banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Cours du soir [PV]  (Lu 1311 fois)
Kjersti
Humain(e)
-

Messages: 30


Petite starlette ♥


Voir le profil
FicheChalant
Description
Vous avez pas entendu parler de la nouvelle idole des jeunes ? La jeune Kjersti ! La petite starlette du moment, qui fait la première page des magasines, des publicités, des émissions et j'en passe. Très populaire elle n'arrive pas trop à se faire des amis et à joindre les deux bouts entre sa célébrité et sa scolarité.
« le: Novembre 26, 2014, 08:15:11 »

Aujourd’hui,  Kjersti n’allait pas en cours. Elle devait aller chez une grande marque faire un shooting photo pour promouvoir des vêtements. Elle se levait donc très tôt pour aller dans les studios de l’agence et passait toute sa journée devant l’objectif… Quand elle avait des pauses, Jers’ prenait de le temps de sortir des petites fiches… Des fiches de révision ! Le lycée allait très mal pour elle en ce moment, trop en retard elle se tapait mauvaises notes sur mauvaises notes. Même si sa scolarité n’était pas très important avec l’argent qu’elle se faisait ça lui tenait à cœur de réussir. L’échec n’était pas permit pour Kjersti.

Par chance une enseignante Madame Ichtora lui était venue en aide en lui proposant des cours particuliers, le soir quand elle avait finit de travailler. Kjers’ était en train de réviser justement ce qu’elle lui avait donné pendant son heure de cours. Ce n’était pas des conditions de travaille géniales, mais la starlette faisait comme elle pouvait pour s’en sortir… Toute la journée, malgré le bruit, les séances de maquillage, les photos et encore une multitude d’imprévus Kjersti avait révisé du mieux qu’elle le pouvait. Retenant quelques points essentiels… Vraiment pas beaucoup enfin de compte, ce qui était démoralisant. Enfin les cours du soir allaient servirent à rattraper ça !

Kjersti rentra chez elle après son shooting photo pour prendre une bonne douche, ça fait toujours du bien après le travail et se préparer. Elle prit des bouquins qu’elle glissa dans un sac de grande marque, des feuilles, des crayons et toutes les affaires dont elle avait besoin. Elle monta ensuite dans une voiture noire à vitres teintées, sur un petit morceau de papier qu’elle tendit à son chauffeur était écrite l’adresse de son enseignante. En route ! Sur le chemin, Kjers’ stressait un peu. Elle espérait que tout allait bien se passer… Il n’y avait pas de raison les seules fois où elle avait vue Madame Ichtora tout c’est très bien passé, elle avait su se montrer gentille et à son écoute. Mais bon, c’était quand même un peu stressant surtout quand son enseignante allait vraiment réaliser son niveau chaotique…

La voiture arriva enfin à destination. Kjers’ regarda par la fenêtre ses mains étaient un peu moites, elle se pencha ensuite en avant vers son chauffeur.

« Tu peux partir maintenant, je t’appellerai quand j’aurais finit pour venir me chercher ! Merci ! » - « Bien Madame, bonne soirée à vous. »

La starlette sortie de la voiture, elle claqua la porte et la voiture se mit à partir la laissant seule dans la nuit. Jers’ s’approcha de la porte d’entrée de son enseignante, elle passa ses mains sur sa jupe pour la remettre en place. C’était une petite jupe moulante en jean qui dessinait magnifiquement bien ses fesses, elle lui arrivait à mi-cuisses. En haut elle portait un simple chemisier blanc, simple est un grand mot puisque c’était bien entendu de la marque, comme toujours… Les boutons du dessus étaient ouverts laissant apparaître sa poitrine. Pour finir elle était perchée sur des hauts talons vernis rouges, la rendant encore plus grande que d’habitude. Accroché à son bras son sac à main avec ses affaires.

Kerjsti prit sa respiration avant d’appuyer sur le bouton de la porte d’entrée, elle attendit un peu avant d’entendre derrière celle-ci son enseignante arriver. La porte s’ouvrit alors, directement la starlette se pencha en avant pour saluer.

« Bonsoir, senseï, encore merci de me recevoir à une heure aussi tardive pour me donner des cours particuliers ! »

Ce n’est pas parce que Jers’ était une star qu’elle pétait plus haut que son cul, elle restait polie envers Madame Ichtora qui prenais du temps en dehors des cours pour lui faire rattraper son retard. Ce n’était pas le moment de lui manquer de respect, ni même de se montrer arrogante. La starlette redressa la tête, avec le sourire regardant son enseignante.
Journalisée

Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 160



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 27, 2014, 02:19:57 »

Quand Myumi avait appris que Kjersti allait rejoindre le lycée Mishima, elle avait sauté sur cette occasion. La professeur de mathématiques était une femme instruite, et elle connaissait un peu la mode. Elle se renseignait, et elle connaissait donc, un peu, cette jeune femme anglaise. Championne de concours de beauté pour jeunes, elle était devenue rapidement une égérie pour plusieurs marques, qui prenaient de multiples photos d’elle, afin qu’elle paraisse sur des magazines ou sur des publicités. Une magnifique carrière, qui faisait d’elle un phénomène grandissant au sein du monde. Tôt ou tard, Myu’ s’attendait à ce que Kjersti fasse de la télévision, ou ne se lance dans la chanson. Elle avait un corps magnifique, et le fait qu’elle ne se produise pour l’heure que dans des magazines faisait que sa célébrité n’était pas aussi importante que cela… Ce qui expliquait sans doute pourquoi elle avait rejoint un lycée public. Malheureusement, son dossier scolaire ne parlait pas pour elle. À choisir entre sa carrière professionnelle et ses études, la jeune femme avait visiblement choisi sa carrière professionnelle, et ses mauvaises notes, ainsi que son absentéisme fréquent, expliquaient peut-être pourquoi elle n’avait pas réussi à rejoindre les lycées privés de Seikusu. Simple supposition de la part de Myu’, mais elle savait que Mishima était vue comme un dépotoir, comme le lycée public le plus mal famé de la ville. Il était près de la Toussaint, et faisait régulièrement l’objet de scandales tournant autour de relations sexuelles supposées entre élèves et professeurs.  Pour une société aussi puritaine que le Japon, ce genre de choses n’étaient pas tolérés, et, même s’il n’y avait jamais eu aucune condamnation judiciaire, et que toutes les enquêtes internes du Ministère de l’éducation avaient conclu au fait que l’établissement était un enseignement respectable, cette mauvaise réputation continuait à se traîner à lui… Les établissements privés et les autres lycées publics de la ville dédaignaient donc Mishima, et ce alors même que ce lycée recueillait des subventions publiques et privées importantes. Myumi savait que la bonne santé du lycée était uniquement due à sa fameuse directrice, qui était une Olympienne, et qui se débrouillait pour que les inspecteurs du Ministère repartent avec une très bonne impression sur le lycée.

Concernant Myu’, ce n’était clairement pas elle qui irait contre la réputation du lycée. Elle était loin d’être une simple professeur de mathématiques ici, puisqu’elle passait aussi son temps à former, sexuellement parlant, ses élèves. Sa mère étant une succube, Myumi avait naturellement décidé de s’assurer que chacun de ses élèves devienne un petit pervers voyeuriste, et, pour l’heure, elle se débrouillait bien. Elle avait insisté pour que Kjersti rejoigne l’une des classes dont elle avait la charge, et avait réussi à convaincre d’autres collègues intéressés, au besoin en usant de sa bouche dans les toilettes ou dans leurs bureaux. Quand Myumi faisait un caprice, on s’exécutait, et Myumi avait envie de cette femme. Elle était belle, célèbre, et sa mère, une succube nettement plus douée qu’elle, lui avait expliqué que la femme était aussi vierge.

Myumi avait dit à Kjersti qu’elle allait lui donner des cours personnalisés, et que lesdits cours pouvaient avoir lieu après ses séances professionnelles.

« Je me dévoue énormément pour la réussite de mes élèves, Kjersti, lui avait expliqué Myumi, bien entendu sans aucun double sens dans ce qu’elle venait de dire. Je suis donc prête à te recevoir ce soir pour t’aider là où tu as des lacunes… »

Elle en avait profité pour se renseigner davantage sur cette femme. Elle avait vu sa tête dans quelques magazines de lingeries appartenant à des élèves, et Internet avait été une bonne mine d’or. Elle avait vu de multiples photos, certaines étant franchement excitantes. Cette femme était vraiment belle, extraordinairement belle, même. Myumi avait très envie de s’amuser avec elle… Honnêtement, les maths ne leur dureraient pas toute la soirée.

Myu’ se tenait dans son salon, lisant un peu après s’être masturbée. C’était plus fort qu’elle. Nymphomane en puissance, elle avait passé toute la journée à imaginer ce qu’elle allait faire subir à cette petite vierge. Son imagination s’était enflammée à toute allure, et elle comptait bien se faire plaisir, et faire découvrir à cette femme ce qu’était vraiment Mishima. Finalement, elle entendit la sonnette, et se redressa.

*Ah, la voilà !*

Myumi assumait totalement son cliché de professeur-nympho’ ne cherchant qu’à se taper ses élèves. Était-ce de sa faute ? Les adolescents étaient si beaux… C’était la meilleure tranche d’âge, celle où la beauté éclatait comme la plus belle des roses. L’âge où le corps se formait, et s’épanouissait pleinement, où il n’était pas encore fané. Elle se rendit vers la porte, et eut une vision du bonheur visuel en voyant Kjersti… Habillée pour se faire violer.

« Bonsoir, senseï, encore merci de me recevoir à une heure aussi tardive pour me donner des cours particuliers ! » lâcha-t-elle.

En quelques secondes, Myumi l’avait détaillé des pieds à la tête. Ce fut très rapide, et un sourire se posa sur ses lèvres.

« Je t’en prie, Kjer’, c’est tout à fait normal. Rentre donc, je t’en prie. Le salon est sur ta gauche. »

Myumi vivait dans une maison japonaise typique, et elle laissa donc à Kjersti le temps de retirer ses chaussures, puis la suivit… Naturellement, Myu’ lorgna sur son cul.

*C’est pas possible, c’est un appel au viol !!*

Elle portait des vêtements courts et moulants. Sa minijupe en jean était magnifique, bombant son parfait petit cul, et sa chemise blanche, qui semblait venir des meilleures boutiques de Seikusu, moulait également son corps à la perfection, faisant ressortir ses seins, deux beaux obus qui pointaient sur sa tenue. Myu’, de son côté, portait toujours son costume de professeur, celui qu’elle mettait au lycée, en se débrouillant à chaque fois pour laisser à certains élèves la chance d’apercevoir sa culotte.

« Tu veux boire quelque chose, Kjer’ ? J’espère que ta séance s’est bien passée… Ça doit te prendre beaucoup de temps, non ? »

Il fallait bien faire la conversation. Myu’ ne pouvait pas non plus lui sauter tout de suite dessus… Mais putain, que c’était tentant !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kjersti
Humain(e)
-

Messages: 30


Petite starlette ♥


Voir le profil
FicheChalant
Description
Vous avez pas entendu parler de la nouvelle idole des jeunes ? La jeune Kjersti ! La petite starlette du moment, qui fait la première page des magasines, des publicités, des émissions et j'en passe. Très populaire elle n'arrive pas trop à se faire des amis et à joindre les deux bouts entre sa célébrité et sa scolarité.
« Répondre #2 le: Novembre 27, 2014, 12:49:29 »

Kjersti  souriait toujours autant à son enseignante restant devant la porte d’entrée jusqu’à que sa prof l’invite chez elle. La jeune femme passa alors le seuil de la porte et la referma juste après. Les cours du soir l’arrangeait bien enfaite car d’abord elle pouvait aller travailler sereinement. Et surtout car les rues étaient désertes ! C’était très… Chiant, disons les choses comme elles sont. Donc c’était très chiant pour Jers’ de se déplacer e, plein jour quand il y avait des personnes dans la rue. Souvent, elle se faisait arrêter par les passants pour se faire prendre en photo, signer des autographes… Ca allait encore ça… Les paparazzi part contre c’était une autre histoire, ils l’harcelaient régulièrement pour obtenir des photos chocs d’elle. C’est pour cela que même pour des simples cours de mathématique elle c’était habillé sur son 31 comme ci elle allait faire un shooting photo. Kjers’ savait qu’elle aurait pu tomber sur l’un deux à la sortie de sa maison, il aurait pu la suivre jusqu’ici pour la photographier. Part chance rien de tout cela était arrivé… Pis maintenant qu’elle se trouvait dans la maison de Madame Ichtora tout allait bien se passer.

« Merci Madame ! »

Kersti enleva alors ses chaussures à talon rouge vers la porte, se retrouvant maintenant pieds nus et elle se dirigea donc vers le salon à gauche comme l’avait indiqué sa Senseï. L’étudiante se posa vers la table posant son sac sur une chaise.

« Ah oui, je voudrais bien un verre d’eau ou un jus d’orange si vous avez Madame ! » Jers’ lui adressa un sourire. Elle ne buvait jamais de boissons gazeuses ou même de l’alcool. C’était beaucoup trop calorique ! Les seuls petits extra qu’elle se permettait étaient les jus d’orange, d’ananas ou de fruits rouges.  Puis elle enchaîna pour répondre à la deuxième question que sa prof’ lui avait posé.

« Oui oui ma séance c’est très bien passé ! Un peu fatiguant quand même. J’y suis allée depuis ce matin et je devrais surement y retourner dans les jours à venir pour faire des nouveaux clichés avec des vêtements de la nouvelle collection. Enfin je pense que je n’ai pas vraiment à me plaindre quand même ! » Par cette phrase elle entendait simplement que des personnes travaillaient beaucoup plus dur qu’elle et gagnaient beaucoup moins.

« Enfin j’ai eu quelques pauses dans ma journée et j’en ai profité pour réviser quelques fiches de votre cours ! » Pour accompagner ses paroles, Jers’ ouvrit son sac et sortie les dites fiches qu’elle déposa sur la table en même temps que ses livres de mathématique.

« Bon, je dois vous avouez que je n’ai pas tout compris à ce qu’il y avait écrit ! En même temps c’est pour ça que je suis là ! Et vous votre journée c'est bien passée ? » Kjersti poussa un petit rire tout en souriant à son enseignante. Elle en profita pour la regarder de haut en bas.

Elle était encore dans son costume de professeur. Kjers’ aurait pensé la voir habillé normalement comme elle se trouvait chez elle, mais non cette tenue mettait tout de suite l’ambiance ! Tenue un peu courte quand même pour une enseignante… Mais l’étudiante n’avait pas vraiment à juger vue comme elle s’habillait tout le temps.

« Vous voulez que je viennes vous aider à apporter les verres Madame ? »

Kjersti se montrait serviable, elle voulait aider Madame Ichtora pour ce qu’elle faisait pour elle.
Journalisée

Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 160



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 28, 2014, 03:04:25 »

Ah, que cette petite était belle ! Non contente d’être un véritable cnaon sur pattes, elle était aussi très polie, et visiblement très studieuse. Malgré ses séances photos, elle avait eu le temps de travailler sur ses mathématiques, et le lui montra, en déposant sur la table basse plusieurs manuels et des fiches de révision. Myumi lui en avait envoyé par mail. Il y avait surtout des exercices à faire, et elle hocha la tête.

« On va vérifier tout ça… »

Dans sa tête, elle cherchait surtout un moyen de séduire cette jeune fille. Elle était très avenante, très polie, mais semblait aussi avoir un esprit pur et totalement chaste… Elle était suffisamment naïve pour se rendre dans la maison de sa prof’, le soir, sans aucun chaperon pour la surveiller. Kjersti devait très certainement se dire que les adultes n’étaient pas intéressés par elle, et que seuls les groupies et les adolescents boutonneux en manque voudraient avoir des autographes d’elle, ou lui faire des propositions indécentes… Ou alors, elle se disait que, parce que Myu’ était une femme, elle n’avait aucune vue sur elle. Dans les deux cas, c’était une grave erreur tactique. Toute la question était maintenant de savoir comment faire, de trouver cet élément déclencheur, ce moment qui, dans les films pornos, faisait basculer une interaction sociale « classique » entre les deux personnages à une relation du cul montant en intensité et en gradation.

Kjersti lui avait demandé un jus d’orange, et Myumi s’était rendue dans la cuisine, à côté, quand elle entendit la voix fluette de Kjer’ résonner :

« Vous voulez que je vienne vous aider à apporter les verres Madame ? »

Myumi répondit sur une voix forte :

« Non, non, ne t’en fais pas, Kjer’, j’arrive ! »

Dans la cuisine, Myu’ inspira lentement. Encore un peu, et elle allait mouiller sur place. Comment regarder cette femme en face sans fixer ses seins ? Ses énormes obus pointaient à travers la blanche chemise, tirant dessus. Cette chemise était définitivement bien trop courte pour elle, et elle moulait à la perfection son corps et ses formes, la rendant incroyablement belle et désirable. Oh putain oui, c’était une vraie nymphe ! Myumi avait envie de la sauter, de la baiser dans tous les sens possibles du terme, de la prendre toute la nuit, et de continuer à la baiser, chaque soir de la semaine !

*Calme-toi, calme-toi Myu’… Là, respire, respire…*

Être une succube n’était pas facile tous les jours, et, si Myu’ ne pouvait pas se transformer en belle démone rouge avec de longues ailes et des griffes sexy, elle avait au moins le pouvoir rose des succubes, cette attirance naturelle et cette résistance du sexe. Elle sentait que Kjersti était pure, dans le sens où elle n’avait encore eu aucune relation sexuelle. Un comble, quand on voyait cette beauté. Myu’ ne pouvait pas laisser un tel gaspillage ! Pour elle, défoncer cette jeune femme serait un vrai honneur. Tout ce dont elle devait s’assurer, c’était de le faire dans les règles de l’art, que Kjersti devienne par la suite sa petite esclave sexuelle, une amante régulière que Myu’ défoncera en prenant d’elle des photos osées et érotiques. Elle n’avait qu’à fermer les yeux pour voir les postures défiler devant son esprit. La jeune femme, avec son petit minois, ses formes magnifiques, pouvait poser dans à peu près n’importe quoi et dans à peu près n’importe quelle position…

C’était décidé ! D’une manière ou d’une autre, Myu’ allait lui faire un book ! Un sex book que les deux femmes regarderaient ensemble après avoir fait l’amour, de manière à se motiver pour le faire davantage ! Cette idée, magnifique, faisait fantasmer la belle prof’, qui réalisa alors que, à force de traîner dans la cuisine, Kjersti allait finir par s’inquiéter. Myumi se dépêcha donc d’ouvrir un placard, sortit des Monster Munch, les empila dans un bol, le posa sur un plateau, avec les deux verres, puis retourna dans le salon.

« Voilà, voilà ! Désolée de t’avoir fait attendre, Kjersti… Je me suis dit qu’avec ta longue journée, tu devais avoir un peu faim, alors… J’ai amené des chips ! »

Elle posa le plateau sur la table basse, puis s’assit sur son fauteuil, et croisa alors les jambes, relevant un peu son costume… Une technique classique pour inciter les gens à observer ses cuisses formidables. Elle regarda alors les fiches de Kjersti.

« Tu as une belle écriture… Tu prends des cours de dactylographie ? C’est très bien, tout ça… »

Elle s’attarda à la fiche concernant les fonctions, et s’humecta les lèvres.

« Tu as du mal avec les fonctions, non ? Je pense que nous allons axer le cours de ce soir là-dessus… »

En attendant de trouver un moyen de la sauter, bien entendu !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kjersti
Humain(e)
-

Messages: 30


Petite starlette ♥


Voir le profil
FicheChalant
Description
Vous avez pas entendu parler de la nouvelle idole des jeunes ? La jeune Kjersti ! La petite starlette du moment, qui fait la première page des magasines, des publicités, des émissions et j'en passe. Très populaire elle n'arrive pas trop à se faire des amis et à joindre les deux bouts entre sa célébrité et sa scolarité.
« Répondre #4 le: Novembre 30, 2014, 03:31:49 »

Kjersti était prête à aller aider son enseignante quand elle lui dit que tout était bon. Pendant qu’elle partie à la cuisine, la starlette en profita pour sortir ses affaires sur la table pour que tout soit prêt à son retour pour ne pas perdre de temps. La motivation était en elle ! Elle en profita ensuite pour regarder la décoration, tout en bidouillant sur son téléphone portable. Envoyant quelques sms et regardant son profil sur les réseaux sociaux.

Jers’ faisait entièrement confiance en son enseignant, elle ne se doutait pas le moins du monde qu’elle voulait coucher avec elle non… Elle pensait que c’est une relation prof’ élève comme il y avait de plus plat. Comme elle n’était pas souvent en cours, elle n’entendait pas tout ce qu’on pouvait dire sur Madame Ichtora et si elle l’aurait su. Jers’ aurait certainement fait plus attention, elle ne serait pas allée seule chez sa prof, elle n’aurait même pas accepté les cours du soir. Enfin, ce soir elle était là, sans savoir où elle avait mit les pieds.

L’attente commençait à être un peu longue et Kjers’ s’inquiétait, il ne fallait pas tant de temps pour apporter deux verres…  A moins que son enseignante pressait les oranges à la main, mais si c’était le cas il ne fallait pas s’embêter autant ! Kjersti allait l’appeler pour savoir si tout allait bien quand elle vit sa Sensei revenir dans le salon avec un plateau.

« Merci de penser autant à moi Madame ! » Les chips n’étaient pas vraiment bonnes pour elle, mais elle allait quand même en manger pour faire plaisir à sa prof’. Pis aussi car elle avait bien un petit creux ! Il fallait se faire un peu plaisir de temps tant que c’était avec modération. Kjersti alla rejoindre sa prof’ vers la table basse se mettant assise en face d’elle. Sans croiser les jambes sa jupe remontait naturellement, découvrant encore un peu ses cuisses sans pour autant dévoiler sa culotte en dentelle noire.

La starlette pu également constater que la jupe de sa Sensei était remontée aussi et elle ne pu s’empêcher de jeter un rapide regard vers ses cuisses. Elle ne savait pas qu’elle âge elle avait, mais elle paressait assez jeune… Enfin qu’importe, son enseignante prenait soin d’elle et cela se voyait, elle pouvait donc se permettre de mettre son corps en valeur avec des jupes un peu courte. Même si cela était assez bizarre, surtout devant une de ces élèves. Enfin, Kjersti tourna son regard arrêtant de fixer ses cuisses, elle se pencha un peu en avant pour voir se que son enseignante était en train de faire. Ecrasant un peu sa poitrine au passage entre ses bras, ne le faisant pas volontairement.

« Non je n’ai jamais pris de cours de dactylographie, c’est même la première fois que l’on me fait la remarque Madame ! »

Il fallait bien une première fois à tout ! Et il restait bien des premières fois que Kjersti allait expérimenter ce soir.

« J’ai du mal avec tout ! Les maths ce n’est vraiment pas mon truc Madame ! Mais, il faut bien commencer part quelque chose. » Jers’ poussa un petit ricanement en ouvrant son bouquin sur le thème des fonctions. Elle attrapa des Monster Munch quelques mit dans sa bouche, elle apporta ensuite machinalement ses doigts à sa bouche les léchant pour enlever le sel qui se trouvait au bout.

« Il y a longtemps que je n’avais pas mangé de Monster Munch ! C’est tellement bon ces petites choses ! » Pour la peine Jers’ en reprit encore quelques uns.

« Sinon pour les fonctions, je ne vois pas trop part où commencer… J’ai du mal à comprendre qu’est ce que l’antécédent et l’image… Je confonds souvent les deux… » Jers’ montrait sur son bouquin l’endroit où il donnait le vocabulaire des fonctions. C’était une des bases du programme sa serait bien qu’elle arrive à comprendre. En attendant sa réponse, la starlette apporta son verre à sa bouche pour commencer à boire.
Journalisée

Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 160



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Décembre 01, 2014, 02:45:10 »

Kjersti était une femme toute en chair. Manger un peu ne lui ferait pas de mal. Myumi était une femme opposée à toutes ces maximes et à toutes ces théories sur le fait d’être maigre. Pour elle, la beauté venait avant tout du fait d’avoir des formes, des courbes, et, pour avoir des courbes, il fallait bien avoir de la graisse. Kjersti était une femme bien en chair, avec des seins énormes, qui semblaient se tendre à chaque fois qu’elle remuait les bras. Le pire, c’est qu’elle ne le faisait sûrement pas exprès. Sa pureté et sa chasteté transparaissaient dans chacun de ses actes, et, même quand son regard se porta sur les cuisses de Myumi, elle ne rougit pas, ni ne manifesta aucun geste trahissant des envies inavouables… Rien d’autre qu’une curiosité passagère. Dans sa tête, elle était encore une jeune fille, mais elle avait le corps d’une femme adulte… Un paradoxe qui, inconsciemment, risquait de lui causer bien des problèmes. Myu’ était favorable à une conception de la vie visant à satisfaire aussi bien l’esprit que le corps. Pour l’heure, elle visait le corps de Kjer’, et elle en était encore à chercher un angle d’attaque. Fort heureusement, cet angle commençait tranquillement à venir. La jeune senseï n’était pas dénue d’idées, et laissa donc Kjersti manger ses chips. La femme lui confia qu’elle en mangeait peu, ce qui signifiait qu’elle ne doit pas avoir l’occasion de sortir beaucoup. Avait-elle beaucoup d’amis ? Une jeune femme solitaire comme ça devait avoir le paradoxe de la célébrité : connue et aimée de tout le monde, mais n’ayant aucun ami, aucune personne sur laquelle tenir. Elle était seule sur le trône du monde, et c’était là la meilleure piste possible pour la convaincre de finir dans son lit. En ce moment, l’unique objectif de Myu’ était d’arriver à ce but : déflorer Kjersti dans tous les sens possibles du terme, et la faire devenir une amante régulière. Si, pour cela, il fallait passer par les mathématiques, c’était un prix que Myumi était prête à payer.

La jeune femme était coincée avec les fonctions, et était visiblement coincée au basique. Myu’ l’écouta donc lui expliquer qu’elle ne savait même pas faire une différence entre l’antécédent et l’image, et Myu’ hocha la tête. Elle se déplaça un peu, et alla s’asseoir juste à côté de la femme, en lui faisant un tendre et affectueux sourire.

« Je te comprends, les fonctions sont quelque chose de très compliqué à comprendre… Surtout après avoir passé toute une journée à faire de la photographie. »

Elle lui sourit gentiment, puis se pencha vers la feuille, bien décidée à lui montrer qu’elle n’était tout de même pas une prof’ pour rien.

« Une fonction est un procédé de calcul mathématique, Kjersti. Il vise à associer un chiffre à une opération, que cette opération de calcul soit simple ou complexe. Par exemple, si je te dis que 1 et 1 font 2, le chiffre « 2 » est l’image d’une fonction qui se résumerait à ce simple calcul : « 1 + 1 ». Voilà comment ça marcherait… »

Myu’ attrapa son stylo, et traça sur la feuille quelques chiffres : f(x) = x + 2.

« Voilà notre fonction, Kjersti… L’image de cette fonction est le résultat qu’on souhaite obtenir. Par exemple, si je mets comme valeur à « x » le chiffre « 1 », le résultat sera de 3… L’image de f(1) est donc 3. Tu vois ? Ce n’est pas très compliqué ! Concernant l’antécédent… »

Myumi parlait d’une voix calme et posée. Elle parlait de mathématiques rapidement, avec pour but évident de rassurer Kjersti, de l’amener dans un endroit rassurant. Il ne fallait pas faire passer la charrue avant les bœufs, et Myumi avait tout à fait le temps de la mettre en confiance. De fait, elle considérait qu’il y avait entre le sexe et les mathématiques une opposition fondamentale, qui s’analysait comme une complétude. Là où les mathématiques visaient à satisfaire l’esprit, par le biais de mécanismes spirituels qui avaient des retentissements dans le monde entier, le sexe, lui, visait uniquement à satisfaire le corps. On pouvait donc fermement les opposer, mais, en ceci comme en chaque chose, les opposés avaient tendance à s’attirer. Certaines pratiques sexuelles n’existaient que parce que les mathématiques existaient. Le bondage en était un bon exemple. Ce procédé visant à tordre le corps dans tous les sens reposait beaucoup sur des figures géométriques, nécessitant d’apprécier la résistance des cordes, la résistance du corps humain, par rapport à des facteurs externes comme la gravité, etc… Les mathématiques entraient instinctivement en jeu, sans même qu’on en prenne conscience. Partant de ce point de vue, entre « Myumi-la-Professeur » et « Myumi-la-Succube », l’opposition était à nuancer.

Reprenant ses explications, et en ayant en tête les gros seins de Kjersti pointant sous sa chemise, Myumi poursuivit :

« L’antécédent est tout simplement le mécanisme inverse. Dans mon exemple, si f(x) est égale à 3, alors l’antécédent vaut ‘‘1’’. Ce sont des termes techniques, mais qui correspondent à des choses assez simples. »

Elle reprit ensuite :

« Tu veux faire un peu d’exercices ? Je vais te donner des choses simples à faire… Mais… Hum… Il commence à se faire tard, et… Enfin, je peux te préparer à manger si tu veux, mais, si tu as d’autres choses de prévus… »

Leur leçon risquerait d’être plutôt courte, et Myumi espérait bien que Kjersti accepterait son invitation à manger.

Ce serait un pas de plus pour la sauter plus tard.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kjersti
Humain(e)
-

Messages: 30


Petite starlette ♥


Voir le profil
FicheChalant
Description
Vous avez pas entendu parler de la nouvelle idole des jeunes ? La jeune Kjersti ! La petite starlette du moment, qui fait la première page des magasines, des publicités, des émissions et j'en passe. Très populaire elle n'arrive pas trop à se faire des amis et à joindre les deux bouts entre sa célébrité et sa scolarité.
« Répondre #6 le: Décembre 02, 2014, 12:52:29 »

L’enseignante de la starlette alla se mettre juste à côté d’elle pour commencer le cours, c’était beaucoup plus pratique que face à face. Elle lui fit un grand sourire pour répondre à sa première affirmation ! Même si elle savait que les fonctions n’étaient pas vraiment quelque chose de compliqué que les ¾ de la classe avaient comprit comment cela fonctionnait. Puis Madame Ichtora commença à lui expliquer. Kjers’ se pencha un peu avant pour écouter et regarder les chiffres que son enseignante venait d’écrire. La starlette restait concentrée sur la feuille et la voix de sa Senseï, elle apporta son crayon à papier dans sa bouche, le mordillant légèrement. Posant ses lèvres pulpeuses autour du morceau de bois.

« Ah oui je vois mieux là ! C’est vrai que ce n’était pas très compliqué Madame. C’est même très simple ! » Très simple comme ça oui, après si Kjers’ doit passer à la pratique ça ne sera pas pareil. Mais elle en était pas encore à la, écoutant encore les explications de Madame Ichtora.

Les maths étaient quelque chose de bien loin du milieu de la photographie… Beaucoup trop loin ! A la base Kjersti un pantin qu’on manipulait comme bon semblait le photographe. Elle devait exécuter les ordres qui lui donnaient sans réfléchir. La seule chose qu’elle devait faire… C’était d’être belle, plus belle que toutes les autres. Donner envie ! Et les maths ne donnaient pas du tout envie… Il y avait trop de symboles bizarres, moches, qui ne voulaient rien dire. S’il y aurait des cours de mode, Kjersti ne serait pas autant perdue et elle pourrait avoir des bonnes notes sans soucis, elle connaissait presque toutes les marques de vêtements, les grands couturiers et photographes. De nombreux mannequins. Et encore pleins de trucs !! Mais bon… Pas de cours de mode seulement dans ses rêves.

« D’accord l’antécédent est juste l’inverse, tout bêtement ! Je cherchais vraiment trop compliquée enfaite ! »

La starlette redressa la tête de sa copie, poussant un petit rire en direction de son enseignant, basculant un peu en arrière sur le canapé faisant ressortir un peu plus sa poitrine. Oui, elle ne le faisait pas volontairement… Elle ne cherchait pas à chauffer sa Sensei. Elle était juste des plus innocente. Le sexe était quelque chose de bien loin pour la Jers’, beaucoup trop loin ! Elle n’avait pas le temps pour un petit copain, pourtant elle fondait devant les films d’amour rêvant de trouver un jour le prince charmant. Mais en tête elle ne voyait que les sorties avec l’être aimé, les petits restos en amoureux et non les parties de jambes en l’air le soir.

Son enseignante lui demanda si elle voulait faire quelques exercices, mais aussi si elle voulait manger un bout ! Les Monster Munch lui avait bien ouvert l’appétit fallait bien l’avouer.

« Manger un bout ne me dérangerait pas ! Mais je ne veux pas abuser de votre hospitalité, Madame, alors laissé moi vous venir en aide dans votre cuisine ! Et j’ai le temps ne vous inquiétez pas, je ne travaille pas demain c’est un peu mon jour de repos. »

Madame Ichtora n’eu pas le temps de donner sa réponse que Kjersti était déjà debout prête à venir l’aider. Elle n’allait pas attendre toute seule sur le canapé en même temps. Puis elle eu une idée pour remercier également son enseignante…

« Si vous avez le temps après avoir mangé et fait les exercices que vous allez me donner, je peux vous apprendre à défiler ou faire une petite improvisation de shooting. Où même si la cuisson est un peu longue on pourra commencer pendant qu’on fait à manger. Je suis sur vous aimez la mode Madame et vous avez plein de tenue à essayer ! »

Kjersti proposait à son enseignante de lui apprendre quelques petits trucs en retour. Comme comment bien se tenir, avoir un regard foudroyant, se mettre en avant… Des petites choses qu’elle pouvait remettre en pratique après. Bien sûr Jers’ n’allait rien essayer comme vêtement et juste regarder sa prof’ enfin c’est ce qu’elle pensait dans sa tête, ce du moins ce qu’elle venait de lui proposer. La starlette faisait le manager et Madame Ichtora le mannequin, c’était souvent le rêve de nombreuses femmes, se retrouver sur un podium et défiler. Kjers’ espérait que cette demande allait lui plaire.
Journalisée

Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 160



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Décembre 03, 2014, 02:43:02 »

Voir Kjersti mordiller le bout de son crayon était incroyablement excitant. Myumi s’en mordilla les lèvres, devant se retenir de ne pas lui sauter dessus pour lui rouler une pelle. Tout dans le comportement de cette innocente fleur n’était rien de plus qu’un immense et perpétuel appel au sexe. Chacun de ses gestes excitait fortement Myumi, qui était pour l’heure condamnée à rester assise à côté d’elle, après lui avoir patiemment expliqué les notions élémentaires sur les fonctions, et avoir tendu son hameçon. Toute la question était de savoir si elle allait le saisir, ou si elle allait poliment refuser. Kjersti, cependant, semblait un peu trop naïve pour deviner les véritables intentions de Myumi, et proposa même de l’aider à la cuisine… Avant de lui offrir une autre piste possible, en suggérant de se détendre en faisant un défilé de photographie.

Myu’ ne répondit pas tout de suite, laissant le temps à ses lèvres de sourire. Elle hocha la tête.

« Très bien, Kjer’. C’est comme ça que je vois l’enseignement idéal : une relation où l’élève apprend du maître, mais aussi où le maître apprend de l’élève. Je serais ravie que tu me montres ta passion. »

Une réponse innocente, presque trop innocente. Un défilé de photo… Pourquoi pas ? Myumi n’était pas contre les clichés, et avait même plusieurs classeurs remplis de photographies assez compromettantes d’elle, de ses amants, et de ses élèves, dans des positions fort peu avouables dans un confessionnal. De plus, la senseï disposait d’une multitude de tenues différentes, et son imagination s’emballait déjà… Peut-être bien que, finalement, la passion de Kjersti serait ce point faible, cette faille tant recherchée pour la faire délicieusement craquer sur les voies insondables de la perversion et de la lubricité.

« Et oui, j’aime beaucoup la mode… Mais nous aurons l’occasion d’en reparler plus tard. »

Au diable les fonctions, elle avait maintenant des objectifs plus importants en tête !  Myumi se rendit dans la cuisine. Si sa maison était, d’extérieur, typiquement japonaise, elle arborait, à l’intérieur, un mélange des genres. Le sol était constitué de ce parquet ciré et brillant propre aux maisons nippones, et les portes étaient des fusama, des portes coulissantes avec des motifs d’arbre. Myumi rejoignit donc la cuisine, qui, elle, en revanche, était une belle cuisine américaine avec un comptoir, et une installation en U.

« Tu aimes la nourriture américaine ? Je vais faire des frites avec des hamburgers. Tu n’as qu’à préparer les frites, et je me chargerai de nos hamburgers. »

Myu’ aurait pu acheter des hamburgers à réchauffer, mais elle préférait le faire soi-même. La cuisine était une de ces passions, car elle estimait que l’art culinaire était lié au sexe. De fait, tout ce qui se rapprochait au sexe était souvent, pour Myumi, une source d’intérêt. Faire bouillir les frites n’était pas très compliqué, et elle en profita pour assembler deux hamburgers. Elle avait avec elle tous les ingrédients requis : des oignons, une tranche de steak, du fromage, du ketchup, la salade, des tomates, des tranches de cheddar… Il fallait juste assembler le tout. Si les hamburgers étaient mal perçus en Occident, car ils étaient vus comme une nourriture calorique, la « malbouffe » américaine, le Japon avait un point de vue différent. Les Japonais, globalement, étaient de grands admirateurs de l’Once Sam, et, même si la gastronomie japonaise était encore majoritaire dans le pays, les Nippons n’étaient pas hostiles aux plats venant d’autres pays. Les boulangeries françaises, notamment, faisaient un carton.

Tandis qu’elle cuisinait, elle observait de temps en temps Kjersti, revenant toujours sur la contemplation de son cul, et en profita pour se renseigner :

« Alors, dis-moi… Comment trouves-tu Seikusu et le lycée Mishima ? Est-ce que tu as eu le temps de te faire des amis ? D’organiser des soirées entre copines pour dire quel garçon de la classe est le plus mignon ? »

Elle y allait tout de go, et le sous-entendu sexuel était presque palpable, tant il était gros. Est-ce que Kjersti le comprendrait ? Vu son innocence, Myu’ en doutait… Mais ça lui laisserait l’occasion de se rapprocher d’elle… De continuer à creuser le périmètre, jusqu’à pouvoir défoncer ce si joli petit cul qui la tentait, et ce à chaque fois qu’elle voyait les fesses de la femme se dandiner sous ses yeux.

Une vraie torture visuelle !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kjersti
Humain(e)
-

Messages: 30


Petite starlette ♥


Voir le profil
FicheChalant
Description
Vous avez pas entendu parler de la nouvelle idole des jeunes ? La jeune Kjersti ! La petite starlette du moment, qui fait la première page des magasines, des publicités, des émissions et j'en passe. Très populaire elle n'arrive pas trop à se faire des amis et à joindre les deux bouts entre sa célébrité et sa scolarité.
« Répondre #8 le: Avril 23, 2016, 10:59:55 »

Kjersti ne put s’empêcher d’afficher un large sourire quand sa Senseï accepta qu’elle lui montre sa passion, bon elle précisa bien que ce n’était pas pour maintenant, elles que les deux femmes allaient en reparler plus tard. Mais cela faisait plaisir à la starlette de pouvoir remercier son enseignante d’une certaine façon à travers la mode, car bon lui donner des cours du soir n’était pas dans ces obligations, elle aurait très bien pu refuser. Mais non acceptant de se rajouter du travail pour Jersti. Et celle-ci voulait vraiment tout faire pour la remercier.

Les deux femmes allèrent dans la cuisine, pour se mettra à préparer à manger, Jers’ constata que sa Senseï était une femme de goût, son salon était magnifique en restant traditionnelle, alors que sa cuisine était dans l’air du temps tout en restant très sobre. C’était vraiment un belle intérieure et une belle cuisine qui donnait envie de préparer des bons petits plats !

« Vraiment des frites et des hamburgers ? » Un large sourire s’afficha sur le petit minois de la starlette. « Mon manager ne veut jamais que je mange ce genre de nourriture ! Je suis contrainte à un régime assez strict, mais pour une fois ! Je ne lui dirais rien ! »

Kjersti était une starlette certes, mais elle restait aussi assez jeune et aimait bien de temps en temps se faire plaisir et aller à l’encontre des règles. Elle n’allait bien sûr ne rien dire à son manager, ou simplement qu’elle avait mangé sa ration de salade habituelle ! Ce n’est pas manger des hamburgers et des frites une fois dans l’année que ça allait changer quelque chose sur son poids !

« Ok, en route pour les frites ! »

Sa senseï devait peut-être sans douter, mais la starlette n’était pas spécialement une grande cuisinière, elle faisait des petits plats à des moments. Mais elle n’avait pas le temps d’en faire une grande passion. Faire des frites restaient facile à faire, surtout qu’il fallait simplement les tremper dans une casserole d’huile et surveiller la cuisson. Kjersti mit alors la première tournée de frite dans l’huile de friture jetant des petits coups d’œil de temps en temps pour savoir où en était la cuisson.

Sinon elle regardait son enseignante préparer les hamburgers, tout cela lui donnait terriblement faim ! Puis Myumi lui posa alors plusieurs questions, déjà sur le lycée, puis des amis et enfin sur les garçons mignons de la classe. Kjersti poussa un petit ricanement un peu gêné sur le coup, pour prendre ensuite la parole.

« Le lycée est plutôt sympa, même si je n’y suis pas souvent… Pour les amis… Hum… J’ai rencontré quelques personnes, mais voilà. Je ne les vois pas souvent donc pour vous dire je n’ai pas fait de soirée avec mes copines et pour les garçons… Je n’y fais pas trop attention, je n’ai jamais eu de copain enfaite ! »

Jers’ aimait bien parler avec son enseignante, c’est pour ça elle en profitait pour se confier un peu en toute innocence, ne voyant pas où elle mettait les pieds en disant qu’elle était vierge. C’était pour ça qu’elle avait poussé juste avant un ricanement gêné. Mais bon elle se disait que son enseignante devait la comprendre, enfin elle espérait. Elle tourna alors la tête vers les frites…

« Ah les frites sont prêtes ! »

Kjersti se tourna rapidement pour les sortir de l’huile avant qu’elles ne soient trop grillées. Mais trop pressé, la jeune fille fit un mauvais mouvement s’éclaboussant d’huile, heureusement seul son chemisier blanc avait reçu de la graisse, car elle aurait pu se brûler. Mais bon des grosses tâches étaient maintenant présentes.

« Ahh-h mais qu’elle nulle je fais ! Ce n’est pas trop grave, si je mets un peu d’eau dessus maintenant ! »

La starlette fit claquer ses talons vers le robinet, elle attrapa un petit chiffon mouilla le bout et commença à frotter son chemisier pour enlever les tâches qui se trouvait au niveau de sa poitrine. Bien sûr mettre de l’eau sur un vêtement blanc… On sait tous ce qui se passe… Après avoir frotté plusieurs fois les tâches, elles étaient parties… Mais laissant apparaître le soutien-gorge à dentelle lui-même quelque peu transparent de la jeune fille. Alors qu’elle frottait encore un peu son chemisier, elle reprit la parole.

« Je suis vraiment désolé Madame, j’ai deux mains gauches ! »

La jeune femme se retourna alors vers sa Senseï essayant quand même de cacher sa poitrine du mieux qu’elle le pouvait. Son enseignante était une femme aussi, elle savait ce que c’était… Mais ça restait son enseignante et ce n’est pas vraiment poli.
Journalisée

Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 160



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Avril 26, 2016, 01:56:31 »

Aucun petit-ami ? Était-ce possible ? Oh, les humains... !

*Une si belle demoiselle n’aurait donc jamais connu les plaisirs de la chair ? Mais c’est horrible, c’est impensable !*

La pauvre ! Myumi se sentit à la fois choquée et excitée par cette nouvelle. Kjersti était une femme extrêmement belle, et Myumi était sûre qu’elle devait déjà avoir dû faire l’amour à bien des reprises. Mais, au lieu de ça, il semblerait que la femme ait un tempérament de pure Japonaise, avec la rigueur excessive que cela impliquait. Le fait qu’elle s’emballe juste à l’idée de manger un hamburger et des frites illustrait cet état d’esprit, ce qui n’avait pas manqué de faire sourire Myu’, qui lui fit un clin d’œil.

« Et bien, disons que ce sera notre petit secret, ma belle. »

Myumi voulait se montrer très proche et très confiante, afin d’instaurer un lien étroit entre Kjersti et elle. Visiblement, la starlette avait l’air assez timide, et ses seins... Oh, ses seins ! Myumi aurait presque été jalouse en voyant que Kjersti avait, tout naturellement, une poitrine plus développée que la sienne. Elle la regardait donc, en réfléchissant surtout à comment la faire grimper dans son lit ce soir, quand le minuteur annonça que les frites étaient prêtes.

Kjersti fila toute seule vers la friteuse, et Myu’ serra les lèvres en la voyant se faire mal, de l’huile finissant sur sa chemise.

« Kjersti ! Ma chérie ! »

Muymi s’élança vers elle, mais constata que la femme ne s’était pas fait mal, juste... Juste que l’huile avait rendu sa chemise transparente par endroit, gênant profondément la femme, en mettant en avant ses seins. La professeur se tut silencieusement en voyant cela, observant le spectacle des seins de la lycéenne, ou, plutôt, de son soutien-gorge à dentelles, qui apparaissait en surbrillance.

Un léger silence gêné s’installa, et, si Kjersti avait regardé Myumi, elle aurait pu voir que, pendant de nombreuses secondes, ses yeux s’étaient concentrés sur sa poitrine, bien serrée, et qui semblait bien compressée dans cette chemise... Puis Myumi releva la tête, et sourit lentement, en se rapprochant de la femme.

« Tu sais, ce n’est pas très prudent de garder cette chemise sur toi avec l’huile... »

Myumi lui sourit à nouveau, se rapprochant de plus en plus d’elle, jusqu’à pouvoir poser ses mains sur les hanches de la jeune femme.

« Tu peux la retirer sans avoir peur... Rien de ce qui se passera entre ces murs n’en sortira jamais. »

Encore un peu, et elle irait presque l’embrasser... Cette fille était tellement craquante !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Kjersti
Humain(e)
-

Messages: 30


Petite starlette ♥


Voir le profil
FicheChalant
Description
Vous avez pas entendu parler de la nouvelle idole des jeunes ? La jeune Kjersti ! La petite starlette du moment, qui fait la première page des magasines, des publicités, des émissions et j'en passe. Très populaire elle n'arrive pas trop à se faire des amis et à joindre les deux bouts entre sa célébrité et sa scolarité.
« Répondre #10 le: Septembre 11, 2017, 03:01:09 »

Kjersti essayait de cacher comme elle le pouvait sa poitrine, mais elle n’y arrivait pas, c’était très gênant que ça lui arrive comme ça devant son professeur… Elle n’aurait pas pu faire plus attention ? La jeune étudiante se sentait vraiment confuse…

Surtout qu’elle avait pu remarquer que sa Senseï avait posé son regard plusieurs secondes sur sa poitrine… Qu’est-ce qu’elle pouvait bien penser de Kjersti ? Que c’était une bonne à rien ? Une moins que rien ? Qu’elle était simple belle et qu’elle avait eu de la chance ?... Kjersti ne se doutait même pas que sa prof était simplement en train de mater, il ne fallait pas chercher plus loin… Mais pour la jeune demoiselle c’était impossible de penser cela de sa prof.

Mais Myu brisa le silence qui c’était installé dans la pièce en s’approchant en même temps de l’étudiante. Puis de plus en plus prêt pour venir poser ses mains sur les hanches de Jers’. Sa Senseï lui proposa de retirer sa chemise car ce n’était pas très prudent de la garder… Et que jamais rien ne sortirais de ses murs…

Sa prof’ était vraiment très gentille avec elle, elle n’en revenait pas. Elle ne l’avait pas jugé et lui donnait des conseils. Kjersti, lança alors un petit sourire, se sentant un peu rassurée même si sa prof’ se montrait très proche. La jeune fille pensait simplement que c’était pour la rassurée. Qu’il n’y avait pas d’autre idée derrière.

« Je m’excuse encore… J’ai vraiment deux mains gauches ! »

Kjersti voulait tellement bien faire, et faire bonne impression envers sa Senseï qui prenait du temps pour elle. Pis elle avait tout fichue en l’air. La jeune fille ne parlait tellement pas souvent à des gens en dehors de son travaille qu’elle voulait faire bonne impression et quand elle n’y arrivait pas c’était un drame… Enfin pour elle, mais sa restait un drame et elle s’imaginait les pires choses.

Et pour se faire pardonner elle allait écouter ses conseils qu’elle venait de lui donner, c’est-à-dire enlever sa chemise. De toute façon elle faisait entièrement confiance à Muy et elle s’avait que rien n’allait sortir de ses murs. Jers’ attendit que sa prof’ recule un peu pour pouvoir commencer à déboutonner sa chemise blanche et l’enlever en plein milieu de la cuisine. Elle la plia soigneusement avant de retourner vers ses affaires pour la ranger vers son sac. Elle n’allait quand même pas demander à sa prof de la laver en plus de ça.

« Par contre Senseï je peux vous demandez quand même de me prêter un haut, pour éviter que je me promène toute la soirée en soutien-gorge ! »

Kjersti avait pour habitude d’être en petite tenue avec son travail, mais elle ne voulait pas imposer cela à son professeur ce n’était pas vraiment poli.

« Je ne voudrais pas que cela vous gêne, Madame, vous êtes déjà très gentille de faire tout ça pour moi ! »

Pis si sa Senseï lui donnait un haut, normalement dans toute logique il devrait y aller à un simple coup d’œil l’étudiante remarqua que les deux femmes devaient avoir le même tour de poitrine.

Journalisée

Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 160



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Septembre 18, 2017, 01:04:24 »

L’huile de la friteuse avait taché le chemisier de Kjersti, amenant cette dernière à la retirer. Elle alla la ranger, tandis que Myumi, silencieuse, commençait à ressentir en elle une soif bien connue… Une soif qui se manifestait de plus en plus, surtout quand Kjersti se retourna vers elle, avec ses seins opulents, son corps de rêve, en lui demandant si elle avait un haut. Myumi, qui loucha alors sur ses seins pendant quelques secondes, sourit alors. Les deux femmes avaient à peu près le même tour de poitrine, mais, dans le cas de Myumi, il ne fallait pas oublier qu’elle était, à la base, dotée de gènes démoniaques. Or, Kjersti était, elle, apparemment, une simple humaine.

*Autant dire que la Nature l’a bien gâté…*

Il n’était plus question de faire des mathématiques, maintenant ! Myumi sourit alors, et se retourna brièvement.

« En réalité, je crois que je vais plutôt te donner un bikini. »

La remarque était surprenant, bien sûr, car elle allait totalement à contre-pied de ce à quoi Kjersti s’attendait, ce qui, bien évidemment, conduisit Myumi à faire rapidement des précisions complémentaires :

« L’huile ne s’enlève pas si facilement… De fait, il vaut mieux qu’on passe ton vêtement à la machine à laver dès ce soir. Et, si je te donne un autre haut, tu vas le tâcher. Touche la peau sur ta poitrine, tu verras bien qu’elle est graisseuse. »

L’huile de friture, c’était une vraie saloperie, un contact qui rendait la peau lisse et glissante. Mais quel rapport entre le bikini et l’huile ?

« Il vaut mieux que tu prennes une douche… Pour te débarrasser pleinement de ça. Et, comme tu ne peux pas remettre ton haut car il est sale… Le mieux est que tu passes la nuit ici. »

Myumi enchaînait les raccourcis, car il y avait bien d’autres options pour Kjersti, mais pourquoi se méfierait-elle de sa senseï ?

« Je vais prévenir tes parents, bien sûr ! Pendant ce temps… Suis-moi. »

Le bikini était-il nécessaire pour la douche ? Non, certainement pas, mais, au Japon, les gens étaient très pudiques, alors Kjersti devrait sans doute se dire que c’était juste pour protéger sa pudeur. Myumi, en tout cas,  s’aventura dans la maison, jusqu’à ouvrir un panneau coulissant, montrant une salle de bains modernes, puis sortit ensuite de son placard un bikini violet.

« Voilà ! Je te laisse l’enfiler, puis je vais venir préparer la douche. »

Le bikini violet que Kjersti allait enfiler était assez court, que ce soit à hauteur des seins ou du sexe*. Pendant que la jeune fille l’enfilait, Myumi, elle, se dépêcha d’aller les parents de la jeune femme. Ces derniers, qui ne vivaient pas avec leur fille, acceptèrent rapidement… Tellement rapidement que c’en était surprenant. Mais Myumi, qui s’était un peu renseignée préalablement sur Kjersti, savait que ses parents ne se renseignaient pas beaucoup sur elle, et préféraient davantage passer du temps avec le manager de Kjersti, plutôt qu’avec leur charmante fille.

Myumi alla ensuite voir Kjersti… Mais elle-même s’était déshabillée, et avait enfilé un bikini rouge en latex moulant ses formes à la perfection, et se mariant à merveille avec ses cheveux.

« En fait… À la réflexion, je pense que je vais prendre une douche avec toi, Kjersrti. »

Il aurait fallu être aveugle, ou vraiment naïf, pour ne pas deviner les véritables intentions de Myumi en ce moment ! Elle lui sourit même, et retourna près d’elle, caressant brièvement les épaules de la femme, l’empêchant de partir.

« Tes parents sont d’accord, ma chérie, nous allons pouvoir passer la nuit ensemble… » glissa-t-elle à voix basse.

Petit à petit, Kjersti était dans ses filets. Bien sûr, la jeune femme pouvait encore tenter de s’enfuir… Mais, en bikini, que pouvait-elle vraiment faire ? Et puis… Myumi était sa professeur ! Pourquoi se méfier d’elle, hein ?



* : Il s’agit, en fait, du bikini présent sur l’avatar de Kjersti !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: humain  eleve/prof  futanari  succube  
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox