banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Rencontre pas prévue, rencontre quand même [Azusa Miura]  (Lu 959 fois)
Compagnie Akayuki
Legion
-

Messages: 6



Voir le profil
Fiche
« le: Avril 10, 2015, 12:48:02 »

 L'ambiance est plutôt morose dans le vaisseau mercenaire l'Elenarda, la surpuissante nation Tekhos les ont engagés pour un assaut sur la fourmilière, des adversaires que la compagnie des neiges rouges avaient a l'époque clairement sous estimés et qui s'en mordent les doigts aujourd'hui mais qui par chance aucun d'entre eux sont morts malgré la rage qu'ont démontrés ces insectes au combat. Ils sont moins impatient de retourner au front et certaines se sont mises a avoir envie de retourner voir leurs familles et ça pose un problème au jeune homme qui pense que seule le fait qu'elles sont crues mortes les protège. Enfin bref des doutes l'assaillent et l'ambiance est moyenne.

Azuki est dans la salle de commandement, c'était ici qu'elle pouvait avoir les meilleurs machines pour jouer aux jeux vidéos qu'elle affectionne le plus. C'est a ce moment la qu'un message arrive a destination du groupe, un mystérieux personnage semble vouloir engager la compagnie Akayuki pour un emploi qu'il leur sera précisé une fois qu'un représentant sera sur place. La renarde se lève plutôt curieuse, c'est plutôt inhabituel comme approche de ne pas préciser l'emploi avant de proposer un rendez vous et cela laissait pensive la jeune renarde. Se levant, elle commence a marcher dans les couloirs de l'Elenarda.

Elle finit par trouver son jumeau assis a son bureau entrain de lire un hologramme, ce qui fait soupirer la renarde. Elle ne comprends pas pourquoi est ce que soudainement Shiro ai envie de reprendre des études comme ferait un terrien normal de son âge. Après tout la vie de mercenaire n'est elle pas assez palpitante? Enfin il as raison sur le fait que ça pourra toujours être utile mais bon. Se rapprochant de lui, elle le surprends en venant l'enlacer dans son dos et chuchote:

"Coucou petit frère... on a reçu du travail."

"Quel genre de travail? J'espère ne pas avoir a retourner sur la fourmilière, je pense qu'on a mérité des vacances non?"

Elle se colle a son dos, pressant sa poitrine contre lui. Elle n'a pas mis de sous vêtement et elle savait que son jumeau le sent a travers le fin tissu de sa tunique courte. Même s'il est le chef elle a des trucs et astuces pour le faire faire ce qu'elle voulait. La cette annonce a piqué sa curiosité et elle veut savoir ce qui peut leur arriver. Doucement elle glisse sa main sous le t-shirt du jeune renard et caresse son torse, puis dépose un baiser dans son ou en chuchotant:

"On ne peut pas savoir avant que t'y ailles, ça se trouve on décrocheras le contrat de l'année..."

Elle sait l'effet qu'elle lui fait et souris lorsqu'elle sent le jeune renard l'attraper pour le faire venir sur lui. Echangeant un long baiser, la renarde lui fait ensuite un clin d'oeil et se redresse, laissant Shiro la caresser pendant quelques minutes avant qu'elle pose un doigt sur ses lèves et dit en riant presque:

"Si tu veux la suite... tu l'auras uniquement quand tu seras revenu petit renard."

La surprise se lit sur les traits de Shiro qui baisse les oreilles dépité:

"Sérieusement t'abuses... en plus je me fais avoir a chaque fois."

Azuki éclate de rire et se releva, lançant a Shiro son sabre laser, éteint bien sûr. C'est avec une démarche provocante qu'elle sort et dit:

"C'est parce que je suis irrésistible. Au fait? Tu sais ou sont les autres? Je préférerais que tu évites d'y aller tout seul"

"Elles sont parties au salon de beauté et je crois qu'Elena avait une idée pour essayer de faire en sorte que Rima achète des vêtements a sa taille donc je crois qu'elles en auront pour toute la soirée. Appelle les uniquement en cas d'urgence s'il te plaît. Je n'ai pas envie de gâcher leur retour."

Azuki passe la porte et Shiro soupire, se levant et se disant qu'il était décidément trop faible face aux jolies femmes. Récupérant une tenue plus adaptée a une sortie d'affaire, c'est presque avec soulagement que le renard se baladait dans la station. En réalité il était bien plus curieux qu'il avait accepté de le montrer a sa soeur et est étonné que le rendez vous se passe dans un bar populaire plutôt que dans un bureau comme il en as l'habitude. Il y a un truc qui tournait pas rond il en est sûr.

Arrivant dans le bar, il a la mauvaise surprise de voir qu'en réalité il est plein a craquer et il n'a aucune chance de trouver son client dedans sachant qu'il ignore son nom et a quoi il ressemble. Le pire dans l'histoire, c'est que le bar est tellement bondé que ça fait la troisième fois que quelqu'un marche sur une de ses queues de renard. Du coin de l'oeil, il avise une table pas prise ou presque. Juste une jeune femme présente. Bon bah il allait y aller. Rapidement il s'approche de cette table et dit avec un de ses plus beaux sourires:

"Excuse moi de te déranger? La bas c'est plutôt bondé et j'attends quelqu'un, ça poserais un soucis si je peux m'installer avec toi le temps qu'elle arrive?"

Elle as une odeur étrange et pourtant familière... Cela pique ça curiosité.
Journalisée
Azusa Miura
Humain(e)
-

Messages: 46



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Avril 12, 2015, 12:46:54 »

Azusa fut dépêché pour une mission spéciale alors que normalement, elle devait être en repos, la jeune femme ne se doutait encore de rien mais elle dormait encore. Une fille du nom de Alexis de sa chambre lui lança un coussin sur sa tête en entendant le son d'une subordonnée lui parvenir depuis un talkie-walkie, le message fut adressée à la Classe 3 Miura:

Ici le Colonel Perry, la Classe 3 Miura est prier de se rendre immédiatement au QG de la base en salle de briefing, terminé.

La voisine de lit d'Azusa fut une cadette junior qui vient d'être engager que depuis récemment, elle venait d'atteindre sa dix-huitième année et avait décider de s'engager dans l'infanterie terrestre afin d'épauler ses camarades sur le front en rechargeant les ogives des tanks à l'intérieur même des blindés, Azusa devint rapidement une bonne amie et parfois même quand Azusa avait besoin de prendre l'air et qu'elle n'hésitait pas à contourner le règlement du protocole de sécurité du couvre-feu, elle lui prévenait si il y avait de l'agitation ou du grabuge durant la ronde des gardes qui quadrillait le secteur à la nuit tombée via son portable et en échange de ça, Alexis avait le droit de s'amuser intimement avec le corps de sa copine (Azusa prenait souvent des somnifères puissant pour être sure de fermer l’œil la nuit et donc durant ce temps, sa voisine de chambre avait tous le loisir pour s'amuser avec le corps de la Race Queen quand celle-ci dormait profondément car c'est une vicieuse perverse sous son masque). Azusa qui manquait toujours de sommeil ne souhaitait pas du tout être déranger durant son jours de repos, ignora loyalement l'appel audio du colonel. Alexis eut alors une idée, elle prit un ballon de baudruche et souffla dedans jusqu'à le faire gonfler de bonne taille, elle s'approcha doucement du lit d'Azusa et fit pencher le ballon et avec l'aide d'une épingle, elle piqua d'un geste rapide le ballon qui explosa tout de suite qui libéra un "PAF" sonore dans toute la pièce, la Race Queen s'éveilla en sursaut et en catastrophe de son matelas, elle se redressa si vite que sa tête heurta une étagère et un bouquin romanesque tomba sur sa tête.

Aie!!!

Alexis rigola sans pouvoir s’arrêter mais retrouva rapidement son calme, Azusa se frotta la tête et avait l'air d'humeur un peu grincheuse. Sa cadette lui prévint pour le message qu'elle venait de recevoir et lui avertit de se rendre immédiatement sur place, la jeune femme leva un store et vit qu'il faisait beau, elle se leva et allât prendre une douche rapide, elle s'habilla de son uniforme militaire et se rendit de suite au quartier générale dans la salle de briefing comme le lui avait rappeler Alexis.

Classe 3 Miura. Nous avons reçut un appel du vaisseau marine le Elenarda nous informant qu'il souhaiterait allouer leurs service à notre confrérie et qu'il souhaiterait naviguer sur nos eaux internationaux pour se rendre sur la principale base militaire de Tekhos. Comme vous pouvez le constater, il n'y a rien de suspect dans cet retransmission mais il y a toujours anguille sous roche et c'est pourquoi nous vous chargeons de ce travail en vous affectant à une mission spéciale. Vous aurez pour ordre d'embarquer à bord de leur navire et de mener l’enquête une fois que vous serez sur les lieux, menez votre mission à bien et vous nous tiendrez au courant de leurs moindres fait et geste. Notre objectif commune dépendra de la suite de votre investigation sur le Elenarda, vous aurez soixante-douze heure pour remplir votre mission et retourner à la base une fois l'objectif accomplie. Ce sera tout, vous pouvez disposer. 

La Race Queen n'en croyait pas ses oreilles ! Elle allait devoir partir de suite pour aller rendre visite à des inconnus à bord d'une embarcation imposante et elle ne pouvait pas malheureusement désobéir à un ordre direct lancer par un officier supérieur, elle n'eut pas le choix que d'aller se préparer, elle retourna dans sa chambre et se changea mais au lieu de se revêtir sa combinaison de pilotage, elle eut brusquement une idée ! Puisqu'elle partait en vadrouille mener son enquête pour le compte de l'armée à bord d'un vaisseau "amiral" pourquoi justement ne pas jouer le jeu de l'espionne en civil ? Elle ôta rapidement sa tenue de soldate et ouvrit sa garde-robe, elle songea à porter une robe pour paraître un peu plus féminine dans sa peau mais elle se rappela qu'elle ne devait strictement avoir aucun contact avec un étranger, elle soupira et saisit une autre tenue moderne qui se composait d'un mini-haut noir avec des stries clair qui ne devait couvrir que le quart de la poitrine avec des petites brassières a enfiler dans les mains qui l'accompagnait, un pantalon de style "Bootcut" similaire a une version de jean patte d'éléphant délavé et une paire d'escarpins plateforme de cuir noir. Anzu' se regarda dans un miroir et remarqua quelle avait un look de "garçon manqué" mais elle s'en ficha pas mal, elle sortit du dortoir en faisant résonner le bruit de pas de ses talons haut sur le carrelage du sol du couloir et monta dans une jeep, elle actionna la clé de contact et démarra le véhicule et mit les voiles vers le hangar des méchas, elle gara la voiture et monta sur une passerelle de manutention en actionnant un bouton qui lever fit la plateforme jusqu'a hauteur du cockpit du MS.

Azusa prit place dans son armure mobile et plaça sa main sur le cadran tactile afin que sa bio-empreinte soit identifier, les yeux à facette du robot géant s'illuminèrent aussitôt d'une couleur fluorescente, elle attacha sa ceinture de sécurité et actionna les manettes. Dans le hangar, la plupart des fonctions spécifique de manutention était automatisé donc pas besoin d'un humain dans les parages pour s'occuper de la gestion d'ouverture du sas. Deux pinces hydrauliques vinrent se placer sur les épaules du mécha et le déposèrent sur la plateforme de catapultage, le lanceur à haute pression s'arrima derrière les pieds de l'unité.

Miura Azusa, Gundam Asklepios ! Décollage !!

Le Gundam fut catapulter comme un lance-pierre et décolla comme une fusée avec ses puissants propulseurs. En moins de quinze minute, Azusa avait pulvériser le mur du son et fut enfin arrivé a destination et n'avait pas mit longtemps pour arriver tout près du navire l'Elenarda, le navire fut en effet stupéfiant et la jeune femme en fut impressionnée jamais auparavant, elle n'eut le loisir de croiser un bateau de si près depuis son plus jeune age hormis dans les livres ou sur vidéo... Le Gundam démontra son authentification visuelle et atterri lourdement sur un piédestal de béton renforcé par des "veilleurs" des agents de sécurité, Azusa se servit d'un filin ascensionnel automatique et se laissa descendre jusqu'au pont du navire, des hommes armé voulurent s'approcher d'elle pour l'identifier mais heureusement la Race Queen avait appris à anticiper les choses à l'avance, elle enleva son casque en déployant ses cheveux bruns et la fit secouer au gré du vent.

Bonjour messieurs les contrôleurs ! Hannn... Ce qu'il fait chaud ici...

Leur dit-elle d'une voix mielleuse et suivant le geste à la parole, elle ouvrit la fermeture éclair de sa veste de pilote, laissant dévoiler son mini-haut avec les deux gros melons qui rebondissait sous l'ouverture béante de la veste, les hommes rougirent de suite et restèrent médusé devant ce spectacle qui s'offrait à leurs yeux. Azusa voulut en rajouter une couche et fit volontairement tomber son badge d'accès par-terre.

Oh flûte ! que je suis sotte... je l'ai fais tombée...

Elle se pencha pour le ramasser, leur faisant davantage rincer l’œil mais comme les deux idiots semblait hypnotisé par la grosse poitrine de la jeune femme, les deux gardes voulurent rendre service à la demoiselle et se baissèrent immédiatement pour saisir le badge et se relevèrent tout doucement pour la lui rendre, Azusa leur fit un grand sourire en les remerciant et leur fit un clin d’œil avant de s'éloigner d'eux. Azusa avec son air innocente reprit alors sa route et monta dans un ascenseur ou un homme charmant lui ouvrit le passage qui devait les mener dans un étage inférieur au sein du navire, elle lui demanda par ou elle devait passer pour prendre un petit remontant ou un amuse-gueule, celui-ci lui préconisa de se rendre dans la salle de détente, elle entra dans la fameuse salle de détente et parti se poser dans une table isolé de la cohue et prit un verre d'alcool, elle le but discrètement et n'oublia pas la tache spécifique qui lui fut assigné, pour le moment elle devait jouer le numéro de la discrétion et ne pas se faire remarquer inutilement.

*Quand je pense bien au chaud dans mon lit douillet au pays des rêves... Mais que suis-je faire dans cet galère ?!*
 
La Race Queen paraissait bien plongée dans ses pensées et ne remarqua qu'un type était de prendre place dans sa table après s'être adresser à elle mais la demoiselle n'avait pas vraiment envie de lui répondre à cause de sa mauvaise humeur et vociféra d'un ton sec qui délimitait un pétage de câble a tout instant.

Et ouais mec que ça me poserait un souci de te voir poser ici ! et si t'allait voir ailleurs si j'y suis, pauvre branleur avec ton costume du dimanche ?

Et là, le sale caractère teigneux d'Azusa fit surface et là encore suivant de nouveau le geste à la parole, elle versa son verre de whisky sur le costume de l'homme, apparemment personne ne semblait avoir remarquer son méfait et c'était tant mieux, elle le regarda de travers avec un vilain sourire, elle se foutue de sa gueule volontairement, elle n'avait jamais vu un homme en action lorsqu'il perd patience, que pouvait-il faire contre elle ? rien absolument rien car cet individu qui se trouvait devant elle devait surement être un faiblard et un minable, même pas capable de se défendre, ni d'infliger une rouste à la jeune brune Azusa, donc elle ne craignait franchement rien de sa part. 
Journalisée

Compagnie Akayuki
Legion
-

Messages: 6



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Avril 13, 2015, 03:01:34 »

La comédie est mise en place et Enora est plutôt fier d'elle. Tout d'abord, faire croire que l'Elenarda possède un grand équipage évite au gens de savoir qu'en réalité ils engagent qu'un petit équipage d'environ sept dont la plupart ne sont même pas majeur selon la plupart des lois existant dans les diverses nations que la compagnie avait visitée. Alors que Shiro engage la conversation avec la jeune femme, les autres membres de la compagnie surveillaient le déroulement des événements avec une certaine curiosité. En effet, elles ont remarqué qu'elle usait de ses charmes mais aussi qu'elle s'est fait avoir par le déguisement et les protocoles de comportement des robots de combat terrestres. Cela expliquait tout a fait leur certaine... débilité. Néanmoins si Enora ne s'était pas précipitée sur la console pour contrôler le comportement des robots déguisés, la compagnie prends le risque d'être découverte.

Mais dans la salle de détente aménagée pour l'occasion, les choses ne se passent absolument pas comme prévues pour Shiro. Tout d'abord, a l'odorat (et après l'avoir vu débarquer de son engin), elle est clairement pour lui une simple pilote. Donc cela signifies deux choses, que le commandement du coin en as strictement rien a faire de vous. En plus il lui ont envoyé une jeune femme aussi belle qu'elle as un caractère de chien... Le jeune renard sent la colère monter en lui alors que des exclamations fusent derrière les écrans. Les jeunes femmes parient sur la réaction de leur meneur alors que ce dernier se lève:

"La politesse écorche t-elle tant la bouche des militaires Tekhos? Vous êtes vraiment des chiens pitoyables..."

Le jeune homme est debout face a elle, déboutonnant sa chemise, l'air réellement en colère. Il se doutes d'éventuelles répercutions que ses actes auront éventuellement dans le futur et se dit que finalement, il va accepter qu'Elena rende visite a sa famille. Vu les chances qu'ils ont de tenir si les Tekhos le prends mal. Déboutonnant sa chemise tachée de son verre d'alcool, il sait une chose... C'est qu'elle ne s'en sortirait pas aussi bien qu'elle le croyait. Attrapant son téléphone portable dans sa poche qui réagit a son aura, il appuie sur un bouton qui fait disparaître les déguisements sur les robots de combats et ces derniers se mettent a sortir de la salle au pas de course pour repartir se caler dans leurs compartiments dans les soutes. Le regard du renard revient sur la jeune femme et réponds:

"Azuki? Coupe la surveillance... je vais dresser la chienne."

Lui laissant deux secondes, il projette son poing directement dans le visage de la jeune femme. Un démon renard surentraîné au combat n'est peut être pas la meilleure personne a défier. Néanmoins, il ne lui laisse pas le temps de se ressaisir qu'il la saisit a deux mains, par son haut... Il est un renard et elle un petit cabot qui ne faisait que provoquer. La soulevant pour la plaquer sur la table avec violence, il déchire son haut avec une violence qui laissait transparaître la colère que son visage ne montre pas. D'une voix froide qu'il dit:

"Les chiennes n'ont pas besoin de vêtements..."

Dans la salle de commande, Azuki n'a pas du tout écouté l'ordre de son frère et les femmes de l'équipage regardent la scène affichée sur tous les écrans de la salle, en particulier sur la table des opérations, convertie pour l'occasion en énorme home cinéma holographique. La soeur du capitaine regarde la scène avec son nez légèrement froncé, seul signe qu'elle désapprouvait le comportement de son frère. Quant aux autres femmes, elles sont partagées entre l'incrédulité et l'étonnement. C'est timidement que Rima rompt le silence:

"Vous croyez qu'il va... enfin qu'il va la violer? Elle est belle c'est vrai mais..."

Le silence gêné qui s'en suit voulait presque tout dire, elles savent toute que le renard en colère est toujours une très mauvaise chose, mais seule Azuki avait été jusqu'à ce point la et oui il l'avait prise sans son consentement, même si elle ne lui en veut pas maintenant c'est autre chose de le voir s'en prendre a elle aussi soudainement. Elle ne sait pas quelles allaient être les conséquences et si il allait vraiment le faire. Soupirant la renarde prends la jeune femme dans ses bras et chuchote:

"Il en est capable... mais si elle n'est pas capable de le repousser c'est qu'elle est faible. Les forts disposent des faibles comme ils le veulent... C'est comme ça que sa marche."

Un frisson d'épouvante traverse Rima, mais la bande d'affranchis le sait trop bien... Elles avaient toute fini dans un harem au final. Soupirant, Elena s'étire et regarde Aleya:

"Par contre, sois prête a la prendre en charge s'il te plaît, au cas ou."
Journalisée
Azusa Miura
Humain(e)
-

Messages: 46



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Avril 16, 2015, 04:50:25 »

Azusa parut fière de son geste, a présent, elle était certaine qu'aucun homme n'oserait l'approcher une nouvelle fois en plus de lui venir adresser la parole ! Ce fut bien la première fois qu'elle réagissait aussi mal auprs d'un homme et qui est un inconnu ou un gars qui devait faire parti de la croisière. Il ne fallait pas oublier que la Race Queen était en investigation et ça faisait qu'à peine une heure qu'elle avait atterrit dans ce bateau, que juste après, un type devait la draguer ? heureusement qu'en partant de la base, les agents ne lui ont pas placerr une mini-caméra en elle sinon elle se serait faite cramée et incendier au retour à la base. Alors qu'elle allait saisir son verre pour déguster sa boisson alcoolisée en se détournant de son interlocuteur, elle ressentit une méchante douleur à sa joue gauche et sous la force du coup qu'elle vena de recevoir, elle tomba littéralement de sa chaise. Azusa sentit son rythme cardiaque s'affoler et essaya de calmer ses pulsations mais on ne lui laissa pas le temps, son agresseur l'a souleva par le col de son mini-haut noir comme un tas de chiffon fripé et la fit retombé avec fracas sur une table vide

Kyaaaahhhh...

Quel brute ce type ! il n'avait aucune délicatesse auprès de la gente féminine et peut-être à cause de sa que sa petite amie avait du le quitter suite à ce tempérament violent de bagarreur. Azusa rouvrit ses paupières pour identifier son opposant qui semblait la malmener depuis quelques secondes et fut suprise de voir qu'il s'agissait de son interlocuteur précédent, et bien, la jeune femme ne s'y attendait pas vraiment, elle aurait qu'après leur monologue le gars se serait éloigné mais non, il revenait à la charge mais ce coup-ci avec une sale humeur. La soldate ne sembla même pas s'en inquiéter malgré qu'elle fut frapper par lui, au contraire elle le regarda droit dans les yeux malgré la douleur à sa joue. Alors là, son travail d'espionne va comme qui dirait tomber à l'eau à cause de cet energumène qui s'est accrocher a elle.

tu sais que tu fais pitié ? non mais franchement, je crois bien qu'il te manque une case l'ami. Tu est entrain de malmener une pauvre jeune femme sans défense. Ha Ha Ha ! et tu compte prouver quoi à une personne du sexe opposé ? ta force ? ben alors là, bravo mon pote !

Azusa n'en avait rien à faire d'un minable comme lui et n'hésitait pas dire ce qu'elle pense dans l'utilité ou comme dans le besoin, l'homme à présent mit les mains sur son mini-haut et le déchira net laissant apparaître deux gros melons maintenue par son soutient-gorge noir. Azusa rougit l'espace d'une seconde et regarda furieusement son assaillant avec haine. Elle pensa contacter de l'aide mais il fut encore trop tôt pour ça, elle savait bien comment s'y prendre mais pour l'instant, elle ne devait qu'attendre de savoir se qui se passera par la suite, elle lui fit un vilain sourire comme un signe de défi qui voulait dire qu'elle ne le craignait aucune et cela qu'en soit les intentions hostiles violente ou charnelle.
Journalisée

Compagnie Akayuki
Legion
-

Messages: 6



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Mai 18, 2015, 10:39:18 »

Malheureusement son discours sur le malmenage du sexe opposé ne l'atteint absolument pas, elle l'amuse même en lui sortant des notions qui lui semblait plus venir de la terre que de Terra a vrai dire. Eh bah... ces femmes quand ça l'arrange ça les aides bien de se placer en victimes innocentes. Cela en plus de ces gros seins a peine retenus par ce soutien gorge le convainc, au début il voulait faire peur, maintenant il la violera surement si elle est toujours incapable de se défendre. Une de ses très longue queue de renard se dresse bien haut en l'air et c'est en soupirant qu'il réponds:

"Ce que je veux te prouver? Rien. Par contre, vu que tu es si faible que ça, je vais te violer encore et encore jusqu'à ce que la seule chose que tu sera capable de faire c'est d'en demander encore"

A peine le renard a fini de parler que sa queue séparée des autres vient se placer sous le jean de la jeune femme, se glissant avec une agilité incroyable sous le tissus de son sous vêtement. Son sourire l'énerve... Il veut la briser, l'attraper et lui en mettre tellement qu'elle n'en marchera plus jamais. Sa main viens se glisser rapidement sous son soutien gorge, se mettant a malaxer son sein. La queue du renard se met ensuite a bouger, le pelage soyeux du jeune kitsune lui offrant surement un contact unique comme elle en as jamais eu. Même s'il ne veux pas lui avouer, elle est plaisante a ses yeux et très vite c'est avec la même brutalité qu'il a montré plus tôt qu'il lui arrache son soutien gorge.

De son autre main il commence a déboutonner son pantalon et laisse tout apparaître, se retrouvant entièrement nu devant elle vu qu'il avait quelques minutes plus tôt retiré sa chemise. De ses yeux, l'humaine peut voir très vite que ses menaces de viol ne sont pas a prendre en plaisanteries. Vivement, il saisit son cou, le serrant fort de sa main maintenant libre vu que son pantalon est a terre, il se sert de se réflexe typiquement humain qui est d'ouvrir grand la bouche lorsque l'on cherche a avoir de l'air et que la gorge est obstruée. N'attendant pas une secondes de plus, il y insère ce qui fait de lui un homme, forçant la jeune femme a l'avoir dans la bouche, cessant de le serrer a la gorge. Sa queue de renard se met a s'activer bien plus soudainement, entrant elle aussi soudainement en elle, ne lui laissant aucun choix:

"Maintenant tu es mon esclave, tu feras ce que je te dis, porteras ce que je t'ai dis et te libérerais quand je le désirerais!"

Shiro donne un grand coup de bassin pour étouffer la jeune humaine alors que la porte s'ouvre, laissant entrer une humaine, plutôt jeune, des vêtements trop petits... Rima s'approche de lui prudemment et dit doucement:

"Shiro s'il te plaît... calme toi et laisse la tranquille..."

Malheureusement pour elle, elle est a portée de bras du jeune kitsune et ce dernier la saisit par le col et l'attire vers lui:

"Non... Tu vas participer"

Il est impossible de raisonner le renard dans cet état et elle n'arrive pas a se défaire de son étreinte et de son baiser alors que le renard continuait son affaire sur la jeune étrangère au vaisseau, la laissant reprendre son souffle avant de recommencer lui conseillant vivement de ne pas user de ses dents si elle ne tenait pas a se prendre de nouveaux coups.
Journalisée
Azusa Miura
Humain(e)
-

Messages: 46



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mai 19, 2015, 04:33:45 »

Et bien dis donc son interlocuteur ne mâchait pas ses mots et comptait vraiment lui faire subir ce qu'il venait de dire a l'instant, la jeune femme vit cet étrange tige poilue apparaître derrière le violeur, elle ne mit pas longtemps à comprendre qu’enfaîte il s'agissait de sa queue, celle-ci effleura doucement le textile de son pantalon Bootcut, Azusa ne pensait pas que cet homme serait descendu à ce niveau en perdant son humanité et en se comportant comme un pervers doublé d'une brute. L'intrus fit glisser sa main de Terranide sous la tenue légère de la brune et se mit à la palper sans aucune douceur avant de la malaxer comme une éponge humide, la Race Queen poussa un cri de jappement aigu avant de rougir, ses joues rosies et ses traits fins démontrait bien que la demoiselle paraissait énervée contre lui, le gars se tenait devant elle mais elle fut allonger sur la table, elle fut hors d'atteinte du gus.

Haaaaannnnnnnn... Ignoble pervers.. tu n'est qu'un rat puant et dégoûtant ! ôte tes sales pattes de canidés de moi !

La jeune femme se débattit comme une diablesse mais pas de bol, la gaillard semblait tailler dans le rock et il lui fut impossible de se mouvoir ni de se libérer de son emprise tyrannique, et voilà qu'en plus, il se mit a se dévêtir devant elle sans aucune pudeur, il était complètement fou et maniaque ! A présent, elle fut à sa merci et lui pouvait faire d'elle ce qu'il voulait... Après lui avoir dévoiler pleinement sa nudité étincelante, il avança sa main sur la lingerie fine de couleur noir que portait la soldate et l'arracha aussi sec d'un geste vif comme si c'était du papier collé sur un mur, laissant rebondir les deux gros melons sur sa poitrine à découvert. L'adversaire la souleva aisément de la table avec une poigne solide sur sa gorge comme si il allait l'étrangler et il la fit se courber au ras du sol, le pantalon bootcut sembla cirer le sol au passage sur son textile bleu marine comme une serpillière et les talons de ses escarpins plateforme crissait légèrement avec un petit son avant de stopper net. Azusa crut apercevoir une drôle de forme durant quelques laps de seconde mais elle put le sentir mieux dans sa bouche quand le sinistre individu lui fit introduire sa queue par la voie orale, au début il y allait doucement avant de commencer à donner de brusque mouvement de hanches forcé, tandis que le pénis de l'homme continuait de s'enfoncer un peu en profondeur dans sa gorge au fur et a mesure de son action répété.

"Alors là, tu peux toujours courir vieux vicelard ! je n'ai pas autre chose à faire, peut-être ?! tu a de la chance que mon Gundam soit hors de portée sinon toi et ta caravelle aurait sérieusement déguster!"

Azusa ne pouvait pas communiquer si ce n'est qu’émettre un couinement de panique et d'angoisse, elle était anxieuse durant toute la manœuvre et ne pouvait malheureusement rien faire ni rien tenter quand soudainement, une voix féminine résonna tout près de la scène, elle ne put pas mieux voir de qui il pouvait s'agir mais elle pensa qu'il devait s'agir sans doute d'une autre membre de son équipe, la frêle jeune fille voulu amicalement s'interposer entre le gars et la Tekhane mais pas de chance, elle tomba dans la gueule du loup et elle se fit assaillir a son tour alors pendant ce temps, Azusa continuait de suçoter imperturbablement le sexe de son hôte, la Race Queen eut le temps de souffler un peu avant de s'adonner au plaisir sexuel du renard, elle sentit une odeur âcre et dégoûtante imprégner le fond de sa trachée avant de s'écouler par le fond en glissant sur la langue et le palais dentaire, Azusa crut que ses yeux allait sortirent de ses orbites, tellement elle en fut tétanisés et perturbée en même temps mais elle ne tenta aucune exaction et continua de boire cet sécrétion répugnante avant de se remettre a sucer le gros pénis de ce sale type impur.   
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox