banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: Au bûcher !...Ca chauffe...[PV]  (Lu 2345 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« le: Février 11, 2015, 03:33:53 »

« HERETIQUE AU BÛCHER ! »

Jamais de sa vie, la Louve aurait pensé entendre cette phrase criée pour sa personne. Voilà déjà quelques minutes qu’elle courait, poursuivi par une troupe de l’Ordre Immaculé. Eux aussi, elle ne pensait pas les revoir, elle n’en avait pas entendu parler depuis des mois et voilà qu’ils refaisaient surfaces !  Surtout qu’ils n’étaient pas disposés à parler. Se pensant seule et voulant un peu s’entraîner, Shad avait revêtu sa forme de lycane. Apparaissant tel un monstre des enfers aux yeux d’un groupe de l’Ordre Immaculée, elle fut bien vite prise en chasse. Oh certes, elle aurait pu les attendre, se battre, les dépiauter et s’en aller ne laissant derrière elle que du sang et des carcasses, mais, elle n’en avait pas envie.  Lors de sa fuite, la Lycane avait repris sa forme de Terranide, mieux valait le faire si elle se mettait à croiser un inconnu sur la route.

Derrière elle, les sons caractéristiques des plaques d’armures qui s’entrechoquaient lui permettaient de visualiser la distance qui la séparé de ces quelques hommes ne voulant pour l’heure que sa mort. Pour une fois que ce n’était pas une question d’être capturée et mis au marché des esclaves.  Ainsi, la Louve zigzaguait au travers des sentiers tortueux, changer rapidement de direction, riant presque car mine de rien, cette course poursuite avait un petit aspect ludique.  Oui, elle se jouait de ses poursuivants et elle pouvait entendre leurs menaces dont l’écho résonnait à quelques lieux à la ronde. Niveau discrétion,  il y’avait des points à revoir. Continuant de courir, bondissant pour éviter certains obstacles, la troupe toujours derrière elle, la Louve pris un virage serré avant de s’arrêter subitement.

« Merde. Impasse. »

Et quelle impasse ! Devant elle se dressait une falaise de plusieurs mètres de haut. Diverses solutions se présentaient à la Terranide. Soit, changée de forme et voler, soit tout simplement faire un peu d’escalade. Mais, elle n’eut ni le temps de choisir l’une ou l’autre que déjà, ses poursuivants arrivaient, l’encerclant rapidement. Elle qui voulait éviter de se battre, elle pouvait à présent mettre une croix sur cette pensée. Se mettant sur ses gardes, l’Okami se mis à sentir quelques légers picotements au niveau de ses paumes. Un signe avant-coureur du fait qu’elle était prête à utiliser sa magie. La tension resta palpable pendant quelques secondes et la Louve observait chaque mouvement de ses adversaires. Un seul faux pas et se serait la fin. Pour elle comme pour eux.  

« A MORT ! »

L’assaut fut lancé. Épée, lance et haches se mirent à tournoyer, frapper d’estoc, tentant de frapper la Louve.  Elle, qui était au cœur de la mêlée, se concentrer pour éviter de se faire toucher et une pensée de remerciement alla vers Jinx qui l’avait aidé à parfaire son esquive.  Attrapant rapidement ses dagues au  niveau de la ceinture, la Louve plongea sous une épée, évitant de justesse son fil aiguisée avant de planter sa lame dans la pomme d’Adam d’un assaillant qui, trop prétentieux, n’avait pas mis son heaume pour protéger son visage. A la différence des armures de plaques que portaient les membres de l’Ordre Immaculée, la Lycane était vêtue d’une armure de cuir noir aux broderies cramoisie. Une armure pouvant se rapprocher d’un habit d’assassin et qui lui permettait de se dissimuler dans la foule lorsqu’elle allait en ville.  Mais pour l’heure, cette dernière lui assurait surtout une petite protection contre les coups dont elle était la cible.

Un sifflement aiguë fut perçu bien trop tard par ses oreilles affutées. Et c’est dans un cri de douleur, ponctué par une insulte que Shad reçu une flèche en pleine épaule. Attrapant  cette dernière, elle la brisa d’un coup sec, évitant un coup d’épée mais s’en prenant un autre via un angle mort. Titubant légèrement sur le coup, la Louve décida de mettre fin à cette comédie, s’apprêtant à utiliser sa magie, avant de sentir qu’elle était bloquée. Un rapide coup d’œil à ses plaies lui fit voir comme des scintillements d’obsidiennes. Pas de magie. Pas de flamme, pas de transformation. Juste ses armes pour la protéger.  Prise en sandwich, du sang gouttant de ses blessures et créant des petites flaque sur le sol,  la Louve n’avait d’autres choix que de se défendre et de riposter du mieux qu’elle pouvait, devant trouver des ouvertures pour frapper ses ennemis sans être mise à mal.  Le vent de la contrée portait donc avec lui l’écho des armes s’entrechoquant. Maudite soit la pierre d’obsidienne dont les armes de ces hommes semblaient être forgées ! Mais tant qu'elle ne se faisait plus toucher, elle pouvait espérer un retour prochain de ses capacités. Une chance également qu'elle savait se défendre à l'aide de ses armes et qu'elle ne se retrouvait pas dans une nouvelle "impasse". Bien qu'il fallait l'avouer, à ce rythme et à un contre une douzaine, elle ne savait pas combien de temps elle pourrait tenir. Surtout qu'il restait l'archer planqué quelques pars et qui attendait sans doute le bon moment pour tirer une flèche.
« Dernière édition: Février 11, 2015, 03:50:20 par Shad Hoshisora » Journalisée

Armand Saint-André
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Février 25, 2015, 10:30:08 »

Vous savez, il y avait des choses, comme ça, qui étaient toujours un peu plus difficiles à tolérer que d'autres… en effet, il était plus ou moins remonté contre l'ordre… ils croyaient touy régir, tout vaincre, mais il n'y avait rien de moins faux… leur vision du monde, manichéenne au possible, le mettait en permanence en danger… aussi, parfois, se permettait-il un petit massacre histoire de clairsemer leurs rangs… ou juste de temps en temps leur montrait-il son vrai visage en les privant d'une exécution… par exemple, là on voyait, ou du moins, on entendait une promesse de bucher… comme c'était mignon… il eut un grand sourire avant de finalement talonner son imposant cheval aux couleurs flamboyantes !

 Bientôt il vit devant lui un nuage de poussière. Des soldats de l'ordre immaculé. Il ne put s'empêcher d’éclater de rire, un rien belliqueux alors qu'il s'approchait de la bagarre avec un grand sourire jusqu'aux oreilles, lâchant les rênes pour se saisir de ses deux pistolets à un coup et s'apprêter à tirer. Il allait se détendre parmi eux ! Il regarda la situation en approchant avant de tirer. Il fallait être prudent et bien choisir ses cibles...

Il regarda la jeune femme et eut un grand rire amusé avant de finalement regarder la foule… ça semblait être assez compromis pour elle, elle était cernée, avait déjà pris une flèche dans l'épaule, même si elle était cassée sa vue perçante la faisait apparaître comme si elle brillait dans la nuit. Pareil pour son armure en cuir, lacéré dans un coup d'épée. Bon et bien elle était mal partie, cette terranide. Il eut un regard et repéra un peu tous les combattants… il y avait deux archers et un arbalétrier… ele reste, c'étaient des lances, des haches, et des épées… bon, rien de bien difficile… il déscednit de cheval et lui mit une claque sur la croupe pour qu'il s'en aille, pour ne pas le gêner. Mais il reviendrait… il ne serait pas gêné ainsi…

Et alors qu'il s'approchait il vit un coup que la terranide ne pouvait pas voir :  quelqu'un semblait pête à la poignarder entre les omoplates. Il visa mécniquement et tira, comme de rien. La détonation fut un claquement court et bref avant de finalement voir l'homme s'effondrer:  la balle était passée par le trou de la visière… Il rangea son arme dans sa ceinture et se saisit de son  épée :  une fine rapière faite pour les duels, mais redoutable quand elle était bien maniée…

Il s'approcha et commença à frapper, aucun coup inutile, à aucun moment, ni avec son corps, ni avec son arme…. Il était efficace et chaque mouvement était optimal… il commença par les armes à distance avant de s'attaquer au reste et on entendait une sorte de mots transmis :  « À revers on nous prend à revers !  Divisez vous !  Vite ! » et on les voyait tenter de se montrer plus efficace, mais il riait bien !

Il continuait à frapper d'estoc et de taille, déchargeant sa dernière arme pour dégainer sa deuxième rapière… et là, ce fut. Déjà, la panique en gagnaient certains un véritable carnage qui commença… l'effet de surprise les avait complètement déboussolés… fnalement il rejoignit la jeune femme au milieu du groupe, dos au mur. Ils étaient encore une dizaine et certains avaient repris les armes à distance deux dtombés…

« Désolé, mais je crains qu'il n'y ait pas le choix... »

Et sans rien lui deamnder, il la saisit par la taille avant de la faire glisser derrière lui,  contre la falaise et de hurler, mais ce fut différent d'un hurlement, ce qui sortit de sa bouche fut davaantage le cri d'une bête, et des trombes se mirent à ses deveser de sa bouche, noyant les soldats dans une marée de flammes et une odeur de chair trop cuite. Il trouvait cette odeur tentante… la chaleur était intense mais pour lui, c'était juste la bonne chaleur pour une bonne sieste.. ; déjà, il ramollissait… il lui lanç alors :

« Venez… ils vont revenir... »

Il  sauta par dessus les flammes, la tenant à nouveau. Une blessée, elle avait besoin d'aide. Puis il la lâcha et lui tendit ses armes avant de rajouter.

« Bon, je risque de faire peur, mais accrochez vous à mon cou et il ne vous arrivera rien du tout ! »

Il changea… devenant un dragon de taille presque humaine avant de prendre son envol.. mais la chaleur qu'il avait ressenti l'avait beaucoup fatigué… ou plutôt, non il était plongé dans cette léthargie draconique qui assomait les dragons dans leur antre en un peu plus douce, lui permettant de voler une bonne heure avant de devoir s'arrêter, plus loin, au nord, la nuit fraiche pourrait lui redonner un peu ses esprits… d'ici là il eprit forme humaine et regarda la terranide.

« On a eu chaud… montre moi ton épaule… il faut régler ça ! »
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Février 25, 2015, 03:34:46 »

Ha si seulement elle pouvait utiliser sa magie ! Elle n’en aurait fait qu’une bouchée de ces membres de l’Ordre Immaculé ! Mais voilà, la flèche qui l’avait atteinte avait été faite en pierre d’obsidienne et de ce fait, sa magie avait été annulée, mise en suspension pour quelques temps. Pourtant, la Louve continuait à se battre, cherchant des failles chez ses adversaires, évitant les coups aussi bien qu’elle le pouvait. Mais sa blessure à l’épaule ne lui permettait pas une mobilité aussi rapide qu’ordinaire et elle dû se rependre à deux fois pour parvenir à planter une dague dans la visière d’un de ses adversaires, la pointe de son arme touchant l’œil, s’y enfonçant sur quelques centimètres. Au même instant, un soldat s’était placé derrière elle, dans son angle mort, s’apprêtant à la frapper. Le coup de détonation la fit faire subitement volte-face et qu’elle ne fut pas sa surprise de voir une personne lui venir en aide. Pire encore  de voir cette dite personne utilisée une arme à feu ! Voilà qui était bien singulier en ce monde et qui à ne point en douter offrait un sérieux avantage.

L’attaque surprise déboussola bon nombres des soldats de l’Ordre qui ne savaient plus où donnaient de la tête. Quand une opportunité s’offrait à elle, lui tendait les bras, elle la saisissait pour porter un coup fatal à l’imprudent qui avait baissé sa garde. Le fait qu’elle ne puisse utilisé toutes ses capacités ne signifiaient en rien qu’elle était aussi vulnérable qu’un louveteau. Pourtant, elle ne pouvait nier que sa blessure à l’épaule commençait à se faire sincèrement ressentir et qu’elle devrait au plus vite trouver un moyen d’en stopper l’afflux de sang. Sa main gauche fut posée contre la plaie, servant de pression tandis qu’au même instant l’inconnu continuait à répandre la mort dans son sillage. L’Okami se retrouva bientôt face à ce dernier et alors qu’il la soulevait pour la faire passer dans son dos, elle l’aida dans sa manœuvre, glissant sans opposer la moindre résistance.

Le cri lui vrilla les tympans. Bon, au moins, elle était sûre d’une chose : Ce n’était pas un humain lambda.  Elle sentit également la chaleur des flammes mais n’en fut pas incommodé. Du moins, pas plus que cela et le fumet macabre qui lui parvenait lui permettait de comprendre aisément que tous ses assaillants avaient fini rôti et en cendres. Une fin qu’elle aurait été ravie de leur faire connaître mais qui ne fut pas de son ressort cette fois.  Ils sautèrent au-dessus des flammes et elle put ainsi confirmer la par la vue ce que son odorat avait compris. Une bonne chose de faite bien qu’à ne point en douter, d’autres troupes devraient rappliquer sous peu.

« « Bon, je risque de faire peur, mais accrochez-vous à mon cou et il ne vous arrivera rien du tout ! »

Voilà une déclaration qui ne laissa pas de marbre la Lycane ! Mais pouvait-il réellement lui faire peur après toutes les horreurs dont elle avait été déjà être témoin ? Au contraire, elle était même presque impatiente intérieurement de voir ce qui l’attendait.  Et puis, elle n’avait pour l’heure pas d’autre choix que de coopérer, légèrement à contrecœur. Ses armes furent rangées dans leur fourreau respectif et elle s’accrocha comme demandé, tâchant par la même occasion les habits de cet étrange personnage de son sang.   Le questionnement de la Louve quant à la raison de la phrase précédemment dites fut gratifié d’une réponse. Un dragon !  Elle aurait dû s’en douter après l’attaque dévastatrice dont il avait été l’auteur.

Pendant le trajet, l’Okami se tenait d’une main, l’autre appuyant contre sa plaie, cherchant également à tâtons à en déloger quelques fragments d’obsidiennes. L’expérience n’était guère réjouissante et même quelque peu impossible à effectuer dans une telle posture. Se résignant, elle s’accrocha donc de ses deux mains, se laissant porter, son regard se portant vers le bas où elle put observer le paysage défiler rapidement sous ses pieds. Le vol dura  jusqu’à la tombée de la nuit où un plateau en hauteur servit de piste d’atterrissage. Une fois le sol atteint, la Louve descendit du dos de la créature et lui montra son épaule blessée comme il lui avait demandé, non sans marmonner :

« Maudite obsidienne. »

Le carreau de la flèche était encore planté dans son épaule, un carreau de couleur noire, de la même couleur que la pierre indiquée et qui déversait toujours sa faculté à contrer tout type de magie. Pour ainsi dire, Shad maudissait cette pierre qui était souvent utilisée par les marchands d’esclaves pour enfermer leur capacité magique. Une pierre bien souvent serti au cœur de leur collier. Elle laissa un soupir de frustration lui échapper, laissant le mi-homme mi-dragon l’auscultait.

« Au passage…merci. »

Après tout, sans lui, qui sait dans quel état elle serait à présent ? Mais tout cela lui rappela une scène qui s’était déroulée il y’a de là plusieurs mois. Une scène où elle avait reçu une aide inattendu et dont cette aide s’était avérée bien pire que l’attaque rencontrée plus tôt. Elle ne pouvait espérer que l’histoire ne se répète pas et si telle était le cas, elle se jura de ne pas réitérer les erreurs passées. Pour l’heure, il examinait sa blessure et elle savait que le carreau de la flèche devrait être retiré. Une fois cela fait, la Louve espérait que toutes ses capacités reviendraient rapidement.
Journalisée

Armand Saint-André
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mars 04, 2015, 12:45:07 »

Le dragon, ou plutôt, demi dragon, se posa à côté d'elle et  regarda rapidement la plaie. C'était pas beau, ou du moins, ça n'avait pas l'air bien engagé… il soupira et opina du chef, oui,  l'obsidienne foutait une belle merde, même les lames des soldats fanatiques de l'ordre avaient de petits éclats d'obsidienne qui se détachaient dans les plaies régulièrement… enfin bon, bref, il fallait s'occuper de la flèche… cette flèche était bien enfoncée ! Il regarda un peu la plaie avant de simplement opiner du chef et il regarda alentour avant de lui donner un petit morceau de bois.

« Tenez, mordez là-dedans ! Je vais extraire la flèche... »

Il  lui dénuda l'épaule et regarda avant de  toucher la flèche pour la première fois. Il allait forcer la flèche à ressortir de l'autre côté, ce serait plus simple sans doute d'agir de la sorte… après tout, il avait vu l'un des archers avec une pointe barbelée, et si il tirait juste dessus, il allait lui atomiser les chairs de l'épaule. Il lui sourit, se voulant rassurant, il opina du chef avant de finalement lui dire, sur un ton doux.

« Il y avait un archer avec des pointes barbelées… si je tire dessus, je risque de vous détruire l'épaule, je vais l pousser pour qu'elle traverse complètement, puis je la retirerai… ça va être très douloureux… alors courage ! »

Il pris la flèche et commença à pousser, le plus vite possible, jusqu'à buter sur quelque chose… merde… l'os… il eut un regard pour la jeune femme-louve et lui lança sur un ton fort aimable quoiqu'un peu ennuyé.. oui, il n'avait pas prévu ça… bon, alors, comment gérer cette couillonnade au juste ? Il regarda la plaie, puis la jeune femme, et finalement, il  sortit un petit couteau, aiguisé comme un rasoir.

« Bon, je vais devoir incisé sur le coté de la plaie pour que je puisse retirer la flèche en faisant le moins de dégâts possibles… la icatrisation sera facile et rapide. Même si la paix sera plus grande… mais si je retire la flèche avec un coup sec la plaie sera plus petite mais ça laissera plus de traces et je ne garantie pas que l'épaule cesse d'être douloureuse… alors je vais y aller au couteau... »

Il eut un petit sourire  avant de finalement la regarder et lui lancer, sur un ton qui se voulait rassurant.

« Mordez dans le bois, je peux rien proposer de mieux. »

Il comença à inciser pour retirer la flèche proprement et en douceur, même si c'était doulooureux…. Il lui fallut plusieurs minutes avant de  pouvoir dégager la flèche sans trop de dégats avavant de la déposer à côté et déchirer la manche de sa chemise pour  en faire un bandage sommaire. Il lui fallait préparer de quoi se remettre sur pied, mais ça prendrait du temps, alors autant bien serrer la plaie.

« Ça va ? Vous tenez le coup ? »
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Mars 06, 2015, 04:48:03 »

Pauvre morceau de bois ! Ce dernier d’abord simplement tenu par la Louve lors de l’inspection de sa plaie par le demi-dragon fut gratifié d’une entaille provoquée par l’une de ses griffes lors d’un soubresaut lorsque la pointe de la flèche commença à être poussée dans la chaire de son épaule.  Shad serrait les dents de douleurs, ses poils s’hérissant face à cette sensation des plus désagréables. Il lui était possible de sentir les barbelés de la pointe empêchait toute retraite aisée de l’arme. L’idée de pousser pour la faire sortir de l’autre côté, bien que douloureuse, était ainsi la meilleure solution. Jusqu’à ce qu’un obstacle corporel bloque toute progression. Au départ, la Louve s’était presque attendu à ce que l’inconnu y fasse fit et donne un coup puissant pour faire traverser la flèche. Pourtant, et par chance, une autre approche fut décidée. Et cette fois, le morceau de bois fut mordu. L’opération bien qu’emplit de bonne intention était douloureuse et la queue de la Terranide frappait le sol  sous la douleur et la gêne ressenti. Plus que la douleur physique, la Louve avait également mal de la douleur liée au fait qu’elle n’avait pas pu se défendre elle-même. Elle qui n’avait pas voulu tuer cette fois-ci, elle venait de s’en mordre les doigts. Voilà une leçon qu’elle n’oubliera pas de sitôt.

Le bois grinçait sous sa mâchoire tandis que la flèche était retirée peu à peu. L’Okami pouvait sentir son propre sang coulait le long de sa plaie, dévaler son épaule et continuait sa progression le long de son bras et de son avant-bras pour enfin finir sur sa main où le filet gouttait jusqu’au sol.  Un mouvement plus brutal de la pointe fit referment spontanément les canines de la Terranide sur le morceau de bois qui sous la force de l’impact se brisa simplement en deux morceau. Les deux parties chutèrent sur le sol tandis que Shad détournait sa tête pour cracher les quelques morceaux de bois qu’elle avait eu en bouche.  Au même instant un bandage était apposé sur sa plaie. Un bandage bien sommaire mais un bandage quand même. Après tout elle n’allait pas s’en plaindre.  Mettant ce dernier dans sa ligne de mire, elle le toucha du bout des doigts, faisant également mouvoir son épaule, doucement, pour savoir jusqu’à où elle pourrait se permettre d’aller. Ce n’était guère glorieux et l’envie d’être rapidement soignée effleurait de plus en plus l’esprit de la Louve.

« On va dire que j’ai connu mieux et  pire…J’espère juste que la guérison sera rapide… »

Bon il lui restait encore sa main gauche et malgré l’handicap présent à son épaule droite, cette dernière n’était pas totalement inutilisable. Même si pour la plupart du temps, le bras de la Terranide sera collé contre son ventre pour éviter d’étirer la plaie.  Prenant appui sur le sol avec sa main valide, elle se releva d’un bond, lâchant un juron en sentant la blessure de l’épaule la tirailler. Merde, que cela pouvait être chiant !  Elle fit ainsi quelques pas, observant plus en détail l’environnement dans lequel elle se trouvait avant de se tourner vers le semi-dragon.

« Je ne pensais pas rencontrée quelqu’un dans ces contrées désolées. Ni même de tomber sur cet Ordre Immaculée. Au moins j’aurais appris qu’il vaut mieux les tuer que de tenter de les distancer. »

Une leçon bien amère à son goût. Voilà ce qui arrivait quand on voulait être bien trop clément sur Terra !  La Louve releva par la suite sa tête, observant un instant le ciel, son regardant allant rapidement d’un point à un autre comme s’il cherchait quelque chose. Sa recherche fut récompensée car un sourire s’affichant sur le minois de Shad semblait confirmer qu’elle avait trouvé ce qu’elle cherchait. Elle reporta par la suite son attention sur son interlocuteur, désignant d’un mouvement de menton les armes qu’il portait.

« Ce n’est pas fréquent de voir des armes à feux ici et c’est un …sacré avantage. »

Ha ça ! Une arme à feu contre une épée, le vainqueur était déjà tout trouvé. Plus encore si ce dernier pouvait user de la magie. Auquel cas, il pouvait se prétendre redoutable face à bon nombre de rencontres fortuites. La Lycane observa de nouveau quelques secondes son bandage, soupirant avant de déclarer :

« Vous m’avez déjà bien aidé et je ne vous en voudrais pas si vous partiez. Après tout, vous avez peut-être d’autres chats à fouetter que de s’occuper d’une simple Terranide non ? »

Simple Terranide. Quel doux mensonge ! Mais pour l’heure c’était ce qu’elle était. Une simple Terranide jusqu’à ce que ses pouvoirs et capacités lui soient restaurées. Jusqu’à ce que son sang soit nettoyé des marques de l’obsdienne. Et il était également évident que malgré l’aide apporté par cet inconnu,  la Louve était méfiante à son égard, voulant de ce fait savoir sa réaction future.
Journalisée

Armand Saint-André
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mars 10, 2015, 07:34:20 »

Elle avait tellement serré le morceau de bois qu'elle l'avait pulvérisé ! Et ben dis donc ! Bon, il reconnaissait que se faire charcuter n'était pas une partie de plaisir ! Il eut u léger sourire un peu navré alors qu'il observait le bandage… bon, c'était plus que sommaire, mais il n'avait rien de mieux… il faudrait des plantes médicinale, mais étant à moitié dragon, il avait le cuir plutôt épis en la ma
 avant de finalement se lever et regarder un peu ce qui se passait autour… bon, ça semblait désert…

« Il n'y a pas de raisons que la guérison soit plus lente que la norme. La plaie est propre, sans bavure, peut être n’y aura-t-il même pas de cicatrice, c’est dire, enfin, ça je ne peux le garantir, hélas, je ne suis pas médecin après tout, je suis plutôt doué pour bien des choses, mais pas pour ça… »

Il eut un léger sourire avant de finalement se diriger vers un petit creux juste à côté et y réuir des brnaches et autres petites choses pour finalement souffler dessus légèrement. Il y eut une jolie flamêche suivit de flammes qui embrasèrent un peu le tout pour qu’il soit possible pour lui de regarder un peu plus précisément la jeune femme. Il regarda la jeune femme, enfin, la jeune hybride plutôt et lui fit signe de se rapprocher.

« Il y a plusieurs possibilités maintenant. Soit on laisse cicatriser ainsi, en espérant que ça ne s’infecte pas, soit on fait cicatriser avec de la chaleur. Je n’aime i l’un ni l’autre, alors je ne vais pas choisir en lieu et place de la patiente… ce serait illogique… et surtout ce ne serait pas correct de ma part. »

Nouveau sourire et il regarda un peu alentour. Tout semblait calme. Il sortit alors les deux armes qu’il posa devant lui pour les recharger lentement, avec précaution, plaçant la charge, la poudre et la cartouche qu’il avait lui-même fabriquée… oui, c’était la meilleure solution, se tenir prêt. C’est alors qu’elle fit référence à ce qu’elle  lui parlait du fait de tomber sur l’ordre et sur la rareté des armes à feu… il opina du chef.

« L’ordre est une belle saleté… ils chassent ce qu’ils pensent être démoniaques… mes écailles me rendent démoniaques… et vous, je ne sais pas… d’une certaine manière, même je m’en fiche un peu, je dois l’avouer… mais que voulez-vous… c’est ainsi… et quant aux armes à feu… je fais bien plus de dégats en soufflant sur eux, mais je m’y suis attaché… je les trouve un peu plus classes et élégantes que ces grossiers arcs… »

Finalement il conclue en sortant d’une besace un peu de viande séchée.

« Oui, j’ai bine assez aidé… mai me transformer me fatigue beaucoup, aussi je vais profiter de ce feu pour reprendre un peu de forces… puis en mangeant les cendres je reprendrais tout ce que j’ai perdu en aidant… donc nul soucis, je vous laisserai errer à votre guise dès que j’aurai récupéré… mes ailes ne sont pas faites pour porter deux personnes… une c’est déjà parfois difficile… Alors deux… enfin bref… si vopus voulez tant que cela que je m’en aille, je m’en irai rapidement. »
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Mars 10, 2015, 08:36:47 »

Laisser  cicatriser et risquer une infection ou bien  accélérer le processus à l’aide d’une flamme et éviter tout risque futur ? Le choix n’était pas compliqué à faire, même si ce n’était bien sûr, pas l’option la plus simple. Cautériser une plaie faisait un mal fou au vue de la chaleur extrême qui serait appliquée à même la plaie. A cette pensée, la Louve s’était demandé si l’Obsidienne lui retirait également sa capacité à se rire de la chaleur, de tout type de chaleur. Et pour savoir cela, elle n’avait pas d’autres moyens que de faire un essai avec le foyer qui venait d’être crée.  Et tout en donnant son approbation pour la deuxième solution proposée, elle approcha une main des flammes, laissant l’une d’entre elle la lécher avant de retirer sa main légèrement rouge et chaude.

« Merde. »

C’était le cas.  L’Okami se retenait pour ne pas partir dans de nombreuses insultes pouvant heurter la sensibilité de certains mais sa queue, symbole de son humeur, ne se gêna nullement pour le faire savoir.  L’appendice caudale s’était relevée et avait ainsi frappé puissamment le sol, faisant s’élever quelques gravats et quelques pans de poussières.  L’irritation pouvait facilement se lire sur le faciès de la Terranide. Après tout qui ne serait pas énervé en apprenant qu’il avait perdu toutes ses facultés sur un temps indéterminé ? Son regard s’abaissa sur son médaillon arachnéen qu’elle effleura du pouce d’un air absent alors qu’au même instant son interlocuteur sortait de la viande séchée et répondait à sa dernière remarque. Celle de l’aide qui lui avait apporté et il lui proposa même de partir rapidement.  Rongeant son frein, la Terranide dédaigna la dernière remarque :

« Désolé, j’aurais peut-être dû m’y prendre autrement, je ne voulais pas déranger. Vous pouvez partir ou rester, ce n’est pas moi qui vais vous imposer votre choix. »

Et dans les deux cas, elle accepterait sa décision. Après tout avait-elle un compte à lui rendre ? En toute logique oui, mais rien ne disait qu’elle devait rendre la monnaie de sa pièce dans l’immédiat. Elle s’installa plus confortablement, du moins autant que cela était possible, devant le feu, laissant ses mires azurées plongées dans la danse lancinantes des flammes d’où crépitaient quelques braises et dont le panache de fumée pourrait également servir à trahir leur position, ce qui serait en soit, la dernière chose que la Louve voulait. Une petite bataille ne la gênait pas, surtout que son compagnon de fortune aurait tôt fait de réduire la menace en cendre, mais un peu de calme n’était pas un fait sur lequel elle allait cracher également.

« Donc…Vous êtes un semi-dragon c’est cela ?  Enfin je pense bien que vous avez un nom. Comment dois-je vous appelez ? Je n’ai guère envie de ne pas savoir à qui je m’adresse comme je peux vous dire que pouvez m’appellez Shad. Ou pas selon votre choix. »

Prenant un morceau de bois, elle retourna quelques braises au fond, aidant  ainsi le feu à prendre un peu plus d’ampleur. Les flammes commencèrent à dévorer le petit rondin qui alla rejoindre ses congénères au cœur de la fournaise ardente.  Puis, d’un petit mouvement du menton, la Louve désigna son épaule, retirant le bandage laissant la plaie à l’air libre.

« Autant le faire de suite non ? »

Autant se débarrasser de ce fardeau, crier un bon coup et ne plus y penser par la suite.
Journalisée

Armand Saint-André
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Mars 28, 2015, 12:09:47 »

Enfin, elle se reprit et se montra plus correcte, c'était déjà ça de pris !  Il s’était décarcassé pour qu'elle s'en sorte et il avait manqué de s'écrouler tant il avait donné et elle le remerciait en l'envoyant péter… c'était stupide comme idée, enfin bon, elle revenait sur ce qu'elle avait dit !  Donc bon, cela devrait passer… il regarda alentour et s'en fut néanmoins, mais pas pour longtemps. Il sentait des battements de cœur. Deux autres. De petites battements rapides ; Des animaux. C'était certain !  Il allait donc les chasser. Et ce ne fut pas long. Dix minutes, tout au plus avant qu'il ne lui tende les deux cadavres de  de lapin.

« Tiens, occupe-t-en, il faut les dépecer et les vider, s'il te plait. J'ai chassé, tu cuisines… c'est honnête, non ? »

Il lui laissa les lapins, si elle avait faim, elle les préparerait, puis le semi-dragon sourit et prit enfin le temps de répondre à ses questions, enfin, sa question pour être précis. Il n'y en avait qu'une vraie, le reste était sans réelle importance… il regarda la jeune femme et lui fit un grand sourire alors qu'il répondait, sur un ton doux mais ferme et sur. Un ton qui n'était pas sans rappeler ce qu'il pouvait faire, le pire comme le meilleur. Un bon combo, vous ne trouvez pas ?

« Non, je ne suis pas exactement un demi dragon, personne ne sait quel pourcentage de sang de dragon parcourt mes veines, mais aux vues de mes capacités, sans doute plus de la moitié… du coup-même si c'est plus sémantique qu'autre chose-  je préfère parler de semi-dragon que de demi-dragon. Cela me semble plus juste en fait. Enfin, pour ce que ça vaut…. »

Il sourit et s'étira alors qu'il chassait les dernières écailles qui étaient restées de sa joue. Puis il lui en lança une. Souvenir si elle le voulait.

« Et je m'appelle Armand. Armand Saint -André. Ravi de te rencontrer, Shad. Et ainsi, les présentations sont plus formelles… maintenant, je vais t'offrir quelque chose de plus réistant que du bois pour que tu mordes, mais attention, tu pourrais t'y abîmer les dents…. »*

Il prit le métal chauffé à blanc dans le feu et l'approcha de la plaie alors que son autre bras se couvrait d'écailles et qu'il le mettaiot devant sa bouche qu'elle puisse mordre. Puis il appliqua le métal brulant sur la plaie.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Mars 28, 2015, 11:07:42 »

La Louve posa son regard sur les lapins jetés à ses pieds. Oui c’était correcte, il avait chassé, elle pouvait bien s’occuper de les mettre à cuire. Ce qu’elle s’empressa de faire rapidement. En premier lieu, elle usa d’une de ses dagues pour créer une entaille au niveau de le peau des rongeurs et ainsi saisir leur fourrure. Bien que cette dernière pouvait être tannée et usée pour quelques fabrications manufacturée elle n’était guère mangeable et il fallait bien la retirer. Ainsi, la Louve retirait les poils des carcasses tout en écoutant les explications de son interlocuteur. Au même instant où il lui parlait de sa nature, elle ouvrait un lapin en deux, plongeant sa main à l’intérieur de sa carcasse pour y déloger les viscères qui n’était, la majeure partie du temps, pas manger.

« Semi, ou demi dragon. Dans tous les cas, vous avez un sacré potentiel. Un potentiel qui effraie l’Ordre Immaculé s’il vous a pris en chasse. »

 Elle releva sa main, attrapant l’écaille qui lui lançait, la plaçant un  instant devant ses ailes pour l’observer. Le miroitement des couleurs étaient un spectacle ravissant à ses yeux. Souriant et en gage de gratitude, elle le remercia de ce petit souvenir avant de glisser l’écaille dans une de ses poches, attrapant par la suite le second lapin qu’elle vida à son tour.  Sur le feu, elle ne manqua pas de noter la présence d’une lame que le semi-dragon faisait chauffer à blanc. Elle déglutit silencieusement, voilà plusieurs lustres qu’elle n’avait pas senti de la douleur face à de la chaleur, ces prochaines minutes risquaient forts d’êtres…douloureuses.  Et le moment tant redouté semblait approcher car voilà qu’Armant retirait la lame du feu. Une lame qui rien qu’au regard semblait brûlante. Extrêmement brûlante.

« Un instant je vous prie. »

La chaleur de la lame n’allait pas partir en vingt secondes ! La Louve s’empressa de préparer les deux lapins de sortes à les faire tenir au-dessus des flammes. Ils étaient prêts et il ne restait plus qu’à les faire cuire. Et autant utiliser le temps des soins pour commencer la cuisson. S’assurant rapidement que tout était bien en place,   Il était maintenant temps de soigner cette plaie et d’insulter intérieurement l’Ordre Immaculée.  L’Okami se sentait en cet instant faible, plus faible qu’elle n’était censée l’être. Son regard se posa sur le bras d’écailles qu’elle se refusa à mordre au début. Car oui, la lame venait d’être appliquée contre sa plaie. Les poils de sa queue s’hérissèrent à la première seconde, ses mains se crispèrent, ses griffes s’enfoncèrent dans ses paumes faisant perler le sang. Et à peine une seconde venait de se passer. Mais ce fut quand la lame bougea très légèrement que la  Terranide oublia toute retenue et mordit dans le bras écailleux d’Armand.

Elle ne pouvait briser son armure d’écaille mais bon sang qu’est ce que cela faisait du bien ! C’était comme si tout sa rage, toute sa souffrance était évacuée par cette simple morsure. Fronçant les sourcils, la Lycane sentait parfaitement la lame bougeait sur sa plaie et la chaleur, douloureuse, qui s’y propageait cautériser sa plaie. Oh, elel n’avait qu’une idée en tête pour l’heure, se venger. Une fois que ses habilités seraient retrouvés, elel comptait bien rendre à ces hommes la monnaie de leur pièce.  D’un coup, elle mordit plus fortement alors que la lame touchait le point le plus sensible de sa blessure. Une larme de douleur perla même au coin de son œil et glissa le long de sa joue finissant sa course sur le sol. Oh oui, ils payeront, elle en faisait le serment. Finalement, elle ne sut combien de temps tout cela dura mais elle fut plus que soulagée de sentir la lame s’écarter de son épaule. Au même instant elle délogea sa mâchoire du bras d’Armand, tournant sa tête vers son épaule, espérant que le supplice était fini  remerciant l’homme pour ses soins. Puis la seconde d’après, elle observa le bras quelque peu luisant de salive qu’elle avait déposé  outre son grès.

« Hem. Vous n’auriez pas un tissu que je puisse vous essuyez ? »

Hé elle n’allait tout de même pas le laisser ainsi ! Au même instant un doux fumet arrivait à ses narines. Les lapins cuit à la broche était presque prêt à être consommé et un petit repas après  tout cela ne serait pas de refus.


Journalisée

Armand Saint-André
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Mai 02, 2015, 12:27:45 »

Elle se foutait de la différence ?  De toute manière ce n'était pas importan,t du tout ! Ce n'était jamais qu'une question de taille… un demi dragon, plus proche d'un vrai dragon aurait tendance à être plus colossal que l'autre. Mis inutile de s'attarder sur le sujet. Il était minsucule facde à ses ancêtre, à croire que de tels croisement n'auraient jamais pu avoir lieu si les dragons n'avaient pas prendre apparence humaine…

Il la regarda préparer les lapins pour les faire cuir et il en eut un peu l'eau à la bouche avant que ne vienne le moment de souffrir. Oui, c'étyait inévitable et ça éviterai les infections dans un premier temps, et ensuite cela guérirait sainement, c'était le principe même. Il sourit, navré pour elle alors qu'il était prêt à lui faire se mal. Il n'aimait pas blesser pour le plaisir, mais c'était nécessaire… il regarda la louve et attendit qu'elle prenait place, sa machopire autour de son bras pour le mordre… pour lui, il n'y avait pas de douleur, une gêne, tout au plus… alors qu'elle étrouffait le gémisement en cherchant à le mordre de toutes ses forces. Peine perdue hélas, il n'aurait pas précisé qu'elle pouvait le mordre si sa mâchoire avait pu lui sectionner le bras. Logique…

Il retira la lame quand ce fut bon. La chair était légèrement noircie mais saine. Il était donc clair qu'ainsi la plaie guérirait bien… il opina du che satisfait avant qu'elle ne lui pose une bonne question. Un tissu pour nettoyer son bras. En avait-il besoin ? Peut être… il haussa les épaules et lui signala que non, se contentant d'essuyr son bras sur sa tenue, de toute manière, il n'avait pas trente six possibilités, si ? Il lui fit un sourire avant de  sentir lui-même le fumet… ça allait être bon… Même si grillé sur grillé…

« Tu restes avec moi jusqu'à ce que a blessure soit en meilleur état… si tu te fais tuer je ne veux pas de ta mort sur ma conscience… »

Pas un ordre, non, quia urait été pour donner des ordres ? Il s'agissait d'une très forte recomandation, nuance. Il lui sourit ensuite et regarda la blessure, il fallait qu'elle s'aère bien avant ce qu'il comptait faire… il venait d'avoir une idée pour elle..mais il fallait être lui en parler avant… oui, ce serait une bonne idée… mais encore faudrait-elle qu'elle accepte… il regarda la jeune femme en patie louve qui se tenait avec lui et il prit l'une des broches pour mordre dans la chair à pleines dents sans se soucier des convenances… il avait faim. Il mangea en silence, sortant juste de ses affaire sune outre non pas d'eau ais d'un hydromel très léger à laquelle il but au goulot avant de la faire passer à la jeune femme. Il n'y en avait pas beaucoup, mais qu'elle se fase plaisir.

Il profitait qu'elle se désaltère pour bien chosiir ses mots.

« Je peux peut être davantage te guérir, au point où il y ait déjà du tissucicatriciel… mais c'est risqué, d'abord et ensuite, c'est une méthode qui va te demander une confiance absolue en moi pour dix minutes… ce sera douloureux, mais la survie vaut bien un peu de douleur, non ? Enfin, c'est à toi de voir si tu acceptes que je te fasse un sort draconique de guérison… je ne sais pas si ça va marcher, mais on peut essayer, non ? »
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Mai 03, 2015, 05:39:37 »

Le semi dragon trouva un autre moyen plus rapide pour se débarrasser du léger filet de salive qui coulait de son bras. C’était là un moyen comme un autre et ce n’était pas Shad qui allait lui faire une quelconque morale. Elle alla de ce fait s’installer de nouveau près de feu, observant la cuisson de la viande, gardant le silence le temps qu’Armand parlait, lui dictant qu’il souhaitait qu’elle reste à ses côtés le temps que sa blessure guérisse. A cette annonce, elle ne put réprimer un mouvement de fouet de sa queue contre le sol, une sorte de métaphore d’un coup de poing violent sur la table. Oh, ce n’était pas contre son interlocuteur qu’elle était en colère mais contre le fait qu’avec ce qu’elle avait dans son sang, elle était considérée étant aussi faible qu’un nouveau-né. Une situation qui ne l’enchantait guère à vrai dire.

« Si ça peut vous faire plaisir… »

Son corps tendus se relâcha au même instant qu’elle soupira, s’apprêtant à attraper une broche qui lui fut volé par le semi-dragon. Levant son regard vers lui, la Louve l’observa quelques instant manger de bon cœur avant d’afficher un sourire amusé et de se saisir de la deuxième proche, à l’extrémité non brûlante. Ses canines arrachèrent sans peine des lambeaux de viande à la carcasse, qu’elle avala avec appétit et gourmandise. Haa après une désinfection douloureuse, rien de telle que de sentir un jus de viande couler  le long de sa langue, offrant à ce muscle mobile une palette de saveur.  Elle ne s’attendait pas à voir son soigneur lui tendre une outre d’hydromel. Le remerciant d’un mouvement de tête, elle en but quelques petites gorgées. Ce n’était pas une boisson qu’elle avait l’habitude de boire mais elle ne pouvait nier que c’était bon.  Spéciale mais bon.

C’est ce moment qu’Armand choisit pour exposer à Shad son idée. Une idée qui pourrait l’aider à la soigner plus rapidement mais qui ne se ferait pas sans douleur. Pourquoi fallait-il qu’il y’est de la douleur ?  Mais elle sentait que cette fois, cette souffrance ne serait pas un fait voulu et que si le semi-dragon aurait pu l’éviter, cela aurait été sans doute chose faite. Tout en songeant à ce qui venait de lui dire, elle finissait sa carcasse, rongeant les os, s'assurant de manger chaque lambeau de viande. Mieux valait prendre un peu de force avant la suite des évènement. Finalement, elle répondit à sa précédente tirade.

« J’accepte. J’accepte de souffrir si vous parvenez à me retirer cette obsidienne que j’ai dans mon sang…Quelques soit le moyen employé. »

Sur le coup, l’Okami était prête à souffrir quelques instants si cela pouvait l’aider à se sentir de nouveau elle-même, à se sentir libre et non impuissante. Oh mais, bien qu’elle ne pouvait plus user de sa magie, il lui restait encore ses armes, pouvait-elle autant se considérer comme totalement «  désarmées ? ». Dun certains point, non mais cet état de faiblesse la gênait au plus haut point. Elle nota par la suite que chacun avait fini son repas et demanda le plus sommairement possible, jetant quelques bois dans le feu pour l’attiser et ne pas le laisser dépérir.

« Et..en quoi consiste ce soin plus précisément ? J’aime savoir ce qui m’attends »

Et sur le coup, Shad avait fortement envie de savoir dans quoi elle mettait les pieds et surtout ce qui l’attendait au tournant, mise à part quelques minutes de douleurs. Mais ça, elle ferait avec, ce n’était pas comme si elle n’avait pas déjà souffert le martyr dans sa vie.
« Dernière édition: Mai 03, 2015, 09:15:02 par Shad Hoshisora » Journalisée

Armand Saint-André
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Mai 05, 2015, 10:43:13 »

Le sang mettait des jours à se renouveler… c'état un fait avéré selon lui, et donc, avant que la souillure de l'obsidienne ne disparaisse complètement, il lui faudrait sans doute une bonne semaine, et nul doute qu'elle ne supporterait pas d'attendre autant de temps… il soupira et regarda la jeune femme, la louve, qui cédait, elle resterait avec lui, et il la protègerait jusqu'à ce qu'elle soit  prête à faire face à un danger sans que cela ne lui soit fatal. Pour cela, peut être d'abord se reettere en jambe avec un peu d'escrime., et ensuite attendre que l'obsidienne passe. Il regarda la;louve dans les yeux. Était-elle curieuse de connaître son remèdre miracle ? Peut être, en même temps, qui ne le serait pas ? C'était une opportunité à regarder de près...surtout pour elle… il la regarda avantb de finalement finir sa viande. Elle était sèche, mais bonne , donc cela passait.

« Dangereux que d'accepter avant de savoir ce dont il s'agit, non , Qui vous dit que je ne vais pas vous empoisonner ou vous affaiblir pour vous marquer comme tant de vos semblables le sont ? Non pas que je sois pour l'esclave, je ne suis pas contre non plus vous vous doutez bien, ces histoires d'hommes humains ne m'intéressent pas plus que cela, disons juste que je vous trouve bien naïve en la matière, non ? Accepter et demander ce dont il s'agit après… voilà qui est quelque peu...étrange et malavisé... »

Il sourit. Il allait lui die ce qu'il devait lui dire, il allait lui dire ce qu'il devait lui dire, rien de plus, non pas que les effets soient à cacher, mais certains secrets doient rester où ils sont, ni oplus ni moins… simple comme réflexion, non ? La voyant attiser le feu il eut un regtard embarrassé et préféra jeter de la terre dessus ; Le repas était cuit, inutile de se faire remarquer avec un feu… rien ne disait qu'une autre patrouille ne serait pas à sa poursuite, après tout… c'était plus prudent.. ; et son rgard à Shad exprimait clairement que ce point était non négociable, comme beaucoup d'autres…

« Hum… cette méthode consisterait à échanger nos sangs… nous les dragons sommes – si ce n'est immunisés – beaucoup moins sensibles à ce genre de choses… mais le processus est très douloureux, car notre sang vous paraitrait brûlant et vous auriez l'impression que vos veines sont parcourues de flammes… je ne peux pas dire grand-chose, car ce sont des secrets de ma race, mais je peux sans doute au moins rajouter une chose à ce sujet :  il y a des effets secondaires… notamment le risque d'une ou deux plaques d'écailles se forment, temporairement, j'espère, et pour le reste, je n'en sais rien… ça va dépendre de votre force, de votre résistance, de votre ou de vos dons, de votre race… le seul moyen que cela passe c'est de suer , donc deux possibilités, une fièvre ou un entrainement intensif. Sous ma direction, l'entrainement, bien sur ! »

Il prit une bonne inspiration et reprit.

« J'ai vu comment vous vous battiez, vous êtes souple, efficace, mauis trop lente et pas assez précise. J'estime que j'aurai été en mesure de vous tuer une bonne vingtaine fois au ciorps à corps si jue l'avais désiré, et si nous avions été en combat singulier… juste avec ma rapière… mais pour en revenir au sujet principal, je ne garantie pas d'autres effets secondaires, mais je ne peux les prévoir... »

Il désigna le feu qu'il finissait de couvrir de terre.

« Je ne veux pas qu'une patrouille nous tombe dessus à l'improviste. Les nuits sont froides, et si tu as trop froid, tu pourras te blottir contre moi, je me changerai en dragon pour la nuit. »

Manière de présenter les choses :  il ne tenterait rien si elle le faisait, en somme.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Mai 17, 2015, 05:55:55 »

Il était vrai qu’accepter de l’aide avant de savoir la manière qui sera utilisée était quelque peu stupide et puéril. Mais la Louve n’avait guère le temps de faire des suppositions. Après tout, si le semi-dragon avait voulu la mettre à mal, ne l’aurait-il pas déjà fait ? Pourtant, face à la mention d’un possible empoissonnement, Shad esquissa un sourire, laissant un instant son index glisser contre le médaillon orné d’une araignée qui reposait juste au-dessus de sa poitrine, un médaillon qui avait plusieurs capacités et qui ne pouvait, malgré les apparences être facilement arrachée au cou de la jeune Louve.

« ’ai peut-être perdue pas mal de mes capacités à cause de cette flèche en obsidienne mais il me reste encore quelques atouts. Et oui, c’était stupide d’accepté avant de savoir ce que vous allez me réservez mais…Peu importe, le mal est fait. »

Elle haussa simplement ses épaules, voulant ainsi signifier qu’elle ne souhaitait pas débattre à ce sujet. Ses doigts lâchèrent leur prise dans un même temps et lorsque son interlocuteur se mis à jeter de la terre sur le feu pour l’étouffer, la Louve ne protesta pas, comprenant l’utilité de son action, bien qu’elle ne saisissait pas son importance ici. Ils étaient tout de même sur un plateau surélevé et si des groupes y avaient, elles devraient mettre un certain temps avant d’arriver à les rejoindre. Mais mieux valait, en effet, jouer la carte de la sécurité. L’Okami observa la dernière flamme s’éteindre et la fumée disparaître intégralement dans l’immensité de la nuit. A présent, il était temps d’entendre les explications quant à la méthode qu’allait user Armand.  Ainsi, sans dire un mot, la Louve écouta attentivement, prenant bien conscience de l’ampleur de la chose. Le bout de sa queue caudale, se mis à frapper le sol, dans un rythme lent et calculé, un peu comme si elle taperait des doigts sur la table.

« Hum, en d’autres termes, je vais crier. Mieux vaut alors dans ce cas, trouver un endroit plus à l’écart pour éviter d’attirer l’attention. Quant à savoir jusqu’à quel niveau je supporterai cela…Je ne préfère pas donner de fausses affirmations, mais si je peux y résister plus grâce à un entraînement…Alors je choisis cette option. »

Elle releva cependant son visage, dardant son regard azuré vers celui de l’homme à moitié dragon.

« Vous n’êtes pas totalement humain ne l’oubliez pas. Toutes mes batailles, à un ou plusieurs, je les ais gagnées par le passé. Je ne suis pas une épéiste mais ne me considérez pas comme une novice. Je ne pouvais prévoir qu’une flèche allait me frapper dans mon angle mort. Et ça m’apprendra à ne pas mettre rapidement fin à un combat. C’est une leçon que je ne suis pas  prête d’oublier. Par contre, je ne possède pas d’épée comme vous.  Je joue plutôt sur les dagues, couteaux de lancer et lames rétractables…Mais, je suis ouverte à d’autres maniements. »

En d’autres termes, la Louve acceptait d’avoir un cours appondit sur les armes qu’elle utilisait à présent mais également, si besoin, d’apprendre à en manier d’autres. Elle fit basculer sa tête en arrière, observant le ciel étoilé l’espace de quelques secondes. La nuit allait être froide en effet. Et en expirant, elle put observer une légère vapeur s’échappait d’entre ses lèvres. Très froide même. Ha les Terres Sauvages et son merveilleux climat ! Ses températures élevées le jour et basse la nuit ! Un lieu qui n’offrait guère de chances pour ceux qui ne savaient pas s’acclimater rapidement. Un soupir lui échappa tandis qu’elle s’allongeait sur le dos, émettant un petit grognement lorsque son épaule meurtrie toucha le sol. Elle l’aurait presque oublié tiens ! Mais la douleur qui lui traversa son épaule rappela bien vite qu’elle ne pouvait l’oublier. Pas encore tout du moins.

« Soit. SI j’ai trop froid, je viendrais contre vous.  Merci pour la proposition. »

Si l’Okami n’avait pas été dans une telle situation, elle aurait usée de ses capacités de polymorphe pour prendre une apparence plus animale et ainsi profiter de sa fourrure comme d’une couverture chaude et naturelle. Mais là, la seule chose qui pouvait la tenir au chaud était ses habits et sa queue qu’elle passa entre ses jambes et colla contre son ventre, ses mains s’engouffrant dans les touffes de poils de couleurs noires et blanches.  Leur discussion semblait terminée et la Louve ne savait quoi dire pour l’heure. Voulant ainsi éviter de rabâcher les mêmes choses, elle avait ainsi souhaité une bonne nuit à son futur « mentor et soigneur ». Le lendemain risquait d’être une journée bien remplit. Ainsi, la Louve réussi à trouver le sommeil assez rapidement, quand la nuit n’était qu’à son début. Mais quand cette dernière arriva aux heures les plus froides, l’air glacial la fit sortir de sa torpeur. Son corps par réaction, se mis à trembler, cherchant à lui procurer de la chaleur.  Grognant légèrement, elle se releva, se mettant assise, frottant ses mains contre ses bras avant de voir le dragon couché au sol.  Ce même dragon qui ne semblait avoir froid. Elle l’observa quelques instants, pesant le pour et le contre avant de se dire que mourir de froid dans les Terres Sauvages serait une mort bien stupide surtout quand une aide extérieure pour éviter ceci était proposée ! L’Okami se leva donc et alla se placer contre Armand, sentant immédiatement que lui, n’était nullement gênée par le froid.  Dans une telle posture, Shad se devait de lui faire confiance. Elle garda son regard quelques instants ouvert, sa ligne de mire perdue dans le vide avant de fermer ses yeux et de laisser le sommeil la regagner, réchauffée par le corps du reptile derrière elle.
« Dernière édition: Mai 18, 2015, 12:45:12 par Shad Hoshisora » Journalisée

Armand Saint-André
Créature
-

Messages: 43



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Juin 30, 2015, 11:02:42 »

Ne pas craindre les poisons ? Ben voyons. Il y avait belle lurette  qu'il avait cessé de croire à tous les absolus de ce genre, il n'y avait pas d'immunité complète, c'était trop « facile » !  Il regarda la jeune femme et lui fit un sourire  carnassier, comme toujours, avant de finalement hausser les épaules, qu'elle croit ce qu'elle voulait, lui, il savait à quoi s'en tenir. Et la magie… la magie n'était pas fiable, loin de là même ! Il y avait toujours un contresort ou presque :  jamais d'absolu et jamais de réussite forcée… la magie était instable et dangereuse !

Il regarda la jeune femme et il se contenta de ne rien dire et de changer. En effet, il était là prêt pour la nuit ?. Il allait veiller un peu… il s'étendit de son long avant de former un certes à même le sol, son souffle puissant et sa masse faisant doucement vibrer le sol… ou pouvait même voir les écailles de sa gorge rougeoyer à cause des flammes qui couvaient dans ses tripes.

Il ne dormit pas tout de suite mais il commença à somnoler légèrement quand il sentit contre son flanc la jeune femme se blottir. Il attendit qu’elle soit bien installée et une aile vint  la couvrir, à la fois comme une couverture et comme un paravent. Il eut un ricanement silencieux avant de finalement rester éveillé, ne dormant que d'un œil jusqu'à ce que le soleil se lève.

« Allez, debout, le soleil est levé ! »

Il avait grogné ça d'une voix qui avait sonné comme le fracas du tonnerre sur les rochers, avant de finalement lui présenter son dos, comme pour l'inviter à monter si elle le désirait.

« En pleine forme je peux couvrir soixante lieues en une demie journée… ça devrait le faire pour trente avec toi sur le dos… à moins de mener des chevaux à un train d'enfer nous serons en sécurité avant midi pour te soigner et voir si ton cas, jeune louve, n'est pas trop désespéré une arme à la main... »

Il y eut un autre grondement qui ressemblait à un rire...
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #14 le: Juillet 03, 2015, 05:29:41 »

Une bonne nuit de sommeil, cela faisait un petit moment que Shad n’y avait pas eu le droit. Oh, elle ne se reposa pas entièrement sur le semi-dragon et garda une oreille attentive aux bruits extérieurs, dormant ainsi en majeure partie que sur une oreille.  La Louve pouvait également sentir la chaleur provenant des tripes du dragon, une chaleur provenant de son feu qui couvait en lui et qui pourrait déchaîner à tout instant, une chaleur qu’elle acceuilla sans rechigner lors de cette nuit froide. Nuit qui lui sembla quand même bien trop courte. Le réveil le lendemain se fit avec une certaine brutalité et la Lycane sursauta plus dû à l’intensité de la voix plutôt que sur le coup de la surprise, sa torpeur n’étant pas complète. Mais bon sang quelle voix ! Autant dire qu’Armand venait tout simplement de lui exploser les tympans. Elle se releva, maugréant quelques mots à son insu, s’étirant pour faire craquer ses muscles, lâchant un juron lorsque son épaule fut mise à l’épreuve.

« Une simple bousculade aurait suffit…Bon  sang mes oreilles.. »

Oui elle se plaignait et alors ? Qui ne le ferait pas face à un tel réveil ? La Louve grimpa par la suite sur le dos du dragon, s’installant entre ses omoplates, cherchant un point d’ancrage pour éviter de bêtement y tomber lorsqu’il serait en pleins vol. Face à sa déclaration sur la distance à parcourir, elle émit un petit rire jaune, tapotant d’une main les écailles dorsales du reptile volant.

« Dis encore que je suis pesante et que mon poids réduirait de moitié la distance que tu peux parcourir. Je suis sûre que tu es capable de tenir la distance malgré que tu affirmes le contraire quant aux chevaux…Nous n’en avons pas sous le coude. »

Et puis à quoi servirait des chevaux quand on pouvait voler de ses propres ailes après tout ?  La Louve s’agrippa plus fermement lorsque l’envol fut pris et profita par la suite du voyage, penchant son corps sur la gauche ou la droite en fonction de la direction que souhaitait prendre Armand. En d’autres termes, elle l’accompagnait, évitant d’être un poids mort sur son dos. Tout en volant dans le ciel azuré dépourvu de nuages, la Lycane réfléchissait, repensant aux paroles qu’il avait dicté plus tôt. Un cas non désespéré avec une arme à la main….Bon sang juste parce qu’elle avait fait une fois une erreur il la considérait comme une débutante ? Une moins que rien ? Juste parce qu’elle était pour l’heure en partie dépendante de lui, il pouvait se permettre de lancer de telles piques à son insu ? Un grognement lui échappa. Qu’il pense ce qu’il veuille ! Elle savait les épreuves qu’elle avait endurées, elle connaissait ses capacités et elle n’avait pas à s’en plaindre. Oh certes, elle pouvait toujours progresser mais de là à la comparer à une …une simple esclave qui se jetterai à terre, il y’avait une marge ! C’était à se demander si ce dragon ne faisait tout simplement exprès de la provoquer à force.

Et bon Dieu, cela fonctionnait ! Mais il fallait également avouer qu’avec les événements récents, la Louve était quelques peu tendu, ses nerfs étant mis à vif. Et pour l’heure, elle n’avait qu’une envie, recevoir le soin, qui sera bien évidemment douloureux, avant de penser prendre une arme à la main. Son corps se pencha légèrement sur la gauche en même temps qu’Armand prenait cette direction, avant de se reprendre droit lorsqu’il fit de même à son tour. La ligne de mire de la Terranide lui offrait de nombreuses chaînes de montagnes où plusieurs  cavités étaient présentes et à une telle hauteur qu’aucun homme ne serait capable de les attendre si son cri venait à se faire entendre. Un lieu parfait pour souffrir en somme.

« Je pense que nous sommes arrivées ou souhaites tu encore voler plus loin ? »

Qui sait ? Peut-être avait-il eu une autre destination en vue ?  Quoi qu’on en dise pouvant voir le monde d’en haut était toujours une expérience fascinante et surtout, cela économisait bien des jours de voyages. Voler était une telle liberté et la Louve ne connaissait que depuis peu cette faculté à pouvoir aborder les cieux périodiquement.  Tout en volant, elle observait les environs, prenant différents points de repères, notant par exemple la présence d’un lac, d’un ravin, de tout élément qu’elle jugeait important bien que certains en premier lieu pourrait paraître anodin. Finalement, le semi-dragon fini par atterrir et la Lycane descendit de son dos, marchant quelques instants pour inspecter les environs, tendant l’oreille, attentifs également à la moindre odeur.

« Personne. Tu as bien choisi ton endroit –elle soupira – Autant le faire de suite. »

Elle n’allait guère aimée les prochaines minutes qui allaient s’écoulaient, aucunement.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox