurlait férocement, remplissant tout l’espace. Si des piétons se promenaient en bas, ils pourraient volontiers entendre la femme hurler. Sabrina, qui n’avait même pas dix minutes d’existence, se faisait joyeusement démolir le cul. Et, dans tout son corps, elle s’évertuait surtout à maintenir la solidité de ses hanches et de son bassin. Lindsay, toutefois, pouvait fort volontiers comprendre la position de Sabrina. Elle venait juste de naître, et Lindsay avait une trique de tous les enfers.

Son corps remuait d’avant en arrière, tandis que ses mains se crispaient sur les hanches de la femme, écartant ses fesses, tout en donnant des coups de reins de plus en plus prononcés, et en soupirant se plaisir, se délectant des hurlements de la femme. Oui, ses mains avaient fusionné avec les seins de Sabrina, mais Lindsay en avait tout simplement fait pousser d’autres. Elle voulait sentir ce beau petit cul, tendre et frais. Ah ! Peter aurait sans aucun doute adoré la baiser ainsi… Mais la queue rabougrie de Peter n’était rien par rapport à celle de Lindsay, une verge impériale qui lui labourait le fion avec la force d’un piston prêt à exploser.

« HAAAAAAAAAAAAAA…. HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !! »

Sabrina se transformait progressivement, et sa peau beige finit par laisser place à la texture bleuâtre et translucide habituelle d’une Slime. En baissant la tête, Lindsay pouvait ainsi voir sa verge remuer dans le corps de la femme, déformant cette dernière. Lindsay, en ce moment, se faisait sacrément plaisir. Un sourire ravi ornait ainsi ses lèvres, et elle finit par replier ses tentacules, puis en fit pousser un autre, en forme phallique, pour s’approcher de la bouche de la femme.

« Làààà… Hummm… Concentre-toi, Sabrina, haaaa… O-Ooooouuuuiiiiii… Haaaaaaaaa… !! »

Et, bon sang, qu’il était bon de voir sa propre verge se tortiller dans ce tas de gelée. Elle s’enfonçait dedans, créant des vibrations qui remontaient dans tout le corps de Sabrina, et qu’elle pouvait voir, chacun de ses coups de reins provoquant dans le corps de Lindsay comme une série de vagues et de vibrations qui faisaient remuer le tas de gelée qu’elle était.

C’était magnifique, tout simplement.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Vanessa White
Humain(e)
-

Messages: 874

avatar


Voir le profil
FicheChalant
Description
Agente du S.H.I.E.L.D
« Répondre #14 le: Juin 13, 2015, 07:21:10 »

Le sexe entre Slime était quelque chose de très particulier. Si la majorité des codes restaient identiques à ceux des humains, il y avait bon nombre de points qui différaient aussi. Lindsay était en train de prodiguer une sodomie infernale à sa nouvelle fille, qui hurlait et subissait les assauts de sa maman. Elle s’efforçait de maintenir son corps dans un état plutôt solide, car sinon elle ne serait qu'une simple flaque de gelée. Et pour tout dire, elle s'y prenait bien. Même si elle ne venait que de naître, Sabrina avait visiblement une bonne maîtrise d'elle-même. Lindsay continuait de remuer ses seins, puisque ses mains avaient fusionnées avec, et s'était penchée sur elle afin de mieux faire coulisser son puissant et juteux sexe en elle. Sabrina hurlait, et on ne savait pas réellement si c'était de douleur, ou de plaisir. Peut-être était-ce les deux ? Le plus important cependant, c'était ce que Lindsay était en train de lui faire. Prise dans le feu, elle se fit pousser deux bras supplémentaires pour empoigner la jolie petit fessier de sa fille. "Hmmmm !!! Ouii !!!" Gémissait-elle alors qu'elle continuait de remuer en avant et en arrière à un rythme régulier.

Alors qu'elle la labourait, elle observa que la couleur de Sabrina vira au bleu, signe qu'elle était en train de se métamorphoser à nouveau. Transparente, Lindsay pouvait voir sa verge cogner en elle, faisant remuer tout son être. Toutefois, comme dit le sexe entre Slime était particulier … Là où d'ordinaire un humain pénétrait quelque chose, d'ordinaire, vide, là tout l'espace était rempli. Ce qui voulait dire que Lindsay poussait les chairs de Sabrina littéralement, ce qui rendait le contact encore plus jouissif. Non-contente de cela, son appétit sexuel la poussa à innover encore une fois. Elle se fit pousser un tentacule, prenant une forme phallique, et l'approcha de la bouche de sa nouvelle fille. Dès qu'elle sentit le bout se faire allègrement gober, elle ne pu s'empêcher de pousser un grand et intense soupir. "Hmmm c'est si booooonnnnn !!!" Hurlait-elle presque, tellement elle prenait son pieds. La pauvre Sabrina devait subir les terribles assauts de sa mère, qui se faisait grandement plaisir. En même temps, il fallait bien voir ce qu'elle avait dans le ventre, cette petite ! Et puis, vu ce qu'avait prévu Lindsay pour elle, c'était presque un dû.

Elle continuait à la pénétrer férocement, faisant trembler tout son corps gélifié, en même temps qu'elle immisçait toujours plus impétueuse son tentacule dans la bouche de Sabrina. Elle était prise de toute part, n'ayant aucun moment de se défaire. Et puis, vu les gémissements que poussait l'adolescente, elle devait tout aussi apprécier cela. Au bout d'un certain temps, le tentacule finit par osciller tandis que Lindsay se mit à littéralement jouir par là. "HAAAAAAANNNNN !!!" Hurla-t-elle presque, en laissant exploser une importante salve d'un liquide orangé, se déversant directement dans la gorge de Sabrina. "HAAAA OUIIII !!!" Continuait-elle de jouir, le liquide coulant toujours plus à flot dans la gorge de sa fille. Mais ce n'était pas pour cette raison qu'elle arrêtait de donner des coups de reins. Son sexe était en feu, mais n'était pas encore au point de laisser crier son extase. Cependant, alors qu'elle venait de cracher ce mystérieux liquide orange, celui-ci se rependit dans le corps de Sabrina, et ne sembla à première vue ne rien avoir fait.

Cependant, le tentacule qui venait de jouir resta en place, jusqu'à un certain moment. En effet, peu de temps après il finit par osciller à nouveau puis, avec un regard particulièrement malicieux de Lindsay, se détacha de son propre corps, et fusa à l'intérieur de Sabrina. Toute les particules orangées, du à ce fameux liquide qui n'était autre que la semence de Lindsay, s'agglutina tout autour de ce tentacule qui séjourna à l’intérieur de Sabrina, et qui transita dès lors, à une vitesse fulgurante, vers son bas-ventre. Au contact, d'une vitesse inouïe, le tentacule percuta la surface interne de Sabrina, qui hurla d'extase, tellement la sensation fut explosive. En percutant son bas-ventre depuis l'intérieur, le tentacule sortit brusquement de son corps, à un détail près. Au moment de sortir, une masse de gelée fut expulsée et une imposante verge sortit violemment, accompagnée de deux lourdes testicules, prenant place entre les jambes de Sabrina. Le tentacule de Lindsay s'était donc détaché d'elle pour venir fusionner avec Sabrina, et pour lui faire pousser un juteux service trois-pièce qui vint remplacer sa féminité. Et la réaction ne se fit pas attendre ; la jeune adolescente jouit à nouveau de par ses nouveaux attributs, laissant échapper une grande salve de foutre qui s'écrasa au sol …
Journalisée

Compte principal.

Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox