banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
Auteur Sujet: Verges [Bafamelle]  (Lu 4591 fois)
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 351



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #30 le: Juillet 30, 2015, 11:22:26 »

Au sein du Palais Magoa, Alastar était connu pour être un peu le souffre-douleur attitré d’Onyxian. Et cette dernière n’avait pas besoins de beaucoup de raisons pour le punir. Alastar avait sa chambre principale à côté de celle d’Onyxian, et, même si les murs étaient insonorisés, quand la Succube était réveillée ou dérangée par les hurlements hystériques d’une servante que le beau diable était en train de prendre avec force, elle se devait bien de lui infliger une petite correction… Peut-être était-ce là l’origine du comportement si « gentil » d’Alastar. Oh, c’était un pervers, et même un sacré pervers, oui, mais il était aussi, à sa manière, très tendre et très gentil. La preuve : il n’avait jamais tué une seule de ses amantes… Raison de plus pour se faire fouetter ! Ou peut-être aussi, tout simplement, qu’il aimait se faire battre par sa sœur. La nouveauté, ici, ce fut de voir Bafamelle le narguer. Sa petite Bafamelle… Il l’avait tenu dans ses bras quand elle était bébé, et qu’elle s’amusait à lui mordre le doigt quand il essayait de pincer son nez.

Onyxian eut au moins la décence de lui expliquer que c’était Bafamelle qui voulait le battre, et, en réalité, plutôt que de l’effrayer, cette information révéla en Alastar une trique d’enfer. Bafamelle… Onyxian avait eu si peur que sa fille soit une chiffe molle, une petite émotive… La voir ainsi, joueuse, perverse, vicieuse… Ah, c’était bien la preuve que l’éducation du diable avait marché ! Alastar était donc fier comme un paon, et vit que Bafamelle, pour l’occasion, avait mis sa belle robe noire en latex, celle qui moulait ses seins, avec le soutien-gorge en forme de triangle s’arrêtant à hauteur des tétons. Alastar avait une fantastique vue sur eux, et poussa un soupir quand la queue caudale de la femme frappa ses testicules.

« Alors ma petite mamounette, qu'elle charmant supplice allons nous faire subir à ce vil supplicié ? Tihihihi ! » »

Alastar ne put s’empêcher de sourire, et répondit à la place d’Onyxian :

« Je croyais que c’était toi qui devais me torturer, Bafamelle… Tu sais, torturer quelqu’un, c’est important. Onyxian est là pour t’assister, mais c’est à toi qu’il revient de gouverner les opérations. Si tu te sens prête, ne le dis pas, mais agis en conséquence. »

C’était vraiment une situation incongrue, où c’était l’homme attaché qui donnait des instructions à son bourreau… Mais, bras croisés, Onyxian était d’accord. Elle pouvait comprendre que Bafamelle ait besoin d’aide, mais c’était surtout à elle d’agir, de prendre les bonnes décisions. Tout ce que la Succube pouvait faire, c’était servir d’assistante, ou, à la rigueur, de conseillère, pour indiquer ce qu’elle pensait des techniques choisies par Bafamelle… Mais, en aucun cas, elle n’agirait à sa place. Bafamelle avait voulu cette situation, ce qui, bien entendu, était tout à son honneur, mais c’était à elle d’en tirer toutes les conséquences.

« Ne t’inquiète pas, ma chérie, ton grand-frère est résistant… Fais juste appel à ta créativité. Fais-moi hurler, jusqu’à ce que je te supplie d’arrêter… Sinon, tu seras toujours, à mes yeux, une succubette. »

Oui, c’était un mot qu’il venait d’inventer… Mais il voulait piquer un peu l’égo de Bafamelle, car, chez les Succubes, c’était souvent un très bon moyen de les motiver à devenir méchantes. Et Dieu sait qu’une Succube méchante était belle… Oh oui !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Bafamelle
Avatar
-

Messages: 98



Voir le profil
Fiche
Description
❤ Succubette ❤
« Répondre #31 le: Août 06, 2015, 03:49:02 »

« Ne t’inquiète pas, ma chérie, ton grand-frère est résistant… Fais juste appel à ta créativité. Fais-moi hurler, jusqu’à ce que je te supplie d’arrêter… Sinon, tu seras toujours, à mes yeux, une succubette. »

Succubette ? Est ce que bafamelle avait bien entendus !? Ah ! Ça, c'était fort ! En entendant ces mots, le visage de notre jeune succube se tinta d'une légère pointe de colère tout à fait adorable et qui lui allait à ravir.  Aaaah… Pour sur, Bafamelle était une vrai réussite ! Un jolie rubis sulfureux que bien des démons en enfer aimerait avoir dans leur couche rien qu'une nuit. L'espace de quelques instant, la jeune succube fut quelque peut décontenancée par cette adorable petite pique mais bien vite, la « succubette » revint à l'attaque !

« Ah ! C'est moi ou le petit « diablotin » ce met il à rejeter sa frustration sur sa petite sœur chérie, hm ? » Lui répondit alors bafamelle en posant ses mains sur ses hanche et en ce penchant légèrement en avant, toujours en gardant un ton adorablement hautain et chipiesque.

Bafamelle aimait beaucoup son frère, et ce dernier le savait très bien. Tous ceci n'était qu'un jeu, une affectueuse petite joute verbale, Bafamelle savait très bien que le surnom de son frère n'avait rien de glorieux, Alastar avait toujours était le souffre douleur d'Onyxian et des autres succubes du clan, Une chose que Bafamelle trouvait à la fois amusante et... un peu bête. Alastar était son principale tuteur et avait fait office de père de substitution à la jeune succube, il s'était occupé d'elle avec attention et Bafamelle entretenait donc un lien très fort avec lui.

Toutefois, il était hors de question de ce débiner ! Bafamelle avait envie de jouer avec lui et elle savait qu'Alastar voulait qu'elle ce donne à fond, d'où le petit « succubette », proféré dans le seul et unique bute de titiller la fierté et l'orgueil « légendaire » de Bafamelle.

« Hmpfff ! Tu vas voir ! »

Et hop ! Sur ce, la jeune succube s'en alla vers sa belle armoire en ébonite, armoire qu'elle ouvrit alors en grand, offrant au yeux de sa mère une large collection de jouets divers ainsi qu'une belle gamme de fouets. La « succubette » resta longuement devant son armoire à chercher le meilleur outil pour satisfaire les fesses et le dos de son aîné et… Et bien elle opta pour un long fouet noir en cuir plutôt basique dont le bout ce terminé par une petite pointe ressemblant à la  l'excroissance ce trouvant au bout de la queue  d'Alastar.
Une fois en possession du précieux objet, la petite Bafamelle, toujours aussi joueuse fit tournoyer le bout de son fouet tout en s'approchant du délicieux cul de son frère. La succube ce mordit légèrement les lèvres puis, une fois qu'elle fut à bonne distance, elle lui dit :

« HmMmmm… Al'… Tu est vraiment un adorable petite pourceau… Combien de pauvre petites nonnes as tu déflorées, hm ? »
En disant cela, la petite succube continuais à faire tournoyer son fouet avec un sourire malicieux au bout de ses jolies lèvres pulpeuses.

« Aller mon Diablotin… Dit le. Combien de pures et pieuses petites demoiselles à tu souillées avec ses… Bourses ! »

Et clac ! Voilà que sans aucune retenue, Bafamelle envoya le bout du fouet contre les testicules de son frère ! Suite à cela, bafamelle ne put retenir un petit ricanement diablement mignons <3.

« Tiihihihihhi !

La succube, toujours aussi espiègle ce remit ensuite a faire des moulinet avec son fouet, tenant la poignée de ce dernier de la main droite tendis que la mains gauche, elle, tenait la longue lanière à mi-longueur. Bafamelle fit ensuite quelque pas en arrières puis… Sans aucune douceur ni aucun avertissements, elle enchaîna plusieurs coup de fouets qui vinrent à s'abattre sur le dos, les fesses et les épaules d'Alastar.

« Ahahaaaahahahha ! Prend ça ! Petit porc que tu es ! Regard maman comment ton fils bande ! Ahahahah ! Il adore ça ! »

La petite succubette était fière et impétueuse ! Car plus encore qu'un simple jeu, cet exercice était aussi une manière de montrer à quel point elle pouvait être une succube forte et autoritaire… Comme sa mère.
« Dernière édition: Août 06, 2015, 04:19:10 par Bafamelle » Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 351



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #32 le: Août 07, 2015, 11:25:07 »

À bien y réfléchir, Alastar aimait le surnom qu’il lui avait trouvé. Une « succubette », voilà un terme assez infamant, tout en étant aussi mignon. Et, en un sens, il résumait bien la relation entre Alastar et Bafamelle. Il l’avait tenu dans ses bras alors qu’elle était un beau bébé rouge. Onyxian ne l’allaitait pas, car le lait maternel d’une succube pouvait être dangereux pour les bébés. Elle s’allaitait sur les esclaves, et, dès qu’elle était bébé, Bafamelle se révélait déjà espiègle, aimant mordiller, surtout le doigt d’Alastar quand il jouait avec elle. En un sens, il la voyait un peu comme sa fille... Ce qui expliquait pourquoi il se considérait comme son oncle, alors que, techniquement, il était juste son grand-frère... Et ce même si la mère de Bafamelle était sa sœur. Les relations familiales étaient compliquées entre humains, mais, dans un clan de démons, c’était encore pire. Et Bafamelle avait toujours été espiègle, joueuse... Un esprit machiavélique, mais elle était, pour autant, adorable. Alastar et elle avaient fréquemment fait l’amour ensemble, mais, ici, Bafamelle se proposait pour autre chose. Quelque chose de plus intense, de plus dangereux... Et Le Diablotin la provoquait donc.

Bafamelle en retour, sembla rougir encore plus, et ouvrit son placard. Le Diablotin savait très bien ce qu’il y avait dedans. La Succube y entreposait tous ses jouets, et il ne pouvait pas la voir. Serrant les poings, il vit qu’Onyxian la regardait, avec un sourire sur le coin des lèvres. Ils n’étaient que trois, ici, et Onyxian savait qu’elle pouvait faire confiance à Alastar et à Bafamelle. Aucun des deux ne chercherait à la renverser... Quoique, pour Bafamelle... Le pouvoir n’intéressait pas Alastar, mais Bafamelle... Pour l’heure, la Succube était surtout une petite chipie qui aimait les bêtises, mais comment serait-elle d’ici quelques siècles ? L’amour chez les démons était quelque chose de très virtuel, mais, ici, il y avait bien quelque chose qui y ressemblait.

« Quelle frustration ai-je à rejeter ? glissa-t-il alors. Je faisais déjà des orgies quand tu étais un petit bébé, Bafamelle... »

Le Diablotin avait été tellement fouetté et battu par sa grande sœur que la douleur ne l’effrayait plus vraiment Bafamelle revint alors, après avoir choisi un fouet, et caressa son corps avec la pointe du fouet. L’Incube s’en pinça les lèvres, puis le fouet claqua sur son sexe, le faisant gémir. Ses poings se serrèrent, et son sexe grossit. Alastar était tout nu, aussi nu qu’un ver, et Onyxian se mit à sourire. Tout en le narguant, Bafamelle commença à le fouetter, ici et là. Le fouet de Bafamelle claqua après un délicieux rire sur son cul, son dos, ses épaules, léchant sa peau. C’était un solide fouet, et, sur la peau d’un humain, ce fouet aurait fait des ravages. Le cuir aurait ouvert la peau, laissant des traînées sanguinolentes. Mais Alastar avait une peau nettement plus résistante qu’un humain normal.

Onyxian observait ce spectacle en souriant, et vit la belle érection de l’Incube. Oui, elle savait qu’il aimait se faire battre. C’est ça qui était bien avec Alastar ; il pouvait autant être un dominateur redoutable qu’un adorable soumis. Ce n’était pas un Magoa pour rien, et il était excellent dans sa partie. Son membre se dressait, tapant contre son estomac au fur et à mesure que son corps allait d’avant en arrière, rythmé par les coups de fouet de Bafamelle, par ces *SCHTAAAAC !!* qui s’abattaient sur lui. On sentait le fouet déchirer l’air juste avant de s’abattre, et, le plus étonnant avec un fouet, c’est qu’il claquait même en tapant dans le vide. Alastar savait que l’origine de ce bruit venait du fait que la vitesse de la pointe du fouet dépassait la vitesse du son, le claquement étant le fait d’un minuscule bang supersonique. Par conséquent, un coup de fouet était toujours douloureux.

Le fouet claquait sur chacune des fesses de l’Incube, qui enfonça ses ongles dans ses doigts, soupirant de plaisir, de la sueur coulant le long de son corps.

« Haaa, Bafamelle... Torture-moi, haaaa... C’est bien, ma chérie, très bien... »

Il fallait bien la complimenter pour tout ce qu’elle faisait.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Bafamelle
Avatar
-

Messages: 98



Voir le profil
Fiche
Description
❤ Succubette ❤
« Répondre #33 le: Août 08, 2015, 04:57:15 »

Alastar semblait nullement dérangé par les nombreux coups de sa petite sœur, bien au contraire ! Ce dernier semblait avide de cette luxurieuse douleur et, pour preuve, il vint même à féliciter sa généreuse petite peste de sœur qui en sachant comment son frère aimait ça, vint à redoubler d'effort ! Cependant, ce que la petite succube voulait de base, ce n'était pas tant faire souffrir son diablotin de frère, mais de le soumettre ! Comme un gentil petit toutou infernale.💝
Oui car, bien qu'amusant, battre Alastar n'était pas non plus ce que Bafamelle trouvait de plus jouissif, peut être était elle encore un peu jeune pour ça ? Bafamelle, elle, elle aimait toucher, mordre, griffer et humilier !

Au bout d'un moment, Bafamelle vint à ralentir la cadence, avant de finalement ce stopper… Elle était légèrement en sueur et Alastar aussi, leur corps luisant alors légèrement à la lumière rouge qui emplissait la pièce. Bafamelle, à la vus des petites gouttes de pre-sperme qui étaient à présent sur le sol en dessous d'Alastar, en conclue que le beau diablotin était bien « tendu » et, en ce remettant a faire tournoyer son fouet, elle vint à ce remettre face a son frère. Sa marche était lascive, son déhanchait était lent, provocateur et sensuel, notre succube ce voulait la plus attirante et bandante possible afin que sin frère puisse être fier d'elle et… Sa mère aussi. Une fois rendue face à Alastar, Bafamelle regarda longuement le corps de ce dernier, s'attardant alors sur sa belle verge dont la vision vint une fois encore à la piquer intérieurement, brûlant son bas ventre déjà bien en feu. Puis, avec toujours le même petit sourire espiègle, la succube vint à ce tourner vers sa mère.

« Maman… Puis je me permettre une remarque ?  Je pense que...»
Là, Bafamelle ce remise à regarder son frère dans les yeux…
« Je pense que les coups de fouet ne punisse pas suffisamment ce petit Diablotin il faudrait… »
Son regard, lentement vint a descendre vers la verge de son frère, verge qu'elle titilla du bout de la poignée de son fouet.
« Il faudrait le toucher là où sa fait « mal », Tihihihihi ! »

Sur ce, la succubette vint à claquer des doigt, faisant alors disparaître les sangles en cuir qui le retenait. Onyxian, nullement inquiète, fronçat cependant les sourcils, avant de finalement voir sa fille s'approcher d'Alastar et, du bout de son pied, venir mettre  le bel incube sur le dos.

« Tu sais Alastar… J'ai beaucoup apris en étudiant la magie noire avec papa… La compréhension de cette dernière ma permis de progresser bien plus en magie rose… Mais ça, tu vas t'en rendre très vite compte, petit diablotin, tihihihi ! »
Lui dit elle alors en faisant lentement glisser le bout de ses orteil sur la cuisse d'Alastar, venant ensuite lui caresser les bourses. Mais diantre, de quoi pouvait elle bien parler ? Et bien… Sans rien dire, la jeune succube ce mit à réciter un mandra dans sa tête et, au moment même où son pied avait toucher les bourse du démon, elle avait lancer sur lui un sort provisoire qui l’empêcherais tout bonnement de…  Et bien de jouir… Cruelle ? Nan… Juste joueuse. Bafamelle, tout en gardant son regard joueur et espiègle, fixait son frère avec amusement tendis que son pied vint a malaxer ses bourses avec force. Bafamelle ignorait si Onyxian avait sentie le sort que bafamelle avait lancée sur Alastar mais, toujours est il, la matriarche resta les bras croisés, avec toujours un léger sourire au lèvres. Lentement, le pied de la succube ce mit à remonter vers le sexe d'Alastar, glissant alors sur la hampe de ce dernier, hampe que la succubette enserra entre son gros orteil et le seconde orteil, avant de ce mettre a masturber son frère avec le pied.

« Tihihihi ! Et bien Alastar… Je ne te savez pas aussi… Résistant… »

Machiavéliquement mignonne… Bafamelle était un mélange sulfureux mais au combiens réussie, sa mère pouvait être fière d'elle.
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 351



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #34 le: Août 09, 2015, 02:11:03 »

Le beau diable était vraiment dans une fâcheuse posture... Les coups de fouet se multipliaient sur son dos, dans ce qui était une véritable séance de flagellation. L’Incube soupirait et gémissait, crispant ses dents, bandant ses muscles en sentant les coups de fouet se multiplier. Sa queue caudale remuait légèrement, et, parfois, le fouet de Bafamelle claquait dessus, répandant des ondes de douleur supplémentaires. Il serrait ses mains, et continuait à bander, férocement, son membre pointant en l’air, au fur et à mesure que la succube le battait... Elle le fouetta bien pendant de nombreuses minutes, le fouet filant en avant, léchant violemment sa peau, avant de repartir, pour le fouetter à nouveau. Encore, et encore... Alastar couinait et se tortillait, son corps remuant d’avant en arrière, jusqu’à ce que le fouet, enfin, ne cesse de s’abattre. Il soupirait longuement, la respiration alourdie, son torse s’abaissant et se soulevant, quand il entendit les pas de Bafamelle. Prenant tout son temps, la succube se glissa devant lui, avec une lueur malicieuse dans les yeux, et un petit sourire victorieux.

Ce petit air-là, Alastar le connaissait... C’était le petit air de la fille qui avait une idée derrière la tête, un regard qu’il lui connaissait bien... Car, après tout, Alastar était sans aucun doute la seule personne en Enfer pouvant se targuer de connaître la mieux possible Bafamelle. Il l’avait éduqué, et connaissait donc ses expressions faciales. Alastar sentit un frisson la traverser, surtout quand Bafamelle parla à sa mère, avant de le détacher. Alastar tomba sur les fesses, puis sur le dos, un peu surpris.

*Par la malepeste, que me prépare-t-elle donc ?*

Bafamelle se dressa ensuite au-dessus d’Alastar, et le Diablotin frissonna en sentant le pied rouge de la femme s’approcher de son sexe... Elle lui expliqua ensuite qu’elle manipulait la magie noire, ce qui était vrai, et Alastar hocha la tête, en la regardant.

« Je sais... C’est toujours moi qui t’emmenais au palais de ton Papa, tu avais peur de sortir toute seule... »

Il la narguait, encore. L’Enfer était un environnement extrêmement dangereux, bien plus que sur Terra, et on ne rejoignait pas facilement un palais relevant d’un autre Cercle Infernal. Il y avait des dédales caverneux à emprunter, et, entre les monstres et les autres démons, c’était toujours dangereux. Et, si Alastar était un sacré tombeur, il savait aussi se battre, et avait donc, à l’époque, veillé à protéger la petite Bafamelle, empruntant des chemins sûrs, et en repoussant les quelques monstres venant les attaquer. Alastar savait donc que Bafamelle manipulait magie rose et magie noire... Comme beaucoup de succubes, en réalité, ce qui incluait aussi Onyxian. À partir d’un certain point, certains sorts de magie rose relevaient en fait de la magie noire. Très souvent, les différences entre les différentes branches de la magie étaient très superficielles, ce qui était le cas ici.

Mais où donc voulait-elle en venir ? Alastar était, en toute sincérité, intrigué, et frissonna en sentant la magie vibrer autour de son sexe... Ce qu’Onyxian ressentit aussi. Bafamelle utilisa un sort ne relevant en réalité pas vraiment de la magie noire. La privation sexuelle était une technique relevant de la magie rose, et elle créa donc, autour du sexe d’Alastar, un verrou magique, quelque chose qui interdirait à son pénis de jouir. Onyxian esquissa ensuite un sourire en comprenant que Bafamelle voulait jouer avec ses pieds, ses beaux petits pieds.

« Hum... Ba... Bafamelle, hummm... »

Le membre d’Alastar était bien gros, bien tendu, dur comme un bâton, et l’Incube en vint à se tortiller sur le sol. C’était l’arroseur arrosé. Lui qui adorait narguer ses partenaires, lui qui adorait les frustrer, se retrouvait dans la situation inverse. Sa respiration était lourde, précipitée, mais il ne comptait pas se rendre si facilement. Oh ! Ce serait vraiment très mal le connaître que de croire qu’il comptait s’avouer vaincu aussi facilement.

Le pied de Bafamelle vint ensuite masser son sexe, et le Diablotin se pinça les lèvres. Provocateur, comme toujours, il ne put s’empêcher de lâcher, le corps vibrant de désir :

« Et bien, hummm... On dirait mes servantes quand... Quand elles me massent... Hummmm... Sur ce point, tu t’en sors bien, ma... Haaaannn... Ma petite puce. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Bafamelle
Avatar
-

Messages: 98



Voir le profil
Fiche
Description
❤ Succubette ❤
« Répondre #35 le: Août 09, 2015, 09:09:44 »

« Et bien, hummm... On dirait mes servantes quand... Quand elles me massent... Hummmm... Sur ce point, tu t’en sors bien, ma... Haaaannn... Ma petite puce. »

Et hop ! Une autre pique vint à être proférée par le bel Alastar visiblement sur le point de craquer. Et oui… Même dans cette situation, le Diablotin continuait toujours de fanfaronner fasse à Bafamelle, n'acceptant pas une seule seconde de perdre la fasse devant elle. Face à cette nouvelle provocation, la jeune succubette fronçât une nouvelle fois les sourcils en fixant toujours son frère avec un petit regard espiègle et, en réponse à cette énième petite pique, Bafamelle vint à resserrer un peut plus fortement ses orteils tout en écrasant la verge turgescente d'Alastar contre le ventre de ce dernier.

« Hmpf ! Oserait tu me comparer à ses succube de petite vertus Alastar ? Moi… Ta petite sœur ? Ahah ! Tu mériterais que je demande a Fahoraa de venir s'occuper de ton petit derrière ! »

Fahoraa… HooOow… Oui, ça... ça serait vraiment pas sympa ! Car, en plus de posséder quatre bras capable de tordre une poutre en acier, cette démone originaire du cercle de la gourmandise possède une verge au dimension bien supérieur à celle du diablotin, bien que  ce dernier puisse la « gonfler » grâce à sa magie. Fahoraa était une habituée du lit de Bafamelle, toutes deux étant bonnes amantes et confidentes, sans compter que, quand Alastar n'était pas là, C'était elle qui veiller sur la succubette. Et puis… Onyxian n'en disait rien mais… Elle n'était pas non plus sans avoir eu quelque relation brutale et torride avec la démone.
D'ailleurs, Onyxian… Que pensait elle de cette scène ? Ho, Bafamelle, comme Alastar devait bien ce doutez que voir ainsi  son fils et sa fille jouer ensemble devait amuser la Matriarche mais… N'avait elle pas envie d'apporter son petit grain de sable à tous ça ? Sûrement que ci, mais cette histoire ce passait entre Alastar et Bafamelle, elle n'avait donc pas à intervenir, c'était leur « petit moment à eux » Une joute entre frère et sœur comme il n'y a qu'en enfer que l'on peut en voir.

Suite à cette petite phrase donc, Bafamelle ce remise à masser la grosse verge de son frère, appuyan et malaxant ce mat du bout de son pied, frottant cette chair à la fois molle, dure, chaude et pulsante de désir. Le beau diablotion était en sueur et deson mat s'écoulait du pré-sperme qui vint à « lubrifier » l'ensemble, permettant alors à la succube d'augmenter la cadence, avant de finalement faire remonter son pied jusqu'au gland rond et dur du Diablotin, gland qu'elle saisit alors entre ses orteil et sa plante de pied, faisant ensuite un mouvement circulaire.

« Tihihihihi ! Regarde toi Alastar, tu est au aboie ! Tu meurt d'envie de souiller mes petit petons, je le sais… Je le sent… Ta verge pulse entre mes orteils ihihi ! »

La succubette s'en mordit les lèvres, une fois de plus. Cette verge… Bafamelle mentirait de dire qu'elle ne lui faisait pas envie et, c'est en ça que le « blocage » qu'elle avait activée sur son frère était amusant, elle aller jouer avec jusqu'à ce que le beau diable la supplie de le libérer, signant alors la victoire de la succube !

« Fuhuhu… Je vais devoir me montrer plus… avide. »

Lentement… D'un geste gracieux et en ne quittant pas son frère des yeux, la succube vint à ce mettre à quatre patte au dessus de son frère, le dos cambré et les fesses bien relevées. Bafamelle fut, dans un premier temps, face à face avec son frère, nez contre nez, la succube lui lançant alors un beau regard, langoureux, fiévreux et toujours teinté d'une pointe d’espièglerie.

Tihihi ! Hooow… Alastar… je te seeent si… Hmmmmtenduus ! Lui soufflât elle alors avant  de l'embrasser langoureusement durant quelque secondes puis… De rompre le baiser en mordant la lèvres inférieur de son frère, tirant dessus, pour de finalement la lâcher. 
Ensuite, la Succube ce mise à embrasser le coup de son frère… Puis le torse, apposant sur le corps rouge d'Alastar plusieurs petits suçons tout en trémoussant ses petites fesses et sa queue caudale. Langoureusement, avec sensualité et expertise, la succube léchât l'un des pectoraux de son frère, gobant par la suite le tétons de ce dernier, le suçant, le mordillant, tirant dessus puis l'abandonant avant de ce remettre à descendre embrassant les beaux abdos d'Alastar avant de finalement arriver à sa verge, cette dernière tapant contre le menton de Bafamelle qui vint alors a embrasser le gland du diablotin, en le regardant toujours avec amusement.

« Tihihi !  Te voir te tortiller ainsi en soupirant Al'… Tu ne peut pas savoir comme ça me donne faim, roaaAaanhwwmm !»

Et hop… Le gland de beau diablotin disparut dans les lèvres noires et luisante de la petite gourmande qu'était sa sœur, cette dernière s'amusant alors a mordiller le bout de son frère avec amusement en entrelaçant sa langue autour de sa verge.

Tout ceci sous le maître regard d'Onyxian.
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 351



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #36 le: Août 10, 2015, 10:24:02 »

Alastar jouait avec le feu, et lui-même le reconnaissait... L’Incube, tout simplement, fonctionnait ainsi. La provocation faisait partie intégrante de sa nature, et c’était encore plus vrai avec Bafamelle, envers qui il avait toujours eu un lien étroit. En retour à ses provocations, Bafamelle menaça d’aller chercher Fahoraa, dont le nom n’était pas inconnu à Alastar. C’était une démone, plutôt solide, un véritable garçon manqué avec une carrure d’athlète. La seule idée de la sentir vous pilonner le cul avait effectivement de quoi faire trembler ! Cependant, Alastar savait que c’était une menace en l’air... Face à Onyxian, Bafamelle n’allait pas botter en touche en allant voir une autre personne. À côté d’eux, la Matriarche était en train de s’amuser. Voir Alastar insolent ne la surprenait guère, le Diablotin avait de l’expérience dans ce domaine. Ce n’était pas la première fois qu’on venait ainsi le dominer et l’humilier, ou encore le battre et le fouetter. Il tenait à prouver sa réputation, et Bafamelle opta donc pour une autre approche.

Elle avait bien masturbé l’Incube avec ses pieds, et se pencha contre lui. Il soupira de plaisir, serrant ses poings en sentant ses seins contre son torse, puis sa bouche qui se mit à jouer sur son torse. Ah ! La petite peste ! Elle prenait son pied, et Alastar l’imaginait bien dandiner du cul en faisant ça... Elle prenait tout son temps, jouant avec ses abdomens et ses tétons. Eux aussi étaient des zones érogènes pour l’Incube, qui soupira, enfonçant ses ongles dans la paume de sa main. Un sourire sur le coin des lèvres, Onyxian se décida alors à aider très légèrement sa fille, en faisant apparaître autour des poignets et des chevilles du Diablotin des liens, qui vinrent l’entraver contre le sol, l’empêchant ainsi de pouvoir toucher la Succube, ce qui, en un sens, était encore plus frustrant. Ce faisant, l’Incube ne pouvait que subir els assauts digitaux et buccaux de Bafamelle, qui explorait sa belle poitrine imberbe sans aucune hésitation. Sa belle bouche délivrait une multitude de baisers et de mordillements en glissant le long de son corps musclé et bien constitué.

« Hmmm... »

Le Diablotin gémissait en se tortillant sur place, serrant ses poings. Sa verge caressait le corps de la femme, glissant le long de la belle robe noire moulante de Bafamelle, cette robe avec laquelle notre Incube adorait la prendre. Oui, Bafamelle était définitivement talentueuse. La « succubette » avait depuis longtemps placé à une superbe succube, ce qu’elle avait prouvé ce soir. La Succube ne l’avait peut-être pas réalisé, mais ce gang bang dans l’entrepôt avait été pour elle une sorte de rituel initiatique, la preuve qu’elle était désormais prête à sortir du cocon familial pour venir honorer le nom des Magoa en devenant une Succube puissante. Avec sa maîtrise de la magie rose et de la magie noire, elle avait amplement les arguments pour conquérir un jour lointain le palais Magoa, et ainsi avoir la mainmise sur le clan. Pour l’heure, ceci semblait relever d’un lointain fantasme... Mais il fallait savoir voir les choses en grand, tout simplement.

De manière très naturelle, le visage de Bafamelle atteignit le sexe tendu et impatient d’Alastar, qui avait du mal à respirer. La frustration commençait à se faire sentir.

« Ba-Bafamelle... Tu... Tu ne devrais pas faire ça à ton... Hum... À ton grand-frère... »

Son sexe caressait le menton de la femme, glissant sur sa peau, cette belle peau douce et agréable. Ah ! Pauvre homme, il était assoiffé, et n’arrivait plus, ou très difficilement, à se retenir. Et, bien évidemment, Bafamelle ne comptait pas le laisser ainsi, et commença à le sucer. Tout le corps du Diablotin sembla se tendre, et il soupira longuement, remuant sur le sol, bougeant des jambes. Malheureusement, les liens l’entravant étaient solides, et il était donc condamné à sentir cette bouche remuer sur sa queue, le suçant, pompant son dard, sans lui permettre de cracher son délicieux venin. Et, malheureusement, dans le domaine du sexe oral, Bafamelle était une professionnelle... En effet, quitte à l’éduquer, autant l’éduquer bien, et Alastar lui avait appris le sexe oral. Quand Bafamelle en avait eu l’âge, elle faisait ainsi au moins trois fellations par jour à Alastar. Il fallait bien entretenir sa belle bouche aux lèvres noires, et tout ce talent vint s’exprimer en ce moment, dans le but de frustrer sexuellement l’homme.

Cependant, l’Incube était teigneux, et, alors que ses poings se contractaient, et qu’il se tortillait sur place, en sentant sa queue enfler encore, sous l’effet du désir qui explosait dans son bassin.

« Tu... Tu perds ton temps, hum... Je... Je ne m’avouerais pas vaincu si facilement, haaa... Espèce de... Hummm... Sale petite salope !! Oser me faire ça... Haaa... À ton grand-frère... Hum... Ooohhh, tu me le paieras !! »

Ah, si c’était terrible, cette sensation ! Alastar le savait, car il en jouait beaucoup avec ses amantes humaines, jusqu’à les sentir craquer. Bafamelle avait été formée à bonne école ; Alastar n’avait cessé de lui dire que la frustration sexuelle était la plus délicieuse des tortures, et ceci se vérifiait en ce moment.

*C’est ça le drame de ma vie, je l’ai trop bien formé...*

Et, maintenant, il ne pouvait que le constater !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Bafamelle
Avatar
-

Messages: 98



Voir le profil
Fiche
Description
❤ Succubette ❤
« Répondre #37 le: Août 10, 2015, 03:01:38 »

Le bel Alastar pouvait bien fanfaronner, Bafamelle sentait que son diablotin de frère commençait à « souffrir » lui, le fier et impétueux incube qui, du bout de son vit, faisait chavirer les plus pures et innocentes femmes que la Terre et Terra puissent offrir, lui, ce grand amateur de nonnes effarouchées qu'il venait prendre au sein même de leur église, leur extirpant à la force de son sexe et de ses reins, des hurlement de jouissance et des orgasmes refoulés. Attaché et et soumis à la magie de Bafamelle, cet illustre incube était maintenant entre les griffes de son espiègle petite sœur, même pas centenaire en plus !
Cette dernière  lui pompant alors langoureusement la verge, aspirant avec un délice la queue pulsante et joufflue de son aîné, une bonne bite que la jeune succube avait déjà mainte fois eu en bouche. Lorsqu'elle avait eu l'age, le bel Alastar lui avait expliqué comment marchait le sexe oral, chose qu'elle appris de manière très assidue tant cela lui avait parut délicieux et ce, pour le plus grand plaisir de son frère qui, en bon formateur, lui avait aussi appris les rudiment du cunnilingus en présentant a Bafamelle certaine de ses amantes infernales mais aussi certaine de ses sœurs.

La jeune Bafamelle filait donc sur le mat d'Alastar, lustrant sa belle verge avec délice, verge sur laquelle chaque aller et venue faisait soupirer et couiner le beau diable. La jeune succube prenait un malin plaisir à prendre son temps en jouant sur plusieurs choses à la fois. Tantôt la succubette entourait la queue d'alastar avec sa langue, tantôt l'aspirant goulûment avant remonter au sommet de cette dernière pour mordiller son gland puis, sans aucune douceur, lui avaler entièrement. Enfonçant alors cette magnifique bite au tréfonds de sa gorge étroite et doucereuse, un délicieux fourreau noir et luisant qui là, pour le coup, était un véritable enfer pour Alastar. Tout en faisant cela, Bafamelle avait les mains posée sur le torse de son frère, torse qu'elle griffer de temps à autres, en particulier quand il s'agissait de faire un gorge profonde car, bien que délicieuse, la verge d'Alastar était colossale !

« HmmMmMmMMhaaan… Shhllrrpphggmmm ! »

Dans la pièce, les gargarisme et les bruits de succions de bafamelle venait ce mélangeait au gémissement de son frère.
Finalement, Bafamelle, après une énième et langoureuse gorge profonde fini par ce retirer, terminant son office par un petit baiser sur le gland de son frère, suite à quoi, le succbe vint a descendre son visage vers les testicule du démon en faisant glisser son nez sur la hampe de cette belle verge rouge.

« Tihihih ! En voilà de beau fruit bien murent et gorgés de jus… Un jus que je ne suis pas encore décidée à faire sortir… Haanngmmm !

Et hop, l'insatiable succube vint a gober l'une des boules d'alastar, la mâchonnant alors légèrement, un acte cruel et sadique au vus de la situation et ce, tout en branlant le mat chaud et luisant de son frère d'une main gracile et lente. Mais forte « heureusement » pour le Diablotin, Bafamelle ne s’attardât pas trop sur lesdits « fruit », mettant finalement fin à cette douloureuse fellation.
Toujours en tenant le dard proéminent de son frère au niveau de la base, Bafamelle vint à ce redresser, faisait par ailleurs tapoter le gland de l'homme entre ses seins le temps de lui parler.

Alors Alastar… Toujours pas vaincus, hm ? Faut t'il que j'utilise mes seins ?

Bafamelle hésita… Mais très vite, son appétit personnelle vint à parler.
« Bien… »
Là… La succubette vint à enfin libérer la queue du beau diable le temps de ce mettre à… Et bien le temps d'enlever sa culotte, tout simplement, un culotte qu'elle vint alors à accrocher à l'une des corne d'Alastar en gloussant de plus belle.

« Fuhuhuhu ! Voilà… Parfait ! »

Sadique et humilante maintenant, Bafamelle était vraiment entrain de devenir une mini onyxian pour le coup et ce, sous le regard de la Matriarche qui était toujours aussi silencieuse.

« Allez bon beau… Il est temps pour mes lèvres intimes d'entrer en jeu ! »

Et Hop ! La Succube, une main sur le torse de l'incube, l'autre tenant sa verge à la base, vint à lentement faire descendre son vagin vers ce vit turgescent. Bafamelle était en feu ! Son intimité était brulante et trempé de mouille, un mouille qui suintait en long filament brillant s'écrasant alors sur le gland de son frère, un gland qui lentement, s'enfonçat dans l'intimité noire de la la démonette.

« HmmMmmmhaaa… Qu'elle est gr-grosse et B-Bandée ! HmmmMhaa ! »

Une fois le quart de la verge d'Alastar passée, La succube vint à poser son autre mains sur le torse de son frère, continuant alors sa descente, les yeux fermés et le lèvres pincées.

« HmMm ! Haaaaaaa ouiIIiIiI ! »

Lentement mais sûrement, le gros sexe d'Alastar vint à écarter le vagin de sa chipie de sœur, extirpant à cette dernière plusieurs longs gémissements et couinements de plaisir.
A peine avait elle « engloutie » les deux tier de la queue du démon, que Bafamelle peut le sentir taper au fond de son vagin, juste au niveau de son col, là, pour sur, Alastar était bandé comme jamais ! Mais… Bafamelle était une Magoa, pas une petite succbe de basse vertue ! Son Appétit était à la hauteur de son nom et s'arrêter là serait comme une petit preuve de « faiblesse » et risquait de redoner à Alastar de quoi ce moquer d'elle. C'est donc en lançant un petit regard éspiègle, vicieux et coquins, que Bafamelle vint à dire c'est mots, sa voix quelque peut étouffée par le plaisir et la jouissance.

« HmmMggMMMmm… Aller mon beau… Je vais… T'engloutir… Hmmgmm... » Lâchât elle alors avant de ce mettre à forcer le passage en gémissant et en couinant légèrement, tout en bougeant légèrement son bassin. « HmMMGMmMHaaaan…. Ha… HmMmmHAAAAAAAAAAAA !

Et vlam ! D'un coup d'un seule, la succube enfonça la verge de son frère entièrement en elle et ce dans un grand râle de plaisir proféré dans un  lancement de tête arrière des plus vif et sensuel !
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 351



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #38 le: Août 17, 2015, 02:02:25 »

Oh, mais qu’elle était douée ! Le sexe oral était vraiment quelque chose que Bafamelle maîtrisait à la perfection, sur le bout de la langue. Le beau diable avait joué avec le feu, il avait joué avec le vent, et la tempête lui arrivait en plein dans la figure. Une tempête de sexe et de frustration. Bafamelle, la jeune Bafamelle (même pas centenaire !), s’en sortait à merveille, confirmant cette idée selon laquelle, de génération en génération, les gènes ne faisaient que s’affiner. Elle optait pour une longue fellation, et... Oh, Diable, qu’il adorait ça ! La bouche de la femme s’enfonçait profondément dans son sexe, un membre devenu bien gros, une bite bien joufflue, qui témoignait de toute sa frustration. Il serrait les poings, et frissonna quand cette petite chipie vint même à le griffer. Elle prenait tout son temps, et le verrou magique, solide, retenait un océan de foutre prêt à inonder la pièce entière ! Alastar en rajoutait peut-être un peu, mais, en ce moment, Le Diablotin était effectivement bien excité, se tortillant sur le sol, subissant les assauts délicieux et magnifiques de la femme. Bafamelle jouait merveilleusement bien avec lui, savourant avec sa bouche la belle grosse queue qui lui était offerte... Et, en toute honnêteté, elle avait bien raison d’en profiter, car Alastar était plutôt bien membré.

Il continuait à se tortiller sur le sol, frissonnant et soupirant, quand elle finit par retirer sa bouche de son sexe, le ramenant à l’air libre, sa hampe de chair pointant vers le ciel, un sexe tendu et veineux, qui ne demandait qu’à se faire prendre et sucer davantage. Et, en réalité, il était particulièrement jouissif d’imaginer les délicieuses lèvres noires de Bafamelle glisser sur son sexe, le suçant, encore et encore, avec ce talent si particulier qui la caractérisait à la perfection. Douée, Bafamelle était décidemment une véritable perle. Elle jouait avec talent sur la queue d’Alastar, délaissant le mât dressé pour venir s’attaquer à ses testicules.

« Hmmm... »

Alastar soupira en sentant ses lèvres s’y attaquer. Les testicules étaient une zone plus sensible, en raison des poils pubiens, extrêmement sensibles. Le Diablotin s’était toujours dit que, s’il fallait torturer un homme, il n’y avait pas besoin de cinquante mille objets ; tout ce qu’il fallait, c’était arracher ses poils pubiens. Fort heureusement, même Bafamelle n’était pas assez cruelle pour faire ça, et délesta donc rapidement ses bourbes, se contentant juste de les flatter, elles aussi, avec sa salive. Elle avait matraqué le petit corps du pauvre Incube avec ses mains et sa bouche, et, maintenant, elle allait passer au stade supérieur.

Maudite femme ! Alastar avait envie de la mordre, de la griffer, de l’insulter. Quelle salope ! Une si adorable salope ! Le beau diable ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même ; il avait tout simplement trop bien formé cette petite, ce qu’elle ne cessait de lui prouver. À chaque instant, elle se montrait talentueuse, espiègle, joueuse, très joueuse... Et aussi sadique. Elle s’empala sur lui, et tout le corps du Diablotin se tendit et se détendit d’un coup, une vague venant le traverser de part en part. Un profond soupir s’échappa de ses lèvres.

« Haaa... Ba... Bafamelle, haaannn... »

Le bassin de la femme s’enfonça un peu plus contre lui, le faisant soupirer encore. Quelle torture ! Ah, quelle terrible torture ! Le Diablotin ne pouvait rien faire, rien faire d’autre que subir. C’était horrible ! Elle s’empalait contre lui, jusqu’à enfouir totalement son sexe en elle... Et ça, c’était courageux, car, sous l’effet de l’excitation sexuelle, et de la frustration qu’il ressentait, sa queue était vraiment grosse, et douloureuse... Autant pour lui que pour elle.

« Haaa... Bafamelle, non... Petite peste, haaa... Cherches-tu à me rendre dingue ?! Re... Retire ce verrou !! Retire ce putain de verrou, ou je te jure que... Haaa... Tu vas me le payer, petite peste !! »

Comment osait-elle lui faire ça ? À lui ? Lui qui n’avait jamais empêché Bafamelle de jouir... C’était injuste !

Tout simplement !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Bafamelle
Avatar
-

Messages: 98



Voir le profil
Fiche
Description
❤ Succubette ❤
« Répondre #39 le: Août 17, 2015, 07:56:23 »

« Haaa... Bafamelle, non... Petite peste, haaa... Cherches-tu à me rendre dingue ?! Re... Retire ce verrou !! Retire ce putain de verrou, ou je te jure que... Haaa... Tu vas me le payer, petite peste !! »
« Ahh.. AaaalaaAah ! Ahah ! Alastar, à qui croyais tu t’adresser en me traitant Oh… auss-aussi impunément de succubette ! Ah… ahah ! Te voilà bien punis !  Tihihihiih ! »

Cruelle ? Peut être… Il est vrai que ce pauvre Alastar en prenait là pour son grade et, quant il disait à bafamelle qu'il ne l'avait jamais frustrée ainsi, il avait raison, ce bon démon n'avait jamais fait ça à sa petite sœur chérie et, voilà qu'elle, elle ce permettait de le faire… Oui, c'est là, dans ce moment de sexe intense que la succube montrait toute l'étendue du mélange entre Onyxian et salabog, une succube gourmande qui pouvait devenir relativement méchante et ce, même dans le cadre d'un jeux comme celui là.
Mais le résultat était là ! Alastar « souffrait ». Ah ! Le voilà bien notre Diablotin, lui qui habituellement fait subir la frustration à ses pauvres partenaires de jeu, il était à présent dans la même situation qu'elles, un véritable petit arroseur arrosé !

« Je ne retirerais pas ce verrou tant que… hMMmMGmmm… Haaa… Tant que tu ne m'auras pas supplié de le retirer… Aaaahahahaha-haaAnwMmMMMMmah ! »

La jeune succube ce trémoussait lascivement sur le mat d'Alastar, remuant alors son bassin avec grâce, cambrant son dos tout en bombant sa jolie poitrine rendue légèrement luisante par la sueur, ses beaux seins bougeant alors au rythme des ondulations lancinante et sensuelles de la succube qui, tout en regardant son frère dans les yeux, ce mordait parfois les lèvres de douleur et de plaisir car, elle devait bien l'avouer, son mat était particulièrement gros, ce dernier pulsant chaudement dans son vagin, des pulsation que Bafamelle pouvait sentir dans tout son corps, la faisant frémir et soupirer comme une folle.

« Aaah… HAAAannwMMmM ! » Lâchât elle alors en ce mettant alors a légèrement sautiller sur le bas-ventre d'Alastar, comme pour bien lui faire comprendre que c'était elle la petite chef ici.
« Aller… Aller fichu Diablotin… DiiiihaaaaaaAaNnMMm… Dit le ! Supplie moi ! »

Avec plus de fougue encore, Bafamelle revint à ce déhancher sur le corps humide et fiévreux de son frère avant de légèrement  ce pencher sur lui, les ongles plantés dans ses pectoraux. Là… La succubette vint alors à l'embrasser, en continuant ses mouvements, allant même jusqu'à fouetter les testicule d'Alastar avec ça queue caudal. La belle succube était taquine et cruelle mais tout ceci, toute cette torture n'avait pour seul et unique but que de montrer à Alastar qu'elle était plus forte ! C'était un jeu de domination et la seule chose qu'elle voulait, c'était un ensemble simple de mots.
Cet alors que lentement, la bouche légèrement entrouverte, la succube revint a souffler quelque chose à son frère.

« Aller mon beau… Dit l-le HgMmmM !!! S-supplie moi et tu pouRAaAah hanwMmg !
Et tu pourra juter où bon te semblera… Sur moi et en moi… Hihihihi ! »

Sur ce, la succube embrassa une dernière fois son frère avant de ce redresser, accélérant alors la cadence avec un regard qui ce ce voulait toujours aussi espiègle, pervers et supérieur. Main sur le torse d'Alastar, Bafamelle ce mit alors a aller et venir sur le gros mat joufflue du démon, les chairs respectives des deux diables claquant alors fermement en produisant un son des plus excitant, un son venant ce mélanger au soupir et au grognement des deux êtres.

Mais… Et Onyxian… Que pensait elle de tout ça ?
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 351



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #40 le: Août 23, 2015, 08:29:35 »

Alastar soupirait lentement de plaisir, ainsi que de souffrance. Oh, si c’était terrible ! Quelle garce ! Bafamelle était en train de prouver qu’elle n’était pas une petite poule, mais bien une Magoa, avec tout ce que ça impliquait. Le clan Magoa avait toujours été un clan puissant, et, sous la main d’Onyxian, il n’avait cessé de croître, et Bafamelle en était la preuve. Elle était la fille d’Onyxian, oui, mais aussi d’un puissant démon, ce que ce dernier n’aurait jamais toléré venant de simples Succubes. Seulement voilà, Onyxian avait ses rentrées auprès des Grands-Princes Infernaux. L’une des Succubes du clan se trouvait ainsi dans la cour de Lucifer. Autant de placements qui avaient amélioré la réputation du clan, sa renommée, et son influence. Maintenant, Alastar se faisait torturer par Bafamelle, et gémit quand elle l’embrassa, ses mains se crispant sur el sol, toujours retenus par les maudites lanières noires de sa grande sœur. Les griffes de Bafamelle pinçaient sa chair en sueur, et son sexe, oh, son sexe était si douloureux ! Quelle souffrance, quelle torture ! Bafamelle continuait à glisser sur lui, et sa queue caudale alla fouetter ses testicules, le faisant faiblement soupirer. L’Incube ne pouvait rien faire d’autre que de gémir, quand Bafamelle se retira, lui disant de la supplier, de s’abaisser à un acte profondément humiliant.

Il s’humecta les lèvres en clignant des yeux, lèvres entrouvertes, et commença à gesticuler, serrant ses poings.

« Ba... Bafamelle, j-je... »

C’est à cet instant qu’Onyxian se déplaça, et se retrouva à côté de son visage, une jambe à gauche, une autre à droite. Un sourire étira ses lèvres, alors qu’elle tenait dans la main une belle ceinture-gode. Depuis sa culotte trempée, quelques gouttes de sa délicieuse mouille tombèrent sur le nez et les lèvres du Diablotin. Les individus qui avaient violé Bafamelle tantôt, ces hommes qui l’avaient invoqué pour un long gang-bang, avaient utilisé une drogue reposant sur la cyprine d’une succube. Elle avait des propriétés magiques, et la langue d’Alastar vint lécher ses lèvres.

« Ne fais pas jouir tout de suite ce pleurnichard d’Alastar, il sait comment chouiner pour obtenir ce qu’il veut... Mais, crois-en ta mère, il est résistant... Alors, nous allons jouer toutes les trois... »

Onyxian fléchit les genoux, et mit alors la ceinture-gode sur son visage, faisant gémir Alastar, qui, au bout de quelques instants et de cliquetis, se retrouva avec une ceinture-gode fixée sur son visage, le gros gode pointant en plein milieu de son nez vers le ciel. Onyxian eut ensuite un sourire narquois, provocateur, et le Diablotin cligna des yeux, en la voyant retirer sa culotte. Tout ce qu’elle eut à faire fut de retirer les attaches de son string rouge, et ce dernier tomba mollement sur le torse d’Alastar.

La Succube fléchit ensuite les genoux, Alastar voyant ses lèvres intimes se rapprocher... Puis il gémit quand sa bouche intime s’empala sur le gode, et que ses lèvres intimes heurtèrent son visage.

« Haaaaaaaaaarrrrghhhh... !!
 -  POooohhhh... Hhhhhmmmmmmhhhhmmmmm... !! »

Onyxian soupira longuement, se pencha alors vers Bafamelle, venant poser ses mains sur ses épaules, afin de l’embrasser, tout en s’écrasant avec ses cuisses sur la tête du pauvre diable rouge, son corps remuant alors de haut en bas, afin de sentir ce gode s’enfoncer le plus loin possible en elle. Ah, si c’était bon pour elle ! Mais, pour Alastar... Ah, c’était une vraie torture !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Bafamelle
Avatar
-

Messages: 98



Voir le profil
Fiche
Description
❤ Succubette ❤
« Répondre #41 le: Août 23, 2015, 01:06:03 »

« Ne fais pas jouir tout de suite ce pleurnichard d’Alastar, il sait comment chouiner pour obtenir ce qu’il veut... Mais, crois-en ta mère, il est résistant... Alors, nous allons jouer toutes les trois... »
« Oh ouiii-hMmmhaa ! Haaa… En voilà une riche idée !  HmmMm ! »

Notre jeune succube peut ensuite voir sa mère fixer sur le visage de son diablotin de frère une sorte de gode ceinture qui, ainsi positionné, donnait un air plutôt ridicule à Alastar.  Bafamelle put ensuite voir la matriarche ce libérer de son string, avant de venir gracieusement s'empaler sur la belle « corne » nasal d'Alastar. Le voilà maintenant en proie à deux belles peaux-rouges, toutes deux étant ses sœurs et toutes deux avide de sexe et de jouissance, une jouissance que notre pauvre diable n'allait malheureusement pas connaître de si tôt car, maintenant qu'Onyxian était là, Bafamelle comptait bien faire durer le plaisir.
Lentement donc, les mains de notre succubette vinrent à remonter le long des hanches doucereuses de sa mère, effleurant sa peau délicieusement douce tout en savourant le baiser que la matriarche venait de ce mettre à lui faire.

« HmMmm… Haaa »

Tout ceci eu bien évidemment pour effet de booster la libido et l’appétit de la jeune succube qui, en gardant ses mains sur le corps d'Onyxian, vint a accélérer la cadence, bougeant avec plus d'entrain encore son délicieux fessié sur le mat turgescent du pauvre diable et ce, dans un mélange de claquements de soupirs des plus érotiques ! Bafamelle était comme emmenée, enivrée par une délicieuse sensation mélangeant douleur et plaisir, son vagin était littéralement « plein » tant la verge de l'incube était colossale mais ça n'arrêtait pas le moins du monde Bafamelle qui, la bouche entrouverte et les paupières mi-closes, vint a redoubler d’efforts, ses cuisse et ses fesse vibrants alors au rythmes délicieux de cette valse perverse et délurée.

« Hmmmmgmm ! HaaaaaaAaWIIiiii ! »

Alastar n'était à ce moment là plus qu'un jouet, une sorte de gros sextoy rouge et chaud sur lequel deux infame (mais magnifiques) succubes ce dandinaient allégement, leurs seins luisant de sueur bougeant alors au rythme de leurs vas et viens sur ce pauvre Diablotin don la verge était sans cesse engloutie par les lèvres intimes de Bafamelle, sa charmante petite nièce d'amour, cette adorable petite succubette rougeoyante à qui le démon avait tout appris en matière de sexe et qui, là, était entrain de devenir son pire cauchemar… Hooo oui, mais... quel délicieux cauchemars.
Lentement, la belle succube vint alors à ce pencher vers sa mère, embrassant alors cette dernière avec passions tout en prenant ses beaux seins bien en mains.

« Haannwmmm… Je pense que… Je pense que je vais changer « d'endroit » Tihihihi ! »

Et c'est ainsi que Bafamelle vint à lentement ce redresser, libérant alors la verge colossale d'Alastar de son intimité.

« Tihihihi ! On vas voir… Haaa… Si tu aime toujours autant mon cul après ça... »

Et hop ! Tout en revenant poser ses mains sur les cuisse solides d'Onyxian, Bafamelle vint ce redresser en enserrant la verge de l'incube avec sa queue, juste au niveau de la base. Puis, tout en regardant par dessus son épaule, la succube vint à guider le gland de son frère vers sa rondelle, cette dernière étant maintenant bien plus malléable, la jeune démonette n'eut aucun mal à engloutir la verge de son frère dans un grand soupir.

« HmMmhaaaa ! Q-qu'elle est grosse ! Hmmpfff ! »

lentement, tout est en gardant une belle position cambrée, la succube vint à ce dandiner sur le beau diable, enfouissant alors au creux de ses belles fesses le mat proéminent d'Alastar, ce dernier écartant les chairs molles de la femme avant d'aller ce perdre dans son rectum qui, bien que plus facile à pénétrer, enserrait toujours aussi fermement la verge du démon.

« Haaaa ! J-je sent ton membre battre dans mon cul vil diablotin ! Tihihihi ! Hmmmpff ! »
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 351



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #42 le: Août 24, 2015, 08:47:13 »

Pauvre Alastar ! La souffrance explosait en lui, et, avec ce gode ridicule sur la tête, il avait l’air d’un vrai bouffon... Mais le sexe, lui, se moquait de ce genre de choses, et, quand on savait ce pour quoi Onyxian avait mis cette ceinture-gode sur sa tête, on oubliait vite le ridicule de la scène. En fait, si Alastar avait été une femme, il aurait probablement fait ça. Jouir sur le visage d’un homme, lui pisser dessus ensuite, quelle sensation gratifiante et exquise ! Onyxian adorait ça faire avec ses esclaves masculins, et, après joui sur eux, elle terminait souvent en leur urinant dessus. Succube... Et une Succube digne de ce nom. La Matriarche s’empalait sur ce sexe artificiel, et ses lèvres vinrent se sceller sur celles de Bafamelle. Les mains de sa fille pétrirent généreusement ses seins, et elle alla jouer avec ses hanches, les caressant, les griffant même légèrement. Alastar était leur matelas, et sentit peu à peu les liens magiques se retirer. Il put ainsi récupérer l’usage de ses mains, et les serra, les redressant pour caresser les jambes de sa grande sœur. Son sexe se tortillait dans le con de Bafamelle, et ses lèvres s’imbibaient de la mouille d’Onyxian. Cette dernière n’avait pas tort, en disant qu’Alastar pouvait endurer ça. L’Incube avait dû endurer des heures et des heures de souffrance, avec ce maudit verrou magique. Et Onyxian comptait bien continuer à le frustrer ainsi, car elle savait son petit-frère endurant, et agissait ainsi jusqu’à ce que la soif de sexe lui fasse perdre la raison. Car la Luxure était un élément déterminant des Incubes et des Succubes, et, quand la Luxure atteignait un point élevé, alors il était impossible de faire marche arrière.

Le Diablotin savait ce qu’Onyxian voulait... Montrer à sa fille de quoi Alastar était capable quand sa conscience partait, quand l’Incube laissait la place à la Bête, quand le démon devenait vraiment infernal. Les deux femmes s’embrassèrent donc, jusqu’à ce que Bafamelle ne se relève. Onyxian sourit, toujours assise sur la tête de son frère, qui crispait ses ongles dans sa chair, lèvres entrouvertes.

« Haaa... Ce diable d’Incube me griffe, hihi ! »

Alastar soupira quand il sentit la queue caudale de la femme s’enrouler autour de son sexe. Elle se déplaça alors, et il savait ce qu’elle prévoyait... Les fesses de la femme frôlèrent son membre tendu, gros, assoiffé... Puis il gémit longuement en sentant son membre disparaître dans le cul étroit et serré de la femme.

« Haaaa... Haaaaaaaaaaaaa... !! »

Le Diablotin ne pouvait que se tortiller sur le sol. Oh, comme c’était douloureux ! Son piston s’enfonçait dans le cul de cette salope de succube, et il sentit soudain la queue caudale d’Onyxian s’enfoncer dans sa bouche, comme pour le réduire au silence, l’amenant à se tortiller et à gargouiller sur le sol.

« Là, voilà... Empale-toi bien, Bafamelle... Tu n’as pas l’impression de te faire défoncer le cul en ce moment, comme si... Comme si un Minotaure était en train de t’enculer ? Ah ! Et encore, ce n’est qu’un début... Crois-moi, quand notre Diablotin sera bien frustré, il sera... Il sera plus fougueux encore qu’un Lycan ! »

Oh que oui ! Mais tout ça, pour le moment, n’était qu’un heureux et magnifique début... Onyxian avait encore bien des idées, et elle ne doutait pas que ce soit aussi le cas pour Bafamelle.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Bafamelle
Avatar
-

Messages: 98



Voir le profil
Fiche
Description
❤ Succubette ❤
« Répondre #43 le: Août 24, 2015, 03:32:51 »

Bafamelle connaissait la cruauté et la perversion de sa mère et elle la savait très fourbe et sadique envers ce pauvre diablotin mais… Bizarrement, aussi loin qu'elle puis-ce s'en souvenir, notre succubette n'avait jamais souffert de cela. Oooh certes, la matriarche n'avait pas était une bonne mère, loin de là même mais, outre ce manque d'affection et bien… Il n'y avait rien, jamais la succube n'avait eu a souffrir de coups ou de torture, il y avait bien eu quelque brimades et remontrance mais c'est tout. A une époque, Bafamelle c'était sentit rejetée et mal aimée d'Onyxian mais, avec le temps ce sentiment avait fini par s'estomper au profit d'un sentiment de neutralité et d »indifférence mais là, maintenant qu'elle voyait sa mère jouer avec elle sur ce bel incube qu'était son frère, Bafamelle sentait qu'elle n'était pas rejetée, mais aimée d'onyxian oooh ça oui ! Ça se voyait dans les yeux de la femme et ça ce ressentait, Onyxian aimée bafamelle et la succubette avait même  envie de dire qu'elle était sa préférée… Et.. Se tromperait elle au fond ? Hmmm… Pas sur. Bafamelle ne s'en rendait pas toujours compte mais elle était une succube de premier choix, un savant mélange entre une succube du clan Magoa et un démon noir, un mélange détonant qui avait produit la jeune et impétueuse Bafamelle.

« Là, voilà... Empale-toi bien, Bafamelle... Tu n’as pas l’impression de te faire défoncer le cul en ce moment, comme si... Comme si un Minotaure était en train de t’enculer ? Ah ! Et encore, ce n’est qu’un début... Crois-moi, quand notre Diablotin sera bien frustré, il sera... Il sera plus fougueux encore qu’un Lycan ! »  Vint alors a lui souffler Onyxian bien profondément empalée sur le museau de son propre fils et… Frère.
« HMMmmhoowmm ! En… Han-en voilà des qualificatifs pour un seul et même incube, tihihih ! »

C'est vrai… Mais Bafamelle devait bien reconnaître que ceci était vrai, Alastar et peut être le souffre douleur de la matriarche, mais il était un bon incube bien pourvu et très endurant, comme on ne peut en trouver que dans le clan Magoa. Aaaah… Oui, ça Bafamelle en savais quelque chose, elle qui aime tant lui rendre visite dans sa chambre pour passer la nuit a ses cotés. Notre succubette avait beau le torturer depuis pas mal de temps maintenant, il  était clair qu'elle l'aimait beaucoup son diable de frère, car en plus d'être d'une gentillesse rare pour un démon, il était beau et… Terriblement expérimenté~ Notre jeune succube prenait donc un malicieux plaisir a ce dandiner sur le mat joufflue et pulsant de son frère, un mat qu'elle ne cessait de limer de haut en bas en poussant de large soupir entrecoupés de gémissements. Les deux femmes ne ménageait poins Alastar qui, maintenant, avait aussi la queue caudale de la matriarche au fond de la bouche. Un bien délicieux baillons, à n'en point douter !

« HmmMmmhoo ouiiii ! HmmM Je crois qu-que je commence à venir, hmmpfff ! »

La jeune succube, alors en proie à un début d'orgasme, vint à tout bonnement ce mettre ce caresser le seins droit, le malaxant ainsi avec vigueur. Ensuite la belle peau rouge vint a langoureusement faire descendre sa main le long de son ventre, palpant ce dernier du bout de ses trois centraux, avant  de ce cambrer en arrière pour ce masturber et ce, tout en continuant de faire un lent et gracieux mouvement circulaire avec ses hanches.

« HmMmM MamaaaaAan… Viens, prend mes seins en mains… Haaaa... »

et hop, sur ces mots, la jeune succubes vint alors à caresser le ventre d'Onyxian de sa mains gauche, remontant par la suite vers le sein droit de cette dernière pour finir par lui attraper l'avant bras. Là, une fois la main de la charmant matriarche a porter, Bafamelle, tout en regardant sa mère d'un air fiévreux, vint a lui sucer les doigts, enroulant alors sa langue autours desdits appendices qu'elle ira, bien évidement, poser sur son sein.

« Hmmm… Vas y Maman hmmm.. F-Fait jouir ta fille sur ce pourceau ! »

Notre succube était en pleine effervescence et sa petite masturbation n'arranger rien à cela.
Journalisée
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 351



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #44 le: Août 26, 2015, 09:19:25 »

Alastar pouvait sentir le foutre s’accumuler dans sa verge, gonflant et tendant cette dernière, le faisant monstrueusement souffrir. Une douleur inhumaine, mais, après tout, il n’était pas humain. Un démon se devait nécessairement d’en endurer plus qu’un simple humain, non ? Alastar comprenait tout à fait cette leçon, lui qui était la serpillière de deux magnifiques succubes en train de jouer ensemble. Bafamelle, visiblement toute heureuse de pouvoir coucher avec sa mère, alla l’exciter, en se masturbant devant elle, un sourire sur le coin des lèvres, le désir jaillissant entre elles. Alastar, qui connaissait bien Bafamelle, était même capable de prédire quand elle allait jouir en fonction du rythme et de l’intensité de ses soupirs. Or, de ce que ses oreilles attentives parvenaient à saisir malgré les généreuses cuisses d’Onyxian, ce moment approchait. Bafamelle était peu à peu en train de succomber, et sa mouille emplissait le ventre d’Alastar, glissant le long de son corps pour tomber sur le sol.

Onyxian était ravie de coucher avec sa fille, et suivit ses ordres en souriant, approchant sa main de son sein... Pour voir sa fille la prendre alors en bouche, sa langue noirâtre reptilienne venant s’enrouler autour de ses doigts, se crispant sensuellement sur eux. La Matriarche ne put que sourire, et récupéra l’usage de ses doigts... Mais, plutôt que d’aller jouer avec ses mains sur ses seins, sa bouche alla se plaquer contre l’un de ses seins, Onyxian arquant son corps vers l’avant, faisant soupirer le brave diable rouge se trouvant sous elle. Elle continuait à onduler ses hanches, et, peu à peu, Alastar se sentait envahi et recouvert par la mouille des deux puissantes femmes. Onyxian joua avec l’un des généreux tétons de la grosse poitrine de Bafamelle, son autre main allant pincer l’autre téton, malaxant ce sein, le remuant dans tous les sens.

« Hmmm... »

La Matriarche soupirait longuement, sa langue continuant à jouer sur son sein, et elle déplaça ensuite sa main, pour écarter celle de bafamelle en train de se masturber, et d’y glisser ses doigts. Le corps d’Onyxian était bien penché vers l’avant, insistant davantage sur ses hanches, faisant se crisper l’Incube. Alastar souffrait, mais cette souffrance avait quelque chose de profondément jouissive, et, si on lui demandait réellement son avis, on y verrait qu’il était tout à fait heureux de son sort, satisfait de servir d’esclave sexuel pour la belle Matriarche du clan Magoa, car il savait que, de la part d’Onyxian, ce qu’elle lui faisait était une preuve d’amour. Onyxian remuait donc ses doigts en elle, y enfonçant deux doigts, au début, remuant rapidement, ses longs et gracieux appendices touchant le bouton d’amour de la petite succube, le pressant et l’enfonçant. Encore et encore, sans relâche, la Matriarche la prenait, et mordilla même le sein de la femme, levant les yeux, amusée.

Voir Bafamelle si excitée était un plaisir magnifique, qui excita aussi Onyxian... Ce qui eut pour effet que, quand sa fille eut son orgasme, et balança sur le torse de son iimbécile de petit-frère son fluide, elle en fit également de même, recouvrant dans de longs soupirs la tête d’Alastar.

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA... !!! »

Les deux femmes s’abandonnèrent sur le corps du Diablotin, dans de longs soupirs joyeux, balançant des filaments de mouille pendant plusieurs minutes. Les deux femmes se vidèrent donc, puis Onyxian soupira longuement, avant d’embrasser Bafamelle sur les lèvres, un baiser plein de passion, torride et amoureux... La plus belle preuve qu’Onyxian n’avait jamais cessé d’aimer sa fille, mais l’avait toujours aimé à la manière des démons.

« Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmhhhhhhhhhhmmmm.... »

Elle l’embrassait longuement, et finit par se relever, libérant Alastar. Onyxian rompit ensuite le baiser, en se mordillant les lèvres, debout, tout comme Bafamelle... Puis tourna la tête vers le corps d’Alastar. De la main, elle lui ôta sa ceinture-gode, et esquissa un léger sourire, en regardant sa verge bien grosse.

« Regarde dans quel état mon pauvre Incube se trouve... »

Tout en parlant, elle serrait le corps de Bafamelle contre le sien, caressant ses hanches, sa main glissant lentement vers ses fesses. Elle récupéra un fouet, et le fit claquer, en ordonnant à Alastar de se mettre à quatre pattes. L’Incube se reçut le fouet sur son ventre, et soupira, sa peau rouge étant mélangée ici et là par le foutre des deux femmes. Hochant la tête, il se mit alors en position, puis se retrouva avec un collier autour du cou, suivie d’une laisse, qu’Onyxian tendit à sa folle en souriant, entrecoupant leur câlin de multiples baisers.

« Allons nous amuser dans ta chambre, Bafamelle... Frustrons encore un peu notre beau diable, jusqu’à ce qu’il soit suffisamment à point pour vraiment te baiser... »

Et, en disant cela, Onyxian eut un grand sourire ravi sur les lèvres.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: demon  erotique  gang_bang  
Pages: 1 2 [3] 4 5
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox