banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Fin des postulats aujourd'hui, si vous êtes intéressés n'hésitez pas !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Cartographie des Terres maudites [Darthestar]  (Lu 913 fois)
Ewila
Humain(e)
-

Messages: 46



Voir le profil
FicheChalant
« le: Février 21, 2015, 10:26:56 »

L'herbe haute et sauvage fouettait doucement les jambes nues de Laëy au rythme du vent qui venait battre la colline. Elle soupira, légèrement fatiguée, et remit son lourd manteau blanc sur ses épaules afin de se protéger du froid causé par ce vent. « Si seulement il existait un sort afin de les contrôler », jura Laëy pour elle-même. Peu importait où elle posait son regard, depuis cette haute colline, les paysages étaient désolés, quelques bois aux arbres hauts et menaçants et à l'horizon les montagnes avaient l'air agressives, prêtes à mordre quiconque s'y approcherait, mais là était leur destination, à elle et Darthestar. Le calme des plaines fut briser un instant par le cri d'un dragon au loin.
On ne se trouvait jamais par hasard dans ces terres maudites, de terribles évènements se sont produits tout au long des siècles en ces lieux, des batailles, des morts, des nécromanciens... Une magie obscure régnait continuellement en ces lieux et qui imprégnait chaque parcelle de la nature et de l'air, et de ce fait, la magie de Laëy était considérablement diminuée, et il en allait de même pour Darthestar. C'est pourquoi la jeune femme portait une épée ceint à sa taille dans un fourreau et un arc et des flèches. De manufacture elfique, elle était légère et tranchante, impossible à émousser.
La nuit semblait déjà tombée, toutefois, c'était le milieu de l'après-midi, mais la nuit tombait tôt en ces lieux. Mais Laëy et Darthestar ne comptaient pas rebrousser chemin mais s'enfoncer au Cœur de ces terribles lieux. La jeune femme devait cartographier ces lieux pour le compte de magiciens et dignitaires et elle pouvait en tirer un bon prix, d'autant plus qu'en tant que jeune herboriste, de nombreuses plantes rares se trouvaient en ces lieux et elle espérait bien en récupérer de nombreuses. Elle avait rencontrer Darthestar peu de temps auparavant, à la dernière grande ville avant ces sombres terres, touché par une malédiction peu commune et seule la nécropole, au plus profond de ces terres, contenait le secret capable de l'en délivrer. On l'avait conseillé pour cette quête et il s'avérait un excellent compagnon, bien que diminué.
Après plusieurs jours de voyage, ils venaient d'arriver sur les terres maudites. Cette colline en était la frontière et, de là, ils voyaient enfin ce qui les attendait.

-Nous allons de voir continuer, il ne faut pas perdre de temps en ces lieux, murmura Laëy, presque pour elle-même, inquiète des dangers inconnus.

Darthestar acquiesca et ils s'en allèrent, descendant la colline. Au même moment, des nuages se dispersèrent et une lune ronde aux aspects rouges apparut. Laëy frissona, inquiète, il y avait des yeux qui l'observaient, elle le sentait, pourtant, elle avait beau regarder autour d'elle, rien, que des hautes herbes, des pierres, quelques arbres disséminés et des bois, aucun chemin. A la vue de la lune, Laëy repensa à une vieille légende qui racontait qu'un régiment de soldat, pilleurs et violeurs, avait été maudits en ces lieux, les transformant en êtres humanoïdes et millénaires, condamnés à érrer en ces terres mais conservant la parole et l'intelligence humaine. Leur apparence divergeait de beaucoup selon les récits, certains parlaient de têtes de lions, d'autres de loups, certains les racontait mi-hommes mi-animals et d'autres totalement animales. Elle était rassurée de voir un compagnon à côté d'elle, seule les choses l'auraient bien plus effrayées. Pourtant, elle avait fait de nombreux donjons, connu des batailles et d'autres aventures, mais rien de semblable à cette atmosphère.

-Arrêtons nous ici, je vais profiter de ce que j'ai vu pour établir une première ébauche de carte.

Elle s'assit sur le tronc d'un arbre, récemment coupé, probablement par les villageois qui habitaient le seul hameau du coin. La plupart de ses habitants étaient d'anciens prisonniers, exilés en ce lieu, et la plupart préféraient de loin la mort. Autour de ce tronc, quelques grands pins qui les abritaient de vue extérieure et un petit étang dont l'eau sale tuerait probablement quiconque la boirait. Pendant qu'elle taillait sa plume, puis la trempa dans l'encre et se mit à dessiner ce qu'elle avait retenu des paysages, Darthestar guettait, attentif au moindre bruit.
Des oiseaux s'enfuirent des buissons. Laëy se leva subitement, rangeant rapidement sa carte, elle se rapprocha de son compagnon.

-Quelque chose arrive, nous ne sommes pas seuls, lui murmura-t-elle du son le plus bas possible et Darthestar acquiesça, silencieux.

On entendait plus aucun bruit mais ils sentaient que cela s'approchait. Laëy prit son arc et l'encocha d'une flèche, elle ne voulait pas faire plus de bruit en tirant la lame de son fourreau.
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3036



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #1 le: Février 22, 2015, 03:47:05 »

Les choses n'avaient pas été simple pour le vampire dernièrement, et tout s'étaient surement déroulée de la pire des manières durant ces derniers jours, faisant que le vampire commençait à se demander si il n'était pas destiné à connaitre les pires destins au monde. Lors de son dernier voyage, suite à son départ d'Ashnard, il s'était retrouver à rencontrer un mage avec qui il avait eut un léger différent, le dit mage ayant apparemment entendu parler de ses capacités lors de son incarcération à la capitale de l'Est, et voulant faire sien ses dons. Si le vampire avait cru gérer rapidement ce petit différent, il ne s'était par contre pas préparer à la contre-attaque de l'homme mourant, celui-ci l'ayant maudit dans son dernier souffle pour réduire ses forces à peau de chagrin, l'obligeant désormais à vivre dans la crainte et la peur de se retrouver face à un adversaire un tant soit peu entraîné. Depuis, il s'était focalisé sur la recherche de moyens pour éliminer ce genre de sort, mais si ses investigations étaient restées inutile pendant un moment, elles s'étaient enfin révélée fructueuses il y a de cela deux semaines, le vampire découvrant que le sort utilisé par l'homme était un ancien châtiment couramment subit par les traîtres au gouvernement d'un pays désormais disparu, aux confins des landes dévastées. Il avait ainsi entreprit un nouveau voyage, s'étant décidé malgré son apparente faiblesse désormais, qu'il se devait de trouver le contre-sort à son actuelle malédiction, afin de pouvoir enfin récupérer ce qui lui permettait depuis de nombreux mois d'être un protecteur des plus faibles.

Ainsi, il était partit un froid matin et avait commencé sa longue marche vers le territoire perdu, à la sombre histoire, espérant qu'il ne connaîtrait pas de grandes difficultés sur le chemin, et finalement il n'avait pas eut le moindre soucis pour rejoindre le dernier avant-poste avant le lieu maudit, bénissant les dieux de n'avoir pas mis sur son chemin quelques épreuves biens malvenues. C'est là qu'il l'avait rencontrée, une jeune mage, dynamique, qui semblait être de sortie pour une noble cause, voulant cartographier le lieu maudit afin d'offrir aux autorités des données essentielles pour tenter de reprendre un contrôle total de cette zone qui était, depuis de biens nombreuses années, un état de non-droit regroupant les pires êtres, et les monstres les plus infames. Sous couvert d'une curiosité un peu trop prononcé, il avait échangé avec elle durant une longue soirée, et déliant finalement sa langue, ils en étaient arrivés tout deux à la même conclusion : si ce voyage était dangereux pour tout les deux, il était des plus intéressants pour chacun des voyageurs de poursuivre leur voyage ensemble, afin de s'assurer une aide solide si l'un ou l'autre se trouvait en difficulté. Et c'est ainsi que depuis ce moment là, ils avaient continués leurs déplacements côte à côte, lui le vampire capable de protéger en partie cette magicienne bien peu rompue aux arts du combat, et elle, Laëy, dont les dons magiques auront surement la capacités de le sortir de situations compliqués si sa force diminuée ne suffit pas à éliminer ses adversaires.

 -  Nous allons devoir continuer, il ne faut pas perdre de temps en ces lieux.
 -  J'aimerais acquiescer, mais la nuit est déjà tombée et se déplacer ainsi est bien trop dangereux pour toi qui n'a pas de vision nocturne... Trouvons nous un lieu sur, et campons pour ce soir, ces terres maudites ne devraient pas encore nous causer de problèmes étant donné que nous n'en sommes qu'à la périphérie.

Il essayait de la rassurer, sachant très bien que la pauvre demoiselle était loin de connaître tout les soucis d'une vie de voyage et de danger, mais dans le fond il considérait que le voyage était clairement rentré dans sa phase la plus dangereuse, leurs pas les ayant menés assez loin dans les terres pour lui faire comprendre que désormais, tout pouvait se dérouler de la pire des manières possible. Il descendaient doucement la colline sur laquelle ils se trouvaient tandis que tout les deux se mettaient à observer la lune cramoisie qui se trouvait dans le ciel, et si il sentit un délicat frisson parcourir le corps élégant de sa compagne, sa peau se couvrant d'une légère chair de poule, l'homme quand à lui laissa aller la seule chose qui n'avait pas été diminuée par le sort du mage revanchard, à savoir ses sens, cherchant un potentiel danger. Après il aurait été seul, il n'aurait surement pas été aussi précautionneux, mais là les faits faisaient qu'il n'était plus seul pour cette aventure, et que la sécurité de la jeune femme à ses cotés dépendait aussi de sa capacité à déterminer si leurs potentiels ennemis approchaient ou non de leur personne. Alors son ouïe, son odorat, comme sa vue étaient tous poussé à leur paroxysmes l'homme cherchant à prévenir la moindre attaque produite par les êtres damnés de ces terres. Elle finit par trouver un lieu qui lui convenait, et le vampire ne fit pas plus de commentaires, s'installant près d'elle alors qu'elle se reposa sur un vieux tronc pour sortir ses affaires.

 -  Arrêtons nous ici, je vais profiter de ce que j'ai vu pour établir une première ébauche de carte.
 -  Je vais pour monter la garde... Nous ne ferons pas de feu ce soir, donc ma vue sera surement seule à distinguer les ombres de la nuit. Prends ton temps et n'ai crainte, je veilles.

Il lui sourit amicalement, puis se redresse avant d'aller s'installer un peu plus loin, sur une grosse roche qui sortait de l'herbe grise et de la terre boueuse. Ils approchaient du marécage, et avec cela les terres commençaient à devenir de mois en mois praticables, l'homme se demandant même comment ils allaient bien pouvoir avancer quand ils allaient atteindre le coeur des terres, même si selon Laëy, un chemin avait été produit pour rejoindre le seul avant-poste de ces terres. Observant les environs avec une certaine appréhension, l'homme sentait que les choses n'allaient pas dans ces terres, et ce non sans raisons vu qu'il en avait comprit la provenance : un épais brouillard couvrait parfois ces lieux, et avec ce brouillard se trouvait généralement de nombreuses particules magiques, nourrissant la vicissitude qui envahissait ces terres. Si il ne s'agissait que d'un sabotage écologique, cela ne l'aurait surement pas tant embêté que cela, mais le grand problème était que cette couverture mystique perturbait les sens, et dissimulait au regard du juste les ombres qui se glissaient dans l'épaisse nappe nuageuse. Il était peut-être la personne la plus capable pour discerner un adversaire, dans la nuit comme de jour, mais malheureusement cette dissimulation magique réduisait aussi drastiquement cette capacité, laissant à ce cher darthestar une impression permanente de malaise... qui se confirma d'ailleurs par une envolée d'oiseaux aussi subite que préventive... Quelque chose était là.

 -  Quelque chose arrive, nous ne sommes pas seuls.

La magicienne s'était rapprochée de lui, surement pour pouvoir rester plus en sécurité que seule sur son tronc, et elle avait ainsi préparée son arc, prête à attaquer la première chose qui oserait s'approcher un peu trop près d'elle. Hochant la tête lentement, ne voulant pas faire de bruit, il regardait en direction du lieu où les oiseaux s'étaient envolés, et c'est avec une certaine contraction de son corps qu'il crut percevoir la forme sombre se déplaçant lentement dans les fourrés, prêt à sauter sur des proies faciles. Il fait signe à la jeune femme, et saute de son rochers pour être hors de la vision de la bête chasseresse un peu plus loin, avant d'inviter la magicienne à le suivre pour s'en éloigner, même si il se doutait que cet être, relativement intelligent, n'allait pas lâcher ses proies aussi facilement. Si les premiers pas qu'il fit furent lents et mesurés, afin de connaître la réaction de leur prédateur, il finit par courir, attirant avec lui Laëy pour qu'elle le suive durant cette fuite anticipée, la bête se mettant rapidement à leurs trousses. Dans le fond le vampire n'était pas obligé de fuir un ennemi solitaire, à deux ils auraient largement la capacité de défaire un tel adversaire, le souci venait surtout du fait qu'il ne pouvait savoir si il était seul ! Courant avec Laëy en direction d'un lieu plus sur pour ne pas se retrouver encerclé, le cas échéant, il se tourne vers le visage de la jeune femme et l'observe dans leur folle course, avant de lui offrir malgré tout un rassurant sourire.

 -  Vérifions qu'il est seul, après seulement nous pourrons tenter de l'affronter. Je ne veux pas que nous nous retrouvions dans une...

Coupé dans son élan, il subit une lourde charge venant de la gauche et s'envole contre le tronc d'un arbre, crachant ses poumons à l'impact contre la lourde et résistante écorce du vieux pin. Une bête, lourde, puissante, au corps d'un musculeux humain mais avec la tête et les extrémités des membres d'un lion était là, son souffle rauque faisant s'envoler quelques volutes de fumées dans les airs alors qu'il s'était rattrapé bien en face de la magicienne désormais éloignées du vampire par quelques mètres. L'homme d'ailleurs se relevant lentement, la bête se tourna vers lui avant tout et le chargea à nouveau, oubliant soudainement la magicienne sans raisons apparentes pour celle-ci qui pouvait désormais combattre comme elle le désirait, ne risquant pas de se faire attaquer ... Du moins pas par celui qui sautait sur le vampire, car un autre rugissement se fait entendre dans le dos de Laëy, alors que leur premier poursuivant arrivait à leur hauteur. Comme l'avait prévu Darthestar, ils ne venaient jamais seuls... et la situation commençait à devenir compliquée.
Journalisée


Ewila
Humain(e)
-

Messages: 46



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Février 22, 2015, 08:21:37 »

La flèche de Laëy alla se ficher dans le tronc d'un arbre, encore tremblante alors que la jeune magicienne était projetée au sol contre un autre arbre. La respiration coupée sous le choc, elle tenta néanmoins de se relever rapidement. La magicienne ne savait plus exactement où se trouvait Darthestar, encore légèrement sonnée, ni où se trouvait l'autre adversaire. Elle reprit son arc, bougea son épaule afin de faire tomber son manteau qui l'entravait dans ses mouvements et attrapa une flèche de celles qui avaient glissées au sol de son carquois, l'encocha et banda. Mais en face, rien, que la nuit noire, son adversaire avait déjà disparu.
Laëy continuait de scruter attentivement alors que son bras commençait ç trembler, la flèche prête à partir, quand soudain une ombre surgit d'en face. La magicienne décocha et la flèche partit au moment où une créature semblable à aucune que la jeune femme n'avait déjà aperçue. Elle était énorme, plus de deux mètres selon ce qu'elle avait put voir, une gueule et des crocs plus gros que ceux d'un lion mais aux mêmes traits, des poils bruns sur tout le corps et une armure à sa taille, imposante, d'acier et de cuir, mais aucune arme put-elle distinguer, à l'exception de ses propres griffes, de ses dents aiguisées et de gantelets de fers hérissés de pointes, un seul coup bien ajusté pourrait la tuer.
Prise au dépourvue par la formidable capacité physique de son adversaire, elle ne put que l'esquiver maladroitement en sautant sur le côté. Laëy se releva rapidement de là où elle avait atterrit, elle chercha rapidement du regard son arc qu'elle trouva aux pieds de la créature qui était là où elle se tenait il y a un instant, démembré. Elle sortit son épée, croisant les yeux assoiffés de violence et de sang de la créature, mais celle-ci ne bougeait pas, elle l'observait, Laëy cru qu'elle l'analysait et elle se sentit nue sous ce regard animal. C'est alors qu'un rugissement se mit à résonner juste à côté d'elle et un coup la désarçonna, elle se retrouva de nouveau au sol.
Tombée sur le dos, elle sentit qu'on lui tirait le pied, la magicienne ne put même pas essayer de se rattraper à une racine quelconque qu'elle se trouvait soulevée dans les airs, un solide bras recouvert de poil noirs, plus semblable à une gigantesque patte, entourait son ventre.

-Lâchez moi ! Darthestar !

-Inutile de crier.

Laëy surprise se tût, elle n'avait pas cru possible que cette créature puisse la comprendre et encore moins lui répondre. Cette créature qui la tenait serrée tout en marchant d'un pas lourd, enfonçant la terre de ses pattes, était presque identique à celle que Laëy avait visé, à l'exception que celle-ci était plus grande, plus forte, que ses poils étaient noirs et qu'il lui manquait un oeil, une cicatrice traversant une partie de sa gueule et sa mâchoire était bien plus large.
La jeune captive arrêta de frapper de ses mains nues ce colosse et se concentra pour lancer un sort mais, alors qu'elle le lançait, sa magie sembla s'échapper d'elle, insaisable.

-Inutile magicienne, cela ne te sera d'aucun recours ici.

C'était la créature aux poils bruns qui les suivait qui venait de dire cela. Soudain, la créature noire la changea de position. Elle vit qu'ils se trouvaient là où Darthestar et elle s'était reposé avant l'attaque, et la créature la portant repris la parole de sa voix de gorge.

-Je vais te chevaucher, magichienne, comme ceux de ton rang le mérite.

Et il la posa le ventre contre le tronc.

-Avance-là, je veux voir ses seins.

-Non, attendez !

Mais ils ne l'écoutèrent pas et la créature la bougea de manière à ce que sa poitrine ne soit pas contre le tronc et il lui écarta les cuisses sauvagement.

-Rien de ce que tu dis ne te sauvera. Tu es à nous.
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3036



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #3 le: Février 22, 2015, 10:46:12 »

Le pauvre vampire venait à peine de se relever que son ennemi fendait déjà sur lui, lourd et implacable, l'un de ses brassards hérissés de pointes mis en avant pour le transpercer dans sa charge. Il n'eut pas beaucoup de temps pour réagir, s'écartant immédiatement de l'arbre en plongeant pour voir son ennemi rencontrer le tronc et planter les lames de son équipement dans le bois, se bloquant un court moment que le vampire savait devoir utiliser pour reprendre l'avantage. N'hésitant pas un instant, le voilà qui se jette sur son adversaire, qui dans sa position n'eut pas vraiment d'occasion de s'écarter, prenant en pleine tête un coup de poing savamment dosé, visant a le sonner autant que faire se peut, la bête robuste ayant apparemment une ossature clairement résistante face à ce genre de choc. Il aurait ses capacités naturelles, l'homme n'aurais surement pas eut le moindre soucis pour mettre à l'amende cette parodie de combattant, bien trop sauvage pour pouvoir une réelle technique de combat hormis ses armements primaires et sa force brute, sauf que voilà, le vampire étant bien affaibli, ses attaques n'avaient pas le même impact ! Résultat la bête prit le coup, mais préféra se dégager de son gant pour ne pas prendre le deuxième assaut de son adversaire en bondissant en arrière avec de se remettre en position pour attaquer le vampiroïde derechef. Ce coup ci, le coup de l'animal partit toutefois dans le vent, son adversaire se décalant avec expertise pour enfin venir le cueillir d'un coup droit en plein estomac, avant de laisser l'être finir sa course sur le sol, un peu affecté mais encore debout :

 -  Saloperie de merde humaine, tu vas voir ce qu'il en coûte de nous blesser, nous les prédateurs de cette forêt !
 -  Oh allons, tu n'as même pas vu que je n'étais pas humain ?
 -  Que cela me coûte si cela change quoi que ce soit à ta mort prochaine, vermine.

Et voilà son ennemi qui lui fonce à nouveau dessus, n'avait-il pas la moindre connaissance de ce qui constituait la victoire dans un affrontement en un contre un ? Darthestar lui n'attendit pas pour l'esquiver, et attrapa le bras non armé de la bête pour pouvoir le tordre durant son assaut, le brisant ainsi dans un bruit sec, à cause de la tension provoquée par la charge du monstre. Son rugissement de douleur dut surement se faire entendre à un kilomètre à la ronde, mais pour autant le vampire ne perdit pas en volonté, ne comptant pas prendre son adversaire en compassion. La bête n'avait pas finit son mouvement qu'il revint à portée de son ennemi, par derrière et lui mit un prodigieux coup de pied descendant sur l'épaule afin de le mettre au sol et de préparer un dernier coup pour l'achever. Sauf que bien sur ce fut l'instant où son ennemi choisit d'agir intelligemment, car au sol, en partie bloqué contre la terre moite, il envoya son bras armé en arrière avec précision, enfonçant les lames dans la cuisse du vampire avec cruauté, obligeant l'homme à serrer les dents de douleur. Il souffla pour ne pas perdre de concentration, et malgré la douleur, abattit son poing droit sur la tête de la bête au sol, l'enfonçant en partie dans celui-ci avant de rencontrer une véritable résistance, qui elle aussi ne tint pas le coup final, un deuxième craquement opérant tandis que le corps de son assaillant nocturne se décontracta d'un coup. Du sang gicla sur Darthestar, qui se releva lentement avant de sortir les lames de sa cuisse dans un râle de douleur.

Son ennemi mort, il se retourna immédiatement mais c'était bien trop tard, Laëy n'était plus là. S'agenouillant au sol, il trouva des traces de pas d'autres bêtes comme celle qu'il venait de tuer dans la boue odorante des lieux, et ronchonnant un peu, il se mit debout difficilement avant de commencer à avancer le plus rapidement possible vers la position supposée des deux autres ennemis qu'il avait perçu. Pitié qu'il ne soit pas trop tard pour sa compagnon de voyage, l'homme souhaitant plus que tout au monde qu'elle aille bien, actuellement.

- - -

La femme bloquée sur son tronc, la bête commençait presque à baver d'un plaisir salace alors qu'il la bloquait du poids imposant de sa jambe, avant de libérer la poitrine de la jeune femme à l'air libre, les beaux orbes de chair de Laëy tombant légèrement vers le sol par le fait notoire de la gravité. Amusé, il regarda les deux beaux seins bien rond avec amusement, plaçant ses pognes griffues sur ceux-ci avant de les malaxer avec plaisir, ses griffes torturant malheureusement un peu les chairs pour laisser de légères gouttes vermeils sortir lentement des charmantes montagnes de la magicienne. Si la demoiselle se plaignait, il n'en avait que faire, si elle criait de dépit il n'en avait rien à faire, si elle pleurait à cause de l'inconfortable douleur de ses armes naturelles, il n'y ferait même pas attention non plus, tout ce qui comptait actuellement étant son amusement personnel avec l'agréable poitrine de la femme.  De toute manière, vu sa position, la pauvre Laëy ne pourra surement jamais s'enfuir, le simple poids de la bête sur ses lombaires devant suffire à clouer son corps au tronc couchée au sol, alors pourquoi le monstre ne s'affairerait pas à autre chose que simplement se faire plaisir avec le corps offert d'une femelle incapable de se défendre ? L'autre bête, quand à elle, regardait cela avec un regard à la fois cruelle et amusée, puis se mit soudainement à renifler avant de s'éloigner un peu du duo, chose que son collègue remarqua pour se redresser en relâchant un instant la poitrine meurtrie de la magicienne.

 -  Où vas-tu ? Je te laisse la gorge de cette chienne si tu veux !
 -  L'odeur de l'homme est encore présente, ainsi que celle du sang, je vais l'éliminer pour être tranquille.
 -  Assures toi qu'il soit blessé avant, je n'ai pas envie d'avoir deux frères morts seulement pour pouvoir jouir dans une pétasse de passage.
 -  Ta gueule, je vais le massacrer !

Et voilà que la bête s'élance de nouveau sous les pins, apparemment en direction d'un Darthestar précédemment triomphant. Quel dommage pour Laëy, car même si elle pouvait ressentir un brin d'espoir avec cette nouvelle, cela n'allait pas pour autant empêcher le pire d'arriver, le monstre dans son dos ayant apparemment déjà bien assez joué pour le moment, et comptait désormais s'activer à ce pourquoi il l'avait emporté :

 -  Bon maintenant petite chienne, tu vas servir à ce à quoi servent toutes les femelles ! Et quoi que tu dise, je crois que je vais me servir de toi jusqu'à ce que je sois sur que tu portes ma progéniture !

Enlevant sa jambe de son dos, mais y mettant son bras droit à la place pour être certain qu'elle ne tentes pas une quelconque stupidité comme celle de vouloir s'enfuir, il laisse son autre main griffue vaquer sur le corps de la femme, descendant lentement tout en laissant une légère trace de griffure sur son dos à la peau offerte à l'air libre. Finalement, cette patte avant arriva sur l'entre-jambe écartée de la femme, afin de tâter le tissu qui était sensé être là pour protéger l'intimité de Laëy, puis le guerrier en partie félin vint saisir cette insupportable protection pour l'arracher en un mouvement, envoyant voler en petits morceaux le dessous de la magicienne, libérant à la vue de tous la fente délicate de sa pauvre victime. Il ricane d'ailleurs avec cruauté en faisant cela, avant de lui même sortir son sexe, bien plus félin qu'humain d'ailleurs, et déjà durcis par un désir purement masculin de vouloir saillir une faible femelle. Utilisant sa jambe pour écarter encore un peu plus les cuisses de la demoiselle, il approche son sexe et ne cherche même pas à la préparer à sa puissante pénétration, rentrant d'un coup en elle pour s'enfoncer le plus loin dans ses chairs sensibles, le crochet purement félin au bout de son barreau de chair lui permettant de s'ancrer en elle de manière à ce qu'il ne puissent être séparés tant qu'il n'aura pas débander. Et alors il se met à bouger ses hanches, percutant l'entrée de l'utérus de la femme avec force, et plaisir, adorant sentir le vagin de la pauvre humaine si serré autour de son érection.

 -  Les chiennes comme toi, aussi faibles et aussi bonnes à baiser, ne sont vraiment faites que pour recueillir le foutre des mâles ! Aaah j'ai tellement envie que je crois que je vais rester en toi jusqu'à ce que ma semence déborde de ton con de salope !
Journalisée


Ewila
Humain(e)
-

Messages: 46



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Février 23, 2015, 07:55:43 »

Les seins nus de la magicienne venaient taper le froid de l'écorce, positionnée sur le tronc comme elle l'était, depuis des lustres selon elle tant la douleur était forte. Comme l'avait prévenu ce monstre humanoïde, il ne la ménageait pas, entrant en elle à un rythme soutenu et pourvu d'un membre équivalent à sa taille et carrure, la frêle magicienne avait la sensation d'être déchirée à chaque coup de reins. Laëy criait tantôt de douleur, tantôt le nom de son compagnon toujours disparu, et ses cris semblaient exciter encore davantage, si c'était possible tant elle sentait le liquide pré-séminale de la créature couler en elle et le long de ses cuisses.

-Inutile de l'appeler, tu es tout à moi...

Et il reprit de nouveau son activté, s'agrippant à elle de toutes ses forces et la réduisant à un objet au service de son plaisir. Laëy sentait en elle ce sexe qui venait s'engloutir au plus profond d'elle-même, les grognements de ce lion augmentaient et elle comprit vite que s'était ses gémissements de plaisir.

-Je n'ai jamais sentit un con aussi bon et chaud, je vais te garder les cuisses écartées, c'est ce que tu mérites.

Pour la première fois, elle le sentit sortir d'elle mais ce fut seulement pour la pénétrer de manière encore plus virulente et totale, il s'agrippa aux épaules de la jeune femme pour se donner un meilleur appui et renforcer sa pénétration.
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3036



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #5 le: Février 24, 2015, 09:16:05 »

Le deuxième ennemi avait fondu sur lui avec fracas, rugissant de rage avec ses bras armés mis en avant, prêt à asséner un coup fatal dés qu'il lui était possible de le faire sur la personne actuellement sans-défense selon lui, plus bas sur le chemin boueux. Le vampire, lui, réagit au quart de tour en esquivant l'attaque de son adversaire inconscient, et avait riposté immédiatement d'un revers de bras qui avait en bonne partie lacéré les chairs de l'être mi-homme mi-lion, au niveau du ventre, l'obligeant à se reculer immédiatement pour ne pas avoir à souffrir d'un futur coup léthal. L'homme dans le fond c'était attendu à une telle attaque, les bêtes ne semblant pas l'identifier autrement que comme un humain normal malgré leur odorat, et celle-ci devant se sentir dans leur élément, à la fois en pleine nuit et dans la forêt, elles avaient tendance à considérer l'intrus, parfaitement banal à leur vue, comme une anomalie qui avait dut avoir énormément de chance de vaincre le premier de leur compagnon. Et il comptait bien leur faire comprendre qu'ils avaient tort, d'où la savante utilisation des gantelets de son premier ennemi, qu'il avait choisit de récupérer avant de s'enfoncer plus loin dans les bois à la recherche de son alliée, désirant mettre à contribution sa technique de combat au corps-à-corps avec les effets potentiellement destructeurs de ces armes-de-poings. Et d'ailleurs le premier coup qu'il avait rendu au monstre un peu trop sur de lui pour le coup était une mise en garde à peine directe de la part de Darthestar pour faire comprendre qu'il n'était pas une faible proie que l'on pouvait attaquer comme cela, mais entre ce qui est sous-entendu, et ce que souhaitait comprendre son ennemi, il y avait une sincère différence !

 -  Chien, je vais te faire mourir à petit feu.
 -  Moi je compte être rapide, alors abrèges, tu veux ?
 -  Rien ne sera abréger, vermine !

Il lui sautes dessus avec toute sa détente, et par chance pour le vampire, il ne lui fallut que pivoter sur sa jambe la moins en mauvais état pour se sortir de l'attaque de la bête, lui rappelant que si elle était en effet puissante, comme la première, elle n'utilisait pas plus de philosophie militaire ou de tactique qu'autre chose, laissant la force brute décider du déroulement de l'affrontement. Malheureusement pour lui, Darthestar était un être entraîné, qui avait connu plus d'un affrontement et qui du coup lisait parfaitement dans le jeu de son ennemi, encore plus alors qu'il avait déjà affronté un autre membre de sa race usant clairement du même type de coups, ce qui rendait le tout particulièrement clair pour l'homme, même si sa blessure l'handicapant encore un peu plus que d'habitude. Sur le coté de la bête qui se rattrapait lourdement au sol pour renouveler ses assauts, il ne lui en laissa pas le temps, abattant ses deux gants avec force sur le dos de l'être en partie félin, faisant rentrer les lames profondément dans sa chair d'abord, puis arrachant une bonne partie du dos de son ennemi en ôtant ses armes avec violence, rependant les morceaux de muscles et de cuirs touffus sanguinolents un peu partout à ses pieds. La bête rugit de douleur, se bloque une seconde à cause du déferlement de souffrance qu'elle devait ressentir, et il n'en faut pas plus au vampire pour sauter sur l'occasion pratiquant un pas rapide pour s'avancer vers la tête de l'être guerrier, dos à lui, puis en se retournant, plaçant un revers mortel directement dans le museau de son ennemi, s'écroulant dés lors, défiguré et mourant.

 -  Pfouu ... allez suite.

- - -

La bête prenait Laëy comme si elle était une simple petite poupée de chiffon, autrement dit avec autant de délicatesse et de douceur que l'on pouvait trouver chez un troll en train de manger une caravane humaine fraîchement réduite à néant par ses soins. Son sexe, qui avait eut le don de se faire encore un peu plus grand et large que la première fois qu'il s'était invité en elle, écartelait avec horreur les chairs intimes de la pauvre magicienne, et cela ne l'empêchait pas pour autant de la pénétrer avec rage et force, comme si l'étroitesse de Laëy ne changeait rien à sa capacité brutale à pouvoir la prendre comme la plus perverse des petites chiennes. Ses griffes s'enfonçant légèrement dans le tissu couvrant les épaules de la jeune femme, venant rencontrer sa peau fine et parfaite, elle devait clairement se sentir particulièrement inconfortable autant par le fait qu'elle était en train de se faire prendre violemment que par la douleur qui envahissait son corps de manière diffuse depuis les zones où les griffes acérées du monstre s'étaient en partie plantées. Et bien sur il n'en fallait pas beaucoup plus pour que le félidé, croisé avec ce qui devait surement être le corps d'un de ces géants, s'en délecte avec perversité, ravi d'avoir l'occasion de maltraiter une pauvre femelle incapable de comprendre qu'en tant que telle, il était parfaitement normale qu'elle connaisse ce genre d'affliction, ce genre de peine, et ce pour son plaisir à lui ! C'est ainsi, les femelles sont faites pour se faire saillir, pour se faire remplir, docilement ou non, et même si elle ne le veule pas, rien ne leur est demandé, c'est biologique, elles sont inférieures !

 -  Hé hé tu sais quoi ? Vas-y appelles ton compagnon, hurle pour qu'il vienne, pour qu'il voit quelle bonne petite salope tu es ! Je suis sur qu'il sera ravi de te voir, jambes écartées, en train de te faire sauter comme une bonne femelle.
 -  Honnêtement ... Non.
 -  Que !?

Si l'être voulu se retourner pour pouvoir voir celui qui venait de lui répondre, dans son dos, il n'en eut les capacités dans sa position, ancré aussi profondément dans Laëy, ni le temps d'ailleurs, car le vampire ne souhaitait pas une seconde laisser son corps affaiblis à portée d'une attaque qui le mettrait surement dans une bien mauvaise posture si elle venait à toucher. Se servant des gants encore une fois, il les écrasa avec une bonne partie de ses forces sur les épaules de la bête, une odeur de fer se répandant dés lors dans les airs tandis que plusieurs craquements sinistres laissèrent entendre qu'une bonne partie des os du monstre félidé étaient désormais en compote. Le hurlement du "mâle reproducteur" s'étendit surement sur une distance surprenante, et au contact semblait assourdissant, mais pour le vampire ce n'était pas suffisant, l'être devait payer pour ce qu'il avait fait à son alliée dans ce voyage pendant qu'il était retenu par les deux autres de leurs adversaires, et ôtant ses armes une première fois des chairs de son adversaire, il s’affaissa près du sol pour reproduire la même lacération au niveau des cuisses de la bête, lui arrachant une nouvelle fois les muscles et l'obligeant à s'écrouler en arrière, ne pouvant plus tenir debout. Bon le vampire n'avait par contre pas prévu que dans son mouvement de faiblesse, le monstre allait entraîné le corps de la jeune femme à cause des propriétés de son sexe, montrant bien que si il ne le voulait pas, ils ne pourront pas le faire sortir de la pauvre magicienne, qui avait désormais la joue sur l'écorce et le reste du corps dans le vide, hormis ses fesses bien assise sur les hanches du monstre écumant de rage et de douleur.

 -  Je ... Je vais te tuer !
 -  Non.

Et de manière plutôt directe, il écrasa la tête de son adversaire entre les deux faces tranchantes des gantelets, réduisant la boîte crânienne de son adversaire en une marmelade rouge des plus écœurantes, alors que la bête s'écroule sur le dos, raide morte. Pourtant cette saloperie avait eut le temps, par il ne savait quelle malédiction, de jouir soudainement et sans la moindre retenue dans le sexe de Laëy, encore assise sur lui et tremblante. Le vampire voyait le liquide épais et blanc couler de la jonction de leur corps, et il s'en voulu du coup de ne pas être arrivé plus tôt, de n'avoir pas put lui éviter de connaitre pareille torture, avant de finalement se décider à la séparer de la bête comme il pouvait, ayant compris que de toute façon, comme pour les bêtes, il allait surement falloir atteindre que son sexe dégonfle pour qu'ils puissent l'ôter. Et si par dégonfler, il entendait vider de son sang cette appendice odieux en sa compagnon, il avait ici l'objet parfait pour, l'homme enlevant le gant à son bras pour pouvoir le manipuler avec plus de précision, et se dirigeait du coup vers Laëy en plaçant doucement sa main sur son dos, pour lui faire relever un peu ses fesses malgré ce qu'elle avait en elle, avant de sectionner grâce à la plus lointaine des lames de son gantelet le sexe disproportionné de l'animal. Ne restait plus qu'à attendre que le morceau de chairs chaudes en son amie se vide le plus rapidement possible, afin de la libérer, et ne pouvant faire rien de plus l'homme se retourna pour ne pas la gêner plus que cela.

 -  Pardon Laëy, je suis arrivé trop tard... Toutes mes excuses.
Journalisée


Ewila
Humain(e)
-

Messages: 46



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Février 24, 2015, 12:02:49 »

-Ce... ce n'est pas grave, dit-elle la voix hésitante.

Laëy se leva, les jambes tremblantes, elle failli tomber avant de se rattraper à Darthestar.

-Désolé, je... je vais me remettre, ça va aller.

Pour l'heure, tout son corps était endolori, elle sentait, au niveau de ses épaules, du sang goutter, ses cuisses lui faisaient mal et, le long de celles-ci, coulait la semence encore chaude de la créature. Savoir que son sexe était toujours en elle la glaçait, la magicienne n'avait plus qu'une hâte, que cela s'en aille enfin. Par pudeur, du moins ce qui lui en restait désormais, elle couvrit son opulente poitrine de son bras ainsi que son jardin dont la serrure avait été brisée par ces bêtes.
Afin d'éviter de repenser aux facheux évènements, elle partit en quête de ses vêtements, n'ayant plus sur elle que ses bas, miraculeusement intacts, et sa veste, déchirée par endroits au niveau des épaules et tachée de sang, mais elle pouvait toujours la porter, ainsi que ses gants. Laëy finit par retrouver son chapeau, un maigre réconfort dans cette situation, et intact qui plus est, elle l'avait perdu lorsqu'il l'avait soulever avant de la fourrer sur le tronc. La jeune femme retrouva également le vêtement lui servant à cacher sa poitrine, mais la chaîne entre ses seins étaient détendus, l'un des maillons ayant été écrasé, probablement par une des pattes des créatures. Elle ressera ainsi sa veste sur elle afin de cacher ce que ce tissu cachait de moins, à savoir une bonne partie de la courbe de ses seins.
C'est alors qu'enfin le sexe de la créa   ture sortit d'elle, la soulageant intensément. Le membre désormais plus mou de la créature restait d'une taille considérable, comme elle le pensait, elle n'avait jamais connu plus gros. Son compagnon allait l'écraser du pied quand la jeune femme, encore à moitié nue, intervint :

-attends, je... ça peut paraître étrange, mais je vais le garder.

Elle passa une main au-dessus du sexe, le parcourant d'un halo de lumière afin de le conserver.

-ça peut se vendre très cher sur certains marchés, certains ont des demandes....

Gênée par cette forme de cupidité elle se détourna. Il lui manquait encore des vêtements. Cependant, elle profita d'être enfin libérée pour se nettoyer à l'aide d'un sort, bien qu'épuisée, elle n'était pas en mesure de rester ainsi, d'autant qu'elle ignorait où pouvait se trouver un cours d'eau, et encore moins si celui-ci serait propre.
Elle finti également par retrouver sa culotte, mais dans un état pitoyable, heureusement, elle finit aussi par tomber sur son manteau et son sac. Dans ce dernier se retrouvait encore quelques culottes, elle espérait que cette fois elle tiendrait plus longtemps, surtout que le seul village des environs était à deux jours de marche.

Comme la nuit finissait par arriver, ils finirent par trouver un endroit où dormir, une caverne abandonnée. Laëy s'y écroula, épuisée, jusqu'à l'aube. Ils reprirent la route dès ces premières lueurs et ne rencontrèrent que quelques petits trolls hagards et qu'ils eurent par surprise dans la matinée. Ils firent ensuite une pause à l'heure du repas, alors qu'ils se trouvaient dans une plaine dévastée.
Journalisée
Darthestar
Administrateur
-
*****
Messages: 3036



Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Darthestar est un être d'un bon mètre 95, et il s'agit surement de l'exemple typique de l'homme torturé par sa nature.

Devenu vampire par le biais d'une bien compliquée histoire, il essayes tant bien que mal de dominer son instincts, mais son combat avec lui même le rend parfois instable et maladroit.

Homme contemplatif, il est avant tout un voyageur et n'use de sa puissance que dans les cas les plus extrêmes, y préférant une certaine forme de sagesse.
« Répondre #7 le: Février 25, 2015, 01:05:20 »

 -  Ce... ce n'est pas grave.

L'homme baissa la tête pour le coup, sans répondre le moindre mot à ce qu'elle venait de dire. Non ce n'était pas rien, c'était loin d'être "rien", quand la personne sur qui il était sensé veillé se retrouvait à se faire violée au beau milieu d'une terre dévastée, et ce sans qu'il n'ai put faire quoi que ce soit, il ne pouvait pas considérer que les choses n'étaient pas grave à ses yeux. Il s'en voulait beaucoup, surtout quand il avait eut l'occasion de poser les yeux sur les zones meurtries du corps de la jeune femme à causes des armes naturelles de la bête, ainsi que ses joues qui étaient encore baignées de larmes de douleur, l'instant douloureux qu'elle venait de connaître ayant en grande partie massacré toute sa douce beauté grâce à toute l'infamie que l'on pouvait faire connaitre à une jeune femme. L'observant se lever, tremblante, il se sent mal à la simple idée de se dire que c'est bien à cause de sa faiblesse que cette magicienne s'était retrouvée dans une telle situation, et si elle ne venait pas de perdre l'équilibre en tentant de se mettre debout, il se serait surement mis à se torturer l'esprit pour de longues heures, mais la voilà qui chute contre lui, dans ses bras, et il la rattrape doucement pour l'empêcher de s'écrouler plus loin. Ses pensées s'envolent un court instant, et il lui offre un léger sourire pour la rassurée, avant de la laisser sortir de son étreinte en accord avec son désir de s'en sortir toute seule.

 -  Désolé, je... je vais me remettre, ça va aller.
 -  Je... ne t'en fais pas, fais attention à toi, c'est tout.

Il la regarda partir à la recherche de ses affaires et l'accompagna peu après, commençant à observer à l'intérieur des buissons, dans l'herbe, à la recherche des éléments chéries de la tenue de la jeune femme, qu'elle semblait désirer ardemment, et ce non sans raisons, étant donnée que son apparence gardait encore beaucoup de celle de la petite chienne tout juste violée après tout. Finalement réunir les affaires dans la nuit fut une chose particulièrement ardue, car la fraîcheur venant, la boue chauffée laissa ses vapeurs monter lentement vers le ciel, créant un brouillard particulièrement gênant pour pouvoir chercher quelque chose dans le noir. En somme, il leur fallut un peu plus d'une heure pour pouvoir enfin parvenir à rendre à Laëy tout ce qu'elle possédait au début de son malheur, même si il connaissaient tout les deux le chemin emprunté par les bêtes-félidés et que la magicienne pensait connaître les endroits où elle avait perdue ses affaires durant le temps où ils l'avaient transportée. Finalement la nuit parfaitement tombée les obligea à chercher rapidement un lieux pour se reposer une fois cela fait, et ils trouvèrent rapidement, bien-heureusement pour une fois, une petite grotte où ils s'installèrent pour la nuit, et où la femme épuisée s'écroula aussitôt, s'endormant, tandis que le vampire vit dans son sac le sexe ignoble qu'elle avait récupérée plus tôt, un soupçon de dégoût lui remontant depuis les profondeurs de ses entrailles, adressé bien sur au monstre dont venait ce bout de chair.

Le lendemain matin ils repartirent dés que la jeune fille se réveilla, le vampire ayant profité de la nuit pour régénérer son corps et faire la garde dans son milieu naturel, celui de la dame nocturne. Ils échangèrent peu, chacun mangeant pour pouvoir tenir leur avancée durant la première moitié de la journée, puis ils s'engagèrent dans l'herber et la boue pour encore de longues heures de marches qui se firent dans le fond sans rencontrer le moins de soucis, malgré l'extrême nervosité du vampire qui ne souhaitait pas permettre que Laëy se retrouve de nouveau dans une de ces situations misérables. De plus, ils étaient désormais mis en garde, dans ces terres rien ne valait assez pour lui faire confiance, les chasseurs attaquaient dés qu'ils le pouvaient, et les proies avaient tout intérêt à fuir le plus rapidement possible si elle ne voulait pas finir en repas, ou pire. Il revenait du coup au vampire d'être vigilant pour deux, malgré l'atténuation de ses capacités, et c'est sans la moindre pitié qu'il comptait réagir à tout adversaire sur son chemin, quittes à ce qu'il effraie un peu sa pauvre alliée démunie de ses pouvoirs, du peu qu'il avait compris de ses explications sur sa capture, ce matin. Ainsi, lors d'une rencontre un peu malheureuse face à quelques jeunes trolls hagards, il n'hésita pas un instant en remarquant leur animosité, et les tua sans autre forme de procès, avec l'aide d'ailleurs de Laëy qui semblait ne pas vouloir réitérer son expérience de la nuit dernière.

Ils s'arrêtèrent à midi, prirent une pause bien méritée pour manger et pour que la magicienne se mette à noter ses quelques observations du lieu sur son carnet, puis se remirent de nouveau en marche pour continuer leur longue épopée en direction du plus éloignés des avants-postes des lieux, le vampire restant bien malheureusement en retrait durant une grande partie du voyage, focalisé sur la défense absolument nécessaire à sa survie et celle de la magicienne. Toutefois, en avançant ainsi, deux bonnes heures après que le soleil ait atteint son zénith, ils finissent par observer au loin ce qui était comparable à une caravane, dirigée par trois guerriers, et protégée par deux autre sur les flancs, en train de se diriger le plus simplement du monde vers eux, comme si il n'y avait aucun risque sur cette route pour eux. Très honnêtement il suffit de cela pour éveiller les doutes du vampire, et particulièrement sur les nerfs, il les observe venir lentement vers sa protégée et lui, alors que chacun de ses muscles se tendent, l'homme étant déjà prêt à créé un véritable carnage au moindre mouvement suspect de la part de ces étranges voyageurs. Sauf qu'à sa plus grande surprise, ceux-ci s'arrêtent un peu avant de les croiser et l'un d'eux leur fait signe avant de s'approcher tranquillement. Darthestar n'attends pas vraiment de savoir ce que veux faire Laëy pour lui même se placer en avant, accueillant l'autre homme avec toute l'amabilité que lui permets sa nervosité, ce qui tiens du miracle.

 -  Bonjour... Que voulez vous ?
 -  Salut à vous ! Ecoutez, je viens pas vous déranger longtemps : Nous sommes une équipe de mercenaires et offrons nos capacités au plus offrant. Cela vous intéresserait en ces terres noires ?
 - Nous n'avons pas d'argent, dommage pour nous...
 -  Allons parfois vos vies valent plus que quelques bourses.
 -  Nous n'avons rien j'ai dis, rien du tout.


Non en effet ils n'avaient pas grand chose, mais en dehors de cela il était clair qu'il ne voulait pas non plus les engager à son service pour une bien simple raison, il n'avait tout simplement aucune confiances en ces hommes, se demandant déjà ce que des mercenaires feraient avec une caravane, ralentissante et  trop encombrante, et ensuite pourquoi ceux-ci se seraient adressés à eux d'une telle manière. Refusant ainsi niet ce qu'ils venaient de proposer, la magicienne l'accompagnant devait avoir remarquer que l'homme avait grandement changé de comportement quand même depuis le coup de l'attaque surprise d'hier soir, il se montrait extrêmement prudent, peut-être même trop dans le fond, mais il n'arrivait pas à accepter l'idée que son inconscience mette de nouveau celle qui l'accompagnait en danger. Alors oui peut-être rejetait-il une aide plus que bienvenue, mais il ne pouvait pas non plus se permettre de considérer avec raisons ce qu'ils avaient dit, encore plus sur de telles terres, et ainsi il préférait laisser loin de Laëy et de sa personne tout potentielle attaque en traître qui n'aurait que la capacités de les mettre encore plus au fond physiquement et moralement. Droit, fier, il regarde quand même derrière lui doucement, cherchant à voir quelles étaient les réactions de la femme par rapport à son initiative, espérant juste qu'il n'aurait pas à la convaincre du bien fondé de ses réponses. Toutefois c'est l'homme en face qui répondit alors :

 -  Messieurs-dames, voyons, vous comprenez bien que ces lieux sont dangereux ? Nous sommes des experts des landes dévastées, nous en avons parcourus tout les hectares, vous ne devriez pas passer à coté d'une telle opportunité !
Journalisée



Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox