banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Boire pour oublier [PV Nathan]  (Lu 2144 fois)
Ada Einlee
Humain(e)
-

Messages: 16


Secrétaire des Catacombes ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Secrétaire des Catacombes. Femme zombie avec un tempérament de feu, mais qui à des sérieux problèmes avec la photocopieuse !
« le: Juin 19, 2014, 05:54:03 »

MorteDame… Derrière son bureau Ada n’en pouvait plus. Déjà cette putain de photocopieuse qui tombait en panne toute les 5 minutes. Elle tournait deux secondes la tête qu’un zombie allait se coincer dedans et faisait complètement buger le système. Comment une secrétaire peut faire son travail comme il faut sans photocopieuse. Non, mais j’vous jure c’était vraiment du grand n’importe quoi dans ces catacombes. Pis le Maître des lieux… Heureusement qu’Ada ne le croissait presque jamais, car elle mourrait d’envie de lui enfoncer son couteau entre les deux yeux. De le poignarder encore et encore… Enfin il n’y a pas longtemps, la blonde avait passé une commande, un magnifique grille-pain ! Son Patron les détestait… De quoi lui faire une petite surprise quand il viendra la voir la prochaine fois.

Enfin, Ada était assise sur sa chaise de bureau à tourner tranquillement, jetant des rapides coups d’œil à la photocopieuse. Il ne fallait pas qu’elle tombe en panne alors qu’elle allait bientôt avoir finit son boulot de la journée. Ahh, ça non. La blonde regardait le temps passer, que c’était long… Mais c’était bientôt la fin ! Quand d’un coup un zombie arriva devant elle, chargé d’une tonne de papier dans les mains.

« C’est ? » Le zombie poussa un grognement, alors qu’Ada tendit la main pour attraper un papier dans la pile. Elle le porta devant son visage pour commencer à lire. C’était une facture venant de son cher Patron… Ada reprit un autre papier… Encore une facture. « Non, mais ce n’est pas possible ! » Des factures, des papiers administratifs et encore plein d’autres trucs super chiant !

Le zombie posa le tout sur le bureau d’Ada en un gros tas tout en grognant. Grognement qui voulait dire : traite tout ça. Non, mais ce n’était pas possible Tryzox ne pouvait pas donner ses papiers petite à petit et non pas tout d’un coup. Surtout quand elle allait sortir du boulot. De quoi mettre en rogne la secrétaire. Elle attrapa les papiers et se mit à les déchirer, les chiffonner. Les jetant derrière elle, sur les côtés tout en criant sa colère. C’est alors qu’elle se retourna vers la photocopieuse…

« BORDEL !! » C’était sûr, elle avait relâché son attention trop longtemps. On pouvait voir un pied ressortir sur le côté de la machine… En moins de 5 minutes tout venait de partir en couille. Toujours dans ses papiers Ada n’en pouvait, frappant son bureau de son poing, foutant tout par terre.

« Il croit pas que je vais tout faire ce soir ! » Ada attrapa une feuille et un stylo, écrit quelques mots dessus avant de la poser sur son bureau à la vue de tous : Tryzox va te faire foutre ! Après cette petite déclaration d’amour, Ada se leva de sa chaise, le boulot était finit. Elle passa à côté de la photocopieuse, lui lançant un regard des plus meurtriers et un magnifique coup de pied avant de quitter la pièce.

Ada avait une chose bien précise en tête… Se mettre une bonne murge, afin d’oublier ! Ouais c’était un bon plan. Sous le coup de la colère, elle se dirigea au dessus d’un escalier. Au bout de celui-ci une porte. C’était assez simple de sortir des catacombes, il suffisait juste de prendre une porte. La blonde l’ouvrit et dans un bruit d’aspiration elle se retrouva sur Terre. Entre temps les habits qu’elle portait avaient changé. Adieu la tenue de secrétaire. Bonjour la bonne vieille salopette. Salopette qui s’arrêtait à mi-cuisse, qui laissait apparaître sa poitrine car elle n’avait pas de Tshirt ni même de soutien gorge en dessous. Et sur sa tête un bandana rouge qui retenait ses cheveux.

Voilà qui était chose faite, elle se sentait déjà mieux. Maintenant le bar ! Ada en connaissait un pas trop loin, d’un pas dynamique elle se dirigea vers celui-ci poussant la porte pour directement aller se mettre au comptoir. Le patron, la regarda tout d’abord de travers, c’était surement du aux cicatrices sur son visage, ou à ses tatouages… Enfin il arrêta assez vite de la dévisager pour aller se perdre dans sa poitrine.

« Sers-moi un whisky ! » Pas de bonjour, de s’il te plaît, rien ! Tout ce qu’elle voulait c’était boire un coup. L’homme lui apporta son verre et partie s’occuper des autres clients. Le liquide descendit rapidement dans la gorge d’Ada, lui arrachant des grimaces. Son verre finit, elle en commanda un deuxième… Un troisième…

Buvant toujours aussi rapidement, l’alcool commençait à monter…
Journalisée

Nathan Joyce
E.S.P.er
-

Messages: 314



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Juin 20, 2014, 01:50:38 »

BOURRAGE PAPIER ! BOURRAGE PAPIER ! LE RETIRER !

Oh non, pitié, PAS ENCORE ! Nathan résista à l’envie de frapper la photocopieuse. Quand on pensait à l’activité d’un policier, on avait en tête cette image du cow-boy des séries télévisées. L’homme partant secourir la veuve et l’orphelin, menant des interrogatoires musclés, en planque dans une voiture à se goinfrer de donuts en attendant que leur cible se rapproche pour mener une filature digne d’un épisode de Columbo. Le boulot de flic avait cependant tout une partie cachée, toute une zone obscure, qui tenait en un mot : paperasse. Ainsi, tandis que, ailleurs, Ada pestait sur les papiers qu’elle avait à photocopier, Nathan, lui, était lancé dans une lutte à mort, impitoyable, pour tenter de sauvegarder ses procès-verbaux, que la photocopieuse, vorace et affamée, était en train de déchiqueter à la moulinette. Menant plusieurs enquêtes en même temps, Nathan avait décidé de s’accorder les trois dernières heures de sa journée pour remplir les procès-verbaux, faire son rapport, et ensuite en faire des photocopies pour envoyer des exemplaires aux personnes intéressées : son supérieur, les archives, le bureau du Procureur, lui-même, et les éventuels avocats défendant les prévenus.

C’est ainsi que Nathan se retrouvait à enchaîner les photocopies, et à affronter le bourrage papier, essayant de sauver ses précieux papiers. Il ouvrait alors l’épaisse photocopieuse pour décoincer son papier, et recommençait ensuite. Le service devait se doter d’une nouvelle photocopieuse dans les prochains jours, et notre agent grommelait sur place. Il continua à batailler avec sa photocopieuse, jusqu’à ce que la machine crache ses précieuses copies. Nathan les agrafa promptement. Il était plutôt tard, et les secrétaires n’étaient plus là, ce qui expliquait pourquoi il le faisait. Un policier faisait fréquemment des heures supplémentaires, et Nathan retourna ensuite à son poste. Ce problème matériel l’avait passablement énervé, et il finit par partir, ayant besoin de se détendre.

Or, pour lui, la meilleure manière de se détendre était de rentrer dans un bar. Nathan se rendit vers un bar, et le hasard voulut que ce soit le même que celui où, quelques minutes plus tard, Ada viendrait. Nathan salua le barman. Ce n’était pas la première fois que le flic venait ici. Il s’assit à une table, et commanda un verre, n’ayant pas envie de traîner près du comptoir. Il en profita pour lire le journal local. Dans la partie consacrée aux faits divers, les journalistes parlèrent d’un escroc qui avait été condamné à une peine de prison de six mois. Nathan avait participé à cette enquête.

Il ne vit pas Ada arriver, et le symbiote non plus... Mais d’autres la virent arriver. Une femme avec une belle salopette arrivant à mi-cuisse, qui se mit à enchaîner les verres.  Elle attisa bien vite les regards curieux et pervers de quelques clients, et, au bout de cinq minutes, deux s’approchèrent.

« Et ben, ma chérie, on noie un problème de cœur ?
 -  Encore un gaijin qui n’y comprend rien aux femmes... »

Ils n’étaient pas spécialement beaux, et s’assirent à gauche et à droite de la dame. Dans un coin du bar, le juke-box diffusait une musique de rock japonaise. Nathan pensait surtout à ça en bougonnant. Il aurait aimé entendre du Deep Purple, mais on ne pouvait pas non plus trop en demander. Que ce soit aux États-Unis ou au Japon, on rencontrait les mêmes problèmes administratifs avec ces foutus papiers.

« Une belle femme comme toi ne devrait pas traîner dans ce bar de miteux, continua, pendant ce temps, l’un des deux hommes. Nous, on connaît de bonnes adresses pour se défoncer et s’éclater la tronche toute la nuit...
 -  De très bonnes places, oh ouais ! Tu peux nous faire confiance ! »

Ces deux losers louchaient sans vergogne sur les seins de la femme. Des pervers de bas étage à qui il manquait juste un peu de cran pour devenir de parfaits petits violeurs en série. Ils tentaient leur chance face à cette femme, sans savoir qu’ils étaient en face d’un véritable volcan, un volcan qui ne demandait qu’un prétexte pour entrer en éruption.

Un prétexte qu’on lui offrait sur un plateau.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ada Einlee
Humain(e)
-

Messages: 16


Secrétaire des Catacombes ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Secrétaire des Catacombes. Femme zombie avec un tempérament de feu, mais qui à des sérieux problèmes avec la photocopieuse !
« Répondre #2 le: Juillet 01, 2014, 11:57:12 »

Qu’il était bon d’oublier son patron et ces foutus zombies qui pourrissaient la vie d’Ada, qu’il était bon de boire un… Plusieurs verres tranquillement. Sans que personne ne viennent déranger. La jolie blonde savourait ce moment, si bien qu’elle sortie de la poche avant de sa salopette un paquet de cigarette. Elle le posa sur le comptoir juste devant elle et allait en prendre une blonde quand elle vit deux hommes arriver à sa hauteur. Encore des lourds…

« Et ben, ma chérie, on noie un problème de cœur ?
 -  Encore un gaijin qui n’y comprend rien aux femmes... »

Ada ne put s’empêcher de pousser un long soupire, qui voulait en dire long… Très long sur son état du moment. Elle descendit le verre qui se trouvait devant cul-sec. Avant de quand même prendre une cigarette qui se trouvait dans son paquet et de l’allumer, soufflant la fumée en direction du barman.

Un problème de cœur ? Voilà qui était presque drôle. Pendant un instant la jeune femme s’imagina en couple avec Tryzox… Son patron. Non ce n’était pas possible, elle aurait essayé de le tuer. Avec du poison, étouffement pendant qu’il dormait ou tout simplement elle l’aurait égorgée avec son précieux couteau. Précieux couteau qui se trouvait à l’intérieur de sa salopette, dans une poche intérieure. Elle n’avait cas passé sa main pour le sortir…

« Une belle femme comme toi ne devrait pas traîner dans ce bar de miteux, continua, pendant ce temps, l’un des deux hommes. Nous, on connaît de bonnes adresses pour se défoncer et s’éclater la tronche toute la nuit...
 -  De très bonnes places, oh ouais ! Tu peux nous faire confiance ! »

Ils ne s’arrêtaient donc pas ces deux là. Ada jeta un regard rapide dans leurs directions, ils regardaient sans honte sa poitrine, de quoi l’énerver encore un peu plus. Elle, qui voulait simplement passer une soirée posée. Boire, fumer des cigarettes, à la sortie se rouler un petit joint et ensuite rentrer se coucher. Quoi de plus tranquille, mais il fallait que ses deux là viennent tout gâcher !

Depuis le début elle n’avait pas dit un mot… La blonde attendait seulement que les deux rigolos aient finit de parler, pour pouvoir aborder son point de vue. Sa avait l’air d’être le bon moment, elle souffla sa fumer de cigarette avant de taper sa cendre dans le cendrier, pour tourner ses fesses sur son tabouret et se retrouver dos au comptoir.

« Ma chérie… Belle femme… Des bonnes adresses pour se défoncer… Vous faire confiance… » La voix de la jeune femme était forte, légèrement grave, elle n’avait trop rien de sensuelle. Ada sauta du tabouret pour se redresser et les regarder, clope à la bouche.

« J’espère vraiment que vous ne draguer pas toutes les filles de la même manière car c’est vraiment laborieux… Vous espérez quoi en m’adressant la parole ainsi ? Que je vous suive sans dire un mot avec un petit sourire sur les lèvres, comme une pauvre fille totalement naïve ! Que je me serais défoncée et que j’aurais couché avec vous ! Vous, deux petites merdes qui n’ont rien dans le pantalon. Franchement vous avez vue votre gueule, personne ne voudrait de vous !! »

Ada attrapa l’homme de droite, refermant ses doigts autour de sa mâchoire. Le regardant dans les yeux pour reprendre la parole.

« Alors maintenant, vous allez me laisser tranquille. Vous allez arrêter de me mater. Vous allez me laisser dans ce bar miteux et vous allez dégager de là ! »

La blonde tira une dernière fois dans sa cigarette, avant d’aller l’écraser… Mais pas dans le cendrier qui se trouvait sur le comptoir, non. La cigarette alla se plaquer contre la main de l’homme qu’elle tenait. On entendit les poils brûler, une légère odeur de cochon grillé avant d’entendre un cri de douleur venant de la part de l’inconnu. Ada ne l’avait pas loupé !

Tout de suite la jeune fille se recula sourire aux lèvres. Elle passa sa main à l’intérieur de sa salopette, saisit le manche de son couteau et le sortie devant les deux hommes. La lame luisait grâce à la lumière du bar. Ada se fichait des personnes qui étaient déjà présentes ici…

« Bon vous dégagez ou je vous fait les même cicatrices que sur mon visage ? »

Ada fit tourner le couteau dans sa main, tournant toujours le dos à la salle.
Journalisée

Nathan Joyce
E.S.P.er
-

Messages: 314



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Juillet 03, 2014, 01:04:58 »

Boire, ça faisait du bien. Nathan se sentait plus apaisé, dans la mesure où la voix de la Bête se tarissait sous l’afflux de l’alcool. La boisson était bienvenue en ce sens. Elle l’aidait à aller mieux, à se maîtriser. C’était très paradoxal. On disait que l’alcool vous faisait perdre vos moyens, mais, chez Nathan, elle avait des vertus thérapeutiques, calmant la Bête, l’aidant à la maîtriser. Sa migraine était en train de s’envoler, et, sous l’effet de l’alcool, il se mettait à regarder le personnel féminin composant le bar. C’était ce qui avait amené son regard vers cette curieuse femme blonde en salopette, alpaguée par deux bonhommes. Deux séducteurs du Dimanche, qui avaient autant de chance de la séduire que de gagner au Loto. Ils étaient motivés, probablement attirés par le look peu commun de cette femme, et par sa chevelure blonde. Les Japonaises adoraient se teindre les cheveux en blond : ça faisait occidental, et tout ce qui était occidental, pour la jeunesse nippone, était forcément bon à prendre.

La réaction de la femme fut explosive, et le hurlement de douleur que poussa le jeune homme en sentant le mégot de cigarette lui brûler la main le fut tout autant.

« Haaaa !! Haaaaa putain, putain, putain, mais elle est tarée, cette nana !! Bordel de merde !!! »

Il grognait en se tenant la main, mais leur calvaire ne semblait pas être sur le point de s’arrêter, car la femme brandit un long couteau de son décolleté. La lame était énorme, tranchante, un couteau de boucher qu’on utilisait pour découper des quartiers de viande. Il n’en fallut pas plus pour convaincre les deux hommes de s’enfuir. Leur fierté leur interdisait cependant de partir la queue entre les jambes, et celui qui n’était pas blessé brandissait un doigt vengeur vers la femme :

« On te le fera payer, salope, tu ignores à qui tu t’attaques ! Mon père est très puissant, je reviendrais ! »

Le public regardait cette scène, surtout le couteau de la femme Avec sa salopette et ses cicatrices, elle donnait vraiment l’air de ressembler à une psychopathe de service. Alors que les deux types disparaissaient, une silhouette massive se forma dans le dos de la femme. Quand elle se retournera, ce serait pour voir Nathan Joyce, déposant son verre sur le comptoir.

« Navré de vous interrompre, Madame, mais le port d’armes blanches est strictement réglementé au Japon… Sans parler de l’interdiction de fumer dans les lieux publics, ou de brûler les mains des autres avec des mégots de cigarette. »

Avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, Nathan avait plongé sa main dans ses vêtements, et lui montra sa carte de policier, comprenant son identité. Pour s’assurer que ce soit encore plus clair, en regardant bien la femme dans les yeux, sans sourciller, il asséna :

« Inspecteur Nathan Joyce, de la police de Seikusu. »

Cette simple déclaration calma instantanément la curiosité des autres, qui replongèrent rapidement dans leurs petites affaires. Nathan avait pris cette femme en flagrant délit. Il pouvait l’embarquer sur place, afin de la mettre en garde-à-vue, mais, au lieu de ça, il choisit de reprendre son verre, finissant le petit fond qui y restait.

« Ça vous arrive souvent, Madame, de menacer des gens avec un couteau ? Oh, je ne dis pas que ces deux abrutis ne méritaient pas leur sort, mais… C’est une méthode un peu radicale. »

Le règlement ne le forçait pas à discuter avec des suspects. Inconsciemment, Nathan savait pourquoi il avait commencé à engager la conversation.

L’alcool. Et la Bête.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ada Einlee
Humain(e)
-

Messages: 16


Secrétaire des Catacombes ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Secrétaire des Catacombes. Femme zombie avec un tempérament de feu, mais qui à des sérieux problèmes avec la photocopieuse !
« Répondre #4 le: Juillet 03, 2014, 02:48:28 »

Ada tarée ? Neinnnn !! Il devait se tromper le monsieur, elle était juste… Pas toute là. Rien de grave, il ne fallait juste pas la faire chier et surtout pas ce soir. Les deux inconnus n’avaient juste pas eu de chance, ils étaient tombés sur la mauvaise personne, surtout au mauvais moment. La blonde laissa échapper un petit rire en voyant leur réaction. Voilà qu’ils faisaient déjà moins les fiers, il ne fallait pas grand-chose pour calmer deux hommes en manque de cul.

« Oui va-y reviens mon mignon et je te couperais ce vilain doigt !! N’oubli surtout pas PAPA je ferais une joie de m’en occuper aussi !! » Ada brandissait son couteau en l’air. Enfin tranquille maintenant.

Note à elle-même : ne plus venir dans ce bar à présent.

La jolie blonde sentait les regards se poser sur elle, humm… Elle n’allait pas rester plus longtemps, sa soirée était à présent écourtée. Si seulement, Ada ne sortait pas son couteau si facilement, sa lui éviterait bien des ennuis par moment. Comme dans ce cas là ! Juste la brûlure de cigarette aurait pue faire fuir les deux inconnus. Fallait vraiment qu’elle apprenne à se contrôler à des moments. Enfin ce qui était fait, était fait. La blonde se rapprochait du comptoir pour payer la note et changer de bar, quand elle sentie une présence derrière elle.

Une ombre venait de passer par-dessus son épaule. Voilà qui annonçait bien des problèmes, Ada soupira avant de se retourner son couteau toujours en main, tournant le manche de celui-ci dans la paume de sa main, machinalement. Un beau jeune homme, pas comme les deux autres, elle afficha un sourire… Qui parti très vite quand l’homme commença à lui faire la morale… Sur le port d’armes blanches, la clope et les brûlures… Heureusement qu’il ne savait pas qu’elle avait un peu d’herbe cachée dans sa salopette sinon il aurait put le rajouter à sa liste.

Ada remonta sa main libre, levant son index en l’air comme si elle allait prendre la parole. Oui elle était bien partie pour envoyer chier son nouvel interlocuteur quand elle vit la carte de policier qui pointait devant son nez. OHHHH BORDEL ! Voilà la première pensée qui lui traversa l’esprit. La deuxième était de rentrer le plus vite dans les catacombes. Mauvaise soirée quand tu es là…

Inspecteur Nathan Joyce. Ada était tellement sur le cul… Il fallait qu’elle tombe dans un bar ou un inspecteur était entrain de boire un verre. Jamais de chance ? Oui c’était son cas.

« Ada Einlee secrétaire chez MorteDame… » Ouais, ouais, secrétaire dans des catacombes !! Si ce n’est pas la classe quand même, bon l’inspecteur n’allait surement pas comprendre, mais ce n’était pas grave. Il allait croire que c’était une entreprise qui se trouvait dans le coin.

La secrétaire pensait alors qu’il allait lui demander de poser son arme, de se retourner pour lui mettre des menottes et l’emmener au commissariat… Pourtant, il ne fit rien de tout cela, finissant son verre pour le poser sur le comptoir, pour reprendre la parole. Une conversation presque naturelle. Quel drôle de flic. Ada ne savait pas trop quoi faire. Il fallait rester le plus calme et naturelle possible, ne pas faire un mauvais pas.

« Si sa m’arrive souvent ? » Ada eu un petit rire nerveux.

Oui c’était assez fréquent chez elle. Enfin ce n’était pas vraiment des hommes, mais plutôt les zombis qui trainaient dans les catacombes.

« NONNNN DU TOUT !! NONNN... » Que sa sonnait faux dans la bouche de la blonde. Enfin elle faisait ce qu’elle pouvait.

« Radicale, mais efficace quand même… » Souffla la secrétaire tout en détournant le regard. Ada glissa son couteau dans la poche arrière de sa salopette pour le faire disparaître de la vue de l’inspecteur.

« Sa ne se reproduira plus Monsieur Joyce ! Si vous le voulez bien, je paie ma note et je m’en vais d’ici comme si rien n’était arrivé ! Je disparais sans faire de vagues… » Pour joindre le geste à la parole, Ada sortie de sa poche quelques billets pour les mettre sur le comptoir. « Je laisse même la monnaie ! Maintenant je peux partir ? »

Ada montra du doigt la porte de sortie avec un léger sourire. Surtout rester calme et arrêter de s’enflammer pour rien, ce n’était pas le moment d’agresser un policier. Ce n’était pas le moment de se retrouver en garde à vue.

Soirée de merde !

Note à elle-même bis : VRAIMENT ne plus venir dans ce bar.
Journalisée

Nathan Joyce
E.S.P.er
-

Messages: 314



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Juillet 05, 2014, 02:03:45 »

Ada Einlee, secrétaire de MorteDame… Le nom ne disait absolument rien à Nathan Joyce. Ça avait l’air de ressembler à une boîte de nuit underground branché punk et metal. Il garda cette réflexion pour lui, sentant le malaise chez cette femme. Elle ne s’attendait visiblement pas à tomber sur un flic, et n’avait envie que d’une chose : foutre le camp Au moins, se disait-il avec amusement, elle ne cherchait pas à le planter. Mine de rien, c’était toujours ça de pris en moins. Elle avait rangé son arme dans la poche arrière de sa salopette, et désigna la porte du doigt, tournant légèrement la tête, offrant ainsi à Nathan la perspective de brièvement loucher sur son décolleté, avant de relever les yeux.

*Mazette, je n’aurais jamais cru qu’une salopette puisse être aussi sexy !*

Il avait du mal à s’imaginer une secrétaire en salopette. Ce n’était pas vraiment une tenue standard. Où était le tailleur coupé court avec la minijupe grise et la belle chemise qui donnait l’impression que les seins volumineux de la secrétaire étaient affreusement compressés ? Ma foi, il devait bien admettre que cette tenue de substitution lui allait plutôt bien. Il était original, mais elle n’avait pas vraiment le profil d’une secrétaire de bureau, avec ses cicatrices sur le visage, cet air de tueuse psychotique qui brûlait dans son regard… Et ce long couteau de boucher semblant tout droit issu d’un slasher. Elle lui assura que ça ne se reproduirait plus, et Nathan hocha la tête, suspicieux, guère dupe.

Elle voulait juste éviter les ennuis, et il intervint rapidement :

« Désolé, Madame Einlee, mais je crains qu’il faudra plus que votre bonne parole et votre addition pour convaincre les services de police de votre… Hum… De votre tempérance. »

Il avait eu du mal à trouver le bon mot à utiliser. Elle venait de brûler un homme sous ses yeux, et de menacer de les poignarder. Sa colère s’était évanouie, fondant comme neige au soleil, en voyant le policier. Face à elle, Nathan Joyce finit son verre, et le posa à nouveau sur le comptoir. L’alcool était agréable, mais, face au contact d’une femme, même lui ne parvenait pas à faire taire la Bête, qui commençait à grogner en lui, se réveillant devant cette femme appétissante, bestiale et forte… Et belle, bien évidemment. Ada se dressait face à lui, et il réfléchissait.

Elle était dangereuse, oui, ce qui l’excitait. Elle s’était calmée, mais elle était comme le volcan en train de dormir, prête à le planter. Nathan pouvait la coffrer, suivre la procédure, mais la procédure ne l’intéressait pas.

« Voilà comment je vois les choses… Je peux vous coffrer tout de suite, vous mettre en garde-à-vue, et j’ai suffisamment de témoins ici pour monter un dossier solide devant le juge. Vous serez condamnée à une peine d’amende avec du sursis sur votre tête… Sauf si vous tombez sur un juge sexiste, ou xénophobe. Cependant, si je fais ça, j’aurais de la paperasse à remplir, et je devrais affronter une photocopieuse réfractaire… D’autant plus que ça reviendrait à considérer comme victimes les deux guignols qui vous ont attaqué, et qui, j’en suis sûr, doivent déjà avoir un casier judiciaire. »

Parler l’aidait à avoir des idées. Il s’humecta les lèvres, puis la regarda à nouveau, laissant planer une pause de quelques secondes, afin que cette dernière puisse comprendre qu’il lui offrait une alternative :

« Soit on peut s’asseoir à une table, et vous pouvez essayer de me convaincre que vous n’êtes pas une psychopathe en puissance… Qu’est-ce vous en dites ? »

Ouais… Il était en train de la draguer en utilisant la méthode policière.

Une technique de flic.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ada Einlee
Humain(e)
-

Messages: 16


Secrétaire des Catacombes ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Secrétaire des Catacombes. Femme zombie avec un tempérament de feu, mais qui à des sérieux problèmes avec la photocopieuse !
« Répondre #6 le: Novembre 24, 2014, 07:54:06 »

La blonde aux cicatrices ne voulait que se barrer de ce bar. Ce n’était pas du tout, mais du tout une bonne soirée. L’alcool qu’elle avait encaissé avant était redescendu directement au moment où elle avait apprit que l’homme était un policier. Ada, voulait sortir d’ici trouver une superette acheté des bouteilles pour les boires dans les catacombes dans sa chambre. Le seul endroit où elle pouvait encore être tranquille.

Alors qu’elle commençait à faire quelques pas pour se diriger vers la sortie, l’inspecteur prit la parole… En clair, il ne voulait pas la laisser sortir d’ici malgré sa bonne parole. D’un côté il avait presque bien fait, car si à la sortie elle avait retrouvé les deux connards, Ada les auraient planté sans la moindre hésitation pareil si un autre glandu la faisait chier. Et cet homme avait de la chance de faire partie de la police, elle essayait de se contenir… Essayer…

Pourquoi ne pas fuit directement et rejoindre les catacombes ? Car l’entrée était assez loin… Tous les chemins ne mènent pas aux catacombes, part contre à Rome oui ! Il y avait des chemins bien spéciaux à respecter… Tryzox lui pouvait faire apparaître des portails n’importe où, ce qui n’était pas le cas de la secrétaire qui n’était pas de tel pouvoir. Et vue la condition physique de la blonde, elle n’allait pas courir bien longtemps et se ferait vite rattraper part l’inspecteur. Il fallait attendre le bon moment pour s’enfuir. Il fallait attendre le bon moment… Pour lui planter un coup de couteau dans la gorge. Il serait dommage de le tuer, il était plutôt beau gosse, mais c’était assez dangereux de rester avec lui.

L’inspecteur reprit ensuite la parole pendant qu’Ada le dévisageait de plus en plus. Qu’elle n’aimait pas cette situation… Ses bras restaient le long de son corps, mais elle était prête à dégainer de nouveau son couteau en cas de problème, elle sentait la lame à travers sa poche se coller contre sa peau. Le seul sourire qu’elle eu lors de son monologue se fut quand il aborda le sujet de la photocopieuse. Ada n’était donc pas la seule à monter une lutte acharnée contre ces machines démoniaques venues tout droit des Enfers. Elle comprenait l’inspecteur sur ce point et sur la paperasse également. Travail chiant !

Ada cru comprendre qu’il n’avait pas très envie de la coffrer pour ce qu’elle venait de faire. Et la suite lui confirma. Au lieu de l’emmener au poste de police, l’inspecteur l’invita à se poser autour d’une table et de parler… Surtout de lui explique que la secrétaire n’était pas une psychopathe en puissance. Bon ça allait être assez dur, car c’était une psychopathe, mais le mensonge était un de ses atouts.

« Bon, allons s’assoir au plus vite pour vous montrez que je suis saine d’esprit que vous arrêtez de me casser les couilles ! Et que je puisse me casser de ce bar. »

Registre familier devant un flic ce n’était pas le tôt, mais après ce qu’il venait de voir sur son comportement ça ne devrait pas le choquer plus que ça. Ada reprit les billets qu’elle avait posé sur le comptoir pour payer ses verres.

« Je vais consommer de nouveau, je vous règlerai tout à la fin ! » Sans laisser la monnaie cette fois ! Il fallait saisir l’occasion avant.

Ada reprit un verre, cette fois c’était un gin tonic avec un petit morceau de citron sur le dessus du verre. Une fois servit elle se dirigea vers une table au fond du bar pour être tranquille. Après ce qu’elle venait de faire tout les regards étaient tournés vers elle et les murmures qui insultaient sa personne commençaient vraiment à la faire chier. Donc si elle avait envie de ne pas repéter un plomb il fallait mieux s’écarter.  La secrétaire se posa sur sa chaise, croissant les jambes et se basculant un peu en arrière allumant une clope et tenant son verre dans l’autre main.

« Bon alors qu’est ce que je pourrais bien vous dire que je ne suis pas une psychopathe en puissance ! »

La blonde tira dans sa cigarette avant de recracher sa fumée sur le policier. Lui était en train de la draguer et elle ne comprenait rien du tout. Faut dire qu’elle n’avait pas forcement l’habitude d’attirer les mecs comme lui, c’était plus les petits trous du cul comme au bar qui l’accostaient.

« Je suis bien dans ma tête - ou pas -, j’ai une vie saine – je bois, je fume, je me pique -. Ce soir c’est un cas à part - non c’est tout les soirs comme ça -… Je suis venue ici pour oublier mon boulot tranquillement - ça c’est vrai -. Prendre un peu de repos de recul - en clair, noyez mes problèmes dans l’alcool -. Je ne serais que vous dire à part que j’ai une vie des plus normale, j’ai mon petit appartement - dans des catacombes -, un petit chat qui se nomme croquette - des zombies qui me les brisent -, je vais souvent aider mes parents chez eux - c’est quoi des parents déjà ? -. Une vie des plus banales quoi ! »

Ada lui adressa un sourire qui sonnait des plus faux avant de tremper ses lèvres dans l’alcool et de tirer de nouveau sur sa cigarette.

« Des questions ? »

Dans ses yeux la colère n’était toujours pas partie, elle se retenait, elle prenait sur elle… Tellement, mais tellement. Un rien pouvait la faire exploser comme une furie.
Journalisée

Nathan Joyce
E.S.P.er
-

Messages: 314



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Novembre 27, 2014, 02:17:52 »

Il y avait quelque chose qui n’était pas net chez cette femme… En plus du fait qu’elle avait une salopette et un couteau de cuisine dessous, ainsi que des cicatrices à hauteur de son visage. L’instinct de Nathan lui soufflait qu’il y avait quelque chose de dangereux chez cette femme, de suspect… La Bête, quant à elle, avait juste envie de se la farcir, de la baiser sauvagement, et de la prendre contre le comptoir. Fort heureusement, la femme accepta son invitation, et ils s’assirent l’un face à l’autre. La femme sortit ensuite une cigarette, et aspergea généreusement de fumée le visage de Nathan. Son arrogance se mêlait aux jurons et à des infractions. Le Japon était un pays avec une législation antitabac extrêmement stricte, ce qui s’expliquait logiquement. Les Japonais étaient nombreux, et vivaient sur un espace très étroit. Les règles d’hygiène et de savoir-vivre étaient profondément ancrées dans la culture nippone, car elles étaient un moyen de pouvoir vivre paisiblement en communauté. Ce faisant, fumer était assez mal vu au Japon, et il existait même des arrêtés municipaux sanctionnant par le biais de contraventions les fumeurs jetant des mégots dans la rue. Un Occidental aurait trouvé ça assez strict, mais Nathan commençait à être depuis longtemps au Japon, et avait fini par saisir les subtilités de la mentalité japonaise. Contrairement aux Etats-Unis, qui étaient un État gigantesque, le Japon était tout petit, et, non content d’être si petit, la population japonaise s’agglutinait sur certaines parties de l’Archipel, alternant entre des mégapoles surpeuplées et des zones rurales totalement vides, offrant, par ce biais, de magnifiques contrastes. Le Japon, un pays plein de paradoxes… Un pays xénophobe, où les étrangers étaient dédaigneusement appelés « gaijin », alors que des millions de touristes venaient annuellement se rendre au Japon, en faisant l’un des plus grands pays touristiques du monde.

Nathan s’assit donc face à la femme, qui se força à lui expliquer qu’elle était totalement saine d’esprit, Monsieur-le-Policier, qu’elle avait un emploi, un boulot difficile, qu’elle était juste venue ici pour se détendre un peu, qu’elle avait un petit logis, et même un petit chat trop mignon qui s’appelait Croquette, et que, Monsieur-le-Policier, en aucun façon, elle ne pouvait être une criminelle ! C’est simple : on pouvait lui donner les clefs du Paradis simplement avec un sourire ! Elle allait même jusqu’à aider ses parents. Nathan ne dit rien, essayant de conserver un visage placide et sérieux.

« Des questions ? » finit-elle par demander.

Il aurait pu la laisser passer. En fait, tout s’offrait à Nathan. S’il l’arrêtait, le Procureur la chargerait certainement, car elle avait sorti un couteau, et avait un teint occidental. Cependant, il estimait qu’elle n’avait pas fait grand-chose. Elle avait juste menacé quelques abrutis, mais son instinct lui soufflait qu’il y avait autre chose… Or, Nathan avait appris à suivre ce dernier, à s’y fier, et à le croire quand il lui susurrait des choses. Or, son intuition lui soufflait que cette femme n’était pas nette, qu’elle dissimulait des choses.

« Oui… Je me demande pourquoi vous n’avez pas ajouté le bénévolat et l’association caritative dans votre petit portrait larmoyant de femme parfaite. »

C’était une sorte d’ironie mordante, un humour noir typiquement policier, consistant à voir le Mal partout, et à se méfier des gens « trop honnêtes ». Par expérience, et aussi d’un point de vue personnel, Nathan savait que chaque individu avait son squelette planqué dans le placard. Personne n’était totalement honnête ou totalement innocent. Personne. On avait tous quelque chose à se reprocher, et cette femme lui mentait.

Nathan choisit néanmoins d’y aller par petites touches. Il voyait dans son regard qu’elle n’avait pas tout dit, et qu’elle était une véritable furie sur pattes. Il voulait jouer avec elle, la pousser dans ses retranchements.

« Je crois que je n’ai pas l’honneur d’avoir saisi votre nom, Madame… Et, par ailleurs, je serais intéressé quel genre de boulot se trouve si horrible que vous sentez le besoin de vous promener avec un couteau de boucher sur vous. Saviez-vous que le port d’armes blanches était illégal au Japon, Madame ? »

Là aussi, la législation japonaise était très stricte.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ada Einlee
Humain(e)
-

Messages: 16


Secrétaire des Catacombes ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Secrétaire des Catacombes. Femme zombie avec un tempérament de feu, mais qui à des sérieux problèmes avec la photocopieuse !
« Répondre #8 le: Janvier 12, 2015, 03:12:46 »

Ada continuait de prendre des longues inspirations dans sa cigarette, recrachant la fumée autour d’elle. La loi elle s’en battait clairement les couilles. De son vivement la petite blonde en avait déjà rien à faire, alors maintenant qu’elle travaille dans des catacombes. Qu’elle se retrouve sur Terre occasionnellement. Ben… C’est encore pire qu’avant ! Ada n’est pas du genre à se prendre la tête, elle avait envie d’une chose elle le faisait point barre.

Des questions ? A la place du policier, Ada en auraient beaucoup oui. Tout cela était trop gros, vraiment trop gros ! Mais ce ne sont pas les plus gros mensonges qui passent le mieux normalement ? On allait bien voir cela… Jouer avec un flic ce n’était pas une des meilleures idées qu’Ada avait eu. Le flic se mit alors à lui répondre. Une réponse assez drôle en soit, c’est vrai la petite blonde n’y avait pas pensé.

« Il est vrai, j’avais fait du bénévolat il y a bien longtemps, j’ai oublié de le précisez, merci de me le rappeler ! Mais vous voyez comme je suis très prise j’ai préféré arrêté, mais je continue à faire des virements d’argent à cette association pour les aider financièrement. J’ai vraiment la main sur le cœur. » Ada afficha alors un petit sourire provocateur à Nathan, tout en écrasant sa cigarette dans un petit contenant à cacahuètes qui se trouvait sur la table.

Elle mentait. Il le savait ! Et Ada continuait à y aller, à continuer son petit jeu. La blonde gardait toujours sont petit sourire provocateur. Avec les balafres qu’elle avait sur son visage elle ressemblait vraiment à une femme sortie d’un asile et qu’il fallait interner au plus vite. Sauf qu’elle habitait déjà chez les fous ! En même vivre avec un mec qui s’amuse à tuer des super-héros, une multitude de zombies et des créatures en tout genre il y a quoi finir quelque peu zinzin.

Nathan reprit alors la parole, lui demandant son nom. Ah, ah, ah ! Il allait faire quoi une recherche sur elle ? Il allait être surprit quand il verra qu’elle est censée être morte depuis des années dans un fichu accident de voiture. Enfin son corps n’a jamais été retrouvé, mais la police avait préféré dire qu’elle était morte, que de chercher plus loin que le bout de leurs nez. Un cercueil vide avait été enterré.   Puis il enchaina sur le boulot qu’elle faisait, enfin surtout quel boulot demandait d’être armé d’un couteau car le port d’armes blanches était illégal au Japon. Hummm… Vraiment ?

« Vous n’êtes pas très attentif pour un policier Nathan ! » La blonde se permettait de l’appeler part son prénom, tout en s’accoudant sur la table, redressant le buste et le regardant de haut comme pour le provoquer. « Je vous le répète je m’appelle Ada Einlee ! Et pour le port du couteau rien de plus simple… Je travaille… Hum… » Ada laissa un petit silence planer.

« Je travaille dans des catacombes ! Je suis la gardienne des lieux ! Vous savez tellement de gens essaient de venir dans ces lieux pour faire tout et n’importe quoi. Imaginez seulement tout ce qu’on peut voir là-bas ! Des gens complètement cinglés viennent tous les jours. Une arme pour me défendre est plus qu’utile ! Mais je peux vous garantir je n’ai jamais tué personne, pourtant il serait si simple de cacher les corps. »

Ada lui fit un sourire qui voulait tout dire le contraire, elle apporta son verra à sa bouche fixant toujours le policier sur ce même aire. La secrétaire avait déjà été complice de meurtre avec le Chef des lieux et elle avait déjà tué des gens… Ils le méritaient tout simplement.
Journalisée

Nathan Joyce
E.S.P.er
-

Messages: 314



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Janvier 15, 2015, 02:14:56 »

Est-ce qu’elle avait déjà dit son nom ? Possible… Ada Einlee lui disait vaguement quelque chose, mais Nathan était tellement bourré et tellement ailleurs qu’il oublierait presque son propre nom s’il ne se concentrait pas. Le policier devait faire de sacrés efforts pour retenir la Bête, et, face à cette femme, le monstre néanderthalien en lui bouillonnait comme la fusée Ariane au décollage. Elle se rapprocha délicatement de lui, relevant son buste, entrechoquant ses seins. Une délicieuse poitrine, forte et agréable. Nathan aurait effectivement pu faire une enquête de routine sur cette femme, mais, en l’état, ça ne l’intéressait même pas. Il était à mille lieux de se douter que cette femme était techniquement un zombie. Tout ce qu’il savait, c’est qu’elle cachait quelque chose, et qu’elle mentait vraiment très mal. Elle finit par justifier le port du couteau en indiquant travailler au sein des catacombes. La phrase interloqua Nathan. Le policier ignorait que Seikusu avait des catacombes. Pour lui, les catacombes renvoyaient avant tout à une iconographie européenne, aux fameuses catacombes de Paris, ces catacombes qui avaient servi de vastes cimetières, regroupant progressivement des millions de cadavres (six millions, très exactement), et qui étaient actuellement utilisées pour des fêtes nocturnes illégales. La femme lui fit un sourire ravissant, mais qui, avec sa cicatrice, la faisait ressembler à une folle furieuse en train de réfléchir sur le meilleur moyen de découper Nathan en rondelles.

« Les catacombes… Bien sûr. »

Il était sceptique, mais, pour être honnête, il n’avait guère envie de s’ennuyer à la menacer, à lui dire qu’elle enchaînait les conneries. Pourquoi portait-elle ce couteau ? Elle pouvait très bien avoir découpé son voisin en tranches, être une folle furieuse qui attaquait ses riverains pour les entreposer dans sa cave, avant de les offrir par petits bouts aux chats et aux chiens du quartier. Il se moquait sincèrement de cette histoire, mais cette femme l’intéressait en tant que telle. C’était triste à dire, mais, en ce moment, Nathan n’était guère différent de tous ces adolescents libidineux et surexcités incapables de réfréner leurs pulsions, de se calmer et de se maîtriser. Ils étaient comme une bête en chaleur n’aspirant qu’à baiser avec cette femme, dotn le caractère trempé et le corps mâture et développé l’attiraient assurément.

Le policier commanda un autre verre, aussi bien pour que pour Ada, et, tandis que les boissons arrivaient, il la regarda à nouveau.

« J’ignorais qu’il y avait des catacombes à Seikusu, pour ne rien vous cacher… J’imagine que, à défaut de tuer des hommes, vous vous attaquez aux rats et aux chats errants qui passent dans le coin… »

Pouvait-il sincèrement la croire ? Quelle importance est-ce que ça avait ? En lui, la Bête bouillonnait, furieuse, impatiente, de plus en plus excitée, attirée par les phéromones que dégageait Ada… Car, même si elle n’en dégageait physiquement pas, sa simple présence, sa simple odeur, son simple corps, constituaient pour la Bête un appel irrépressible. La Bête était ainsi… Un queutard en manque perpétuel de sexe, et qui avait toujours une soif extinguible.

Les boissons arrivèrent alors, et Nathan prit son verre, et en but quelques gorgées, avant de reposer la bière. Une vulgaire bière Kronenbourg, qui ne lui faisait quasiment rien, tant il était imbibé. Plus le temps passait, et plus il réalisait que la Bête résistait mieux à l’alcool, faisant qu’il avait bien plus de mal à être bourré.

« Et, sinon, pourquoi venir dans ce bar ? Vous en avez assez d’observer les squelettes et de poser des pièges à rats ? Vous vouliez vous saouler la gueule en buvant un godet ? »
« Dernière édition: Juillet 29, 2015, 02:02:13 par Nathan Joyce » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ada Einlee
Humain(e)
-

Messages: 16


Secrétaire des Catacombes ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Secrétaire des Catacombes. Femme zombie avec un tempérament de feu, mais qui à des sérieux problèmes avec la photocopieuse !
« Répondre #10 le: Avril 23, 2016, 10:49:22 »

Bizarrement l’inspecteur n’avait pas l’air de croire qu’Ada travaillait dans des catacombes… Et ben si ! Bon c’était un peu spécial, fallait bien l’avouer ce n’était pas du tout celle de Paris. Car ça m’étonne cas Paris il y ai une secrétaire qui gère toute la paperasse, le rendez-vous du Maître des lieux, les zombies qui trainent un peu partout et l’imprimante qui fait que tomber en panne.

L’homme qui se trouva en face de la balafré commanda une nouvelle tournée, c’était cool ! Elle n’allait presque rien payé finalement. Ada ne pouvait s’empêcher de sentir le regard du flic sur elle, est-ce que c’était bon signe ? On le verra ensuite, pour le moment, elle l’écouta parler des catacombes parlant de rats et de chats… Si seulement il savait ! Ada lui adressa un large sourire tout en finissant d’une gorgée son verre, malgré que c’était une espèce de zombie, l’alcool lui brûlait quand même légèrement la gorge.

« Je vous fait découvrir quelque chose ! Et ce ne sont pas des petites catacombes croyez-moi… Je ne fais pas de mal aux animaux, ils m’apportent un peu de compagnie ! »

Sauf qu’il n’y en avait jamais des animaux ! Les zombies complétement débiles les mangeaient tout le temps, elle avait essayé de cacher un chat dans sa chambre, mais celui-ci n’avait pas fait long feu. Un soir alors qu’elle allait se coucher, sa porte avait été défoncé et à l’intérieur 5 zombies étaient en train de se battre pour savoir qui allaient manger la cervelle du pauvre minou. Bien sûr la chambre avait été ravagé et on retrouvait des poils et du sang partout et qui à dut nettoyer ? Ada bien sûr, donné un balai à un zombie ! Ben il se passera pas grand-chose !

Le temps qu’elle se remémore son petit chat disparu, les nouveaux verres venaient d’arriver, un petit verre de tequila pure. Ada leva son verre en face de Nathan comme pour le remercier et de dire santé pour le porter à sa bouche. Elle le posa sur la table affichant un sourire.

« Ouais, il faut bien se changer les idées, voir toujours la même chose à force ça nous fait péter un plomb ! Et après on peut faire des choses qui ne sont pas vraiment recommandé. Pis t’as bien vu mon comportement ? Sans vous mentir je suis interdite dans beaucoup de bar de la ville pour quelques soucis en tout genre. Ici je n’ai pas encore ce problème alors j’en profite sinon je devrais chercher un autre bar ! »

Ouais, ouais, elle avait eu pas mal de soucis un peu partout, mais tout cela n’était que des détails pour elle.

« Je pensais donc me changer les idées en buvant, mais il dure aujourd’hui de ce mettre une bonne mine, quand on a l’habitude de l’alcool ça coute cher aussi ! »

Comme Ada était une sorte de zombie, son corps était beaucoup plus résistant à l’alcool. Elle arrivait quand même à être bourré, mais elle devait vraiment y aller. Elle aurait bien aimé se griller une petite clope, c’était toujours agréable de fumer en buvant, mais le flic lui avait déjà fait des réactions sur ça. Si bien qu’elle touchait son paquet sans arrêt, faisant tourner son briquet entre ses doigts montrant un certain manque à la nicotine.

« Et toi pourquoi tu es là ? Tu souhaites oublier le cadavre à peine froid de la femme que tu es retrouvé égorgée ce matin par un nouveau tueur en série ? Ou encore ton Directeur qui t’as ridiculisé devant t’es collègues qui se moque de toi en continue depuis des années ? »

Nathan était parti dans les clichés en parlant des catacombes, Ada en faisait donc de même en lui parlant de son boulot de flic. Elle s’accouda alors sur la table, posant sa tête dans une de ses mains attendant la réponse de l’inspecteur, le buste en avant, maintenant en avant sa poitrine et ses tatouages.
Journalisée

Nathan Joyce
E.S.P.er
-

Messages: 314



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Avril 25, 2016, 01:18:37 »

Pourquoi pas, après tout ? Nathan supposait que, comme à Paris, s’il y avait des catacombes, un service administratif quelconque devait bien s’en occuper. Et les secrétaires étaient à l’administration ce que le poumon était à l’organisme humain : nécessaire. Il n’y avait pas de sot métier, mais il était juste surpris, surtout que cette femme blonde, avec sa cicatrice, et sa carrure athlétique, n’avait vraiment pas le look d’une secrétaire. Et puis, outre son look, la Bête, qui était dans le corps de Nathan, ressentait quelque chose de particulier chez cette femme... Et la Bête, dans ce domaine, se trompait rarement. Cependant, Nathan avait pris pour habitude de ne pas l’écouter, dans la mesure où, chez la Bête, tout avait un rapport avec le sexe.

*J’ai envie de la baiser.
La ferme !
Merde, Nathan, on est dans une ville où ça baise à tous les coins de la rue, et tu te comportes comme un putain de moine tibétain !*

Ils étaient donc là, face-à-face, chacun des deux tournant autour du pot, se saoulant mutuellement à coup d’hydromel moderne, pendant que la Bête, elle, sentait clairement les effluves de mort autour de cette femme. Elle avoua donc être interdite dans beaucoup de bars à cause de son comportement... Ce qui ne surprenait pas Nathan outre mesure. Elle lui demanda ensuite ce qu’il faisait là, passant rapidement du vouvoiement au tutoiement, ce qui ne le dérangea pas non plus.

En réalité, plus les deux se rapprochaient, et plus Nathan commençait à ressentir, envers cette femme, un attrait tout à fait particulier. Il aimait son franc-parler, ce côté bourrin... Elle faisait un peu Irlandaise dans son approche. Du moins, c’était ainsi qu’il se représentait les Irlandaises. Une forte tête qui ne se laissait pas marcher dessus.

« Hmmm... J’aimerais bien. »

Souriant lentement, Nathan but un peu de son verre, puis le reposa.

« Non, malheureusement, le métier de flic n’est pas aussi glamour. J’oscille entre des poivrots qui ont giflé leurs femmes, des boulets qui ont tenté de violer leurs copines, des types qui ont roulé trop vite et ont loupé un virage... Et des photocopieuses qui marchent pas et me bouffent le papier une fois sur deux. »

Nathan haussa lentement les épaules, avec un sourire légèrement fataliste sur les lèvres. Il avait noté la mise en avant de la généreuse poitrine de la femme, et, si cette dernière était observatrice, ce dont il ne doutait pas, le regard qu’il avait glissé vers son décolleté n’aurait très certainement pas dû lui échapper. Il finit par se racler lentement la gorge, et se força à la regarder... Plus haut.

*Elle nous chauffe, putain la salope !*

La Bête était chaude, bouillonnant en Nathan, qui soupira à nouveau, en tâchant de la retenir. Véritable prédateur sexuel, ce monstre n’avait plus qu’une envie : jouer au rodéo avec Ada.

« Alors, comme ça, ça vous arrive souvent de faire des esclandres dans des bars ? Tu sais, ce n’est pas très prudent de confesser des infractions à un policier... »

Lui aussi, il passait tranquillement du vouvoiement au tutoiement, comme pour marquer un rapprochement entre les deux individus.

« Tu as des problèmes à retenir ta passion débordante, c’est bien ça ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ada Einlee
Humain(e)
-

Messages: 16


Secrétaire des Catacombes ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Secrétaire des Catacombes. Femme zombie avec un tempérament de feu, mais qui à des sérieux problèmes avec la photocopieuse !
« Répondre #12 le: Septembre 11, 2017, 01:42:47 »

Ada mettait toujours sa généreuse poitrine en avant, se penchant légèrement, montrant qu’elle ne portait pas de soutien-gorge sous sa salopette. Ouais, elle aimait bien chauffer les gens. Pis en même temps Nathan était un beau garçon donc elle n’allait pas se gêner. De sa main libre elle touchait toujours à tour de tour son briquet ou ses clopes, comme-ci le manque de nicotine se faisait de toujours plus intense. Et c’était le cas vraiment !

La secrétaire l’écouta parler de son métier qui n’avait pas l’air bien palpitant dit donc… Juste à la fin quand il parla de la photocopieuse Ada poussa un petit ricanement.

« Ah tu ne t’inquiète pas je connais bien les photocopieuses qui font des caprices, j’ai la même dans mon bureau ! Et personne n’est capable de la réparer ! »

C’est sûr que ces incapables de zombie n’allaient pas faire grand-chose avec le petit pois dans la tête. Tout ce qui savait faire c’était de se coincer les bras dedans et après c’était le carnage ! Plein de sang partout, des morceaux de chair pendant plusieurs jours, des os qui se coinçaient dans les engrenages...  Bref un bon gros bordel !

Alors qu’Ada souriait encore pour la petite référence à l’imprimante, elle put voir le policier lui reluquer la poitrine, ce qui la fit encore plus sourire. Même si c’était un flic, il restait un homme qui savait apprécier les bonnes choses nous allons dire. Et qui avait certaines manières puisqu’il releva son regard pour la regarder dans les yeux et en profiter pour changer de sujet.

« Faire un tour dans les bars si ça m’arrive souvent ? J’y vais tous les soirs ! A chaque fois, que je finis de bosser je vais boire un coup ! »

C’était effectivement le cas. Il fallait bien décompresser… Et pour Ada le mieux était de boire des coups et de fumer des joints quand elle rentrait. Ouais ça c’était cool, vraiment cool !

« Pas très prudent de confesser mes infractions à un policier ? Si tu avais voulu m’arrêter tu l’aurais déjà fait, alors je pense que je n’ai rien à craindre de toi ! Pis bon il faut dire que ces deux petits fils de pute méritaient bien ce traitement de faveur de ma part, leur couper un doigt m’aurais bien plus. Mais ils sont partis avant quel dommage… Et toi tu es arrivé ! Je n’allais quand même pas agresser un flic ! Je sais que je suis un peu cinglé mais, quand même un peu de respect… Un peu vraiment ! »


Ada ricana de nouveau en se redressant sur sa chaise, elle appuya son dos contre le dossier de la chaise tout en partant un peu en arrière juste assez pour le faire craquer un bon coup. Avant de se remettre comme il faut sur sa chaise… Comme il faut voulais bien sur dire les seins bien en avant pour son petit flic ! Elle avait tellement envie de le revoir mater sa poitrine sa l’amusait beaucoup.

« Pis je sens qu’au fond de toi tu m’aimes bien ! »

En aucun cas Ada parlait de la Bête ne connaissant pas son existence… La secrétaire disait cella car il ne lui avait pas encore mit les menottes malgré tout le bordel qu’elle avait fait. Et c’était bien mieux, elle pouvait passer un bon moment et si le flic avait en tête de faire une rechercher sur Ada, il allait être surpris de voir cas la base elle était morte quoi… Ouais les gens ont un peu de mal à l’accepter le plus souvent.

A la fin de sa phrase, Ada lui fit un petit clin d’œil, tout en se tournant sur le côté de sa chaise croissant les jambes sur le côté également montrant ses cuisses à son interlocuteur.
Journalisée

Nathan Joyce
E.S.P.er
-

Messages: 314



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Septembre 18, 2017, 12:58:42 »

À lire les romans et à voir les séries télévisées, le métier de policier avait l’air passionnant, et extrêmement difficile. Des filatures endiablées, des tueurs en série à tour de bras, des prises d’otage, le sentiment permanent de vivre sur la brèche... Dans les faits, c’était bien différent. Nathan avait peut-être un criminel pour cent délinquants ordinaires. Plus que tout le reste, c’était surtout ça qui était usant et désespérant. Cette délinquance ordinaire, corollaire de ce qu’il convenait d’appeler, tout simplement, la connerie humaine. Le tout accompagné de manques criants de moyens, faisant lieu que la police disposait encore d’équipements informatiques usagés, et devaient rogner sur tout, notamment sur la production de papiers... Et même le nombre d’agrafeuses et d’épingles qu’ils utilisaient dans leurs dossiers, l’ensemble en faisant des journées à rallonge, puisqu’il fallait, non seulement faire les heures de mission au-dehors, mais aussi prendre le temps, au bureau, de faire les procès-verbaux, les rapports, d’enregistrer ce qu’on faisait... Alors, non, ça n’avait vraiment rien à voir avec le côté glamour et solitaire qu’on attachait communément à la fonction. Dès lors, il n’était pas difficile de comprendre pourquoi Nathan avait envie de se relâcher au bar... Et pourquoi les seins de cette blonde à fort caractère venaient régulièrement happer son regard.

Il la voyait l’allumer, bien entendu, que ce soit en s’étirant sur sa chaise, soulevant son dos, et mettant en valeur ses seins, ce qui lui permit de voir, à travers sa salopette, qu’elle n’avait pas de soutien-gorge... Une révélation qui réveilla quelque chose en lui, stimulant son sexe, provoquant un commencement d’érection. Elle expliqua qu’elle ne croyait pas vraiment que l’homme voulait l’appréhender, car, s’il le voulait, eh bien, il l’aurait déjà fait. Nathan sourit, avant de la voir croiser élégamment les jambes, et lorgna sur son bassin, sans faire preuve de grande discrétion... Mais il savait que c’était ça qu’Ada voulait.

« Hmmm... Ouais... Mais, dans tous les cas, ma chérie, ton cas s’aggrave. Non seulement tu as tapé ses types avec un enthousiasme qui dépasse le cadre de la légitime défense, mais... Tes tentatives de corruption sur un officier de la force publique ne passent pas inaperçues. »

Difficile de dire s’il était sérieux, ou si tout ça était un jeu pour lui. En tout cas, il but encore un peu de son verre, l’observant encore, et reprit à nouveau, en souriant légèrement :

« Alors, j’ai deux options... Soit je te passe les menottes, et je t’embarque au poste de police pour un interrogatoire, et pour te mettre en garde-à-vue, soit... »

Il laissa passer quelques secondes, et se pencha vers elle, en parlant sur un ton un peu plus bas :

« ...Soit je t’enfile les menottes pour te faire un rappel à la loi, et pour résoudre un mystère fondamental qui me frappe quand je te vois... »

La chute était imminente, et, quand il la sortit, un tel aveu devrait éclaircir tous les doutes qui avaient peut-être dû jaillir dans l’esprit de la jeune femme :

« ...Comment une fille en salopette peut être aussi canon ? »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ada Einlee
Humain(e)
-

Messages: 16


Secrétaire des Catacombes ♥


Voir le profil
Fiche
Description
Secrétaire des Catacombes. Femme zombie avec un tempérament de feu, mais qui à des sérieux problèmes avec la photocopieuse !
« Répondre #14 le: Septembre 25, 2017, 03:33:01 »

Ada ne pouvait s'empêcher de lâcher des petits sourires quand elle voyait le policier la reluquer. On pouvait bien faire partie des forces de l'ordre rien ne changeait vraiment, un homme restait un homme qui aimait les bonnes choses. Du moins les corps voluptueux, car bon chez Ada il fallait bien avouer que sa tête c'était pas la folie. Les gens dans un premier temps avaient plutôt du dégout ou de la surprise en voyant sa tête. Le reste ça allait du moins si on appréciait les tatouages et tous les trucs un peu extravagants mais bon... Globalement les gens étaient unanime vue sa tête elle faisait peur et elle n'était pas des plus attirante !

Puis le flic reprit la parole lui expliquant qu'elle n'était pas en train d'arranger son cas en ce mettant en avant comme ça. Il avait l'air sérieux en disant cela... Qu'importe Ada s'en moquait pas mal à vrai dire. Quoi qu'il arrive elle pouvait fuir pour retourner dans les catacombes comme elle le voulait. Donc même si Nathan était sérieux sur le coup elle prendrait simplement la poudre d'escampette. Mais, elle aimait bien être en la compagnie de cet homme, et au fond d'elle Ada sentait que c'était quelque peu réciproque.

Et c'est alors que Nathan lui proposa deux options... La première ne l'intéressait pas trop à part les menottes et la deuxième... La fin mit un petit temps à arriver. Et la petite blonde ne put s'empêcher de rire quand elle entendit la chute ! Elle se rapprocha en avant frappant son poing sur la table n'arrêtant pas de rigoler. On lui avait jamais dit celle-là !

"AHHHH ! Je préfère nettement la deuxième option !!"

La jeune femme se remit un peu en arrière sur sa chaise frottant le dessus de sa main vers ses yeux, elle avait un peu pleuré en rigolant.

"Et je peux même te montrer comment être plus sexy avec une salopette. Les gens sous-estiment le pouvoir des salopettes... Mais j'hésite peut-être que ça sera encore vue comme de la corruption sur un officier de la force publique..."

Ada le regarda avec un petit sourire avant de se mordre la lèvre intérieure. Elle approcha sa main du haut de sa salopette, elle attrapa une de sangle avant de la déclipser du haut du vêtement.

Le haut du vêtement tomba alors dévoilant quelque peu un de ses seins. Mais Ada le rattrapa avant de laisser apparaître son téton.

"Houla houla ne nous laissons pas aller n'est-ce pas ?"

La jeune femme raccrocha sa salopette avec un large sourire défiant quelque peu le policier.

"Dans tous les cas je crois que dans les deux options je ne vais pas échapper aux menottes... Quel dommage !"

Ada mit ses deux mains en avant vers Nathan avec un petit air de chien battu comme-ci cela l’alarmait, c'était bien sûr pas le cas et le flic devait bien sur se douter qu'elle se fichait de lui depuis un bon moment en plus de le chauffer.

Journalisée


Tags: alcool  humain  policier  
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox