banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 3 [4] 5 6
  Imprimer  
Auteur Sujet: Amnésie? [PV Mélinda Warren]  (Lu 6159 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3429



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #45 le: Décembre 22, 2016, 02:37:23 »

Elle tournait autour de ce qu’elle était. Mélinda le sentait, elle sentait sa véritable personnalité, ses souvenirs, là, presque à portée de main, séparés d’elle par une mince couche de vernis, qui continuait à se craqueler et à se fissurer. Il ne fallait plus grand-chose pour que sa mémoire revienne, car elle avait l’intime conviction que sa conversation avec les sœurs Seiri l’avait aidé, déclenchant en elle des souvenirs d’ordre sexuel... Elle y repensait encore, pendant que les filles continuaient à discuter sur les super-héros, et revoyait encore le spectacle de ces tentacules verts tournoyant devant elle, comprimant ses membres, étirant sa chair, la pénétrant rudement...  Mélinda revint ensuite à elle quand Tessou annonça qu’elle allait s’occuper de Kyoko, et laissa les filles tranquille.

Dès qu’elle partit, Mélinda se retourna vers les filles, et fronça les sourcils. Chassez le naturel, et il revenait au galop, car elle s’empressa de les questionner, avec cet air autoritaire qui caractérisait si bien la délicieuse vampire :

« Bon... Alors, je dirige un manoir, c’est ça ?
 -  Euh... Oui ! Mais on y a encore jamais été, toutes les deux...
 -  Mais vous savez où il est ? »

Suzuna hocha la tête. Mélinda savait qu’elle aurait pu ouvertement en parler avec Tessou, mais... Étrangement, son intuition lui soufflait, de, justement, ne pas trop en parler avec elle. Pourquoi ? Elle n’aurait pas su spécialement le dire, mais elle avait néanmoins cette forte conviction que, si Tessou était très aimable et avenante, il aurait été risqué de l’inviter dans son manoir, ou de lui parler de ce qu’elle faisait. Inconsciemment, Mélinda savait qu’amener une policière au manoir était dangereux. En d’autres circonstances, Mélinda aurait sans hésitation flirté avec Tessou, la séduisant, la tentant, car elle aurait trouvé très excitant de coucher avec une policière, mais, en l’état actuel des choses, la vampire n’était pas en état.

Kairi et Suzuna lui expliquèrent alors qu’elle était l’une des filles les plus populaires du lycée, et ce sans même faire partie du club social de Mishima, le plus gros club du lycée, dirigé par les Morimoto. Elle était visiblement « super riche », avait une foule d’admirateurs, et était une grande perverse, ce qui ne manqua pas, encore, de faire rougir Kazari.

*Mais tout ça ne me dit pas qui a bien pu m’attaquer...*

Les deux jeunes sœurs ignoraient que Mélinda était une vampire, mais leur rencontre avec elle avait visiblement changé leur relation. Elles semblaient particulièrement proches.

« Il faudra qu’on aille à mon manoir le plus vite possible.
 -  On ne va pas laisser Tessou-san !
 -  Mais il vaut mieux qu’elle ne nous accompagne pas... Tante Tessou est gentille, mais je ne crois pas qu’elle pourrait comprendre. »

Une analyse que Mélinda ne pouvait que partager. Elle était déjà impatiente à l’idée de retourner dans son manoir... Quand elle sentit soudain quelque chose, qui l’amena à tourner la tête en se relevant brusquement. Elle fronça encore les sourcils, en voyant deux silhouettes se rapprocher.

« Euh...
 -  Mélinda, qu’est-ce qui... ?
 -  Partez ! Vite ! »

Elle n’eut pas le temps d’en dire plus. Juste après ça, une balle lui transperça la poitrine, sur la droite, tirée depuis un silencieux, et elle s’écroula sur le tapis du pique-nique, laissant son sang se répandre sur ce dernier.



Depuis son poste d’observation, Seagels émit un léger sourire.

« J’aurais pu faire mieux... Mais l’idée est de la capturer, n’est-ce pas ? »

Il visa ensuite les deux jeunes femmes avec son fusil à lunette, hésitant à appuyer sur la gâchette.

« Non, lança Whisley en posant sa main sur le canon de l’arme. Tu es trop loin, économise tes munitions. »

Un grognement désapprobateur traversa les lèvres de Seagels. Derrière ses épaisses lunettes noires, ses yeux se mirent à luire, devenant furieusement rouges pendant quelques secondes, puis il se redressa. Les deux s’étaient postés sur un toit longeant le parc, après avoir pisté l’odeur de leur cible, qu’ils avaient pu sentir en entrant dans l’appartement de Tsuzuri. Les deux redoutables individus sautèrent ensuite simplement du toit, et descendirent en quelques secondes une dizaine d’étages, pour atterrir violemment dans la ruelle, en contrebas, puis se dépêchèrent de s’avancer. Avec leurs costumes, leurs gants en cuir, et leurs lunettes sombres, ils ressemblaient à de parfaites caricatures d’agents secrets...

Ils s’avancèrent le long de la rue, faisant piler plusieurs voitures. L’une fonça néanmoins trop rapidement, et, même si le pilote écrasa la pédale de frein, il percuta l’un des deux agents... Qui bloqua la voiture avec sa main. Cette dernière se souleva alors par l’arrière, la main de l’homme s’enfonçant dans le capot, déformant et broyant ce dernier, explosant le pare-brises sous l’impact, avant que les deux pneus arrière de la voiture ne se posent sur le sol.

Seagels et Whisley rejoignirent ensuite le parc, et sortirent des pistolets-mitrailleurs, puis s’approchèrent du trio.

Mélinda avait une main sur la poitrine, crachant du sang, et, en voyant les deux sœurs autour d’elle, leur ordonna encore de fuir.

« Vite, tirez-vous !! »

Les deux tueurs se mirent, eux, à faire feu...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #46 le: Janvier 19, 2017, 08:46:22 »

Si Tessou s'était expliquer avec Kyoko pour la balader et laisser les jeunes bavarder ensemble, elle restait assez proche, peut-être pas pour les entendre mais au moins les avoir en visuel. Mélinda était son témoin, sa protéger et elle ne devait pas la perdre de vue. Elle ne pensait pas que la jeune fille irait s'enfuir en son absence mais sa conscience d'adulte lui disait de rester non loin d'elle. Sa fille se fichait bien de leurs histoires, elle, elle gazouillait en observant les gens qui se baladaient, jouaient, ici et là en restant dans son petit monde. C'est beau d'être un enfant. De leurs côtés, les jeunes pensaient déjà à aider Mélinda mais le hic étant que ni Kazari ni Suzuna ne pouvait vraiment l'aider... Elles ont déjà « jouer » ensemble mais c'était toujours au lycée, jamais dans son manoir ! Allez dans son manoir, il fallait pour ça être une proie entre ses griffes ou bien avoir un certain privilège ! Mais les jumelles étaient assez banales, sans être barbant ou extraordinaire, Mélinda avait dans son entourage au lycée des filles biens plus qualifié ! Elles s'en fichaient de ne pas être sur un podium, elles respectaient Mélinda et son amitié – ainsi que quelques petits bonus – suffisaient.

Elles pouvaient l'aider, sans y être entré, elles savaient où il se trouvait. Éloignant Tessou de cette histoire, c'était leur condition car que ce soit sans danger ou non, il faut la laisser loin de ce qui se passe à l'école. Elle était gentille mais trop prude alors lui faire vivre ça, elle va en perdre ses mots. Bon, au moins, c'était faisable, Suzuna se disait qu'il faudrait attendre ce soir et y aller en cachette mais soudainement, Mélinda venait à leur demander de partir de suite après, elle s'écroula et une trace rouge grandissait sur sa poitrine. Déjà Kazari hurlait de peur alors que Mélinda leur demandait de fuir. Voyant les deux types approcher, elle savait qu'elle ne ferait pas le poids. Les cris, Mélinda en sang, la panique s'installa bien vite au parc, tout autour alors que Suzuna tirait sa sœur par le bras pour fuir, non sans un remords pour Mélinda, elle espérait qu'il ne serait pas trop grave mais elle ignorait tout de sa nature réelle. Fuyantes avec sa sœur, elles avaient croisé Tessou, les filles, bien que paniqué, tentaient d'expliquer ce qui se passait. Un peu hésitante, Tessou leur confia Kyoko ainsi qu'avec pour ordre d'aller se réfugier chez le marchand de glace où elles avaient l'habitude d'y aller juste à la sortie du parc et pas question de partir de là-bas ! Elle viendra à elles après ça et au pire, qu'elles contactent un agent de police en la désignant.

Ce n'était pas très réglementaire mais après l'affaire de la Duchesse, Tessou avait toujours une arme sur elle, fouillant au fond de son sac, elle la retira de son étui, la chargea et courait en direction de Mélinda. Mais la situation était critique, même sans arriver. Ils sont deux, bien armés d'après ses belles-sœurs, et dans le parc, dans la zone où se trouve Mélinda, peu de cachettes. Si elle mourait, ce serait de sa faute, elle devait faire profil bas avec elle et, quitte à sortir, ne pas s'éloigner d'elle, chose qu'elle a faite. Mieux faut un renfort de poids. Elle pressait l'écran de sa montre et le cadran s'ouvrait sauf qu'au lieu d'y montrer tout un tas de boulons comme dans les montres, elle y trouva un petit bouton, le fameux signal Super Girl. Elle le lui avait offert quelques jours après leur rencontre et elle ne s'en servait jamais. Juste la première fois devant elle, pour essayer mais sinon, elle savait que ce bouton était que dans les urgences. Pour bavarder avec elle de tout et de rien et pour l'inviter, il y avait les portables, le signal, jamais elle ne l'a utilisé pour l'appeler, sauf aujourd'hui. L'arme en main, elle resta non loin d'un arbre, unique bouclier qu'elle avait alors qu'elle tendait les bras, tenant son arme à deux mains, elle hurla :

« Police ! Jeter votre arme et éloigné vous d'elle ! »

Ils avaient déjà l'avantage du nombre... S'ils n'avaient que ça comme avantage ! Tessou commençait à côtoyer le domaine du « bizarre » au boulot, elle ne savait juste pas encore reconnaître normal et bizarre.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3429



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #47 le: Janvier 21, 2017, 01:03:37 »

L’après-midi au tranquille vira en quelques secondes en des hurlements et des pleurs. Après coup, peut-être pourrait-on se dire qu’il avait été idiot de ramener Mélinda sur les lieux où elle avait été rendue amnésique, mais, dans les faits, ça n’aurait rien changé. Whisley et Seagels la pistaient à l’odeur, et, dans ce domaine, ils s’avéraient être plutôt efficaces. Mélinda ignorait ce qu’ils lui voulaient, et, alors que les cousines de Tessou filaient dans une direction, Mélinda prit une autre... Et se reçut une balle dans la cheville. Dans un hurlement de douleur, elle s’écroula au sol, et rampa, rejoignant des buissons qui s’agglutinaient autour d’un grand arbre, et chercha à s’y protéger. Les balles soufflaient des mottes de terre autour d’elle, tandis que son précieux sang filait sur le sol.

Tessou arriva alors, et, quand elle leur enjoignit de se rendre, les deux tueurs en costume se regardèrent... Puis Seagels fit feu sur la policière, égratignant l’arbre. En retour, la policière tira, et plusieurs balles atteignirent le torse du tueur, qui était à découvert. Ce dernier serra les dents, mais disposait manifestement de capacités surhumaines, car, quand bien même il saignait, il n’avait même pas chancelé, et continuait à tirer sur l’arbre. Finalement, son chargeur se vida, et, en grognant, Seagels jeta l’arme sur le sol, puis s’approcha rapidement de Tessou, traversant en quelques secondes les mètres les séparant, attrapa le pistolet de la femme d’une main pour l’écarter, puis la frappa du revers de la main. La jeune femme en fut repoussée, mais réussit malgré tout à contre-attaquer en frappant Seagels au visage, faisant sauter ses lunettes.

L’être sourit alors, un sourire mauvais et hideux, révélant des canines pointues, et des yeux rouges malsains.

« Tu veux jouer à l’héroïne, Tessou ? Je sens l’odeur de cette catin sur toi... »

Elle tenta encore de l’attaquer, mais le vampire avait des réflexes surhumains, et la repoussa, la plaquant contre l’arbre, dans une posture qui, en d’autres circonstances, aurait pu être sexuelle, si ce n’est que, ici, il approchait sa bouche de son cou, ses canines s’apprêtant à mordre. Seagels sentait effectivement l’odeur de Mélinda sur Tessou, signe que les deux avaient dû coucher ensemble. Il allait la mordre, boire son sang... Quand il se retourna soudain en sentant un autre groupe sanguin.

« Que... ?! »

Une silhouette rouge et bleue le frappa alors, et libéra Tessou, qui tomba sur le sol, pendant que le vampire s’envolait, et heurtait violemment un arbre.

« Tessou ? Tu vas bien ?! »

Supergirl venait d’arriver. Seagels s’élança vers elle en hurlant, avec une vitesse surhumaine, mais Kara le bloqua avec ses mains. Les canines de Seagels débordaient, et le vampire grognait de rage et de fureur. Néanmoins, aussi puissant soit-il, face à une Kryptonienne, il n’était qu’un enfant, et Kara le jeta au sol, le balançant violemment.

« Des vampires, maintenant ? J’aurais vraiment tout vu ici, moi... »

Elle regarda Tessou.

« Qu’est-ce qu’ils te veulent ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #48 le: Février 23, 2017, 08:12:15 »

Leur petite journée paisible avait bien changé en un rien de temps. Kyoko était avec ses deux tantes et elle espérait que rien n'allait déraper de ce côté. Tessou pensait que cette sortie lui ferait du bien, loin de l'endroit où elle fut trouvée. Un lieu paisible, vert et joyeux, loin des ruelles crasseuses et dégoutantes où elle fut trouvée et pourtant, voilà que la pauvre Mélinda était blessée par deux inconnues armées. Si cette histoire n'était pas louche, alors c'était quoi ? Tessou bossait sur un dossier impliquant des Russes et un pub tenue par une Américaine, est-ce que ces mêmes personnes font aussi dans l'enlèvement de jeunes personnes ? Mélinda ne semblait pas japonaise, outre son nom, cela se voyait à son visage aussi alors est-ce que la vérité était sale et dégoutante ? Que ce soit oui ou non, c'était son travail de faire respecter la loi et empêcher les mauvaises personnes de faire leur loi. Si elle n'agit pas, quel monde elle va laisser à Kyoko ? Armée, la policière courait vers sa protégée, la voyant blésée, mais aussi deux malfrats, elle les avaient averti avant de tirer, l'un à la poitrine, elle pensait l'avoir assez blessée pour que l'autre se rendre, espérant que ce ne soit pas trop grave mais il ne semblait même pas saigner... un gilet par balle ?

Elle était loin de la vérité et voir ce dernier arriver à elle si rapidement en la prenant à la gorge lui donna un petit indice que cela n'était pas normal. Même en ripostant, son coup lui avait juste ôté ses lunettes. Elle ne prêtait pas attention à ses paroles, déjà il insultait Mélinda de catin et, même si elle trouvait qu'elle ne sentait rien, dormir avec elle pouvait vouloir dire partager son odeur. Là encore, elle était loin de la vérité mais mieux ne vaut pas savoir ce qui s'était passé cette nuit. EN voyant les dents pointues de ce type, là, elle commença un peu à s'inquiéter en se demandant si les vampires n'existaient pas réellement ? Elle avait bien une super-héroïne en amie qui ne devrait plus tarder alors pourquoi pas ces créatures qui sortaient de l'ordinaire ? Kara arriva à temps, sauvant Tessou en envoyant son agresseur au loin comme une boule de papier. Elle se tenait la gorge, Kara l'ayant encore sauvé même si ce n'était que la seconde fois pour le moment.

« Ca va, merci... Il m'a juste tenue par la gorge... »

Dieu merci, il n'avait pas planté ses crocs, que ce soit pour faire d'elle une vampire ou lui arracher la gorge. Le commentaire de Kara laissait au moins supposer que tomber sur des vampires ne devait pas être une chose commune, ce qui la rassurait un peu, bien qu'elle avait la preuve de leur existence sous les yeux et ça, ce n'était pas rassurant...

« Ce n'est pas après moi qu'ils en ont, c'est après Mélinda. C'est, une fille que je gardais chez moi pour la protéger, c'est pour ça qu'hier, je t'ai dit d'éviter de passer... »

Elle savait que Kara ne serait pas jalouse puis elle justifiait simplement comme ça, Tessou ne voyait pas encore leur relation intime, elle aura du mal à le voir ainsi d'ailleurs pour le moment. Elle et sa pudeur... Enfin, ce n'était pas le moment pour ça.

« Je lui ai tiré dessus et pourtant, c'est aussi efficace que lui envoyer un caillou. Tu veux bien t'en charger pendant que je vais voir Mélinda ? Elle est encore dans le coin ? »

Deux vampires contre ce tank super rapide, ça devrait être facile. Gardant son arme à la main, elle restait dans le dos, elle lui disait quand même de faire attention avant de s'éloigner pour aller rejoindre Mélinda qui était blessée. D'après Kazari et Suzuna, elle était blessée à la poitrine donc ça pouvait être grave mais l'absence de corps sur la couverture prouvait que ça devait être moins grave, Tessou cherchait, gardant un œil sur le combat quand même et elle finissait par retrouver Mélinda, blessée à la jambe.

« Mélinda ! Ne bouge pas s'il te plaît, laisse moi regarder... »

Elle observait sa jambe sans la toucher, au moins ça ne semblait pas très grave malgré le sang...

« Ne t'inquiète pas, mon amie est là pour s'occuper d'eux, je vais appeler une ambulance et ce sera fini. Désolé pour tout ça, si j'avais sû, on serait resté chez moi... »

Oui, Tessou s'en voulait un peu mais ce n'était pas sa faute puis chez elle, il y aurait eu moins de chance de pouvoir appeler Kara à la rescousse aussi vite. Elle sortit un mouchoir en tissu, propre évidemment, avant de le serrer autour de sa plaie. Elle tentait de garder le sourire pour la rassurer mais on voyait qu'elle se forçait. Elle avait peur, pour sa fille, pour Mélinda, pour Kara aussi même si elle ne devait rien craindre d'eux certainement.

« Ne t'inquiète pas, tout ira bien. »

Dit-elle après avoir caressé son visage et pris la jeune fille dans ses bras. Tessou était une jeune femme mais ça restait aussi une jeune mère, elle ne pouvait s'empêcher d'agir comme ça. Elle avait bien dit à Mélinda que durant sa protection, elle sera un peu comme la grande sœur de Kyoko, donc sa fille.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3429



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #49 le: Février 26, 2017, 02:35:26 »

Blessée, Mélinda était confuse, et, dans cette confusion et cette souffrance, ses instincts vampiriques avaient tendance à se réveiller, au nom de l’instinct de survie. Dissimulée contre les buissons, elle ne comprenait rien à ce qui lui arrivait, si ce n’est qu’elle avait mal, et qu’elle avait envie de… De mordre.

*Sang… Il me faut du sang…*

Cette envie s’imposait en elle, la dominait de plus en plus, bien plus que la nécessité d’aller à l’hôpital. Les individus l’ayant attaqué étaient partis, et tout était, en réalité, empreint de confusion. Mélinda avait mal, et, quand Tessou se précipita vers elle, la vampire sentit le sang de Tessou, surtout que la policière alla la serrer contre elle, amenant ainsi le visage de Mélinda contre son cou. Tous ses sens entrèrent en ébullition, la soif venant remplir tout son être. Le souffle de sa respiration précipitée rebondissait sur la nuque de la jeune femme, ses lèvres étaient apposées contre sa peau, et, instinctivement, Mélinda déposa un baiser dessus, entrouvrant les lèvres, approchant sa langue, léchant sa peau.

Mélinda sentait son propre pouls s’accélérer, et, tandis que Supergirl poursuivait le second vampire, Whisley, la vampire planta brusquement ses dents, sans pouvoir se retenir, et se mit à mordre et à sucer. Si Tessou sentit une brève douleur immédiate, la sensation se dilua ensuite, et la vampire se crispa contre elle. La policière aurait-elle voulu la repousser qu’elle aurait senti les puissantes mains de la vampire, qui la serraient comme un étau.

« Hmmmmm… »

Oh, ce sang, ce sang ! Une magnifique sensation se diluait dans sa bouche, filant dans sa gorge, puis se répandit ensuite dans tout son corps. De multiples frissons vinrent la traverser de part en part, tandis qu’elle continuait à boire, indifférente à tout ce que Tessou pourrait dire. Pour Mélinda, c’était un besoin vital, et elle continua à boire, pendant plusieurs dizaines de secondes, ce qui amena sa jambe à cicatriser rapidement, sa peau se reformant, et la balle de Whisley venant, comme miraculeusement, à sortir, au fur et à mesure que la chair de la vampire se reconstruisait.

Quand Mélinda finit par retirer ses crocs, elle se sentait pleine d’énergie, vibrante, avec tous les sens aux aguets. Néanmoins, le spectacle, pour Tessou, était assez effrayant à voir. La bouche de la vampire était sanguinolente, et, avec ses lèvres entrouvertes, on pouvait voir ses canines.

« Haaaaa… »

Cette fois-ci, à moins d’être aveugle, il était impossible de se méprendre sur la nature de Mélinda. Sa blessure était cicatrisée, et, au même moment, Supergirl revint.

« Ils se sont enfuis, je vais emmener ta copine à… Hein ?! »

Kara se tut brusquement en voyant les canines pointues de Mélinda. La petite vampire reprenait son souffle. Tessou avait deux trous à hauteur du cou, mais aucune goutte de sang ne s’en échappait. La vampire avait bu proprement, comme à son habitude.

« Me-Merci, Tessou.
 -  C’est une vampire, elle aussi ?!
 -  Il semblerait, selon toute évidence… »

Malheureusement, Mélinda n'avait toujours pas retrouvé la mémoire, de telle sorte qu'elle restait confuse... Même si ses doigts vinrent pourlécher ses lèvres, afin de sucer le sang, un mets absolument délicieux.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #50 le: Mars 30, 2017, 05:25:08 »

Face à ce genre de menace, Tessou n'était pas celle qu'il fallait. Face à deux hommes armées, elle aurait pu les stopper et sauver Mélinda mais face à deux vampires, super vitesse, grande vitalité où le tir d'une balle n'était pas mortel – sauf dans la tête ? Que voulez-vous qu'elle face ? Une chance que dans ses actions, il lui restait sa carte maîtresse, Super Girl. Ainsi, son amie s'occupait de cette menace aux longs crocs pendant qu'elle cherchait et ferait tout pour s'occuper de Mélinda. La pauvre était blesser mais cela n'avait pas l'air trop grave. Elle serrait Mélnda contre elle pour la rassurer de cette situation étrange avant de sentir un baiser dans le cou... Bon, elle ne disait rien en mettant ça sur le dos de l'émotion même si ce léger coup de langue... bon, si elle ne recommence pas, elle ne dira rien. Sauf que quand elle sentit ses dents s'enfoncer en elle, elle écarquilla les yeux en sentant cette drôle de sensation de douleur avec une pointe de plaisir.

« Mé-mélinda, que fais... haaaa, n-nooon... »

Elle tendait de la repousser doucement, se disant qu'elle avait peut-être mal compris sa situation et que Mélinda était déjà devenue une vampire ? Elle avait des tas de question en tête mais elle ne parvenait pas à repousser la jeune femme, même en employant la force. Elle était plus forte qu'elle n'en avait l'air. Quand elle se dégagea enfin d'elle, elle posa une main sur son cou, touchant sa plaie qui n'avait que de légères traces de sang. Tessou ne pouvait empêcher une certaine peur en observant Mélinda et ses dents rouges... de son sang ! Même si Kara était arrivée aussi, preuve qu'elle en avait finie de ses proies, la pauvre jeune femme était perdue.

« Mais alors... je vais devenir une vampire moi aussi ??!!?? »

L'idée de trainer la nuit en quête de sang frais lui faisait un peu peur. Heureusement, la réalité était diffèrent de la fction mais ça restait quand même troublant. Moment de panique, elle ne put s'empêcher de trouver une certaine sécurité entre les bras de la super blonde. Elle avait toujours réponse à tout et sa super force ou vitesse était aussi souvent une des solutions. Une fois la pression retombé, elle faisait le tri dans ses idées et analysé ce qui venait de se passer.

« Qui étaient les deux autres vampires ? » La question était autant pour Mélinda que pour Mélinda, on ne sait jamais que l'une ais un bout de mémoire ou que l'autre ai entendu quelque choses entre deux dents de briser ? « Il faut que j'avertisse les collègues que deux intrus sont en fuite, il faut aussi que je rassure les filles ! »

Pauvre Kyoko, espérons qu'elle n'avait pas trop peur dans tout ce chaos. Même si ses collègues ne pourront rien faire contre les vampires – sauf si l'un d'eux est descendant de Van Hellsing, on ne sait jamais – il faut mieux quand même dire la vérité sur le fait que les suspects sont en fuite plutôt que dire ne pas savoir ?
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3429



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #51 le: Avril 02, 2017, 04:31:24 »

Ce sang lui avait fait un bien fou. Tessou avait une excellente hygiène de vie, de sorte que son sang était à la hauteur. Mélinda avait donc passé un excellent moyen, et, après avoir libéré la nuque de Tessou, se sentait revivre. Pleine d’énergie, elle était très excitée, se mordillant les lèvres, et fixant avec davantage d’insistance les seins de la policière. Mélinda ne s’en souvenait plus, mais le fait de boire du sang provoquait, par la suite, une hausse de son désir. Elle était en chaleur, pour le dire simplement, et tempérait cette soif naissante dans son corps avec la situation actuelle. Des vampires avaient tenté de la tuer ! On aurait pu s’attendre à ce qu’elle soit totalement paniquée, mais elle arrivait à analyser consciemment les choses, comme si, là aussi, elle était une femme très sûre d’elle, et peu encline à paniquer.

« Je ne sais pas qui étaient ces individus… Mais ils en avaient après moi.
 -  Tu n’as rien, Tessou ? »

La scène était empreinte de confusion, surtout après cette morsure. Kara regarda donc la plaie de la femme, puis fronça les sourcils.

« Depuis quand tu héberges une vampire ?
 -  Je suis amnésique ! Je gage que ces individus sont liés à ce que j’ai subi dernièrement, et qu’ils veulent finir le travail. »

Supergirl observa Mélinda pendant plusieurs secondes. Visiblement, elle ne lui inspirait aucune confiance, et il suffisait, pour cela, de voir la manière dont elle fronçait dédaigneusement les sourcils. C’était une vampire, et Supergirl n’avait guère de raisons d’avoir confiance en elle.

« Je vois… Et comment est-ce que tu l’as recruté, Tessou ?
 -  Elle veille sur moi, et m’aide à retrouver la mémoire. Je suis désolée de ce qui s’est passé, Tessou, même si je n’ai pas commandé cette attaque. »

Mélinda, par ailleurs, sentait quelque chose de bizarre chez cette femme en justaucorps bleu et aux bottes rouges. Son sang… Elle ne saurait comment l’expliquer, mais elle sentait en elle une force incroyable, une vigueur exceptionnelle, qui l’alléchait, et ouvrait en elle un feu très violent. Elle se pinça encore les lèvres, ses joues venant à brièvement rougir, tandis que ses battements cardiaques s’accélèrent pendant quelques instants.

« Kyoko est en sécurité avec les deux autres filles, elles sont à l’autre bout du parc… Mais les vampires ont disparu. Ils ont dû prendre une bouche d’égout.
 -  On doit aller au lycée, trancha brusquement Mélinda. Ce pique-nique était une erreur, il faut que je découvre impérativement qui je suis, et, comme je suis inscrite au lycée Mishima, la réponse est forcément là-bas ! »

C’était un ton très autoritaire, typique de la Maîtresse qu’elle était en son for intérieur. Chassez le naturel, et il revient au galop. Elle observa les deux femmes, et croisa les bras, puis renchérit :

« Si on continue à traîner, ils vont attaquer encore ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #52 le: Avril 22, 2017, 09:04:52 »

Si depuis son retour dans la police, Tessou avait vécu des choses incroyable – et pas dans le bon sens – faire face au surnaturel, c'était une première ! Des Yakuzas et une dingue, ça restait dans le domaine humain, si Kara était incroyable aussi, c'était dans le bon camp qu'elle l'avait croisé, en lui devant la vie. Mais pour le cas des vampires, elle ne pensait pas devoir affaire à ça. Tout ce qui était surnaturel, vampire et compagnie, elle ne pensait pas qu'elle y aurait le droit, elle pensait évidemment à une agence ou un groupe secret qui se chargeait de ça. Kara avait déjà évoqué ce genre de groupe mais Tessou n'en était pas concerné, elle s'attaquait à ce qui était de son niveau, si une arme à feu est aussi utile que des petits cailloux, ça ne sert à rien de s'y frotter. Dans les bras de Kara, elle cherchait à se sentir mieux, à chercher avec elles des réponses, même si Mélinda y répondait dans les grosses lignes, elle devait y répondre.

« Elle a été trouvée inconsciente et amnésique et comme on jugeait l'hôpital peu sûre, si jamais son ou ses agresseurs savaient qu'elle était en vie, je me suis proposé de la garder à la maison. »

C'est pour ça qu'hier elle lui a envoyé un petit message sur le téléphone pour lui dire de ne pas passer. Si elles avaient pris l'habitude de passer la soirée ou une partie de la soirée ensemble, rares étaient les fois où elle annulait sa visite super héroïque. En cas de passage de la famille ou de grosse fatigue. Kara pouvait passer en cas de fatigue mais Tessou était plutôt d'humeur à dormir dans les bras de Kara que de faire des galipettes. Kara la rassura concernant sa fille, si les sœurs de Ryota étaient toujours avec elle, ça allait mais elle devait leur dire quoi faire. Si Mélinda proposait d'aller au lycée pour trouver les réponses, Tessou leur tournait le dos. La sécurité de sa famille restait sa priorité. Elle leur confia la mission de se rendre chez leur parent avec Kyoko, sans s'arrêter chez elle. On ne sait jamais. En tout cas, elle va devoir prévenir quelques collègues pour qu'ils veillent sur sa famille. En temps normal, cela ne se ferait pas facilement mais Tessou va devoir mentir un peu, prétextant que leur protégée avait changé d'endroit où se cacher et que Tessou va circuler ailleurs avec une amie pour brouiller les pistes. Sauf que l'amie en question était la vraie Mélinda.

« Vu l'heure, il devrait y avoir quelqu'un, même en vacance, il y a forcément des clubs en activité ou des professeurs en train de préparer leurs cours. Avant d'y aller, on va devoir te trouver un bonnet ou un sweet, quelque chose pour masquer ton visage. Ce sera plus prudent. »

Peut-être pas pour des vampires mais pour des collègues qui regardent si Tessou circule avec une fausse Mélinda, ça, oui ça servait. Il va donc falloir chercher dans le registre son adresse et se rendre là-bas... Si elle est vampire, ça veut dire que ses parents et ses proches aussi ?

« Je m'aventure dans un milieu que je ne connais pas, mais si tu es une vampire, tes parents et proches doivent l'être aussi ? C'est bizarre de demander ça alors que tu ne te souviens pas mais on ne risque rien à venir les voir ? »

Tessou comprenait que chez elle, ce serait surement l'endroit le plus sûr, Kara restait une très bonne protection, si deux vampires fuient devant elle, elle ne risque rien mais mieux vaut jouer la carte de la prudence. Qui sait ce qui l'attend chez elle ? Tessou était loin de se douter de ce qui se trouvait dans la « maison » de Mélinda, surtout que là-bas, elle n'aurait que des amies, ramenée la propriétaire des lieux, ça la hisserait en haut des amies proches de Mélinda Warren.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3429



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #53 le: Avril 23, 2017, 05:32:25 »

Avec un bonnet sur la tête et un sweet, Mélinda était méconnaissable. Certes, il y avait toujours ses yeux verts, et son beau visage angélique, mais le bonnet dissimulait plutôt bien son visage, et, avec le sweet, qu’elle portait rarement, elle bénéficiait d’un camouflage urbain… Qui, dans les faits, serait relativement inutile. Porter un bonnet ne permettrait pas de camoufler son sang, et, grâce à ça, ses agresseurs pouvaient encore la pister. Mais, non seulement Mélinda ne se souvenait plus de ces éléments, mais elle n’avait pas envie de tergiverser davantage. En réalité, elle ne se sentait pas tant choquée par ce qu’elle avait vécu qu’irritée. Si Tessou avait accepté d’emblée d’aller au lycée, plutôt que de perdre son temps à faire un pique-nique stupide…  Mais bon, il était inutile d’en parler davantage ! Au moins, maintenant, elles allaient pouvoir avancer !

En chemin, Mélinda avait répliqué à Tessou qu’elle ignorait comment les choses se passeraient chez elle. Elle resta toutefois assez silencieuse. Ses parents… Bizarrement, elle n’arrivait pas à se remémorer beaucoup de choses sur eux. Sa mère ? Un visage flou et incertain. Son père ? Le même visage flou, mais qui entraînait, chez elle, une sorte de… D’étrange réaction nerveuse dans le ventre. Un sentiment diffus de colère froide et de vieille rage.

*Qu’est-ce que ça signifie ? Et pourquoi est-ce que ces types cherchent à me tuer ?*

Supergirl resta avec elles, et elles embarquèrent dans la voiture de Tessou, rejoignant le lycée. Respectueuse des lois, et puisqu’il n’y avait aucune urgence, la policière refusa d’utiliser sa sirène, ni de voler là-bas. Supergirl proposa pourtant de soulever la voiture, mais la policière refusa.

« Vous êtes quoi, exactement ? demanda Mélinda à la femme blonde.
 -  Je viens d’une planète lointaine… Mais je viens en paix » fit-elle en souriant, et en faisant avec la main le signe de l’amitié.

La référence échappa à Mélinda, qui fronça les sourcils. Elle sentait une curieuse chose chez cette femme, une vigueur incroyable qui… Qui l’alléchait. Si la vampire avait eu ses souvenirs, elle aurait compris que, tout ce qu’elle avait envie en ce moment, c’était de mordre le cou de cette femme. Mais il était peu probable que ses dents, aussi pointus soient-elles, puissent lui permettre de trancher sa peau.

Le trio finit par rejoindre le lycée, et Tessou se gara sur le parking de l’administration. Bien que ce soit Dimanche, il y avait effectivement du personnel de garde. Elle leur résuma rapidement la situation, pendant que Mélinda, silencieuse, observait les lieux. L’endroit lui semblait étrangement familier. Cependant, les secrétaires ne travaillaient pas, et il n’y avait qu’un gardien, qui, assez soupçonneux, accepta néanmoins de laisser à Tessou le soin de consulter les registres.

Mélinda s’aventura ainsi dans la partie de l’administration, et ressentit d’étranges souvenirs en croisant le bureau du secrétariat général… Le souvenir d’une femme à lunettes massant entre ses seins une queue, ou se faisant pénétrer sur le bureau, une femme avec de longs cheveux verts la pénétrant en gémissant, et en jouissant copieusement dans son corps.

*Curieux…*

Elles entrèrent d’ailleurs dans ce bureau, et le vigile ouvrit une porte, menant à une pièce abritant quantité de classeurs. Il s’approcha d’une armoire, et hocha la tête vers des gros classeurs.

« Voilà… Toutes les fiches des élèves sont dans ces classeurs. »

Maintenant, il ne restait plus qu’à les prendre, et à espérer trouver le bon. Un courant d’air fusa alors à côté de Mélinda, qui vit Kara s’emparer rapidement des classeurs, se déplacer à une table, et faire tournoyer les pages à toute allure. En moins de temps qu’il n’en faut pour cligner des yeux, Kara arriva sur la bonne fiche.

« Voilà… Mélinda Warren. On a une adresse. »

Son doigt était posé sur la fiche, permettant de voir le visage de Mélinda, un léger sourire sur le coin des lèvres.

« Impressionnant… »

La fiche comprenait une adresse à Seikusu.

Un manoir dans les hauteurs de la ville…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #54 le: Juin 07, 2017, 12:06:31 »

Une attaque de vampire, elle qui ne pensait voir cela que dans des séries ou des films, sa vie n'avait pas finit de la surprendre ! Elle avait une amie qui pouvait plier un tank comme une boule de papier alors voir deux vampires lui faire face, aussi surprenant que cela puisse être, il en faudra plus pour la laisser sans voix. Tessou faisait tout pour brouiller les pistes de son côté car après tout, Mélinda devait rester chez elle et, à défaut en sécurité, loin de son/ses potentiels agresseurs et la balader ici et là ne faisait pas partie des ordres. Elle avait caché Mélinda comme elle pouvait en commençant à chercher des indices plus sérieusement en se rendant à l'école, usant de son badge et de ses pouvoirs non-surhumains pour rentrer dans l'école et trouver l'adresse de sa protégée. Espérons qu'une fois chez elle, Mélinda pourra obtenir de l'aide, coincer le ou les coupables et faire en sorte que cette boulette finisse en succès dans le rapport de mission...

Kara se chargeait de trouver la bonne adressée avec sa vitesse surhumaine pour la trouver en un clin d'œil ! Tessou se pencha sur l'adresse, sachant que ce coin-là abritait bon nombre de maisons détenues par de riche personne, parfois honnête ou non, ils avaient souvent de bonnes excuses pour être intouchables quand la police frappait à leur porte.

« Bien, maintenant, il faut y aller au plus vite et sans attirer l'attention. »

Ce qui voulait dire, user de sa voiture. Car Kara qui porte dans ses bras deux femmes à travers le ciel, rapide ou non, ça risquait de se faire remarquer plus ou moins... Refermant le dossier une fois l'adresse enregistrer sur son téléphone au cas où, direction à présent, sa voiture ! La ville restait assez « paisible », il y avait certes plus de policier en patrouilles qui veillait autour d'eux sur les civils et recherchant surement les deux suspects – même si les pauvres ne pourront rien faire – pendant que le trio prenait la route du manoir. Autant, Tessou et Mélinda étaient habillées en civil donc ça passait inaperçu en voiture, autant Kara et sa tenue de Super Girl... à croire que sa cape était en panne... Le trajet fut assez silencieux, elles se rapprochaient peut-être de la vérité, de la réponse à la grande question mais dans ce silence, il y avait une tension...

Mélinda saura la vérité et sa mémoire va peut-être revenir, peut-être pas. L'emmener chez elle était peut-être une bonne chose ou au contraire une erreur ? Comment savoir ce qui se passait dans ce manoir avant qu'elle ne perde la mémoire ? Tessou arriva, enclencha le frein à main avant de descendre de la voiture, de fermer les portes. Était-ce vraiment une bonne chose de l'amener ici ?

« Toujours aucun souvenir ? »

Une main sur son épaule, Tessou avait ce petit doute quand même, rien n'indiquait que ses doutes étaient vrais mais dans la police, on croit une personne coupable alors qu'elle est innocente, parfois l'inverse. Certains retirent des enfants à des « mauvais » parents alors c'est faux et d'autre ramène des enfants dans ce lieu de torture pensant bien faire. Tessou était pareil à ce moment, elle ne savait pas quel choix se présentait réellement devant elle. Elle posa sa seconde main sur son autre épaule pour la regarder en face cette fois.

« Tout va bien, tu es sûr ? »

Mélinda était à quelques mètres de la vérité... mais quelle vérité ? Si ça barde, Kara était là pour faire parler ses poings mais... L'hésitation est parfois fatale, surtout quand on travaille dans la police, en mission, le doute peut sauver des vies comme être fatal. Allez, un peu de cran, c'était peut-être la fin de cette mission d'escorte et donc, une bonne chose de faite ? Encore quelques instants à attendre...
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3429



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #55 le: Juin 09, 2017, 01:13:07 »

Elles repartirent en voiture, approchant de la fin de leur enquête. Supergirl s’installa silencieusement derrière, gardant le silence. Elle ne savait pas grand-chose de Mishima, à vrai dire, et, si elle s’était renseignée davantage, elle aurait sans aucun doute entendu parler des rumeurs autour de Mélinda. La voiture roula donc, remontant vers les hauteurs de la ville, traversant le centre-ville pour rejoindre les hauteurs, grimpant progressivement. Assise à côté de Tessou, Mélinda vit la voiture longer le funiculaire, et eut une brève vision, troublante...

...Une vision excitante, où elle caressait des cuisses, contre le mur, au milieu d’une foule compacte, de sorte que personne ne semblait la voir remonter ses mains sous la jupe, caressant un sexe tendu, faisant couiner le jeune homme travesti qui se dandinait faiblement contre la vitre en rougissant fortement.

« Maî-Maîtresse... ! »


La question de Tessou la sortit alors de ses pensées, et elle tourna la tête vers elle.

« Hum ? Oh, euh... Oui, oui, ça va ! »

Mélinda lui offrit un tendre sourire, puis observa ensuite le décor. La voiture venait de rejoindre les beaux quartiers, avec des rues dégagées, composées essentiellement de maisons japonaises traditionnelles. Muramasa-jo, le fort traditionnel de Seikusu, était en outre visible au loin, mais la voiture ne prit pas cette route, et continua à remonter, Tessou s’aidant du GPS pour rejoindre la bonne adresse. La vampire vit un long mur,  et le véhicule de police s’arrêta devant un portail noir.

C’était l’entrée du manoir, et Tessou demanda à Mélinda si cette dernière était prête.

« Oui, je... J’ai hâte de voir ce qui se passe, Tessou. »

La voiture s’approcha du portail en fer noir, avec un interphone devant, et Tessou appuya sur le bouton. Il fallut attendre quelques secondes, puis une voix féminine résonna à l’intérieur :

« Oui, qui êtes-vous ? »

Une caméra de sécurité était située au-dessus de la grille, de sorte que l’interlocutrice en face pouvait voir qu’il s’agissait d’une voiture de police. Tessou déclina son identité.

« Oh, la police... Euh... Attendez une petite minute, s’il-vous-plaît ! »

La communication se coupa brusquement, et Mélinda cligna des yeux, avant de regarder la grille. Derrière, le chemin partait en lacet, de sorte qu’on ne pouvait pas voir la propriété. La minute s’écoula sans que personne ne revienne, puis, alors que Mélinda commençait à s’impatienter, l’interphone se mit à crépiter de nouveau.

« Okay, vous pouvez rentrer ! »

Dans un cliquètement, la grille en fer forgée s’ouvrit lentement, et Tessou put démarrer. Elle remonta la route en lacet, qui donnait ensuite sur un élégant manoir. La voiture de police s’arrêta devant, et Tessou sortit la première, pendant que la porte principale s’ouvrit. Deux femmes approchèrent alors, l’une portant une magnifique robe bleue électrique chinoise, Asuka, et l’autre des cheveux verts avec un uniforme de lycéenne... Ai Aihara !

Alors que Tessou se rapprochait, Mélinda cligna des yeux à plusieurs reprises en les voyant...

...Et entendit les hurlements d’Asuka, alors qu’elle la prenait à quatre pattes, au milieu d’un couloir, et giflait sèchement ses fesses, pendant que la jeune fille hurlait à n’en plus finir...

Mélinda les entendit parler, et finit par ouvrir la portière, puis sortit à son tour, avec l’intime conviction qu’elle était enfin arrivée chez elle.

Et elle retourna son regard vers les deux femmes, pendant que Kara, elle, notait les multiples gouttes de sueur sur le corps des deux femmes, ainsi que leur respiration précipitée.

Elle ne pouvait évidemment pas savoir qu’Ai et Asuka avaient fait langoureusement l’amour avant que le trio ne vienne les déranger !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #56 le: Juillet 18, 2017, 10:07:38 »

Est-ce qu'elles en étaient proche ? Tessou se demandait si amener Mélinda ici serait une bonne chose ? C'était chez elle, ça ne pouvait pas être un mauvais endroit mais après avoir vu qui poursuivait la jeune femme, elle se demandait si les gens ici seraient assez fort pour la protéger ? Il devait y avoir des gens comme Kara ici, elle ne voyait pas une fille si particulière isolé au milieu de personnes normaux ? Tessou est tout ce qu'il y a de plus normal mais nul doute que Kara devait avoir des amis comme elle, super fort ou super rapide ou autrement super. Même face à la grille, le manoir imposait, il semblait si cher, si bien entretenue, elle s'attendait à voir un majordome dégarnie leur parler avec un accent anglais. Même si leur venue semblait un peu mal tombé – même sans être suspect, Tessou savait quand sa présence professionnel dérangeait et là, c'était le cas – et cette longue minute de silence ne la rassurait pas pour autant... Il y avait quelque chose de louche derrière ses murs ? Ils ne savaient pas encore quoi répondre car ils étaient coupable du sort de Mélinda ? La jeune femme imaginait bien des choses qui justifiait cette longue absence... Ce n'était pas un souci de langue, elle n'avait entendu aucun accent derrière cette voix parfaitement japonaise.

Si la jeune femme cherchait encore à percer le mystère, elles pouvaient approcher le manoir. La policière fut la première à sortir et elle fut surprise ! Non pas car celles qui l’attendaient étaient jeunes mais parce que l'une d'elles avaient une tenue plus qu'indécente ! C'était très court et on voyait pratiquement la forme de ses dessous à travers sa robe ! Cette fille était plus jeune qu'elle, ça se voyait ! Au mieux, elle avait le même âge que Tessou mais même ! Autant la seconde portait l'uniforme du lycée – pendant les vacances ? – mais la plus grande... Si elle ne disait rien, elle n'en pensais pas moins, même si un très court instant, elle s'était demandé ce que Kara penserait d'elle dedans ? Avant de passer à autre chose. Si elles s'amusaient bien ensemble, on ne pouvait pas dire que la jeune mère avait de quoi faire rêver l'héroïne quand elles voulaient... s'amuser ensemble. Des dessous, certes mais des tenues de ce genre, elle n'avait rien de tel dans sa garde robe.

« Comme je disais, je suis l'agent de police Tsuzuri, j'ai avec moi une personne amnésique qui, après avoir mener notre enquête, se trouverait être Warren Mélinda, elle est censé habité ici. Pourrait-on voir ses parents ou ses tuteurs légals que nous puissions nous entretenir ? »

Difficile pour Tessou d'imaginer que dans cette grande maison, c'était Mélinda qui était la chef ? Même si la vampire était sortie de la voiture, même si elle avait aperçu dans le regard des deux jeunes femmes une envie de venir à elle, aucune ne bougeait. Pourquoi ? Eviter d'indiquer quelque chose ? Tessou observait beaucoup en se posant bien des questions, elle voyait mal Mélinda être ciblé par les personnes vivant ici mais tant qu'elle n'en était pas sûr, elle ne pouvait pas partir l'esprit léger.

« C'est bien Mélinda Warren, c'est une de mes amies. Mais... elle est vraiment amnésique ? »

La question inquiétait quand même un peu. Sans le savoir, Mélinda devait surement avoir l'habitude de s’absenter plus ou moins longtemps pour des raisons plus ou moins obscure mais dans le manoir, ça faisait déjà deux nuits que son absence s'était fait ressentir et même si elles n'ont pas paniqué la première nuit, deux nuits dans donner signe de vie, certaine des filles vivant ici ont dû commencer à s'inquiéter pour leur maîtresse ? Ai en tout cas oui, sans Mélinda auprès d'elle, au moins le fait de la savoir dans le coin, elle était comme un chien abandonné, elle savait qu'il manquait quelque chose...
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3429



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #57 le: Juillet 20, 2017, 07:34:43 »

Apprendre que Tessou était une policière sembla refroidir les ardeurs des deux femmes se trouvant devant elles. Que devaient-elles faire ? Elles savaient que la police ne devait pas trop se rapprocher de ce qui se passait au sein du manoir, car ce qui se déroulait à l’intérieur... Eh bien, honnêtement, tout ça était un peu illégal, et il valait donc mieux éviter que Tessou ne fourre son nez là-dedans. Mais, d’un autre côté, elle leur ramenait Mélinda, et autant dire que, au manoir, ça avait vraiment été la panique. Sans nouvelles de leur Maîtresse depuis plus d’une journée, les membres du manoir avaient été très inquiets, et avaient remué ciel et terre pour tâcher de la retrouver.

Dès lors, quand Tessou demanda à voir les parents de Mélinda, il y eut un léger flottement de la part des deux femmes. Une telle demande... Elle risquait en réalité d’être très difficile à accomplir. Mais que faire d’autre ? Il fallait bien sauver les apparences ! Ai demanda si Mélinda était vraiment amnésique, ce à quoi Tessou ne put que confirmer. Supergirl, de son côté, observait les deux femmes sans rien dire.  Vu le regard de Tessou sur la robe chinoise semi-transparente d’Asuka, cette dernière s’attendait au pire.

« Fais-les entrer, Ai, et conduis-les au petit salon, je vais aller chercher sa... Sa Maman. »

Entre elles, c’était un nom de code. Au sein du harem, les « Mamans » étaient bien connues. Il s’agissait d’esclaves âgées, qui avaient accouché de plusieurs enfants, destinés à être des esclaves. Elles étaient connues pour leur autoritarisme. Des dominantes redoutables, mais qui étaient les plus à même, en ce moment, de leur permettre de se débarrasser de cette policière sans qu’elle ne réalise ce qui se passait ici.

Ai allait leur faire suite de la suivre... Quand Mélinda la retint par le bras. Les deux femmes se retrouvèrent très proches, et les yeux de la vampire se plantèrent sur ceux de la femme.

« Toi... J’ai le sentiment de te connaître... »

La main de Mélinda se releva, et caressa tendrement la joue d’Ai, son pouce glissant sur ses délicates lèvres... Puis Mélinda se pencha vers elle, et, très probablement sous les yeux gênés de Tessou, l’embrassa pendant quelques secondes. Kara, qui était restée silencieuse, tourna soudain la tête en fronçant les sourcils vers une direction inconnue, puis se rapprocha ensuite de Tessou, et murmura dans le creux de son oreille :

« Je dois filer. J’ai une urgence. Si les choses se compliquent ici, appelle-moi. »

Avec sa super-ouïe, Supergirl avait entendu une situation requérant son aide, et fila ensuite rapidement, laissant Tessou seule face au manoir Warren. Entre-temps, le baiser avec Ai s’éternisait, et, plus Mélinda l’embrassait et la pelotait, et plus certains souvenirs revenaient... Un peu comme la madeleine de Proust, le contact des lèvres de la lycéenne réveillait en elle de multiples séquences.

« Je crois... Je crois que je t’aime beaucoup, Ai. »

Mélinda laissa ensuite Ai les guider à travers un vestibule, puis un grand hall d’accueil avec un grand double escalier d’intérieur. C’était un endroit luxueux, signe que Mélinda venait d’une très bonne famille. Ai fila ensuite vers la droite, et rejoignit un petit salon de repos, avec des fauteuils rembourrés et une table centrale. Elle fit signe à Tessou de s’asseoir, et Mélinda s’assit également, conservant Ai près d’elle.

Elles n’eurent pas longtemps à attendre avant que la porte ne s’ouvre à nouveau. Asuka entra, tenant entre les mains un plateau en argent comprenant plusieurs tasses de café, suivie par une femme, qui expliqua s’appeler Kimiko, et portait un tablier avec un pantalon et un haut normal.

« Mélinda ! s’exclama-t-elle. Enfin !! »

Elle se précipita vers elle, et vint la serrer dans ses bras... Et Mélinda, mue par un instinct, embrassa la femme sur les lèvres, revoyant d’autres souvenirs. Un baiser très surprenant, surtout pour Tessou, qui devait voir Kimiko comme la mère naturelle de Mélinda.

« Hey, hey ! Tempère tes ardeurs, ma chérie, voyons !! rigola Kimiko en écartant rapidement son visage.
 -  Hein ? Oh... Dé... Désolée, Maman...
 -  Ma petite chérie, tu m’as fait un de ces peurs!! Mais qu’est-ce qui a bien pu t’arriver ? »

Il ne fallait guère être physionomiste pour constater qu’il n’y avait aucune ressemblance physique entre Mélinda et Kimiko.

Mais Tessou allait-elle prendre le risque de relever cette incohérence ?
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #58 le: Août 17, 2017, 07:16:53 »

Étant donc arrivé chez Mélinda, la jeune femme avait plutôt une mauvaise première impression sur cet endroit. Il était certes bien propre et bien entretenue mais cette jeune femme à la tenue chinoise, c'était trop moulant et trop court pour être convenable ! Autant la lycéenne à ses côtés semblait normale – si on mettait de côté la couleur de ses cheveux – mais elle... C'était de mauvais goût. Mais elle n'était pas là pour juger, d'autant plus qu'elle allait chercher la mère de Mélinda. Cette dernière justement attrapait le bras de cette Ai pour lui dire qu'elle semblait la connaître. Ha, un indice en plus ? Tessou fut surtout gênée de la voir l'embrasser doucement, d'autant plus que sa camarade se laissait faire en savourant cela. Les jeunes de nos jours sont si... en avance.

« « C'est normal... on est très proche toutes les deux... »

Pas comme des petites amies mais Ai préférait éviter de l'appeler Maîtresse devant cette femme qui semblait faire partie de la police. Ça pourrait attirer l'attention ici et causer des soucis à sa maîtresse était de loin ce qu'elle voulait éviter à la belle vampire. Kara fila mais de toute façon, si ça tourne mal, elle pouvait l'appeler pour la voir débouler en renfort, elle la salua poliment, loin de montrer un geste intime, avant de les suivre et de s'installer dans le salon. Tessou pris place comme demander, observant cette lycéenne semblant vraiment proche de Mélinda. Vu qu'elle ne lui avait pas sauté au coup, elle écartait la thèse de la petite amie... Surement une amie proche alors ? Ou simplement amie ? Le café fut servi, mais Tessou laissait ça de côté pour le moment, il y avait plus important. Quand une jeune femme entra en disant être la mère de la vampire, Tessou avait vu que la ressemblance était loin d'être frappante ? Mais elle se disait que peut-être sa mère était morte ou alors divorcé de son père et que cette seconde femme était comme sa mère ? C'est peut-être vrai ?

Si sa « mère » semblait contente de la retrouver et Mélinda agissait assez bizarrement, pour ce qui était de son parcours, elle pouvait le lui dire mais pas devant la concerner.

« Je suis l'agent Tsuzuri madame Warren, j'ai veillé sur elles ses derniers jours mais pour ce qui est de la raison... Mélinda, tu peux sortir un instant de la pièce ? »

La jeune vampire quitta donc la pièce en compagnie de sa camarade. Il n'y avait rien de grave mais elle préférait taire certains détails.

« Ce n'est pas facile à entendre mais Mélinda aurait été agressé par quelqu'un déguisé en agent de police. On ignore si c'est un de nos camarades ou une personne ayant usurpé un costume mais nous recherchons le coupable. Elle a été trouvée dans une ruelle, blessée à la tête, atteinte d'amnésie. Les docteurs ne savent pas si ça va durer longtemps ou non. Si j'ai demandé à éloigné Mélinda, c'est parce que lors de sa découverte, en plus de sa blessure, Mélinda était... elle avait les vêtements déchiré. On ne sait donc pas s'il y a eut viol mais d'après le médecin, aucune trace n'indique que c'est le cas. Peut-être, le coupable a pris peur et à abandonné ou un témoin est arrivé à temps, nous ne savons pas, mais voilà. Nous sommes désolé de ce qui est arrivé à votre fille mais sachez que nous faisons tout pour coincer cette personne. »

Elle hésitait à aborder le fait que des vampires la chassaient, d'autant plus que Mélinda en était une – donc sa mère aussi ? – mais tant que ce n'était pas confirmé, elle préférait se taire sur ce sujet. Elle avait conscience que ce n'était pas facile à écouter mais elle espérait avoir un quelconque indice.

« Désolé de vous poser cette question mais votre famille à des ennuis ? Des ennemis ? Comme vous sembler aisé côté argent, nous cherchons des pistes, Mélinda s'est rappelle de son nom qu'aujourd'hui donc nous n'avons pas encore chercher de piste. »

En dehors du salon, s'éloigner de Tessou n'était pas une mauvaise chose pour certains car une fois la porte close, Ai sauta au cou de Mélinda, l'embrassant avec passion en se serrant contre elle, quitte à être sur la pointe des pieds.

« Huuuum Maîtresse. Je suis si contente de vous voir, haaa... Caresser-moi Maîtresse, Branler-moi tant qu'on le peut ! »

Qui sait combien de temps les adultes allaient parler entre eux mais Ai, fidèle à elle-meme, comptait bien profiter de ce moment seule avec sa maîtresse pour se vider un peu. Une chance qu'avant son arrivé, elle a eut le temps de jouir, le plus gros du moins.

« Haaaa ouiiii, han ! Après, je vous sucerais aussi. Ha ! »

Il n'y avait qu'avec Mélinda qu'elle ne voulait pas se montrer dominante, c'était sa maîtresse adorée.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3429



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #59 le: Août 19, 2017, 02:57:29 »

Face à cette femme, Kimiko essayait de savoir comment s’en tirer. Tessou Tsuzuri était une policière très jolie, qui aurait eu à merveille sa place dans son lit… Mais elle était aussi une policière. Et, pour d’évidentes raisons, Kimiko ne tenait pas trop à ce que la police s’intéresse de trop près à leur manoir. Mais, d’un autre côté, c’était aussi Kimiko qui avait sauvé sa Maîtresse d’une situation critique. Depuis plusieurs jours, le manoir la recherchait dans tous les coins de Seikusu, et, finalement, elle venait de retourner à la maison… Et tout ça grâce à Tessou. La policière méritait une belle récompense, mais, pour l’heure, elle ne semblait pas décidée à lâcher l’affaire, et aborda la question des vampires ayant attaqué Mélinda.

*Elle est trop maligne pour que je lui mente, cette petite… Réfléchis bien, Kimiko !*

Fort heureusement, Kimiko commençait à avoir une petite idée derrière la tête.

« Hmmm… Je crois qu’il est temps de vous dire la vérité. Je ne suis pas vraiment la mère de Mélinda, pour être tout à fait honnête. »

Elle tourna la tête, et appuya sur une sonnette. Rapidement, la porte s’ouvrit, et une jeune lycéenne, Honoka Kimura, pénétra dans les lieux. Plutôt bien habillée, elle tenait entre les mains un plateau en argent comprenant un pichet d’eau et deux verres déjà remplies, qu’elle posa entre les deux femmes, non sans rougir en regardant Kimiko… Qui, pour lui montrer que tout allait bien, en profita pour caresser ses fesses, et, surtout, la pointe qui se trouvait le long de sa croupe, le vibromasseur niché en elle. Kimiko le caressa pendant plusieurs secondes, sans rien dire, mais suffisamment pour que Tessou puisse le voir.

« Merci, Honoka, file prévenir les autres que Maîtresse est revenue. »

Honoka acquiesça, et fila, pendant que Kimiko regardait à nouveau Tessou.

« Mélinda est, comme vous avez pu le remarquer, une vampire. Elle ne le fait pas, mais elle a plusieurs siècles d’existence. Elle a récemment décidé de fonder un clan vampirique, et les chasseurs qui l’ont attaqué ont été engagés par un clan rival. »

Kimiko attrapa son verre d’eau, et but dedans, avant de poursuivre :

« Mélinda a construit ce manoir il y a de nombreuses années, en le rénovant, et l’a utilisé comme une sorte de… De fonds de pension. Il servait à recueillir les orphelins et les victimes de la guerre quand la ville était ravagée. Le fonds de pension est resté, et sert maintenant à accueillir des personnes présentant des désordres sexuels et hormonaux. Ici, entre ces murs, nous permettons aux filles et aux garçons de Seikusu d’assouvir leurs pulsions, afin d’éviter qu’ils ne commettent des infractions. Tout cela est parfaitement légal, je peux vous l’assurer. »

L’approche japonaise des infractions sexuelles était très différente de l’approche occidentale. Le Japon avait été moins touché que les Occidentaux par la morale chrétienne, ce qui avait eu pour conséquence que, face aux désordres sexuels, le Japon avait une approche basée sur la catharsis, et non sur la punition. C’est ce qui expliquait pourquoi il y avait tant d’œuvres pornographiques et pédopornographiques émanant du Japon. Certaines études avaient démontré que montrer à de potentiels pédophiles des œuvres de ce type parvenaient à calmer leurs pulsions, alors que, sans elles, ils passeraient à l’acte.

Kimiko enchaîna donc :

« Mélinda est notre Maîtresse, mais nous sommes libres. Tout ça est une sorte de jeu… Vous ne pouvez pas imaginer à quel point vous nous avez fait du bien en nous la ramenant. Nous commencions à être très inquiets. Maintenant… Si vous voulez vous convaincre de ce que je vous, regardez par ici. »

La femme se releva, et se rapprocha du mur, où elle ouvrit un petit panneau, une œillère discrète permettant de voir le petit salon où Mélinda était en train de sucer la queue d’Ai. Et, tout en faisant ça, elle retira ses vêtements, et sourit à Tessou, qui put voir que, sous son tablier et sa tenue de petite femme tranquille, Kimiko portait une redoutable combinaison en latex laissant libre ses opulents seins.

« Vous avez sauvé notre Maîtresse, Tessou. Pour ça, vous méritez une récompense. Pour le reste de votre enquête… Laissez-nous nous charger de ces chasseurs. »

Difficile de dire si cela suffirait… C’est pour cela que, dans le verre d’eau qu’Honoka avait donné à Tessou, il y avait un puissant aphrodisiaque, venu tout droit de Terra. De quoi l’aider à se détendre, assurément…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 3 [4] 5 6
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox