banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 14
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] Le Talisman et la Louve [Shad Hoshisora]  (Lu 25536 fois)
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 358



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« le: Octobre 14, 2014, 02:11:14 »

Le plan avait été suivi à la perfection. Une stratégie en deux étapes, la première était de la conduire ici, là où Ilméditait. Pour cela, ses agents sur Nexus avaient attendu qu’elle sorte de sa tanière pour la poursuivre. Afin de la convaincre à obtempérer, ils avaient amené des cristaux d’obsidienne avec eux, annulant ainsi les pouvoirs magiques de la Terranide-louve. Elle avait suivi le chemin qu’Il prédéfini, et qui consistait à l’amener dans une ruelle où il y avait un Portail... Un Portail qui n’amenait pas sur Terre, un portail qu’ils avaient eux-mêmes conçus grâce à l’aide du Magicien, et elle avait atterri ici.

Ici ? C’était un endroit sombre, glauque. Un volcan entouré de plaines volcaniques, de rivières de feu, où la chaleur était insoutenable, et la lave omniprésente, comme si on se trouvait sur une planète en formation, à l’époque des super-volcans. C’était le super-volcan de l’Enfer, crachant continuellement de la lave, envoyant ses cendres dans l’atmosphère, faisant probablement partie de ces évènements expliquant pourquoi un ciel rougeâtre dominait toujours l’Enfer. Il était là, dominant la femme de toute sa hauteur, sur un rocher. Assis en position de méditation lorsque Shad était arrivée, il se redressa lentement.

Le mystérieux guerrier descendit de son rocher, et ses pieds se posèrent sur la lave, sans que cela ne semble le gêner outre mesure. Il lévitait au-dessus de la lave, et, si on regardait bien, on pourrait voir qu’un bouclier magique le protégeait.

« Shad Hoshisora, commença l’être surnaturel. Je suis au regret de t’informer que tu as quelque chose que je convoite… Mais qu’il va me falloir te tuer pour pouvoir pleinement en bénéficier. »

Sa voix était calme, mais avec un ton grave, et son bras gauche se mit à flamboyer dangereusement, des espèces d’arabesques lumineuses se mettant à tournoyer autour de sa main, formant comme des runes magiques. De fait, le talisman magique n’était pas convoité par lui personnellement, mais il n’avait nullement envie de rentrer dans des détails absconds. Il fallait la tuer, et ailleurs que sur Nexus. L’Enfer avait été choisi pour ses qualités indéniables, celui d’être discret, et de permettre, par la suite, de redonner le talisman plus facilement... Mais c’était surtout la discrétion qui avait prévalu. Ici, les Anges ne viendraient pas les embêter, et aucun démon n’oserait se rebeller contre lui.

Il attaqua rapidement, bondissant en hauteur, et son poing magique frappa le sol, s’abattant sur la plateforme rocheuse sur laquelle se situait Shad. Elle pouvait partir de plusieurs façons possibles : par la galerie ouverte derrière elle, ou en le contournant pour sauter le long des plateformes rocheuses. Bien sûr, elle pouvait aussi décider de commettre la folie qui consisterait à essayer de le battre. Lui ne serait pas contre. Le Champion avait toujours aimé les combats.



« Il fait chaud, Maître...
 -  Silence ! Depuis quand une chienne parle-t-elle, hum ?
 -  Mais... »

Sa queue caudale s’arqua comme un fouet, et fouetta le dos de la brave servante, qui, comprenant son erreur, se mit alors à aboyer, pour le plus grand soulagement d’Alastar, qui retourna la besogner. Cette fille avait raison sur un point : il faisait chaud ! Et ça, ça ne venait pas que du fait qu’il était en train de la fourrer depuis plusieurs heures, augmentant la résistance sexuelle de cette esclave avec sa si efficace magie rose. Non, ça venait d’autre chose... Peut-être du fait qu’ils se trouvaient sur une crête, et avaient une vue apocalyptique, au loin, sur un énorme volcan qui, comme à son habitude, était en éruption, balançant à foison des cendres énormes, de véritables astéroïdes, des boules en fusion qui formaient des arcs dans le ciel, avant de s’écrabouiller sur tout ce qui bouge.

Alastar n’était pas spécialement dans un endroit très glamour, mais c’était ici que sa sœur lui avait demandé d’aller, et ce alors qu’il était en pleine conversation intime avec plusieurs des femmes de leur harem personnel ! Ony’ n’avait pas de cœur, et elle lui avait ordonné, en le tirant par l’oreille, de filer ici, dans les Plaines de Feu, afin d’y trouver quelqu’un. Il était parti avec l’une de ses esclaves, embarquée par erreur, mais, n’ayant pas fini son ouvrage avec elle, il continuait à la prendre, sous un décor d’apocalypse. Qu’il vente, qu’il nage ou qu’il lave, rien, pour le coup, n’empêcherait Alastar de défoncer cette femme.

*De plus, je suis convaincu qu’elle m’a envoyé ici parce qu’elle était jalouse, parce que je faisais trop de bruits... Les âmes errantes débarquent dans les Limbes, pas dans ce volcan de merde !*

Quelle idée ! Qui serait assez stupide pour débarquer dans un volcan qui était en éruption continue depuis des millénaires ?

Le facétieux démon n’était pas au bout de ses surprises !
« Dernière édition: Janvier 26, 2016, 10:02:21 par Le Diablotin » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Octobre 14, 2014, 02:19:56 »

Il valait mieux des fois resté chez soi. Et même, dans certains cas, ne pas sortir de son lit et se blottir dans ses draps en attendant que la journée passe. Mais, la Louve ne pouvait rester ainsi toute une journée, à ne rien faire. Elle avait donc débuté cette dernière comme toutes les autres depuis quelques semaines. Un petit train-train quotidien qui donnait lieu à une certaine monotonie. Sauf que cette fois, la lycane avait prévu de faire un petit tour dans les Bas-Fonds. Son objectif ? Jeter un coup d’œil discret à l’ancien abattoir de Mandus, ou plutôt ce qui en restait. Mine de rien, cette affaire continuait à la triturait et elle ne pouvait s’empêcher d’aller sur les lieux du crime. Par chance, la présence d’hommes-porcs ou d’une toute autre abomination était fortement improbable. Et si telle était le cas, elle savait que des araignées géantes se terraient dans les trous formaient par le cratère. Une sorte de garde du corps en quelque sorte.

Pourtant, tout ne se passa pas comme prévu. A peine fut-elle sortie qu’elle se retrouva nez à nez avec plusieurs mages.  Combien de temps l’avaient-ils attendus ? Dans tous les cas, ils s’étaient préparés à cette rencontre, car voulant se défendre, la Terranide dû rapidement noter que ses pouvoirs magiques ne fonctionnait tout simplement pas.  Et pour cause ! Elle vit luire dans l’une de leur main une pierre d’obsidienne et gâcha qu’ils devaient en avoir plusieurs en réserve. Usant de leurs capacités magiques, ils la forcèrent à prendre un chemin prédéfini. La Louve vit le portail, pensant atterrir sur Terre. Revenir ne serait guère un problème et même sans sa magie, elle avait encore de quoi se défendre quand le moment opportun se présentera. Pourtant, quand elle passa le vortex, ce ne fut pas la Terre qui se matérialisa autour d’elle mais un environnement de lave en fusion.

L’endroit était une véritable fournaise, un décor apocalyptique permanent. Au début, la Lycane cru qu’elle venait d’être envoyée sur l’une des régions de Terraufaire mais la réalité était tout  autre. Elle ne le vit pas de suite et ce fut seulement quand il se releva, faisant chuter quelques gravillons qu’elle l’entendit.  Il la dominait de par sa hauteur et sa position.  La Terranide l’écouta proliférer ses paroles couplées à des menaces et n’eut guère le temps de répliquer en palabre. L’attaque fut rapide et elle remercia indirectement le fait que sa nature Terranidienne lui donnait de meilleurs réflexes qu’une femme humaine.  L’attaque fut donc évitée et les pieds de la Louve touchèrent également la lave. Mais tout comme son adversaire, cela ne la gênait pas.  Plus maintenant.  Des étincelles apparurent le long de son bras, jusque dans sa paume et à son tour, elle passa à l’offensive, envoyant une boule de flamme.

Mais ses craintes furent confirmées. Elle n’en avait pas été sûre mais maintenant elle était fixée. Son mystérieux adversaire était entouré d’un bouclier magique, le protégeant de toute attaque. Pire que tout, cette dernière fut même renvoyée vers son lanceur. Cette protection ne rendait le combat plus qu’inégale.  La Louve se mis à rapidement observer son environnement, évitant aussi bien qu’elle le pouvait les différents assauts qu’il lui lançait. Deux sorties étaient possibles mais fuir et lui tourner le dos ? Cela reviendrait à signer son arrêt de mort. Elle n’avait pour l’heure pas d’autres choix que de se défendre, éviter ses attaques, sauter en arrière et trouver un moyen de contre-attaquer. Même si cette attaque se solderait par un échec, son objectif-là n’était pas de le blesser mais d’avoir un cours moment pour prendre la poudre d’escampette.

Dans quel pétrin se trouvait-elle à présent ! Et tout cela pour quoi ? Pour quelque chose qu’elle possédait ! Et non, il ne pouvait pas lui demander de simplement le lui montrer cet objet, il devait la tuer pour en avoir la totale acquisition. Rien que ça ! Bien sûr qu’elle n’allait pas se laisser pourfendre sans tenter de riposter au mieux. Une chance encore qu’ici, les mages n’étaient pas présents et qu’ainsi les pierres d’obsidiennes ne faisaient plus effet. Ses attaques directes ne fonctionnaient pas, mais rien ne l’empêchaient d’utiliser son environnement. De rapides gestes  furent orchestrées par ses doigts et des vagues de laves vinrent s’abattre sur son adversaire. Elle savait qu’il ne les craignait pas, elle l’avait compris, mais elle voulait voir si elle pouvait ne serait-ce qu’un peu affaiblir sa défense par une attaque frontale.

« Chier ! »

La réponse fut négative. Pire que tout, sa protection semblait même s’être renforcée. Un combat unilatéral et la Louve sentait bien que pour l’heure, elle n’était guère de taille à lutter contre une telle personne de cette trempe.  Les assauts répétés de l’inconnu l’obligèrent même à reculer jusqu’à se retrouver acculer entre une paroi en fusion et son adversaire. Elle grogna, le médaillon magique s’était mis à pulser mais aucune araignée ne pouvait venir ici. Et lorsqu’il attaqua, elle fit rapidement de même, faisant s’impacter les deux sorts entres eux, créant une explosion sonore suivit d’une déflagration. Mais  le contre-coup pour la Terranide était également là. L’explosion l’aveugla et la différence de puissance la fit se reculer. En d’autres termes, l’Okami était en bien mauvaise posture, sans aucun échappatoire posssible.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 358



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #2 le: Octobre 16, 2014, 01:37:08 »

Tandis qu’Alastar besognait son esclave, Shad, elle, affrontait un ennemi face auquel ses chances étaient virtuellement inexistantes. Ses boules de feu, quand elles ne rebondissaient pas contre le bouclier de l’homme, semblaient s’écraser sans rien faire sur son corps, ou étaient alors absorbées par son bras magique. Il s’avançait lentement vers elle, et concentra sa magie, envoyant une onde de choc qui provoqua une violente explosion, repoussant la Terranide le long d’une des galeries. L’homme ne courait pas, se contentant de marcher. Son explosion avait créé des flammes luminescentes le long de la galerie.

L’homme ne parlait peu, se contentant de marcher calmement vers sa cible. Toutes les attaques de cette femme ne serviraient à rien. Les attaques magiques étaient absorbées par son bras, et renforçaient ensuite les sorts qu’il lançait. Il remontait le long de la galerie, et elle se mit à faire le choix le plus logique qui soit : fuir. Elle allait plus vite que lui, mais c’était sans importance. La cible s’enfuyait le long des galeries, et il se téléporta, arrivant juste à côté d’elle. Il n’était pas qu’un puissant magicien, mais aussi un terrible guerrier. Son bras jaillit rapidement, et frappa le sol, loupant la Terranide de justesse. Le coup fut si violent qu’il provoqua comme un séisme miniature, défonçant violemment le sol, puis les murs, et le plafond, toute la galerie venant s’effondrer sur lui dans un grondement terrifiant. On aurait pu le croire enseveli, mais il n’en était rien, et une violente explosion supplémentaire défonça les débris s’étant écrasés sur lui, formant comme une onde de choc surpuissante qui repoussa Shad au loin, l’envoyant valdinguer comme un fétu de paille.

L’onde de choc fut évidemment ressentie par Alastar, qui écarquilla les yeux en voyant une espèce de tempête hors du volcan, repoussant des rivières volcaniques.

« Qu’est-ce que c’est que ça ?!
 -  Maître, je... Haaaannn... »

Sa verge était toujours plantée en elle, et il la repoussa. L’esclave tomba sur le sol, et Alastar frémit en sentant une puissance... Surnaturelle. Elle était si forte qu’il crut qu’un Prince Infernal venait d’arriver, l’un des principaux Princes, ceux qu’on surnommait parfois « Primarques », ou « Archontes »... Puis il comprit que cette signature n’était pas démoniaque. Un Ange ? Non plus... Et, en se concentrant, il sentit une autre puissance. Son esclave se relevait lentement.

« Quelle... Quelle est cette puissance, Maître ?
 -  Je... Je n’en sais rien... »

Il y avait une autre personne, une femme, qui venait d’atterrir sur une île volcanique, et qui semblait blessée. Est-ce qu’Onyxian l’avait envoyé ici pour le mettre à l’épreuve ? Avec sa sœur, il était toujours difficile de savoir ce qu’elle voulait.

« Il faut aller la secourir... »

Son esclave reprit alors son apparence normale, celle d’une redoutable goule aux yeux rouges et aux longues griffes.

« Ramène cette fille au manoir, je vais m’occuper de ce monstre.
 -  Maître...
 -  Fais ce que je te dis ! »

La goule obtempéra, et Alastar se téléporta rapidement, arrivant sur une île, entre la Terranide et cet individu, qui s’avançait lentement.

« Hey, toi ! Cette fille est sous ma protection ! Casse-toi de là ! »

L’homme ne semblait même pas l’écouter. Alastar serra les dents, et se concentra, puis envoya une boule de feu. Elle explosa contre le corps de l’homme, sans rien lui faire, et ce dernier fronça légèrement les sourcils, comme s’il était agacé, puis son bras magique se mit à flamboyer. Alastar, qui n’était pas un guerrier démoniaque très fort, comprit qu’il n’avait aucune chance contre lui. Il lança ses fameuses flammes magiques, et le Diablotin créa un bouclier. Fort heureusement, le fait qu’il ait récemment couché avec une femme faisait que la magie rose était encore forte en lui... Mais la magie rose n’était pas faite pour le combat, et son bouclier explosa, le repoussant alors. Le Diablotin s’étala sur le sol, du sang s’échappant de ses lèvres, mais il vit sa goule s’emparer de la femme, et créer un Portail. Leur agresseur concentra à nouveau sa magie. Serrant les dents, Alastar opta pour une autre stratégie. Son adversaire se trouvait sur une plate-forme fragile, et le Diablotin envoya un sort magique sur la base de la plateforme, l’explosant, envoyant la plateforme s’effondrer. Son adversaire tomba dans la lave, et Alastar se releva, épuisé.

L’adversaire n’était pas mort, mais, quand il sortit de la lave, il n’y avait plus personne... Alastar avait eu le temps de repartir.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Octobre 16, 2014, 07:49:41 »

La Louve parvint à retrouver rapidement la vue, voyant cependant encore légèrement flou pendant quelques secondes. Mais elle put aisément distinguer son adversaire qui approchait dangereusement. Rien ne marchait contre lui. Toutes ses tentatives de défenses s’étaient soldées par un cuisant échec. Il ne lui restait plus qu’une seule possibilité pour l’instant. Fuir, se mettre à l’abri et espérer trouver un moyen de contrer cette barrière magique pour espérer avoir une chance de  pouvoir mieux se défendre contre lui en cas d’une nouvelle rencontre. En réalité, elle avait espéré ne pas arriver à cette conclusion, fuir n’était pas l’option qu’elle envisageait. Mais il était évident que la différence de pouvoir était gigantesque et elle savait très bien quand elle ne faisait pas le poids.

C’est ainsi qu’elle pris la poudre d’escampette, s’éloignant rapidement de l’individu.  Mais, ce dernier eu tôt fait de la rattraper par magie, usant d’une téléportation. Ce ne fut que par chance que la Terranide-Louve évita le coup de poing qui alla s’écraser contre le sol à ses côtés. Mais nul temps de répit pour la fuyarde.  Le choc fut trembler les parois, le plafond de l’endroit où ils se trouvaient et bientôt des  roches vinrent chuter sur les deux protagonistes. Mettant ses bras en croix, la Louve se protégeait aussi bien qu’elle le pouvait, pensant à tort qu’il allait être bloqué pendant quelques instants. Une violente onde de choc lui prouva le contraire et sans qu’elle ne puisse résister, la Lycane vola sur plusieurs mètres et alla s’écraser douloureusement au centre d’une plate-forme.

Le choc assez violent lui coupa le souffle et un peu de sang fut recraché. En bien mauvaise posture, elle tenta de se relever mais rester coincée, maudissant sa faiblesse sur l’heure. Comment pouvait-elle être aussi faible qu’à l’époque où elle n’était encore qu’une Terranide lambda ? Elle grogna, serrant les dents avant de voir son implacable adversaire s’avançait vers elle,  ses runes magiques brillants dangereusement autours de son bras. Une nouvelle attaque fut lancée. Peut-être fut-ce grâce à l’interruption d’une tierce personne que cette dernière manqua sa cible de justesse ? Ou du moins, ne la toucha pas comme il était prévu. Le sort frappa le sol au côté de la Terranide, l’explosant, la refaisant voler quelques mètres plus loin en arrière et la dernière chose que put se souvenir la Louve fut d’entendre ce démon cramoisi s’interposer.

Son médaillon continuait à brillait, émettant une lueur rougeâtre et l’araignée stylisée en son centre avait pris vie, se mettant sur le buste de la Louve qui était pour l’heure plongée dans l’inconscience. La bête était en position d’attaque et stridulait quand la goule s’approchait un peu trop de sa porteuse. Bien évidemment, il était improbable qu’elle puisse lui faire le moindre mal, mais elle agissait comme un dernier rempart et contre de simples humains, sa morsure pouvait s’avérer fatale. Pattes avant tendus, crocs apparents, l’araignée était prête à frapper. Par chance, la Louve sortit rapidement de sa torpeur, reprenant connaissance, se surprenant même à être encore vivante. Elle cligna plusieurs fois des yeux, observant le plafond au ton cramoisi qui se présentait à elle. Le médaillon quant à lui, cessa de diffuser sa couleur mais l’araignée restait à sa place pour l’instant. Un bruit attira l’attention de Shad et lorsqu’elle tourna la tête, elle hésita quant à la façon de réagir face à la scène qui lui était présentée : Une goule  était assise à son chevet et semblait veiller sur elle. Ce qui était assez perturbant.

L’Okami ne dit aucun mot, se contentant de se redresser, une main contre sa tête, le regard tournée vers la goule. Qui était-elle ? Elle ne se rappelait pas l’avoir vue. Il était pourtant sûr qu’elle n’était pas avec son précédent adversaire. Non si tel était le cas, elle serait morte maintenant. Quant à l’araignée, elle changea de position, allant se lier de nouveau au talisman dont elle était issue.  La Louve porta par la suite un regard sur l’endroit où elle se trouvait. Une chambre, au ton rouge et pourpre, spacieuse, élégante à la lumière légèrement tamisée. Au moins, elle n’était pas dans une pièce lugubre, accrochée et mutilée. Mais elle ne savait cependant pas où elle était exactement.

« Où...sommes-nous ? »


Elle ne savait pas si la goule la comprenait. Toutes celles qu’elle avait combattues n’était que des bêtes avides de chairs fraîches et pour l’heure, elle n’avait pas d’autres questions en tête. Mise à part qui était cet étrange homme et surtout que voulait-il réellement ?
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 358



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #4 le: Octobre 18, 2014, 01:21:36 »

Le château des Magoa se trouvait dans une région de l’Enfer où, comme toutes les régions de l’Enfer, il ne faisait pas bon de sortir. Elle se situait dans le Cercle de la Luxure, et se composait d’une succession de chambres luxueuses, avec des murs rouges, des couleurs vives et chaudes... Et autant d’esclaves faisant continuellement l’amour. Le château comprenait de grandes et vastes cours ignobles et horribles où, continuellement, une masse d’individus faisaient sans arrêt l’amour. Ils étaient des centaines à s’agglutiner dans ces cours, couverts de crasse, gémissant et soupirant, les cadavres des individus épuisés se mélangeant aux autres. Ceux qui étaient là étaient les âmes mortes qui avaient passé le Jugement Dernier en étant envoyés en Enfer pour leur lubricité. Lorsqu’ils mouraient ici, ils achevaient de devenir des démons, et ceux qui, par miracle, arrivaient à survivre, pouvaient prendre une voie rapide, et espérer devenir des serviteurs des Magoa... Ce qui était le cas de Katryn, la goule qui veillait sur Shad. Dans son ancienne vie, elle avait été une mère indigne, qui avait fait des attouchements sexuels sur son enfant. Son fils s’en était suicidé, et elle n’avait jamais été inquiétée par la justice des hommes. Malheureusement pour elle, on ne pouvait rien cacher à l’Éternel, et sa condamnation avait été de finir ici, de devenir une goule. Ce n’était pas une enfant de chœur, mais, honnêtement, il ne fallait pas s’attendre à trouver des âmes charitables en Enfer. Elle respectait la hiérarchie, et c’était tout ce qu’on lui demandait.

Elle avait déposé Shad dans une chambre, et veillait sur elle, tandis qu’Alastar se faisait soigner par d’autres femmes, en affrontant la rage de sa sœur. Les démons n’étaient pas très bons en magie blanche, et les femmes s’occupant de lui faisaient comme elle pouvait. Les blessures n’étaient pas aussi graves que ce que le Diablotin avait craint, mais Onyxian, sa redoutable sœur, les avait perçus...

« J’ignore qui c’était, Ony’... Ce n’était pas un Prince, mais sa puissance était phénoménale.
 -  Impossible que ce soit un Ange, il n’en avait pas l’aura... Et ils n’oseraient jamais violer leur précieux pacte. »

Alastar acquiesça lentement. Il avait eu de la chance de s’en sortir, et Onyxian avait profité du sommeil de la Terranide pour inspecter cette dernière. Elle était plus douée qu’Alastar dans ce domaine, et avait relevé que le médaillon de cette dernière était particulier, recelant une forte puissance. Comme si le talisman craignait les démons, il l’avait attaqué, balançant du poison dans ses veines. Fort heureusement, Onyxian était résistante, et s’était soignée. Pourquoi un être aussi puissant attaquerait une Terranide ?

« Elle est proche d’autres familles démoniaques, avait noté Onyxian. Je sens leur marque... »

Sa théorie était que cette Terranide s’était retrouvée dans les traditionnelles luttes de pouvoir entre Princes infernaux, et Onyxian craignait que l’acte chevaleresque désespérément stupide ait amené le clan Magoa à se retrouver mêlé à une lutte de pouvoir entre deux Princes infernaux. Le passe-temps favori des Princes était en effet de se faire la guerre entre eux, mais Alastar ne croyait pas à cette théorie.

« Cet homme était trop fort pour être un simple exécutant... Et un Prince n’irait jamais s’abaisser à traquer une simple Terranide, tant ce serait humiliant. Enfin, regarde dans quel état ce type m’a mis ! Son bras abritait une magie que je n’avais jamais ressenti jusqu’à présent...
 -  Dans la mesure où ton ressenti se limite à des culs et à des coïts, Alastar, tu m’autoriseras à ne pas tenir compte que de ton seul avis. »

Katryn était encore plus perdue qu’Alastar, mais avait certifié que cet être était puissant. Onyxian aimait se dire que ce n’était qu’un accident isolé, mais elle était suffisamment lucide pour savoir qu’Alastar venait de fourrer sa maudite queue dans quelque chose qui ne les regardait pas. Ony’ enrageait, et, tout en essayant de le soigner, les soignantes du château s’écartaient souvent, car le fouet de la grande sœur venait claquer, saignant les joues du pauvre diable.

« Toi et ta putain de queue, Alastar ! Regarde où elle nous amène ! J’aurais dû te castrer !! »

Alastar avait toujours aimé les femmes pleines de passion, mais il devait bien admettre qu’Onyxian était peut-être un peu trop passionnée. Elle continuait à battre Alastar, l’agrippant par les cheveux, l’envoyant contre le mur, le giflant à plusieurs reprises, donnant des coups de pied dans son ventre, quand Katryn annonça que la femme était réveillée. Dès que la Terranide s’était mise à parler, elle avait filé dans le bureau d’Onyxian. Cette dernière, furieuse, se retourna, après avoir lacéré le dos de son frère avec son fouet enflammé.

« Bon... Je vais aller la voir, alors. »

Katryn s’écarta prudemment, laissant passer la femme, puis se précipita vers Alastar.

« Mon pauvre Prince...
 -  Haaa... »

Alastar se releva lentement, le dos en sang.

« Qui aime bien... Châtie bien, hey ? »

Onyxian était fort peu habillée. Elle portait un petit string, des cuissardes et de longs gants... Et rien d’autre sur le corps, à part un collier et un talisman magique sur sa poitrine. Elle alla voir la femme, pénétrant dans sa chambre. Pour cela, il lui fallait juste traverser un couloir avec de grandes fenêtres donnant sur la cour intérieure du château, là où les damnés baignaient et trempaient dans la mélasse de la Luxure.

« Je suis Onyxian Magoa, Terranide... Succube responsable du clan Magoa, et tu es au Cercle de la Luxure. Mon imbécile de frère a estimé nécessaire de te sauver, mais moi, je ne vois en toi que des problèmes. Aussi, si je ne veux pas que je te balance dehors dans la minute, je te conseille de répondre précisément à mes questions... Qui es-tu ? Qui était le fou furieux qui t’a attaqué ? Et que te voulait-il ? »

Onyxian espérait sincèrement que ce n’était qu’une querelle entre démons. Elle pouvait toujours jouer de son influence et de ses charmes pour espérer s’en sortir... Mais elle avait l’intime conviction, comme son petit-frère (ce qui expliquait pourquoi elle l’avait dépassé) que la réalité serait un peu plus compliquée que ça.

Un peu plus.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Octobre 18, 2014, 05:35:54 »

Shad observa la goule filait en dehors de la chambre juste après qu’elle lui a adressé la parole. Et il ne fallait pas être savant pour comprendre qu’elle partait prévenir les propriétaires de son réveil. Ce qui laissait un peu de temps pour la Louve pour mieux observer l’endroit où elle se trouvait.  Et plus particulièrement comprendre la source de ses soupirs qu’elle pouvait ouïr jusqu’ici. Du lit, elle s’en sépara, se levant, faisant craquer ses muscles avant de se diriger vers l’une des fenêtres. Plus elle avançait vers cette dernière, plus les gémissements se faisaient insistants. Une fois arrivée, la réponse de la source de tous ses soupirs apparus soudainement. Si une personne viendrait à lui dire qu’elle se trouvait dans le Cercle de la Paresse, elle rirait aux nez de l’individu. Une orgie ignoble se déroulait sous ses yeux, un amas de corps, de sueurs et de fluides sexuels qui se mélangeaient entre eux pendant des heures, sans discontinués. En apprendre plus sur les Cercles Infernaux, voilà ce qu’elle devrait faire prochainement.

Lorsque la porte de la chambre s’ouvrit, la Louve fit volte-face, s’attendant à voir la goule revenir accompagnée. Cette dernière ne fut pas de retour mais une succube fit son apparition. Et malgré le fait que la Lycane  ne soit nullement intéressée par le genre féminin, elle ne pouvait nier que la succube avait un charme indéniable. Mais serait-elle une succube sans cela ? Bien sûr que non, ces êtres succubes ou incubes se devaient de plaire aux deux genres et elle savait parfaitement qu’ils pouvaient être très influents. Les présentations furent rapidement faites et la Louve fut mise au pied du mur. Des réponses à donner. Et nul besoin de rentrer dans les détails ou de contourner les questions. Elle allait  aller droit au but.

« Je suis Shad, simplement Shad, mon nom ici sur Terra n’importe plus depuis longtemps, servante du démon Helel et récemment bénie par Aamon lui-même. »


En réalité, la Louve s’étonnait encore d’entendre son nom utilisé sur Terra. Elle l’avait en partie inventée quand elle se trouvait sur Terre mais à présent, quelle en était son utilité ? Aucune à ses yeux.  Elle venait également d’expliquer que malgré son apparence, elle n’était pas  ou plutôt n’était plus une simple Terranide. Bien entendu, elle  était inférieure à Onyxian et là où elle tenait tête aux autorités à la surface, elle savait que respecter la hiérarchie dans le monde d’En-bas était une chose capitale sous peine de voir sa tête volée.

« Je n’ai aucune idée de qui était cet homme et surtout ce qu’il voulait. Tout ce que je sais, c’est qu’il avait besoin que je sois morte pour que l’objet qu’il convoite lui soit complétement accessible. Et la seule chose qui me vint à l’esprit c’est ce médaillon. »

Le dit médaillon était pour l’instant inerte, ne produisant aucunes lueurs. Du moins au premier regard car à y regarder de plus près, les symboles qui l’ornaient semblaient  se mouvoir. Les mouvements étaient presque imperceptibles pour un œil humain. La Louve l’observa un instant, continuant :

« Pourtant, je ne comprends pas pourquoi il irait le chercher. Certes, il est peut-être puissant comme on me l’a dit mais au vue de sa magie et de sa force, à quoi ce talisman pourrait-il lui servir ? Ce fou n’a nullement besoin de cela, sa magie lui suffit à lui-même. Une magie qui fait que chaque coup qui lui soit porté ne fait que le renforcer. »

Et s’il n’était qu’un exécutant ? Quand bien même, la personne qui le contrôle ne devait-elle pas être encore plus puissante que lui-même ? Et tout cela pour quoi ? Pour le médaillon offert par la Reine des Araignées ?  Toutes ces réponses semblaient bien fades aux yeux de la Louve et elle escomptait qu’elles conviennent à Onyxian et si telles n’étaient pas  le cas, elle serait chassée du domaine des Magoa tout simplement. Mais, elle ne put réprimer une question qui lui taraudait l’esprit :

« Sachant que j’ai été sauvé par votre frère, ai-je une dette à payer ? »

Nulle chose n’était gratuite aux Enfers et se voir en vie valait sans doute un prix à donner. La Lycane voulait donc en être sûre. Cependant, rien ne lui assurait que si elle sortait d’ici, elle ne tomberait pas de nouveau nez à nez avec ce fou furieux. Mieux vaudrait être prudente à l’avenir.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 358



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #6 le: Octobre 19, 2014, 02:12:29 »

Helel... Sans intérêt, il n’avait aucune influence au sein de son domaine. Amon, en revanche, était un autre calibre... Onyxian se permit un sourire goguenard quand Shad parla d’une « bénédiction ». Cette Terranide devait vraiment être naïve pour assimiler « bénédiction » et « démon », mais c’était tout à fait dans le style d’Amon. Il était considéré par les habitants des Plans Intermédiaires comme une divinité païenne. Durant le Grand Conflit, et même après, Amon s’était fait passer pour un Dieu. Il était un Prince Infernal, qui avait probablement trouvé en cette Shad une autre Faust. Onyxian se moquait totalement de cette histoire, histoire qui, au demeurant, ne la regardait pas. Cependant, elle se demandait pourquoi un rival d’Amon viendrait s’attaquer à Shad... Non, ça n’avait pas de bon sens. Les machinations d’Helel et d’Amon n’étaient pas ce qui avait amené Shad dans cet état. Son médaillon, en revanche... La Terranide lui avoua d’ailleurs que c’était ce que ce type recherchait, et Onyxian s’y intéressa.

Outre être d’une beauté fatale, Onyxian était aussi une puissante magicienne, et elle pouvait sentir dans ce médaillon une puissante magie... Une magie qui, comme Shad le lui indiqua, ne justifiait cependant pas qu’un être aussi puissant, puisse s’y intéresser.

« Ton Maître ne t’a pas appris que la puissance magique ne résolvait pas tout ? Il existe des sceaux et des sortilèges qu’aucun sort ne peut briser si on n’en a pas la clef. »

Le ton d’Onyxian se voulait volontiers sarcastique. Elle observa ce talisman en fronçant les sourcils. Le médaillon l’avait déjà attaqué, signe qu’il ne réagissait qu’à Shad... Et elle sentait dans ce talisman quelque chose de particulier, d’inhabituel... D’atypique. La succube resta silencieuse quelques secondes, réfléchissant sur ce qu’elle voyait. La Terranide demanda alors si elle avait une dette à payer, ce qui fit doucement sourire la succube.

*Tu es suffisamment maligne pour savoir que rien n’est gratuit ici, et, pourtant, tu penses qu’Amon t’a fait un cadeau ? Les êtres des Plans Intermédiaires me surprendront toujours...*

L’Enfer, contrairement à ce qu’on pouvait penser, n’était pas qu’un système totalement anarchique. Tout système avait ses règles, et celles de l’Enfer étaient incompréhensibles pour ceux qui n’en faisaient pas partie. La loyauté était un mot qui avait peu d’importance ici. Il était tout à fait normal qu’un subordonné tue son supérieur, s’il en trouvait les moyens. S’il était capable de le tuer, c’est qu’il était fait pour gouverner à sa place. Ceux qui n’étaient pas d’accord, soit se taisaient en pliant la jambe, soit se faisaient massacrer. Un tel système n’aurait jamais fonctionné chez les humains, et aurait dégénéré dans le chaos le plus complet, mais, en Enfer, tout se tenait... C’était un univers âpre, dur, cruel, fait pour la guerre, la cruauté et la bestialité. Le système politique gérant cet ensemble n’en était que l’illustration. Onyxian aimait voir l’Enfer comme une organisation structurelle et réfléchie de la traditionnelle loi du plus fort... Pour elle, c’était le système le plus honnête qui soit, le plus proche de ce qu’on pouvait appeler la « nature », avec cet inconvénient majeur qu’il encourageait les dissensions, et rendait impossible d’avoir un véritable projet de groupe, une cohésion globale... À moins de tomber sur un démon qui, comme Satan à son époque, se démarquait suffisamment des autres pour pouvoir fédérer l’intégralité des Légions Infernales dans le creux de sa paume.

Elle regarda la femme.

« Tu es une esclave... Si je devais réclamer une dette, il me faudrait la faire auprès de ton Maître... Ce à quoi je ne tiens pas. Les Magoa se débrouillent bien en se contentant d’envoyer des Incubes et des Succubes auprès des Princes, et je ne tiens pas à risquer de me mêler dans des affaires politiques. »

Onyxian était une femme prudente et avisée.

« Ta dette, tu iras la dépenser auprès de mon frère, pendant que je verrais quoi faire de toi. »

Connaissant Alastar, elle savait très bien ce que ce dernier aurait en tête... Tout comme elle savait que le passage à tabac qu’elle lui avait fait tantôt n’avait fait que l’exciter. Elle lui indiqua donc où se trouvait Alastar... Et ce dernier était effectivement en train d’être « soulagé » par sa goule, qui était en train de lui faire une fellation.

Alastar, toujours en pleine forme.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #7 le: Octobre 19, 2014, 03:07:23 »

La Louve eut un léger rictus face aux réactions presque moqueuses d’Onyxian. Autant étonnant que cela puisse paraître, elle savait que les mots qu’elle avait employés en désignant Aamon n’étaient pas les plus appropriés. Mais elle avait voulu jouer sur l’ironie, au moins, elle avait vu voir que cela avait porté ses fruits.  Paraître beaucoup plus faible de ce que l’on est, était un stratagème qu’elle avait décidé d’employer, se faisant des fois passer pour une personne candide. Bien évidemment,  Bien entendu, la Louve n’était pas stupide. Face à Onyxian et certains démons, elle ne faisait clairement pas le poids et se vanter de pouvoir les combattre serait absurdité. Mais cette fausse faiblesse était surtout utilisée actuellement pour Le plan intermédiaire.  N’y a-t-il pas plus jouissif de ce voir capturé et après de faire payer leur arrogance aux chasseurs d’esclaves ?

Mais là n’était pas la question. La Lycane sera un instant le médaillon entre ses doigts, sentant sa magie pulsait à travers ce dernier. L’araignée stylisée, même si aucun danger imminent n’était à déplorer, s’activa et se mis à se balader sur le corps de la Terranide en toute impunité. Le médaillon lui était lié certes, mais il était également lié à Elise. Elle savait que plusieurs nobles cherchait à la tuer, notamment un en particulier. Peut-être qu’il ne s’agissait là que d’une clef pouvant leur permettre de l’atteindre sans heurt ?  Oui, en entendant le sarcasme de la succube tout cela pouvait s’avérer possible. Pourtant, elle sentait qu’il y’a avait plus que cela.

Vint ensuite la réponse à sa dernière question, celle de la dette. Le terme « esclave » lui fit légèrement lever les yeux au ciel. Pouvait-on réellement employée ce terme ? Elle avait plus l’impression d’être libre que soumise, mais elle ne pouvait le nier malgré tout : Elle avait ce statut malgré des menottes dorées.  Quoi qu’elle en de ou pense, le frère d’Onyxian l’avait sauvé du trépas et elle se devait d’honorer ce « cadeau ».  Même si en toute franchise, elle s’en passerait bien. Surtout qu’il n’était pas difficile de comprendre qu’elle en sera le prix. Franchement, que pourrait-on bien lui demander dans le plan de la Luxure ? Faire un gâteau au chocolat ? Autant prendre ses rêves pour la réalité dans ce cas. 

L’araignée active retourna finalement se lier au médaillon et l’Okami hocha simplement la tête lorsqu’elle reçut l’itinéraire pour se rendre dans la chambre de son cher « sauveur ».  Bien qu’aux vues des paroles d’Onyxian, elle prévoyait qu’elle n’était pas aux bouts de ses peines. « Ce que je ferais de toi » était une déclaration assez simple à comprendre.  Bha ! Elle verrait bien ! Au moins, elle ne pouvait pas dire que sa vie était monotone pour l’heure !

« Allez Shad, va le voir, tu sais ce qu’il t’attend de toute façon … »

Et c’est ce qu’elle fit. La Louve pris la direction de la chambre d’Alastar.  Observant par les baies vitrées l’orgie continuelle qui se trouvait au dehors. Haa le sexe ! Quel grand pouvoir que celui qu’il pouvait engendrer !  Plus elle s’approchait de sa destination, plus les soupirs qu’elle entendait se faisait plus prononcé. Pas de toute, si Onyxian était une succube, elle allait avoir droit à un petit entretien avec un incube. Et la dernière «  discussion » qu’elle avait eu avec l’un d’eux lui était restée au travers de la gorge. Advienne que pourra donc. La porte de la dite chambre était entre-ouverte et la lycane la poussa simplement, observant un instant le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Observer une goule vers une fellation avait quelque chose de…dégueulasse mais hé ! On était en Enfer non ?   Sa queue se mis à faire quelques balancement pendant qu’elle continuait à observer sans un mot. L’avait-il remarqué ? Sans doute ! Pourtant, elle décida d’attendre un peu, au moins qu’il ait jouit dans la bouche de son esclave. Ne jamais interrompre un incube, non ?

« Toc…toc. Alors c’est agréable ? »

Petite question rhétorique. Bien sûr que ça l’était !  La Louve s’adossa contre le mur de la chambre, tout en donnant un petit coup à la porte pour la refermer. Un peu d’intimité que diable !

« Bref, je suis là pour honorer ma dette tout ça blablabla. »


Motivée ? Pas trop pour l’instant et on pouvait facilement sentir que cela lui faisait pour l’heure plus chier qu’autre chose. Mais qui sait ? Peut-être que son avis changera d’ici quelques minutes ?
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 358



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #8 le: Octobre 20, 2014, 01:38:38 »

Sa goule était une femme cruelle et sadique. Face à Alastar, elle était soumise et docile, mais, face à d’autres personnes, elle se révélait délicieusement monstrueuse, confirmant alors pleinement sa nature de goule. Elle avait déjà mangé des humains... Une chose horrible dans les Plans Intermédiaires, mais tout à fait banale ici, en Enfer, car les humains constituaient probablement le plat le plus délicieux dans ce monde... Quand Shad arriva, Alastar était donc en pleine fellation, soupirant et gémissant de plaisir. Son sexe tendu était plongé dans la bouche de la femme, la goule optant pour une longue gorge profonde. La magie rose agissait, cicatrisant le corps du pauvre Alastar, jusqu’à ce qu’il finisse par se lâcher dans al bouche de la goule, balançant de longues giclées de sperme en soupirant de plaisir.

« Oh putain, ma salope... Haaaan !! »

Que de poésie et de romantisme dans la bouche de ce brave Alastar ! Il s’abandonna dans la bouche de la goule, puis se redressa alors, ses mains crispées sur la chevelure de la femme. La goule grogna en restant à genoux, faisant tomber un peu de sperme de sa bouche. L’Incube était connu pour offrir généreusement sa semence, et il tourna son regard vers la Terranide.

« Oh... Quelle charmante surprise... Tu t’es vite remis, à ce que je vois. »

La goule se retourna, comme si le couple prenait soudain conscience de la présence de la Terranide. Alastar restait avec son sexe à l’air tout en se déplaçant un peu. Son pagne était dans un coin, mais il ne ressentait pas le besoin de le mettre.

« Maître... ? » demanda pudiquement la goule.

Alastar se retourna vers elle, et l’autorisa à disposer. La goule se redressa alors, et sortit, probablement pour manger... Alastar, de son côté, ouvrit un placard, et ne tarda pas à en sortir une bouteille de vin. Il était de bonne humeur, même après avoir été passé à tabac. Sa goule était toujours aussi douée pour les gorges profondes, et le plaisir sexuel avait soigné ses blessures... Bon, il avait encore un peu mal, et on pouvait encore voir, sur son dos, des marques de griffure, mais l’ensemble restait relativement acceptable à voir, et amplement supportable... Et puis, ne disait-on pas que les filles aimaient les hommes avec des cicatrices ? Alastar remplit deux verres de vin, et se retourna vers Shad, tenant chacun des verres dans ses mains.

« Tenez, ma chère... Je suppose que ma sœur n’a pas dû vous rassurer, mais ne vous inquiétez pas... Je suis beaucoup plus abordable qu’elle. Buvez donc, à la santé des Magoa ! »

Le vin venait tout droit du manoir Magoa situé sur Terra, et qui servait généralement de lupanar pour Alastar. Autrement dit, c’était un vin terran, et non ce tord-boyaux infernal venant de l’Enfer, dont le goût évoquait vaguement l’urine de gobelins. Et Alastar était un Incube bien trop délicat pour apprécier l’alcool dégueulasse que les Enfers produisaient.

« Alors, que me vaut votre charmante présence ? demanda-t-il alors. Oh, et... Je m’appelle Alastar. J’imagine que ma sœur ne vous a pas envoyé ici sans raison... »

En réalité, le Diablotin avait bien une bonne idée sur la raison de la présence de Shad ici, mais il préférait que ce soit elle-même qui le dise.

Ce serait mieux.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #9 le: Octobre 20, 2014, 05:23:30 »

Le silence dura quelques instants tandis que la Louve suivait du regard un incube se promenant simplement sexe à l’air et une goule qui prenait congé. La scène qu’elle avait pu observer mettait parfaitement l’accent sur ce qu’elle allait connaître sous peu. Enfin ! Ce n’est pas comme si elle était encore vierge depuis le temps ! Ni qu’elle n’avait jamais fait de gorge profonde ou entendu de telle parole ! Mais pour l’instant, ses pensées n’étaient pas tournées vers une partie de jambe en l’air.  Elle souffla avant de se décoller du mur, acceptant le verre qui lui était tendu. Elle observa quelques secondes le liquide cramoisi, le faisant doucement tournoyer avant d’en prendre une gorgée, le goûtant. Son odorat développé lui permettait de  sentir un nombre incommensurable d’odeurs et de saveurs et cette petite faculté était mise à l’épreuve avec cette simple gorgée. Le goût était agréable, très même. Elle sentit une petite pointe fruitée sur la fin. Tellement bon qu’elle s’en lécha les lèvres, récoltant le jus qui se serait écoulé. 

« Quelle question ! On m’a envoyé ici pour que nous fassions un gâteau tous les deux ! Ne le savais-tu donc pas ? »

Autant être décontractée non ? Bien évidemment, la lycane savait très bien qu’il ne serait pas question d’un tel fait ici.  Le verre en main, elle s’autorisa à marcher un peu dans la pièce l’observant. Une vraie chambre de luxure et de plaisir, il n’était pas étonnant que l’incube susnommé Alastar s’y plaise !  N’importe quel être étant un peu en mal d’amour charnel trouverait son bonheur ici. Elle s’arrêta finalement au niveau de l’une des fenêtres donnant sur la cour intérieur du manoir,, un petit rictus lui échappa tandis que sous ses yeux, l’orgie infernale continuait.

« Hey…Ils ne s’arrêtent jamais hein ? Au faite, je suis Shad, mais cela doit peut t’importer. »

Elle ne le regardait pas, fixant la scène érotique qui se déroulait au dehors avant de finalement faire volte-face, posant son verre contre le rebord de la fenêtre. Pour l’heure, son regard restait à hauteur de visage ou au plus bas au niveau du ventre mais elle ne l’abaissait pas encore. On parlait à des personnes en les regardant dans les yeux pas en observant leur virilité ! Elle put ainsi noter les blessures qui couvraient son corps, les cicatrices marques de son combat contre l’étrange magicien. Au moins, il n’était pas en piteux état et pouvait bouger sans geindre de douleur toutes les secondes. L’Okami en fut en partie soulagée.  Le fait qu’elle doit passer un moment avec lui ne signifiait pas qu’elle devait désirer qu’il souffre le martyr non ? Et puis, mine de rien, il lui avait sauvé la vie et même si elle avait du mal à l’accepter, elle lui devait bien ça.

« Merci pour le vin. Et pour faire court, je viens honorer ma dette. Celle que je te dois pour t’être interposé entre moi et ce fou furieux. En parlant de ça, va falloir que je fasse gaffe à mes fesses en sortant d’ici tiens…Bref ! Tu es un incube, j’imagine que tu voudras avoir une petite discussion intime ? »

Perspicace avec ça ! En repensant à ses dires, la Louve roula des yeux, bien sûr que c’était ce qu’il allait lui demander !  Elle attrapa son verre, rebuvant quelques gorgées, l’appréciant, avant de soudainement se rappeler un fait. Un évènement passé où elle avait déjà été confrontée à un Incube et pas n’importe lequel ! Ce dernier l’avait laissé pile au moment où elle était la plus frustrée, désirant plus mais ne pouvant recevoir. Autant dire que sa première expérience n’avait pas été aussi merveilleuse que beaucoup pourrait qualifier la leur avec un incube ou une succube.

« Avant que nous commencions, j’aurais juste deux-trois questions. La première est de savoir pourquoi tu as risqué ta vie alors que tu aurais pu me laisser crever.  La seconde est, est ce que tu vas utiliser un quelconque pouvoir pour amplifier mon ressenti ou bien utiliser tes seules facultés ?  Et la troisième…Quand commence-t-on ? »

Le ton était légèrement pressant. L’Okami voulait en finir vite, clore le sujet et partir. Bien sûr elle devrait faire attention à ne pas retomber sur son adversaire, mais elle pouvait très bien réussir à l’éviter si elle y faisait suffisamment attention. La raison de son sauvetage était également toute trouvée. Même si elle ne signifiait rien, l’incube avait déjà peut-être prévu ce qui allait se passer, manipulateurs comme ils l’étaient. Le verre de vin fut finalement vidé et posé sur le côté. Il ne lui restait plus qu’à attendre les réponses d’Alastar si ce dernier daignait lui réponde et voir ce que la suite lui réservait.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 358



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #10 le: Octobre 21, 2014, 01:30:09 »

Cette femme était impertinente, ce qui le fit sourire. Pour une Terranide, elle n’était guère perturbée à l’idée d’être en Enfer, et se permit même de le snober, ce qui, pour être honnête, l’agaça un peu. Il n’apprécia guère sa répartie, un peu trop sarcastique à son goût. Oubliait-elle donc sa place ? Seule sa sœur pouvait se permettre de lui parler ainsi ! Alastar ne dit cependant rien, et la laissa regarder par la fenêtre, trouvant visiblement le spectacle répugnant en contrebas plus attractif que celui d’Alastar, l’amenant à devoir ravaler sa fierté. Il avait beau avoir sauvé la vie de la dinde, elle le prenait de haut, se permettant de le snober, en le voyant comme une espèce de fonctionnaire, envers qui elle avait juste à s’acquitter de sa dette, comme si de rien n’était. Le Diablotin ne disait rien, jusqu’à ce qu’elle lui pose plusieurs questions.

Le Diablotin la regarda en fronçant les sourcils, reposant son verre sur la table. Il était à moitié vide, et il s’avança un peu vers elle. Quand commençaient-ils ? Elle disait ça comme s’ils allaient faire un simple formulaire de passage ! Sans savoir pourquoi, Alastar avait une brutale envie de la gifler. Il savait qu’Onyxian ne viendrait pas protéger cette truie qui le prenait de haut. Elle était entièrement en son pouvoir ici, et il s’approcha donc un peu d’elle.

« Vu la manière dont tu regardes par la fenêtre, j’aurais tendance à croire que tu préférerais être dans la cour qu’avec moi... »

Alastar était un Incube charmeur, séducteur... Mais il restait un démon. Il agit rapidement et sa main se saisit de la gorge de la femme, la soulevant, venant la plaquer contre le mur.

« Ne me traite pas comme si j’étais un simple employé, esclave ! Si je le voulais, tu me lécherais les pieds ! Les créatures comme toi m’invoquent dans leurs nuits pour que je vienne les soulager de leurs misères sexuelles ! »

Le ton était autoritaire, sec, et violent. Il serrait la gorge de la femme, l’étranglant, puis la balança sur le sol, la laissant reprendre son souffle.

« Les rats qui sont dehors subissent leur purification... Ce sont les morts qui sont là... Ils baisent jusqu’à mourir, ou jusqu’à ce que ma sœur ou les autres succubes n’en attrapent un pour lui permettre une formation accélérée. »

La culture de la Mort était au cœur des Enfers, car ceux qui mouraient se réincarnaient dans les Cercles Infernaux, sous forme de démons mineurs, mûrissant et évoluant peu à peu, au fur et à mesure qu’ils tuaient d’autres démons. C’était le fonctionnement de l’Enfer, al loi du plus fort, manger ou être mangé. Shad devait l’apprendre. Elle était venue le voir en se croyant en terrain conquis, en pensant que le Diablotin n’était qu’un simple pervers gras issu d’un lupanar. Il pouvait la larguer dans cette mêlée de corps en sueur, de corps gras et sales. Ils ne se lavaient jamais, et certains baisaient depuis des jours et des jours. On les nourrissait depuis les ponts, en balançant des seaux remplies d’une nourriture infecte et insupportable... Ils déféquaient sur place, au milieu des cadavres se trouvant en-dessous, morts de fatigue, ou étouffés sous tous ces corps sales et poussiéreux. La Luxure à son paroxysme, la Luxure tellement forte qu’elle n’en devenait guère érotique, ni même pornographique, mais simplement crade et sadique.

Il se déplaçait lentement, ayant totalement choisi de ne pas répondre à ses questions. Elle ne le méritait pas.

« Peut-être que tu aimerais les voir, plutôt que rester avec moi, hum ? Est-ce que ça te tenterait, que je te balance dans la fosse ? »

Comme pour aller dans son idée, il tendit la main, et une fenêtre s’ouvrit. On entendit alors les râles et les cris des hommes et des femmes en train de faire l’amour, ainsi que le bruit sordide et sinistre de centaines et de centaines de chairs se claquant entre eux, remuant comme des serpents, se frottant mutuellement, sans relâche. Alastar était sérieux. Le beau diable était relativement susceptible, et l’idée d’honorer la dette de Shad en la balançant là-dedans était très tentant...

Mais il n’était pas sûr qu’elle en revienne.
« Dernière édition: Août 06, 2015, 12:50:08 par Le Diablotin » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #11 le: Octobre 21, 2014, 02:59:36 »

Susceptible. Les incubes étaient susceptibles et la réaction d’Alastar lui permit de confirmer cet état d’esprit. Face à un démon de cette trempe, mieux valait tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler et la Louve venait de l’apprendre.  Elle laissa échapper une exclamation de douleur étouffée quand son dos heurta violemment  un mur de la chambre. L’étreinte autours de son cou lui empêchait tout simplement de parler et tout ce qu’elle avait à faire  et pouvait faire était d’écouter et de subir. Aller dehors ? Bien sûr qu’elle ne le désirait pas ! Mais à l’instant, même si elle aurait eu la possibilité de s’exprimer, elle n’avait guère envie de partir dans une discussion houleuse. Son regard glissa simplement vers le tas d’hommes et de femmes se malaxant dans une luxure écœurante avant de le reporter sur Alastar.

L’Okami savait également très bien où se situait sa place face à l’incube et par ce fait qu’elle aurait dû lui adresser la parole différemment.  Pourtant, elle ne pouvait tout simplement supplier quelqu’un pour coucher avec lui. Dette ou non. Elle ne se considérait pas comme toutes ces Terranides qui se trémoussaient le cul à l’air en attente de subir un coït avec impatience. Peut-être aurait-elle dû agir ainsi pour éviter son courroux. Peut-être. Mais le mal était fait à présent. Et voilà qui lui proposait de la jeter dans cette orgie infernale ! Une menace qu’elle ne devait absolument pas prendre à la légère !

Relâchée depuis quelques secondes, une main massant son cou, la Louve resta un instant silencieuse, son regard portait sur la fenêtre que venait d’ouvrir Alastar. Une fenêtre ouverte  qui lui permettait d’entendre parfaitement les râles et les gémissements de plaisir provenant de la cour. En réaction à la situation précaire de la Terranide, le médaillon commença à pulser. Mais à peine avait-il commençait que la main de la Louve se referma sur lui, le rendant à nouveau inerte.

« Non. »

Une simple négation. Portée à la fois à l’encontre de la question d’Alastar et vers la magie du talisman.  Le regard azuré de la Louve se mis à briller légèrement, mélange de malice et d’amusement.  Mais ce n’était pas un signe de moquerie, au contraire ! La Lycane était bien heureuse de s’être trompée sur le compte d’Alastar, qu’il soit autre chose qu’un simple démon ne désirant que du sexe, qu’il ait de la poigne pour la tenir en respect. Après tous, les louves ne cherchaient-elles pas la puissance chez le mâle qui voulait s’unir à elles ? Bien évidemment, ce n’était nullement à elle de choisir ce qui allait se passer, mais cela eu pour conséquence de changer l’altitude de l’Okami.  Non, elle n’allait pas commencer à se trémousser et  à l’implorer qu’il la prenne avec ardeur. Ce n’était pas là sa personnalité. A la place,  la lycane se releva juste assez pour plier un genou sur le sol,  l’échine courbée en avant, les oreilles dirigées vers l’arrière et la queue inerte.

« Mes paroles étaient mal choisies. J’ai une dette de vie  et je la payerai. »

Tout simplement.  Elle n’avait pour l’heure, plus besoin de rentrer dans de quelconques détails.  Si elle devait passer une heure ou une semaine avec le Diablotin, elle le ferait. Question d’honneur. Son visage se releva en direction  d’Alastar. De la fenêtre et des cris qu’ils en  provenaient, elle n’y prêta plus attention, les oubliant, les ignorant. Mieux valait également ne pas être attirés par ces derniers, cela avait eu pour effet de déplaire à l’Incube quelques minutes plus tôt. Malgré tout, la Louve se préparait à être balancée dans cet amas et surtout à tenter d’y sortir. Elle inspira un coup fortement, soufflant, dans une longue attente, se trouvant sur le fil du rasoir.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 358



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #12 le: Octobre 23, 2014, 01:35:32 »

Alastar était un démon assez paradoxal. Face à sa sœur, il faisait preuve d’une écrasante soumission, à tel point qu’on pouvait volontiers le prendre pour un démon faiblard et couard. Cependant, face à d’autres femmes, il se révélait beaucoup plus autoritaire et sadique... Et, dans le fond, l’homme estimait que ce n’était pas trop paradoxal. Toute la frustration que sa sadique de sœur engendrait se libérait chez les autres femmes, surtout celles qui osaient lui tenir tête. S’il n’avait pas eu sa sœur, il aurait même pu trouvé amusant le fait de voir une femme lui résister. Cependant, à chaque fois qu’il voyait une créature du beau sexe qui se dressait face à  lui, dans sa tête, il s’imaginait sa sœur en train de le fouetter... Sauf que Shad n’avait pas la peau rouge, ni la puissance de la succube. Il y avait donc une raison supplémentaire de la battre et de la rappeler à l’ordre : non seulement elle s’opposait à lui, mais elle osait aussi se faire passer pour sa sœur ! Alastar pouvait tout à fait prendre son pied en la battant. Ce n’est pas ce qu’il aimait faire avec les femmes, mais il pouvait faire des entorses à sa philosophie. L’Enfer était un monde beaucoup moins tolérant envers les faibles d’esprit et les imbéciles que les Plans Intermédiaires. Personne ne viendrait protéger Shad ici. Elle était sous l’entière autorité des Magoa, et seul le Prince Infernal gérant le cercle de la Luxure pouvait venir les interdire de la battre. Autrement dit, Alastar avait droit de vie et de mort sur elle. Onyxian ne l’en empêcherait pas, car elle estimait que cette Terranide ne faisait pas partie de son harem... Surtout si elle sentait l’odeur d’un autre démon sur le corps de la femme. De fait, loin de constituer un bouclier qui aurait pu protéger la Louve de la colère des Magoa, c’était plutôt une circonstance aggravante, les démons étant connus pour être, entre eux, de grands rivaux.

Semblant prendre conscience qu’un ton sarcastique ne passait pas, Shad sembla mettre de l’eau dans son vin. Elle aurait pu l’attaquer, ce qui lui aurait alors valu de passer par la fenêtre. Elle était puissante, Alastar le reconnaissait, mais, même s’il était soumis face à Onyxian, il restait, lui aussi, un puissant Incube. De plus, le duo se situait dans le manoir des Magoa, là où leur pouvoir était le plus fort possible. La Terranide-louve choisit de courber le genou devant lui, et Alastar devait bien admettre que c’était excitant. Il en eut un frisson, et resta assis sur son fauteuil, sans rien dire. Ses doigts vinrent soupeser sa tête, alors qu’il réfléchissait... Puis il les tourna vers la fenêtre, et, d’un mouvement, les referma à l’aide de la magie, mettant fin à ce que les Magoa avaient tendance à appeler la « Lamentation ».

Alastar se redressa ensuite, et sa queue caudale vint se déplacer d’elle-même, venant caresser le menton de la Terranide-louve.

« Tant de cérémonial... C’est bien digne des habitants des Plans Intermédiaires. Reste à genoux, tu es bien ainsi. »

Sa dette... Au moins, elle connaissait cette règle. On pouvait dire ce qu’on voulait sur la fourberie des démons, leur cruauté et leur sadisme, mais ils connaissaient la fierté. Un véritable démon ne trompait jamais totalement un humain, et, de fait, un démon mentait rarement quand il proposait un pacte à un humain. La fierté était quelque chose de fort au sein des démons, ce qui, généralement, se traduisait par une certaine forme de susceptibilité, de plus en plus forte au fur et à mesure qu’on remontait la chaîne de puissance démoniaque.

Il lui montrait son dos, pensif, et se retourna alors, puis s’assit sur un autre fauteuil.

« Redresse-toi, et dis-moi que tu aimerais te faire enculer comme si tu étais la Reine des putes. »

Un léger sourire malicieux éclairait ses lèvres. Alastar était un homme qui connaissait le poids des mots. Et, de fait, il avait toujours trouvé excitant de voir une femme s’insulter. Il avait beau être un grand romantique, ça n’excluait pas qu’il ait d’autres qualités... Notamment celle d’être un amant brutal et autoritaire quand il le voulait. Or, il se disait que, pour avoir fini en Enfer, cette femme ne devait pas être en très grande odeur de sainteté.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #13 le: Octobre 24, 2014, 09:59:58 »

Le silence qu’apporta le fermement de la dite fenêtre auparavant ouverte par Alastar fut une légère délivrance pour la Louve. En la refermant, l’incube lui permettait d’espérer qu’elle ne soit pas immédiatement jetée dans la mélasse de corps en contre-bas, tant qu’elle gardait un profil bas. C’est pourquoi, la lycane ne changeait guère de position, un genou fléchi au sol, le dos courbé et le regard porté sur le démon dans  une attente presque insoutenable. Elle se devait de ronger son frein pour ne pas littéralement lui tenir tête car la position dans laquelle elle se trouvait n’était pas une qu’elle appréciait le plus au monde. Elle qui avait réussi à ne pas se plier telle une servante docile devant un inconnu, voilà qu’elle était justement en-train de faire pareille action.

Se plier à plus puissant que soi. Lorsqu’il se leva, elle continua de faire profil bas, baissant le visage avant de remonter, sentant l’appendice caudal de l’incube lui frottait le menton. Les gestes parlent souvent plus que les mots. Et ce simple frottement fut compris par la Louve comme un signe de domination, un rappel à l’ordre à son égard.  Et singulièrement, un léger frisson d’excitation lui traversa l’échine. Etait- ce dû à l’endroit même ? Après tout, elle se trouvait dans une chambre dédiée à la Luxure ! N’importe quoi pouvait faire tendre les émotions et les pensées vers cette dernière.  Pour combler le tout, en levant sa ligne de mire, la jeune démone eu l’immense « honneur « de se retrouver face à la virilité de l’incube dû au fait qu’il n’avait pas remis son pagne lors de son arrivée. Et à présent, la Louve avait une vue improbable sur ce que la Nature avait gracieusement donnée à Alastar.

Savait-il que cela allait se passer ainsi ? Oh sans doute. Shad resta à genou comme demandé et ordonné. Son regard fuya par la suite sa vue, cherchant un point plus en hauteur sur le corps de l’incube. Démon qui semblait pensif et qui ne faisait qu’augmenter la gêne de la Terranide. Elle ne pouvait se demander ce qu’il lui réserverait et lorsqu’il partit se rassoir dans un fauteuil, elle sût d’instinct que la prochaine sentence qu’il proclamera ne serait guère douce à ses oreilles. La première pensée qui lui vint à l’esprit fut qu’il allait lui demander de lui faire une fellation. Après tout, une femme à quatre pattes au sol s’avançant d’un pas félin vers un homme assis confortablement sur un fauteuil et attendant son dû, cela n’avait-il peut-être rien d’excitant ? Et si elle devrait faire cela pour être en paix et bien, cela sera chose faite.   Cette pensée l’étonna même, elle qui auparavant n’aurait jamais acceptée de prendre un chibre en bouche ainsi, voilà que cela ne semblerait pas la déranger plus que cela. Le monde change et ses habitants également. La Louve avait changé aussi bien sur le plan physique que morale.

Pourtant, l’ordre fut tout autre  et la Lycane déglutit en l’entendant. Malgré tout, elle ne put réprimer un grognement sourd à son égard. Le fourbe ! L’obliger à faire cela ! Elle qui n’avait pas pour habitude d’user de pareilles termes en parlant d’elle lors d’ébats. Et pourtant ! Si tel était son souhait, elle devrait bien s’y plier. Au moins, elle pouvait se rassurer en se disant qu’elle ne devait absolument pas dire cela face à un vieux aigri de Nexus et elle ne pouvait nier que l’Incube était plaisant à regarder. Mais dire ce qu’elle allait énoncer ne l’enchantait  pas. Ou du moins, elle devait  se laisser aller, oublier simplement et laisser couler.

«Bon »  souffla t’elle se relevant.

Un petit battement de silence de quelques secondes et elle lui tourna le dos, n’ayant pas encore prononcée la phrase. Sa queue de louve se mis à brasser doucement l’air et la Terranide se pencha en avant, offrant une vue au début sur sa croupe. Sa queue se mis à se mouvoir d’une façon explicite, incitant presque le démon à s’approcher tandis qu’elle se mis à le fixer droit dans les yeux, l’observant la tête penchée en arrière, ses iris brillant doucement d’une aura azurée. Et enfin, elle parla, offrant à Alastar ce qu’il attendait.

« Je ne suis qu’une pute, une pauvre petite pute qui n’attends que tu viennes l’enculer ô puissant Alastar »

Sortir de telles paroles troubla un instant l’Okami, mais elle  reprit bien vite contenance, continuant à s’insulter, à « implorer » l’incube de venir la prendre, espérant qu’elle répondait à ses attentes. Car ce simple jeu de mots et de gestes étaient déjà une épreuve en soi pour la Louve, pourtant, au fur et à mesure, elle ressenti à nouveau une petite pointe d’excitation. L’embarras ? Le fait de se sentir observée ? Contrôlée ? Tout en continuant son petit jeu, la Lycane commença à douter un instant : N’était-elle réellement qu’une trainée comme elle le répétait ? Non bien sûr que non !  Maudit Cercle de la Luxure.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Le Diablotin
Avatar
-

Messages: 358



Voir le profil
Fiche
Description
Spéléologue amateur de trous
« Répondre #14 le: Octobre 26, 2014, 01:06:33 »

Alastar n’était pas un Incube comme les autres. C’était un démon plutôt intelligent, plutôt adroit, et naturellement très pervers. Il savait que demander à une femme de s’insulter était déroutant, et que ce serait clairement le cas pour Shad. C’était une Terranide arrogante, il l’avait senti, et il allait jouer là-dessus. Honnêtement, Alastar était convaincu que, s’il lui avait demandé de lui sucer la queue, elle l’aurait fait sans rechigner... Mais ce n’est pas ce qu’il voulait. Il était amusé, en réalité. Le sexe ne l’effrayait pas... Prononcer quelques mots, en revanche... Le Diablotin sentait son trouble, et la laissa se mettre à quatre pas, bombant ses fesses, probablement dans une piètre tentative de faire oublier l’ordre de l’homme... Ou plutôt pour mieux se mettre dans la peau d’une femme qui allait devoir s’insulter. Alastar ne dit rien en la regardant faire. Elle tourna la tête vers lui, et s’insulta alors, le faisant sourire.

Le Diablotin laissa quelques secondes passer, puis se redressa, s’avançant vers elle, et posa une main sur les fesses de la femme, avant d’aventurer l’autre, venant masser le postérieur de la femme, en conservant sur ses lèvres son léger sourire en coin, moqueur et provocateur. Il continua à peloter ses fesses, les massant généreusement, confirmant ses talents de masseur. Il n’était pas un Incube pour rien, après tout ! Ses doigts serraient ses fesses, malaxaient sa peau, écartant chacune des petites fesses de Shad, ses pouces venant se rapprocher de sa rondelle, glissant sur sa peau.

« Hum... Tu aimes mieux ça, n’est-ce pas, ma puce ? J’aime tant les humains pour ça... Ou les Terranides. Te faire baiser comme la pire des putes et enculer comme une chienne en chaleur ne te dérange pas, mais t’insulter... Ne sous-estime jamais le poids des mots, ma petite salope. En ce moment, tu es à moi. »

Les mots... Les démons connaissaient leur importance. Combien de fois avait-il surpris une femme en allant la traiter de salope ? Il était aussi charmeur que vulgaire, car il savait comment les humains fonctionnaient. Ils aimaient la curiosité, la nouveauté, l’originalité... Ils aimaient qu’on les perturbe, surtout en matière de sexe. En soi, ce n’était pas illogique. Toute la société humaine était tournée vers une volonté de minimiser l’impact du sexe, de le marginaliser et de le cacher. La conséquence, c’était que le sexe consistait une violation des normes sociales, l’affirmation d’une liberté individuelle sur ce qu’on pourrait appeler une conscience collective globale. Il en allait de même pour les jurons, qui, eux aussi, étaient marginalisés... D’où le fait de les utiliser. Le Diablotin était intelligent, en ce sens que, contrairement à d’autres incubes ou succubes, il s’intéressait à la culture des Plans Intermédiaires.

Ses mains continuaient à peloter agréablement les fesses de la femme, son sexe venant ensuite caresser sa croupe. Sa verge rouge était bien tendue, durcie, faisant un peu mal à l’homme... Une souffrance jouissive, acceptable et bienvenue. Il s’écarta d’elle, et s’assit sur le rebord du lit, face à la femme.

« Tes mots manquent de conviction, ma salope... Mais tu es belle. Rassure-toi, tu apprendras à t’entraîner. C’est ce que tu es, maintenant, Shad... Je me fous de savoir tes anciennes allégeances, tes anciens propriétaires, tes gardiens, tes protecteurs, ou quoi que ce soit d’autre. Dans cette pièce, tu n’es rien de plus que ma petite pute docile... Et, en bonne petite chienne, tu vas venir soulager ton maître. Montre-moi à quel point tu es douée, et viens me sucer la queue. »

Alastar parlait calmement, mais une certaine autorité transpirait dans sa voix. Il manipulait aussi bien les jurons que les mots doux, et, partant de là, aussi bien les hurlements que la douceur, variant entre les deux quand il le fallait afin d’optimiser au mieux le plaisir ressenti par les deux. Sa verge avait une belle érection, se dressant entre ses jambes, que le Diablotin avait bien écarté, afin de laisser à Shad la capacité de venir astiquer son membre.

Exactement comme il le voulait.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: demon  bain  yuri  vaginal  fellation  anal  action  roi_cramoisi  fini  
Pages: [1] 2 3 ... 14
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox