banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un bain particulièrement chaud... [PV: Silat Al-Saqr ♥]  (Lu 705 fois)
Eloe
Invité

Fiche
« le: Mai 05, 2015, 05:42:34 »

L'Enfer ... Un endroit sombre, lugubre, glauque et particulièrement chaud. Une chaleur abominable, lourde et constante. Il m'arrive parfois de plaindre ses pauvres âmes damnées qui errent sans but. La chaleur étouffante des lieux ne joue pas en leur faveur. Enfin, qu'importe ! C'est de moi dont il faut se préoccuper, non ? Et moi, la chaleur ne me dérange pas, bien au contraire. Je me pavane, d'ailleurs, en dandinant du cul pour aguicher autant les démons que les morts. En fait, j'apprécie tout particulièrement titiller les humains. Ils sont si mignons... Si... Pathétiques. Les entendre geindre et supplier me fait frémir des cheveux jusqu'à la queue. Quel délice... C'est une sensation exquise, indescriptible. Mais ce petit jeu ne m'amuse pas bien longtemps et je réalise bien vite que je m'ennuie. Comment s'occupe-t-on en Enfer ? Oui, je vous le demande !

Je marche encore quelques instants et m'arrête pour observer ma queue. Elle s'agite d'elle même et vient s'enrouler autour de ma cuisse. Ce signe révélateur m'annonce que je commence à avoir faim. Heureusement, rien ne presse. J'ai largement le temps de me trouver une victime pour mon dîner. Passant ma langue violacée sur ma lèvre inférieure, je commence à déployer mes ailes pour aller sur Terre lorsqu'une idée me vient à l'esprit. Pourquoi ne pas changer, pour une fois ? J'ai envie d'un bain. D'un bain chaud. Et pour satisfaire mon envie, je sais exactement où me rendre.

Je déploie mes ailes, donc, mais me dirige vers le domaine de "Lilith". Je progresse rapidement et atterrit vers un palais immense dans le style oriental. Très joli. J'ai hâte de voir quels trésors il renferme. Je lève les yeux et fronce les sourcils. Je pourrai passer par une fenêtre mais il est peut-être plus poli de toquer à la porte. Fermant les yeux, je me concentre et hume l'air pendant de longues secondes. Je reconnais cette odeur particulière... Pas celle du sexe, non, celle d'un démon. J'ignore qui il est, j'ignore ce qu'il est mais je sais que je ne vais pas tarder à le savoir. Toute excitée, je m'approche de la porte pour y toquer. Pas de réponse. Un peu vexée, j'entre sans bruit et referme la porte derrière moi. Eh bien ! Ça pue le luxe là dedans ! Vous décrire les lieux ? M'non, je suis nulle pour ça. Toujours est-il que personne n'est là pour m'accueillir et je suis déçue.

Je pose mes sabots sur la tapisserie et utilise mon odorat pour trouver celui que je cherche. Avant de me lancer, il me faut trouver un moyen de l'attirer dans les bains. Et quoi de mieux que le rentre dedans pour obtenir ce qu'on veut ? Je monte les escaliers et marche tranquillement dans les couloirs. Ma queue se balance de droite à gauche et j'accroche mon fouet à mon bas pour ne pas l'effrayer. Quoique... Je doute l'effrayer avec mon fouet. Je sens que je m'approche de lui et les battements de mon coeur s'accélèrent. L'excitation monte, mon sang palpite dans mes veines... J'ai envie de sexe. Maintenant.

Je finis par trouver ma future victime et la percute volontairement afin qu'elle se retourne vers moi. Sa beauté me coupe le souffle, littéralement. Je pense d'abord qu'il s'agit d'un incube mais mon odorat ne me trompe jamais. C'est un démon. Je suis tellement surprise que je ne prends pas la parole de suite. Bien au contraire... Je le dévore du regard.

- Eh bien... Si je m'attendais à ça ! J'ignorais que certains démons pouvaient être aussi... sexy.

Sans prévenir, je m'approche de lui et passe mes bras autour de son cou pour écraser ma poitrine ronde et moelleuse contre son torse. Mon index vient chercher ses cheveux pour les entortiller et j'adopte une voix suave, sensuelle, caressant ses lèvres de mon souffle brûlant.

- J'étais là pour prendre un bain à la base mais... votre compagnie serait très appréciée...
Journalisée
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 81



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« Répondre #1 le: Mai 06, 2015, 12:26:55 »

A l’inverse des goûts de Lilith elle-même, le Palais du Désert était richement décoré. Là où la Déesse préférait les tons foncés et nocturnes, sa gargantuesque demeure était étincelante comme un soleil, malgré la nuit permanente qui obscurcissait le domaine.

Les plus fidèles assassins vénérant la divinité se voyaient offrir le rang de démon ou de vampire, et se voyaient conviés à vivre dans le Palais. Cependant, il était libre d’accès aux démons d’un certain rang, et les visiteurs étaient relativement nombreux. Un harem public était proposé aux invités, ainsi qu’un nombre incalculable de salles de bains.

Silat n’était pas un invité, lui vivait de façon régulière dans le somptueux édifice. Il était un des Gardiens de l’endroit, au seul service de la Maîtresse des lieux. D’abord réticent, il avait fini par se faire à l’idée, avant que cette vie ne lui devienne franchement plaisante.

Ici, on ne manquait de rien. Les mets étaient succulents et toujours en abondance. Les liqueurs étaient plus nombreuses que Silat ne pouvait citer de fruits différents, et si le jeune assassin avait été attiré par les plaisirs charnels, il aurait également pu louer les charmes des femmes du harem.

Les bains étaient un des autres attraits de l’endroit. Notamment car, pour une fois dans tout le Royaume Infernal, n’importe qui pouvait profiter d’un large bain, absolument vide. Il y avait trop de salles pour que toutes soient remplies, laissant aux amants et solitaires tout le loisir d’un bain intime.

Torse nu, encore légèrement chaud et transpirant à la suite de son échauffement, Silat s’aventurait au travers des couloirs. Il connaissait bien l’endroit, désormais, et se rendait toujours dans la dernière salle de bain, au deuxième étage. Elle était chauffée et donnait accès à un balcon sur lequel s’étendait le désert infini. Un moment de détente accompagné d’une vue magnifique, le parfait moment.

Malgré son agilité habituelle, Silat ne réagit que trop tard. Il fut percuté par une forme qu’il devinait féminine, et se retourna immédiatement. Une succube venait apparemment de se planter maladroitement contre lui. Il haussa un sourcil interrogateur, ne comprenant pas vraiment comme elle avait pu faire son coup.

« C’est aimable. » Répondit le jeune démon, pas particulièrement enthousiasmé par le compliment. Non pas qu’il ne le prenne pas, mais plutôt qu’il ignorait ce que voulait cette inconnue.

Il s’apprêtait à reprendre son chemin vers le fond du large couloir, quand la succube se blottit à son torse encore parcouru de gouttelettes de sueur. Silat réprima un soupir agacé. Voilà donc ce que cette diablesse attendait de lui, un bain qui finirait certainement en bain de foutre pour elle et ses entrailles moites. Mais le Fils du Désert n’était pas particulièrement intéressé.

Pour le moment, tout ce dont il rêvait, c’était d’une eau bien chaude et d’un peu de liqueur pour se détendre parfaitement. Le sexe, ça n’allait certainement pas le détendre, si ? Persuadé que rien de bien excitant ne pourrait fleurir de cette conversation, le démon désigna la salle du fond, de son index.

« Je souhaite simplement prendre un bain. » Ajouta-t-il. « Mais libre à toi de m’accompagner. »

Sans plus tarder, le jeune assassin se sépara de Catvina et reprit son chemin. Il pénétra dans la salle de bain gigantesque, maintenant quelques instants la porte pour la diablesse. De là, il ôta son pantalon bouffant et les babouches qui ornaient ses pieds. A nu, sexe circoncis de bonne taille ballotant entre ses jambes, le jeune éphèbe s’avança vers l’énorme bain, qui avait plutôt des airs de piscine.
Journalisée




Doublette de Stephen Connor

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox