banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] Soins médicaux [Shiro Ishimi]  (Lu 3500 fois)
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7186



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« le: Mars 15, 2015, 02:51:15 »

« C’est bon, je peux marcher...
 -  Si Mélinda apprend que nous t’avons laissé te traîner jusqu’à l’infirmerie dans cet état, elle va nous punir !
 -  Alors, tu te laisses faire ! »

Pour seule réponse face aux répliques de Clara et de Shii, deux lycéennes qui étaient aussi des esclaves de Mélinda Warren, Alice ne put que se laisser faire. Elle boitait, les joues rouges, couinant et gémissant, avec sa cheville dans un triste état, les deux femmes la tenant par chacun de ses bras, glissés autour de leurs épaules respectives.

Elles sortaient de la salle de sport, avec des tenues appropriées, et Alice s’était foulée la cheville en glissant au hand-ball. Elle s’en sortait plutôt bien, étant une joueuse rapide et dynamique, mais elle s’était foulée en tentant de marquer un but, et la senseï avait autorisé Clara et Shii à la conduire à l’infirmerie. Shii étant une lycéenne très intelligente, et ayant toujours de bonnes notes dans tous les domaines, elle avait accepté de laisser Shii y aller, avec Clara, les deux femmes devant revenir immédiatement.

Venant de Sylvandell, soit sur Terra, Alicz avait, grâce à Mélinda, son amie vampirique, une fausse identité sur Terre, celle d’une lycéenne suivant les cours par correspondance, ce qui permettait de justifier pourquoi elle n’était pas toujours là. Elle s’était renseignée sur la Terre à cause de sa femme, Sakura Korvander, qui était originaire de la Terre. Elle avait été une simple lycéenne avant d’être capturée par un esclavagiste nexusien, Hiro Atayoshi, et, de fil en aiguille, elle avait fini par se retrouver au marché de Sylvandell. Alice l’avait acheté, puis l’avait gracié en l’épousant... Un mariage qui avait provoqué un scandale politique à l’époque, mais qu’elle avait totalement assumé. Elle en avait ensuite profité pour se renseigner davantage sur la Terre, notamment en y allant en personne. Étant royaliste, le concept de « démocratie » était quelque chose qui la fascinait beaucoup. La Terre, de manière générale, l’intriguait énormément, et c’était en suivant cette idée qu’elle avait continué à se renseigner sur ce monde, jusqu’à se retrouver ici, avec la cheville foulée après une mauvaise passe.

Le lycée Mishima était un grand complexe éducatif, et le trio avança vers le bâtiment principal, allant dans la partie de l’administration, l’infirmerie se trouvant à proximité. Shii se chargea d’ouvrir la porte, tombant sur l’infirmière de garde.

« Pardon de vous déranger, Madame, nous avons une amie qui s’est foulée la cheville au cours de sport ! »

En relevant la tête, Shii remarqua alors que cette infirmière avait un drôle d’accoutrement...

Elle avait des oreilles de lapin sur la tête !
« Dernière édition: Août 12, 2015, 08:19:52 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 245


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #1 le: Mars 16, 2015, 09:05:20 »

Comme d'habitude, quand elle n'est pas en train de s'occuper de ses patients, Shiro s'occupe de sa paperasse. Des documents de toutes sortes, entassés par dizaines sur son bureau ou stockés sur son ordinateur, allant de la mise à jour de dossier médical jusqu'aux commandes de médicaments. Toute cette paperasse assomme Shiro, mais elle est indispensable. Et comme à chaque fois qu'elle s'y colle, elle prie pour qu'une belle jeune fille arrive dans son infirmerie et qu'elle puisse se détacher de ce travail ennuyeux pour aller s'occuper d'elle. C'est là que, comme si ses paroles avaient été entendues, trois élèves du lycée, en tenue de sport, entrent dans l'infirmerie. Deux des élèves soutiennent la troisième, au centre, qui est blessée à la cheville.

« Pardon de vous déranger, Madame, nous avons une amie qui s’est foulée la cheville au cours de sport ! »

« Oui, je vois ça. Allez la mettre sur un lit, j'arrive tout de suite. »

Les deux filles s'exécutent et vont aider leur camarade à s'asseoir. Shiro met son ordinateur en veille, ferme et range ses dossiers sur papier, puis va voir les filles. Celle qui est blessée est assise sur un lit, les autres sont debout, à côté d'elle. Quand l'infirmière vient les voir, cette dernière remarque que les élèves la regardent d'une façon étrange. Il lui faut quelque secondes pour comprendre que c'est à cause des oreilles de lapin qu'elle porte.
Il y a une demi-heure de cela, elle était avec une patiente qui est, pour ainsi dire, une habituée des lieux. La jeune fille souffre d'une maladie génétique héréditaire, et le seul moyen qu'elle a de garder un état de santé à peu près stable est de subir une injection d'anticorps spécifiques à heures fixes. Seulement, la jeune fille souffre de bélonéphobie, elle a une peur bleue des aiguilles. Heureusement, c'est aussi une grande amoureuse des lapins : elle fond littéralement à chaque fois qu'elle voit leurs adorables frimousses et leurs grandes oreilles. C'est pourquoi, la première fois qu'elle est venue à l'infirmerie pour son traitement, Shiro a mis ses fausses oreilles de lapin. Ça plus son adorable visage mirent la jeune fille en confiance, et elle reçut son remède sans paniquer le moins du monde. Elle avait même eu droit à quelques caresses de la part de sa jolie infirmière, qui voulait être sur qu'elle allait bien. Après quelques rendez-vous répétés, la jeune fille commença à recevoir les caresses de Shiro plus naturellement, parfois même les lui rendant. Et après sa visite d'aujourd'hui, Shiro était tellement contente d'avoir pu la toucher qu'elle en avait oublié de retirer ses oreilles.

« Oh, ça ? Ne vous en faîtes pas, c'est juste pour détendre les patients un peu trop nerveux. »

Elle demande aux deux élèves non blessées de repartir en cours. Elles hésitent un instant à laisser leur camarade seule mais, au final, quand cette dernière leur assure que tout ira bien, elles s'en vont, la laissant avec l'infirmière.

« Bien. Alors dis moi, comment t'appelles-tu ? »

La jeune fille dit que son nom est Alice, et qu'elle est une élève suivant les cours par correspondance, qui ne vient au lycée qu'une fois de temps en temps.

« On peut dire que tu n'as pas de chance : le jour où tu peux venir à l'école pour voir tes amies, tu te blesses en sport. Mais ne t'en fais pas, je vais prendre soin de toi.
Maintenant Alice, allonge tes jambes sur le lit s'il te plaît. Il faut que je voie à quel niveau tu t'es fait mal. »


Alice s'exécute. Assise sur le dossier du lit, elle étend ses jambes le long du matelas. Shiro remarque immédiatement la peau lisse et brillante des jambes de sa patiente, elle désire la caresser, mais il ne faut pas agir dans la précipitation. Elle sait qu'en prenant son temps, en la choyant et en la soignant bien comme il faut, Alice lui ouvrira elle-même son cœur... ou au moins, lui ouvrira ses jambes. Après tout, il n'y a pas de meilleur tranquillisant contre la douleur que les caresses chaleureuses d'une infirmière passionnée.
Shiro commence à manipuler la cheville d'Alice pour voir à quel point elle est foulée. Elle fait tout pour faire attention, mais chacun de ses mouvements mal jaugés fait couiner la patiente de douleur. Tandis qu'elle procède au test, Shiro voit qu'Alice a de petites larmes au coin des yeux, sans doute à cause de la douleur ressentie au moment où elle s'est blessée. L'infirmière ne s'arrête pas de sourire.

« Bien. Apparemment, il n'y a rien de grave. Avec un peu de glace et du repos, tout ira mieux d'ici une heure ou deux. »

Sur ces mots, Shiro va chercher une poche de glace et l'applique sur la cheville gauche de sa patiente. Pendant qu'elle la garde appliquée, elle dévore Alice du regard, tant les formes généreuses de sa patiente sont audacieusement mises en valeur par le t-shirt blanc moulant et le shorty bleu-noir de sa tenue de sport. Elle ne peut pas résister au plaisir de passer doucement une main sur sa jambe gauche.

« Tu es vraiment jolie, tu sais. Et ta peau est vraiment douce. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7186



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #2 le: Mars 23, 2015, 02:08:46 »

Si son père la voyait… Mise à terre à cause d’une foulure à la cheville ! Obligée d’être portée par deux autres filles ! Quelle fabuleuse Princesse faisait-elle en ce moment ! Si Clara percevait l’ironie de la situation, Shii, elle, était seulement inquiétée par la santé d’Alice. Les trois filles s’étaient toutes connues par l’intermédiaire de Mélinda, ce qui revenaient à dire qu’elles avaient fait l’amour ensemble… Et qu’elles se sentaient donc très proches les unes des autres. Alice se retrouva donc assise sur un lit d’hospitalisation, et put ainsi voir que l’infirmière de garde aujourd’hui avait de curieuses oreilles de lapines, en plus de formes très alléchantes. Elle avait des formes généreuses, des cuisses souples, qui semblaient s’enfoncer dans des collants blancs un peu trop petits pour son poids… L’apparence d’une femme qu’on avait instantanément envie de câliner et d’embrasser. De plus, Alice avait toujours adoré le blanc, et elle observa donc cette femme, surprise, en sentant une certaine rougeur se saisir de ses joues.

*Est-ce que les oreilles de lapine sont indispensables ici ?*

N’étant pas originaire de la Terre, Alice avait parfois vu quelques différences d’importance entre Terra et la Terre. Sur Terra, il n’y avait pas que des médecins pratiquant des sciences médicinales. La magie avait aussi une grande importance, et, partant de là, outre les purs médecins et docteurs, qu’on trouvait surtout à Tekhos, Terra comptait un grand nombre de mages blancs, de guérisseurs, d’ordres religieux se chargeant de soigner les individus malades ou blessés. Sur Terre, tout cela semblait être remis à un passé désuet, les sciences médicinales ayant su s’imposer, ce qui, après tout, était normal, venant d’un monde où la magie s’était raréfiée. L’infirmière leur expliqua que les fausses oreilles étaient là pour rassurer certains patients effrayés.

Elle invita ensuite Clara et Shii à partir. Clara, qui voyait dans le cours de sport presque le seul intérêt du lycée, dut tirer Shii par la manche.

« Mais il faut que je lui dise ‘‘au revoir’’ ! protesta Shii.
 -  Ça va, grogna Clara, c’est pas comme si elle allait au bagne !
 -  À tout à l’heure, Alice !! » s’égosilla malgré tout Shii.

Alice les salua de la main, puis se retrouva donc avec l’infirmière. En regardant autour d’elle, elle put voir le nom de cette dernière : Shiro. Quand l’infirmière lui demanda de se présenter, Alice lui récita la même histoire que celle qu’elle servait habituellement, et que Mélinda lui avait dit de dire : qu’elle était étrangère, et suivait les cours par correspondance au lycée Mishima, en étant logée chez une amie d’enfance. C’était un peu bizarre à entendre, car il n’y avait pas vraiment de parents, mais Alice avait pu observer que, tant que les Terriens avaient une explication qui semblait à peu près tenir la route, ils ne cherchaient rarement plus loin, ou ne le disaient pas. Les Japonais n’étaient pas trop curieux, ce qui, pour le coup, était plutôt une bonne chose.

La Princesse laissa Shiro appliquer une glace sur sa plaie, tout en détendant ses jambes, ce qui l’amena à gémir et à se crisper. Sa cheville foulée lui fit mal, et sentir la glace la fit frissonner. Elle claqua des dents en se tortillant un peu, un soupir s’échappant de ses lèvres, et put alors noter quelque chose de curieux dans le regard de Shiro… Il ne regardait pas que sa cheville, mais glissait aussi le long de son corps, ses yeux fixant son ventre, et ses seins. Sans savoir pourquoi, Alice se mit à rougir, surtout quand, en réponse à ce regard intrusif, elle observa aussi les seins de Shiro. Alice ne se rendait pas compte à quel point sa tenue de sport moulait ses formes, et ce d’autant plus qu’elle avait pour habitude de se dépenser, ce qui faisait qu’elle avait des tâches de sueur. Cette sueur avait amené sa tenue à se coller davantage. De fait, pendant toute séance de sport, la vue de son fessier lors des séances d’exercice ou de ses seins à la fin de la séance provoquaient souvent des commencements d’érection spontanée.

« Tu es vraiment jolie, tu sais[/color], remarqua alors Shiro. Et ta peau est vraiment douce.[/b] »

La première réponse d’Alice fut un rougissement spontané de ses joues, puis ses mains se serrèrent. Ce n’était pas une phrase qu’une infirmière était censée dire… Mais, pour autant, Alice n’était nullement gênée. Elle lui sourit alors.

« Vous… Vous trouvez ? Me… Merci… »

Reprenant son souffle, elle enchaîna alors, sentant bien que répondre à un compliment par un autre compliment était très apprécié :

« Vous aussi, vous êtes très belle, Madame. Et vos oreilles sont très amusantes. »

Tout, dans cette femme, était assez déroutant, que ce soit son décolleté en forme de cœur, ses oreilles de lapines, ou ce haut très court, si court qu’on pourrait presque apercevoir, en se penchant un peu, sa culotte.

Bref, il était certain que Shiro travaillait au lycée Mishima, car il n’y avait qu’ici que des tenues aussi indécentes pouvaient être autorisées ! Déglutissant un peu, Alice finit par poser une question :

« Est-ce que… Est-ce que vous m’autorisez à pouvoir les toucher ? »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 245


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #3 le: Mars 26, 2015, 06:59:02 »

Alice est vraiment une très jolie fille. Sa tenue de sport, entachée de sueur, la révèle encore plus qu'elle ne le ferait normalement, et met vraiment ses formes en valeur. A tel point que Shiro laisse échapper un commentaire plus que familier sur sa patiente. Le genre de commentaires qu'une infirmière ne peut pas se permettre de dire aussi simplement. Ou, dans le cas de Shiro, qu'elle ne peut pas se permettre de dire avant que sa patiente n'accepte de se laisser tripoter. Elle va pour s'excuser de son audace mais, avant qu'elle n'ait pu parler, Alice la remercie de son compliment, les joues rougies, les mains serrées, un sourire sur les lèvres. L'infirmière est très surprise de voir une jeune fille aussi ouverte d'esprit, qui accepte ainsi les compliments aussi osées sur son physique. Et elle commence à se dire qu'Alice pourrait faire une très bonne partenaire. Cette dernière enchaîne rapidement en complimentant Shiro sur sa beauté, et sur ses oreilles de lapin. Il ne fait aucun doute qu'elles seront utiles à leur propriétaire pour séduire Alice.

Shiro continue de dévorer discrètement Alice du regard, puis elle se rend compte que sa patiente est en train de faire de même avec elle, ses yeux allaient du trou en forme de cœur de sa blouse jusqu'à ses jambes, en essayant de voir sa culotte. De quoi titiller l'intérêt de l'infirmière, tant l'idée d'être observée avec désir sans qu'elle ait à influencer la personne la fait frissonner. Alice est, sans aucun doute, une jeune fille des plus désirables, et si elle regarde ainsi le corps de Shiro, c'est qu'elle aussi pourrait être intéressée par l'infirmière. Avec un peu d'aide, évidemment. Et justement, elle demande à Shiro si elle peut toucher ses oreilles de lapin.

« Mais bien sur. Attends, ne bouge pas, je vais les approcher. »

Shiro, toujours en restant assise, s'approche d'Alice et baisse la tête pour approcher ses grandes oreilles de ses mains. Sauf qu'elle ne s'arrête pas au niveau de ses mains, et va jusqu'à son visage pour le chatouiller avec ses oreilles blanches pendant quelques secondes, juste assez pour la faire gentiment rire. Puis elle recule en vitesse, avant de s'adresser à Alice, d'une voix un peu embarrassée.

« Oups, excuse moi. Je ne voulais pas... »

Mais bien sur, ce n'était pas un accident. Le geste de l'infirmière à été finement calculé : s'approcher suffisamment pour atteindre Alice, mais pas assez pour que cela paraisse volontaire. Et ne lui mettre ses oreilles sur le visage que pour l'aguicher, pas pour l'exciter. Une manœuvre qui semble avoir son petit effet sur la jeune fille.
Shiro approche à nouveau ses oreilles d'Alice, mais cette fois, s'arrête bien au niveau de ses mains.

« Voilà. Vas y, tu peux les toucher. »

En hésitant un peu, Alice approche ses mains des oreilles de lapin.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7186



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #4 le: Mars 29, 2015, 02:34:19 »

Cette infirmière était vraiment une femme très curieuse, et, maintenant qu’elle était face à elle, et, surtout, bien réveillée, Alice s’en rendait très bien compte. Sa tenue avait beau être blanche, elle n’avait absolument rien d’orthodoxe, et Alice connaissait maintenant suffisamment les Terriens pour pouvoir qualifier cette belle tenue d’indécente Sa robe trop courte, son décolleté saisissant… Mais, pour autant, ce qui intriguait surtout la jeune tête blonde, c’était ses deux oreilles de lapines qui pointaient vers le plafond. C’était vraiment un curieux ensemble, et elle voulait les caresser, sans trop savoir pourquoi… Juste parce que ça l’intriguait. L’infirmière se rapprocha d’elle, et Alice allait tendre sa main… Quand la belle femme sembla trébucher sur place. Alice sursauta en sentant ses oreilles caresser son visage, et un frisson de plaisir la traversa. Elle secoua la tête, sentant quelque chose frissonner sur son nez. Un sourire plaqué sur les lèvres, ce contact l’avait amusé, et son sourire révélait donc ses belles dents blanches.

« Oups, excuse-moi. Je ne voulais pas... »

L’intéressée haussa les épaules en secouant la tête.

« Ce n’est pas grave. »

Maintenant que l’infirmière était si proche d’elle, Alice avait une belle vue sur ses seins, ce qui la fit légèrement rougir, à nouveau. Son interlocutrice s’écarta ensuite, penchant la tête, ce qui amena ses seins à frôler son corps, notamment ses cuisses. Elle se pinça les lèvres, un peu plus intimidée, en sentant un nouveau désir naître en elle… Quelque chose de plus mâture, de plus… Sinueux. Son esprit commençait d’ores et déjà à s’emballer quand elle sentit les oreilles de lapins de l’infirmière approcher de ses doigts.

« Voilà. Vas-y, tu peux les toucher. »

Alice revint à la réalité, et ses mains obéirent, allant caresser les oreilles de lapins. Elle en prit une entre ses deux mains, puis ensuite l’autre, les grattant et les caressant. Les oreilles étaient très douces, mais elle eut au moins la confirmation que l’infirmière n’était pas une Usagi, mais bien une humaine. La Princesse déglutit, remuant un peu les jambes. Elle sentait progressivement sa douleur à la cheville disparaître, ce qui était plutôt une bonne chose, et, tout en y songeant, ses doigts, eux, continuaient à jouer.

« C’est… C’est très joli… Merci, Ma… Madame… »

La Princesse était un petit peu intimidée par cette femme, et surtout par ce qui se passait ici… Et par ce qui allait se passer. Et, de fait, elle ne pouvait pas s’empêcher d’observer son décolleté en forme de cœur, revenant toujours dessus, avec la discrétion d’un éléphant dans un magasin de porcelaine.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 245


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #5 le: Avril 02, 2015, 12:48:38 »

Shiro sait distinguer les signes de quelqu'un qui nourrit du désir envers elle. Et il ne fait aucun doute pour elle qu'Alice est intéressée par sa belle infirmière. Shiro la regarde discrètement, pendant qu'elle caresse ses oreilles de lapin, et voit que sa patiente regarde son décolleté avec beaucoup d'attrait et très peu de discrétion. Elle sent aussi que les jambes de la jeune tête blonde sont en train de remuer sur le lit. Apparemment, elle retrouve sa mobilité, et sa douleur disparaît, tandis que ses doigts continuent de jouer sur les grandes oreilles blanches de son infirmière, et ses yeux de reluquer dans le trou en forme de cœur sur sa blouse blanche.
En ayant assez de rester inactive pendant qu'Alice s'amuse, Shiro utilise une de ses mains pour aller caresser les jambes de sa patiente, à l'intérieur de ses cuisses, une zone très sensible du corps humain. Alice pousse de légers soupirs en sentant les caresses de son infirmière, et cette dernière s'en réjouit. Elle veut que sa patiente lui ouvre la voie vers son corps, et elle est prête à tout les vices pour ça.

Shiro relève la tête, éloignant ses fausses oreilles des mains d'Alice, qui s'en trouve un peu déçue. Mais l'infirmière ne compte pas la laisser ainsi bien longtemps. Elle regarde la cheville de sa patiente, pour vérifier son état. Sa cheville est toujours enflée, mais pourtant, elle ne gémit pas de douleur quand Shiro passe ses doigts dessus. Au contraire... elle gémit de plaisir.

« Formidable. Je crois que ta blessure est en train de dégonfler. Ce n'est pas encore guéri, mais je crois que tu ne resteras pas bloquée très longtemps. »

Alice pousse un soupir de soulagement. Mais elle ne sait pas encore que cette bonne nouvelle n'est rien d'autre qu'un appât pour lui faire baisser sa garde. Shiro profite alors de l'occasion pour mener une nouvelle approche... un peu plus osée.
Elle se lève du lit.

« Excuse moi un instant, je dois aller... »

Soudain, elle perd l'équilibre, et tombe vers le lit d'une telle façon que son corps vient s'aplatir sur celui d'Alice. Leurs poitrines s'écrasent l'une contre l'autre, et leurs joues se touchent tant leurs visages sont proches. L'infirmière se relève rapidement, et s'exprime alors de façon totalement confuse.

« Oh mon dieu ! Je suis désolé. Vraiment désolé. Bon sang, qu'est ce que je peux être maladroite aujourd'hui. »

Puis elle retourne s'asseoir à côté d'Alice et lui prend la main.

« Je ne t'ai pas fait mal, au moins ? »

Un geste calculé à la perfection. La chute ''accidentelle'' de Shiro lui a permis, en plus d'aguicher un peu plus sa patiente, de juger de son niveau d'excitation. Et elle peut dire, même malgré le haut blanc de sport et le soutien-gorge qu'elle porte... que la poitrine d'Alice est en train de durcir.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7186



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #6 le: Avril 06, 2015, 02:15:34 »

Alice voyait bien que cette infirmière était très tactile… Trop tactile pour que tout cela soit uniquement lié au hasard. Et elle-même l’était, en caressant ainsi ses oreilles de lapine. La Princesse sentait bien que la chaleur était lentement en train de monter entre elles. Le courant passait plutôt bien, et Alice déglutissait lentement, les joues rouges, en sentant la tension monter… Elle fut encore plus forte quand Shiro posa ses mains sur ses jambes, les remontant le long de ses cuisses. Un petit couinement s’échappa de ses lèvres, puis Shiro se releva alors, comme si elle était désolée de ce qui venait de se passer. Alice, elle, peinait à parler, mais son visage s’exprimait à sa place. Ses joues étaient rouges, et ses beaux yeux bleus clignotaient à plusieurs reprises, en se fixant régulièrement sur les seins de sa partenaire… Car, oui, maintenant, il ne faisait aucun doute pour Alice que Shiro soit sa partenaire. Elle connaissait maintenant suffisamment les Terriens pour savoir comment cela marchait. Sur ce point, ils n’étaient guère différents des Terrans, et cette femme, avec ses oreilles de bunny girl, ne faisaient pas du tout exception.

Elle s’était redressée, et, alors qu’elle se remit à parler, de sa belle voix douce et fluette, Shiro glissa, et s’affala sur Alice, qui soupira, en sentant son corps se coller tout contre le sien. Leurs seins se heurtèrent, et leurs visages se heurtèrent. Alice gémit donc, et posa ses mains sur les hanches de la femme. Malheureusement, Shiro ne resta pas ainsi, et se redressa subitement, laissant Alice dans sa surprise et son émoi émotionnel.

« Oh mon dieu ! Je suis désolée. Vraiment désolée. Bon sang, qu'est ce que je peux être maladroite aujourd'hui.
 -  Ce… Ce n’est rien, Madame… » réussit-elle finalement à répondre.

Ce n’était rien, mais, pourtant, son cœur battait la chamade. Leurs lèvres avaient été si proches l’une de l’autre… Ce n’était pas la première fois qu’Alice faisait l’amour avec le personnel du corps enseignant de Mishima. De ce qu’elle avait cru comprendre, c’était même quelque chose d’assez fréquent ici. La Princesse se pinçait les lèvres en observant Shiro, qui se rassit à côté d’elle, en lui prenant doucement la main. Très clairement, l’infirmière cherchait à la faire craquer, et le rythme irrégulier et emballé de la respiration d’Alice témoignait de cela… Tout comme le fait qu’elle ne cessait de l’observer avec un regard intéressé, et que ses seins commençaient à lui faire mal.

Shiro voulait coucher avec elle, cela ne faisait désormais aucun doute, et même Alice, qui avait parfois, encore, des réserves surprenantes de naïveté, le comprenait.

« Je ne t'ai pas fait mal, au moins ? »

Alice se pinça les lèvres, et secoua négativement la tête :

« N-Non, Madame… »

Elle rougit à nouveau, se pinça les lèvres, et reprit :

« C’é… C’était même.. Très agréable de vous… De vous sentir sur moi… »

Ses phrases étaient entrecoupées de soupirs qu’elle poussait, et ses joues continuaient à rester cramoisies… Et ce n’était pas tant sous l’effet d’une quelconque gêne qu’à cause d’un profond plaisir naissant, qui était peu à peu en train de la dominer.
« Dernière édition: Avril 06, 2015, 01:22:02 par Princesse Alice Korvander » Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 245


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #7 le: Avril 13, 2015, 05:51:20 »

Le visage rouge. Les lèvres pincées. Les yeux qui papillonnent et qui s'attardent en observant ses seins. Des frémissements tout le long du corps. Les légers gémissements quand l'infirmière lui est tombée dessus, et les caresses de ses mains sur ses hanches. Shiro observe tous ces signes chez Alice. Sa conclusion logique : sa patiente est en train de céder à ses pulsions d'envie, et laisse le charme de sa future partenaire l'atteindre. L'infirmière en jubile d'avance. Et comme si ça ne suffisait pas, Alice, la voix entrecoupée de soupirs de plaisir, lui apporte la confirmation de ce qu'elle savait déjà : la jeune fille a adoré sentir ce corps si délicieux contre le sien.

« Oh... »

Le sourire aux lèvres, Shiro s'approche lentement d'Alice. Elle oblige cette dernière à s'allonger de tout son long sur le lit, et vient se mettre à quatre pattes au-dessus de son corps. Sa voix est normale, mais elle montre clairement son désir.

« Si tu me dis des choses pareilles... je ne vais plus pouvoir me retenir. »

L'infirmière penche son visage vers Alice, assez près pour pouvoir sentir son souffle contre sa peau. Il est beaucoup plus rapide et plus chaud que ce que Shiro imaginait. Apparemment, sa patiente est très intéressée par ce qui va suivre.
Shiro rapproche sa bouche de son oreille, pour venir murmurer quelques mots avec sa voix d'E.S.P.er.

« Tu as envie que je t'embrasse, n'est ce pas ? Tu veux sentir mon corps contre le tien, mes lèvres caresser les tiennes, ma langue danser avec la tienne. Et ensuite, tu veux que j'aille encore plus loin. Tu me veux entièrement, pour toi toute seule. »

Le corps collé contre celui d'Alice, Shiro peut sentir la respiration de sa patiente s'accélérer et gagner en intensité. Elle perçoit également des gémissements venant de sa bouche.
Une fois son murmure terminé, elle se redresse pour, à nouveau, regarder Alice droit dans les yeux, toujours dans sa position de dominante.

« Malheureusement, je n'ai pas le droit de faire quoi que ce soit à mes patientes sans leur accord. »

L'infirmière approche son visage, pour venir coller son front contre celui d'Alice.

« Alors si tu veux vraiment ce baiser, il va falloir venir le chercher. »

D'habitude, Shiro n'aime pas être aussi provocante, elle préfère laisser venir sa partenaire jusqu'à elle. Mais elle a trouvé un moyen de combiner intelligemment les deux.
Si Alice veut vraiment Shiro, alors elle viendra l'embrasser d'elle même. Dans le cas contraire, ça veut dire qu'elle n'est pas totalement sure d'en avoir envie, et alors le jeu s'arrêtera.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7186



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #8 le: Avril 18, 2015, 02:46:37 »

Alice se retrouva allongée sur le lit médical, son cœur remuant un peu plus vite dans sa poitrine. La belle infirmière ne s’y trompait pas, la Princesse était excitée. Une excitation palpable et visible, qui remuait le long de sa poitrine. Elle se retrouva couchée, et sentit Shiro se redresser, puis se mettre à quatre pattes au-dessus d’elle. Le frisson remonta le long de l’échine de la Princesse, qui se mordilla délicatement et tendrement les lèvres. Ses seins frôlèrent ceux de cette belle amante la toisant de toute sa hauteur, et elle déglutit lentement, la sentant proche d’elle, si proche... Et si belle, aussi. Shiro, oui, était indéniablement une femme magnifique. Elle était d’une grande beauté, redoutable et terrible, et n’avait pas froid aux yeux. Son corps proche du sien, le visage de la femme se rapprocha du sien. Habituée à se laisser faire, Alice entrouvrit instinctivement les lèvres, comme pour recueillir le baiser de l’infirmière... Mais, au lieu de ça, elle joua avec elle, attisant son désir, s’appuyant contre elle, les lourds seins de l’infirmière venant, en conséquence, davantage appuyer sur les siens.

Oui, Alice avait envie de se faire embrasser par elle. La graine avait été plantée, et elle avait envie de la poursuivre, de lui faire tendrement et longuement l’amour, de goûter à ses formes, de se plonger dans elle, de se perdre avec cette femme, de danser avec le sien. Son pouls s’emballait de plus en plus, la Princesse clignant des yeux à plusieurs reprises. Shiro jouait avec elle, et la tête blonde comprit qu’elle attendait que ce soit à elle de faire le premier pas. La jeune femme déglutit, sentant les oreilles de lapines remuer sur son visage quand Shiro déplaça sa tête, avant de la caler contre son front, parlant toujours de sa voix fluette, douce, et infiniment sensuelle :

« Alors si tu veux vraiment ce baiser, il va falloir venir le chercher. »

La Princesse esquissa un léger sourire, puis sa main vint se relever, et se posa contre la nuque de Shiro, y trouvant là un bon appui pour revenir dans le vif du sujet. Elle n’allait pas se laisser bercer, cette fois, contrairement à ses habitudes. L.’infirmière voulait clairement qu’elle ait un rôle actif, et la douleur d’Alice avait quasiment disparu, noyée davantage par la sensation enivrante du désir qui était en train de naître en elle.

Les lèvres d’Alice se rapprochèrent de celles de Shiro, et elle entreprit de l’embrasser, plaquant sa bouche contre la sienne. Un baiser élégant et timide au début, où les lèvres se contentèrent de s’apposer les unes contre les autres, puis, par la suite, elle poursuivit ce baiser. Sa langue remua dans sa bouche, s’enfonçant en elle, et elle se mit à gémir, en se tortillant un peu, remuant sous son corps. Son autre main était venue s’appuyer sur son épaule, se pressant contre sa blouse. Cette femme s’écrasait agréablement contre elle, l’étouffant sous ses seins. La Princesse soupira à nouveau, et sa langue continua à jouer avec celle de Shiro, tandis qu’elle fermait les yeux, et tirait légèrement sur ses beaux cheveux roses, afin d’entortiller les mèches entre ses doigts. Cette femme avait des cheveux interminables, et, là, Alice pouvait le sentir avec cette main posée.

« Hummm... ! »

Oh, qu’elle était belle ! Alice l’embrassait goulûment, et prolongeait son baiser, en respirant par le nez. Se sentir écrasée par ce corps doux et voluptueux, sentir cette délicate blouse sur son corps... Hum-hum, que c’était bon ! Oui, oui, Alice savourait totalement ça ! Tout ce qu’elle demandait, c’était de poursuivre ce traitement, et de faire l’amour avec cette femme... Tout simplement.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 245


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #9 le: Avril 23, 2015, 07:54:45 »

Sans se faire prier plus longtemps, Alice passe une main dans la nuque de Shiro et appuie dessus pour faire descendre ses jolies lèvres vers les siennes. Et, enfin, les deux femmes s'embrassent. Shiro se régale de la bouche d'Alice, de la douceur de ce baiser, où les lèvres sont simplement posées les unes sur les autres. Puis, portée par l'excitation du moment, l'infirmière entrouvre la bouche pour accueillir la langue de sa patiente et lui faire rencontrer sa propre langue. Pendant ce temps, elle appuie son corps plus fort contre celui de la belle blonde pour répondre à ses gémissements et aux tortillements de son corps. Mais elle ne se sent vraiment au mieux que quand les mains d'Alice viennent se coller contre son corps, l'une sur son épaule, l'autre jouant avec ses cheveux. En réponse, Shiro met ses mains sur la tête d'Alice pour lui caresser gentiment les cheveux, ces longs cheveux d'un blond d'or. Il est rare de croiser des japonaises blondes, alors autant en profiter un maximum.
Et, à son tour, l'infirmière pousse des gémissements. Il faut dire que c'est tellement bon ! Cette jeune fille a un vrai talent pour le sexe, et chacun de ses gestes est un ravissement pour le corps en chaleur de la jeune femme. Pourtant, d'un autre côté, elle ne supporte pas qu'Alice dirige ainsi tout le jeu. Après tout, dans une chambre d'infirmerie, c'est l'infirmière qui est censée s'occuper de sa patiente, et non l'inverse. Elle décide donc de reprendre les choses en main.

Cinq minutes d'embrassades passionnées plus tard, les deux filles se séparent finalement. Elles sont toutes les deux en haleine et en sueur, tant leur baiser était puissant. Pour l'infirmière, c'est le moment ou jamais de reprendre les rênes. Elle appuie de tout son corps sur Alice afin que cette dernière sente bien les courbes de l'infirmière appuyer sur les siennes.

« Je dois dire... Alice... que quand tu... embrasses quelqu'un... tu ne le fais pas à moitié. Et maintenant... détends toi... et laisse toi bercer. »

Shiro fait glisser ses mains sous le t-shirt d'Alice pour venir caresser sa peau lisse, soulignant ses hanches, jouant avec son ventre, s'attardant sur son nombril et chatouillant du bout des doigts chaque coin de peau qu'elle peut atteindre. La voix de sa patiente se mêle de soupirs et de rires sous l'effet des caresses et des chatouilles, ce qui fait le bonheur de Shiro. Elle aime sentir ses patientes s'abandonner entre ses mains, laisser le plaisir les dominer et se libérer de leurs inhibitions pour devenir de parfaites partenaires sexuelles.

Shiro se penche pour avoir l'attention d'Alice.

« Alors Alice, tu aimes ce que je te fais ? Tu aimes te laisser faire, recevoir du plaisir de ma part sans que tu n'aies à bouger ? Rester confortablement allongée dans ce lit moelleux, pendant que tu t'approches lentement de la jouissance ? »

L'infirmière remonte ses mains et empoigne les seins de sa patiente, encore protégés par son soutien-gorge. Alice pousse un cri en les sentant, un cri mélangé de surprise et de plaisir. Shiro s'en lèche les babines.

« Tu voudrais que j'aille encore plus loin ? »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7186



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #10 le: Avril 25, 2015, 02:07:50 »

Le baiser de cette femme était magnifique, et aussi long que délicieux. Se tortillant sur le lit, Alice gémissait, remuant sa bouche contre la sienne, sa langue jouant avec celle de la femme. L’infirmière était belle et douée. Ce baiser s’étala sur plusieurs minutes, sans qu’Alice ne cherche jamais à le rompre, se laissant guider par elle. Une main se posa sur ses cheveux, et elle se crispa sur les longs cheveux violets de Shiro, poursuivant leur baiser, sans aucune interruption.

« Hmmm... !! »

Alice savourait ce moment, et il fut trop court. Quand la bouche de Shiro se retira, les lèvres d’Alice claquèrent dans le vide. Elle se tortillait encore un peu sur le lit, et Shiro, fort heureusement, n’en avait pas encore fini avec elle. Ses mains glissèrent le long de son corps, filant sous son vêtement de sport, et Alice frissonna en sentant les doigts de la femme parcourir sa peau nue, provoquant des stimulations. Elle la caressait, la pinçait... Et la chatouillait. Les actions de l’infirmière amenait Alice à se tortiller sur place, en gloussant et en gesticulant faiblement.

« Haaaa... Hîîîî... Hnnn, haaa... Shi... Shiro, haaaaa... !! »

Cette infirmière avait un côté très joueur, et, là, Alice le sentait très bien. Shiro jouait avec elle, relevant ses mains sous son Tee-shirt, tout en continuant à lui parler, à la provoquer, encore et encore, que ce soit avec sa bouche, sa voix, ses oreilles de lapine, ou son corps voluptueux et massif. L’infirmière se lovait contre le corps d’Alice, remontant peu à peu ses mains vers ses seins. Elle portait un soutien-gorge noir, et, quand les deux mains de Shiro se crispèrent sur ses bonnets, Alice soupira à nouveau, sa tête filant en arrière, heurtant le lit. Elle poussa effectivement un cri, autant de surprise que de plaisir, et ses tétons se mettaient à pointer, à durcir, se gorgeant de plaisir, se gorgeant d’envie.

Alice se mordilla les lèvres, et ses mains glissèrent le long des hanches de Shiro. Oh, l’infirmière avait eu accès à ses seins... Mais la Princesse avait encore ses propres arguments à faire valoir. Ses mains allèrent se poser sur les fesses de Shiro, chaque main sur chacune de ses fesses. Un sourire sur le coin des lèvres, Alice les malaxa généreusement et fermement, comme Mélinda aimait si bien le faire avec son petit cul. Alice écarta chacune des belles fesses de Shiro, son corps continuant à frémir après les multiples attouchements de la femme. La belle infirmière jouait malicieusement avec elle, et les fausses oreilles de lapine continuaient à caresser sa chevelure blonde.

« Oui... Oui, Shiro, haaa... Je... J’en veux plus, haaannn... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 245


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #11 le: Avril 29, 2015, 10:52:39 »

Les mains sur les seins d'Alice, ou plutôt sur ses seins encore couverts, Shiro n'a pas le temps de savourer la sensation des tétons dressés sur ses paumes que sa patiente vient poser ses mains frémissantes sur ses fesses pour les malaxer, les écarter et les presser affectueusement. L'infirmière lâche quelques couinements de plaisir, puis répond à cette étreinte en venant chatouiller le visage et les cheveux d'Alice avec ses oreilles de lapin, histoire de la rendre un peu plus folle. Et cela semble marcher, puisque la jolie blonde dit qu'elle en veut plus.

Shiro ne se le fait pas répéter. Elle fait glisser ses mains sous le soutien-gorge de la jeune fille et empoigne à nouveau ses seins, mais cette fois, c'est peau contre peau qu'elle vient les serrer. Elle en savoure la souplesse, déjà bien réduite par l'excitation qui les remplit, caresse les petits bouts de chair durs et la peau de ces délicieux globes avec beaucoup de tendresse et de passion, tandis qu'elle se fait masser le derrière par sa partenaire. La situation est tellement délicieuse qu'elle se laisse emporter par la passion et vient à nouveau embrasser Alice. Un baiser ardent, sauvage, qui pousse les deux femmes au plus loin de leur endurance. Mais c'est tellement bon ! Les lèvres qui se touchent, les langues qui jouent ensemble, les gémissements étouffés... Tant de petites choses qui, réunies ensemble, offrent une expérience sensuelle très forte.

Finalement à bout de souffle, les deux femmes sont obligées de se séparer pour respirer et reprendre des forces. Shiro continue son massage de la poitrine d'Alice, et Alice continue de malaxer les globes fessiers de Shiro. Laquelle atteindra l'orgasme en premier ? L'infirmière compte bien répondre à cette question.

Shiro vient se jeter en un éclair sur le cou de sa patiente, une zone qu'elle sait très érogène et qu'elle adore stimuler. Elle se met à l'embrasser, le lécher, le sucer et le mordiller sans retenue, mais sans que ce soit douloureux ou oppressant pour sa partenaire. En même temps, elle chatouille son visage avec ses grandes oreilles blanches, histoire de l'amuser un peu plus. Car ce qu'il y a d'encore mieux que l'excitation, c'est l'excitation et le rire en même temps.

Je ne la laisserai pas me faire jouir la première. Han... Elle sait s'y prendre avec les femmes, cette petite.

D'après les réactions d'Alice, l'infirmière lui fait beaucoup de bien. Tellement de bien qu'elle semble perdre un peu d'énergie dans son massage. Heureusement, ça ne se remarque presque pas. Et Shiro prend toujours autant son pied en sentant les mains de la jeune femme caresser ses fesses par-dessus le tissu de sa petite culotte blanche à rayures rose pâle.

Dans sa tête, l'infirmière se demande comment elle pourrait faire pour que le plaisir monte encore plus chez Alice.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7186



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #12 le: Mai 01, 2015, 01:53:01 »

Alice et Shiro entreprenaient maintenant de se faire l’amour. Leur relation montait graduellement jusqu’à atteindre cette position, ce moment précis où elles ne pourraient plus reculer. Concrètement, le point de non-retour avait été franchi, et Alice embrassait Shiro à plusieurs reprises, avant de sentir les lèvres de cette dernière s’écarter .Ses mains se glissèrent sous sa tenue, et vinrent directement empoigner ses seins, faisant soupirer Alice, qui se crispa sur ses fesses. Elle n’avait que cela de visible, et en profitait donc, continuant à la palper. Ses seins tendaient, ses tétons pointaient, et, quand la bouche de Shiro se rapprocha de son cou, Alice gémit. Yeux clos, elle laissait le plaisir exploser en elle. Sa douleur à la cheville en était totalement partie, envolée au loin, et seul le désir résidait dans son corps. Un plaisir fort, qui était en train d’augmenter, encore et encore, menaçant de tout exploser sur place.

« Haaa... Haaaa, ouiii... »

Les mains d’Alice écartaient les fesses de la femme, l’une de l’autre, et elle finit par les glisser sous son tissu, l’un de ses doigts venant caresser sa croupe, s’enfonçant dans ce petit espace creux entre les fesses. Tout en conservant cette position, elle releva son autre main, et la posa sur la nuque de la femme. Le traitement médical préconisé par cette infirmière était savoureux, très agréable, et le plaisir qu’elle insufflait balayait la souffrance d’Alice. La belle élève se laissait faire par cette adoratrice des lapins, et elle tira un peu sur sa tête, venant approcher ses lèvres des siennes. Elles partagèrent un baiser intense et fougueux, dans lequel Alice n’hésita pas à glisser sa langue, l’enfonçant dans sa bouche, jouant avec celle de Shiro.

Son corps remuait faiblement, le long du fauteuil, afin de suivre les mouvements de l’infirmière, et exprimait surtout son plaisir. Une chaleur certaine était lentement en train de monter entre ses cuisses, une chaleur qui ne demandait qu’à exploser, et, tandis qu’elle montait, le doigt d’Alice continuait à caresser la croupe de la femme. Elle remontait d’avant en arrière, jusqu’à sentir sa rosette, ce petit trou rose intime et étroit. Elle le titillait, joueuse et mutine, mais sans encore y enfoncer son doigt. Leur baiser, quant à lui, se prolongea longuement, car Alice aimait bien les baisers. Elle adorait en faire et en recevoir, et, quand on avait une bouche aussi belle que celle de Shiro, il était bien naturel de vouloir en profiter. En conséquence, Alice l’embrassait longuement, délicieusement, savourant chaque instant, jusqu’à ce que le baiser ne finisse par se rompre.

Leurs langues avaient joué ensemble, Alice enroulant la sienne autour de sa langue, et, quand le baiser se termina, un mince filet de salive les relia encore pendant quelques secondes, avant qu’Alice ne le brise en avançant sa langue. Elle termina sa course en léchant les lèvres de la femme, puis Alice lui fit un sourire, et se mordilla les lèvres :

« Pourquoi n’utiliserais-tu pas tes magnifiques lèvres sur mes seins, Shiro ? J’adore quand tu m’embrasses... Vraiment. »

Oh oui, les baisers, elle en raffolait !
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 245


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #13 le: Mai 05, 2015, 09:12:45 »

Sous l'effet du plaisir, les deux femmes étaient en train de se donner à fond pour faire monter la température. La bouche dans le cou d'Alice, Shiro s'occupe de cette peau lisse et délicate avec toujours autant de passion, tantôt à coups de langue, tantôt à coups de dents, pendant que ses mains massent avec délice les seins veloutés de la jeune fille. Si ronds, si fermes, si tentants... Même si elle ne les voit pas, l'infirmière en vient à se demander comment elle peut ne pas encore les avoir embrassés à pleine bouche. Après tout, les lycéennes adorent qu'on accorde de l'attention à leurs poitrines, tant elles ont besoin de sentir qu'elles ne sont pas des planches à pain.

Pendant ce temps, sa patiente aventure ses mains sous le tissu de sa culotte et caresse l'espace entre ses fesses d'un doigt agile. Tout en continuant à jouer avec cette zone, elle libère une de ses mains pour venir la poser sur la nuque de Shiro. Se faisant, elle tire un peu sur sa tête et l'oblige à lâcher son cou pour venir s'occuper de sa bouche, qui a un fort besoin d'être embrassée. Évidemment, la jeune femme se fait un plaisir de répondre à cette demande, et plaque ses lèvres contre celles de la blonde pour partager un baiser plein de fougue, où les langues jouent ensemble.

Collée contre sa patiente, l'infirmière peut sentir le corps remuant sous le sien, suivant ses mouvements de bassin qui trahissaient son envie de se déshabiller complètement pour coller sa peau brûlante contre celle de la jolie blonde. Et elle pouvait sentir qu'Alice voulait la même chose. Sa douleur à la cheville avait été balayée par une vague géante de plaisir, elle ne rêvait plus que de faire l'amour avec son infirmière. Et cette dernière compte bien réaliser ce désir. Mais elle compte bien aussi laisser cette délicieuse créature la faire jouir jusqu'à lui recouvrir tout le corps avec sa mouille. D'ailleurs, elle s'emploie déjà à lui tripoter une de ses zones sensibles, son petit trou au milieu de ses fesses. Shiro couine en s'attendant à ce qu'elle rentre son doigt à l'intérieur, mais elle ne le fait pas.

Prends garde à toi Alice, si tu joues avec moi de cette façon.

Une fois leur long et passionnel baiser rompu, et après que Alice soit venu lécher les lèvres de Shiro, la patiente demande à son infirmière si elle peut venir poser ses magnifiques lèvres sur ses seins, pour les embrasser avec autant d'ardeur qu'elle l'a fait précédemment. Mais quel heureux hasard ! C'était justement ce que la femme en blouse blanche s'apprêtait à faire.

« Alors dans ce cas, je vais déposer des baisers sur ta poitrine jusqu'à ce que tu n'en puisse plus. »

Vu le goût de la blonde pour les baisers, ça n'arrivera sûrement jamais. Et c'est bien ce que Shiro espère.

Elle sort ses mains de sous le t-shirt blanc de la lycéenne pour venir le lui enlever. Ensuite, elle détache son soutien-gorge noir et jette les deux vêtements sur la table de nuit à côté du lit. Maintenant que ces seins sont nus et offerts à sa vue, Shiro glisse sa tête entre eux en guise de mise en bouche, et vient ensuite réaliser la demande de sa patiente. Sa bouche dépose des baisers sur la peau des globes, sur l'écart entre les deux, sur les tétons, et chaque baiser est un délice pour celle qui les reçoit. Parfois, elle suçote et léchouille la peau là où elle l'embrasse, elle se permet même de petits coups de dents. Et cela fait gémir la jeune fille encore plus fort. Elle hurle presque à sa partenaire de continuer. Se pourrait-il qu'elle jouisse juste parce qu'on s'occupe de sa poitrine ? Serait-elle sensible à ce point là ?

Pendant qu'elle s'occupe du haut du corps de sa patiente, l'infirmière fait glisser une main vers ses cheveux pour aller s'y perdre. Cette chevelure blonde était si soyeuse, comment ne pas être conquise ? Quant à son autre main, elle la fait glisser sur le petit ventre nu de sa partenaire, le caressant doucement. Et elle frôle le bloomer avec une délicatesse infinie. Elle espère bien que sa patiente ouvrira les jambes pour elle dans très peu de temps, pour qu'elle puisse voir à quel point elle se sent bien en compagnie de sa charmante infirmière.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Administrateur
-
*****
Messages: 7186



Voir le profil
Fiche
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #14 le: Mai 10, 2015, 02:28:46 »

Cette infirmière était une amante magnifique, lui offrant des soins… Magiques. Allongée sur elle, le goût de ses lèvres traînait encore sur les lèvres d’Alice, la faisant frémir. Elle se mordillait les lèvres en serrant les bras sur le corps parfait de Shiro. Un corps ample et lourd, à la peau douce et aux formes généreuses. Ses gros seins heurtaient les siens, et Shiro, sans plus attendre, retira les vêtements d’Alice, qui la laissa faire. Depuis l’époque où elle était encore cloîtrée à Sylvandell et dans son Château, la petite tête blonde avait bien changé. Sa route avait croisé celle de femmes comme Cirillia ou Mélinda, et, progressivement, elle avait appris les joies du sexe, les vertus profondes et intenses qu’il y avait à faire l’amour. Elle se mordillait les lèvres en sentant la femme dégrafer son soutien-gorge, et le balancer au loin. Ses seins étaient durcis, ses tétons tendus, autant de signes avant-coureur exprimant sa profonde soif, et son envie forte de sexe. La bouche de Shiro s’en approcha alors, et s’attaqua à son sein. Alice soupira en se tortillant, en sentant la frustration se transformer en une vague de plaisir. Sa poitrine durcie n’appelait qu’à ce qu’on s’occupe d’elle, et c’était tout ce qu’Alice voulait. En conséquence, elle était particulièrement heureuse du traitement de la femme. Elle s’attaquait à ses seins, et Alice exprimait tout le plaisir qu’elle ressentait.

« Haaaaannn… !! »

Elle soupira, et sa main vint à nouveau se reposer sur les fesses de Shiro, qu’elle avait délaissé pendant que cette dernière s’attaquait à ses seins, les ponctionnant généreusement. L’infirmière aux oreilles de lapine était une femme joueuse et torride, ce qu’Alice appréciait particulièrement. Mélinda lui avait déjà montré quelques bunnies girls, et Alice adorait ce costume… De fait, elle se demandait si, parallèlement à son travail d’infirmière, Shiro n’était pas une bunny girl. Avec sa longue chevelure et ses formes généreuses, elle la voyait tout à fait dans ce rôle. Se pinçant les lèvres, Alice remuait lentement sur le lit médical, et, quand les doigts de Shiro s’approchèrent de son bassin, elle écarta les jambes, à gauche et à droite, afin de faciliter l’accès de la femme à sa vulve.

L’intimité de la Princesse était propre. Elle s’épilait, depuis que Cirillia lui avait dit que c’était bien de le faire. Mélinda avait confirmé la chose, et la vampire lui avait appris à savoir comment s’épiler, afin d’être toute belle… Et, à chaque fois que Mélinda l’épilait, elles finissaient fréquemment par faire l’amour. C’était presque le prix naturel à payer. Alice continuait à sentir les lèvres de Shiro, sa langue sur ses tétons, filant le long de ses seins, encore et encore. Alice soupira donc, se mordillant les lèvres, et retourna poser sa main sur les fesses de Shiro, son autre main se crispant le long du lit. Elle était la patiente de Shiro, subissant les assauts de cette dernière. Les choses avaient progressivement évolué entre elles, afin d’atteindre ce moment. Ce moment où elles ne pensaient qu’au plaisir sexuel, où seul le désir dominait… La main d’Alice, curieuse, continuait à peloter les fesses de la femme, et, enfin, après un temps qui avait semblé interminable, son doigt fila dans sa croupe, heurtant sa rondelle, s’y enfonçant légèrement, remuant d’avant en arrière. Elle perçait cette délicate rondelle en se mordillant les lèvres, remuant d’avant en arrière.

« Hmmm… Shi… Shiro, haaaannnh… »

Elle soupirait, encore et encore, en se tortillant lentement sur le lit médical, commençant doucement à mouiller sur place.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags: yuri  fini  
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox