banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Sexe & Alcool [La Petite Fée Verte]  (Lu 504 fois)
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 585



Voir le profil
Fiche
« le: Mars 29, 2015, 02:36:03 »

« Haaaaa… »

Le soupir de l’homme mit fin à son orgasme dans une explosion de foutre, qui se déversa dans l’intimité de la sensuelle femme verte se tenant au-dessus d’elle. Elle lui répondit par un long soupir, appréciant, comme toujours, de sentir cet engrais venir humidifier sa fleur intime. Elle dansait sur le corps de l’homme, s’empalant sur sa hampe de chair, et se pencha vers lui, venant l’embrasser une dernière fois. Le fermier était un homme massif et bien bâti, un peu niais et simple d’esprit, mais, face au corps nu d’une femme aux formes enchanteresses, n’importe qui comprenait ce qu’elle voulait… Encore plus quand son corps laissait s’échapper des volutes d’aphrodisiaques.

Poison Ivy délaissa le bel homme au milieu des feuilles, puis se redressa. Dans un coin, près d’une grange, un feu de camp brûlait, et des hommes et des femmes festoyaient, buvant joyeusement, chantant et dansant. Une ambiance champêtre et festive, particulièrement agréable, et bon enfant, qui n’avait été rendue possible que par l’arrivée de Poison Ivy. Pamela Isley, habituellement occupée à effectuer ses expériences scientifiques sur Terre pour sauver ses plantes, ou à travailler au sein d’une ONG japonaise, passait parfois ses vacances sur Terra, où elle s’immergeait pendant des semaines dans les forêts et les jungles de la planète, ne faisant alors plus qu’un avec ce monde. Là, dans une région très éloignée de Tekhos, elle ne sentait que la pureté de la Nature, uniquement la pureté des arbres, de la flore, de la faune… Elle ne faisait intégralement plus qu’une avec ce contexte réconfortant et agréable. Ainsi allait le tempérament d’Ivy : selon le contexte écologique dans lequel elle se trouvait, elle était, soit agréable et gentille, soit horrible et vicieuse. Voilà bien pourquoi elle ne pouvait guère rester plus longtemps dans une ville empoisonnée comme Gotham City.

Sur Terra, Pamela se sentait revivre, et elle avait trouvé cette ferme… C’était une exploitation agricole spécialisée dans la vigne, avec des champs de vignes à perte de vue. Un vigneron nexusien, assez reculé, qui disposait d’une distillerie importante. Elle n’avait eu aucune difficulté à convaincre ces braves paysans de se lancer dans une fête joyeuse et débridée, où sexe et alcool se mélangeaient allégrement, comme elle venait de le faire en couchant avec un robuste fermier. Étalé dans les champs, ce dernier reprenait son souffle. Pamela, elle, était en ce moment toute nue, avec une peau verte, et avançait le long des feuilles.

*Aucun pesticide, aucun engrais chimique, je ne sens que la bonne vie des plantes et leur bonheur…*

Ses pieds marchaient dans les racines, et elle s’arrêtait souvent pour caresser les plantes. Contrairement aux êtres humains normaux, Pamela avait une sorte de connexion symbiotique avec la nature. Elle renifla ainsi l’une des vignes, déposant un tendre baiser dessus, puis se redressa, et continua sa marche, laissant ses doigts filer le long des plantes. Ivy n’était pas foncièrement hostile aux humains. La preuve avec ces agriculteurs, qui savaient exploiter au mieux les fruits de la Nature. Ils méritaient bien un petit cadeau, une petite fête en leur honneur…

…Et Pamela n’était pas au bout de ses surprises.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
La Petite Fée Verte
Créature
-

Messages: 14


Fée du vin et des alcools


Voir le profil
Fiche
Description
Dryade des Vins à vous peut apparaître, 
Mais si lui prend l'envie de s'amuser
Plus grande elle deviendra
Sa peau en rouge se coloriera
En feuilles de vignes habillée
Et aux long cheveux carmin
Avec son petit air taquin
« Répondre #1 le: Mars 29, 2015, 12:39:13 »

    Au milieu des vignes aux pied gracieusement distordus, recroquevillé la Petite Fée se trouvait. Jusqu'à ce que ses oreilles pointues se redressent, entendant un bruit obtus au loin. Ses ailes se déployèrent et en se redressant comme une fleur qui éclot, elle tourna la tête vers ses bruits entendu plus tôt. Il lui semblait entendre rires et autres exclamation de joie. Sous sa forme la plus verte, atteignant la taille d'une petite jeune fille, elle prit son envol en ses ailes frénétiques pour se diriger vers la ferme avoisinant aujourd'hui le champ de vignes qui l'a vue naître. Intriguée, elle alla se poser sur la branche d'un arbre non-loin. Un doux sourire s'afficha sur le visage de l'elfe qui assise, balançait candidement ses jambes dans le vide, assise sur l'arbre. Ses yeux brillants et verts scintillaient à la lueur du feu de camp où les flammes dansaient en crépitants, observant ses joyeuses gens qui s'amusaient, chantaient et festoyaient allègrement. Les effluves d'alcools parvint à elle, reconnaissant son élément. Le parfum fruité du vin, subtil mélange entre l'âcre et le sucré et celui plus fort du rhum qui a le don de monter à la tête dès qu'on en approche curieusement son nez.

    La Petite Fée élargit son sourire, la fête manquait encore de souplesse, les joyeux agriculteurs encore cantonné dans un esprit bon enfant, malgré quelques âme égarées gentillement qui osaient se détacher pour savourer l'instant présent. Alors la Petite Fée usa des ses dons pour faire monter l'alcool, allant doucement égarer ces esprits encore trop embourbé dans des règles de bienséance et autres gardes fous. A peine de quoi les libérer afin qu'ils s'amusent sans bornes, le vin ayant cette faculté d'ouvrir les esprits. Consciente que ces braves gens étaient de bons humains, elle veillait à mesurer ses pouvoirs pour ne point les faire sombrer dans une folie furieuse. Cette nuit était à eux et elle souhaitait juste leur offrir une joyeuse bacchanale où ils oseraient s'égarer le temps d'un soir. En effet les effets prirent fait sur cette fête, les esprits feu follets ne se firent pas priés, osant chanter plus fort, danser plus et s'aborder plus pour s'amuser à deux ou à plus...

    Satisfaite, la jeune fille descendit de sa branche pour s'avancer faire ses joyeuses manifestations. Si quelqu'un l'apercevrait, envolée de son esprit elle sera au petit matin. C'est alors qu'elle l'aperçue, une belle plante au goût de tentation. Trop parfaite pour être humaine...Intriguée, la fée s'approcha afin de voir ce qu'elle faisait et qui sait ? Peut-être l'aborder.
Journalisée
Poison Ivy
Créature
-

Messages: 585



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mars 31, 2015, 02:22:31 »

Tout était un tout, un ensemble, ce que les êtres humains avaient trop souvent tendance à négliger. Les plantes étaient partie intégrante de cet environnement, et elles étaient même extrêmement importantes, infiniment plus que ce que ses congénères pensaient. En raison de sa nature hybride, Pamela s’en rendait compte plus que n’importe qui, mais elle savait que les humains ne fonctionnaient pas ainsi. C’était à un niveau très inconscient et très lointain qu’ils le réalisaient. Pamela, elle, en avait pleinement conscience, et elle sentait, ce soir, le bonheur de la Nature… Car chacun pouvait influencer sur l’autre. Poison Ivy était au milieu de la Nature, dans les champs. Elle se trouvait très éloignée du cœur de la fête, et continuait à respirer les plantes et les grappes de vigne, en se contentant parfois de les embrasser, ou de les caresser. Les racines remuaient sous ses pieds, comme si la Nature reconnaissait en elle une Maîtresse florale. Poison Ivy s’était déjà rêvée un jour en Gaïa, en imaginant une augmentation telle de ses pouvoirs qu’elle en deviendrait une Déesse… Pour l’heure, elle en était bien éloignée, et se contentait de savourer ce qu’elle voyait et ressentait.

« Mes belles plantes… »

Elle pouvait passer des jours entiers dans la forêt. Sa nature hybride faisait qu’elle avait des besoins gastronomiques différents des autres humains, et pouvait ainsi simplement se nourrir de la fève des arbres, voire de racines… Même si elle n’était jamais contre un peu de viande bien saignante. Pamela songeait à tout cela quand elle perçut une présence particulière qui se rapprochait d’elle… Alors assise au milieu des vignes, elle sentait des tentacules verdâtres caresser ses jambes. Ils poussaient naturellement autour d’elle, car les tentacules sortaient de son corps pour se mélanger au sol, et ainsi faire pousser davantage de plantes.

Pamela se releva donc, et vit une curieuse petite créature s’approcher.

*Oh…*

Poison Ivy savait que, dans les grandes et profondes forêts ancestrales, des êtres de la forêt pouvaient venir : dryades, Alraunes, nymphes… Ou encore fées. Des fées, Pamela en avait toutefois vu très peu, car, comme sur Terre, Terra connaissait une forte déforestation, et les forêts millénaires se faisaient de plus en plus rares. Cependant, voir une fée au milieu de cultures et de plantations, c’était… Très étonnant. Une belle fée verte qui s’approchait d’elle, et dont le pouvoir magique se faisait ressentir sur Pamela. Elle avait bu un peu de vin, et elle sentit sa tête la tourner légèrement, tandis que ses joues vertes rougirent pendant quelques secondes. Les petits tentacules sur ses jambes se serrèrent un peu plus fort.

Une fée… Pamela les voyait comme de véritables Déesses, et, debout, elle laissa la fée s’approcher d’elle, la bouche entrouverte.

« Qui… Qui es-tu, belle fée ? » lui demanda-t-elle quand la fée arriva à hauteur de sa personne.

Elle leva instinctivement sa main gauche, paume tendue vers le ciel, comme pour inviter l’élégante fée à s’y poser. En ce moment, Pamela était son obligée.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox