banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Matou à vendre [PV]  (Lu 1002 fois)
Joshua
Terranide
-

Messages: 14



Voir le profil
FicheChalant
Description
Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !
« le: Février 10, 2015, 11:20:30 »

« Venez, venez ! Les enchères vont bientôt commencer, nous avons de magnifique lots à vous proposez aujourd’hui. Des esclaves venus des quatre coins du monde ! Nous allons commencer part un ravissant Terranide chat, il est parfaitement dressé, bien bâti, une créature qui vous fera chavirer ! »

Je pouvais entendre le speaker crier à la foule, bons nombres de mes qualités. C’était assez logique il n’allait quand même pas dire mes défaut. J’étais présent sur le marché aux esclaves depuis la matinée, j’étais avec d’autres terranides du centre où je me trouvais avant. On devait être vendus aujourd’hui aux enchères. En attendant notre heure, les scientifiques nous avaient exposé sur un petit stand précaire. Aucuns de nous étaient attachés, montrant ainsi qu’ont étaient parfaitement dociles.

Je me trouvais donc au milieu de tout les autres, j’étais le seul ‘homme’ du groupe. Les scientifiques comptaient bien me vendre à un bon prix cette après-midi. Ils m’avaient mit en avant, torse nu, juste un morceau de tissu cachait mon intimité. Ainsi les clients pouvaient me voir et me toucher s’ils le souhaitaient. C’était beaucoup des femmes d’un âge mûre qui s’arrêtait vers moi, je le contentais de leur lancer des sourires et de répondre aux questions qu’on me posait sans en rajouter. J’étais toujours poli rajoutant des Maîtresses ou des Maîtres à la fin de mes phrases. Baissant toujours le regard pour ne jamais fixer mon interlocuteur.

Au fond de moi j’étais stressé, j’allais bientôt perdre tous mes repères, les scientifiques qui m’avaient élevé, le centre qui était un peu comme ma maison. Mais j’allais enfin connaître une ‘vraie vie’ enfin c’était ce qu’on m’avait dit. Quand personne n’était vers moi, j’en profitais pour regarder les autres terranides autour de moi. Certains étaient vraiment des rebelles, ils n’arrêtaient pas de crier, hurler sur les clients, ils essayaient même de les attaquer. J’avais du mal à comprendre pourquoi, ils faisaient cela c’était quand même leur futur propriétaire, il y avait vraiment un manque de respect.

La journée passa doucement, je n’avais presque pas bougé de place à part le temps de midi où les scientifiques m’avaient apporté un repas. Sur une table, enfin une planche de bois posée sur des pierres se trouvaient une liste avec marqué mon prénom dessus. On pouvait également voir mon âge, ma race, mon orientation sexuelle et le fait que je n’avais jamais eu de rapport. C’était un peu comme une carte d’identité qui informait les clients sur ce qu’il allait acheter.

Enfin à 5heure de l’après-midi, les scientifiques me demandèrent de venir avec eux, les enchères allaient commencer. Maintenant. Et j’étais le premier lot ! Le speaker m’annonça et je montais sur la petite estrade, du haut de celle-ci je pouvais voir tous le public qui me regardait. Je pu remarquer des personnes qui était venu me voir avant et ce que c’est moi qui les intéressaient où d’autres terranides ? Je me tenais droit comme un piquet, bombant un peu le torse et laissant apparaître un petit sourire.

« Je vous présente Joshua !! Comme je vous l’ai dit c’est un terranide chat, il présente donc des oreilles et une queue de félin. » Alors que l’homme parlait je tournais sur moi-même, pour montrer ma queue de chat. « Cet esclave à 20 ans, un beau petit jeune ! Il peut convenir à un Maître et une Maîtresse. Il à été parfaitement dressé, il ne dira jamais non à vos demandes. Et celui-ci n’a jamais eu aucun rapport sexuel, même pas avec sa main pour vous dire ! » Il eu un petit rire dans l’assemblée. « Il sera donc de votre pouvoir de déflorer comme vous le souhaitez ce jeune minet ! » Le speaker se remit à rire alors qu’il posait sa main sur mon dos.

« Les enchères peuvent commencer et le prix de départ est de 650 pièces d’ors ! A vous !! » Et c’est alors que les choses se mirent à s’accélérer, je regardais l’assemblée où je pouvais voir des bras se lever dans tous les sens. Le prix montait de plus en plus. Et le speaker criait de plus en plus vite pour enflammer la foule.

Qu’est ce que j’allais devenir ? J’attends mon sort.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #1 le: Février 11, 2015, 02:20:57 »

Contrairement aux guildes ashnardiennes, les sociétés esclavagistes tekhanes avaient des méthodes bien plus efficaces pour obtenir des esclaves... Ils utilisaient des techniques scientifiques, des laboratoires, des drogues, des injections... C’était une méthode très particulière, qui confinait parfois au clonage et à l’eugénisme, par le biais de cellules-souches et de fœtus prélevés chez des Terranides, et fécondés in vitro, puis élevés dès leur plus tendre enfance par des scientifiques, afin d’en faire des esclaves dociles. C’était presque l’un des rares cas où la parité sexuelle était enfin respectée à Tekhos, puisque les esclaves masculins se vendaient très bien à Tekhos... Pour les riches femmes d’affaires et autres personnalités influentes de l’État tekhan, avoir des esclaves masculins, beaux, bien bâtis, et dociles, étaient souvent marque de bonne fortune, impressionnant leurs collègues et amies lors de soirées arrosées, et faisant aussi office, par ailleurs, de parfaits amants sexuels. De plus, les sociétés n’hésitaient pas à vendre leur production hors des terres de Tekhos, à Nexus ou à Ashnard, où les esclaves tekhans bénéficiaient d’une valeur ajoutée non négligeable. Contrairement aux esclavagistes classiques, où on pouvait toujours s’attendre à un risque d’impureté, ou de vices cachés, les produits tekhans étaient garantis propre, et chaque esclavagiste achetant un bien tekhan s’attendait à une docilité extrême, ainsi qu’à un véritable dossier médical, très complet, et qui rendait pratiquement impossible le risque de fraude. En somme, les promoteurs tekhans ne s’y trompaient pas quand ils venaient à Ashnard ou à Nexus, et organisaient toujours des mises aux enchères.

Aujourd’hui, l’une de ces entreprises venait d’arriver avec un lot de Terranides, et il y avait beaucoup de femmes. Les nekos femmes se vendaient toujours très bien auprès des démones d’Ashnard et des humaines. Ici et là, elles se faisaient caresser, pouponner, ronronnant furieusement en sentant toutes ces Maîtresses potentielles les câliner. Oh, les hommes n’étaient guère en reste, et certains en profitaient pour caresser avec leur pantalon durci leurs corps, amenant parfois certaines nekos à lécher leur sexe. Beaucoup venaient juste pour se rincer l’œil, car tous ces Terranides étaient vierges... Autant dire que le prix était souvent élevé, et ce même si les enchères commençaient à un prix très bas.

Mélinda Warren se trouvait là, en compagnie de son grand-frère, Bran, et faisait ses emplettes. Comme les autres, la visite de promoteurs tekhans n’était pas à négliger. Se rendre à Tekhos pour acheter des esclaves n’était pas, économiquement parlant, rentable, au vu de la distance, et la vampire, comme les autres esclavagistes ashnardiens, profitaient de la visite des promoteurs pour s’acheter quelques biens. Elle vit ainsi plusieurs de ses rivaux, et son attention se concentra assez rapidement sur un Terranide, sur un neko... Parmi les quelques Terranides mâles présents, il y en avait un qui l’intéressait. Il ne portait qu’un simple pagne, et elle s’amusa à le caresser, délicatement, et laissa même Bran l’embrasser chaudement.

La mise aux enchères eut lieu dans une salle prévue à cet effet, après une exposition des lots vendus, session par session. Le marché aux esclaves d’Ashnard, pour le coup, concurrençait volontiers celui de Nexus, car l’Empire était immense, et amenait fréquemment des prisonniers de guerre. Cependant, aujourd’hui était un jour de vache maigre pour ces autres esclavagistes, qui durent brader les prix de quelques souillons, ou de criminels ayant choisi de se reconvertir dans l’esclavage.

C’est ainsi que Joshua arriva sur le devant de la scène. Mélinda avait bien réfléchi, et décida d’opter pour lui. 650 pièces d’or... La somme monta rapidement.

« 700 !
 -  800 !
 -  1 000 !
 -  1 050 !
 -  1 200 ! »

Le commissaire-priseur se régalait, chauffant la salle, et la somme continuait à monter, jusqu’à ce que Mélinda, lassée, n’annonce son prix :

« 5 000 pièces d’ors ! »

La somme, astronomique, jeta un froid dans la salle, un léger silence, alors que les regards se tournèrent vers elle... Il y eut quelques yeux au ciel. Mélinda Warren avait de l’argent, et elle se plaisait à l’afficher dès que le besoin s’en faisait sentir, généralement pour décourager ses concurrents, art dans lequel elle excellait.

Restait à voir, maintenant, si quelqu’un allait surenchérir sur cette somme...
« Dernière édition: Mai 09, 2015, 12:46:39 par Mélinda Warren » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Joshua
Terranide
-

Messages: 14



Voir le profil
FicheChalant
Description
Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !
« Répondre #2 le: Mai 07, 2015, 05:03:06 »

Je me tenais là, droit comme un piquet regardant l'assemblée qui me faisait face. Le prix pour m'avoir augmantait rapidement, j'étais content ! Cela voulait dire que les gens s'intéressait à moi et que les scientifiques allaient être contents de ce que j'allais leur rapporter. Je n'étais pas un échec loin de là. Un léger sourire s'afficha alors sur mon visage, je baissais la tête pour éviter de le montrer, mes mèches de cheveux cachaient mon visage. Je ne voyais plus rien, juste la voix de speaker résonnait dans mes oreilles.

"Allez Madame ! Vous-allez pas vous laisser faire, vous allez voir vous n'allez pas regretter cet achat !" - "Oui c'est ça qu'on veut !! Regardez moi cette musculature, son beau visage ! Et je vous rappelle que Joshua est en parfaite santé et docile. Vous n'aurez jamais aucun soucis avec, je peux vous le garantir !!"

C'est alors qu'une voix de femme résonna dans la pièce. "5 000 pièces d'or !!" - Alors qu'il n'y avait plus un bruit sous le choc de cette offre, je redressais doucement la tête. Ma bouche était entre-ouverte, j'avais les yeux grands ouverts. Je n'en revenais pas. Qui pouvait donc bien offrir une telle somme d'argent pour me possèder. Ma tête tourna à droite, à gauche et c'est grâce au speaker que je pu voir qui venait de proposer autant de pièce.

"Ahhh-h !! Voilà au moins quelqu'un qui montre l'envie d'acheter Joshua ! Vous allez la laisser faire ?" La voix résonna une nouvelle fois dans la salle. Pendant qu'il essayait de faire encore monter les enchères, je possais mon regard sur cette magnifique femme. Je me souvenais d'elle, j'avais une très bonne mémoire. Elle était venue me voir dans la journée. Elle n'avait pas hésité à me caresser, comme beaucoup de femmesl'avaient fait aussi. Mais surtout... L'homme qui était avec m'avait également embrassé. Très peu d'hommes m'avaient approché aujourd'hui c'est pour ça que je  m'en souvenait si bien. Au bout d'un moment je détournais mon regard du sien.

Le speaker essayait de motiver la salle, encore et encore. Mais rien à faire, les autres personnes dans la salle n'osaient pas renchérir. Si cette femme venait de sortir 5 000 pièces d'or comme ça, elle pouvait facilement renchérir encore et encore. Le speaker essaya encore un peu, mais il savait que ça n'allait pas bouger, mais ce n'était pas grave il venait de s'en mettre plein les poches en très peu de temps. Et surtout ce n'était que la première enchère. La suite annonçait beaucoup de chose. Mais ce n'était plus mon problème maintenant.

"Très bien Madame ! Je vous invite donc à venir récupérer Joshua à la fin des enchères ou maintenant si vous le souhaitez !" Un homme m'attrapa alors par le bras pour me sortir de la scène et me traîner derrière. "Je vais maintenant vous proposez une Terranide maintenant, elle s'appelle Evelynn..." Le speaker continuait à faire son travail, je n'étais plus son problème maintenant.

Un des scientifiques qui m'avait élevé se présenta devant moi, il tenait des papiers à la main. C'est ce qui allait conclur la transaction avec la jeune femme qui venait de m'acheter. Il ne restait plus cas attendre qu'elle arrive maintenant. Le scientifique me regarda juste un instant et me lâcha un léger sourire, tout me faisant un signe de tête comme pour me rassurer. Pour me dire que tout allait bien se passer, que j'allais servir ma Maîtresse et mon Maître comme il se devait. Je baissais la tête, regardant le pagneque je portais... Si la femme voulait que je change de tenue, elle pouvait les scientifiques avaient apporté des vêtements avec eux pour les terranides qui se faisaient acheter. Ils avaient aussi prit des colliers, des laisses et tout des tas d'accessoires que les Maîtres pouvaient avoir s'ils le demandaient.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #3 le: Mai 10, 2015, 02:31:34 »

La somme avait assis tous les acheteurs potentiels, et personne ne surenchérit. Ça aurait été ridicule, et le commissaire-priseur, qui miroitait la magnifique commission qu’il allait pouvoir se faire sur cette vente, entérina donc cette dernière d’un coup de marteau bien prononcé sur la table. Mélinda venait d’acquérir un nouvel esclave... Enfin, il faudrait encore signer l’acte de transfert de propriété pour que la vente soit officielle, et ancrée... Puis attendre la fin du délai de rétractation. Les rouages, Mélinda les connaissait, à force d’en entendre parler. Elle avait élevé plusieurs de ses esclaves pour en faire des juristes, afin d’éviter de payer les frais d’un cabinet d’avocat ashnardien, qui n’hésiterait pas à la facturer à prix d’or, vu la cliente et sa richesse personnelle. Elle aurait pu encore rester pour enquérir les autres biens, mais elle savait que, après un tel coup d’éclat, il valait mieux se tenir à carreau. L’esclavage était un milieu extrêmement concurrentiel, et Mélinda avait déjà été poursuivie par plusieurs rivaux devant les autorités ashnardiennes pour une concurrence abusive... Fort heureusement, elle n’avait jamais été condamnée, mais elle savait que le succès de son harem, et son implantation durable au sein de la capitale, et, au-delà, au sein de l’Empire, faisait des envieux. Elle se releva donc, et se rendit dans les coulisses, un homme lui disant où se rendre.

Elle se rendit dans une pièce où elle vit Joshua, son bel esclave, ainsi que plusieurs scientifiques. Elle n’eut pas le temps de dire grand-chose qu’un homme s’avança sur sa droite :

« Vous n’allez pas être déçue de votre acquisition, Madame Warren. »

Un homme en costume noir, avec une belle cravate, venait d’arriver, et indiqua au scientifique tenant une liasse de documents de les apporter. Il les prit, et invita Mélinda à le suivre. Ils s’installèrent sur une table, et l’homme lui présenta le dossier « JOSHUA ».

« Son carnet de santé est livré avec, conformément à ce que la réglementation prévoit. Vous pourrez constater par vous-même qu’il est en très bonne santé. »

Mélinda constata que le centre d’esclaves qui avait élevé Joshua était relié à la Fondation Mobius, une corporation tekhane spécialisée dans la vente d’esclaves et leur dressage, utilisant des techniques scientifiques et médicales pour les élever dans des centres spéciaux. À Tekhos, c’était une véritable industrie, avec des laboratoires, de multiples bureaux s’occupant de l’organisation du système, et des espèces de fermes où les Terranides étaient élevés. Les centres ayant souvent à traiter avec des ressortissants d’autres planètes, il y avait des Tekhans, comme ces hommes. Mélinda le savait, car elle avait déjà fait affaire avec la Fondation.

Il y avait donc un carnet de santé détaillé, depuis la naissance, avec une série de courbes relatives à son poids, sa taille, et sa croissance. Il subissait régulièrement un examen médical, où tout était apprécié : musculature, taille, poids, état de dilatation des yeux, examen sanguin, examen de la fourrure, examen dentaire... Mélinda ne pensait pas qu’il était possible de faire autant d’examens comme ça sur une personne. Le plus important, pour elle, était l’examen sexuel, qui portait sur le membre du Terranide. D’autres documents étaient moins scientifiques, concernant Joshua, ou le centre, avec une brochure publicitaire.

« C’est un plaisir de faire continuellement affaire avec vous, Madame Warren. Je tenais à vous assurer que vous êtes l’une de nos clientes privilégiées.
 -  Et bien, vous fournissez de bons produits, alors, c’est normal.
 -  Oui... On appelle ça ‘‘fidéliser la clientèle’’. »

L’homme était aux anges. 5 000 pièces d’or pour Joshua...  Il ne le disait pas à Mélinda, mais, concernant chaque esclave, la Fondation déterminait un « prix de vente idéal », ou PVI. L’objectif de chaque vendeur était d’obtenir ce PVI. Si un vendeur n’avait pas suffisamment de PVI au cours de sa carrière, il pouvait être licencié, et, en tout état de cause, voyait son avancement professionnel être réduit. Inversement, si un vendeur arrivait à dépasser le PVI, il pouvait gagner une promotion. Or, en vendant Joshua pour cette somme, le PVI était largement dépassé.

Mélinda inspecta consciencieusement les documents, puis signa à la fin, et sortit ensuite un chèque. Le vendeur retint son souffle, et elle lui tendit le chèque.

« Magnifique ! Comme d’habitude, nous vous donnons tous les effets personnels de Joshua, ainsi que des vêtements qu’il aime bien porter. »

On déposa sur la table une grande valise comprenant tout ça. Mélinda remercia le vendeur, puis ce dernier fila, entraînant avec lui tous les scientifiques... Sauf Joshua.

« Approche, mon Joshua... »

Le Terranide était très timide, ce que Mélinda pouvait comprendre.

« Assieds-toi face à moi. »

Elle attendit que ce soit fait, puis Bran en profita pour lui mettre autour du cou un collier en cuir, avec, gravé à l’intérieur, les initiales « M. » et « W. », puis, en plus petit : « HAREM WARREN ».

« Tu es à moi, Joshua... Mon esclave. Tu comprends ce que cela veut dire, n’est-ce pas ? Je connais bien les Terranides issus de ton centre. Ils sont comme de la pâte-à-modeler, et ne vivent que pour leur Maîtresse. Tu vivras donc pour moi, Joshua. Sois un Terranide obéissant, et tu verras combien une vie de servitude peut être gratifiante. Si jamais u es perdu, n’hésite pas à aller voir les autorités en leur disant que tu appartiens à Mélinda Warren. Si besoin est, tu peux leur montrer ton collier. Ils te ramèneront ici... Et, s’ils hésitent à le faire, tu n’auras qu’à leur dire que, s’ils le font, je leur offrirais une prostituée pour leur nuit. D’accord ? »

C’était un élément important à clarifier, car Terra était grand... Et un beau Terranide, ça pouvait se perdre. Elle lui sourit ensuite, tandis que Bran, après avoir mis le collier, se penchait vers lui, et venait caresser le sexe du Terranide à travers le pagne.

« Maintenant, nous allons faire un petit jeu. Mon grand-frère va te masturber, et, toi, tu vas devoir rester stoïque le plus longtemps possible... Et me parler de ton enfance, de ton séjour dans ce centre de dressage, de ce que tu attends de la vie... Bref, parle-moi de toi... »

Tout en se faisant masturber. Ce n’était pas un exercice très simple, surtout avec quelqu’un comme Bran, qui était loin d’être un amateur en matière de sexe... Mais Mélinda voulait voir d’emblée, par elle-même, de quoi son Joshua était capable.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Joshua
Terranide
-

Messages: 14



Voir le profil
FicheChalant
Description
Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !
« Répondre #4 le: Mai 12, 2015, 11:33:28 »

La jolie blonde arriva dans la pièce où je me trouvais avec les scientifiques, l'homme qui l'accompagnait et qui m'avais embrassé était aussi présent. C'était mes nouveaux maîtres. Je n'arrivais pas à m'y faire mine de rien. J'allais commencer une nouvelle vie avec eux. J'allais devoir les servir pour qu'ils soient fière de moi, j'avais une boule au ventre. Je ne devais pas faillir à ma tâche, ma Maîtresse avait dépensé tant d'argent pour m'avoir, je ne devais pas la décevoir.

Je me tenais debout dans la pièce à côtés des scientifiques, on m'avait pas donné l'ordre de m'assoir je ne bougeais donc pas. Laissans les affaires se faire. Tout cela ne me concernait pas... Enfin si puisqu'on parlait de moi. Mais je n'avais pas à fourrer dans les affaires des scientifiques. 

Ceux-ci donnèrent mon carnet de santé à ma Maîtresse. Je savais très bien tout ce qu'il y avait dedans. Les scientifiques me donnaient les résultats à chaque test que je passais. Et si je n'aurais pas été en bonne santé, ils ne m'auraient pas vendu. Non ! Les scientifiques ne vendent pas des hybrides de mauvaises qualités, ils sont très exigeants. Ils préférent encore jeter des terranides à la rue, voir les tuer plutôt que de les vendres et ensuite avoir des mauvaises retombées car celui-ci n'était pas bien.

Je regardais ma Maîtresse passer chaque page de mon carnet de santé, elle s'attarda un peu plus longtemps sur mes examens sexuels. Il était bien certifié que je n'avais eu aucun rapport aussi bien avec les femmes qu'avec les hommes. Mon sexe était un peu plus grand que la moyenne en érection il arrivait à  14 cm environ. Cette partie avait l'air de l'intéresser. J'espère que j'allais être à la hauteur, je savais les bases, même si je n'avais jamais rien fait. Je n'étais pas du tout expert dans la matière.

Je regardais la transaction se finir. Les scientifiques apportèrent la valise que j'avais quand j'étais partie du laboratoire, il y avait quelques vêtements dedans. Des bouquins que j'aimais bien lire et d'autres babiolles pas vraiment importantes on va dire. Je n'avais pas de grande passion, je faisais tout le temps ce que les autres me disaient de faire. Après avoir déposé ma valise, les scientifiques partirent me laissant seule avec ma Maîtresse et mon Maître.

C'était le moment !

J'eu une monté de stress, d'angoisse. Je me mis à respirer un peu plus fort, avalant longuement ma salive. Ma Maîtresse me demanda de venir, d'approcher d'elle. Mes jambes étaient lourdes, je tremblais pourtant. C'était une sensation assez bizarre. J'arrivais à faire le premier pas, me débloquant alors j'enchaînais pour venir en face de la magnifique femme qui allait s'occuper de moi.

Je n'osais pas la regarder dans les yeux, je ne faisais que regarder autour d'elle évitant mon autre Maître. Elle me demanda ensuite de m'assoir, je pris la chaise qui était à côté d'elle et je me mis dessus. Droit comme un piquet, je n'avais encore rien dit depuis le début. J'étais très intimidé, elle pourrait croire que j'avais avaler ma langue à ce stade. C'est pourquoi que j'ouvris la bouche, ma voix grave résonna dans la pièce.

"Je suis très content de vous avoir comme Maîtresse et comme Maître !"

Alors que je parlais l'homme s'approcha de moi pour me mettre un collier en cuir autour du cou. J'avais déjà porté des colliers comme ça, au laboratoire les scientifiques m'en avait mit un au début pour m'identifier plus facilement le temps que je grandisse. Là c'était le contraire, c'était pour identifier mon propriètaire. Je ne voyais pas ce qu'il y avait écrit dessus, mais je me doutais bien que c'était le nom et prénom de ma Maîtresse ou quelque chose qui devait y ressembler fortement. 

Ma Maîtresse prit alors la parole. Elle me demanda de vivre pour elle. Je le savais déjà, de toute façon je ne peux pas vivre sans Maîtres. La transcation avait été faite maintenant je lui appartenais quoi qu'il arrive. Je n'avais pas le droit de m'enfuir, de me rebeller, de faillir à ma mission. Je ne devais que vivre pour ma Maîtresse et mon Maître. La belle blonde m'expliqua ensuite les étapes que je devais suivrent si je me perdais dans ce monde que je n'avais jamais vue. Grâce au collier que je portais autour du coup  je pouvais retrouver ma maison, enfin la maison de ma Maîtresse.

"Oui je comprends parfaitement Maîtresse. Je ferais tout pour que vous soyez satisfaite, que vous soyez fier de moi ! Je suis entièrement à vous quoi qu'il arrive. Et si jamais je suis perdu je ferais ce que vous venez de me dire. J'irais trouver les autorités en disant que j'appartiens à ma Maîtresse ; Mélinda Warren, je peux également montrer le collier que j'ai autour du cou. Et que s'ils refusent encore, ils auront une prostituée pour la nuit. J'ai très bien compris Maîtresse."

J'avais pris le soin de redire tout ce qu'avait dit ma Maîtresse juste avant, montrant ainsi mon attention et le fait que j'avais une bonne mémoire. J'allais suivre les précautions à la lettre, si cela devait arriver un jour. Je n'avais pas envie de perdre ma Maîtresse et mon Maître pour ensuite me retrouver avec des inconnus. Ca non.  Ma Maîtresse avait un joli sourire, elle venait de m'en faire un à l'instant. Elle était encore plus belle comme ça, elle avait l'air très douce et attachante.

Perdu dans son beau sourire, je vis alors une main passer vers moi. C'était celle de  mon Maître qui était derrière moi, mais je ne pensais pas que cette main allait venir caresser mon sexe. Sur le coup j'eu un petit sursaut de surprise, avant de redevenir stoïc sur ma chaise. Enfin, stoïc pas vraiment puisque je sentis mon entrejambe se dresser rapidement. C'était la première fois que quelqu'un me caressait à cet endroit, c'était bizarre mais très bon, si bon que je venais de pousser un soupire de plaisir, malgré moi. Mon membre se redressant fit glisser le pagne laissant apparaître devant ma Maîtresse et mon Maître mon sexe fièrement tendu.

J'entendis alors les explications de ma Maîtresse. C'était un petit jeu. Je n'avais pas le droit de bouger le plus longtemps possible tout en lui parlant de ma vie au centre et de ce que j'attendais de l'avenir. Ca allait être dur de ne pas bouger. J'avais envie de me trémousser, de soulever mon bassin pour que mon sexe glisse dans les mains de mon Maître. Ma respiration était forte. Je devais me concentrer sur ce que venait de me demander ma Maîtresse.

"J'ai... J'ai toujours véçu dans ce centre !" Je pris alors une grande inspiration, alors que je devais virer au rouge tomate. Une forte chaleur montait en moi. "Depuis tout petit j'étais avec les scientifiques. Ils m'ont apprit à servir les Maîtres que j'allais avoir part la suite. Tout le temps je devais faire des exercices de dressage, je n'avais rien le droit de dire je devais juste les ordres au mieux. Et chaque jour je devais recommcner pour devenir meilleur dans le domaine." J'eu un blocage poussant comme un ronronnement de plaisir. Je fermais alors les yeux, pour essayer de me concentrer au mieu. Mais j'allais exploser...

"J'étais tout le temps surveiller, pour qu'il ne m'arrive rien. Comme vous l'avez dit Maîtresse je suis de la pâte à modelé. Je n'aime que ce que vous me direz d'aimer. Et je ferais tout ce que vous me direz de faire. Ce que j'attend de l'avenir..."

Je repris alors une grande inspiration, pendant que mes doigts se refermèrent sur la chaise. Je serais le meuble le plus fort possible, contractant mes muscles. Je résistais du mieux que je pouvais c'était dur.

"Pour l'avenir. Je veux vous rendre heureuse Maîtresse, je veux prendre soin de vous. Je ne serais bien que si vous êtes bien." Je ne connaissais pas ma Maîtresse elle avait beau avoir un joli sourire peut-être qu'elle était sadique... Qu'elle allait me faire du mal. Mais même si c'était le cas je devais rester prêt d'elle. "Quoi qu'il arrive Maîtresse je serais vers vous à part si vous me demandez de partir !" C'était la pire chose qui pouvait m'arriver, je ne le souhais pas.

"Je..." Je n'arrivais surtout plus à parler là. J'avais déjà éjaculé au laboratoire pour des tests. Mais cela restait assez rare. Les scientifiques m'avaient interdit de me masturber. Je n'étais pas du tout habitué. Surtout que pour une fois ce n'était pas ma main qui glissait sur mon sexe, mais celle de mon Maître. Cela me faisait tourner la tête, cela m'existait terriblement.

"Maîtresse... Je... Je ne pourrais pas... Rester plus longtemps sans bouger... Je n'ai pas l'habitude... Qu'on me caresse !"

Je bascula ma tête en arrière, mes mains glissèrent le long des pieds de la chaise. Je redressais ensuite mon bassin tout en passant un long ralle de plaisir, au même moment je me mis à jouir. Un premier jet de sperm arriva sur ma cuisse, je sentie le liquide chaud se poser. Puis je sentie d'autres jets partir. Mon membre trésautait dans la main de mon Maître. Quand j'eu finis, ma respiration était forte, je rouvris les yeux et remis ma tête en avant.

"Je suis désolé Maîtresse... Je ne voulais pas que ça arrive maintenant..."

J'étais honteux d'avoir tenu si peut de temps. Et en plus de cela je m'étais sali et j'en avis mit aussi part terre, ce n'était pas propre du tout...
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #5 le: Mai 15, 2015, 01:53:07 »

Le centre de dressage était très compétent, garantissant une formation exemplaire reposant sur deux principes, comme l’expliquait la brochure :

  • La soumission totale de l’esclave, qui était éduquée de telle manière qu’il était incapable d’exister sans quelqu’un pour lui donner des ordres. Si on relâchait Joshua dans la nature, il serait totalement paniqué. Oh, il savait lire et écrire, pourtant, mais on ne lui avait jamais inculqué la moindre autonomie. Toute sa vie avait été tournée autour de l’idée qu’il ne pouvait pas exister sans quelqu’un pour le commander. De cette manière, les esclaves rejetés par le centre étaient souvent condamnés à mourir, car les esclaves impurs, notamment ceux ayant des relations sexuelles, n’étaient même pas vendus à bas prix, dans le sens où les vendre aurait entaché la réputation de perfectibilité voulue par la Fondation Mobius ;
  • L’inexpérience sexuelle de l’esclave. Un esclave vierge se revendait toujours plus cher, sauf cas particuliers, mais toutes les études sur l’esclavage attestaient qu’un esclave vierge était généralement vendu avec un prix supérieur aux courbes du marché. La Fondation les élevait donc sexuellement, sans trop insister, et prohibait totalement les relations sexuelles au sein des centres, si ces relations impliquaient des esclaves… Ou des « produits », pour reprendre le terme exact.



Autrement dit, le centre fournissait des esclaves purs, et Joshua était de cette trempe-là. Mélinda avait senti sa nervosité battre dans ses veines. Son sang affolé tournoyait à toute allure, indiquant combien cette situation l’angoissait. Serait-il à la hauteur de ce que sa Maîtresse espérait ? La vampire pouvait le sentir douter, hésiter, et c’était en partie pour ça qu’elle avait demandé à Bran de le masturber. En partie seulement… Elle voulait aussi juste lui faire plaisir, et s’amuser un peu avec lui. Joshua ne devait rien savoir sur elle, et elle pouvait comprendre qu’il était nerveux. Mélinda serait-elle une bonne Maîtresse ? Allait-elle s’amuser à le faire souffrir ? Tous les jeunes esclaves se posaient ces questions. C’était presque une question classique, traditionnelle, une ritournelle habituelle.

Joshua lui expliqua qu’il avait passé une vie de servitude, et que son plus sincère désir était de lui faire parler. Tout en l’écoutant parler, Mélinda souriait, lui montrant ses belles dents blanches. Oh, elle voyait bien qu’il avait du mal. Le pauvre avait une forte érection qui était en train de pousser, déformant son pagne, et Bran s’amusait à le masturber. Mélinda ne voyait rien, mais elle pouvait imaginer, en voyant le visage de Joshua, tout rouge, combien le jeune Terranide était excité. Il finit par se tortiller un peu sur sa chaise, puis éjacula. Mélinda sentit le sang éclater, puis se redressa lentement.

Penaud, l’homme lui expliqua qu’il en avait mis partout. La main de Bran était effectivement recouverte de sperme, et, en souriant, Mélinda s’assit sur le rebord de la table, à côté de l’homme, ayant ainsi une belle vue sur son membre.

« Tu es encore vierge, Joshua, c’est normal de venir si vite… Et puis, cela veut dire que Bran t’a bien caressé… Je sais que les esclaves n’ont pas le droit de se masturber dans le centre… C’est une règle que tu vas continuer à suivre ici. Ce sont les autres esclaves qui devront te caresser, jusqu’à ce que j’en décide autrement. Il se peut que je te demande de te voir te masturber, car je trouve ça… Très mignon. »

Elle parlait sur une voix calme et mielleuse, afin de rassurer ce timide et nerveux Terranide. Tout ce qu’il voulait était l’affection de sa Maîtresse, la certitude qu’elle ne l’abandonnerait pas, et qu’elle le traiterait bien.

« Tu n’as pas à avoir honte de jouir, Joshua… Certainement pas. Cependant… Comme tu as sali, et que nous sommes des gens responsables… Il va falloir que tu nettoies. »

Un nouveau sourire malicieux éclaira les lèvres de Mélinda, qui précisa ce qu’elle entendait par là, Bran ayant relevé sa main.

« Commence par la main de Bran… Puis tu t’attaqueras au sol. Utilise ta langue, mon beau Joshua… »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Joshua
Terranide
-

Messages: 14



Voir le profil
FicheChalant
Description
Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !
« Répondre #6 le: Avril 23, 2016, 10:57:52 »

J’essayais de reprendre mon souffle, mes joues devaient être toutes rouges maintenant, j’avais un peu honte d’avoir mis ma semence partout et surtout sur la main de mon Maître. On pouvait voir le liquide collant, dégouliner sur ses doigts. Je baissais les yeux en direction de mon sexe qui était redescendu, mais pendant un court instant je me suis mis à repenser à la main de mon Cher Maître qui me masturbait. Et je pu voir ma queue reprendre toute sa vigueur, se levant de nouveau. Ce petit jeu avait été court, mais intense pour moi, si bien que juste en y repensant ça m’excitais. Puis la voix de ma Maîtresse, me fis revenir à la réalité, à l’instant présent.

Ma Maîtresse restait toujours aussi douce, m’expliquant calmement que c’était normal que je jouisse aussi vite, puis me donnant quelques règles pour la maison.

« Oui, Maitresse je ne me masturberais pas dans votre Demeure, je laisserais les autres le faire à moins que vous m’en donniez l’ordre. »

Je ne le disais pas, mais je serais très content de me masturber devant ma Maîtresse pour la rendre heureuse, en espérant que ça dure un peu plus longtemps que là. Je me disais également que ça serait plus dure qu’au centre de ne pas se masturber. Car au centre, je n’avais pas connu ça… Je n’avais aucune idée, image dans ma tête qui me donnait envie de me toucher dans ma cellule. Alors que là, je ne faisais que repenser à la main de mon Maître, si bien que ma queue n’était toujours pas descendu bien dressé entre mes cuisses.

« Je comprends, Maîtresse tout doit être propre avant notre départ, vous êtes des Maîtres très responsables et tout cela est de ma faute. Bien sûr que je vais nettoyer, il n’y aura plus une seule goutte de mon sperme nulle part ! » J’étais très motivé pour ma nouvelle mission, il ne fallait pas que l’image de ma Maîtresse et de mon Maître soit salit à cause de moi et ma préciosité.   

Je voyais alors la main de mon Maître s’approcher de moi, je posai alors mes mains sur son poignet pour éviter que son bras bouge dans tous les sens. Puis ma tête se dirigea vers lui et je me mis à laper ma semence, je n’avais jamais goûter du sperme et surtout pas le mien. Je m’attendais à un goût assez bizarre qui allait m’écœuré, mais finalement je trouvais ça pas mal du tout, même plutôt très bon ! Et alors que ma langue glissait sur la forte main du magnifique jeune homme, je me demandais si son sperme avait le même goût que le mien. Alors que queue était redescendu entre temps, cette idée venait de la faire remonter, soulevant mon pauvre petit pagne. Un rien me mettait dans tous états.

« Voilà Maître, votre main est maintenant toute propre ! »

Je me redressais pour m’incliner un petit peu devant lui. Puis je me mis à quatre pattes, pour commencer à lécher le sol, ma queue pointant le sol, alors que mon cul musclé tendait vers mes Maîtres dévoilant surement mon anus bien serré. Personne n’y avait jamais touché au centre, les scientifiques savaient bien pourquoi. Ma queue d’hybride battait l’air entre temps, montrant que je prenais du plaisir à obéir et à faire ce que ma magnifique Maîtresse me demandait.

Je continuais de laper le sol avec énergie, me déplaçant dans la pièce à quatre pattes sans jamais me relever. Enfin si je redressais enfin la tête quand je venais de finir, je restais à quatre pattes regardant le sol je n’avais oublié aucunes traces, j’étais plutôt content du résultat !

« J’espère que tout vous convient Maîtresse ! »

Je restais sur les genoux, attendant de voir la réaction de ma Maîtresse, si elle voulait que je recommence je le ferais c’est pour cette raison que je ne m’étais pas encore redressé.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #7 le: Avril 25, 2016, 09:39:05 »

Mélinda allait passer du bon temps avec ce brave Joshua. L’esclave était très bien dressé, et, après avoir joui, elle pouvait toujours sentir, en lui, un relent d’excitation. L’amener à lécher son sperme ne visait qu’à entretenir la flamme, et ce fut donc avec plaisir qu’elle le vit lécher le sol, se déplaçant rapidement, filant à quatre pattes le long du sol pour nettoyer ce dernier. Mélinda le regarda faire, un sourire ravi sur les lèvres, et, quand Joshua eut fini, elle s’empressa de caresser et de tapoter sa tête, comme on féliciterait un petit animal de compagnie pour avoir réussi un tour. Joshua voulait juste faire plaisir à sa Maîtresse, qu’elle soit fière de lui. Docilement, il restait à genoux, comme s’il attendait quelque chose. La vampire, face à lui, réfléchissait, et un sourire finit par venir se dessiner sur ses lèvres, un sourire malicieux et enjoué.

« Oh oui, tu es très doué, Joshua ! »

Les esclaves aimaient bien que leurs Maîtresses les flattent, et Mélinda ne voyait réellement aucun problème à les féliciter et à les complimenter quand ils le méritaient, ce qui était exactement le cas de ce jeune homme. Mélinda réfléchissait maintenant à quoi faire, se tapotant les lèvres... Et, fort heureusement, son fertile esprit trouva rapidement quelque chose.

« Hmm... Tu es visiblement doué pour te servir de ta langue, mon beau Joshua, alors... Il va être temps de l’utiliser et de la mettre à profusion. »

Qu’avait-elle en tête ? Mélinda ne poursuivit pas tout de suite, et se déplaça lentement, offrant à Joshua la vue de son dos. Malgré sa robe, comme cette dernière moulait très bien ses formes, on pouvait deviner les formes très agréables et très voluptueuses de son corps, notamment à hauteur de ses fesses. La petite vampire s’approcha d’un fauteuil, et s’y assit confortablement, avant de se retourner vers lui, en croisant alors élégamment les jambes, laissant tomber ses chaussures à talons, révélant ainsi ses petits pieds.

Se mettant à remuer les orteils, elle sourit lentement, dévisageant l’homme, et poursuivit :

« Allez, mon petit Joshua... Avance donc à quatre pattes, et viens lécher les pieds de ta Maîtresse. Avoue que tu en meurs d’envie, mes pieds sont fabuleux ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Joshua
Terranide
-

Messages: 14



Voir le profil
FicheChalant
Description
Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !
« Répondre #8 le: Juin 16, 2016, 06:47:31 »

La main de ma Maîtresse arriva sur ma tête pour venir me caresser les cheveux, les scientifiques le faisaient souvent quand ils étaient contents de moi, Mélinda devait donc être contente de ce que je venais de faire. J’étais tellement content ! Et cela se voyait ma queue de chat se redressa et commença à battre l’air, je n’y prêtais même plus attention. Et quand la belle femme le dit que j’étais très doué, je ne pus m’empêcher de lui adresser un large sourire dévoilant mes dents surtout mes petites canines pointues.

J’attendais tranquillement que tombe un nouvel ordre pour pouvoir satisfaire soit ma Maîtresse soit mon Maître.

« J’utiliserais ma langue tant que vous me le demandez Maîtresse ! »

Je regardais Mélinda se déplacer lentement dans la pièce, je ne la quittais pas du regard, elle était vraiment magnifique. Je n’arrêtais pas de me dire que j’avais eu de la chance qu’elle m’achète. Dans l’endroit où j’étais dressé, il y avait bien des femmes, mais elles portaient des grandes combinaisons qui ne les mettaient pas en valeur. Et surtout, c’était des hommes qui s’occupaient la plupart du temps de moi, pour ne pas que j’ai d’envie sexuelle.

Alors voire maintenant, une si belle femme devant moi je n’en croyais pas mes yeux. Ses fesses étaient tout simplement parfaites. Trop d’émotions pour moi, je sentais encore une fois ma queue se dresser entre mes cuisses, alors que ma Maîtresse venait de se mettre assise sur un fauteuil enlevant ses chaussures à talons.

« J’arrive Maîtresse ! Je meurs d’envie de m’occuper de vos merveilleux pieds ! »

Sans plus attendre je me mis à marcher à quatre pattes vers Mélinda, une fois arriver vers elle, je colla mon torse par terre et approcha ma tête de ses pieds. Et je me mis à les lécher doucement. Ma langue passait entre ses orteils, je faisais rentrer son gros orteil dans ma bouche pour le suçoter doucement.

Pendant, que je léchais un pied, je massais le deuxième pied de ma Maîtresse pour ne pas rester trop inactif. Puis j’inversais régulièrement. Ma langue parcourait ses pieds entièrement, je me permettais de les embrasser de temps en temps, j’en prenais soin au maximum. Les pieds de ma Maîtresse étaient si doux, agréable au touché. Même ça me faisait bander. Depuis, que j’avais vu ses fesses, ma queue n’était pas redescendue, je la sentais pulser entre mes cuisses.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #9 le: Juin 18, 2016, 02:13:41 »

Mélinda prenait tout son temps avec le beau Joshua. Ensemble, ils auraient pu passer aux choses sérieuses, à savoir utiliser ce sexe qui devait commencer à s’impatienter... Mais la vampire voulait le faire un peu patienter, continuer à cultiver sa frustration, avant de le sentir en elle. Et, pour ça, il n’y avait rien de mieux que de lécher ses beaux petits pieds. Assise, Mélinda le voyait donc remuer sa langue sur ses pieds, les léchant et les embrasser avec une révérence manifeste. Elle s’en mordillait les lèvres, et, tandis qu’il embrassait l’un de ses pieds, son autre pied se déplaçait pour aller caresser sa joue, frottant sa tête, ses orteils glissant sur son corps.

« Tu as vraiment une peau toute douce, mon petit chien... C’est vraiment très agréable de te câliner ainsi, Joshua. Lèche, mon petit, lèche... »

Les minutes vinrent ainsi à lentement défiler, et elle se mordillait les lèvres, soupirant et gémissant de plaisir. Ah, que ce contact était doux ! Ah, que c’était agréable !

« Mmmhmm... Tu es fait pour me lécher, petit Joshua... C’est à croire que ta langue a été faite pour se poser sur mes pieds... »

Il n’y avait pas un centimètre carré de sa peau que le jeune Terranide négligeait, au plus grand plaisir de la vampire. Elle s’amusait parfois à écarter ses orteils, comme pour mieux sentir les dents et les lèvres de l’homme. Si Joshua n’aimait pas le fétichisme, il allait vite s’y habituer, tant les pieds de Mélinda étaient fabuleux, et tant la femme aimait qu’on la lèche. Joshua était en train d’accomplir avec brio son rite initiatique, et, au bout d’un certain temps, Mélinda se déplaça un peu, remuant sur son fauteuil.

Elle gémissait, elle soupirait, et, tandis que Joshua la léchait, l’esclave put sûrement sentir, sur sa tête, la mouille de Mélinda, qui glissait le long de ses jambes. C’est en réalisant cela que la vampire se redressa donc, libérant ses jambes, et, devant Joshua, accroupi sur le sol, tira sur le lacet noir à hauteur de ses seins, faisant tomber sa robe, qui s’ouvrit le long de son corps, et tomba sur le corps de l’homme.

Intégralement nue, Mélinda se déplaça un peu, silhouette magnifique, pleine de formes sensuelles, et montra à l’homme son dos, tournant la tête vers lui en lui souriant malicieusement. On voyait ses longues jambes fuselées, ses cheveux descendant dans le creux de ses reins. Le regard de Joshua parlait pour lui-même, et Mélinda lui sourit à nouveau.

« Tu aimes ce que tu vois, Joshua, n’est-ce pas ? Tu m’as tellement bien léché que... Je crois que tu mérites de lécher autre chose... »

Elle récupéra sa robe, la traînant derrière elle, et la déposa sur le sol, puis se mit à quatre pattes sur cette dernière, en bombant ses fesses vers Joshua, creusant pour cela ses reins, avant de soupirer de manière exagérée, pour le motiver à venir.

« Viens, Joshua, viens... Viens lécher le petit cul de ta Maîtresse, viens le pétrir, viens le malaxer, montre à ta Maîtresse combien tu l’aimes, combien tu la vénères... Allez, petit Joshua, viens... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Joshua
Terranide
-

Messages: 14



Voir le profil
FicheChalant
Description
Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !
« Répondre #10 le: Septembre 11, 2017, 02:57:16 »

Je m’appliquais pour lécher les magnifiques pieds de ma Maîtresse, je sentais qu’elle aimait ça, alors je prenais mon temps pour lui faire plaisir. Ma langue glissait entre ses orteils, alors que son autre pied caressait ma joue, ma tête. Elle prenait du plaisir, mais j’en prenais également. Lécher les pieds de Maîtresse Mélinda ne me dérangeait pas du tout, au contraire cela m’existait vraiment. Ma queue n’était pas descendue depuis tout à l’heure, elle était toujours fièrement tendue entre mes cuisses. Je mourais d’envie de me caresser, mais elle me l’avait clairement interdit. Alors je me retenais de me toucher, me focalisant uniquement sur les pieds de ma Maîtresse.

La paume de mes mains glissait doucement sur ses mollets si doux, j’osais de temps en temps monter un peu plus haut pour sentir ses cuisses et surtout la mouille de ma Maîtresse. J’étais tellement content de savoir qu’elle prenait temps de plaisir juste parce que je lui léchais les orteils, j’aurais dû m’en douter plutôt grâce aux gémissements et au soupires qu’elle pouvait pousser. Je sentais mon sang bouillonner dans tous mon corps, je frémissais en entendant Mélinda, mon sexe pulsait entre mes cuisses.

Alors que je prenais tellement de plaisir à lui lécher les pieds, elle se redressa d’un coup. Je levais un peu les yeux, mais son vêtement me tomba dessus, je m’empressai de le retirer, le déposant avec délicatesse à côté de moi pour pouvoir admirer ma Maîtresse.

« Maîtresse… Vous êtes magnifique ! »

Je me permis de lui faire un compliment, en pouvant l’observer de dos. Ses fesses étaient juste parfaites, ses jambes que j’avais pu toucher avant me donnait le tournis. Le mot magnifique était bien faible finalement à ce que je pensais. J’aurais pu couvrir ma Maîtresse de compliment encore et encore, elle était tellement radieuse. J’étais comblé qu’elle met acheté. J’étais comblé de pouvoir la servir.

« J’adore ce que je vois Maîtresse ! Je ne pourrais m’en passer ! »

Et c’était la vérité cela pouvait se voir à mon sourire plein d’amour envers Mélinda. J’avais hâte de savoir ce que je pourrais lécher d’autre et je n’attendis pas longtemps pour le savoir, ma Maîtresse attrapa sa robe pour se mettre à quatre pattes dessus bombant ses magnifiques fesses vers moi. Je regardais se cul avec tellement d’envie que je m’en mordais les lèvres. Et d’un coup ma Maîtresse me demande de venir, de venir lui lécher son petit cul, de le malaxer et de lui montrer combien je l’aimais. Il ne fallait pas me le dire deux fois, je me redressais sur les genoux et m’approcha de Mélinda.

Sans plus attendre mes mains ses posèrent sur ses fesses pour les malaxer avec fermeté, je les serais entre mes doigts, laissant des marques rouges sur mon passage. Puis je les écartai un peu pour voir son petit anus et là ma tête plongea pour venir coller ma langue contre celui-ci. Je la faisais tourner autour, puis le long de raie pour remonter. Mes mains étaient remontées vers ses hanches pour la saisir avec force, avant de les descendre sur ses cuisses avec passion.

J’avais tellement envie de ma Maîtresse…

Si bien que s’en m’en rendre compte je poussais des petits gémissements pendant que je lui léchais son anus. Ma langue était toujours aussi énergique sur les fesses de ma Maîtresse, de temps en temps je venais lui suçoter son anus et ensuite je me mis à rentrer ma langue à l’intérieur de Mélinda. Doucement, je me mis à pénétrer ses fesses de ma langue, faisant des petits tours à l’intérieur tout en laissant échapper encore des gémissements. Ma queue elle pulsait toujours plus fort, si bien que je me demandais si je n’allais pas jouir sans qu’elle ne me touche, j’essayais de me contenir comme je pouvais, me tortillant sur place pendant que je prenais soin de ma Maîtresse.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #11 le: Septembre 18, 2017, 01:04:41 »

Mélinda comptait bien s’occuper comme il faut de Joshua, son nouvel esclave. Il était en profonde admiration devant le corps de sa Maîtresse, ce que cette dernière pouvait très aisément comprendre. Après tout, Mélinda était effectivement magnifique, un corps d’une très grande beauté, et, même si elle le savait pertinemment, elle aimait toujours autant qu’on le lui rappelle. Joshua était donc dans ses bonnes grâces quand, par son regard, il complimentait l’incroyable beauté de sa Maîtresse. Cette dernière s’était donc mis à quatre pattes, et bomba ses fesses, creusant son dos, lui offrant la vue impériale de son magnifique postérieur. Un délicieux petit cul aux fesses rebondies. Un corps très agréable, magnifique et parfait, qui ne demandait qu’à se faire prendre… Mais Mélinda n’allait pas franchir les étapes. Elle savait que Joshua avait une bonne érection, une queue bien dure et assoiffée, mais… Pour pouvoir la poser sur le corps de sa Maîtresse, il allait devoir le mériter. C’était aussi simple que ça. La vampire allait se montrer intransigeante, dans son propre bien, pour mieux le stimuler.

*Et puis, il n’a pas à se plaindre, il a le droit de caresser et de lécher mes divines fesses…*

Ce qui, en soi, restait déjà un très grand privilège, et un immense honneur. Elle espérait bien qu’il en avait conscience, et qu’il comprenait ô combien le corps de sa Maîtresse était, non seulement beau et majestueux, mais aussi sacré. Un cul comme ça, ça s’honorait, et ça se méritait ! Joshua en semblait conscient, et était, en tout cas, assoiffé d’aller s’en occuper. Il fléchit donc les genoux, et posa ses mains sur le postérieur de sa Maîtresse, avant d’y approcher sa langue

Elle se pinça les lèvres en sentant les mains de Joshua se crisper sur son postérieur, avant de se mettre doucement à remuer dessus. Un long frisson la traversa, s’accompagnant d’un gémissement ténu s’échappant de ses lèvres. Comme toujours, la vampire adorait toujours autant qu’on s’occupe de son fondement, qu’on explore ses fesses avec des doigts avides et virils. Elle en frémissait sur place. La vampire aimait vraiment tout ce qui, de près ou de loin, avait trait à l’anal, comme une sorte de fantasme inexplicable, mais non moins jouissif. Joshua s’y attaquait donc avec appétit, usant massivement de ses mains, avant de se pencher davantage vers elle. Ses pouces avaient bien écarté sa peau, dévoilant ainsi l’accès à sa croupe, et, quand Mélinda sentit sa bouche s’approcher, et sa langue titiller son petit trou, une forte crispation se fit ressentir sur son corps. Elle serra nerveusement les doigts sur le sol, tout en gémissant longuement, la langue du Terranide continuant à remuer en elle.

« Hum… Ohhh, Joshua, haaaa… Hmmmm… Vas-Vas-y, hmmm… »

Mélinda gémit encore, ses joues devenant plus cramoisies. Le désir croissait en elle, au fur et à mesure que son amant continuait à la lécher. Elle se tortillait sur place, en soupirant, et en finissant par gémir, ses lèvres s’entrouvrant pour pousser de légers cris de plaisir, bandant ses muscles le long de ses bras, et se relâchant petit à petit à hauteur de son fessier.

« Làààà… Lààààà… Hmmmm… ! »

Il n’y a pas à dire, elle aimait vraiment qu’on s’occupe de son petit cul !

« Allez, allez… Je… Hmmm… Ta bite ! Je… Je la veux en… Dans mon c-cul, haaaa… ! »

Et, puisque c’était un ordre, autant dire que Joshua avait intérêt à ne pas se défiler !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Joshua
Terranide
-

Messages: 14



Voir le profil
FicheChalant
Description
Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !
« Répondre #12 le: Septembre 25, 2017, 03:47:11 »

Je continuais de m'occuper avec soin des fesses de ma Maîtresse, c'était un grand honneur pour moi, alors je devais le faire bien. Qu'elle prenne beaucoup de plaisir ! Mes mains passaient sur ses fesses, mes doigts les pétrissant avec forces, les écartent de temps en temps pour pouvoir mieux passer ma langue vers son anus, continuant de la pénétrer avec vigueur. J'entendais ma Maîtresse pousser des gémissements, des soupirs. J'étais très content de savoir qu'elle aimait ce que je lui faisais. Mais entendre sa petite voix si douce me faisait tourner la tête, elle avait tout pour plaire et j'étais vraiment honoré qu'elle met choisi pour être son esclave, je ne la remercierai jamais assez.

J'écoutais avec attention les gémissements de ma Maîtresse voir ce qu'elle préférait dans ce que je faisais et c'est alors qu'elle me demanda de s'occuper de son cul avec ma bite. Enfin ! Je pensais que j'allais exploser à force d'attendre ainsi, ma Maîtresse me faisait l'honneur de pouvoir la pénétrer.

Je reculais ma tête, retirant ma langue de son petit anus qui était complétement humide. Avant de me redresser totalement, je me mis à embrasser plusieurs fois ses fesses tout simplement sublime. Montrant également que j'allais faire de mon mieux pour combler Mélinda. Une fois quelques baisers déposés je me mis sur les genoux, ma verge pointait dans les airs. Je pouvais la voir pulser, du liquide coulant un peu de mon gland.

J'attrapa mon sexe de ma main droite, alors que mon autre main se posa sur les fesses de ma Maîtresse. Puis, je me mis à diriger ma verge pour pénétrer Mélinda. J'appuyais mon gland contre son anus et celui-ci sans trop forcé s'ouvrir pour m'accueillir, cette première pénétration me fit soupiré de plaisir, me fit frissonner, c'était une première. Et c'était tout bonnement incroyable !

Je posais mes deux mains sur le bassin de ma Maîtresse pour avoir une prise correcte et je me mis alors à faire des vas et viens rapides. Depuis le temps que j'attendais je n'en pouvais plus. Je bourrais alors ma Maîtresse avec vigueur. Mes testicules tapaient contre son cul à chaque fois que je rentrais en elle.

Je poussais des longs râlent de plaisir, mes yeux regardaient ce magnifique corps que je devais combler. Mes doigts serraient de plus en plus fort, marquant la peau, je me retenais de pas éjaculer je faisais tout mon possible pour faire durer un maximum le plaisir. Pas pour moi, mais pour ma Maîtresse, elle devait en profiter au maximum, mon bonheur passait après le sien.
Journalisée
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3158



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #13 le: Octobre 02, 2017, 01:15:24 »

Elle l’éduquait, ce petit Joshua. Elle veillait à son épanouissement sexuel et moral, avec un talent indéniable, qui allait sûrement le laisser pantois. Mais Joshua ne pouvait tout simplement pas lutter contre le jeu des corps, contre cette attraction alchimique qui était en train de se faire en voyant sa Maîtresse à quatre pattes, lui offrant généreusement sa croupe. Qu’il en profite ! Il ne le réalisait sans doute pas, mais c’était bien là la preuve qu’il était très chanceux, car Mélinda n’offrait pas ses fesses à n’importe qui, et surtout pas à un jeune esclave qui venait de débarquer dans son écurie. Que Joshua puisse donc la prendre, soulager la tension qui pulsait entre ses cuisses, c’était là l’ultime preuve de la grande générosité de la vampire. Ses mains se crispèrent sur le sol quand elle sentit la verge de l’homme caresser son corps. Un frémissement la traversa, et elle releva la tête, lèvres pincées, avant de sentir ses mains se crisper sur sa chair, puis guider ensuite son sexe en elle. Sa queue tapa contre son orifice dilaté, et un nouveau frisson la traversa... Puis le Terranide s’enfonça ensuite en elle.

« Hmmmm... Haaaaa... !! »

Un soupir supplémentaire fusa de ses lèvres, et elle ferma les yeux, les joues bien rouges, en sentant l’homme se reculer en elle, puis retourner en avant, sa queue enflant et durcissant dans son corps, membre assoiffé et impatient, vit gorgé d’envie et d’énergie. Mélinda frémit encore, ses lèvres s’entrouvrirent encore, et elle gémit à nouveau, se pinçant les lèvres.

« Hmmmm... !! »

Ses mains se crispèrent sur le sol, et, peu à peu, elle sentit Joshua accélérer la cadence, durcir le rythme. Mélinda couina encore, et poussa même un hurlement quand elle sentit ses parois anales s’écarter. Ses griffes s’enfoncèrent dans sa robe, sans la déchirer, et elle banda les muscles, avant de le sentir repartir, puis s’enfoncer encore, prenant visiblement bien son pied à s’attaquer ainsi au postérieur de sa Maîtresse... Ce en quoi Mélinda ne pouvait que le comprendre ! Son fessier, après tout, était tout simplement divin. Les gens revenaient régulièrement dessus, la complimentaient, l’admiraient, l’embrassaient et la câlinaient. Mélinda était très fière de son corps, ce qui impliquait son fondement, qu’elle entretenait régulièrement. La sodomie, c’était l’un de ses pieds, un fantasme particulièrement jouissif qui se dilua en elle tandis que Joshua la pénétrait.

Imperturbable, l’homme continua ses bourrades, grognant et soupirant. Elle l’entendait, elle le sentait, et...

« Haaa, c’est si bon, mon Jo-Joshua ! Hmmm... Vas-Vas-y, haaaa... Baise-moi... Baise bien fort ta Maîtresse ! »

Elle commençait même à l’accompagner, en filant d’avant en arrière, tant c’était bon. Oh, oh, qu’est-ce qu’elle pouvait aimer ça ! Sentir une grosse queue lui défoncer le cul, écartant ses parois, diffusant en elle une douleur jouissive et exquise... Elle en mouillait même, salissant sa robe et ses cuisses, pendant que son amant continuait à la prendre. Évidemment, il était encore inexpérimenté, alors il allait jouir en elle... Mais Mélinda savait que les orgasmes de jeunes mâles inexpérimentés étaient souvent magnifiques, et elle avait très hâte, pour le dire simplement, de sentir Joshua lui remplir le cul !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Joshua
Terranide
-

Messages: 14



Voir le profil
FicheChalant
Description
Joshua est un charmant terranide qui a passé son enfance dans un laboratoire pour devenir complètement docile lors de sa vente qui vient d'avoir lieu. Il ne connaît rien du monde qui l'entoure et fera son possible pour vous satisfaire dans tous les domaines !
« Répondre #14 le: Décembre 08, 2017, 03:32:22 »

Je me laissais emporter par tant de bonheur, le cul si serré de ma Maîtresse compressait ma queue, c'était tellement bon. Et l'entendre couiner ainsi me faisait chavirer. Je n'arrivais à me rendre compte que je faisais autant de bien à ma Maîtresse alors que c'était la première fois que je pratiquais ce genre de chose. J'espère tellement pouvoir la combler encore pendant quelques minutes, de longues et délicieuse minutes.

Mes mains, mes ongles s'enfonçaient dans la chaire de son magnifique petit cul. Sous mon emprise il avait bien rougi. Je me mordais la lèvre inférieur, preuve de ma grande concentration. Ma respiration était tellement forte, importante. Par le nez je prenais des grandes inspirations alors que je soufflais faisant passer l'air vers le coin de mes lèvres.

"Hmmmmf !!!"

Je poussais de terriblement grognement à des moments manquant d'éjaculer. J'arrivais à me retenir, je ne sais pas comment, mais je le faisais. Mais, je sentais que le moment où j'allais jouir allait arriver bien plus vite que prévue. Alors je décidais de tout donner avant que je commence à me vider.

Je me mis à donner des grands coups de bassin, violant, bestial, rapide. Mes bourses claquaient tellement. A chaque fois que je tapais au fond de ma ravissante Maîtresse je poussais un grognement de plaisir. Je ne parlais pas gardant un certain sérieux, mais c'était surtout pour éviter de me mettre à crier comme le ferais une pucelle pendant sa première fois. Et le moment où je ne pouvais me retenir arriva. Alors que je venais de m'enfoncer au fond de Mélinda, je me laissais tomber en avant. Couchant mon torse sur son dos.

"AHHHHHHH-HHHHH"


Je pouvais sentir ma queue en elle, palpiter, ce liquide sortir de ma queue lui remplir son petit cul. Je poussais un long râle de plaisir. Mes bras avaient enlacé ma Maîtresse et mes mains lui serraient fortement la poitrine, le temps que je finisse de me vider. Tous mon corps tremblait de cette toute nouvelle sensation.

"Maîtresse... Ahhhh..."


J'étais épuisé, je n'arrivais plus à trouver mes mots. Je me redressais alors, puis me laissa tomber en arrière sur les fesses. Mon membre était encore un peu tendu, mais il n'était pas en grande forme, une demi-molle comme on pourrait dire. Je regardais encore le magnifique postérieur de ma Maîtresse, essoufflé j'avais quelque peu de mal à me remettre.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox