banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: A en perdre des plumes ! [Pv Shad]  (Lu 1479 fois)
Urgogot
butterfly of Swagg
Avatar
-

Messages: 347



Voir le profil
FicheChalant
« le: Juillet 08, 2014, 09:42:20 »

La chaîne se tendit à l’extrême, cliquetant bruyamment et forçant le coup de l’animal qui le tirait à se tordre. Un puissant volatile à la robe bleu et or, hérissé de picot et doté d’un regard bleu vif.
Son cou avait été sanglé et le collier était retenu par une chaîne. L’oiseau avait une envergure impressionnante, il était aisément capable de porter un ou deux hommes sur son dos, alors ce n’était pas une simple chaine qui l’empêcherait de s’envoler. Sauf que cette chaîne état fermement maintenu par Om’jejir, un démon gigantesque à l’apparence d’un buffle également bleuté. Sa musculature puissante dansait, contractant et décontractant ses biceps et ses pectoraux. Subissant patiemment les assauts de l’oiseau qui cherchait à s’envoler… tournoyant en l’air dans les limites de son entrave avant de se poser le plus loin possible des démons. Le colosse était assisté d’un certain nombre de berserker, ceux-ci étaient armé de pique et de filet cherchait à maintenir l’oiseau au sol avant que l’un d’entre eux ne monte sur son dos. Car en effet, aujourd’hui la troupe démoniaque cherchait à dresser et non à tuer… Et ces créatures n’étaient pas impressionnable comme des humaines, leur combativité toute aussi idiote était bien plus coriace et la raison n’avait pas d’emprise sur eux. 

Un groupe de berserker s’en approcha doucement. Pique et filet en avant… l’oiseau pivota sa tête sur le côté, les observant de son regard intense. Il ouvrit le bec pour hurler et l’utilisa pour donner un violent coup à un démon trop avancé. Il l’éventra littéralement avant de s’envoler afin d’évité ses congénères furibond. Mais Om’jejir tira violement sur la chaine, forçant l’oiseau à ne pas trop prendre de hauteur. Les piques cherchèrent à blesser des ailes, blesser son corps afin de le calmer… les filets cherchèrent à l’immobiliser, l’entraver d’avantage… mais les filets se déchirèrent et les lances se brisèrent sous la puissance des serres du volatile.
Les berserkers reculèrent en se cachant la tête, ils étaient craintif et couard lorsqu’une situation leur échappait.

Arsl’ath Malk posté un peu plus loin observa la scène en soupirant. Il était debout, bras fermement croisés, un regard distrait et désespéré porté sur la scène…
Malestross était à ses côtés, ricanant bêtement. Sa lourde armure frémissait sous le rehaussement compulsif de ses épaules. Son rire avait quelque chose de particulièrement horrible. Tantôt grave, tantôt strident… et aujourd’hui grinçant. Comme une vieille porte dont les gonds manquaient d’huile. Du coin de l’œil, le seigneur pourpre observa son lieutenant, ne comprenant pas la cause de cette hilarité.

- Qui a-t-il de si drôle, sale petit con ?

- Héhé rien mon seigneur… je trouve juste ce gros pigeon amusant. Nous aurions dû emporter nos montures…

- Je ne te demande pas ton avis… et si tu ne vois pas ce que je cherche à faire, tu confirmeras ta défaite passé face à mes troupes.

Malestross et son sinistre rire se turent. Il grogna dans sa barbe, passant une main sur son poitrail et s’inclinant doucement. En hypocrite qu’il était, ne rétorquant rien, faisant juste preuve d’un faux respect à l’égard de son maître qui l’avait remis sèchement en place.

Le seigneur pourpre était fortement embêté… contrarié pour être plus exact. Il n’aimait pas que les choses ne se déroulent comme il l’avait prévu et ce volatile tâterait bientôt de son courroux, risquant du coup très probablement de finir en poulet rôti.
A moins qu’elle ne puisse prouver ce qu’elle avait si chèrement avancé. Elle ! Rencontre hasardeuse au détour d’un chemin… elle ! Rencontre inattendue et inespérée.
Shad ! Son nom lui évoquait quelque chose, mais sans pouvoir s’en souvenir. Et cette absence de mémoire avait été l’une des seules choses qui l’avait sauvé de la horde de démon qui lui était tombé dessus. Sa et sa condition… mi animal et mi démon ! Peut-être que le loup saurait s’expliquer avec l’oiseau…  Mais de toute façon, il y avait toujours mieux à faire de quelqu’un comme elle que de la tuer ou de lui faire trop de mal. Elle se disait appartenir à une puissance plus haute. Le seigneur pourpre ne s’en inquiéta pas, mais cela avait attisé sa curiosité naturelle. Quoi que pour l’heure il était surtout emmerdé par ce bête animal qui ne se laissait pas faire.

Shad se trouvait en retrait. Il ne l’avait attaché, n’ayant trouvé cela utile… il l’avait juste invité à le suivre afin de contempler a nouvelle capture. Bien que la démonstration de force de ses troupes étaient très clairement raté… le seigneur pourpre s’amusa donc à s’imaginer donner sa chance à la terranide récemment démone.

- Heum… tu as vécu longuement sur ces terres avant d’être démone n’est-ce pas ?

Il lui sourit légèrement, rapprochant son énorme stature de la jeune louve nettement plus petite et plus frêle face à lui.

- Connais tu cette bête qui cause tant de tort à mes troupes… il est déplaisant de voir mes soldats mis en déroute par un pigeon bleu.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Juillet 09, 2014, 07:41:42 »

La Louve marchait tranquillement dans les Terres désolées. Elle avait pu récupérer toute ses forces et était maintenant pleine de ressources.  Bien que cette récupération ne se fût pas faite totalement comme elle l’aurait néanmoins.  Mais la lycane eu le loisir d’admirer et de découvrir une nouvelle cité trônant non loin d’Ashnard et de la cité de Sylvandell. Une cité assez exotique mais qui comprenait en son sein un puissant Dieu en tant que souverain. Et c’était ce Dieu que la Louve avait côtoyé bon grès mal grès.  Petit à petit la véritable nature de Shad s’était révélée, petit à petit, elle reprenait des forces de sa récente transformation. Et à présent,  ce passage n’était qu’un souvenir lointain et fugace. Mais peut-être irait-elle à nouveau un jour au sein de Vir-Vivec, cela était un fait dont elle-même n’avait pas encore conscience.

Toute cette marche était totalement inutile. De par sa nouvelle nature, la lycane était capable comme tout démons d’invoquer des portails. Mais étrangement, elle avait envie de se défouler un peu les pattes.  De plus, elle ne craignait aucune rencontre hasardeuse. Bien que totalement changé, l’apparence première de Shad était restée identique. Une Terranide, un être faible en apparence fait pour être esclave. Et c’est sous cette couverture qu’elle cachait à présent un terrible secret pour quiconque oserait la traiter plus bas que terre ou qui aurait le malheur de penser à en faire une esclave.  Témoins de ce fait, des cadavres calcinés gisaient au sol quelques kilomètres plus loin en arrière. En réalité, la Louve avait hésité à commettre pareille atrocités,  mais les circonstances ne lui en avaient guères laissées le choix.

Pourtant, Shad n’aurait pu s’attendre  à tomber sur une entière horde de démons. Et quels démons ! De puissants et fiers monstres la dépassant aisément de par leur taille, l’encerclant, semblant croire qu’ils avaient trouvés un nouveau jouet. Mais la Louve ne l’avait pas entendu de cette oreille et l’avait fait comprendre à ses potentiels agresseurs en se présentant et en accentuant bien sur le fait qu’elle était en partie comme eux.  Pourquoi avoir fait cela après tout ?  Allez savoir, il arrive des fois où les mots sortent plus vite que les pensées de la bouche d’autrui et c’est ce qui était arrivée à Shad. Néanmoins, cela lui avait permis d’éviter une confrontation et avait attisé la curiosité du démon qui semblait être le chef de l’armée présente.

Tranquillement,  l’Okami l’avait suivi jusqu’à une plateforme en hauteur, observant la scène en contrebas. La troupe du démon était en difficulté face à une des plus puissantes créatures des Terres Dévastées. Et cette dernière qu’ils tentaient de dompter, ne l’entendait pas de cette oreille, créant confusion et carnage dans les troupes des démons. Seul le fait qu’un colosse le retienne empêcher le puissant volatil de prendre son envol. En retour, face à cette privation de liberté, il prenait des vies. Croisant les bras, la Terranide frotta son menton de sa main songeuse, sa queue se déplaçant naturellement derrière son dos. Quand Malk s’approcha d’elle, marquant une nette différence entre eux deux, elle n’esquissa aucun mouvement.  Pour le moment, la Louve sentait qu’il ne lui ferait pas de mal, alors pourquoi s’inquiéter.

« J’ai vécu longtemps dans ces contrées oui, mais c’est la première fois que je vois l’enfant du Dieu Corbeau en vrai.  Je pensais que cela n’était qu’une légende qui courait sur ses terres »


Décroisant ses bras, la Terranide joignit ses mains derrière son dos, nonchalamment.  Avant de parler, elle voulait se rappeler de ce qu’elle avait entendu sur cette créature rarissime.  Peut-être n’y avait-il qu’une dizaine ou au mieux une centaine de ses représentants. Ce qui était bien peu il fallait l’avouer. Face à la détresse des démons, la Terranide ne put s’empêcher d’esquisser un sourire amusée. Malgré tout, la scène sous ses yeux avait un peu air théâtrale et comique.  Finalement, afin de ne pas faire languir trop le démon pourpre, elle continua :

« Voilà ce que je sais : Ces créatures sont les rejetons d’une divinités qu’une ancienne tribu de Terranide aviaires priée. Comme tu as pu le constater il en a pas à foison et je dois dire que tu as déjà eu de la chance d’en capturer un ainsi. Mais la chaîne ne le retiendra pas éternellement. On m’a raconté qu’il faut un lien bien précis pour le maintenir au sol…. »

Elle fit un signe de la main, demandant ainsi par ce geste quelques instants de réflexions. Tout cela datait et il fallait que la Louve cherche dans les méandres de sa mémoire. Surtout que les composants de cette dite chaîne était tout sauf anodins :

« Et cette chaîne ne peut être forgée qu’à partir de ces éléments : le bruit des pas d'un chat, de la barbe de femme, des tendons d'ours, des racines de montagne, du souffle des poissons et de la salive des oiseaux. – Elle émit un léger rire  - Mais je doute que tu ais le temps de faire ces courses ! »

Son attention se reporta sur l’oiseau qui continuait à faire vivre une misère à ceux qui tentaient de l’approcher.

« Mais je peux essayer de l’approcher, d’une manière moins violente que tes troupes par contre…qu’ai-je en échange pour l’aide que je pourrais t’apporter ? »


Son regard glissa à son tour vers le puissant démon. Ses yeux azurés brillaient doucement et ces derniers étaient braqués sur le regard du démon pourpre. Elle n’avait aucune raison à l’aider, donc pourquoi viendrait-elle à le faire gratuitement de surcroît ? Certes, dans le passé, elle l’aurait fait. Mais le passé était une chose révolue et les mœurs changent. Patiemment, elle attendait donc une quelconque réponse de sa part, ne craignant nullement de l’avoir vexé.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Urgogot
butterfly of Swagg
Avatar
-

Messages: 347



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Juillet 10, 2014, 04:02:59 »

Arsl'ath Malk croisa les bras, contractant ses imposants biceps... ses larges épaules se gonflèrent et il vouta son dos pour rapprocher son visage de la petite terranide. C'est un visage renfrogné qui se présenta à elle, ses crocs glissant de sous ses lèvres et son nez plissé comme un chien qui montre les dents.
Elle était si petite, si mince. Un insecte de plus à écrasé de ses larges pieds. Mais elle était démone, non de naissance mais par don de son être à la malveillance des enfers. Une adepte de plus dans les rangs démoniaques, adepte qui deviendra maître peut être.
Voilà effectivement la seule raison pour laquelle elle ne se retrouva pas une fois de plus sous sa botte. Enfin façon de parlé, car le seigneur pourpre n'avait pas de botte. Seulement deux pieds griffues à l'espace d'un volatile monstrueux, deux gros oreilles acérés devant et un large derrière au niveau du talon.
Il flaira de longue minute Shad avant de souffler avec ses larges narines sur son visage, faisant voler sa chevelure vers l'arrière et augmentant la température entre eux. Son souffle était chaud comme la braise et puant comme la mort.

- Je serais tenter de te rappeler que tu es devant moi et encerclé par mes démons... Mais ton audace mérite le respect.

Il se redressa, cessant de scruter intensément son invité.
Dans son dos, Om'jejir venait de tirer une nouvelle fois sur la chaine, forçant l'oiseau à s'écraser sur un arbre qu'il déracina. Le volatile s'énerva et chercha à s'enfuir avec plus de force, plus de hargne et de détermination. La chaîne entre les mains du colosse se brisa, comme l'avait prédit la petite louve.
Le seigneur pourpre se retourna, alerté par ce bruit soudain et les cries de colère des démons qui voyait impuissant leur proie s'envoler. Om'jejir chercha à rattraper la chaine mais elle se déroba sous sa poigne, il trébucha dans son élan et s'écrasa lourdement sur une petit groupe de berserker qui hurlèrent comme des porcs qu'on égorgeaient.

Le regard du seigneur pourpre s’intensifia, luisant de mille feu, laissant s’échapper une épaisse fumée rougeoyante.
Il s'élança vers l'oiseau, profitant d'être en hauteur par rapport à la scène pour sauter et empoigner le dernier maillon de celle-ci in-extremis. Mais l'élan de l'oiseau en vole ne chuta pas sous le poids du démon, tout au plus il ralenti l'espace d'un instant pour repartir.
Le seigneur pourpre volant à sa suite s'approcha dangereusement d'un arbre qu'il heurta violemment. Se griffes se plantèrent dans le tronc et le bois grinça sous la pression de l'oiseau qui écartelait les bras du démon mais ne céda pas.
 
- Sale emplumé de merde... je boufferais des vicaires encore chaude...

le lieutenant Malestross jusqu'alors resté dans l'ombre se rua jusqu'au bord de la collines et pointa un doigt crochus vers son maître.

- Vite ! Bande d'incapable, portée assistance à note seigneur !

Les bersekers rescapés de l’aplatissoir qu'on nommait Om'jejir lâchèrent leur arme pour se mettre à quatre patte et s'élancer vers le seigneur pourpre qui grinçait des dents sous l'effort.
Un autre maillon de la chaîne couina doucement, le regard impuissant du démon se focalisa dessus...

- Non même pas en rêve... non... NOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

La chaîne céda à nouveau sans qu'on puisse lui porter assistance. Du haut de son perchoir, le seigneur Arsl'ath Malk observa le volatile s'éloigner rapidement.
Il observa en contre bas et aperçu un berserker munie d'un lance, il tendit sa large main et la lance s'arracha à son porteur pour venir se coller dans sa paume, comme attiré par un aimant.
Il visa, se positionnant comme un lanceur de javelot... puis lança le trait de bois à une vitesse fulgurante... la lance transperça l'aile droite de l'oiseau bleu déjà fort éloigné. Il chuta, cherchant à se maintenir en l'air par tout les moyens. Et ce n'est qu'une fois arrivé à la cime des arbres de la forêt qu'il surplombait qu'il parvient à se maintenir en vol, se heurtant toute fois de tant à autre ici et là.

- Rattrapez moi cette putain de créature ! Qu'on me rapporte sa tête, où c'est la votre que je prendrais !
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Juillet 11, 2014, 07:49:12 »

Face au grognement de Malk, la Louve fit de même montrant les crocs, ne cillant nullement du regard croisant les bras sur sa poitrine. Il pouvait bien sûr la mettre à terre sur place, mais il ne le ferait pas. Elle le sentait et c’est pour cela qu’elle ne le craignait pas. Qu’il fasse dix fois sa taille, qu’elle est l’air si fragile face à lui ne la gênait pas.  Face à son souffle, elle soupira d’ennui mais afficha une moue déconfite face à l’odeur putride qui émergeait des entrailles de la bête.  Un autre grondement se fit entendre de sa part, semblant rouler au fin fond de sa gorge comme un avertissement qui serait fou de ne pas prendre en compte.

-Tu pues la mort. Quant à tes menaces, je ne les crains pas. TU n’es pas le premier à me menacer de mort et je suis encore debout devant toi.  D’autant plus que tu n’arrives pas à maîtriser un simple oiseau, pourquoi donc te craindrais-je ? »


Ses mots sortirent sans scrupules. Comme un même être, elle tourna par la suite son attention vers le colosse qui perdait peu à peu sa prise. Le puissant volatil allait se libérer sous peu  c’était une chose à ne point douter.  Les paroles de la Louve n’avaient guère étaient des mensonges et la chaîne se brisa comme un fétu de paille, libérant son prisonnier qui s’était empressé de prendre son envol. Sentant le démon bougeait à ses côtés, la Terranide se déplaça d’un pas rapide sur le côté, laissant cette masse de muscle se jeter dans le vide pour atterrir sur le dos du rapace.  Mais ce dernier ne semblait nullement incommodé par ce poids supplémentaire et seul la présence d’un arbre eu permis de le retenir un petit moment.

Le retenir mais pas le maintenir.  La Louve n’avait pas bougé, observant cette lance qui avait transpercée l’aile de ce volatile.  Elle observa également une partie de la Horde partirent à sa poursuite sous les ordres de leur maître. Elle, tranquillement,  descendit du plateau où elle se trouvait, se dirigeant vers l’arbre à présent à moitié déraciné.  Quand l’un des démons du puissant Seigneur Pourpre osa sauter sur elle, trouvant sans doute son air trop hautain, elle se transforma en une fraction de seconde,  sa gueule garnie de crocs acérées plantées dans  le cou de l’opportun qu’elle brisa d’une simple pression. Le corps fut relâché et la marche fut reprise, sous une apparence toujours lupine.

L’allure de la bête était fière comme pouvait être celle d’un loup.  Ses pas la guidèrent jusqu’au démon où elle se mit à s’étirer devant lui avant de reprendre sa forme précédente.  Son regard se porta vers la direction qu’avait prise l’oiseau bleu ainsi que sur les panaches de poussières qui s’élevaient au loin.  La Louve doutait quant à leur réussite. D’autant plus que si leur proie rejoignait ses confrères, ce ne serait pas contre une paire de serres mais des dizaines dont ils devraient faire face. Quoique, tomber sur un attroupement de ces bêtes pourraient être apprécié par le Seigneur Pourpre. Finalement, le silence fut brisé.

« Je t’avais prévenu. Il semblerait donc que la Légende soit en partie vraie. Il serait donc bon d’aller à la recherche de ces éléments et de créer le lien. TU dois bien avoir des sous-fifres chargés des basses besognes non ? Tout commandant et surtout démon en possède. »

Des éclaireurs, il devait bien possédait. S’il voulait cette créature, le lien et ses improbables composants seraient un élément indispensable. Après il resterait à mâter la bête, tâche qui incomberait à la Louve.  Mais  même si les éléments étaient trouvés, il fallait encore les forger, utiliser une magie antique pour créer ce qui servira à maintenir l’oiseau, enfant d’un ancien Dieu aviaire au sol.

« Quant tes troupes auront trouvés les éléments, je m’occuperai de les emmener à une personne afin de créer cette fameuse chaîne, ou corde que sais-je encore. »

Shad voyait mal le démon s’approcher de l’être apte à forger ce lien sans que ce dernier ne prenne ses jambes à son cou. D’autant plus qu’elle ne l’imaginait pas parler calmement ou attendre que le travail soit fini sans perdre rapidement patience. C’était pourquoi la lycane avait décidé qu’elle se déciderait de cette partie-ci. La quête des composants ne l’incomberait pas, même si cela pouvait être une expérience intéressante. Elle soupira, quelques panaches de  flammes s’élevèrent de ses paumes avant de mourir dans le néant.

« En attendant,  je serais bien curieuse de savoir ce que tu comptes réellement faire ici. »

Autant tuer un peu le temps non ? Les deux protagonistes avaient quelques minutes devant eux et la lycane souhaitait en apprendre un peu plus quant à cette horde de démon surgit de nulle part. Et quel mal y avait-il à savoir cela ?
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Urgogot
butterfly of Swagg
Avatar
-

Messages: 347



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Juillet 13, 2014, 07:37:42 »

Arsl'ath Malk fronça les sourcils... cette sale petite terranide commençait à lui sortir par les oreilles avec son ton hautain et sa méprise apparente.
Il se laissa tomber de l'arbre et se posa à côté de Shad, amortissant la chute en posant un genou et une main au sol. Son visage renfrogné était toujours marqué de cette même colère, de cette même rage. De la fumée s'échappait toujours de ses yeux flamboyants et ses crocs serrés formait une terrible grimace. Il se redressa lentement, déployant la largueur de ses épaules et craquant les vertèbres de sa nuque en la penchant lentement et en comprimant ses muscles.

- Oui tu es bien curieuse ! Et bien agaçante... je ne suis sans doute pas le premier à te menacer ! Mais il se pourrait que je sois le dernier, alors pèse tes mots...

Le seigneur pourpre pivota son corps afin de lui faire face. Il posa un gros doigt sur le bout de son petit nez, plongeant son regard or-feu dans le bleu azure de la terranide/démone.

- Car pour l'heure tu m'es utiles, mais j'aurais tôt fait de perdre patience ! Et me craindre sera trop tard...

Il resta un instant sans rien dire... observant calmement Shad. Puis il lui sourit, de toute ses dents

-Mais... rien a sert de nous énerver ! Car tu vas m'aider... tu vas guider mes troupes ! Leur montrer ce qu'ils doivent recueillir n'est ce pas ? Et tu parleras comme si tu l'as si gentiment proposé à ce forgeron.

Il frappa dans ses mains plusieurs fois, et s'en suivi une multitude de bruit caractéristique, comme un petit "pouf". De petit nuage de fumée apparurent un peu partout et une série de Méphite encerclèrent Shad, l'observant avec de grand yeux. Intrigués, ses petits singes gris s’agglutinèrent autour d'elle, tirant sur ses vêtements, sur sa queue. Comme pour attirer son attention, cherchant à capter son regard.
Lorsque l'un d'entre eux parvient à la fixer dans les yeux, elle partagea l'espace d'une seconde leur esprit, leur mémoire, leur connaissance... Ainsi, ses démons savaient ce qu'ils devaient aller chercher et où. Ils s'inclinèrent doucement avant de disparaître dans ce même pouf.
Laissant le seigneur pourpre et Shad face à face. Celui ci croisa les yeux qui ricanait, espérant l'avoir impressionné avec ses serviteurs aussi vif qu'utile.

- Et pour savoir ce que je fais ici... tu l'auras deviner peut être, mais je cherche à conquérir les airs avec mes troupes. Suite à un combat avec certain ange, je souhaite les affronter sur leur propre terrain. Tu connais cela n'est ce pas, les anges ? En tant que démon, je ne saurais que trop te conseiller des t'en méfier... ils sont bien plus fourbe qu'il n'y parait.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Juillet 13, 2014, 09:25:43 »

La louve ne bougea pas quand l’imposant démon descendit de son perchoir. Mais pour l’heure, elle s’attendait à une remarque cinglante de sa part face à son comportement. Ou qui s’est un coup de queue bien placée pour la mettre à terre. C’est sur ces pensées qu’elle restait sur ses gardes, l’observant en silence. Qu’elle fut ou on démone, son soldat massacré précédemment aurait connu le même sort. Sa polymorphie animale était acquise depuis des lunes. Nul besoin de faire appel  à ses nouvelles capacités donc.  Ses oreilles se redressèrent au même moment que Malk se mis à parler. Comme elle aurait pu s’en douter, ses précédentes paroles à son égard n’avaient guères étaient appréciées. Fait qui n’était guère étonnant en soit :

« Nulle offense. Je ne cherche après tout  pas ton courroux Seigneur Pourpre. Je n’ai fait que relater des faits. »

Un clignement d’étonnement apparu sur son visage quand le démon posa son doigt contre son nez. La taille de sa main était nettement plus grande que sa tête et il était aisé de parier qu’il pourrait facilement la briser en un coup. L’étonnement passée, elle leva son regard vers ceux fumant du démon, restant stoïque pour l’heure. Même sa queue avait cessé de battre allégrement n’effectuant que quelques à-coups de temps à autre.

« Non nul besoin de s’énerver….Et oui j’irais parler à ce forgeron. Je l’ai « promis » non ? »

Mais pour ce qui était des éléments à recueillir…Elle-même ne savaient réellement où les trouver. Surtout qu’ils étaient des plus singuliers. Mais nulle chose n’était introuvable. Cependant, la Louve doutait du tait que ces composants puissent être trouvés rapidement. La lycane tourna son attention vers les Méphistes invoqués d’une bien étrange façon. Leurs mains griffues s’agrippaient ici et là, tirant sur ses vêtements, sa queue. Au départ, la Lupine cru à une mauvaise blague et s’apprêta à repousser ces petits démons. Mais quand son regard croisa l’un d’entre eux, elle se figea l’espace de quelques instants.

Leurs mémoires furent partagées. Lui put voir le passé de la Terranide, avoir accès à ses connaissances, à tout ce qu’elle avait vu et entendu. En contrepartie, la lycane vit les horreurs que la troupe de démons avaient déjà commise, les territoires conquis, les peuples massacrés. Mais elle vit également leur quartier mère sur Terra ainsi que leur précédente défaite face aux anges. Le tout passa relativement vite et elle ne put retenir que quelques bribes, secouant sa tête pour se remettre une fois les idées en place quand le petit démon cessa de la fixer. La Louve l’observa disparaître de la même façon qu’il était apparu.

« En effet…Impressionnant comme moyens pour avoir des informations.. »


Et l’Okami se tourna vers le démon, l’écoutant. Tout en le laissant parler, elle s’installa sur une roche à l’aspect lisse, sa main frottant contre son menton, l’air pensive. Quelques démons s’approchèrent mais cette fois, nulle remarque de sa part. Elle n’aimait après tout pas jouer ce genre de comportement et préférait rester calme, voir même légèrement enjoué que d’être trop sérieuse et sur le qui-vive. Mise à part les quelques berserkers qui s’approchaient, l’attention de la Louve était portée sur les dires du Seigneur Pourpre :

« Ceux qui maîtrise le ciel ont un net avantage face à l’adversité hein ? J’ai vu ce fameux combat e tje comprends ton envie d’obtenir de quoi battre les anges sur leur propre terrain. Mais pour répondre à ta question, je n’en ai jamais réellement croisé des anges. Sauf un demi, il y’ a longtemps. Ils n’ont jamais bougé leur petit doigt… »

La louve attrapa une pierre qu’elle lança en pierre, la rattrapant à chaque reprise dans la paume de sa main, un léger grognement s’extirpant du fin fond de sa gorge. On pouvait y deviner une certaine forme de colère et de haine face aux  êtres mentionnés plus tôt.  La pierre cessa de voltiger en l’air, la Terranide la serrant fortement dans sa poigne. Quelques craquelures apparurent à la surface pendant qu’au même instant, la roche prenait une teinte plus rougeoyante :

« Jamais ils ne m’ont envoyés de l’aide quand j’en avais eu le plus besoin. Jamais ils n’aident les plus démunis, ceux qui les prit et après ils viennent à s’étonner qu’on rejoint leur adversaire. C’est un démon qui m’a sortie de l’enfer que je vivais et non un ange. Que tu engages une guerre avec eux ne me fera ni chaud ni froid maintenant »

La pierre dans sa main fut relâchée, fumante et brûlante.  Elle releva par la suite son visage, observant le démon, un fin sourire sur ses lèvres.

« Mais, la guerre entre les anges et les démons a toujours existé et existera toujours. Chaque camp pourra gagner une bataille mais pas la guerre. Et si tu viendrais à gagner que ferais-tu ? Conquérir ce monde ? Y apposer ta suprématie ? Le dominer  en y intégrant un régime de peur et de te…oh tiens l’un de tes démons et de retour ! »


Le mot manquant n’avait été autre que « terreur ». Mais il était aisé de le deviner. Le Méphiste s’approcha de son maître démoniaque, ventre presque à terre et lui tendis une petite boîte dans laquelle était enfermée le fameux bruit des pas d’un chat. La créature indiqua à son souverain infernal qu’il ne devait pas encore ouvrir le contenant sous peine de voir l’élément s’échapper. Puis, il disparut aussi vite qu’il était arrivé, dans ce fameux écran de fumée.

« Tout semble marcher à merveille…Hum sans vouloir être méchante, tes troupes ne peuvent-elles pas un peu s’écarter ? Ce n’est pas que je commence à me sentir oppresser… »

Mais c’était un peu le cas.  Les troupes du seigneur pourpres s’étaient plus approchées autours de cette petite cible, à l’apparence si fragile. En retour, la lycane les observait sans bouger, trouvant cependant l’atmosphère plus que pesante. Malgré tout, elle détestait ce retrouver dans de telle situation.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Urgogot
butterfly of Swagg
Avatar
-

Messages: 347



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #6 le: Juillet 15, 2014, 09:59:13 »

Les arbres s'arrachèrent sans peine, se pliant sous l'envergure impressionnante des cornes qui agissaient comme un bulldozer. Om'Jejir s'était élancé sur les traces du volatile, assez vainement cela dit. Car quand bien même il rattraperait le corbeau de bleu et d'or, il n'aurait le temps ou le réflexe de tendre son bras pour s'en saisir. Il était accompagner d'une horde de berserker courant tels des chiens fous derrières un oiseau qu'ils ne pouvaient atteindre... grognant et rugissant à son encontre comme seul moyen d'opposition.
Certaines cherchaient bien sur de le distancer pour grimper sur une cime d'arbre et sautèrent pour l'intercepter. Les plus chanceux rataient leur cible et s'écrasaient au sol. Et pour les autres, ils se faisaient éventré par les larges serres ou couper en deux pas un coup de bec tranchant.
Mais ce sinistre sort était bien moins pire que d'affronter la fureur et le mécontentement de leur seigneur. Aussi, redoublèrent ils d'effort face à la multitude de leur échec.

Voilà quelques longues minutes que l'oiseau avait prit la fuite, laissant une distance tout à fait raisonnable entre Arsl'ath Malk ce dernier. Il aurait été inutile de chercher à le rattraper, surtout vu la détermination employé par ses propres troupes.
Mais à défaut de cela, il était de son côté tomber sur une autre forme d'oiseau rare... un oiseau se montrant plus complaisant, ne s'excusant pas réellement mais calme la hargne et la colère du grand démon. Une hypothétique alliée intéressante peut être ! Surtout en vu de ce que ses méphites avaient recueilli sur information sur elle, lui rafraîchissant la mémoire quant à son identité. Et échange, il leur avait ordonné de lui montrer un peu qui il était, qu'est ce qu'il avait fait et ce dont il était capable à la tête des ses troupes. Visiblement l'action fut concluante, car elle sembla comprendre sans difficulté l'intérêt qu'il avait à capturer ce volatile.

Mieux encore, elle lui livra quelques informations dont il était friand. Sous ses airs de bouché brutal et sanguinaire il se plaisait à analyser le psyché des gens qui l'entouraient. Y cherchant des failles, des "options" à exploiter comme il aimait le dire.
En digne général de campagne, ce n'était qu'un exercice stratégique comme un autre, avec des enjeux et des forces en présence différente.

- Ah oui ? Cela ne m'étonne vraiment pas pour tout te dire... leur fourberie intéressée n'est plus un secret. Et qu'un démon t'ait tendu la main est une bonne chose. Tu as pu découvrir où se situait la vraie liberté...

Arsl'ath Malk resta debout alors que Shad s'installa à son aise sur un pierre semblant avoir été poli pour offrir un assise douce à son fessier rebondi terminer par une queue en panache.

- Conquérir le monde ? Oui pour commencer... installer ma domination, me repaître de la peur des hommes... partage tu ce goûts pour la pleine puissance ?

Il serra son poing fermement, le tendant vers la terranide/démone pour matérialiser ce dont il parlait. Son sourire plein de croc n'avait cesser de sourire depuis quelques temps, et la lueur dans ses yeux semblait s'être calmé.

-Lorsque tu peux sentir la peur que tu inspires... la crainte qu'on te témoigne... ce pouvoir de dominer ! Je ne me délecte que de peu de chose, mais j'avoue être gourmand de ceci.

Il fronça ensuite des yeux et fit un large geste de son bras, poussant la troupe qui s'était mise à encercler Shad avec des yeux pervers, la bave aux lèvres et la boule sous le pagne.
Tout les démons se recroquevillèrent en se cachant la tête, comme des enfants turbulent qui appréhendaient une violente claque.
Sans tourner le dos à leur seigneur, ils reculèrent pas à pas, se protégeant toujours d'une hypothétique attaque. Et si ils en avaient été disposé, il s'en ira la queue entre les jambes... Sans mauvais jeu de mot.

- Là ! Tu vois... cette puissance, exprimée par la crainte de ceux qui t'estime à ta juste valeur.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #7 le: Juillet 17, 2014, 07:39:04 »

La puissance. Quel démon n’était pas attiré par cette dernière ? Qui dans tout Terra ne cherchait pas un peu à augmenter ses capacités, sa gloire, son statut ? Que peu d’ermites ou de reclus sans nul doute.  La  Louve observa la troupe de démons que leur commandant avait fait reculer. Outre une force de frappe non négligeable, ce dernier inspirait la peur au sein de ses sujets.  Se relevant de son assise, la Louve balaya du regard les démons apeurés, ces derniers se méfiant du courroux de leur maître. Mais il était fort à parier qu’au simple ordre de ce dernier, ils ne se gêneront guère pour se délecter du corps féminin qui leur était si sagement offert mais tellement hors de portée.

« Désolé de te décevoir. Je ne cherche pas la puissance pour dominer mais pour avoir ma paix. Et comment pourrais-je parler de liberté alors que mon destin reste lié à celui que je dois servir ? »

Mais la Louve avait cependant une liberté sous  la forme de menottes dorées. Pouvait-elle réellement dire qu’elle était prisonnière ? En certaine sorte, oui, mais qui donc ne devait pas servir un être hiérarchiquement plus haut que soit ? Le démon pourpre ne devait avoir ce genre de souci, ces inquiétudes car il était déjà lui-même au sommet de son peuple. Personne ne pouvait le contrôler, c’était lui qui dirigeait. Ou du moins, c’est ce que pensait la jeune Okami. Son oreille s’agita subitement et elle tourna son attention vers  un démon restait en retrait. Les bruits caractéristiques provenant de ce dernier prouvaient qu’il était en train de se faire du bien. Outre la menace d’être écrasé par son seigneur.

« La peur est une émotion qui peut être vaincue. Vois tes démons, ils te craignent mais un jour, un jour qui te dis qu’ils encore peur de toi ? »

Ce n’était là pas un reproche, juste une légère mise en garde.  Un peuple qui avait peur pouvait peu à peu se rebeller et renverser la tyrannie de leur  seigneur.  Un grondement provenant du démon se fit entendre et au même instant, un jet de foutre vint  se répandre  sur la Terranide. Quelques fils  touchèrent même son visage. Grognant, la lycane retira cette semence de son visage en la chassant de son index avant de se tourner vers l’importun démoniaque.

« Misérable créature, je te brise l’échine ! »

Nulle parole en l’air. L’Okami était sortie de ses gonds  et à l’emplacement même où se trouvait auparavant une simple démone à l’apparence terranidienne se trouvait à présent une gigantesque louve de feu.  Sa taille était telle qu’à présent elle pouvait fixer le seigneur pourpre dans le regard sans être obligé de lever les yeux.  Avec rapidité malgré sa taille colossale, la bête abattit  l’une de ses pattes sur le démon inférieur qui s’était déversé sur elle. Les flammes présentes sur son pelage  s’élançaient en tous sens, menaçante, obligeant les troupes du seigneur à reculer.
Un bruit de craquement sourd et sec se fit entendre, de là, la Louve retira son membre antérieur, observant la carcasse du téméraire.  Un souffle chaud et brûlant s’échappa de sa gueule et un panache de flamme vint enveloppés les restes de la bouillie, la réduisant en un tas de cendre compact. Satisfaite et calmée, la Louve se coucha, presque dans une posture niant les faits passés, sa queue levant des panaches de poussières.  Son regard azurés se portaient ici et là sur les berserkers et de temps à autres des grondements menaçants se faisaient entendre. Quand un des démons osaient s’approcher d’un peu trop près avec des pensés lubriques, seule la mort était la réponse que la Louve lui octroyait.


Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Urgogot
butterfly of Swagg
Avatar
-

Messages: 347



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #8 le: Septembre 08, 2014, 11:24:54 »

Le rire lourd et tonitruant du seigneur démon ébranla les arbres et fit frémir le sol. Il croisa ses bras musculeux et laissa son torse se redresser alors qu'il riait.
Son regard de braise observa l'ensemble des démons inférieurs qui paraissaient si petit comparé à lui, alors qu'il dépassait déjà un humain lambda. Arsl'ath Malk n'en rajouta pas plus, continuant de pouffé de rire avec sa voix de rocaille, posant un regard amusé sur Shad.
Non, il ne se moquait pas, mais dans sa si grande assurance et estime de lui, l'idée même qu'une de ses armées se rebellent lui était inimaginable. Et quand bien même, il chercherait à l'écraser sans crainte.
La peur qu'il entretenait chez ses troupes étaient bien plus grande que tout... et tuer pour le rappeler n'était pas pour lui déplaire. Bien au contraire !

Par ailleurs, les lois démoniaques n'étaient pas semblable doctrines humaines. Ainsi, chaque troupeau de démon dégénéré et assoiffé de sang avait besoin d'un berger. Sans quoi la guerre intra-clan aurait tôt fait de tous les décimer. Cherchant à prendre le dessus sur son voisin qui était "allier" hier encore...
Et même sans se le dire, tous savaient qu'ils leur faillaient un chef de la trempe du seigneur pourpre. Comme une sorte de lion qui règne en maître incontesté. Dé lors, ce qu'il lui fallait le plus redouté, c'était d'autre lion. Et sur eux, le jeu de la peur ne prenait pas toujours, et ses sa force et son agressivité qui prenait le relais.

Shad avait se côté très humain qui l'intéressait, et l'agaçait par la même occasion.
Mais pourtant, il semblait manquer peu de chose pour qu'une folle colère la apparaître telle qu'elle était.
La stupidité tant blâmé de ses berserkers, pour une fois, se montra d'une redoutable efficacité. Et leur nature bestiale et obéissante poussèrent l'Okami dans ce fameux état de rage. Une petite gicle de foutre suffit, offusquant sûrement la part d'humanité en elle pour enfin réveiller la bête.
Voilà donc toute cette puissance qu'il entrevoyait, ce petit quelque chose qui l'avait poussé à ne pas la tuer. Une silhouette superbe.... non par son apparence qui laissait Malk indifférent, mais par sa puissance, sa sauvagerie, sa colère.

Le seigneur pourpre toujours bras croisé n'esquissa aucun mouvement, se contentant d'aborder la scène avec un léger sourire. Couard mais hargneux, sa piétaille s'étaient hâtivement reculé, craignant de se faire dévorer par ce gigantesque animal de feu et de fureur. Mais leur rancœur prient vite le dessus lorsqu'ils entendirent les bruits d'agonie d'un des leurs en train de brûler. Et la troupe se reforma autour d'elle, hurlant et grognant comme des animaux. Brandissant lance et bouclier, prêt à s'élancer comme une meute de chien sur un ours.

- Suffit !

La voix de Malk fit trembler la terre et fit écho dans l'immensité du monde. Et la petite troupe de démon se stoppa net, comme des chiens retenu par l'autorité de leur maître. Mais l'instinct restait la, et ils continuèrent à grogner en montrant des dents. Elle s'était fait des ennemis...
Le seigneur pourpre fit un geste de la main, comme pour chasser une mouche, et le corps carboniser du démon inférieur se disloqua doucement, s'envolant comme une poignée de cendre. Il s'approcha ensuite d'un pas lourd mais tout à fait assuré, ne craignant nullement ce bel avatar de feu.
 
- Là tu m'intéresses enfin... Qui est ce maître à qui tu prétends être liée ? Est ce lui qui t'as enseigné tout ces pouvoirs ?

L'esprit tordu et fourbe du démon venait de s’activer, il voulait tous savoir, tout connaître... qui, quoi, comment ! Pour insuffler cela en une jeune terranide, il fallait être de sa trempe au moins. Il avait donc affaire à la protéger d'un potentiel allié ou d'un rival...
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #9 le: Septembre 10, 2014, 11:18:46 »

L’imposant avatar de flamme observait les Bersekers qui l’entouraient. Elle grogna, menaçante face aux lances qui la pointaient. Son excès de rage ne lui avait pas apporté les faveurs de ces démons et ces derniers semblaient à présent crier vengeance pour leurs camarades perdus.  Elle aurait pu en avoir peur, elle aurait  peur dans le passé.  Mais  pour l’heure, elle ne faisait que surveiller attentivement ces démons et leurs gestes, prête à riposter au moindre signe d’une quelconque attaque. Créer une vague de flammes, réduisant ses ennemis alentours en poussière ne serait pas un fait compliqué à réaliser, maintenant qu’elle en avait les capacités. Le seul être dont elle se méfiait était le commandant des troupes démoniaques lui-même. Son regard de braise se tourna vers ce dernier, observant sa réaction face à son changement soudain.

La Louve le vit chasser les restes de l’imprudent démon. Les cendres de ce dernier furent rapidement emportées par le vent, se dispersant sur la contrée. La créature de flamme ne bougea pas quand le démon s’approcha d’elle, se demandant qu’elle soit sa réponse face à ses actes vis-à-vis de son armée infernale. La suite sembla surprendre la Louve qui ne répondit pas immédiatement à la requête de Malk. Non par impolitesse mais par le fait qu’elle devait chercher par où commencer sans que cela ne soit trop long et pompeux.  Il restait également le cas de l’identité de son maître. Lors de sa dernière rencontre, elle n’avait pas voulu la dévoiler mais cette dernière avait été facilement été mise à jour par le Dieu Vehk. Autant y aller donc de but en blanc avec ce démon et advienne que pourra.

« Si je te cache son identité tu vas tout faire pour l’avoir et je suis las de cela. Soit, la personne que je sers, ou plutôt le démon se nomme Helel, il est l’un de ceux représentant l’orgueil. Mais je ne pourrais pas t’en dire plus, à toi de le trouver si tu souhaites plus de connaissance à ce sujet. »

Pour Shad, cette information était nettement suffisante.  Elle n’était pas en position de véritablement le décrire mais elle se doutait que si le démon pourpre se plongerait un peu dans des recherches, il pourrait assouvir sa soif de connaissance sur ce sujet précis.  Puis, sans un mot, la Louve se leva, tourna un instant sur elle-même, avant de se recoucher. Une roche la gêner au niveau du flanc et cette  dernière venait d’être écrasée sous l’une de ses pattes pendant ce cours processus.  Devant son museau, elle pouvait voir les membres de la troupe infernale, grognant à son encontre. Elle grogna à son tour en guise d’avertissement avant de continuer à répondre à Malk :

« Et non ce n’est pas lui qui m’a enseigné tous ces pouvoirs. J’en possédais déjà par le passé, moins puissant que maintenant, mais j’en avais. Ce que tu vois cependant est une nouvelle compétence que j’ai acquise grâce à un autre démon. Pour faire simple, ce que je savais déjà faire a été accrue et j’ai eu droit à quelques petits extras. »

Une lance téméraire piqua le museau de la Louve, la faisant saigner.  L’instant d’après la hampe de l’arme se mis à brûler et les flammes dévoreuses foncèrent sur le démon, le brûlant à  son tour. Autre avertissement. Face à la menace, la Terranide se releva, quittant sa position quelque peu confortable et se mettant dans une autre assisse. En réalité, elle ne désirait pas réellement devenir ennemie de cette troupe démoniaque mais leur comportement impliquait une réaction de sa part. Il la blessait et tentait de la tuer ? Elle répondait en conséquence. Expirant bruyamment d’un coup sec, la Louve continua :

« Je pourrais te les montrer mais je pense que tu as déjà deviné la majeure partie. Mais pour résumé, je joue beaucoup sur les transformations et la maîtrise de l’élément feu. »

Bien évidemment, elle pouvait également à présent maîtriser tout animaux provenant d’une forêt ou utiliser cet environnement pour conduire une personne dans le domaine d’Aamon en enfer. Mais cela, elle ne jugea pas nécessaire de lui en faire part. il faut dire qu’elle ne s’imaginait guère une armée de démon utilisait des petits lapins comme espions. Tout au mieux, ils seraient utilisés comme source de protéines et rien de plus.  Finalement, lassée d’aborder cette forme qui pourrait ameuter des curieux, la Terranide repris son apparence d’antan. Elle était à présent de même taille que les démons ou plutôt elle leur était inférieure et son regard se porta sur chacun d’entre eux, sur le qui-vive. Elle savait qu’elle était pour l’heure leur ennemie et au moindre ordre de la part de leur commandant, ils n’hésiteraient pas à lui sauter dessus. Mais la Terranide était prête à se défendre.

« A mon tour maintenant de te poser des questions démon ! Ou plutôt une. Pourquoi voulais-tu savoir tout cela ? »

Gênée par la présence un peu trop pesante de cette horde, la Louve se campa sur ses pieds avant de bondir et de changer à nouveau de forme. Mais nulle apparence animale cette fois. Sa chevelure d’ébène et bleutée laissa place à une entièrement blanche, ses yeux de saphir se muèrent en une couleur ambrée,  sa queue de louve, auparavant douce et soyeuse se changea en une queue à l’apparence reptilienne finissant par une pique acérée et pointue. De plus, une paire de cornes fit son apparition sur le sommet de son crâne, entourant une paire d’oreille lupine tandis que dans son dos,, une paire d’aile enflammée battait pour la maintenir à distance des démons au sol et face à Malk. Pour finir, son corps était revêtu d’une robe aux couleurs de flammes.

« Eh bien, je ne pensais pas la reprendre de sitôt. Mais je n’ai guère eu le choix. – marmonna-elle pour elle-même avant de reprendre à voix haute – Alors ? Quelle en est la raison ? » Redemanda-t-elle au commandant de ces troupes infernales.

Et dans l’attente, les battements de ses ailes brisaient le silence pesant.

« Dernière édition: Octobre 28, 2014, 07:21:18 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Urgogot
butterfly of Swagg
Avatar
-

Messages: 347



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #10 le: Octobre 24, 2014, 11:51:35 »

Ils allaient de surprise en surprise ! Mais il n'avait plus son attention porté sur la forme des choses, se concentrant uniquement sur leur fond.
Aussi, Shad aurait pu se transformer en ce qu'elle voulait, le seigneur pourpre aurait gardé un air sérieux et rude. Ses yeux absents se balançaient vers elle, rythmé par le battement de ses ailes.

Helel... Helel... un frisson ! Rien qu'un souvenir dans sa mémoire millénaire. Adversaire sur le champ de bataille ? Murmure capté au détour d'une galerie ? Ou bien simple information inné qu'il ressentait au plus profond de son être. Une sorte de mémoire collective, lui rappelant durement son appartenance aux enfers. Car son monde, n'en était que l'une de ses tristes déjections. Et lui qui se targuait être maître de sa dimension, se sentait un peu comme le fou d'une îles désertes encré dans une nation plus grande encore. Si grande, qu'il n'avait jamais dû rendre de compte, passant presque inaperçu... confortant cette idée d'être un maître puissant et grand. Mais la réalité était autre, aussi chaque information sur un nouveau seigneur de guerre démoniaque réclamait toute son attention. Surtout lorsque son murmure était si évocateur...

Il surgit de sa méditation en arborant un large sourire ! Nul inquiétude, juste une profonde réflexion.
Aurait elle comprit une forme d'inquiétude dans son regard pour s'interroger de la sorte. Mais la question ne le gênait pas en soit, il fallait la joué fine tout simplement. Surtout qu'il semblait avoir affaire à une fausse démone. Loin de leur cruauté et de leur fourberie.

- Il est dans mon intérêt d'en savoir le plus possible sur mes semblables ! Il est plus aisé de conquérir à deux tu ne crois pas ?

Il envoya une énorme claque derrière la tête d'un de ses démons qui fit quelques pas en avant, surpris, manquant de tomber.
Leur regard se posèrent sur le visage de leur maître qui grognait de mécontentement.

- Hors de ma vue... vous emmerdez la dame ! Allez houst !

Il frappa violemment dans un berserker un peu trop lent à son coup et lui brisa quelques côtes tandis qu'il allait s'écraser contre un arbre.

Le seigneur pourpre avait trouvé plus grand intérêt que de la voir se faire tailler en pièce par ses troupes, ou dans le cas présent, tailler ses troupes en pièce. Il n'allait pas la tuer, pas encore tout du moins mais s'adonner à une activité bien plus intéressante.

- Pardonnes les... tu n'es pas désagréable à regarder, et tu as dû les vexer à te montrer plus forte qu'eux ! Ils n'aiment pas beaucoup qu'on tue l'un des leurs...

Il tendit une main dans les airs, se montrant plus aimable, plus attentionné ! Invitant la dame à se laisser emporter par un galant partenaire de danse...
Il lui témoignait de ses bonnes intentions, et de sa volonté à la voir à l'aise.

- Toi comme moi auront bientôt nos oiseaux... en attendant, parle moi un peu de ce Helel. Qui es tu pour lui, comment le sers tu ? Il me tarde de faire sa rencontre...

Une voix plus calme, presque chuchotante...
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #11 le: Octobre 28, 2014, 07:18:31 »

La  démone bien plus jeune en âge que ne l’est Malk âgé de plusieurs millénaire lui faisait face, ses ailes enflammées la laissant en suspension en l’air. Quelques braises chutèrent vers le sol, attirées par la gravité tandis que d’autres étaient emportées par les vents. Chacun des deux protagonistes gardaient le silence, un calme palpable à peine dérangé par les grognements provenant de l’armée du Seigneur Pourpre.  Puis, la Louve le vit sourire. Sur un visage humain, cela aurait peut-être pu être agréable à regarder mais sur le faciès du grand démon, mieux valait ne pas être une petite nature. Son sourire, aussi bon et détendu qu’il voulait le faire passer n’apparaissait que mesquin aux yeux de la Lupine. L’apparence de Malk n’aidait pas à le faire passer pour un saint d’esprit.

« Il est étonnant que tu attendes seulement maintenant pour trouver de tes semblables. Toi qui es si puissant, pourquoi ne l’as-tu pas déjà fait ? Ne me dis pas que tu as dû attendre que je vienne pour que tu penses à contacter les tiens ? »

Une petite pique  remplit de questionnement. Dans un certain sens, ces questions n’étaient pas exceptes de vérités. Pourquoi le Seigneur Pourpre n’était-il pas rentrés plus tôt avec ses confrères et consœurs ?  L’esprit démoniaque était un véritable engrenage où chaque rouage était difficile à comprendre, à expliquer. Et la Louve les apprenait peu à peu, véritable enfant entourée d’adultes expérimentés.  Chaque chose en son temps et ce dernier n’était plus une source d’inquiétude pour Shad, elle apprendrait, elle évoluerait avec le temps.

Un léger rictus traversa son faciès tandis que Malk se mis à chasser  ses troupes et d’une manière quelques peu…surprenante. Le ton qu’il utilisa était bien loin de celui qui semblait avoir l’habitude d’utiliser, ce qui eu pour effet d’abasourdir aussi l’Okami que ses propres troupes qui ne réagirent pas directement. Au plus grand dam de l’un d’entre eux qui écopa d’une claque magistrale l’envoyant voler plus loin et se briser les os contre le tronc d’un arbre noueux.  L’Okami lança un regard de suspicion au Seigneur Pourpre, que cherchait-il réellement à faire ?

Et voilà qui lui demandait de pardonner ses troupes ! Allant même jusqu’à la complimenter. Un léger grognement s’extirpa de la gorge de la concernée. Ce changement soudain d’attitude n’était pas normal mais n’était également pas pour lui déplaire. A bien y réfléchir, ce n’était pas comme si elle était sans défense si un embrouille venait à arriver. Oh, elle pourrait se défendre un moment, mais contre toute une armée ? Impensable et la Louve n’était pas sotte. Si Malk le souhaitait réellement, elle serait déjà à terre, mutilée, violée et toute autre fantaisie que seuls des êtres infâmes pouvaient faire preuve.  

Pourtant, nulle violence dans les gestes et les paroles du Seigneur démon. Voilà même qu’il lui tendait la main ! L’invitant à le rejoindre sur le plancher des vaches maintenant que ses troupes s’étaient écartées pour ne pas « l’effrayer ». Et tout en acceptant cette main tendue, que son corps rechangeait d’apparence pour reprendre l’originelle, la Louve écouta attentivement les déclarations du démon.  Des questionnements et une affirmation.  Déclaration qui la laissa perplexe aux premiers abords mais sur laquelle elle reviendra plus tard. Il était temps de combler le curieux appétit du commandant démoniaque.

« Qui je suis pour lui ? Une simple servante, une esclave si tu préfères. Il m’avait acheté pour son petit plaisir personnel. Je n’étais qu’une Terranide à l’époque. C’est en partie à cause de lui que je suis ce que je suis  à présent, bien que je ne connaisse pas encore la véritable raison de tout cela. Quant à me services disons qu’ils sont…variés ? »

Oh ça ils l’étaient ! Allant de la simple gestion des comptes, au plaisir personnel pour finir à être envoyée en mission en équipe avec Silat.  Mais sur le coup, la Louve ne voyait pas comment expliquer cela au démon, sans doute trouvait-elle sa réponse trop banale pour qu’on s’y attarde réellement dessus.  Au moins, elle avait répondu à une de ses interrogations. Et en repensant à sa dernière déclaration, elle ne put s’empêcher de sourire, croisant ses bras, levant sa tête pour regarder Malk droit dans les yeux :

« Qu’est ce qui t’empêcherait de le rencontrer ? Avec toutes les troupes que tu possèdes, tu dois bien avoir un moyen de le localiser facilement. Ne me le demande pas, je n’ai pas la moindre idée d’où il peu-être. Lui le sait pour moi en revanche. Mais toi qui est issu des enfers, tu ne devrais avoir aucun mal à prendre contact avec lui. Ou qui sait ? Peut-être feras tu la rencontre des autres personnes qui le servent et elles pourront mieux répondre à ta requête ? »

Il l’avait rencontré par hasard et maintenant qu’il souhaitait s’entretenir avec son maître, la Louve ne put s’empêcher de se demander s’il allait chercher à contacter Arashi ou Mélisandre. Quoi que le meilleur choix reste le second, Et la Louve pouvait être sûre qu’ils se rencontreront tôt ou tard. Son attention fut attirée par le son de quelques démons foulant rapidement le sol et courant vers leur Seigneur. Les informateurs étaient de retour et avait su trouver ce qu’ils étaient censés  découvrir. Par respect et par curiosité, la Louve les laissa parler de  leur découverte à leur maître avant d’être prestement chassés. Elle prit cependant la parole.

« Avant que tu me fasses part ou non de ce qu’ils viennent de te dire, j’aimerais revenir sur une phrase que tu as dites plus tôt « Toi comme moi aurons bientôt nos oiseaux » pourquoi une telle affirmation ? »


Surtout qu’il n’y avait qu’un seul d’oiseau pour l’instant. Et au vue de la difficulté de sa capture, la lycane avait du mal à croire qu’il lui serait…cédé ? Tout cela était tout bonnement impensable. Quoi qu’il en soit, elle lui avait promis de l’aider à le capturer et elle ne pouvait revenir sur sa promesse. Ce qu’il en ferait ne reviendrait qu’à son seul désir. Elle fit un simple signe de la main, indiquant à Malk qu’elle l’écoutait et qu’elle ne l’interromprait pas.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Urgogot
butterfly of Swagg
Avatar
-

Messages: 347



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #12 le: Novembre 04, 2014, 11:04:47 »

Les siens ? Comme si ils n'étaient qu'une grande famille unis par un code de démon séculaire ? Amusante réflexion d'une jeune démone en devenir. Heureusement sa naïveté était compensé par son intelligence. Car la réflexion bien qu'amusante était tout de même pertinente et trouvait une réponse logique et réfléchi.
Il n'était pas dans son intérêt de faire "grandir" la conception infernale de cette petite. Les rouages complexes de leur mode de fonctionnement social n'avaient d'ailleurs aucun guide, aucun catalogue explicatif et aucun maître n'aurait pu l'enseigner. Si bien que chaque entité démoniaque évoluait selon une conscience propre sans rapprochement à une culture ou un patrimoine commun. C'était bien simple, il n'y avait pas de "peuple" démoniaque, juste une multitude de classe infernale qui évoluait chacun de leur côté avec un seul maître en commun ; le chaos. Il n'était donc que cela, chaos, souffrance et désolation... le tout caché sous un sourire trompeur. Car oui, Arsl'ath Malk ne cessait de sourire. Dévoilant toute ses canines, cherchant à être rassurant, mais ne parvenant qu'à prévenir de ses vils intentions.
Mais son visage se renfrogna rapidement, alors que l'un de ses misérables larbins rampait à ses pieds, main sur le poitrail et tête plus basse que tête.

- Maîtr...

Un grognement sourd l'interrompit ! Le seigneur pourpre n'aimait pas être interrompu de la sorte et il s'agissait d'une nouvelle opportunité de témoigner de sa puissance et de son autorité sur ses troupes.

- Pardonnez moi... mais... l'oiseau ! Om'Jejir s'en est emparé !

Second grognement suivi d'un geste vif de la main qui força le démon à s'enfuir à quatre patte, geignant comme un chien craintif. Ses yeux flamboyant se reposèrent sur Shad et il lui sourit, se raclant la gorge comme pour reprendre.

- Il y a là quelques lacunes dans ta réflexion jeune Shad ! Vois tu, nous autres semblables ne nous cherchons pas... bien au contraire, il est bien souvent préférable de s'éviter. Car qui est plus apte à nous détruire que nous même ?

Il se racla la gorge et enroula ses larges mains autour des hanches de Shad pour venir la soulever et l'installer sur une épaule. Il entreprit de marcher vers l'endroit d'où venait le démon. La poste était facile à suivre... le sillage du puissant Om'Jejir était si effroyable et large qu'il n'y avait même pas besoin de guide.
La démarche du seigneur pourpre était lourde et assuré. Il avançait d'un seul rythme, shootant avec force dans les troncs d'arbres qui l'auraient normalement forcé à les enjamber ou les contourner. Le tout en portant Shad assise sur son épaule, espérant qu'elle puisse profiter de la vu. Le démon ne sembla pas être incommodé par sa présence en tout cas, et il reprit la conversation normalement.

- Preuve en est ! Sans l'intérêt que je porte à ton maître... tu aurais soit servi de nourriture, soit été ajouté à la liste des putains de mon armée. Autre exemple... sans la soumission que ce larbin me témoigne, je l'aurais déjà dévoré sur place.

Dit il en pointant du doigt le malheur venu l'avertir qui fit mine de ne rien avoir entendu... marchant bien devant son maître à une distance plus que raisonnable.

- Voici donc à quoi se résumera tes prochaines rencontres avec des démons... si il est plus fort que toi, tu devras l'intéresser pour quelques raisons que ce soit, ou te soumettre plus que de raison ! Et peut être, ne seras tu pas dévorer. Mais si il y a bien une règle chez les démons, c'est qu'il n'y en as pas...
Ainsi donc je m'en vais faire mon intéressant auprès de ton maître, car celui-ci m'intéresse... comprends tu cela ?


Alors qu'il progressait, l'on pouvait entendre les battements d'ailes nerveux d'une créature gigantesque... ainsi qu'une multitude de crie effrayant ! Probablement ce pauvre Om'Jejir qui luttait pour retenir l'oiseau. Et cela rappela à Arsl'ath Malk la dernière question de cette petite curieuse.

- Et quant à ta dernière question, la réponse est très simple et découle de ce que je viens de t'expliquer : Car je suis celui qui décide ou non de qui mange qui ma petite Shad.

Et voilà une belle réponse qui ne voulait absolument rien dire. Ou peut être pas... peut être que la jeune démone aurait comprit où il voulait en venir, lui, le vieux guerrier reconverti en mentor démoniaque.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #13 le: Novembre 09, 2014, 01:06:51 »

Avoir une discussion avec un démon supérieur n’était jamais chose aisée. Ce dernier savait aisément user de sa langue pour mentir, faire entendre ce que son interlocuteur souhaite entendre afin de l’apaiser, endormir sa méfiance. Réduire à néant sa vigilance avant de frapper promptement sans crier gare.  La Louve le savait, mais pourtant, elle ne pouvait déceler où commencer le mensonge chez le Seigneur Pourpre. Face à lui, elle n’était rien de moins qu’un nouveau née, un être qu’il aurait facilement l’aisance d’écraser sous sa poigne démoniaque. Mais, il ne le fit pas. Pas pour le moment. En effet, elle avait la possibilité de le mettre en relation avec l’un de sa race. Et c’était juste grâce à cela, que pour l’heure, elle n’était pas en train de se faire mutilée et violée par la horde du seigneur démon.

L’avertissement avait été des plus clairs et il eut fallu être complétements débiles pour ne pas le comprendre. Pourtant, la Lycane ne s’était nullement attendu à sentir les gigantesques mains de Malk se refermaient contre ses hanches avant de la soulever jusqu’à son épaule droite où son séant trouva une assise.  Etre transportée sur l’épaule d’un gigantesque démon, voilà une manière de se déplacer très singulière ! La passagère agrippa l’un des nombreux picots qui bordaient la peau du démon afin de se garantir une prise plus stable. Sa poigne était ferme, assurée et nullement crispée.  Qui pourrait se vanter d’avoir un jour été sur une épaule d’un seigneur démon ?

Rien ne pouvait l’atteindre ici. Ce sentiment la traversa quelques secondes. Pour l’heure, la Louve intéressait Malk et de ce fait, il ne lui cherchait pas réellement à l’éliminer. Ainsi, lui qui était sa seule menace, pouvait être à présent comparé à une espèce de protecteur. Nul n’osait approcher le commandant des troupes des Enfers et nul ne pouvait ainsi approcher Shad sans risquer de se prendre un coup de revers de la part de son porteur. Néanmoins, ce dernier pouvait aisément l’attraper d’un coup et la jeter violemment sur le sol afin de réduire ses os et ses organes en bouillis. La Louve n’était donc jamais réellement protégée et même si sa méfiance semblait s’être apaisée, elle restait encore toujours sur ses gardes, prête à réagir au quart de tour.

« Le message est des plus clairs. Je retiendrais cette leçon. »

Et mieux valait qu’elle ne l’oublie pas ! Tous  les démons n’étaient pas comme Malk. Mais elle savait une chose : Chacun d’entre eux avait son honneur et mieux valait ne pas la bafouer. Par le passé, la Lycane n’avait pas réellement croisé des êtres des Enfers à chaque coin de rues, mais à présent, cela pouvait devenir une routine. Et savoir comment réagir face à chacun d’entre eux ne serait pas une perte de temps mais un gage de sûreté et de liberté.  Au loin, des cris effroyables se firent entendre et lorsque le duo arriva à la source, la vision d’un démon gargantuesque tentant de maîtriser un oiseau tout aussi imposant apparurent dans leurs lignes de mires.

« Je crois que nous allons devoir nous passer de la chaîne…Souffla la Louve pour elle-même avant de se retourner promptement vers le visage carnassier de Malk » Quoi ? »

La jeune démone cligna des yeux. Ses oreilles lui joueraient-elles des tours ? Avait-elle seulement bien entendu ? En repassant la phrase précédemment citée par Malk dans son esprit, la Louve chercha à trouver un double sens, un message caché qui pourrait lui faire défaut. Pourtant, ce dernier était des on ne peut plus clairs à quiconque avait compris la dernière déclaration du Seigneur Pourpre. Un cri déchira le ciel. La Louve posa son regard sur l’imposant volatile avant de regarder le commandant des troupes.

« Ce serait un honneur. Je ne pense pas que beaucoup ait la chance que tu m’offres. »

Elle se releva cependant, tenant en équilibre sur l’imposante épaule. Puis, sans crier gare, elle sauta, se transformant pendant sa chute en simple louve, non enflammée. L’une des vielles transformations qu’elle maîtrisait depuis quelques années  maintenant. Les pattes de la lupine touchèrent terre sans qu’aucun heurt ne lui soit infligée et sans changer d’apparence, la bête se déplaça jusqu’au volatile, s’assoyant face à lui, son regard azuré plongeant dans le sien. Un souffle de vent traversa l’endroit et au même moment, Shad réapparue sous une apparence plus humaine, installée calmement en tailleur face au monstre.

« Je n’ai  jamais essayé avec telle créature, il va me falloir du temps. Si tes troupes trouvent néanmoins les ingrédients pour cette fameuse corde, prévient moi je te prie. »

Shad pouvait contrôler toutes sortes d’animaux, cet oiseau ne devait pas faire exception après tout ! Une inspiration et un combat d’esprit s’entama. Ce volatile était loin d’être un simple rongeur !  Ce dernier face aux tentatives de la Louve commença même à se débattre plus férocement, son bec claquant à quelques centimètres du visage de Shad. Il ne pouvait cependant pas se soustraire à son regard, cherchant en même temps à la mettre en place. Pourtant, elle ne devait pas bouger ou tout ce qu’elle avait effectué depuis n’aurait été qu’une perte de temps.  Un des démons eut la fâcheuse idée de passer trop près de l’oiseau et fut attrapé par ce dernier, broyée sous son bec. Une voix, d’un coup, surgit de nulle part, faisant écho dans l’esprit de chacun.

« Moi, Rukhmar, ne laisserait jamais des Terrestres me dominer ! »

Le volatile parlait ! Il parlait ! Et dès que sa menace avait été énoncée, ses plumes bleutées prient soudainement feu. Dans un cri de rage, la créature tenta de déployer ses ailes, balançant son cou en arrière avant d’ouvrir son bec et de lancer une gerbe de flamme sur la Terranide. Qui ne bougea pas. A présent, le feu ne lui faisait plus rien et elle pouvait donc supporter sans ciller cette attaque. Bien sûr, un peu d’aide de la part de Malk, ne serait pas de refus, surtout qu’elle ne pouvait la lui demander directement pour l’instant. Et Rukhmar quant à lui, continuait à se débattre au grand damne d’ Om’Jeir.


Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Urgogot
butterfly of Swagg
Avatar
-

Messages: 347



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #14 le: Novembre 28, 2014, 12:11:28 »

Il était difficile de rivaliser avec la puissance d'Om'jejir. Un immense colosse dont la force n'avait pas d'égale, démon qui n'avait même pas conscience du mot "peur" et pantin docile de la volonté du seigneur pourpre. Une arme redoutable et sans pareil qu'Arsl'ath Malk estimait grandement, malgré son manque de pertinence et d'intelligence. Il n'était rien d'autre qu'une coquille. Hanté par la colère, la fureur et certaines pulsions animal qu'il peinait à extérioriser.
Aujourd'hui, le puissant démon faisait étalage de sa puissance tandis que ses bras anormalement long avait ceinturé le volatile gigantesque. Celui ci gigotait comme un diable, cherchant à battre des ailes mais ne parvenant qu'à sauter avant d'être écraser par le poids du géant bleu.
Leur crie se mêlèrent brutalement, et bien que plein de volonté, les autres démons les encerclaient ne savait rien faire dans ce pugilat étonnant.

Les berserkers faisaient pourtant des efforts... cherchant à lancer des chaînes par dessus le cou du volatile et se mettant à plusieurs pour tirer dessus. Malestross qui avait couru avec ses troupes étaient à bout de souffle. Ses main s'appuyait sur ses genoux et il cracha par terre un amas répugnant de salive de morve. Trop vieux pour ces conneries.

- Sanglez ... sanglez... Sanglez moi cette merde.. de... de piaf ! Raaah...

Les démons rugissaient, tournant autour d'Om'Jejir qui donnait de temps à autre de violent coup de pied pour reprendre de l'équilibre. Piétinant ses confrères ou les éjectant plus loin.
Les chaînes se perdaient au hasard, ne servant que rarement. Retombant lourdement lorsque le volatile secouait la tête. De temps en temps, un démon passait trop près du bec ou d'une serre, et se retrouvait éventré... pour les plus chanceux.

Lorsque Shad et le seigneur pourpre arrivait, cela faisait près d'une demi heure que le colosse luttait avec la bête. Mais aucun des deux ne semblaient vouloir s'épuiser. L'un luttait pour sa vie, comme une proie cherchant à fuir avec l'énergie du désespoir. L'autre était une mécanique huilé et docile, obéissant à l'ordre de son maître jusqu'à sa mort. Comme un chien de garde qui n'a pas le droit de reculer. En parlant de chien, une belle chienne venait de s'élancer vers l'oiseau gigantesque. Il y avait quelque chose qui le dérangeait dans cette créature, elle manquait de piquant. Quelques flammes, des piques sur la tête et elle aurait tout de suite plus de prestance... mais sa combativité et son acharnement à lutter contre plus fort que soit était trop précieux pour faire la fine bouche. Ridicule mes efficaces ? Un sacrifice acceptable et intéressant.
Le seigneur pourpre sourit de toute ses dents, croisant les bras. Il aimait les voir s'agiter comme des petites fourmis, dont l'agitation et la pseudo efficacité étaient mue par la peur de son courroux. Qu'il était bon d'être seigneur infernal... même cette démonette au départ si fière et rebelle se montrait incroyablement serviable, mettant ses talents à son service. En échange de quelques promesses qu'il hésitait encore à respecter.

Les choses s’arrangèrent... comme si l'oiseau aussi avait décidé de se plier à la volonté du seigneur pourpre. Il se fit de feu et de plaque épaisse et noir, c'est qu'il était presque assorti à Arsl'ath Malk.
De puissante langue de flamme allèrent ici et là, incendiant bon nombre de ses hommes qui prirent feu. Om'Jejir aussi encaissa ce changement d'état douloureusement mais ne lâcha pas prise, se contentant de beugler comme un buffle blessé et en colère.
Le démon majeur se décida alors à intervenir... sa force n'égalait pas celle du colosse, mais il se sentait parfaitement capable de maîtrise l'oiseau. Et à lui aussi le feu ne faisait rien.

La masse de muscle s'élança vers la bête. Sa large main arracha la chaîne qu'un démon tenait entre les mains. Les autres démons s'écartèrent, heureux que leur maître se joigne à cette étonnante mêler.
Le seigneur démoniaque passa la chaîne autour du coup du volatile et tira dessus de toute ses forces. Espérant ainsi maîtrisé les violents coups de bec de la bête, afin que cette fameuse Shad puisse lui prouver de sa réelle utilité. Le démon recula de quelques pas, une extrémité de la chaîne dans chaque main. Il espérait n'avoir à engagé toute ses troupes à chaque fois qu'il désirait capturer l'un de ses oiseaux. Il faudrait trouver une solution plus intelligente pour l'avenir.
Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox