banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4 5 6
  Imprimer  
Auteur Sujet: Amnésie? [PV Mélinda Warren]  (Lu 5357 fois)
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 164


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Avril 04, 2016, 08:35:10 »

Tessou se réveillait doucement, après cette grosse fatigue en se levant, le café était son allié. Elle observait via le baby phone Mélinda et Kyoko jouer ensemble, rien de bien grave pour le moment, une fois sa fille devant la télé et ses dessins animés, elle commençait à préparer le petit déjeuner entre le leurs et le biberon de sa fille, elle partageait avec son invité sa nuit, voulant savoir déjà si elle avait bien dormi ? Et vue la forme qu'elle avait, elle aurait été prête à lui en racheter un peu car ce matin, ce n'était même plus de la fatigue, elle avait l'impression d'avoir combattu toute la pègre de Seikusu à mains nues, elle était épuisée ! C'était bon à savoir mais hélas, il faut éviter de sortir comme ça, surtout seule, son ravisseur cours sûrement encore dans la nature. Pour ce qui était de sa nuit, en revanche, elle avouait quelque chose d'assez étrange ?

L’idée qu'un visage familier lui apparaissait était bien mais... un rêve érotique ? Elle partageait cela comme si dans son rêve elle avait simplement couru dans un champ de fleurs. Tessou écoutait sans rien dire, sans rien commenter car elle avait elle-même du mal à avouer mentalement qu'elles couchaient plus ou moins souvent avec Kara alors poussée ou questionné Mélinda sur cette « blonde », elle ne le fera pas. Si elle ne sait pas qui c'est, inutile de remuer le couteau dans la plaie donc. Cela pourrait être un indice mais ça restait quand même vague...

« Une belle blonde, ça ne nous aide pas beaucoup. Après si c'est une occidentale blonde vivante au Japon, ça peut limiter les recherches à condition que ce soit sa couleur de cheveux naturel ? »

Si c'est une Japonaise teinte en blonde, ça ne les aide pas beaucoup par contre. Elle verra ce qu'elle peut faire avec les informations, à Mélinda de lui fournir déjà l'information, nippone ou non ? Puis même si elle est occidentale, si elle vit hors Japon, cet indice sera bien maigre, limitant la piste à des millions, voir des milliards de femmes... Car au final, Tessou et son équipe ne savaient toujours pas si Mélinda était une Japonaise de nationalité ou juste une personne en vacances ? Toujours pas de nouvelle donc personne n'a signalé sa disparition ici déjà, qui sait, c'était partir dans un film mais peut-être sa famille est aux mains de malfaiteurs ? Comment savoir ? Puis, ça c'était hors contexte mais quand même, quelle génération ! Avouée comme ça le plus naturellement du monde que la blonde était peut-être son amante, c'est bien une chose impossible pour Tessou, même si elle aussi côtoyait une blonde mais de là à dire son amante... Fierté Japonaise et éducation typiquement Japonaise, ce ne sont pas des choses que l'on lance comme ça dans une conversation.

« Enfin, nous aurons des informations quand mes collègues auront un peu plus creusé les pistes. En attendant, on a une longue journée qui nous attend ! Je te laisse la salle de bain en premier, je te prêterais quelques vêtements pour aujourd'hui en attendant de t'en acheter. »

C'était ce qu'il y avait de mieux à faire, pour le moment, Mélinda n'avait que ses vêtements de la veille et elle n'allait pas la laisser dedans quand même. Mélinda, Tessou et Kyoko iraient se balader un peu d'une part pour acheter des vêtements à Mélinda, prendre l'air aussi mais aussi revoir ses belles-sœurs et tantes de Kyoko, les petites sœurs de Ryota. Cela lui fera du bien à Tessou de voir un peu de famille, même pour sa fille. Tessou regagna le salon avec Mélinda, veillant sur sa fille en allant la garder sur ses cuisses pendant qu'elle était hypnotisée par ses dessins animés en tous genres. Rien de violent, que des choses de son âge, le genre de chose qui agace les parents autant que les enfants adorent.

« Une fois que tu seras prête, j'en ferais de même et on ira prendre l'air ensuite. Mais prend ton temps, ne te sens pas obligée de te pressée. »

Tessous confia d'ailleurs la surveillance de sa fille à Mélinda, le temps de lui sortir des affaires qui devrait lui aller ? Autant prêter ses vêtements ne la gênait pas trop mais pour ce qui était de ses dessous... c'était plus personnel quand même ? Enfin bon, elle n'avait pas le choix, Mélinda n'allait pas se balader nue sous ses affaires quand même ? Au final, les dessous étaient on ne peut plus simples et les affaires passe partout, au moins elle ne devrait pas attirer l'attention avec un jean et une veste banale. Oui Tessou n'était pas une accroc de la mode, cette mère de famille avait mieux à faire que dilapider son argent dans des affaires qui coûtent cher alors que les mêmes vêtements, la marque en moins étaient beaucoup moins cher.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #31 le: Avril 04, 2016, 11:12:38 »

Cette belle fille blonde obsédait Mélinda, et, tandis qu’elle se douchait, son esprit continua à s’accaparer sur elle. Elle se douchait silencieusement, et revoyait cette belle blonde, avec sa longue chevelure, sa silhouette de rêve, qui était nue, elle aussi, se douchant avec elle, soupirant dans son oreille, pressant son corps contre le sien, gémissant sensuellement dans le creux de ses oreilles… Mais qui était-elle ?

*J’ai son nom sur le bout de la langue…*

Elle voyait ses longs cheveux danser autour d’elle, son corps nu remuant contre le sien tandis qu’elle lui faisait l’amour… Cette femme avait visiblement une grande importance à ses yeux, et, tandis que l’eau ruisselait sur le corps de Mélinda, elle finit par voir la jeune femme en tenue de lycéenne… Et eut alors une piste !

« J’AI UNE IDÉE !! » s’exclama-t-elle en bondissant hors de la douche.

Nue, elle enfila une serviette en sortant, et bondit devant Tessou. Une fine serviette blanche, qui moulait ses formes, mais elle n’en avait cure, et regarda la femme.

« La fille blonde, c’est une lycéenne ! Une lycéenne de Mishima ! »

Ça, c’était de l’indice ! Mélinda en avait les joues toutes rouges, et reprit rapidement :

« Tu es policière, alors… Je suppose que tu dois avoir un moyen d’accéder aux registres des élèves du lycée… Je suis sûre de retrouver cette fille grâce à un trombinoscope, ou un truc comme ça… Et je suis sûre que, en la retrouvant, on en saura plus sur ce qui se passe dans ma tête ! Elle est la pièce manquante du puzzle de ma mémoire ! »

Il ne restait donc plus qu’à la retrouver.

Simple, non ?

Et, entre-temps, on pouvait voir ses tétons pointer légèrement à travers la serviette…
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 164


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Mai 10, 2016, 08:43:29 »

Tessou laissait Mélinda prendre sa douche, pendant que son côté, elle entamait son rapport sur ce qui se passait avec Mélinda, les pistes, les indices, tout ce qui pouvait aider. Elle sirotait son café pour tenir le coup en restant réveillé pendant que Kyoko mâchouillait un jouet en regardant ses dessins animés. Une petite mâtinée paisible comme cela était agréable si on oubliait le gros coup de barre mais il faut faire avec. Elle se rattrapera la nuit prochaine puis c'est tout. La jeune femme notait les pistes, les hypothèses à suivre, tout ce qui pourrait les aider à mettre un véritable nom sur Mélinda et surtout, trouver le coupable. Concentrée, elle fut surprise d'entendre Mélinda sortir à toute vitesse de la douche, avec pour seul vêtement une serviette. Non seulement elle laissait de l'eau partout, ce n'était pas grave mais elle pouvait glisser mais en plus, c'était indécent. Surtout pour sa fille. Kyoko avait déjà dû voir sa mère nue même si elle ne s'en souvient pas. Quand elle lui donnait le sein ou une fois où elle avait pris son bain avec elle. C'était au début ça, elle ne pouvait pas lâcher sa fille trente secondes, elle l'avait toujours avec elle. Mais revenons en à la jeune femme et sa thèse.

« Eh bien oui c'est une piste, une bonne piste même mais... Mélinda, tu veux bien aller finir de te laver et mettre quelque chose sur le dos ? Tu risque d'attraper froid et en plus, il y a Kyoko juste à côté... »

Tessou tentait de faire barrage entre la jeune femme nue sous sa serviette et sa fille mais c'était préférable qu'elle s'habille vraiment. Oui, elle avait aussi la vue sur ce joli corps de jeune femme, bien formé mais Tessou était dans un stade où elle ne s'intéressait pas aux filles. Elle s'intéressait à Kara mais c'est différent, elle lui a sauvé la vie après tout.

« File t'essuyer comme il faut et t'habiller, je vais faire le nécessaire de mon côté. »

Laissant Méinda repartir se changer, sans s'en rendre compte, Tessou observait Mélinda avec insistance. Elle avait eu une bonne idée quand même. Elle aurait pu y songer mais passer en revue tous les lycées des alentours ne seraient pas une mince affaire mais ça, avec un lycée précis, c'était déjà réalisable. Appelant le lycée en expliquant l'affaire, elle put avoir accès à cela via son pc. Il lui suffisait de donner son nom et son numéro de son badge pour y avoir accès. Hélas, elle ne pouvait pas faire le tri en gardant que les filles blondes dans son dossier alors Mélinda et elle, vont devoir regarder plusieurs centaines de visages un à un pour trouver la fameuse blonde du rêve de Mélinda. Une fois l'intéressée de retour, elle se levait de sa chaise pour laisser sa place.

« Je te laisse regarder ça tranquillement, peut-être qu'un autre visage saura te réveiller d'autres souvenirs ? Si c'est le cas, tu n'as qu'à noter leur nom sur ce papier et pour faire défiler les photos, tu appuies sur cette touche. Si tu as besoin d'aide, j’arrive. Je vais prendre ma douche mais tâche de garder un œil sur Kyoko aussi. Elle devrait rester sage avec ses dessins animés pour la distraire mais on ne sait jamais. Allez courage, tu as trouvé une bonne idée Mélinda, je suis sûre que cela va porter ses fruits ! »

Au pire des cas, Tessou rappliquera comme Mélinda en sortant de la douche mais elle ne pensait pas avoir de soucis. La jeune mère allait donc retirer ce qui lui servait de pyjama avant de prendre sa douche, mettant le tout au sale avant de rentrer dans la douche et sentir l'eau sur son corps. C'était si agréable. Le corps de la jeune femme était encore marqué de la rencontre avec la Duchesse, les cicatrices n'étaient pas profondes heureusement mais elles se voyaient. Surtout pour elle, Tessou ne voyait que ça ! C'est aussi une des raisons qu'elle montrait peu son corps, que ce soit Mélinda ou Kara, elle avait honte de cela et restait très pudique. Enfin bon, en attendant, elle se lavait tranquillement en imaginant les résultats et nouvelles pistes de recherche pour elles ou bien leur sortie ensuite en ville.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #33 le: Mai 11, 2016, 12:57:05 »

« Oh… D’accord. »

Sa tenue était choquante ? Mélinda ne voyait pas trop en quoi… Elle avait file hors de la douche en enfilant rapidement une serviette parce qu’elle avait eu une bonne idée, mais Tessou lui demanda surtout de revenir en étant propre. Se regardant furtivement dans le miroir de la salle de bains, porte ouverte, Mélinda se figea un peu. À travers la serviette, l’eau faisait qu’on voyait légèrement en surbrillance les formes de son corps, la serviette allant même mouler sa silhouette. Et, de manière très narcissique, Mélinda sentit une chaleur remuer dans son bas-ventre, en constatant combien elle était belle. Elle avait beau se dire que c’était très arrogant, et aussi très bizarre, de s’admirer ainsi, mais elle était réellement incapable de se trouver le moindre défaut. Mélinda alla jusqu’à redresser lentement ses mains, et se tripota doucement les lèvres.

Raah, quel dommage qu’elle soit amnésique ! Elle sentait qu’elle se rapprochait de quelque chose avec cette fille blonde, mais… Difficile d’en savoir plus ! Elle la revoyait, encore et encore, une silhouette lumineuse, éblouissante, comme si le soleil se reflétait de mille feux sur son corps. Et elle, ce petit bout de femme frappée d’amnésie, après avoir tâté ses lèvres, elle déplaça sa main, caressant l’ourlet de ses seins, en laissant sa serviette tomber sur le sol. Nue, elle se mettait à rougir, avant de réaliser, quand Tessou lui parla à haute voix, la stupidité de la chose.

*Ohlàlà ! Mais qu’est-ce que je suis en train de faire, moi ?!*

Soupirant lentement, la jeune femme secoua la tête, et se concentra sur le moment présent. La policière la félicita pour son idée, et Mélinda se contenta d’hausser les épaules.

« Oh, ben, ça m’a traversé comme ça, c’est tout ! »

Elle faisait la modeste, mais pas dans le sens où elle se sentait humble. En fait… C’était même plutôt l’inverse. Quelque part en elle, Mélinda était convaincue qu’elle allait retrouver son identité réelle, et que Tessou, sans être totalement inutile, ne serait pas non plus d’une aide fondamentale et indispensable…

*Suis-je donc à ce point arrogante ?*

Confuse, elle se sécha, et se changea. Plus présentable, elle rejoignit Tessou dans le salon, et la policière vint lui expliquer la suite du programme. Visiblement, elle avait eu accès à un registre, et Mélinda allait devoir se renseigner dessus, tout en surveillant Kyoko. À cette idée, son regard se porta vers la jeune fille, qui était toujours en train de regarder les dessins animés, semblant comme hypnotisée.

« D’accord… Je peux gérer, ne t’en fais pas ! »

Si Tessou vivait seule, elle devait cependant avoir l’habitude de laisser sa fille seule devant la télé’, tout en allant prendre sa douche. Pendant ce temps, Mélinda s’assit face à l’écran, et soupira. Sans trop savoir pourquoi, elle ressentait une sorte de profond sentiment de rejet devant ces trucs… Les écrans. Ils grésillaient, bourdonnant nerveusement, agressant ses oreilles, tout comme ses yeux, la vision de ces pixels numériques étant des plus fatigantes.

Poussant un léger soupir, la femme commença donc à regarder. Fort heureusement, les femmes blondes étaient assez peu fréquentes au Japon, et, après avoir tourné quelques pages numériques, elle s’arrêta en voyant une photo’.

*Oh…*

Elle se pinça les lèvres en voyant cette silhouette. Une belle femme blonde avec des yeux bleus perçants, fixant l’objectif de la caméra d’un air neutre. Elle porta son regard sur la droite, et y lut quelques informations sommaires : l’âge de naissance, le lieu de naissance (quelque part en Europe de l‘Est), et, surtout, son nom…

*Alice Konrad…*

Alice… Alice… Le nom rebondit dans l’esprit de Mélinda pendant de longues secondes, alors qu’elle revoyait la femme de son rêve. Cette superbe femme blonde… Alice !

*C’est ça, oui, c’est son nom… Alice !*

Mélinda ferma les yeux en constatant, et sourit joyeusement, avant de se tourner vers Kyoko.

« Je l’ai retrouvé… Je l’ai retrouvé, Kyoko ! »

Cette femme, cette Alice Konrad, quelle que soit son nom (sans pouvoir se l’expliquer, Mélinda avait l’intime conviction que ‘‘Konrad’’ était un leurre), était un premier indice…

Et Mélinda était sûre qu’il serait décisif !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 164


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Juin 21, 2016, 08:12:57 »

Est-ce que l'idée de Mélinda allait porter ses fruits ? Elle n'en avait aucune idée, elle espérait que oui pour qu'elle puisse avancer dans son enquête et dans la quête de vérité chez Mélinda mais elle ignorait si tout allait fonctionner comme sur des roulettes ? Prenant sa douche en se lavant comme n'importe qui, elle sentait sous la paume de ses mains les diverses marques laissées par son séjour auprès de la Duchesse, certaines cicatrices étaient visibles, d'autres pratiquement invisible mais pour Tessou, ça lui sautait au visage, comme le nez au milieu du visage. C'est une des raisons pour laquelle elle découvre rarement plus haut que les genoux ou ses avants bras. Elle était bien obligée pour dormir et même sans Mélinda, en se mettant à l'aise, elle ne ferait pas plus. Ce n'était pas une honte mais elle n'aimait pas voir les marques, elle montrait sa faiblesse, le fait que sa bêtise a failli faire de sa fille une orpheline avant même sa première bougie... Enfin, elle évitait d'y penser et termina de se laver.

Se peignant en attachant ses cheveux en une queue-de-cheval, elle s'habilla simplement, un jean, un maillot clair ainsi qu'une veste en jean avant de sortir rejoindre Mélinda. Sa fille prendra son bain sous peu mais ce n'était pas une urgence. En arrivant dans le salon, Mélinda semblait sourire au point de lui fournir une bonne nouvelle et en effet, en se plantant devant l'ordinateur, elle vit la photo d'une jeune fille, sûrement une européenne, entre ses cheveux, son visage, son nom, Alice Konrad, ça correspondait à ce que Mélinda lui avait dit, une Alice.

« Bien, ça nous fait une piste. Je vais tâcher de voir si on peut voir cette Alice Konrad pour voir si jamais elle peut nous renseigner à ton sujet. Vu que tu semblait pensée être proche d'elle, ça ne devrait pas être un souci si c'est vrai. »

Oui, elle préférait dire proche que mentionner qu'elle avait rêvé de coucher avec elle. Tessou avait une certaine pudeur. Elle s’isola quelques instants le temps de mentionner ces informations à son collègue afin de prendre rendez-vous avec cette autre élève. Même si la réponse n'était pas immédiate, elle ne savait pas que cette Alice serait injoignable, il faut dire que les téléphones ne passent pas sur les autres mondes... Mais bon, elle aura une excuse d'un voyage vers une autre pays ou quelque chose dans le genre. Une fois de retour dans le salon, elle lui souriait en tendant son pouce en l'air.

« Bon boulot Mélinda. Mes collègues sont en train de se renseigner pour obtenir l'adresse de cette Konrad-san, ils verront pour obtenir un rendez-vous, on me recontactera une fois que ce sera fait. »

Tessou pris sa fille en changeant de chaîne pour que Mélinda n'ai pas à subir cette torture qui plaisait tant aux jeunes enfants. Vu l'heure, un bon bain, les préparatifs puis place à une journée dehors avec Mélinda et Kyoko, ainsi que les deux tatas de Kyoko.

« Je vais aller préparer la petite, libre à toi de décider de rester ici seule ou bien de venir m'aider. Je dois lui faire prendre son bain, la préparer, ainsi que son sac et on pourra prendre un peu l'air. Tu veux d'ailleurs visiter un coin précis de la ville ? Une boutique ou une zone en particulier ? »

Naturellement, elle devait éviter de se rendre là où ils ont trouver Mélinda car ça restait une scène de crime et que d'autres indices n'ont pet-être pas été trouvé. Et puis le coupable rode peut-être dans cette zone ? Tessou voyait bien une journée classique avec les deux filles puis rejoint par ses deux belles-sœurs et passer une agréable journée en famille. Gardant sa fille dans ses bras, elle se dirigeait vers la salle de bains, si Mélinda veut la suivre, elle le peut. C'est agréable quand même d'avoir une présence ici, elle avait déjà remarqué ça quand Kara restait ici le soir ou le matin avant de commencer sa journée. Elle aurait aimé que Mélinda soit ici pour d'autres raisons que pour une horrible histoire...
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #35 le: Juin 22, 2016, 01:10:36 »

Mélinda avait eu un flash, un souvenir, mais qui n’était pas une simple émanation de son imagination. Sur cette image, elle reconnaissait clairement cette tête blonde. Cependant, au-delà de ça, ses souvenirs étaient flous, mais, quand elle songeait à cette Alice, elle la voyait entourée de blanc... Comme si cette femme aux yeux bleus aimait beaucoup s’habiller en blanc. Elle observa encore la photographie, pendant que Tessou appelait ses collègues. Mélinda la caressait du bout des doigts, frottant les lèvres de cette femme. Elle ferma alors les yeux, et se vit... L’embrasser. La jeune femme ne savait pas grand-chose sur elle, mais elle avait déjà compris qu’elle n’était pas repoussée par le sexe opposé. Et, visiblement, plus elle songeait à cette Alice, plus elle se voyait en train de l’embrasser, de la caresser, de la serrer... Ou même en train de soupirer son nom.

*Est-ce que c’est ma petite amie ?*

Elle songea sérieusement à cette éventualité, sans trop pouvoir se fixer. Mélinda était sûre d’être proche de cette femme, très proche... Tessou la tira alors de ses réflexions en lui indiquant que ses collègues allaient enquêter sur cette fille, et elle désirait même savoir ce que Mélinda comptait faire.

« Ben... »

La jeune femme dut réfléchir un peu, levant les yeux au ciel. Elle avait beau être amnésique, les capacités logiques de Mélinda n’avaient toujours pas disparu.

« On sait qu’Alice est au lycée... »

Elle regarda à nouveau sur l’écran, devant encore froncer les sourcils devant les pixels.

« ...Mishima. »

Mélinda se tut pendant quelques secondes, le nom du lycée rebondissant dans son esprit. Puis elle regarda à nouveau Tessou, et reprit :

« Alors... Pourquoi on irait pas au lycée ? Enfin, tu as peut-être des trucs à faire, mais, moi, je veux retrouver ma mémoire. Pour ça, le meilleur moyen est d’aller au lycée. J’y suis peut-être inscrite... Enfin, je ressemble à une lycéenne, donc ça semblerait logique. D’ailleurs... »

Mélinda regarda à nouveau l’écran, et fit tourner le trombinoscope, puis poussa un cri de joie en posant son doigt sur l’écran.

« Regarde ! C’est moi ! »

Elle avait posé son doigt sur une image la montrant, et qui permettait de savoir dans quelle classe elle se trouvait. Cependant, avant de poursuivre, elle cligna des yeux en observant plus attentivement la photo, et lâcha alors une réflexion, qui fusa hors de ses lèvres sans qu’elle ne puisse les retenir :

« Je suis quand même jolie, non ? »

Chassez le naturel, et il revenait au galop ! Voilà ce qu’un proche de Mélinda aurait pu dire, s’il était là !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 164


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Juillet 19, 2016, 08:30:14 »

Elles avaient une bonne piste pour Mélinda et si Tessou faisait bouger les choses de son côté, elle tentait de voir comment Mélinda alait agir ? Est-ce qu'elle voulait faire autre chose ? De nouveaux souvenirs ? Même si elle parvint à lire sur l'écran les kanji pour Mishima, elle proposa de rendre visite à ce lycée en quête de ses souvenirs. C'est sûr que c'est une bonne idée mais il y a un souci que Mélinda n'avait pas remarqué, même si cela n'a pas été dit clairement et qu'elle ne semblait rien savoir des tantes de Kyoko elles aussi au lycée, elles étaient libres cette après-midi, et ce, pour quelque temps et pour cause...

« C'est une bonne idée mais c'est la période des vacances scolaire Mélinda. Sinon, nous l'aurons fait mais là, tu risques juste de te balader dans des couloirs vides. »

Pas si vide que ça car il devait rester encore les clubs qui étaient ouvert pour les membres afin de venir y poursuivre leur activité mais cela serait moins concluant que visiter le lycée en pleine activité comme un jour normal. Mieux ne vaut pas se déplacer pour rien, quelles sont les chances que Mélinda retrouve une partie de la mémoire en voyant des salles de classe vidée de ses élèves ? Des couloirs calmes et paisibles, loin du tumulte habituel ? Mélinda trouva sa photo en attendant, ce qui permit une nouvelle avancée alors que Mélinda se vantait de sa beauté, Tessou releva une autre piste.

« Jolie comme une Mélinda Warren alors. Ton prénom était bien le vrai mais vu ton nom de famille et au vu de ton visage... Hum... je me demande si tu n'as pas des origines anglaises ou américaines ? »

Posant le nez sur son portable, elle pianota dessus afin de donner cette nouvelle piste à son collègue avec son nom de famille, ça devrait être plus simple de retrouver ses origines, une trace de sa famille, peu importe son lien avec eux. En même temps, la jeune femme vit l'heure qu'il était, il était temps de préparer Kyoko pour sa petite balade, espérons que ses tantes auraient de quoi les informer un peu plus.

« Je vais préparer ma princesse, tu n'as qu'à continuer de regarder si les visages te parlent, autre que cette Alice, on pourra tenter de les contacts et au pire, les tantes de Kyoko pourront peut-être t'aider, je crois qu'elles fréquentente ce lycée elles aussi ? »

Son information n'était pas sûr mais pourtant, c'était bien le cas. Seiri Suzuna et Kazari, deux fausses jumelles, une apparence similaire et pourtant elles ont grandis dans le même ventre. L'une était pompom girl, la seconde du club de jardinage, deux caractères assez opposé mais adorables et avec le même amour pour Kyoko, c'était le principal pour Tessou. Une chose qu'elle ignoraient, c'est qu'elles connaissaient plutôt bien Mélinda mais ça, ce n'était pas écrit sur leur visage. Tessou commença donc à préparer sa petite, avec son sac de choses utile pour sa petite chérie, bref, elle espérait que cette après-midi soit agréable pour toute la petite famille et que Mélinda soit accepté à leurs côtés ? Ce qui sera surement le cas, à n'en pas douter. Qui sait quel visage va lui rappeller des souvenirs à Mélinda en continuant sa recherche faciale ? De bonnes choses espèront. Elle peut continuer le temps que Tessou termine de la préparer avant de pouvoir prendre l'air comme Mélinda le souhaitait hier.

Ce fut que quelques minutes plus tard qu'elle était prête avec son sac et sa petite dans les bras.

« Tu viens Mélinda, il est temps de prendre un peu l'air ! »
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #37 le: Juillet 20, 2016, 02:41:12 »

Les vacances... Quelle plaie ! Et, malheureusement, Mélinda ne pouvait rien en tirer de plus, car son adresse ne figurait pas sur le profil visible. Mais, au moins, avait-elle son nom... Mélinda Warren. Warren... Elle ferma les yeux, s’attendant presque à ce que ce mot déclenche un déclic, comme une madeleine de Proust. Cependant, il ne se passa rien, absolument rien, si ce n’est un soupir de frustration de la part de la jeune vampire, qui secoua lentement la tête, continuant à réfléchir.

*Je n’en sais toujours pas plus... Raah, mais que c’est pénible !*

Tessou lui expliqua que les tantes de Kyoko fréquentaient aussi le lycée, soit les nièces de Tessou. Leurs noms n’évoquèrent cependant pas grand-chose à Mélinda, qui, en voyant leurs photos, eut vaguement l’impression de les connaître, mais avec, là encore, ce blocage en elle. Ainsi, pendant que Tessou était en train de changer Kyoko, afin de l’emmener à la garderie (ou ailleurs, Mélinda n’en savait rien, et avait presque oublié qu’elles allaient juste se promener au parc), cette dernière se battait avec la machine. Elle utilisait les flèches directionnelles pour faire bouger les images, voyant des noms s’afficher, défilant sous ses yeux, mais sans que cela n’évoque rien en elle. Au bout de quelques instants, dépitée, et aussi un peu frustrée, elle soupira, et se retourna, quand Tessou l’invita à sortir.

Elle ne savait pas si elle avait des origines occidentales ou non... C’était possible, vu son teint. En tout cas, suite à la question de Tessou, et pendant qu’elle avait récupéré les photos, elle avait réalisé quelque chose, qu’elle expliqua à Tessou avant de répondre à sa question.

« Je sais que je viens de loin, Tessou... Enfin, que je ne suis pas originaire du Japon. »

C’est sur cette parole que les filles sortirent. L’appartement de Tessou était construit à la japonaise, de telle sorte que la porte menait directement dehors, le « couloir » de sortie étant en réalité une sorte de terrasse avec les escaliers à l’extérieur. Mélinda fronça les sourcils en voyant que le soleil était bien haut, et brillait plutôt fort.

« On va au parc, alors ? C’est là où les urgentistes m’ont retrouvé, non ? »

Qui sait ? Se rendre au parc lui permettra peut-être d’aller mieux, ou, en tout cas, de déclencher des souvenirs, même si, à l’idée de découvrir ce qui lui était arrivé, Mélinda se sentait... Un brin nerveuse.



« Le SHIELD va se renseigner sur nous...
 -  Je sais... C’est pour cette raison que nous devons conserver notre marge d’avance, avant qu’ils n’effacent toutes les traces. »

Seagels et Whisley se tenaient dans un ascenseur, dans d’impeccables costumes trois pièces noirs. Des caricatures d’agents secrets, qui disposaient avec eux de toutes les autorisations administratives nécessaires. Des autorisations fausses, bien entendu, mais, le temps que les policiers le réalisent, eux auraient pleinement l’occasion de retrouver Warren, et d’en finir pour de bon. Il y avait eu un raté cette nuit, et il était impératif de la retrouver avant les autres. C’est donc en suivant cette idée que Seagels et Whisley se rendirent dans le commissariat central de Seikusu.

Ils avancèrent ensemble, rejoignant un guichet, où une secrétaire les accueillit rapidement, avant de froncer les sourcils en voyant leurs plaques, ainsi qu’un document froissé que Seagels sortit de la poche intérieure de sa veste. Il était tamponné du sceau du ministère de la justice.

« Je vois... Que voulez-vous, Messieurs ?
 -  Nous vous remercions pour votre coopération, Madame. L’agent Seagels et moi-même, comme vous avez pu brièvement le lire, sommes à la poursuite d’un réseau pédophile international. Nous remontons la piste depuis les États-Unis, et sommes convaincus qu’une jeune fille est la victime de ce réseau, qui, outre kidnapper des enfants pour en faire des esclaves, pratique la pédopornographie.
 -  Oh mon Dieu... »

La secrétaire semblait horrifiée. Seagels et Whisley avaient depuis longtemps compris que, dès lors qu’on touchait aux enfants, les humains changeaient, comme si, naïvement, ils pensaient l’âme d’un enfant plus noble que celle d’un adulte. Leur raconter une histoire sordide était donc une bonne manière d’éviter trop de questions.

« Cette jeune femme, fit Seagels, en montrant une photo de Mélinda Warren, a tenté hier de s’échapper, et a été blessée. Nous nous sommes rendus à l’hôpital dès que nous avons entendu parler d’elle, mais...
 -  Il semblerait que vos services aient déjà choisi de la protéger, compléta Whisley. Nous aimerions rapidement retrouver la personne chargée de sa protection, car nous savons que les individus ayant attaqué cette jeune adolescente recommenceront encore. »

La secrétaire hocha lentement la tête, puis attrapa le téléphone, en leur demandant de patienter quelques instants. Les deux acquiescèrent, et s’écartèrent un peu. S’ils étaient nerveux, ils le dissimulaient bien. Les faux-papiers étaient parfaits, mais il suffisait d’un coup de fil à l’Ambassade américaine pour qu’on leur indique qu’aucun agent spécial n’avait été envoyé à Seikusu pour enquêter sur un réseau pédophile international.

Au bout de quelques minutes, un capitaine de police vint finalement les voir.

« Bien, Messieurs... Je suis le Capitaine Kisuma. Veuillez me suivre dans mon bureau. »

Il avait l’air soucieux, et avança rapidement. Siegels et Whisley se regardèrent brièvement, avant de le rejoindre, s’enfermant avec lui dans un agréable bureau, toutefois très impersonnel.

« Je dois admettre que votre démarche est très... Inhabituelle. Je n’ai reçu aucun document officiel de la hiérarchie m’informant de la présence d’enquêteurs américains, alors que c’est normalement la démarche normale, la procédure...
 -  Les circonstances sont exceptionnelles et justifient... »

Kisuma secoua négativement la tête, une mine contrariée sur le visage.

« Je ne veux pas entendre de ces conneries, Messieurs. Il serait temps que ces types du FBI comprennent que le Japon n'est pas un État vassal, et que nous avons des lois, des procédures, une souveraineté à respecter. »

Sur le bureau, Kisuma tenait le document montré à la secrétaire. Cependant, Siegels et Whisley comprirent rapidement que ce fonctionnaire entêté allait vite les gêner. Fort heureusement, les stores du bureau étaient fermées.

« Et je ne peux pas balancer comme ça le nom d’un de mes agents, alors... »

*PLOC !*

Aussi discret qu’un bouchon de champagne qui sauterait, la balle traversa la tête du capitaine en plein élan, et son sang alla décorer le mur, tandis que sa tête bascula en arrière, son corps se renversant sur le fauteuil. Un tir millimétré, émanant du pistolet de Siegels, pistolet recouvert d’un silencieux. L’homme rangea ensuite son arme, tandis que Whisley, écartant sans ménagement le fauteuil du capitaine, se pencha sur son ordinateur.

Ils eurent très rapidement le nom qu’ils recherchaient.

Tessou Tsuzuri...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 164


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Août 26, 2016, 09:13:01 »

Ce n'était pas facile de détendre Mélinda, que ce soit à cause de son accident ou de la différence d'âge, elle espérait que ses belles-sœurs arriveront à mieux qu'elle. Emmenant donc sa protége dehors, elle éspérait ne pas tomber sur une personne impliqué avec Mélinda dans ce « crime », elle n'allait pas avoir de gros ennuis mais emmener une personne sous protection dehors, c'était pas ce qui était de recommandé. Mélinda ignorait ses racines mais hors du Japon semblait être une bonne réponse. Vu ses yeux, elle n'avait rien de Japonaise, même si elle avait le teint pâle, elle venait peut-être d'un pays froid comme la Russie même si Warren ne fait pas Russe. Peut-être du côté de sa mère ? Ou alors c'est une fille adoptée ? Quand elle arriva sur le sujet de ce qui lui était arrivée, elle semblait prendre cela facilement...

« Je ne suis pas autorisé à te dire où exactement mais cela s'était passé dans une ruelle plutôt, dans un mauvais quartier. Nous irons en ville après le parc, là-bas, c'est juste pour que les tantes de Kyoko nous retrouvent plus facilement. »

Un peu de parcs pour Kyoko, un peu de shopping pour elles et après, à voir mais il n'est pas impossible que les filles veulent rester ensemble, ça ne gênera pas Tessou d'avoir du monde chez elle, au contraire, ça la changera de ses habitudes. Se baladant en ville, elles pouvaient rejoindre le parc à pied, il n'était à même pas cinq minutes de leur appartement, ce fut un détail qui avait fait pencher la balance lorsqu'ils cherchaient un endroit où habiter. Un parc pour y passer la journée en famille, avec Ryota et leurs enfants... Toutes les deux prenaient place sur un banc, Tessou regardait son portable pour voir si elle avait des nouvelles sur l'enquête ou même Suzuna et Kazari mais rien du tout. Ensemble, elles voyaient des gens se balader, faire du sport, des gens de tout âge et différents.

« Elles ne devraient pas tarder, tu verras, elles sont très gentilles. Suzuna est un peu plus enjouée et dynamique que Kazari, elle est plutôt introvertie mais très gentille. Il faut la connaître un peu, c'est tout. »

Une personnalité qui collait à leurs passions, Suzuna se défendait bien en roller et supportait l'équipe du lycée dans le club de cheerleader là où Kazari était au club de jardinage, plus tranquille mais agréable tant qu'on n'est pas allergique aux plantes. Tessou patientait en donnant un peu d'eau à sa fille, jouant avec elle, dans sa poussette à attendre pour jouer elle aussi. Elle ne savait pas encore marcher mais elle trottait bien à quatre pattes mais elle attendait d'avoir la venue de ses belles-sœurs pour ça. Avec une couverture aussi pour ne pas que Kyoko se salive dans l'herbe. Et quand on parle du loup, les voilà qui arrivaient déjà. Suzauna dans un tenue décontractée et sportive, Kazari dans une tenue plus couverte avec une longue jupe mais qui lui allait bien. Évidemment, ce fut Kyoko qui eut le droit à toute l'attention en première.

« Ma petite Kyokoooooo d'amooooour !!!! Comment tu as grandi ma petite princesse ! »
« Coucou trésor, tu me reconnais ? C'est Kaza-han. Bonjour à toi, Tessou-san, merci de nous avoir acceptées pour passer l'après-midi. »
« C'est normal, Kyoko est triste sans voir ses tantes. Et puis à moi aussi. Les filles, voici Mélinda Warren, elle fréquente le même lycée que vous, elle est avec moi car elle a un petit souci de mémoire... »
« Oh pardon... Est-ce que... tu te souviens de nous ? »
« On se connaissait à peine, on a juste des amies en commun. »


Ce qui est faux mais les vraies raisons ne seront pas divulguées devant Tessou. Déjà Suzuna détachait Kyoko pour la prendre dans ses bras et l'embrasser, la petite était heureuse avec ses deux tantes.

« Si tu veux, on pourra te dire quelques petites choses qu'on sait sur toi ou qu'on a partager mais ce n'est pas grand-chose. »
« Sinon, vous aviez prévu quoi pour aujourd’hui ? »
« On comptait rester un peu au parc pour la fin de matinée et ensuite allez en ville acheter quelques affaires pour Warren-san et après, on avisera ? »
« Ça nous va ! Attend, Tessou-san on va t'aider. »
« Tu veux bien nous donner la couverture ? Warren-san, tu veux m'aider à l'installer ? N'hésite pas si tu as des questions aussi. »
« Merci les filles. »


L'occasion d'avoir quelques secondes seules avec Mélinda pour voir si cette histoire était vraie ? Avec ce que les jumelles avaient vécu avec Mélinda, ça ne s'oubliait pas facilement après tout...
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #39 le: Août 27, 2016, 11:50:25 »

Seikusu était une ville qui abritait plusieurs parcs, et elles se rendirent au plus grand parc, qui était assez rempli. Il faisait assez beau, après tout, et elle put voir quantité de personnes affublées derrière leurs téléphones portables, regroupées dans un coin du parc. Des jeunes jouaient au football, des couples flânaient, promenant leurs enfants, et Kyoko, elle, remuait joyeusement dans sa poussette, ses petits jouets en peluche à proximité. Mélinda observait silencieusement le parc, sans rien dire, voyant quelques souvenirs défiler. Elle tourna la tête en voyant un kiosque, et revit quelques images, fugaces, éphémères...

*Elle en train de courir, bondissant au milieu du kiosque, avant de voir une silhouette tomber devant elle, tendant vers elle une main griffue, et Mélinda venant se débattre, mordant dans la chair, faisant couler le sang, avant qu’un autre homme ne débarque, tordant le cou de l’ennemi, et l’enjoignant de fuir le plus vite possible...*

Mélinda secoua la tête, revenant à elle, et vit Tessou se rapprocher d’un banc. La vampire laissa la mère jouer avec sa fille, tout en fronçant les sourcils. Quelque chose avait clairement eu lieu dans ce parc, et, comme si elle craignait de revoir ses agresseurs l’attaquer, elle regarda autour d’elle, s’attendant presque à les voir bondir d’un buisson... Mais il n’y avait personne. Aucune menace, rien d’autre. La vampire finit par reporter son attention sur Tessou et Kyoko. Tessou avait attrapé l’une des peluches, et la tendait sous le nez de Kyoko, laissant cette dernière s’agripper et tirer dessus, gloussant joyeusement.

La vampire s’assit à côté de Tessou, et se mit à sourire à son tour, devant les gazouillis et les mouvements joyeux de Kyoko. Et, alors que les filles jouaient, les tantes de Kyoko arrivèrent alors. En relevant la tête pour les voir, Mélinda eut un nouveau flash...

*Sa queue s’enfonçait dans l’intimité d’une pom-pom girl rouge, la plaquant contre les casiers du vestiaire de Mishima, et elle s’enfonçait rudement en elle, sous le regard ravi et honteux de sa sœur, qui n’osait rien dire devant ce spectacle, prisonnière dans un casier pour mieux l’exciter, et pour renforcer sa soumission...*

Cette image disparut aussi vite qu’elle était venue, et elle leur sourit, les saluant brièvement, tout en constatant que les deux filles semblaient la connaître. Le regard surpris de Suzuna ne lui échappa guère, et elle crut même sentir, de manière assez curieuse, une sorte d’oscillation chez ces deux femmes. Une situation troublante qui l’interloqua, et éveilla en elle une sorte de soif dans son ventre... Mais pas de faim. C’était... Une soif assez particulière. Ces évènements la troublèrent donc, ce qui fit qu’elle resta un peu silencieuse pendant quelques instants, avant que les jumelles ne lui demandent de venir l’aider à mettre la couverture de Kyoko sur la pelouse, à quelques mètres du banc.

Mélinda hocha la tête, et les rejoignit donc, puis constata que Kazari rougissait furieusement, ce qui amena finalement Suzuna à sourire.

« Alors...Tu es vraiment amnésique ? demanda Suzuna.
 -  Oui, et pourtant... J’ai l’impression de vous connaître, toutes les deux... »

Le rougissement de Kazari s’accrut, et la main de Suzuna alla lui caresser le cou, comme pour l’aider à se détendre.

« Oui, on se connaît... Et même plutôt très bien. »

Elle se pinça les lèvres, les yeux brillant d’excitation, et poursuivit, rejointe par sa sœur :

« On... Enfin... Je suis amie avec Shii, et... Et elle m’a parlé de toi, quand je lui ai demandé si les rumeurs te concernant au lycée étaient... Étaient vraies...
 -  Les rumeurs ? Quelles rumeurs ?
 -  Ben...
 -  Des rumeurs comme quoi ton manoir est un baisodrôme géant, que tu couches avec les profs, tout ça... Kazari-san m’en a parlé, et j’ai décidé de me renseigner davantage... Et c’est comme ça que... »

Elle sourit malicieusement, et Mélinda dut compléter ce qu’elle pensait :

« On a couché ensemble ?
 -  Tu m’as prise dans le vestiaire, après avoir enfermé ma sœur dans un casier, pour qu’elle regarde... Et, quand tu l’as libéré, tu l’as prise aussi...
 -  Et tu nous as forcés à nous embrasser... »

Mélinda ne se sentit nullement choquée, et hocha la tête, en revoyant des images...

*Kazari, couchée sur le sol, nue, sous le corps de Suzuna, qui caressait ses cheveux, et l’embrassait tendrement...*

L’image partit rapidement, et la vampire, loin de se sentir gênée, perçut au contraire une onde d’excitation remuer en elle.

« Et qu’est-ce que vous avez fait depuis ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 164


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #40 le: Octobre 09, 2016, 08:20:44 »

Tessou n'avait besoin que de patienter un peu le temps que les filles installent le tout en bavardant avec Mélinda, elle se demandait si elles se connaissaient vraiment ? SI les voir allait recoller quelques morceaux dans sa mémoire ou non ? Elle n'allait pas s'imisser entre elles, peut-être que c'est privée ? Peut-être que, même si elle n'aime pas le penser, Mélinda est un genre de peste et les jumelles règlent leur compte sans violence ? Enfin, si ça dégénère, Tessou interviendra. Peste ou non, Mélinda était une victime dans son affaire alors elles régleront ce genre de souci plus tard. Puis si c'était le cas, c'était l'occasion de la faire changer aussi non ?

Du côté des filles, les jumelles tentaient de rafraîchir la mémoire de Mélinda qui lui revenait en petit morceau et qui ne semblait pas la gêner plus que ça ? C'était Suzuna qui fut approché par la vampire en première, - bien que Kazari s'était renseigné auprès de Shii d'abord - une bande de pompopm girl, forcément ça attire Mélinda et ses copines. Ce ne fut pas difficile, Suzuna avait quelques fantasmes lesbiens refoulés, donc un petit pas et la voilà plongée dans cet univers. Mais pour Kazari, elle était, à l'origine, hétérosexuelle. Kazari était resté éloigné de la vampire un certain moment, ignorant ce que sa sœur faisait avec elle, elle avait plutôt des vues sur un garçon qui avait fini par refuser son invitation, la jugeant pas assez développé comparé à certaines filles du lycée. Le cœur brisé, elle était resté seule et éloigné des autres jusqu'à ce que Mélinda vienne la réconforter, d'avoir en douceur, simplement en l'écoutant ouvrir son cœur et cracher son venin, son incompréhension puis la vampire lui a montré combien elle était belle et bandante, à son grand étonnement. Pour sûr, cela avait rapproché plus encore les jumelles et seule Mélinda avait le droit de coucher avec Kazari de cette façon. Avec sa sœur ou les autres filles, c'était de façon normale, entre elles. Mais Mélinda, elle avait le droit de la prendre comme elle le voulait.

Quant à sa question, depuis, qu'est-ce que qu'elles font ? C'était assez simple.

« On vit simplement notre vie. On est amie avec toi et ses copines et servantes mais ce n'est pas comme si on faisait partie de ton harem. On vient s'amuser avec toi de temps en temps, quand on en a envie. »
« Ou quand tu nous invites... »
« Nous, on ne savait pas vraiment que tu étais devenue amnésique mais je suis sûr que tes servantes doivent remuer la ville pour te chercher alors. Leur maîtresse qui disparaît comme ça, je ne crois pas que ça te ressemble. »


Proche et distante à la fois de Mélinda. Même en étant amie, elles ne faisaient pas partie de son cercle privée alors il ne fallait pas demander trop de détail aux jumelles. Cela dit, avant que la question ne tombe, il fallait mettre quelque chose au clair.

« Si tu veux, on te montrera où tu habites. »
« Mais il ne faut pas que Tessou-san ne le sache, même si nous avons confiance en toi, il faut qu'elle se tienne éloigné de cette histoire de vampire, de harem et tout ça... ce serait dangereux pour elle comme pour Kyoko. »


Si Tessou découvre que Mélinda est une jeune vampire hyper riche venant d'un autre monde détenant harem, manoir et esclave, elle va creuser la piste plus loin, ne serait-ce que pour explorer cette piste d'esclave humain. Les filles ne voulaient pas que Tessou soit mêlé à tout cela, ignorant que cette dernière fréquentait une extraterrestre super héroïne. Il faut dire qu'elle garde ce genre de chose très secrète.

« On tentera de dormir chez elle ce soir, on verra si ont peu y aller ensemble dans la journée, demain au pire. Et si elle refuse... Faudra peut-être le faire secrètement dans la soirée... »

C'était risqué mais c'était aussi le seul moyen de rassurer les sbires de Mélinda. Au pire des cas, Kazari peut tenter de prévenir Shii sur son portable mais elle avait peur de voir débouler toute la clique de Mélinda et ainsi causé des soucis pour sa belle-sœur et sa nièce. Tessou avait Mélinda sous son aile, pas question de la laisser filé comme ça sans autorisation, ce serait une faute pour elle après tout. Quand on parle du loup, Tessou se rapprochait justement, Kazari offrit un grand sourire comme pour signaler silencieusement son arrivée.

« Alors les filles, tout est prêt ? »
« Oui Tessou-san. Installe-toi, je vais sortir ce que tu as rapporté. »


Il y avait quelques sandwich tout simple dans son sac, à la viande, crudité, légumes, bref, un peu de tout, simple mais on gardait l'esprit pique-nique. Seule Kyoko avait un petit plat spécial.

« Servez-vous les filles et ne vous gêner pas pour nous, je vais tâcher de la faire manger, vous, vous n'avez pas besoin de moi pour ça. »

La petite avait un biberon de lait, quelques petits biscuits ainsi qu'une moitie de banane en dessert, ça devrait aller pour ce midi. Les jumelles attendaient de voir si leurs nouveautés avaient recollé de nouveaux morceaux chez Mélinda, en attendant, elles bavardaient simplement de choses banales en évoquant leur classe, leur lycée, leurs professeurs, faisant mine de rien devant Tessou.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #41 le: Octobre 10, 2016, 12:46:44 »

Son « harem » ? Ses « servantes » ? Mélinda semblait surprise en entendant tout ça. Elle avait un harem ? Vraiment ?! La vampire tenta à nouveau de réfléchir, de se concentrer, de se focaliser sur son passé, d’essayer de combler les blancs... Hélas, rien ne venait dans sa tête. Elle s’en énervait elle-même, tandis que les deux filles proposaient d’aller chez elle. Mélinda sauta sur l’occasion en les regardant.

« Il faut y aller le plus vite possible ! » s’exclama-t-elle, avec ce ton autoritaire qui la définissait si bien.

Chassez le naturel, disait-on, et il revenait au galop. La vampire avait beau être amnésique, son comportement, lui, n’avait pas disparu. Si elle avait l’occasion de retourner chez elle, alors il fallait la saisir. Elle savait que la mémoire lui revenait, et trouver son environnement familial était exactement le maillon manquant dont elle avait besoin pour se remémorer ce qu’elle était. Cependant, les deux filles n’avaient pas envie d’impliquer Tessou dans cette histoire, et Mélinda pouvait les comprendre. Curieusement, elle aussi, elle ne se voyait pas totalement se confier envers la policière. Elle avait certes confiance en elle, mais... Pas au point de lui dire qu’elle détenait un harem. Après tout, elle était une policière, et Mélinda était plus ou moins sûre qu’elle trempait dans des choses illégales avec ces histoires de servantes.

Elle hocha donc la tête, et confirma ce que les deux filles disaient, en évoquant l’idée d’aller chez elle ce soir :

« On se débrouillera pour y aller dès ce soir, alors. »

Tessou arriva alors, mettant fin à la stratégie des trois filles, en amenant les sandwichs. Visiblement, pour une policière, elle avait pas mal de temps libre, et tenait manifestement beaucoup à sa famille. Le sujet de Mélinda ne fut bien entendu plus évoqué, Tessou évoquant les devoirs, les exercices, ou encore l’ancien petit ami de Kazari, en disant combien Kazari semblait rayonnante, maintenant. Mélinda, elle, resta relativement silencieuse, même si, pour tenter de l’intéresser, les deux filles se mirent à parler de mangas, ou encore de films. Hélas, si ces sujets de conversation étaient très stimulants pour les adolescents, ils laissèrent Mélinda de marbre.

Assez rapidement, la jeune vampire sembla en réalité s’intéresser davantage à Kyoko, qui avait de la compote en pomme comme dessert, et un biberon. Mélinda prit la liberté de la retirer de sa poussette, et le bébé de Tessou se retrouva sur la nappe, fixant les grandes personnes de ses yeux hagards, avant de se mettre à se déplacer, à quatre pattes.

« C’est bien, Kyoko ! Essaie debout, maintenant ! »

Kyoko fit une piètre tentative, et tomba sur les fesses, ce qui fit glousser Mélinda. Le moins qu’on puisse en dire, c’est que la jeune femme adorait les enfants. Elle attrapa Kyoko par les bras, pour l’aider à la maintenir, et le brave petit bébé réussit à faire un ou deux pas, avant de tomber à nouveau.

« Hihi ! »

C’est un rire cristallin, presque enfantin, qui s’échappa des lèvres de la vampire.

« J’adore vraiment ta fille, Tessou, elle est adorable ! »

Mélinda alla la prendre dans ses bras, et la souleva bien haut, faisant glousser Kyoko, qui reçut ensuite un bisou sur la joue, la vampire venant ensuite la serrer comme une peluche.

« Alors, tu l’emmènes à la garderie pendant que tu vas travailler, Tessou ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 164


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Novembre 13, 2016, 09:06:13 »

Les jumelles étaient prêtes à aider Mélinda, c'était avant tout leur amie quand même et même si leurs rapports ont surtout un goût de sexe, il fallait quand même lui tendre la main. Évidemment, la vampire était impatiente de retrouver son manoir et voir si les souvenirs lui revenaient mais cela n'allait pas être simple, à cause de Tessou. Cette dernière devait veiller sur elle, c'était sa mission et puis il ne fallait pas mêler la jeune femme à toutes ses histoires de harem, d'esclaves et autres détails « interdit » en théorie. La vampire allait devoir attendre que l'occasion se présente pour que la jeune femme détourne son regard assez longtemps pour s'éclipser, ce qui veut aussi dire ce soir car actuellement, même si elle veillait sur sa fille, elle avait le trio dans le viseur.

Une fois toutes réunie pour manger, les filles parlaient de tout et de rien, banalités avec Tessou et sujet pour les jeunes pour Mélinda mais rien à faire, aucun indice qui lui faisait remonter un peu de souvenir donc. Mélinda était plus intéressée par Kyoko avec qui elle jouait un peu, la jeune mère trouvait cela touchant, se disant que la jeune fille devait avoir des petites sœurs ou une passion pour les bébés ? Peut-être un job de baby-sitter ? Allez savoir.

« Tout le monde aime Kyoko-chan, c'est la plus adorable et la plus belle des nièces ! »
« Elle a toujours une bouille adorable à nous offrir, ce qui nous rend forcément un peu euphoriques en la regardant. »


Bébé, c'était presque une star autour d'elle. Elle ne le mentionnait pas mais même Kara adorait cette petite, jouant avec elle et même veillant sur elle parfois, offrant à Tessou un bon bain relaxant après une dure journée de travail ou même venir la soulager un peu de son travail de temps à autre. Avec Kyoko contre elle, la demoiselle se demandait si elle allait en crèche ? La chose étant qu'avec tout ce qu'elle a traversé, Tessou n'avait pas eu le temps de l'y inscrire.

« Pas vraiment, en journée ce sont mes parents ou les parents des filles qui gardent Kyoko. Puis le soir, c'est mas petite sœur qui va la chercher et la garde chez moi. Tu l'as croisé hier en arrivant, tu t'en souviens ? »

Cette fille qui devait avoir un peu plus de son âge – en apparence – et qui ressemblait à Tessou, les lunette en moins et l'air un peu plus mature. Garder la petite ne dérange pas les grands-parents, peu importe de quel côté c'est, pour les parents de Tessou, c'est normal d'aider leur fille et profiter de leur petite fille, pour les parents de Ryota, Tessou faisait partie de la famille et avec Kyoko, c'était à présent indéniable alors à défaut de pouvoir avoir leur fils à leurs côtés, ils se consolent avec leur petite fille. Kyoko gazouillait et jouait comme elle pouvait avec son regard de bébé qui rendait tout autour d'elle si incroyable.

« Tout va bien au travail, Tessou-san ? »
« Oui, nous avons de la chance que les temps soient assez calmes en ce moment, même si ce n'est pas entièrement. Et vous deux, l'école, et tout le reste ? »
« Pff, nous essaie de mettre au point une nouvelle figure avec l'équipe mais c'est pas facile, faut être rapide, précise, on nous as déjà fait faire des choses dures mais là... C'est juste pour un simple match, c'est pas comme si on avait à faire ça pour un championnat du monde, faut arrêter de trop en demander ! »
« Les activités du club se passent bien, en même temps, au club de jardinage il n'y a pas de choses aussi dures à faire. À part s'occuper des plantes... Mais puisque tu parles de sécurité, Tessou-san, je me demandais... ces rumeurs qu'on entend, de super-héros, c'est vrai ? Et puis techniquement, ils ne violent pas la loi ? »


Sans le savoir, Kazari venait de mettre le doigt sur un sujet sensible vu qu'elle fréquentait Kara, soit, Super-Girl. Bon, rien d'officiel et qu'on ne vienne pas lui dire qu'elles forment un couple ! Mais pour ce qui est de la loi...

« C'est difficile à dire que quelqu'un viole la loi quand il stoppe des brigands et qu'une voiture qui lui fonce dessus lui fait plus d'effet que la même chose avec une mouche. Comment voudrais-tu qu'on stoppe quelqu'un comme ça ? Puis tant que les méchants sont arrêtés, je trouve que c'est une bonne chose, du moment que les méchants ne font pas trop de dégât. »

On disait aux citoyens de ne pas jouer aux héros et d'éviter les dangers comme les balles ou les attaques en bandes, mais dans le cas de Kara, pour ne citer qu'elle, il pourrait y avoir une meute de Yakuza qui lui tire des rafales de balles, ça aurait autant d'effet que lui tirer des boulettes en papiers alors bon, s'ils ne risquent rien, pourquoi les blâmer ? Du moment qu'ils ne font rien de mal et ne tuent pas les citoyens malhonnêtes, pourquoi leur chercher des ennuis ?

« On entend tellement de rumeurs à leurs sujets. J'aimerais bien être comme eux et avoir des pouvoirs. »
« Ce serait marrant puis faudrait un nom qui va avec nos pouvoirs ! »
« J'ai entendu dire qu'il y avait une fille écureuil, c'est vrai ? »
« Et une autre qui se balade dans une armure de robot trop cool ?! »


Les filles observaient Tessou avec leurs grands yeux mais hélas, la seule héroïne qu'elle connaissait, c'était Super-Girl, toutes ces pistes, pour elle ce ne sont que des rumeurs, elle n'a pas le grade pour savoir ce genre de choses, ni même de les avoir déjà rencontrer en vrai, pas même une photo de cette fille écureuil et de cette femme ronot....
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #43 le: Novembre 14, 2016, 04:20:30 »

Les filles parlaient donc, et Mélinda les écoutait, tout en regardant régulièrement Kyoko. On pouvait voir, à chaque fois, ses yeux s’attendrir, un sourire venant perler sur les lèvres de la jeune femme quand elle voyait ce beau bébé. C’était une femme qui aimait les bébés, ceci ne faisait aucun doute. Puis elle entendit l’une des deux jumelles parler du « club de jardinage », et eut une nouvelle vision, brève, mais intense...

...Une séquence où elle était au-dessus du sol, le corps tiré dans tous les sens, retenue par des tentacules verts, dans ce qui ressemblait à un grand bureau. Elle gémissait, soupirait, mordillant un membre qui pilonnait sa bouche, rejoignant en ce sens les deux autres tentacules s’attaquant à son vagin et à son anus, butinant ses fleurs. Et, tandis qu’elle se faisait prendre, soupirant silencieusement, la porte s’ouvrit sur une femme, une femme magnifique, qui lui fit un sourire étincelant, tout en refermant la porte, et en lui parlant...

Mélinda secoua la tête en clignant les yeux.

*Qu’est-ce que... ? Qu’est-ce que je viens de voir ?*

Les filles continuaient à parler des justiciers. Mélinda avait vu une image  en venant ici, un spot télévisé montrant une femme dans une tenue très moulante, noire, avec un éclair jaune lui barrant la poitrine, et une sorte de long foulard rouge noué à hauteur des cuisses, qui réalisait une conférence publique. Tout ça ne lui disait pas grand-chose, mais elle sentit une sorte de gêne chez Tessou. Amnésique, Mélinda n’avait pas perdu ses capacités vampiriques, et sentait le sang de Tessou s’emballer, mais, comme elle était, justement, amnésique, elle n’arrivait pas à comprendre ce que ça signifiait.

Mélinda resta donc silencieuse, pendant que les filles parlaient de ces justiciers, pour se focaliser sur une en particulier, une certaine « Supergirl ». Ce personnage était assez populaire au Japon, et Mélinda intervint alors :

« J’ai aussi entendu parler d’une femme qui contrôle les plantes. Est-ce que... Est-ce que c’est vrai ? »

Presque immédiatement, elle vit le trouble qu’elle avait ressenti chez Tessou se propager de manière décuplée chez Kazari, qui, après tout, était au club de jardinage.

« C’est... Euh.. Oui, en effet... » balbutia Kazari, qui rougissait furieusement.

Comme elle était une fille très motivée au club de jardinage, qui était animé par Isley-senseï, Kazari avait souvent droit à des récompenses « spéciales », mais, en parler devant sa tante, c’était... C’était quand même bien différent ! Très gênée, Kazari se racla la gorge, et se réfugia dans un plat, pendant que sa sœur, qui savait très bien ce que Kzari faisait dans le club de jardinage, semblait énormément s’amuser.

« Ce que je ne comprends pas, moi, c’est pourquoi ils viennent tous à Seikusu. Je veux dire, ce n’est pas non plus la capitale du monde, quoi ! »

C’était une chose à laquelle Mélinda ne pouvait guère répondre. Néanmoins, elle se retourna vers Tessou, et lui posa une question :

« Et toi, si tu pouvais avoir des pouvoirs, tu choisirais d’avoir quoi ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 164


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Décembre 21, 2016, 11:31:02 »

Auparavant, parler de héros n'aurait en rien gêné Tessou mais depuis sa rencontre avec Super Girl, la chose était différente et cela la gênait d'autant plus qu'elle n'était pas douée pour nier l'évidence. Elle préférait donc les laisser parler en préférant se faire petite et esquiver le sujet, plutôt prise observer et s'occuper de sa fille même si elle ne réclamait pas d’attention particulière pour le moment. On ne pouvait pas dire qu'elle sortait avec la super blonde, elles avaient fait des choses ensembles, elles avaient fait même bien plus. Mais outre le fait d'évoquer sa vie sexuelle devant ses belles-sœurs et sa fille – même très jeune, Tessou se refusait à tout commentaire déplacé devant elle, de même qu'elle allait jusqu'à éviter les baisers. Sur la joue, passe encore. Elle ne voulait pas en parler devant elles, elle aurait l'impression de trahir la mémoire de leur frère alors... Elle préférait éviter.

Pour ce qui était de cette femme plante, elle n'en savait rien, elle n'était pas répertoriée en criminelle ni en alliée. Là où Kara débarquait parfois pour donner un coup de main ou offrir un panier plein de criminelles à coffrer, certains héros se faisaient discret. Alors une femme plante, ça ne lui disait rien. Kara ne parlait pas vraiment de toutes ses connaissances. Ensembles, elles avaient déjà parlé de certaines batailles qu'avait livrer la jeune femme, évoquant aussi certains de ses alliées mais elle n'avait pas entendus parler d'une yelle femme ? Elle comprenait cependant Suzuna, il est vrai que ça semblait bizarre que tous se donnent rendez-vous ici mais elle n'en savait pas plus que la lycéenne. Ils agissent peut-être ailleurs dans le monde mais de façon plus discrète ? Allez savoir, Tessou n'était qu'un simple agent de police, elle ne bossait pas pour Interpol non plus. La question de Mélinda la gênait un peu, non pas que cela soit directement visé sur elle, sur une pseudo-liaison avec Kara mais parler héros... Pourvu qu'elle ne fasse pas de gaffe.

« Moi ? Faire en sorte de devenir indestructible je pense ? »

Non pas l'idée de copier la peau si résistante de Kara, elle voyait plutôt ça comme le fait de ne pas tomber au combat, de faire en sorte que Kyoko puisse grandir simplement aux côtés de sa mère sans risquer de la voir grandir sans père ni mère.

« De plus je suis une héroïne moi aussi, à ma manière ! Je n'ai pas de super pouvoir mais la police est un peu les héros sans pouvoir de cette ville. »

Fallait bien redorer le blason quand même.

« Ouais mais les héros travaillent plus vite et plus efficacement. Je dis pas que tu bosses pour rien mais vous pouvez pas grand-chose quand un pourri débarque et crame tout autour de lui en claquant des doigts. »
« Je pense que ça répond à ta question aussi. Pourquoi tant de héros dans le coin ? A cause de ce genre de personne ? C'est logique pourtant, si les héros viennent ici, ça laisse les autres villes sans surveillance héroïque et pourtant, personne ne commet de gros méfaits ailleurs mais ici ? Les héros doivent surement les surveiller et les traquer sinon ils agiraient librement ailleurs. »


Dans un sens, ça se tient comme remarque. Peut-être que ce n'est pas la vérité mais ça avait un certain sens.

« Mais aussi attirant soit cette image, si quelque chose de dangereux se passe, ne jouer pas aux héros, on ne sait jamais ce qui peut se passer. »

Entre sa rencontre avec la Duchesse et l'épisode des Yakuzas, Tessou avait du mal à avoir le même courage qu'elle avait avant d'être mère, elle veut être sur le terrain mais le terrain lui fait parfois peur. Cruel dilemme.

« Ne t'inquiète pas, ce n'est pas notre genre de nous attirer des ennuis. »
« Oui, nous sommes plutôt du genre à nous tenir tranquille. Avec une belle-sœur dans la police, c'est même le minimum à faire, hihi. »


La bonne humeur restait au rendez-vous au moins. Tessou se levait avec Kyoko, prenant aussi quelques affaires dans son sac.

« Je vous laisse un peu entre filles, je vais aller changer Kyoko et lui faire une petite balade pour qu'elle s'endorme. Vous deux, veillez bien sur Mélinda et pas de bêtise. »

De quoi planifier en paix leur plan pour ce soir.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 2 [3] 4 5 6
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox