banniere
 
  Nouvelles:
La modération de LGJ accueille deux nouveaux membres dans son équipe !

A voir ICI même.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une soirée au coin du feu {Pv Kisume}  (Lu 621 fois)
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3039



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« le: Avril 22, 2015, 11:19:05 »

Il faisait terriblement froid ce soir, comme depuis de nombreuses nuits de la saisons, et de manière très curieuse, un tel choix n'étant que peu commun de la part de Darthestar, le vampire n'avait pas voulut rester pour une nouvelle balade au clair de lune, ayant choisi de quitter ses sentiers de solitaire pour une soirée en se dirigeant en cours de journée vers la grande cité état de Nexus, alors à deux pas de sa propre position, afin d'y chercher un gîte et un couvert, certes payant, mais relativement salvateur pour un voyageur éreinté qui ne souhaitait pas une nouvelle fois trouver une petite grotte pour seul abri. C'est ainsi qu'il était arrivé à la tombée de la nuit aux abord de la capitale Ouest de Terra, et qu'il pénétra rapidement par les portes mi-closes qui menaient au beau et resplendissant centre de tout le commerce à la fois maritime et terrestre de ces grands contrées, rappelant d'ailleurs de manière très douce au vampiroïde que dans un tel lieu, l'homme était activement recherché pour obstruction à la loi, si bien qu'il prit soin de voiler en partie son visage derrière les larges pans de son manteau d'ébène. La vie n'était pas toujours amusante pour les voyageurs, surtout quand ils se retrouvaient dans la nécessité, et en effet Nexus lui en voulait pour son comportement entre ses murs, si bien que quelques vieilles affiches subsistaient encore de l'époque, affiches qui le rassurèrent beaucoup en un sens, car il avait quand même remarquablement changer physiquement depuis l'époque de ses méfaits en pleine ville. Enfin, ce fut de manière un peu nostalgique qu'il traversa les rues de la villes, puis se dirigea vers les quartiers relais pour les voyageurs, cherchant dans le fond que le strict minimum pour se reposer, et repartir tout bientôt vagabonder aux travers des terres.

Et finalement il vit une devanture qui lui plus, et  en s'en approchait il ne crut pas entendre la moindre chose qui puisse équivaloir à une mauvaise ambiance, des groupes inconnus et mauvais, ou encore le moindre petit affrontement de bar du à une consommation d'alcool surement trop élevé, si bien qu'il jeta son dévolu sur cette auberge et taverne, joliment nommé toutefois par une large planche en bois suspendue présentant le bâtiment comme le "Chat Doré". Curieuse façon de nommé une auberge, mais il n'en avait pas vraiment quelque chose à faire, si bien qu'il rentra tranquillement en poussant la porte donnant sur un petit escalier de pierre, et fut accueilli de manière très surprenante par un gros et large chat au duvet couleur sable, surement presque aussi gros qu'un chien, et qui de manière très surprenante vint à se frotter à ses jambes avant de sauter sur un tonneau plus loin et de se rouler en boule dessus, laissant d'épaisses touffes de poils. Le fait que normalement les animaux avaient plus tendance à le fuir qu'à s'en approcher rendait déjà la présence de l'animal tout proche de lui relativement surprenante, mais couplé avec le fait que le vampire n'avait jamais vu un chat d'une telle stature, il ne fut plus du tout surprit du coup par l'intitulé de l'auberge, car en effet possédé un félin d'une telle taille tenait surement du record mondiale, et ainsi forçait le respect sans même forcer. En tout cas suite à cette rencontre, il se reprit et descendit tranquillement les marches pour enfin atteindre la salle en elle même, goûtant aux douces fragrances et à la chaleur plus qu'agréable d'un gigantesque foyer se trouvant en fond de salle, entre deux larges colonnes de pierres.

Le lieu était partiellement occupé, quelques fréquents usagers des lieux étant bien là pour partager une petite parties de cartes, et quelques voyageurs éreintés occupants leurs tables pour pouvoir goûter à un repos bien mérités, mais généralement le lieu faisait plus vide qu'empli, et même si une légère fumée s'échappait de la cheminée pour faire ressentir à tous la beau parfum du feu de bois, le lieu semblait particulièrement sain et bien éclairé, si bien que le vampire eut presque envie de se questionner sur la possibilité de faire un véritable séjour à Nexus en se logeant ici, au lieu de repartir dés le lendemain vers quelques terres inconnues. En tout cas il chercha une table vide près du feu, et partit donc lentement s'asseoir à gauche de celui ci, ne lui présentant non pas l'avant de son corps mais son dos en s'asseyant, les flammes ayant souvent tendances à faire un peu trop mal à un vampire, dont le corps mort-vivant supportait généralement mal ce genre de contact. Enlevant son manteau, il ne laissa donc qu'un haut à manches courtes sur son torse d'athlète qui remplissait entièrement le vêtement, et laissa ses membres fatigués se reposer à l'air libre, le manteau étant parfait pour se protéger du soleil, mais restant particulièrement cuisant dés qu'un simple rayon venait frapper l'épais tissu de son nouveau haut de prédilection. Soupirant d'ailleurs et détachant même ses cheveux d'un blanc parfait, chose qu'il ne faisait pas souvent, il attendit que l'on vienne prendre sa commande, voulant prévenir de sa présence ici pour quelques jours et donc de lui réserver une chambre, qu'il paiera bien sur dés qu'il viendra récupérer les clés pour aller se reposer. Ce fut d'ailleurs une femme plutôt jolie qui vint l'accoster, surement l'une des filles du dirigeant des lieux :

 -  Bonsoir monsieur, désirez vous quelque chose ?
 -  Un très rapide repas, et une chambre s'il vous plait. Qu'on m'en réserve une, celle qui vous arrange, je ne ferais pas la fine bouche sur le prix.
 -  Très bien monsieur, une peu de soupe et de pain, ou vous voulez quelque chose de plus consistant ?
 -  Si vous avec un ragoût, je prendrais plutôt de cela, sinon ce seras très bien.
 -  Nous avons du ragoût ce soir, je vous mets donc ça, quelque chose à boire ?
 -  Rien c'est bon.
 -  Très bien, à tout à l'heure.

Elle partie avec un charmant sourire, et Darthestar l'observa s'en aller tout en posant quelques autres lourdes affaires, et enfin s'étirant pour finalement se poser bien contre sa chaise avec joie, commençant lentement son petit rituel pour tendre ses muscles et les libérez de la charge qu'ils avaient subit durant les longues journées de marches et les froides nuits en pleines natures, parfois d'ailleurs bien courtes à cause de la nécessité de trouver un providentiel abri dans les ténèbres environnantes, une bonne vision nocturne comme celle du vampire n'étant parfois pas suffisante sous les arbres et autres domaines filtrant la lumière nocturne. Et ce soir la question ne se posait même pas pour de tels soucis, aussi il en profitait autant qu'il le pouvait pour se détendre, même si il savait qu'il n'irait clairement pas se repaître cette nuit pour ne pas aggraver son déjà lourd passif dans la belle ville-état de Nexus, et c'est avec d'ailleurs un léger sourire, qu'il se mit à penser que cela faisait quand même bien longtemps qu'il n'était pas venu, donc il n'allait pas relancer une abominable machineries de poursuites et de frustration milicière uniquement pour se complaire dans la dégustation d'un doux nectar donc il n'avait même pas la nécessité pour le moment. Pendant ce temps là il se mit à regarder aux alentours, détaillant un peu plus la clientèle, découvrant quelques coquasses présences parmi la petit foule de l'agréable auberge, et c'est alors que son regard se tourna vers le chat qui l'avait accueilli plus tôt que la porte s'ouvrit en grand ... sur une tout autre race de félin, mais non moins charmante...
Journalisée


Kisume
Terranide
-

Messages: 11


Memories of your devotion.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Avril 23, 2015, 02:27:47 »

Le froid qui régnait dehors était insupportable. Kisume avait sous-estimé les hivers sur Terra. Elle n'était pas assez vêtue, et face aux températures glaciales qui chutaient sous la barrière des zéros dès le début de la soirée, elle tentait vainement de riposter avec une écharpe de laine et une paire de gants. Elle avait gardé son haut habituel, au tissu détendu par endroits (notamment au niveau de son épaule droite, ou le vêtement distendu laissait apercevoir un petit bout de poitrine menue et rebondie) et son pantalon de cuir serré. Elle jurait qu'elle allait brûler tout ça et et se dépêcher d'acheter la tenue adéquate. Elle continuait sa route et aperçut une lueur devant lui: c'était une auberge. Quel miracle ! Elle se sentit réconfortée par l'odeur de charcuterie, de vin et de bière qui émanait du bâtiment et que le vent froid avait porté à ses narines a l'odorat aiguisé. Elle se dépêcha, portée par l'espoir du réconfort qu'une chambre pourrait lui apporter.

Elle arriva enfin, jeta un regard a l'enseigne qui grinçait au dessus. Une impression étrange l'envahit alors.

… une enseigne, au bout d'une tringle de fer,
Que balance le vent pendant les nuits d'hiver.


"Le chat Doré", qu'elle disait. Un heureux sentiment l'envahit: Elle se sentirait chez elle. Elle poussa la porte, bienheureuse, et un énorme félin, matou aux poils hirsutes, animal monstrueux, l'accueillit.

"Un vrai Mastodonte", pensa t-elle.

Il la fixa de ses yeux terrifiant, et Kisume ravala sa salive, pendu a son regard, dans un état de stress naissant… Puis, le chat vint se frotter a elle, et Kisume poussa un soupir avant de caresser l'animal. Les chats sont ses amis après tout.
Elle avança dans le bâtiment et découvrit une salle, animée, où les couverts clinquaient, les chopes s'entrechoquaient, où la bière coulait a flot. Un silence se fit. On l'observait, tout le monde l'observait. Son entrée dans cette oberge semblait incongrue, limite malvenue. On se demandait sans doute "Qu'est-ce qu'un terranide viendrait foutre ici ?", mais Kisume n'en avait que faire. Elle observa l'assemblée, et son regard se posa sur un grand homme. C'était un géant, lui semblait-elle. Cau travers des yeux jaunes et fins de la féline, cet individu était très impressionnant. Ses cheveux blancs immaculés, cette chose indescriptible dans le regard… Il réveillait en Kisume des sentiments étranges, qu'elle n'avait pas ressenti depuis très, ou trop longtemps…
Elle s'avança vers lui... Il la regardait... C'était tant mieux…

- Vous passez la nuit là ? Vous avez dû avoir froid non ? je suis frigorifiée !

Et elle éclata de rire. Elle avait dit ça malicieusement, car elle voulait cet homme. Car dès l'instant ou elle l'avait vue, son comportement avait changé et son état en était devenu second: Elle le voulait pour jouer avec elle.
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3039



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #2 le: Avril 23, 2015, 05:02:37 »

La petite Terranide qui semblait avoir un mal fou à avancer dans les escaliers qui permettaient de rentrer dans l'auberge avait ce petit quelque chose d'innocent et d'inconscient qui fit légèrement sourire le vampire dans son coin de la pièce. Il ne savait pas bien d'où cette impression lui provenait, peut-être de l'odeur du sang de la jeune fille, peut-être à cause de ce qu'il percevait indirectement dans le regard de la belle jeune femme, ou peut-être encore sa réaction quand elle vit soudainement la forme imposante du chat à ses pieds, qui certes devait avoir sa part de surprise étant donné que même lui du haut de ses quasiment deux mètres n'aurait jamais imaginer une pareille bestiole de toute sa vie. Toutefois le fait était que la jeune femme, non seulement par sa nature tout à fait propre à l'esclavagisme en ce coin de Terra, et par son semblant d'inconscience en osant entrer aussi rapidement dans une auberge alors qu'elle n'avait surement strictement aucune raison aux yeux de certains extrémistes de se montrer, dans une pareilles tenues, devant eux, fit que tout les regards se tournèrent vers elle de manière bien rapide, et sur l'instant Darthestar plaignit honnêtement cette petite demoiselle qui risquait surement de connaître quelques vils taquineries. Peut-être même seras-t'il obliger d'agir pour arrêter un poivrot un peu trop collant, ce qu'il n'aimerait honnêtement pas vu qu'il espérait dormir ici cette nuit, mais les faits étaient là et pour le coup il se décida de garder cette petite forme délicate à l'oeil, se demandant bien ce qui avait put passer dans la tête de cette frêle demoiselle pour agir d'une manière aussi osée. Qui sait, parfois certaine personnes n'ont même pas conscience de ce qu'ils représentent aux yeux des autres, et au vu de ce que le vampire voyait dans le regard de certains des occupants de la salle, il dirait un bon gros pactole.

Enfin, parmi toutes les suppositions qu'il avait fait depuis le début, il vit que finalement ce qui avait paralysé la jeune fille sur le palier n'était nul autre que ce qu'il oserait appelé le "monstrueux félin", qui sait peut-être que la mignonne neko a un peu de mal avec ses confrères plus bestials, et finalement sitôt que la mascotte des lieux caressa les jambes de la demoiselle doucement, il s'écarta avec prestance jusqu'à son tonneau favori, puis se roula de nouveau en boule pour offrir à l'inconsciente invitée le droit de rentrer, ce qu'elle fit sans hésiter une fois la porte refermée derrière elle. Bon jusqu'ici pas la moindre faute aux yeux du vampiroïde, si bien qu'il sourit légèrement, se disant que si quelques salauds dans cette salle voulait profiter de la petite neko, ils allaient avoir un peu de mal à lui trouver d'autres torts que sa race, ce qui en un sens suffisait pour certain, mais ne manquerait pas non plus de faire réagir quelques défenseurs des droits terranides, les dits-défenseurs étant de plus en plus nombreux dans la cité-état, et donc probablement présent dans cette salle, même si en petit nombre. Posant une énième fois son regard sur elle, avant de se dire qu'il allait passer à autre chose, il croisa celui de la féline demoiselle et sans trop se douter de ce qu'il venait de se dérouler dans la tête de la charmante terranide, il crut percevoir un fin intérêt dans les pupilles ors de celle-ci, si bien qu'il déplaça légèrement sa propre vision sur le feu, espérant qu'il se trompait et que la demoiselle ne comptait pas venir vers lui ... Ce qui fut bien sur le cas.

 -  Vous passez la nuit là ? Vous avez dû avoir froid non ? je suis frigorifiée !
 - Hum ? Oh bonsoir, oui en effet le froid de cette nuit m'a rapatrié en ces lieux, vous avez l'oeil. Cette table est bien assez grande pour deux, et vous serez surement heureuse auprès du feu si vous vous dites frigorifiée, alors n'hésitez pas à vous asseoir.

Au vue de son rire, elle était de bonne humeur, surement ne se rendait-elle pas compte qu'au vu de sa nature et de son sexe, elle avait rapatriée les désirs de plus des trois-quarts de la salle, soit en tant que valeur marchande, soit en tant que petit objet sexuel que nombreux seraient bien heureux de prendre sans attendre dés que la jeune fille manquerait de vigilance. Darthestar aurait dans le fond préféré rester seul, mais désormais, avec la venue de la terranide en ces lieux, il était presque plus intéressant pour lui de prendre soin de la jeune fille une fois proche de lui, ça lui éviterait de se prendre la tête à garder un oeil sur elle au loin, étant donné qu'il serait bien incapable d'accepter que quiconque en ce lieu ne s'adonne à une pratique aussi barbare qu'un viol rapide et discret ou à un rapt, et aussi parce que dans le fond, à force d'être seul il faut savoir aussi accepter une agréable compagnie. Attendant qu'elle s'assoit, l'homme l'observa de haut en bas avec une certaine curiosité, remarquant que pour une telle époque, elle se trouvait bien peu couverte quand même, et ce n'était pas comme si elle pouvait se le permettre, la jeune femme faisant clairement partie de cette catégorie de terranides très proches du physique humain, et ne possédant donc aucun attribut animal pour se défendre contre les intempéries extérieures. Une autre preuve de son inconscience, ou tout simplement l'incapacité de s'acheter des vêtements plus chauds, étant donné qu'elle avait quand même réussie à se munir de gants et d'une écharpe de plutôt bonne qualité ! En tout cas une fois qu'elle se fut installée, l'homme l'observa encore un peu avant de se permettre d'engager la conversation, dans le fond intrigué par cette petite demoiselle tout aussi directe que surprenante :

 -  Pourquoi ne pas faire les présentations ? Je m'appelle Darthestar, je suis un voyageur, et vous donc ?
Journalisée


Kisume
Terranide
-

Messages: 11


Memories of your devotion.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Avril 23, 2015, 05:57:28 »

L'homme la regarda interloquée. Kisume se demandait alors ce qu'il lui passait par la tête.

[color= maroon]- Hum ? Oh bonsoir, oui en effet le froid de cette nuit m'a rapatrié en ces lieux, vous avez l'oeil. Cette table est bien assez grande pour deux, et vous serez surement heureuse auprès du feu si vous vous dites frigorifiée, alors n'hésitez pas à vous asseoir.[/color]

l'homme attendait visiblement une réponse. Kisume ne savant pas quoi dire, agitât vivement sa queue et acceptât son invitation, prenant place sur la banquette de bois. Elle vint se lover contre lui, contre son torse au contact duquel elle gémit doucement. Elle leva sa tête vers lui, le regardant d'en bas, scrutant son visage de ses grand yeux jaunes qui scintillait au reflet du feu: Elle se sentait bien contre lui.

-  Pourquoi ne pas faire les présentations ? Je m'appelle Darthestar, je suis un voyageur, et vous donc ?

Kisume ne sembla pas faire attention a sa réponse, elle continuait d'arpenter son visage du regard, le plongeant dans un silence a la fois gêné et amusé.

- Je m'apelle Kisume. Je suis également une voyageuse, je n'ai pas de domicile réellement fixe. Je vis au gré de mes envies, voyez vous ? Elle se gratta une oreille du plat de la main, d'une manière tout a fait féline, et continua: Mais cependant, il m'arrive de me faire quelques amis...

Elle lui sourit. Il semblait ravi: la façon dont il la regardait ne trompait pas, car c'était toujours la même que celle des autres, et Kisume le savait bien. Elle savait instinctivement comment cette soirée se terminerait. Mais déjà, elle n'était plus dans son état dit "normal". Elle avait senti en Darthestar l'appel d'un certain désir… Elle se serra encore plus près de lui, sa queue de chat parcourant son visage, venant lui chatouiller les narines, avant de se poser sur l'une de ses cuisses. Doucement, Kisume se réchauffait. La chaleur corporelle de cet homme contre qui elle était lovée lui mettait du baume au coeur. Elle sentait son pouls qui allait augmentant et bientôt, la région de son bas-ventre se réchauffait doucement…
Lentement, elle posa une main entre ses jambes et plongea son regard dans le sien. Elle voulait jouer…
Elle lui apposa un doux baiser sur la joue, avant d'éclater de rire. Sous sa main, elle sentait le tissu qui se tendait...
Les pupilles de Kisume se dilatèrent singulièrement, et ses joues rougissèrent de plaisir: elle jubilait.

- Allons nous nous revoir un jour ? Ou allons nous nous quitter ? Je n'ai nulle part ou aller ! dit-elle avant de s'approcher de son oreille et de lui susurrer: Joue avec moi, Darthestar !

A présent, elle est hors d'elle même. Elle avait perdu tout contrôle de ses actes. Demain, elle aurait tout oubliée...
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3039



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #4 le: Avril 23, 2015, 10:27:22 »

Darthestar n'est pas un prude cela se saurait, mais toutefois l'homme n'est pas vraiment habitué à être le centre de l'attention toute particulière de la gente féminine, et dans le cas présent c'était particulièrement remarquable pour de bien nombreuses raisons, à commencer par l'arrivée soudaine de la jeune neko, qui se trouvait être particulièrement charmante, très honnêtement, puis lors de son choix de s'asseoir, le fait qu'elle se soit tout bonnement collé à lui, allumant les joues du vampire d'une teinte cramoisie des plus vives. Il se sentait ... flatté ? Dans le fond il ne comprenait pas vraiment les raisons qui auraient poussée une si jeune terranide à s'approcher de lui, le trentenaire solitaire qui restait dans son coin sans prononcer le moindre mot naturellement, et même si il mettait dans la balance le fait que par sa nature de vampire, son visage ne collait généralement pas vraiment avec son âge, il en venait vraiment à se demander pourquoi la jeune fille avait choisit de se coller ainsi à lui, même si cela fit que de nombreux regards se retournèrent vers les tables, les nombreux curieux supposant surement que la belle petite demoiselle était une esclave appartenant à Darthestar. De son coté, il avait bien tenté de cacher sa gêne derrière son habituel comportement de gentleman, préférant lui demander qui elle était avant de perdre le contrôle de ses mots vu la position dans laquelle elle s'était placée à ses cotés, mais plus le temps passait, et plus ces deux beaux yeux d'ors qui le regardait par en dessous lui parraissait hypnotisant, cherchant à lire dans ses désirs pour mieux le faire tomber entres ses griffes. Et de manière la plus franche possible, il doutait d'ailleurs pouvoir tenir longtemps un tel regard, surtout si elle choisissait de rester ainsi à se coller contre lui, plutôt que de retrouver une saine distance.

 -  Je m’appelle Kisume. Je suis également une voyageuse, je n'ai pas de domicile réellement fixe. Je vis au gré de mes envies, voyez vous ? Mais cependant, il m'arrive de me faire quelques amis...
 -  Je vois, enchanté Kisume.

Le fait est qu'elle avait tout du félin en manque de tendresse, et la manière dont elle le regardait, la manière dont elle venait presser son corps froid sur le sien, c'était assez en effet pour gêner le vampire, mais aussi lui donner envie de se laisser aller à ses pulsions naturels, comme autrefois, de ne pas réfléchir et de répondre à ce qu'il voyait dans les yeux de la jeune femme, se mélange plein de désirs, d'envie, et de provocation, qu'elle arrivait tout particulièrement à produire malgré son bien jeune âge, à n'en pas douter. Toutefois pour l'instant il restait complètement interdit, n'osait même bouger au cas où ses mouvements seraient mal pris, car malgré tout cette proximité lui plaisait malgré son aspect soudain, et pour rien au monde il ne se serait séparé d'elle sans bien en connaître les raisons, ne voulant pas qu'une simple mésentente puis faire s'éloigner la charmante minette au regard si perçant. Il sentit la queue féline parcourir son visage, venir tendrement caresser sa joue, un peu maladroitement aussi vu que celle-ci vint passer juste sous son nez, le chatouillant un peu au point de vouloir éternuer, mais encore une fois ce simple mouvement le charma, et ce sans même que le vampire ne puisse comprendre en quel honneur. Plus elle le cherchait, et plus elle parvenait à remplir son but, le charmer, l'obliger à la désirer, et elle sembla s'en rendre bien compte car elle s'installa d'autant plus honnêtement contre son torse, sa poitrine frottant légèrement contre lui, et son coeur s'emballant d'autant plus vivement pour le coup, jusqu'à ce que l'homme sente celui-ci battre la chamade... Quels sorts utilisait-elle donc pour parvenir à un tel résultat aussi rapidement ? L'absurdité de la réponse rendit le vampire d'autant plus mal à l'aise envers lui-même : elle n'utilisait rien de plus que son adorable et attendrissante présence.

Et il était déjà vaincu quand elle osa faire lentement glisser sa main entre ses jambes, venir toucher ce qu'elle désirait avec tant d'ardeurs qu'elle n'avait même pas chercher à faire semblant lors de son approche, si bien que le vampire ne réagit pas le moins du monde, la laissa faire, se doutant que du point de vue de qui que ce soit dans la salle, ce rapprochement n'était même pas visible, et si au pire quelqu'un s'en apercevait, il trouverait cela tout à fait naturelle de la part d'une esclave terranide avec de tels arguments, envers son maître. Une simple bise vint frôler tendrement sa joue avant que la joie n'irradie la jolie neko à ses cotés, une joie qui ne faisait clairement pas d'équivoque : elle savait qu'elle avait réussi à acquérir la tendresse et la passion du vampiroïde, c'était évident, alors il n'y allait surement pas avoir le moindre problèmes désormais, elle n'avait qu'à pousser encore un petit peu le bouchon pour qu'il s'abandonne et cesse toute puérile réflexion pour répondre à ses attentes. Non seulement il commençaient déjà à être dur face à un tel comportement, mais en plus, malgré tout ce qu'il se déroulait et le fait que tout s'était déroulé relativement soudainement, ses propres désirs s'était alliés aux siens : Il la désirait. Quand ele s'écarta un peu pour le regarder, les joues roses, les oreilles levées droites vers le ciel et diriger vers lui en signe de la plus grande attention, l'homme ne put presque pas soutenir le regard plein de délicates promesses à son encontre, et c'est finalement lorsqu'il sentit ses défenses au plus bas qu'il vit la jeune demoiselle nichée contre lui se mettre à genoux sur le banc pour atteindre son oreille, et lui parler avec ce fond d'intense excitation dans la gorge, cet envie dévorante qu'elle nourrissait à son encontre, et qui ne saurait accepter le moindre refus.

 -  Allons nous nous revoir un jour ? Ou allons nous nous quitter ? Je n'ai nulle part ou aller ! Joue avec moi, Darthestar !
 -  Kisume je ... il déglutit un instant, la gorge sèche, puis prononça tout bas ses mots tandis que son bras s'enroula autour de la taille de cette charmante minette en pleine crise de chaleur. Non seulement je serais ravi de te revoir plus tard, et ensuite si tu n'as nulle part où aller, restes donc avec moi, car oui, j'acceptes de jouer avec toi, en espérant que tu sais à quoi t'attendre !

Il fut interrompu par la serveuse, à l'air bien moins aimable d'un coup, qui apportait le repas que l'homme avait commander plus tôt.

 -  Et voici. Bon appétit.
 -  Mer...ci ...

Il n'eut pas le temps de finir que la femme s'était déjà éloignée, même si pour le coup le vampire n'eut même pas le temps de sentir la pointe de jalousie qui s'était faites voir dans les propos de la femme, peut-être que Kisume en avait été capable contrairement à lui ? En tout cas il regarda l'assiette et les couverts avec une certaine surprise, ayant presque oublié avec l'obnubilant spectacle de la neko qu'il avait quand même commander quelque chose à son arrivée dans les lieux, et si il pouvait vivre sans la moindre nourriture pendant un long moment, il se doutait que ce n'était pas le cas de la voyageuse si tendrement accrocher à lui, aussi se mit-il à sourire légèrement, et joueur, il souffla tout doucement au creux de l'oreille de la demoiselle pour qu'elle réagisse à la présence de l'assiette, même si elle avait surement une tout autre idée de nourriture en tête. Il vit battre l'oreille une ou deux fois avant qu'elle ne s'écarte, et il lui offrit alors un radieux sourire, sourire surement peu apprécié par la serveuse jalouse auprès du comptoir, qui n'arrivait presque pas à y croire, elle qui avait conseiller une chambre double à son tenancier de père, et comptait profiter de la clair solitude de l'homme au premier abord pour pouvoir se l'accaparer sans difficulté lors d'une petite visite nocturne. Être dépassée, surclassée par une terranide, quelle honte ! En tout cas le vampiroïde observa un instant la demoiselle encore lovée contre lui, et après lui avoir offert une douce bise sur le front, il se mit à lui parler délicatement, comme l'on peut parler à une délicate amante, une jeune demoiselle à laquelle on souhaite toute une tendresse et une douceur non mesurée, encore plus quand celle-ci viens vous sauter dessus et vous parler en de si honnêtes termes.

 -  Peut-être as-tu faim quand même ? Manges si tu en as envie, je n'ai personnellement pas énormément d'appétit, et je crois que j'ai déjà un délicieux met à déguster une fois cette assiette finie. Plus vite elle sera vide, et plus vite je pourrais prendre soin de toi adorable Kisume.
Journalisée



Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox