banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] New Generation [Hannah LaBelle]  (Lu 10390 fois)
Hannah LaBelle
Humain(e)
-

Messages: 77


N°1 Miss Forge's fangirl


Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Mai 01, 2015, 05:46:11 »

Des soupirs, des gémissements haletants, voilà comment était réglée Hannah à ce moment. Prise en étau par ses vibromasseurs, ses pinces et ainsi, surtout, par deux ravissantes jeunes femmes, la pauvre majordome était mise à rude épreuve. Mais après, c'était là le but de l'exercice. Miranda avait voulue prouver à l'assemblée qui se tenait de l'efficacité de son programme. Hannah était son meilleur prototype, dans la mesure où elle était la seule personne artificiellement créée à ne pas être devenue folle, ou autre chose. Elle était saine d'esprit, en résumé. Obéissante, souriante, autonome, Hannah était la première humaine artificielle en parfait état. Et quoi de mieux qu'une situation à forte émotion, comme le sexe, pour montrer toute l'envergure de ce coté ? C'était une idée intelligente. Ce fut pour cette raison que la jeune femme s'adonnait corps et âme à ses deux amantes, se laissant furieusement embrasser par Padmée, qui décida à un moment de changer de position, sous la sollicitation d'Elena.

Allongée sur tout son corps, Hannah avait de plus en plus envie de faire passionnément l'amour avec la Sénatrice. Son corps en brûlait d'envie, et son esprit venait progressivement à rejoindre cela. Toute encastrée dans une tenue en latex, elle couinait sous les assauts irrévérencieux de ses outils logés en elle. Sa mouille abondait tellement que sa culotte en était trempée. Et que dire lorsqu'elle sentit la douce main de Padmée filer sur sa nuque, pour progressivement coulisser le long de son corps, jusqu'à atteindre sa féminité. "Haaaaa …" Gémissait doucement Hannah, savourant toute ces sensations. Ses jambes vinrent se lever et s'enrouler tendrement autour de la taille de la Sénatrice. Elle les remuer instinctivement, elle cherchait à se frotter contre elle, pour profiter d'avantage de son corps. Ses jambes la serrait grandement, et elle finit même par les croiser derrière son dos, prenant en otage sa doucereuse amante. Dans cette position, Elena n'aurait aucun mal à atteindre les petits pieds d'Hannah, si cela faisait bien évidemment parti de ses … Préférences.

Prise encore et encore dans un long baiser, Hannah ferma les yeux et savoura de tout son être le balai miellé qu'elle entretenait avec Padmée. Ses mains s'étaient posées sur ses joues, caressant sa douce peau rosée, les cajolant avec une grande tendresse. Toutefois, alors que le baiser s'éternisait, au plus grand bonheur d'Hannah, celle-ci finit par avoir envie de tâter le reste du corps de sa belle. Ses mains finirent donc par glisser le long de sa colonne vertébrale, afin de s'arrêter sur les fesses de la Sénatrice. En réalité, une resta sur son dos à la caresser, et l'autre partit profiter de ce tendre postérieur, n'hésitant pas à glisser dessus et pincer légèrement. Cependant, la majordome gémissait toujours plus fort et intensément. Les sex toys nichés en elle faisaient leur effet, et sa voix retentit entre deux reprises de souffle. "HMMMMMM Ouiiiiii !!! Haaaaa-Haaaaa …" La jeune femme était sur la bonne route. Nul doute qu'elle n'allait pas tarder à jouir.

Le fait que ses jambes se resserrèrent encore plus prouvait qu'elle s'approchait dangereusement du point de non-retour. Instinctivement, elle remuait son bas-ventre pour essayer de le frotter contre celui de Padmée, mais vu la position, cela n'était pas évident. Ses mains se crispèrent, tandis que son rythme s'emballa clairement. "Haa-Haaa oui … Ouiiii … HmMMmmmM !!!" Continuait-elle à soupirer intensément. Faire l'amour alors qu'on avait deux grands vibromasseurs dans ses entrés était mine de rien un réel exercice. Et, de plus, avoir des pinces électrisantes sur les tétons était tout bonnement une épreuve. Hannah s'en sortait pas si mal, mais il ne faisait pas l'ombre d'un doute qu'elle allait avoir un puissant orgasme dans les minutes à venir …
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #16 le: Mai 03, 2015, 01:51:35 »

Autour de la belle Hannah, le trio constitué par elle, Padmé, et par Elena, continuait inlassablement leurs ébats, sous les yeux ravis et pervers de l’assemblée. Miranda, depuis sa position, n’en perdait évidemment pas une miette. Est-ce que cette conférence suffirait à relancer GeoHuman ? Elle en doutait… Il en faudrait plus pour convaincre le conseil d’administration, mais, au moins avait-elle réussi à lancer avec brio les négociations et les pourparlers à venir. GeoHuman était un projet beaucoup trop ambitieux pour pouvoir le négliger ou l’abandonner sans combattre. La firme avait investi beaucoup trop d’argent, et Miranda n’avait pas pour habitude d’échouer. Elle réussirait, et, pour l’heure, le spectacle offert était suffisamment riche pour mettre tout le monde d’accord.

Hannah avait soulevé ses jambes, les enroulant autour de la taille, et Elena les sentit taper contre elle. Occupée à embrasser et à suçoter le cul magique de Padmé, Elena releva la tête, et déposa un baiser sur l’un des pieds d’Hannah, caressant ce dernier, mordillant la plante de son pied, donnant plusieurs coups de langues, avant de se concentrer sur les fesses de Padmé. La Sénatrice avant tout, surtout quand elle avait une si belle chute de reins, et un si beau fessier. Des fesses rondes, légèrement arrondies, délicates et étroites, agréables et fines… Oui, Elena aurait pu admirer et embrasser ce cul pendant des heures. Tandis qu’elle s’amusait dessus, elle écartait avec ses pouces les tendres plis de cette doucereuse peau de bébé, et léchait sa croupe, glissant sa langue sur son fondement. Padmé était la preuve de la philosophie tekhane sur le sexe unique, et sur l’importance de la beauté.

La logique était fort simple à comprendre : l’être humain tendait à la perfection, au gommage des souffrances, des faiblesses, des inégalités. Toute l’évolution humaine était ainsi tournée vers la volonté de s’évoluer, de sortir de leur crasse, afin de s’arracher à leurs propres situations. Peu à peu, l’être humain voulait gommer toutes les différences, et les Tekhanes appliquaient ça aux plus grandes inégalités qui soient : la laideur et le sexe. Tant que l’être humain serait homme et femme, il y aurait toujours des différences. Les plus pures Tekhanes rêvaient d’un monde parfait, d’un monde fait de courbes et de douceurs, d’un monde où seule la beauté dominerait, et où il n’y aurait plus qu’un seul sexe. Plus de laids, plus de beaux, plus d’hommes, plus de femmes, seulement un sexe unique, parfait, capable de se féconder mutuellement. Une magnifique utopie pour cette société, que Miranda partageait, et qui était, sur le long terme, l’objectif final de GeoHuman, et même de GeoWeapon Corp. dans toute son importance.

« Hummm… » soupirait Elena.

Elle léchait la rosette de Padmé, qui frissonnait en embrassant Hannah, sentant la belle sur le point de se lâcher. Cette fois-ci, Elena y allait franchement, enfonçant sa langue en elle, lubrifiant ce canal étroit, tout en se tortillant sur place. Elena était évidemment une Futanari, et, sous sa robe, Miranda devina que le petit oiseau menaçait de déployer ses ailes pour montrer le bel aigle royal qu’il était. Padmé, curieusement, pour une femme de sa stature, n’avait jamais fait l’opération chirurgicale destinant à faire d’elle une Futanari. Elle était trop attachée à l’harmonie et aux courbes de son corps pour s’imaginer un truc aussi grotesque. Padmé voulait caresser tout son corps de haut en bas sans sentir la moindre aspérité, seulement des formes douces, fines, et tendres… C’était pour ça qu’elle avait fait des opérations afin d’adoucir sa peau, de la perfectionner, qu’elle soit similaire à la douceur de celle d’un peau de bébé. C’était vraiment une femme très particulière, et Miranda l’aimait beaucoup. Padmé, en un sens, était l’une de ces femmes parfaites, d’un point de vue physique, un idéal tekhan. Comment ne pas l’aimer ? Comment ne pas avoir envie de son corps ? C’était là une chose tout simplement impossible !

Padmé sentait Hannah approcher de l’orgasme. Elle l’embrassait longuement, longuement et langoureusement, et posa soudain deux doigts sur ses lèvres, en souriant.

« Je t’interdis de jouir tout de suite… Et je suis sûre que Miranda a dû te doter de quelques attributs intéressants… »

Padmé glissa sa main à hauteur des cuisses de la femme, tout en laissant ses doigts filer le long de ses cordes de latex sur son ventre. Elle tira sur le vibromasseur planté dans son vagin, et le retira, en le dévissant à l’aide de sa main de la culotte. Elle jeta ensuite le gode sur le sol, recouvert de mouille, mais veilla à conserver celui planté dans son cul. Elle enfonça alors ses doigts en elle, et força le passage, un rictus sur les lèvres. Le vibromasseur avait bien  écarté les lèvres intimes d’Hannah, et elle enfonça ainsi ses doigts, puis sa main, et la ressortit, un sourire malicieux sur le coin des lèvres.

La Sénatrice lécha ses doigts.

« Allez, allez, ma chérie, fais-moi sortir ta grosse queue… »

Oui, Padmé ne voulait pas d’un chibre sur elle… Mais elle n’était pas contre l’idée que d’autres femmes puissent en avoir.

Et, sur le coup, elle savait d’avance que la majordome en avait nécessairement un, vu la passion de Miranda pour les grosses queues.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hannah LaBelle
Humain(e)
-

Messages: 77


N°1 Miss Forge's fangirl


Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Mai 09, 2015, 04:52:29 »

Si l'idée de départ était de prouver qu'Hannah était une parfaite esclave sexuelle compétente et fonctionnelle, la situation aux yeux de l'intéressée s'était rapidement transformée. Ce n'était plus elle qui occupait la fonction de donneuse. Depuis un bout de temps, la Sénatrice semblait s'être presque éprise d'elle, et depuis, l'avait comblé de toutes ses attentions. Hannah était donc la receveuse, et était donc train de se faire faire l'amour par une grande et magnifique Sénatrice. C'était une position qu'elle n'avait que rarement eut l'occasion d'expérimenter, car en général, étant l'esclave dans ses rapports, c'était souvent elle qui donnait du plaisir. Et elle était parfaitement heureuse ainsi ! Elle avait été créée pour ça après tout. Se retrouver à être celle qui recevait toutes les attentions était atypique, et cela se voyait malgré le fait qu'elle était conditionnée. Ses joues étaient aussi rouge que des tomates, son corps tremblait de toute part, et sa voix était si hachée qu'on pouvait difficilement comprendre ce qu'elle disait. Et pourtant, malgré tout cela, elle continuait d'assurer sa fonction d'esclave avec brio. Elle souhaitait plus que tout au monde rendre fière sa maîtresse, et c'était pour cette raison qu'elle donnait le meilleur d'elle-même en ce moment.

Et en parlant de donner, Padmée finit par lui formuler une demande qui, inlassablement, allait finir par arriver. Elle faufila sa main sous sa culotte en latex, et aussi habile qu'elle était, lui retira le vibromasseur qui se logeait dans sa féminité. Le sex toy lui avait bien dégagé la voie et la Sénatrice en profita. Quand Hannah sentit la main entière de son amante pénétrée dans son intimité, elle ne pu tout simplement pas se retenir. "HaaAaAA !!!" Gémit-elle intensément. Cette pratique qui consistait à pénétrer avec la main entière avait un nom ; le fist. Et à ce moment précis, même si ça n'avait été que bref, Hannah venait de se faire fister. Une pratique parmi tant d'autre qu'elle avait pu expérimenter autant au sein du programme GeoSex, qu'avec sa maîtresse sacrée, Miranda. Padmée déclara ensuite qu'elle souhaitait voir l'attribut spécial d'Hannah, qu'elle désigna par grosse queue. Éprise dans un feu perpétuel et ardent, la majordome avait néanmoins comprit qu'il était temps pour elle de sortir sa virilité, si tel était le désir de son amante.

"Hmmm …" Couinait-elle quand elle décida de pousser. Car pour faire sortir ses attributs masculins, qui étaient logés en elle-même, elle devait pousser. C'était une logique de base. "Haaaa !!!" Jouit-elle presque quand sa verge sortit brutalement. La particularité était que lorsque Hannah sortait ses attributs, ceux-ci venait remplacer sa féminité. Elle ne pouvait pas disposer des deux en même temps. Ainsi, Une grosse et veineuse verge émergea brutalement, assortit d'une imposante et juteuse sacoche contenant deux belles testicules. Toutefois, comme elle portait toujours sa culotte en latex, tout fut comprimé. La compression fut puissante. Cette dernière était si intense qu'elle provoqua instantanément une bosse disproportionnée à la surface de son sous-vêtement. Le latex était si moulant que Padmée aurait du être aveugle pour ne pas clairement et limpidement voir les reliefs ses testicules et de son gland gonflé. Toutefois, l'excitation de Hannah était extrêmement puissante et malgré que son pénis était raisonnablement proportionné, il enfla d'avantage, encore plus.  "HNNNNN !!!" Gémit-elle alors que la pression devenait beaucoup trop grande. Sa verge était irréalistement comprimée dans sa culotte, et bientôt on entendait des craquement, si typique au latex, qui annonçait une seule et unique chose …

Sa culotte finit par céder, explosant presque en se déchirant de toute part. Sa verge fut violemment propulsée et pointait puissamment vers le ciel, alors que ses testicules contrebalançaient. Celles-ci semblaient être petites quand elles étaient comprimée dans le sous-vêtement. Mais maintenant qu'elles étaient à l'air libre, on pouvait clairement se rendre compte qu'elles faisaient au moins la taille d'une balle de golf chacune, si ce n'était un tout petit peu plus. Hannah gémissait fortement, ne pouvant plus s'arrêter désormais. Sa verge brûlait et cela se voyait qu'elle ne pouvait plus attendre. Timidement, son regard se porta vers Miranda, comme si elle appelait à l'aide, sans vraiment le demander pour autant. C'était un regard qui l'incitait plutôt à venir, elle voulait sa maîtresse. Coucher avec Padmée et Elena était fantastique, mais Hannah ressentait le besoin de faire l'amour aussi avec Miranda. À ce moment c'était plus inconsciemment qu'autre chose. Peut-être qu'après ses ébats, si elle réussissait sa mission, elle aurait une petite récompense … Comme Miranda le lui avait promit.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #18 le: Mai 12, 2015, 01:58:53 »

Miranda avait pris grand-soin d’Hannah, afin de s’assurer que cette dernière soit la plus belle possible, et la plus réussie. Son sexe masculin en était l’illustration. À Tekhos, la philosophie du sexe unique considérait qu’une femme se devait d’être hermaphrodite. L’hermaphrodisme était considérée, par la mentalité tekhane, comme l’évolution naturelle de l’Humanité, un stade dans lequel sexe masculin et sexe féminin disparaîtraient au profit d’un sexe unique, mettant, par ce biais, fin à l’une des inégalités primaires et des plus symboliques qui soit : la différence sexuelle. La technologie était le moteur de l’évolution, et c’était la technologie qui permettait ce prodige. D’aucuns s’en offusquaient, les réfractaires, les conservateurs, les arriérés. Mais nul n’empêchait la Roue de tourner, le Grand Wagon de l’Humanité d’avancer sur les rails. On ne pouvait pas stopper le progrès, et le progrès tendait à la disparition des inégalités et des différences, à l’égalité du genre humain. Le rêve d’un sexe unique et biologiquement parfait devenait chaque jour de plus une réalité encore plus concrète, et il était normal que ce sexe unique soit féminin, car c’était ce sexe-là qui portait la vie. Dans la grande évolution du monde, le rôle du sexe masculin se résumait à planter une graine, et ainsi à enclencher le processus de vie. Les Antique est les Arriérés en avaient conclu que l’Homme détenait la vie en lui, et que la femme n’était qu’une sorte de réceptacle, s’occupant des détails... Un point de vue que l’évolution des sciences avait atténué et remis en cause. L’avenir, c’était la femme. La vie germait dans son ventre, et le lien unissant une mère à son enfant était plus fort que n’importe quel lien. En bref, une Futanari était l’évolution naturelle de l’espèce humaine. Miranda était donc heureuse de voir à quel point Hannah en était une belle.

Padmé avait joué avec elle, enfonçant sa main dans son sexe, dont les lèvres intimes avaient été bien écartées par le vibromasseur la pénétrant joyeusement. Elle avait léché sa main recouverte de mouille, et vit Hannah se contracter, avant de pousser. La culotte de latex se déforma, et Padmé ne put s’empêcher de l’observer, avec un sourire ravi sur les lèvres. Oui, ce spectacle était magnifique... Elle vit la culotte se déformer, le latex moulant ce phallus énorme, et pour autant replié sur lui-même. Padmé aurait pu soulager la majordome en lui abaissant sa culotte, mais elle n’en fit rien. Elle continuait à lentement se tortiller de gauche à droite, en sentant la langue d’Elena s’enfoncer dans ses fesses. La belle Sénatrice observait ce membre en train de pousser, soulevant le latex, mettant à mal la solide culotte. Jusqu’où cela allait-il aller ? Elle se mordillait les lèvres, très heureuse, et sentit le latex craquer... Le sexe poussait trop, et la culotte finit par se déchirer, révélant une énorme verge. Une grosse queue se mit à pointer, avec des veines visibles. Un sexe gorgé de plaisir, avec de grosses testicules, amenant la Sénatrice à papillonner des yeux, s’humectant les lèvres en voyant ce membre.

« Owwww... Quel spectacle... »

La pauvre Miranda... Ne pas jouir avec une telle trique devait relever du miracle. Padmé bougeait son regard entre son sexe et la tête d’Hannah. Elle vit le regard de cette dernière glisser vers Miranda, et elle sourit, avant de poser sa main sur son sexe, l’emprisonnant entre ses doigts, tordant sa verge.

« Hum-hum... Ne regarde pas ta Maîtresse, petite Hannah... C’est moi qui détermine quand la petite pute que tu es va jouir, ma chérie... Moi et moi seule. »

Bras croisés, Miranda restait silencieuse, presque cruelle dans sa manière d’agir. Hannah ne le faisait sans aucun doute même pas exprès. Elle était comme une fille aux yeux de Miranda... Désirait-elle avoir son assentiment ? Son approbation ? Ou est-ce qu’elle souffrait tellement qu’elle voulait le soutien de sa Maman ? Difficile à dire... Miranda ne lisait pas dans sa tête, mais elle connaissait suffisamment Hannah pour savoir que c’était sans aucun doute de ça qu’il s’agissait. Chez elle, Miranda avait instauré avec Hannah une règle stricte et simple : Hannah n’avait pas le droit de se masturber, et, à chaque fois qu’elle avait envie de se caresser, elle devait appeler sa Mère, pour que ce soit elle qui le fasse. De fait, la personnalité d’Hannah était totalement effacée par celle de Miranda Forge. Elle était comme une sorte de fan hystérique, ces groupies qui suivaient avec adoration l’objet de leurs désirs, et avec un certain zeste de profonde folie.

Mais, pour l’heure, c’était Padmé qui avait la main sur les évènements, et Miranda se contenta d’un clin d’œil à l’attention d’Hannah. Je m’occuperais de toi après, pouvait être une bonne interprétation de ce signe visuel. Padmé commença alors à s’amuser avec ce sexe, à éprouver la résistance de la femme. Elle lécha sa verge, comme une grosse glace, sa main glissant le long de ce sexe massif pour frotter ses testicules, les soulevant. Elle adorait lécher, et il n’y avait aucune raison pour que ce ne soit pas la même chose avec les sexes... Surtout avec ceux qui étaient en érection. Elle mordillait un peu cette masse de chair, et releva ensuite la tête, frottant sa joue, puis son menton, contre ce gros membre.

« Tu vois, le problème, avec mes esclaves, c’est que je ne peux pas lécher trop longtemps leur sexe... Elles jouissent trop vite... Et, pourtant, c’est si bon, de lécher un sexe en érection, c’est... C’est comme une grosse glace ! Mais... Je veux que tu me supplies, Hannah... Implore-moi de m’empaler sur ta grosse queue, sois convaincante... Et je t’interdis encore de jouir... Souffre donc. »

Padmé pouvait se montrer très perverse, à tel point que sa perversion était une sorte de cruauté sexuelle... Dont Hannah était en train de faire les frais, au fur et à mesure que la Sénatrice continuait à lécher son sexe, et à le parcourir de multiples et suaves baisers.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hannah LaBelle
Humain(e)
-

Messages: 77


N°1 Miss Forge's fangirl


Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Mai 13, 2015, 11:10:08 »

Les soupirs et la souffrance d'Hannah étaient très nettement audibles. La pauvre petite, son sexe littéralement prit en otage par une véritable succube à l'apparence humaine. Et, pas n'importe quelle apparence. Une des plus belles et parfaites femme qu'elle n'ai jamais pu voir dans toute sa vie. C'était à peine croyable de voir que ce genre d'être existait. Ou plutôt, il était à peine croyable de voir qu'un tel niveau de perfection tant en terme de beauté que d'habilité, existait. Et pourtant, si la perfection de Padmée était de renommée mondiale, aux yeux d'Hannah, elle n'arrivait même pas à la cheville de sa maîtresse, Miranda Forge. Ce n'était même plus la peine de tergiverser sur le sujet ; ni dans le passé, ni dans le présent et ni dans le futur un être arrivera à surpasser cette femme qu'était Miranda. C'était, pour la majordome, la vérité unique en laquelle elle croyait actuellement, de tout son être et son âme. Peut-être en faisait-elle un peu trop, mais elle avait été conditionnée ainsi. Sa vocation était d'aduler voir presque de vénérer cette femme, dans tout les aspects possible et inimaginable. Cependant, comme Hannah possédait malgré tout une personnalité propre, cette idolâtrie s'était transformée en quelque chose d'encore plus puissant …

Mère, était le mot qu'elle se répétait inlassablement dans sa tête à ce moment. Du moins, quand ses yeux étaient rivés vers Miranda. Un simple petit clin d’œil suffit à lui faire comprendre tout son sens. Cela rassura un peu Hannah, mais ne la délivra pourtant pas de l'infâme succube ayant décidé d'arracher à nouveau son attention en appuyant sur la corde sensible. Elle compressa la verge de la majordome entre ses doigts, la tordant, faisant ainsi de même pour Hannah qui laissa exprimer le plaisir fou qu'elle ressentit à ce moment. "Haaaannnn !!!" Cri-t-elle presque. Elle savait que Padmée n'allait pas la laisser jouir aussi facilement. D'ailleurs, elle venait de le lui interdire. Et Miranda savait bien comment Hannah savait se montrer docile et obéissante ; c'était sa vocation. Se faisant toute petite, la majordome était aussi rouge qu'une tomate, et couinait en voulant à tout prix se retenir de laisser parler ses gémissements.

Padmée se mit à lécher son sexe gonflé, tendu vers le ciel, comme s'il s'apprêtait à exploser tellement la pression en était énorme. Hannah suait tellement l'effort qu'elle était en train de faire était considérable. Comment ne pas jouir en une fontaine à foutre devant un tel spectacle ? Et surtout, après tout ce qu'elle avait goûté de la part de Padmée précédemment. L'esclave sexuelle qu'elle était y arrivait, pourtant. Prouvant ainsi son efficacité, et montrant à l'assemblée la réussite que pouvait engendrer le programme dont elle était issue. La Sénatrice lui exigea de l'implorer si elle voulait ne serai-ce que espérer pouvoir avoir le privilège de la pénétrer. Une proposition qui faillit bien faire tomber les dernières défenses d'Hannah, qui n'hésita donc pas à poursuivre dans sa vocation d'esclave soumise et docile. "A-Aaah Sénatrice je … Je vous en su-supplie, par toute votre grâce ! Je vous implore de vous em-empaler sur … M-moi … Pitié … Haaa … Par pitié Sé-Sénatrice ! Laissez-moi vous faire jou-jouir !" Gémit-elle difficilement. De plus, il fallait rappeler qu'elle avait toujours des pinces lui électrocutant les pointes de ses seins, et un gros vibro encore niché entre ses fesses et en pleine activité. Cela ne facilitait pas les choses.

Padmée continuait à frotter sa joue contre sa verge, finissant aussi par la lécher langoureusement. La sueur perlait sur tout le visage d'Hannah qui était réellement en train d'être mise à rude épreuve. Ses doigts tremblaient, et s'étaient nichés dans la douce chevelure de son amante, lui caressant la tête, se retenant habilement de l'enfoncer d'avantage contre son sexe. Elle déposa des baisers autant en long qu'en large sur son pieux de chair, laissant des marques rouges des plus appétissantes qu'il soit. Comme pour se consoler, Hannah déplaça ses douces jambes sur les cotés de Padmée, la cajolant entre eux, les frottants contre ceux-ci. Désormais elle n'avait plus qu'une envie, et but ; se faire chevaucher par l'une des plus parfaites créatures, par l'une des plus suave et sensuelle des femmes existant en ce monde. Tout son corps en brûlait, et c'était bien sa verge qui en souffrait le plus dans l'affaire …
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #20 le: Mai 16, 2015, 01:56:54 »

Padmé se délectait de cette situation. La souffrance de cette femme était quelque chose de palpable, de visuelle, et elle était, tout simplement, merveilleusement jouissive. La Sénatrice, espiègle, et volontiers cruelle, s’amusait à jouer avec son mandrin. Sa langue filait dessus, ses baisers se multipliaient, et elle frottait même son visage. C’était, pour elle, un fantasme, un objet de désir. Cette belle queue tendue, dure comme une sucette, un solide vit sur le point d’exploser, était un objet magnifique et merveilleux. De fait, sentir la souffrance de cette femme avait aussi quelque chose de profondément jouissif. Padmé était ainsi, une belle femme qui adorait frustrer ses propres esclaves. Elle adorait les voir se tortiller quand elle se refusait à elles, quand elle faisait l’amour avec d’autres, leur offrant pendant des heures et des heures, alors qu’elles étaient attachées, le spectacle de son corps en train de remuer et de se faire prendre. Chez Padmé, le sexe était une sorte d’ode à la beauté, à la joie, mais aussi à la perversion et à la souffrance. Elle faisait presque l’amour de manière esthétique, avec ce corps parfait qu’elle avait… Et, quand elle relâchait les esclaves qu’elle frustrait pendant des heures… Oh ! Il n’y avait aucun mot pour décrire ce qu’elle ressentait quand ses esclaves, oubliant toute bienséance, se ruaient sur elle pour la défoncer violemment et brutalement.

Avec Hannah, Padmé était ravie de voir sa résistance, et Miranda l’était tout autant. C’était une grave erreur de négliger l’importance du sexe à Tekhos, que ce soit dans les interactions sociales classiques, ou même dans les relations d’affaires. Le sexe était quelque chose de fondamental à Tekhos, et Miranda avait pour habitude de considérer qu’un contrat d’affaires ne se concluant pas par une sauterie mutuelle n’était pas vraiment réussie, et qu’il manquait quelque chose entre les cocontractants. C’était en suivant cette logique perverse qu’elle avait doté certains de ses bureaux et agences, comme GeoLaw, son cabinet d’avocats, d’esclaves sexuels issus du Programme GeoSlave. Elle était donc ravie de voir la résistance d’Hannah. Tant que Padmé ne lui donnerait pas l’ordre de jouir, et aussi horrible que ce soit, elle se refuserait à le faire. Autrement dit, toutes les femmes présentes autour de la table pouvaient voir la grande résistance sexuelle de cette femme, sa capacité d’obéissance, même dans une situation où tout était fait pour qu’elle désobéisse. Bras croisés, Miranda avait sciemment évité de se mêler à cette situation, afin de bien démontrer qu’Hannah était servile envers quiconque devenait sa Maîtresse… Fort heureusement, les quelques regards coulissants d’Hannah vers Miranda, loin de la desservir, n’avaient fait que l’idée. Les applications possibles de GeoHuman transparaissaient déjà : quelle Tekhane stérile ne serait pas prête à payer pour avoir un beau petit bébé issu de GeoHuman, dont toutes les caractéristiques pourraient être définies très précisément à l’avance ? GeoHuman offrait la possibilité d’aller plus loin que ce que la Nature permettait, et c’était bien pour ça que Miranda tenait énormément à ce programme, qu’elle considérait comme étant intrinsèquement liée à GeoWeapon Corp., et, au-delà de ça, comme un moyen d’évolution de la société, voire de l’humanité elle-même.

Padmé continuait donc à jouer, et finit par se redresser. Ses mains caressèrent les seins d’Hannah, s’appuyant dessus, et elle lui mordilla le creux de la nuque.

« Hum… Si tu étais mon esclave, je continuerais à te faire souffrir, juste pour e voir pleurer, et te voir devenir folle… »

Elle lui mordilla donc la peau, et embrassa sa joue, rapprochant ensuite ses lèvres de sa bouche, pour un tendre et sensuel baiser, horrible par sa lenteur et par sa douceur, alors que tout le corps d’Hannah réclamait de la violence et de la passion. Padmé savait ce qu’elle faisait. Elle remuait de haut en bas, frottant son corps contre le sien, sentant une grosse queue qui s’enfonçait dans son ventre, comme une lance de chair prête à craquer.

La Sénatrice lécha alors à nouveau ses lèvres, en se redressant un peu.

« …Mais tu n’es pas mon esclave, Hannah… Alors, tu vas pouvoir faire jouir, ma chérie… Mais il faudra que tu jouisses très, très fort, d’accord ? Je veux sentir ton foutre me remplir mon bel estomac… Sinon, c’est que je ne t’aurais pas fait assez souffrir, et que, la prochaine fois, je te souffrirais jusqu’à ce que tu pleures, jusqu’à ce que tu approches de la folie, tant ton corps voudra jouir… »

Oh, Padmé connaissait bien le sexe… Elle se redressa donc, et tourna alors la tête vers Elena, venant caresser ses cheveux.

« Tu aimes bien mon cul, toi, hein ? Petite salope… Je vais finir par croire que Miranda vous recueille pour ça… »

Elena se redressa en souriant, et se nicha dans le dos de cette femme, ses mains venant pétrir ses seins.

« Il faudrait être folle pour passer à côté de l’occasion de goûter à votre insolent petit cul, Sénatrice… »

Tendant une main en arrière pour caresser l’une des joues d’Elena, Padmé tourna la tête vers elle, soupirant dans ses oreilles.

« Tu n’auras qu’à venir chez moi un soir, si tu apprécies tant le fait de lécher mon corps… Mais, pour l’heure, je vais m’occuper de cette pauvre Hannah… »

Elena esquissa un sourire, et la belle comptable s’écarta. La Sénatrice s’humecta ensuite les lèvres, puis se redressa… Le membre turgescent d’Hannah frottait en ce moment ses fesses, et elle se releva donc… Puis guida son trou vers sa verge… Et, enfin, après tant d’attente pour la pauvre Hannah, elle s’empala dessus en soupirant longuement.

« HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA… !! » soupira-t-elle longuement.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hannah LaBelle
Humain(e)
-

Messages: 77


N°1 Miss Forge's fangirl


Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Mai 17, 2015, 03:54:08 »

L'attente allait enfin prendre fin pour la pauvre Hannah qui atteignait progressivement ses limites. Elle venait néanmoins de faire un effort assez considérable en se privant aussi longtemps de jouir, malgré toutes les tentations et les douceurs de Padmée. Quelle femme … Quelle diva était-elle ! Si la majordome n'avait que dans ses yeux, et dans son cœur, Miranda, Padmée venait aujourd'hui d'atteindre la seconde place à son podium. Jamais elle n'avait goûté à une telle douceur côtoyant une telle cruauté dans un acte tel que le sexe. Cela la fit frissonner de tout son être, et l'effet fut puissamment jouissant pour elle. Cela se voyait à sa verge qui tirait jusqu'à ses plus infimes limites vers le ciel. Elle n'en pouvait plus, elle devait jouir, se vider de toute cette frustration, pouvoir profiter de tout ce plaisir qu'elle avait accumulé durant ces dernières minutes de pure bonheur, et de malheur en même temps. Une parfaite coexistence de deux pôle strictement contraire. Padmée venait de faire un chef d’œuvre, et le résultat avait été bluffant. De la sueur perlait sur le front de la belle esclave, qui se mordillait les lèvres en voyant son amante se redresser. Elena se blottit contre elle, dans son dos, lui tripotant les seins, l'excitant encore plus qu'elle ne l'était. Elle aussi, au fin fond de son être, désirait se blottir de la sorte contre cette sublime femme. Sa douceur, son touché, cette excitation était sans pareil, et elle le désirait du plus profond d'elle-même.

Finalement, Padmée se libéra de sa seconde amante, et se concentra pleinement sur la petite Hannah, qui se mordillait les lèvres de manière convulsive. Elle déplaça son fessier, frottant la verge de l'esclave, puis aligna son entrée sacrée à l'extrémité de son bout rosé et brûlant. "Haaa …" Soupirait Hannah rien qu'au toucher de leur peau respective. Puis, sans crier garde, la plantureuse Sénatrice s'embrocha sur ce pieux de chair aussi massif que veineux.  "HAAAAAAANNNNN !!!" Cria Hannah de plaisir. On y était, le clou du spectacle. La cérémonie de fermeture, comme on pouvait aussi l'appeler. C'était l'étape final, le moment tant attendu. Les deux femmes gémissaient ensemble, les sensations étaient extraordinaire et surtout, étaient partager. Hannah sentait l'intimité de son amante engloutir son sexe, le gobant dans son entièreté, se sentant fondre dans son corps chaud et accueillant. Elle coulissa tellement bien en elle que Padmée arriva même à frôler les bourses d'Hannah, confirmant que la totalité de son sexe s'était engouffré en elle.

Et puis, commença alors une véritable frénésie. La Sénatrice fit des hauts et bas, avec grâce et volupté, permettant à la verge de l'esclave d'entrer et sortir. Hannah gémissait fortement, laissant son extase exploser à l'air libre. Ses mains s'étaient gracilement posées sur les généreuses hanches de sa partenaire, l'accompagnant dans ses mouvements. Chaque rebond pressait de plus en plus fortement son sexe, qui subissait une terrible mais si jouissive pression. De même que ses testicules qui claquaient contre son fessier à chaque descente. "HAAA-HAAA-HAAAAA …" Étaient les seuls sons qui sortaient de la bouche d'Hannah à ce moment. La pauvre était en train de perdre la tête, et cela se voyait très clairement. Un filet de bave sortait de ses lèvres, alors qu'elle avait ses yeux fermés, savourant le rodéo qu'on lui prodiguait. Elle sentait la pression augmenter toujours plus puissamment, et nul doute que le point de non-retour allait vite crier garde. Et d'ailleurs, ce fut au bout de quelques minutes que le final pointa son nez.

Hannah n'en pouvait plus. Éprouvée depuis le début de cette réunion, elle s'était contenue du mieux qu'elle le pouvait. Et, en toute modestie, elle s'en était très bien sortie. Cependant, seule Padmée et Miranda seraient les juges de ses performances en tant que seule modèle fonctionnel du programme GeoHuman. Car, à l'instant, toute sa performance prenait enfin fin. "HMMMMMM !!!" Gémit-elle intensément alors que, dans un dernier empalement, son foutre explosa littéralement hors de sa trique, provoquant un déluge de sperme dans l'intimité de Padmée. Une immense salve de semence brûlante déferlait dans les entrailles de la Sénatrice, venant la remplir de toute part. Mais la quantité était monstre, inhumaine ! Hannah jouissait comme jamais auparavant, laissant sortir sa frustration, fourrant l'utérus et l'estomac de Padmée de son foutre. Tellement y'en avait-il que l'on pouvait voir, avec de bons yeux, que son ventre prenait une légère forme arrondie quand Hannah eut finit son tsunami. "Haa … Haaaaa …" Couinait-elle, la voix éprouvée, reprenant son souffle. Du sperme coulait de l’orifice de la Sénatrice, tâchant le bureau sur lequel elle et la majordome de Miranda venaient de furieusement se faire l'amour.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #22 le: Mai 19, 2015, 01:09:30 »

Toute relation sexuelle en arrivait à ce moment : le point d’orgue. Un point d’orgue qu’Hannah avait chèrement désiré, et, quand Padmé s’enfonça sur sa queue, Miranda était convaincue que, pour sa belle Hannah, c’était sans aucun doute l’un des rares fois où elle avait ardemment désiré une queue. Miranda avait rarement été aussi cruelle que la Sénatrice avec sa domestique, et, on pouvait entendre Hannah gémir et hurler longuement. Sur son corps ample aux formes généreuses, Padmé dansait langoureusement. La Sénatrice faisait du sexe un art noble et sensuel, une sorte de danse harmonieuse, et sa pénétration en était une illustration typique. Son corps remuait gracieusement de haut en bas, comme s’il était aimanté par cette grosse verge joufflue. Elle dansait sur le corps d’Hannah, tendrement, avec passion, le rythme s’accroissant progressivement. Ah ! Comment ne pas savourer le spectacle magique de ce corps se dandinant, de ses corps se chevauchant mutuellement dans la douceur et dans l’harmonie ? Quoique, Miranda aurait pu revoir sa définition de « douceur », car, vu la dureté de la queue d’Hannah, et les soupirs de Padmé, ce coït ne semblait pas particulièrement doux. Yeux clos, joues rouges, corps en sueur, Padmé semblait souffrir, souffrir de bonheur. Tout son corps était tendu au maximum sous les assauts voraces d’Hannah, et le membre de cette dernière disparaissait en elle.

Miranda n’en perdait pas une miette, se mordillant les lèvres. N’étaient-elles pas magnifiques, ces deux petites chéries ? Oui, clairement. Elles formaient un duo magnifique, un duo qui avait quelque chose de magique dans sa manière d’être et de se mouvoir. Et puis... Et puis, Hannah éjacula. Un orgasme puissant, imposant, à la hauteur de sa souffrance. Padmé en recrachait parfois sa salive, tant les coups de butoir de la femme étaient forts, tant sa queue était grosse, et tant elle se sentait empalée en étant sur elle. Leur orgasme fut magnifique, et Hannah jouit avec toute la force dont elle était capable, balançant de gros chapelets de sperme, qui filèrent dans le ventre de la Sénatrice, encore et encore, fusant à toute allure, pendant plusieurs minutes.

« Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa... !! »

Et puis, tout se termina. Dans un dernier soupir, le corps de Padmé s’affala sur la queue monumentale d’Hannah, queue qui, vu tout ce qu’elle avait balancé, devait avoir tout de même bien diminué. Soupirant profondément, la Sénatrice reprenait son souffle, l’une de ses mains caressant distraitement son ventre.

« Hum... On dirait que je suis en passe d’être enceinte, hihi... »

Sa main caressait tendrement son ventre, où un bon embonpoint venait d’apparaître. Pour une femme était si obsédée à l’idée des courbes, elle prenait plutôt bien tout ce foutre en elle. Son autre main caressa les cheveux d’Hannah, et ses doigts glissèrent sur son visage, glissant le long de son nez pour venir se frotter à ses lèvres.

« Tu jouis très bien, ma belle... Je te reconnais ça... »

Padmé se courba en avant, et l’embrassa tendrement sur les lèvres. Elle ne cherchait plus à jouer, car les deux avaient eu ce qu’elles voulaient en ce moment, dans cette longue et magnifique étreinte. Les deux étaient sexuellement rassasiées. S’humectant les lèvres, Padmé se redressa ensuite, restant encore un peu assise sur Hannah. La belle jeune femme appréciait tout simplement l’idée de sentir une queue plantée dans son corps, et sa tête se tourna ensuite vers Miranda. La femme avait un petit sourire mielleux sur les lèvres, la preuve, s’il en fallait une, qu’elle était particulièrement contente et rassasiée.

Quelques secondes de silence filèrent, avant qu’elle ne se parte :

« Je dois bien admettre que vos phénomènes de foire sont... Beaucoup moins monstrueux que ce que les rapports disent. »

Miranda esquissa un sourire complice, et, surtout, satisfait. Cette ébauche sexuelle avait fait objet de superbe démonstration, et Padmé finit par se redresser. Elle laissa derrière elle un chapelet de foutre, et, bientôt, tout le trop-plein qui avait filé dans son ventre jaillit... Il se déversa sur le corps d’Hannah, Padmé courbant les genoux en soupirant, poussant pour vider ses intestins sur le corps de la femme, répandant le sperme d’Hannah sur ses jambes, ses ventres, et sur sa tenue, faisant légèrement grimacer Miranda.

*Il va falloir qu’elle prenne une douche...*

De fait, le timing tombait plutôt bien. Padmé soupira, retournant à sa place, laissant une Hannah étalée sur la table, et Miranda s’approcha d’elle, lui glissant quelques mots près de son visage :

« Va te doucher, ma belle... Je te rejoindrais ensuite dans notre chambre... »

Ceci laisserait le temps à Miranda de finaliser les discussions concernant GeoHuman...

Et la PDG était ravie.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hannah LaBelle
Humain(e)
-

Messages: 77


N°1 Miss Forge's fangirl


Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Mai 20, 2015, 10:05:45 »

L'instant final avait été parfait, magistral. C'était le mot qui correspondait le mieux. Essouflée, Hannah affichait un sourire presque heureux. Elle venait de jouir intensément. Elle n'avait fait plus qu'une avec l'une des plus belles femmes de Tekhos, et même de tout Terra si cela se trouvait. Padmé, un nom qui allait rester graver dans sa mémoire pour un bon bout de temps. Une séance de sexe qui fut intense en sensations, que ce fut avant, ou pendant le grand moment. Une chose était sûre, la majordome était on ne peut plus rassasiée sexuellement. Quoique … Pour une esclave sexuelle de sa stature, elle ne pouvait pas l'être puisqu'elle se devait d'être disponible à tout moment. Mais cela était une autre affaire. Pour le moment, la belle esclave reprenait son souffle, les yeux fermés, sentant sa douce amante passer ses doigts caresser son visage, puis ses lèvres. De manière sensuelle et légère, elle se mit à les suçoter, avant de sentir Padmé de pencher vers elle, et venir lui déposer un dernier tendre baiser sur ses lèvres. Elle gémit doucement, éprouvée par l'intense exercice qu'elle venait de faire. Visiblement la Sénatrice ne semblait pas être dans le même état, mais d'un autre coté, elle n'avait pas ressentie toute la frustration de devoir se retenir de jouir, surtout quand on avait un sexe masculin.

Mais, toute bonne chose avait une fin. Et malheureusement, ce fut le cas. La doucereuse Padmé finit par se retirer, laissant la verge d'Hannah se glisser en dehors de son chaleureux corps. Cependant, l'excès de foutre finit par rapidement suivre au pas. La Sénatrice poussait un peu, et tout le jus de l'esclave finit par lui revenir en plein sur son corps, l'éclaboussant de toute part. Ses cuisses, son pénis, son ventre, ses vêtements, tout fut absolument trempé, imbibé de son propre foutre. Encore consciente, elle entendit Padmé exprimer sa satisfaction vis-à-vis de cette expérience, et du programme GeoHuman, apparemment. Mission réussie, du moins en apparence. Pour tout ce genre de détail, ce n'était plus à Hannah d'agir, mais à sa maîtresse désormais. D'ailleurs, celle-ci, de sa voix qui avait un effet des plus agréable et apaisant sur Hannah, lui demanda d'aller se doucher, et de l'attendre dans leur chambre. Hannah tourna sa tête vers celle qu'elle admirait, celle qu'elle aimait, celle qu'elle percevait à la fois comme un modèle, mais aussi, comme une mère d'un certain point de vue. Elle hocha de sa petite tête, obéissant docilement à celle dont sa vie en était dévouée. Encore en tenue d'esclave, les pieds nues, le corps tout tremblotant, Hannah se ressaisit et se fit la plus petite que possible, afin de quitter les lieux. Son intervention était à présent terminée, et il était temps de se remettre en état.

Quittant la salle de réunion, elle rejoignit assez rapidement la chambre, qui n'était rien d'autre qu'une partie des appartements de Miranda. Elle se dirigea vers la grande salle de bain, où une luxueuse douche l'attendait. Au cours de route, elle commençait à se déshabiller, laissant tomber au sol sa tenue en latex, et tout les accessoires tels que les pinces électrisantes, et le vibro qui était encore coincé entre ses fesses. Elle finit par ses collants, qu'elle retira avec délicatesse pour ne pas les abîmer. Puis, vint enfin le moment tant attendu … Elle s'invita dans la cabine de douche, refermant soigneusement la porte, puis laissa l'eau couler sur sa délicate peau. "Hmm …" Soupirait-elle de soulagement. L'eau chaude était agréable, elle calmait son corps éprouvé par le torride balais qu'elle venait de partager avec Padmé. Elle resta plusieurs minutes à se faire bercer par la douce chaleur de l'eau, profitant pour se laver et être de nouveau impeccable. L'eau finit par se couper, puis Hannah sortit enfin. Elle se passa une serviette autour de son corps et sur cheveux afin de les sécher. Elle se regardait faire en face du grand miroir de la salle de bain. Ce n'était cependant pas vraiment le moment pour accomplir tout son rituel, Miranda n'allait sûrement pas tarder à rappliquer.

La belle majordome retira la serviette de ses cheveux puis sortit de la salle de bain, se dirigeant vers le spacieux dressing où elle comptait bien prendre de nouveaux vêtements tout propre, tout pimpant. Cependant, elle eut la surprise d'entendre la porte grincer à mi-chemin. Nul doute qu'il devait s'agir de sa maîtresse, ce qui voulait dire qu'elle ne s'était réellement pas rendue compte du temps qui passait quand elle fut sous l'eau … Et c'était fort probable. Les cheveux encore humide, le corps enveloppé dans une serviette, elle s'estimait néanmoins pas encore prête pour se présenter à sa Mère
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #24 le: Mai 23, 2015, 02:22:25 »

Pour Miranda, tout s’était bien passé... Même mieux que prévu. L’orgasme de la Sénatrice était quelque chose de merveilleux. GeoHuman allait-il pouvoir reprendre ? La PDG ne pouvait que l’espérer, et c’était son plus sincère désir. Elle termina la réunion en invitant les différentes personnes à réfléchir aux implications possibles du projet, puis les laissa. Il n’était pas difficile de savoir ce qu’elles allaient faire. Toutes ces femmes avaient leurs propres esclaves sexuels, et, dans les prochaines heures, Miranda savait que personne n’arriverait à les appeler au téléphone. C’était quelque chose qu’elle acceptait, et qui lui arracha un sourire en coin. GeoWeapon Corp. n’avait jamais été qu’une simple entreprise, qu’une simple mégacorporation. C’était une entreprise familiale, une firme qui balayait les frontières étanches de la vie privée et de la vie publique, en demandant à ses salariées de tout sacrifier pour elle. De fait, il était fréquent que les salariées de GWC se marient entre elles, une pratique tout à fait autorisée au sein de la firme, et encouragée par les agences matrimoniales de GWC, qui se chargeaient de conseiller aux employées célibataires d’autres salariées susceptibles de répondre à leur profil.

Miranda retourna dans son immense appartement, laissant plusieurs femmes se charger de faire le ménage dans la salle de réunion. Hannah prenait sa douche, et, après quelques hésitations, Miranda décida de la laisser se reposer. Elle avait bien travaillé ce matin, et elle avait bien le droit à un peu de repos. Miranda se rendit donc dans son bureau, en lui laissant le temps nécessaire pour s’habiller. Sa petite Hannah était coquette, ce qui était ce que Miranda aimait. Elle voulait que ses sujets soient les plus belles possibles, et qu’elles prennent évidemment soin de leur capital beauté. Miranda se déplaça donc dans son  bureau, longeant ainsi la salle de bains, où elle entendit l’eau de la douche s’arrêter. Hannah était propre, mais, avant de venir la déranger, Miranda voulait la laisser s’habiller, en profitant de l’immense dressing qu’elle avait dans son appartement.

*Choisis bien, je ne veux pas te mettre la pression...*

La PDG se rendit donc dans son bureau. C’était une très grande pièce, avec des baies vitrées permettant de voir l’ensemble de la ville, une terrasse avec une piscine intégrée, de grandes bibliothèques, et une cheminée entre les deux. La femme observa un peu le décor. Depuis l’une des baies vitrées, un escalier en verre descendait sur une terrasse en contrebas, avec la piscine. Son appartement était un duplex s’étalant sur plusieurs étages, et il y avait également un jardin zen sur le toit, avec d’autres terrasses comprenant des héliports. C’était un endroit qui respirait le luxe dans toute sa splendeur, et elle se déplaça ensuite vers son bureau. Son ordinateur était là, et elle consulta ses mails.

Tôt ou tard, Hannah allait revenir, et Miranda était impatiente de voir quelle tenue elle avait choisi...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hannah LaBelle
Humain(e)
-

Messages: 77


N°1 Miss Forge's fangirl


Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Mai 23, 2015, 03:16:29 »

Miranda était déjà rentrée dans son bureau. Visiblement, elle souhaitait laisser le temps à Hannah de s'occuper d'elle, de se pomponner afin d'être prête pour elle. C'était quelque chose que la majordome appréciait en sa maîtresse. Elle comprenait que même si Hannah n'était qu'une esclave, elle restait une femme qui aimait prendre soin de son corps, pour être encore plus belle et présentable face à elle. Tout ce qu'elle faisait avec Miranda comme finalité. Sinon, elle ne ferait rien. Son existence n'a pour seul lieu d'être que cette femme. Et cela, Hannah le savait, et l'acceptait volontiers. Serviette autour du corps, la jeune femme papillonnait entre la salle de bain et le dressing. Il y avait tellement de choix ! Elle hésitait tellement. Elle pourrait très bien s'habiller de manière classique, à savoir un traditionnel tailleur/jupe/talons. L'idée était très tentante. Il y avait un miroir dans le dressing, et elle s'en servit pour apposer à la surface de sa peau les différents vêtements qu'elle choisissait. Une petite séance d'essayage, en somme, sans essayer concrètement …

Hannah adorait faire cela. Un petit sourire était présent sur ses lèvres pendant qu'elle regardait plusieurs tenues possibles. Au bout d'un moment, elle finit par dénicher un chemisier classique, mais entièrement fait en cuir, et bien moulant. Il faisait professionnel, mais de par sa composition et sa découpe donnait un coté cruellement sexy à la porteuse. Elle trouva la jupe qui alla avec, faite de la même façon. "Hmm …" Hésita-t-elle, en apposant ces deux magnifiques pièces sur son corps dénudé. Cela lui allait, par-dessus tout. Elle s'imagina presque instantanément se pavaner ainsi, pour les beaux yeux de Miranda. Nul doute que celle-ci apprécierai de voir le pulpeux corps de sa majordome moulé de toute part dans du cuir. L'idée était rudement tentante. Elle déposa ce choix à coté, puis parti fouiller à nouveau. Cependant, elle ne voulait pas trop traîner non plus. Jamais elle n'oserai faire trop patienter sa maîtresse ! Jamais … Ce fut pour cette raison qu'elle se retourna pour aller chercher la paire qu'elle venait de déposer. Toutefois, en se retournant, elle aperçut son reflet.

Nue, sans aucun vêtement pour dissimiler la beauté et la perfection de son corps, elle se regardait. Hannah semblait avoir bloqué, mais pourtant, elle finit par tourner ses hanches, courber son pieds, se tordant dans plusieurs positons afin de s'admirer dans cette tenue. Et si en fin de compte, les choses les plus simples étaient les plus efficaces ? Hannah songeait, son regard se portant à nouveau sur l'ensemble en cuir qu'elle avait mit de son coté. L'hésitation était grande ; allait-elle se présenter nue ou habillée de cuir à Miranda ? Qu'est-ce qui lui ferait le plus plaisir ? Elle hésitait. Mais le temps la pressait, ou du moins, elle se mettait toute seule la pression. Néanmoins, son reflet l'harcelait toujours plus, et elle finit par se figer. Pourquoi pas ? C'était osé, mais à la hauteur de sa maîtresse ! Cela allait peut-être la surprendre, mais Hannah était convaincue de l'effet que cela allait avoir. Souriante, elle prit le soin de ranger la tenue en cuir, puis de repartir une dernière fois vers la salle de bain pour terminer son rituel.

Elle se sécha les cheveux, se coiffa, se parfuma et prit un grand soin à se maquiller, toujours aussi subtilement. Elle était enfin prête, dans l'un des accoutrements qu'elle avait le plus l'habitude de porter quand elle et Miranda décidaient de partager un petit moment intime … A savoir, nue. Toute confiante, elle marcha de sa démarche toujours aussi diablement féminine, balançant naturellement ses hanches d'un coté comme d'un autre. Ce n'était pas pour rien qu'elle était le seul modèle d'humain artificiellement créé en état de marche. Le but de ce projet était de créer des êtres humains parfaits, au sens propre, afin d'en faire les meilleurs esclaves qu'il soit ! Hannah était, par conséquent, parfaite en tout point. Mais même avec cette perfection, elle restait toujours bien en-dessous de Miranda qui, à ses yeux, son niveau ne pouvait être nullement atteint. Elle toqua à la porte de son bureau puis entra, toute fière et heureuse de voir sa maîtresse. Celle-ci pu avoir la surprise de voir sa majordome toute nue, s'avancer vers son bureau pour venir s’asseoir à l'une des chaises devant.

"Pardonnez mon retard Mère …" Dit-elle poliment, toute humble. Car en effet, si Miranda s'affichait comme étant la maîtresse de Hannah, celle-ci ressentait un profond sentiment envers elle. Un sentiment d'être son esclave (Ce qui était une bonne chose à ses yeux) mais surtout, le sentiment que Miranda était aussi, quelque part, sa mère, puisqu'elle était à l'origine de sa création. Hannah croisa sensuellement ses jambes, attendant impatiemment la réaction de Miranda.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #26 le: Mai 25, 2015, 01:44:13 »

« La petite Hannah s’est surpassée, donc ?
 -  Exactement. La Sénatrice était ravie, et c’est toujours une bonne chose pour mes projets.
 -  Hum... Effectivement. »

De l’autre côté de l’appareil, Morgane Fawley, la Responsable du Programme « GeoSex », écoutait patiemment le rapport de Miranda. « Rapport »... C’était un mot un peu trop formel. De toutes ses subordonnées, Miranda aimait bien Morgane. Perverse et froide, ambitieuse et cruelle, elle avait toutes les qualités requises pour briller au sein de GeoWeapon Corp. Elle était une recrue parfaite, qui avait pu rapidement monter au sein de l’échelle interne de l’organisation, jusqu’à se retrouver à la tête de l’un des programmes les plus médiatiques et les plus rentables de GWC. GeoSex s’occupait de tout le département sexuel de GWC., ce qui impliquait aussi bien le Département « GeoToy » que « GeoSlave », deux sous-programmes d’envergure.

Miranda déambulait dans son vaste bureau, quand elle entendit Hannah se rapprocher. Miranda lui tournait alors le dos, et elle coupa la conversation avec Morgane, et regarda Hannah... Et constata, avec un sourire amusé, qu’elle avait chois la tenue la plus simple... Celle de son propre corps. Délicieusement nue, Hannah se dressait face à elle, sans aucune gêne, mais avec, au contraire, une lueur profondément excitée dans les yeux.

La jeune femme alla s’asseoir sur une chaise face au bureau, et croisa sensuellement les jambes, avant de faire ce qu’on pourrait appeler la « fausse prude » :

« Pardonnez mon retard Mère… »

Miranda sourit lentement, puis s’approcha d’elle, faisant claquer ses talons sur le sol.

« Oh, je me demande bien ce qui a pu te mettre en retard... Vu tous les efforets que tu as mi pour t’habiller... »

Hannah avait été éduquée par Miranda, et l’éducation de Miranda s’articulait autour de l’idéal de perfection. Miranda ne voulait pas qu’Hannah ait un 15 ou même un 18/20. 20/20 était la seule note acceptable, et elle s’insurgeait contre toutes les personnes du corps enseignant affirmant qu’ils ne mettaient jamais la note maximale, car ça n’avait pour elle aucun sens. C’était comme une manière de faire miroiter l’Idéal aux enfants, sans qu’ils ne puissent jamais pouvoir l’atteindre, et ainsi entériner en eux l’idée préconçue que l’être humain était fondamentalement imparfait, qu’il convoitait toujours le 20, sans jamais l’atteindre.

Miranda s’était déplacée, et posa chacune de ses mains sur les épaules d’Hannah, venant la masser tendrement, ses mains se pressant sur sa peau douce, fine, et légèrement parfumée.

« Padmé t’a fait souffrir, hein... ? Je savais bien que son coït ne serait pas assez pour satisfaire tes besoins. Tu as toujours été une fille ayant d’énormes besoins affectifs, Hannah... »

Miranda continuait à masser ses épaules, se rapprochant de son cou, et massa également ce dernier, amenant progressivement le visage d’Hannah à basculer vers l’arrière, afin qu’elle regarda Miranda.

« Tu sais ce que tu es, Hannah ? Une... Petite... Pute... »

Elle lâcha ce dernier mot en fléchissant les genoux, et embrassa tendrement Hannah sur les lèvres.

Elles n’avaient pas encore fini de s’amuser, ensemble...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hannah LaBelle
Humain(e)
-

Messages: 77


N°1 Miss Forge's fangirl


Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Mai 31, 2015, 03:52:26 »

La grande différence entre Padmé et Miranda résidait dans le fait que cette dernière occupait une place beaucoup plus affective que la première. Hannah avait fait l'amour avec l'une comme avec l'autre, mais c'était bel et bien avec sa maîtresse qu'elle aimait le plus le faire. Car il y avait toute un aspect relationnel s'ajoutant à cela. Pour le comprendre, il fallait se mettre en tête que la majordome ne voyait pas Miranda comme une simple patronne, mais comme une mère. Même si elle avait été créée de toute part, sans aucun lien, elle avait été éduquée à aduler Miranda Forge, à la vénérer et à la servir corps et âme. De plus, la PDG de GeoWeapon Corp. avait elle-même réalisée une bonne partie de l'éducation de la jeune femme, ce qui renforçait ce lien. Bien qu'elle n'était pas une personne affichant ses ressenties et autres, Miranda devait quelque part voir Hannah comme une fille de substitution. C'était là toute la particularité de la relation qu'elle entretenait avec son esclave. Mère, patronne, maîtresse, c'était un peu un mélange de toutes ces casquettes. Et cela convenait amplement à l’intéressée qui, de toutes les manières, peu importe comment serait Miranda, elle continuerait de la servir avec fierté.

Miranda se déplaça donc, se plaçant derrière Hannah en lui massant tendrement les épaules. Les mains de sa mère lui firent le plus grand bien, à un tel point qu'elle émit un petit gémissement tellement cela lui faisait du bien. Ce qu'elle dit ne pouvait être plus vrai ; Hannah était une femme très demandeuse quand il s'agissait d'affection. Et seule une personne au monde pouvait combler ce besoin … Et l'on devinait facilement de qui s'agissait-il. Fermant les yeux, elle ne fit rien, profitant du petit traitement de sa maîtresse, avant de sentir ses douces mains se rapprocher de son cou, le massant à son tour. Mais elle finit par l'inciter progressivement à pencher la tête en arrière. Quand cela fut le cas, Hannah pu contempler à nouveau toute la splendeur et la beauté de sa maîtresse. Et les mots qu'elle lui adressa la fit frissonner, et ce fut d'autant plus vrai quand elle sentit les délicates lèvres de Miranda se mêler aux siennes. Elle soupira, savourant ce baiser dans toute sa saveur. Décidément elle raffolait de la bouche de Miranda, rien n'équivalait ! Ni les baisers de Padmé, ni rien d'autres …

Alors qu'elle savourait le moment, elle ne pu s'empêcher de lever l'une de ses mains pour venir caresser la joue de sa maîtresse, du bout de ses doigts. La douceur de sa peau était toujours aussi agréable au touché, et au goût … Ce qui viendrait par la suite sans aucun doute. "Hmm …" Couinait-elle, alors que le baiser devenait réellement délicieux. Sa langue jouait avec celle de Miranda et sa salive se mixait avec la sienne, alors que les deux femmes s'évertuaient à toujours mieux s'embrasser. Hannah finit par déplacer à nouveau sa main pour venir jouer avec l'une des mèches de la grande femme, venant caresser sa luxuriante chevelure blonde. Le baiser finit par se rompre au bout d'un moment, laissant la majordome rêveuse, un sourire aux lèvres. "Vous ai-je satisfaite durant la réunion, Mère ?" Demanda-t-elle de sa voix suave. Car tout dépendait de sa performance durant celle-ci. Miranda lui avait clairement fait comprendre qu'elle attendait d'elle d'être très convaincante et appliquée. Le seul moyen de savoir si sa performance avait satisfaite Miranda, était tout simplement de le lui demander … Ce que fit Hannah dès lors.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !
Miranda Forge
Humain(e)
-

Messages: 247



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #28 le: Juin 06, 2015, 08:34:29 »

La belle Hannah était toujours en soif de câlins et de tendresse. Leur tendre baiser dura bien plusieurs minutes, pendant lesquelles les mains de Miranda restaient lentement posées sur son menton,. Sa langue s’enfonçait dans sa bouche, et elle pouvait sentir celle d’Hannah. Elle jouait avec cette dernière, la tortillant avec sa bouche, remuant dans son corps. La belle Miranda salivait de plaisir en l’embrassant ainsi, et elle gémissait dans la bouche de la femme. Miranda prolongeait le baiser avec plaisir, car, comme à chaque fois, elle savourait le contact d’Hannah. Les deux femmes s’embrassèrent donc, jusqu’à ce que Miranda sente les doigts d’Hannah s’entortiller dans ses cheveux, tirant sur l’une de ses mèches. Elle soupira lentement, et laissa faire sa fille, avant de progressivement écarter ses lèvres. Sa belle majordome la regardait, toute nerveuse, et finit par lui parler :

« Vous ai-je satisfaite durant la réunion, Mère ? »

Évidemment... Cette question était la seule chose qui tracassait Miranda : honorer sa Mère, que Miranda soit fière d’elle. Hannah avait été formatée conçue. Peu importe son savoir, le nombre de langues qu’elle pouvait connaître, tant qu’elle n’avait pas fait plaisir à sa Maîtresse, elle était incapable d’être heureuse. De fait, si jamais Miranda la répudiait, si elle l’affranchissait, Hannah, outre l’incompréhension totale, ne pourrait rien faire d’autre que prier, et faire tout ce qui était en son pouvoir pour que la PDG la reprenne. C’était relativement simple à comprendre... La belle Hannah avait été formatée pour lui obéir, et cette formation avait été profondément inscrite dans son esprit, que ce soit la partie consciente ou inconsciente. C’était comme si tout son sur-moi et son ça étaient unifiés autour d’une idée commune : Miranda Forge. Un tel degré de soumission était rare, car il était si profondément ancré dans l’esprit d’Hannah qu’il n’en ressortait pas à chaque fois. Elle pouvait donc très bien appeler Miranda « Miranda », et non simplement « Maîtresse ». Sa dévotion était une partie intégrante de sa personnalité, comme un tronc d’arbre à partir duquel les différentes branches de sa personnalité auraient progressivement fiat surface.

Miranda s’écarta donc, et s’assit sur le rebord du bureau, face à Hannah. Toute nue, Hannah était tout, sauf gênée... Et elle avait raison. Miranda lui avait appris la pudeur, mais elle lui avait aussi appris les bienfaits de l’exhibitionnisme, du sexe en public... La PDG avait beau être une Tekhane extrêmement puissante, elle n’en restait pas moins une profonde perverse... Et c’était un euphémisme.

En se mordillant les lèvres, Miranda releva sa jambe, et se délesta de sa sandale, puis la posa nonchalamment sur les cuisses d’Hannah, rapprochant ses doigts de pied de sa fente intime.

« Comme d’habitude, Hannah... Tu as été aussi parfaite qu’une Forge se doit de l’être... Aussi douée que ma majordome se doit de l’être... Grâce à toi, GeoHuman va peut-être pouvoir rouvrir avec les crédits requis. »

Tout en parlant, Miranda frottait l’intimité d’Hannah avec son pied, remuant d’avant en arrière, lentement. Elle était joueuse, et elle faisait ça pour avoir un préambule. Un dépôt liquide ne tarda pas à se former sur son pied, et il était assez difficile de déterminer s’il s’agissait d’eau... Ou d’autre chose.

« Je t’ai vraiment bien éduqué, Hannah, et je suis tellement fière de toi que je vais t’offrir une récompense... »

Elle laissa sa phrase en suspens, et posa son pied sur le sol.

« Je vais te faire l’amour... Et je te laisse choisir de quelle manière tu veux que je le fasse... Ou, plutôt,  tu souhaites que ça ait lieu... Dans notre chambre... Ou dans ma salle de plaisir... »

Selon le lieu, c’était deux manières de faire l’amour qui étaient accessibles...

À Hannah de choisir...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Hannah LaBelle
Humain(e)
-

Messages: 77


N°1 Miss Forge's fangirl


Voir le profil
Fiche
« Répondre #29 le: Juin 07, 2015, 01:52:31 »

Le seul but d'Hannah, sa seule raison de vivre à proprement dit, était de satisfaire sa maîtresse. Pas seulement d'un point de vue acte, c'est à dire que combler ses attentes uniquement en répondant à ses ordres n'étaient pas suffisant. Il fallait répondre à tout type d'attentes, et même prendre quelques initiatives parfois. Les attentes de Miss Forge étaient multiples et variées. On avait un parfait exemple avec la réunion venant de s'être déroulée. Un événement exceptionnel, dans lequel Miranda avait eu besoin de sa majordome. Et cette dernière n'avait donc autre but que de faire son maximum pour combler les exigences de sa mère. C'était grâce à cette volonté innée et viscéral de satisfaire sa maîtresse que Hannah arrivait toujours à le faire. Elle n'avait aucun souvenir d'une fois où elle avait échouée à faire ce que lui demandait de faire Miranda. Peut-être parce que celle-ci ne lui demandait que des choses qui étaient dans son champ d'action. Voila une patronne qui avait la tête sur les épaules et qui ne demandait pas des services dantesques à une personne ne pouvant pas les faire. Mais, le champs d'action d'Hannah était bien plus vaste que le sexe. Après être l'esclave personnelle et sexuelle de Miranda, elle était aussi sa majordome. Et une majordome s'occupait d’énormément de choses, tel que la paperasse, l'organisation, etc.

Il était donc normal et naturel de voir Hannah on ne peut plus heureuse à l'instant où sa mère lui déclara qu'elle était satisfaite. Un sourire se dessina sur ses lèvres rosées, surtout quand Miranda précisa qu'elle s'était comportée comme une Forge se doit de l'être. Elle la considérait donc … Comme de sa famille ? La relation entre Hannah et Miranda avait toujours été très spéciale, dans le sens où la PDG de GeoWeapon voyait son esclave à la fois comme telle, mais aussi comme sa propre fille. C'était pour cela qu'elle pouvait être parfois dure, et parfois tendre, à sa manière bien entendue. Alors qu'elle l'écoutait, elle vu que sa mère se posa sur le rebord de son bureau, face à elle, puis se libéra d'une de ses sandales pour venir poser son pieds juste devant son intimité. Miranda connaissait Hannah comme sa poche, et devait pertinemment savoir que parmi ses goûts et préférences en matières de sexe, le fétichisme du pieds occupait une certaine place. Se mordillait les lèvres en sentant les doigts de pieds de sa maîtresse se frotter contre sa féminité, elle poussa un silencieux gémissement. Hannah ne pu s'empêcher de venir poser sa main, comme si de rien n'était, sur ce pieds et de venir légèrement le caresser de par le dos de son index.

Mais le plus important était ce qu'elle déclara. Satisfaite était-elle, et comme promis, elle décida d'offrir à sa fille une récompense. Le regard de la majordome étincelait d'une flamme, retranscrivant un savant mélange de joie, et de malice. Elle aussi été fière, très fière d'être l'esclave de Miranda, et de l'avoir satisfaite dans ses désirs. D'un certain point de vue, pouvait-on dire que Hannah était esclave dans la mesure où elle était pleinement consciente et consentante ? Il était plus juste de dire qu'elle était incommensurablement fière de servir la plus somptueuse et importante des femmes de tout Tekhos. De plus, ayant été éduquée par elle, il y avait toute une dimension maternelle qui venait s'ajouter. Hannah se sentait à la fois comme sa majordome, mais aussi comme sa fille, son enfant. Silencieuse, elle écarta sa main au moment où sa mère leva son pieds pour le reposer au sol, lorsqu'un dur choix vint à elle. Miranda allait lui faire l'amour … Et elle savait mieux que toute personne au monde à quel point Hannah appréciait ces moments. "Je … Je ne sais pas … L'un ou l'autre serait parfait." Dit-elle dans un premier lieu. Ce qu'il fallait savoir, c'est que Hannah n'était pas non plus une bête bonne à prendre uniquement ce que Miranda lui dictait de prendre. Lorsqu'un choix se posait, elle ne répondait pas 'je prendrai ce qui vous plaît le plus', du moins en matière de sexe.

Si Miranda lui avait offert la possibilité de choisir, elle était consciente que sa maîtresse attendait d'elle de s'exprimer, en quelques sortes. En sachant cela, Hannah savait donc aussi qu'elle allait devoir choisir selon elle-même, et non selon autre chose. C'était ça la plus grande force de cette esclave artificiellement créée ; son humanisme. Elle n'était pas un robot, elle n'était pas une poupée de cire. Elle était parfaitement humaine, avec des émotions, des sentiments et une pleine conscience. C'était cela qui faisait d'elle un modèle parfait, un modèle d'exception. Que ce soit physiquement ou mentalement, Hannah était parfaite, à l'image de Miranda. Reportant son regard dans celui de sa mère, elle finit par avancer sa tête pour venir déposer un délicat baiser sur son genoux. "Faisons l'amour dans notre chambre Mère …" Déclara-t-elle, faisant son choix par cette occasion. Elle avait écarté la salle de plaisir car, bien qu'elle adorerait se servir de tout les outils présents dans celle-ci, elle voulait à ce moment de la tendresse. Cela ne voulait pas cependant pas dire que l'idée d'être attachée, avec des pinces électrocutant ou autre la rebutait. Mais elle venait de subir cela durant toute la réunion. Elle avait besoin de réconfort en quelques sortes. Il était sur et certain qu'elle et Miranda allait la prochaine fois utiliser la salle à plaisir … Mais pour cette fois-ci, Hannah voulait simplement faire l'amour avec sa mère, dans leur grand et confortable lit.

Souriante, elle déposa un deuxième baiser sur son genoux puis leva la tête, pour voir ce que décidait finalement sa maîtresse.
Journalisée

Compte secondaire de Vanessa White.

• Pour voir la liste complète de mes comptes, cliquez ici-même !

Tags: gang_bang  yuri  geoweapon_corp.  sex_toy  bestmummyoftheworld  fini  
Pages: 1 [2] 3 4 ... 10
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox