banniere
 
  Nouvelles:
P'tit jeu pour fêter Halloween !
Il faut venir voter maintenant !!



Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 6
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] Ange & Démon [Sya]  (Lu 7416 fois)
Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« le: Octobre 31, 2014, 02:50:29 »

« Haaaa… Haaaa !! »

Les gémissements de Yukie remontaient dans le creux de l’oreille de Samara, les mots que la femme amatrice de cuir et de latex étant susceptible de pousser ayant disparu dans les borborygmes de plaisir et de souffrance qu’elle ressentait. Plaquée contre elle, Samara était en train de la pénétrer royalement, par une verge qui venait de pousser entre ses cuisses, et par sa queue caudale, qui avait décrit un cercle pour s’enfoncer dans les fesses de la femme. Le dos de Yukie rebondissait contre le mur, et la belle blonde multipliait les orgasmes. Samara, elle, la prenait, avec cette fougue et cette vitalité propre aux démones de son acabit. Elle était en train de coucher avec elle depuis une petite heure, maintenant, pour le plus grand bonheur de Yukie, dont l’esprit avait été déconnecté depuis longtemps, son corps fonctionnant en pilote automatique. Yukie adorait battre et humilier d’autres esclaves, mais, face à Samara, l’esclave de Mélinda Warren était tombée sur un gros morceau, et l’Archimage se faisait plaisir à la défoncer dans l’une des suites de luxe du harem Warren.

Il y a quelques semaines, Samara avait rendu service à Mélinda lors d’un arrivage d’esclaves. L’Empire avait mené il y a quelques temps une campagne militaire dans les Landes Dévastées contre plusieurs royaumes hostiles. Ils avaient perdu des troupes, et les Ashnardiens soupçonnaient les Nexusiens de soutenir ces royaumes. Indépendamment de l’aspect militaire et géopolitique de l’affrontement, l’armée avait fait des prisonniers parmi la population civile, et ils avaient été emmenés dans des caravanes pour être revendues comme esclaves. Les acheteurs étaient généralement des guildes d’esclaves, mais Samara savait que ce genre d’arrivages pouvaient faire plaisir à Mélinda, et elle avait usé de son influence et de ses relations pour lui permettre des tarifs préférentiels sur ces esclaves. En retour, Mélinda lui avait promis une soirée gratuite et luxueuse dans les salles VIP de son harem... Normalement, se trouver dans l’un de ces vastes salons coûtait une petite fortune, et, ce soir, Samara avait décidé d’utiliser son ticket. Elle n’avait aucune limite de temps, et pouvait aussi bien rester quelques heures que plusieurs jours d’affilée, en couchant avec autant d’esclaves qu’elle voulait.

Yukie avait été son premier choix, car, pour inaugurer, elle avait voulu se taper une dominatrice. La belle Yukie était venue avec sa frange blonde, une lueur arrogante dans les yeux, et un corps magnifique... Maintenant, elle était prise contre le mur avec force. Sur le lit, l’esclave et garde du corps personnelle de Samara, Kazuha, observait la scène en souriant. Elle n’avait encore rien fait, se contentant de voir sa Maîtresse défoncer Yukie dans tous les sens. La dominatrice était devenue une esclave servile, confirmant les talents immenses de l’Archimage pour le sexe. Kazuha, elle, si elle ne pouvait rien faire, n’était toutefois pas condamnée à devoir souffrir. En réalité, sa culotte noire était spéciale, car elle comportait deux vibromasseurs inclinés vers l’intérieur, une culotte qu’elle portait maintenant depuis ce matin, et qui l’avait déjà amené à jouir à plusieurs reprises, que ce soit quand elle sortait faire les commissions de sa Maîtresse, ou en l’observant se faire Yukie.

« Hummmm... Ce que tu es étroite, ma belle... Haaa !! »

Les minutes continuèrent à défiler, Yukie hurlant quand la queue caudale de Samara s’enfonçait plus profondément, et quand, pour la réveiller, Samara utilisait des arcs électriques, la faisant alors hurler davantage. La démone était une véritable perverse, et Kazuha était véritablement folle de joie d’être son esclave, d’être à elle, et de subir les perversions sexuelles complètement débridées de la femme.

Au bout d’un moment, Samara relâcha Yukie, et la jeune femme tomba alors sur le sol. Son ventre avait gonflé, tirant sur son corset, comme si elle était enceinte, et elle s’étala dans un coin, sur une flaque de foutre et de mouille, épuisée et en sueur. Samara n’en avait toutefois pas encore fini avec elle.

« Kazuha... Va chercher le cadeau spécial de Mélinda... »

La vampire lui avait dit qu’elle avait une femme très spéciale à lui montrer, et Samara lui faisait confiance. En attendant, elle enfonça sa queue dans la bouche de Yukie, violant sa belle gorge en attendant son retour. L’Archimage éjacula plusieurs fois en elle, puis laissa ensuite la pauvre Yukie se reposer. L’humaine était exténuée.

« Repose-toi, ma belle, reprends des forces, je retournerais te voir plus tard... »

En attendant, Samara se concentra, et rétracta son phallus, refermant ensuite sa tunique noire par-dessus sa vulve trempée, puis attendit le retour de Kazuha... Et de la fameuse surprise.
« Dernière édition: Novembre 25, 2016, 08:41:32 par Samara » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 08, 2014, 10:41:02 »

Depuis son arrivée dans le harem, Sya n'avait pas chaumé, elle avait conquis Mélinda par ses talents et sa gourmandise mais elle avait adoré retrouver Limma et tisser de nouvelles amitiés avec d'autres filles du harem. Cet endroit était un petit paradis où elle irait certainement revenir de temps à autre pour faire un petit coucou à la belle Vampire mais aussi à de nombreuses filles ici présentes. Quoi qu'il en soit, Mélinda lui avait parler d'une chose ces derniers jours. Ici, elle n'était pas une des esclaves de Mélinda, devant se servir de son cul pour ramener plus d'argent que possible, elle pouvait faire ce qu'elle voulait tant qu'elle ne dérangeait pas les autres filles qui travaillaient. Mais voilà, elle aimait cette liberté mais voulait servir de temps en temps quand même, que Mélinda puisse se faire quelques pièces en plus sans avoir de paie à donner à Sya, le gite et le couvert suffisent quand il y a en plus de nombreux orgasmes entre ou pendant ses deux choses. Alors Mélinda lui avait attribué une mission, elle allait être une surprise pour une de ses amies. Elle lui avait rapidement parler d'elle, une certaine Samara, une démone qui faisait honneur à ce que l'on pouvait dire sur eux. Une ange qui va servir une démone? Autant pousser le jeu un peu plus loin encore!

Le jour J, Sya était prête à servir à Mélinda, elle s'était abstenue de coucher avec n'importe quelle fille depuis son réveil même si la tentation était dure. Elle avait lancé un sort de magie rose pour guérir son hymen et ainsi redevenir vierge. Coiffé de ses deux grandes couettes, l'ange de la luxure n'abordait plus sa petite tenue si courte mais une belle robe blanche aux bras nues avec un léger décolleté. Si elle se penchait, il était surement possible de voir sa légère poitrine? Une culotte simple entre les jambes, rien de bien fantaisiste mais elle conserva quand même son collier autour du cou, elle appartenait à Lust, elle ne pouvait et ne voulait pas retirer cette marque de soumission. Elle était parfaite! Hormis ce détail, elle avait l'air d'une parfaite demoiselle qui était aussi innocente que pure. Ayant cueilli quelques fleurs dans le harem, elle avait fait une petite couronne de fleur pour Samara! Voilà qui allait en rajouter une couche. Kazuha arriva dans la chambre de Sya pour lui faire signe de la suivre, ce qu'elle fit. En chemin, elle resta silencieuse et souriante jusqu'à arriver à la chambre de sa nouvelle maîtresse.

Elle se rapprocha de Samara en lui souriant et en tendant la couronne de fleurs. Ses petites ailes de lumière brillaient dans son dos, remuant doucement, sans s'agiter ou autres, elle était parfaite.

« Enchantée de faire votre connaissance. Je m'appelle Sya et Mélinda m'a demandé de jouer avec vous aujourd'hui alors soyons amies. Tenez, je l'ai faite pour vous. »

C'était poussé l'image de l'ange toute douce et pure un peu loin mais pas grave, Sya voulait renforcer cette image autant que possible pour faire plaisir à cette belle démone. L'ange gardait ses mains dans le dos en observant la belle démone avec ce même sourire innocent en penchant doucement la tête sur le côté.

« Vous voulez jouer à quoi? Je ferais ce qui vous ferait plaisir en tout cas. »
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 09, 2014, 03:14:46 »

Mélinda lui avait promis une surprise qui ne pourrait que lui faire plaisir, et, connaissant l’influence grandissante de la vampire dans le milieu de l’esclavage, Samara savait qu’elle ne serait pas déçue. Le destin de cette petite vampire était atypique. Ancienne esclave, elle avait récupéré le harem de son père, dans le but de le perdre, et ainsi de devoir le vendre à ceux qui avaient réussi à renverser l’Empereur Fou. Contre toute attente, la vampire avait réussi à survivre, à s’accrocher, et avait finalement réussi à développer une bonne entreprise commerciale, florissante, devenant de plus en plus un empire commercial. Elle s’était alliée avec plusieurs personnalités d’Ashnard, comme les Karistal, et le récent achat d’une guilde avait également amené à s’interroger sur les ambitions de cette femme. Cherchait-elle à restaurer l’ancienne puissance des Warren ? Elle était l’héritière d’une puissante famille, qui avait contrôlé bien des villes et bien des forts dans le passé. Samara ne savait pas quoi en penser, mais elle savait que, parmi son influence grandissante, la responsabilité de la protection du harem de Mélinda en faisait partie. Emhyr Var Emreis tenait à cette jeune femme, et Emhyr était un Conseiller Impérial suffisamment influent pour que Samara vienne de temps en temps se rappeler à sa protégée... De plus, elle était toujours assurée de passer un moment excellent en compagnie des esclaves de Mélinda. Yukie, même si elle était fatiguée, avait tenu admirablement longtemps.

Elle sentit alors Kazuha revenir, et déglutit, silencieuse, muette, en voyant le cadeau offert par Mélinda. Une Ange ! Une jeune Ange avec de beaux cheveux bleus et une belle robe blanche, dans l’allure parfaite d’une innocente petite sainte... Une illusion qui ne prenait pas, dans un tel harem, mais qui était très bien faite, et suffisamment alléchante pour exciter la démone. Elle remarqua alors le petit collier en métal autour de sa nuque, et comprit alors de quelle divinité Sya était l’envoyée.

*Lust... Évidemment.*

La Déesse de la Luxure était une Déesse influente de Terra, et qui avait un culte officiellement reconnu à Ashnard, ce qui impliquait différentes temples et sanctuaires dans les grandes vielles dédiées à cette dernière. Elles recueillaient exclusivement des femmes, généralement des orphelines, des clochardes, ou des esclaves en fuite. Rejoindre la religion présentait l’avantage d’oublier votre ancienne vie, en devenant alors la propriété exclusive de la Déesse qu’on servait. Lust était assez populaire envers les femmes, mais, pour autant, la Luxure n’était pas ouverte à n’importe qui. Ne négligeant aucune forme de pouvoir, Samara s’était rapprochée de plusieurs cultes religieux, que ce soit celui de Sha, ou celui de Lust. Concernant Lust, elle était parfois appelée par les Prêtresses afin de servir de tests pour les novices désirant devenir des Prêtresses. Elles subissaient un certain nombre d’épreuves, l’une d’entre elles étant de survivre aux assauts d’une démone manipulant la magie rose pendant plusieurs heures. Samara les faisait souffrir, les faisant jouir tellement de fois qu’elles finissaient complètement éreintées... Mais, tant qu’elles avaient encore les yeux ouverts, elles remportaient l’épreuve.

Samara observa donc la petite Sya, se pinçant les lèvres. Elle était vraiment magnifique, et ne tarda pas à parler, lui offrant sa couronne de fleurs. La démone esquissa un léger sourire.

« Joli cadeau, Sya... »

Elle la prit, et observa la couronne. Ses pouvoirs magiques lui permettaient de sentir tout le vice qui s’échappait de cette femme, formant un séduisant contraste avec son apparence vierge et timide. Une jolie mise en scène, très appétissante. La queue caudale de Samara se déplaça alors, et vint caresser la joue de Sya, glissant délicatement sur sa peau.

« Je m’appelle Samara, précisa-t-elle alors, et j’espère bien que nous pourrons jouer ensemble. »

Dans le dos de Sya, Kazuha avait un grand sourire, tout en regardant parfois Yukie, se mordillant les lèvres. L’esclave de Mélinda était toujours sonné, en train de se reposer. Samara n’y allait pas par le dos de la cuillère, et, pour Kazuha, voir cela était toujours un spectacle excitant. Samara posa sur la tête de Sya la couronne de fleurs, et son doigt vint caresser son nez, glissant dessus. Un délicieux sourire se trouvait sur les lèvres de Samara, et sa main se déplaça à l’arrière de la tête de Sya, venant agripper ses cheveux bleus, et Samara s’en servit pour la soulever. Sya était plus petite qu’elle, et se retrouva donc sur ses genoux. Une main sur ses cuisses, caressant sa belle peau en glissant sur ses collants, l’autre sur sa nuque, Samara lui sourit, et alla l’embrasser, tendrement, plaquant ses lèvres contre les siennes.

« Nous avons le temps de jouer ensemble, Sya... Et je suis très curieuse de savoir comment mon insatiable vampire a bienfait pour avoir entre ses griffes une Ange de la Luxure... Car je reconnais ton odeur. Je fréquente beaucoup les Prêtresses de Lust, tu sais... L’odeur de la Déesse se trouve partout sur ton beau petit corps... »

Elle l’embrassa dans le cou, mordillant un peu sa peau. Autant parler un peu et y aller doucement, car Samara se disait que Sya n’avait pas choisi cet attirail de douceur et de mièvrerie pour se faire défoncer le cul au bout de quelques secondes.
« Dernière édition: Novembre 16, 2014, 01:48:44 par Samara » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Novembre 15, 2014, 11:11:17 »

Sya était impatiente de s'amuser avec la jolie démone mais elle aimait bien aussi jouer ce contraste de la gentille ange toute mignonne et innocente face à la belle démone baignant dans la cruauté et la luxure. Samara était vraiment une très belle femme, l'Ange sentait qu'elles allaient bien s'amuser mais une chose à la fois, brique après brique. Sa couronne de fleurs fut finalement sur sa tête mais elle continuait de garder le sourire en observant sa belle partenaire à la peau rouge. Même si sa façon de la soulever  - par les cheveux – pour l'installer sur elle était peu commode, elle ne dit rien, après tout, là aussi ça collait à son rôle. Sa main caressant sa cuisse nue, Sya avait ses mains jointes, posé sur ses cuisses en ayant d'yeux que pour la belle jeune femme démoniaque. Elle éprouvait une certaine attirance pour cette femme, elle ne saurait l'expliquer. La logique voudrait qu'ange et démon se repoussent mais au contraire, elle se sentait bien contre elle. L'odeur de luxure sur elle? Le fait de savoir que Samara n'allait pas être aussi tendre quand viendra le moment de remonter sa robe pour se faire prendre contre le lit? Elle ne saurait dire mais elle était si bien.

Embrassant tendrement, même timidement Samara, elle se laissait caresser sans faire balader ses mains sur le beau corps de sa partenaire. Elle tenait à son rôle quand même. Ses mains pouvaient peloter et caresser son corps « innocent » autant qu'elle le désirait. Mais elle fut bien surprise de voir que son masque était bien vite tombé. Elle qui espérait tenir son rôle quelques minutes au moins, c'était raté. Mais tant pis, elle n'abandonne pas pour autant son jeu. Elle posait la tête sur l'épaule de la démone en parlant calmement, tout en conservant ce même sourire.

« Ce n'était qu'un hasard. J'étais de passage sur Ashnard et comme il faisait déjà nuit, je me suis rapproché de l'odeur la plus luxurieuse que j'ai sentie et j'ai donc décidé de dormir avec Mélinda et ses esclaves. Et au petit matin, je me suis proposé à elle pour l'aider. »

Oui, Mélinda était aussi gentille que charmante, Sya le ressentait. Elle avait beau avoir son petit caractère, c'était une femme très douce et très gentille. Sya ferait tout son possible pour lui faire plaisir durant son séjour et même après. Cette femme avait le droit au bonheur comme toutes les autres femmes sur ses mondes. Sya ne faisait pas vraiment de préférence même si ça restait impossible en réalité. Mais c'est vrai que Mélinda était une femme pas comme les autres.

« Et vous Samara? Pouvez-vous me parler de vous car Mélinda ne m'a rien dit sur vous en dehors du fait que vous étiez très belle. Elle n'avait pas mentie sur ce sujet. »

Elle relevait la tête pour lui sourire un peu plus encore, ajoutant un point de plus à sa gentillesse et son innocence même si elle était démasquée. Cela dit, elle n'a pas menti, la seule chose en plus que Mélinda lui a dit, c'était que c'était une démone et l'idée de jouer la carte de l'innocente vierge, c'était une idée de Sya. Sa tête venait se frotter contre son épaule, venant se loger dans son cou. Si elle aurait pu – car elle savait qu'elle n'en aurait pas le temps – elle aurait bien fermé les yeux pour tenter de dormir contre elle. Mais à la place, elle restait contre elle en remuant doucement ses ailes, adapter à sa respiration calme.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Novembre 17, 2014, 03:15:37 »

On disait qu’aucune personne ne vous connaissait mieux que votre pire ennemi. L’hostilité entre les anges et les démons était légendaire, remontant à l’aube des temps. Samara n’avait encore jamais vu d’Ange de si près, mais elle avait su très rapidement que Sya n’était pas une Ange des Cieux. Aucune Ange ne finirait en effet dans un harem, et il y avait, sur elle, cette odeur divine, cette trace qui avait rappelé à Samara Lust. Elle admettait que le déguisement était réussi, mais il ne collait tellement pas avec l’ambiance qu’il était impossible de se méprendre. Assise sur ses genoux, Sya restait collée contre elle, et Samara, en prenant tout son temps, la pelotait et la caressait. L’une de ses mains glissait dans les longs cheveux bleus de la femme, et l’autre empoignait ses fesses sous sa robe, glissant sur sa culotte, agrippant ce morceau de chair.

Très mignonne, Sya agissait lentement, et posa sa tête contre l’épaule de la démone, en lui expliquant que Mélinda s’était, involontairement, contentée de l’appeler. Un sourire naquit sur les lèvres de l’Archimage. Un pic de Luxure... C’était à croire que ce harem voulait concurrencer le temple de Lust ! Plus Samara y pensait, plus elle se disait que Mélinda n’aurait qu’avantage à rejoindre le culte de Lust. Seule l’arrogance et la fierté des vampires semblait faire obstacle à ce souhait, mais il en fallait plus pour interdire à Sya de venir. L’Archimage ne pensait cependant pas que Sya resterait là éternellement. Elle n’était que de passage, venant véhiculer les idéaux de Lust, tout en se faisant plaisir. Sya remuait lentement contre le corps de Samara, et il fallait bien avouer que, même si elle ne faisait rien, ce simple geste était terriblement excitant. Samara avait passé une bonne heure à défoncer Yukie, et ce moment de douceur provoquait un sérieux décalage.

Tirant sur la culotte de ses fesses, jouant un peu avec elle, mais sans la retirer, elle finit par à répondre à sa curiosité. Sa main se retira ainsi de ses fesses, glissant le long de sa jambe, et vint caresser sa joue, son ongle venant glisser sur ses lèvres.

« Mélinda bénéficie d’appuis au sein du Palais Impérial, petit cœur... Des gens qui la protègent. J’ai rejoint ces personnes, et c’est désormais moi qui me charge aussi de la protéger. »

Elle posa sa main sur le menton de la belle, et souleva un peu son visage, venant l’embrasser sur le nez, brièvement, conservant sur ses lèvres un sourire.

« La petite Mélinda a souvent le don de se mêler d’affaires concernant les grandes personnes... J’interviens en amont pour protéger, pour veiller à ce que son beau petit cul et ceux de ses esclaves puissent continuer à être utilisés. »

Samara ne pouvait pas non plus trop en dire, car ces informations étaient classées, au nom de l’intérêt supérieur de l’État impérial. Elle caressa à nouveau la joue de la femme, ses doigts griffus glissant sur sa peau. Samara ne voulait pas précipiter les choses, et elle continua à lui caresser la tête, amenant son autre main, tandis que sa queue caudale filait dans le dos de Sya, empoignant son corps, s’appuyant dessus.

« Et je connais très bien Lust, tu sais... Tu vois, je suis une femme ayant plusieurs casquettes, et je reconnais ton odeur sur celles des prêtresses que je déboîte quand elles ont la bonne idée de m’invoquer. »

Quelques secondes supplémentaires passèrent en silence, avant que Samara ne se rapproche de l’oreille de Sya, afin de lui murmurer quelques mots doux :

« Cependant, je dois bien admettre que je n’ai encore jamais couché avec une Ange jusqu’à toi... Ce qui te rend vraiment exceptionnel. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 29, 2014, 11:13:26 »

Samara pouvait se faire des idées sur cette Ange si docile envers son pire ennemi, une démone mais l'Ange venait bien des cieux. Elle fut vraiment une de ces soldates du bien qui ne faisait que lutter contre la menace des démons en grande partie. Mais si l'odeur de Lust est si fort sur elle, c'est simplement car sa mémoire lui avait fait défaut et son cœur comme son esprit était entièrement dévoué à cette femme d'une très grande beauté et gentillesse. Elle laissait ses mains rouges parcourir son corps, ses cheveux, cette femme avait beau être en théorie son pire ennemi, elle ne voyait de ses yeux innocents qu'une ravissante démone qui voulait simplement passer un peu de temps avec Sya. Elle savourait ce petit jeu où la belle Samara tirait sur sa petite culotte pour s'amuser ou la faire languir. Mais qu'importe, même si elle écarterait volontiers les jambes à la moindre de ses demandes, elle jouait les vierges un peu timides pour elle alors la moindre petite perche ne devait pas être prise comme ça. Collée contre elle, elle se frottait à sa main comme un chaton quand elle vint lui caresser la joue.

Samara avoua son rôle auprès de Mélinda, embrassant son petit nez en avouant protéger sa maîtresse quand cette dernière lui parlait de sa façon à mettre son nez là où il ne fallait pas. L'ange conservait ce sourire qui reflétait toute sa gentillesse, Samara était vraiment gentille si elle faisait en sorte de protéger Mélinda et toutes ses nouvelles copines. Elle posa à nouveau sa tête sur la peau rouge de la belle démone en fermant ses yeux.

« Merci de veiller sur ma Maîtresse, vous êtes vraiment une gentille personne, Samara. »

Une ange qui disait cela à une démone, c'est le monde à l'envers. Cela dit, il y avait toujours des exceptions, des démons demandant le pardon en voulant faire le bien, des anges qui perdaient ce blanc immaculés sur leurs belles plumes pour se tourner vers le mal. Il y avait toujours des êtres sortant du lot. La queue de sa camarade de jeu venait s'entourer autour d'elle, ce qui fit doucement battre ses petites ailes translucides. Cette dernière avouait ce qu'elle faisait à celles qui invoquaient Samara avant d'avouer sur son oreille qu'elle n'avait jamais couchée avec une ange. Sya se redressa un peu en lui souriant de plus belle. Cette fois, c'était elle qui venait lever une de ses mains pour lui caresser la joue. Observant la belle démone avec ses yeux bleus.

« Vous m'en voyez ravie alors! Puisque mon odeur ne vous a pas piégée, je dois vous avouer un petit secret. Je me suis faite vierge rien que pour vous. C'est un petit cadeau que j'ai voulu vous faire en sachant que vous étiez une démone. »

Sa main avait continué sa route, venant caresser quelques mèches noires de ses beaux et longs cheveux avant de revenir caresser l'une de ses belles cornes. Elle jouait la carte de l'innocence et la pureté mais elle se plierait au moindre souhait de Samara. Si elle voulait continuer sur cette carte, soit, si elle voulait y aller à fond d'un coup, d'un seul, elle en a aussi le droit. Sya n'était qu'une esclave qui se pliait à la volonté de sa maîtresse après tout.

« Mélinda reste encore ma Maîtresse pendant quelque temps mais tant que je suis dans cette chambre, elle a dit que je serais à vous, tout entière. Je souhaite simplement votre bonheur Maîtresse Samara, si vous voulez une chose venant de moi, je serais heureuse de vous l'offrir. »

Elle posa à nouveau sa tête sur son épaule, cette démone était si gentille que pour le moment, elle avait du mal à l'imaginer méchante une seule seconde mais ça viendra, ça, elle ne se faisait pas de souci à ce sujet. Ses mains entourant cette belle démone, elle semblait si heureuse sur elle, la câlinant. Drôle de tableau que voilà mais ça prouve aussi que les deux ne sont pas forcément des ennemis héréditaires.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Décembre 01, 2014, 02:47:42 »

Entendre une Ange l’appeler « Maîtresse », voilà un plaisir rare, rare et ô combien délicieux. Tous les Anges ne répondaient pas des Cieux et de l’autorité du Conseil des Angiris. Initialement, un Ange ne désignait rien de plus qu’un messager ailé, un intermédiaire entre une divinité et son culte. Ce faisant, Sya répondait à la conception classique des Anges, obéissant à Lust. La redoutable Déesse Lust, une Déesse très appréciée à Ashnard, avait de bonnes femmes, et Sya s’avéra être très docile, tout en maîtrisant également plutôt bien la magie. Elle expliqua à sa Maîtresse qu’elle avait choisi de jouer la carte de la pureté et de l’innocence, en se disant que c’était ce schéma qui plairait sans aucun doute à une démone. Un choix tactique assez judicieux. Samara était une démone, et Sya une Ange. Deux opposés, deux ennemis depuis des millénaires, et qui étaient ici en train de sympathiser. Était-ce aussi impensable que ça ? Samara connaissait Sanctuary, elle connaissait la légende des Nephalems, l’union maudite entre les Anges et les Démons, ayant donné naissance à des créatures hybrides, des êtres dont la puissance potentielle avait terrorisé les deux camps. Leur union n’aurait pas le même impact que Sanctuary, mais elle contribuait à prouver une chose : Samara n’était pas enfermée dans les clichés… Pas ceux-là, du moins. Car, comme le culte de Lust, elle partageait leur dégoût du sexe masculin.

Sya se lovait contre son corps, caressant tendrement ses cheveux, ou encore ses cornes. Elle agissait doucement, comme une petite fille amusée devant sa belle Maman, et l’image fit sourire Samara, qui décida de la suivre. Sya posa sa tête contre son épaule, et Samara, glissant sa main dans les longs cheveux bleus de l’Ange, tira sa tête en arrière, puis aventura son autre main, et la posa sur les lèvres de Sya, glissant sur sa belle peau. Oh, comme cette femme était magnifique ! Samara l’appréciait beaucoup, et la perversion était en train de croître en elle, dopant son imagination perverse. Samara n’avait aucune honte à l’affirmer : elle aurait tout à fait pu rejoindre le culte de Lust, et, de fait, cette idée la tentait parfois. Ambitieuse, elle savait que les Dieux exerçaient une forte influence sur Terra, et c’était notamment le cas pour Lust, dont on trouvait des temples un peu partout. L’Empire d’Ashnard et ses mœurs débridées était un terrain de prédilection pour un tel culte. Tout en y songeant, le doigt de Samara glissait sur les lèvres de Sya, s’enfonçant parfois dans sa bouche, sentant alors sa langue. Elle lui sourit, et retira son doigt, puis tapota le nez de Sya.

« Non, Sya… Je ne vais pas usurper le rôle de ta Maîtresse. Ce soir, je ne serais pas ta Maîtresse, jeune femme… Je serais ta Maman. »

Elle lui sourit, et caressa sa joue, griffant sa peau, puis l’embrassa tendrement, le baiser gagnant peu à peu, au fur et à mesure du temps, en intensité. Sa langue fila dans la bouche de l’Ange, et elle la souleva un peu, une main sur sa nuque, l’autre venant, sous la belle robe blanche de Sya, caresser ses fesses, s’appuyant sur sa croupe. Elle serra cette culotte, et prolongea le baiser pendant plusieurs minutes, son nez jouant avec celui de Sya. Samara soupirait de plaisir, et, dans son coin, Kazoha observait la scène sans rien dire. Mains jointes devant elle, elle trouvait ce spectacle absolument délicieux : une Ange et une Démone en train de s’embrasser, se préparant à se faire longuement l’amour. La peau rouge et douce de Samara serrait celle de Sya, qui était également très douce, tendre comme une peau de bébé. Voilà pourquoi Samara aimait tant le beau sexe : leur peau magnifique, leurs soupirs, leurs gémissements, leurs formes anguleuses… Inversement, elle trouvait les hommes gras, sales, poilus, laids, et rares étaient les hommes capables de la faire chavirer. Kazoha ne le disait pas, mais son plus grand rêve était de voir Samara se faire prendre en sandwich par deux beaux hommes, de voir sa Maîtresse prise par des hommes au torse tendre, mais avec des muscles saillants, car elle savait que sa Maîtresse adorerait cela. Or, le seul objectif de Kazoha, dans sa vie, était de faire plaisir à sa Maîtresse.

Samara rompit le baiser au bout d’un certain temps, et, pendant ce temps, elle avait déplacé le corps de Sya, la tenant entre ses bras. Elle l’envoya ainsi s’allonger contre le lit, la couchant sur le dos, et resta au-dessus d’elle, les longs cheveux noirs de Samara tombant en cascade à gauche et à droite de la tête de Sya. Samara voulait prendre son temps, jouant sur la carte de « l’innocence. Elle posa donc une main sur le torse de la femme, enfonçant légèrement ses ongles dans sa robe, puis se pencha vers elle, et lécha sa nuque, venant un peu mordiller sa peau.

« Est-ce que la vilaine Sya est contente d’avoir récupéré une Maman pour s’occuper mieux d’elle et de sa défectueuse éducation, hum ? »

Elle lécha ensuite la joue de Sya, continuant à caresser cette peau douce, tendre, ce corps chaud et agréable… Cette femme était vraiment magnifique, et la lécher ainsi était un vrai plaisir pour Samara. Elle aurait pu la lécher et l’embrasser comme ça pendant des heures, sans aucune interruption, son corps s’étalant contre le sien, ses cheveux revenant se positionner en arrière.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 14, 2014, 10:21:27 »

Oui, Sya se faisait toute gentille dans les bras de Samara, elle avait beau ne pas connaître cette ravissante démone, elle l'aimait déjà. Sa peau si rouge, ses formes alléchantes, son regard de braise, elle n'avait pas le moindre scrupule à trahir ses gênes. Après tout, Nymph n'était plus, elle n'était que Sya, le Slave Yuri Angel de Lust. Ange, démon, neko, humaine, androïde, princesse, pauvre, elle se fichait des origines de ses partenaires, elle voulait simplement s'offrir à elles pour leur plus grand bien. Assise sur les cuisses de la démone, sa main se baladait sous sa robe, elle la laissait faire en rougissant doucement. Normalement ce genre de chose ne la rend que simplement heureuse mais elle suivait son rôle de petite innocente au pied de la lettre en retirant cependant les hésitations sur ses faits et geste, elle savait ce qu'elle voulait. Son doigt passant sur ses lèvres, elle léchait ce doigt quand elle en avait l'occasion, gardant Samara à l'oeil, ses yeux dans les siens. Elle l'écoutait voulant se faire passer pour sa maman. Pas de problème, Sya serait heureuse de jouer le rôle de sa fille. Idem, ici aussi, elle n'avait aucun remords. Sa famille, ça restait Metatron mais il n'y a que en sa présence où elle était plus Nymph que Sya. En dehors de tout cela, sa nouvelle identité était celle de tous les jours.

« Oui, Maman. »

Ce fut sa seule réponse avant qu'elle ne vienne l'embrasser. L'ange l'embrassait langoureusement, tout en douceur, ne précipitant pas les choses. Sya gardait ses mains sur les épaules de Samara, bougeait très peu, elle se laissait porter par ce délicieux baiser, fermant ses paupières en gémissant tout doucement. Elle en mouillait déjà un peu sa petite culotte blanche à imaginer la suite de ce programme haut en couleur. Une fois le baiser rompit, Sya ouvrait à nouveau les yeux en se laissant déposer sur le lit, les mains ramener vers sa poitrine, comme une légère protection même si résister est bien la dernière chose que Sya voulait. Se posant au-dessus d'elle, sa mère se faisait imposante et si belle. Ses beaux cheveux noirs tombant en cascade sur ses longs cheveux bleus. Un curieux mélange mais qui rendait même cette simple vue encore meilleure. Sa main empoignant doucement sa robe, sa langue venait caresser sa nuque, elle en soupirait de plaisir.

« Oh oui Maman. Mais je ne suis pas mal élevé ? J'ai toujours été très gentille, comme on me l'a demandé... »

Ses deux mains venaient doucement attraper sa main sur son torse pour venir baiser sa paume en relevant le regard vers Samara, serrant doucement les cuisses, elle voulait doucement la provoquer sans sortir de son rôle pour autant.

« Maman ne va pas me punir hein ? Sya n'aime pas recevoir des fessées... »

Oups, même en jouant un autre rôle, l'excitation commençait à lui redonner ce tic de langage, parlant d'elle à la troisième personne. En plus, elle mentait évidemment. Elle adorait sentir ses maîtresses se faire plaisir sur ses fesses mais en jouant le rôle de la fille et de la maman, ça promettait de belles heures devant elles ! Gardant la main de Samara entre les siennes, elle embrassait le dos de sa main, se faisant toute petite en la gardant doucement en vue... Samara va-telle jouer le jeu ou bien tomber sous le charme devant tant d’innocence ? Sya aimait les surprises et ne la connaissant pas encore assez, sa réaction serait déjà une surprise en soi.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Décembre 16, 2014, 03:12:28 »

La petite Sya était très excitante... Plus le temps passait, et plus Samara succombait devant cette beauté. Elle était bien différente des autres Anges que Samara connaissait, ces femmes guerrières et redoutables, fortes et intrépides. Sya était une Ange de Lust avant tout, ce qui se ressentait. Contre le corps de Samara, elle parlait d’une petite voix toute douce, lui affirmant ne pas être méchante, tout en embrassant le dos de sa main, déposant de multiples petits baisers dessus. Silencieusement, avec un sourire sur le coin des lèvres, l’Archimage la laissa faire.

« Une bonne petite fille, hum... »

Entendre Sya l’appeler « Maman » avait quelque chose de délicieusement craquant. Elle avait une voix tellement fluette, un ton tellement doux, tellement magnifique... Ah, ce qu’elle était craquante ! Samara adorait ça, et se mordilla volontiers les lèvres. Elle n’hésita de fait guère peu sur ce qu’il fallait faire envers la belle petite Sya, et son autre main caressait la joue de la femme, tirant un peu sur ses longs cheveux bleus.

« Je ne pense pas qu’on puisse dire ça venant d’une fille qu’on trouve dans un harem... Tu es une petite catin, et c’est pour ça qu’il faut te punir en conséquence. »

La voix de Samara était également chargée de perversion. L’Archimage ne se faisait pas de doutes sur ce que Sya voulait vraiment, et la démone prendrait son temps. Non, il n’y aurait absolument rien de précipité, et ce d’autant plus que ce n’était pas tous les jours qu’elle pouvait coucher avec une telle Ange. Samara n’allait pas gaspiller ce précieux cadeau, qui confirmait que la petite Mélinda était en train de grandir. Ceci avait de quoi inquiéter les ennemis ancestraux des Warren, ceux qui s’étaient enrichis en dilapidant l’ancienne fortune des Warren. Ils avaient laissé cette Warren encore en vie gérer son harem endetté, persuadés que le harem allait s’écrouler, et que plus jamais les Warren ne viendraient à nouveau les embêter. Maintenant, plusieurs siècles avaient passé, et Mélinda avait su survivre, et se trouver de bons alliés... Ce qui l’amenait aussi à agrandir la liste de ses ennemis potentiels. L’ambition de la vampire l’avait même amené à s’attacher provisoirement les services d’une Ange, une Ange rattachée aux Dieux.

Samara se redressa, et souleva la petite Sya, amenant sa « fille » à se retrouver à nouveau sur ses genoux, mais en étant cette fois-ci couchée, ses fesses relevées un peu devant elle. L’Archimage caressa délicatement sa croupe, conservant sur ses lèvres un sourire malicieux, avant de relever la tête vers Kazoha. Son esclave personnel restait dans un coin de la pièce, et ce spectacle continuait à l’échauffer. Polie et bien éduquée, Kazoha ne faisait rien sans autorisation de sa Maîtresse, et Samara lui fit signe d’approcher. La belle esclave blonde s’avança délicatement, ses pas feutrés glissant sur le sol, et elle fléchit les genoux, chacune de ses mains venant caresser les joues de la tendre et doucereuse Sya.

« Kazoha est la servante de la Maman de Sya, et elle va embrasser la vilaine petite Sya, pendant que sa Maman punira cette petite pute... »

L’Archimage parlait de Sya à la troisième personne du singulier, car elle avait noté que c’était ainsi que l’Ange parlait d’elle-même. Une manière assez récurrente chez certains esclaves très soumis. Samara releva un peu la robe de Sya, afin de découvrir ses belles petites fesses, puis les tapota tendrement... Puis donna une grosse claque sur ses fesses, qui résonna dans la pièce. Maligne, Kazoha ne l’embrassait pas systématiquement, afin que sa Maîtresse puisse entendre les cris de cette petite Ange. Si Kazoha ne parlait pas, car elle ne voulait pas briser ce moment, elle souriait de plaisir, une lueur malicieuse brûlant dans ses pupilles... Et Samara, de son côté, continuait à la gifler, donnant des grosses claques, alternant entre de délicates caresses et quelques pincements sur ce magnifique petit cul.

Elle était délicieuse !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Janvier 03, 2015, 10:51:53 »

Sya se plaisait ici avec sa chère maman Samara, elle espérait être à la hauteur des attentes de cette ravissante démone. Elle se faisait gentille et bien docile, voulant que la belle femme à la peau rouge soit fière d'elle ! Mais bien qu'elle restait gentille avec elle pour le moment, bien vite, elle vint lui dire qu'elle était une petite catin, par sa simple présence dans ce genre d'endroit, une chose qui lui faisait plaisir mais ce n'était pas encore l'heure de pleinement dévorer son cadeau à pleine dent. Ce que disait Samara était la pure vérité mais Sya voulait encore offrir tant et conserver son rôle de petite ange innocente avant que cela ne vole en éclat quand Samara aura décidé d'user de son cadeau dans tous les sens.

« Non Maman, Sya n'est pas une vilaine fille, elle sera gentille, obéissante et... »

Elle ne pouvait continuer alors que Samara changeait de position, bien décider à ignorer ses conseils. Allongée sur ses genoux, son bas-ventre commençait à se réchauffer, sachant ce qui allait se passer. Sa main caressa ses petites fesses, ça donnait déjà envie de sentir ses mains s'abattent sur ses fesses mais elle tentait de masquer ce plaisir latent. Reste à voir mais en attendant elle lui présenta sa servante, Kazoha. Celle qui était venue la chercher donc ? Elle était très belle et semblait tout aussi charmante que sa maman mais jusqu'à son départ du harem, elle appartenait à Samara et restait aussi longtemps que souhaiter à ses côtés. Ayant cette ravissante jeune femme juste en face, elle la regardait avec un  léger sourire sur le bout des lèvres.

« Bonjour Kazoha... »

Sa robe relevée, la main de la démone se promenait sur sa culotte en faisant naître une question en Sya, va-t-elle la lui retirer ou non ? Pour le moment, sa culotte restait-là, sa main s'abattait sur ses fesses, la faisait couiner autant de surprise que d'un léger plaisir. Chasser le naturel et il revient au galop. Ça commençait mais Kazoha ne faisait rien, observant simplement Sya et sa maman. Le rythme de ses fessés était au hasard, tantôt Samara enchainait rapidement, tantôt elle laissait quelques longues secondes d'attente, tout comme la force dans sa main. Parfois douce avec de légers pincements et parfois elle y mettait toute son envie dans le creux de sa main, faisant résonner cette claque dans toute la chambre. Sya criait de plus en plus quand elle la fessait, tentant de se rattraper en faisant plaisir à sa mère.

« AAAAÏEEEE !!! Pardon Maman ! PAAAARDON ! »

C'était faux, elle voulait crier encore mais elle était à fond dans son rôle. Si c'est que Mélinda lui avait demandé de faire pour plaire à Samara alors elle le ferait sans hésiter, elle adorait satisfaire ses maîtresses et elle était sur la bonne voie pour le moment. Kazoha venait enfin couper le sifflet de Sya par un baiser plutôt doux, ne retirant en rien la force dans la main de Samara, au contraire, la voir se calmer semblait lui donner à nouveau plus de force pour la faire couiner, tentant de crier cette douleur si douce mais bloquer dans la bouche de Kazoha. Dire que cela n'était que le début... Elle va adorer sa maîtresse diabolique. Ses bras étaient jusque-là le long de la jambe de Samara car elle ne savait pas quoi en faire mais elle levait les mains pour les poser sur les épaules de sa nouvelle amie. Ce qui pourrait ne pas plaire à Samara donc en faire un plus ? Qui sait ? Mais quand le baiser se rompit, faisant à nouveau crier l'ange entre les mains de la démone, elle continua le jeu elle aussi.

« HAAAAAAA... P-pardon que S-Sya soit une vilaine fille... »

Ses yeux commençaient à se perler de larmes, tant pour la douleur que pour son rôle, ça ne la gênait pas, elle voulait avoir son rôle au plus haut de sa forme alors elle comptait sur ça pour faire ce genre de petits détails qui faisaient la différence avec les autres esclaves. Son corps tremblotait sur les cuisses de Samara. L'excitation, le plaisir, la peur ? Elle préférait laisser le doute à Samara mais elle voulait continuer de jouer, encore et toujours plus loin !
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Janvier 04, 2015, 02:53:51 »

Le plaisir immense et éternel qu’il y avait à recevoir des fessées se faisait sentir sur la croupe de Sya. Chaque coup distribué par Samara faisait rebondir la petite Ange. C’était des fessées données par une main démoniaque, et, si elles ne broyaient pas le joli cul de Sya, elles étaient fermes et solides, donnant des coups secs et violents, qui résonnaient dans toute la chambre, et faisaient hurler la petite Ange. De délicieux hurlements qui s’échappaient de sa magnifique bouche, la faisant se tortiller d’avant en arrière, tandis que Kazoha caressait ses joues, un sourire sur le coin des lèvres, en voyant Sya pleurer. Le plaisir était là, mais aussi la douleur... Cependant, il n’y avait fondamentalement aucune raison de se sentir gênée ou attristée pour elle. Si Sya ne voulait que du plaisir, elle ne serait pas dans cette pièce, ni même dans ce harem. Samara, elle, prenait un malin plaisir à la battre ainsi, et, pendant encore de longues minutes, elle continua à la claquer.

« Vilaine... Vilaine FILLE ! Vilaine, vilaine, vilaine FILLE ! Oui, Sya, tu es VILAINE, très vilaine ! »

Elle arrêtait parfois ses claques pour caresser ses fesses, remettant alors proprement sa culotte en place, tirant un peu dessus, caressant ensuite l’ourlet de ses fesses, avant de les pincer entre deux de ses griffes, et de la gifler à nouveau. De nouveaux coups secs, lui permettant d’apprécier toute la douceur et toute la fermeté du magnifique cul de l’Ange. Lust savait choisir ses hérauts, et Sya représentait dignement la Luxure.

« Ooooh, ma pauvre petite, Maman est sévère avec toi, hein... Laisse-moi donc te nettoyer un peu... »

Kazoha se pencha vers elle. Plus le temps passait, et plus Sya peinait à masquer ses sanglots. C’était une vraie raclée, malmenant son cul, et la femme, plutôt que de l’embrasser, entreprit de lécher ses joues, nettoyant ainsi ces dernières de ses larmes. Elle connaissait suffisamment sa Maîtresse pour savoir qu’elle voulait entendre Sya pleurer et gémir. Sa Maîtresse était douce et gentille, mais elle pouvait aussi se montrer cruelle et perverse, vicieuse et sadique. Kazoha léchait ses joues en gloussant, caressant ses cheveux, tandis que le corps de Sya continuait à tressauter pendant que Samara continuait à la fesser. Finalement, au bout d’un moment, Samara cessa sa dernière gifle... Et tapota délicatement le postérieur de Sya, dont les larmes ruisselaient sur le lit.

Elle sourit ensuite, et caressa ensuite les cheveux de Sya, percevant aussi la mouille de cette dernière. L’Ange était furieusement excitée, tout en ayant aussi très mal. Samara aurait pu lui arracher tous ses vêtements et la violer sauvagement sur le coup, mais, vu l’effort que Sya avait fait pour bien se préparer, l’Archimage estimait qu’elle lui devait bien de s’occuper un peu d’elle.

« Ta punition pour être une vilaine fille est finie, Sya... Viens faire un gros câlin à ta Maman, ma belle... Belle et brave petite fille... »

Samara se plaisait plutôt bien dans son rôle de mère, et elle laissa Sya se blottir contre elle, embrassant le front et les cheveux de cette dernière.

« Tu as mal... Pleure, ma chérie, laisse Maman se délecter de tes hurlements et de tes sanglots... »

Entre-temps, Kazoha s’était relevée, et alla chercher un autre outil, tandis que Samara berçait Sya, remuant d’avant en arrière, embrassant encore et encore ses cheveux, la câlinant, la tête de Sya enfouie entre ses bras et contre ses seins, comme si elle était une fille s’étant faite une blessure, et nécessitant toute l’affection de sa mère. Kazoha, qui tenait dans sa main l’objet, et le secouait, observa ce tableau avec un demi-sourire sur les lèvres. C’était une image très touchante. Sya pleurait et ronronnait entre les bras de Samara, qui l’apaisait en l’embrassant.

Au bout de plusieurs minutes, Samara s’écarter un peu, posant une main sur le menton de Sya, et lui sourit.

« Tu vas mieux, ma fille ? »

Kazoha lui tendit un mouchoir, et Samara l’utilisa sur les joues de Sya, la nettoyant.

« Je crois que tu as bien mérité une récompense... Pas toi, ma chérie ? »

Kazoha se rapprocha, et défit alors le sein gauche de Samara de son bonnet. Ce dernier se mit à pointer, et, en secouant sa bombe, Kazoha répandit de la belle chantilly dessus.

« Viens manger, ma fille... Viens manger, et viens téter... Viens t’abreuver du lait de Maman... »

Elle était toujours dans les bras de Samara, chauds et solides.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Janvier 23, 2015, 10:08:34 »

Que dire vraiment de tout cela ? L'Ange servait fidèlement sa maman et recevait une sévère punition pour le moment, c'est le moins que l'on puisse dire. Elle était allongée sur ses genoux et se laissait faire, recevant des fessées toujours aussi puissantes avec un peu de repos parfois pour sentir sa main se faire câline, remettre sa culotte en place ou même parfois être pincée... Quand on a les fesses bien rouges, autant dire que cela n'est pas si amusant que ça. Bref, elle se laissait faire, hurlant de douleur, si au début, cela était surtout pour le rôle, à force d'en accumuler, elle avait vraiment mal, si bien que les larmes n'étaient plus jouées au bout d'un moment. Elle n'en voulait pas pour autant à Samara, elle aimait bien sa mère quand même mais Kazoha venait lui lécher la joue et croyez le ou non, cela atténuait sa douleur même si elle était toujours au rendez-vous.

Quand cela prit fin, elle pleurait et gémissait toujours autant mais sa mère lui offrait un bon câlin et elle ne s'en privait pas pour se redresser doucement pour s'asseoir sur ses cuisses en écartant les jambes, surtout pour les avoir dans le vide et éviter d'avoir un peu plus mal. Se blottissant dans ses bras et sa poitrine, elle gémissait et pleurait encore un peu mais cela se calmait peu à peu grâce à Samara, son câlin, ses baisers sur le front, c'était rassurant. Sya se sentait si bien dans ses bras, rassurée et en sécurité... Avait-elle connu cela ? Bien sûr mais différemment. Pas dans sa vie d'esclave, ça remontait avant Sya, elle le savait mais elle en gardait aucun souvenir. Qui était-ce ? Sa mère ? Métatron ? Elle ne cherchait pas à savoir et fermait les yeux en se blottissant contre elle, préférant savourer ce contact. Néanmoins... Quel tableau magnifique. Cette démone si cruelle couvrant Sya d'une affection maternelle et cette dernière se blottissant dans ses bras, si ce n'est pas magnifique ça ? Se faisant nettoyer le visage par Samara, elle reprenait doucement sourire en observant la belle démone rouge dans les yeux.

Samara venait de lui préparer une délicieuse surprise avec l'aide de Kazoha, son sein rouge était si blanc, couvert de chantilly et n'attendait que Sya pour venir la nettoyer. Ayant un petit sourire timide, Sya acquiesça avant de venir lécher la crème blanche tout autour de son mamelon, quitte à en avoir un peu sur le visage. Elle léchait cela aussi goulûment que délicatement. Quand enfin il ne restait que cette petite zone, elle observa d'abord Samara, la bouche barbouiller de cette crème blanche en lui souriant.

« Merci Maman. »

Ni une, ni deux, elle allait placer sa bouche tout autour pour venir lécher tout cela, nettoyant bien le tour, sentant cette petite boule de chair sous sa langue, puis une fois le tout disparu, elle n'avait plus qu'à aspirer, aspirer encore et encore jusqu'à sentir un liquide chaud dans sa bouche. Le lait coulait enfin et il était délicieux. Ses mains étaient posées sur ses épaules et sa bouche agrippé à ce sein, Sya tétait comme jamais, que ce lait soit aphrodisiaque ou non, elle n'avait pas à refuser une telle offre de sa maman. Elle aspirait le tout, gémissant contre elle en fermant ses yeux, elle se retenait de ne pas se frotter à elle car après tout, chasser le naturel et il revient au galop. Après de bonnes minutes à déguster cela, elle décrocha sa bouche en relevant doucement sa tête vers elle en rougissant un peu. Sa main venait lui caresser la joue délicatement.

« Merci Maman, ce fut très bon. Sya s'est régalé... Est-ce que Sya est une gentille fille maintenant ? »

Penchant un peu sa tête sur le côté, elle devait bien avouer qu'elle aimait ce petit moment de douceur et qu'à choisir, elle aimerait bien continuer un peu pour laisser ses fesses se reposer mais après tout, elle ne décide pas, c'est Samara, sa maman qui décide de ce qui est bon pour sa fille angélique.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Janvier 26, 2015, 03:35:05 »

Battre Sya, la gifler et la fesser... Ce moment avait provoqué en Samara une sorte de joie féroce et de plaisir inconscient. Elle avait adoré le faire, et, plus elle le faisait, et plus elle s’était emballée, la giflant encore et encore, toujours plus fort. Était-il possible que la légendaire hostilité entre Anges et Démons se traduise ici, de manière inconsciente ? Le plaisir vicieux et cruel que Samara avait ressenti venait-il de là ? Elle ne savait pas trop comment l’interpréter. Sya était la première Ange que l’Archimage rencontrait de toute son existence, et elle n’était pas une Ange des Cieux, mais une envoyée d’une Déesse. Pour autant, elle appartenait à cette grande famille des emplumés et des messagers divins. Elle servait juste un Dieu différent, sans pour autant avoir succombé. C’était un cas très curieux. La Luxure suintait en elle, ce qui l’excluait sûrement, maintenant, des frontières du Royaume des Anges, mais elle n’était pas un Ange noir. Ses plumes n’avaient pas noirci, et elle conservait en elle une once de bonté et de générosité. Cette once s’exprimait juste dans la luxure, mais Samara sentait bien que Sya ne pourrait jamais forcer quelqu’un au plaisir. Elle était une soumise... Et elle était la preuve que rien n’était jamais absolu ou manichéen, et que les Anges, techniquement, connaissaient d’autres voix que la corruption ou le droit chemin. Samara pensait fugacement à tout cela en câlinant Sya. Elle cherchait à interpréter comment il était possible qu’elle se soit montrée aussi enjouée à l’idée de la battre... Oh, certes, Samara adorait fouetter et torturer (gentiment) ses amantes, mais, là, il y avait eu... Une sorte d’ardeur supplémentaire. Comment l’expliquer ? Comment la comprendre ? Les questions se multipliaient dans son esprit, et elle laissa Sya la téter.

Ses mains tendres se posèrent sur son épaule, et sa bouche s’attaqua à son sein, venant se presser autour du téton comme un bébé, et elle se mit à téter. La laissant faire, l’Archimage posa une main sur ses cheveux bleus, les caressant tendrement, l’autre venant glisser le long de ses hanches. Est-ce qu’elle se sentait coupable pour ce qu’elle lui avait fait ? Il ne fallait pas employer ce mot, car il était trompeur... Elle était « surprise », voilà tout, et était en train de comprendre les raisons de son ire. Samara caressait délicatement les cheveux de l’Ange, tout en sentant, avec délice, cette dernière absorber son beau lait. Elle agissait comme un petit bébé qui viendrait téter le sein maternel, se pressant contre son sein, et Samara ressentait une bouffée d’excitation sexuelle, bouffée qui, elle, pour autant qu’elle le sache, n’avait, sur le coup, rien à voir avec ce qu’une mère aurait ressenti face à son bébé... Ce rituel, tout comme le fait de l’appeler « Maman », n’était rien de plus qu’une perversion, un détournement de choses infiniment sacrées et douces, de choses qui étaient le sel et le niveau suprême de l’amour... Une notion avec laquelle les démons avaient toujours eu un peu de mal.

Sya continua à téter pendant plusieurs minutes, et Samara se mit à soupirer, basculant lentement sa tête en arrière, ses bras se resserrant autour du corps de l’Ange. Sya suçait avec énergie, et, au bout d’un moment, elle finit par se retirer. Samara pouvait générer beaucoup de lait, mais, à son grand déplaisir, il n’était pas aphrodisiaque... Elle n’était pas encore une Ushi. Ce n’était que du lit, et elle laissa Sya y goûter aussi longtemps que l’Ange le voulait. Samara baissa la tête vers Sya, sans rien dire, et sentit l’une des mains de Sya se lever, caressant tendrement sa joue. C’était drôle à dire, mais, sur le coup, Samara avait presque (et ce « presque » faisait toute la différence) l’impression d’avoir un véritable enfant face à elle... Tel n’était cependant pas le cas, car Sya était majeure et vaccinée, mais cette impression était là.

« Merci Maman, ce fut très bon. Sya s'est régalée... Est-ce que Sya est une gentille fille maintenant ? » demanda-t-elle alors.

Samara se mit à sourire, et hocha lentement la tête, puis se pencha vers Sya, venant l’embrasser sur les lèvres.

« Oui, Sya... Tu es une très gentille fille. »

Perturbée qu’elle était, Samara avait du mal à imaginer la suite. Sa main alla caresser la joue de Sya, et elle poursuivit, rebondissant rapidement sur une autre idée, adaptée à la philosophie du harem Warren :

« Montre à Maman combien tu es une gentille fille, Sya... Va lécher ses belles bottes, lui montrer à quel point tu la respectes et l’adules... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Février 15, 2015, 10:31:00 »

C'était étrange... Ce n'était pas la première fois que Sya appelait une de ses maîtresses « Maman », bon nombre d'entre elles ont eu cette lubie, ce fantasme mais là, il ne s'agissait pas de la douleur – pas seulement du moins – car elle avait ce sentiment étrange envers Samara. Évidemment, ce n'était pas sa vraie mère mais ce sentiment, cet amour et ce respect qu'elle dégageait pour elle... comment elle pourrait voir cela sous un autre angle ? Peut-être sa tendresse ? Peut-être le fait de boire un lait qui avait le goût de lait et non d'aphrodisiaque ? Elle ne savait pas mais elle aimait ce lien qui commençait à se faire avec elle. Elle avait beau faire face à une démone, elle n'avait aucunement peur, elle... oui, elle se sentait très proche de cette démone. C'est stupide de penser cela après si peu de temps passé ensemble ? Non, ce n'était pas stupide, c'est comme l'amour, cela ne se contrôle pas. Samara avait-elle la même sensation envers Sya ? Comment savoir, elle avait passé plus de temps à poser sa tête sur sa poitrine, fixant sa peau rouge en suçant ce sein.

Même en se retirant, sa première idée était de savoir si cela avait plu à sa « mère », de savoir si elle en était fière et oui, c'était le cas, envoyant une onde de bonheur dans son cœur. Même ce petit baiser était si agréable, si... précieux ! Même si elle passait à un registre moins sexuel, elle était heureuse de recevoir cet ordre ! Lécher ses bottes, c'est comme si c'était fait ! Et s'il fallait faire sécher sa salive à coup de compliment, elles vont briller de mille feux ! Elle quittait ses cuisses après avoir acquiescé et se mit à quatre pattes, devant une de ces bottes qu'elle prit en main, soulevant délicatement sa jambe. Elle tentait de garder un œil sur Samara en faisant son travail mais elle essayait aussi de ne pas faire de bêtise. Elle lécha la matière – sûrement du cuir – de la botte délicatement. Sa langue passait comme un chiffon bien propre dessus, elle ne voulait nullement abîmer de n'importe quelle façon cette botte qu'était celle de sa mère.

« Hum, vos bottes si belles, si délicieuses... Sya est très heureuse de vous servir Maman. Mhh... Sya aimerait pouvoir vous servir encore... Elle aimerait pouvoir recevoir de nouveaux ordres aussi... Sya éprouve un profond respect pour vous. »

Sya ne pouvait mentir actuellement, elle lui disait la vérité et rien que la vérité. Elle pourrait en dire bien plus mais si elle commence à en dire trop, Samara risque de ne plus tenir et elle va en faire voir de toutes les couleurs à l'ange. Sa langue partait de la pointe de sa botte pour remonter vers son tibia bien qu'elle stoppait sa langue avant d'arriver à sa douce peau si belle et délicieuse. L'ange de la luxure gémissait et soupirait sur la botte en faisant son travail. Un peu plus et le naturel risquait de revenir au galop pour elle, prudence ! Se frotter contre sa botte ou même stopper ce petit jeu de jeunes pucelles, retirer sa robe et laisser Samara lui dicter ce qu'elle voulait d'elle mais non, elle tenait à lui faire ce plaisir. Samara préférait sûrement vouloir une pucelle qui ne dit pas non plutôt qu'une pucelle – même fausse – qui se comporte comme une nymphomane. Si, il y a une différence, dans le rôle que Sya jouait, elle ne proposait rien, elle subissait. Alors que dans la seconde option, elle irait sauter sur la queue de Samara sans même chercher une raison.

« Demandez à Sya ce que vous voulez Maman... » elle léchait à nouveau sa botte en l'observant « Sya fera tout ce que sa Mère souhaite. »

Fidèle jusqu'aux bouts des ongles. Dans cette chambre, Mélinda comptait peu, seule Samara avait une réelle importance aux yeux de Sya. Une fois leur séance terminée, elle retourna auprès de la vampire mais ici, pas question de voir une autre femme.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Février 18, 2015, 02:40:10 »

Le fétichisme... C’était là l’un des  fantasmes de Miss Warren, et l’une des spécialités de ce harem. Il fallait bien que Samara s’y colle. Si, jadis, elle avait vu ce plaisir comme quelque chose d’absurde et de potentiellement inutile, avec le recul, elle devait bien admettre que voir Kazuha à quatre pattes, en train de lui lécher les pieds, avait quelque chose de délicieusement excitant. C’était un plaisir de domination, qu’elle retrouva avec la belle Sya, quand elle se mit à prendre dans ses tendres petites mains l’une de ses bottes, afin d’y apposer ses lèvres, et de la lécher. Sans rien dire, mais avec un sourire de connivence sur le coin des lèvres, l’Archimage la laissa lécher. Il y avait quelque chose entre elles... Samara le ressentait, et ce n’était pas que le plaisir sexuel. C’était peut-être l’addition des contraires, le fait de coucher avec une Ange, de l’avoir comme esclave... Ou bien le fait que Sya ait une forte magie en elle, ce qui excitait davantage Samara... L’Archimage n’aurait su dire précisément en quoi, mais, ce dont elle était sûre, c’est que, en ce moment, elle adorait cette séance avec Sya. Mélinda avait eu bien de la chance qu’une Ange décide de s’attacher à elle pendant un certain temps. Ce serait éphémère, car les émissaires de Lust ne s’attachaient à personne en particulier, mais Samara aurait au moins pu profiter de ce moment. Fesser une Ange, la voir lécher vos pieds avec passion, ses dents et sa langue glissant sur votre cuir, c’était particulièrement exquis.

Sya se mit à lui parler, lui avouant qu’elle adorait les bottes de Samara, ce qui la fit sourire. Elle lui avoua ensuite qu’elle ferait tout ce que Samara voudrait, et la démone hésita un peu. Elle lui laissa encore l’occasion de lécher ses pieds, changeant parfois de jambe d’appui, afin de lui permettre de lécher l’autre botte.

« Je dois admettre que tu me plais beaucoup, Sya... Ta Maman apprécie beaucoup ta présence, et elle compte bien s’occuper de toi exactement comme il faut... »

En ce moment, ce n’était pas Mélinda la Maîtresse de Sya, mais Samara. Elle était la cliente, et la devise était toujours applicable : le client est roi. Elle pouvait faire, à peu de choses près, ce que bon lui semblait avec Sya. Les limites figuraient dans le règlement intérieur, et, l’avantage de Samara, c’était qu’elle n’avait rien à payer, compte tenu du fait qu’elle était la gardienne et la protectrice de la petite vampire. L’Archimage s’accorda donc le temps de la réflexion.

« Très bien, ma petite Sya... Tu vas me montrer comment tu es douée avec ta langue... Il paraît que tu es douée, l’émissaire de Lust, alors... »

Un sourire sur le coin des lèvres, l’Archimage écarta ses jambes, révélant l’accès à son intimité, recouverte par sa tunique en cuir.

« Tu vas lécher mon minou à travers ma tunique, jusqu’à me faire jouir... Si tu y arrives, je te récompenserais. Dans le cas contraire... Et bien, tu seras fessée. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: yuri  fini  
Pages: [1] 2 3 ... 6
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox