banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4 5 6
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] Ange & Démon [Sya]  (Lu 7397 fois)
Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Septembre 06, 2015, 09:36:05 »

Samara et Sya se faisaient donc l’amour en étant debout, avec l’aide de Kazuha, qui pouvait sentir, contre son ventre et son corps, l’intensité des coups de reins de l’Archimage. Samara était excitée, Kazuha le voyait et le sentait, et elle pouvait le comprendre. Glissée dans le dos de Sya, elle ressentait aussi les émanations s’échappant du corps de l’Ange. Sya était d’une redoutable beauté, mais elle semblait aussi naturellement dégager une sorte d’invitation à la Luxure, à se débrider, et à se laisser aller. La servante et tueuse personnelle de Samara (entre autres choses) sentait les beaux cheveux bleus de Sya onduler contre son nez, alors que le corps de la jeune Ange, ballotté entre la démone et l’humaine, émettait des vagues de plus en plus fortes de plaisir.

« Oui, Syaaaa, hummm... »

Oh ! Ce que ça pouvait être bon ! Si Sya savourait ce moment, c’était encore plus vrai pour Samara. L’Ange avait enroulé ses bras autour de son cou, et ses jambes autour de son bassin, s’écrasant ainsi contre le corps de la démone, s’y lovant avec amour. Mains posées sur ses fesses, s’y crispant, Samara continuait ses coups de reins, s’aidant de la magie pour pouvoir mieux prendre la belle Sya, sa mouille filant tout le long de son sexe pour glisser ensuite le long de leurs jambes et s’égoutter sur le sol. Il n’y avait pas à dire, le harem de Mélinda proposait vraiment des créatures fascinantes ! En proposant à Samara cette Ange, Mélinda avait vu juste. C’était un formidable cadeau, tant sur un plan personnel que sur un plan plus intéressé. Proche de Lust, Sya allait raffermir les liens qui existaient entre Samara et ce culte, tout en étant aussi proche des Celkhanes, ce qui, sur le long terme, permettrait peut-être à Samara de se renseigner sur Caelestis. Transformer les alliées en Celkhanes volontaires était impossible, mais elle pouvait toujours manipuler ces dernières. Samara avait beaucoup d’ennemis au sein de l’Empire, et ces ennemis avaient des esclaves. Dès lors, il était possible de joindre l’utile à l’agréable, soit se débarrasser de rivaux politiques en utilisant les Celkhanes ; personne ne viendra soupçonner Samara par la suite.

Et puis, c’était une Ange que Samara était en train de baiser. Une Ange ! Ce seul élément était particulièrement jouissif, et le corps de la démone remuait donc de plus en plus fort, les soupirs se mélangeant aux baisers. Elle se crispait sur les fesses de la femme, tandis que Kazuha avait déplacé ses mains, les bougeant le long des hanches de la femme pour aller chercher ses seins, les malaxant à travers sa belle robe de mariée. Sya avait fait un choix très intéressant en venant avec une telle robe, renforçant son côté angélique et innocent, amenant ainsi Samara à ressentir davantage de perversion en la prenant, même si cette perversion avait quelque chose de factice.

« Hummmm... Oui, haaan... »

Samara était en train de se faire plaisir. Les deux femmes se faisaient l’amour, encore et encore, et Sya appelait sa « mère » à jouir en elle, ce qui fit sourire cette dernière. Vu la manière dont son phallus se tendait et la faisait souffrir, le plaisir était en train d’atteindre le point culminant, ce moment où elle allait s’abandonner joyeusement, sans aucun regret. Fermant les yeux, Samara respira plus lentement, puis quelques instants passèrent encore... Et elle se crispa alors, et balança son foutre, soupirant longuement, des filaments de sperme s’échappant frénétiquement de son sexe.

« Ouuuuuuiiiii-ooouiiiiii... Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa... !! S-Syaaaaaaaaaaaaaaaa-haaaaaannnnnnnnnnnnn... !! »

Yeux clos, Samara se laissait aller, son corps se crispant contre celui de l’Ange, son foutre affluant dans le corps de l’Ange, explosant chaudement en elle, dans le plus grand et le plus intense des plaisirs.

Oh, c’était magnifique !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #31 le: Septembre 08, 2015, 08:35:57 »

Le temps filait doucement, comme la mouille qui s'échappait de son vagin et plus ça coulait – le temps comme la cyprine – et plus elle était heureuse. Pourtant, en toute honnêteté, elle avait déjà connu mieux comme façon de se faire prendre. Même sans compter les orgies, à deux dans un même lit, elle avait connu plus performant. Mais un tel plaisir ? Oh ça non, à moins peut-être ce compter Lust ou ses nekos d'amour mais c'était à part... comme cette femme qui était sa mère à présent. Les bras autour de son cou, elle ne lâchait pas prise, laissant son poids la faire retomber tout au bout de ce phallus alors qu'elle rebondissait pour mieux s'enfourcher sur cette queue. Sublime. Elle était hypnotisée par cette belle et délicieuse peau rouge qui lui donnait envie de la baiser et de la lécher. Quand elle osait lever les yeux sur Samara, il ne manquait que le halo de lumière au-dessus de ses beaux cheveux noirs et de ses belles cornes. Jamais une maman n'avait été aussi excitante pour Sya.

Elle se forçait à maintenir sa tête face à Samara – plus ou moins vu la différence de taille – mais elle avait qu'une seule envie, c'était se blottir contre ce corps si chaud et ronronner dessus comme une neko, de sentir les mains empoignant ses petites fesses pour mieux la prendre, à son rythme, que ce soit très lent et très bon ou très rapide et exquis. Tout ce que la belle démone lui fera sera bon et exquis. Dans son dos, Kazuha profitait de plus en plus de la situation, venant balader ses mains à travers sa petite robe blanche, caressant sa poitrine. Oui, à trois, elles étaient très heureuses et cela n'était encore que le début de tout cela. Quand Samara glissera autre-chose que ses doigts dans son petit trou... elle promenait de grandes choses à sa mère car quand elle avait avouée être vierge pour elle, c'était totalement. Son vagin était étroit mais son anus est pire ! Son doigt était déjà assez à l'étroit alors ce membre... Sya en frétillait d'avance !

Venant enfin à jouir à l'unisson, Sya relâcha la petite langue toujours plus délicieuse de sa mère pour sentir l'orgasme arrivé encore une fois. Ses mains se fermaient pour former ses poings et c'est une chance que c'était ses bras autour de Samara et non les mains de Sya, elle y aurait sûrement planté ses griffes dans sa peau rouge et chaude... Durant cet orgasme, ses ailes translucides de Sya avaient battu fortement dans son dos, pas de quoi blesser Kazuha mais au moins assez pour lui donner un peu de vent sur le visage.

« HHHHHYYYYYYYAAAANNNNNNN !!!! M-MAMAAAAAAAANNNNN !!!!!!! Haaaaa ! Haaaa ! Haaaa ouiiiiii... C'est... Si... si bon.... haaaa, Sya... Sya sent la... la belle semence... de Maman... C'est... Si chaud.... »

Cette fois-ci, plus question de baiser ou de langue, elle venait poser sa tête sur l'épaule de sa mère, reprenant son souffle. Elle laissait ses mains jouer dans les cheveux noirs de sa mère en blottissant son nez dans le cou de la démone, devenant une belle petite poupée toute douce et gentille. Elle releva la tête pour baiser la jour de sa mère pour lui dire quelques petits mots doucement. Des mots si importants dans ce genre de relation.

« C'était merveilleux Maman... Je t'aime tant. »

Pas de Sya cette fois, elle était toujours aussi excitée et impatiente de recommencer mais ce n'était pas l'esclave qui parlait, c'était juste la petite ange amnésique qui n'avait plus de famille, c'était la fille de Samara. Maintenant, elle en avait une bien belle grâce à Samara qui complétait un peu plus ce grand et beau tableau. Sage comme une image, elle restait dans ses bras à se blottir contre elle, laissant les mains baladeuses sur son corps, la foutre coulant doucement hors de son vagin pour couler un peu sur ses fesses ou bien au final, tomber flasquement sur le sol. Une de ses mains quitta ses cheveux pour caresser cette belle et longue corne bien dur, sa mère était tellement jolie, quitter cette chambre sera dur, même si elle reverra Samara tôt ou tard.

« Maman a envie de jouer à quoi maintenant ? »

Elle avait parlé de jouer avec Kazuha avant mais ça voulait dire maintenant ou bien elle compte savourer aussi son petit trou arrière avant de laisser sa fille jouer avec... sa servante ? Seconde fille ? Amie ? Elle ne savait pas encore comment étaient les liens entre Samara et Kazuha après tout.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Septembre 09, 2015, 02:14:27 »

Sya finit donc par jouir contre le corps de sa Maman... Et, sur le coup, Samara trouvait infiniment plus excitant d’être appelée ainsi plutôt que par le sempiternel terme de « Maîtresse ». « Maman », c’était... Plus original. Et la manière dont Sya le disait, en soupirant, voilà qui était particulièrement excitant. Elle avait une voix douce, si douce quand elle prononçait de tels mots, sur un ton qui suintait l’innocence la plus pure et la plus jouissive. Samara ne pouvait qu’en servir et en être excitée, ce qui fit que, quand Sya atteignit son orgasme (que Samara sentit, grâce à la magie rose), elle se laissa également aller, cessant de contenir ce qui poussait en elle... Ainsi, par-delà la mouille de la femme, son foutre jaillit, le sperme fusant dans le ventre chaud de Sya, tandis qu’elle jouissait contre elle, l’une des mains de la démone en appui sur ses fesses. Ce n’était pas une position très pratique, mais elle était bien, aux yeux de Samara, pour des préliminaires calmes et patients. Après tout, ce n’était qu’un début. Dans le harem de Mélinda, il y avait une règle d’or : le client pouvait passer autant de temps qu’il voulait avec une femme, que ce soit des heures, ou des jours. C’était l’une des choses qui faisaient la renommée du harem, car on pouvait prendre son temps, dormir avec la prostituée, satisfaisant ainsi bien des désirs et des envies...

Les deux femmes venaient de jouir, et Samara fit un câlin à Sya, son membre toujours niché en elle, sentant, avec un plaisir vif, leur liquide intime dégouliner du corps de la femme pour caresser sa propre peau. L’ange de la Luxure en profitait pour palper certaines parties du corps de la femme, et Samara, elle, caressait tendrement ses cheveux, tout en l’embrassant. Sya voulait ensuite savoir la suite du programme, ce qui fit délicatement sourire l’Archimage.

« Tu es insatiable, ma chère fille... Je pourrais continuer à jouer avec toi, mais... Je crois qu’il est temps que Kazuha profite aussi de ton corps... »

Samara esquissa un léger sourire, et sa main vint palper tendrement ses fesses. Elle n’avait pas oublié qu’elle avait encore un autre trou à pénétrer... Mais, avant ça, elle voulait offrir à sa fille un petit temps mort, auprès de Kazuha, et aussi pour faire plaisir à la femme... Samara souleva donc Sya, et alla s’asseoir sur le rebord du lit, tout en déposant l’Ange sur le sol. Kazuha esquissa alors un sourire, et s’assit sur le fauteuil en cuir, tout en souriant à Sya.

« Tu es prête à me faire l’amour, ma chérie ? Je ne prendrais aucune de tes virginités, ma puce... Mais ça n’empêche pas que nous puissions nous faire plaisir, n’est-ce pas ? »

Kazuha esquissa un sourire amusé, et montra alors un objet qu’elle tenait entre ses mains : une longue corde.

« J’ai toujours aimé jouer avec les cordes... Pas toi, ma chérie ? »

Un sourire moqueur et pervers éclaira alors les lèvres de la femme.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #33 le: Septembre 13, 2015, 09:35:57 »

Sya était tellement bien ici. Dans cette chambre, contre sa maman, son chibre encore en elle, caresser et le rendant bien à sa mère, le temps pourrait s’arrêter maintenant, elle voudrait faire durer ce moment. La seule chose à changer serait peut-être d'être allongées ? Cela serait plus pratique pour Samara, non ? En tout cas, elle se laissait dorloter, la tête sur l'épaule de sa mère démoniaque, se reposant simplement en voulant savoir la suite. La suite avait un nom et c'était Kazuha. Cela aurait pu un peu déplaire à Sya, après tout elle quittait les bras de sa mère mais elle pourra se reposer et regarder Sya jouer avec la belle blonde ? Sera lui fera certainement plaisir. Elle remettait donc les pieds à terre alors que Kazuha était bien installé sur un beau fauteuil, attendant la venue de l'ange de la luxure.

Se rapprochant d'elle dans sa petite robe blanche, elle l'observait avec un grand sourire alors qu'elle parlait de bien s'amuser sans ôter sa virginité. Ça oui, au sein du temple de Lust, elle avait découvert des façons de jouir sans la moins pénétration, des méthodes encore insoupçonnées par la plupart des gens. Elle hocha grandement la tête de bas en haut pour lui répondre alors que la belle blonde jouait avec une longue corde. Une petite séance de bondage alors ! Soit, elle adore ça ! Ha oui mais elle doit paraître novice en étant la fille de Samara alors bien qu'elle gardait le sourire, elle retenait ses pensées.

Venant grimper sur ses cuisses en les chevauchant, elle se tenait aux hanches de la jolie blonde en rapprochant son visage, légèrement penché sur le côté pour l'observer avec un grand sourire.

« Ça dépend. C'est pour quoi faire cette grande corde ? »

Après tout en y réfléchissant bien, replier sur elle-même, ça pouvait faire aussi un bon martinet pour fouetter ses petites fesses.  Mais le bondage était aussi bon habillé que nue mais habillé... c'était mieux, on voyait mieux certaines formes bien moulées sur son corps. Sa culotte était déjà humide entre la mouille et la foutre de sa maman, elle avait qu'une seule envie, c'était de la retirer et l'offrir à Samara en attendant mais, elle ba attendre encore un peu, bien mouillé, ce sera mieux. Mais peut-être que ce sera un cadeau une fois avoir joué avec Kazuha.

« Est-ce que c'est Sya qui va être attaché avec la corde ou bien c'est Kazuha ? Sya n'est pas beaucoup douée avec les nœuds... »

Mais cela ne l'empêchait pas de bien s'amuser dans le bondage ! Elle disait vrai, manuellement, elle n'était pas douée en nœud, quand elle pratique le bondage, un petit coup de magie rose suffit à remettre tout cela en ordre. Observant plus en détail la jolie tenue de Kazuha, elle en caressa certaines parties du bout des doigts avant de se retourner pour observer sa mère qui ne ratait pas une miette du spectacle qui allait commencer.

« Maman, Sya devra aussi porter une belle tenue en cuir quand elle viendra te voir ? »

Certes la petite robe blanche jouait bien avec le côté innocent mais n'oublions pas que Sya est avant toute chose une des meilleures prêtresses de Lust, donc la luxure, elle en connaît des choses ! Tant sur le côté salope que je côte douce et innocente. Mais pour le moment, elle va jouer à la poupée, ce sera elle qui va se laisser faire et se faire ligoter de la façon qu'elle le souhaite. Peut-être une position ou elle ne pourra pas bouger pour mieux se faire défoncer les fesses par Samara ensuite ? Une position bien esclave pour que Kazuha joue avec son corps comme elle l'entend sous les yeux de sa maman qui n'en perdra pas une seule miette ? Que de surprise attendait Sya ! Et elle adorait ça !
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Septembre 14, 2015, 09:39:06 »

« Tu es une Ange de la Luxure, et tu n’es pas douée avec les cordes ? Pourtant, le bondage est l’un des meilleures façons au monde d’exprimer la luxure...  Je dirais même que ça correspond à la définition typique de la luxure. »

Kazuha la narguait, bien entendu, et Samara le sentait. Néanmoins, cet aveu de faiblesse pouvait enfin offrir un domaine permettant à Samara d’apprendre quelque chose à sa fille. Sya se retourna alors vers sa maman, et, tout en caressant un peu le corps de Kazuha, qui, bien évidemment, la laissa faire, lui demanda si, la prochaine fois qu’elles se reverraient, elle devrait enfiler une tenue en cuir... Cette question amena Samara à sourire. Assise sur le rebord du lit, la démone pencha la tête sur le côté, avec un sourire délicat sur le coin des lèvres :

« Honnêtement, Sya, je pense que toutes les tenues t’iront... Du cuir, des robes, des tenues transparentes... Mais, comme tu es ici dans une belle robe blanche, il me semble logique que, la prochaine fois, tu me retrouves dans une tenue plus sexy... Afin de varier les plaisirs... »

Elle esquissa un nouveau sourire, puis la main de Kazuha saisit alors le menton de Sya, coinçant sa peau entre ses doigts, et elle se pencha vers elle, allant tendrement l’embrasser, soupirant en s’avançant contre elle. Kazuha put ainsi goûter aux magnifiques lèvres de Sya, à ce corps infiniment doux, comme s’il avait été conçu pour le désir. C’était bien la peau fine et tendre d’une Ange, une Ange qui, malgré tous ses plaisirs sexuels, n’avait jamais rien commis de mal, et n’avait jamais commis le moindre crime susceptible de la faire déchoir.

Kazuha rompit le baiser, puis sourit, et caressa les hanches de Sya, sa corde étant entre les deux.

« Je suis une esclave ayant bon nombre de fonctions, Sya... Mes mentors m’ont appris l’art ancestral du kinbaku, et c’est un domaine dans lequel j’excelle. Certes, la magie permet de ficeler... Mais la magie ne permet pas d’apprendre comment attacher au mieux un corps. Moi, j’ai appris à faire jouir une femme ou un homme juste en les attachant bien, et en tirant sur la corde... Les esclaves expertes en kinbaku sont rares et sont très chères. »

En effet, et ce n’était pas difficile de comprendre pourquoi. Le kinbaku était un art autant qu’une science complexe, nécessitant une bonne culture, une bonne maîtrise de notions mathématiques, notamment de géométrie, ainsi que d’anatomie. Il fallait connaître les zones érogènes du corps, afin de savoir comment les exciter et les stimuler au mieux. Or, et toutes les théories esclavagistes le montraient, plus une personne était cultivée, et plus l’asservir était difficile. Les études menées par les guildes d’esclavages avaient permis de déterminer une corrélation importante entre la culture et la liberté. Plus une personne connaissait son environnement, et plus il était difficile d’en faire un esclave. C’est pour cette raison que les Ashnardiens et les Nexusiens trouvaient toujours une bonne manne d’esclaves dans les régions reculées et barbares. Quand une personne était extraite de son environnement naturel pour atterrir dans un endroit où elle ne connaissait rien, elle avait naturellement tendance à se soumettre.

Kazuha était donc une femme précieuse, un véritable « couteau-suisse », vu toutes ses capacités.

« On va donc jouer, toi et moi, Sya... Tu vas te déshabiller... Toute nue. Ensuite, je vais t’attacher... »

L’esclave blonde sourit malicieusement, puis se releva, et laissa ensuite Sya s’occuper. Tous ses beaux vêtements tombèrent, y compris ses sous-vêtements. Samara pouvait ainsi voir que cette Ange avait de très beaux vêtements. Une fois cette dernière nue, Kazuha se rendit dans son dos, avec un sourire sur le coin des lèvres.

« Sois prête... »

L’attacher prit un certain temps, car Kazuha prenait tout son temps, et faisait filer la longue corde. Samara, elle, observait tout ça en souriant. Elle avait déjà été attachée par Kazuha, et il fallait bien admettre que la femme était douée. Elle l’avait attaché d’une telle manière que, même avec sa force surhumaine, l’Archimage avait été totalement incapable de se libérer.

Finalement, au bout de quelques minutes, Kazuha tourna Sya vers Samara.

La belle était bien entortillée dans la corde, et Kazuha, en souriant, tira dessus, serrant ainsi la corde, puis relâcha, et tira à nouveau, amenant ainsi toute la corde à frotter contre la peau de Sya.

« Tu sens comme c’est agréable, petite catin ? Est-ce que cela te plairait, de savoir comment lier ainsi les corps ? Avec tes beaux cheveux, tu pourrais faire tant de merveilleuses choses... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #35 le: Septembre 21, 2015, 09:35:58 »

Sya continuait de jouer son rôle d'innocente petite vierge, même si le naturel était vite revenu au galop une fois sur les cuisses de sa mère, elle tentera de se rattraper avec Kazuha. Faire elle-même les nœuds en bondage n'était pas une chose aisée pour elle mais la magie rose comblait ce problème, la seule différence entre la sienne et celle de Kazuha était le contact de ses mains sur sa peau. Avec la méthode de la magie rose, c'était un peu comme les cheveux de Sya, c'était donner vie à la corde le temps de pouvoir pratiquer le bondage. En tout cas sa nouvelle amie avait l'air d’avoir un gros penchant pour le bondage, chose qui ne dérangeait nullement l'ange de la luxure, elle trouvait cela amusant et prometteur !

« Chaque personne à sa définition de la luxure, c'est comme le plaisir, pour certaines personnes, un coup de langue à un endroit précis, d'une façon précise faudrait mieux que toutes les orgies du monde et pour d'autres, une femme bien ligotée est un vrai plaisir pour les yeux comme pour son plaisir. »

Dans le bondage, il y avait cette forme de domination, la personne attachée ne pouvait pas faire grand-chose après tout, ça pouvait même évoquer pour certains le viol. Là ou de façon grossière, une femme serait ligoter pour nuire ses mouvements, là, il en était de même sauf que la corde était nouée de façon plus précise et plus complexe pour en plus offrir un certain degré de plaisir, le tout, selon la façon de faire. Une corde pouvait offrir des tas de plaisir insoupçonné concernant le plaisir après tout.

Pour la prochaine fois, Sya changera de tenue pour faire plaisir à sa mère, pas de souci là-dessus, elle réfléchira même à la meilleure façon de la surprendre ! Peut-être en ayant la même tenue que Samara pour Sya, à sa taille bien sûr ? Ce serait très mignon et très excitant aussi ça ! Partageant un baiser avec sa nouvelle amie, elle l'écoutait raconter son expérience, c'était un beau CV qu'elle présentait mais évoquer les hommes avec Sya était une mauvaise idée. Une corde et un homme, au mieux, ce serait pour le pendre ! Au pire... pour lui arracher le service trois-pièces pour commencer, avec la corde bien sur. Puis vint le moment de se mettre à nu pour être attachée. Sya remit les pieds au sol en laissant tomber doucement sa petite robe blanche. Pas le moindre soutien gorge pour sa petite poitrine, juste ses petites chausses blanches et sa culotte blanche et innocente qu'elle retira avant de se retourner et s'approcher de Samara en lui tendant ce vêtement.

« Tiens Maman. Garde là en souvenir de notre première ou pour t'amuser avec. Sya sera heureuse pour l'un comme pour l'autre ! »

La culotte était plutôt jolie, de fines dentelles, du tissu de qualité. Un peu de sang vu que ce fut sa première fois, de même qu'un peu de foutre et beaucoup de cyprine. Un sublime mélange pour ce cadeau entre les mains de la belle démone. Heureuse de son cadeau, elle retourna auprès de Kazuha en se laissant faire ficeler entre les mains expertes de la jolie blonde. Après quelques minutes, elle était prête, face à sa mère qui assistait à ce spectacle, elle lui souriait en se dandinant légèrement, sentant la corde frotter contre elle. Hum, c'est vrai que la jeune femme était douée ! Ça promet !

« Hihi, c'est gentil mais Sya n'a les cheveux assez longs pour ça. Elle peut les faire bouger mais pas les faire grandir ou rétrécir en revanche. Mais Sya ne veut pas apprendre, Sya, elle veut jouer avec Kazuha. Ou Maman. Est-ce que Sya est jolie comme ça, Maman ? »

Elle pencha sa tête sur le côté, observant la belle démone en mouillant doucement. L'avoir comme spectatrice était une chose qu'elle aillait par-dessus tout. L'idée même que sans se douter, elle pourrait venir les rejoindre pour jouer ou la punir, ça l'émoustillait ! Mais en attendant, vu qu'elle devait jouer avec Kazuha surtout, elle ne manquait pas à cet ordre en venant se frotter doucement contre elle, passant son nez sur ses dessous de cuir.

« Maintenant ? Est-ce Sya va être dorloté comme une grosse peluche ou bien elle va être vilaine ? »

Elle était pourtant entrée dans cette chambre en voulant jouer le rôle de l’innocente petite ange vierge... il faut croire qu'avoir une maman la rendait vraiment toute chose ! Elle était quand même pressée de savoir ce que Kazuha avait prévu de faire avec elle ?!
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Septembre 24, 2015, 10:07:21 »

L’aversion de Sya pour les hommes faisait écho à celle de Samara. Les deux étaient faites pour s’entendre... Difficile de dire si cela allait servir ou desservir les envies de Kazuha, qui, depuis un certain temps déjà, rêvait de guérir Samara de sa peur des hommes. Samara n’était pas juste lesbienne, elle avait peur du sexe masculin, car le magicien qui l’avait invoqué l’avait, pendant des années, torturé et opprimé. Kazuha était ainsi l’une des rares personnes à connaître les secrets de Samara, et, aimant profondément sa Maîtresse (bien plus que sa propre vie), elle avait envie de l’aider à lutter contre ce traumatisme, non seulement parce que c’était la bonne chose à faire, mais aussi parce que, à Ashnard, le pouvoir était détenu par bien des hommes. Pour l’heure, les stratégies de Kazuha n’avaient rencontré qu’un succès modéré, car la femme avait toujours peur, même si Samara se forçait, essayant aussi de lutter contre sa phobie. Tomber sur une Ange qui éprouvait la même phobie pouvait donc, soit encourager Samara à lutter contre ses traumatismes, soit au contraire les entériner... Mais, pour l’heure, Kazuha n’avait pas beaucoup d’autres questions à se poser. Elle venait de ficeler Sya, et caresser son corps avait été magnifique. Elle avait une peau douce et chaude, tellement, tellement douce... Glisser ses doigts le long de sa peau pour mettre les cordes avait été autant un travail minutieux qu’exquis, et, maintenant que Sya était prête, elle ne manquait pas de charmes, ainsi, avec les cordes tournoyant à hauteur de son ventre. Ses mains étaient coincées dans son dos, reliées par la même corde, mais il était possible de les écarter.

Le bondage, un art qu’on inculquait à Kazuha et aux autres esclaves de sa guilde, un art dans lequel elle se débrouillait plutôt bien... Mais, maintenant, Sya voulait la suite, et ne cherchait guère à apprendre, ce qui fit sourire l’esclave blonde. Elle sentait l’Ange de la Luxure se frotter contre elle, et Kazuha alla l’embrasser sur les lèvres, goûtant à sa magnifique salive. Un être conçu pour la Luxure, comme tous les Anges... Ces êtres étaient souvent d’une beauté extraordinaire, et il était cruel qu’ils soient asexués... Ou, plutôt, sexuellement désintéressés. Kazuha embrassa donc goulûment la femme, tout en la tenant par la corde, puis écarta ses lèvres, tout en souriant malicieusement.

« Je t’apprendrais plus tard, ma petite Sya... Mais, pour l’heure, oui, nous allons nous amuser... »

Le sadomasochisme était une autre manière de découvrir les joies du sexe. Sya se retourna ensuite vers Samara, qui assistait au spectacle, mais elle se contenta d’un sourire énigmatique et amusé devant l’interrogation de la jeune Ange.

« Ça, ma belle, c’est à voir avec Kazuha... »

Elle l’avait laissé entre les expertes et douces mains de la femme, et c’était elle qui dirigeait tout. Fort heureusement, Kazuha avait des idées plutôt soft pour commencer, et se rapprocha du lit. Elle demanda à Sya de s’asseoir sur le rebord, tandis qu’elle-même rejoignit le lit, et s’allongea sur l’oreiller, face à Sya.

« J’espère que tu aimes bien le fétichisme, ma belle... »

En souriant, Kazuha approcha alors ses jambes, et vint caresser et flatter le corps de la femme avec ses pieds. Son pied droit se nicha sur sa poitrine, entre ses seins et sa bouche, et ses doigts de pied se posèrent sur les lèvres de Sya, cherchant à y rentrer, tandis que l’autre s’appuyait sur sa cuisse. Kazuha avait ainsi adopté une position particulièrement sensuelle, et espérait bien que Sya apprécierait cela... Car l’esclave, en toute honnêteté, était plutôt douée de ses pieds.

Et, comme pour l’aider, Samara arriva alors, et posa sur les yeux de la douce et belle Sya un fin bandeau noir, destiné à lui recouvrir la vue, puis l’embrassa ensuite dans le creux du cou, avant d’aller légèrement mordiller ses épaules...
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #37 le: Septembre 28, 2015, 08:43:46 »

Cette journée allait être grandiose, Sya le ressentait depuis l'instant ou elle avait mis les pieds dans cette chambre. Et après de belles choses entre les mains de sa mère, elle allait à présent jouer un peu avec Kazuha, chose qui ne la déplaisait pas après tout, elle avait vraiment envie de se faire une nouvelle amie. Ainsi, elles allaient commencer avec du bondage, cela ne rebutait pas Sya, elle aimait toutes les pratiques de la luxure, de la douceur des caresses au sexe pur et dur des orgies gorgées de magie rose. Quand cela arrivait, c'était un véritable baisodrome ou le moindre orteil ou parcelle de peau dénudée était une ode à la luxure et où jouir avec ou grâce à ça était la règle d'or. En général, c'était un véritable sac de nœuds de femmes où elles se faisaient plaisirs entre elles, sans savoir à qui appartenait ce pied, cette main, cette épaule, ces cheveux. Ça avait un côté mystérieux et jouissif... mais bon, là n'était pas la question.

Enlacée par la corde, elle était fin prête à jouer et même si sa mère abordait un petit sourire, elle restait évasive sur le sujet, laissant à Kazuha les bons soins pour jouer avec elle. Après un petit baiser, si bon et tendre avec sa nouvelle amie. Sya allait donc doucement s’asseoir sur le bord du lit, observant avec envie la belle blonde prendre place sur son lit en parlant de fétichisme. Ha, rien que ce mot évoquait de belles choses. Le fétichisme, c'est comme un fantasme, c'est souvent de belles surprises ! Sauf que pour les fétichistes, c'était quand même un domaine moins grand que les fantasmes. Quand on parle de fétichisme, souvent il s'agit de SM, de pieds, de bondage aussi. Mais parfois, il y avait des choses originales. Assise, Sya gloussait en voyant ses jolis pieds sur son corps, l'un venant sur sa poitrine en remontant titiller ses petites lèvres. Le second caressait sa cuisse.

« Le fétichisme est une pratique plus courante que l'on ne croit. Et Sya est ouverte à toutes les propositions de ce genre... »

Et apparemment, soit Kazuha était fétichiste du bondage, soit des pieds, voir les deux ? Mais bien vite, sa vue se faisait noir, couverte par un bandeau alors que sa mère en profitant pour lui baiser le cou avant d'en faire de même avec son épaule même si elle y ajoutait ses petites dents.

« Oh ? Maman aussi vient jouer ? Hihi, Sya est gâtés aujourd'hui. »

Les orteils venant sur ses lèvres, Sya venait les lécher d'abord timidement avant de doucement les suçoter, faisant passer ses petits orteils tout mignons dans sa bouche. Doucement, elle se frottait en arrière contre Samara sans pour autant vouloir se séparer de ses jolis petits pieds. Les pieds avaient beau simplement caresser son corps, elle en était déjà ravie, gloussant avec un large sourire en baissant la tête vers la source du plaisir. Elle ne les voyait peut-être pas mais elle les sentait sur sa peau.

« La peau de votre pied est si doux, Kazuha... comme votre corps. »

Une partie de ses cheveux venait s'animer, enroulant une des jambes de Kazuha en laissant son pied de libre, ses cheveux avaient pour rôle de caresser sa peau doucement, arrivant près à mi-cuisse. Pour Samara aussi, les choses avaient changé, les cheveux de sa fille s'étaient aussi animés pour elle, remontant vers son visage pour lui offrir à elle aussi un petit massage fait par ses cheveux. Douce sensation de massage et douce sensation de ses cheveux sur sa peau. Elle se laissait faire par elle, leur offrant aussi un tout petit bonus pour ne pas rester totalement inactive.

« Hihi... Sya adore jouer avec vous deux... »

Et ce n'était qu'un début, cette pensée la rendait déjà folle de joie !
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Octobre 06, 2015, 10:29:09 »

Coincée entre les deux femmes, Sya n’était pourtant pas à plaindre. Kazuha avait décidé de jouer avec elle, et faisait glisser ses pieds, en parfaite harmonie avec Samara, qui évitait de trop l’exciter en frottant ses zones sensibles. Elle avait mis ce bandeau autour de ses yeux pour mieux exciter la femme, mais l’Archimage n’avait pas résisté à la tentation de baiser et de mordre sa belle peau, sa peau douce et tendre de parfaite petite Ange de Luxure. C’était plus fort qu’elle. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’une démone pouvait ainsi jouer avec le corps d’une Ange, et lui faire l’amour. Il fallait en profiter, et c’était bien pour ça que les deux femmes prenaient tout leur temps. Kazuha jouait ainsi avec ses pieds, et en glissa un contre les lèvres de Sya, après avoir caressé son menton avec.

Elle laissa cette dernière lécher ses doigts de pied, puis, en souriant, fit preuve de sa redoutable agilité, en venant poser son pied au milieu de son visage, le talon venant se poser contre ses lèvres, invitant Sya à le lécher et à l’embrasser. Kazuha se faisait plaisir, et ses pieds étaient très propres. Ils ne puaient pas, et étaient assez doux, car, comme pour tout le reste de son corps, elle s’entretenait. Le fait de devoir se balader quasiment à poil faisait qu’il était nécessaire de protéger son corps, ce qu’elle faisait grâce à des pommades, des lotions, dont le seul objectif était de la protéger contre les impuretés Des instruments fabriqués par les alchimistes, et que Samara achetait, dans le but d’entretenir sa chose, et qu’elle soit toujours aussi belle et désirable. Être un bien que sa Maîtresse entretenait ne dérangeait nullement Kazuha, car c’est tout ce qu’elle était.

« Là, embrasse bien, ma petite cochonne... »

Sya avait voulu coucher avec Kazuha, et elle allait y avoir droit... Des pieds à la tête. Elle la laissa donc mordiller le bout de son pied, puis le déplaça, et l’approcha de ses lèvres. Sya choisit alors ce moment pour déplacer ses cheveux, faisant remuer ses deux longues nattes, venant en enrouler langoureusement une autour de la jambe de Kazuha. L’esclave esquissa un sourire, tout en ressentant une série de frissons au fur et à mesure que les cheveux roulaient autour d’elle, avant de tendrement coincer sa jambe. Pendant ce temps, dans son dos, l’autre natte vint caresser le ventre de Samara, avant de remonter pour frotter sa joue, puis pour aller ensuite lui masser le dos.

L’Ange expliqua alors qu’elle aimait jouer avec les deux femmes, et Samara répondit en caressant ses épaules, tandis que Kazuha enfonçait son pied dans sa bouche, et déplaçait l’autre. Elle n’eut pas besoin de l’aide de Samara pour glisser son pied entre ses cuisses, et enfonça ses doigts de pied dans son intimité, venant ainsi la masturber, avançant ensuite sa jambe, de telle sorte que ce fut le bas de sa cheville qui glissa sur ses lèvres intimes, avant que Kazuha ne rétracte sa jambe, puis ne la détende à nouveau.

« Et nous aussi, Sya, nous aimons jouer avec toi... Tu es vraiment digne d’être ma fille, ma chérie... »

Samara jouait avec plaisir, et retournait la mordre, tout en déplaçant sa main, venant aider la cheville de Kazuha. Ainsi, pendant plusieurs minutes, Kazuha continua à masturber la femme, tout en caressant les lèvres de la femme avec son pied.

« Kazuha adore lécher les pieds... Et qu’on lui lèche les siens. Disons que c’est son petit fantasme » glissait Samara dans l’oreille de Sya.

Elle souriait joyeusement, puis Kazuha se redressa, en récupérant ses pieds... Et Samara se laissa coucher en arrière, tandis que Kazuha vint se ruer sur le corps de Sya. Une main se crispa sur les cordes, à hauteur de sa poitrine, et l’embrassa goulûment.

« Hmmmm... »

La tête de Sya venait de se nicher contre les seins de Samara, et la démone posa alors ses mains sur les épaules de Sya, laissant ainsi les deux femmes s’embrasser, Kazuha fourrant fougueusement sa langue dans la bouche de la femme.

« Oh oui, elle t’adore... »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #39 le: Octobre 13, 2015, 08:39:17 »

L'ange était à présent saucissonné comme pas possible, pas moyen pour elle de faire ce qu'elle voulait à moins de s'aider de la magie rose pour retirer ses liens mais après tout... voulait-elle les retirer ? Si sa mère l'invite à venir la caresser partout alors là oui, elle le ferait mais en dehors de ça, elle continue de savourer les plaisirs des limites de son corps, ne pas pouvoir caresser comme elle l'entendait, devoir subir les caresses de ces pieds... c'était agréable. Chacun ses goûts, des gens n'aimaient peut-être pas sentir des pieds sur leur corps, leur visage mais Sya trouvait là un petit côté excitant et méprisant. On marche sur nos pieds, on piétine les plus faibles et là, Sya avait l'honneur de caresser ce genre de pied. Kazuha n'était peut-être pas reine, noble ou autres mais elle aimait quand même ça. Dès qu'il s'agit d'humilier de toute façon, Sya est ravie ! Que ce soit des caresses avec des pieds, se faire uriner dessus ou frapper comme une chienne, elle pouvait jouer autant qu'elle voulait la comédie, elle aimait ça.

Les yeux bandés, elle ne se servait plus de la vue mais surtout du toucher, elle ressentait ces jolis petits pieds sur son corps, léchant la peau qui s'offrait à elle, même suçoter quelques orteils de passage dans sa bouche mais elle ne pouvait pas faire grand-chose. En plus elle était si bien, presque allongée sur sa mère qui la maintenait en la caressant doucement. Kazuha passait avec plaisir ses orteils en elle, lui offrant un peu plus de plaisir ainsi ! L'ange de la luxure aimait toutes les formes de plaisir, de la plus douce et la plus sensuelle à la plus barbare. Tant que le plaisir est là avec une personne que l'on souhaite, c'est le principal. Kazuha continuait à mouvoir ses pieds sur elle et Samara de la caresser en lui disant de petites choses qui pouvait que la rendre heureuse. La démone était heureuse d'avoir Sya comme fille ? Si ça ce n'est pas être heureuse alors qu'est-ce que c'était ?! Face à ce que Samara lui glissa à l'oreille, elle aurait volontiers tendu son pied pour voir si la belle blonde aimait vraiment ça mais comme ses pieds se retiraient, elle n'osait pas. Puis bien qu'un peu tirée, elle sentit bien vite Kazuha se blottir contre elle. Son corps chaud contre le sien, sa langue s'enfonçant dans sa bouche. C'était tellement bon !!! Face à son poids, elle s'enfonçait un peu plus contre la poitrine de sa mère.

Sa nouvelle amie était vraiment impatiente d'aller plus loin, c'est limite si elle la laissait respirer mais quand elle récupéra enfin l'usage de sa parole, elle reprit son souffle en soupirant de plaisir, se tortillant comme un poisson hors de l'eau sur sa maman.

« Haaaaan, oui !!! Mange-moi toute crue Kazuha-chan ! Sya veut subir tes douces tortures de plaisirs ! Sya est la petite chose de... de Maman et de Kazu-chan ! Caresser Sya, faites lui mal, humilier là, elle vous aimera toujours ! »

Elle ouvrait la bouche, sortant sa langue pour chercher la moindre chose à lécher ou embrasser, prête à baiser des mains, des pieds, des bouches, à récolter les crachats de ses nouvelles maîtresses, elle voulait vraiment tout paratger avec sa nouvelle famille. Samara serait donc sa maman et si Kazuha est son esclave, elle sera donc sa nouvelle amie ? Sa nouvelle sœur ? Elle n'en savait trop rien mais ce n'est pas grave, elle aimait être prisonnière dans cette chambre avec elles. Véritable ange de la luxure, le sexe était sa façon de respirer et actuellement, elle voulait un grand bol d'air frais.

« Sya veut sentir Kazu-chan la baiser encore et encore ! Puis maman aussi ! Puis les deux à la fois ! »

Une esclave qui avait tendance à souvent réclamer mais face à cette bouille si mignonne et perverse, comment dire non ? Dans le pire des cas, c'est au rôle de la maman de punir sa vilaine fille et l'un comme l'autre... les deux solutions lui conviennent en vérité. Douceur ou violence, Sya semblait impatiente d'avoir sa réponse en frétillant sur Samara et contre Kazuha, toujours à la recherche de la moindre chose à lécher ou sucer avec sa petite bouche.
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #40 le: Octobre 14, 2015, 05:45:44 »

Qui aurait cru qu’une Ange puisse être aussi... Sexuellement énergique ? Sya était la preuve que les clichés n’étaient pas toujours justifiés, et que, parfois, ils étaient même totalement faux. On disait des Anges qu’ils étaient de très mauvais amants, car ils n’avaient aucune envie sexuelle, aucune attirance quelconque. C’était vrai... Et faux. Vrai, dans le sens où les Anges n’avaient pas conscience du péché originel, et n’avait donc pas vraiment d’envie sexuelle, et ce d’autant plus qu’ils ne se reproduisaient pas comme les humains. Faux néanmoins, dans le sens où ils étaient dotés de corps humains, avec des appareils génitaux, et étaient donc capables de ressentir du plaisir. Ils n’étaient donc pas, en soi, de piètres amants, juste des amants inexistants. Mais, quand ils se réveillaient, c’était comme un volcan endormi venant de s’éveiller. Sya en était l’illustration. Belle, sensuelle, elle était absolument parfaite, savourant les pieds de Kazuha, le contact des doigts de pied venant frôler ses lèvres, s’y enfonçant joyeusement. Avec sa vue masquée, Sya ne pouvait que subir, ce qui avait pour effet de renforcer les sensations qu’elle ressentait, surtout qu’elle ne pouvait pas bouger. Ainsi, son corps ne pouvait que se concentrer sur les stimulations qu’on lui offrait.

Elle finit par retrouver l’usage de sa bouche, et implora qu’on la prenne, qu’on continue à la baiser, autant de demandes qui ne purent que faire sourire les deux femmes... Du moins, surtout Samara, car Kazuha, elle, était entièrement concentrée sur le beau corps de Sya. Il fallait bien admettre que Kazuha avait goûté à des centaines de corps, qu’elle avait apprécié une quantité impressionnante de courbes, et que, pour le dire simplement, Sya avait un corps aux proportions magnifiques. Elle avait beau être petite, elle n’en était pas moins dépourvue de formes, et, surtout, d’une peau douce, tellement douce, tellement, tellement douce... Kazuha s’était redressée, et délaissa ses pieds au profit de sa bouche, venant embrasser le ventre de Sya, léchant sa peau, remontant le long de cette dernière.

« Hum... Oh, quelle douce peau, ma belle Sya.. »

Kazuha remonta, et lécha l’ourlet de ses seins, puis alla lécher son cou, mordillant sa peau. Les mains de Samara, quant à elles, se déplacèrent, continuant à caresser les épaules de Sya, avant glisser le long de ses cordes, les frottant, ses ongles venant gratter sa peau, la griffant très doucement. Tout était fait pour frustrer au maximum la belle Sya, pour lui faire goûter aux joies du sexe, des joies qu’elle avait rarement dû goûter par elle-même, tant elle était entreprenante et dynamique.

« La frustration, ma douce... C’est la base de la Luxure, non ? Plus une femme est perverse, et plus elle est encline à succomber à n’importe quel fantasme osé et extrême... Il faut bien te la faire ressentir, ma charmante fille. Tu veux qu’on te baise, hum ? Nous le ferons... Mais, pour l’heure, il faut jouer avec toi. Ta peau est si douce, ma chérie, que nous avons toutes les deux envie de la parcourir intégralement... »

Ou presque intégralement, car les deux femmes évitaient soigneusement ses parties intimes. Elles léchaient ainsi son corps, ses joues, son cou, ses épaules, ses bras, ses mains, son estomac, son ventre, l’espace entre ses seins. Des langues expertes qui se faufilaient, tandis que la pauvre Sya, elle, était toujours attachée, et incapable de faire autre chose que de sentir ces deux femmes la lécher... La lécher, elle et son corps parfait, ce corps qu’elle auraient, en réalité, pu lécher pendant des heures.

« Humm... Que tu es bonne, Sya... Je pourrais lécher ta peau pendant des heures, ma puce...
 -  Supplie-nous de te prendre, ma chérie... Montre-toi vulgaire... Je veux que des jurons sortent de ta bouche, que ta si belle voix devienne grossière, hummm... Régale nos oreilles, mon amour. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #41 le: Octobre 19, 2015, 02:48:03 »

Cette chambre sera à jamais marquée par de bons souvenirs. Elle avait peut-être de très bons souvenirs cette chambre mais ce trio allait lui fournir de nouveaux souvenirs, bien plus beaux encore ! Les yeux bandés, elle ne pouvait plus compter sur sa vue mais ce n'était pas grave, il lui restait encore de très bons sens à développer pour sentir toutes les bonnes choses qui se dégageaient ici. La peau délicieusement douce Kazuha qui se frottait contre la sienne, celle de Samara qui parcourait presque timidement le sien. Elle s'en mordait la lèvre inférieure à tant ressentir ! C'était comme ce que racontaient les personnes aveugles ou sourdes, leur autre sens se développait et Sya ne faisait pas exception. Enfin, tant que ça concerne le sexe, comme toujours. L'ange ne pourrait pas être si douée si demain elle se retrouve aveugle mais pour le sexe, elle s'adaptait très vite.

Kazuha la léchait délicieusement bien mais pas en étant pile au bon endroit. Elle léchait sa poitrine sans pour autant viser son téton, ça restait bon mais elle savait très bien comment faire mieux. Comme pour sa mère qui la caressait du bout des doigts, sans pour autant placer ses doigts aux bons endroits. Cherchaient-elles à la frustrer ? C'est réussi mais elle ne déteste pas ça. Elle aime et déteste ça à la fois. C'est comme les jouets sexuels, c'est bien beau d'avoir un gode pour dormir ou jouer avec une femme mais si on peut avoir mieux, pourquoi se contenter de ça ? Avec une femme normale, un gode, c'est pratique, oui. Avec une futa, un gode c'est pratique ? Pas vraiment. Alors prise entre les mains sans avoir ce qu'elle attendait, c'était terriblement frustrant et excitant à la fois ! L'ange attendait tellement avec impatience les caresses et les coups de langue mais... c'était impossible pour le moment !!!

La voix de sa mère était si douce, même si elle lui expliquait qu'elle n'était pas prête de voir ses pensées se réaliser, elle était heureuse, son corps vibrait de plaisir à voir cela, à le ressentir plutôt, elle était tellement... heureuse !

« Hihi, Maman sait déjà comment punir Sya... Mais oui, Sya veut sentir vos langues, vos mains, partout... »

Ce qui n'arrivera pas tout de suite. Pas entièrement. Elle sentait la langue de sa mère passer sur son corps et son visage, de même pour Kazuha qui pouvait la lécher un peu plus librement, partout, c'était bon et frustrant, elle remuait contre elles, espérant que son plaisir allait faire bouger une de ses langues sur une des parties sensibles ? Oh quand cela va arriver, Sya va jouir en moins de trente secondes ! Déjà que là, c'était bon et excitant, elle regrettait juste de ne pas pouvoir mieux bouger que ça, de ne pas pouvoir caresser ses deux corps chauds contre elle. Samara se montrait douce comme maman mais Kazuha voulait l'entendre devenir grossière, devenir Sya donc ? Voilà une chose qu'elle savait faire ! Pourtant son but était de devenir « timide » et faussement inculte en sexe mais dès qu'il a été question d'avoir une maman, Sya n'était pas si inculte et timide, peu à peu, elle redevenait Sya.

« Pitié Maman, Kazuha.... Sya veut tant jouir grâce à vous ! Elle... Sya veut sentir vos langues en elle, haaa, sa petite chatte mouille tellement qu'elle... elle veut jouir dans vos bouches ! »

Lui permettre ça, c'était un peu comme retirer un verrou, elle se laissait aller, elle déversait ce qui lui passait par la tête et la frustrait encore plus mais la récompense n'en sera que meilleure.

« Baisez Sya par pitié ! Elle veut sentir vos belles bites en elle ! Prise en sandwich ou bien serrée... oh oui, toutes les deux dans le même petit trou étroit de Syyyyaaaaaa !!! »

Elle ignorait si Kazuha serait capable d'une telle chose mais elle avait bien envie de ça si ce serait possible. Imaginer ces deux-là se faufiler dans un de ces trous intimes, cela devait être une chose des plus plaisantes. Sya tenait parole et ne pouvait donc pas se toucher alors que pourtant, ses cheveux bougeaient, venant non pas caresser son corps mais écarter ses lèvres intimes, petites et bien rose clair, bien trempée. Cette entrée était bien rose et bien luisante, elle était prête à accueillir une ou même deux langues ?

« S'il te plaît Maman... S'il te plaît Kazu-chan... Sye veut vous offrir... son nectar d'amour... Sya a besoin de jouir et... et de baiser pour vivre... »

Peut-être pas... mais ça en était presuqe ça en réalité. La luxure était sa raison de vivre après tout. Sans la luxure, qui sait ce qu'elle serait devenue aujourd'hui ? Qui allait succomber aux avances de Sya du coup ?
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Octobre 28, 2015, 06:03:21 »

Sya était en train de souffrir... De souffrir de plaisir, ce qui faisait naturellement énormément plaisir à Samara. Lentement, Sya était en train de comprendre la leçon que sa désormais nouvelle mère voulait lui inculquer, à savoir que la luxure passait par la frustration... Et, en attendant, Samara se faisait largement plaisir. La peau de Sya était d’une douceur incroyable, et l’embrasser était un régal constant, tout comme la caresser, la câliner... L’Archimage prenait tout son temps, tout en sentant l’impatience de la femme, la frustration de l’Ange, palpable, non seulement à travers ce qu’elle disait, mais aussi à travers la manière dont son corps semblait être en train de frissonner et de frémir sur place.

« Oh, ma pauvre petite chose, tu es en souffrance... »

Samara se moquait d’elle, tandis que Kazuha finit enfin par embrasser les seins de Sya. Les mains de Samara s’étaient enroulées autour de la taille de Sya, s’appuyant dessus, un bras enroulé au-dessus de ses seins, la main de son autre bras posée sur ses hanches. La bouche de Kazuha alla ainsi jouer avec les seins tendus de Sya, goûtant à ses délicieux tétons, et Samara se rapprocha à nouveau du cou de l’Ange, venant tendrement la mordiller, par le biais de multiples suçons appuyés.

« Tu dois... Comprendre... Que... Plus un corps est... Frustré... Hummm... Et plus... Le plaisir ressenti... Est... Intense. »

L’Archimage esquissa un sourire, et sa main remonta, venant saisir la nuque de la femme, et elle tira la tête de Sya en arrière, tandis que Kazuha, elle, continuait à jouer avec ses seins, mordillant ses tétons. Elles voulaient la frustrer, et entendre Sya, de sa si fluette voix, supplier ces femmes de la prendre, constituait un régal auditif fabuleux. Samara continuait donc à jouer avec elle, tout comme Kazuha, et les deux femmes pouvaient voir les quelques mèches de cheveux de la femme, qui avaient écarté ses lèvres intimes, dessinant un accès plongeant vers son sexe.

Samara ne cessait de l’embrasser, puis finit par s’écarter un peu, posant chacune de ses mains sur ses épaules.

« Mais nous t’avons assez fait souffrir, ma chérie... »

Kazuha sourit, puis tira alors sur un nœud... Et, par un procédé incroyable, tout le système de cordages immobilisant Sya sembla se défaire. Kazuha n’eut ensuite plus qu’à tirer dessus, et les cordes tombèrent sur le sol. Kazuha se redressa alors, et Sya put voir qu’une verge venait de pointer entre ses jambes. Samara redressa alors Sya. Elle avait exploré son vagin il y a quelques instants, et la logique des choses voulait maintenant qu’elle passe au reste.

« Je vais m’occuper de défoncer ton petit cul de salope, pendant que Kazuha te prendra par l’avant. Qu’en dis-tu, Sya ? Tu as envie de te faire prendre comme une grosse pute en manque ? »

Le temps de la Sya douce et innocente semblait être révolu pour le reste de la soirée...

Et ce n’était pas Samara qui en serait dérangée !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Sya
Avatar
-

Messages: 1852


Just à little Bitch ~ ♪


Voir le profil
Fiche
« Répondre #43 le: Novembre 04, 2015, 09:44:49 »

Douce torture que voilà, Sya savourait cela car elle savait déjà que le plaisir se trouvait aussi dans la frustration mais évidemment, se sentir frustré était moins drôle que croquer le fruit de la luxure à pleine bouche. Mais tant pis, sa mère voulait la voir ainsi alors elle allait rester comme ça pour lui faire plaisir. Ligotée, elle pourrait se dégager facilement mais elle préférait jouer le jeu et subir leur assaut, sa mère dans son dos la maintenait, caressant sa peau ici et là pendant que Kazuha savourait sa poitrine avec sa langue et sa bouche. Oui, cette délicieuse petite langue qu'elle aimait tant, passant dessus, venant même la croquer parfois, haaan, c'était si bon !

« Haaaaaaaaan !!! Ouiii, encore Maman ! Kazu-chan, j'en veux encore !!! »

Et bien plus encore, elle voulait jouir, avec ou sans pénétration, elle voulait se libérer et voir sa mère ravie. C'était la plus belle chose qu'elle pouvait lui offrir, faire montrer combien la démone était douée pour user de ses mains, de ses nombreux talents. Vint enfin le tour, après avoir crié son envie et son plaisir, de passer à autre chose. Kazuha la libéra de ses liens et doucement Sya bougeait ses membres pour faire circuler le sang en elle. Gigotant en étant debout, elle observa Samara qui était si belle, sa mère avait déjà une trique d'enfer, prête à savourer le plaisir qu'était le petit cul de sa fille. Gloussant sans pouvoir détacher les yeux de sa queue, la vraie Sya était de retour !!!

« Oh ça oui Maman ! Mais attention quand même... » Sya posa son index sur sa lèvre inférieure, caressant doucement sa bouche en remuant son corps de gauche à droite, hypnotique et envoûtante, la luxure était un art aux multiples facettes et bien qu'elle n'en était pas la déesse, elle n'était pas une des favorites de Lust pour rien. « Mon petit cul est vierge lui aussi et donc, très, très étroit... »

Tentation, provocation ? Peut-être un peu des deux, elle ne savait pas si Samara voulait que sa queue soit lubrifié avant ça ou bien si elle voulait être brute de décoffrage mais les deux solutions plaisaient énormément à sa fille. Remuant ses ailes translucides dans son dos, elle se rapprocha en sautillant sur ses pieds, venant enlacer sa mère, sans vraiment chercher quoi que ce soit, juste un câlin, même si sa queue rouge frottait contre son corps, étonnamment, ce n'était pas le but rechercher,

« N'aie pas peur d'y aller très fort, j'aime quand ça fait mal... alors venant de Maman... je serais plus que ravie ! »

Elle n'oubliait pas Kazuha mais là, ce sera sa première sodomie avec sa mère alors ce sera très spécial ! Remuant ses ailes pour faire face à sa mère, elle caressa ses joues pour venir l’embrasser délicatement, fourrant sa langue dans sa bouche, tellement heureuse de ce moment mère-fille. certes les gens ont une image loin de là de ce genre de relation mais n'oublions pas qu'il s'agit de Sya, elle vit pour le sexe. Quittant ses lèvres en posant les pieds à terre, elle s'éloigna en lui tournant le dos, gardant un œil par-dessus son épaule, elle écartait doucement ses fesses pour inviter cette grosse queue rouge  trouver son plaisir dans son petit trou encore vierge. Si elle aime être à l'étroit, elle va encore plus adorer sa fille.

« Une fois maman en moi, tu viendras aussi Kazu-chan ? Sya est impatiente d'être pressée entre vous deux ! »

Adopter Sya, cela promet de longues nuits de sexes, Sya le garanti ! Il était temps de fourrer Sya, une chose qu'elle ne pourra jamais leur refuser, surtout venant de sa maman !
Journalisée

Samara
Avatar
-

Messages: 472



Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Novembre 08, 2015, 05:24:04 »

Avec tout ça, on en oublierait presque que Sya avait utilisé sa magie pour se remettre à l’état de jeune vierge... Cette fille était une grosse perverse, et il était difficile de reconnaître, en elle, l’ancienne Ange. Lust était passée par là, ce qui, en soi, ne surprenait pas tant que ça Samara. Les Anges étaient des créatures de désir autant que n’importe quelle autre espèce, ils n’en avaient juste pas vraiment conscience. Pour Sya, en tout cas, c’était tout le contraire, et la voir se dandiner, en cherchant à allumer sa mère, renforça graduellement l’excitation de Samara, qui se pinça les lèvres en sentant sa respiration s’emballer. Elle répondit ainsi aux baisers de la jeune Angelotte, avec un certain plaisir, tandis que cette dernière lui avait dit de ne pas hésiter à y aller franchement, car elle aimait quand ça faisait mal.

En la voyant s’écarter, en dandinant son cul, Samara sourit, l’une de ses mains venant masturber son sexe, sa verge se montrant douloureuse et assoiffée.

« C’est noté, ma puce... »

Pour ça, aucun problème ! Sya se rapprocha ensuite de Kazuha, qui était maintenant également dotée d’une belle verge. Les cordes avaient laissé leurs empreintes sur la peau claire de l’Ange, formant toute une série de lignes torsadées remuant contre son corps. Un bel habillage, en réalité... Et Sya demanda à Kazuha de venir en elle, ce qui fit sourire la femme.

« Bien sûr, ma puce... »

Les deux femmes avaient bien frustré Sya, et il était donc normal de lui offrir un plaisir qui irait en proportion... Mais Kazuha, elle, était en train de se dire que, devant la capacité de Sya à résister à ce genre de choses, elle n’hésiterait pas à recommencer. Le bondage était l’un de ses péchés mignons, et, si elle adorait être la victime de sa Maîtresse, elle adorait aussi inverser les rôles, généralement avec d’autres personnes. Le harem de Mélinda, pour cela, était une aubaine, et, maintenant qu’elle avait une Ange à disposition... Oh oui, cette belle petite allait souffrir ! On pouvait faire confiance à Kazuha pour ça !

Samara frappa alors dans ses mains, en se déplaçant un peu.

« Allez, en piste, ma chérie... Mets-toi à quatre pattes sur le lit... »

Il était temps de passer aux choses sérieuses. Les mains de la démone caressèrent la croupe de Sya, et son membre turgescent vint caresser ses fesses.

« Hmmm... Prépare-toi, ma petite pute... »

Samara avait le choix entre y aller doucement, ou de manière brutale... Et, quand ses mains pincèrent les fesses de Sya, le choix fut vite fait.

Son mandrin s’enfonça d’un coup en elle, et Samara hurla joyeusement, un long cri de douleur en sentant son membre se ratatiner dans ce cul étroit.

« HAAAAAAAAAAAAAAAA... !! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: yuri  fini  
Pages: 1 2 [3] 4 5 6
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox