banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4 ... 6
  Imprimer  
Auteur Sujet: Amnésie? [PV Mélinda Warren]  (Lu 6878 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #15 le: Septembre 06, 2015, 09:03:26 »

La vie… Quel plus précieux cadeau y avait-il que de pouvoir donner la vie ? Mélinda caressait rêveusement le ventre de Tessou, non pas dans une quelconque forme de plaisir sexuel, mais… Elle n’aurait pas vraiment su dire pourquoi, en réalité. Tessous lui expliquait qu’une grossesse était une période difficile, se caractérisant par un comportement très lunatique. Mais Mélinda était sûre de ne pas voir ça comme des mois de calvaire, non… La manière dont elle caressait ce ventre… Elle sentait qu’elle avait déjà caressé des ventres enceinte, de beaux ventres qui avaient peu à peu ondulé et grossi, et qu’elle avait sursauté en sentant, contre ses doigts, le bébé en formation taper contre la cage thoracique de la jeune maman. Une torture ? Oh non, c’était plutôt une bénédiction, un vrai miracle ! Mélinda, en ce moment, enviait énormément Tessou, tout en se demandant, encore, d’où lui venaient de telles sensations…

*De ma mère ? Est-ce que j’ai une sœur ? Une petite sœur qui veillerait sur moi ?*

Elle se concentra sur cette idée, mais fut incapable de se rappeler une quelconque sœur… En revanche, en visualisant bien, elle se rappelait… Un corps massif, musclé, torse nu, impressionnant, effrayant. Son père ? Non… Son frère, alors ! Oui… Oui, elle avait un frère… Un frère qui devait très probablement être à sa recherche en ce moment ! Son cœur s’emballa à cette idée, alors que, bizarrement, elle était incapable de se souvenir de ses parents. Pourtant, elle devait bien être issue du ventre d’une mère, non ? Les enfants ne naissaient pas dans des feuilles de chou ! Un jour, Mélinda avait été comme Kyoko, un petit bébé, et, avant ça, elle avait poussé dans le ventre d’une femme… Et Mélinda n’arrivait pas à se détacher de cette idée : ce ventre qui enflait et grossissait, hébergeant une vie qui, peu à peu, prenait forme. Le miracle de la Nature s’exprimant progressivement le long de ses doigts et des mois qui s’écoulaient.

Tessou lui assura que, un jour aussi, elle serait enceinte. Pour seule réponse, la vampire eut un sourire évasif, ses beaux yeux verts perdus dans le vague, et elle haussa lentement les épaules, son sourire étant un peu triste. Elle ne voulait pas la contredire, mais, honnêtement, elle doutait un jour d’être vraiment enceinte. Enfin… Non, elle n’en doutait pas. Au plus profond d’elle-même, elle en était totalement sûre. Et cette idée l’emplissait d’une profonde tristesse, ce qui fit qu’elle retira sa main du ventre de Tessou (et, bizarrement aussi, toucher le corps de cette femme ne l’avait aucunement gêné, comme si, dans une société où le contact tactile était prohibé, elle adorait le faire, et le faisait sans gêne). Étant une policière, Tessou dut ressentir son trouble, car elle finit par lui proposer d’aller cuisiner.

« Je veux bien t’aider… C’est bien le moins que je puisse faire pour toi, vu que tu acceptes si généreusement de m’héberger… »

Néanmoins, avant d’y aller, Mélinda se retourna vers Kyoko, et caressa ses cheveux, venant l’embrasser sur le front, et lui annonça qu’elles allaient préparer à manger. Kyoko ne répondit pas, semblant devenue une sorte de zombie en regardant les dessins animés. Mélinda eut un sourire amusé, puis se redressa, et laissa Tessou mettre Kyoko dans le parc. Elles se prirent ensuite la main, et Mélinda se mordilla les lèvres, avant de sourire, et de marcher avec elle dans la cuisine. Même si Tessou était l’adulte, Mélinda ne se sentait pas vraiment jeune par rapport à elle. C’était comme si elle estimait que le respect dû à une personne âgée ne fonctionnait pas pour elle. Curieux, non ?

Les deux filles arrivèrent donc dans la cuisine, et Mélinda regarda autour d’elle.

« On se prépare quoi ? Personnellement, je ne dirais pas non à un bon steak… »

Miam, de la bonne viande rouge ! Rien qu’à cette idée, Mélinda en trépignait d’impatience !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #16 le: Septembre 08, 2015, 08:49:28 »

Tessou trouvait la fascination de Mélinda pour les femmes enceintes étranges mais pas trop. Avant son amnésie, être maman devait être son désir le plus fou ou alors c'était une piste à suivre ? Peut-être qu'elle avait fait un stage en tant que sage-femme ou quelque chose dans ce genre-là ? Tessou ne lui avait pas dit cela pour avoir un peu d'aide dans la cuisine, non, c'était surtout pour lui changer les esprits et qui sait, trouver une piste exploitable dans tout ça ? Laissant donc sa fille seule, elle n'allait pas tarder à faire le yoyo, un coup en cuisine, un coup dans le salon et ainsi de suite. Mélinda ne cachait pas son envie de viande rouge mais c'est ce qui était prévu !

« Ne t'en fais pas, je n'ai pas oublié. »

Elle sortait quelques légumes du frigo, quelques carottes, une boites de petits pois en conserve, de la purée, il y avait un peu de tout en légume et en viande, elle sortait un beau morceau de viande. Plutôt gros mais évidemment, il n'était pas utilisé pour un seul repas, elle en coupait petit à petit au fil des jours, selon son appétit. En général, c'est sa sœur qui jouer la cuisinière pour elle mais elle, pendant quelque jours, elle va pouvoir se concentrer sur autres choses, ses soucis et envie de jeune fille. Tessou allait surtout travailler comme maman. Elle sortit deux couteaux qu'elle déposa sur le plan de travail, commençant à faire bouillir un peu d'eau pour la mélanger à la purée en poudre après.

« Tu vas te choisir toi-même ton morceau de viande. Ne t'inquiète pas, ce n'est pas bien compliqué, regarde. »

Posant sa main sur la viande, elle venait doucement couper en diagonale pour choisir l'épaisseur de sa tranche. Le couteau était à manipuler avec prudence car il coupait apparemment bien vu la facilité avec laquelle la jeune femme s'en coupait une tranche. Au final, c'était un bon morceau, ni trop mince, ni trop gros pour Tessou, il ne restait plus qu'à préparer cela mais elle laissa Mélinda prendre sa place devant le plan de travail avant de se mettre dans son dos, sa tête par-dessus son épaule et ses mains guidant les siennes en les posant doucement dessus.

« N'ai pas peur mais soit prudente. Regarde, tu poses doucement ta main dessus pour maintenir la viande, tu coupes doucement en regardant aussi si tu ne dévies pas la lame. Fait bien attention à ne pas te couper. »

Tessou était très proche dans son dos mais elle était aussi très douce, elle ne paniquait pas dans ses explications ou la façon de faire en touchant ses mains pour lui montrer comment faire. Tout en douceur. Une fois sa tranche prête, elle la laissait seule dix secondes le temps de voir ou en était Kyoko mais ses dessins animés se chargeaient de la distraire pour ne pas lui laisser les idées libres pour faire des bêtises. De retour, elle coupa un très petit et léger morceau de viande avant de ranger le reste en l'emballant bien.

« Avant de cuire la viande, on va préparer les légumes. Tu veux bien te charger d'éplucher les carottes ? »

Il n'y en avait que deux à côté de l'économe. À trois, ça suffira amplement de les couper en petit bout pour les mettre avec les petits pois et un peu dans la purée de Kyoko. Tessou se chargeant d'ouvrir la boîte de petits pois en la versant ensuite dans une casserole avant d'aller à nouveau jeter un œil au salon avant de revenir encore dans la cuisine pour continuer un peu.

« La purée sera pour Kyoko mais si tu as quelque chose contre les petits pois ou les carottes, je peux en faire un peu plus pour toi si tu veux ? »

Cela n'était pas un problème pour elle, il suffisait juste de demander tant qu'il était encore temps. Sa fille était dans la période ou elle mangeait des petits pots mais Tessou tentait peu à peu de lui faire manger des choses un peu plus solides, elle commençait doucement avec des choses comme la purée, les petits pois auassi et les carottes... ça dépendait, parfois elle en voulait, parfois non. On verra bien pour ce soir.

« Tu veux bien les couper ensuite Mélinda ? Libre à toi de les couper en tranches ou en tout petit morceau, ça ira dans toutes les assiettes je pense. »

Une fois encore, sauf si Mélinda n'en voulait pas, elle n'allait pas la forcer à en manger. Continuant de préparer le tout et de demander les goûts de Mélinda – si jamais elle voulait une sauce spéciale – et les aller-retour entre la cuisine et le salon, Tessou finit par lui proposer quelque chose qui devrait lui faire plaisir, elle qui aimait bien sa fille.

« Si tu veux, tu pourras aider Kyoko à manger ? Je te rassure, ce n'est pas une question piège, à part les carottes, elle ne risque pas d'être difficile ce soir. »

Oui, sa fille était un ange mais bon, chacun avait sa part de petit défaut. Puis Kyoko n'était pas méchante, Kara aussi aimait bien lui donner à mange parfois quand elle pouvait. Il faut dire qu'à l'heure ou finissait Tessou, c'était sa cadette qui lui donnait à manger.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #17 le: Septembre 11, 2015, 02:19:08 »

Tout en se dirigeant vers les cuisines, fugacement, Mélinda repensait à cette situation. Être enceinte... Dans sa tête, elle pouvait voir le délicieux ventre arrondi, gonflé, suintant de désir et de sueur, tandis qu’elle se voyait en train de coucher avec cette femme... Une scène qui la troubla, sans pour autant la choquer. Elle ne faisait qu’exprimer l’étrange attirance qu’elle ressentait pour les ventres ronds et arrondis du fait d’une grossesse. Pour autant, elle était toujours convaincue que la grossesse n’était pas pour elle. Est-ce qu’elle était stérile ? Mais n’était-elle pas, de manière générale, un peu trop jeune pour avoir des bébés ? Toutes ces questions la troublaient, et elle suivit donc Tessou, faisant ce qu’elle lui disait, comme découper le steak, ou éplucher les carottes. Le découpage du steak fut particulièrement curieux, car Tessou se blottit dans son dos, tenant ses mains... Et, en sentant ses seins dans son dos, son souffle contre son oreille, Mélinda sentit une série de frissons la traverser. Elle avait tendance à croire que c’était l’excitation sexuelle, mais... Il y avait aussi autre chose. Cette faim qu’elle avait en regardant ce gros morceau de viande rouge, et, surtout, ce rouge. Voir ce rouge lui donnait monstrueusement faim, mais elle continua à suivre les instructions de Tessou, jusqu’à éplucher les carottes.

Visiblement, Tessou était une bonne cuisinière, là où Mélinda s’en sortait moyennement. Aimable et polie, Tessou naviguait dans sa cuisine sans problème, préparant la purée de Kyoko, tout en lui disant que, si elle ne voulait pas de petits pois ou de carottes, elle pourrait avoir un peu de la purée de Kyoko, ce qui amena Mélinda à secouer la tête.

« Non, on va laisser la purée pour ta fille, Tessou. Des carottes m’iront très bien. »

Sur la planche en  bois, Mélinda tenait la carotte d’une main, et découpait avec l’autre, tranchant, et tranchant encore... Ce qui l’amenait à visualiser de longues griffes. Elle s’arrêta alors pendant quelques secondes, et observa ses doigts, en fronçant les sourcils. Elle avait de superbes ongles, et il suffisait de les regarder quelques secondes pour constater qu’ils étaient bien entretenus. Pour autant, Mélinda les imaginait... Plus longs. Elle retourna ensuite à couper les carottes, tout en regardant Tessou, de dos, face à sa purée... Et son regard glissa le long de son dos vers ses fesses. Elle aurait pu rougir à l’idée de regarder cette partie de l’anatomie de la policière, mais, et c’était sans doute ça le plus effrayant, Mélinda se sentait incapable de ressentir la moindre forme de gêne. Au contraire, ce spectacle l’excitait tout particulièrement, et elle se vit à nouveau, en train d’embrasser, de pétrir des culs entre ses mains... Et de les pénétrer avec un plaisir rageur.

Sa mémoire lui revenait par à-coups. Si sa mémoire était un puzzle, alors Mélinda était en train de commencer à assembler les contours extérieurs... Et, manifestement, le sexe faisait partie intégrante de sa vie. Était-ce surprenant ? Quand elle s’était vue, quand elle avait observé son propre reflet, elle n’avait guère sourcillé, se trouvant au contraire absolument somptueuse et magnifique. Finalement, Tessou lui proposa d’aider à faire manger sa fille, ce qui amena cette dernière à sourire, hochant la tête.

« Oh, mais j’en serais ravie, Tessou ! »

Et c’était sincère... Mélinda s’en pinçait les lèvres d’impatience.

Le repas arriva donc finalement, et les trois filles se retrouvèrent installées autour de la table, Mélinda à côté de Kyoko, lui caressant les cheveux. La manière dont elle la regardait était claire sur son amour maternel, un amour sincère.

« Tu as vraiment de la chance de l’avoir, Tessou... Au risque de me répéter. Kyoko est adorable, c’est le signe que tu es une bonne mère. »

Toute occupée à manger, Kyoko était affairée sur sa purée, et, parfois, il fallait lui nettoyer un peu le visage, mais Mélinda le faisait dans rechigner. Elle se retourna ensuite vers Tessou, afin de satisfaire sa curiosité :

« Que comptes-tu faire demain ? » s’enquit-elle.
« Dernière édition: Septembre 29, 2015, 08:48:02 par Mélinda Warren » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #18 le: Septembre 29, 2015, 08:44:01 »

C'était peut-être une mission, mais ça faisait du bien de rester un peu à la maison à mener une vie de mère de famille. Peut-être qu'avec Ryota, sa vie aurait été ainsi ? Elle aurait prolongé un pue son congé maternité pour prendre soin de sa fille et jouer les femmes au foyer modèle ? Mais ce ne sera jamais le cas... Mais avec Mélinda, ça lui donnait un petit air d'un futur impossible où elle aurait eu deux enfants, Kyoko et Mélinda. Oh certes, si dans une quinzaine d'années, Tessou a encore cette apparence, elle va en faire des jalouses ! Mais s'occuper de la jeune fille n'était pas un problème pour elle, elle tentait de l'aider autant que possible en cuisine, venant aussi surveiller sa fille, qu'elle ne fasse pas de bêtise. Elle n'avait pas idée des regards que pouvait avoir Mélinda sur son corps, Tessou était concentré sur ce qu'elle faisait et était loin de se douter des pensées de la demoiselle. Elle se disait au mieux qu'elle tenter de retrouver son passé, ce qu'elle faisait en ce moment sans pour autant que ce soit des choses « importantes » aux yeux de la jeune mère.

Une fois prêt, elle installa les assiettes et les couverts avant de rejoindre sa table. Elle laissait donc Mélinda faire manger Kyoko puisque cela semblait lui faire plaisir. Elle gardait cependant toujours un œil sur sa fille, aussi mignonne soit-elle, elle pouvait aussi en faire baver aux autres. Lançant de nouvelles fleurs à sa fille, Mélinda en profita pour aussi en lancer à Tessou qui gardait le sourire.

« C'est gentil de penser ça Mélinda mais je suis sûre que plus tard, tu sauras aussi une très bonne mère. »

Elle avait passé six mois à être aux petits soins avec sa fille, rattaché à elle, elle n'avait plus qu'elle dans ce qu'elle aurait pu nommer Sa famille. Évidemment, il restait toujours ses parents, sa sœur, sa belle-famille mais, elle aurait aimé avoir son propre petit cercle de famille mais le jour où la famille s'est agrandi, elle a aussitôt rétréci. Durant tout ce temps, on aurait eu du mal à trouver plus fusionnelle que Tessou et Kyoko. Elle n'avait pas compté mais elle était sûre que Kyoko avait passée plus de nuit dans son lit avec elle que dans son propre lit. Continuant de prendre soin du bébé, elle venait à poser une question pour demain. Elle avait bien quelques petites idées encore mais loin d'être totalement sûr du planning.

« Eh bien déjà, il faudra sortir pour t'acheter des vêtements, que tu puisses avoir tes propres affaires... On pourrait peut-être continuer en sortant un peu en promenant Kyoko dans le parc s'il ne fait pas trop froid. Tu as envie de te balader dans un endroit spécial ? »

Pour le moment, ça se résumait au parc et au centre commercial. Si aucune nouvelle concernant Mélinda n'était tombé d'ici là, elles pouvaient savourer. Évidemment, si on sait que sa famille la recherche, que ce sont bien ses parents, elle n'aura pas d'autre choix que remettre la jeune femme entre les mains de sa famille. Elles verront bien demain au pire si elles trouvent mieux ? Pour ce qui est du cinéma, ce ne serait pas déjà possible avec Kyoko mais il y avait des tas de choses à faire sinon.

« Tu voudras voir quel genre de film ce soir ? J'ai un peu de tout comme genre, sauf les trucs trop à l'eau de rose, c'est pas ma tasse de thé. »

Humour, action, même horreur. Après avoir été entre les mains de la Duchesse, les zombis, monstres et autres méchants ne lui faisaient pas peur, sauf les tueurs en série ou pire, les tueuses ! Mais elle n'en avait pas et rares étaient ce genre de film. Ou même une série si Mélinda voulait, cela na la dérangeait pas tant que ça lui plaisait. Elles feront ça une fois Kyoko au lit mais elle a encore un peu de temps. Pause devant la télé, douche séparée, petite pause et une Kyoko au lit pour finir. Tessou continuait de manger doucement, les fois où elle mangeait avec sa fille étaient tellement peu nombreux qu'elle en profitait, souriante en la regardant.

« Tu aimes quoi le matin ? Le thé ? Café ? Chocolat ? Que je sache un peu pour me prépare un peu pour ne manquer de rien. »

AU pire, elle pourrait sûrement faire un tour dans un konbini pour acheter un petit quelque chose s'il lui manque des choses ? Ce serait rapide mais elle devait avoir de tout ici donc rien à craindre. Gloussant, elle continuait de sourire en observant les deux filles en face d'elle.

« Tu t'en occupe vraiment bien. On pourrait croire que tu es habitué ! Tu as peut-être de l'expérience dans les crèches ou autres ? »

Une possibilité qu'elle ne pensait pas impossible.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #19 le: Octobre 06, 2015, 10:26:17 »

Ce qui était curieux, c’est que Mélinda ressentait librement l’envie de coucher avec Tessou, sans aucune gêne, alors que Tessou était plus vieille qu’elle... C’était une adulte, après tout ! Et pourtant, loin de ressentir de la gêne ou des remords, elle songeait simplement à l’idée de... De la sodomiser ! Et, là encore, on aurait pu croire que le fait de coucher avec une personne plus vieille qu’elle aurait pu l’exciter, mais ce serait, là aussi, se méprendre. Non, Mélinda voyait juste cette femme comme un bout de chair à posséder, parce qu’elle était belle, attirante, et parce qu’elle avait, surtout, un très joli cul. La facilité avec laquelle elle pensait au sexe était déconcertante. Elle tâcha de penser à autre chose, d’où son choix de demander le programme du lendemain.

Tessou proposa d’aller lui acheter de nouveaux vêtements, et d’aller ensuite au parc, afin de promener Kyoko. La jeune femme acquiesça en hochant la tête, tout en continuant à manger. La nourriture était plutôt bonne, même si elle préférait nettement la viande aux légumes. Elle observait de temps en temps Kyoko, jusqu’à ce que la policière lui demande quel film elle voulait voir pour ce soir.

« Euh... »

La vampire dut faire un effort de concentration, afin de se rappeler ce qu’était un film... Mais, bizarrement, elle n’arrivait pas à voir quoi que ce soit qui lui plaisait, ni encore un seul film auquel elle aurait pu s’identifier. Pourtant, elle réfléchit, fronçant les sourcils, mais, comme rien ne voulait venir, elle finit par hausser les épaules, et se retourna vers la policière :

« Honnêtement... Comme tu veux. »

C’était une manière très polie de dire que les films ne la branchaient guère. Et puis, elle n’avait pas non plus envie de s’imposer. Tessou enchaîna ensuite, en lui demandant ce que Mélinda aimait le matin... Là encore, la vampire réfléchit, posant un doigt sur ses lèvres, et répondit rapidement :

« Les viennoiseries avec un chocolat chaud... Je me souviens de croissants au beurre, de pains tartinées dans du beurre que je trempe dans du chocolat chaud... Et aussi de câlins... »

Surtout les câlins, en fait, des câlins qu’on lui faisait à chaque fois qu’elle se réveillait, ce qui laissait supposer un lien affectif assez fort. Sa mère ? Non... Mélinda avait depuis le début rejeté l’idée que ses parents puissent être liés à elle, comme une sorte d’intuition profonde. Qui donc ? Elle visualisait un corps de femme, de confortables seins, un corps chaud et tendre, des baisers sur son crâne... Mais rien d’autre. Le visage, lui, était indiscernable, flouté dans le brouillard.

Le repas se poursuivit avec ces questions en suspens, et, régulièrement, Mélinda venait nettoyer le visage de Kyoko, en lui disant qu’un bébé devait être propre pour rester toute belle. Avec les multiples regards qu’elle lui couvait, on pouvait au moins être sûre que Mélinda avait une profonde fibre maternelle, ce qui, à nouveau, ne manqua pas d’étonner la belle Tessou... Qui se permit une remarque à ce sujet.

Une expérience dans les crèches... Mélinda étudia cette possibilité en se pinçant les lèvres.

« Hmmm... Peut-être. Tout ce que je sais, c’est que je suis sûre de côtoyer régulièrement beaucoup de bébés. C’est peut-être une crèche, ou un centre aéré pour jeunes enfants... »

Raah, que c’était frustrant ! Ne pas pouvoir se rappeler, devoir avancer à l’aveuglette ! Elle était comme une araignée coincée sur le rebord d’une toile complexe, en cherchant à atteindre le centre pour se reconnecter à tout son réseau, mais en étant incapable de faire autre chose que de tâtonner dans le noir en espérant ainsi saisir un lien solide. C’était à la fois frustrant et énervant !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #20 le: Octobre 20, 2015, 08:21:37 »

Si Tessou avait idée de tout ce qui passait dans la tête de Mélinda et même qui elle était vraiment, elle ne serait pas si à l'aise que ça. Mais l'ignorance a parfois du bon comme on dit. Elle laissait donc sa fille mangée avec Mélinda, cette dernière s'y prenait plutôt bien, faisant donc penser qu'elle avait de l'expérience avec les enfants. Même si ce n'était pas impossible, elle excluait le fait de la voir déjà mère, elle était bien trop jeune pour ça. Tessou la voyait plutôt comme nourrice, faisant un stage dans une crèche, ce genre de choses quoi. La jeune femme avait noté toutes les informations possibles pour que la suite se passer le plus merveilleusement bien pour demain et les prochains jours peut-être. Pour le film, si Mélinda n'avait pas de préférence, elle tenterait de voir une comédie, c'est toujours agréable pour se changer les idées, pour le matin elle verrait bien comment s'organiser même pour le côté câlin... elles n'étaient  pas si proches que ça. Si Mélinda allait mal, oui, elle n'aurait aucun mal à la prendre dans ses bras et la consoler mais lui faire un câlin, comme ça... n'oublions pas que Tessou était plutôt prude alors même un câlin était une étape pour elle.

« Je verrais toutes ces pistes bientôt. »

Tessou commença à retirer son assiette et ce dont elles n'auraient plus besoin pour le moment afin de gagner un peu de temps pendant que Mélinda termina avec le yaourt pour sa fille. Le temps aussi d'aller dans la salle de bain, préparer serviette, gant, ainsi qu'un pyjama pour elle. Elle lui laissa cependant le choix, elle lui avait prêté de sa lingerie, des choses banales avec un pyjama rose clair on ne peut plus simple, une brosse pour ses cheveux, une brosse à dents neuve pour elle aussi. Elle ne savait pas quel genre de fille était Mélinda, dormait-elle avec des dessous ou non ? Dans le doute, elle en laissait. Tessou par contre ne dormait pas avec ce genre de choses inutiles en pleine nuit. Non pas qu'elle ait une sexualité débordante, c'est juste qu'elle aimait sentir sa peau retirer un peu sans être nue pour autant. Elle retournait dans le salon pour finir de débarrasser sa table en donnant à la jeune amnésique quelques détails.

« Tu peux aller prendre ta douche si tu veux, je t'ai préparé ce qu'il faut pour te changer là-haut. Allez file, ça te fera du bien. »

Lâchait-elle avec un grand sourire. Puis en continuant de prendre quelques petites choses en mains, elle lui souriait pour répondre à une question qui, selon Tessou, risquait de tomber.

« Ne t'en fais pas, je prendrais ma douche ensuite et enfin, Kyoko aura son bain. Je lui laisse le temps de digérer un peu. Elle n'ira pas se coucher maintenant. Si tu as des questions, n'hésite pas à m'appeler. »

Mais peu de temps après son bain. La jeune mère continua ses tâches ménagère en allumant les informations qu'elle regardait à peine, elle écoutait surtout mais heureusement dans un sens, il y avait peu de chose à dire donc peu de mauvaise nouvelle sur le Japon en tout cas. Dans le monde, il y avait bien des petits soucis ici et là comme toujours. Même si le Japon avait sa vague de fait divers comme partout mais rien de trop grave. Tessou notait aussi que rien concernant Mélinda n'avait été divulgé, ils cherchaient donc toujours le coupable ? Après avoir fait le tour des informations – c'était une chaîne où les informations tournaient en boucle – elle zappait plutôt sur un jeu télévisé quelconque qu'elle laissait plus en bruit de fond.

Profitant de cette soirée avec sa fille, elle avança un peu dans ses tâches ménagères en surveillant sa petite princesse. Une fois Mélinda de retour, toute fraîche, elle avait pour elle un petit sourire, la douche semblait lui avoir fait du bien. Elle lui laissa donc la garde de Kyoko le temps pour elle d'aller aussi se doucher pour retirer la crasse de toute cette journée. Elle en ressortit une dizaine de minutes plus tard dans son pyjama. Moins classique que Mélinda, il se composait d'un mini short violet clair avec un maillot sans manche, quelque peu décolleté mais bon, elles sont entre filles. Cela dit, elle avait une veste de jogging par-dessus pour le moment, il faisait froid. Retroussant ses manches, elle se rapprocha de sa flle pour la prendre dans ses bras.

« Allez ma puce, il est temps de prendre ton bain ! Tu peux venir si tu veux mais je te préviens, dans son bain, elle est comme un poisson dans l'eau et ne nous écoute plus. »

Elle lui confia sa fille une fois dans la salle de bain, le temps que l'eau coulait, elle laissait Mélinda surveiller la température, que ce ne soit ni trop chaud ou trop froid, ça devait être à une certaine température. Une fois nu comme un verre, elle la trempa dans l'eau pour l'y habituer en venant couler un peu d'eau sur la tête. Elle pensait que sa fille sera une bonne nageuse plus tard, elle avait toujours adoré prendre des bains. Elle aurait aimé lui faire essayer la piscine un jour mais... elle avait quelques réticences à ce sujet.

« Je ne sais pas si tu es du genre à te lever tôt ou non mais moi, je me lèverais assez tôt pour Kyoko mais tu te réveilleras à l'heure que tu veux. J'en profiterais pour dormir un peu plus moi aussi mais pas trop. »

Kyoko commençait déjà à s'amuser comme une petite folle dans la baignoire. C'était mignon.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #21 le: Octobre 28, 2015, 06:02:58 »

Mélinda alla donc prendre une douche, et, dans la salle de bains, s’observa devant le miroir. Nue. Il n’y avait aucune cicatrice sur son corps, aucun poil. Elle nota que son sexe était parfaitement épilé, et ses doigts se posèrent furtivement dessus. Elle s’humecta les lèvres et, en fermant les yeux, se vit en train de s’épiler, dans une autre salle de bains, avec plusieurs femmes autour d’elle. Une image momentanée, qui disparut assez rapidement. Elle resta encore silencieuse, s’observant encore, croisant son regard.

*Qui es-tu ?*

C’était à en devenir fou ! Tout était là, à portée de doigt... Mais elle n’arrivait pas encore à se rappeler clairement qui elle était, à établir le lien manquant entre elle et... Et ce qu’elle était maintenant. C’était un scénario digne d’un film de science-fiction, où l’amnésique héros apprenait qu’il se battait contre lui-même, son ancien « moi » étant un être maléfique et cruel. Mais... Mélinda ne pensait pas avoir été cruelle dans le temps. Plus elle y pensait, plus elle travaillait sur elle-même, et plus elle se voyait comme une femme forte, mais aimante, et qui était très entourée. Une famille nombreuse ?

Ses pas la guidèrent dans la cabine de la douche. Elle referma la porte derrière elle, et fit progressivement couler une eau qui était, non seulement chaude, mais aussi, et surtout, bouillante. Mélinda avait toujours pris des bains ou des douches à une forte température quand elle était seule. On recommandait aux humains de prendre une douche entre 30 et 39° Celsius, où la douche devenait apaisante, calme. Au-delà, elle était déconseillé, car elle posait des problèmes, la forte chaleur n’étant pas agréable pour la circulation sanguine. Cependant, en ce qui concernait une vampire, l’eau chaude permettait, au contraire, de faire circuler le sang bien plus facilement. Ainsi, la chaleur monta dans la cabine, car Mélinda prenait une eau dont la température dépassait les cinquante degrés. Tout son corps en frissonnait, et elle prenait conscience qu’elle adorait prendre des douches. Elle adorait sentir l’eau glisser sur ses cheveux, remuer ensuite le long de son corps.

« Haaa... »

Agréable, c’était si agréable ! L’eau chassait tous ses soucis, et, tandis qu’elle soupirait, et que la buée venait recouvrir son corps, si on venait à voir son visage, on pourrait voir que ses canines étaient sorties. Cette eau chaude l’excitait, d’un point de vue sanguin, ce qui avait pour effet de faire ressortir ses attributs vampiriques... Et, ce que Mélinda ne savait pas, ce dont elle ne pouvait pas se dater, c’est que son corps, en ce moment, avait faim... Une faim vampirique dont elle n’avait pas idée, mais qui était, peu à peu, en train de se réveiller.

La douche se termina au bout d’un quart d’heure, et Mélinda entreprit de se sécher, s’enroulant dans une serviette, et eut une autre vision... Où elle voyait des femmes la nettoyer, frottant des serviettes sur son corps, tout en la coiffant.

*Impossible que toutes ces images sortent de mon imagination... Est-ce que je suis une femme riche ? Suffisamment pour avoir des domestiques ?*

Tant de questions, tant de questions... Mais, peu à peu, un profil se défilait. Mélinda aimait bien la viande rouge, elle était vraisemblablement riche, et aussi belle... De fait, elle adorait s’observer dans le miroir, caresser son visage, ses joues, se tripoter les lèvres. Elle prenait aussi visiblement grand-soin de sa beauté, surtout de ses cheveux, qui tombaient en cascade le long de son dos. La femme, plongée dans ses réflexions, finit par enfiler son pyjama... Un pyjama rose constitué d’un débardeur et d’une minijupe rose. Une couleur assez pimpante, qui tirait un peu à hauteur de ses seins.

*Hum... J’espère que je pourrais le retirer, ça me colle...*

La jeune femme retourna ensuite dans le salon, ses pieds partant dans des chaussons en forme de chat. Si l’une de ses esclaves l’aurait vu en ce moment, elle n’y aurait tout simplement pas cru. Ce n’était pas Mélinda qui pouvait se tenir là ! Tessou alla prendre sa place dans la douche en la voyant revenir.

« Oui, je vais surveiller Kyoko en attendant ! »

C’était un plan qui lui convenait tout à fait, et elle s’assit donc sur le canapé. Kyoko était occupée à jouer, et Mélinda n’eut donc pas grand-chose à faire. Un talk-show était en ce moment sur la télé’, parlant de la tenue du prochain forum entre Beijing et Tokyo. Le 11ème forum allait avoir lieu à Pékin, et qui, cette année, parlait des relations sino-japonaises, avec, comme thème plus emblématique, la place du Japon et de la Chine, les deux éternels frères rivaux, dans le monde du 21ème siècle. Mélinda n’écoutait pas vraiment, plongée dans ses réflexions...

...Puis Tessou finit par revenir, et Mélinda ne put s’empêcher de loucher sur son corps, que ce soit ses longues jambes fuselées (qu’elle s’imaginait bien lécher), son petit cul, parfaitement moulé dans son minishort, ou encore ses seins, qui apparaissaient clairement par son décolleté. Elle ne dit rien pendant quelques secondes, en sentant quelques frissons la traverser. Est-ce que Tessou cherchait à l’allumer, ou est-ce qu’il n’y avait aucun message là-dedans, mais simplement l’imagination perverse d’une jeune femme ?

*C’est pas vrai, je repense encore au cul !*

Le pire, c’est que, non seulement elle y pensait, mais le fait d’y penser ne suscitait en elle aucune gêne quelconque. Tessou proposa d’aller baigner Kyoko, et Mélinda acquiesça.

Elle retourna donc dans la salle de bains, où Kyoko fut posée dans une bassine, et se mit à se tortiller. Mains jointes dans le dos, Mélinda s’était un peu reculée, afin de laisser à Tessou l’espace nécessaire pour s’occuper de sa fille... Et elle en profitait pour loucher délibérément sur son cul. À travers son minishort, elle pouvait voir les deux bosses, avec une légère ligne qui les séparait. Elle avait vraiment un magnifique cul, et Mélinda devait serrer ses doigts.

*J’ai envie de palper ses fesses, de les embrasser, de les mordiller...*

Pourquoi est-ce qu’elle ne ressentait aucune gêne ?! Pourquoi est-ce que tout ça lui semblait être terriblement normal ? Pourquoi est-ce qu’elle n’entendait pas, dans sa tête, une petite voix lui dire de calmer ses ovaires ?! Au contraire, tout son esprit semblait la pousser à venir palper son cul, et... Et à faire plus ! Comme pour l’arracher de ses pensées, Tessou se mit alors à lui parler, et Mélinda haussa les épaules.

« Oh... Je... Je ne sais pas... Je pense qu’on se réveillera en même temps... »

Si, toutefois, elles arriveraient à dormir...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #22 le: Novembre 10, 2015, 09:17:21 »

Si Tessou savait quel genre de pensée avait la jeune Mélinda, elle ne serait sûrement pas aussi détendu à l'heure qu'il est. Pour la jeune femme, Mélinda devait tenter de retrouver ses souvenirs, se focalisant sur une chose qui devait lui rappeler vaguement quelque chose mais quoi ? Ou bien elle tentait de relativiser en se demandant ce qu'elles feront demain ? Bref, elle avait bien des idées des pensées de Mélinda mais elle était bien loin de la réalité. Mais en donnant son bain à Kyoko, les pensées de la jeune demoiselle étaient bien loin, elle s'occupait de sa fille, point final. Elle sentait un regard sur elle mais sans penser au pire, elle se disait que son invitée devait l'envier, elle qui n'avait pas caché son envie d'avoir des bébés dans sa vie. Une belle chose que Tessou lui souhaitait un jour ou l'autre. Lavant doucement sa fille qui adorait l'eau en général, bavardant avec elle pour faire la conversation. Elle songeait déjà à se lever en même temps qu'elle, chose qu'elle trouvait un peu idiote. Tessou était habituée à tout cela puis elle avait ses tâches de femme au foyer à faire, alors que Mélinda.

« Pas question, tu en profiteras pour te reposer. Tu es mon invitée mais tu dois suivre un minimum mes ordres alors tu te reposeras pendant que moi je m'occuperais de quelques tâches ici. Et attention, sinon je mets Kyoko avec toi pour pas que tu quitte mon lit ! »

Un ordre et une menace qui ne semblait pas si horrible. La jeune mère avait gardé cette habitude qui risquait aussi d'arriver cette nuit. Au tout début, Kyoko passait toutes ses nuits dans son lit mais en grandissant de plus en plus, Tessou avait pris l'habitude qu'après son dernier biberon de nuit, elle passe la dernière partie de sa nuit avec sa mère dans son lit. Ça arrivait aussi en cas de cauchemar, elle ne supportait pas d'entendre ses pleurs de détresse, comme n'importe quelle mère au final. Terminant de laver sa fille, elle en fit un joli cocon dans sa serviette avant de lui mettre une couche propre et son petit pyjama rose.

« Encore un petit biberon à prendre bientôt et ma princesse ira dans son lit, d'accord ? »

La jeune maman n'avait pas vraiment eu de réponse mais cela allait se dérouler ainsi. Le trio regagna le salon où Tessou installa un DVD, une comédie Japonaise qui n'était pas prise de tête, simple et léger pour garantir une bonne petite soirée. Elle confia Kyoko à Mélinda le temps de lui préparer son dernier biberon de la soirée, laissant la jeune femme et sa fille devant le film qui débutait. Quelques instants plus tard, elle retourna au salon, prenant sa fille dans ses bras pour lui donner son biberon. Elle aimait partager des petites choses avec Mélinda mais elle aussi voulait profiter de sa petite fille. Elle ne regardait même pas le film, les yeux rivés sur sa petite princesse qui buvait son lait, pas trop avant de se coucher mais assez pour lui faire passer une bonne nuit. Une fois terminé après quelques minutes, elle lui fit faire son petit rot, la gardant encore un peu avant de l'emmener dormir.

Juste le temps pour elle de voir son portable vibrer avec un message de l'une de ses belles-soeurs – Ryota avait deux sœurs jumelles – qui voulaient venir voir leur nièce demain. Le temps pour elle de répondre à une main au sms pour leur dire oui avant de déposer le portable sur le canapé à côté d'elle.

« Demain tes tatas viendront te voir ma princesse. » En général, elles passaient quand Tessou était à son travail, elles rejoignaient sa sœur pour s'en occupé à trois mais comme elle a la chance d'être là, ça promettait une journée entre filles demain. « Elles nous rejoindront demain en ville, avec de la chance, elles ne connaîtront peut-être ? Elles sont dans cette école publique, euh... rha le nom m'échappe mais ça va me revenir. Ce sont deux fausses jumelles, elles sont née en même temps mais elles ne sont pas identiques. »

Même si elles se ressemblent quand même. Suzuna et Uiharu, toutes les deux au lycée. Avec de la chance, elles auront des informations en plus ?! Quelques instants passait puis un dernier coup d’œil au portable, il était temps pour une certaine petite fille d'aller au lit. Tessou se relevait avec un petit sourire.

« Allez ma chérie, il est temps d'aller faire dodo. On dit bonne nuit à Mélinda... » Tessous se pencha vers elle, montrant un décolleté mais involontairement bien sur puisqu'elle tendait simplement sa fille pour un petit bisou avant de se redresser. « Et toi, au dodo. Je reviens dans quelques instants, pas la peine de mettre sur pause. »

Elle connaissait déjà le film après tout. S'ensuivit un petit rituel entre la mère et la fille, dans sa chambre, elle brancha sa veilleuse, posa sa fille dans son lit de bébé, au milieu de toutes ses peluches en allumant le baby phone muni d'une petite caméra, ayant le second dans sa chambre. Elle allumait son petit jouet qui tournait doucement au-dessus du lit, Tessou chantonnant cette petite berceuse qu'elle lui chantait chaque soir depuis sa naissance, voyant son bébé s'endormir doucement, attiré par la fatigue et l'envie de jouer avec ses peluches ou même sa maman. Tessou termina la berceuse en passant sa main sur la joue de Kyoko, très délicatement avant de se redresser et retourner dans le salon en passant par sa chambre chercher le baby phone muni d'un petit écran montrant Kyoko qui dormait comme un ange. Le calme régnait près des chambres pendant qu'elle retourna voir Mélinda en lui souriant. Elles pouvaient souffler un peu entre grandes personnes. Non pas que sa fille est difficile, loin de là mais pour elles aussi, l'heure de dormir approchait.

Tessou avait apporté avec elle une couverture vue la soirée se rafraîchissait pour la partager avec son invitée, se rapprochant d'elle sans s'y coller. Le film se termina au bout d'une heure et demie environ, il était temps de se coucher. Éteignant la télé, le DVD, elle prit la couverture et le baby phone en invitant Mélinda à la suivre. Tessou se mit dans son côté de lit, installant le baby phone à côté d'elle, la couverture au pied du lit, simplement posé. Elle ôta sa veste, restant en débardeur pour se glisser sous les couettes, elle but une dernière gorgée d'eau à sa bouteille avant de retirer ses lunettes, se rapprochant d'elle pour lui baiser la joue.

« Dors bien Mélinda et n'oublie pas, si tu as besoin de quoi que ce soit, n'hésite pas à me réveiller. »

Gardant le sourire, elle éteignait la lumière avant de se coucher sur le côté, tournant le dos à Mélinda, posant ses yeux une dernière fois sur le baby phone près d'une photo de Ryota dans son uniforme de policier avec Tessou. Doucement, la jeune femme s’endormait sur les deux personnes qu'elle aime plus que tout. Pas de Kara dans son lit ce soir mais il y avait Mélinda donc, ce n'était pas sa faute. Puis la super héroïne ne passait pas dormir dans son lit tous les soirs, quelques fois...
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #23 le: Novembre 11, 2015, 01:44:01 »

Mélinda regarda le film sans trop de conviction, et en bâillant discrètement à plusieurs reprises. Les films... Elle n’aimait pas ça. Les images défilaient trop vite, fatiguant ses yeux, et, surtout, plus le temps passait, et plus Mélinda... Avait faim. C’était difficile à croire, car son ventre ne grognait pas, et elle avait bien mangé, mais... Elle avait faim. Une faim improbable, impensable, mais qui était bien là, la tenaillant, revenant régulièrement hanter son ventre. Un estomac qui ne gargouillait pas, et dont la faim semblait, étrangement, liée à Tessou. Tandis que la policière regardait le film, Mélinda, qui avait totalement oublié ce dernier, la regardait fréquemment... Mais, cette fois, ce n’était plus à ses seins qu’elle pensait, mais à son cou... Sans savoir pourquoi, elle le trouvait magnifique, et le fait de le voir lui donnait... Soif. Une soif terrifiante, que la bouteille d’eau ne pouvait pas apaiser. Au contraire, l’eau lui semblait... Fade. L’eau, en soi, n’avait aucun goût, mais, cette fois, en la buvant, elle avait l’impression de goûter à de l’eau sale, rance et dégueulasse.

*Bon sang, mais qu’est-ce qui m’arrive ?!*

Avant d’aller au lit, elle alla aux toilettes, et en profita pour toucher ses lèvres... Ou, plutôt, ses dents, car ces dernières commençaient à lui faire mal. Et elle poussa un petit couinement quand son doigt se coupa sur une canine. Surprise, elle regarda son doigt, et vit une larme de sang s’y former... Ce qui sembla l’affamer encore plus. N’y comprenant plus rien, Mélinda sortit des toilettes, confuse, et se rendit dans la chambre, à côté.

Elle rejoignit donc Tessou dans le lit, et sourit quand cette dernière l’embrassa

« Bonne nuit, Tessou... »

Mélinda se coucha sur le dos, et ferma les yeux... Mais sa main ne cessait de caresser son ventre, et elle tourna fréquemment la tête, observant le dos de Tessou, et, surtout, sa nuque... Ressentant une sorte de fascination étrange.

*Non, dors, il faut que tu dormes !*

La voix réprobatrice s’imposa dans l’esprit de Mélinda, qui se retourna, jouant avec le sommeil...

...Puis un curieux songe s’imposa en elle, alors qu’elle se retournait vers Tessou...



« Maîtresse, hum...
 -  Maîtresse a faim...
 -  Elle n’a pas mangé depuis ce matin, après tout...
 -  Haaaa... »

Des corps nus, entrelacés, en sueur, l’érotisme les enveloppant avec leur sueur agissant comme du ciment, unissant les corps et la chair. Un sexe planté dans ses fesses, des mains caressant son dos, la griffant, et elle, une main sur un sein, le sein d’une belle femme à la peau bronzée, plus grande qu’elle, qui la caressait, et elle en train de l’embrasser... Non, de mordre dans son cou, et de boire, de boire... Un lit agréable, une chaleur réconfortante, de doux rires, des sourires complices...

« Owww, Maîtresse... Vous êtes... Haaa... Tellement gourmande !! »

Une main venant claquer son cul, une langue venant lécher son cou. Elles adoraient la voir boire... Boire... Boire...




Sans s’en rendre compte, Mélinda avait délesté ses vêtements. Tessou s’était retournée sur le dos, dormant paisiblement, et la main de Mélinda se posa sur l’un de ses seins, venant le pincer et le malaxer à travers sa nuisette, et sa bouche se rapprochait de son cou. Le réel et le rêve se mélangeaient, et, dans l’obscurité de la chambre de Tessou, ses canines pointèrent, se rapprochant du cou de la femme...

...Et elle mordit.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #24 le: Décembre 15, 2015, 09:11:00 »

Tessou s'était couché comme à son habitude dans son lit, un dernier regard vers la caméra du babyphone, Kyoko dormait paisiblement entourée de ses peluches, elle était si calme. Elle ferma les yeux avant de s'endormir. Il y avait bien Mélinda dans son lit mais, non pas qu'elle s'en fichait mais elle lui avait souhaité bonne nuit puis chercha le sommeil. Si cette dernière avait besoin de quelque chose, elle se réveillerait facilement, elle avait pris l'habitude des premiers mois à se réveiller plusieurs fois dans la nuit pour sa fille. C'était moins fréquent maintenant mais elle savait dormir paisiblement comme elle savait aussi se réveiller en cas de besoin. Toujours dans ce qui lui servait de pyjama – son mini short et son maillot sans manche – elle n'eut aucun mal à trouver le sommeil, même avec une invitée dans son lit.

Même si ce n'était pas Kyoko ou Kara, elle trouva le sommeil facilement. Pourquoi s'en méfier après tout ? Mélinda était juste une pauvre jeune femme qui avait perdu la mémoire et elle savait très bien ce qu'était de traverser des moments difficiles dans la vie alors elle cherchait juste à l'aider comme il se doit, tout simplement. Son rêve était à la base sans histoire, sans logique comme bien souvent le cerveau nous fait voir la nuit. Mais que ce soit le but de son rêve ou un changement effectuer à cause de son invitée, Kara arriva dans son rêve, se collant dans son dos en caressant son corps. Elle était en tenue d'Eve et Kara... elle ne savait pas, elle voyait ses bras nus, ses cheveux blonds sur le côté mais elle n'arrivait pas à la voir. Elle se laissait simplement caresser, de façon coquine, la Kryptonienne caressait son sein, venant même en pincer le bout de son sein. En temps normal, il ne lui en faudrait pas plus pour se réveiller d'un bond. Surtout depuis l'épisode de la Duchesse où la moindre douleur reste un rappel de cette soirée mais là, non, elle se sentait bien avec Kara.

La super femme passait sa bouche dans son cou, le baisant doucement, elle savait s'y prendre la belle héroïne. Jamais elle ne l'avait embrassé d'une façon si délicieuse, elle sentait le plaisir grimper en elle. Elle remuait faiblement dans le lit en gémissant tout aussi doucement. Dans ses songes, Kara la caressait et lui baisait le cou, dans la réalité, la belle et mystérieuse Mélinda se découvrait une passion pour le sang humain. Sa main venait attraper celle de Mélinda pour la maintenir contre elle, après tout Tessou y voyait Kara contre son corps.

« Huuum... moui haa... continue... Kara... »

Tessou remuait, cherchait à embrasser la belle blonde mais elle était collée à son cou, difficile donc de toucher ses lèvres. Cela venait même à lui faire retirer sa main de la sienne, Tessou venait plutôt lever doucement sa main vers elle pour caresser son visage, quelques mèches de cheveux. Elle ne se réveillait toujours pas, il était plutôt préférable qu'il en soit ainsi car sinon, qui sait quelle réaction elle aurait ? Après tout, voir quelqu'un lui pomper du sang, ça n'avait rien de très rassurant... Mais pour le moment, c'était sa belle sauveuse qui s'occupait d'elle alors de quoi aurait-elle peur, elle faisait pleinement confiance à Kara.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #25 le: Décembre 22, 2015, 02:48:57 »

Tessou aurait du mal à se réveiller, car Mélinda buvait son sang, ce qui avait pour effet de l’assommer un peu, car, comme elle n’avait pas bu depuis longtemps, son corps avait de grands besoins sanguins. Fort heureusement, cette ponction ne serait pas mortelle, car la vampire avait instinctivement et inconsciemment l’habitude de mordre, et savait quand elle devait s’arrêter. Boire ce sang l’amenait à se rappeler de qui elle était, et tout son corps se mettait à tourbillonner furieusement, mais, compte tenu de ses troubles récents, elle avait du mal à se dire que tout cela était réel. Dans sa tête, elle se revoyait dans une séance nocturne, plantant sa verge (sa verge ?) dans le vagin d’une femme, au milieu de rires, de gloussements, et de caresses. La main de Tessou, qui fila sur sa joue, se confondait avec celle de cette esclave qu’elle avait pénétré... Elle remontait le long de ses cheveux, mélangeant rêve et réel. Mélinda entendit vaguement Tessou parler de « Kara », le mot filant  dans l’air, flottant dans le vide. Puis Mélinda continua à mordiller.

Ses dents avalaient son sang, l’aspirant, faisant trembler tout son corps, et quelque chose se mit à pousser entre ses cuisses. L’afflux de sang et le rêve qu’elle faisait justifiaient cet état de fait, et Mélinda se déplaça. Tessou n’avait plus assez de sang dans les veines pour se réveiller pour le moment. Lorsqu’elle se réveillerait demain matin, elle serait tellement fatiguée qu’elle devrait sans doute prendre sa journée... Et manger beaucoup. Qu’on soit Supergirl ou simple humaine, quand il n’y avait plus de sang, il n’y avait plus de sang.

« Haaa... »

Dans la tête de Mélinda, différentes images se mélangeaient. Dans une autre, elle pénétrait sa fille, mais ce fut surtout l’image de Vanillia qui s’imposa quand sa verge rentra dans la chatte de Tessou... Une Tessou épuisée qui pouvait à peine remuer les bras. C’était comme si tous ses sens étaient atones, sauf celui du toucher, qui était généralement toujours le premier à se réveiller. Mélinda alla l’embrasser fiévreusement, tout en ondulant son corps, creusant le sien contre celui de Tessou. La vampire se dandinait contre elle, incapable de retenir ce feu qui brûlait en elle, et qui ne souhaitait qu’une chose : se consumer. Se libérer, et se déverser dans le corps de la belle policière.

« Hmmmm... !! »

Le corps de Mélinda continuait à joyeusement remuer contre celui de Tessou, et elle mordilla ses lèvres, serrant son corps contre le sien. Les minutes défilaient de manière assez distante, et elle tremblait de plaisir en sentant les mains de Tessou caresser son corps... Sauf que, même pour elle, ce n’était pas vraiment Tessou. Trop de sang d’un coup, avec un esprit amnésique et confus, pouvait justifier cette espèce de vertige qui se saisissait d’elle, et qui faisait qu’elle n’avait pas trop confiance de ce qu’elle faisait. En ce moment, Mélinda réagissait plus par instinct qu’en réfléchissant à ce qu’elle faisait. Elle laissait ainsi ses instincts la guider en prenant cette femme.

Et c’était bon ! À ce rythme, l’orgasme approcherait d’ici quelques minutes...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #26 le: Janvier 25, 2016, 09:14:51 »

Le pays des songes étaient autant une belle chose qu'une chose cruelle car pour le coup, tout était merveilleux mais demain, ce ne sera pas la même chanson. Dans sa tête, Kara se frottait contre son corps en le caressant tendrement, ses lèvres ne quittaient pas son cou qu'elle embrassait avec passion et dieu que c'était bon ! Tessou ne bougeait déjà pas trop alors en étant endormis, c'est à peine si ses bras caressaient Mélinda qu'elle prenait pour sa super héroïne. Même si son invitée venait d'arrêter de lui pomper son flux vital, une chose étonnante avait poussé entre ses jambes et après coup, elle était trop épuisée pour se réveiller alors elle restait encore la chose de Mélinda, prisonnière de son sommeil. Alors quand la jeune femme venait à la prendre, ce fut un nouveau rêve. Kara était toujours là, dans son dos, à lui caresser les hanches pendant que Ryota venait la rejoindre, faisant ce dont Tessou avait eu grandement besoin depuis sa perte. Certes, elle avait besoin de lui, simplement car elle l'aimait mais ce serait mentir que de dire que ce genre de relation ne lui avait pas manqué. Par pudeur et vérité, elle dirait avant tout sa présence à ses côtés, pour Kyoko qui lui avait manqué mais ce genre de choses, le soir, elle en avait déjà fait des tas de ce genre de rêves.

Peut-être pas avec Kara dans son dos mais elle et Ryota, oui, elle l'avait déjà rêvé. Et son homme était toujours aussi doué, venant se blottir contre elle en faisant son devoir conjugal. La jeune femme était aux anges, l'homme de sa vie avec la femme... hum... sa meilleure amie ? Elle ne savait pas trop quoi en penser, surtout qu'en ce moment même dans ce rêve, elle n'avait pas toutes ses questions et ses remarques, elle savourait juste l’instant présent. C'était peut-être Mélinda qui abusait de Tessou sans que ni l'une ni l'autre ne le remarque mais dans ses rêves, c'était juste son Ryota qui était avec elle et aussi Kara. Mélinda n'y allait pas par quatre chemins, venant même finir par déverser sa semence en elle, ce qui fit crisper ses doigts sur le dos de la jeune femme alors qu'elle gémissait sans honte. Dieu merci, pas assez fort pour que sa fille entende ça au cas où elle était réveillé mais il n'y avait pas d'autres mots pour dévoiler ce qu'elle ressentait. Elle se sentait terriblement bien. Reprenant son souffle, elle gardait son homme contre elle en savourant ce moment dans son rêve, gardant simplement Mélinda contre elle dans son lit. Tessou était ravie, Mélinda était calmée, voilà que les deux sont d'accord sur ça au moins...

Le reste de la nuit fut plus calme, emporté par l'endorphine, elles dormaient bien, elle avait gardé Mélinda contre elle sans se douter de ce qui s'était passé et même si dans la nuit, Kyoko avait pleuré, Tessou se réveilla comme à son habitude en repoussant doucement Mélinda mais en voulant quitter son lit, elle remarqua deux choses. D'abord son short abaissé ? Elle ne s'en faisait pas, elle savait l'élastique usé et bien souvent dans la nuit, ce dernier glissait peu à peu. Avec Mélinda qui était venue contre elle, ça avait sûrement glissé un peu plus. Puis elle risquait quoi ? Mélinda était une fille aussi après tout. Et la seconde chose était la fatigue qui la tiraillait. Tentant de se lever, elle se tenait contre le meuble et les murs pour rejoindre sa fille. Ouah, c'était plutôt rare ce genre de fatigue ! Elle arriva quand même auprès de sa fille pour la rassurer, la bercer un peu venant même lui faire un petit biberon non sans difficulté afin de la calmer. En général, elle amenait Kyoko dormir avec elle mais vu sa fatigue, elle avait peur de la faire tombé... elle manquait de force en plus de la fatigue.

C'est donc seule qu'elle rejoignait Mélinda pour finir sa nuit, venant enlacer la jeune femme pour s'endormir, il n'y avait aucun mal à ça après tout ? Tout bien, tout honneur. Au petit matin, elle se réveilla comme prévu au petit matin aux alentours de huit heures. En général elle partait plus tôt au travail mais sa mission restait de veiller sur son invitée alors ça allait. Sa première tâche était d'aller s'occuper de sa fille, elle préférait laisser Mélinda dormir un peu, elle avait l'air fatigué la pauvre... Rien n'empêchait Mélinda de venir la rejoindre quand elle voudrait, quant à Tessou, un bon café pour la réveiller ne sera pas de refus ! Elle allait d'abord préparer le petit déjeuner avant d'aller chercher sa fille, qu'elle puisse se tenir tranquille ensuite.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #27 le: Janvier 26, 2016, 02:17:53 »

« Il fallait que je te parle de quelque chose... »

Un magnifique visage blond, qui semblait briller dans la lumière du soleil, dans un beau jardin, avec les gazouillis des oiseaux, et un soleil éclatant, radieux et magnifique. Et cette femme, face à elle, avec une longue robe blanche éclatante, des gants blancs, ses cheveux voletant légèrement au vent. Mélinda connaissait son nom... Alice. Et elle ne savait pas pourquoi, mais elle aimait beaucoup cette femme.

« Quoi donc ?
 -  Depuis qu’Asako est hébergée chez nous, Oberyn a mené son enquête... »

Les propos étaient confus, mais Mélinda avait conscience que c’était dangereux...

...

Puis elle se vit en train de courir dans l’obscurité, en entendant des grognements dans son dos, de profonds grondements et des raclements de gorges...




...Puis Mélinda se réveilla, confuse, entortillée dans les couvertures, et bâilla aux corneilles, avant de lentement se redresser, en étirant ses bras, sentant ses os craquer légèrement.

« Hoooaaaawwww... !! »

Elle se frotta ensuite les yeux, et regarda autour d’elle, avant de se rappeler où elle était. Chez Tessou... Et avec son amnésie... Et avec, en mémoire, un rêve très curieux. Elle se rappelait d’une magnifique silhouette blonde, et Mélinda se tapota les lèvres... Tessou était dans la cuisine, Mélinda pouvait l’entendre. En fait, elle entendait très bien, ce qui fit qu’elle entendit aussi la petite Kyoko gazouiller joyeusement. Mélinda se pinça les lèvres, puis sortit du lit, et s’avança, dans son pyjama, pour filer dans la chambre de Kyoko.

« Coucou, toi... »

Le beau bébé était dans son lit pour bébé, et remuait les bras, en essayant d’attraper des objets invisibles. Mélinda se mordilla les lèvres en se penchant vers elle, s’appuyant contre le rebord du lit, et sa main alla caresser son visage, son doigt glissant sur ses belles joues. Kyoko sembla alors la regarder, en clignant des yeux à plusieurs reprises, remuant ses petites jambes.

« T’es vraiment trop mignonne, toi... »

Carrément trop mignonne, en fait ! Mélinda se mordilla les lèvres en la regardant, en oubliant son rêve. Elle avait très envie de la prendre dans ses bras, mais... Et bien, elle n’était pas sa mère. Et elle voulait, tout naturellement, laisser ce plaisir à cette dernière, qui l’avait assurément plus mérité que la vampire.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Tessou Tsuzuri
Humain(e)
-

Messages: 165


Jeune mère, veuve et policière.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #28 le: Février 29, 2016, 09:38:25 »

Pour ce réveil, elle avait beau travailler chez elle aujourd'hui – puisque sa mission était de veiller sur Mélinda, seule piste et victime de cette agression – et pour le coup, ce n'était même plus de la fatigue, c'était au-delà. Elle avait l'impression d'avoir la gueule de bois sans le mal de tête. Elle était molle, sans énergie et le café sera sûrement son meilleur ami ce matin. Elle allait même s'en servir une bonne tasse en préparant le biberon de sa fille pour ne pas manquer de trébucher avec elle. Elle ne se doutait pas qu'il manquait du sang dans son corps, même si elle observait son cou, elle ne verrait rien. Les marques de dents étaient déjà effacé et même s'il restait une légère trace, elle pourrait confondre cela avec une morsure d’insecte au pire. Un moustique ou une araignée passant par-là. Le baby phone avec elle, elle voyait Mélinda, elle l'entendait aussi. Déjà debout ? Elle aurait bien aimé la remplacer et dormir plus longtemps mais elle ne pouvait pas, elle devait veiller sur Mélinda et Kyoko. Pour une fois qu'elle peut rester avec sa fille, elle ne va pas gâcher ce temps en dormant quand même.

Buvant son café – ô merveilleux breuvage – elle gardait un œil sur les filles, venant assommer le sommeil pour reprendre du poil de la bête. Les voir ensemble, c'était touchant quand même, Mélinda avait la fibre maternelle, ça se voyait. Ou la fibre grande sœur, à voir ? Elle avait peut-être des petits frères et sœurs qu'elle adorait ? Enfin, pour le cup, elle finissait sa première tasse pour se fouetter le sang avant d'aller chercher sa fille, son biberon était prêt. Arrivant dans la chambre, elle souriait gentiment à Mélinda, essayant de masquer son manque de forme ce matin.

« Déjà debout à ce que je vois ? Je te laisse choisir ce qui te fera plaisir dans la cuisine, thé, café, chocolat, fait comme chez toi et n'hésite pas en cas de souci. »

Tessou soulevait sa fille pour l'embrasser avant d'aller lentement dans la cuisine. Pas de maman speed ce matin, elle pouvait prendre tout son temps. Elle installa Kyoko dans sa petite chaise, allumant la télé pour s'informer des dernières nouvelles en faisant bien attention à ce que sa fille tourne le dos à la télé pour le moment. Comme d’habitude, elle laissait cela sans le son pour ne pas la distraire le temps de lui donner son biberon. Rien de bien dramatique au Japon comme dans le monde, c'est déjà ça. Une fois le biberon fini et son petit rot de fait, elle alluma la chaîne éveil pour lui mettre ses dessins animés afin de l’envoûter, le temps pour maman de prendre son second café. Elle devait se préparer, cette après-midi, c'est balade en ville en plus de retrouver ses deux belles sœurs en ville. Mélinda sera de la partie, elle espérait bien qu'elles pourront faire avancer son enquête en sachant deux ou trois détails sur la demoiselle. Pour l'instant, elles avaient encore le temps, Tessou buvait son café en naviguant sur son pc, cherchant d'autres nouvelles, des enquêtes en cours ou autres mais rien de bien alarmant ici non plus.

Ayant moins l'esprit embrumée, elle lâchait le pc et avant de se préparer, elle prenait aussi des nouvelles de son invitée, parlant avec elle, doucement comme à son habitude.

« Tu as bien dormi, j'espère ne pas trop avoir gigoté ? »

Pour avoir son short abaissé, elle avait du beaucoup remuer ou bien Mélinda avait tenu sans le savoir ce dernier et en gigotant, Tessou avait eu les fesses à l'air. Loin de là imaginer cette demoiselle faire un travail d'homme.

« Tu n'a de nouveaux souvenirs ? La nuit ne t'a pas aidé ? »

On ne sait jamais que son rêve ai montré un décor familier ou une personne familière qui lui permette de se souvenir de son passé ? Mais ça, même si elle aurait une piste, ce n'est pas comme si la blonde de son rêve était sur ce monde... Ensuite elle ira prendre sa douche et se préparer, à moins que Mélinda n'y aille d'abord et dans ce cas, Tessou devra lui prêter de ses vêtements le temps pour elle d'en acheter de nouveau cette après-midi. Pour les vêtements, passe encore, au pire, il faudra serrer sa ceinture mais pour ses dessous... c'était plus délicat mais elles verront si Mélinda y est trop large ou trop serrée... C'est à voir au moment de l'après-douche mais elles n'y sont pas encore, que ce soit Mélinda ou Tessou.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3493



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #29 le: Mars 01, 2016, 12:40:11 »

Pour Mélinda, c’était l’inverse. Si Tessou s’était réveillée avec la tête dans le cul, elle, elle pétait le feu ! Curieux, la vie, n’est-ce pas ? Bien sûr, les deux femmes ignoraient ce qui avait vraiment eu lieu cette nuit. Elles avaient fait l’amour, et la vampire avait mordu Tessou, s’abreuvant de son sang, ce qui expliquait pourquoi elle avait des réserves d’énergie à brûler. Elle jouait donc avec Kyoko, tandis que Tessou se réveillait. Mélinda joua avec elle, la soulevant, jouant au « toboggan », puis à l’avion, la faisant tournoyer dans les airs. On pouvait même l’entendre rire et glousser, comme si son amnésie avait réveillé une autre Mélinda, une personnalité enfantine, effacée, distante, dissimulée derrière « Mélinda-la-Maîtresse », l’arrogante et impériale vampire, perverse jusqu’au bout des ongles, mais qui n’avait jamais été vraiment méchante. La vampire était une joueuse, quelqu’un qui aimait bluffer et masquait ses sentiments, mais qui était bien plus sensible que ce qu’on croyait. Et elle adorait visiblement les enfants, car Kyoko riait aux éclats.

C’était bien simple ; ce matin, Mélinda débordait d’énergie, ce qui fit qu’elle fut rapidement prête, avec une envie furieuse de faire du sport, de se dépenser... Il y avait la soif de sang, bien sûr, mais aussi le fait qu’elle n’avait pas fait l’amour ce matin, et son corps, instinctivement, compensait cette frustration.

« J’ai très bien dormi, oui... La preuve, je ne me suis jamais sentie aussi bien. Je peux faire de la gym’ ? »

Si les esclaves de Mélinda avaient été là, il y aurait sûrement eu des sourcils écarquillés, mais Mélinda était comme une bouilloire prête à exploser.

« Ou alors, du footing... Ce que je sais, c’est que je veux sortir ! Hor-sde-question de rester enfermée toute la journée ici ! »

Tessou lui demanda néanmoins si elle avait eu des souvenirs, et la vampire, qui regardait le décor par la fenêtre, secoua la tête.

« Nan... Mais j’ai fait un rêve... Assez étrange. »

Kyoko n’était pas dans la même pièce, ce qui fit que Mélinda, tout en se rapprochant d’un grille-pain, et récupérant des tartines chaudes pour les remplir de beurre, put lui expliquer son rêve :

« J’ai rêvé que je faisais l’amour avec plusieurs femmes... Et c’était... Extrêmement réel. Je sentais leurs mains sur mes fesses, leurs gémissements, leurs soupirs... Et, au milieu de ça, il... Il y avait cette fille.. Une fille avec une longue chevelure blonde et un sourire radieux, et on se parlait, dans une espèce de... De grand jardin. »

Mélinda avait beau avoir une sorte de comportement enfantin, le sexe ne créait toujours aucun tabou en elle, et elle reprit ensuite :

« J’ignore qui est cette femme, mais... J’ai le sentiment qu’elle est importante. Malheureusement, je ne me souviens pas de son nom... Juste qu’elle est... Très, très belle. Et je suis sûre de ne pas l’avoir rêvé, ce visage... Il me dit quelque chose. C’est possible que ce soit mon amante, parce que je l’associe à mes rêves érotiques... »

Fortement possible, en réalité...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4 ... 6
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox