banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Quête du carnaval [PV Tomo]  (Lu 1916 fois)
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« le: Octobre 16, 2014, 07:38:16 »

Dans l'épisode précédent...

Le jour du festival avançait à grands pas, ainsi que la première épreuve de mon esclave. Le peuple terranide dans leurs petit village préparaient la cérémonie avec enthousiasme. J'envoya un message télépathique à Orenji ma petite Pixies pour qu'elle guide mon petit Tomo au portail qui allait le mener à la première épreuve. Je pense que tout les deux, ont eu largement le temps de faire connaissance en une semaine.

De mon coté, j'étais déjà prête! Sous ma forme de lubricité bestiale, j'avais déjà revêtu mes habits de cérémonie. J'ai élu domicile temporaire dans le village ou la cérémonie en mon honneur allait avoir lieu. Les terranides me traitaient comme une reine et en retour, je les protégeait contre les humains indélicats. Le paradis quoi! Un mélange entre les vacances et le travail. Certes je bosse, mais sans avoir la sensation de bosser. J'y ait élu domicile après avoir renvoyer Tomo chez lui et je me suis fait un joli petit nid bien douillet. D'ailleurs je me demande comment il à fait pour cacher sa corruption sur terre? Bah! Je m'en fiche!

La hutte dans laquelle je suis est très luxueuse et ont avais mis plusieurs serviteurs à ma disposition. J'ai demandé à l'un d'eux de surveiller le portail pour m'amener Tomo une fois qu'il sera arrivé. Pour mener cette mission à bien, j'avais choisit un mâle valeureux du nom de Tho'ok

Pas mon type car il est trop viril et musclé mais au moins j'étais sure que Tomo serait bien protégé. Ce village était de loin mon préféré car aucune inhibition ne l'habitait. Ces terranides ne possédaient pas des concepts comme la pudeur ou la honte. Un couple pouvait faire l'amour en plein milieu de la place du village que ça ne choquait personne.

Mais le mieux, c'est que personne ne me disait non! Si j'avais envie de me faire un jeune mâle, on m'en fournissait un. Ton'rak qu'il s'appelle et je peu vous garantir que je lui ait fait couiner mon nom plus d'une fois. Je l'ai tellement ramoné durant cette semaine que je pouvais entrer ma main en lui sans forcer. Ce qui lui sera très utile dans le futur car les mâles sont très bien bâti ici et une belle frimousse comme la sienne déchaîne les passions.

Quoi qu'il en soit, je m'impatientais et alla voir le chef, un lion du nom de Rarar'chak que j'avais invité dans mon lit quand il était jeune! Je l'avais sauvé de l'esclavage quand il avais à peine 17 ans. Il m'adorait et savais qu'aujourd'hui il n'était plus à mon goût ce qui fait que nous sommes bons amis. Je lui demanda ce que faisait son guerrier et il m'avoua que ce dernier était très très chaleureux avec les jolis garçons et qu'il a sans doute craqué sur Tomo et devais copuler avec lui dans un bosquet.

Je gloussa joyeusement en imaginant ce furry assouvir ses bas instincts sur mon petit Tomo. Finalement, Tomo arriva en début d'après midi accompagné de son garde du corps dont le sourire semblais en dire long. Je me demande s'ils ont fait des coquineries.

Ah! Ben te voila Tomo! J'ai faillit attendre! La cérémonie est demain et tu dois te préparer. Nya'ko!! Tu peu venir s'il te plait! J'ai besoin de tes talents pour préparer "l'objet divin" dis-je en caressant Tomo

Nya'ko est la fille de la chamane de la tribu. Elle est experte dans les peintures tribales et la préparation des rites et elle allait préparer mon petit Tomo.

Comme il vous plaira! Ô grande et puissante déesse!

Me dit elle en prenant mon joli petit sextoy par la main pour l'emmener aux bains. Nya'ko est nudiste et impudique comme la pluspart des membres de la tribue. Elle le lava de manière très sensuelle en répendant du savon sur son corps pour ensuite tendrement se frotter contre Tomo.
Quand il fût propre, elle prit une mixture spéciale pour peindre des symboles tribaux sur tout son corps et même sur son pénis. Le pinceau ondulait graçieusement sur toute les parties chatouilleuses de son anatomie. Elle lui montra ensuite ma chambre car il allait dormir avec moi vu qu'il est l'objet divin de la cérémonie.

Nya'ko l'emmena à moi. Il était nu, recouvert de symboles tribaux avec Orenji perchée sur son épaule. Moi j'étais allongée sur le côté dans un lit de pétales de fleurs lui faisant signe de venir.

Alors?! Pas trop nerveuse à la veille de ta première épreuve? lui demandais-je d'un ton charnel.

Orenji et le parchemin ont dû te donner tout les détails! J'espère que tu est prête car sinon Game Over!

Quête du carnaval :

Objectif : Passer la semaine avec la déesse

Récompense de quête : 30 Xp, 5000 yens, 10 Po et une surprise à looter
« Dernière édition: Octobre 30, 2014, 10:40:57 par Hana Kurohane » Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Octobre 16, 2014, 03:24:19 »

De retour dans sa chambre dortoir, il avait choisit de resté enfermé dans sa chambre, le temps que la corruption passe. Tomo en avait profité pour découvrir les spécificités des attributs canins et aussi que la corruption et le traitement de la divinité  l'avait rendu très sensible à l'excitation, passant plusieurs heures à caresser sa queue touffue et ses oreilles. Hormis ses caresses, il avait prit connaissance du contenu des parchemins.

Il apprit donc, aussi par la petite bouche d'Orenji, qu'il avait nourrit de fruit et découvert que sa taille était proportionnel à la quantité de fruit ingéré, que le rituel reposait en vérité sur un hommage à la lubricité. Tomo sentit sa gorge se serrer. Il pensait qu'il allait simplement participer à un évènement où il devait juste se déguiser. Il allait, suivant ses informations, devoir agir en tant que "prêtresse" d'Hana et donc il allait devenir un objet d'attention dans le village terranide. La dernière phrase de la déesse restait dans sa tête. Il devait se faire "belle", supposant donc que le fait d'avoir reçu un accoutrement féminin était un autre signe sur le fait qu'il allait devoir incarner un rôle de prêtresse et non de prêtre.

Il ne put sortir que lorsque la corruption avait fini, ne lui laissant que cinq jours pour se préparer. Il demanda des conseils auprès d'Orenji, faisant de nombreuses boutiques de cosplay. Il ne trouva pas de tenue de Miko et donc prit l'option de prendre une tenue moins traditionnelle, mais toujours avec cette ambiance. Le lycéen prit aussi d'autres accessoires et en quantité pour s'entrainer.

Tomo passa donc les jours restants à entamer une formation au déguisement assez intense, faisant et défaisant sans cesse jusqu'à avoir un bon coup de main. Orenji prit le soin de prévenir que la quête pouvait débuter, Tomo demanda une petite heure pour se préparer.

Il s'était épilé le matin et était propre, il choisit donc d'enfiler son déguisement. Il commença par coloré légèrement ses cheveux, puis il entama la lingerie, un petit bustier en tissu avec un shorty aux teintes violacés, s'en suivit des collant rose. Il avait tout de même prévu des gants rose au cas où. Il prit la tenue de "prêtresse", un premier haut en tissu blanc, suivit d'un autre haut rose. Il serra le tout avec une ceinture noir où vint par-dessus une longue jupe plissée rouge. Il enfila des bottines noire remontant jusqu'aux mollet. Le moment était venu de s'occuper du visage.

Tomo vint à porter des lentilles de couleur pour avoir un regard dorée et ajouter de faux-cil pour féminiser son regard. Il épila légèrement ses sourcils pour en avoir androgyne, passant parfaitement sur un visage avec un aura féminin. Orenji vint à le presser un peu, ayant mit tout de même deux heures pour se travestir, essayant d'être "la plus parfaite" pour que la déesse soit contente. Il avait bien retenu que pour avoir les faveurs de la divinité, il fallait tout miser sur le charme.

Il prit le chemin vers le portail et apparu devant le terranide, avec on katana en main, même si la lame était émoussé, il s'agissait d'une arme de parade et non une arme de combat, mais cela n'était visible que si on sort la lame du fourreau. Un brin intimidé par cet être animalesque et sa taille, il prit un visage mignon devant son manque d'assurance.

- La déesse Hana m'a convoqué, je suis censée aller la voir.

Tomo parlait au féminin pour se faire passer pou une jeune femme, ne sachant pas si cela allait plaire aux terranide et à la déesse. Tho'ok vint à lui indiquer de passer devant lui; le lycéen vint à adopter une démarche féminine, fruit de longues heures de marche dans sa chambre et d'usure d'une paire de bottine identique à celle qu'il portait. Il vint à se raidir un peu quand il sentit une main baladeuse toucher son fessier, son visage devenant rouge. Ne sachant pas comment réagir, il continua d'avancer, non sans éprouver une légère excitation en sentant la main qui touchait ses fesses. Le lycéen put entrer sous la tente réservée à Hana et ne pouvait cacher son visage rouge, ayant vu que ce village était laxiste sur le port de vêtement ou le non port de vêtement.

Il se fit réprimander gentiment pour son retard. Tomo vint à faire une petite courbette.

- Excusez mon retard, je voulais vous plaire et cela m'a prit un peu de temps.

Tomo se laissa guider par la charmante terranide, trouvant les tatouages sur son corps assez beau, étant ébloui par la dextérités nécessaire. Quand il fut dans le bain, il retira tout son accoutrement, en faisant attention au pliage, retirant ses lentilles et ses faux-cil, pour ne pas se blesser et abimer ses accessoires. La méthode de lavage ne laissait pas Tomo indifférent, sentant son corps se réchauffer et ses téton pointer, en plus de son petit oiseau, ayant le joue coloré à l'idée de se faire laver par une autre personne et une femme de surcroit.

Il frissonna, retenant un petit gémissement, vu que cela le chatouillait, surtout sur sa poitrine et ses hanches. Tomo eut plus de mal à se trouver nu devant la déesse, la peinture n'étant pour lui pas suffisante pour couvrir son corps soigné et épilé. Il avait remit les lentilles et les faux-cil, pour conserver un visage féminin.

- Je ne suis pas habituée à me présenter comme ça, quand à ma prestation demain ... Je doute pouvoir dormir paisiblement.

Il prit un temps pour répondre à la seconde interrogation.

- Je suis aussi prête que je peux l'être, je ferais de mon mieux, même si je ne peut assurer de réussir.
Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Octobre 16, 2014, 08:48:17 »

Excusez mon retard, je voulais vous plaire et cela m'a prit un peu de temps.

Comme c'est mignon! J'apprécie ta ferveur!

Je ne suis pas habituée à me présenter comme ça, quand à ma prestation demain ... Je doute pouvoir dormir paisiblement.

Rassure toi! Je n'ai pas le droit de sombrer dans le charnel avec toi avant la fin de ta prière! Et si tu craint de ne pas pouvoir dormir, je peu demander à mon serviteur de te faire un petit massage pour t'aider à te détendre.

Je suis aussi prête que je peux l'être, je ferais de mon mieux, même si je ne peut assurer de réussir.

Dis pas n'importe quoi! On à révisé toute la semaine! Et j'estime tes chances de réussite à 98%

Dit Orenji.

Le pauvre Tomo se faisait passer un savon par Orenji pour son manque de confiance en lui. C'est à ce moment que Ton'rak entra dans ma chambre. Je lui sourit, l'embrassa en palpant son fessier insérant deux de mes doigts dans son fessier que j'ai passer la semaine à dilater. Il avait un gout exotique.

Mon petit Ton'rak! Hum!! Toujours aussi délicieux! Dis moi mon soumis : "l'objet divin" de la cérémonie est un peu nerveux pour sa prestation de demain! Tu peu lui faire un de ses petits massages dont tu à le secret!?

Ton'rak fit une petite moue boudeuse.

Maiheu maîtresse! Je voulais passer la soirée à être votre jouet!

Je n'ai pas le droit de m'adonner à la lubricité, la veille de la cérémonie. Mais rien ne m'empêche de regarder! Je veux donc que tu m'offre un joli spectacle avec ma petite Tomo!

Le terranide fit une petite courbette signifiant que mes désirs étaient des ordres. Il prit Tomo par la main et l'invita à s'allonger sur la table de massage. Une fois Tomo installé, il fit couler une huile tiède sur son corps. Rien que voir cela me rendais terriblement raide, mais pour honorer la lubricité, je n'ai pas le droit de m'adonner à la chair de la veille jusqu'à la fin de la prière. En les regardant, j'étais terriblement raide.

Ton'rak malaxais le dos de Tomo et monta tendrement sur lui, frottant sa virilité contre son magnifique fessier. Il plongea doucement deux doigts dans sa bouche pour les sucer avec délectation pour les mettre lentement dans le derrière de Tomo, doigtant amoureusement son fessier. Ton'rak émettait des gémissements très mélodieux puis attrapa la coupe de Tomo pour insérer sa langue dans sa petite rondelle étroite.

Hum! toutes ses huiles te donnent un gout délicieux Tomo! Maîtresse Hana à du gout!

Ne pouvant plus se retenir, Ton'rak s'allongea sur Tomo pour plonger son dard viril en lui. Voir ses deux garçons efféminés en train de copuler était un pur délice. C'est la première fois que Ton'rak joue les dominants. Hé oui! c'est la le problème avec les mortels, ils vieillissent et changent. Je me souviens quand Rarar'chak était un jeune lionceau efféminé. Maintenant c'est un mâle bien viril et musclé et Ton'rak suivait la même voie. D'ici 4-5 ans grand maximum, il va prendre de la virilité et du muscle et ne m'excitera plus.

Il faut profiter des mortels tant qu'ils sont jeune et beau! La est le problème quand on est immortel. J'assistais donc aux ébats entre Ton'rak et Tomo avec grand intérêt. Finalement, Ton'rak relâcha son plaisir à l'intérieur des lunes de Tomo dans un râle de plaisir en même temps que ce dernier recouvrait la table de massage de sa sève.

Tomo et Ton'rak dormirent ensemble dans un lit à part du miens car sinon comme je me connais, je les aurait sévèrement violer dans leurs sommeil.

Le lendemain matin, Nya'ko vint nous réveiller et préparer Tomo et moi même. Tout était prêt pour la cérémonie. les terranides étaient en ligne et formait une haie d'honneur puis un grand cercle. Ma place était en dehors de ce cercle sur un trône haut perché duquel je dominait intégralement la cérémonie aux côtés de Rarar'chak et son épouse. Les villageois frappait le sol avec leurs pattes et leurs lance et les breloques attachées dessus formait une mélodie bien rythmée.

La cérémonie commença et quatre terranide portaient un grand siège et le placèrent au centre du cercle. Arrivent ensuite Le champion du village accompagné de la chamane et sa fille. A gauche, il y avait la chamane, Nany'han, à droite, sa fille, Nya'ko et au centre Ronk'hon le champion de la tribu. Un terranide cheval d'une taille et d'une musculature impressionnante à tout les endroits de sa personne.

Ronk'hon me salua comme le veux le rituel et prit place sur le siège au centre du cercle. Nany'han et Nya'ko me saluèrent à leurs tour pour ensuite, se mettre à genoux, retirer le pagne de Ronk'hon et lécher tendrement son immense attribut afin de le mettre en érection.

Pendant ce temps Ton'rak et Tomo descendais le long de l'allée main dans la main. Arrivé dans le cercle, Ton'rak l'embrassa en le caressant, puis aidé par la chamane et sa fille ils le soulevèrent pour l'assoir délicatement sur le sexe tendu de Ronk'hon. Ce dernier poussa un grognement de plaisir. Son sexe ayant été lubrifié par la salive de la chamane et sa fille, il appuya tendrement sur les épaules de Tomo pour que son monument de chair entre dans l'antre délicat de Tomo qui s'empala sans douleur sur lui. Il faut dire que j'ai bien préparé Tomo quand on s'est rencontré.

Ton'rak, la chamane et sa fille étaient à genoux et se mirent à lécher le petit oiseau de Tomo pour le tendre. La chamane coinça son engin entre ses seins tandis que Ton'rak suçait son gland et que Nya'ko lui léchait les testicules.

De mon côté je me leva et dit :

L'heure est maintenant venue de réciter la prière de la lubricité! Que l'objet divin récite la prière sacrée qui apportera luxure, fécondité et plaisir sur le monde pour l'année à venir.

Tomo s'en sortait à merveille malgré le fait que Ronk'hon le sodomisait de son immense engin pendant que le trio a ses pieds léchaient et suçait son membre à tour de rôle. Finalement à la fin de la prière, en guise de clôture, Ronk'hon se mit à hennir pour le remplir de sa semence équestre.

A mon tour, je me leva et dit :

Le rituel à bien été respecté! Réjouissez vous, l'année à venir sera plaisante et féconde! Que commence le grand banquet de célébration.

Ronk'hon souleva Tomo pour sortir son immense membre légèrement ramollit par l'orgasme de son arrière train. Il posa un baiser sur le front et lui proposa de venir manger avec lui mais Ton'rak lui aussi en voulais un peu.

N'ayez crainte! Vous pourrez tous copuler avec l'objet divin durant la semaine d'orgie qui suivra le banquet! Ne vous disputez pas en ce jour béni!

Ronk'hon et Ton'rak s'excusèrent et décidèrent de ce mettre chacun d'un côté de Tomo durant le banquet.

En ce qui me concerne, de mon côté, je vais m'en mettre plein la panse avant de me vautrer dans la luxure, car juste après le banquet, une semaine entière d'orgie nous attendais, et je comptais bien en profiter. Et le pauvre Tomo allait en prendre pour son grade car l'objet divin doit avoir au moins un rapport avec tout les membres du village durant la semaine d'orgie pour compléter le rituel. Il à intérêt à prendre des forces.
Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Octobre 21, 2014, 04:43:30 »

Tomo vint à se gratter la tête pendant qu'Orenji se mettait à ouvertement protester. Le jeune homme n'avait clairement pas autant d'assurance que dans les jeux vidéo et sa position actuelle n'aidait en rien à le réconforter, frémissant au moindre courant d'air venant lécher sa peau sensible par l'application de la peinture. C'est alors qu'un nouveau personnage vint à apparaitre dans la scène. Tomo lança son scan pour obtenir des information sur la personnes.

Objet scanné : Ton'rak
Information : Jeune terranide de la tribut
Relation avec la déesse : Assimilable au concubinage.

Le lycéen put voir la déesse jouer avec le jeune terranide et détourna son regard, voulant éviter de montrer que la scène l'excitait légèrement. Il ne regarda pas la jauge de plaisir qui venait de faire son apparition. Son humeur changea en voyant que le terranide fit toute scène pour être avec Hana cette nuit, mais la déesse avait visiblement prévu le coup et vint à insister sur le fait que l'humain pouvait servir d'objet de divertissement en guise de compensation. Tomo se sentit un brin gêné de se faire dénommer par " petite Tomo" se disant que pour mieux passer il fallait penser à un prénom féminin. Mais pour l'heure ce n'était ni l'endroit, ni le moment de penser à tel chose.

Il se laissa guider sur la table, se plaçant sur le ventre, exposant son dos et son joli fessier par la même occasion. L'adolescent sentait une part d'excitation et de tension, n'ayant jamais eu de massage jusqu'à ce jour, surtout fait par un terranide. Il frémit avec légèreté quand l'huile vint à couler sur le dos et s'étaler sous l'effet de la gravité et les formes, le fait que le liquide de massage soit tiède évita une réaction involontaire du lycéen. Ce dernier vint à se détendre et cela se voyait par ses épaules qui se relâchèrent, ainsi que sa tête qui se posa sur la table de massage.  C'est à ce moment là que Ton'rak vint à monter sur la table et n'hésita pas une seule seconde à s'occuper de la petite entrée de Tomo, qui était tout aussi relâché que le reste de son corps.

Aussi fut-il facile pour le terranide de pouvoir faire entrer deux doigt et préparer le terrain, le sexe de Tomo reprit un peu de volume, davantage quand Ton'rak vint à user de sa langue, visiblement très entrainée. Tomo vint à gémir légèrement, sa rondelle étant devenue assez sensible suite à l'initiation de la déesse, un effet restant de la corruption ? Peut-être. Il rougit face au compliment du terranide efféminé et poussa un cris de surprise en sentant la virilité du masseur posséder l'endroit jadis visité par Hana. L'humain pouvait sentir qu'à chaque mouvement de hanche le sexe de Ton'rak avait soit gagné en longueur, soit en épaisseur.

Tomo ne s'attendait pas à ce que ce terranide possède attribut si long, attribut profilé parfaitement pour s'occuper du derrière de l'humain. Ce dernier contractait de temps à autre ses fesses, faisant un effet de frein et de garot. Ton'rak devait prendre son pied à dominer ce jeune homme. La plaisir lui monta rapidement à la tête et vint à bouger légèrement des fesses pour que le membre soit stimulée. Son antre était propre, il avait anticipé le cas où il se ferait sodomisé par la déesse, il n'aurait pas pensée que ce soit un de ses plus fervents adorateurs qui irait visiter cette grotte accueillante.

Tomo poussa de petit bruit fort excitant et vint à jouir en même temps que Ton'rak, sentant le liquide sacré de ce dernier se déverser en lui, alors que son petit lait colorait la table de massage. Il se relâcha totalement sur la table, le souffle cours, mais n'était pas exténué pour autant. Le travail d'Hana l'avait rendu plus résistant à ce type d'effort,  bien que restant toujours aussi vulnérable à l'ivresse du plaisir.

Vint la nuit, qui ne fut pas aussi calme que l'on aurait put le croire. Le terranide semblait avoir un petit faible pour "l'objet divin" et vint à passer un bon moment à lui faire faire de la gymnastique, lui enseignant quelques positionnement et l'intérêt de celle-ci. Il ne fallait pas cacher que le terranide ne voulait que goûter davantage à l'objet du rituel, qui était délicieux.

Le lendemain la préparation du rituel commença par un bon bain, avec des fleurs du coin, pour que la peau se charge d'une odeur exotique, mais enivrante. Il vint à se faire coiffer, démêlant ses cheveux et les lissant avec une lotion qui faisait ressortir la beauté naturelle de sa chevelure, tout en refaisant la petite coloration. Tomo fut ébloui de voir que la nature pouvait permettre un meilleur résultat que les produit chimique sur Terre. La peinture fut refaite dans une couleur plus attirante, la première couche n'étant visiblement que pour habitué le corps à porter une teinture et préparer a seconde couche. Il ne fut cependant pas autorisé à porter sa tenue, ne pouvant se revêtir qu'après la cérémonie. Il vint à se faire appliquer une décoction transparente sur la peau. Les femmes terranides expliquèrent chacune des étapes, pour le mettre en confiance et qu'il assimile un peu de la culture du village.  Tomo comprit rapidement que sous l'aspect simple et laxiste de ce village il y avait des règles, comme dans toute société. L'organisation dans ce village était, apparemment, axé sur Hana et ce qu'elle représentait, il n'osa cependant pas poser de question s'il y avait eu de l'inceste en ce lieu, ne sachant pas encore jusqu'où pouvait aller la lubricité et s'il existait des tabous dans cette pratique.

Les femmes terranide furent curieuse vis-à-vis des faux cils et des lentilles de couleur, mais laissèrent Tomo s'occuper de les remettre. Puis ce fut le début du rituel et Ton'rak fut présent pour lui tenir compagnie, bizarrement, il ne vint pas à toucher son corps, peut-être ce rituel interdisait-il de toucher "l'objet divin" dans certaine circonstance. Au moins n'allait-il pas ruiner le travail des terranide femelles. Le temps défila lentement, jusqu'à ce que ce soit l'instant pour lui d'entrer en scène. Il eu le souffle coupé en voyant tout e village réunis, les terranides mâles comme femelles étaient tous présent.

Il fut guidé jusqu’au champion à l'attribut équivalent à sa corpulence. Tomo eu la sensation que ce membre le pénétrait d'avance , même s'il ne s'agissait en vérité qu'une projection du désir qui montait en lui, aidé par Ton'rak. Avec trois personnes il fut facile de placer l'objet sur le pieu de Ronk'hon. Tomo se détendit pour que l'entrée ai le moins de résistance et fut surprit de sentir le membre s'enfoncer centimètre par centimètre dans son antre. Bien qu'étant d'une sacré circonférence et écartait durement les anneaux du jeune Tomo, le dard put coulisser facilement à l'intérieur de "l'objet divin". Une fois pleinement planté, il fut difficile pour Tomo de respirer, le sexe se dessinant.

Le récit de la prière fut assez difficile, du fait que le terranide n'y allait pas de main morte, donnant de violent coup de butoir, coupant à chaque fois le souffle du jeune homme, tout en lui interdisant de pousser un cris de plaisir. Son corps s'habitua rapidement et il ne put retenir de jouir légèrement avant le champion, faisant que ce dernier vint à jouir beaucoup plus qu'en temps normal à cause des anneaux qui enlacèrent son chibre, faisant légèrement gonfler le ventre de Tomo.

Quand on l'aida pour se relever, Tout le monde pouvait voir qu'un peu du liquide blanc vint à couler le long des jambes. Heureusement le sujet de discutions fut tout autre. Cela permit à Tomo de s'approcher de la chamane et sa fille, voulant être un peu plus propre et pouvoir se changer, ayant un peu froid. Il put donc reprendre sa tenue et vint à s’installer entre les deux terranides mâle qui désiraient manger avec lui. Il vint à demander conseil pour manger des aliments riche en énergie et qui ne le ferait pas grossir. Heureusement quand les deux mâles ne purent donner de conseil, des femelles s'inséraient dans al conversation pour répondre aux interrogations.

Il apprit que tout le village allait lui passer dessus, mais vint tout de même à poser des questions sur l'âge minimum des personnes et si seulement les mâles pouvaient profiter de "l'objet divin"
Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Octobre 22, 2014, 12:08:01 »

Ah! Rien de mieux qu'un banquet! Je m'en suis mis plein la lampe. J'ai mangé comme 4. D'ordinaire je me nourris de la semance de jeunes mâles, mais la nourriture terrestre remplis aussi mon estomac. Mon petit Tomo semblait avoir plein de question sur le rituel et la shamane qui vint près de lui, lui explica un peu les moeurs de la tribue. Dans cette tribue, seule ceux qui ont passé le rite d'initiation sont adulte et il faut être adulte pour pouvoir participer à la cérémonie de la lubricité. Il arrive dans certaines tribues voisine que de jeunes garçons deviennent adulte tout comme certains terranides agés sont toujours considérés comme des enfants car ils n'ont jamais réussit le rite. Le rite d'initiation consiste à chasser et travailler la terre pour pouvoir produire suffisament de nourriture pour une famille.

Ceux qui n'en sont pas capable restent à l'état d'enfant et n'ont pas le droit de goûter aux plaisir de la chair car ils ne seraient pas capable de subvenir aux besoins de la famille qu'ils pourraient créer. Pour être adulte il faut que la tribue reconnaisse l'aptitude du terranide à nourrir les siens. C'est à cette seule condition qu'il deviens adulte et est en droit de copuler. Dans cette tribue, l'adulte le plus jeune était Ton'rak du haut de ses 17 ans. L'inceste est autorisé uniquement hors du cadre de la reproduction et au niveau de la même ascendence. Seuls les frêres, les soeurs ou les cousins pouvaient se procurer du plaisir mais ils n'avaient pas le droit d'enfanter. Les règles et les rites sont des traditions millénaires qui ont été dicté et approuvé par moi même. La chamane continua à expliquer les moeurs et les rites de la tribue à Tomo pendant que je ripaillais.

Finalement, 3 heures plus tard, l'heure était venue de prononcer le discour de cloture de la cérémonie pour annoncer le début de la célébration. J'imposa le silence en frappant le sol avec ma patte faisant légèrement trembler la table et je leva mon verre. Un silence royal se fit et les regards se braquèrent sur moi. Je me rala la gorge et prit la parole.

L'objet divin à parfaitement remplis son rôle rendant cette année à venir plaisante et féconde! Remercions le! J'annonce dons maintenant le banquet finit la célébration de la semaine de la lubricité! Choisissez votre partenaire et aimez le de toute votre âme! Nous allons tous regagner nos couches avec la personne que nous avons choisit pour l'honnorer toute la nuit! Je vais, pour parachever le rituel m'abandonner à la luxure avec l'objet divin et dés demain et durant toute la semaine, chacun d'entre vous remerciera l'objet divin pour ses bienfaits en lui offrant votre chair et votre essence! Pour l'objet divin! Rarrrh Ga Chen Ka!!!

Ourgh Ga Chin Ga!

Tout le monde criait, buvait, frappait le sol avec le pied, bref, ils exultaient tous de joie. Chacun se choisit un partenaire et il semblerait que Ton'rak et Ronk'hon vont faire la paix ce soir! Quand à moi, je prit Tomo sous mon aile le serrant contre moi, lui pressant la joue contre ma poitrine. Je me pencha et lui murmura à l'oreille :

Je vais te faire couiner ce soir!

Alors que les membres de la tribus regagnaient leurs huttes, je souleva Tomo pour le mettre sur mon épaule et le porter comme un sac de patates, le conduire dans ma hutte et le jeter sur mon lit. Mon attribut de herm se tendis alors que je le rejoignait sur ma couche. Je lui caressa le torse puis la tête et la pressa pour descendre sur mon entre jambe. Je pressa sa tête contre ma verge divine et lui dit d'un ton sec et strict :

Suce! Chienne!

Je força alors le passage en pressant ma verge sur sa bouche, pris sa tête dans mes mains et la pressa contre moi pour enfoncer mon monument de chair au plus profond de sa gorge dans un râle de plaisir lubrique. Qu'il me suce ou pas, je m'en fichait et me contentais d'agiter mon bassin pour violer sa gorge et sa petite gueule d'angelot efféminé. Je ne tarda pas trop pour pas qu'il s'étouffe et me donna la même résistance sexuelle que les chevaux. Je remplis directement son estomac de sperme bien chaud au bout de 15 secondes.

Garde mon sperme en bouche, n'avale pas! Je veux que tu savoure ma semence! Ouvre la bouche!

Je voulais voir sa petite bouche remplie de mon sperme et gloussa en voyant le spectacle. Je le retourna ensuite comme une crêpe afin de voir sa petite rondelle accueillante. Je plongea deux doigts et les agita pour écarter sa petite rondelle. Ronk'hon l'avais bien ouvert. Je continua encore et encore puis la sentant bien ouverte, j'enfonça lentement et surement l'intégralité de ma main en lui. De l'autre main, j'attrapa et massa son pénis tandis que ma main en lui se tortilla pour presser sa prostate.

Je pressa et titilla son point G jusqu'à obtenir sa précieuse sève dont je me délecta. Le voir éjaculer fit pulser ma verge d'excitation. Je le plaqua contre lui, m'allongea sur lui et enfourna tendrement mon glaive de chair dans son fourreau chaleureux. J'étais vautré sur lui, le caressant tendrement puis j'agrippa son fessier et commença à m'agiter en lui. Il à intérêt à avoir gardé ma sève divine en bouche sinon il ne dormira pas ce soir. Ma verge était confortablement bien installée dans son antre et faisait des allées et venues à une vitesse bestiale. On pouvait entendre bruyamment nos chairs s'entrechoquer dans un claquement pervers. Moi je grognais et criait mon plaisir, mais comme Tomo devais garder mon sperme en bouche, il devait rester muet s'il ne voulait pas subir ma colère.

Je lui écartelait le cul à grands coups de boutoir et hurlait ma perversion. Mes coups de hanches étaient animal. Je le retourna avec ma verge en lui pour vriller son anus et voir son visage. Je voulais le voir se jouir dessus. J'empoigna sa petite saucisse et la massa fermement alors que moi aussi je m'approchais de l'orgasme.

Alors que mes coups de boutoirs le forçait à faire gicler son petit lait son son ventre tout mignon, je me cambra en arrière et m'enfonça en lui de toutes mes forces avant d'exploser comme une bouche à incendie en lui. Son ventre, sous la pression de mon éjaculation, tripla de volume de manière à ressembler à une baudruche ou à une capote pleine à craquer.

Je poussa un gloussement et lui dit d'un ton carnassier :

Tu peu avaler maintenant!

Son ventre bloblotais quand je le caresser et c'étais hilarant. Je le laissa se purger avant de renouveler l'opération au moins trois ou quatre fois dans la nuit. Baiser un sextoy de luxe c'est une chose, mais il faut aussi que je dorme un peu et lui aussi. C'est pourquoi quand le quatrième round toucha à sa fin et que j'inonda à nouveau ses entrailles de ma sève divine, je m'endormis tendrement en lui le forçant à garder ce ventre de femme enceinte que lui conférait l'énorme quantité de sperme que j'avais éjaculé en lui tout le reste de la nuit.

Au petit matin, on frappa à ma porte pour m'apporter de la nourriture pour le petit déjeuné. J'avais vraiment besoin de prendre des forces car j'avais passé toute la nuit à forniquer avec Tomo. Remarque, il en avait plus besoin que moi. Je le secoua un peu avec mon pied pour qu'il se réveille.

Hey Tomo! réveille toi! le petit déjeuné est arrivé! en plus tu dois te laver, les villageois aiment bien que l'objet divin soit propre quand ils l'utilisent! N'oublie pas! Si quelqu'un veux avoir un rapport avec toi, tu n'as pas le droit de refuser! C'est le devoir de l'objet divin.

Je mangea un bout et invita Tomo à en faire de même et à ma grande surprise, Il y avait une gigantesque file d'attente devant ma tente. Venez t'ils pour moi ou pour Tomo? en Tout cas, Rarar'chak lui doit être la pour Tomo. Je le salua poliment et il me rendis mon salut.

Bien! Quand tu te sera lavé, puis habillé, on va aller au centre du village pour que tu choisisse qui aura le droit d'assouvir ses désirs sur toi en premier. C'est un privilège sensé amené bonne fortune sur l'heureux élu. Tu peux choisir qui tu veux sauf les non adultes et moi, vu que j'ai consommé ta chair hier soir.

Le village sacré se réunit alors sur la place centrale. je fit mon petit speech annonçant que l'objet divin allait choisir son premier amant apportant par la même occasion bonne fortune à l'heureux élus.

Je regarde alors attentivement pour voir sur qui le choix de Tomo va s'arrêter.
Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Octobre 26, 2014, 09:33:49 »

Tomo prit le temps d'écouter avec attention les propos de la shamane, apprenant que dans cette tribut la capacité de subvenir aux besoins du village était signe de maturité. S'il n'avait pas été un invité, il n'aurait pas été un adulte, pour la simple raison qu'il n'était pas très manuel, tout du moins avant de croiser la déesse et de devenir son jouet. Il vint à rougir en entendant parlé de l'inceste. Il s'agissait d'un tabou dans bon nombre de civilisation et il apprit que même si cela était autorisé, il y avait des règles, sans doute pour éviter tout problème. Le statut d'adulte se méritait par du travail et non par une date après sa naissance, même si la notion d'adulte peut varier d'une personne à une autre.

L'humain prit soin d'écouter les conseils de la shamane, tout en servant dans la coupelle du champion un peu d'alcool. Il y avait de la boisson et de la nourriture à volonté. Tomo tenta de boire un peu d'alcool, pour faire bonne figure,  mais vint très vite à tousser, sa gorge le brulant. Visiblement ce n’était pas ce soir qu'il allait se mettre à boire. La nourriture qui passa sous son nez lui fit envie, mais il avait apprit que ce soir les hostilités allaient commencer et dû manger le moins possible, tout en prenant les aliments les plus riches. Il fit attention à manger équilibré, étant habitué à une alimentation composé d'un peu de tout. Il se fit un petit dessert en goutant à du miel, qui avait à la fois une bonne odeur et un goût qui lui fit en reprendre une seconde fois, sachant que de toute manière ce soir il allait bruler le sucre en trop.

Tomo vint à avoir un sursaut quand Hana frappa le sol pour obtenir l'attention de tout le monde. Comme les terranides, il prit son verre, qui contenait un peu de jus d'un fruit inconnu pour l'humain, mais ayant un goût très doux. Il se mit à être gêné d'être la cible de louange, alors qu'il n'avait pas fait grand chose ou qui ne méritait pas d'être cité. Il comprit donc que pour le culte d'Hana chaque éléments avait un rôle à jouer, même le plus insignifiant, jugeant qu'il n'était guère important comparé aux nombreux fidèles que la déesse avait sous sa coupe.

L'humain eut un nouveau sursaut en voyant la réaction des membres de la tribut, rugissant et frappant de joie, donnant un tohubohu indescriptible. Heureusement la déesse eut la charmante idée de plaquer la joue de son jouet contre sa charmante poitrine, faisant rougir l'humain en sentant la chaleur  de la divinité, ses propos ne faisant que renforcer l'idée que cette soirée se promettait longue. Il fut une nouvelle fois porté sur l'épaule, à croire que la femme dans l'histoire n'était pas la déesse, mais bien Tomo, cela lui rappela des clichés présent dans certain doujin, mais préféra se taire pour ne pas irriter la divinité.

Se faisant jeter sur le lit, Hana avait put constater qu'il n'avait qu'enfiler la tenue de prêtre, n'ayant rien en dessous. Cela était une précaution pour conserver de quoi se vêtir, même si cela resterais une petite tenue sexy. C'est sans doute à cette vu de n'avoir rien en dessous que le membre de la déesse vint à grossir à vu d'oeil, demandant d'un ton impérieux à faire une fellation pour commencer.

Tomo voulut obéir en ouvrant la bouche et faire la fellation à son rythme, mais Hana prit immédiatement les rennes en imposant en premier lieu une fellation profonde et vigoureuses, cette dernière devant se délecter du miel qui était resté dans la gorge de Tomo et permettait un va et vient très stimulant par l'aspect collant que cela devait donner. L'humain quand à lui pouvait subir cet assaut sans que sa gorge souffre de trop, le miel permettant de ne pas irriter et de faire saliver, offrant à Hana toute les bonne disposition pour y aller franchement. Tomo avait la bouche grande ouverte, le membre pouvant aller très loin dans son œsophage. Son estomac prit une petite forme bombée alors que la déesse se retirait, remplissant la bouche de l'humain au passage. Rougissant il obéit à la déesse ouvrant sa bouche toute blanche. Il referma sa bouche quand Hana vint à retourner son jouet sur le lit.

Tomo se mit à avoir le visage rouge, ne pouvant pleinement gémir à cause de la semence dans son gosier et le fait qu'il ne devait pas le faire tomber. Quand la main de la déesse vint à entrer d'un coup, il mit ses mains contre ses lèvres, ses joues se gonflant, alors qu'il gémit, tout en évitant que le liquide sorte par son nez. Hana pouvait sentir les fesses de son jouet se contracter, ses muscles enlaçant la main divine. L'humain avait à la fois  du plaisir et une sensation de suffoquer, ne pouvant respirer normalement . Bien sûr il avala un peu de semence, pour pouvoir mieux respirer et la suffocation le fit jouir assez rapidement.

Il salivait du fait d'avoir quelques chose dans sa bouche et que la déesse savait s'y prendre pour faire monter le plaisir de son jouet sans le briser. On pouvait admirer Tomo qui commençait à perdre totalement pied, gémissant avec difficulté, ayant la bouche légèrement  ouverte, laissant voir la semence encore présent dans le petit réservoir, pendant que la déesse remplissait le plus grand.  Il se mit à avoir de léger spasme en sentant son intérieur se faire remplir, rejoignant la précédente dose.  Tomo vint à avaler avec difficulté, étant bien remplit, recevant une petite caresse de la déesse pour avoir tenu le coup.

La suite fut plus facile dans le sens où l'humaine pouvait se mettre à gémir et les voisins durent se faire plaisir à entendre la déesse faire crier l'objet divin. Le volume devint de plus en plus important, étirant l'estomac et l'entrainant  pouvoir en recevoir davantage, si bien que le dernier rounds permit de bien remplir Tomo. L'humain eut quelques difficulté à dormir, le membre divin ne cessant de le maintenir exciter, la déesse bougeant un peu dans son sommeil. Cela rendit fou Tomo qui pensait que la déesse allait être plus calme une fois son membre satisfait.

Il se mit donc à califourchon sur Hana, non sans rougir à l'idée que la divinité se réveille et essaya la position nommée l'andromaque. Il vint à bouger ses hanches, son ventre suivant le rythme, ce qui le déstabilisait un peu. Il prit une heure à essayer de rendre ses gestes fluides tout en stimulant le membre de la déesse. Au bout d'une heure, il s'était habitué au poids de son ventre et à la gravité, tout en essayant de ne pas trop gémir, pour ne pas réveiller la déesse. Il faillit tourner de l'oeil en sentant la déesse relâcher son lait divin en lui, tirant a maximum son estomacs et le surplus sortant de sa bouche, qu'il dirigea sur le côté, pour ne pas éclabousser la déesse, ce qui aurait eu des conséquences assez mauvaise, selon lui. Il attendit que le surplus soit totalement sorti pour s'allonger sur la déesse  et roupiller, étant exténué par sa petite domination nocturne. Une chose était sûr, sa tenue n'était clairement plus portable.

Le réveil fut difficile, car Tomo avait moins de sommeil que la divinité. Il ne mangea pas qu'après d'être vidé complètement, éprouvant un certain plaisir à soulager son estomac. Tomo prit alors le choix de se nettoyer avant de manger. Puis il se mit à enfiler ses sous-vêtements, les collants et les gants. Il prit aussi soin de porter un serre-tête avec des oreilles de chat. Il s'agissait pour lui des dernier vêtements qu'il possédait. Ce fut dans cette tenue, qu'il suivit la déesse.

Tomo se mit à observer les adultes, non sans être un brin intimidé par tout ses regards pleins de désirs, un seule personne semblait plus avoir un regard amusé que réellement excité. Il s'agissait d'une charmante terranide louve. L'humain choisit cette terranide et il ne savait pas qu'il avait choisi une enseignante spéciale, une terranide qui allait lui apprendre beaucoup de chose et pourquoi pas lui faire comprendre qu'entre se déguiser en jeune humaine et être une vraie humain il y a pas mal de différence. En tout cas la déesse eut un léger sourire et Tomo ne put savoir s'il s'agissait d'un sourire moqueur ou amusé. Il allait apprendre que même les terranides possèdes des capacités insoupçonné.
Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Octobre 27, 2014, 08:51:59 »

Lorsque Tomo arrêta son choix, je ne pu m'empêcher de sourire. De toute les personnes présentes dans le village, il avait choisit la prêtresse Mar'Nah. Elle possède un pouvoir que je lui ait offert pour avoir dédié sa vie à mon culte. En effet, Mar'Nah peu intervertir les âmes. Alors qu'elle s'avance vers lui, elle saisit son menton et l'embrasse.

C'est par ce baiser sur les lèvres qu'elle intervertit son âme avec celui ou celle qu'elle embrasse. Le pouvoir de l'empathie afin que chacun sache ce que ressent l'autre. Elle inspira l'âme de Tomo dans son corps pour expirer la sienne dans son corps. Je m'approcha pour enlacer Tomo qui maintenant était dans le corps de Mar'nah. Le pauvre devait sans doute être perdu. Je le maintint délicatement avec une prise de soumission pendant que Mar'nah qui était dans son corps se mit à genoux pour lui offrir son premier cunnilingus.

Et comme Mar'Nah connait bien son corps, elle savais comment s'y prendre car en quelques coups de langue elle provoqua un orgasme foudroyant à sa propre enveloppe provoquant une éruption de cyprine à ce pauvre tomo qui ne devait sans doute pas savoir comment résister à un plaisir féminin. Moi de mon côté, je lui massait et malaxais les seins et embrassant son cou. Mar'Nah, en se délectant de son jus, inséra ses doigts en Tomo pour toucher et titiller chaque point sensible de son anatomie, provoquant un nouvel orgasme féminin à Tomo, tandis que je pressa ses seins comme des oranges afin de lui provoquer un orgasme mammaire déroutant.

Je serra Tomo contre moi et lui dit :

Alors!? ça te fait quoi d'être une femelle? Je vais te faire sentir ce que ça fait de se faire mettre enceinte.

Je plongea mon monument de chair dans son antre féminin et Nor'Mah dans le corps de Tomo me rejoignit. Ma verge et celle de Tomo se frottait l'une contre l'autre enfermée dans l'antre de Nor'Mah. Tomo ressentait maintenant deux verge en lui. Encore heureux qu'il n'était pas monté comme un cheval. Nor'Mah utilisait le sexe de Tomo pour guider le mien dans son vagin me poussant à pilonner chacun de ses points G. Mais le meilleurs était encore à venir. Alors que je me mis à aller et venir dans son vagin faisant ressentir à Tomo les délices du plaisir féminin, ma verge monumentale cognait contre l'entrée de l'utérus. Nor'Mah était encore vierge de ce côté là.

Elle utilisa la verge de Tomo pour titiller les bords du col de son utérus pour me faciliter le passage.
C'est alors qu'en appuyant fortement et tendrement mon sexe en elle que peu à peu, son utérus s'ouvrit à moi. Le bout de ma verge monumentale pénétra alors cet endroit vierge et étroit qu'est l'utérus de Nor'Mah (temporairement celui de Tomo) Forçant l'âme qui possède ce corps à hurler de plaisir sous l'effet de cette sensation inconnue pour ce corps.

Car même si Nor'Mah à eu beaucoup d'expérience sexuelle, c'était la première fois que son utérus était pénétré. Alors que ma verge visitait l'endroit, celle de Tomo était coincé au niveau du vagin mais Nor'Mah l'utilisa afin d'exploiter chacune de ses zones sensible alors que j'essayais d'en découvrir de nouvelles à grands coup de boutoir. Sentir la verge de Tomo se frotter sur la mienne, alors que tout les deux nous visitons un sexe féminin bien étroit était un délice.

Le pauvre Tomo, coincé dans le corps de Nor'Mah devait avoir son esprit saturé par les orgasmes. Entre moi et mon boutoir immense qui découvre les zones érogènes de son utérus et Nor'mah qui exploite touts les points G de son vagin, Je n'ose pas imaginer tout les orgasmes qui doivent le traverser par seconde.

Maîtresse Hana! Je... ce corps n'est pas très endurant! Je vais bientôt jouir! Me dit Mar'Nah à Travers les lèvres de Tomo

J'accélère le rythme afin de me retrouver au même niveau que Nor'Mah et titilla même un peu l'entrée de l'une de ses trompes de fallopes intensifiant alors l'intensité de ses orgasmes.

C'est alors que Nor'Mah et moi relâchèrent nos orgasmes. J'éjacula une dizaine de litres directement dans son utérus tandis que Nor'Mah jouit quelques petit centilitres dans son utérus. Le ventre de Nor'Mah était terriblement enflé et je suis sur de l'avoir mise enceinte pour le coup. Nor'Mah embrassa son corps et remis alors son âme et celle de Tomo à leurs place habituelle.

Nor'Mah m'embrassa en me promettant de prendre soin de l'enfant. Je ne me fait pas de soucis pour ça, car ce n'est pas le mien mais celui de Tomo car ma semence est stérile. En tant que divinité, je ne peu pas enfanter.

Quand Nor'Mah laissa sa place aux autres membres du village, le premier à ce présenter fût Tho'ok le guerrier qui l'avais escorté au village, car Tomo lui avait tapé dans l'oeil. Son sexe était déjà bien tendu d'excitation et il le retourna pour le mettre face contre terre et le prendre en doggy style ( normal pour un terranide loup ). Il n'y allait pas de main morte car il sodomisait violemment Tomo avec son knot. La musculeuse et noueuse boule rouge entrait et sortait du fessier de Tomo à une vitesse effrayante. Le pauvre devait le sentir passer.

Quand il eut finit et éjacula à son tour dans le magnifique fessier de Tomo, se fût au tour de Rarar'chak et de Nany'han de fricoter avec l'objet divin. Comparé à Tomo, Rarar'chak était immense. Il s'allongea sur le sol et empala Tomo sur son glaive de chair, tandis que Nany'han grimpa sur Tomo et le chevaucha en maintenant la tête de Tomo dans son opulente poitrine.

Le pauvre Tomo n'avait pas une seule seconde de répit et se faisait violer dans tout les sens. Soit une femelle le chevauchait, soit un mâle l'embrochait, si c'était pas les deux en même temps. Son ventre se recouvrait de cyprine et son derrière se remplissait de sperme au fur et à mesure de ses amants et amantes. De temps en temps je participais aux ébats forcé de Tomo en le sodomisant lui ou son ou sa partenaire. Moi en ce qui me concerne après Tomo, j'ai jeté mon dévolu sur Nya'ko.

J'ai exploité chacun de ses orifices. Cette fille m'as offert une fellation digne de moi. J'ai glorifier son gosier de ma divine semence à plusieurs reprise avant de remplir son bas ventre de ma sève. Ce fût ensuite au tour de Ton'rak. Lui, je l'ai plaqué et sodomiser avec violence contre un mur a tel point que mon boutoir avait fait un début de trou dans le dit mur.

Une véritable orgie lubrique se déroulait sous mes yeux et j'étais fière. Tout les adultes reconnus copulaient de la manière la plus bestiale possible et Tomo et moi étions le centre de l'attention. Ton'rak était empalé sur mon membre tandis que des femelles me léchait les bourses et Tomo lui se faisait ouvrir le cul par un couple de loutres mâles qui l'initiait au plaisir de la double sodomie anale pendant que Nya'ko le suçait avec ferveur. Le bruit de la chair s'entre choquant résonnait dans tout le village duquel retentissait une mélodie lubrique de gémissements.

A la fin de la journée, le sol était gorgé de foutre et de cyprine et tout le monde était bien fatigué. Et dire que l'on est qu'en début de semaine. Le banquet fût assez copieux et tout le monde ce coucha tôt.

Le lendemain sera moins rude car après les festivités, durant la semaine de célébration à lieu le rite du passage à l'age adulte, pour introniser les enfants qui ont réussit à préparer le diner dans le monde des grands.

Ce qui donne un jour de repos aux adultes après leurs copulation frénétique de la veille. Cette année, il y eut 4 reçu à l'examen. 3 garçon et 1 fille devenus hommes et femmes. Ils gagnèrent le droit de ce choisir un partenaire pour la nuit. L'un des jeune adulte me choisit moi, le pauvre ne sait pas ce qui l'attend. Alors que je passe ma nuit à démonter et ouvrir le cul de ce jeune prétentieux, je me demande ce que fait Tomo de son côté. Sans doute doit il apprécier cette journée de repos pour recharger ses batteries. De toute manière je suis trop occupé à apprendre les vertus de la soumission à ce jeune blanc bec. 18 ans et ça ce prend déjà pour un macho et un tombeur de ses dames. Quand j'en aurais finit avec lui, il sera le plus dévasté des chiottes à foutre du village.

Le jour se lève à nouveau et me réveille aux côtés de ma petite victime que je remercie pour cette excellente soirée, puis retrouve Tomo dans la hutte qui nous est réservée.

J'espère que tu t'est bien reposé car la semaine n'est pas finie!

Lui dis-je avec un air gourmand.
Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Octobre 27, 2014, 09:52:50 »

Tomo vit la prétendante approcher avec grâce, comme si elle allait dire bonjour à une personne qu'elle connaissait depuis toujours. Il frémit légèrement en sentant les doigt glisser sur son menton et les lèvres se rejoindre. Dès lors une sensation de froid persistant vint à assaillir l'humain, qui n'était pas habitué à un changement corporel, il eut sa vision qui se troubla et quel ne fut pas sa surprise quand il put voir de façon claire.

Tomo vint à tirer un visage d'ahuri en se voyant en face, à peine eut-il le temps de réfléchir que déjà la déesse avait saisit son nouveau corps, voyant de ce fait même de la fourrure et aussi les nombreux bijou qui était attaché sur le corps de la prêtresse. S'il avait son visage dénué de poil on aurait put voir une immense gêne, croisant par réflexe les jambes pour se cacher. Il avait vite comprit, aussi impossible que cela soit, qu'il se trouvait prisonnier dans le corps de  Mar'nah, cette dernière ayant prit possession de son corps et ne resta pas inactive. Elle démontra son expertise en obligeant Tomo à écarter légèrement les cuises et lécher son antre intime. L'objet divin vint à trembler sous les coup de langue et goûta à sa première jouissance en tant que femelle terranide, lui donnant le souffle court et sentant son bas-ventre se réchauffer. Hana vint à s'occuper de la poitrine, faisant gémir et jouir Tomo, qui ne savait pas que le corps d'une terranide femelle pouvait être aussi sensible, mais aussi que les femelles pouvaient jouir plusieurs fois de suite sans avoir un temps de repos. La queue du corps temporaire de Tomo vint à se raidir en entendant la divinité promettre des choses. Le visage tordu par le plaisir il se mit à haleter.

- St ..op ... je ...

S'en suivit un cris de jouissance quand Hana vint enfoncer son pieu, ne le rendant que plus glissant sous la dose de cyprine émise, permettant à la prêtresse d'user du petit oiseau de l'humain en utilisant la mouille pour se creuser une petite place dans le vagin de la terranide qui peinait à contenir le tout sous les multiples orgasmes déjà ressentit. Serré mais glissant, voilà qui allait bien pour initier Tomo au plaisir d'être une femme et de se faire sauvagement prendre par une déesse en rût. Tomo avait les yeux révulsés sous le plaisir, comprenant que la vagin était comme un sexe retourné et beaucoup plus sensible, même si à l'heure actuel il criait de plaisir, hurlant quand la déesse vint à dépasser le col, déformant légèrement son bas ventre, le gland frappant le fond et faisant bomber la peau. La barre de plaisir ne pouvait pas suivre et un petit chiffre se mit à apparaitre aux yeux de l'âme de Tomo, il s'agissait de la corruption à la luxure et ce chiffre venait d'augmenter rapidement.

Si Tomo avait été empalé sur une bassine, celle-ci aurait été rempli depuis un bon de temps au vu du nombre d'orgasme qu'il avait subit. Il vint à pousser un ultime cris quand le ventre de la terranide prit du volume, ayant la bouche ouverte, la langue sortie et les iris proche de disparaitre sous les paupières.

Tomo reprit son corps et tomba à genoux se tenant le ventre, ayant conservé les sensations d'avoir été remplit et le plaisir ressentit. Il fut donc facile pour le terranide loup de mettre Tomo à quatre patte et se mettre à enfiler son membre canin dans le petit trou bien serré de l'humain. Tho'ok forçait le passage, usant de sa force et obligeant les anneaux à se relâcher, non sans que Tomo ne ressente de la douleur, malgré tout son excitation était visible, ayant visiblement développé un esprit masochiste. L'humain vint à se relâcher totalement, permettant à Tho'ok d'enfoncer son noeud de plus en plus facilement, bien que ce dernier se gonfla lors de l’éjaculation, faisant office de bouchon, même si le terranide ne vint pas à lâcher beaucoup de semence. Le retrait du noeud gonflé par le plaisir fit gémir Tomo, qui n'eut aucun répit car le chef demanda son dû. Tomo se sentit minuscule, surtout devant la taille du membre tendu en se disait qu'il était trop épais pour rentrer.

Comme pour prouver que l'objet divin pouvait supporter n'importe quel taille, il vint à se faire empaler par le membre du lion, lui coupant le souffle, écartant ses fesses en espérant que cela rende la pénétration plus facile. La semence de Tho'ok servit de lubrifiant et Tomo pouvait sentir le sexe tirer ses intestins, comprimant un peu l’estomac qui entraina une sensation de compression au niveau des poumons. La shamane vint à profiter de sa position de dominante, usant de son corps pour guider l'inclinaison du corps de Tomo, permettant à Rarar'chak d'avoir des sensations varié, tout en maintenant Tomo excité sas éjaculer. Le chef donna de puissant coup de rein, faisant sauter Tomo et Nany'han, cette dernière se plaisant à s'empaler sur le sexe de l'humain, se dernier s'empalant sur celui du lion, à ceci près qu'il avait aussi le poids de la chamane, permettant une pénétration profonde et puissante. Rarar'chak passa un long moment à donner des coups régulier avant d'augmenter le rythme et faire étouffer Tomo de plaisir avant de clore cet ébat par un jet abondant digne de ses deux bourses qu'il avait gardé pleine en vu de se vider dans l'objet divin.

La suite fut tout aussi éreintante pour l'humain, ses fesses finissant totalement malléable à la fin de la journée. Le soir le repas fut assez animé, Tomo ne pouvant manger ou boire sans être excité, la moindre texture similaire à un membre ou à de la semence était automatiquement associé à cette journée de débauche. La nuit fut tout aussi  difficile, étant comme drogué au plaisir et devant se doigter pour combler cette sensation de manque. Il vint à trouver une solution en enfonçant dans son derrière le manche de sa fausse arme, non sans éprouvé constamment une légère sensation de plaisir. Il pouvait se le permettre car la déesse n'était pas là

La matin il c'était réveillé assez tôt avec une envie de sexe plutôt importante et le manche de la fausse arme ne lui convenait plus, aussi prit-il le fourreau qu'il positionna pour pouvoir l'enfoncer en douceur. Il avait entamé de va et vient de plus en plus long et rapide quand il vit une personne apparaître devant la hutte, il prit une couverture et se recouvrit, tout en se mettant à genoux. Il vit alors que c'était la déesse et fut tout rouge, se disant qu'elle allait certainement le taquiner sur le fait qu'il n'était pas résistant à ce désir persistant qu'est celui du plaisir.  Il ne pouvait pas bouger sinon le fourreau bougerais en lui et le ferais gémir.

Tentant de paraître normal, il vint à répondre.

- Je  ... je vais bien.


Tomo sentait le fourreau bouger légèrement suivant les contractions de ses anneaux, d'autant que le rythme cardiaque semblait se répercuter sur la longue tige. Il espérait que la déesse n'irait pas jouer avec lui, sans quoi il allait être très embarrassé d'être vu ainsi.
Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Octobre 28, 2014, 09:45:20 »

Je retira le drap dans lequel Tomo se cachait et lui dit d'un ton narquois :

Pensais tu vraiment pouvoir cacher ta perversion à la déesse de la lubricité? Le vice ne dois pas être honteux! Mais n'ait crainte! Je vais te débarrasser de ta honte!

Je mis alors Tomo en laisse et le força à sortir nu pour l'emmener jusqu'au centre du village avec ce qu'il avait dans les fesses. Je demanda à mon escorte de réunir tout les membres de la tribu afin qu'ils assistent au viol public de Tomo. Je le força alors à se mettre à 4 pattes avec la croupe bien en l'air afin que tout le monde puisse observer la perversion de mon jouet.

Pour commencer, je faisait aller et venir le fourreau dans ses fesses en le masturbant devant tout le monde jusqu'à ce qu'il jouisse. Je m'approcha de Tomo et lui murmura à l'oreille :

Dis leurs que tu est une chienne assoiffée de sexe!

Je regarda les membres de la tribue et vit Mow'Wok. Un immense terranide taureau presque aussi impressionnant que Ronk'hon et lui demanda de venir m'aider à faire plaisir à l'objet divin.

Il me rejoignit et avec mes mains, j'écarta les fesses de Tomo pour qu'il puisse y entrer. Le taureau prit Tomo dans ses bras et l'empala tendrement sur sa tour de chair et moi de mon côté, je caressa la tête de Tomo, la prit dans mes mains pour lentement enfourner mon membre équestre dans sa bouche, l'entrant jusque dans son œsophage. Sa tête dans mes mains, je le forçait à opérer une fellation sur moi tandis que Mow'Wok tenait fermement sa croupe pour ouvrir sa petite rondelle délicate avec son membre bovin.

Orenji, se joignit aussi aux festivité et se greffa sur le sexe de Tomo. Elle changea de forme pour ressembler à un cylindre de gelée qui pompais le petit dard délicat de Tomo. Mow'Wok et moi ne le ménagions pas, violant ses orifices avec vigueur tandis qu'Orenji le pompait de tout son être jusqu'à l'os. Les villageois nous encourageaient en scandant nos noms nous encourageants à violer Tomo encore plus fort. Ils appréciaient vraiment le spectacle. Mow'wok se mit à grogner ce qui est signe que l'éjaculation est proche. Je réduisit donc mon endurance sexuelle pour pouvoir m'approcher moi aussi de l'orgasme.

Le clapotis de la chair qui s'entre-choque et le bruit de succion de la gelée s'accéléra jusqu'à ce qu'un rugissement de plaisir retentisse. Mow'Wok et moi crachions notre liquide génital par litres dans le frêle petit corps de Tomo, inondant son système digestif des deux côtés avec notre sève bouillante. Je vis un peu de mon liquide blanc ressortir par son nez alors que son ventre se mit à ressembler à un ballon de baudruche prêt à exploser. Orenji encore greffée sur son sexe dissolvait la semence de Tomo en elle et prit une teinte d'orange un peu plus claire.

Toute la tribu se mit à nous applaudir alors que Mow'wok et moi cédions la place aux mâles et aux femelles désireux d'avoir un rapport avec l'objet divin. Notre petit spectacle provoqua un véritable déferlement et le pauvre Tomo se faisait monter, démonter, chevaucher par des terranides en chaleurs. Une myriades de verges animales bien raides et de vagin ruisselant d'envie lui passèrent dessus. Pas moins de deux terranides copulaient en même temps avec lui, comme une sorte d'orgie permanente qui dura toute la journée dont Tomo était le seul protagoniste fixe. Loutres, tigres, loups, chiens, chevaux, bisons, buffles, zèbres, et bien d'autres terranides lui passèrent dessus.

Le petit cul de Tomo devenait une véritable arche de Noé ou toutes les semences animales se rassemblait. Quand la journée fût finie, son fessier était tellement distendu et ouvert que l'on avait besoin de rien pour voir son intérieur. La chamane versa une fiole dans sa rondelle complètement ouverte, et celle-ci reprit un aspect normal comme si rien ne s'était passé. Je demanda à ce que l'on raccompagne Tomo dans ma hutte et le laissa se reposer car il à eu une rude journée. Le lendemain matin, j'organisa une petite séance de relaxation. La tribu nous avait préparé un bain bien spécial : un bain de sperme. Une énorme fosse en pierre ressemblant aux sources chaudes aux japon mais avec du sperme animal à la place de l'eau.

Après le petit déjeuné, je porta Tomo jusque dans ce bain spécial et le força à y entrer avec moi. Le câlinant comme une peluche, je collais sa tête contre ma poitrine et lui dit d'un ton charnel.

Fait plaisir à ta déesse!

En pressant son visage contre ma poitrine afin qu'il la suce délicatement. Le contact de ses lèvres contre mes tétons me donna une érection. Je serra Tomo contre moi et inséra lentement mon engin en lui en gémissant de plaisir. Ce coup-ci, je le sodomisa avec tendresse. Je me surpris même à l'embrassa. Mon corps détendu par la chaleur du sperme dans lequel on baignait se fit plus sensible ce qui me laissa échapper un gémissement. Je me sentais vraiment bien. les fesses de Tomo plus la chaleur du sperme et les lèvres de Tomo contre mes seins était un pur délice. Ivre de bonheur et de passion, je dis rapidement à Tomo :

Retiens ton souffle vite!

Au moment ou je l'entendis retenir son souffle, je le renversa le plongeant entièrement dans la bassine de sperme pour la sodomiser avec toute la vigueur qu'il m'était possible de déployer. En moins d'une minute j'éjacula plus de 20 litres de foutre brulant en lui avant de le remonter. Son ventre était délicieusement tendu et je l'embrassa avec passion tandis que je plaqua son dos contre le rebords pour continuais à le violer. Son ventre bloblotais à cause de tout ce sperme en lui et de temps en temps je me reculais pour plonger sa tête dans la bassine de foutre pour le forcer à boire une petite tasse. Mes assauts étaient d'une violence unique et je le pilonnait comme s'il n'était qu'un vulgaire Fucktoy. C'est alors que dans un ultime râle de plaisir que je le remplis à nouveau. Le forçant à recracher le sperme déjà en lui sous la pression de mon éjaculation.

Je me détendis alors complètement calmé. Tomo ressemblais à une éponge à sperme. Complètement plein et trempé de semence. Je le colla contre moi et le serra tendrement.

Tu est vraiment adorable! Pour un humain!

La journée se passa agréablement. Je laissa Tomo tranquille le reste de l'après midi qu'il se repose un peu. Il ne reste plus que demain et la cérémonie de clôture à faire et Tomo aura réussit sa première quête. Il à fait le plus dur. Demain ne sera qu'une formalité avec lui. Malheureusement pour moi, je n'ai pas le droit à la luxure de la veille de la cérémonie de clôture à partir du coucher du soleil, jusqu'à la cérémonie. Je m'endormis donc aux côtés de Tomo le serrant comme une peluche ne lui faisant rien pendant la nuit. Je posa un petit baiser sur son front et lui dit avant de m'endormir :

Bonne nuit mon petit Tomo!
Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Octobre 30, 2014, 02:59:00 »

Tomo ne pouvait retenir indéfiniment le drap, vu que le fourreau était très gênant et que l'action contractait ses fesses sur l'objet en plastique. Il eut effectivement très honte de ses faire démasquer ainsi et ne prit pas la peine de répondre à la déesse. Il était beaucoup plus inquiet sur la méthode qu'Hana allait déployer pour le "débarrasser" de sa honte. Il n'opposa pas de résistance quand la divinité vint à lui attacher un collier et une laisse, l'humain sentait que s'opposer pourrait être une mauvaise idée. Il eut une légère résistance sur le fait de sortir ainsi, mais le regard d'Hana suffit à le faire obéir. Il jeta un petite regard sur les personnes qui s'amassaient et vint à poser son regard sur l'endroit où il allait poser ses mains, quand Hana vint à le pousser gentiment et le mettre dans une position animale. Tomo gémissait quand la divinité prit soin de le faire jour. Le plaisir réveilla l'esprit masochiste et soumis de l'humain qui eut beaucoup de mal à parler et préféra crier qu'elle était uen chienne et qu'elle voulait se faire noyer de plaisir.

L'humain posa ses yeux sur le membre de la divinité qui grandissait à vu d'oeil, pendant qu'il se faisait écarter les fesses, sachant que Mow'Wok allait mettre sa grosse baguette dans le four. Il sentit le terranice bovin lui saisir les bras et tirer légèrement dessus pour s'enfoncer en douceur. Le geste vint à relever le buste de Tomo, sa tête aussi, se trouvant face au sexe chevalin d'Hana qui palpitait d'envie de visiter un autre endroit chaud et humide. L'envie étant bien présente, l'objet divin se laissait guider par sa déesse, ouvrant en grand la bouche pour accueillir le membre. Tomo prit très rapidement le coup de main, respirant au moment où le bâton de chaire d'Hana sortait suffisamment pour respirer. Le corps de Tomo allait d'avant en arrière de manière anarchique, des fois Mow'Wok et Hana s'enfonçaient en même temps, figeant le corps de tomoe alors qu'il était empalé des deux côtés, comme un poulet sur une broche. Pour couronner le tout, le slime prit aussi part aux festivités, agissant comme un masturbateur vivant. Tomo ne pouvait couiner davantage et pur nourrir plusieurs fois son familier de sa semence, alors que les deux dominants se donnaient à coeur joie. Son gémissement ne put continuer quand les deux chibres vinrent à le remplir, se mettant presque à avaler de travers, heureusement la déesse était assez profondément ancré.

Tomo n'eut guère le temps de se vider que les autres mâles et femelles se mirent à participer. Il eut tout le temps au moins deux membre en lui, quand une femelle ne venait pas s'ajouter aux duos. L'humain gémissait pendant les premières heures, mais après il vint crier autant qu'il le peut jusqu'à ce que sa voix soit presque éreinté. La fin de journée fut accueilli par un grand sourire, gémissant quand la potion vint à glisser entre ses fesses et restaurer son antre écarté par les assauts des terranide. Deux des terranides les mieux bâtit vint à raccompagner Tomo dans la hutte qui était réservé à l'objet divin, laissant la shamane faire boire à Tomo une autre décoction qui allait lui permettre de dormir profondément jusqu'au matin.

La shamane prit soin de signaler à la divinité, usant des formes pour se faire entendre sans la froisser, que Tomo devait dormir toute la nuit, sans attouchement. Le fait était que l'esprit de Tomo avait subit plusieurs journées de sexe et se transformait face à l'addiction qu'il développait pour la luxure.  Ainsi la déesse implantait un vice allant de paire avec son rang de déesse de la lubricité.

Tomo paraissait en forme le lendemain, n'étant pas au courant que la déesse avait prévu un autre spectacle, il vint à manger un petit peu. Tomo avait toujours de drôle de sensation en mangeant. 


L'objet divin connaissait l'onsen,pour y avoir été plusieurs fois. Il pensa en premier lieu à un onsen de lait, seulement l'odeur qui s'en dégageait l'informait que c'était autre chose. Tomo vint à se faire porter par Hana et plonger dans l'immense bain de petit lait. La chaleur qui s'en dégageait, en plus de l'odeur qui enivrait, excitait le petit bout d'humain. Ce dernier entendit la déesse faire une demande et dépose ses lèvres sur l'une des boules de chair, suçant légèrement, alors qu'il sentait le membre de la déesse grossir et se glisser entre ses fesses, frottant contre sa rondelle. Tomo vint à sentir Hana visiter une nouvelle fois son intérieur, étant lubrifié par la semence, le membre entra sans difficulté.

Quand la divinité vint à demander de retenir son souffle, Tomo s’exécuta sans discuter, bien que surprit de se faire immerger sous le niveau de la mare de semence. La minute de sodomie paru une éternité, Tomo ne pouvant respirer et vint à lâcher des gémissements qui se traduisirent par des bulles qui éclatèrent à la surface. Il vida presque tout son air quand Hana vint à bénir son jouet de son jus divin. Lorsqu'il se faisait immerger dans le sperme, le manque d'air et la fausse noyade vint à décupler le plaisir ressenti. L'humain vint à se transformer en une sorte de fontaine quand le surplus de lait vint à sortir de sa bouche.  L'extérieur comme l'intérieur du corps de l'humain était baigné de semence, Tomo était totalement exténué, se vidant quand la déesse sera tendrement son jouet.

Deux terranides femelles furent affectées au nettoyage de l'objet divin, sous la direction de la prêtresse. Tomo passa l'après-midi à laisser son slime de compagnie jouer avec lui, se laissant à l'inventivité de la petite boule de gelée. Le soir Hana vint à dorloter un peu son serviteur, ce dernier sombrant rapidement dans le sommeil.

Il fit un étrange rêve où il se trouvait dans une autre hutte, Hana et Orenji n'étant pas présente. Par contre il y avait une joli lapine bleu qui l'observait et vint à le faire reculer, tombant sur un lit. Tomo vint à se faire attacher par la lapine, elle avait le contrôle de ce rêve, qui était le sien et n'avait fait qu'inviter Tomo dedans.  Elle observa l'objet divin.

- Mon nom est Ino-Lys. Je suis une des voyantes et la gardienne des rêves de notre déesse. Je ne vais pas consumer ta chair ce soir, mais simplement t'offrir des rêves qui pourront calmer tes pulsions grandissantes. Sache que la distance n'est rien pour moi et que notre déesse peut me convoquer des rêves quand elle le souhaite, que cela soit pour assouvir sa faim titanesque, bénir les personne la louant ou faire cauchemarder les ennemis. Sache que notre déesse pourrait te surprendre sous son aspect lubrique ...

Le rêve vint à se distordre légèrement et Ino'Lys eut un léger rire.

- Hihi ... on dirait que notre déesse souhaite que je te laisse tranquille. C'est dommage qu'elle ne puisse copuler ce soir.

Elle fit une moue comme pour montrer qu'elle aurait aimé que la déesse vienne dans son rêve, mais la règle s'appliquait aussi dans le monde onirique. Dommage pour la voyante.

-  En tout cas tu vas découvrir un monde sans limite, tout serviteur de notre déesse pourrait vendre son âme pour être à ta place. Rassure toi tes pulsions finiront par te guider sur une fois qui fait énormément de bien. Sur ce je te souhaite une agréable nuit et à demain.

La lapine eu à peine de temps de lancer un clignement de l'oeil que Tomo fut projeter dans un rêve plaisant. Il vivait, l'espace d'une nuit, dans la peau d'un terranide souris. Il apprit l'histoire des terranides, le fait qu'il existait des terranides libres et d'autres esclavagé. Le rêve restait assez brumeux, comme pour ne pas tout divulguer.

Quoi qu'il en soit, Tomo se réveilla le matin en pleine forme et vint se tourner vers Hana en murmurant.

- Vous connaissez une Ino'Lys ?
Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Octobre 30, 2014, 11:17:43 »

Ino'Lys!? Oui bien sur! C'était une de mes prêtresse il y a au moins 500 ans de cela! Quand elle est morte, elle à obtenu un état de conscience et de lubricité si pure qu'elle à évolué dans un nouveau stade spirituel! Elle continue de travailler pour moi en donnant des rêves plus ou moins doux et lubriques à mes fidèles! Elle t'as rendue visite n'est ce pas? Bah! au moins ça prouve que tu est digne de moi! Mais occupons nous de la cérémonie de clôture et de la validation de ta première quête.

Je revêtis des habits ce cérémonie tandis que Tomo se faisait habillé et maquillé par Nya'ko. La semaine de la lubricité touchait à sa fin car se vautrer dans la luxure est une chose, mais il faut bien que les guerriers travaillent et chassent. La reproduction et le sexe est une bonne chose tant que l'on en abuse pas! Le repas était assez frugal car après la clôture, il faudra reprendre la vie normale et remplir le garde manger pour nourrir la famille mise en route durant cette semaine. Toutes les femelles avaient été misent enceinte et portaient sur leurs poitrines des symboles de fécondité. Après tout elles ont passé toute une semaine à copuler en pleine période de chaleur donc...

Bref! Une fois le repas finit, le village se rassembla. Au centre, il y avait moi, Rarar'chak le chef de tribu, Ronk'hon le champion et Tomo l'objet divin. Le but de la cérémonie de clôture consistait à brandir un calice vide et se masturber pour que chacun des protagoniste puisse remplir une partie du calice pour ensuite en boire une gorgée chacun après avoir réciter la prière sacrée. Ce que nous fîmes. Je trouve la boisson un peu amère car je préfère la semence des jeunes mâles efféminés, mais c'est la traditions commandée par les instances supérieures. Heureusement que la sève de Tomo adoucissait le breuvage. Finalement, Tomo avait terminé sa première quête et maintenant venait le temps de la récompense.

Quête du carnaval :

Objectif : Passer la semaine avec la déesse [ réussi ]

Récompense de quête : +30 Xp, +5000 yens, +10 Po et une amulette sacrée de la tribu Kéo'Ki


La cérémonie terminée, Tomo reçu sa récompense de quête! Je ne suis pas mesquine quand même. Les au-revoirs furent chaleureux et Tomo se faisait câliner de toutes parts par les villageois triste de le voir partir. Mais le valeureux Tomo avait encore 11 travaux qui l'attendais et moi seule sait ce qui l'attend. J'usa alors mes pouvoirs divin pour le transporter sur le plan divin avec moi. Enfin je pouvais changer de forme.

Emrof am ednecsnart te etilear am emrohpsnart erion emulp

Je prit ma forme de lubricité matérielle car j'en avais un peu marre d'être en animal. Une semaine coincé sous ma forme bestiale, je peu dire que mes autres formes ont un peu envie de se dégourdir. Mais pour le moment, je devais faire un petit débriefing avec Tomo

Félicitation Tomo! Tu as réussi ta première épreuve! J'espère que tu apprécie ta récompense! Il est l'heure de choisir ta nouvelle épreuve. Bien sur, je ne suis pas une esclavagiste et te laisse 1 semaine de repos avant la prochaine! A moins que tu ne te sente de taille à attaquer tout de suite.

Quête aux choix :

[ ] Quête du lapin de pâques ( infos disponibles )
[ ] Quête du Kraken ( infos disponibles )
[ ] Quête de l'enfer mécanique ( infos disponibles )
[ ] Quête de la laiterie ( infos disponibles )
[ ] Quête de la popularité ( infos disponibles )
[ ] Quête bestiale ( infos disponibles )
[♥] Quête du carnaval
[ ] Quête publique ( infos disponibles )
[ ] Quête de l'extrême ( infos disponibles )
[ ] Quête au sang froid ( infos disponibles )
[ ] Quête du sanctuaire ( infos disponibles à partir de 5 quêtes accomplies )
[ ] Quête ultime ( bloqué nécessite l'accomplissement des autres travaux avant d'y accéder )


Comme tu as réussi ta quête avec succès, je me sent de bonne humeur et t'accorde une heure de mon temps! Pas plus! Tu peux me poser des questions et discuter avec moi, voire même demander une faveur si elle n'est pas déraisonnable! Mais n'oublie pas ton rang car ma générosité et ma bienveillance ont leurs limites! Tu as parfaitement tenue ton rôle d'objet divin et je vois que la lubricité à déjà imprégné ton esprit! Tiens! Je me sent d'humeur curieuse et joueuse! On va jouer aux jeux des 10 questions Je t'en pose 10 et toi aussi! Mais contrairement à moi, tu as des questions interdites qui te vaudrons une punition à chaque question interdite! Voici mes dix questions :

1 ) Si jamais tu réussi, quel sera ton vœux?
2 ) Aime tu être à mon service?
3 ) Pourquoi avoir accomplis le rituel de la plume noire?
4 ) Comment va Ino'Lys?
5 ) Désire tu être corrompus pour toujours?
6 ) Quelle image as tu de toi?
7 ) Tu as des amis sur terre?
8 ) Tu as une famille?
9 ) Te souviens tu de tes vies antérieures?
10 ) Que pense tu de moi?


Quand le jeu sera finit, je le raccompagnerais chez lui! Il à bien travaillé donc je me sent magnanime et je ne le punirait pas trop s'il me ment ou s'il me pose une question interdite.
Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Octobre 30, 2014, 10:02:35 »

Tomo fut quelque peu cidéré d'avoir à apprendre que la personne qui venait de lui parler dans les rêves n'était rien de plus qu'un esprit onirique qui avait plus d'une demi millénaire, de quoi comprendre la certaine attitude désinvolte de Ino'Lys face aux réaction de sa divine maîtresse. Il apprit qu'aujourd'hui était sa dernière journée. Il cacha son sentiment d'apaisement quand il entendit cela, étant bien content de ne pas avoir à supporter ça pendant encore plusieurs jours. Il pouvait dire adieux à une quête, ne sachant pas qu'il avait débuté par l'une des plus facile, mais ça ni Hana, ni Orenji ne s'était permit de l'en informer.

La tenue que Nya'ko vint à enfiler à L'objet divin fut toute autre que celle qu'il avait prit, ses anciens vêtements ayant été nettoyé et mit dans une sacoche en cuir. Il eut une tenue de chasseuse et de nouveau tatouage. La tenue de chasseuse comportait un haut en cuir, censé tenir la poitrine, pour Tomo il avait été serré au maximum pour tenir et mouler l'endroit décidément plat. Pour le bas il n'y avait qu'un pagne, tombant à mi-cuisse et étant retenu au niveau des hanches. Pour les tatouages il avait des sorte de bracelet sur les avant-bras, les symbole mélangeants des termes de féminité et de bonté, sur ses fesses ce fut des signe plus en rapport à son statut d'objet divin et de fécondité. Le tout retraçait sa semaine dans le village en tant qu'objet sacré de la déesse Hana.

Cette charmante apparence ne laissa pas indifférent les mâles et quelques rares hermaphrodite, tandis que Tomo fut très réceptif à ses regards de prédateurs en rût. Il vint à manger un eu plus, vu que normalement le rituel allait se finir rapidement et donc, il supposait que le rituel serait plus soft à la fin. Son intuition fut clairement vérifié en apprenant qu'il 'avait qu'à joui dans un calice. Le chef  n'eut aucun mal à bander en voyant le corps de l'humain sculpté par la tenue et les tatouages qui soulignait une certaine finesse de ses membre. En une semaine il avait perdu pas mal de graisse. Tomo fut excité en voyant les deux mâles astiquer leurs manches et lâcher leurs laits. Quand ce fut son tour il avait une petite bosse sous son pagne et sentait son esprit lubrique réagir à l'odeur qui se dégageait du récipient.

Non sans une certaine gène, il se mit à se masturber. Le chef du village, qui avait toujours son mandrin dressé, se permit de laisser une de ses mains se balader derrière Tomo et passer sous le pagne pour lui enfoncer un de ses doigts. L'effet sur saisissant car Tomo poussa un mignon crie de surprise tout en éjaculant dans le calice. L'humain vint à jeter un regard mêlant gêne et mécontentement au chef qui retira sa main tout en lançant un regard satisfait. L'ordre pour boire était le même que celui du remplissage, laissant donc à Tomo boire le reste et les trois zigotos avaient visiblement fait exprès de ne pas en boire beaucoup. Il devait finir le calice et avala tout le reste, non sans sentir son corps se réchauffer. Si l'air avait été un peu plus froid on aurait put voir Tomo relâcher des nuages de vapeur d'eau. C'était le dessert du banquet.

Nombreux furent ceux et celles qui souhaitèrent que Tomo reste, mais la décision divine était implacable et même L'humain se surprit à éprouver un peu de peine à les quitter. Les terranides embrassèrent et enlacèrent l'objet divin, le touchant une dernière fois. Le chef vint à lui murmurer à l'oreille qu'il pouvait revenir quand il le souhaitait et qu'il serait ravi de l'inviter sous sa hutte. Cela voulait tout dire, Tomo avait fait un tabac dans le village et risquait de se faire prendre assez souvent s'il revenait.

Hana ne ménagea pas Tomo, lui indiquant qu'il devait choisir la prochaine quête, visiblement rester sous une seule forme pendant une semaine l'avait rendu quelque peu impatiente. Il vint à sélectionner la prochaine quête.

" - Quête de la laiterie sélectionnée.

- Voulez-vous des informations immédiatement ou non  ?   [ Y/ N]

Sélection : N

Vous avez accumulé 50 points d'expérience"

Tomo avait répondu en appuyant sur la réponse, visiblement son mode de vie comme jouer dans une MMO était facilement assimilé, il ne savait pas encore à que les points d'expériences accumulé allait lui servir et Hana serait certainement surprise aussi, mais pour l'instant ni l'un ni l'autre n'avait la réponse à cet énigme qui viendrait en temps voulu.

Tomo fut par contre assez perplexe sur le fait qu'une semaine de repos serait suffisant, tout comme il savait que marchander le délais serait très mal vu par Hana. Il vit une opportunité quand la déesse proposa d'accorder une faveur. Mais avant de proposer une idée, il devait assouvir la curiosité de la divinité. Il vit les question du coin de l'oeil et paraissait très embarrassée par certaine, on pouvait bien se demander lesquelles. Il opta pour une réponse dans l'ordre chronologique de formulation.

- Je n'ai pas encore réfléchit au voeux, le fait est que j'ai été mêlé dans votre histoire il y a moins d'un mois. Je n'ai pas encore eu le temps d'y penser.

Vint la seconde question, plus délicate à répondre prit plus de temps.

- Vous dire non serait un mensonge, comme dire un oui complet le serait aussi. Disons que cela me plait car aucun humain ne pourrait voyager comme vous le faite ou encore m'apprendre la ... des choses.

La question sur son action passée était bien plus facile à répondre.

- Jusqu'à maintenant je ne croyais pas aux divinités, des person .... des camarades de classes m'ont mit au défi de le faire et je ne pensais pas que j'allais finir ... comme ça.

La quatrième question fut rapide vu que Tomo n'avait vu l'esprit onirique que pendant quelques minutes, mais selon lui elle semblait aller bien. La question suvante vit sa réponse se faire attendre.

- Comme pour le voeux je souhaiterais attendre avant de donner mon avis final. Je sais trop peu de chose sur la corruption et j'ai peur de ce que je pourrais devenir. Il faudrait me laisser un peu de temps pour vous répondre franchement.

La question numéro six le fit frémir, ce n'était pas un frémissement d'excitation, c'était une sensation de froid, de peur. 

- Une image perverse, effrayante du fait que je ne peux plus manger ou boire sans repenser à cette semaine, sans ressentir le goût de la semence. Je suis effrayé car j'ai la sensation d'être devenu dépendant au sexe. J'ai la sensation d'être devenu une succube, avec la plaisir de chasser et de dominer en moins.

La question sur les amis fut vite expédié, quel "ami" inciterais une personne à courroucé une divinité, il avait préféré se faire des amis à distance, plutôt que des amis proche, ne partageant que le plaisir des jeux en ligne et sans le risque de se faire abuser.  Pour la famille, il ne cachait pas que les liens entre ses parents et lui en avait prit un sacré coup depuis qu'il avait été envoyé à Seikusu sans un matériel adéquat pour jouer. Il vint même à ajouter que la vie normale aurait été bien ennuyeuse sans cet accident qui lui avait conféré un statut de joueur dans le monde réel.

Il demanda une explication sur ce qu'Hana voulait dire par vie antérieur et répondit qu'il n'en avait aucun souvenir et vint à émettre la supposition que son addiction au sexe était peut-être la cause d'une de ses vies antérieur. Comme tout humain il était plus facile de blâmer quelque chose que l'on ne peut pas se rappeler pour se défaire de toute interrogation qui ferait peur.

La dernière question fut la plus critique, Tomo ne voulait pas mentir sur cette dernière, tant qu'à avoir le droit de donner son avis, autant le faire sans se voiler la face.

- Une partie de moi vous haïs, comme il haïs ses idiots qui m'ont poussé à vous provoquer. Mais sans vous je n'aurais pas découvert ce village et même si mes fesses en souffre, j'ai aimé le côté chaleureux de ce village, cette sensation de tendresse et d'attention me manquait. Aussi pour ça je ne peux vraiment vous haïr. Même si je deviens complétement fou sous le plaisir et que vous m'utilisez plus comme un outils de divertissement que comme un être vivant.

La dernière phrase vint à le faire rougir les joues. Tomo ne pouvait dire ouvertement qu'Hana était certainement le genre de personne qui l'attirait, dominante mais ayant aussi des moments de tendresse, le genre complexe que l'on ne peut cerner même en passant sa vie avec.

Tomo vint rapidement à poser ses questions pour que la divinité ne regarde pas trop son visage. cette fois il saisit l'onglet avec les questions et pianota sur un clavier invisible ses questions. Sa dextérité aux doigts et sa vitesse de frappe furent visible, élément qui pourrait intéresser Hana. D'un geste de la main, il fit glisser l'onglet devant la déesse.


Mode lecture public

Tout d'abord je voudrais savoir la fonction de cette amulette

Ensuite ses propriétés, tant magiques qu'autres.

Après je voudrais savoir si pendant une semaine humaine il serait possible de dresser dans ma chambre un espèce de barrière accélérant le temps dedans pour obtenir l'équivalent de deux semaine de repos, ainsi vous obtenez vous avez vos une semaine et je peux davantage récupérer de l'addiction au sexe. (Faveur formulée)

Quels sont les conséquences d'une corruption permanente ? (mental, physique, social)

Jusqu'où êtes-vous prête à aller pour atteindre votre but.

Une fois ses quêtes faites et mon voeux exhaussé que m'arrivera-t-il ?

Vous n'avez pas de prêtre(sse) dans votre temple ?

Est-il possible pour moi de sortir de votre temple sans risque un danger ?

Vous avez une hiérarchie chez les divinités ?

Comment un dieu meurt ? (s'il meurt)
"

Tomo voulait se renseigner un maximum sur l'objet qu'il avait reçu, sur son avenir et sur les divinités. La dernière question allait certainement fait grincer des dents Hana, car il s'agissait d'une question qu'aucun mortel ne devait connaître la réponse.
Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19
Hana Kurohane
Dieu
-

Messages: 66



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Octobre 30, 2014, 10:39:54 »

Tout d'abord je voudrais savoir la fonction de cette amulette

C'est une protection sensée éloigner le danger

Ensuite ses propriétés, tant magiques qu'autres.

Sa seule utilité est d'éloigner les animaux sauvage et les créatures dangereuse de toi!

Après je voudrais savoir si pendant une semaine humaine il serait possible de dresser dans ma chambre un espèce de barrière accélérant le temps dedans pour obtenir l'équivalent de deux semaine de repos, ainsi vous obtenez vous avez vos une semaine et je peux davantage récupérer de l'addiction au sexe. (Faveur formulée)

Le temps ne peux être altéré! Il est possible de le faire mais c'est interdit et le faire risquerais de faire imploser le continuum espace temps! Donc c'est hors de question!

Quels sont les conséquences d'une corruption permanente ? (mental, physique, social)

c'est assez simple! au niveau physique tu garde ta forme acquise éternellement mais pour le mental c'est différent, les effets sont plus rémanents! Même si la corruption s'estompe, elle ne disparait pas vraiment.

Jusqu'où êtes-vous prête à aller pour atteindre votre but.

C'est une longue histoire! Si je ne fait pas cela, la lubricité risque de disparaitre. Si la lubricité disparait, la vie disparait car s'il n'y a pas fornication, il n'y a plus de naissance et donc plus de vie! Et j'aime trop les êtres vivants pour les voir disparaitre.

Une fois ses quêtes faites et mon vœux exhaussé que m'arrivera-t-il ?

Là, ça ne dépend que de toi! Je ne peux pas répondre à cette question car toi seul peu décider.

Vous n'avez pas de prêtre(sse) dans votre temple ?

J'ai des prêtresse et des temples en effets, mais ici c'est un sanctuaire divin! Les mortels ne sont admis que sur invitation.

Est-il possible pour moi de sortir de votre temple sans risquer un danger ?

A mois que tu n'ait le pouvoir de passer du plan divin au plan mortel, il est impossible pour toi de sortir de mon sanctuaire.

Vous avez une hiérarchie chez les divinités ?

Je suis une divinité libre cantonée à la lubricité. Chaques dieux se contonne à son propre domaine! Donc pas de hiérarchie.

Comment un dieu meurt ? (s'il meurt)

Je n'ai pas le droit de révéler cette information.

Le jeu ce termina et je le raccompagna dans le plan des mortels. Je caressa affectueusement la tête de Tomo et lui dit :

Ne t'en fait pas! Bientôt tu ne me haïra plus! Quand la lubricité et la perversion t'aurons engloutis, tu ne pourra plus te passer de moi. Il est vrai que je te considère comme un jouet, mais cela ne m'empêche pas de ressentir de l'affection pour toi. Vois tu, a mes yeux tu est comme une jolie peluche adorable, un doudou! Enfin! Un mélange entre un doudou et un sextoy! Je t'aime bien! Mais ne t'en fait pas! de ton côté, ça va venir.

Nous marchâmes ensemble, je gardais Tomo près de moi, le bras sur son épaule, dans une attitude possessive. Je déposa un baiser sur son front.

Prend soin de toi! Et Toi Orenji! Veille bien sur lui! Je t'invoquerais le week end prochain.
Journalisée
Fujiwara no Tomoe
Humain(e)
-

Messages: 170


Âme errante


Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Octobre 31, 2014, 06:07:19 »

Tomo vint à écouter les réponses. Il s'attendait franchement à ce que cette amulette ait un pouvoir impressionnant. Le fait qu'il  "éloigne" le danger le rendait perplexe. Qui n'a jamais acheté dans les temple les nombreux talismans qu'ils vendent en pensant chasser le mauvais  esprit. Le fait que ce soit Hana qui parle des effet rendait cependant l'effet de l'amulette réel, pourquoi irait-elle mentir et risquer de perdre son tout nouveau jouet. 

Il fut plus contrarié par le fait qu'Hana ne puisse accéder à sa faveur. Cela l'aurait bien arrangé de pouvoir avoir un prolongement de repos, mais comme elle avait dit que c'était non et bien ... il l'avait dans le baba et devrait se contenter de l'unique semaine de pause. L'explication sur la corruption apporta des informations, mais tout restait assez vague. Tomo supposait qu'elle n'avait sans doute pas le contrôle total de cette corruption et que cela devait être, pour elle, un spectacle assez amusant, ne sachant pas le résultat final. La justification de ses actes, étant la survie d'une espèce qu'elle aime bien, oui même Tomo fut assez surprit d'entendre Hana affirmer qu'elle aimait les être vivants, donc lui inclus.

Le fait qu'il n'y aurait aucune restriction sur un retour à la vie normale après les quête le surprit. Il s'attendait à ce que la divinité tente de l'en dissuader. Par contre il comprit très vite le fait que ce lieu était comme une maison personnelle et que du coup les indésirables ne pouvaient pas venir l'ennuyer. Il fait attention à deux choses, la première était que sortir du sanctuaire serait dangereux et que la divinité ne voulait pas divulguer comment tuer un de ses camarades. Tomo flaira immédiatement que les divinités pouvaient mourir, même s'il ne savait pas encore comment.

Il ne put retenir un rictus en entendant affirmer qu'il finirait par l'adorer et ne plus la lâcher, comme si ce destin était marqué sur le marbre au burin. Il se senti quelque peu mal à l'aise et se fit conduire jusqu'à sa chambre de la pension. Il avait été très curieux de ne croiser personne et finis enfin par être seul, avec Orenji.  Il prit la direction de la salle de bain et vit la tenue et les tatouages, puis il ouvrit sa penderie.

- Il va me falloir des cintres si je dois ramener une tenue à chaque fois.

Tomo vint à s'allonger sur le dos, profitant du matelas qui lui semblait très moelleux. Il observait le plafond avant de sentir ses paupières se refermer et dormir profondément.

à suivre.
Journalisée

RP ZONE :  http://hentai.forum-rpg.net/index.php?topic=14624.0

[Profil du petit Fuji]

XP accumulé : 905

Bourse : 80 po et  37000 yens

Niv 3

Point de compétence restant pour monter de niveau : 19

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox