banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Tractations internationales [Ysice Jadescath]  (Lu 1857 fois)
Ysice Jadescath
E.S.P.er
-

Messages: 53



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Septembre 07, 2016, 01:49:05 »

Ysice était heureuse de voir que la chamane appréciait l'alcool de son Royaume. Le travail de son peuple était pour elle une grande fierté à vrai dire. A Jadescath, le peuple ne servait pas sa Reine, c'était la Reine qui servait son peuple et pas autrement. La famille royale avait toujours fait en sorte que son peuple vive heureux et en paix. On ne trouvait que peu de pauvreté extrême dans le pays, car celui-ci était riche et prospère, il y avait du travail pour tout le monde. Malheureusement, cette paix était menacée par ces hordes de monstres à la frontière et beaucoup craignait de se faire envahir et dévorer. Ce serait une tragédie que de ne pas pouvoir défendre son peuple ! Voilà pourquoi Ysice n'avait pas hésité à faire appel à des alliés capable de les aider. Il n'y avait pas de place pour de la fierté mal placée, cela n'était en rien de la faiblesse, mais plutôt de la sagesse. Les Amazones étaient la clef, elle en était persuadée.

La jeune Reine conversait désormais amicalement avec la chamane Mythilène, une femme impressionnante, de par son physique et sa culture. Ysice l'écouta avec attention, buvant ses paroles tandis qu'elle lui expliquait le fonctionnement de la Horde t la place des chamanes en son sein. C'était passionnant ! Les amazones s'étaient assez bien éloignés de cette idées que se faisaient la plupart des gens sur ce peuple qu'ils pensaient barbare, impitoyable, voir cannibale, brûlant et dévorant tout sur leur passage. Les Amazones seraient sans aucun doute des alliés de poids et Ysice se félicitait d'avoir porté son choix sur elles.

Lorsque Mythilène eut terminé ses explications, elle posa une nouvelle question concernant la succession au trône à Jadescath, de quelle manière était choisit le futur souverain ou la futur souveraine. C'était une bonne question et Ysice n'était guère étonnée qu'elle la pose.

- Les enfants d'un couple royal ont tous une chance d'accéder au trône. Ils sont tous élevés dans ce but. Cependant, le Conseil les observent minutieusement durant toute leur enfance afin de déterminer lequel sera le plus apte à régner. Il faut de grandes qualités pour gouverner un peuple et le Conseil est seul à déterminer les critères. C'est un examen gardé très secret, de sorte à ce que les enfants royaux ne soient pas amenés à tenter d'être ce qu'ils ne sont pas pour obtenir leur faveur. Et puis, il y a la magie. Si c'est un atout indéniable pour devenir Roi ou Reine de Jadescath, il ne constitue pas la certitude d'accéder au trône. D'abord, il faut que l'enfant porteur de ce don sache parfaitement contrôler et maîtriser ses pouvoirs et que son cœur soit le plus pur possible. Si le Conseil à le moindre doute quant à ses capacités à maîtriser la magie, ou à la volonté de résister à la soif de pouvoir qui pourrait en résulter, il ne permettra jamais à l'enfant de succéder au couple royale. Jamais. Quand bien même il s'agirait d'un enfant unique.

Nausita n'aurait jamais pu accéder au trône, même si Ysice n'était jamais née. Elle avait beau avoir été une petite fille délicieuse, le Conseil était capable de lire dans le cœur de ces jeunes enfants, de sonder leur personnalité la plus enfouie. Certains disaient même qu'ils pouvaient lire dans leur avenir. Sa sœur cadette aimait trop les pouvoirs et les richesses, elle n'était pas digne du trône. En revanche, Ysice avait toujours été une enfant au cœur pure. Elle était généreuse, modeste, aimante, sage et réfléchie. Dès le départ, tout le monde su qu'elle deviendrait Reine et ferait une excellente souveraine.

- Je pense donc avoir été choisie pour ma parfaite maîtrise de la magie, mais aussi parce que je correspondais en tous points à ce qu'attendait le Conseil d'une bonne Reine pour notre peuple. C'est un honneur que je porte depuis peu, mais qui ne me fait pas peur. J'aime prendre soin de mon peuple et veiller sur eux. Nous formons comme une grande famille dont je serais la mère.

La jeune femme sourit doucement, puis reprit une gorgée de liqueur. Elle se souvenait comme si c'était hier du jour de son couronnement, de ce jour où elle était apparue sur le balcon royal et où son peuple avaient hurlé de joie, crié son nom et fêté l’événement pendant des jours entiers. Ce jour-là, elle avait été prise de l'envie de tous les serrer dans ses bras, fière d'être la Reine d'un peuple aussi loyal et généreux. Ils l'avaient acceptée avant tant de bonheur et de joie qu'elle en était encore émue aujourd'hui.

- Comment cela fonctionne t-il chez vous ? Est-ce l'aînée qui doit guider son peuple ?

Si elle ne se trompait pas, Sélène, qui était la fille de la Reine Andromaque, devrait sûrement lui succéder. Était-elle fille unique ? Ysice n'avait pas eut vent que la reine des amazones aient eu d'autres filles...
Journalisée

♠  ♠  ♠



♠  ♠  ♠

Pour un RP ou autre, contactez Louane Fox !
Les Amazones
Legion
-

Messages: 466



Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Septembre 11, 2016, 10:12:21 »

Visiblement, Jadescath était un royaume sage, où un Conseil choisissait laquelle des héritières était la plus à même de diriger le royaume, afin de servir au mieux les intérêts de la population. Naturellement, le contenu de l’examen n’était pas connu des candidates, afin de ne pas les amener à influencer le Conseil. Mythilène écoutait silencieusement tout ça, en apprenant, sans surprise, que la maîtrise de la magie était un élément fondamental, qui n’était pas déterminant, mais tout de même décisif. Ce système présentait des points forts, mais aussi des faiblesses, puisqu’il visait à mettre en concurrence dès leur plus jeune âge les héritiers légitimes. La Chamane était une femme cultivée, qui s’était beaucoup renseignée sur les institutions politiques et sur le fonctionnement des régimes politiques à travers Terra. Elle avait ainsi découvert quantité de systèmes, ayant réalisé ça dans le cadre d’une étude afin de moderniser le fonctionnement politique de la Horde. Mythilène en était arrivée à la conclusion qu’il n’y avait aucun système parfait, et que tout système politique portait, en soi, les germes de sa propre destruction.

Ysice demanda alors comment le système politique des Amazones fonctionnait. Cet échange culturel était réellement plaisant pour la Chamane. Non seulement elle apprenait des choses, buvait un bon vin, mais elle pouvait aussi profiter de la vue très agréable de la souveraine. Ysice était une femme de toute beauté, et la regarder s’avérait être beaucoup plus agréable que ce que Mythilène pensait. Oh, elle avait déjà eu l’occasion de remarquer sa beauté, mais, maintenant qu’elle était face à elle, véritablement yeux dans les yeux, elle pouvait l’admirer.

Réalisant soudain qu’un silence gênant venait de s’installer, Mythilène se racla la gorge, et papillonna des yeux, avant de reprendre :

« Pardonnez-moi je me faisais la réflexion que votre visage était aussi parfait et aussi beau qu’un diamant. J’ai beau vous observer, je n’y aperçois pas le moindre défaut. C’est peut-être un simple détail cosmétique pour vous, mais, chez nous, la beauté est importante. »

Parler de la beauté d’Ysice était autant un moyen de la complimenter que de voir comment elle réagissait face à des compliments personnels. Était-ce usuel chez Jasdecath ? Mythilène n’en savait rien, mais, si elle se fiait à son expérience des Îles Mélisi, tout était possible. Néanmoins, Jasdecath avait l’air d’être une île bien moins tropicale et estivale que l’archipel mélisain. Ce bref compliment fait, Mythilène alla enfin lui expliquer le fonctionnement du régime amazone :

« La Horde est dirigée par une Reine, qui a une fille unique. Cette règle a été décrétée suite aux conflits de succession entre héritières, qui avaient historiquement créé des guerres intestinales au sein de la Horde. Ainsi, la Princesse des Amazones est la seule à connaître sa mère. La spécificité de notre société, Madame Jadescath, est qu’elle ne comprend pas cette cellule intermédiaire entre l’individu et la collectivité, qu’on appelle la famille. Toute Amazone est soeur d’une autre Amazone, au sens familial du terme. Je ne vous dis pas, contrairement aux racontars et aux rumeurs, que la Horde est composée de guerrières consanguines, mais toute jeune Amazone est formée par les plus anciennes. Les Amazones de la génération la plus âgée ont le devoir d’éduquer les plus jeunes. Dans les faits, néanmoins, il est fréquent que les génitrices des petites Amazones veillent davantage sur elles que les autres. On ne peut pas lutter contre les liens du sang. »

Mythilène, qui avait beaucoup parlé, s’accorda une pause, en prenant encore un peu du vin local. Elle savait que ce système était surprenant, et, partant de là, beaucoup de personnes avaient décrié la Horde, lui donnant la réputation d’être une horde archaïque, païenne, barbare, et consanguine, où les Amazones copulaient entre elles, créant des bâtards incestueux et dégénérés. Dans les faits, la Horde accueillait continuellement de nouvelles personnes, venant de l’extérieur, ce qui permettait de lutter contre cette accusation de consanguinité. Une accusation qui n’était pas inexistante, mais largement amplifiée quand on la comparait à la réalité de la situation.

Tranquillement, la Chamane poursuivit :

« La Princesse subit un entraînement intensif dans bon nombre de domaines. Les armes et le combat avant tout, mais aussi la sagesse, la discipline, notre philosophie... En abandonnant la cellule familiale, notre Horde se dote de guerrières qui s’entraînent et se combattent ensemble depuis leur plus jeune âge. On dit souvent que l’union fait la force... Et c’est particulièrement vrai pour les Amazones. Une Amazone, seule, est une guerrière redoutable, mais dix Amazones peuvent rivaliser avec une centaine de guerriers. »

Cette symbiose au combat était particulièrement impressionnante à voir pour ceux qui ne connaissaient pas la Horde.

« Et, comme je vous l’ai dit, nous disposons aussi d’un conseil... Qui, je suppose, doit avoir les mêmes fonctions que le vôtre, globalement. »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ysice Jadescath
E.S.P.er
-

Messages: 53



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Septembre 13, 2017, 10:41:35 »

Parler de culture, de politique, de traditions, de succession... c'était passionnant ! Bon nombre de gens se seraient mis à bailler d'ennui au bout de deux minutes, mais pas Ysice, bien au contraire. Cette discussion avec la chaman la passionnait. Le Monde tout entier la passionnait ! Il y avait toujours quelque chose à apprendre, à découvrir, à étudier ou un mystère à percer. L'arrivée des Amazones était une bénédiction pour Ysice. Pas seulement pour l'aide qu'elles pouvaient lui apporter, mais surtout parce qu'elle brisait l'ennui et la rengaine quotidienne que la jeune Reine vivait depuis quelques temps. Les Monstres étaient de plus en plus violents et dangereux, certes, mais elle ne pouvait rien faire d'autre que d'envoyer ses troupes armées et de leur faire confiance. Elle aurait aimé pouvoir les aider, les aider vraiment depuis le champ de bataille, mais le Conseil ne la laissait pas faire. Personne ne voulait d'elle là-bas parce que le risque de la perdre était trop grand. Au fond d'elle, Ysice savait bien qu'ils avaient raison et qu'il était plus sage de rester au Palais. Mais tout de même...
 
Lorsque Mythilène la complimenta, la comparant à un diamant sans aucune imperfection, Ysice en fut touchée et honorée. Un tel compliment venant d'une amazone était sans nul doute tout sauf banal. La jeune Reine quant à elle n'avait pu que remarquer la beauté de toutes ces femmes guerrières  également et les admirait beaucoup. Elles dégageaient toutes quelque chose de troublant et de très attirant que la belle tête couronnée de saurait ignorer. 
 
Ecoutant attentivement les paroles de la chaman, Ysice tentait d'imaginer à quoi pouvait ressembler cette vie. C'était une vie dangereuse, certes, mais tellement passionnante. Les Amazones avaient dû se battre férocement pour en arriver jusque-là. C'était remarquable. 
 
- C'est fascinant... souffla t-elle.
 
Ysice peinait à croire que bientôt, peut-être, elle allait sceller une véritable alliance avec les Amazone, ce peuple si incroyable et puissant. C'était un peu comme un rêve qui se réalisait pour elle. Mais c'était aussi assez angoissant, car il allait falloir maintenir une amitié solide jusqu'au bout. Le peuple de Jadescath n'était pas agressif, mais il avait toujours eu du mal avec les étrangers. Espérons qu'ils voient cet alliance d'un bon œil. 
 
- Bien ! J'ai hâte que nous puissions signer ensemble une alliance durable. Je vous remercie une nouvelle fois d'accepter de nous aider. Sachez qu'en retour, Jadescath prêtera toujours main forte aux Amazones. J'en fait le serment.
 
La jeune Reine serra doucement la main de Mythilène dans la sienne, espérant que cela ne soit pas déplacé. C'était surtout pour appuyer ses paroles et montrer sa sincérité. Puis elle se leva doucement.
 
- Vous en avez peut-être assez de rester assise là à bavarder. Peut-être avez-vous envie de vous reposer dans vos appartements ? Ou d'aller visiter les jardins ? En tous cas, sachez que je suis à votre entière disposition. J'ai libéré mon emploi du temps afin de vous être disponible à tout instant. 
 
Ysice appuya ses paroles d'un sourire radieux. Elle oubliait presque ses soucis avec ces nouvelles venues. Leur compagnie était très agréable, elle devait bien l'avouer.
Journalisée

♠  ♠  ♠



♠  ♠  ♠

Pour un RP ou autre, contactez Louane Fox !
Les Amazones
Legion
-

Messages: 466



Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Septembre 18, 2017, 12:42:46 »

Mythilène avait expliqué à Ysice les grandes lignes du fonctionnement de son peuple. Comme quoi, la Horde était bien loin de ressembler à ce troupeau barbare et sauvage comme certains aimaient à les décrire. Après tout, si la Horde n’était pas un minimum structuré, elle n’aurait jamais survécu à l’écoulement de l’Histoire. La Horde était en réalité l’un des plus vieux peuples du monde, un peuple qui n’avait jamais ressenti le besoin de se sédentariser, restant ainsi un peuple de fières et puissantes guerrières. C’était là le secret de leur force, et pourquoi elles étaient si redoutées. En tout cas, ses explications avaient véritablement captivé Ysice, ce qui ne manqua pas de faire sourire la Chamane. Au sein de la Horde, elle avait un peu le rôle de transmettre aux générations antérieures, non seulement son savoir-faire magique, mais aussi culturel et politique. Le rôle des Chamanes était central au sein de la Horde, car elles étaient ce qui s’assimilait le plus à des savants.

La Reine Ysice avait en tout cas libéré toute sa journée pour la délégation, et leur proposa d’aller voir leur chambre, ou de visiter les jardins. Les Amazones hésitèrent un peu, avant de brièvement discuter entre elles. Finalement, Sélène, qui était après tout la Princesse des Amazones, se retourna vers leur hôte, et lui expliqua ce qu’elles avaient en tête :

« Tamara, Pirène et Calypso vont vaquer à leurs occupations, si cela ne vous dérange pas. Quant à Mythilène...
 -  Bien que j’aime bavarder avec vous, Majesté, enchaîna Mythilène, je serais très intéressée par l’idée de consulter votre bibliothèque, si vous en avez une. Les livres sont ma grande passion, et, si nous devons discuter d’une alliance, c’est le meilleur moyen pour que je me renseigne sur vos pratiques et sur l’histoire de votre royaume. »

Mythilène n’était pas une érudite pour rien, mais, au-delà de ça, les Amazones voulaient surtout laisser les deux femmes en tête-à-tête : la Reine et la Princesse. C’était un bon moyen de leur permettre de se rapprocher, car, après tout, Sélène était la seule habilitée à engager la Horde. Ceci fit qu’elle se retrouva seule avec Ysice. Sélène lui demanda alors de la conduire aux jardins, et le duo marcha donc, s’aventurant le long des couloirs du Palais, jusqu’à s’approcher d’une terrasse surplombant l’entrée des jardins. Ils étaient plutôt agréables, avec des fontaines ici et là, et de belles allées fleuries avec des bancs. Les jardins royaux étaient manifestement très bien entretenus, et de délicieuses senteurs s’en dégageaient.

Fermant les yeux pendant quelques secondes, Sélène, ses mains posées sur le rebord de la terrasse, huma l’air, avant de rouvrir les yeux, et de regarder la jeune Reine.

« Sortez-vous souvent de votre château, Ysice ? Chaque fois que je rencontre des Princesses ou des Reines, je suis étonnée de voir combien elles sont consignées chez eux, et n’osent pas sortir, comme si elles avaient peur de leur propre peuple. Je l’ai vu à Nexus, quand ma mère était venue porter réconfort à la jeune Reine à son retour de Nexus... Mais aussi à Sylvandell, quand mon peuple a conclu un pacte avec cette nation, et où j’ai pu voir que leur Princesse ne sortait que très peu du château avant d’atteindre sa majorité... Qu’en est-il de vous ? »

C’était aussi pour ça que les Amazones se méfiaient des sociétés sédentarisées. Pour elles, bâtir des murs entre les gens n’incitait qu’à la méfiance, la suspicion... Et, peu à peu, entraînait une dégradation du lieu social, jusqu’à conduire à une rupture. C’était une situation qu’elle trouvait profondément regrettable, et elle était donc curieuse de voir comment, à Jadescath, les choses se passaient...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox