banniere
 
  Nouvelles:
Le Staff est toujours à la recherche de nouvelles recrues pour différents projets, comme la Gazette ou la promotion du forum !

Pour plus d'informations, c'est par ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Boire pour oublier [PV Nathan]  (Lu 1938 fois)
Nathan Joyce
E.S.P.er
-

Messages: 311



Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Octobre 02, 2017, 01:20:14 »

Qui aurait cru qu’on pouvait associer le mot sexy à une salopette ? Nathan devait bien admettre être surpris, mais c’était bien ça qu’il avait sous les yeux. Ada, de plus, n’avait pas une gueule de porte d’amour, avec ses balafres. Pour autant, Nathan lui trouvait un charme assez masculin, assez sauvage. Il l’aimait bien, oui, elle était... Très belle. Et elle ne se priva pas de le titiller, en dégrafant brièvement l’une de ses sangles. Nathan sentit sa gorge s’assécher, et la Bête en lui se mit à grogner, se réveillant doucement, ce qui se manifesta par une tension croissante entre ses cuisses. Il observa son sein, en voyant la forme généreuse, arrondie, avant qu’Ada ne la stoppe. La sangle l’empêcha donc de voir le téton, et, mutine, elle sourit, le provoquant, avant de remettre sa salopette en place.

« Oui... Ne rajoute pas à ton ardoise l’exhibitionnisme... »

Nathan grommela ensuite, conscient qu’ils n’allaient plus rester longtemps dans ce bar. Ceci étant dit, il s’agissait bien d’une « corruption », ce qui le fit doucement sourire.

« J’espère que tu seras à la hauteur, alors... Pour me corrompre... »

Le policier se releva alors, posant ses pieds sur le sol. Son érection ne faiblissait pas, bien au contraire, et il s’approcha de la femme, puis se glissa dans son dos, en attrapant son poignet.

« Mains dans le dos, c’est plus sûr... » siffla-t-il contre ses oreilles.

Et tout, en l’attachant dans le dos, Ada put aussi sentir, contre le renflement de ses fesses, le sexe de Nathan, bien érigé sous son jean. Il fit même exprès de bien s’appuyer contre elle,  afin qu’elle sente bien son érection, pendant que, suivant la pose des menottes, il se livrait à une palpation corporelle. Ses mains se posèrent sur les hanches de la femme, puis remontèrent lentement, jusqu’à palper brièvement ses seins.

« Ça va... Je ne sens rien d’anormal... »

Mais, pendant qu’il l’avait ainsi palpé, et, surtout, massé ses seins, Nathan avait commencé à sentir son érection se raffermir, grossir encore, et il s’avança ensuite, sous le regard surpris de quelques clients. Néanmoins, l’homme fut tellement rapide que personne ne put vraiment voir ce qui se passait, et le duo se retrouva ensuite dehors. L’air frais assaillit l’esprit de Nathan, mais ne calma nullement ses ardeurs, et il se dirigea vers sa voiture.

Rapidement, Nathan ouvrit la portière passager, et assit la femme à côté de lui, puis attacha sa ceinture de lui-même. Ada, du reste, allait peut-être réaliser que Nathan, s’il avait bien serré les menottes, ne les avait pas fermées, de sorte que la jeune femme blonde pouvait tout à fait se libérer. Nathan grimpa ensuite à bord, et démarra rapidement. Sans aucun respect pour les limitations de vitesse, les sirènes hurlantes, il rejoignit rapidement son domicile, dans un immeuble assez miteux, et s’arrêta devant.

« Je te préviens, Ada, je ne suis pas facile à corrompre, il va falloir que tu y mettes du tien... »

Il sortit ensuite, puis ouvrit la portière de la jeune femme... Et, quand cette dernière sortit, et se releva, Nathan posa une main sur ses hanches, et poussa en avant, tout en l’embrassant. Le dos de la femme s’écrasa contre la portière, et il plaqua copieusement ses lèvres sur les siennes, prolongeant volontiers le baiser, savourant le goût des lèvres voraces de la femme, en continuant à l’embrasser, longuement, et intensivement...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ada Einlee
Humain(e)
-

Messages: 16


Secrétaire des Catacombes ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Secrétaire des Catacombes. Femme zombie avec un tempérament de feu, mais qui à des sérieux problèmes avec la photocopieuse !
« Répondre #16 le: Avril 02, 2018, 08:16:37 »

Ada s'amusait de cette situation, elle ne pensait pas du toute que cette soirée allait finir la sorte. Se retrouver face à un flic, dans un bar après avoir menacé un mec avec un couteau et maintenant limite à lui montrer sa poitrine alors qu'elle picole. Vraiment c'est une occasion que l’on ne rencontre pas souvent.

"Moi de l'exhibitionnisme... Je me suis juste arrêté à temps ! Juste pour prouver qu'une salopette pouvait être des plus sexy !"

La jeune fille bougea le haut de corps de droite à gauche, faisant balancer ses seins dans et en dehors du vêtement. Elle souriait alors que le policier se levait de la chaise pour se diriger derrière elle.

"Voilà les choses sérieuses commencent... Les menottes !"

La secrétaire se laissait faire, se laissant passer les menottes, sur son visage un large sourire alors qu'elle se mordillait en même temps la lèvre inférieure. Cette situation étrange, était également des plus appréciables ! C'était la première fois qu'elle était contente qu'un flic lui passe les menottes. Et qu'elle surprise quand elle sentie contre ses fesses ce bâton de chaire tendue.

"Et ben Monsieur !"

Ada lâcha un petit ricanement alors qu'elle trémoussa rapidement son petit cul contre le flic alors qu'il commençait à procéder à une palpation rapide. Normalement, il n'avait pas vraiment le droit, juste les femmes devaient fouiller les femmes. Mais, disons que ce n'était pas désagréable, qu'elle n'allait rien dire pour cette fois et profiter un peu de cette poigne.

"Moi je sens quelque chose d'anormale !"

Un petit ricanement sorti de la bouche de la jeune femme, elle était facile à faire celle-là. Il venait de lui tendre une perche... Enfin, pas qu'une, car celle sur son cul était bien tendu aussi et n'avait pas l'air de descendre. Bien au contraire, elle pouvait sentir les palpitations de ce membre à travers le tissu de sa salopette. Les deux se dirigèrent vers la voiture de police, les clients du bar regardaient la situation alors qu'Ada affichait toujours un large sourire ! Le monde à l'envers. La secrétaire s'installa dans la voiture, alors qu'il boucla sa ceinture de sécurité. Important la sécurité, un accident est si vite arrivé... C'était à cause d'un accident de voiture qu'elle était devenue secrétaire de MorteDame et qu'elle en chiait avec la vie.

Pendant, le trajet, Ada remarqua que les menottes n'étaient pas fermées, rapidement elle les enleva et s'amusa avec les faisant tourner autour de son doigt dans les airs... Comme les flics dans les films ! Yeahhhhh !!!!

"T'es bien pressé dit donc !"

Les sirènes hurlaient, les voitures se poussaient sur notre passage, les bâtiments défilaient à travers la vitre passager. Et tout s'arrêta devant un immeuble quelque peu... Basique, simple, simple, basique ! Ada regardait dans un premier temps par la fenêtre le bâtiment, avant de sortir de la voiture quand la portière s'ouvrit. Mais, elle n'eu pas le temps de réagir que le policier l'attrapa par les hanches pour la plaquer contre la voiture et l'embrasser. Comme dans les films !

La jeune femme ferma les yeux, elle passa ses mains dans le dos du policier, alors qu'elle tenait toujours la paire de menotte dans une de ses mains. On ne sait jamais ! Elle colla son bassin contre le sien, et fit ensuite des petits mouvements d'avant en arrière. Après un instance moment, après ce savoureux baiser, elle décolla doucement ses lèvres.

"Pas facile à corrompre... Je sens pourtant que j'ai déjà fait une bonne partie du chemin, surtout quand j'ai commencé à détacher ma salopette."

Ada lui fit un petit sourire.

"Tu sais..."

Elle attrapa la sangle de sa salopette et tira dessus pour la déclipser.

"Je m'étais arrêté..."

Comme toute à l'heure dans le bar elle commença à descendre le haut de sa salopette, mais elle ne s'arrêta pas. Le laissant tomber, dévoilant un de ses seins, son petit téton rose pointant. Elle attrapa la deuxième sangle et fit de même, dévoilant totalement sa poitrine en pleine rue.  La secrétaire s'en fichait totalement à vrai dire... Elle n'était plus humaine, elle ne vivait pas sur Terre, elle ne connaissait personne. Alors autant en profiter et de se retrouver la poitrine à l'air devant le policier, coller contre sa voiture.
Journalisée

Nathan Joyce
E.S.P.er
-

Messages: 311



Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Avril 03, 2018, 12:52:15 »

Nathan allait passer un sacré bon temps avec cette nana. Ada était, non seulement bien roulée, mais également très provocante. Son style de garçon manqué était très loin de laisser le policier indifférent. Ils partirent donc, et Nathan, pressé, et bien décidé à montrer à la femme qu’il n’était pas sur le point de suivre le règlement à la lettre, enclencha les sirènes. De quoi enflammer sa partenaire, qui s’extasia sur place en faisant tournoyer les menottes le long de son doigt. Souriant lentement, Nathan la regarda brièvement.

« T’es une vraie incitation au crime sexuel, toi... »

Qui aurait cru, en effet, qu’une femme en salopette puisse se montrer aussi excitante ? Nate était sous le charme ! Le policier continua à rouler, jusqu’à rejoindre son immeuble, le long de la Toussaint. Un quartier plutôt craignos, mal famé, ce qui était notable, le Japon étant réputé pour être un pays plus sûr que des pays comme les États-Unis. Nathan s’arrêta devant son immeuble miteux, délabré, dans un état vétuste. Le bailleur était une obscure SCI qui était une coquille-vide, une société qui était concrètement gérée par les puissants Guramu, le plus puissant clan yakuza de la ville. Nathan s’arrêta donc, et tourna sa tête vers elle.

« Home sweet home. »

Ce n’était clairement pas le palace du siècle, indigne d’une fille pareille. Nathan était en train de trembler, sentant la Bête s’agiter en lui.

*Merde, Nattie-boy, ne me dis pas que tu vas laisser ce joli cul et ses nichons énormes nous passer sous le nez !
Oh que non...*

Pour une fois, l’Homme et la Bête étaient en accord, sur la même longueur d’onde. Il sortit donc de la voiture, la verrouilla, et se retrouva contre la femme, la coinçant contre la voiture. En chaleur, Ada continuait à le provoquer, jouant pour cela avec la sangle de sa salopette, éveillant le désir chez son amant. Elle exhiba ainsi ses seins, et il sourit, appuyant avec son bassin sur le sien, faisant ainsi sentir à Ada sa belle érection. Nathan respirait lourdement, et posa ses mains sur les hanches de la femme, remontant doucement le long de sa tenue.

« Toi, ma belle... Tu m’excites comme jamais ! »

Nathan l’embrassa alors, plaquant ses lèvres sur les siennes, et remonta ses mains pour palper ses seins. Il y avait bien quelques badauds qui passaient, mais Nathan en avait visiblement autant rien à faire d’eux qu’Ada. Il goûta aux fortes lèvres de cette femme, à son corps musclé et bien bâti. Une femme parfaite, tout simplement, et il malaxa ses seins pendant quelques instants, puis déplaça sa main, et la posa sur sa nuque. Là, il serra ses cheveux, et continua à l’embrasser, longuement, passionnément, fourrant sa langue dans sa bouche.

« Là, voilà, un délicieux avant-goût... »

Il tourna la tête vers une petite ruelle sombre longeant l’immeuble, avec des poubelles et une porte de service, puis s’y dirigea, tenant Ada par la main. Là, il la prit contre le mur, et l’embrassa encore, tout en déboutonnant son pantalon.

« J’peux plus attendre, une chaude comme toi... Putain, ma chérie ! »

Il allait la pénétrer... Là, contre le mur ! Une baise sauvage, un prélude pour le reste !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags: alcool  humain  policier  
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox