banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: La Sirène & la Princesse [Pv]  (Lu 631 fois)
Erine
Humain(e)
-

Messages: 19



Voir le profil
FicheChalant
Description
Erine est le sosie parfait de la célèbre Princesse Peach ! Tu sais la Princesse dans Mario. L'argent lui a fait tourné la tête et aujourd'hui elle se comporte comme une petite peste pleine de fric qui est insupportable envers les personnes proches d'elle.
« le: Mai 12, 2015, 05:36:25 »

« Tu as bien travaillé pour aujourd’hui Erine ! On a vraiment des belles photos pour la prochaine couverture du magazine ! Comme d’habitude on te recontacte dans la semaine pour faire un bilan global et voir comment on fera pour la suite ! »

La Princesse salua son patron avant de partir dans les vestiaires pour se changer et rentrer chez elle. Erine avait passé sa journée à faire des photos pour un magazine de jeu-vidéo assez connu. Une journée comme elle aimait, elle faisait la belle devant un objectif. C’était une vraie petite Princesse, les gens qui étaient présent n’avaient d’ yeux que pour elle. Quoi de mieux pour la petite blonde, qui adorait se nourrir de l’adoration des gens.

Enfin la journée était finit, il était temps de rentrer à la maison pour se poser dans le canapé. Erine passa dans les vestiaires, elle posa le costume qu’elle portait sur le banc une dame viendrait le ranger après qu’elle soit partie. Elle enleva la couronne qu’elle avait sur la tête et tout les accessoires qu’elle portait. Erina enfila ensuite une magnifique robe blanche avec des broderies en argent dessus. C’était une robe dos nue, juste du tissu se nouait au niveau de son cou et le devant était légèrement décolleter. Elle portait sinon des petites scandales ouvertes, blanches également. C’était assez simple, même si la robe et les chaussures coûtaient la peau des fesses.

La Princesse pouvait rentrer maintenant, son chauffeur devait l’attendre devant l’établissement. Ben oui… Elle n’allait pas rentrer à pied quand même ! Elle se dépêcha de marcher dans les couloirs du bâtiment son sac à main sur son épaule. Et quand elle sortie, elle ne vit pas son chauffeur dans le portail…

« Non… Mais ce n’est pas possible ! Il est toujours en retard ! C’est n’importe quoi… » Erine était en train de se parler toute seule à voix basse. Elle fouilla dans son sac pour chercher son téléphone portable… Portable qu’elle ne trouvait pas… « Me dit que je l’ai oublié dans le vestiaire. Non mais… Erine réveille toi un peu ! » La petite blonde soupira un coup avant de refaire le chemin dans l’autre sens, une sacrée perte de temps pour rien du tout !

« Erine… Erine… Arrête de penser à autres choses un peu ! » La Princesse marchait secouant la tête, continuant de se parler toute seule. Levant les yeux au ciel. Ne faisant pas attention à ce qui se passait devant elle… Et où elle marchait… La femme de ménage était dans le couloir, elle passait tranquillement la serpillère. A l’ouest et d’un pas rapide Erine arriva, de l’eau sur du carrelage avec des chaussures qui glissent le plus souvent ça ne pardonne pas…

La petite blonde se mit à faire un dérapage non contrôlé. Elle sentie tout son corps partir en arrière, la chute allait faire mal. Elle poussa un petit cri, tout en fermant les yeux, quand un bruit sourd arriva à ses oreilles. Elle sentie tout son corps comme se faire aspirer. Une sensation assez étrange surtout quand on est sensé tomber pour s’éclater le crâne. Et ce n’était pas finit. Puisqu’elle se sentie d’un coup submergée. Et c’était le cas, sa poitrine venait de se faire compresser par une énorme pression. Elle ouvrit alors la bouche de l’eau pénétra alors dans celle-ci. C’était ensuite autour de ses yeux de s’ouvrir, elle ne voyait rien… Il faisait sombre. Tout ce qu’elle savait c’était qu’elle était au milieu d’une étendue d’eau.

Erine se mit alors à paniquer bougeant les bras et les jambes dans tout les sens pour essayer de remontrer à la surface. Rien n’y faisait elle ne voyait pas le bout… Et n’ayant pas pu prendre son souffle avant, la jeune fille n’arrivait plus à respirer… Ce qu’elle ne savait pas c’était qu’elle venait de traverser un portail qui menait de la Terre à Terra. Et qu’elle se trouvait maintenant dans un endroit qui lui était totalement inconnu. Et que ce très cher portail venait de la faire arriver au fond de l’océan.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 870


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #1 le: Mai 13, 2015, 12:20:26 »

Ce qui était amusant sur Terra, c'était ces fameux portails qui traversaient ce monde et celui de la planète terre, offrant une nouvelle dimension de chasse pour la sirène que j'étais. En effet beaucoup de ces portails s'ouvraient aléatoirement et la sortie de l'un d'eux s'ouvrait vers les fonds marins, au fin plus éloignés de l'océan des terres sauvage. Inutile de se demander combien de terriennes avaient étés retrouvés noyés en se retrouvant aspirer ici, avant que je ne découvre l'existence de ce passage. Du coup, je passais la plupart de mon temps près de cette portion aquatique, ayant même pour l'occasion coulé un navire pour faire de son épave un lieu d'habitation, de premier choix ! Ainsi, je n'avais même plus besoin d'aller chercher mes proies puisque celles-ci se présentaient d'elle même à moi... Un véritable piège aquatique en somme.

Aujourd'hui encore je savais déjà que j'aurais le droit à un divertissement de qualité, qui ne tardait d'ailleurs pas à pointer le bout de son nez en l'apparence d'une jolie blonde, propulsé à toute allure au fond de l'océan. Un large sourire carnassier se dessinait sur mon visage quand la belle créature humaine ouvrit les yeux, puis la bouche. Ce moment ou la proie comprenait sa situation était réellement le plus amusant, je ne m'en lassais jamais et m'amusais même à ne pas intervenir tout de suite, pour profiter de ce spectacle le plus longtemps possible.

Voyons voir combien de temps elle sera capable de tenir, au fond de ces eaux ténébreuse et étouffante

Un petit rire se faisait doucement entendre, un rire auquel la jolie blonde n'avait même pas du faire attention dans la panique complète, alors que l'eau forçait ses lèvres pour se loger dans sa bouche. Déjà à bout de souffle ? Il ne fallait pas trainer, je devais me présenter à elle avant qu'elle ne se noie vraiment...

Tu semble avoir de légères difficultés, belle petite chose... Désirerais-tu un peu d'aide ?


Le son de ma voix doux et à la fois froid se répandait dans l'océan, avant que je ne me montre à mon tours, nageant vers la blonde en la fixant.

Oui c'est évident que tu as besoin d'aide, tu ne peux pas respirer comme moi... Mais laisse moi admirer encore un peu ce spectacle, les humaines sont si amusante sous l'eau

Une longue chevelure blonde, de jolies yeux bleus, et une poitrine tout simplement divine, nul doute que j'avais touché là le jackpot, un jackpot qui était toutefois en train de s'étouffer de plus en plus sévèrement, ne me laissant plus que comme seul choix de la secourir.

Laisse toi faire si tu ne veux pas mourir, je vais te guider vers un lieu ou tu pourras respirer.


Aussitôt, je l'enlaçais par derrière tout en plaquant une main devant ses lèvres, les maintenant ainsi imperméable à l'eau de mer et l'évitant donc de se noyer prématurément. Comme promis, je la guidait vers un lieu ou elle pourrait respirer, une grotte sous marine pour être plus précis. Cette cavité n'était qu'à quelques vingtaines de mètres, ce qui avec ma vitesse de nage plus élevée que celle d'une créature terrestre ne prenait que quelques seconde. La jolie blonde était enfin à deux doigts de reprendre son souffle.

La surface crevée, ma main libérait ses lèvres pour la laisser aussitôt respirer à plein poumon comme jamais, la laissant par la même occasion se familiariser avec cette petite caverne, un peu étroite et dont le plafond n'était pas très haut. C'était bien loin d'un palace luxieux et il y avait à peine une petite berge sur laquelle elle pouvait s'allonger hors de l'eau... mais j'estimais que c'était déjà mieux que rien.

Hihi... désolée d'avoir un peu trainée au début, mais c'était si amusant de te voir boire la tasse, je m'en lasserais jamais !

Nul doute qu'elle serait partagé entre la colère et le fait de l'avoir sauvé d'une noyade certaine. Mais ce dont elle ne se doutait pas, c'était ce qui l'attendais désormais... la belle créature était déjà piégée entre mes griffes, sans aucune porte de sortie.

Comme tu as pu le deviner je ne suis pas comme toi, en effet je suis une sirène? On peut dire que tu as eu beaucoup de chance d'avoir été rejeté près de moi, tu n'aurais jamais eu la lucidité de trouver cette cavité sous marine seule.

Je lui tenais la main en souriant pendant qu'elle reprenait son souffle, admirant sa poitrine compressait dans le tissu mouillé de sa robe blanche, agissant comme si rien n'était après l'avoir laissé languir sous l'eau.

Tu peux m'appeler Lyli. Si tu veux me remercier ton nom suffira en signe de gratitude ma belle mais je dois d'abord être honnête avec toi...

Ma main se serre dans la sienne en gardant toujours le même sourire, en totale contradiction avec mes prochains mots.

Tu es ma prisonnière...Tu peux toujours tenter de t'enfuir évidemment, je ne t'en empêcherais même pas. Mais je doute que tu ai les capacités de remonter jusqu'à la surface d'une seule traite.
« Dernière édition: Mai 13, 2015, 12:29:41 par Lyli » Journalisée

Erine
Humain(e)
-

Messages: 19



Voir le profil
FicheChalant
Description
Erine est le sosie parfait de la célèbre Princesse Peach ! Tu sais la Princesse dans Mario. L'argent lui a fait tourné la tête et aujourd'hui elle se comporte comme une petite peste pleine de fric qui est insupportable envers les personnes proches d'elle.
« Répondre #2 le: Juin 15, 2016, 08:31:51 »

Erine remuait les bras et les jambes pour essayer de remonter à la surface, mais elle ne savait pas qu’elle se trouvait au fin fond de l’océan et avec toute la bonne volonté qu’elle pouvait mettre, elle n’arriverait jamais à remonter à la surface. Jamais, à moins qu’une personne vienne à son secours. Ce qui n’était pas vraiment possible dans la logique. Sauf que sur Terra il n’y a pas de logique. La petite idole s’acharnait à bouger, ce qui ne faisait que de l’épuiser et de réduire ses réserves d’oxygènes qui n’étaient pas bien grande, car elle n’avait pas pu prendre une grande inspiration avant d’aller dans l’eau.

Et cette fatigue face à la puissance de l’eau se faisait sentir rapidement, car très vite elle arrêta de battre des jambes et des bras, se laissant couler. Erine attrapa sa gorge, ouvrant la bouche laissant rentrer de l’eau dedans, une énorme masse de bulle s’en échappa. Mon Dieu c’était la fin… Finir noyer dans un endroit qu’elle ne connaissait pas… Chose atroce. Quand d’un coup, elle entendit une agréable voix, puis elle vit une silhouette se diriger vers elle. C’était une silhouette humaine… Enfin pas vraiment. Erine avait un peu de mal à croire ce qu’elle voyait. C’était donc comme cela quand on mourrait on avait des hallucinations. On voyait des choses sortie tout droit des films fantastiques et des dessins animés.

Machinalement, la petite blonde tendit une main en direction de ce qui semblait être une sirène alors que son autre main tenait toujours son cou fermement comme pour éviter que l’eau ne rentre à l’intérieur. Elle commençait à voir trouble, ses yeux doucement se retournaient en arrière. Cette créature lui avait proposé son aide, pourtant elle était en train de la regarder mourir comme une grosse merde, ne pouvant simplement rien faire. Trop faible pour remonter à la surface, trop faible pour supporter le poids de l’eau sur ses épaules qui semblait encore et toujours l’attirer dans les abysses.

Comme d’un coup la sirène l’attrapa et commença à la tirer dans l’eau à une vitesse folle, tellement vite que Erine ne pouvait rien faire, même pas battre des pieds pour aller encore plus vite. Puis d’un coup se fut la libération, cette sirène enleva sa main qui était posée devant la bouche de la petite idole et enfin l’air. L’air était présent. Erine put prendre une énorme bouffée d’oxygène, une deuxième, une troisième. Elle ne s’arrêtait pas, avant de se remettre à cracher de l’eau et à tousser. Sa vision redevenait de plus en plus net. C’était une bonne chose… Erine se mit à nager en direction de la petite berge aidée par la sirène qui ne la lâchait pas. Elle se issa à peine dessus histoire juste d’avoir un appuie et ne pas recouler comme elle avait pu le faire avant.

Alors qu’elle essayait de se remettre de toute ses émotions la personne qui venait de la sauvé était en train de lui parler. Cette sirène avait pris du plaisir en la regardant se noyer… Pourtant elle l’avait quand même sauvé. Elle lui expliqua ensuite que c’était bien une sirène, une sirène du nom de Lyli. Et pour finir le comble, du comble comme-ci cela ne paressait pas assez fou, elle proclama que Erine était sa prisonnière et qu’elle n’avait pas les capacités pour remonter à la surface. Remettons un peu les choses dans l’ordre. La jeune fille avait fini par reprendre son souffle, à peut-prêt.

« Qu’est-ce que je fais là ? Il y a deux secondes j’avais finis mon travail et maintenant je me retrouve ici, avec une soit disant sirène du nom de Lyli tout droit sortie d’un film. »

Erine tira brusquement sur sa main pour la retirer de l’emprise de celle de la jeune femme.

« Ah oui je m’en souviens… J’ai glissé par terre. Cà doit être une mauvaise chute, j’ai dut me cogner violement la tête et maintenant j’ai des hallucinations. Oui c’est ça ! Enfaite tu n’es pas réelle, tu n’es que le fruit de mon imagination. Je n’ai jamais failli me noyer et mourir. Maintenant je vais me pincer et me réveiller. »

En même temps que ses paroles Erine se pinça le bras d’un coup sec, mais rien ne se passa, elle était toujours perchée sur cette foutu berge et dans cette grotte. Et répéta plusieurs fois l’opération, mais rien ne se passait.

« Bon… Je vais donc attendre de me réveiller toute seule. Le choc a dû être un peu plus violant qu’elle le pensait. Alors je vais cohabiter un peu avec toi et mettre les choses aux clairs. Je ne suis pas ta prisonnière, ça tu peux te le foutre dans le cul… Enfin je sais même si tu as un cul vu que tu es une sirène. Je te remercie quand même de m’avoir sauvé de là. Pour la peine je te fais l’honneur de connaître mon prénom : Erine ! Le sosie le plus parfait de la Princesse Peach tu as de la chance de m’avoir prêt de toi maintenant. Même si tu n’es que le fruit de mon imagination. »

La jeune fille avait retrouvé son égo surdimensionné, enfin ce n’était que le début. Elle se redressa alors entièrement sur le petit caillou, se mettant face à Lyli. Avec une robe complétement transparente, laissant apparaître sa voluptueuse poitrine, car oui elle ne portait pas de sous vêtement la petite coquine.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 870


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #3 le: Juin 18, 2016, 09:14:58 »

Et bien, elle n'avait pas la langue dans sa poche celle là, à peine avait elle écarté les lèvres pour me noyer dans ses mots que j'en étais déjà agacé. Je la sauve, bon peut-être en profitant un peu de son malheur pour me distraire... mais je la sauve quand même, et la première chose qu'elle trouves à faire c'est de m'insulter de soit disant sirène ? Non je ne sortais pas d'un de ces stupides films que produisaient les humains j'étais une authentique et charmante sirène... J'aurais presque eu envie de céder à cette pulsion, celle de la pousser en arrière et de la faire retomber à l'eau pour éviter d'avoir à l'écoute, mais par simple curiosité je la laissait continuer et s'enfoncer dans son délire absurde. Et puis ça avait ses avantages, je pouvais au moins me concentrer sur ce que mes yeux voyaient... Elle avait beau être agaçante mais en rien ça ne réduisait son charme. De jolies yeux bleus, une longue chevelure blonde, des lèvres aussi alléchante que deux belles cerises jumelles... puis... cette robe qui laissait peu de place à l'imagination, dévoilant la large poitrine à travers le tissus imbibé... J'avais au moins une belle prisonnière...

Ca y est tu as fini sosie de la princesse je sais pas quoi ?

Décroisant les bras je me lève à son niveau et lui colle une petite gifle, affichant à peine mon sourire satisfait.

Ah ben t'es encore avec moi ? Ca veut dire que je suis peut-être plus réelle que tu ne le pense, ou alors je suis une hallucination vraiment coriace. Mais si tu es persuadé que je ne suis que le fruit de ton esprit tu ne vois aucune objection à ce que je te renvois au fond de l'eau ?

La prétention et la façon hautaine de parler qu'avait cette gamine m'énervait, elle me faisait sortir de mon calme habituel et je n'avais désormais qu'une envie, la punir comme il se devait, lui donner une leçon mémorable... Si je me calmais pas tout de suite je risquais de m'emporter et de déraper.

Erine hein uu parles d'un honneur, depuis quand une prisonnière à un nom ? Tu te crois vraiment encore libre dans cette grotte ? Si je te disais à quel profondeur nous sommes je crois que tu serais un peu plus gentille avec moi... Enfin j'imagine que tu manque d'éducation, c'est pas grave je vais me charger de la refaire.

Je lui saisit alors la gorge sans trop serrer, je ne comptais pas l'étrangler ni garder une emprise sur elle, je ne voulais pas lui laisser le temps de riposter. A la place ce ne fut qu'un grand plouf et une fracassante giclée d'eau qui explosa jusque sur mon visage. La belle et arrogante princesse avait été poussée en arrière, dans le trou reliant la grotte au reste de l'océan. Je regrettais simplement de ne pas avoir de quoi la bâillonner pour qu'elle ne me retienne pas ses déplorables discours ennuyeux... Peut-être plus tard si elle continuait à débiter ses conneries.

Je ne sais pas comment tu es arrivée ici et je m'en fiche, ceci dit j'ai une hypothèse que je vais partager avec toi juste pour ta culture personnelle. Tu dois surement venir de la terre et si c'est le cas tu as simplement traversé un portail qui relie ces deux mondes. Ca arrive quelques fois même si le plus souvent ce sont des magiciennes expérimentées qui les ouvres et les traversent de plein gré. Je pourrais connaitre un moyen pour toi de rentrer... peut-être... mais tu ne m'as pas fait forte impression et j'imagine que tu n'es pas du genre à t'excuser sur simple demande.

Sur ces paroles mon pieds se pose sur le sommet de son crâne avec un sourire peu amical, commençant à presser vers le bas pour appuyer sa tête sous l'eau. La pauvre blonde était encore légèrement faible et l'humidité intense de cette grotte gardait mon corps assez hydraté d'eau de mer pour me conférer assez de force, même hors de l'eau. Le pied s'écrasait donc tel un bourreau pour lui enfoncer la tête sous l'eau, seulement une vingtaines de secondes.

Je ne veux pas d'excuses de toute façon, à la place tu va me distraire jusqu'à ce que je me lasse de toi, et si t'es assez sage je t'escorterais vers un portail pour la terre. Ou je pourrais aussi te vendre comme esclave.

Mon pieds s'écrase de nouveau pour la renvoyer dans l'océan , alternant entre la surface et sous l'eau, sortant son visage le temps qu'elle puisse inspirer une gorgée d'air avant de la renvoyer vers un plongeon forcer 10 bonnes secondes. c'est si amusant que mon rire en résonne dans toutes les roches de la caverne et je ne laisse même pas à la princesse le temps de me dire ce qu'elle en pense, ou du moins jusqu'à ce que je décide enfin d'arrêter et de glisser mon pieds hors de sa chevelure.

Tu as de belles lèvres sert toi en donc pour autres choses que jacasser inutilement. Je sais pas, tu pourrais t'en servir pour m'appeler... maitresse Lyli par exemple ? Oui ça sonne bien ça ! J'aime beaucoup. Et pour me prouver que tu as compris ton infériorité... Suspendant mes mots et affichant un sourire convaincu je colle mon pied contre ses lèvres.... Embrasse donc.

Elle était plutôt mignonne comme ça de mon point de vue, dans cette position totalement inférieure et son visage trempé. Ses cheveux qui ondulaient à la surface de l'eau ne retiraient eux aussi rien de son charme. Malgré tout, elle n'allait pas m'attendrir avec si peu et serait punie en conséquence si elle n'obéissait pas. Ce que j'espérais fortement... si il suffisait de si peu pour briser sa volonté alors elle ne serait rien de plus qu'une pleurnicharde caché sous une carapace, n'était-ce que du vent ?

Bien sure je ne me contenterais d'un simple petit bisous, tu embrassera bien partout !! ... ... Ah... et.... encore une chose. La prochaine fois pense à mettre des sous-vêtements petit dévergondée.
Journalisée

Erine
Humain(e)
-

Messages: 19



Voir le profil
FicheChalant
Description
Erine est le sosie parfait de la célèbre Princesse Peach ! Tu sais la Princesse dans Mario. L'argent lui a fait tourné la tête et aujourd'hui elle se comporte comme une petite peste pleine de fric qui est insupportable envers les personnes proches d'elle.
« Répondre #4 le: Septembre 11, 2017, 02:34:08 »

"Sosie de la Princes... AÏE !"

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que cette sirène venait de lui coller une gifle ! Non, mais la petite princesse était en train d'halluciner ! Elle resta un instant la bouche ouverte, sans vraiment écouter ce que la créature était en train de lui dire, tellement elle était sous le choc. Jamais personne depuis bien longtemps avait osé lui mettre une claque et ce n’est pas une chose sans jambe avec une vieille nageoire de poisson rouge qui allait commencer ! Erine se mit alors à lui répondre parlant en même tant qu'elle ne l'écoutant toujours cas moitié. Son ton était sec et elle la pointait du doigt en même tant.

"Mais tu te prends pour qui sale chose ! D'où un vieux poisson comme toi ose me mettre une gifle ! Je suis ta prisonnière mais c'est du grand n'importe quoi dans ta tête, il faut arrêter nous sommes en l'an 2000 les esclaves ça n'existe plus ! Mais toi tu dois être trop attarder pour le comprendre ! Sache que tu ne me fais pas peur et que ta sois disant histoire de prisonnière tu peux te la mettre bien profond dans ton..."

C'est alors que Erine arrêta de parler d'un coup quand la sirène l'attrapa à la gorge pour la pousser en arrière dans l'eau. Un cri de surprise s'échappa de sa bouche avant de se faire engouffrer dans l'eau. La petite princesse se dépêcha pour remonter à la surface, ses cheveux devant son visage cachait sa vue, mais elle entendit la sirène parler de portail reliant la Terre à une autre planète et qu'elle venait de le traverser. Non mais sérieusement, à un moment il faut arrêter la drogue ! Après, cela pouvait être possible, mais Erine ne voulait simplement pas y croire, elle ne comprenait rien, mais vous pas ce dire qu'elle était sur une autre planète.

Alors qu'Erine peinait à reprendre son souffle et ne parlait plus, pour une fois, le bonheur ! La sirène posa son pied sur sa tête pour venir la couler. Erine se mit alors à se débattre, ses mains s'accrochaient au pied de son bourreau, elle n'hésitait pas à la griffer pour essayer de se libérer de son empreinte. Au bout d'une vingtaines de secondes, elle laissa Erine remonter à la surface où elle put prendre une grande inspiration et parler comme elle savait si bien le faire !

"Mais tu es totalement folle... Tu..."

La sosie de Peach n'eut pas le temps de finir sa phrase que sa tête était déjà repartie sous l'eau buvant à moitié la tasse. Puis elle put remonter toussant respirant un peu avant que l'eau arrive encore une fois. La sirène s'amusa un petit moment avec la jeune fille. Erine n'arrivait plus à suivre ce qui se passait, elle arrivait de moins en moins à reprendre son souffle. A la surface elle peinait à voir ce qui lui arrivait sa vue était brouillé par la fatigue et par ses longs cheveux. Jusqu'au moment où la sirène arrêta enfin, la laissant tranquille mais pour combien de temps ? Erien en profita pour s'accrocher à la roche évitant ainsi de couler dans l'eau, elle avait bien du mal à se tenir, la roche était glissante, lui blessait les bras.

Alors qu'elle respirait profondément et qu'elle crachait de l'eau cette femme du prénom de Lyli était en train de lui donner des ordres. Lui disant qu'elle devait l'appeler Maîtresse et qu'elle devait embrasser son pied. Son pied ?

"Embrasser ton pied..."

Erine le sentait s'appuyer contre ses lèvres.

"Mais bien sûr !"

La jeune femme approcha ses lèvres de ses orteils, mais au dernier moment elle ouvrit la bouche pour venir les mordre. Elle n'eut pas le temps de les mordre fortement car par réflexe Lyli le retira, ce qui fit quelque peu rigoler Erine.

"Mais tu me prends pour qui ! C'est toi qui devrait m'appeler Maîtresse Erine et qui devrait me lécher les pieds."

Bon dans cette position c'était pas vraiment la chose à dire, mais bon même si elle n'avait plus de force elle continuerait de remballer cette sirène et ne ferait pas ce qu'elle lui demande.
Journalisée
Lyli
Créature
-

Messages: 870


Sirène


Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #5 le: Septembre 13, 2017, 10:05:29 »

Réaction typique des ado trop gâtées, à son age, on croyait souvent avoir le monde à ses pieds, être au sommet du monde mais alors là, sosie d'une princesse ? maitresse Erine ? Elle manquait cruellement d'éducation, dommage, elle était vraiment belle, assez pour être véritablement le sosie d'une princesse comme elle l'avait dit en tout cas. Ses longs cheveux blonds, ses yeux d'un bleus profonds, sa large paire de seins bien dodue pour son age... Erine avait vraiment tout si ce n'est cette politesse qui lui faisait cruellement défaut.

C'est vrai, désolée princesse Erine, je devrais apprendre ou est ma place, je ferais des efforts la prochaines fois promis.

Sur le ton du sarcasme, bien évidemment ! Pour s'écraser sincèrement devant la petite peste insupportable qu'elle est elle peut toujours rêver ! Chaque petits mots quittant ses lèvres me rappel à quel point il avait été bon de lui maintenir la tête sous l'eau, au moins là, elle ne pouvait que taire ses agaçantes stupidités... Peut-être que... Mhh... oui, si je la poussais juste un peu elle trébucherait à nouveau dans l'eau et ... Non il ne fallait pas rentrer dans son jeu, pas céder à ces instincts primitif. J'allaus lui offrir une punition bien plus à la hauteur de ses exigeances.

D'ailleurs ô grande maitresse Erine, vous êtes si belles et si intelligente que vous devez surement avoir un plan pour vous sortir de là toute seule, n'est-ce pas ? Je peux donc vous laisser toute seule dans cette grotte sous marine sans issus !

Saisissant son menton et passant le pouce contre ses lèvres en prenant bien garde qu'elle n'essaye pas de me remordre, je continue de jouer ce petit jeu tout en lui faisant comprendre à quel point elle est stupide...

C'est vrai princesse Erine, vous avez raison. Le fond d'un océan ne doit faire qu'une bonne centaine de mètre, avec toutes les bêtises qui sortent de votre bouche, vous devriez avoir bien assez de souffle pour regagner la surface toute seule. Je vous laisse donc profiter seule de vos quartier de luxe, mademoiselle

Elle est prit qui croyait prendre, c'est lors d'une dernière révérence et d'un petit rire que je plonge à l'eau pour la laisser seule dans cette petite grotte humide, froide. Elle aura tout le temps du monde pour penser à son vilain comportement. Au moins 3 bonnes heures, de quoi faire péter un plombs aux plus impatients, sachant qu'elle ne pouvait aller bien loin. Ca oui, elle pourrait toujours essayer de s'échapper mais si elle tentait l'expérience, j'imaginais déjà se désillusion devant la lointaine et sombre surface.

Maintenant, il était temps de voir si une attaque si longue suffirait à la ramener dans le droit chemin, ou si la princesse avait conservé toute son animosité.

Oh ? Vous êtes encore là princesse ? Votre présente m'honore tant

Mais quelque chose avait changé depuis mon départ. le peu de sous vêtement ornant mon corps avait disparus, et mon corps bien que féminin et incroyablement attirant comme celui de chaque sirène, exhibait fièrement une verge masculine, tendue, balançant mollement et à la fois lourdement entre mes cuisses. Comment ça, je ne lui avait pas révélé mon petit secret ? Que beaucoup de sirènes étaient hermaphrodites pour pouvoir se reproduire entre elles pendant la saison des chaleurs ? Oh et bien ? j'espère que la pauvre princesse ne serait pas choquée ! hihi

Oh ça, n'y faites pas attention princesse. Je me disais juste que vous finiriez par avoir besoin de vous nourrir à un moment... Alors quand vous serait affamez et assoiffée... n'hésitez surtout pas une seule seconde et venez vous nourrir à la source, d'accord ?

Rien qu'y penser semblait divinement humiliant pour quelqu'un avec tant de personnalité et ce petit jeu de la considérer comme une princesse allait surement finir lui aussi par l'agacer. Mais bon, voila, peut importe sous quel plan elle regardait la situation, Erine était bloquée au fond de l'océan sans rien d'autres que de l'eau salée ou mes propositions salaces pour se déshydrater. Elle finirait bien par craquer, tout le monde avait sa limite et la jeune Erine finirait bien par me montrer le respect mérité, à moi sa sauveuse. C'est du moins ce que je pensais en m'asseyant à l'autre bout de la grotte, les cuisses écartées, pensant à ce joli corps dont je pourrais tout aussi bien profiter de mon propre chef si elle ne cédait pas... Qui l'entendrait hurler au fond de l'océan ?
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox