banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Mais je veux juste violer ! Y a pas de mal non ? [PV Miss Marvel]  (Lu 6188 fois)
Slimia
Créature
-

Messages: 172


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
Fiche
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« le: Février 08, 2015, 12:45:00 »

   Ce lycée était merveilleux ! Il y avait que l’embarras du choix, c'était un peu le marcher pour Slimia, cherchant le bon coin pour trouver un bon fruit. Voyager par les canalisation avait l'avantage de se déplacer rapidement et d’atteindre les positions clés du lycées, à savoir les toilettes, les douches ou les cuisines, les meilleurs coins de chasse, elle pouvait prendre son temps, elle était relativement à l’abri de regards et de l'ensemble du lycées et au moins la proie ou les proies était isoler des autres. Il y'a deux jours, elle avait découvert les conduits d'aérations, elle avait ralentit son rythme de viols afin d'apprivoiser ce labyrinthe, ce qui n'était pas facile, ce perdant facilement. Mais elle avait ainsi accès à tout le lycée, et pouvait parfois attrapé et amener une proie dans les conduits assez gros. C'était intéressante, de plus, elle pouvait observer ses proies, en choisir une ou débarqué à tout moment dans une salle et violé ses occupant.

   Elle découvrit les conduits de la partie sud du lycée, ce qui lui prit la journée tout en poursuivant une proie qu'elle avait choisis. Elle l'avait suivit durant toute la journée du mieux qu'elle put, perdant parfois sa trace, mais la retrouvant rapidement grâce à ses clones, pas plus grand qu'une mains éparpiller partout dans le lycée afin de s'orienter, c'était difficile mais elle y arriver., enregistrant ainsi son visage et sa belle chevelure blonde, c'est ce qui l'avait attiré chez elle, sa chevelure. Elle aimait bien ce genre de cheveux, leur couleur, leur douceur, il était agréable à sentir en elle.

   La fin des cours fut annoncer, ce qui fut un soulagement, car elle pourrait enfin abuser d'elle. Slimia était dans les conduit près de la salle de cours de sa future victime, attendant le moment opportun pour agir, ce qui ne se fit pas rapidement, le temps qu'elle sorte de la salle et que les élevés se disperse, afin de la laisser seule. Elle la suivait, toujours entourer d'élève. Elles étaient dans les dortoirs depuis un moment quand elle était entourer que de quelque élève, Slimia attendait qu'elle entre dans son dortoir pour en profiter, ce qui arriva rapidement.

   Usant des conduits, Slimia ce retrouva dans la même pièce que sa proie, qui était seule... pour le moment. L'observant, elle attendit qu'elle lui tourne le dos, pour sortir par la grille d'aération de la pièce. Elle sortie rapidement, en prenant son volume minimal, avant d'augmenter son volume une fois sur le sol, prenant rapidement du volume, le tout sans bruit. Quatre tentacules jaillirent de la masse gélatineuse avant de fondre sur la pauvre lycéenne, une l'attrapa par la tête bloquant sa bouche et si elle avait le malheur de crier, sa substance entrerait dans sa bouche pour étouffer tout son, les deux autres bloquèrent ses membres et la dernière la saisit la taille avant de l'amener à Slimia qui prit forme devant elle, qui créa d'autre tentacules pour commencer à titiller ses tétons et son intimité.

-Alors jeune fille, slimment je vais te violer ?

   Slimia n'attendait pas de réponse, sa proie ne pouvant parler, la laissant juste imaginer. Son sourire carnassier et ses yeux exprimant tout sa perversité, n'avait rien de rassurant. De nouvelles tentacules sortirent de son dos, allant mettre sa proie en étoile, fusionnant avec les autres, formant d'épaisses tentacules retentant ses membres. Slimia créa un dôme autour d'elles et retira sa substance l’empêchant de parler, après avoir visiter sa bouche, laissant une bonne dose d'elle même.

-Ne cria pas car, mon dôme agit comme mur insonorisant, ensuite je me sens d'humeur magnanime, donc je te laisse le choix de viol : doux, dur, avec ou sans tentacules ? Demanda t-elle sur une sonorité perverse. Si tu ne choisit pas, je le ferais pour toi.

   Elle était de bonne humeur et avait envie de réaliser les fantasmes de sa proie. Elle lui fessait une fleur et c'était rare, préférant violé directement.
« Dernière édition: Février 15, 2015, 04:34:50 par Slimia » Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 256



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Février 09, 2015, 02:15:46 »

Depuis plusieurs semaines, les postes de police de Seikusu recevaient de curieuses plaintes, émanant souvent de parents de famille, indiquant que leurs filles avaient été violées. Il y avait, entre toutes ces plaintes, deux points communs :

  • Les viols avaient lieu dans l’enceinte, ou aux alentours, du lycée Mishima ;
  • Ils concernaient une créature gélatineuse bleuâtre.



La police avait à chaque fois classé l’affaire. Le Japon connaissait ce système magique dit d’opportunité des poursuites, configuration dans laquelle, suite à une plainte, la police pouvait choisir, soit de poursuivre les faits allégués, soit d’estimer la plainte infondée, et la classer, que ce soit parce qu’il n’y avait pas assez d’éléments pour poursuivre, que les faits allégués étaient fantaisistes, ou prescrits. En l’espèce, un viol venant d’une créature gélatineuse bleue pouvant générer des tentacules était on ne peut plus fantaisiste, mais le SHIELD savait que ce n’était maintenant qu’une question de temps. Le lycée Mishima avait toujours été un établissement scolaire très particulier, ayant fait l’objet de plusieurs procès pour atteinte aux mœurs, mais qui avaient tous débouché, soit sur des protocoles transactionnels, soit sur des non-lieux. Quoi qu’il en soit, l’agence avait fini par agir, et par comprendre qu’une Slime venait d’arriver à Mishima, et qu’elle passait son temps à coucher avec des lycéennes.

Il était donc avéré qu’une Slime rôdait à Mishima, ce qui, de facto, rendait le SHIELD compétent pour agir. Restait encore à la capturer. Étant un être liquide, une Slime était, par définition, difficile à appréhender. Cependant, venant de la part d’une organisation qui avait des jetpacks, des Helicarriers, et des voitures volantes pour certains de ses agents hauts placés, impossible ne faisait partie du dictionnaire de l’agence. Toute la difficulté était de retrouver la Slime, et, pour cela, les agents avaient entendu les horaires de fermeture du lycée. Ils étaient autour du lycée, formant plusieurs équipes, avec pour eux cette tranquillité d’esprit que les autorités publiques locales n’allaient pas interférer. Ils avaient une stratégie consistant à piéger cette Slime avec une agente infiltrée dans le lycée. Depuis plusieurs soirs, ils faisaient le pied de grue autour du lycée, et, finalement, l’hameçon finit par marcher.

Dans une chambre individuelle du dortoir, Slimia attaqua une femme, immobilisant ses bras et ses jambes, l’empêchant de parler, avant de l’enfermer dans une bulle aquatique, approchant ses tentacules de son intimité... La lycéenne sentit alors la pression sur ses lèvres disparaître, tandis que Slimia proposait le type de viol. Là, c’était sûr, elle avait été trouvée... Et la lycéenne réagit en serrant les dents. La belle blonde se concentra.

« Désolée, ma chérie, ce soir, je m’abstiens... »

Ses yeux se mirent alors à rougeoyer dangereusement, et deux lasers filèrent, frappant de plein fouet l’eau la retenant, la perçant. Kara se concentra alors, et usa de sa force kryptonienne pour briser les tentacules qui la bloquaient.

« Première leçon en tant que violeuse en herbe, chère Slime... On ne s’attaque pas à une Kryptonienne ! »

Les yeux de Kara sifflèrent à nouveau, et frappèrent Slimia au ventre. Le corps aquatique de la Slime s’envola par la fenêtre, et elle atterrit dans le jardin. Kara s’envola derrière elle, dans son uniforme scolaire, tandis que, pendant ce temps, les agents du SHIELD se déployaient rapidement dans les alentours, portant avec eux des pistolets givrants, conçus sur le modèle des armes de Mr. Freeze. Le plus inquiétant pour Slimia ne venait cependant pas des agents, mais de la silhouette qui, enveloppée d’un halo doré, venait d’atterrir au-dessus de Slimia...

Carol Danvers, alias Miss Marvel.

« Slime, vous êtes en état d’arrestation par les forces du SHIELD. Nous vous conseillons vivement de coopérer, et de vous rendre par vous-mêmes. »

Une Slime... L’arrêter risquait de ne pas être si facile que ça, vu tout ce dont elle était capable.
« Dernière édition: Février 09, 2015, 09:06:51 par Carol Danvers » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Slimia
Créature
-

Messages: 172


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
Fiche
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #2 le: Février 15, 2015, 04:42:18 »

   Slimia contemplait sa proie avec un regard affamé, attendant avec impatience sa réponse, imaginant tout ce qu'elle pourrait faire selon les diverse réponse possible, imaginant une orgie avec ses clones, pensant à recouvrir la pièce de tentacules ou de simplement de sa substance, la pénétrer avec deux verges, et d'autre truc totalement irréalisable dans la réalité ou une créature normale. Mais la réponse de la lycéenne brisa ses pensées. Son sourire et son regard pervers disparurent, de même que son aura, l'incompréhension et la surprise, couplé à l'ahurissement les remplacèrent.

-Mais...mais... c'est quoi cette....

   Mais elle n'eut guère le temps de finir sa phrase, car sa proie balança des laser de ses yeux, vaporisant une partie de Slimia qui la retenait, avant de briser ses tentacules d'une force que Slimia ne parvenait pas à associer à un être humain. Elle ne hurla pas, ni ne fit de mouvement pour réagir à ses morceaux vaporiser ou briser. N'ayant pas de système nerveux, Slimia ressentait tout les chocs que par des vibrations se répercutant dans tout son être, et comme toucher sa substance ou la caresser lui donnait du plaisir, ce qu'elle ressentit lui suffit à lui faire pousser un crie de plaisir et de la faire gémir, un bras serrant sa poitrine, l'autre au niveau de son entrejambe, d’où s'échapper un liquide bleu fluorescent coulant de son intimité.

« Première leçon en tant que violeuse en herbe, chère Slime... On ne s’attaqua pas à une Kryptonienne ! »
-Hein ? Qu'es que... euh.. temps mort, attend, pause, arrête ! Ne reFAIS PAS .... Commença Slimia alors que la fameuse kriptonienne recommença son attaque. ÇAAAAAAAAAAAAAAAAA..... !

   Slimia était entrain de reculer vers la fenêtre, lorsqu'elle se prit de plein fouet l'attaque là coupant en deux, avant de s'envoler par la fenêtre la brisant au passage. La partie inférieure restant dans la pièce entrain de s’effondre sur place, devenant plus rien d'autre quune innocente flaque. La partie supérieur avait briser la fenêtre, Slimia absorbant la majorité des bouts de verre. Ce qui restait d'elle fit un vol planée sur plusieurs mètres. Slimia prit la forme grossière d'un avion, ne pensant pas à cherche à s’arrêter, voulant faire comme ceux qu'elle avait vue dans une boite bizarre permettant de voir autre chose, dans la chambre d'un ados, qui parler d'un reportage sur les avions à son pote, avant qu'elle ne vienne abuser d'eux.

Splorch

   Elle s'écrasa et s'étala sur la pelouse après un vol planer sur quelque mètre dans bruit plutôt spongieux et non dans un fracas de métal se tordant et ce brisant. Slimia se rassembla, avant de reprendre son volume initiale et de reprendre son apparence normale en même temps, laissant à ses pieds une bonne flaque épaisse d'elle même. Elle constata qu'elle était entourer de plusieurs personnes et que la... Kriptonienne se diriger vers elle. Mettant de côté sa libido et ses pulsions sexuelles, s’intéressant plus à toute ses personnes qui n'étaient sûrement pas venue faire un pique nique. D'ailleurs elle ne voyait pas de panier, ce qui confirma son hypothèse.

« Slime, vous êtes en état d’arrestation par les forces du SHIELD. Nous vous conseillons vivement de coopérer, et de vous rendre par vous-mêmes. »

   En entendant la voix venir de nul part, Slimia chercha l'origine, c'était une femme c'est sur, mais elle ne venait pas de ceux l'entourant. Alors qu'elle tourna sa tête vers la droite, une autre têtes apparue dans son cou, regardant à gauche, avant de se séparer en une deuxième Slimia. Les deux firent rapidement le tour de l'assembler avant de finalement lever la tête, les deux fusionnant en une seule. Elle observa une appétissante femme entrain de voler, ses pensées pensant un instant à la prendre en sandwich, avant de revenir à la réalité.

   Une femme qui flotte, avec un halo bizarre l'entourant, portant une tenue légère, avaient de quoi soulever des questions. Slimia la regarda, elle n'avait pas son visage habituelle montrant l'étendue de sa perversité, mais un visage montrant l'étendue de sa perplexité. Une femme qui balance des espèces de rayon magique de ses yeux, une autre qui vole et tout un tas de types bizarre l'entourant, pointant sur elle des armes qu'elle n'avait jamais vue. Son instinct, autre que de que de lui permettre de trouver la présence d'une réserve de saké ou une proie isoler, la prévenait d'un danger imminent, qu'elle était en danger. D'autant plus qu'elle ne voyait ps pourquoi elle devait se rendre !

   Sans répondre, et très rapidement, des dizaines de tentacules jaillirent de la flaque à ses pieds, tentant de renverser les hommes armées, et d'autre occuper la femme ne l'air et la Kriptonienne, leur tête ressemblant à des mâchoires de pièges à loup, cherchant à agripper la femme. Immédiatement, ils tirèrent sur ses tentacules, d'étrange rayon bleu, semi transparent fusèrent de leur armes gelant instantanément ses tentacules, qui se cassèrent sous le mouvement et le poids. Elle sentie ses tentacules s'occupant de la femme en l'air être détruite, ainsi que celles de l'autre, lui provoquant un orgasme.

   Devant la congélation et destruction de ses de ses tentacules, le yeux de Slimia se remplir de surprisse et de peur, n'arriva pas à parler, sa bouche grande ouverte, la mâchoire inférieure allant toucher le sol. Elle mâchoire remonta, quand elle aperçue les soldats pointé leur armes sur elle et les deux femmes agir, elle créa un dome sur elle même, la cachant à le vue de tous, trois énormes tentacules se formèrent, le diamètre plus énorme que celle d'une voiture. L'une d'elle fonça sur la femme volante, un autre sur  celle qui tire des rayons bizarres de ses yeux et le dernier se leva sur plusieurs mètre, le bout prenant la forme d'un marteau, avant de s'abattre sur des soldats, qui esquivèrent le coup avant de geler la tentacule, qui se sépara du dome avant de se reformer.

   Tendit que ces personne du SHIELD étaient occuper avec les grosses tentacules prenant des formes soit de mâchoire ou de marteaux se reformant à chaque fois qu'elles étaient détruite, Slimia s'était enfuit sous la forme d'une flaque s'échappant du dôme, avant de prendre celle d'un train, les roue étant des petites tourbillons lui permettant d'avancer rapidemen. Toujours relier au dôme pour pouvoir le manipuler, Slimia s'éloigna rapidement de ces types. Elle avançait, mais vers où ? Elle le savait pas.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 256



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Février 18, 2015, 02:40:54 »

Rattachée à l’OTAN et à l’ONU, le SHIELD était un organisme américain, créé au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, à partir d’une agence de renseignement de l’époque, le SSR (Strategic Scientific Reserve). L’organisme avait pour but de combattre toutes les menaces paranormales, allant du simple Poltergeist aux invasions extra-terrestres. Depuis les années 1940’s, l’agence avait grossi, enflé, et comprenait même plusieurs sous-agences, comme le SWORD, consacré à l’étude de l’espace et des menaces extraterrestres, ou encore l’Initiative, regroupant des équipes spéciales composées de super-humains... Comme Miss Marvel, ou encore comme Supergirl... Bien que Kara ne soit pas, à proprement parler, une humaine. Mais bon, on n’allait pas chipoter pour si peu.

La Slime était enfin à portée de main, et Carol se demandait comment neutraliser une telle créature. Liquide, elle pouvait modifier son corps à volonté, et était surtout insensible à la douleur... Chaque contact sur elle déclenchait en fait des stimulis sexuels, et, pour Carol, si elle passait son temps à violer, c’était parce que c’était la seule chose qu’elle aimait faire. Ceci étant dit, les autorités ne pouvaient décemment pas laisser cette Slime continuer à enchaîner les viols dans la région. Elle n’était pas foncièrement mauvaise, mais il fallait la calmer, refroidir ses ardeurs... C’est pour ça que les agents du SHIELD disposaient de pistolets givrants, fonctionnant sur le même modèle que ceux du Docteur Victor Fries, plus connu sous le surnom de Mister Freeze. Le docteur avait jadis travaillé sur la cryogénie, qui avait cherché un moyen de sauver sa femme d’une redoutable maladie, retardant la progression de la maladie en la cryogénisant. Cependant, il avait été abusé par son employeur, et lors d’un accident qui avait mal tourné, était devenu un être de glace, ayant besoin de vivre sous une certaine température pour pouvoir vivre. Son génie scientifique avait été mis au service de mouvements criminels, et, quand il avait été arrêté, et incarcéré à l’Asile d’Arkham, le SHIELD avait mené des recherches sur sa technologie, afin de la réutiliser... Ce n’était, en soi, guère surprenant. Le SHIELD utilisait quantité de technologies conçues par d’autres, notamment extraterrestres. L’armure d’Iron Girl en était un bon exemple.

Se tenant face à la Slime, Carol attendait de voir sa réaction, et cette dernière choisit de se défendre, déployant autour d’elle des tentacules aqueux. Un tentacule frappa Kara, la repoussant sur le sol, et Carol en évita un en s’envolant, tandis que les commandos enclenchaient leurs rayons givrants, faisant exploser les tentacules. Carol vit clairement la peur dans les yeux de la Slime.

*N’y va pas trop dure, Carol, elle est juste terrifiée... Elle pense que coucher avec les autres est normal, je ne pense pas qu’elle soit profondément méchante...*

Rien à voir avec les dégénérés d’Arkham. La Slime se protégea derrière un épais bouclier, générant trois gros tentacules. Kara, qui se relevait lentement, en vit un fondre sur elle, et souffla, utilisant son souffle givrant pour le ralentir, tandis que les agents du SHIELD en détruisaient un autre. Carol, elle, se reçut de plein fouet le troisième tentacule, qui s’enroula autour de ses jambes, et l’envoya voler au loin. Elle rebondit à plusieurs reprises sur la pelouse, avant d’atterrir près d’un petit poteau électrique éclairant, avec d’autres poteaux, un sentier. Elle atterrit dans une petite mare, et, quand elle se releva, et elle vit un petit train aqueux qui fuyait la zone de combat. Les agents combattaient le dôme générateur de tentacules, et le petit train aqueux filait lentement.

Carol bondit rapidement hors de l’eau, croyant avoir une vision, et elle se posa devant le train.

« Nous ne te voulons pas de mal, Slime... Mais tu ne peux pas violer les gens comme ça... Nous sommes les gentils, ici. »

Elle était en train de parler à un train fait d’eau... Et le pire, c’est qu’elle trouvait ça normal !

Carol pouvait utiliser ses pouvoirs pour combattre Slimia, mais elle se refusait pour l’heure à le faire... Elle était l’un des super-héros les plus puissants. Entre ses mains, elle pouvait générer de puissantes décharges d’énergie, et, surtout, elle pouvait absorber les sources d’énergie, avant de les redistribuer par le biais d’attaques dévastatrices. Est-ce que cela marcherait aussi sur les tentacules aqueux ? Elle en doutait, car ce n’était pas de l’énergie, juste de l’eau... Mais elle pouvait toujours envoyer des décharges d’énergie pure pour maîtriser la Slime.

Ça, c’était possible.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Slimia
Créature
-

Messages: 172


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
Fiche
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #4 le: Juin 11, 2015, 03:06:59 »

   Filant à travers les herbes, Slimia espérait ne pas être repérer, comptant trouver une bouche d'égout pour ce cacher, et tenter de retrouver le portail qui mène à sa grotte. Et bien évidemment elle avait oublier l'endroit, s'étant trop précipiter vers les égouts pour se cacher et ne pas s'attirer d’ennuis et trouver un coin sympa, avec du saké et des proies, sans noté l'environnement du portail. La route était encore loin, le parc du lycée était plutôt grand, il lui faudrait parcourir encore quelque dizaines de mètres et elle sera libre. Sauf si une paire de jambes tomba du ciel, lui coupant la route.

   Le train freina brusquement, déraillant un peu, avant de se stopper. Un œil apparue sur le toit de la locomotive, constatant que c'était la femme qui volait au dessus d'elle. Tremblant un peu, parce qu'elle ne savait pas de quoi elle était capable, le train commença la marche arrière, en même temps que la femme se mit à lui parle.

« Nous ne te voulons pas de mal, Slime... Mais tu ne peux pas violer les gens comme ça... Nous sommes les gentils, ici. »


   Le train s’arrêta, Slimia reprit sa forme normale et son volume qu'elle appelait volume humain, de la même manière que les transformers. Elle regarda la femme, prenant la même taille, surprise et tenter de profité de la demoiselle.

-Ta copine m'a balancer de la fenêtre, vous tentez de congeler, vous briser mes tentacules et tu me dis que vous me voulez pas de mal ? Et je peux très bien violer les gens comme ça puisque je l'ai déjà fais, fais et refais ! Et c'est pas parce que t'es gentille que ça va m’empêcher de te violé, tu pourrais être une vrai pourriture que ça ne changerais rien pour moi, tu reste bonne et appétissante. D'ailleurs si tu veux on peut...


   Slimia ne termina pas sa phrase, car elle avait laisser ses pulsions reprendre le dessus, oubliant un moment le danger de la situation. Ainsi elle cessa de manipuler les énormes tentacules, qui se firent geler, de même que le dôme générateur, ramenant la slime à la réalité. Elle se retourna violemment, constant à regret l'immense structure de glace et les hommes armaient des fusils de glace et l'autre se ramener vers elle, avalant à grand pas la distance les séparant. Sans perdre de temps à esquiver la femme devant elle, Slimia fonça sur l’héroïne, l'englobant de sa substance, avant de continuer sa route, des roues à la place des jambes. Elle avait entièrement recouverte l'héroïne de sa substance, qui cette fois ne devint pas de l'eau, mais un liquide visqueux et gluant, dégoulinant lentement. Et un peu concentré en aphrodisiaque, insuffisant pour lui faire perdre la tête, a moins de rester plonger dedans pendant des heures, mais assez pour chauffer ses envies.

   Slimia de déplacer vite, plus vite que les humains à pieds, mais pas assez pour distance les tirs, dont l'un deux toucha une de ses roues, la fessant chutant, ou elle glissa sur quelque mètre. Le temps qu'elle se reforme et qu'elle se remette à courir, cette fois, sous la forme grossière d'une voiture, son volume important l’empêcheraIT d'être entièrement geler, les soldats étaient déjà sur elle, commençant à tirer, gelant en grande partie, la "voiture". La partie épargné, se séparant lentement de la partie geler, mais la froid commençant à prendre le pas sur Slimia, ce n'était qu'une question de temps qu'elle ne finisse geler avant d'avoir put se libérer, la glace solidifiant déjà l'intérieure d'elle même, ou bien qu'elle parvienne à se libérer du froid, la cristallisant un peu, et qu'elle ne s'échappe encore.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 256



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Juin 16, 2015, 12:53:12 »

Sans trop de surprise, les négociations avortèrent, et Carol se reçut un litre d’eau sur le corps… Une eau particulière, qui agit comme une sorte d’étau, la comprimant et la serrant. Elle sentit l’air lui manquer, ainsi que des frissons qui la traversèrent… Et pas des frissons de peur. Tandis que Slimia s’enfuyait sous les tirs des agents d’intervention du SHIELD en transformant ses jambes en roues, Carol réunit ses pensées. Slimia avait lancé sur elle une sorte de liquide aqueux spécial, collant et gluant, qui cherchait à filer sous son costume, et qui stimulait ses hormones.

« Hnnn… Hnnnn… »

Miss Marvel flottait toujours, se battant contre cette vague. Pendant ce temps, les agents continuaient à tirer avec leurs fusils spéciaux.

« Empêchez-là de s’échapper !
 -  Elle est rapide ! »

Un tir réussit à l’atteindre à l’une de ses jambes sphériques, mais ce ne fut qu’un bref gain de temps, car Slimia se reconstitua immédiatement. Elle avait ainsi la capacité de modifier sa masse corporelle en augmentant ou en accroissant son volume d’eau. Un Slime était réellement quelque chose de fascinant, une créature incroyable qui intéressait énormément les militaires, que ce soit sur Terre ou à Terra. Le SHIELD savait ainsi que le gouvernement tekhan menait des études sur les Slimes, afin d’en faire des militaires, ou, plus généralement, de pouvoir en recréer. Le SHIELD, quant à lui, était plutôt davantage tourné vers une logique de maîtrise et de confinement des Slimes. Les fusils glaciaires de Mister Freeze étaient la meilleure chose qu’ils avaient trouvé, mais il faudrait étudier cette Slime et sa composition afin de perfectionner leurs moyens de défense.

Carol, elle, continuait à flotter dans ce liquide, le sentant filer contre sa bouche, cherchant à rentrer en elle.

*Ça suffit !*

Elle se concentra, et un halo doré la recouvrit. Carol avait en elle le pouvoir incroyable d’absorber toute forme d’énergie, et de pouvoir la redistribuer sous la forme de tirs énergétiques. C’est ce qu’elle choisit de faire avec ce liquide. Elle l’absorba en elle, et sentit immédiatement quantité de fantasmes et d’idées défiler dans sa tête, impliquant les tentacules aqueux de cette belle Slime. Ses joues rougirent, et elle sentit une envie puissante de faire l’amour avec Slimia déferler, l’amenant à mouiller sur place… Puis Carol rouvrit les yeux, et leva la main, puis envoya un rayon énergétique qui s’envola en l’air, et explosa, faisant tomber de la pluie. Elle avait balancé un massif cône d’eau, et des gouttes en tombèrent, puis elle se retourna…

…Pour voir que Supergirl était revenue. Elle s’était déplacée devant Slimia, et souffla férocement sur elle. La pelouse se glaça sur place, tandis qu’un véritable blizzard s’échappait de ses lèvres, amenant les agents du SHIELD à reculer. L’air se gela aussi, et, après plus d’une dizaine de secondes, une véritable statue de glace se dressa face à Kara. Les agents se regardèrent entre eux, interloqués pendant quelques secondes… Puis reprirent les opérations.

« Okay ! Vite ! Amenez le fourgon ! On l’embarque ! »

Un fourgon noir blindé s’approcha rapidement, tandis que les agents s’approchèrent de la statue. Slimia était dedans, tout son corps gelé, mais encore en vie. Le fourgon arriva en marche arrière, et Kara utilisa son laser pour découper la glace, vaporisant ensuite les différents morceaux de Slimia qui étaient arrachés. D’aucuns auraient pu trouver cela barbare, mais, comme Slimia avait la capacité de reconstituer son volume, il ne faisait pas de mal de la réduire un peu. Finalement, elle se retrouva avec la taille d’une grosse boule, qu’on glissa dans un caisson hermétique.

« Retour à la base ! »

Les agents regardaient Supergirl en étant soulagés, et Carol lui accorda ça. Même elle ne faisait pas le poids face à une Kryptonienne… Et, surtout, elle avait un autre souci. Car, tandis qu’elle regardait le fourgon partir, elle pensait toujours aux tentacules aqueux de Slimia tout contre elle…

*Bordel…*

*
*  *

À quelques kilomètres de Seikusu, le long d’une falaise, il y avait une base américaine, Seikusu Base Camp, qui datait de l’époque où le Japon, ravagé, avait été occupé par l’armée américaine entre 1945 et 1952. Depuis cette période, la défense japonaise était assurée par l’armée américaine, par le biais de multiples bases américaines installées le long du pays. Seikusu Base Camp était l’un de ces camps, et, s’il servait maintenant essentiellement comme station de ravitaillement et effectuait des missions civiles auprès de la population locale, Seikusu Base Camp avait aussi une autre fonction. Sous cette base, le SHIELD avait installé un bunker, une base souterraine implantée dans la falaise, et qui constituait le quartier général du SHIELD dans ce secteur.

C’est dans ce bunker que Slimia sortit de son caisson, pour se retrouver dans une petite cellule sphérique, faite entièrement en verre, au milieu d’une grande pièce, avec de nombreux agents tout autour.

« Cette sphère est totalement hermétique.
 -  Comment respire-t-elle, alors ? »

La sphère était posée sur une sorte d’autel, avec de petits tuyaux permettant de faire venir l’air.

« Si elle tente de s’enfuir par là, elle arrivera dans des conduits frigorifiés, et nous pourrons ensuite la renvoyer à l’intérieur en utilisant ce dispositif, fit le technicien en appuyant sur un bouton. Il ferma les conduits, et ramènera ainsi notre Slime dans sa cage. »

L’officier hocha la tête.

« Bien, bien… Il ne reste plus qu’à attendre qu’elle se réveille, maintenant. »

Si jamais la Slime ne pouvait pas se reconstituer, les agents étaient prêts à envoyer dans sa cellule des litres d’eau depuis les tuyaux.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Slimia
Créature
-

Messages: 172


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
Fiche
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #6 le: Juillet 02, 2015, 12:03:25 »

   Slimia s'extirpa avec mal de la carcasse de glace de ce qui était les trois quarts d'une voiture, laissant aussi de l'eau à moitié geler dans son sillage. Le froid était encore présent, l’affaiblissant, le froid engourdissait son esprit. Elle augmenta son volume, voulant vaincre le froid la gelant, tout en évitant d'être entièrement geler, mais quand elle leva la tête, elle ne put que sentir un souffle glacial la geler, apercevant juste avant d'être geler la Kriptonienne. La partie non geler s'agita, Slimia encore consciente, ne put que constater la fin, la glace remonta jusqu'à bout de la substance encore libre, avant de geler entièrement Slimia.

   Geler entièrement, condamner à être une vulgaire statue de glace sans classe, une statue qui représenter un tas vulgaire et informe, on deviner à peine la tête avec la glace, sculpter au laser par la Kriptonienne avant d'être mise dans un camion, t-elle une marchandise douteuse, bien sécuriser, avant de disparaître dans la nuit. Les monceaux de glace furent détruit, afin de laisser le moins de traces possible.

      Quelque heures après.

   Plonger dans une sommeille cryogénique forcé, Slimia ne pouvait rien savoir de ce qu'il s'est passer durant son sommeil, ne pouvant que rester inconsciente. Ainsi elle ne saura jamais comment ressortir de cette base, ni se qui l'attendait si elle s'enfuyait. Pour l'instant, on déposa la sphère de glace sur une sorte d'autel, formant une cuve pour contenir la sphère, en attendant qu'elle fonde et qu'elle reprenne ses esprits.

   Cela prit du temps, aider par l'air chaud qui sortait des conduits d'aérations, le glaçon géant fondit peu à peu, l'eau libérer était des morceaux de Slimia, qui dégoulinaient plutôt lentement pour de l'eau, encore visqueux et gluant. En deux trois heures, le glaçon avait entièrement fondu, et une grosse flaque bleu décorer le sol de la sphère, ne bougeant pas, malgré que Slimia était libérer. Et alors que des agents s'avancer pour voir, sans prévenir et violemment, deux tentacules jaillirent de la masse avant de s'écraser contre la parois et d'agir comme ressort pour le reste de la flaque, qui fut violemment tirer vers la parois s’écrasant dessus, recouvrant cette partie d'une couche de peinture bleu transparent, comme si quelqu'un avait lancer une grosse bombe à eau mais remplit de peinture.

   Dégoulinant quelque instant, Slimia se retira du mur, glissant sur le sol, avant de prendre forme. Mais on aurait plus dit un tas de m... de boue, qui prenait vie, une immonde colonne d'eau dégoulinant de partout, avec ce qui semblait être des yeux, qui fondaient, avec un éclat violé au centre. La glace n'avait pas laisser indemne Slimia, qui avait du mal à prendre forme, affaiblie et la glace ayant eu un impact sur son esprit, rien de grave, juste une grosse frayeur encore présente, bloquant un peu sa capacité à se changer.

   Elle regarda autour d'elle, regardant les agents avant de coller des tentacules partout sur la sphère de verre l'entourant, cherchant une potentielle sorti, qu'elle trouva en la présence de tuyau pour l'arriver d'air, sans réfléchir elle s'y engouffra entièrement sans prendre le temps de rétrécir, trop presser de fuir, mais changea vite fait d’avis quand elle sentie une partie d'elle même se glacer, ressortant précipitamment. Quand elle ressortie à moitié congeler, Slimia prit la forme d'une flaque,, petite est innocente.

   Mais la flaque commença à prendre du volume encore et encore, devenant de plus en plus grosse, jusqu'à remplir entièrement la sphère, tentant de la briser en prenant du volume. Elle força, comme si elle poussait la sphère, tentant de générer encore plus de volume, de briser la sphère sous la force de la pression exercé. Mais c'était insuffisant, le verre trop épais ou trop résistant ne céder pas sous la pression, limitant son volume total, ne pouvant en générer plus.

   Elle reprit un volume normal, toujours sous la forme d'une espèce de colonne de boue, avant de fondre, ses... yeux lui donner un aire triste, avant de fondre, ressemble plus à une vulgaire grosse flaque épaisse de m... d'elle même, ce qui n'a pas de sens quand on le lit. Après un petit moment, elle reprit sa forme habituelle, humaine et classique. Elle était calme, voir trop calme, pas du tout inquiète ou apeurer.

   Elle y était habituer, ayant finit deux fois sur le marcher aux esclaves, elle avait donc un peu l'habitude d'être coincer dans une sphère de verre, bien que celle-ci soit plus grande et plus sophistiquer. Bon vue ça nature et les personnes qui l'avait capturer, elle doutait fortement qu'ils allaient se servir d'elle pour assouvir leur fantasme, sûrement pour l'étudier, car les slimes ça ne cours pas les rues, donc elle se doutait bien qu'elle était là pour un bon moment. Elle se rapprocha de la parois de la sphère, et chercha des yeux quelqu'un qui sembler être le chef.

-Allo ? On m'entend ? Comment ça Slimia, avant d’enchaîner. Bon, slimerais (j'aimerais), savoir ce qui m'attend, annoncer tout de suite si vous voulez abuser de moi ou pas histoire d'être fixer. Et avoir du saké c'est possible ? Finit-elle, sans vraiment s'adresser à quelqu'un de précis.

   En attendant une potentielle réponse, Slimia se fit une sorte de hamac, relier entre deux pilier fait avec sa substance avant de s'y glisser. Elle était facilement différentiable de son hamac, d'un bleu plus foncer. C'était juste pour se poser, c'était le seule truc qu'elle avait trouver d'utile à faire. Par contre elle ne se gênera pas pour se faire plaisir.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 256



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Juillet 03, 2015, 01:54:35 »

Slimia ne tarda pas à se réveiller, et les techniciens la virent essayer de s’enfuir, d’abord en filant par le conduit permettant de faire venir de l’oxygène. Immédiatement, des jets de glace s’enclenchèrent, et elle se dépêcha de ressortir, puis se transforma, encore et encore. Des caméras la filmaient quotidiennement, et voir la facilité avec laquelle cette Slime modifiait ses molécules ou son corps était tout simplement fascinant, et proprement incroyable. Le SHIELD savait que l’HYDRA menait des recherches sur des Slimes, afin de copier et de reproduire leurs capacités génétiques exceptionnelles. L’organisation avait des approches différentes, mais Slimia était dangereuse. Elle avait violé des personnes, et il avait donc été nécessaire de l’arrêter. Cette dernière se mit à gonfler, et tenta de briser le verre en gonflant ses molécules, et en augmentant la pression. En soi, il n’y avait aucune inquiétude, car, à la moindre fêlure, les techniciens pouvaient abattre des panneaux supplémentaires pour protéger davantage la prison. C’était même un système automatique, avec cette particularité que les panneaux étaient équipés de sorte de chauffage thermiques, qui permettraient d’évaporer l’eau en cas d’attaque. Le SHIELD ne plaisantait pas avec la sécurité.

La Slime modifia sa texture, prenant l’allure de flaques assez infectes, avant de progressivement reprendre une forme normale, en constatant que l’assemblée ne comptait pas la libérer. Elle reprit donc une forme classique, belle et sensuelle, magnifique dans sa peau bleuâtre et translucide. Slimia l’ignorait, mais elle était la première Slime que le SHIELD arrivait à capturer, et les agents ne savaient donc pas trop comment faire. La moindre petite faille permettrait à cette créature invraisemblable de s’évader, et de leur mener une vie impossible.

Elle se mit rapidement à parler, en leur demandant ce qu’ils comptaient faire d’elle. Sa question n’eut droit à aucune réponse, les agents se regardant entre eux, les techniciens étant affairés sur leurs ordinateurs à vérifier la résistance du verre. Une voix finit finalement par s’exprimer :

« Pour l’heure, nous essayons de déterminer quoi faire de vous, Slimia.@ »

L’homme qui parlait était l’officier Lloyd Dawkins, un agent assez important au sein de la base japonaise du SHIELD, qui s’avança lentement, se rapprochant du verre. Dans tous les coins, il y av ait des agents de sécurité armés de pistolets givrants et autres armes capables de lancer des jets glaciaires. Solidifier Slimia en la transformant en bloc de glace semblait être le meilleur moyen de la neutraliser, et visiblement sa seule véritable faiblesse.

Passant sa main sur sa bouche, il se massa sa barbe naissante, et reprit :

« On ne veut pas abuser de vous, Slimia... Mais on ne peut pas vous laisser continuer à violer des lycéennes sans réagir. D’un autre côté, nous n’avons jamais eu en incarcération une Slime, alors... C’est un peu exceptionnel. »

Lloyd l’observait. Cette femme était ravissante, il se devait bien de l’admettre. Restait encore à savoir comment l’étudier au mieux...

« D’où est-ce que tu viens ? » finit-il par demander.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Slimia
Créature
-

Messages: 172


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
Fiche
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #8 le: Juillet 06, 2015, 08:15:45 »

   Boudant un peu dans son hamac, car personne ne semblait vouloir lui répondre. Slimia entreprit de faire un peu balancer son hamac, tout en mettant ses mains derrière la tête. Elle se demandait ce qu'elle pourrait faire pour s'occuper, car pour le moment, elle se fessait un peu beaucoup chier. Une personne vint à briser ses pensées, un homme qui vint à lui répondre.

« On ne veut pas abuser de vous, Slimia... »
*Dommage* Pensa t-elle, à moitié sérieuse et sincère.
« Mais on ne peut pas vous laisser continuer à violer des lycéennes sans réagir. D’un autre côté, nous n’avons jamais eu en incarcération une Slime, alors... C’est un peu exceptionnel. »
-Vous oubliez les lycéens, les surveillants, les professeurs, les cuisiniers et d'autres types ! Souffla tout bas Slimia, ne pouvant s'en empêcher.

   Elle voulait juste rappeler qu'elle violait juste à vue, mais qu'en réalité elle n'avait pas fait de distinction entre les personnes, ce qui revient au même. Et puis on parle de viol, mais faut pas oublier le nombre de lycéennes ou de lycéens qui était plus ravie ou entreprenant, qui n'était pas à négliger. Beaucoup était ravie de pouvoir réaliser certain fantasme inaccessible dans la réalité. Le fait qu'elle soit leur première slime ne l'étonner guère, difficile de les voir et de les attraper, et surtout ils étaient surtout sur Terra. Pour Slimia, elle était juste un peu plus stupide, pour s’être laisser avoir et surtout d'être rester au même endroit et de ne pas avoir chercher à rentrer sur Terra. Slimia regarda son interlocuteur, sortant de son hamac par politesse, tout en le couvent d'un regard... entre prédateur affamer et une envie dévorante de le violer.

« D’où est-ce que tu viens ? »

   Elle aurait put sortir une réplique du genre : « de ton cul », mais n'ayant pas l'esprit à ça, elle réfléchissait à comment lui répondre. Dire qu'elle était issus d'une expérience d'un savant fou, était complètement stupide, d'autant plus qu'elle n'avait aucune raison de lui mentir. En faite Slimia ne savait pas si c'était une bonne idée de lui dire d'où elle venait, craignant qu'il ne recherche que d'autre slime. Durant le court laps de temps où Slimia réfléchissait, son regard resta le même, seule sa bouche pouvait témoigner d'un certaine réflexion.

*Bah... ça me coûte rien, si ça se trouve ils savent ce qu'est Terra* Se dit-elle.
-Je viens d'une autre planète... ou d'un monde paralslim j'en sais rien, qui slimpele Terra. Je vivais dans un grotte qui avait un portail slimgnant ces deux mondes. Y'a un bout de temps slimtenant, je suis tomber dedans sans faire exprès. J'ai paniqué, hélas, et j'ai vite rejoint les égouts, parce que c'est la slimmière fois que je venais dans ce monde j'avais peur de ce qui pouvait me tomber dessus, et du coup, je slim pas où se trouve le portail. Entreprit d'expliquer Slimia.

   Les joues de Slimia devinrent... bleu foncé ? En tout cas elle avait un peu honte, ce qui se voyait facilement sur son visage, ne réalisant qu'après avoir parler, qu'elle passait pour une étourdit, tomber sans faire exprès sur son portail et ne pas noté l'endroit où elle à débarquer était complètement c... stupide. Bon bah tant pis, elle prendra sur elle. Elle se fit un sofa, du moins ce qui en ressemble, au détriment de son hamac, ne pouvant rien faire d'autre, en attendant que l'homme reprenne ses interrogations, sur qu'il avait une longue liste de question, s'imaginant aussi pour un autre attribue mais pour des raisons plus perverses, et sans aucun rapport. Enfin elle aurait put se créer un clone pour qu'il lèche son intimité ou une verge qu'elle se serait fait apparaître, mais c'était sans doute trop déplacer, du saké serait bien mieux. D'ailleurs elle remarqua qu'il ne lui avait pas répondue pour sa demande de saké, elle se devait de lui rappeler !

-Vous ne m'avez pas répondue pour ma slimande de saké, j'peux en avoir ? Lui dit-elle, avec les gros yeux tout mignon et un peu triste.

   Pas sur que ça marche après son regard qui disait clairement : « je vais te violé jusqu'à ce que je sois satisfaite, c'est à dire à jamais ! ». Reste plus qu'a savoir ce que l'homme vas décider, espérant qu'il accepte. Devait t-elle dire que ça pouvait remplacer leur possible viol pour l'encourager sur cette voix ? Elle avait un doute.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 256



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Juillet 10, 2015, 02:12:31 »

Énormément de créatures venaient de Terra, en passant par des failles... Il y avait essentiellement des Terranides, parfois des monstres... Et visiblement aussi même des Slimes. Carol écoutait cet entretien depuis un poste de sécurité, bras croisés. Elle n’avait théoriquement rien à faire ici, car, maintenant que Slimia était arrêtée, elle pouvait rentrer chez elle et se reposer. C’est ce que Supergirl avait choisi de faire, mais pas Carol... Et ce pour de très simples raisons. Bras croisés, elle restait silencieuse, ce qui faisait que les opérateurs ne se posaient pas de questions. Miss Marvel venait de se masturber dans les toilettes, en faisant le moins de bruit possible, et en pensant aux tentacules aqueux de Slimia qui la prenaient de toute part. Une image terrible, un fantasme typiquement japonais, et qui troublait Carol, car elle ne l’avait jamais ressenti auparavant. Après avoir joui, elle avait espéré que ce fantasme disparaîtrait, mais il était toujours là, remuant en elle. La théorie qu’elle se faisait était que, quand elle avait absorbé les attaques de Slimia, elle avait aussi absorbé une partie de sa perversion, et celle-ci était maintenant en elle. Il fallait juste attendre que son corps l’élimine... Mais ce n’était pas aussi facile que ça. Elle était tout simplement incapable de rentrer chez elle, car elle ne cessait de penser à cette Slime, cette belle petite Slime qui ne se faisait pas prier pour parler de sexe. Sans pudeur, elle avait visuellement laissé entendre à Lloyd qu’elle en ferait bien son casse-croûte, laissant ce dernier apparemment de marbre.

Le SHIELD savait que Slimia avait commis bien plus de viols que ce qu’ils savaient, car, généralement, les femmes avec qui Slimia couchait devenaient consentantes, et très heureuses d’avoir fait l’amour avec elle. De fait, parmi toutes les personnes ayant déposé plainte, il y avait toujours, avec eux, des parents, probablement ceux derrière ces plaintes. En soi, Slimia n’était pas méchante, elle n’avait juste aucune pudeur, et aucune retenue en matière de sexe, un trait caractéristique à bien des créatures issues de Terra. Elle demanda à nouveau du saké, après avoir expliqué son histoire, et Lloyd répondit rapidement :

« Tu auras du saké si tu coopères, Slimia... C’est ainsi que les choses fonctionnent. »

Elle lui avait fait une petite moue qui l’avait laissé insensible. Lloyd était un ancien agent de police, quelqu’un qui savait comment les interrogatoires marchaient. Les agents du SHIELD étaient toujours des anciens agents d’autre chose. Pour Lloyd, c’était le SWAT. Pour d’autres, le FBI, la CIA, la NSA... Le SHIELD recrutait partout, prioritairement parmi les agences américaines, mais on trouvait aussi, selon les secteurs, d’anciens agents du Mossad, de Scotland Yard, de la DGSE, d’Interpol, ou, au Japon, du Naichō.

Lloyd marcha un peu, fasciné par les capacités de cette Slime, et lui parla :

« Nous recevons fréquemment des personnes comme toi venant de Terra... Généralement des nekos. Nous pouvons te renvoyer dans ton monde, mais... Et bien, les choses ne sont pas aussi simples. »

Lloyd continuait à marcher, puis s’adossa contre le rebord d’un bureau.

« Nous savons que la plupart de tes amants ont aimé ce que tu as fait, mais ça ne change rien au fait que tu as commis des infractions... Ça ne change rien au fait que tu es dotée de pouvoirs impressionnants, et que tes actions font de toi une cible recherchée. Tu as de la chose que ce soit nous qui t’ayons retrouvé, et pas les autres... Car les autres personnes qui te cherchent sont bien moins gentilles que nous. »

L’agent reprit ensuite, en se rapprochant de la cage.

« Tout ce que j’ai envie, c’est de te libérer... Mais... Pour ça, il me faut des garanties. Alors, dis-moi... Pourquoi as-tu autant besoin de sexe ? Est-ce que c’est juste par plaisir, ou est-ce que ça répond à des besoins physiologiques chez toi ? »

La question était assez incongrue, glissante (sans mauvais jeu de mots), mais elle méritait d’être posée... Car eux ne savaient rien sur cette femme. Et, comme Lloyd l’avait dit, si elle répondait, elle aurait droit à son saké... Un peu.

Et Carol, elle, continuait à se mordre les lèvres en fixant cette belle créature, la trouvant de plus en plus magnifique...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Slimia
Créature
-

Messages: 172


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
Fiche
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #10 le: Juillet 14, 2015, 12:23:37 »

« Tu auras du saké si tu coopères, Slimia... C’est ainsi que les choses fonctionnent. »

   Devant l'impassibilité de l'agent, Slimia fut grandement choquer, ce qui se remarqua facilement. Ce devait être le genre de personne difficile à attendrir, ce qui ne sera pas facile, mais peut être que si elle lui fait des avance ça marcherait ? Elle mit ça de côté, pour plus tard, car ce n'était pas le meilleurs moment. Son marché bien que honnête, était assez dure et cruel, tenant Slimia par les sentiments et sa boisson préférer. Elle recula lentement, dépité, avant de s’affaler sur son sofa, dont on pouvait difficilement la différencier, leur couleur assez proche, d'autant plus qu'elle semblait disparaître dedans.

   Le visage boudeur et le regard remplit de reproche, mais aussi une lueur qu'une nonne rougirait rien qu'en le voyant, elle regarda l'homme, se rendant plus foncer par rapport à son sofa, allonger sur le côté, sa poitrine et son intimidé bien en évidence, sans compter que si on observer bien, quelque chose entrait dans son intimité et sembler bougeait. Ça pouvait être aussi bien sa mains, une tentacule ou une espèce de gode, qu'on se demanderait qu'es que ça pouvait être, si on été assez stupide pour réfléchir à une chose pareil.

« Nous recevons fréquemment des personnes comme toi venant de Terra... Généralement des nekos. Nous pouvons te renvoyer dans ton monde, mais... Et bien, les choses ne sont pas aussi simples. »
-Comment ça ? Slim slimpe pourtant ! Lui dit Slimia, piqué au vif, se redressant subitement, redoutant la suite, tout en retirant ce qui était une main de son intimité.

« Nous savons que la plupart de tes amants ont aimé ce que tu as fait, mais ça ne change rien au fait que tu as commis des infractions... Ça ne change rien au fait que tu es dotée de pouvoirs impressionnants, et que tes actions font de toi une cible recherchée. Tu as de la chose que ce soit nous qui t’ayons retrouvé, et pas les autres... Car les autres personnes qui te cherchent sont bien moins gentilles que nous. »
*Oh putain... pourquoi je redoute le pire ?* Pensa Slimia, dont on voyait clairement que toute trace de perversité avez disparue, le malaise qu'elle ressentait bien visible.

   Slimia se sentait en danger par rapport à ces types qui semblait plus dangereux que ces geôliers. Elle craignait de finir entre les mains de scientifique complètement cinglé et avide de tout savoir d'elle, quitte à la tuer. L'agent revint vers elle, qui cette fois était assis sur..... une espèce de siège cocon, l'englobant à moitié, comme pour se protéger.

« Tout ce que j’ai envie, c’est de te libérer... Mais... Pour ça, il me faut des garanties. Alors, dis-moi... Pourquoi as-tu autant besoin de sexe ? Est-ce que c’est juste par plaisir, ou est-ce que ça répond à des besoins physiologiques chez toi ? »


   C'est parole chassèrent ses inquiétudes, au point que son... cocon se liquéfia, reprenant son apparence normale. Ces questions étaient plutôt étrange et la réponse lui sembler évidente, mais peut être parce qu'elle n'est pas humaine et qu'il pense que chez les slimes c'est totalement différent ou que sont taux de viol devait dépasser tout ce qui il avait vue. En tout cas, elle n'avait aucune raison de lui mentir, et qu'en plus elle le fessait sans réelle intention de faire mal, bon aux détriments de l’avis de ses proies certes, mais qu'es que ça change, elle leur donne du plaisir, se fais plaisir !

-Bah... parce que j'adore ça ! Et puis je slim pas quoi faire d'autre, j'ai pas de moyen de m'amuser slimtrement, slimtout que je ne peu pas m'en empêcher, sauf si il y a du saké, ça remplace le sexe et je pourrais passer des slimmaines sans violer si je trouve une bonne réserve. D'où la raison de ma demande. Expliqua t-elle avec un sourire. Puis y'a pas eu de mort ou de traumatiser que je sache non ? Rajouta innocemment Slimia. Et puis ça aurait pus être pire : j'aurais pus finir comme un de mes ancêtres : il dévorais les humains !

   Autant dire qu'ils avaient eu de la chance, Slimia voulait rendre ses... infractions, bien qu'elle ne connaisse pas ce mot, moins grave qu'il n'y paraît, bien qu'il n'y ait aucune chance et que c'était pas vraiment le genre de truc à raconter, car ça ne changer en rien ce qu'elle avait fait. Le pire étant qu'elle sait que ce qu'elle fait est mal aux yeux des humains, on aurait put lui pardonner en disant qu'elle n'est pas aussi bien évoluer que eux ou qu'elle ne pouvait pas saisir de telle concept, le bien, le mal, ce qui est bien ou mal etc. Une créature trop peu évoluer pour pensé de cette manière, agissant juste comme un animal. Mais pourtant elle en a une certaine conscience, conscience qui ne l’empêche pas de violer à tour de bras et tout ce qui peut l'être, ce qui rend d'autant plus difficile son pardon.
Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 256



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Juillet 15, 2015, 02:20:55 »

Carol observait Slimia depuis les écrans de sécurité, et elle vit clairement un truc qui remuait dans son intimité. Les autres agents du SHIELD avaient aussi dû le voir, mais n’y avaient pas accordé une grande importance. Elle, oui, car elle savait ce que ça signifiait. Tout comme elle, la Slime était en rut, à force de tourner dans sa cage... Et Carol se sentait de plus en plus prête à y aller, à se perdre avec elle. Miss Marvel secoua encore la tête.

*Bordel, mais arrête d’y penser !*

Facile à penser... Mais ça n’empêchait pas les tentacules aqueux de s’immiscer dans son esprit et dans ses fantasmes. Carol les voyait grouiller autour d’elle, s’enfonçant dans son corps, dans ses intimités, la faisant hurler, tandis que le beau visage aquatique de Slimia emplissait totalement son esprit. Elle secoua encore la tête en la relevant, se pinçant les lèvres, les joues rouges... Puis la porte s’ouvrit, et elle tourna la tête en voyant un agent revenir.

« Vous êtes toujours là ? » s’étonna ce dernier.

Carol haussa les épaules :

« Je... On n’est jamais trop prudents, vous savez...
 -  Ouais... Je suppose. »

L’homme s’assit sur son fauteuil, et observa l’image, puis regarda d’autres écrans.

« Une flaque d’eau... Je bosse au SHIELD depuis cinq ans, vous savez... Et ben, j’arrive toujours à être surpris par les saloperies que cet autre monde arrive encore à nous balancer à la gueule. »

Il avait une tasse de café, et soupira légèrement.

« Avec tous ces engins de sécurité et ces protocoles informatiques, je me demande vraiment à quoi je sers, moi... Enfin, je suppose que l’informatique a toujours des problèmes, et que ça suppose une présence manuelle, mais, honnêtement... Je travaillais dans les Opérations, auparavant, mais, il y a eu cette opération à Dubaï contre des bio-terroristes islamistes... Depuis lors, je suis en réhabilitation. C’est... Une grenade qui m’a explosé à la figure, et a tué la moitié des membres de mon unité. Depuis lors, le psychiatre dit que je dois causer, pour... Euh, vous savez... Extérioriser ce que je ressens et tout... Alors...
 -  J’ai compris. Vous extériorisez.
 -  Ouais... C’est ça.
 -  Et je pense que je vais aller me prendre un café... »

Et, dans la foulée, elle irait aussi aux toilettes... De toute urgence.

Lloyd, en contrebas, écoutait les explications de Slimia, et hocha la tête. Il avait déjà interrogé quantité de types dans son ancienne vie : des violeurs, des mythomanes, des nymphomanes, de vieilles grands-mères jouant la démence alors qu’elles aidaient leurs petits-fils en les laissant pousser des plants de cannabis ou de marijuana dans leur salon... Chacun avait ses méthodes, ses tactiques, ses stratégies, et la police avait, elle aussi, ses réponses et ses méthodes, allant de la très classique technique du bon et du méchant flic (un grand classique, mais toujours efficace), à des méthodes plus subtiles. Cependant, là, face à cette femme, toutes ses techniques étaient inutiles, car il ne parlait pas face à une humaine.

Pour seule réponse, Slimia lui expliqua qu’elle n’aimait que deux types de trucs : le sexe, et le saké... Mais pouvait-il préconiser à la Slime de boire pour arrêter de baiser ? Ce n’était pas vraiment une solution efficace. Il se pinça les lèvres, en réfléchissant. Lloyd avait remarqué que cette Slime était consciente, intelligente, et savait correctement s’exprimer. Elle pouvait donc réfléchir, ce qui finit par l’amener à poursuivre :

« Nous... Nous n’interdisons pas les rapports sexuels, Slimia, mais il faut obtenir l’accord de ton partenaire avant d’agir. Faute de ça, c’est un crime... Et ça n’est pas bien. »

Il ne savait pas trop comment aller, ni où s’avancer, et reprit ensuite :

« Mais oui, tu n’es pas notre pensionnaire la plus dangereuse, Slimia, je te le concède... C’est pour ça que tu n’es pas dans notre prison, mais simplement dans un endroit où nous pouvons discuter sans que tes pouvoirs ne viennent... Poser quelques difficultés. Crois-moi, j’aimerais t’offrir un endroit un peu plus confortable... Mais tes pouvoirs sont difficilement contrôlables pour nous. Alors, pour te prouver ma bonne foi, et le fait que je veuille établir une relation constructive... »

Il fit signe à un technicien, et ce dernier appuya sur un bouton... Puis il y eut un sifflement dans le conduit d’aération. Le gel n’empêcha pas la bouteille d’alcool de jaillir, et elle était remplie de saké.

« Pour toi... »

Lloyd laissa passer de longues secondes, et se mordit les lèvres, avant de regarder encore la femme:

« Est-ce que... Est-ce que tu as déjà essayé de faire autre chose que boire ou... Ou avoir des rapports sexuels ? Avec tes facultés, tu pourrais faire énormément de choses, tu sais... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Slimia
Créature
-

Messages: 172


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
Fiche
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #12 le: Juin 25, 2016, 09:44:54 »

« Nous... Nous n’interdisons pas les rapports sexuels, Slimia, mais il faut obtenir l’accord de ton partenaire avant d’agir. Faute de ça, c’est un crime... Et ça n’est pas bien. »
-C'est moins slimrant, et puis slim courant d'où je viens d'avoir un rapport sans accord ! Bourgeonna Slimia. C'est complislimment plus simple. Et puis la plupart son conslimtant, sans que je leur demande ou après.

   Ou comment dire de n'en n'avoir rien à branler, sans allusion perverse, enfin je sais pas trop, d'avoir l'accord de sa ou son partenaire. Bon pas complètement, mais elle préfère violé sans demander, c'est simple, et puis comment demander l'accord à quelqu'un alors qu'il hurle au monstre et cherche à fuir ou à la capturer ? Elle avait fini par arrêter de chercher à demander, se contentant d'agir. À son corps défendant elle l'avait demander plusieurs fois, après les préliminaires et/ou après avoir user de son aphrodisiaque...., ouais en faite elle l'avait jamais fais dans les règles.

« Mais oui, tu n’es pas notre pensionnaire la plus dangereuse, Slimia, je te le concède... C’est pour ça que tu n’es pas dans notre prison, mais simplement dans un endroit où nous pouvons discuter sans que tes pouvoirs ne viennent... Poser quelques difficultés. Crois-moi, j’aimerais t’offrir un endroit un peu plus confortable... Mais tes pouvoirs sont difficilement contrôlables pour nous. Alors, pour te prouver ma bonne foi, et le fait que je veuille établir une relation constructive... »

   Pouvoir ? Depuis quand elle a des pouvoirs ? Slimia se demandait de qu'elle pouvoir il parler, se demandant ce qu'elle avait put faire, avant de comprendre qu'il parlait de ces capacités. C'était naturelle pour elle, autant que de parler. Avant de tout oublier en apercevant la bouteille de saké, qui n’eut même pas le temps de sortir du tuyau, avant de disparaître, dans une vaque... de slime, ou plus de boue.

-Saké ! S'écria t-elle, serrant la divine bouteille contre elle, avec un ton amoureux ou plutôt pervers, ce qui peut laisser imaginer bien des choses.

« Est-ce que... Est-ce que tu as déjà essayé de faire autre chose que boire ou... Ou avoir des rapports sexuels ? Avec tes facultés, tu pourrais faire énormément de choses, tu sais... »

   Elle avait déjà ouvert la bouteille et avaler plus de la moitié du liquide, et cela en même pas une seconde, avant que son interlocuteur ne lui parle. Une tache sombre coulait en elle, stagnant à ce qui tiendrait de place à l'estomac, bien qu'il n'y avait rien de t-elle. Elle digérait lentement, le goulot de la bouteille coincer entre ses lèvres, qu'elle retira après quelque seconde. Son visage exprimer de la perplexité, comme si la question soulevait bien des choses.

-Euh.... bas.... dormir ?
Hasarda Slima, visiblement gêner.

   C'était la troisième chose qu'elle adorait et fessait le plus. En faite elle n'avait jamais rien fais de vraiment utile. Ses capacité lui permettait plein de chose, mais elle s'en contentait pour trouver des proies ou évoluer dans son environnement. Il lui arrivait de se faire de clone pour se sentir moins seule, mais c'était surtout pour compenser le manque de proie, elle avait bien tenter de partir à l'aventure, mais elle ne connaissait pas grand chose du monde et finissait par violé quelqu'un ou se faire poursuivre. Son regard se fit fuyant, son visage exprimant le trouble que la question lui posait.

-J'ai... j'ai rien d'autre à faire alors.... euh.... hem... j'ai slimluer (évoluer) comme ça... . Se justifia Slimia.

   Elle ne fessait que s'enfoncer, affirmant qu'elle n'avait que ça à faire de ses journées, ce qui était vrai car elle ne fessait pratiquement que ça ! Le reste elle mangeait, changer de grotte, cherchait un coin de chasse ou un lieu pour faire une sieste. À moins qu'elle parle des heures qu'elle passe dans les galeries de ses grottes, s'amusant à se perdre dans ces labyrinthe. Mais ça la fessait chialer à la fin parce que ses frères et sœurs n'était pas là pour jouer, elle le fessait rarement donc. Honteuse, elle se changea en une grosse boule, le saké en elle, avant de fondre lentement. Elle n'avait jamais fais attention au temps qu'elle passait à faire les mêmes chose. Elle se rendait compte qu'elle devrait varier un peu et faire autre chose. Bien évidemment elle ne se priverais pas de recommencer, mais elle devrait vraiment des choses en plus, comme chercher sa famille, assurément partir dans la terre natale de tout les slimes... qu'elle n'avait jamais vue. Ou tenter de faire comme un de ses ancêtres, devenue aventurier et une légende parmi les slimes, le premier et l'un des rares à avoir fais une t-elle choses.

   Elle reprit forme humaine, remisse d'aplomb, la bouteille vide.

-Bon... j'vais slimsayer de faire autre chose comme tu dis. Dit Slimia, avant de rajouter tout bas malgré elle. M'empéchera pas d'abuser d'eux. Elle reprit à voix haute. C'est quoi la suite ? D'autre questions, des tests, un moment ensslime (ensemble) ou une déslimstration (démonstration) de ce que je peux faire ?

   Slimia fit gonfler le volume de ses jambes, avant de créer une sorte de lit, plus foncé qu'elle, et de se coucher dessus. Battant des jambes, son menton sur ses mains et regarda dans les yeux son interlocuteur, curieuse, impatiente et cette fois moins lubrique que d'habitude. Elle prenait en sympathie cette homme, s'imaginant comment lui témoigner sa sympathie. On aurait dit une gamine entrain de regarder la télé, sauf que ce n'est pas le cas, donc... enfin voila quoi, pour l'image. Il avait sûrement des questions sur les limites qu'elle avait, sa vie et peut être même des démonstrations de ses capacités ou encore des demandes plus intimes. Elle rêvait un peu, mais pouvait toujours espérer.
« Dernière édition: Juin 25, 2016, 12:09:44 par Slimia » Journalisée

Carol Danvers
E.S.P.er
-

Messages: 256



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Juin 26, 2016, 10:25:26 »

En un sens, c’était fascinant. Lloyd avait toujours pensé que, plus une personne avait des pouvoirs importants, et moins elle était capable de réaliser l’étendue de son potentiel, et de l’utiliser au mieux. Slimia en était la plus belle illustration, car, malgré tout ce qu’elle pouvait faire, elle ne pensait qu’à... Baiser. Pour l’heure, il était en effet difficile de dire si le besoin de saké répondait à un plaisir, ou à des besoins purement nutritifs. Après tout, un être purement liquide pouvait se sustenter uniquement de liquides, ce que le saké, en l’espèce, était. C’était la théorie que Lloyd avait en tête, pour l’heure, à défaut d’explications scientifiques. Le SHIELD avait quelques données sur les Slimes, mais elles étaient très faibles, car il y en avait très peu sur Terre, et également peu sur Terra. Slimia était donc un cas unique, et le SHIELD, pour l’heure, ne savait tout simplement pas quoi faire avec elle.

Slimia avoua donc qu’elle dormait et baisait, ce qui sembla la perturber un peu, avant de finir par se convaincre qu’elle devrait effectivement faire autre chose.

*C’est très opportuniste de ma part, mais une telle femme constituerait une super-agente très efficace... Mais elle est encore plus incontrôlable que Tony Stark ou Hank Pym.*

Une violeuse qui avait carrément avoué ne voir aucun problème à continuer à commettre des rapports sexuels sans accord préalable. Pour qu’elle travaille pour le SHIELD, et qu’elle ne soit donc pas qu’un immense gâchis, il allait donc falloir commencer, tâche difficile à Seikusu, par lui faire comprendre que le sexe était une violence injuste tant qu’il n’était pas consentant. Lui faire la morale serait visiblement voué à l’échec, et Lloyd réfléchissait donc, même si, en ce moment, de multiples idées se multipliaient dans sa tête.

Il vit alors Slimia former une sorte de lit avec son eau, et Lloyd continua à réfléchir, la Slime allant lui demander ce qu’il voulait qu’elle fasse.

« Pour l’heure... Rien, Slimia, j’ai besoin de compulser les données, et de réfléchir. Au risque de me répéter, je regrette encore de te maintenir dans une sphère aussi... Aussi peu attractive, mais je préfère éviter que tu ne cherches à violer à nouveau. J’ai pu voir tes capacités offensives quand nous t’avons arrêté, mais, avant de te laisser... »

Lloyd s’humecta les lèvres, comme s’il réfléchissait à la suite, et finit par lancer sa remarque :

« Demande-toi si le sexe est plus intéressant avec une personne qui te donne du plaisir, ou avec une personne qui n’a pas envie de coucher avec toi. »

Difficile de dire si cette remarque allait porter ses fruits, mais, en l’occurrence, c’était tout ce qu’il avait trouvé à dire. Une plaque recouvrit alors la sphère, sans pour autant plonger Slimia dans l’obscurité, car des lumières douces s’allumèrent, l’idée étant de lui offrir un peu d’intimité, même s’il y avait toujours une caméra à l’intérieur. Lloyd laissa donc la plaque se fermer sur toute la sphère, et soupira longuement.

*Si, un jour, on avait pu me dire que je serais là, dans cette position, à discuter avec une Slime...*

Pour l’heure, il avait un rapport à taper... Et, surtout des recherches et des entretiens à faire.



Quelques heures passèrent dans la base, quand une silhouette s’approcha de la sphère. La pièce était plongée dans une relative obscurité. Il y avait encore quelques techniciens quand la plaque recouvrant la sphère se mit à vibrer, et se rouvrit lentement. Sous les yeux de Slimia, ce ne fut pas Lloyd qui apparut... Mais Carol Danvers.

Miss Marvel se tenait face à elle, visiblement confuse.

« Il faut qu’on parle, Slimia... »

Carol avait longuement hésité, tout comme Lloyd, mais, après un examen minutieux des docteurs du SHIELD, et plusieurs scanners, on n’avait pas détecté la molécule aquatique de Slimia, celle que Carol avait ingéré, et qui avait donc dû se diluer dans son corps. Les premiers résultats attestaient en tout cas que Slimia était une créature de magie rose.

Allait-elle sentir qu’il y avait un bout d’elle dans le corps de Carol ? En tout cas, en voyant le corps de cette femme, Carol sentit ses joues s’empourprer légèrement.

« Je... Pendant qu’on s’est battues, je crois que... Je crois que j’ai pris une partie de ton eau en moi, et... Et... »

Elle se mordilla les lèvres.

*C’est complètement ridicule ! Mais qu’est-ce que je fais ?!*

Elle avait du mal à continuer, car ses cuisses étaient en train de s’humidifier...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Slimia
Créature
-

Messages: 172


Du fond de mes grottes, j'attend le voyageur égaré


Voir le profil
Fiche
Description
Ne se boit pas (sauf si elle le souhaite), peut augmenté son volume jusqu’à 15m3, ou le décroitre jusqu’à 5cm3. N'a pas d'organe, peut être plus gluante, visqueuse, fluide, compacte, collante, transparente, coloré ou rendre sa substance plus ou moins aphrodisiaque. Peut aussi faire fondre les vêtements si elle le veut... Oui ça fais beaucoup.
Peut créer environs plus de 3375 clones, et donc être plus de 33750 fois sensible qu'une humaine normale
« Répondre #14 le: Juin 29, 2016, 10:44:02 »

« Pour l’heure... Rien, Slimia, j’ai besoin de compulser les données, et de réfléchir. Au risque de me répéter, je regrette encore de te maintenir dans une sphère aussi... Aussi peu attractive, mais je préfère éviter que tu ne cherches à violer à nouveau. J’ai pu voir tes capacités offensives quand nous t’avons arrêté, mais, avant de te laisser... »

   Slimia fut un peu indignée, fessant la grimace, avant de prendre un visage boudeur, comme une vrai gosse. Elle ne fit pas de remarque, juste un bruit de bourdon dans un lave vaisselle en route. Visiblement elle était déçu, ça ce lisait dans ses yeux ou dans la forme bizarre de visage, tirer sur le côté, la bouche presque de travers. Elle s’attendait à plus de chose, des questions, des expériences ce genre de truc, ça lui semblait amusant. Il n'avait vue qu'une petite partie des capacités de Slimia. Aussi étrange que cela puise l'être, et étrange elle l'est, Slimia avait bien des manière de se battre.

-Votre bulle est la plus spacslimse (spacieuse) et slimpas que j'ai eu ! Y'a pas de slimcie !(soucie) Bourgeonna Slimia.

   Sachant qu'il allait partir, elle reprit un volume normale, se demandant ce qu'elle pourrait faire, baiser, dormir ou baiser, deux fois baiser parce que Slimia. Elle fut tirer de son incroyable dilemme, par la question ou réflexion, une quesxion ou réfletion de Lloyd. C'est bizarre à lire non ? On dirait des pratiques sexuelles d'un autre monde.

« Demande-toi si le sexe est plus intéressant avec une personne qui te donne du plaisir, ou avec une personne qui n’a pas envie de coucher avec toi. »

   Slimia se répéta la question en tête, en même temps que des panneaux s'abaissèrent, l'isolant du reste de la salle, ce dont Slimia fut reconnaissant. Non pas qu'elle avait une pudeur, mais elle n'aimait pas vraiment être regarder par autant de personne sans qu'elle ne puise rien faire. Elle aurait recouvert les parois de sa texture, mais c'était mieux comme ça. Finissant par oublier les dernières paroles de Lloyd, Slimia diminua de volume et créa une sorte de chambre d’étudiant comme au lycée, en plus petit, tenant dans la sphère, d'un bleu presque noir, avant de faire un clone de... Llyod ! Nan je plaisante. Elle se fit un clone qui ressemble un peu à Llyod, mais pas entièrement, bien membré. Il plaqua Slimia contre le lit et commença à la pénétrer durement et Slimia gémissant tendrement, les deux facilement visible, bien plus clair que le reste. Un porno en direct pour ceux la regardant depuis la caméra ! Et gratuit en plus !

Deux heures de sexe et quelque heure de sieste plus tard, l'obscurité l'aidant et la séance de sexe plutôt épuisante

   Slimia avait remplit à un tiers la sphère, une sorte de gros lit où Slimia était coucher dessus comme un gros bébé, des marmonnements sortant de ses lèvres, à moitié endormie. Elle rêvait de Slimérios*, la terre de tout les Slimes. Le chuintement de la plaque perturba le sommeil de Slimia, mais fut tirer de son sommeille par une des héroines qui l'avait combattue. Elle avait le sommeille léger, toujours être d'alerte pour capturer une proie, ce qui fait qu'elle réagit rapidement et s'écrasa contre la parois, une grosse éclaboussure se formant dessus.

« Il faut qu’on parle, Slimia... »

-Gné ? Émit Slimia, en se reformant, se rappelant qu'elle était en captivité.
« Je... Pendant qu’on s’est battues, je crois que... Je crois que j’ai pris une partie de ton eau en moi, et... Et... »

   Slimia se colla à la parois, regarda de haut en bas, s'attardant au milieux, la poitrine et son intimité plus exactement. En tant qu'experte, je vous laisse imaginer en quoi, elle comprit dans qu'elle état était l’héroïne, connaissant aussi les effets de sa substance, la pauvre ça devait être insupportable pour elle depuis le temps.

-Slimililililililililili** il est tenace mon aphrodisiaque hein ? Lui dit Slimia, la voix plein de délice. Il était un peu trop concentré j'pense, je voulais te prendre en sandwich la première fois. Il est plus efficace et intense ingérer et dure longtemps.

   Slimia était coucher sur son lit, le regard pervers, amuser, un petit peu hautain et fière et qui n'avait pas besoin d'un dessin pour comprendre la lueur au fond de son regard : SEXE !!!! En faite, son visage même exprimer, ça ou les tentacules naissantes de par et d'autre du lit. Toute discussion avec Llyod semblait avoir été oublier, en même temps, c'est pas ça qui aller l’arrêter de faire son activité principale et favorite !

-Y'a un moyen très slimple pour que les effets disparaissent plus slim (vite, un peu pourrir non?), t'a en encore pour un moment, t'a avaler une bonne quantité. Expliqua Slimia, avec un gros sourire bien pervers.

   Il fallait pas être devin pour comprendre où elle voulait en venir, et si vous le devinez pas, je vous invite à relire sa fiche. Et aussi elle se foutait un peu d'elle, étant donner que sa substance et aphrodisiaque. Une très bonne partie de sexe était un bon remède certes, mais l'héroine ne serait pas près de redevenir normale. Il ne devait lui rester que quelque petite heures.


*Improvisation totale (et peut être pour un complément de script)
**oui c'est bien son rire ! NON vous n'avez pas mal lut ! Oui ça pourrait faire partir de One Piece et... et... oui c'est plutôt pourri.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox