banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un trésor bien gardé [Indiana Jones]  (Lu 1599 fois)
Cindy Terreur
Dieu
-

Messages: 105


Fille d'Hadès


Voir le profil
Fiche
« le: Septembre 09, 2014, 04:34:58 »

Trônant dans une vitrine, illuminée par des lampes qui brûlaient jour et nuit, la fourche à deux branches d'Hadès étincelait dans ma chambre. Moi, Cindy Terreur, demi-déesse et fille d'Hadès. Il me l'a offerte quelques jours auparavant, pour me féliciter d'avoir été sage ces derniers temps. S'il savait. Mes escapades se sont révélées exaltantes. Un tour aux Enfers avec un démon tellement sexy que ce devrait être interdit, qui m'a appris des tas de choses du le sexe (j'en frémis encore, rien que d'y penser), et un petit tour sur l'Olympe, avec un de mes nombreux cousins, Oneiros. Non, vraiment, c'était de superbes sorties que je n'oublierais pas de sitôt.

Allongée sur mon lit, j'observais d'un air songeur l'arme favorite de mon père. Toute en or, elle était le joyaux de la décoration de ma chambre. ... Bon, la seule décoration, en fait, si on omet les diverses cheminées où brûlent les flammes de l'Enfer. Mais ça me convient très bien.

Habillée de mon habituelle robe-toge grises faites de voiles semi-transparents, je savoure pour une fois l'inaction. Je n'ai pas envie de désobéir à mon père cette fois-ci. Il a été tellement gentils de m'offrir son arme favorite... On raconte qu'elle peut faire mille et un miracles. C'est une arme redoutable, entre les mains d'un dieu, à n'en pas douter.

Me prélassant sur mon lit, je m'endormais à moitié, en rêvant de diriger maintes et maintes batailles, armée de ce trident un peu particulier comme il n'a que deux dents, et habillée d'une armure d'or, scintillante dans le soleil couchant. Quand soudain, un bruit me perturba.

Silencieuse, je me glissais jusqu'à l'entrée de ma chambre. On voyait nettement, en entrant dans la pièce, le trident qui brillait, comme pour attirer l'oeil. Si quelqu'un entrait, il ne me verrait pas. Je me tiens prête, saisissant un gros chandelier dont la bougie n'était pas allumée, pour me protéger.
« Dernière édition: Novembre 10, 2014, 08:14:38 par Cindy Terreur » Journalisée

Indiana Jones
Humain(e)
-

Messages: 22



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Septembre 11, 2014, 12:34:42 »

Indy était une nouvelle fois a la recherche d'un trésor disparu. Son directeur d'université lui avait fourni des fonds nécessaires afin qu'il parte à la recherche d'un objet de légende, le trident à deux pointes d'Hadès. C'est ainsi qu'il se trouva devant la porte d'un gigantesque temple, construit de pierre noire. Deux immenses flammes bleues entouraient l'entrée comme si un stock de gaz infini, était perpétuellement en train de se consumer sous ses yeux. Son chapeau vissé sur le crâne, il décida de rentrer à l'intérieur de ce temple qui était sensé abriter le dieu des enfers. Un homme immortelle aussi terrifiant que marrant. Il posa donc un pied sur le sol, accompagné de Papoulos, un guide qu'il avait trouvé pour l'accompagner dans cette quête!

" Monsieur Jones! Je ne sais pas si c'est prudent d'errer ici à la recherche de cet objet démoniaque..."


Le docteur Jones eut un bref sourire compatissant, avant de lui dire en attachant son fouet à un mur, pour pouvoir passer un trou béant, de 6 mètres de longueur.

" Tu sais Papoulos, si tu as peur, rien ne t'oblige à me suivre! Mais je trouve cela assez excitant!"


Il réussit à surmonter l'obstacle et tomba sur une porte avec un gigantesque point d'interrogation inscrit sur une lourde porte de pierre. Il se sentait observé par des espèces de petites têtes de démon de pierre, qui ornait les murs de ce temple assez curieux. Il évita plusieurs pièges comme des torrents de flamme qui jaillirent de quelques trous, avant qu'il ne lise un énigme écrit en grec ancien:

" Tu vois Papoulos, je crois bien que le dieu de ce lieu a un humour assez diabolique!"


Il alluma une torche pour allumer une flaque d'huile qui trainait par là, afin de voir ces inscriptions qu'il toucha pour faire ouvrir la porte. Il rentra donc enfin dans l'antichambre, avant de voir le fameux trident qui trônait fièrement. Les immenses piliers de flammes le firent transpirer, et il décida d'enlever son manteau afin de le jeter au delà du mur où se trouvait le demi-déesse, avant de le voir disparaitre:

" Il y'a quelqu'un ? Je ne vous veux aucun mal ? Je suis le docteur Jones de l'université de Seattle, et je ne suis nullement un pilleur de tombes... m'enfin...!"

« Dernière édition: Septembre 12, 2014, 08:11:55 par Indiana Jones » Journalisée
Cindy Terreur
Dieu
-

Messages: 105


Fille d'Hadès


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 04, 2014, 03:17:59 »

Ayant entendu l’intrus, je m’étais tapie dans l’ombre, près de l’entrée. Impossible pour lui de me voir tant que je ne le voulais pas. L’avantage d’être la fille du dieu des Enfers, c’était que les ombres étaient pour moi des amies, et je me fondais parmi elle comme un caméléon. Anxieuse, néanmoins, je restais aux aguets, attendant la venue de l’étranger. Il n’y avait guère eu de visiteurs ici. Le seul, hormis mon père ou ses gardes, avait été un dieu, comme moi. Mais je ne sentais ici aucune présence divine. C’était un humain. Un mortel.

Comment réussissait-il à passer les pièges posés par mon père ? C’était une excellente question. Il devait être très intelligent, ou bien habitué à ce genre de traquenards. Un pilleur de tombe, sûrement. Je me méfiais. A tort ou à raison, je le saurais bientôt. J’entendis ses pas se rapprocher, et sa voix. C’était un homme. Il parlait à un autre. Papoulos. Ce nom me disait quelque chose. C’était un des autochtones habitant les villages près de l’Entrée des Enfers pour les Mortels, il me semble. Oui, c’était sûrement lui.

Je sursautais quand l’individu entra. Il avait une torche à la main, mais je ne distinguais pas clairement son visage. Par contre, sa veste oui. Dans un mouvement de panique, enfin, un mouvement précipité plutôt, j’enflammais la veste qui devait avoir l’air de partir en cendres, pour le mortel. En réalité, elle se retrouva un peu plus loin, bien pliée, sur mes draps en désordre.

« Il y'a quelqu'un ? Je ne vous veux aucun mal ? Je suis le docteur Jones de l'université de Seattle, et je ne suis nullement un pilleur de tombes... m'enfin...! »

Docteur Jones ? Ce nom ne me disait absolument rien. Mais rassurée par ses paroles (après tout, s’il dit ne pas être un pilleur de tombes, ça doit être vrai, non ?), je me dévoilais. Les ombres glissèrent sur moi, livrant ma présence à l’inconnu.

« Et bien, docteur Jones, il est rare de voir un humain qui ne soit pas un pilleur de tombes entrer dans un temple. »

Je fis quelques pas en sa direction, restant malgré tout sur mes gardes. Il paraissait inoffensif comme ça, mais les humains sont tous trompeurs, n’est-ce pas ? J’esquissais un sourire en voyant le trident de mon père fièrement exhibé.

« Elle est admirable, n’est-ce pas ? C’est une relique inestimable pour un mortel, je me trompe ? »

Je fis quelques pas de plus, avant de planter une main sur ma hanche, laissant l’autre bras ballant, mon regard azuré fixant le docteur Jones avec curiosité.

« Est-ce pour cela que vous êtes ici, docteur Jones ? »
« Dernière édition: Novembre 10, 2014, 08:14:22 par Cindy Terreur » Journalisée

Indiana Jones
Humain(e)
-

Messages: 22



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Novembre 14, 2014, 11:34:47 »

Quand on s'appelait Indiana Jones, et qu'on visitait des temples depuis des années, on connaissait forcément les pièges habituels. Que ce soit les dalles de sol piégées, ou les pics empoisonnés qui surgissaient des murs, qui se déclenchait par on ne sait quel moyen. Souvent le nez niché dans les bouquins, et souvent sur le terrain, il avait développé des connaissances et des astuces qui n'était connu que de lui seul. C'est avec ce mélange d'expérience entre bureau et terrain qu'il avait acquis ce formidable pouvoir d'anticiper les pièges posés, par ces architectes d'un temps ancien. Papoulos, il lui avait donné quelques pièces d'or pour qu'il l'amène directement jusqu'au temple, car ce gros homme avait une famille, et il le trouvait sympa, malgré son côté un peu empoté.

En l'espace d'un instant, il vit des flammes bleues apparaitre sur le bas de sa veste, qui fondit en une petite poussière noire. Bizarrement, il n'avait aucune trace de brulure, mais c'est avec un regard un peu apeuré qu'il déclara son identité, pour savoir comment sa veste était réapparue bien pliée, sur le lit qui trônait dans la pièce. Lorsqu'il vit apparaitre une jambe à la peau grise, puis une deuxième sortir des ombres. Il comprit qu'il venait de tomber sur un de ces fameux esprits mythologiques. Cela semblait être une femme ou un esprit de sexe féminin, vu la beauté de ses jambes, mais il savait que dans la mythologique, les apparences étaient souvent trompeuses.

" Enchanté mademoiselle... Et vous êtes ?"


Il sentait un sentiment de fierté dans son regard, quand ses yeux se posèrent sur la relique. Comme si c'était une propriété familiale. Son sourire fier, renforçait son intuition, et il s'approcha petit à petit de la jeune déesse pour pouvoir admirer ses formes. Il s'aperçut alors qu'elle avait une poitrine assez imposante comme tout être divin, et il lui répondit franchement:

" C'est vrai... Ce n'est pas tout les jours qu'on rencontre une sorte de déesse, et qu'on voit un trésor pareil. Je suis plus un collectionneur qu'un vendeur de vide-grenier... Et on dit de moi que je suis un bon coup si vous voyez ce que je veux dire..."

Lorsqu'elle s'avança, il fit un geste à Papoulos pour lui dire de sortir de la pièce et de l'attendre à l'extérieur avant de la voir prendre une pose suggestive:

" Voulez-vous voir comment les simples humains s'occupent la nuit ? Je suis venu car on m'a dit qu'il y avait un sceptre doré de forte valeur, mais quand je vois la propriétaire, je ne me contenterais pas que de cette pièce de collection..."
Journalisée
Cindy Terreur
Dieu
-

Messages: 105


Fille d'Hadès


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Novembre 27, 2014, 04:02:54 »

Un sourire effleura mes lèvres alors que je sentais les pensées de l'humain devenir moins sérieuses. Plus... Libertines. Ses paroles me confirmaient ce que je ressentais.

« Je suis Cindy. Cindy Terreur. »

Un rire m'échappa, et j'observais plus attentivement l'aventurier qui s'était approché également. On n'étaient plus qu'à deux mètres l'un de l'autre. Quelques pas à peine, et on pourrait se toucher. Le compagnon d'Indiana Jones sortit sur un geste de celui-ci, tandis que l'homme reprenait. Mes lèvres s'incurvèrent. Un sourire amusé. Mais avec une pointe de sérieux, malgré tout. Je voyais parfaitement ce qu'il voulait dire. Depuis mon aventure parmi les hautes sphères infernales, j'étais plus mûre. J'avais grandi, en quelque sorte. J'avais appris. Un soupir m'échappa alors que mes pensées vagabondaient vers ce si séduisant démon qui m'avait accueillie.

« J'ai un marché à vous proposer, Mr Jones. Vous laissez ici l'artefact appartenant à mon père, et vous pourrez goûter à son plus précieux trésor. »

Mes cheveux s'enflammèrent alors, rajoutant du crédit à mes paroles. Je lui souris d'une manière plus qu'aguicheuse, et je me détournais de lui, venant m'asseoir sur le lit aux draps de satin couleur perle grise. Sur la table de chevet se trouvait une corbeille à fruits remplie d'ambroisie. Le Nectar des Dieux, dit-on. Personnellement, je trouve ça bon, mais sans plus. Distraitement, je pioche quelques baies, fixant mon regard azuré sur le mortel qui était parvenu à entrer.

« Qu'en dites-vous, mon cher ? Préférez-vous la fourche d'Hadès, ou bien sa si précieuse fille ? »

Je m'étalais un peu plus sur le lit, reposant bientôt mon dos contre le satin. Je croisais les jambes, laissant à l'aventurier le loisir d'observer le voile de ma robe qui dévoilait mes jambes en se plissant sur le côté. Mes pieds nus pendaient contre le montant du lit. Un immense lit pouvant facilement accueillir plus de deux personnes. Avec des oreillers bien rembourrés, pour passer une nuit délicieuse. Pas forcément pour dormir, par ailleurs. Même si le lit n'a jamais servi à autre chose, jusqu'à présent.
Journalisée

Indiana Jones
Humain(e)
-

Messages: 22



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Décembre 04, 2014, 12:15:09 »

Bizarre... Très bizarre... Indiana avait l'impression que cet être surnaturel souriait en fonction des pensées obscènes qui remplissaient son esprit, comme si elle avait la faculté de lire les esprits. Vu son apparence de diablesse, il se doutait bien que cette créature avait ce pouvoir. Il essaierait alors d'y penser moins, même si maintenant c'était grillé.

" Enchanté Cindy Terreur, votre nom me donne une impression néfaste, mais j'aime le danger."


Un rire glacial emplit la pièce d'un profond sentiment de mal être, alors que Indiana prenait de l'assurance face à cette belle femme d'outre tombe. Son corps respirait la sensualité, et la voir aussi proche ne lui donnait qu'une envie. S'envoyer en l'air avec une déesse, même ses rivaux archéologues ne l'aurait jamais fait. A croire qu'il avait toujours une longueur d'avance sur eux. Son sourire amusé, lui disait forcément qu'elle n'était pas contre une partie de jambes en l'air avec le séduisant professeur, et elle semblait même adorer ça. La proposition allait se révéler très attrayante. Il se doutait bien que le précieux trésor était sa fille, même si le trident lui donnait envie. Il allait d'abord s'occuper de la fille.

" Je n'aime pas m'enrichir, mais je veux bien profiter du trésor de ce cher papa Hadès! La soirée promet d'être assez intense..."


Lorsque ses cheveux redoublèrent d'intensité, il fut impressionné, car il n'avait pas intérêt à la fâcher. Lorsqu'elle sourit d'une manière aguicheuse, il se dit que c'était gagné, et il la vit s'asseoir sur le lit, en train de le fixer, tout en mangeant des espèces de baie qu'il avait déjà vu sur des livres spécialisés sur la mythologie grecque. Lorsqu'elle reformula sa proposition, il lui répondit au tac au tac.

" Et vous ma chère ? Que préférez vous entre perdre le sceptre de votre père, ou prendre le mien de sceptre... ?"


Lorsqu'elle s'étala sur son lit, il vit ses jambes se découvrir toute seule, lorsqu'elle croisa les jambes. Il put admirer ses magnifiques cuisses se dévoiler sous ses yeux. Il décida de s'approcher de la déesse en enlevant sa veste et son chapeau, avant de glisser un doigt, puis deux sur sa cuisse nue qu'il caressa avec douceur et tendresse. Il glissa ses lèvres sur son cou nu, tout en mordillant défois son cou, alors que dans son pantalon, une bien étrange tour de Pise était en train de s'ériger dans son caleçon!

" Vous trouvez ça comment ma belle Cindy ?"
Journalisée
Cindy Terreur
Dieu
-

Messages: 105


Fille d'Hadès


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Janvier 29, 2015, 12:58:55 »

L'aventurier était audacieux, et ça, ça me plaisait. Je perdais la tête avec ses pensées. Je sentais l'envie qu'il avait de moi, et ça m'excitais de plus en plus. Posée sur le lit, contre les draps de satin, je frissonnais dès lors que ses doigts chauds caressèrent la peau satinée de mes cuisses. Et il se pencha sur moi, ses lèvres venant goûter à la peau fragile de mon cou, redoublant mes frissons à chaque mordillement. Mon regard suivit la courbe de son cou, glissant sur ses clavicules, venant admirer le tissu que tendait les muscles de son torse, et accrochèrent finalement cette bosse qui gonflait dans son pantalon. Comme doués de vie, mes doigts se levèrent pour venir effleurer la protubérance masculine. Je la caressais doucement d'abord, avant de venir serrer la paume de ma main autour, massant fermement cet organe mâle qui se levait pour moi, pour mon corps.

« Je trouve votre sceptre très attirant... »

Agilement, mes doigts trouvèrent la fermeture du pantalon du docteur Jones, et réussirent à libérer ce fameux sceptre, repoussant le pantalon et le sous-vêtement plus loin sur ses cuisses. Dressé vers moi, le sexe d'Indiana avait l'air impatient. Comme moi. Je me cambrais doucement sous le corps penché de l'aventurier, et je pris les choses en main. D'abord, en repoussant délicatement mon prétendant, jusqu'à ce qu'il se retrouve allongé sur le dos, sur le lit. Puis en laissant mes doigts s'enrouler autour de la hampe de chair brûlante.

« J'espère que vous trouvez ça aussi... Intéressant que moi... »

Je lui souris, malicieuse, séductrice, et je me penche vers lui. Mes lèvres vinrent courir contre son cou, comme il l'avait fait auparavant. Elles mordillèrent délicatement la peau tendre, descendant un peu plus bas. D'une main, je déboutonnais sa chemise, et écartais largement les pans pour laisser la place à mes lèvres. Elles descendirent et explorèrent ce torse dévoilé, venant agacer délicatement les tétons, puis traçant le contour des muscles abdominaux du bout de la langue. Je levais le regard vers Indiana, féline, et mes lèvres descendirent encore plus bas, prenant la place de mes doigts qui, depuis tout à l'heure, pressaient fermement le sexe érigé.

Happant le gland d'un geste rapide, j'aspirais alors légèrement, humidifiant peu à peu cet organe vigoureux qui m'appelait. Peu à peu, je l'aspirais plus loin entre mes lèvres, le rapprochant de ma gorge accueillante à chaque coulissement. Mes doigts n'étaient pas en reste, et flattaient les muscles de l'homme, caressant son torse, ses cuisses, achevant de le débarrasser de son pantalon et de ses sous-vêtements.
« Dernière édition: Janvier 29, 2015, 02:16:15 par Cindy Terreur » Journalisée

Indiana Jones
Humain(e)
-

Messages: 22



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Avril 28, 2015, 06:23:53 »

Cette jeune femme n'hésitait pas à lui montrer qu'elle aimait également diriger. Il put le sentir lorsque sa poigne vint enserrer son sexe, toujours dans son pantalon qui était un peu serré maintenant. Lorsqu'il sentit sous sa langue et sous ses dents, des frissons de la jeune déesse, il se mit à sourire comme s'il avait gagné un jackpot. La soirée qui se profilait, promettait d'être assez... intense. Sa partenaire semblait également être très intéressée par sa musculature, digne des héros de la mythologie grecque. Il avait en plus, ce côté un peu négligé qui lui donnait un air d'un homme macho. Et c'était vrai que c'était un peu le cas.

" Je ne suis pas un grand religieux, mais je crois que vous avez fini par me convaincre d'être un croyant..."


Lorsqu'elle ouvrit son pantalon, Indy se contenta de regarder en l'air, et d'apprécier à sa juste valeur, le traitement qu'était en train de lui administrer la déesse. Elle se contentait pour le moment de le déshabiller, puis il poussa un léger grognement de plaisir quand elle se contenta de prendre en main son gros sexe, qu'elle branla de sa main douce. Son corps de femme fatale, couvert de cette tenue si sexy, ne le laissait pas de marbre... ça dépend quelle partie du corps.

" Il me tarde de m'occuper de votre corps également..."


Lorsque ses lèvres descendirent de son cou, à son sexe, il put voir que à cause de son ennui, elle était vraiment affamée, et qu'elle savait comment faire monter le désir chez son invité. Son sexe redoubla de grandeur, et prit une taille assez confortable pour elle, avant de la voir le capturer entre ses lèvres. Il glissa doucement sa main contre son crâne, et la poussa à continuer, en douceur bien entendu, tout en se contentant de fermer ses yeux:

" Continue ma belle déesse..."


Il glissa sa deuxième main pour rejoindre la première, afin de se mettre à toucher son décolleté plongeant du bout de ses doigts, pour lui faire également du bien.
Journalisée
Cindy Terreur
Dieu
-

Messages: 105


Fille d'Hadès


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Mai 11, 2015, 08:40:37 »

Mes lèvres s’affairaient à flatter ce membre masculin. Resserrées autour de la raideur, elles coulissaient avec agilité autour d’elle, et ses mains s’activaient aussi. Elle ne délaissait pas le reste du corps de l’aventurier, courant avec légèreté sur sa peau bronzée, sur ses muscles dessinés. J’aimais bien sentir un membre épais entre mes lèvres. Je l’avais découvert quand j’ai fait un tour aux Enfers des démons, quelques temps plus tôt. Je repensais brièvement à mon premier amant, avec un spasme de plaisir, avant de me concentrer à nouveau sur la verge dressée que je faisais aller et venir entre mes lèvres. La main de l’homme sur mes cheveux me donna envie de redoubler d’ardeur encore alors que je constatais le bien que ça lui faisait.

Il glissa sa seconde main contre ma poitrine, et j’appréciais qu’il se soucie de mon plaisir également. Arquant doucement le dos, je laissais l’homme palper mes seins. Des petits gémissements approbateurs quittèrent mes lèvres tandis que j’accélère la cadence de mes lèvres autour de son sexe. Je continue ce petit traitement encore un petit moment, avant de laisser l’organe quitter mes lèvres dans un petit bruit de succion. Un sourire étire mes lèvres alors que je redresse le buste et d’un mouvement agile des épaules, je laissais les voilages qui constituaient ma tenue se défaire et glisser sur ma peau nacrée de gris-bleu pour couler sur le sol. Absolument nue, j’enjambais le corps de l’aventurier pour venir abaisser doucement mes hanches, faisant frotter mon intimité contre le gland luisant de salive que je venais de laisser. J’étais bien lubrifiée, déjà, excitée par la vision du corps mâle d’Indiana.

Penchant le haut de mon corps sur lui, laissant ma poitrine lourde aux tétons douloureusement raidis frôler son torse, je suivis le contour de sa mâchoire avec mes lèvres, glissant jusqu’à son oreille.

« Tu veux que je continue encore, bel aventurier ? »

Ma voix s’était faite caressante, et je faisais caresser mes lèvres intimes avec l’extrémité de son sexe tendu sans jamais le laisser pénétrer ma fente humide. Joueuse, je ne faisais qu’exacerber le désir qu’il avait pour moi, et contenait le mien. L’attente était dire, mais la délivrance n’en serait que meilleure. Souriante, elle agaçait l’homme avec une réjouissance non feinte. Elle était aussi fascinée par ce mortel qui avait su pénétrer aux Enfers sans être mort pour autant.

« Ou bien je te laisse prendre les rênes ? Après tout, tu as su montrer ta valeur en parvenant jusqu’ici. Tu serais digne… De pouvoir te placer au-dessus de moi… »
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox