banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
Auteur Sujet: [ABANDONNÉ] Age Of The Strongest [Aozaki Yui]  (Lu 3514 fois)
Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« le: Novembre 12, 2014, 02:27:20 »

« I’m gonna show you something beautiful… »

Une lumière s’alluma dans l’obscurité. Une diode rouge, sinistre, baignant dans l’obscurité, blafarde et mauvaise. Elle clignota un peu, et des lignes, la lumière rouge s’épaississant, se reflétant contre les parois de la structure métallique. La voix métallique résonnait dans sa tête, et une lumière s’illumina devant lui. Son œil droit en fut sensible, l’amenant à froncer les sourcils. La porte s’ouvrit lentement, et ce fut l’œil gauche qui réagit, l’œil rouge. Des cibles derrière, se posant des questions, le regardant avec des lampes-torches. Une langue incompréhensible, indescriptible.

Ce qui l’agaça.

Il s’avança, et ses doigts s’étendirent, devenant de longs tentacules métalliques qui se posèrent sur le crâne des hommes, envoyant des ondes électriques. Son œil rouge vit alors une succession d’images défiler devant lui.

*ACCÈS DONNÉES CÉRÉBRALES...*
*TÉLÉCHARGEMENT DONNÉES INFORMATIVES...*
*APPRÉHENSION DU LANGAGE...*
*REDISTRIBUTION DES FONCTIONS CÉRÉBRALES...*

Son œil droit s’était fermé, et se rouvrit alors, dévisageant les agents de secours. Ils gisaient au sol, blessés, gémissants, et d’autres se reculaient, pointant leurs armes à feu vers lui.

« Qu’est-ce qu’il leur a fait ?
 -  Une espèce d’attaque, je ne sais pas... »

Son œil rouge les scanna, les analysa. Il repéra leur taux d’humidité, et, à partir d’autres calculs, comme la position de leurs corps, le mouvement de leurs yeux, le tremblement de leurs doigts, ou leur timbre vocal, il en déduisit qu’il était mort. Lui était maintenant pleinement opérationnel, et la capsule qui lui avait servi d’atterrissage se brisa sur place, le libérant totalement. Un être massif se dressa, mi-humanoïde et mi-cybernétique, un symbole massif en « S » bradé sur le torse. Il serra son poing articulé.

« Je cherche les puissants... Et les puissants n’ont pas peur. »

Ses yeux se mirent à flamboyer, et des lasers mortels et incandescents jaillirent de ces derniers, venant défoncer toute la rue, répandant chaos et dévastation sur leur passage. Au même moment, dans le ciel, une immense structure métallique, avec de longues pattes qui se dressaient dangereusement dans le ciel. L’homme-cyborg s’envola dans les airs, au milieu des hurlements, des explosions, de l’invasion, de lasers orbitaux jaillissant de la cosmique structure pour pulvériser les bâtiments, et regarda autour de lui.

« Où sont les puissants ? »



« ...Interdiction totale et formelle de s’approcher de la planète Malaxar-12...
 -  ...Une nouvelle attaque d’envergure... »

La Force hurlait et souffrait, rugissant comme un torrent caverneux dans ses tempes. Le X-07 fonçait dans l’hyperespace vers Malaxar-12, une planète importante dans le système de la Conglomération de Malaxar, où chaque système solaire était distinct des autres par des chiffres. Malaxar-12 était ainsi le douzième système solaire de la Conglomération, et avait appelé tous ses alliés quand le Léviathan Cosmique avait attaqué. C’est ainsi qu’on appelait cette espèce d’immense crabe cosmique de la taille d’une planète, qui s’avançait dans l’espace, et attaquait les planètes, les vidant de la Force. Il ne se contentait pas simplement de les détruire, l’attaque était encore plus insidieuse, plus sournoise.

Il vidait leur âme, s’aspergeant de leur force vitale pour pouvoir se nourrir, et partait ensuite, laissant derrière lui une succession de planètes mortes et ravagées. Il était récemment entré dans la Conglomération, et cette dernière avait appelé tous ses alliés pour venir à bout du Léviathan Cosmique. Une énorme flotte était en route, et tous les canaux de communication présents sur place avaient diffusé le même message : interdiction formelle de s’approcher de cette planète. Cependant, il n’y avait aucun blocus. C’était un choix logique : ceux qui iraient à Malaxer-12 se retrouveraient en plein champ de bataille.

Talon devait comprendre qui était cette chose, elle devait comprendre ce qu’elle voulait. Elle avait senti, lors de ses exercices de méditation, une énorme perturbation dans la Force... Comme si des millions d’âmes venaient de s’éteindre d’un coup. Elle avait senti la première attaque du « Léviathan Cosmique », et avait décidé d’agir... Même les Formiens n’étaient pas capables d’une telle force de destruction, d’une telle puissance annihilatrice. Les Formiens remodelaient les planètes, mais lui... Cette chose... Elle la volait, s’en emparait, et s’en servait pour s’engrosser.

La femme approchait de Malaxar-12, et sortit de l’hyperespace, le mode furtif du X-07 enclenché. Elle débarqua au même moment où un croiseur de guerre explosait en mille morceaux.

« Par tous les Sith ! »

N’en croyant pas ses yeux, elle regarda ce truc énorme, éberluée, stupéfaite.


Il y avait bien une planète tellurique... Mais une espèce de gros scarabée était posé sur elle. Un immense monstre qui s’était posé sur la planète, étendant des tentacules métalliques s’étalant sur des milliers de kilomètres, afin de l’avaler, d’absorber sa force vitale.

Et une immense flotte était en train de l’affronter.
« Dernière édition: Novembre 15, 2016, 04:31:47 par Dark Talon » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Aozaki Yui
Humain(e)
-

Messages: 23


Criminelle tuant des criminels


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 12, 2014, 04:16:45 »

~~ Détection des dispositifs de défense, scan du plan de Tekhos interrompus. Vos ordre Commander ?

Je serre des dents devant la résistance des tekhanes, leurs boucliers énergétiques étaient une défense de choix, cela parasitait les tentatives d’infiltrations. La prudence était de stopper  pour aujourd'hui et d'attendre un peu, mieux valait éviter d'avoir leurs défenses sur moi.  

*Passage en mode silencieux, stationnement sur l'orbite. Laisse les détecteurs à leurs puissances maximum, je ne veux pas rater le moindre bruit spatiale. *

~~ Inclinaison à 90, puissance des moteurs subliminales à 10, passage en mode silencieux.

Le vaisseau se mit à trembler légèrement. Il s'agissait d'une épave tekhane, donc on ne pouvait espérer avoir un compensateur de vibration ou quelque chose du genre. Il était déjà bien que le vaisseau possède une base de donnée assez récente des navires et armes de cette ville futuriste. Soudain j'eus un message qui apparut sur l'écran de commandement.

~~ Commander. Un message crypté viens de nous être envoyé. Le décryptage est en cours.

Un message ? Qui pourrait bien envoyé un message à un vaisseau censé ne pas exister. Le texte se mit à défiler sous mes yeux et je pus avoir un soupir de soulagement, il s'agissait d'un codage simple destiné à tout navire spatial proche. Une interdiction ?

* Quel est l'origine de ce message ? *

~~ Une planète située à une galaxie proche, répertorié dans la base de donnée comme étant Malaxar-12. Souhaitez-vous un visuel sur la planète Commander ?

*Oui. Pirate les communications en passant un ancien cryptage tekhane, cela leurs feras un détour avant de nous repérer. *

~~ Bien Commander.

J'attendis bien trente seconde avant de voir la planète sur mon écran de contrôle, la surprise me fit lever de mon siège. On se serait dit dans un film de science fiction. L'engin était énorme et la flotte attaquante aussi. Je prit le clavier virtuel et entreprit de scanner tout les vaisseaux, notant leurs attaques. Je pris aussi beaucoup de soin à noter les dégâts sur le vaisseau mère stationné sur la planète.

* Enorme ... *

~~ Commander ? Je note un augmentation anormale de votre rythme cardiaque ainsi que de la sueur, allez-vous bien ?


* Quel est l'état de l'armement et de la soute de modélisation ?*

~~ Parfait fonctionnement. Parés pour une bataille Commander.

*Bien*

Je tends mon bras vers l'écran de contrôle.

* Prépare le saut vers Malaxar-12. Arme chargée d'obus à fragmentation de plasma. Modélise le Sky-veil.*

~~ Roger. Modélisation terminée dans deux minutes. Armement chargé, en attente d'ordre de tir. Moteur de verre en chargement.

Je m'assois sur mon siège, un sourire carnassier se dessinant sur mon visage. Avec un peu de chance je pourrais récupérer des morceaux et les agencer sur ce vaisseau pour le rendre plus performant. Le risque était grand, mais le gain tout aussi élevé.

~~ Création du trou de verre dans 5 ... 4 ...3 ... 2 ... 1 ... Traversée.

Le voyage n'avait pas prit plus d'une seconde, les trous de verre permettent des voyage bien plus rapide que la vitesse de la lumière. J'observais le radar et eut un sourire.


* Position de tir.*

Le vaisseau fit une embardée pour se positionner, frôlant un autre vaisseau qui n'eut d'autre choix que de m'esquiver. Une fois en positionnée. je tendis un doigt vers la cible.

* Feu *

Tout les canons se mirent à détonner, causant un bruit similaire à l'orage et les obus partirent à vive allure. Certains touchèrent  des vaisseaux "alliés", visiblement leurs boucliers n'étaient pas adapté à du balistique. Je pus admirer au moins trois vaisseaux exploser. Un vaisseau proche de moi vint à exploser, heureusement les boucliers étaient là pour encaisser.

~~ Commander les obus n'ont pu toucher la cible, un objet détruit tout projectile susceptible d'endommager le vaisseau.


J'eus un rire qui me prit à la gorge, même si je ne pouvais émettre un bruit mon visage se tordit.

* Changement de tactique. Je veux du perforant, du corrosif, de l'explosif, balance aussi des obus atomique sur cette chose. Modélise l'équipement Aegis. *

~~ Commander, je ne pense pas que cela soit judicieux de l'affronter au vu des tirs des vaisseaux voisins.

* S'il résiste à un tir fournit, il faudra bien quelqu'un pour l'occuper et les autres semblent trop flipper pour tenter autre chose que des tirs de barrages. Combien de temps avant une bombe d’anti-matière et le téléporter dans le vaisseaux ennemis ? *

~~ trentes minutes si nous n’essuyons pas trop de tirs.

*Bien règle le minuteur à dix minutes une fois le tir chargé. Tant que je ne dirais pas " Même le soleil n'est pas éternel " tu ne tires pas. Si je venais à disparaitre tu tireras une fois le compte à rebours fini.*

~~ Commander ...

*Je ne compte pas mourir, mais tout bon stratège ne doit pas écarter cette option. C'est juste une sécurité, rien de plus, rien de moins.  *


~~ Modélisation de l'Aegis, téléportation du Commander à l'extérieur et équipement

Je sentis ce froid me saisir et vint à me retrouver dans l'espace, avec une tenue de combat pour le moins voyante. J'étais comme une petite étoile rouge au-dessus de mon vaisseau. Ce dernier vint à tirer ses slaves de projectile, pour accompagner ceux-ci, j'arme mon pistolet qui émit un bruit avant de lâcher quatre projectiles de plasma qui tournaient, formant comme une sorte de lance lumineuse.

Il ne restait plus qu'à savoir si le défenseur du vaisseau allait encaisser ce mélange. Je ne craignais pas grand chose, les boucliers du vaisseaux étaient assez modulable pour m'englober, permettant d'agir sans trop de crainte.  Un vaisseau s'approchait trop du mien et je vins à faire un tire de sommation. Il reçu un message facile à décrypter.

" Ne me gênes pas. "
« Dernière édition: Novembre 12, 2014, 12:12:24 par Aozaki Yui » Journalisée

Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 13, 2014, 02:46:13 »

« ...Everyone, screaming for mercy… »

L’air s’atténuait, le ciel devenait plus sombre, et, partout, poussières et cendres tombaient. Les villes étaient tombées, les cours d’eau se raréfiaient, et les arbres fanaient. Au milieu de la ville en ruines, les tirs ne suffisaient pas à le repousser. Les gardes et les robots n’étaient que des poupées devant lui. Il volait dans les airs, comme un Ange exterminateur mécanique, affrontant les défenses externes du centre militaire central de Malaxar-12. Des canons à particules balançaient des décharges mortelles, et les robots qui l’assistaient s’étaient brisés en tentant en vain de les détruire. Conformément aux estimations du Créateur, le centre militaire disposait d’un générateur autonome, ce qui permettait à toutes ses défenses de fonctionner. Il attaqua donc. Son bras droit pris la forme d’un puissant canon, et un rayon mortel en jaillit, comme une sorte d’amplification des lasers qu’il pouvait générer par ses pupilles. Une violente attaque, comme si l’Enfer lui-même venait de s’abattre. Les militaires hurlaient en fuyant, et il réussit à faire une entrée dans le bâtiment central. Il s’y engouffra, défonçant les otages comme si le béton n’était rien de plus que du beurre, atterrissant au milieu d’individus apeurés et paniqués.

Ils n’étaient pas l’élite. L’élite ne pleurait pas. Il s’avança, ses pas rythmés par les hurlements de douleur des gens qu’il broyait sur son passage, se rapprochant de la porte blindée.

« Il veut le Grand Superviseur !
 -  Protégez-le ! »

Les balles résonnèrent dans l’étroit couloir, rebondissant contre sa peau et l’alliage métallique extrêmement résistant qui le caractérisait. C’était un mélange d’adamantium et de vibranium, un alliage que seul le Créateur savait faire. Sa main agrippa la tête d’un des gardes, venant l’écrabouiller. Un autre tenta de fuir, et les yeux du robot s’illuminèrent un instant, ne laissant plus qu’une carcasse ravagée sur le sol. Il s’avança ensuite vers la lourde porte. Elle était extrêmement épaisse. Sa main droite évolua à nouveau, redevenant normale, et il enfonça ses doigts dans l’angle de la porte blindée, et l’arracha d’un coup sec. Le Grand Superviseur de Malaxar-12 se trouvait derrière, en compagnie de ses conseillers. Un ultime agent de sécurité jaillit sur sa droite, et se reçut une pichenette qui le repoussa en arrière.

Le cyborg reporta ensuite son regard vers la foule de gens amassés, et tendit son bras droit. Il y eut un pathétique mouvement de recul, et des tentacules métalliques jaillirent de ses doigts, filant dans la masse, et s’enroulèrent autour des poignets et des chevilles du Grand Superviseur, avant de l’amener devant lui.

« Que... Que me voulez-vous ?! »

La main gauche du cyborg attrapa la gorge de l’homme, le soulevant, forçant ce dernier à le regarder.

« Grand Superviseur, d’après mes informations recueillis sur votre planète, vous êtes le maître de cette planète, responsable des armées, et des activités de cette colonie.
 -  Gaagh...
 -  En fonction de ces paramètres, il a été établi que vous pourriez être l’un des plus forts de cette société. Cette présomption n’est cependant basée que sur des éléments purement objectifs, insuffisants en tant que tels. »

Il se débattait comme un serpent visqueux, et le cyborg le balança sur le sol.

« Le fort survit. Prouvez que vous faites le nécessaire pour survivre. »

Il leva son pied, en le posant sur sa tête. L’homme pleurait en gémissant.

« Vous... »

Relevant la tête, la créature pointa ensuite son bras droit vers le reste de la petite bande, se transformant en un canon mortel, la gueule abyssale et noirâtre fixant le petit groupe.

« ...Ou eux. Choisissez. »

L’homme se tortillait sur le sol, sentant le métal froid de la botte du monstre sur sa tempe, et finit par déglutir, relevant sa tête pour essayer de regarder cette apparition de cauchemar.

« Je... Je ne veux pas mourir...
 -  Alors, vous avez choisi de vivre... Et vos conseillers de mourir. »

Le canon fit feu, répandant un jet de flammes incandescent. Les hommes et les femmes poussèrent des hurlements de douleur en se transformant en torchères, et en se tortillant dans tous les sens. Le cyborg releva la tête, et deux rayons mortels jaillirent, défonçant le toit, faisant trembler toute l’installation. Empoignant l’homme, il s’envola alors, se dressant dans le ciel. Tout autour de lui, ce n’était que le même spectacle de désolation, et de capture. Parmi les ruines, d’immenses Tripods s’avançaient, capturant les gens à l’aide de leurs longs tentacules, les enfermant ensuite dans leurs poches... Mais lui poursuivait d’autres objectifs que de simplement trouver de la nourriture.

Il remarqua alors que l’homme pleurait.

« Vous... Non, ma femme... Je... Il faut aller sauver ma... Ma femme... Mes enfants... »

Sa femme... Ses enfants... Le cyborg ne répondit pas sur le coup, contemplant les yeux effrayés et larmoyants de l’homme.

« Pi... Pitié... »

L’œil rouge sembla s’illuminer à cette idée, et il relâcha l’homme, qui poussa un hurlement terrorisé en disparaissant dans les flammes du complexe militaire.

« Le fort ne supplie pas », commenta simplement le cyborg.

Finalement, il semblerait que Malaxar-12 ne soit remplie que de faibles. Trouverait-il la perfection ici ?

C’était à voir.



La bataille était chaotique, et Talon s’avançait rapidement. Les vaisseaux de combat de la Confédération Malaxar étaient nombreux. Toute une flotte affrontait le Léviathan, mais en vain. Son bouclier était épais, et il se nourrissait directement depuis la planète, renforçant sa résistance. Le monstre avait déployé ses propres vaisseaux, et Talon ne sentait aucune vie à l’intérieur. Des drones, des robots, des machines... Il fallait qu’elle voit ce spectacle de ses propres yeux pour se convaincre qu’il était vrai. Avant de voir cette abomination, elle n’aurait jamais cru qu’une structure plus grosse que l’Étoile Noire puisse exister. L’Empereur Palpatine avait provoqué la ruine de l’Empire en envisageant de construire une telle machine. Le coût avait été abyssal, engloutissant le budget impérial, ce qui avait eu pour conséquence de relâcher la surveillance impériale dans les Bordures Extérieures, permettant ainsi à la rébellion de pouvoir mieux s’organiser. Négliger l’économie était toujours une erreur cruciale, et, partant de là, Talon ne voyait aucune puissance qui soit suffisamment riche dans l’Univers pour pouvoir faire de telles constructions...

Elle s’était pour le coup trompée. Le Léviathan était bien plus grand que l’Étoile Noire, et ses motivations inconnues. Malaxar avait initialement accusé des puissances proches, des rivaux, d’être derrière cette création, mais ces derniers avaient nié, arguant qu’ils n’avaient, ni la technologie nécessaire, ni les fonds suffisants pour avoir une telle chose. Talon vit que les chasseurs de combat ennemis, non contents d’être très rapides, pouvaient également se transformer, prenant alors l’apparence de gros robots en s’abattant sur les vaisseaux, défonçant leurs boucliers, fracassant ensuite la carlingue en espérant passer. La Sith était complètement dépassée, et aperçut alors, dans la mêlée, un vaisseau, à l’architecture différente des autres, qui se rapprochait du Leviathan. Il balança plusieurs missiles, qui explosèrent contre son bouclier.

*Je sens quelque chose de différent ici...*

Son système de camouflage était très perfectionné, et elle se contentait pour le moment simplement d’observer. Elle n’aurait jamais la puissance de feu nécessaire pour démolir ce monstre indestructible. Talon se demandait qui était à l’intérieur, et, alors qu’elle se faisait cette réflexion, elle vit une silhouette nimbée d’un halo rouge sortir d’un vaisseau. Une femme dans une tenue extravagante, et qui flottait dans l’espace.

*Woow... Sacrée tenue !*

Comment faisait-elle pour respirer? La Sith soupçonna que cette espèce de lueur rouge qui l’enveloppait devait former comme un écran protecteur. La femme se mit à faire feu avec sa pétoire, et un vaisseau ennemi se rapprocha d’elle, avant de se transformer. Un immense robot, faisant plusieurs mètres de haut, apparut en hauteur, et se déploya, le robot fonçant droit vers la femme, dans le but évident de s’aplatir sur elle.
« Dernière édition: Novembre 13, 2014, 02:45:15 par Dark Talon » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Aozaki Yui
Humain(e)
-

Messages: 23


Criminelle tuant des criminels


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Novembre 13, 2014, 02:43:45 »

*Résultat de l'attaque.*

~~ Vaisseau défensif mit hors de combat par perte de bouclier. Le vaisseau mère semble posséder une bouclier à grande capacité.


J'eus un rictus, cette machine était décidément pleine de surprise.

*Scan les tentacules*

~~ Bien Commander.

J'observais minutieusement les impact des autres vaisseaux. Il avait un bouclier trop puissant, le seul moyen serait éventuellement de le bombarder de bombe IEM, mais je prenais le risque de mettre hors d'état de nuire les autres vaisseaux et me retrouver toute seule contre cette forteresse n'allait pas être du gâteau.

~~ Résultat du ...

Je sentais mon cou frémir et vit au dessus de moi un robot géant.

* ESQUIVE D'URGENCE *

les propulseurs au niveau de mes jambes s'activèrent, il suffisait pour moi de penser au mouvement pour que la tenue le fasse. Le vaisseau fit un mini-saut pour se trouver hors de porté du robot, quand à moi, je lui fit quelque tir peu nourrit pour attirer son attention et visiblement il marchait. Aux yeux des autres je devais être une petite luciole face à l'engin qui ressemblait à un géant. Le plus drôle était que pendant que je le narguais et évitait ses tire, mon vaisseau l'analysait.

~~ Données collectée, vos armes sont programmées Commander.


C'était le signal de la riposte, les deux petit modules se placèrent dans mes mains, se mettant à rayonner de plus en plus fort? Je continuais d'esquiver ses tires et ses tentatives de me bloquer. Il pouvait m'avoir par sa masse, mais l'agilité de la tenue rendait ses tentatives de plaquage trop difficile pour lui.

~~ Arme GreenBird en chargement countdown 3 ... 2 ... 1 ... activation.

Mes armes émirent un rayonnement d'un vert aveuglant, cela ne semblait pas déranger la machine qui continuait tout droit. Je joints mes modules et frappèrent devant moi, formant une onde de plasma qui balaya tout sur son passage. La puissance dégagée était telle que l'onde put atteindre la planète et détruire des tentacules au passage.

~~ Niveau des boucliers du vaisseau mère légèrement en baisse. Il semble que c'est par ses appendices qu'il tire sa puissance.

* Donc il faut l'attaquer à la base. Envoi un message à tout les vaisseaux en leurs indiquant qu'il devrait envoyer des troupe aux sol. Bien sûr nous y allons les premiers. Ramène moi dans la salle de contrôle. *

~~ Bien Commander.

*Bouclier à la puissance maximum, retrait de tout les systèmes de dissimulation. Puissance des moteur à fond direction la planète. On va rationner ce goinfre.*

L'engin se mit à vibrer, les moteurs émettant un bruit distinctif. J'étais installée confortablement sur mon siège et gérais les tires de canon sur les robots qui voulaient nous empêcher de passer. Un tir de plasma était pratique pour détruire leurs propulsions et leurs armements. Les tires alliés furent d'une grande aide, sans compter quelques mini-saut quand il y avait un amas de robot pour nous bloquer le chemin.

Journalisée

Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Novembre 14, 2014, 12:32:01 »

Talon vit l’immense robot de combat fondre sur cette étrange jeune femme enveloppée d’une lueur rouge. Elle réussit à l’esquiver, et son vaisseau disparut alors, pour réapparaître plus loin. Aucun doute là-dessus : cette femme avait en elle des ressources technologiques très puissantes ! Et dire que le X-07 était un engin révolutionnaire là d’où elle venait... Talon faisait pour l’heure du sur place, ayant éteint ses moteurs, et suivait, bien malgré elle, le combat contre le robot. Un combat qui, pour l’heure, se résumait au jeu du chat et de la souris. La Sith ne pouvait pas vraiment réussir à se battre dans l’espace. Elle n’avait que son vaisseau, et n’avait pas avec elle les ressources technologiques suffisantes pour oser même envisager d’attaquer le Léviathan. Talon vit alors la femme rouge attaquer avec une sorte de canon à plasma qui fut larguée depuis son vaisseau, vaporisant sur place le robot de guerre. L’attaque plasmique était si puissante qu’elle perturba légèrement le système de Talon. Le tir atteignit la surface de la planète, explosant contre l’un des immenses tentacules mécaniques recouvrant la surface de la planète. Un sacré tir ! Talon comprit un peu mieux la forme étrangement phallique de son vaisseau : c’était plutôt un immense canon de combat spatial ! Mais serait-ce suffisant contre une structure aussi puissante que celle de ce monstre ?

Des vaisseaux supplémentaires foncèrent alors vers cette mystérieuse femme aux armes surpuissantes, qui se déplaça, filant alors vers la surface de la planète. Talon reçut alors un message, et l’ouvrit. Le langage était en basic, et informait à la flotte qu’il fallait se rendre au sol, afin d’attaquer le cœur du monstre. Elle doutait cependant que les Malaxariens y répondent, dans la mesure où, comme elle, ce vaisseau était un inconnu. Et, vu le combat dans lequel ils étaient engagés, la situation était difficile... Talon aurait bien aimé continuer à le commenter, mais elle vit alors plusieurs vaisseaux fondre sur elle.

*Et merde !*

Elle enclencha les moteurs, et se propulsa en avant. Plusieurs vaisseaux la traquèrent dans son dos, la mitraillant avec leurs tirs-lasers, filant autour de son vaisseau. Au milieu des vaisseaux spatiaux qui explosaient, des robots géants qui étaient pulvérisés par des missiles et des torpilles, la Sith se déplaçait rapidement. Elle partit en flèche, s’envolant rapidement, suivie par les trois chasseurs de combat, et vit une alarme s’allumer à l’intérieur de son cockpit. Son ordinateur l’avertissait qu’elle était verrouillée, et elle continua à s’envoler en flèche, déclenchant à nouveau ses propulseurs, puis appuya sur différentes touches, déclenchant des mitrailleuses qui tirèrent vers l’arrière. De grosses balles filèrent, propulsées par ses canons, et finirent par atteindre le missile, le faisant exploser en plein vol. Devant elle, elle vit alors des échanges de tirs entre l’un des vaisseaux de la Confédération et plusieurs des vaisseaux entièrement automatisées du monstre. Le bouclier du grand cuirassé spatial s’illumina, et ses tourelles balancèrent des flopées de missiles, pulvérisant l’un des vaisseaux automatisés.

Talon se rapprochait des débris, et les trois chasseurs continuaient à la poursuivre. Plusieurs tirs atteignirent le dos de son vaisseau, faisant trembler ce dernier. Elle hoqueta en grognant, sentant le vaisseau osciller, puis se laissa tomber vers le bas, décrivant une série de pirouettes. Les trois chasseurs s’élançaient encore vers elle... Quand un autre vaisseau arriva, et balança un missile qui fit exploser l’un des trois chasseurs, envoyant des blocs de métal se disperser dans tous les sens. Talon redressa son vaisseau, et fit feu à son tour, en se rapprochant d’une corvette ennemie. Ses lasers tirèrent, et plusieurs missiles filèrent, laissant derrière eux une légère traînée, avant d’exploser contre l’engin.

*Putain...*

Ayant survécu, Talon inspecta l’état de ses boucliers, et, plus généralement, de son vaisseau. Tout allait plutôt bien. Elle regarda à nouveau autour d’elle, et pianota à nouveau sur son tableau de bord, puis s’avança vers la surface de la planète. Quelle qu’elle soit, cette femme avait raison. Le meilleur moyen de rejoindre ce monstre, de pénétrer dans le ventre de la bête, était de passer par la surface. Elle descendit donc, voyant ces immenses tentacules s’étalant sur des milliers de kilomètres, avec autant de tourelles défensives en tout genre : lance-flammes, arcs électriques, canons spatiaux, tourelles lasers, et mitrailleuses lourdes. Un arsenal très impressionnant, confirmant que ce monstre était une immense base de combat mobile... Tout ça défiait la logique, dépassant de loin la technologie d’où Talon était originaire.

Mais ça n’allait pas l’empêcher de continuer, car la Sith avait avec elle le plus puissant des alliés : la Force.



L’armée de la planète affrontait en vain les forces ennemies. Que pouvaient-ils sincèrement espérer faire contre le Créateur ? Flottant dans les airs, Cyborg-Superman ne faisait rien, observant au loin les combats. Ces misérables ne valaient même pas la peine qu’il s’abaisse à les détruire. Il se contentait de flotter dans les villes ravagées, pulvérisées par les bombardements du Créateur et les violents séismes et autres catastrophes naturelles provoquées par l’arrivée du Grand Guédester. Les tentacules avaient défoncé le sol, s’enfonçant à l’intérieur de la roche, provoquant de multiples éruptions volcaniques et fragilisant les plaques tectoniques, entraînant d’immenses séismes, des séismes surpuissants à l’échelle des continents.

Il regardait les bâtiments en feu autour de lui, et rentra à l’intérieur d’un immeuble, posant ses pieds dans les décombres d’une chambre. Son regard se porta vers une photo renversée sur le sol, dans un cadre brisé. Il se pencha, et la retourna. Son œil gauche, rouge et inhumain, n’y voyait rien, mais le bleu se mit à clignoter. Une femme avec une longue chevelure blonde arborait un sourire généreux devant l’objectif, et il y avait une petite fille. Sans pouvoir se l’expliquer, cette image amena une vision dans sa tête.

« Zor-El, mon amour, tu es encore dessus... »

Il vit une belle femme blonde.


L’œil rouge se mit alors à clignoter, et Cyborg-Superman se redressa.

« Cible repérée... »

Il observa le cadre, puis vit, à travers l’œil rouge, un immense vaisseau en forme de canon se rapprocher de la surface de la planète. Il brisa le cadre, et conserva entre ses doigts la photo.

« Alura... » soupira-t-il, d’une voix mécanique.

Puis il n’y eut plus rien. Le cyborg sortit de l’immeuble, et rejoignit rapidement le vaisseau en forme de canon. Le Créateur voulait que cet engin soit démoli, et ses scanners avaient repéré une cible possible. Peut-être que, finalement, il allait enfin trouver la perfection...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Aozaki Yui
Humain(e)
-

Messages: 23


Criminelle tuant des criminels


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 15, 2014, 08:12:49 »

~~Commander, les attaques que nous subissons actuellement perturbe la création de la bombe. Suggère de stopper cette création qui consomme énormément d'énergie.

Je serre des dents. Il avait raison sur un point, faire sauter la planète ne pourrait peut-être pas lui infliger de lourd dégât, de plus rien ne disait que les vaisseaux "alliés" se retourneraient contre moi en faisant ce geste.

*Arrêt du compte à rebours, Nous allons changer de plan. Pour le moment garde les derniers ordres.*


~~ Bien Commander.

Plus nous nous approchions du sol, plus cela se sentait et m'excitait. Le bruit de la bataille me rendais toute chose, je savais que c'était un effet secondaire du choc, j'avais assimilé une partie de la façon de penser et d'agir de mon tortionnaire, ceci pour survivre davantage. Il n'y avait pas beaucoup d'arme à craindre, seul les tirs de plasma lourds pouvait causer des dommages et nécessitait donc une esquive. Heureusement les tourelles lourdes avaient un temps de chargement suffisamment lent pour être repéré et changer notre direction. Les tourelles trop proche de notre zone subissaient de lourd dégât, temps par les tirs des vaisseaux à la ramasse que par les bombes que je téléportaient près d'elles.

J'observais les dégât, qui restaient quand même très superficiel sur les tentacules, mais cela avait quand même un petit impact sur les capacités de défenses des bouclier du monstre, qui laissait de temps à autre passé quelques projectile.

* Peux-tu téléporter des éléments de ce monstre ici. *

~~ Demande d'analyse de fragment nécessaire pour établir des armes, un algorithme de téléportation et une cellule d'isolation pour le réaliser.

J'avais comprit où il voulais en venir, il fallait que je sorte pour piquer un morceau. C'est alors qu'une alarme retenti.

~~ Objet inconnue en approche rapide, impact dans trois seconde.

Je n'avais pas le temps pour réfléchir, j'allais devoir l'utiliser.

*ACCEL WORLD*

Citation
[ACCEL WORLD : Les capacités du cerveau de Yui sont boostées. Cela donne la sensation que le temps ralenti, de l'ordre qu'une seconde réelle équivaut à une minute dans ce monde. Des effets négatifs sont ressentit lors du retour à un régime standard si cette faculté est utilisé pendant plus de vingt seconde consécutif et que le repos entre deux utilisation est inférieur à dix seconde.]

Je pouvais admirer la créature qui me fonçais dessus, on aurait dit un Superman en mauvais et en mécanique. Sont but était clairement ce vaisseau ou moi, la direction en coïncidait avec aucun vaisseau derrière. Je ne pouvais laisser le vaisseau être en contact avec cette chose, tant que je ne savais rien sur lui. J'allais devoir le combattre. Je ferme les yeux pour me connecter aux capteurs du vaisseau et visualiser le champs de bataille.

*Téléporte un débris de vaisseau sur le chemin de cet ennemi. Une fois le champs de vision coupé fait un saut sur le sol. Vise les coordonnés A28-37, une fois en contact avec l'eau déploie l'armement et fait un tir de suppression sur les robot qui dérange les vaisseaux. Priorité au soutient balistique, autorisation d'utiliser le module de téléportation sur les débris comme arme de fortune. Priorité secondaire au ravitaillement. Nous passons en mode Forteresse.*

L'accélération cérébrale prit fin et tout se passa sans problème, le vaisseau atterrit brutalement dans le lac que j'avais vu, mais l'heure n'était pas à rester immobile.

* Transformation  en wardog et téléportation sur terre*


~~ Bien commander, altération de l'ADN et création de la tenue de combat en cours. Téléportation dans deux secondes.

Je fermais les yeux sentant mon corps et mon esprit changer. J'ouvrais les yeux en observant, sur le coin de l'oeil ma transformation.

Je n'avais pas choisit cette forme pour rien. Elle me donnait une soif de combat bien supérieur, révélant une partie de mon inconscient, celle qui désirait rester éternellement dans les champs de batailles. Mes peurs et les émotions inutiles n'existaient plus, seul l'envie de déchiqueter la chaire et semer la mort était présente.

~~ apport en nano-machine de combat réussie, passage du vaisseau en mode Forteresse.

Ce mode signifiait pour le vaisseau une impossibilité de bouger, tout les moteur et modules inutiles étant tout bonnement désactivé pour renforcer la défense du vaisseau ainsi que la capacité des installations de défenses et d'interception.

Mon regard d'animal vit l'étrange chose qui avait voulu nous percuter et je sourit, laissant voir une dentition qui n'avait rien d'humain. Mon corps était un mélange de canidé et d'humain, le tout renforcé par les nano-machines qui utiliseraient l'environnement pour m'apporter de quoi survivre au manque d'oxygène et à des blessure importante comme la décapitation d'un bras. Mon corps possédait à présent suffisamment de force pour envoyer bouler un char en ne faisant que m'égratigner le poing. L'autre nom de cette transformation était Berseker.

La tenue que je portais n'était là que pour m'apporter une capacité de vol, bien inférieur en terme de vitesse pure si j'utilisais mes jambes, ainsi qu'un bouclier réactif qui diminuait les agressions extérieurs. Mon arme n'était rien de plus qu'une mitraillette qui lançait des balles explosives, ayant visiblement une capacité de destruction plus efficace que du plasma léger.

Je pointe l'arme sur le Superman technologique et tire une slave en guise de provocation, avant de courir dans le champs de ruine et titiller les unités ennemis. Je voulais me sentir traquer, acculer, sentir le plaisir de la guerre m’enivrer et me rendre folle, folle à en crever. Un fou rire me pris, alors que dans les alentour tout n'était que flamme et désolation.

Journalisée

Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Novembre 16, 2014, 03:13:26 »

Le vaisseau de Talon se heurta à l’atmosphère de Malaxar-12, faisant frémir les boucliers. Plusieurs alarmes résonnaient dans le cockpit. Le X-07 était un vaisseau puissant, disposant d’une technologie de déplacement révolutionnaire permettant de survivre à travers les trous de vers, et ainsi permettre au vaisseau de parcourir rapidement d’énormes distances. Pour autant, le vaisseau n’était pas indestructible, et les combats à l’intérieur n’étaient, de plus, pas la spécialité de Talon. Elle savait que Dark Vador avait été un spécialiste des combats aériens, utilisant la Force pour se guider avec brio. Talon était juste un peu moins douée, et elle estimait, conformément à la mystérieuse femme qui avait, comme elle, débarqué à l’improviste, que la solution se trouverait sur le sol de la planète. Elle filait dans un ciel orangé et rougeâtre, voyant des débris flotter tout autour d’elle.

Sur sa droite, un énorme vaisseau malaxarien était en train de tomber, complètement pulvérisé. Il n’était plus qu’une immense carcasse en flammes, filant à travers l’atmosphère pour s’écrabouiller sur le sol. La bataille faisait rage dans l’espace, mais aussi sur la planète. Talon filait à travers les nuages, l’appareil tremblant dans tous les sens, et finit par percer la couche des nuages, apercevant alors... La planète.

C’était une vision de cauchemar. Partout où son regard se posait, tout n’était plus que chaos et souffrance. Malaxar-12 avait abrité d’immenses métropoles, des mégapoles s’étalant sur des milliers de kilomètres. Pour autant qu’elle se souvienne, la seule vision de cauchemar de sa galaxie comparable avec ce théâtre avait été la mise à sac de Coruscant par les Yuuzhan Vong. Une ville-planète réduite ne cendres, avec des milliers de kilomètres de débris. Elle survolait la capitale centrale, et voyait d’innombrables vaisseaux s’enfuir, tandis qu’un énorme tentacule était dressé au loin, comme une sorte de colossale chaîne montagneuse, un mur de plusieurs milliers de kilomètres qui avait détruit les montagnes, et bouleversé la géologie de la planète, aplatissant les monts, asséchant les mers en s’écrasant. La destruction de la capitale était avant tout liée aux séismes. D’énormes volcans se dressaient aux alentours, balançant des flopées de cendres et d’importantes coulées de lave. Les données de son ordinateur s’affolaient dans tous les sens, lui indiquant que la planète était en train de mourir, qu’elle avait subi d’importantes modifications, notamment au niveau des plaques tectoniques. Elle continua ses analyses tout en se rapprochant.

Les réfugiés fuyaient par de multiples vaisseaux, et des tirs fusaient dans tous les sens. Talon redressa l’appareil, et fila le long d’un massif montagneux, voyant des forêts ravagées. D’après l’ordinateur, une énorme concentration d’énergie avait lieu vers le cœur du Léviathan mécanique.

*Il absorbe le noyau...*

Le noyau n’allait pas exploser, il était en train d’être absorbé. Lorsque le monstre en aurait fini, il n’y aurait tout simplement plus rien de vivant sur cette planète. Talon pouvait déjà le sentir, et elle sentit une torpeur la saisir, comme un vertige... Elle porta une main à son cœur en gémissant, et relâcha les commandes. Le X-07passa en pilotage automatique, et elle ferma les yeux, se crispant sur le tableau de bord.

« Hunnnn... »

La Force… La Force était attaquée en son sein ! Ce monstre colossal était en train de la boire, de l’avaler en même temps qu’il avalait tout le reste. Et Talon avait mal. Certes, elle était une Sith, mais elle était avant tout connectée à la Force, intimement liée à cette dernière. Elle était comme Obi-Wan Kenobi, titubant en sentant l’Étoile Noire démolir Alderaan... Elle gémissait, et le vaisseau filait droit devant lui, en vol stationnaire, le long de ce qui était jadis un ancien fleuve serpentant entre les montagnes. La région était alors très boisée, mais les arbres avaient tous disparu, ne laissant plus que des cadavres de troncs rachitiques, et des poissons morts flottaient hors d’un cour d’eau se limitant désormais à des flaques.

Secouant la tête, Talon réussit progressivement à revenir à elle, à surmonter cette vague, qui était comme un coup de poignard planté dans le cœur. Deux vaisseaux ennemis la poursuivaient, lui tirant dessus, et ce fut précisément l’explosion d’un missile à côté de son vaisseau qui al réveilla. Elle reposa ses mains sur les commandes, puis accéléra d’un coup, filant le long du canyon. Les deux vaisseaux étaient rapides et adroits, évitant de se crasher contre des rebords. Ce canyon ramenait droit vers la capitale, et les tourelles de Talon tiraient en arrière, balançant des flopées de balles. Elle attendit le bon moment, et largua une mine derrière elle. L’appareil déclencha une violente onde de choc qui pulvérisa l’un des deux vaisseaux, et elle rejoignit ensuite la capitale.

Le long de grandes avenues, de profondes failles sismiques permettaient de voir des rivières volcaniques en contrebas. Des cadavres de gratte-ciel se dressaient tristement, et d’énormes robots patrouillaient dans la ville. Elle verrouilla un Tripod, et fit feu, l’explosant violemment. Plusieurs tirs atteignirent alors à nouveau son vaisseau, et elle tournoya sur elle-même, s’envolant en piqué. Elle pivota le vaisseau, le mettant à l’envers, et, n’écoutant que son inspiration, appuya sur un bouton qui ouvrit le cockpit. Talon tomba comme une pierre, et fit appel à la Force. Elle filait droit vers le vaisseau, et lança son sabre-laser en approchant. Le vaisseau fonçait droit vers elle, mais le sabre-laser frappa le premier, et sectionna une partie du chasseur. Le vaisseau ennemi se déploya, prenant la forme d’un robot géant à qui il manquait la partie du corps, et il tomba comme une pierre, tandis que le sabre-laser, décrivant un mouvement circulaire, revenait vers sa propriétaire.

Elle tombait toujours, et s’appuya sur un débris, s’en servant pour rebondir dans les airs, et s’écroula dans son cockpit, rebondissant sur le sol, venant heurter l’un des murs de l’appareil, tandis que le cockpit se refermait. Le vaisseau avait perdu énormément de vitesse, et entreprit de descendre, tandis que Talon se relevait, l’épaule endolorie.

*Aïe... Il faudra que j’évite à l’avenir ce genre d’acrobaties...*

Elle se releva, et s’empressa d’aller chercher du bacta dans sa trousse médicale, puis s’en injecta une dose.  Elle soupira. Ça allait faire du bien. Elle s’était protégée à l’aide de la Force, essayant de ralentir sa vitesse, ce qui lui avait évité de se retrouver avec un bras brisé, mais la douleur était tout de même là. Talon retourna vers le cockpit, et lança de nouvelles mesures.

Elle cherchait le mystérieux vaisseau. D’après ses calculs, il était à proximité.



Les yeux-lasers du monstre pulvérisèrent un immeuble, loupant encore la cible, qui continuait à courir. Le Créateur était intrigué par elle, par sa force, et par la puissance de son vaisseau, et sa technologie particulière. Faisait-elle partie de l’élite ? Il ne le savait pas, et en doutait. La cible avait visiblement des propriétés polymorphiques, et était rapide.

« Les forts ne fuient pas. »

Elle se déplaçait rapidement, et lui la traquait avec ses yeux. Cependant, l’œil gauche, l’œil rouge, était en train de calculer les déplacements de la cible, afin de les anticiper. Les balles qu’elle lui avait lancé avaient endommagé son armure, mais sans infliger de réels dégâts. Le cyborg semblait être un colosse immortel, et il bondit brusquement, s’envolant à toute allure, et défonça un mur, atterrissant juste devant la femme. Son bras droit se déploya alors, se transformant en un canon, et il balança une décharge vers la femme. Rapide, elle l’évita, mais il fila vers elle, tentant de la frapper avec son poing. Il loupa son coup, et atteignit le sol, frappant si fort qu’il acheva de détruire les murs porteurs de l’antique bâtiment. La structure en ruines s’écroula sur lui dans des tremblements violents et puissants.

Dans le ciel, plusieurs vaisseaux ennemis qui se rapprochèrent furent dégommés par le vaisseau de la mystérieuse femme, s’écrasant autour d’eux. L’homme resta quelques secondes dans les débris, avant de sortir rapidement.

« Je recherche l’élite, expliqua-t-il alors. Il semblerait que tu remplisses certaines caractéristiques de cette catégorie. »

Il se rua à nouveau vers elle, et son bras droit balança de nouvelles décharges énergétiques, pulvérisant le sol à chaque fois. Une puissance phénoménale se dissimulait dans son corps, et il était également rapide. Il réussit à frapper la femme, la repoussant rapidement, l’envoyant s’écraser par une fenêtre dans un magasin. L’être ne se battait pas avec toute sa force... Pour l’heure, il en était encore à l’expérimenter, à voir ce dont elle était capable.

Comme une espèce de recruteur.
« Dernière édition: Novembre 16, 2014, 03:03:14 par Dark Talon » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Aozaki Yui
Humain(e)
-

Messages: 23


Criminelle tuant des criminels


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Novembre 17, 2014, 02:18:11 »

Je courrais sans cesse, la fatigue n'était pas présente du fait que les nano-machines pompaient autour de moi l'énergie nécessaire à mes muscles, ne consommant pas plus que si je passais ma journée à dormir. Pour chaque attaque du Superman mes oreilles et mon vaisseaux me le signalais, me permettant de me caler entre les attaques pour les esquiver. J'utilisais cette force destructrice pure pour détruire quelques unité terrestres ou encore rendre le champs de batailles propice aux embuscades. Certains lasers me frôlaient de peu, grillant quelques cheveux, ne faisant qu me rendre encore plus excitée par cette puissance. Je voulais me jeter sur lui, le déchiqueter, mais mon instinct animal et ma partie humaine me disait d'attendre qu'il vienne sur moi.

Je glissais sous des débris, sautais sur des cadavres. Ce champs de bataille me donnais un tel plaisir que j'avais presque du mal à retenir cette excitation et rester concentrer sur le Superman bizarre. C'est alors qu'il y eu une explosion en face de moi et je pus le voir droit. Mon regard se fit carnassier, il était enfin là à porté de griffe. J'avais stoppé net mon avancé et le fixais avec grand intérêt. C'est alors que son bars devint un espèce de canon où je pouvais sentir une énergie se concentrer, mon instinct animal me disais d'esquiver ce coup et mon corps réagit  cet instinct en faisant un puissant pas en arrière qui me propulsait trois mètre sur le côté. La décharge vint à frôler mon corps qui ne frémit pas de peur. Il était fort, excessivement fort et cela ne faisait qu'accroitre  le plaisir que je ressentais. Si on devait utiliser des termes d'animaux, je me trouvais en face d'un dominant, un alpha et je n'avais aucune envie de me soumettre sans montrer que je savais mordre.

Mon vaisseau me signala quatre vaisseau ennemi en approche et qu'il allait lancer al procédure pour les détruire. Les quatre engins subir en premier lieu des tirs pour fragiliser les faibles boucliers qu'ils avaient et ensuite ils reçurent en leurs sein une bombe assez puissante pour détruire toute possibilité d'atterrir sans dommage, les faisant exploser en mille morceau à l’atterrissage. Il avait calculé les points de chute pour ne pas me déranger, il guidait aussi les vaisseaux désirant une protection ou simplement consolider leurs défenses en usant de l’artillerie de mon vaisseau.

La chaleurs des flammes, l'odeur du carbone et de la chair brûlée ne faisait que me rendre encore plus folle d'envie. Je voulais lui arracher un bras, savoir s'il allait hurlé ou non, je voulais en faire ma proie. Il me dit un truc, mais je n'en avait que faire, je voulais le déchiqueter.

Il vint à peine à attaquer que je lançais moi aussi mon attaque, lâchant ma mitraillette, que le vaisseau récupéra. De mes mains jaillir des griffes aiguisées, transperçant la tenue de combat et je fis une esquive sur le côté, puis d'autres. Je rageais de ne pouvoir lui porter un coup et il réussi à me toucher.

La tenue fit son office, mais n'empêcha pas que mon corps soit envoyé dans un bâtiment, percutant durement le mur. Une douleur me transperça le dos, les nano-machine régénéraient le dégât, mon instinct animal voulait en découdre avec ce mâle. Ma peau se recouvrit tout doucement d'un pelage et mon visage changeait très légèrement pour devenir plus canidé.

~~ Commander je suggère une retraite, votre partie animale prend trop le contrôle, vous risque une régression mentale ...


Je n'écoutais pas ce qu'il me disait.

*Accentue, je veux le déchiqueter, le dominer, me faire hurler.*

Mon corps fut parcourut de frémissement et la tenue de combat disparut pour laisser place à une tenue moins militaire, ma peau se recouvrait d'un pelage violacé. Je me redresse et pris appui contre un mur, usant de toute la puissance de mes jambes pour partir tel une balle de fusil. Je vins tourner autour de lui, usant des débris pour me cacher et réapparaître. la vitesse déployée par les nano-machines était suffisante pour qu'un humain normal ne voit qu'une masse violette et rouge.

J'attendis d'être dans son dos pour attaquer. Je voulais lui mordre le cou, me coller à lui pour l'empêcher de contre-attaquer, le soumettre à ma volonté, le faire mien. Mes instincts d'animaux étaient tout simplement attiré par cet être fort, la nature voulant ça.

Mon esprit voulait le dominer dans le combat, s'en était presque si le reste était peu important.

C'est pour ce genre de cas que je donnais souvent des ordre prioritaires au vaisseau. Croiser ses gènes avec ceux d'animaux n'étaient pas sans risque, mais cela apportait aussi une ivresse presque similaire au sexe.
« Dernière édition: Novembre 17, 2014, 02:26:42 par Aozaki Yui » Journalisée

Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Novembre 18, 2014, 02:50:46 »

Malaxar-12 était à l’agonie, et les séismes se multipliaient. Cyborg Superman le sentait. Depuis la masse centrale du monstre colossal, mais aussi depuis le long des énormes tentacules qui s’enfonçaient dans l’écorce de la planète, d’énormes pylônes métalliques s’enfonçaient dans les profondeurs de la planète, absorbant son énergie, ce qui, progressivement, avait pour effet d’amener les tentacules du monstre à s’enfoncer davantage dans le sol, et à précipiter la mort de la planète. Tout autour des tentacules, les plaques tectoniques étaient en train de se désagréger, de se fissurer sur place, engendrant d’immenses séismes et des murs de poussière se répandant sur des centaines de kilomètres. Les super-volcans poussaient, comme à l’époque de la formation de la planète, et leurs cendres rougissaient le ciel, tout en asphyxiant une atmosphère qui se raréfiait de plus en plus au fur et à mesure que toute la flore était en train de s’assécher. Cette créature était tellement puissante qu’elle pouvait violer les lois de la physique, et attaquer une planète tellurique comme une misérable ressource, s’y cramponnant pour la sucer de part en part.

Dans cette planète sur le point d’être détruite, Cyborg Superman continuait à se battre. La femme continuait à l’affronter. Elle était tenace, têtue, refusant de fuir. C’était de très bonnes qualités. Qu’elle ne puisse pas le vaincre n’était pas, en soi, un problème particulier. Il avait été conçu pour être invincible. La femme se déplaça dans son dos, cherchant à le prendre par surprise. Elle se battait avec de longues griffes tranchantes... Assez pour perforer son alliage ? Son corps était fait en vibranium, un alliage que seul le corps très résistant d’un Kryptonien, bombardé aux rayons solaires, pouvait supporter. Il se rappelait encore de la douleur quand son corps avait été transformé, quand il avait été amélioré, rendu plus fort... Il était devenu un autre être, une force supérieure.

Elle se trouvait dans son dos, et il disparut alors juste devant elle, arrivant alors dans le dos de la femme, et posa sa main sur sa nuque, venant la plaquer sur le sol.

« Rapide... Forte... Peut-être pourrais-tu convenir... »

Sa main était comme un étau en fer, mais son œil robotique l’avertit alors d’une menace. Il se retourna, et leva la tête. Dans le ciel, un vaisseau se rapprochait rapidement. Il était petit, et l’homme fronça les sourcils... Avant qu’un tir laser ne le frappe sur le torse, l’envoyant s’envoler au loin. Il rebondit sur plusieurs mètres, et le vaisseau resta en vol stationnaire, tandis qu’une silhouette jaillit de ce dernier, venant se poser sur le sol en faisant saut périlleux, la tête en bas, avant de tourbillonner dans les airs, pour se poser sur les jambes, juste à côté de la femme.

Dark Talon venait d’arriver, et regarda la femme couchée sur le sol. Elle sentit en elle une grande rage, et eut à peine le temps de s’y intéresser qu’elle vit des tentacules bleuâtres foncer droit vers elle. Rapidement, son sabre-laser jaillit, et trancha l’extrémité de ces filaments. Elle fit pivoter son arme et vit ensuite la masse se relever. Après le tir-laser qu’il s’était reçu, n’importe qui serait mort, mais lui avait juste de la poussière sur le corps, et quelques traces carbonisées.

« Putain, qui est ce taré ?! »

La Force était troublée face à lui. D’un côté, elle sentait comme un potentiel immense, mais, de l’autre, il n’y avait... Rien. Un homme-machine avec un « S » gravé sur le torse. Cyborg Superman s’était redressé, et planta son regard vers les deux femmes. Le sol vibra à nouveau, et plusieurs cendres jaillirent alors du ciel, formant comme de petits astéroïdes, défonçant les bâtiments dévastés et les piliers dressés qui les encerclaient. Talon avait son sabre-laser de dressé.

« Il semblerait que cette excursion s’avère finalement plus intéressante que prévue » annonça alors la mystérieuse créature.

Talon ignorait de quoi il parlait, mais elle était convaincue qu’il n’était pas un ami... Ce qui expliquait sans aucun doute pourquoi elle lui avait tiré dessus.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Aozaki Yui
Humain(e)
-

Messages: 23


Criminelle tuant des criminels


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Novembre 21, 2014, 02:20:15 »

Alors que je pensais l'avoir saisi et m’apprêtais à le mordre. Ma mâchoire n'eut guère le plaisir de mordre ce corps de fer, que mon instinct animal me dictais de bouger rapidement. Le soucis était qu'entre le temps où j'avais analysé la sensation et celle où je sentais ma nuque se faire saisir fermement, tout c'était passé trop rapidement pour que je puisse au final réagir. L'effet de surprise et le retournement de situation ne put me permettre de tenter une résistance, goutant amèrement le sol. Je ne me laissais cependant pas faire, posant la paume de mes mains sur le sol pour tenter de me relever et donc défier la force de ce Superman robotique. Je pouvais sentir sa force et fut confronté à deux instincts, celui de la dominée, qui souhaite se soumettre et celui de l'animal sauvage qui défend sa liberté au péril de sa vie. Je ne comprenais pas en cas je pouvais lui convenir et ne comptais de toute manière pas être un pion sur son échiquier.

Vint alors une aide fort appréciable, bien qu'étant tout de même blessée à l'égo par cette aide, qui ne m'avais pas permit d'essayer de m'en sortir toute seule. Ma proie vint à faire un petite repli, alors que la "sauveuse" atterrit près de moi. C'était clairement une espèce qui n'avait rien d'humain et le vaisseau n'avait pas tiré la sonnette d'alarme, j'en déduisait donc qu'elle n'était pas une formienne, de plus quel aurait été l'intérêt d'interférer, vu que cette planète était très éloignée de Terra.  Je pus observer son art du sabre laser, on se serait cru dans un épisode de Stars Wars, même si du coup le Superman faisait une sacré tâche sur le scénario. La résistance de la proie était tout bonnement monstrueuse, un coup de laser n'avait rien fait, si ce n'est écailler éventuellement la peinture. Mais cela ne faisait que me donner davantage envie de m'y frotter.

Une humaine classique chercherait à fuir ou encore à trouver un faille. Mais je ne suis plus humaine et me laissait bercer par mon instinct qui voulait le combattre, tremblant d'excitation et de peur face à une proie plus forte, plus puissante, capable de me tuer. Je ne pouvais refouler cet instinct qui ne faisait que me bruler de l'intérieur, je voulais expérimenter la supériorité physique d'une proie, je désirais tenter ma chance qu'un évènement impromptu me donne la possibilité de gagner et le dominer. Peu importait la logique humaine dans ce monde dévasté par une force inconnue, l'air empestant la cendre était une fragrance grisante, les ruines en flamme une douce couverture laissée sous un radiateur, le goût de l'air se raréfiant un bonbon au miel.

Pendant qu'il parlait, je me suis mise à quatre patte, prenant une posture plus bestiale, mais offrant aussi de meilleure disposition. Il ne devait avoir affronté que des êtres intelligent et non des bêtes primaire et c'est sur ça que je voulait jouer. J'allais combiner la sournoiserie des humains aux attitudes de combat de ma partie animale. Quand je me suis mise à prendre ma première impulsion, les autres purent voir un petit nuage de cendre se former sous la violence de l'attaque. Je ne choisie pas la ligne droite, plutôt une ligne courbée de façon purement anarchique, il ne fallait pas lui permettre de lire dans mes mouvements.

Une fois assez proche je n'ai pas mit de frein, le but était clairement de donner un impact sur son torse et vers le ciel, pour l'arracher du sol, une fois dans les airs il serait plus vulnérable. Après je ne savais pas s'il était assez fort pour encaisser toute l'énergie cinétique que j'avais emmagasiné par ma charge, dans ce cas j'allais certainement sentir mon épaule se déboiter.
Journalisée

Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Novembre 22, 2014, 03:34:56 »

Talon avait un mauvais pressentiment face à cet être cybernétique. Qu’était-il donc ? Elle comprenait qu’il était visiblement allié avec l’immense machine spatiale qui était en train de pomper l’énergie vitale de la planète, mais elle manquait d’informations. Il n’était pas qu’une simple machine, car elle sentait clairement en lui une part humanoïde. Parallèlement, la femme à côté d’elle continuait à se transformer. Pendant le bref échange entre Talon et la créature, elle resta muette, avant de brutalement l’attaquer, bondissant à toute allure, faisant voler un peu de poussière. Elle bondit sur le côté, et heurta violemment le monstre, l’envoyant s’envoler dans les airs. Il se catapulta en l’air, ce qui surprit la Sith. Elle était face à deux êtres totalement inconnus, disposant de techniques de combat pour le moins atypiques. Néanmoins, Talon ne pouvait pas faire grand-chose... Car elle ne savait pas voler. Pour autant, elle choisit de ne pas rester totalement inactive. Le X-07 était à côté d’elle, et elle utilisa la Force pour le commander. Une tourelle se pivota, et balança une violente décharge laser, qui alla frapper de plein fouet le torse du monstre, provoquant une éblouissante explosion. Un tel tir aurait pulvérisé n’importe qui, mais, quand la fumée se dissipa, Talon, médusée, put voir que l’ennemi était toujours en un seul morceau, et semblait furieux. Ses yeux se tournèrent vers son vaisseau, et ils se mirent à rougeoyer. Dans sa tête, elle entendit la Force l’avertir, et les boucliers du X-07 s’enclenchèrent...

...Juste à temps. Deux lasers d’une puissance terrifiante se fracassèrent sur les boucliers, provoquant une violente explosion qui renversa Talon. Les boucliers avaient pris cher, et elle eut à peine le temps de se relever que l’homme se trouvait déjà devant elle, se déplaçant si vite qu’on aurait dit qu’il s’était téléporté. Talon était couchée sur le sol, et, en le voyant tendre sa main, elle réagit en tendant la sienne, envoyant des arcs électriques. Les éclairs frappèrent le visage de l’homme, le forçant à se reculer en grognant. Il mit une main devant lui pour se protéger, tandis que Talon se redressait.

« Haaa... ‘Suffit ! »

Sa main droite, cette main cybernétique capable de changer de forme, se transforma en un canon énergétique. Talon bondit sur le côté, évitant la décharge, et son sabre-laser se déploya. Elle arrêta ses éclairs, et tenta de le frapper avec. L’individu esquiva, filant dans son dos... Et un nouveau tir-laser d’une tourelle du X-07 l’atteignit sur le côté, l’envoyant rouler sur le sol. La créature manquait de prudence, trop assurée de ses propres capacités. Les tirs du X-07 étaient suffisamment puissants pour pulvériser des immeubles et des vaisseaux faisant plusieurs dizaines de tonnes. Le second tir l’avait atteint, mais l’homme, s’il semblait blessé, ne semblait en revanche montrer aucune trace de blessures. Il se releva en grognant, et s’envola à nouveau, évitant les autres tirs. Les tirs-lasers atteignirent ainsi, soit le vide, soit des débris d’immeubles. Talonv it al cible voler dans les airs, avant de s’abattre en plein sur le X-07.

« Nooonn !! »

Trop tard ! Le corps du monstre se heurta aux boucliers, s’électrocutant grièvement, mais il réussit à les passer avec sa force d’impact, et s’écrabouilla au milieu du vaisseau. Il atteignit les générateurs, les détruisit dans sa chute... Et une violente explosion embrasa ces derniers.

*BAAA-KOOOOOOOOOOOOOOOOOOMMMM !!!*

Une surpuissante déflagration qui réduisit en poussière le X-07, tout en soufflant Talon à nouveau, l’envoyant rebondir sur le sol à cause de la puissance de l’impact. Son vaisseau était en flammes, et, au milieu des flammes, le monstre d’acier s’avança lentement, vision de cauchemar, vision infernale au milieu des flammes.

La Sith venait de perdre son seul moyen de quitter ce caillou, et la planète était aux abois.

Des coulées de lave commençaient à jaillir de nombreuses fissures. Des montagnes s’écroulaient, des océans se raréfiaient en voyant des volcans pousser en plein milieu de ce dernier, balançant d’énormes flopées de magma et des projectiles de cendres qui se dispersaient à des milliers de kilomètres, si dangereux qu’ils abattaient les chasseurs en plein vol.

*Mais qu’est donc ce monstre ?!*
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Aozaki Yui
Humain(e)
-

Messages: 23


Criminelle tuant des criminels


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Novembre 25, 2014, 02:18:27 »

Je n'avais pas choisie de le suivre, pour la simple et unique raison qu'il y avait des tirs qui avait lieu et qu'en étant au sol je pourrais plus facilement me concentrer sur la prochaine attaque. Je ne pouvais pas cacher mon agacement quand l'alien vint à mettre son grain de sel. Bien qu'ayant fortement appréciée son aide, je voulais me le farcir toute seule. Je ne profitais pas des nombreuses ouvertures, cela aurait rendu mon combat bien moins amusant. Bien m'en fit car je pouvais admirer la résistance de cet homme et les capacité de l'alien, qui me faisait clairement pensé à un jedi ou un sith. De toute manière si c'était une de ses espèces, elle devait souffrir de la planète qui dégénérait. Quoi qu'il en soit j'observais avec minutie le Superman robotique, alors que ce dernier venait de défoncer le vaisseau de l'alien, manque de pot pour elle qui allait devoir payer un taxi pour repartir d'ici en un seul morceau, si l'autre ne la mettait pas en pièce avant. Il ne faisait aucun doute qu'en l'état la partie était jouée d'avance, même mon envie de le dominer avait fichu le quand devant cette démonstration de destruction.

~~ Commander dois-je initier le combat contre l'entité ?


Ha ses machines, pas foutu de comprendre que des actions peuvent coûter leurs vies. Si je le laissais effectuer un tir de barrage, il finirait comme le vaisseau de la miss.

*Négatif. Je souhaite changer de tenue, file moi Zanpakuto et la tenue qui va avec. Ho ... Si la planète devient trop instable ou que la miss est menacée de mort, tu peux la téléporter dans le vaisseau, par contre met là dans une des cellules. Tu auras aussi l'autorisation d'utiliser de la force si elle ne se montre pas coopérative, je te laisse faire tout le blabla habituel.*

~~ Bien commander.

Ce n'était pas par bon coeur que j'offrais une chance de survie à cette manipulatrice de la Force. Elle ne pourrais pas partir de mon vaisseau sans payer un tribut, ce qui pouvait s'avérer très lucratif pour moi. Je me relève et le vaisseau m'habille d'une tenue plus convenable, en faisant apparaître mon arme, qui ressemblait à un katana. Mon apparence et mon visage paraissaient plus mature et aussi plus froid, bien qu'ayant énormément de point commun à mon ancienne forme. Le Superman robotique avait au moins un avantage, son aura de maintenant me permettait de ne pas être submergée par mon côté animal.

* Bien maintenant essayons ... *


J'avançais vers mon ennemis, sans aucune intention meurtrière, mon but était tout simplement de m'approcher, évitant de justesse les débris, sans pour autant être blessée. Une fois que j'étais assez proche, j'ai pris une posture pour dégainer mon arme. Les nano-machine en moi n'avaient qu'un travail à fournir, de la vitesse, ce qui avait eut comme conséquence de pouvoir sortir et rentrer mon arme assez rapidement. L'attaque qui venait d'être crée fut double. La première, invisible, était des filaments très résistant saupoudré de poussière de diamant, ses derniers passant dans les faille de l'armure du Superman. La seconde, visible, était une lame de vent peut puissante, mais qui attirerait certainement le regard.

Je n'espérais pas venir à bout de lui comme ça, mais le blesser serait suffisant. De toute manière cette planète était condamné, donc la fuite pour lui ne serait pas un échec. J'attendais le résultat de l'attaque avant de donner d'autres ordres.

* Liaison psychique avec l'entité.*

~~ Liaison faite Commander.

Cette liaison n'allait que dans un sens, de mon esprit au sien, ainsi il n'y avait aucun risque que ce dernier essais une attaque psychique, de plus nous allions pouvoir un peu discuter. Il ne me semblait pas du genre à refuser la parlote en plein combat.

* Tu as dis que je pouvais te convenir. Je suis curieuse. Qu'est-ce que tu peux bien souhaiter trouver sur un champs de bataille ? *
Journalisée

Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Novembre 27, 2014, 02:16:58 »

Le monstre d’acier sortit de la carcasse du X-07comme une apparition cauchemardesque. Il ressemblait alors à un démon cybernétique, avec son œil rouge qui pulsait dangereusement, et les flammes qui crépitaient autour de son corps. Il s’avançait lentement, impérial. Talon allait devoir trouver un moyen de retourner auprès d’Aurelia afin de trouver un autre vaisseau. Le X-07 était un appareil révolutionnaire, disposant de capteurs très précis lui permettant de repérer et d’identifier les trous de ver. Il fonctionnait ainsi grâce à l’épais dispositif astronomique des Technaugures d’Aurelia. Le dispositif permettait d’avoir des informations sur une bonne partie de l’Univers, et avait été grandement financé par l’Empereur Palpatine. Quand l’Empire Galactique avait été constitué, les Impériaux s’étaient rendus dans le système isolé d’Aurelia, et avaient été les habitants à lutter contre des bandits, et à pacifier ce système. Ils avaient aidé les Auréliens à perfectionner leur technologie, et à confectionner une sorte de tour de communication qui aurait pour but de permettre de faire des cartes extrêmement précises, s’étendant au-delà des frontières de la Galaxie. Pour Talon, tout cela traduisait la volonté de Dark Sidious de dépasser le simple cadre de la Galaxie, et de conquérir ensuite d’autres galaxies. Ce dispositif astronomique avait permis de repérer Talon dans l’Univers, de l’aider à retrouver les Formiens, à pister les Flottes-ruches, à les traquer et à réunir davantage d’informations sur eux, dans le but d’aider les Technaugures d’Aurelia à concevoir un virus qui pourrait les supprimer. Ce maudit monstre venait de pulvériser le X-07, et Talon, non seulement avait perdu ce vaisseau, mais allait maintenant aussi devoir trouver un moyen de quitter cette planète.

Son adversaire s’avançait lentement, quand la mystérieuse femme se transforma à nouveau, attirant le regard de la Twi’Lek. Elle prit une nouvelle forme animale, avec de longues oreilles pointues, un museau, et un uniforme militaire, puis attaque le monstre, en faisant une attaque en deux temps. Une vague d’Air, qui fit simplement remuer les cheveux de l’être, et, avant, une attaque que Talon avait senti avec la Force. Des poussières heurtèrent les interstices de l’armure. Il tourna la tête, surpris, et, au moment où il attaquait, Talon sentit une nouvelle perturbation de la Force émanant de cette femme.

Au même moment, une nouvelle vibration sismique fit dangereusement vaciller le sol, provoquant de nouvelles fissures. Un immeuble en ruines s’écroula pour de bon. La femme venait d’envoyer un message télépathique à l’homme, qui y répondit à voix haute :

« Je cherche la perfection. La perfection pour le Créateur. »

La perfection ? Le Créateur ? Le sol continuait à vibrer, et Talon observa un peu plus attentivement l’ennemi… Physiquement, mais aussi à travers la Force. Elle sentait… Elle sentait quelque chose de bizarre, des disparités, des incohérences… Bizarrement, elle se rappela le journal de Luke Skywalker, qu’elle avait eu l’occasion de consulter jadis, quand elle servait Dark Krayt. Il y avait expliqué que, pour lui, Dark Vador n’avait jamais été rien de plus qu’une victime, sans aucun doute la plus grande victime de Palpatine. Il y expliquait qu’il avait senti en lui le conflit, la conscience, une conscience refoulée sous la haine de soi et le profond dégoût qu’il s’inspirait. Tout cela avait semblé très obscur à l’époque pour Talon, car elle était alors jeune… Mais elle avait l’impression de sentir ce que l’ancien Grand Maître Jedi avait ressenti concernant son père. Quelque chose sonnait fauxchez cet être. Elle ferma les yeux, et tenta de sonder son esprit, à son tour, de profiter de la connexion psychique entre les deux individus pour essayer d’en glaner un peu plus.

L’esprit de l’individu était étrangement faible, presque inexistant… Mais il était enfermé dans un carcan métallique, une forteresse d’acier inviolable. Talon avait d’autant plus de mal à se concentrer que la planète était en train de mourir. Elle vit des images confuses, de lointains fragments du passé…

« Je peux sauver Argo, Jor-El ! Mon plan peut fonctionner !
 -  Je ne peux pas le cautionner, Zor-El…
 -  Je suis ton frère aîné ! Tu dois me soutenir !

Deux individus en train de se disputer dans une salle avec un balcon… Un homme blond, et un autre homme, plus massif, brun.

« Je ne peux pas soutenir un tel plan, Zor-El, les risques sont trop grands… Argo est devenu trop instable, nous avons trop abîmé le cœur de Krypton. Je vais soutenir le plan du Conseil de s’expatrier, de se réfugier ailleurs, de préparer les Arches…
 -  Fuir notre planète natale ? Nous risquer sur des planètes étrangères potentiellement dangereuses ?! Jor-El, tu as toujours mésestimé mon intelligence ! Tu te refuses à croire que mon plan est efficace, parce que tu n’y as pas toi-même pensé ! Je peux sauver Argo, je peux restructurer le noyau de Krypton ! »


L’image disparut rapidement quand elle sentit une puissance énorme jaillir. La puissance rompit toutes les connexions établies, et Talon revint à la réalité. La force qui protégeait cette créature venait de se rappeler à elle, et ce souvenir, aussi éphémère qu’intéressant, venait de se rompre. Argo... Krypton… Si seulement le X-07 était encore en un seul morceau, Talon aurait pu s’en servir pour contacter les gigantesques bases de données des Technaugures.

La créature bondit alors sur Talon, et la saisit à la nuque, puis la plaqua lourdement sur le sol. Un étau de fer, qui la fit grogner. Sa petite force de Twi’Lek ne pouvait rien faire contre ça, et la Force se dérobait à elle.

« Implore ma pitié, et je t’épargnerais. »

Talon grogna, serrant les dents, et répondit rapidement :

« Va… Va crever ! »

L’être hésita un peu, puis relâcha alors le cou de la Twi’Lek.

« Le fort ne supplie pas. Très bien… Toutes deux avaient été désignées pour rejoindre le Grand Guédester, le vaisseau du Créateur. »

Talon cligna des yeux, et tendit sa main droite vers un tas de débris reposant sur le côté.

« Merci… Mais je décline l’offre. »

Elle en sortit un énorme pilier en béton, et l’envoya droit sur les hanches du robot, le frappant de plein fouet. Le cyborg rebondit sur le sol, et atterrit près d’une faille sismique donnant droit sur une coulée de lave. À la mystérieuse femme de finir le boulot, maintenant… Ses attaques de diamant avaient atteint la partie humaine de l’ossature du monstre, perçant sa peau, faisant couler un peu de sang… Mais les blessures restaient très superficielles, dans la mesure où l’organisme robotique du monstre lui permettait d’annihiler toute sensation de douleur.

Un guerrier parfait, et extrêmement redoutable, assurément.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Aozaki Yui
Humain(e)
-

Messages: 23


Criminelle tuant des criminels


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Décembre 02, 2014, 01:41:33 »

J'entendais le drôle de spécimen me répondre naturellement. J'en apprenais plus sur lui. Il n'avait clairement aucune volonté propre, dans le sens où il faisait tout pour le Créateur, qui devait être le maître du vaisseau alien, et qu'il ne pourrais certainement pas prendre de trop grande liberté. Cela était un avantage non-négligeable, cela voulait dire qu'aussi puissant pouvait-il être, il restait limité dans ses actions. Je réfléchissait sur le sens que pouvait avoir le mot perfection. Il nous avait nommé ainsi, je supposais donc qu'il cherchait des êtres capable d'être une menace pour lui-même ou d'être des soldats à la botte du "Créateur". Quoi qu'il en soit, il était hors de question d'être une vassale, s'il fallait obéir à son maître, cela ne serait que pour mieux le trahir et prendre possession de son vaisseau. Je sentais d'un coup une sensation que je ne connaissais que trop bien, celui d'une entité pénétrant dans l'esprit pour la fouiller. Le vaisseau que je commande n'avait pas été tendre au début et j'avais appris comment me protéger d'une telle intrusion. Si l'attaque était une armée alors elle aura en face d'elle d'immenses murs et une forteresse. Je me concentre, essayant de ne pas le montrer sur mon visage, si bien que je ne faisais pas attention à ce qui m'entourais, pendant que l'étrange femme extraterrestre se faisait maîtriser, moi je restais immobile. De toute manière mon vaisseau la téléporterait si le Superman mécanique tente de la tuer.

Il ne fallait pas être un savant pour savoir que la donzelle ne pourrais rien contre la force mécanique de cet être. J'observais cependant la méthode qu'employait le Superméchant, constatant qu'il avait employé la même chope. Était-ce un choix délibéré ou une restriction dans sa façon de faire ? Je ne pouvais que partir sur des suppositions. Quoi qu'il en soit il nous proposa à toute les deux d'entrer dans le vaisseau du Créateur. Il se prit un méchant débris dans l'abdomen, le faisant choir près d'un bord. L'occasion était trop belle, mais je n'allais pas l'achever, non. Il fallait qu'il réponde à quelque question.

Je tendis ma main droite vers le ciel et le vaisseau comprit rapidement mon ordre. Des masses d'osmium pure se mirent à flotter dans les airs, cela n'était qu'un immense jeu de téléportation, pour donner la sensation qu'ils l'évitaient, mais à tout moment je pouvais lâcher ses masses sur le sol et briser ce qui retenait l'endroit où était le Superman, ce qui l'aurait plongé dans la lave. Je ne me faisais guère d'illusion sur les chances de réussite, mais l'intimidation pourrait marcher.

*Ne bouge pas et répond à mes questions. Quel est le but ultime du Créateur ? Pourquoi devrai-je accepter son offre, qu'aurais-je en échange ? *

Je désirais savoir qui était ce Créateur et pouvoir apporter mon jugement, car si j'avais rejoint la flotte des attaquants, rien ne disait que la femme et l'armée en haut était réellement du bon côté.
Journalisée

Dark Talon
Créature
-

Messages: 203



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Décembre 03, 2014, 02:39:56 »

Le monstre mécanique se retrouva près d’une faille, et se releva lentement, visiblement guère blessé par l’attaque de Talon. La Sith réfléchissait à un autre moment de le briser. Elle avait été l’assassin personnel de Dark Krayt, la meilleure élève jamais formée par Dark Ryun. Elle était une Sith redoutable, une tueuse professionnelle, ne faisant qu’un avec la Force… Mais cet homme était différent. Sa puissance était surnaturelle, il était une machine surpuissante, qui jouait avec elle. Sa vitesse dépassait la sienne. Il aurait pu la briser en quelques secondes s’il le voulait, mais, au lieu de ça, il semblait vouloir les tester… Les tester pour rejoindre son vaisseau, pour faire d’elles des larbins. Talon n’était guère intéressée. Elle avait déjà été l’esclave de Dark Krayt, et n’accepterait sûrement pas que quelqu’un d’autre vienne, un jour, l’asservir encore.

Son alliée, si tant est qu’on puisse la considérer ainsi, téléporta alors au-dessus de la tête du monstre de multiples tonnes d’osmium. Cyborg Superman leva la tête en les voyant, et son œil cybernétique en analysa le contenu. C’était de l’osmium, un métal gris bleuté et brillant appartenant à la famille du platine. Un métal extrêmement dense, mais aussi très toxique, en raison de son oxyde. Dans sa tête, il vit les différentes applications industrielles de l’osmium défiler, à partir des bases de données colossales du Créateur. L’osmium formait comme une masse de plomb au-dessus de sa tête, susceptible d’endommager l’intégrité de son armure. Le taux de dangerosité était évaluée à un chiffre de « 78% », ce qui était suffisamment important aux yeux de Cyborg Superman pour être réellement dangereux.

« Ne bouge pas et réponds à mes questions, enchaîna la femme. Quel est le but ultime du Créateur ? Pourquoi devrais-je accepter son offre, qu'aurais-je en échange ? »

Cyborg Superman la regarda sans rien dire, et son œil cybernétique zooma sur elle, puis sur le vaisseau, essayant d’analyser ces derniers. Le cyborg établit rapidement qu’il y avait un lien énergétique entre la femme et le vaisseau. D’une manière ou d’une autre, sa force émanait du vaisseau, qui disposait d’une technologie importante, très avancée, et capable de téléporter de grandes quantités de matière, comme ce bloc d’osmium flottant au-dessus de sa tête. Les instructions de son ordinateur de bord défilaient dans son esprit, et il releva alors la tête. Son œil humain se mit à rougir, tout comme son œil cybernétique, et deux puissants lasers jaillirent, et explosèrent au contact de l’osmium. Le point de fusion de l’osmium était de 3 033° Celsius, et son point d’ébullition de 5 012° Celsius. Une chaleur intense se mit à augmenter. Talon en sentait sa vision devenir floue. Des vapeurs de lave remontaient du sol, et des cendres continuaient à s’abattre. Ce n’était maintenant plus qu’une question de minutes avant que la planète entière ne finisse par se désintégrer, par se vaporiser. Cyborg Superman voyait le chiffre monter, et, au bout d’un moment, l’osmium ne fut plus qu’un immense nuage. Un peu du métal se mit à fondre, tombant sur le sol, formant comme de la lave liquide, s’enfonçant dans le sol.

Pourquoi cette femme posait-elle tant de questions ? Était-elle idiote au point de voir que tout cela n’était qu’un piège ? Ce monstre avait détruit une planète entière ! Pourquoi se rapprocher d’elle ? Talon se surprit à se poser la question… En tant que Sith, ne cherchait-elle pas la puissance avant tout ? C’était pour cela qu’elle avait servi Dark Krayt, qu’elle avait suivi ce dernier, qu’elle avait choisi de lui obéir, car il avait été le plus puissant. Mais maintenant… La puissance devait-elle l’amener à renoncer à sa liberté ? Un Sith se définissait-il vraiment par rapport à la recherche de puissance, ou est-ce que la puissance n’était-elle qu’un moyen, un moyen de parvenir à la liberté ? N’était-ce pas là la finalité du Code Sith de Dark Bane ? « Et la victoire me libère de mes chaînes »… La Puissance n’était qu’un moyen de parvenir à la Liberté. Talon avait compris le sens du credo sith, au terme de nombreuses années.

En se consolidant, l’osmium avait formé un épais nuage toxique, englobant Cyborg Superman. L’être s’avança tranquillement, et se mit à parler.

« Le Créateur cherche la préservation de toute forme de vie, expliqua-t-il. Il y a des siècles, le Créateur n’était plus qu’une puce endommagée dans un cimetière spatial, un ensemble de vaisseaux désaffectés et de stations spatiales en ruines délaissées dans un système solaire où une supernovae devait tout réduire en cendres. Une simple petite puce qui a permis au Créateur d’amasser les ruines technologiques, et de les assembler. Maintenant, il parcoure l’Univers à bord de son vaisseau, le Grand Guédester. À bord de ce vaisseau, il sauve les mondes de la destruction provoquée par la Multitude, et héberge dans ses bases de données le patrimoine culturel des planètes assimilées, afin de pouvoir, ultérieurement, les réimplanter dans des planètes saines. »

La Multitude… Les Formiens ? Les plus grands bouchers de l’Histoire s’étaient toujours fait passer pour des héros.

« Je recherche ceux qui peupleront les nouveaux mondes… Les forts, les élus, choisi par la Nature, mais aussi par leur compétence personnelle. Vos capacités de combat et votre technologie font de vous une femme forte, fit-il en parlant à Ai, avant de se tourner vers Talon. Vous êtes une Sith, entraînée pour être une tueuse, et vous avez su vous briser des chaînes qui vous liaient à votre ancien mentor, Dark Krayt. Ce faisant, vous avez prouvé que vous étiez forte. Je n’ai logiquement nulle intention de vous détruire. »

Dark Krayt ?! Comment connaissait-il Dark Krayt ? La planète continuait à se désagréger.

« Votre technologie intéresse le Créateur. En temps et en heure, nous vous dirons où aller si vous voulez rejoindre notre cause. »

Et, comme s’il avait fini de discuter, Cyborg Superman se mit à s’envoler dans les airs, s’éloignant peu à peu.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1] 2 3
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox