banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Il faut venir voter maintenant !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Consultation personnelle [Shiro Ishimi]  (Lu 2745 fois)
Mai Hawesara
Humain(e)
-

Messages: 45


Surveillante


Voir le profil
Fiche
« le: Mars 13, 2015, 01:51:59 »

Je dois courir dans tous les sens en ce moment parce que les élèves sont agités et ce n'est pas facile à gérer tout ça alors je trace à droite et à gauche afin de m'occuper de tout ces petits débordements. Je pose ma main contre un mur en m'arrêtant cinq seconde pour reprendre mon souffle et je regarde le temps qu'il fait dehors : orage.  Ce n'est pas ça qui va arranger tout ça. Je lache un profond soupire et continue ma route en marchant cette fois, car je n'ai pas envie de courir plus que ça ! Je vais faire mon rapport à l'administration avec les colles des deux élèves en question, puis la cloche du midi sonne ! Pause déjeuner géniale. Je marche tranquillement dans les couloirs pour rejoindre le bureau des surveillants ou mon casier y est déposé pour que je puisse ranger mes affaires en sécurité prévu à cet effet.  Je me dirige donc à mon casier et je prends ma clef dans ma poche. Je met la clef dans ma serrure et j'ouvre la porte pour y attraper une boite repas comprenant du riz, des sushis et des makis.   

Je vais manger tout ça sur le toit et je profite de ma pause tranquillement tout en étant à l'abri de l'orage sous la toiture.  Je regarde un moment les éclairs tomber, mais quelque chose d'autre arrive. Je me sens très mal intérieurement à tel point que je met ma main sur ma tête et en fermant mes yeux.  Je fais même une jolie grimace ! Je me lève donc pour aller ranger ma boite vide bento dans mon casier et je vais aux toilettes du lycée me passer un peu d'eau froide dessus. Je me sens vraiment pas bien et j'ai même la vue qui se floute légèrement. Est-ce du au surmenage ? Je n'en sais rien, mais cette situation ne peut plus durer. Il parait que le lycée à récemment recruter une nouvelle infirmière. Je devrais peut-être aller la voir. Je retire mes lunettes un instant et je me regarde dans la glace je n'ai vraiment pas bonne mine. Mon reflet me fait la tronche ! Méchant reflet.  Je remet mes lunettes et je me secoue la tête à droite et à gauche pour essayer de reprendre mes esprits, mais ça ne marche pas cela me déséquilibre même un petit peu.   

Attristée je quitte alors les toilette et marche d'un pas maussade vers l'infirmerie du lycée j'ai l'air d'un zombie ! Oui c'est ça un vrai zombie.  Certains élèves passent même à coté de moi en détournant le regard tellement j'ai une mauvaise mine lorsque je traverse la cour  du lycée. Je me demande même pourquoi ils sont obligés de la mettre aussi loin cette infirmerie ! J'pousse la porte du lycée et je re rentre à l'intérieur et je gravis les marches de l'escalier qui sont comme un marathon et la récompense à l'étage n'est autre que l'infirmerie ! Je m'appuie à l'aide de la rampe d'escalier et j'avance tranquillement, mais surement.  Une fois arriver sur place je lis le panneau infirmerie au dessus de la porte et je frappe à la porte avant de rentrer. Je m'installe à la chaise face à l'infirmière.   Je prends la parole pour  lui expliquer mon problème. 

-Bonjour mademoiselle. Je viens pour prendre des cachets d'aspirine s'il vous plait. Ma tête me fait mal..   

Dis-je avec une faible voix ! Je me demande vraiment ce qui provoque ça et si l'infirmière va me donner le médicament miracle  pour que je puisse reprendre tranquillement le travail en toute sérénité, car la c'est pas possible autrement. Je suis complétement perdue dans mon esprit à cause de ce mal de tête. J'espère que ce n'est pas un début de maladie ou quelque chose du genre parce que les congés payés. J'aimerais ne pas trop avoir à en abuser ! C'est vraiment bizarre que ça surgisse comme ça d'un seul coup et à grande ampleur. Je m’efforce cependant de faire un sourire à l'infirmière en attendant qu'elle me donne des médicaments contre ça. A savoir l'aspirine !  Le médicament miracle contre les maux de têtes très violent.   
Journalisée
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 270


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #1 le: Mars 14, 2015, 04:52:27 »

Encore une autre journée des plus ordinaires au lycée Mishima. Depuis ce matin, Shiro a eu affaire à une lycéenne ayant fait une réaction allergique, un garçon qui a reçu un coup de pied dans les parties de la part de sa copine et une fille déprimée parce qu'elle ne supporte pas que ses seins soient si petits. La première a été soignée, puis relaxée par les caresses de Shiro, le deuxième s'est fait jeter dehors environ 10 secondes après être arrivé, avec un anesthésiant pour calmer la douleur et une poche de glace, et la troisième a eu droit au massage spécial de Shiro sur sa poitrine, censé aider les seins à grossir. En somme, une journée des plus ordinaires pour cette chère infirmière.

La cloche sonne, c'est l'heure du déjeuner. Shiro prend son panier-repas, va dans la salle des professeurs et partage un repas avec ses collègues. Bien qu'elle ne soit pas professeur, tous les enseignants du lycée la voient comme l'une des leurs. Elle est très appréciée par les adolescentes et les adultes du lycée, car son implication dans son travail est bien supérieure à celle de toutes les infirmières qui sont passées dans l'établissement avant elle. La seule personne qui a des problèmes avec elle, c'est le proviseur du lycée Mishima. Ce dernier l'accuse en permanence d'être trop proche des élèves. Et même si c'est vrai, c'est très vexant. Une infirmière se doit d'être le plus investie possible auprès de ses patients. Et si jamais une fille qu'elle soigne veut que sa jolie infirmière lui suce les seins, ou bien veut sucer les seins de l'infirmière, alors elle n'a pas le droit de refuser : le patient, ou dans ce cas la patiente, est reine. Et elle va le démontrer un fois de plus.

Une fois la pause déjeuner finie, Shiro retourne dans son bureau et commence à faire de la paperasse. Dehors, le temps orageux la fait déprimer. Elle déteste la pluie parce que, bien souvent, beaucoup d'élèves oublient de prendre un manteau, et ils attrapent froid. Certes, ils viennent ensuite à l'infirmerie, mais elle ne tente jamais rien avec les filles enrhumées parce que, même si leurs uniformes dégoulinants dévoilant leurs sous-vêtements sont particulièrement excitants, elles sont trop malades pour apprécier la compagnie de leur chère infirmière, donc elles ne peuvent pas être influencées, et résistent donc à la séduction. Alors à quoi bon avoir des filles aux uniformes transparents si on peut rien leur faire ? C'est ce conflit qui fait détester la pluie à Shiro.

Tandis qu'elle continue à remplier des papiers, quelqu'un tape à la porte.

« Oui, entrez. »

Shiro voit entrer une élève avec une mine de déterrée. Elle marche en titubant, ses muscles tremblent et c'est à peine si elle arrive à rester debout. Sa main gauche est posée sur son crâne, signe évident d'un mal de tête carabinée. Shiro veut se lever pour aller l'aider, mais la jeune fille lui fait signe que ça va aller. Elle arrive, avec un peu de mal, à s'asseoir sur la chaise en face de l'infirmière, et à lui demander, d'une voix faible, si elle peut lui donner de l'aspirine pour calmer son mal de tête. Shiro reste un instant à la regarder : des cheveux noirs, assez courts pour une fille de son âge, avec une mèche de chaque côté de la tête, des yeux possédant une teinte orange qu'elle n'avait jamais observé chez quelqu'un jusqu'à maintenant, des lunettes aux branches bleues, une taille et un poids dans la bonne moyenne et des courbes qui, bien que peu révélatrices, réveillent un certain intérêt chez Shiro. Elle qui est particulièrement gâtée par la nature, elle n'a jamais hésité à cacher son corps, et de voir comment l'uniforme de sa patiente dissimule ses attributs féminins lui fait penser que cette fille souffre peut-être de complexes. Un angle d'attaque intéressant.

« Oui, bien sur. Je vais te chercher ça. »

Shiro va ouvrir son armoire à pharmacie pour prendre l'aspirine. Mais au lieu de ça, une autre idée lui vient en tête : elle ouvre le compartiment secret de l'armoire et ouvre un flacon rose dans lequel elle prend un cachet tout aussi rose, puis elle prend un cachet vert dans un flacon avec un nom particulièrement compliqué écrit dessus, et enfin, un dernier cachet dans le flacon d'aspirine. Elle retourne voir sa patiente.

« Tiens, voilà pour toi. Le cachet blanc est une aspirine pour calmer ton mal de tête, le vert est un complément alimentaire pour t'aider à tenir jusqu'à ce soir, et le rose va te donner un coup de fouet. »

Bien sur, c'est un mensonge. Le cachet blanc est bien une aspirine, mais le vert est en fait un médicament qui, utilisé dans ce contexte, va accentuer son mal de tête. Quand au rose, c'est un aphrodisiaque spécialement conçu pour les femmes. Sur une adolescente avec les hormones en fusion, l'effet se fera très vite ressentir. Shiro aurait très bien pu se contenter de lui donner le cachet vert, mais ses principes d'infirmière lui interdisent de laisser une patiente dans la souffrance, elle lui a donc donné une aspirine qui, même si elle n'aura presque aucun effet, lui permet d'avoir la conscience tranquille. Quant au rose, c'est juste un petit plaisir personnel, histoire de pimenter un peu la situation. L'élève est trop diminuée pour se poser des questions, et avale les trois.

« Dis moi, je ne me souviens pas t'avoir déjà vue dans ce lycée. Tu es une nouvelle élève ? Tu peux me donner ton nom, que je jette un coup d'œil dans ton dossier médical ? »

La jeune fille dit s'appeler Mai Hawesara, et qu'elle n'est pas une élève, mais l'une des surveillantes.

« Vraiment ? Surveillante, à ton âge ? C'est impressionnant ! Je crois que tu as fini tes études encore plus vite que moi. »

Shiro rit gentiment. Mais apparemment, Mai n'a pas l'air d'avoir envie de rire.

« Si je puis me permettre, je crois que tu souffres de surmenage. C'est vrai que les élèves sont plutôt agités en ce moment. Tu devrais te reposer pendant une petite heure. Va t'allonger sur un des lits de l'infirmerie, je vais m'occuper de toi. »
« Dernière édition: Mars 14, 2015, 05:24:49 par Shiro Ishimi » Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Mai Hawesara
Humain(e)
-

Messages: 45


Surveillante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mars 14, 2015, 07:12:59 »

« Oui, bien sur. Je vais te chercher ça. »

Me dit l'infirmière en se levant pour aller chercher aussitôt dans une armoire non loin de la. Je la regarde faire et elle fouille donc pour trouver le cachet d'aspirine. Elle sors la boite tranquillement prends un cachet et moi je la regarde faire, puis elle ouvre une partie avec un compartiment secret avec plusieurs flacons multicolore. Il y a différents cachets à l'intérieur. Des petites pastilles colorés qui je pense me feront du bien. Je peux faire confiance au personnel du lycée quand même, car jusque la je n'ai encore jamais pu vérifier les dites rumeurs...   Lorsqu'elle revient elle m''explique le contenu de ces médicaments colorés. J'approuve en faisant oui de la tête et je tends ma main pour qu''elle puisse me le donner.  

-Merci mademoiselle.    

Je prends le verre d''eau posé sur le bureau pour faire passer tout ça avec la petite bouteille et je me rempli un verre d'eau pour prendre la première pastille. A savoir la blanche. La voila qui me parle alors comme quoi elle m'a jamais vue dans ce lycée. Pourtant j'y est été élève et pourtant je suis aujourd'hui une surveillante aguerrie. La voila qui me demande mon nom à présent pour vérifier mon dossier médical.  j'avale alors la verte et je lui répond sans savoir que c'est un piège.  

-Je m'appelle Mai Hawesara et je suis une surveillante du lycée.  

Dis-je alors que je la vois farfouiller dans son ordinateur certainement  mon dossier médical. Elle peut y voir que je n'ai pas de gros antécédent médicaux très important voir quasiment nul. C'est pas ma faute si j'ai une bonne santé moi ! Elle semble surprise que je sois surveillante à cet age et en effet il y a de quoi être surpris, mais cest pas ma faute si j'avais les notes maximales dans toutes les matières. J'avale la rose alors que mon mal de tête grandi ce qui me fait voir encore plus flou et vaciller un petit peu.  

-Le surmenage ? Vous croyez ?    

Je sens alors que ça me chauffe énormément au niveau de la poitrine et celle-ci durci ce qui se voit, car maintenant ça dépasse de mon uniforme scolaire la forme.  Je me sens complètement perdue et je vais faire ce qu''elle dit pour m'allonger sur un des lits de l'infirmerie sans savoir ce qui va m'arriver par la suite, car la je suis vraiment dans un piteux état. Tout tourne au tour de moi et en même temps je me sens anormalement surexcitée sexuellement. A tel point que maintenant on voit ma poitrine. Même si c'est pas de beaucoup on la voit déjà mieux qu'avant.

  Je me demande ce qui se passe et j'attends donc que l'infirmière vienne s'occuper de moi. Je suis incapable de bouger, car mon corps refuse de le faire. De plus  j'ai très chaud et très mal à la tête d'un coup. C'est un vrai carnage !  Je ferme mes yeux, mais j'ai le tournis. On dirait bien que je suis à la ramasse... Elle a raison c'est du surmenage et j'ai vraiment besoin de repos moi.

-J-je crois que vous aviez r..raison... B.Besoin de repos.  

Je balbuille comme pas possible et suis totalement sous l'effet des trois pastilles qu'elle ma donnée.  Je me demande ce que je vais bien pouvoir faire dans cet état et je me demande également si je ne ferai pas mieux de rentrer chez moi dès que je le pourrai pour me coucher au lit et y rester afin de me reposer et reprendre des forces.  
Journalisée
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 270


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #3 le: Mars 15, 2015, 01:57:26 »

Shiro aide Mai, totalement déboussolée après avoir pris les ''remèdes'' de l'infirmière, à aller s'installer dans l'un des lits de l'infirmerie. Shiro défait les draps, aide Mai à s'allonger confortablement et la recouvre ensuite avec la couverture pour qu'elle soit bien installée. Au passage, elle remarque que la poitrine de sa patiente a durcie, et commence à se voir au travers de son uniforme, un signe flagrant d'excitation sexuelle.

« La pilule rose est en train de faire effet. Excellent... Dans quelques minutes, elle sera prête. »

En s'éloignant du lit, Shiro se sent soudain envahie par la culpabilité. Elle regarde Mai, cette pauvre petite surveillante, qui est dans un piteux état, en partie à cause de son intervention. En obtenant son diplôme d'infirmière, elle avait juré de toujours œuvrer pour le bien de ses patients, pour les aider à guérir, et pouvoir à nouveau profiter pleinement de la vie. Et elle venait de rompre ce serment en aggravant l'état de santé d'une innocente, qui lui faisait confiance pour la soigner, tout ça dans une perspective égoïste. Incapable de faire face à son tort, Shiro choisit d'agir pour guérir Mai. Et tant pis si elle doit renoncer au plaisir de caresser la peau nue de cette jeune fille, son devoir professionnel est plus important pour elle qu'une occasion mal acquise. Elle va vers son armoire à pharmacie et sort trois cachets d'aspirine : un pour neutraliser l'effet néfaste du médicament qu'elle lui a donné, et deux autres pour guérir son mal de tête. Elle va voir Mai, lui demande de prendre ces cachets, que ça va lui faire du bien, mais cette dernière est trop étourdie pour comprendre. Alors Shiro lui relève le haut du corps, lui ouvre la bouche elle-même, y met les trois cachets et les lui fait avaler doucement avec un verre d'eau. Ce genre de technique de nourrissage assisté est enseigné dans les écoles d'infirmières, pour les patients qui ne veulent pas ou n'arrivent pas à manger sans aide. Shiro n'avait jamais eu à utiliser ce genre de méthode, mais l'état de Mai rend cette dernière extrêmement faible, elle a donc besoin d'aide. Tandis qu'elle lui garde la bouche ouverte, Shiro sent le contact de sa peau sur sa main, et elle éprouve une folle envie de l'embrasser. Mais pourtant, elle se refrène. Elle sait que sa patiente est pour l'instant trop malade pour apprécier le contact de ses lèvres avec celles de la jolie infirmière. Elle se contente de rallonger Mai dans son lit et lui donne juste un baiser sur le front pour lui souhaiter une bonne guérison, avant de sortir de l'espace couvert par les rideaux autour du lit pour se remettre à sa paperasse.

Environ une heure plus tard, Mai se réveille. Shiro va immédiatement la voir. Quand elle arrive, elle porte ses oreilles de lapin, espérant faire rire Mai pour qu'elle se détende un peu.

« Tu te sens mieux ? »

Quand Mai voit les oreilles de lapin, elle rigole faiblement, encore fatiguée. Elle dit qu'elle n'a presque plus mal à la tête, mais qu'elle a très chaud. Malgré le temps qui vient de s'écouler, les effets de l'aphrodisiaque continuent de se faire sentir. La jeune fille est en sueur de la tête aux pieds. En voyant ça, Shiro voit une autre occasion de se rapprocher de sa patiente. Elle va fermer la porte de l'infirmerie, met le panneau « Fermé » sur la porte, puis elle retourne voir Mai. Elle s’assoit sur le lit et lui parle avec une voix tendre.

« Tu as beaucoup transpiré pendant que tu dormais. Ça ne doit pas être agréable de porter des vêtements humides, n'est ce pas ? »

L'infirmière tente de gagner la confiance totale de sa patiente.

« Enlève ton uniforme, je vais te faire un brin de toilette. »

Mai se sent très gênée. Elle ne veut pas se montrer en sous-vêtements devant quelqu'un, même devant l'infirmière du lycée.

« Tu n'as pas à être embarrassée. Nous sommes juste entre nous... entre filles. »
« Dernière édition: Mars 15, 2015, 03:18:12 par Shiro Ishimi » Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Mai Hawesara
Humain(e)
-

Messages: 45


Surveillante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Mars 17, 2015, 12:16:10 »

Je ne sais pas à quoi c'est du, mais le comprimé vert me fait très mal. A tel point que je finis par m'endormir ! Je dois manquer sérieusement de repos. Faudrait que je pense à prendre quelques jours de congés. Je sens l'infirmière me faire un bisou sur le front et après cela  le corps entame son processus de guérison. Le médicament d'aspirine qu'elle m'a donnée tout à l'heure semble enfin faire de l'effet. Il s'agissait juste d'un petit retardement alors ? Dans ce cas je me demande si le congé est vraiment utile, car si je suis rapidement remise sur pied et bien je pourrai recommencer à travailler.  L'heure passe vraiment très lentement, puis je me réveille progressivement.  Le mal de tête à presque disparu et je  la vois  à mon grand étonnement avec des oreilles de lapins. Une usagi ? L'infirmière est une usagi ? Cela me fait esquisser un sourire, mais je ne savais pas que l'infirmière aimait les cosplays.   Elle me pose une question et me demande si ça va mieux.  J'essaye de formuler une phrase sans bégayée, mais c'est plus difficile que ça en a l'air. 

-Oui beaucoup mieux merci. 

 Ensuite Elle me fait la remarque comme quoi j'ai beaucoup transpirée quand j'ai dormi dans mon lit et me suggère peut-être de me déshabiller.  Juste avant je l'ai vue partir faire je ne sais quoi dans l'autre pièce, mais de toute façon ça ne me regarde pas. J'ignore encore que je suis enfermée dans l'infirmerie avec elle et que le panneau "fermé" est sur la porte.  Elle me suggère d'enlever mon unforme pour que je sois plus propre, car elle veut me nettoyer en faisant un brin de toilette. Ma fois cela me gène un peu et je deviens rougeâtre sur les joues, puis elle avance un argument pour que je le fasse.

-Bon d'd'accord. 

Je me redresse péniblement sur le lit pour enfin  m'assoir et je commence par enlever  le haut de mon uniforme tranquillement et n sachant pas ou le poser je le poser à coté du lit accroché à la table de chevet. Je retire le bas à présent pour retirer ma jupe et le reste. Me voila en sous vêtements face à l''infirmière et je ne peux que lui faire confiance. Je ne semble d'ailleurs pas du tout méfiante d'elle de l'extérieur ni de l'intérieur et c'est d'ailleurs le cas.  Je suis donc en sous vêtements dans le lit et je m'assois donc en tailleurs en face d'elle. Je ne semble également pas très complexée par la taille de mes seins. En fait  je m'en moque complètement vu que je ne connais rien à la sexualité. Hormis ce qu'on m'a apprise quand j'étais en cours de 4eme. Je lui signale alors que j'ai finis. Je pause mes lunettes sur ma table de chevets et je vois toute floue ! Elle peut aisément sortir des choses indécentes en face de moi que je ne verrai rien. Je vois juste sa silhouette en très floue.

-C'est bon comme ça ?   

Le fait que j'ai de sérieux problèmes de vues quand j'ai pas mes lunettes est visible, car je semble un peu dans la lune dès que je les retires, mais j'ai l'habitude alors je la laisse faire ce qu'elle a à faire. Je me demande encore si le mauvais temps de tout à l'heure est passé, mais non il pleut encore toutefois l'orage à cesser même si la pluie est retombante de plus belle. On vit vraiment une journée particulière. Autant pour moi que pour l'infirmière je pense. Je ne me souviens plus quelle m'avait donné des pastilles verte et rose à part la blanche. Mes souvenirs sont trop confus pour m'en rappeler.   J'attends donc tranquillement que l'infirmière termine ce qu'elle a à faire en ayant aucune crainte vis à vis d'elle. Gagner ma confiance est chose faite puisqu'elle a soigner mon mal de tête.   
Journalisée
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 270


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #5 le: Mars 20, 2015, 01:44:44 »

Shiro a réussi à convaincre Mai de la laisser laver la sueur sur son corps. La jeune surveillante se redresse difficilement et s'assoit sur le lit. Lentement, encore déstabilisée par de légers maux de tête, elle enlève son haut, puis sa jupe. Shiro ne laisse aucun détail de ce délicieux instant lui échapper. Puis Mai, en sous-vêtements, s'assoit en tailleur sur le matelas. Elle ne semble absolument pas intimidée de se montrer ainsi devant Shiro, en partie grâce à l'influence des pouvoirs d'E.S.P.er de l'infirmière. Cette dernière observe Mai, se délecte de la vue de son corps à moitié nu, dont la sueur ruisselante brille sur sa peau.

« C'est parfait. Ne bouge pas, je vais chercher ce qu'il faut. »

Bien que ce spectacle soit très alléchant, Shiro s'en détache pour aller chercher un seau d'eau et un gant de toilette pour laver sa patiente. Elle en profite aussi pour réfléchir à la suite des événements : pour que Mai soit enfin totalement impuissante face à son charme, il faut trouver autre chose qu'un simple brin de toilette sur un lit. Il faut quelque chose de plus intime pour la décomplexer complètement, et s'assurer ainsi qu'elle soit prête à supplier d'aller plus loin.
Avant de repartir, Shiro jette un coup d'œil au dossier médical de Mai pour y chercher un détail qui pourrait l'aider à amadouer sa patiente. Et elle voit quelque chose d'intéressant : Mai souffre d'un sévère trouble de la vision, et quand elle ne porte pas ses lunettes, elle est totalement myope. L'infirmière a alors une idée amusante, qui peut, à défaut d'attirer Mai, aider Shiro à se sentir plus proche de la jeune surveillante. Elle enlève sa blouse d'infirmière pour ses retrouver en sous-vêtements à son tour, puis va rejoindre sa patiente. Comme elle l'avait supposée, sans ses lunettes, Mai ne voit pas que Shiro est en petite tenue. Cette dernière ne s'en sent que plus amusée, ce sera une merveilleuse surprise quand elle le découvrira.

Shiro va s'asseoir derrière sa patiente, plonge le gant de toilette dans le seau d'eau, l'essore et le pose sur le dos de Mai. Comme l'eau est un peu froide, cette dernière a un sursaut en sentant le gant toucher sa peau. Shiro s'excuse, puis commence à la nettoyer. Elle passe le gant sur son dos, faisant disparaître les traces de transpiration, mais l'eau continue de faire luire la peau de la jeune fille. Elle effectue chacun de ses gestes avec sa sensualité hors-normes, et passe dans toutes les zones du corps de Mai qui ne sont plus protégées par ses vêtements : son dos, sa nuque, ses épaules, son ventre, ses bras et ses jambes. Shiro s'autorise même à passer non loin de ses zones érogènes, frôlant ses tétons et son vagin, et s'attardant sur ses fesses, qu'elle caresse avec plus de douceur que le reste de son corps. De temps en temps, elle entend Mai gémir doucement, une réaction normale quand on est entre les mains d'une femme aussi douée pour les caresses que peut l'être Shiro.

Après avoir pris tout son temps pour nettoyer Mai, Shiro remet le gant de toilette dans le seau d'eau, pose ses mains sur les épaules de sa patiente et vient chuchoter dans son oreille, tout doucement.

« Je crois que ça na va pas être suffisant. Il faut que je te lave tout le corps. Je ne voudrais que tu repartes d'ici pleine de sueur. »

Sa voix résonne par ses pouvoirs d'E.S.P.er. Elle veut Mai, et elle sait exactement comment l'avoir.

« Je ne peux pas te demandre de te montrer nue ici, je sais que c'est trop intimidant pour toi. Par chance, il y a une salle de bains dans la pièce à côté. Elle est assez grande pour nous deux, et je pourrais y laver ton uniforme... et surtout, je pourrais te laver toi. Qu'en dis tu ? »

Un cadre intime, parfait pour "la suite des événements"...
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Mai Hawesara
Humain(e)
-

Messages: 45


Surveillante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Mars 30, 2015, 10:20:04 »

Je regarde la jeune demoiselle en charge de me soigner et je  me regarde à nouveau étalée sur le lit tout en me demandant ce qui a bien pu se passer quelques minutes plutôt. C'est vrai que je suis dans un triste état et qu'un bain ou un lavage ne serait pas du luxe. Voila que l'infirmière me propose alors de le faire. Je jette un regard au tour de moi et faute de moyen il est vrai qu'il n'y a pas de douches. Au dépit de mes moyens je la regarde à nouveau et je baisse légèrement ma tête.

-Bon d'accord allez chercher de quoi le faire s'il vous plait. 

Elle va chercher l'équivalent d'un seau d'eau chaude et un gant de toilette pour pouvoir me laver, mais je remarque également qu'elle a une tête de personne qui dit qu'elle est perdue dans ses pensées. Je pense néanmoins que ce ne sont pas mes affaires et pourtant je suis dans l'erreur. Si seulement je savais ce qui se trame dans les coulisses de l’infirmerie.  Avant de me laver elle va faire quelque chose sur son ordinateur et revient à la charge en mouillant le gant de toilette dans l'eau. Je ne la vois pas faire, mais j'entends le bruit de l'eau et c'est un très bon indicateur.  La voila qui passe à présent proche des zones couvertes par mes sous vêtements. On est pas dans une piscine. Ce ne sont pas des maillots, mais bien du tissu classique de couleurs noirs. J'ai envie de gémir quand elle passe proche de ma poitrine, mais je ne sais pas trop pourquoi. Je ne me pose aucune question et je continue de me laisser nettoyer par l'infirmière, puis elle s'intéresse aussi a mon dos. Après une longue séance de nettoyage la voila qui vient me parler et sa voix résonne en moi comme si on était dans un film. Convaincue que je me fasse des idées je lui répond alors d'une voix timide.

-Vous êtes sure... ? Et bien faites ce que vous devez faire....   

Le pouvoir de l'infirmière me fait donner une réponse favorable sans pour autant que je le sache et cette dernière me dit qu'il y a une salle de bain derrière cette porte. Cela n'aurait pas été plus facile pour se laver ? Bref qu'importe. Je lui demande une chose vu que mes lunettes sont posées je ne sais ou et que sans je vois très très mal. 

-Vous pouvez m'aider s'il vous plait ? 

Je me lève alors lentement du lit pour pas me casser la figure et je me déplace assez péniblement vers ce qui semblerait être une porte je me saisi de la poignée pour l'ouvrir et m'y engouffrée à l'intérieur avec l'infirmière. Celle-ci peut voir que le dossier médical disait vrai, j'ai vraiment du mal à voir ou je mets les pieds sans mes lunettes bleus. C'est un vrai calvaire de ne pas voir. Les meubles, les produits, les autres jouets, la baignoire, je vois tout ça flou sans me douter de ce que c'est. Je m'assois alors sur son bord en attendant la suite des évènements et je mets mes bras croisés sous ma poitrine.  Attendant l'infirmière.   En tout cas j'ai confiance en elle et je sais que je peux lui faire confiance étrangement.
Journalisée
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 270


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #7 le: Mars 31, 2015, 10:05:13 »

Cette pauvre Mai ! Elle ne se doute pas le moins du monde de ce que Shiro a prévu pour elle. Après le nettoyage superficiel de son corps sur le lit dans lequel elle se reposait, l'infirmière décide de passer à un lavage intégral dans l'une des salles de bains de l'infirmerie. Cette dernière en possède effectivement plusieurs, d'abord à l'attention du personnel de l'infirmerie, puis ensuite pour les élèves si nécessaire. Shiro a déjà amené quelques patientes dans ces salles de bains, pour changer un peu de son habitude de faire l'amour à ses patientes sur leurs lits, sans compter que les jets d'eau et les jouets peuvent apporter plus... d'amusement s'ils sont bien utilisés. Et Shiro est, sans aucun doute, une experte en la matière.
Mai accepte de la suivre sans broncher. Cependant, comme elle ne porte toujours pas ses lunettes, elle ne voit presque pas, et ne peut pas se déplacer seule. Alors elle demande de l'aide.

« Bien sur. Donne moi ta main, je vais te guider. »

Shiro attrape les lunettes de Mai sur la table de nuit à côté du lit, les cale entre ses seins, puis prend la main de la jeune surveillante et amène cette dernière jusqu'à la porte de la salle de bains. Mai pousse la poignée et entre la première, suivie de près par Shiro, une main dans celle de sa patiente et l'autre sur son épaule, la massant délicatement, juste pour la détendre un peu plus.

La salle de bains dans laquelle elles viennent d'entrer est une pièce de toute beauté, le genre d'endroits qu'on voit rarement dans un lycée. Aménagée dans le pur style japonais, la moitié de la pièce est recouverte de carrelage, avec des bassines en bois pouvant aussi bien faire office de récipient pour récupérer de l'eau que de sièges improvisés pour s'asseoir et se laisser nettoyer le dos par une âme charitable. Dans le meubles de rangements, on peut trouver des produits de lavage, tels que des savons et des shampoings, mais il y a aussi des jouets, histoire de passer un peu le temps tout en savourant un bain. On peut bien sur se poser la question sur l'utilité de tels jouets dans un lycée, mais ils étaient là bien avant Shiro, alors elle n'avait vu aucune raison de les enlever. Au fond de la pièce, une grande baignoire, faite à la base pour deux personnes. La chaleur dégagée par le chauffage permanent de l'endroit rend l'atmosphère encore plus pesante, un plus pour inciter Mai à enlever ses derniers vêtements. Mais, pour l'heure, Shiro a d'autres projets pour sa patiente.

Mai va s'asseoir sur le rebord de la baignoire, les bras croisés sur sa poitrine, attendant que l'infirmière vienne s'occuper d'elle. La première chose que Shiro choisit de faire, c'est de lui rendre ses lunettes, afin qu'elle puisse à nouveau voir. Et la première chose que Mai voit après les avoir remis, c'est Shiro, en sous-vêtements violets et blancs, d'un violet proche de celui de ses cheveux. Elle ne peut pas cacher sa surprise.

« Ma blouse ? Oh, je l'ai enlevée quand j'ai commencé à te nettoyer le corps. Je ne voulais pas risquer de la mouiller. »

L'excuse de l'infirmière est plutôt convaincante. Il le faut bien car, même si Mai ne semble pas menacée pour l'instant, elle risque de l'être quand les choses vont devenir plus intimes... et plus physiques.

Shiro s'approche de la baignoire, non pas pour parler à Mai, mais pour ouvrir le robinet de la baignoire. L'eau commence à s'écouler. C'est seulement après que l'infirmière se tourne vers sa patiente, et la regarde d'une façon plus que désireuse : cette chair jeune, qui n'a peut-être jamais connu la joie du plaisir sexuel, lui est entièrement offerte, pour un moment de débauche lascive et humide. Ce n'est pas comme si Mai est la première adolescente à passer entre les mains expertes de Shiro, mais elle trouve toujours amusant de prendre la virginité de ses patientes, elles qui sont si pures, si innocentes, parfois même arrogantes, pensant que le fait de se masturber permet de ressentir ce que ressent une jeune fille entre les mains d'un autre être humain. Quand elles commencent à ressentir le plaisir, elles ne comprennent pas ce qui leur arrivent, elles tremblent de peur, certaines se mettent même à pleurer. Mais, heureusement pour elles, Shiro est là pour les consoler, les rassurer, les guider sur le chemin de la jouissance et du plaisir féminin. Et quand c'est terminé, elles se sentent tellement bien qu'elles en veulent encore. Ainsi, Shiro gagne des partenaires régulières. Et c'est ce qui va arriver à Mai... dès qu'elle aura cédée à l'appel de sa belle infirmière.
Cette dernière lui parle avec sa voix d'E.S.P.er.

« Tu sais... pour prendre un bain, c'est plus pratique d'être totalement nue. »

Elle vient effleurer son soutien-gorge avec l'un de ses doigts, arrachant un petit soupir à la jeune surveillante.

« Ces sous-vêtements sont très jolis, mais tu vas devoir les enlever, ma grande. »

Mai refuse la demande de Shiro. Se montrer en sous-vêtements n'est pas si évident pour elle, alors se dévoiler entièrement nue... elle ne peut même pas l'imaginer.

« Quoi, tu es encore gênée ? Et bien, s'il n'y a que ça... »

D'un geste, Shiro passe ses mains devant elle pour atteindre l'agrafe de son soutien-gorge, placé à l'avant, entre les deux bonnets. La question est... est-ce que Mai va l'en empêcher ou, au contraire, savourer la vision de sa poitrine nue ?
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Mai Hawesara
Humain(e)
-

Messages: 45


Surveillante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Mai 10, 2015, 08:08:29 »

L'infirmière me rends donc mes lunettes après m'avoir aidée pour aller jusque dans la salle de bain, mais à ma grande surprise elle est elle aussi en petite tenue ! Que diable fait-elle en petite tenue ? Je me pose bien la question. Cependant elle gagne un point pour l'élégance, car ça va avec ses cheveux. Je regarde la pièce qui est magnifiquement bien décorée avec le style japonais ! Il y a même une baignoire pour deux personnes.  Elle me dit qu'elle avait peur de mouiller ses vêtements et que c'est pour ça qu'elle s'est mise en petite tenue. Bien sur je comprend ! C'est un argument qui ce tient.  Elle voulait pas mouiller sa blouse donc elle l'a enlever ok. 

-Oui bien sur je comprend il n'y a pas de souci. 

C'est alors que je la vois aller vers la baignoire pour ouvrir le robinet afin de laissé couler l'eau pour préparer le bain et ensuite elle se tourne vers moi avec un de ces regards plus que désireux comme si elle allait me manger comme une glace toute crue ! Je ne suis pourtant pas une glace à la fraise. Lorsque qu'elle me parle je me sens assez bizarre comme si sa voix résonnais indirectement en moi. Je dois pensée à une hallucination, mais il n'en demeure pas moins qu'elle a raison. On ne se baigne pas avec ses sous vêtements si ce n'est pas un maillot de bain ! Alors qu'elle vient effleurer le sous-tiens gorge je laisse échapper un petit gémissement comme si... J'étais excitée sexuellement parlant bien sur ! Ce qui n'est pas le cas.   Du coup je coince un peu à l'idée mes vêtements. 

-Euh tu est sure ? .....   

Je me permets de la tutoyer, car après tout nous somme entre personnelle du lycée de Mishima ! C'est une collègue de travail alors j'en profite un peu pour brouiller les formalités avec les élèves.  La voila qui avance vers moi d'un pas et qui tends sa main vers mon agrafe de sous-tiens gorge.  Je la laisse faire trop intimidée pour réagir et me voila donc les seins à l'air. Je me lève du bord de la baignoire sans savoir ce que je fais et je viens lui enlever le sien. Je ne me contrôle pas tout à fait et ça ne me fait  pas flipper. Non mais tu plaisante ?  Bien sur que je flippe ! Je viens de dénudée l'infirmière du lycée. Je me demande bien ce que qui va se passer du coup, car maintenant me voila nue devant la jolie infirmière. Je prends mes lunettes les replies et les lui donne.  Du coup je revois tout flou, mais pour se baigner je ne mets pas mes lunettes !   

-Tiens...  Voici mes lunettes.....   Que fait-on maintenant ?   

Je touche le bord de la baignoire avec ma main et je viens l'enjamber pour rentrer dans l'eau bien chaude du bain. Je m'assois donc sur le coté opposés des placard, car il faut laisser à Shiro  l'accès aux étagères. Toutefois ça peut se retourner contre moi, car ne je sais pas qu'il y a des jouets érotiques dans les armoires de l'infirmerie ! Je ne suis jamais venue ici au paravent alors ce sera la surprise.   Je suppose donc qu'il y a des médocs et des savons en tout genre pour le lieu japonais.   Après tout on est dans une baignoire pas un harem ! Du coup je ne peux que voir Shiro très floue alors je me contente de suivre sa masse colorée des yeux. Je ne vois même pas les détails importants. Si elle ouvre le placard j'aurais du mal à le voir et encore moins à voir son contenu. Sans lunette je suis entièrement dépendante d'elle !
Journalisée
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 270


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #9 le: Mai 12, 2015, 01:33:09 »

Shiro pose ses mains sur l'attache et Mai ne résiste absolument pas. La voilà maintenant avec la poitrine à l'air libre. L'infirmière louche un peu sur ses seins avant que la surveillante ne se lève du bord de la baignoire pour venir lui enlever son propre soutien-gorge. Tout comme elle, Shiro ne résiste pas. Même si ce geste est un peu surprenant étant donné la nervosité facilement perceptible chez sa patiente, elle ne va pas se plaindre de la voir prendre les choses en main. D'ailleurs, une fois qu'elle a les seins à l'air, Shiro vient enlever la culotte de Mai, la mettant ainsi totalement nue. Ensuite, la surveillante fait la même chose sur l'infirmière. Cette dernière remarque d'ailleurs que la jeune fille n'a plus vraiment l'air de se contrôler totalement, ce qui n'a rien de surprenant. Entre les pouvoirs d'E.S.P.er de la jeune femme et la pilule rose de tout à l'heure, son corps doit commencer à chauffer, ce qui la rend plus audacieuse mais aussi plus réceptive à la séduction. Autant dire que maintenant, elle est parfaitement mûre pour la cueillette.

Mai tend ses lunettes à Shiro et lui demande quoi faire maintenant.

« Tu peux rentrer dans le bain. Je vais prendre une ou deux choses, ensuite je te rejoins. »

La surveillante enjambe le bord de la baignoire et plonge dans l'eau chaude du bain. De son côté, l'infirmière se dirige vers les placards de la salle de bains. Sa première idée avait été de prendre un vibromasseur pour exciter sa patiente rapidement. Mais elle en a eu une bien meilleure. Elle ouvre le placard en haut à gauche et en sort du savon liquide, un gant de toilette, ainsi que des sels de bain un peu particuliers : en plus des composants ordinaires de ce genre de produit, ceux-là sont mélangés à des aphrodisiaques. Dès qu'ils vont commencer à se dissoudre, l'air va se charger en substances excitantes, qui va réveiller la libido folle de Shiro et le désir refoulé de Mai.

L'infirmière se retourne, et voit que sa patiente la suit des yeux, sans pour autant voir ce qu'elle fait. Ce qui n'est que plus amusant pour la jeune femme.

Hihi... Voyons voir combien de temps elle va tenir.

Shiro ouvre et vide la moitié du flacon de sels dans la baignoire, qui se met alors à mousser. Elle plonge ensuite dans le bain et s'approche de sa patiente. A chacun de ces pas, le délicieux parfum qui s'échappe de l'eau chaude la rend plus désireuse. Une fois devant Mai, elle la fait se retourner et colle son corps tout près du sien. La respiration des deux femmes est devenue plus lourde, signe évident de leur désir.

« Bien... Il est temps de te nettoyer... »

La jeune femme prend son gant, l'enduit de savon et se met à frotter le dos de la surveillante. De son autre main, elle caresse sa peau avec une lenteur délicieuse, qui pourrait être vue comme un supplice par une personne trop sensible.

Tout en astiquant sa patiente, Shiro se régale de ses soupirs et des ses gémissements étouffés. Apparemment, elle est bien plus sensible qu'elle ne veut bien le laisser croire. Devant ces marques de résistance, l'infirmière murmure à son oreille en utilisant sa voix d'E.S.P.er.

« Dis moi, Mai... As tu envie que je m'occupe de toi d'une façon plus intime ? Et inutile de me mentir, je saurais si tu dis la vérité. »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Mai Hawesara
Humain(e)
-

Messages: 45


Surveillante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Mai 14, 2015, 11:34:56 »

Je suis maintenant toute nue devant l'infirmière et moi je viens de lui enlever son sous-tiens gorge sans qu'elle ne proteste pour autant. Je ne sais pas ce qui se passe, mais quoi que je puisse dire me voila dans le bain bien chaud et je me laisse prélasser sur le bord.  J'ai dénudée l'infirmière et elle vient aussi dans le bain avec moi. Un bain à deux ? C'est pour le moins original et je ne m'y attendais pas ! Je ne la vois pas, mais je sens l'eau bougé pour quand elle rentre dans le bain elle aussi. Elle a prit quelques trucs dont un qui fait mousser le bain. Au bruit je dirais que c'est un produit en poudre qu'elle a verser dans la baignoire pour faire mousser l'eau. ça sens bon et c'est parfumer.    Je me sens alors encore plus excitée que d'habitude.  Puis je dois me retourner, car elle va me nettoyer avec le savon... Seulement plus on bouge plus je me sens excitée et en chaleur...   

-Comme ça c'est bon ? 

Je suppose que oui puisque celle-ci commence à me caresser le dos avec le gant savonné et de l'autre elle me fait des caresses délicieuse qui ont tendance à me faire lacher... Des gémissements ? Pourquoi je me sens comme ça d'ailleurs ?  On dirait que je suis complètement tombée sous un vieux charme. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi, mais il y a des choses pas nettes. De toutes manières je ne vois rien sans mes lunettes alors!  Même si je suis dos à L'infirmière mes seins durcissent comme si j'étais excitée sexuellement. Ils deviennent plus volumineux. Soudain dans ma tête une autre voix résonne en moi ce qui vient m'achever complètement. Je me tiens la tête et j'entend la voix me demander si je voulais aller plus loin. que de simples caresses... Plus intime ...  Je crois que j'ai complètement lâcher l'affaire...     

-Oui... Je le désire.     

Prête à être cueillis quelle disait ? Elle ne  pense pas si bien dire ! Ma respiration est lente et saccadée à cause de l'aphrodisiaque... Pardon des aphrodisiaques, que dis-je ?  Je ne sais pas qu'il  y en a et je ne crois pas non plus en la magie par conséquent je suis la victime idéale sans que je m'en rende compte. Mon corps agit tout seul et mon esprit est en ce moment sur un petit nuage rose ! Je me retourne donc vers elle une fois quelle est finie de me nettoyer tranquillement et je viens alors l'embrasser cash sur la bouche.... Je lui vole le premier baiser, car je ne contrôle plus rien à présent... Elle peut faire ce qu'elle veut de moi si elle le voulait. D'ailleurs vu les signes d'excitation que j'ai sur mon corps elle doit bien s''en apercevoir...   

-Je suis à vous mademoiselle....   
Journalisée
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 270


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #11 le: Mai 14, 2015, 08:37:29 »

Shiro s'arrête un instant de nettoyer Mai pour entendre sa réponse. C'est un oui. Elle veut que sa gentille infirmière lui fasse des caresses plus intimes. Et sa réponse se suit rapidement d'un délicieux baiser. Enfin, la jeune femme peut goûter à la saveur des lèvres de la surveillante. Et le moins qu'on puisse en dire, c'est qu'elles sont bonnes. Rien de plus, rien de moins. Juste bonnes. Mai rompt ensuite le baiser pour s'offrir entièrement à Shiro. Cette dernière vient coller son corps contre celui de sa patiente. Leurs poitrines s'écrasent l'une sur l'autre, leurs visages sont si proches qu'elles peuvent s'entendre respirer. L'infirmerie montre un agréable sourire.

« Très bien, ma puce. Mais d'abord, je dois finir de te nettoyer. »

Shiro recule un peu et amène sa main gantée vers la poitrine de Mai. Elle se met à la frotter tout doucement, arrachant gémissements sur gémissements à la jeune fille. Des bruits qui font le bonheur de la femme. En même temps, elle vient embrasser Mai et fourre sa langue dans sa bouche. Leurs langues se mêlent passionnément et l'infirmière se met même à gémir tellement elle prend du plaisir.

Après une petite minute, elle se sépare de sa partenaire et enlève sa main gantée de sa poitrine pour y poser sa main nue à la place. En touchant Mai, elle sent que ses seins sont devenus durs, donc qu'elle est excitée. Les aphrodisiaques et ses pouvoirs combinés ensemble ont réussi à vaincre les remparts qui se mettaient entre ces deux filles, qui s'apprêtent à se donner l'une à l'autre de manière inconditionnelle. Entre baisers et caresses, l'infirmière s'occupe de sa patiente avec son talent habituel pour le contact.

Après avoir savouré au mieux ce baiser, elle le rompt pour pouvoir poser une question à Mai. Une question qu'elle pose à toutes les élèves qui passent entre ses mains. Uen question qu'elle pose toujours avec sa voix d'E.S.P.er.

« Est ce que quelqu'un... a déjà goûté à tes lèvres... a déjà touché tes seins... »

Elle s'approche de son oreille pour lui murmurer la fin de la question.

« … a déjà entendu tes gémissements ? »
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Mai Hawesara
Humain(e)
-

Messages: 45


Surveillante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Mai 14, 2015, 10:45:06 »

La première réaction de l'infirmière est de venir coller son corps contre le mien dans le bain bien chaud. Son visage est tellement proche que même si je ne vois que les gros contours je peux entendre sa respiration en plus de la mienne. Elle a  aimée mon baisé ? Je suppose que oui vu sa réaction.  Elle me montre un grand sourire aussi sur ses lèves, puis viens me parler d'une voix douce et agréable qu'elle accepte ma proposition d'aller plus loin. Je débloque complètement moi !? Depuis quand est-ce ma proposition hein ? Dites ? ....  Elle me dit qu'elle va finir de me nettoyer et je viens lui dire d'une voix sensuelle. 

-D'accord mademoiselle.   

Le mademoiselle montre bien que je suis complètement charmée et qu'elle peut faire ce que bon lui semble de moi.  La voila qui recule un peu et qui amène sa main gantée sur ma poitrine droite pour me faire gémir de plaisir, mais elle n'y va pas à pleine main pour me l'attraper, mais plutôt pour me faire gémir de plaisir et me torturer le plus longtemps possible.  Elle vient aussi me refaire un baisé digne de la belle au bois dormant avec le prince charmant. Je ne peux pas m'empêcher de le lui rendre tendrement, mais cette fois c'est elle qui vient rompre le baiser ? Pourquoi ? Il était si délicieux ce baiser... J'en veux encore. Quoi ? Elle me parle ?  Elle me pose une question je crois. Oui c'est ça... Une question  !  Si quelqu'un m'a déjà peloter les seins et embrasser  sur les lèvres ? Bien sur que non ! Je suis même encore vierge moi...

-Bien sur que n...   

Je n'ai pas le temps de finir qu'elle vient me parler à mon oreille alors que sa voix résonne à travers moi comme du papier rose. Je frémis, car je suis complètement désorienté à en avoir le tournis ! Je me tiens à nouveau la tête et la voix me demandais si j'avais déjà entendue mes gémissements ? La réponse est bien sur non. Jamais, pourquoi je devrais entendre mes gémissements ? Elle compte enregistré la séance pour ensuite me les faire écoutés ?  Je viens fini ma phrase pour elle et je décide de faire un truc. 

-Non.   Euh, non jamais et je ne les ais encore jamais entendue.... Tout comme je suis vierge.   

A cette réponse il se pourrait très bien quelle est envie de me sauter littéralement dessus, mais tant pis ! Je vois déjà trouble maintenant sous l'excitation donc je vois encore moins bien que d'habitude...  Je me dirige vers  Shiro  et je viens lui offrir moi aussi un  baisé délicieux. Cela lui montre que j'en veux encore et que je suis prête à aller beaucoup plus loin avec elle que je ne l'aurais imaginée même si en ce moment je ne peux rien imaginée, car complètement perdue à travers ce qui se passe. C'est comme si j'étais perdue sur un petit nuage.  Je me tiens nue face à l'infirmière que j'appellerais assurément Maitresse. Je ne me contrôle plus de toute façon. 

-Qu'allons-nous faire maintenant Maitresse ? 
Journalisée
Shiro Ishimi
E.S.P.er
-

Messages: 270


Ne vous en faîtes pas, ça ne fera pas mal


Voir le profil
Fiche
Description
Shiro Ishimi est une infirmière lesbienne. E.S.P.er de naissance, elle peut réduire les inhibitions d'une personne. Elle travaille au lycée Mishima.
« Répondre #13 le: Mai 16, 2015, 02:15:37 »

Gagné ! Mai est encore vierge. C'est une fleur qui ne demande qu'à éclore, et elle se trouve maintenant entre les mains de Shiro, une infirmière à la douceur et au charme tellement exacerbés qu'elle peut même séduire des filles qui se croient hétéro, et qui découvrent bien vite qu'elles ne le sont pas autant qu'elles le pensent. Ajouté à cela, ses pouvoirs d'E.S.P.er détruisent les dernières barrières qui les empêchent de se lâcher complètement, pour finalement se retrouver dans les bras de la jeune femme, qui les couvrent de caresses jusqu'à ce que leurs corps soient totalement endoloris par leur jouissance sexuelle. Ainsi, elles découvrent le plaisir charnel entre les mains d'une femme expérimentée, tendre et câline. Et à présent, c'est au tour de Mai.

La surveillante vient embrasser son infirmière pour lui offrir un autre baiser délicieux. Puis elle s'éloigne et demande ce qui va se passer maintenant. Elle le demande de telle façon que Shiro se sent plus excitée encore. Elle s'approche de sa patiente pour lui murmurer sa réponse.

« Pour commencer, sache que tu vas adorer m'avoir appelé ''Maîtresse'', car je vais bien m'occuper de toi. Si tu fais exactement ce que je te demande et que tu me fais totalement confiance, tu découvriras à quel point le sexe peut être plaisant. »

L'infirmière s'approche de l'oreille de sa partenaire, lui donne un coup de langue puis y murmure quelques mots.

« Je te promets de t'offrir une première fois magnifique. »

Elle se recule ensuite.

« Mais d'abord... »

Shiro sort de la baignoire et se dirige vers l'une des armoires dans laquelle elle prend les lunettes de Mai, qu'elle avait rangé ici. Ensuite, elle retourne dans le bain et les remet sur les yeux de la surveillante. A présent, elle peut voir nettement sa partenaire.

« Je veux que tu me voies... et que tu vois tout ce que je vais te faire.
Maintenant, en tant que ta maîtresse, je te demande d'écarter tes jambes et de me donner une de tes mains. »


Mai s'exécute, puis Shiro amène la main de la surveillante sous l'eau, directement sur son sexe. Puis elle force un peu la main pour que la surveillante se caresse elle même. Dans son esprit pervers, forcer Mai à se masturber est un jeu très divertissant. D'ailleurs, observer son visage en train de couiner de plaisir est une joie délicieuse, si bien qu'elle y ajoute sa contribution en lui donnant de petits baisers dans le cou et sur les joues, juste de quoi la stimuler un peu plus.

« Si tu veux apprécier au mieux le plaisir sexuel, tu dois commencer par le ressentir de la façon la plus simple qui soit : le plaisir solitaire. »

Shiro enlève sa main de celle de la surveillante.

« Alors je veux que tu te masturbes jusqu'à atteindre l'orgasme. »

L'infirmière pose une main sur l'épaule de sa patiente.

« Et si jamais tu hésites ou si tu as peur de quelque chose, dis le moi. »

Mai est encore vierge. Et Shiro sait d'expérience que, pour les personnes vierges, la perspective du premier rapport peut être intimidante. C'est pourquoi il est précieux d'avoir une personne dévouée et à l'écoute comme l'infirmière à ses côtés. Peu importe que la jeune fille ait peur, sa partenaire sera là pour la rassurer.
Journalisée

Venez découvrir mes DC sur ce topic
Mai Hawesara
Humain(e)
-

Messages: 45


Surveillante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Mai 19, 2015, 01:43:56 »

Pour commencer la voila qui me remercie de l'avoir appelée Maitresse. Si je lui fais totalement confiance elle me promet que le sexe peut-être vraiment très bien. Je n'en doute pas, mais je n'ai jamais pratiquée ça en fait.  Elle s'approche de moi et me fait un coup de langue proche de mon oreille avant de me murmurer quelque chose d'autre de sensuel.   Elle me promet de m'offrir une première fois magnifique qu'elle me dit. Je veux bien lui faire confiance et de toute façon vu l'état dans le quel je me trouve en ce moment je n'ai pas d'autres choix que de lui faire confiance. Je souris alors tranquillement.   

-Je vous fais confiance Maitresse.   

Je la vois reculer avant dire, mais d'abord, puis elle elle sors du bain pour me laisser toute seule un court instant. Je l'entends fouiller dans des placards pour en sortir un petit objet. Je me demande bien ce que c'est et j'ai ma réponse très vite, car en fait il s'agit de mes lunettes  bleues. Sans elles je ne peux absolument rien voir ! C'est comme si on me bandait les yeux, mais sans bandeaux. C'est très handicapant vous en conviendrez. Lorsque je les mets je me vois toute nue dans cette baignoire avec Shiro en face de moi nue aussi.    La voila qui me demande d'écarter mes jambes sur les cotés et de lui donner ma main. Intriguée par la suite des évènements je dis donc de manière sensuelle.   

-Oui Maitresse.     

En obéissant de plus belle. J'écarte mes jambes sur les cotés et je lui tends ma main, car elle la désire pour faire quelque chose au quel je ne m'attends pas du tout. Puis elle me force à aller sous l'eau avec et elle me fait frotter mon entre jambe avec ma propre main.  Je rougis d'autant plus que maintenant je suis piégée ! Je suis toute rouge en face d'elle et je me caresse donc sur sa force ! Cela me provoque des longs gémissement de plaisir volés et elle vient encore plus me chauffer en utilisant des baiser dans le cou et sur la joue pour me stimuler d'avantage et ça marche. Je gémis comme pas possible en ayant la bouche légèrement ouverte.  J'écoute donc la suite de ses explications, car cela semble important. Elle me dit que je dois faire ma première fois toute seule si je veux bien assimiler ce genre de plaisir en gros.   

-Bien Maitresse.   

La voila qui se retire de moi me laissant toute seule prise au dépourvu collée contre le bord de la baignoire les jambes et m'ordonne de me masturber devant elle. Je m'apprête à obéir quand soudain elle pose une main sur mon épaule pour essayer de me rassurer. Si j'ai peur je lui dis tout de suite. Je lui fais non de la tête pour lui faire comprendre que tout se passe bien de mon côté et je lui souris alors. Je passe ma main sur mon entrejambe et ça me fait lâcher un petit couinement. Puis je viens rentrée un doigt à l'intérieur et puis un deuxième et je couine comme pas possible. Je commence à faire des vas et vient à l'intérieur de moi et je sens qu'un liquide commence à couler même si on est dans l''eau. Je crois que je mouille.  Diantre, mais ça me plait en plus je continue ce que je fais en m'appliquant dans une orgie de gémissement qui doivent ravir l'infirmière et je finis par jouir au bout de cinq à dix minute dans un petit cri de plaisir.  Mon état doit bien la faire rire. Je suis toute rouge en reste et je reprends ma respiration et une fois complètement calmée je lui demande alors de m'en apprendre plus.   

-Pouvez vous m'en apprendre plus Maitresse ?  S'il vous plait...     

Je ne sais pas que je lui offre l'accès à ma soumission évidemment !  Mais je suppose quelle va en profiter pour le faire.  Moi de mon coté je prends limite le bâton pour me faire battre avec.  Je souris alors dans l'espoir de pouvoir faire plus de choses avec elle. Ce regard désireux qui veut tout dire.   Je passe ma langue de la droite vers la gauche pour lui montrer que j'en veux plus et que c'est un vrai régal ce qu'elle me fait.  Même si je ne suis pas totalement moi même.  Je veux bien être son jouet !  La je crois que je suis complètement charmée et à sa merci grâce à ses pouvoirs que j'ignore.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox