banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Ad honorem [Nihal]  (Lu 762 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3374



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« le: Décembre 16, 2014, 03:16:27 »

« ...Citoyens, citoyennes, soldats, soldates, nobles sujets de l’Empire d’Ashnard, en ce jour solennel, je me dois de vous exprimer ma particulière fierté à l’occasion de cette rencontre, cette cérémonie... Elle est la preuve que tous les préjugés, tous les clichés, et tous les mensonges répandus sur notre bien aimé Empire, ne sont rien de plus que ce qu’ils prétendent être : des calomnies. Aujourd’hui, nous ne célébrons pas que le fait d’armes héroïque d’une jeune femme. Aujourd’hui, nous célébrons le rêve d’ordre, d’unité, et de diversité qui a toujours caractérisé l’Empire, ce même ordre qui fait si cruellement défaut aux autres puissances refusant de croire dans les bienfaits et les vertus de la discipline. La liberté, voyez-vous, est autant une bénédiction qu’un fléau. Un danger qu’il faut limiter, qu’il faut restreindre, afin que ses fleurs puissent librement s’épanouir, et que leurs pétales embrassent en leur sein chacun des bienheureux citoyens appelés à y séjourner. Aujourd’hui, nobles compatriotes, nous célébrons l’exploit d’une femme qui n’est ni humaine, ni démone, et qui, pourtant, reçoit de la part du Conseil, représentant l’autorité de l’Empereur, et dont je ne suis moi-même que l’humble dépositaire, la plus prestigieuse de nos distinctions militaires. Une femme qui... »

Le discours d’Emhyr Var Emreis confirmait, encore une fois, tous les talents d’orateur de l’homme. Derrière son pupitre, l’homme parlait d’une voix forte, de stentor, face à une foule amassée dans l’une des salles des fêtes officielles du Palais Impérial. Une grande pièce entourée de colonnes en marbre, de tableaux, et de statues impressionnantes. Derrière l’estrade sur laquelle Emhyr se livrait à son discours introductif, une immense fresque murale représentait un impressionnant fort entouré de menaces sinistres et de créatures grotesques. Ashnard face à ses ennemis. La propagande impériale à l’œuvre.

Emhyr parlait, suivant un long discours et structuré. La première partie évoquait les exploits de Nihal. Elle avait réussi à renverser l’hérésie du baron Morteimberg. Morteimberg avait choisi, il y a quelques mois, de se rebeller contre le Conseil Impérial, contre les taxes qu’il estimait trop lourdes, arguant que le cœur de l’Empire était corrompu, et que leurs taxes ne servaient pas l’effort de guerre. Morteimberg avait mené une fronde, rejoint par ses vassaux, ainsi que par d’autres barons de la région dans laquelle la révolte avait éclaté. Ashnard, qui veillait à toute insurrection, avait réagi, et avait envoyé ses troupes. Pendant des mois, les Ashnardiens avaient repris les seigneuries, faisant parfois des exemples auprès de populations locales qui refusaient totalement de leur obéir, alternant entre le bâton de la cruauté et la carotte du pardon. Morteimberg avait fini par se réfugier dans son fort, Lavoir, un solide château solidement fortifié, et hérissé de multiples protections magiques. Après quelques essais infructueux, l’armée ashnardienne, menée par le Maréchal Coehoorn Van Emreis, frère d’Emhyr, avait choisi de mener un siège à l’ancienne, en encerclant le fort de Morteimberg, et en coupant toutes les voies d’approvisionnement.

Malheureusement, Morteimberg avait encore du soutien au sein de la région, des seigneurs locaux dont la loyauté était remise en question, et des bandes de pillards et d’assassins qui rôdaient dans la zone, attaquant les messagers dans la forêt, les caravanes isolées, contraignant les forces de Coehoorn à se livrer à une guerre de guérilla pour trouver les camps des rebelles. Coehoorn avait alors appris que les Écureuils aidaient les rebelles, Morteimberg leur ayant probablement délivré des armes et de l’aide. Les Écureuils étaient le surnom donné à une organisation terroriste mondiale non-humaine sévissant aussi bien à Nexus qu’à Ashnard, la Scoia’tael. Elle se composait d’elfes, de nains, de Terranides, et d’autres espèces, et prétendait vouloir réinstaurer dans les sociétés humaines l’égalité entre toutes les espèces. Elle prétendait combattre le racisme des humains à l’encontre des non-humains, mais avec une telle extrémité que, pour beaucoup, la Scoia’tael ne faisait qu’inverser le racisme prétendu en voulant restaurer les anciennes sociétés terranes, ces époques ancestrales où les elfes étaient l’espèce dominante. Coehoorn avait utilisé cette alliance pour faire entrer dans Lavoir plusieurs elfes travaillant pour l’Empire, en se faisant passer pour des Écureuils. Nihal avait fait partie de cette escouade, et c’était elle qui avait réussi à briser le dôme magique, permettant aux dragonniers de Coehoorn d’incendier le fort, et de vaincre Morteimberg. Le baron était actuellement dans des geôles, attendant d’être jugé pour haute trahison, et très probablement exécuté.

En conséquence, le courage et le talent de Nihal se devaient d’être récompensés, et Emhyr avait organisé une importante cérémonie, une célébration visant à remettre à Nihal une médaille ashnardienne, la Croix de l’Empire, une médaille récompensant un soldat pour d’héroïques faits d’armes. Emhyr en profitait pour féliciter l’ajout de troupes non-humaines et non-démoniaques au sein de l’Empire d’Ashnard. Après son discours d’intronisation, ce fut au tour de son frère, Coehoorn, de s’exprimer, en vantant les mérites du soldat Nihal. Un discours plus bref, prononcé avec une voix plus rauque, plus grave, confirmant le statut de militaire du Maréchal. La cérémonie était aussi l’occasion, pour les Emreis, de rappeler leur statut montant au sein de l’Empire. Emhyr présidait une séance qui, en temps normal, devait être présidée par l’Empereur, car il s’agissait d’une cérémonie militaire. Le fait qu’il soit là, à en parler, était un message politique fort pour ses adversaires et ses concurrents, message qui n’échappa nullement à Mélinda W   rren, assise à côté de Nihal, et qui était évidemment fière de sa petite elfe.

C’était Mélinda qui avait éduqué Nihal, qui l’avait récupéré, et qui l’avait formé, veillant à son éducation auprès des plus hautes personnes. Elle avait initialement juste voulu l’échapper pour en faire une autre esclave sexuelle, mais la vampire avait rapidement compris quelle erreur ce serait... La preuve maintenant. La belle elfe avait réussi un mince exploit, et ce à un âge relativement jeune.

« Je suis très fière de toi, ma chérie » lui disait-elle ainsi, afin de la féliciter.

Elle le pensait sincèrement, et pencha sa bouche près de son oreille, pour murmurer quelques mots :

« Une fois que tu auras reçu ta médaille, et que nous aurons assisté au cocktail, je te promets une récompense particulièrement grosse, car tu l’as bien mérité. »

Le succès de Nihal rejaillissait naturellement sur celui de Mélinda, même si cela en crispait certains... Ce qui ne faisait que l’amuser davantage.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Nihal
Créature
-

Messages: 17


Elfe du soleil au sang bleu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 16, 2014, 06:11:08 »

Nihal, c'était le genre de fille qui s'épanouissait plus dans les combats éprouvants qu'autre chose. Le stresse des batailles, l'adrénaline face au danger, toutes ces choses qui l'excitaient.... Après sa dernière bataille, la jeune elfe était retournée, suite à une bonne nuit de sommeil, s'exercer avec quelques camarade dans la cour de la guilde des mercenaires, qui appartenait à sa Maîtresse Mélinda. Pour elle, la page était tournée jusqu'au prochain combat. Mais pour les pontes de l'armée, ce n'était nullement le cas. L'Empire faisait étalage de ses exploits - alors qu'elle même estimait ne pas avoir fait grand chose - et désirait lui remettre une médaille. Nihal trouvait que l'Empire en faisait trop, ayant bien compris qu'il s'agissait surtout d'une manœuvre politique, profitable à ceux et celles qui avait jugé bon d'accepter des personnes comme elle dans l'armée, elle la première.

Du coup, plutôt que d'affronter ses camarades dans des défis visant à exercer leur maniement de l'épée, l'elfe se retrouvait à présent dans une soirée cérémonial en son honneur, et était le centre d'attention du gratin de la sociétés Ashnardienne. Plusieurs dizaines de paires d'yeux qui fixaient une jeune elfe à la chevelure bleu nuit, et portant une magnifique robe. Une jeune elfe, qui préférerait mille fois plus affronter un redoutable adversaire sur un champ de bataille, plutôt que tout ces gens. Rouge de gêne, elle se tortillait dans cette étoffe légère et regrettait amèrement sa tunique en cuir.

- Je suis très fière de toi, ma chérie...

- Moui...

- Une fois que tu auras reçu ta médaille, et que nous aurons assisté au cocktail, je te promets une récompense particulièrement grosse, car tu l’as bien mérité.

- J'espère que ça arrivera vite... Je déteste être le centre d'attention comme ça... J'espère qu'on me demandera pas de faire un discours comme celui des Emreis...


Comme quoi le courage était une notion somme toute relative. On pouvait très bien se jeter dans une bataille sanglante sans sourciller, et être mort de honte dans une simple robe... Le discours dura encore un moment et il y'eu encore deux autres personnes à passer après Coehoorn, avant que Nihal soit finalement appelée à les rejoindre. La démarche un peu raide et le visage braqué sur l'estrade, elle les rejoignit, redoutant le moment où elle devra regarder la foule. Non, sérieusement, l'elfe aurait largement préférée recevoir cette médaille au cours d'une cérémonie privée...
« Dernière édition: Février 18, 2018, 05:03:49 par Nihal » Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3374



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #2 le: Décembre 18, 2014, 03:17:14 »

« J'espère que ça arrivera vite... Je déteste être le centre d'attention comme ça... J'espère qu'on me demandera pas de faire un discours comme celui des Emreis... »

Mélinda ne put s’empêcher de sourire, et ébouriffa brièvement les beaux cheveux bleus de Nihal. Sa petite était manifestement plus à l’aise dans une armure que dans une robe. Pourtant, ici, elle ne risquait pas de se faire tuer en n’importe quelle occasion. Ainsi fonctionnait Nihal, et, si Mélinda l’appelait « sa petite », c’était bien parce que, dans le fond, elle se voyait comme étant sa figure maternelle. Elle avait sagement veillé sur elle, lui prodiguant confort, soin, éducation, entraînement... Si Nihal était là, en ce moment, c’était, certes avant tout grâce à ses propres capacités, mais aussi parce que Mélinda avait eu l’occasion de l’entraîner. Elle avait très rapidement compris que Nihal ne suivrait pas un parcours classique, qu’elle était appelée à autre chose. Son esprit était vif, et la former comme prostituée aurait, au goût de Mélinda, gâché ses talents. Or, si Mélinda avait certes essentiellement des prostituées, elle était en train de développer sa société, en faisant peu à peu une sorte d’empire commercial, ce qui nécessitait d’être polyvalent. Cette cérémonie était aussi une manière pour elle de se faire connaître des potentiels investisseurs. Si la salle était remplie d’Ashnardiens résidant dans la capitale, beaucoup d’invités étaient aussi des notables, des autochtones, des gens qui ne connaissaient pas forcément Mélinda Warren, ou qui ne retenaient des Warren que leur destruction durant la Guerre Civile.

La vampire porta ensuite une oreille plus attentive aux discours. Après Coehoorn et Emhyr, les deux autres intervenants furent un peu plus rapides. Deux hommes, puis deux femmes : Katrina, une femme-dragon qui commandait une escouade de dragonniers, et qui annonça que Nihal était un membre talentueux, puis Samara, qui assura que l’Académie magique était également fière de Nihal. Emhyr retourna ensuite sur le pupitre, et demanda ensuite à l’intéressée de venir.

« Allez ! chuchota Mélinda dans le creux de l’oreille de Nihal. Courage, et marche droit devant ! »

Quand Nihal se leva, il y eut une légitime ovation, puis la jeune femme, dont la nervosité était perceptible au vu de sa démarche raide, rejoignit le pupitre, face à Emhyr. Un agréable sourire ornait les lèvres du Conseiller Impérial.

« Ma chère, le Conseil Impérial est fier de vous remettre la Croix de l’Empire ! »

On mit sur son torse, un peu au-dessus de son sein gauche, la médaille. Emhyr lui fit ensuite signe, avec un petit sourire sur le coin des lèvres, de se tourner vers le public. Observateur, le conseiller voyait clairement toute la nervosité de la femme, et ne lui imposa donc pas le discours, simplement d’observer son public. Les Ashnardiens se levèrent, comme une armée d’un seul homme, et applaudirent à nouveau. La séquence, qui devait probablement donner à Nihal l’envie de devenir une petite souris, dura plusieurs secondes, avant qu’Emhyr ne l’interrompe.

« Maintenant, Mesdames et Messieurs, permettez-moi de vous guider jusqu’à la Salle des Fêtes, où un petit cocktail nous attend. »

Relevée, Mélinda ne tarda pas à récupérer Nihal, et la prit dans ses bras, déposant un baiser sur l’une de ses joues, avant de murmurer dans le creux de son oreille :

« Tu sais combien tu es attirante quand tu rougis, ma puce ? »

La vampire lui sourit à nouveau, et caressa chacune des joues de Nihal, comme pour l’aider à se détendre. Il suffisait de connaître un peu l’Ashnardienne pour savoir qu’elle dissimulait quelque chose... Qu’elle n’avait pas encore tout dit à Nihal. Elle ne le faisait toutefois pas par malice.

Parfois, une image valait mieux que mille mots.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Nihal
Créature
-

Messages: 17


Elfe du soleil au sang bleu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Février 18, 2018, 05:19:28 »

Lorsqu'elle arriva face à son supérieur militaire ainsi que son frère, elle soutint leur regard avec sérieux, malgré sa nervosité, plus habituée à les côtoyer eux que le public auquel elle devait faire face. Elle resta donc droite comme un piquet face à celle-ci lorsqu'elle se leva pour applaudir comme un seul homme. Heureusement pour son mental, Emhyr ne l'obligea pas à s'adresser à la foule et mis fin à la cérémonie, invitant les convives à un coktail organisé dans la salle de réception à coté. La jeune elfe pu donc reprendre son souffle lorsque les gens sortir de la salle et rejoignit donc sa Maîtresse, qui n'hésita pas à la prendre dans ses bras devant tout le monde. Ce qui ne manqua pas de l’embarrasser.

- Tu sais combien tu es attirante quand tu rougis, ma puce ?

- C'est pas drôle... J'me sens beaucoup mieux dans ma tunique en cuir que... Que dans cette robe...


C'était un fait, elle n'aimait pas les robes. Trop léger, pas assez résistants et bien trop ample pour faire des mouvements fluides, rapides et précis. A la limite, elle préférerais une tunique de cuir ou de latex plus sensuelle que cette chose, même si cela était bien plus gênant à porter pour d'autres. Voyant les convives sortir les uns après les autres pour aller prendre un verre, Nihal se tourna de nouveau vers la vampire.

- Devons-nous aller les rejoindre ? Combien de temps dois-je encore assister à cette cérémonie ?

Au ton de sa voix, il était évident qu'elle préférerais être n'importe où ailleurs qu'ici, à faire des courbettes devant le gratin d'Ashnard et afficher des sourires crispés. Honnêtement, elle envisageait même la possibilité de perdre sa virginité dans un coin discret, plutôt que de raconter pour la énième fois comment elle avait permis aux dragons d'incendier le fort, alors qu'elle avait déjà fait son rapport à trois reprises au moins.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3374



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #4 le: Février 19, 2018, 02:04:11 »

Mélinda sourit devant la nervosité manifeste de sa belle elfe. Nihal était d’un naturel aussi pudique que guerrier. Elle aimait autant se battre qu’elle détestait être en public, et les louanges s’éternisaient. Les convives la félicitaient, approuvaient ses capacités au combat. Mélinda, légèrement amusée, comprit vite que l’elfe n’en pouvait plus. Elle réfléchissait donc sur la suite à donner, et termina une conversation avec un Ashnardien pour se rapprocher de l’elfe, en pleine discussion avec une femme sur son avenir.

« Pardonnez, Madame la marquise, mais je dois m’entretenir avec Nihal d’un sujet extrêmement important ! »

Un peu irritée, mais visiblement compréhensive, la marquise acquiesça, et Mélinda fila avec Nihal, la tenant par la main, et rejoignit l’extrémité du grand salon. Elle ouvrit une porte, et s’aventura dans un couloir plus discret, qui longeait un jardin sur la gauche. Un agréable jardin, avec de beaux arbres, et quelques fontaines. L’endroit était très cossu, après tout, mais la cible de Mélinda n’était pas le jardin, mais une porte à côté, la première qu’elle vit. Elle l’ouvrit rapidement, et le duo débarqua dans un petit salon, une sorte de fumoir avec une table centrale, un canapé, le tout plongé dans l’obscurité.

Mélinda referma précipitamment la porte derrière, et, avant même que Nihal ne puisse poser la moindre question, sa Maîtresse se rua sur elle, et l’embrassa. Un solide baiser, tandis que ses jambes s’enroulèrent autour de la taille de la femme, et que sa main se posa sur ses cheveux. Elle fourra sa langue dans sa bouche, et soupira de plaisir, ondulant son corps contre le sien.

« Hmmm... !! »

Les lèvres de la belle elfe étaient délicieuses, et Mélinda rompit le baiser, souriant encore.

« Vu comment tu avais l’air de mourir sur place, ma chérie, il était temps que ta Maîtresse intervienne, non ? roucoula-t-elle d’une voix sensuelle. Finalement, on va avancer la première partie de ta récompense, ma belle... »

Et, sur ce, Mélinda l’embrassa de nouveau, frottant son corps au sien, sa langue repartant à l’assaut de la bouche de la belle elfe...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Nihal
Créature
-

Messages: 17


Elfe du soleil au sang bleu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Février 19, 2018, 03:20:34 »

Cette soirée n'en finissait plus... De mauvaise grâce, elle avait traînée les pieds jusqu'au coktail et faisait son petit numéro de soldate disciplinée, avec le sourire et racontant effectivement, à nouveau, comment elle avait infiltrée le fort avec d'autres elfes, comment elle avait trompée ses ennemis pour apprendre comment désactiver les protections et comment elle avait mis en place une diversion le temps de désactiver le bouclier magique... Et elle recommençait, encore et encore, avec ce désir montant de s'enfermer dans sa chambre jusqu'au prochain entrainement avec ses compagnons d'armes.

Heureusement, sa Maîtresse vint rapidement à sa rescousse en l'emmenant avec elle, après l'avoir tirée d'une discutions avec une autre femme... Enfin, plutôt d'un monologue sur la façon dont elle imaginait son avenir en lui faisant grimper les échelons en usant de son influence. Cela n'était pas désintéressé non plus, mais Nihal préférait mille fois mieux se retrouver seule à seule avec la vampire, que de rester une seconde de plus au milieu de toute cette foule. La jeune elfe envisagea dans un premier temps le jardin longeant le couloir qu'elles prirent, sans doute afin de lui permettre de prendre l'air, mais contre toute attente, elles bifurquèrent dans un petit salon privé et avant que Nihal puisse poser la moindre question, la vampire se plaqua langoureusement à elle en l'embrassant passionnément. Et elle ne pu que se laisser faire, trop surprise pour réagir... Après tout, c'était là son premier baisé et c'était bien trop inattendu. Mélinda finit néanmoins par rompre ce dernier, fixant alors une elfe déboussolée.

- Vu comment tu avais l’air de mourir sur place, ma chérie, il était temps que ta Maîtresse intervienne, non ? Finalement, on va avancer la première partie de ta récompense, ma belle...

Et avant qu'elle puisse répliquer, la Vampire retourna coller ses lèvres aux siennes, ondulant son corps sensuellement contre le siens, ne manquant pas de stimuler son corps encore inexpérimenté dans ce domaine. Ce qui fut d'autant plus efficace que Nihal ne portait sur elle qu'une fine robe de soie légère et sans aucun sous-vêtements en dessous, à la demande de la vampire, avant le début de la cérémonie. Si elle avait prévue cela depuis le début, l'elfe ne pouvait que se laisser faire en gémissant doucement, sentant comme des électrochocs au niveau de sa faible poitrine comme de son intimité, trouvant juste cela agréable bien malgré elle.

Lorsque la vampire mis finalement fin au baisé, elle faisait de nouveau face à une Nihal déboussolée et le visage rouge. La jeune elfe haletait légèrement, le regard vague, hagard, tandis que l'on pouvait voir ses tétons pointer au travers du tissu de sa robe, légèrement défaite dû aux mouvements de la vampire contre elle. A tel point qui suffirait d'un rien pour la faire glisser le long de son corps.

- Maîtresse... C'était ça votre surprise ? Je... C'est tellement inattendu... mais quelque part... C'est préférable à cette réception...

Nihal avait envisagée perdre sa virginité plutôt que de rester plus longtemps à ce coktail. Il semblerait que cela allait devenir une réalité dans les prochaines minutes...
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3374



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #6 le: Février 26, 2018, 01:38:33 »

Mélinda avait finalement un peu précipité ses plans, et s’écarta légèrement de Nihal, qui semblait surprise... Mais aussi très excitée. Les pointes de ses tétons en témoignaient, tout comme la rougeur sur ses joues, ou, de manière plus générale, la façon dont son rythme sanguin s’était considérablement accéléré. Autant de signes qui ne mentaient pas, tandis que Nihal, comprenant peu à peu ce qui se passe, demandait à Mélinda si c’était bel et bien ça sa surprise. Sourire joueur de l’intéressée, dont les yeux continuaient à briller de malice.

« Oui et non, ma belle... Ça, c’est la première partie. Initialement, je comptais attendre plus longtemps, mais ma générosité me perdra... »

La vampire glissa ses doigts contre le lacet noir situé à hauteur de ses seins, et tira dessus, défaisant les nœuds. Une fois ceci fait, le haut de la robe s’ouvrit comme les pétales d’une fleur, et la robe tomba au sol, dévoilant le corps nu de Mélinda, dans toute sa splendeur et dans sa perfection. La vampire avait un corps taillé par les Dieux, ciselé pour être magnifique. Ses hanches parfaites, les proportions finement respectées, un corps bien entretenu, avec des formes là où il fallait...

Et, entre ses cuisses, dépassant sa culotte verte, une verge pointait en l’air. Mélinda sourit encore, puis défit ensuite sa culotte, tirant dessus avec ses mains, l’abaissant le long de ses cuisses, puis releva les jambes, et se tint ensuite nue, face à Nihal, avec son chibre qui luttait contre la gravité en pointant en hauteur. Elle s’approcha ensuite, faisant onduler ses longs cheveux.

« Retire ta robe, ou je te la déchire... Mais tu seras bien embêtée pour sortir d’ici, après... »

Le ton était joueur, mais Nihal connaissait suffisamment sa Maîtresse pour savoir qu’elle serait indéniablement capable de déchirer la robe avec ses griffes. Fort heureusement, la salle comprenait un canapé, mais, dès que Nihal eut retiré sa robe, Mélinda la poussa, et la renversa sur la table à proximité.

« Viens, ma belle... »

Avant de directement la pénétrer, Mélinda fléchit les genoux, déposant une série de baisers sur le corps de la femme, jusqu’à rejoindre ses cuisses. Là, elle posa ses mains dessus, écartant ses jambes, et approcha sa bouche de son intimité, s’y attaquant en la léchant, sa langue filant le long des poils pubiens, la vampire prenant doucement son pied en s’attaquant ainsi au corps de la jeune elfe.

*Il faut bien la préparer avant de passer aux choses sérieuses...*
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox