banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4 ... 8
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une invitée attendue. (Mélinda)  (Lu 11049 fois)
Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3189



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #15 le: Septembre 27, 2014, 12:56:36 »

Mélinda était beaucoup de choses à la fois, beaucoup de paradoxes et de contradictions. Elle pouvait être autoritaire, cruelle, sadique, perverse, et en même temps délicieusement douce, attentive, attendrissante, en faisant preuve d’une délicatesse qui la faisait passer pour une adorable petite fille prenant ses esclaves pour de belles poupées fragiles. La vampire suivait sa propre logique, une logique déstabilisante pour ceux et celles qui n’y étaient pas habitués. Pour l’heure, elle caressait délicatement Lissa, qui lui expliqua ce que Mélinda avait à savoir sur Evangeline. Apparemment, ses méthodes avaient globalement l’air similaires aux siennes, dans le sens où ses techniques de dressage et de formation ne reposaient pas sur la menace, la coercition, et la souffrance. Mélinda aimait ça. Elle savait qu’elle avait des méthodes assez atypiques, car elle ne voulait pas forcer ses esclaves à lui obéir par peur, mais plutôt par une sorte d’admiration profonde, de désir de faire plaisir à leur Maîtresse. C’était une technique originale, elle en avait fort bien conscience, difficile à mettre en œuvre, mais qui, sur le long terme, s’avérait très efficace. De plus, d’un point de vue philosophique (parce que, à ses heures perdues, Mélinda aimait se mettre à philosopher), elle amenait à contrebalancer ces affirmations sur la liberté, et à se demander si l’objectif suprême recherché par l’être humain n’était pas, plutôt que la liberté, celle de bonheur. Des considérations qui ne concernaient que son propre esprit ; elle n’allait pas abandonner Lissa avec ça.

Cette dernière lui expliqua qu’il existait différents types de serviteurs au manoir, et qu’ils accomplissaient des prestations au sein du village, ce qui amena Mélinda, pour le coup, à se demander quelle influence Evangeline exerçait à l’intérieur du manoir. Elle était visiblement une notable du village... En était-elle la principale dirigeante ? Ou est-ce que son influence était tempérée par des rivaux potentiels ? Des informations apparemment sans importance, mais, encore une fois, le besoin compulsif de sécurité et de contrôle de Mélinda l’obligeait à obtenir le plus de renseignements possibles. Ses doigts continuaient à jouer sur la tendre peau de la femme lorsqu’elle en arriva à parler des poupées gardiennes.

De ce que Mélinda comprit, les hommes étaient avant tout prédestinés à devenir des soldats protégeant Evangeline. Cette femme était puissante, suffisamment pour avoir été de ces régions glaciales jusqu’au cœur de l’Empire d’Ashnard juste pour pouvoir discuter avec Mélinda. Jusqu’où s’étendait son influence ? Sa puissance ? Jusqu’à quel point Mélinda pourrait-elle être son alliée ? La vampire n’avait jamais caché ses ambitions et sa soif de pouvoir. Elle ne rêvait pas de devenir une Impératrice, mais d’augmenter son influence, de redonner aux Warren la hauteur que leur nom avait, avant que la démence de son père ne réduise tout à néant... Même maintenant, des siècles après avoir tué son paternel, inconsciemment, les actions de Mélinda étaient dictées par son opposition avec son père, un être cruel qui n’avait eu de cesse de la rabaisser, de l’humilier au point de la faire se sentir plus bas que terre. Elle avait sauvé le harem, elle avait racheté une guilde, et elle était maintenant à la tête d’une entreprise florissante, en train de conclure des partenariats commerciaux avec d’autres grands noms d’Ashnard, et même d’autres contrées... Elle mettait la misère à tous ceux qui, auparavant, l’avaient tourné en ridicule, en se moquant de cette gamine arrogante pensant pouvoir, juste avec soin petit minois et ses yeux verts, rivaliser avec les redoutables et surpuissants esclavagistes ashnardiens.

« D’accord... » finit par dire Mélinda.

Elle releva lentement le visage de Lissa, et la coucha sur le dos, puis se glissa à sa portée. Une main se faufila dans les beaux cheveux de la femme, et elle l’embrassa sur les lèvres. Mélinda l’embrassa assez longuement, en s’étalant contre elle, mais sans chercher à la déshabiller. L’idée était tout simplement de l’embrasser, de partager un peu de bonheur et de douceur entre elles. Le baiser finit naturellement par se rompre, et Mélinda se redressa un peu, ses mains venant caresser le visage de la femme, glissant un peu sur ses lèvres. C’était une autre chose que la vampire aimait beaucoup, là encore, sans explication particulière : caresser les lèvres de ses amantes, glisser dessus, les titiller, en suivre la commissure, enfoncer le bout de ses ongles à l’intérieur, puis ses doigts, afin de sentir leur langue... Aucune explication rationnelle là-dedans, rien d’autre que le fruit de son désir.

Mélinda finit alors par poser ses nouvelles questions :

« Quel est le poids de ta Maîtresse dans cette ville ? Est-ce qu’elle contrôle tout ? Mes petites protégées pourront-elles se protéger en toute sérénité dans cette ville, ou doivent-elles craindre d’éventuels rivaux de ta Maîtresse ? »

Cette question correspondait presque à ce que supposait Lissa.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 202


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #16 le: Octobre 09, 2014, 11:22:55 »

Se laissant guidé par sa maitresse du moment Lissa se coucha comme elle le souhaitait. Sa douceur actuel était très apaisante, très relaxante. Lissa se plaisait et craignait moins cette femme inconnue qu’elle devait servir pour faire ses preuve et choisir son avenir. Ainsi après avoir partager un doux baisé avec elle, aucune hésitation pour répondre à la suite des questions. L’étendu de l’influence de la Maitresse des Poupée, elle n’était pas sur de pouvoir tout dire, mais elle allait faire au mieux de se qu’elle savait.

-Pour commencé Maitresse Evangeline domine et contrôle la vallée entière. En se l’appropriant, elle à sécurisé la région souvent attaqué par des bandits par le passé. Il y a développé les structures, construisant un moulin, développant les ressources de la rivière, apportant des cultures. Elle a travaillé à rendre la vallée indépendante de toute autre nation. Ainsi la vallée se suffit à elle-même. La Maitresse, possède différent lieux dans le monde, comme des mines, des comptoirs marchant. Tout se développement, elle l’effectue avec sa fortune qu’elle tire de ses différent commerce. J’ai entendu dire, qu’elle prévoir détendre son territoire dans le futur. Mais vous savez, le temps n’a pas d’effet sur elle et sur les poupées, ses projet preuve s’étendre sur des années et être préparé avec précaution. Je sui désoler je n’en sais pas plus que ça, pour se genre de chose il faudrait demander à Alyss. C’est l’une de ses poupées, les plus proches et qui s’occupe des affaires militaires.

Lissa regrettait de pas pouvoir lui en apprendre davantage. Les actions passé et actuel de la Maitresse était connue de tous, mais ses projet était que des rumeurs. Elle n’était pas suffisamment proche d’elle pour être au courant de se genre de chose. Son rôle était dans l’entretien du manoir, pas vraiment dans la gestion de la région que dominait la Maitresse des Poupées.

-A vrais dire, je serrais bien plus vous renseigner sur la vie dans le manoir qu’a l’extérieur. Par contre je peux vous en apprendre sur les gouts de la Maitresse. Le type d’esclave qu’elle affectionne le plus, les lieux du manoir où elle aime se détendre se genre de chose.


Bien sûr toutes les servantes savais se genre de chose, mais ça au moins elle pouvait en parler sans craindre de sortir une bêtise. Sa pouvait aussi intéresser Melinda, après tout il y avait des chances qu’elles y soient invité par la Maitresse durant son séjour. Mais Lissa avait envie d’en apprendre davantage sur cette femme qu’elle devait servir. Se qu’elle savait été limité. Une femme qui dirigeait un grand harem, une vampire et une grande beauté, mais ça s’arrêtait là. Avec un moment comme celui qu’elle partageait, Lissa ne pouvait que s’intéressait davantage à elle. Qu’une seul crainte la tenais, allait t’elle devoir lui donné son sang ? Jamais la maitresse n’accepterait que du mal lui soit fait sans son autorisation, mais elle avait entendu que ça ne faisait pas mal.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3189



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #17 le: Octobre 11, 2014, 02:16:08 »

Allongée contre elle, lovée contre son corps, Mélinda l’écouta parler, lui divulguant des informations sur sa Maîtresse. Evangeline avait visiblement plutôt bien réussi. Elle contrôlait toute cette vallée, et sa puissance économique s’était étendue à travers le contrôle de sources de revenus, comme des mines. La propriétaire de Lissa dirigeait plusieurs exploitations économiques disséminées ici et là, lui assurant suffisamment de revenus pour pouvoir étendre son influence et raffermir son emprise sur ce qu’elle avait déjà. Tout ce village lui appartenait donc, et Mélinda soupçonna que s’allier aux marchands d’Ashnard était la prochaine étape de cette femme. Autrement dit, elle était en train de s’associer avec une égale... D’un point de vue économique. Toute personne n’étant pas une vampire était toujours considérée par Mélinda comme étant différente, sans pouvoir jamais être considérée totalement comme son égale. C’était ainsi que les choses fonctionnaient, et ce n’était pas pour autant qu’elle irait dénigrer Evangeline. Elle savait la femme puissante, dotée de pouvoirs magiques, et était rassurée sur le sort des esclaves qu’elle laisserait ici. Elles seraient à l’abri, protégées, sans avoir à craindre pour leur sécurité. Et, dans la foulée, Mélinda en avait appris un peu plus sur Evangeline, même si Lissa lui avoua ne pas en savoir autant qu’il le faudrait.

Elle poursuivit en disant qu’elle pouvait aussi la renseigner sur les activités internes du manoir, et sur les préférences sexuelles d’Evangeline. La vampire lui sourit, et l’embrassa sur les lèvres, tendrement, encore. Sa langue se fourra dans sa bouche, et joua avec celle de la femme. Mélinda gémissait dans sa bouche, fermant les yeux, en frissonnant contre le corps de la femme. La température glaciale qu’il faisait dehors avait des vertus aphrodisiaques, en amenant les gens à devoir se rapprocher, à se serrer davantage pour se tenir mutuellement chaud.

« Hum... Tu sais bien des choses, ma belle... Mais cela, je préfère le conserver pour moi-même. Parlons plutôt de tes goûts à toi, ma petite perle... »

Mélinda parlait sur un ton calme, langoureux, et elle l’embrassa à nouveau, avant de le rompre. Ses mains caressaient ses seins, les flattant, tirant sur sa soubrette, et son visage restait très proche du sien, leurs jambes venant se croiser. Elle était curieuse, car elle savait qu’il était possible d’en savoir beaucoup sur un maître ou une maîtresse en étudiant les goûts de ses esclaves. Les préférences sexuelles de Mélinda rejaillissaient nécessairement sur ceux et celles qui la vénéraient, et, par ailleurs, s’intéresser à une simple esclave était souvent perturbant pour ceux qui étaient souvent ignorés, ou classés au second plan.

Une fois le baiser rompu, elle lui sourit tendrement, venant pincer ses tétons.

« Est-ce que tu as peur que je te morde ? Qu’est-ce que tu sais des vampires ? Et... Qu’est-ce que tu aimes le plus ? Les Futanaris ? Les sodomies, les fellations ? Raconte-moi tout, ma belle, car nous allons passer un peu de temps ensemble dans cette chambre, toi et moi... »

Oh ça oui ! Cette femme était franchement craquante, et Mélinda n’avait qu’une envie : rester avec elle, et explorer son corps dans tous les sens.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 202


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #18 le: Octobre 27, 2014, 12:33:00 »

Lissa fut rassuré, au moins se qu’elle avait put dire sur sa Maitresse, semblait satisfaire leur invité. Melinda l’enveloppé, par derrière, se sentait un peu comme une peluche dans les bras d’une grande fille. C’était très appréciable, sentir ses baisé, ses mains sur sa poitrine, rougissante, elle écouta la suite de l’interrogatoire. Le sujet était elle maintenant, Se qu’elle appréciait ? Elle avait aussi ressenti sa crainte ?

-Pour vous avoué oui un peu. Je sais que Maitresse ne laisserait personne nous faire du mal, enfin du moins quelque chose de grave. Je ne crains pas pour ma sécurité, mais je ne connais rien des vampires. Mais vous n’avez pas l’air méchante.


Ses gouts sexuels ? Les futanaris ? Cette question la surpris un peu, bien sûr elle savait se que c’était, mais elle ne c’était pas attendus à entendre parler comme ça. Peut être que Melinda en était une ?

-Pour tout vous dire, les futanaris sont rare. Dans le manoir elles sont que très peut. Je n’ais jamais ut l’occasion de coucher avec l’une d’elle. Enfin je pars du principe que si je suis capable de m’occupé d’hommes et de femmes, ça ne devrais pas me posé de problème ?

La sodomie, les fellations ? Il était donc fort possible que Melinda est un sexe masculin ? C’était étrange, car sa tenue ne laissait vraiment rien paraître. A moins que l’une de se esclave en était une ? Et que peut être elle voulait la voir la prendre ? Ou de la magie, c’était possible, Maitresse Evangeline s’amusait des fois à changer le sexe des gens pour son plaisir.

-Et bien je ne sais pas trop, j’aime bien tout ça je dirais. Tant que se n’est pas douloureux sa me vas. Puis après tout sa fait partie de mon travail, alors autant aimais ça, sa rend le tout plus intéressant, comme ça.

Avec le sourire, elle chercha le regard de la femme, persuadé qu’elle devait comprendre se qu’elle disait. Se qui l’intriguait, c’était la raison de ses question, mais quelque chose lui disait qu’elle n’allait pas trader à le savoir.

Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3189



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #19 le: Octobre 31, 2014, 02:47:29 »

Comme Mélinda l’avait pressenti, Lissa n’avait jamais été mordue... Et, comme souvent dans ce genre de cas, la perspective de la première fois était inquiétante. L’esclave le masquait derrière son souci d’obéir à sa Maîtresse, et en retenant que Mélinda n’était pas « méchante », mais la vampire n’était pas dupe. Cette simple phrase était en soi un aveu : elle avait peur. La vampire pouvait la comprendre, car il circulait énormément de rumeurs sur les morsures des vampires, sur ce qu’on appelait poétiquement l’Étreinte. La belle et magnifique Étreinte... Lissa poursuivit en disant qu’elle n’était contre rien de ce que sa Maîtresse était susceptible de poser, en gros. Ceci fit sourire Mélinda, qui se pencha alors, et embrassa la belle humaine. Cette maid était définitivement craquante, et il y avait bien trop longtemps que la vampire n’avait pas goûté à une gorge offerte. Autrement dit, il fallait remédier à cela.

« Très bien, ma puce... »

La vampire déplaça ensuite ses mains, et entreprit de déshabiller Lissa intégralement. Ses doigts glissaient sur son corps avec tendresse et fermeté, ôtant un à un tous ses vêtements, y compris ses collants, et évidemment ses sous-vêtements. La vampire ne parlait pas, se contentant d’agri, et, au bout de quelques minutes, le corps pâle de Lissa s’offrit à ses beaux yeux dans toute sa nudité. Elle était effectivement très belle, un corps parfait, appelé à être pénétré et mordu. Pour Mélinda, les choses belles, comme les corps, se devaient d’être utilisées en conséquence. Elle aventura ses mains le long des jambes de Lissa, un sourire sur le coin des lèvres, une lueur de désir brûlant dans ses yeux. Oui, cette jeune femme était tout simplement magnifique à voir, à observer, et à contempler. Mélinda se mordilla les lèvres, puis retira ses mains de son corps.

Son regard ne quittait celui de Lissa que pour mater ses formes, et elle le faisait sans aucune retenue. Elle retourna à nouveau regarder ses yeux tout en se déshabillant. Pour cela, il suffisait de défaire les nœuds du lacet noir filant entre ses seins. Lorsqu’elle le fit, toute sa robe s’affaissa, la partie supérieure s’ouvrant de part et d’autre, comme les pétales d’une fleur. La vampire voulait voir ce que Lissa regarderait : toujours son visage, ses seins, son ventre, son estomac ? Sur quelle partie de son magnifique corps les yeux délicats de la jeune fille se poseraient ? La vampire se déplaça un peu, remuant des hanches, afin de définitivement retirer sa longue robe, puis emmena avec elle sa culotte.

Désormais toute nue à son tour, la vampire, sans transition, alla à l’assaut du corps de la femme. Elle commença en douceur, en posant ses mains sur ses hanches, et en venant lécher l’intimité de son esclave. Mélinda voulait l’entendre gémir, elle voulait sentir la mouille contre ses lèvres, elle voulait sentir le système sanguin de cette femme s’emballer à toute allure, sans retenue, comme une délicieuse offrande, comme un irrésistible appel.

« Hummmm-hummmmm... ! »

On pouvait entendre, entre les bruits de mastication de la langue de la vampire sur le corps de Lissa, ses soupirs et ses gémissements. Elle continuait à lécher son intimité, n’usant que de sa langue, déplaçant peu à peu ses mains pour les poser sur ses fesses, malaxant le cul de Lissa, se crispant dessus. Sa langue s’enfonçait adroitement dans le corps de la femme, explorant cette cavité humide, recherchant son bouton de plaisir, afin de le caresser, de le titiller. Lui faire plaisir, c’était l’objectif recherché, dans le but de la mettre en confiance, afin de pouvoir, par la suite, plus facilement la mordre.

Elle la lécha pendant un certain temps, avant de remonter le long de son corps. La vampire embrassa le ventre de la femme, apposant ses lèvres sur son bel estomac, remontant progressivement, par le biais de multiples baisers. Elle embrassa chacun des seins de la femme, laissant sur son corps des traces de salive et de mouille. Elle atteignit donc ses seins, et grimpa encore, venant embrasser la femme sur les lèvres, lui offrant un long et tendre baiser en l’enlaçant, sa langue sucrée filant dans la bouche de la femme.

« Alors... Tu es prête, ma chérie ? Tu peux me caresser les fesses pendant que je sucerais ton sang, mais tu n’as pas à t’en faire... Crois-moi, le plaisir que tu vas ressentir sera immense. »

Mélinda était douée pour les Étreintes, ne cherchant pas à faire souffrir ses partenaires. Elle avait rompu le baiser, souriant à Lissa, un beau sourire plein de douceur et de luxure.

« Est-ce que tu es prête, mon cœur ? » s’enquit-elle alors, d’une voix douce et tendre, son corps confortablement étalé sur le sien.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 202


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #20 le: Novembre 18, 2014, 12:11:26 »

Lissa répondit donc à Melinda sa maitresse du moment en espèrent que ça lui convenais. La réaction qui suivie sembla le prouvé, car déjà la femme commença à lui retiré ses vêtement. La servante se laissa faire bougeant juste ce qu’il fallait pour faciliter l’enlèvement de sa robe de travail. Assise comme ça sur le lit, sa longue chevelure était un peu gênante. Mais ses cheveux, elle y tenait, Maitresse Evangeline les aimait, elle lui avait complimenté et depuis elle les entretenait pour qu’il en reste ainsi. La robe enlever, le reste devenais plus simple, les bas et les manchettes furent rapidement enlever, laissant pour la fin ses dessous blanc. Lissa se retrouva rapidement nue, légèrement rougissante, mais avec habitude elle ne cachait rien de son corps. Si elle rougissait c’était par le regard presque dévorant de la vampire qui à son tour retirais ses vêtements.

 Pour la femme se fut bien plus rapide. Un simple nœud et la robe glissa gracieusement le long de son corps. Par reflexe à cause de ses questions, Lissa porta son regard entre ses jambe pour chercher un éventuel sexe masculin, qui n’était pas là. Ce n’était donc pas d’elle qu’elle parlait ou alors c’était par magie. Mais au final, elle n’eut pas le temps d’y réfléchir. Melinda s’avança vers elle, venant caresser ses jambes et y enfonçant son visage. Sa langue venant déjà gouté à son intimité, un peu surprise, Lissa du mettre ses main en arrière pour trouver un appui Elle s’y prenait drôlement bien, c’était évident qu’elle avait une grande expérience dans ce domaine, elle sentait déjà un grand plaisir la parcourir. Lissa ne put de retenir de lâcher de mignon petit gémissement, heureusement ça ne dura pas longtemps, elle s’en serrait voulut de venir trop vite. Melinda parcourra en remontant son corps de baisé, venants sur sa poitrine et se finissant par un baisé.

C’était maintenant annoncé, elle allait la mordre, elle lui assurait qu’elle y prendrait du plaisir. C’était simple, elle devait se laissé faire et juste lui caressé les fesses. Le plaisir avait embrumé ses pensé et la peur en était diminuer.


-Oui maitresse, je suis à vous…

Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3189



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #21 le: Novembre 20, 2014, 04:16:02 »

D’une petite voix pleine d’un désir retenu, et d’une envie lancinante, Lissa posa ses mains sur les fesses de sa Maîtresse, tout en l’incitant à y aller. La vampire n’en demandait pas plus. Nue, allongée contre son corps, la femme était désirable, et les canines de Mélinda s’approchèrent de son cou, se plantant dans sa chair. Elle atteignit rapidement la veine, et se mit à sucer, grognant et gémissant, ses bras venant enlacer la nuque de la jeune esclave, une main posée sur ses cheveux. Son corps s’écrasa contre le sien, et elle se mit à mordre, fermant les yeux pour mieux apprécier ce moment. Le sang afflua dans sa bouche, filant dans ses veines, et… Et bien, il était tout simplement délicieux ! Mélinda se mit à gémir, en sentant son intimité s’humidifier assez rapidement. Elle se tortilla légèrement le corps de la femme, frottant son corps au sien, sans toutefois trop déplacer sa tête, de manière à ne pas rompre le contact.

Elle ne prenait pas trop de sang, le buvant lentement. La qualité de son sang confirmait le fait qu’Evangeline prenait soin de ses esclaves, veillant à conserver une certaine qualité de vie. Elles n’étaient pas que dociles et belles, elles étaient aussi en bonne santé. Le sang filait généreusement dans la bouche de Mélinda, qui soupirait et hoquetait, s’aplatissant contre elle, tout son corps se mettant à frissonner, ses sens devenant alors incroyablement affinés. Son toucher était devenu très sensible, d’où le fait que de simples caresses pouvaient la faire mouiller. C’est dans ce genre de moments que le terme poétique d’« Étreinte » pour désigner la morsure vampirique prenait tout son sens. Mélinda était en train de mouiller, et elle y allait plutôt doucement. Si elle avait voulu faire souffrir Lissa, il aurait fallu planter un peu plus loin ses crocs, afin d’endommager la veine. Ici, tout ce que Lissa avait initialement pu ressentir fut une morsure, avant que l’absorption de sang ne provoqua une sorte d’euphorie, de sentiment de plaisir névralgique, comme si elle était en train de planer. Bien sûr, il y avait toujours des exceptions, des cas où la morsure, peu importe la douceur avec laquelle on l’effectuait, engendrait une sensation de douleur.

« Hmmmm-haaaaannn…. »

Par-delà les bruits de suçotement de la bouche de la vampire, on pouvait entendre ses soupirs et ses gémissements. La femme soupirait tendrement, et, plus le temps passait, et plus le plaisir était là, enflant en elle, la faisant mouiller. Il fallait bien la comprendre : il n’y avait pour elle aucun nectar qui ne soit plus bon, plus intense, plus jouissif, que celui du sang. Elle le buvait ardemment, sans toutefois trop en prendre, son désir n’étant nullement de plonger Lissa dans le coma. En tout et pour tout, Mélinda prit relativement peu de sang, et finit par retirer ses lèvres. Elles étaient imbibées de sang, et elle les lécha avec sa langue, les nettoyant un peu, puis retourna embrasser Lissa.

« Hummmm… Tu étais délicieuse, ma chérie… »

Si délicieuse que Mélinda avait du mal à se retenir… Ce qui amena finalement sa verge à sortir, venant taper contre les cuisses de la femme, avant de se redresser, se pressant entre leurs deux corps.

« Oops… »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 202


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #22 le: Décembre 04, 2014, 12:40:01 »

C’est à la fois un peut effrayer et excité, qu’elle regarda le visage de la vampire s’approché et planer dans son cou. La douleur se fit sentir quand les croc pénétrer sa peau à quêtes de sang, mais se ne dura même pas une seconde, la douleur fut rapidement remplacé par une étrange sensation. C’était la première fois qu’elle se sentait comme ça, elle ne pensait plus à rien, juste l’ordre de caressé les fesse de sa maitresse tenait. Lissa se sentait bien et parfaitement détendu. C’était vraiment quelque chose d’unique. Si bien qu’elle affichait un petit sourire presque idiot à ce qu’elle ressentait.

Melinda fini par se retiré désenrhument son esprit. Lissa se rendit alors compte qu’elle était terriblement excité. C’était presque comme si elle avait pris le fameux thé à la rose de la Maitresse des Poupée. Elle regarda la belle vampire pleine d’envie, quand subitement elle senti quelque chose venir taper sur ses cuisses. Surprise, elle abaissa le regard pour voir qu’un pénis était apparu entre les jambe de sa Maitresse. Comment c’était apparu ? Pourquoi maintenant ? Qu’importait tout ça, Lissa était trop excité pour vraiment s’intéressé au pourquoi du comment. Elle se glissa comme un serpent sur les drap, passant sous la femme et s’arrêta quand le pénis se trouva face à son visage. Comme hypnotisé par l’envie, elle le va la tête en ouvrant la bouche, venant prendre se membre à l’intérieur et commencé à la sucé. Se sexe dans sa bouche était parcouru par sa langue, se servant des techniques qui lui avait était enseigné par les servantes supérieure. Elle ne c’était juste jamais imaginé les utilisé sur une femme.

Tout ce qu’elle espérait, c’était que cette initiative de sa part lui plaise, à la vue de se sexe apparut de nulle part, Lissa n’avait tout simplement pas put se contrôlé. Elle espérait ne pas avoir déclenché sa colère par une simple impulsion non contrôlé. Tempi maintenant lancé, elle mettait tout son savoir-faire dans cette fellation. Pour vue Melinda l’apprécie.

Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3189



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #23 le: Décembre 05, 2014, 03:15:20 »

L’Étreinte galvanisait les instincts d’un vampire, accroissait l’excitation naturelle que le vampire ressentait. C’était une surcharge de sang qui venait à se diluer dans les veines d’un vampire, provoquant une hausse de son adrénaline, et de son excitation. Boire le sang était vraiment quelque chose de délicieux pour un vampire, le plus grand des mets, et aussi la plus grande de leur dépendance. Aussi nobles soient-ils, le vampire était un paradoxe à part entière, ce qui, en un sens, le rapprochait intimement de la Nature. La Nature était un immense paradoxe, mélangeant beauté et cruauté, et le vampire en était une incarnation. Boire du sang, c’était son plus grand plaisir, mais ceci avait aussi pour conséquence de rendre un vampire beaucoup plus sensoriel.

Autrement dit, Mélinda avait la trique, et bandait comme un âne en rut.

Sa verge était sortie toute seule de son corps, presque automatiquement. Il fallait bien admettre, à son corps défendant, qu’elle n’avait pas goûté du liquide carmin depuis plusieurs jours, et que le sang de Lissa était particulièrement bon. Cette verge, qui était son héritage depuis que des démones ashnardiennes l’avaient acheté comme esclave, et l’avaient doté de cet appendice, faisait part entière avec son corps. Elle fonctionnait sur le principe de la magie, enflant et grossissant quand Mélinda voulait la faire sortir, déformant son sexe en pointant hors du trou. Maintenant, sa verge était là, et elle vit l’incrédulité de Lissa se peindre sur son visage, se mélangeant à une sensation de désir enivrante.

Mélinda se recula un peu, posant ses fesses sur le lit, en voyant Lissa fonctionner en pilotage automatique, sa bouche avide de sensations se dirigeant d’elle-même vers sa queue. Se mordillant les lèvres de plaisir, la vampire écarta lentement ses jambes, révélant ainsi l’accès à son sexe, à ce vit dressé vers le plafond. Ses mains se crispèrent sur la couverture quand elle sentit la bouche de Lissa s’enrouler contre sa verge.

« Haaaa… » soupira Mélinda, fiévreuse.

Oh oui, c’était si bon ! Basculant sa tête en arrière, la vampire gémissait de plaisir, se tortillant d’avant en arrière, crispant ses doigts sur la couverture. Le plaisir irradiait en elle, explosant dans son corps, la faisant soupirer, encore et encore. De longs soupirs de plaisir s’échappaient de sa bouche, et l’une de ses mains alla flatter les cheveux de Lissa, caressant sa douce et soyeuse chevelure.

« Oui, ma puce, hummm… Haaaann, vas-y, suce, suce bien… »

Mélinda était gonflée à bloc, électrique, et sentir cette bouche sur sa verge était comme la plus onctueuse et la plus délicieuse des sucreries, un réconfort jouissif et fort bienvenu. Le plaisir remontait dans tout son corps, et, avec l’une de ses mains libres, Mélinda entreprit de titiller l’un de ses seins, pinçant son téton, augmentant ainsi son propre plaisir, son corps basculant lentement en arrière, s’étalant sur le dos. Elle soupirait et gémissait.

« Enfonce-toi en moi, mon cœur… Enfonce-toi, et prépare-toi à recueillir ma généreuse crème… »

En plein dans sa bouche ! Mélinda sentait en effet l’orgasme venir rapidement, poussé par ce surplus de sang délicieux qui palpitait en elle. Ce n’était maintenant plus qu’une question de minutes, voire de quelques dizaines de secondes, tant sa verge était grosse et dure, douloureuse et assoiffée.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 202


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #24 le: Décembre 16, 2014, 01:07:14 »

Melinda avais ouvert ses jambe à l’approche de sa bouche, permettant ainsi à Lissa de lui faire une fellation des plus appliqué. Il n’avait pas fallu plus de la part de sa Maitresse du moment pour la rassuré par rapport à son initiative. La vampire semblait ravi et même autant voir encore plus excité qu’elle. Pour ne pas la décevoir, elle mettait tout son savoir-faire sur la question en pratique. Quand elle avait était recueilli ici, elle avait était confier aux servantes supérieur qui c’était occupé durant des heures à lui enseigné comment faire et elle avait était surprise de découvrir tout ce qu’il était possible de faire rien qu’avec sa bouche. Rapidement elle senti déjà le sperme arrivé dans sa bouche, sans difficulté, elle récupéra tout sans en perdre une goute. Une fois fait, elle releva la tête et ouvris sa bouche pour montrer qu’elle avait tout bien récupéré avant de l’avaler.

-Vous m’avez surprise Maitresse, je ne m’attendais à ça.


Elle regarda se sexe toujours là, si Melinda avait était calmé un peu, elle était toujours très excité et rêvait déjà de se faire prendre par sa maitresse. Et vue comme c’était partie ça allait surement arrivé. Lissa se recula un peu et s’assied face à elle écartant les jambe et s’écartant les lèvres du bas avec ses doigts, offrant une belle vue sur son intimité.

-SI vous en avez envie, je suis toute à vous Maitresse.

Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3189



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #25 le: Décembre 17, 2014, 03:15:39 »

Ce que Lissa avait fait à Mélinda avait été relativement délicieux. La jeune esclave avait un indéniable talent, un talent qui ne faisait que confirmer celui, plus important encore, d’Evangeline. Plus le temps passait, et plus Mélinda avait confiance en ce partenariat. Il allait lui offrir de nouvelles étendues, de nouvelles possibilités... De nouvelles perspectives. Lissa venait de sentir sa semence en elle, et s’avoua un peu confuse, ne s’attendant pas à cela... Elle avait tout avalé, amenant Mélinda à se demander si Lissa n’avait jamais goûté à la joie d’une éjaculation faciale... Encore que, pour le coup, Mélinda n’avait pas joui sur son visage, mais directement dans sa bouche. Encore mieux, non ? Lissa restait propre, et la vampire arqua un sourire ravie n voyant qu’elle avait tout avalé. La vampire se sentait mieux, plus sereine, plus apaisée... Mais le délicieux sang de Lissa bouillonnait encore en elle, et il continuait à s’exprimer dans ses veines, pulsant dans son organisme. Or, vu le regard de Lissa, cette dernière avait visiblement envie de profiter encore un peu des talents et des charmes de sa Maîtresse. Pouvait-on vraiment le lui reprocher ? Mélinda était une belle femme, pleine de charme, pleine de sensualité, et faisant preuve d’une incroyable et dévorante énergie sexuelle... Il était tout à fait normal de saliver devant elle, et ceci flattait son égo.

S’humectant les lèvres, Mélinda ne tarda pas à répondre à Lissa. La jeune esclave s’était en effet assise de façon très suggestive, écartant ses jambes, révélant sa vulve, son sexe parfaitement épilé, ce corps très bien entretenu. Se mordillant un doigt en observant ce joli spectacle, la vampire hocha donc la tête, claquant sa langue dans son palais.

« Je vois ça... Mets-toi donc à quatre pattes, ma petite chérie, et bombe ton joli cul... »

Une sodomie ? Tout était possible avec Mélinda, mais, pour l’occasion, ce n’était pas ce trou qu’elle visait. Lissa avait été une hôte admirable, et Mélinda souhaitait juste la récompenser... Rien de plus, rien de moins. Elle lui laissa donc le temps de se mettre en position, observant son beau petit cul, admirant ses formes magnifiques, se mordillant les lèvres. Elle se rapprocha d’elle, et commença par lui masser tendrement les fesses, malaxant ce joli petit cul ferme et souple pendant quelques minutes, appuyant dessus. Mélinda mettait à l’épreuve les hanches et les bras de Lissa, et constata rapidement que la jeune femme était résistante, suffisamment endurante pour faire plaisir à la vampire, et, surtout, pour supporter ce qui allait lui tomber dessus.

« Bien, bien.. Sache que je dirais à Evangeline que tu es une formidable esclave, Lissa... Evangeline pourra être fière de toi. »

Elle lui caressa encore un peu le corps, ressentant un frisson de plaisir... Un frisson à l’idée de dominer intégralement une telle femme. N’était-ce pas gratifiant ? n’était-ce pas jouissif de sentir ce pouvoir sur quelqu’un d’autre ? Mélinda le sentait à chaque fois qu’on embrassait tendrement ses pieds, ou ses jambes. Le pouvoir du respect, la force de l’admiration et de l’adulation qu’une personne pouvait ressentir pour vous-même. Elle en était toujours toute excitée, et, à chaque fois qu’elle ressentait ce frisson, elle se disait qu’il était décidemment bien plus intéressant de dominer les autres par l’amour et le respect que par la crainte et la peur.

Mélinda s’humecta les lèvres, puis, après quelques secondes d’attente supplémentaires, le temps de soupirer, elle passa aux choses sérieuses. Une main sur sa verge, elle la guida le long du bassin de la femme, l’enfonçant dans son intimité... Puis commença à remuer. D’avant en arrière, elle se mit à la prendre, optant pour une position de levrette, une position qui lui permettait de donner des coups de reins bien plus forts et bien plus intenses.

« Hunnn... Aaaaahhh, Lissa !! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 202


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #26 le: Janvier 05, 2015, 12:46:22 »

La chambre de Melinda :

Lissa fut heureuse de voir qu’elle plaisait à Melinda, suivant ses instruction, elle se mit à quatre patte sur le lit, les fesses tourné vers sa Maitresse. Melinda lui malaxait agréablement les fesses, c’était agréable, mais en attendant elle devait patienter pour avoir ce qui lui faisait tant envie en ce moment. Se sexe magique, enfin ce n’était pas son rôle de réclamé ce qu’elle voulait, non servir voilà ce qu’elle devait faire. Alors que ses main parcourait ses fesses, Melinda lui promit de la complimenté au près d’Evangeline, la Maitresse des Poupée, sa bienfaitrice. Lissa lui devait beaucoup et notamment la vie, en plus depuis toujours Maitresse Evangeline lui avait laissé le choix de son avenir, elle lui avait accordé le toit, la formation et lui avait permis de vivre heureuse. Maintenant Maitresse Melinda affirmé qu’elle était une bonne esclave. C’était peut-être son meilleur choix ? Dans le manoir il y avait différent sorte d’esclave, ce qu’elle ferrait ne changerais pas beaucoup de son quotidien. Puis en appartenant à celle à qui elle doit la vie, elle pourrait la remercier à sa manière. C’était peut-être le meilleur choix pour son avenir.

Les minutes s’écoulait agréablement entre les mains de sa Maitresse du moment, puis enfin arriva ce qu’elle attendait. Elle senti se sexe magique, qui n’avait rien de bien différent de ce qu’elle avait gouté jusque-là, il avait tout de réelle. Petit à petit il s’enfonça en elle et  bougea dans des vas et viens maitriser. Déjà le plaisir se fit sentir et entendre à travers les petits gémissements de Lissa. Ce n’était pas si différent qu’avec un homme, la vampire avait le talent et la maitrise des formateurs qui l’avaient initié au sexe.


-Han…Maitresse…c’est si bon…vous êtes doué…


Le couloir :

Faisant le tour des chambres, Echo annonça à chacune des filles de Melinda que le repas était servie et qu’elles étaient attendu pour s’y restauré. Dans leur salle, elles étaient traitées en invité et bénéficier du service des servantes du manoir assigné à l’art de la table. Ainsi chacune d’elle avait un repas qui l’attendait. Le tour fait, Echo n’attendait plus que l’invité Principal qui avait son propre repas avec la Maitresse des Poupées qui l’attendait. Mais contrairement aux autres, Echo ne se permit pas de déranger pour annoncer. Patiente, elle attendait à quelque pas de la porte. Droite, elle attendait insensible au son venant de la pièce qui était faible grâce à l’isolement de chacune des pièce du manoir. Elle attendait juste que ce soit finir pour conduire Mélinda où elle était attendus. Suivant les ordre d’Evangeline, Mélinda bénéficié du plus haut statué d’invité dans le manoir. Ainsi elle avait droit au meilleur traitement possible.

Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3189



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #27 le: Janvier 05, 2015, 01:46:01 »

Lissa allait avoir droit à un magnifique orgasme. Mélinda la baisait joyeusement, remuant lourdement et profondément en elle, d’avant en arrière, ses mains se crispant sur sa croupe. Elle donnait parfois de belles tapes sur son beau corps pâle et tendre, doux comme celui d’un bébé. La vampire la pénétrait profondément, de plus en plus rapidement, haletant et gémissant, ses griffes s’enfonçant légèrement dans sa chair, marquant cette dernière de ses traces. La vampire filait en elle, longuement, joyeusement, haletant et couinant, sa salive glissant parfois de ses lèvres. Ce coït était magnifique, et il lui fallut de nombreuses minutes avant de jouir. Mélinda se soulageait avec cette esclave, et s’abandonna donc joyeusement en elle, jouissant longuement et généreusement dans son corps.

« Haaaaaaaaaaaannnn… !! Haaaaaaaaaaaaaaaaaa !! OOOOhhh… Lissa, haaaaaannnn… !! »

Elle l’avait pénétré pendant un bon quart d’heure, s’enfonçant dans ses entrailles, se tortillant dans son corps, sentant l’esclave couiner et gémir, heureuse d’être ainsi prise par sa Maîtresse. Cet orgasme fut donc particulièrement agréable, comme à chaque fois, et Mélinda se déversa dans l’esclave, puis, dans un long soupir, ralentit lentement le rythme. Elle laissa sa verge dans le corps de la femme pendant encore quelques instants, puis se retira ensuite d’elle, après avoir caressé lentement tendrement ses fesses. Elle laissa Lissa s’allonger sur le lit, et se pencha vers elle, la couchant sur le dos. Elle lui mordilla tendrement le cou, puis l’embrassa sur les lèvres.

« J’ai passé un très bon moment avec toi, ma petite Lissa… Je ne manquerais pas de dire à Evangeline quelle bonne petite esclave talentueuse tu es… »

Comme la Maîtresse des Poupées semblait fonctionner comme elle, Mélinda savait que Lissa devrait apprécier ça. Ses propres esclaves adoraient faire la fierté de leur Maîtresse. Mélinda se releva donc, et apprit que l’heure du souper était venu. Elle remit donc ses vêtements, sa robe dorée, recoiffa un peu ses cheveux, se mit du parfum, puis, une fois propre, sortit. Elle rejoignit ainsi la salle à manger, arrivant un peu en retard… Mais, comme elle était l’invitée principale de la soirée, il n’y avait aucun problème à ce qu’elle arrive la dernière. Ses esclaves avaient déjà eu l’occasion de se promener dans ce grand manoir,e t c’est avec plaisir que Mélinda constata que plusieurs d’entre elles étaient assises à côté des esclaves d’Evangeline, parlant avec elles, rigolant probablement en comparant leurs Maîtresses respectives.

Mélinda fut conduite par Echo, et, en chemin, elle s’était penchée vers elle, glissant quelques mots dans le creux de son oreille :

« Tu diras à Evangeline que Lissa est une très bonne esclave, et que je suis extrêmement satisfaite de son service. »

C’est sur ces belles paroles qu’elle s’était ensuite retrouvée à la salle à manger.

Cette première journée se déroulait merveilleusement bien.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 202


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #28 le: Janvier 19, 2015, 02:05:04 »

La chambre de Melinda :

Lissa se faisait prendre par Melinda avec vigueur et envie. La vampire la pénétrait avec une maitrise du geste qui montrait qu’elle n’était Maitresse d’un harem pour rien. Pendant un bon quart d’heure, elle se fit remuée au rythme des mouvements de sa Maitresse du moment qui finit par jouir en elle. Lissa se lâcha à son tour se laissant coucher sur le dos, le temps que la Maitresse lui montre à quel point elle était satisfaite de ce moment.

-Je vous remercie Maitresse, pour moi aussi c’était très agréable.

Calmé et retrouvant ses esprit, Lissa se releva et aidé Melinda à se rhabiller, même si ce n’était pas une tenue bien compliqué à enfilé. C’est alors comme si elle avait senti que c’était le bon moment, au moment où Melinda fut entièrement rhabillée, la porte sourit après avoir été frappé. Maitresse Echo entra annoncé l’heure du Diné avec la Maitresse. Echo pris le relai de s’occupé de Melinda. Une fois Melinda sorti, Lissa profita pour refaire convenablement le lit et sorti à son tour. Tant qu’elle était au diner, Lissa avait le temps pour manger à son tour et se préparé à redevenir la servante et la guide de Melinda.

Le couloir :

Echo avait sagement attendu avec patience, ce n’est que quand elle senti le bon moment qu’elle frappa à la porte de la chambre. Quand on l’autorisa, elle ouvrit la porte voyant les deux femmes à côté lit, Lissa nue et Melinda parfaitement habiller. Elle fit une courbette d’usage avant d’annoncer.

-Si vous voulez bien, le diner avec Maitresse Evangeline est prés et n’attend plus que vous. Une fois prête si vous voulez bien me suivre.

Une fois Melinda prête, Echo la conduis à travers le couloir pour changer d’étage. L’étage réservé au différent salon de détente et de salle à manger, sans oublier la pièce d’exposition des poupées.  Durant le trajet, Melinda put voir une salle ouverte où ses filles mangeait servie par celle d’Evangeline, leur repas touchant à la fin, l’ambiance était plus au partage et au rencontre qu’au repas lui-même. Melinda profita d’un moment où elle n’était que toute les deux pour lui transmettre un message à transmettre à Maitresse Evangeline par la suite.


-Se serra fait, je suis heureuse d’apprendre qu’elle prend au sérieux son rôle.

Malgré ses mots incluant « heureuse », son visage restait d’une neutralité qui la rendait presque plus inhumaine que les poupées elle mêmes. Ce n’est qu’un peu plus loin, qu’elle conduisit finalement Melinda. Un petit salon plus privé, contenant une petite table avec le couvert pour deux, comme tout le reste du manoir, c’était richement décoré et la vaisselle était précieuse. Echo d’un geste l’invita à rentrer et rentra qu’après elle pour rejoindre Maitresse Evangeline qui se trouvait déjà l’intérieur debout dans une autre robe élégante couleur sang. Discrètement, elle lui transmit le message de Melinda, puis se mit en retrait attendant d’être utile.


Le salon :

Arrivé depuis quelque minutes, Evangeline attendait l’arrivé de son invité. Echo était charger de la conduire ici, sans la déranger si elle était occupé, ainsi Evangeline attendait patiemment sans trop savoir quand elle allait être rejoint. La Folle se tenais assise sur la poignée de la fenêtre fasse à elle. Evangeline la regardait avec un visage sévère même si sur cet servante de la déesse ça ne marchait qu’à moitié.

-Je te demanderais de bien te tenir ce soir.

-Tu crois que j’ai envie de tombé la folle des jupons ! Je sais rester assise en équilibre !

-Tu m’as très bien comprise, je te parle de ton comportement pas de ta façon de t’assoir.

-Je fais ce que je veux !

La petite poupée se tapât les fesses pour se moqué. Evangeline soupira et espérât que margés tout elle ne ferait pas trop des siennes, ne voulant pas gâché le repas. Dans le pire des cas elle l’enverra dans la salle d’à côté. Evangeline se retourna à l’arrivé de Melinda et lui souriait chaleureusement alors qu’Echo approcha pour lui transmettre le message.

- Très bien, je n’espère que votre séjour en serra tout aussi agréable.

D’un geste, elle l’invita à prendre place et s’installa à son tour face à elle.

-Souhaitez-vous boire quelque chose de particulier pendant le repas ? J’ai déjà ut des invité vampire, j’ai donc quelque bouteille qui pourrais vous plaire ou peut être quelque chose de plus classique ?

Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3189



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #29 le: Janvier 21, 2015, 02:26:53 »

Echo était une femme froide et calme, d’un calme presque surnaturel, ce qui surprit un peu Mélinda. La vampire ne dit cependant rien, et s’avança vers le salon. Le repas allait bientôt arriver, et son premier contact ici s’était très bien passé. C’était une chose qu’il fallait bien comprendre, car Mélinda n’était guère rassurée à l’idée de laisser certaines de ses esclaves ici. Ses filles étaient très proches d’elle, et le Royaume Terranide était géographiquement très éloigné de la capitale impériale. Même avec la présence d’un Portail magique qui permettrait de relier instantanément les deux, Mélinda savait que la magie avait ses caprices, et que ces miroirs magiques ne fonctionnaient pas à tous les coups, notamment s’il y avait une tempête. La magie était soumise aux éléments, et, en cas de tempête forte sur le chemin magique entre les deux points, il était franchement déconseillé de venir, sous peine de voir la ligne se rompre, et de finir exploser en plein vol. Or, le Royaume Terranide était rempli de montagnes et de champs enneigés... Les tempêtes devaient donc y être nombreuses... Cependant, Mélinda devait aussi tenir compte de réalistes économiques et structurelles. Il lui fallait développer son activité, afin de devenir un empire commercial vaste. Elle ne voulait plus simplement se limiter aux frontières impériales, et la vampire continuait donc à s’implanter. Cette alliance avec Evangeline s’annonçait bien, et cette scène de sexe avec Lissa avait été on ne peut plus attirante.

Suivant Echo, Mélinda se retrouva ainsi dans le salon, et sourit en voyant Evangeline... Ainsi qu’une autre femme, sur la fenêtre. C’était cette petite poupée que Mélinda avait aperçu tantôt, à la silhouette sinistre, empreinte d’un certain charme. La vampire n’y songea cependant plus, préférant se concentrer sur Evangeline. La vampire s’assit donc lentement, face à Evangeline, et posa ses mains sur la table.

« Je vous félicite pour la qualité de vos servantes, Evangeline... Naturellement, j’éprouvais quelques doutes à l’idée de vous confier certaines de mes petites protégées, mais, plus je vois les vôtres, et plus je trouve que c’est un endroit parfait pour elles. Cependant, je me dois de vous avertir... Elles seront déstabilisées au début, et peut-être un peu rebelles... Ne soyez pas trop dures avec elles, elles souffriront instinctivement en pensant que je les ai abandonnées. »

C’était quelque chose contre laquelle Mélinda ne pouvait rien faire, tout simplement parce que son éducation de ses esclaves tournait autour d’un fort lien d’affection entre elle et elles.

« N’hésitez pas à les faire sortir... Une fois qu’elles comprendront que je ne les ai pas punies, tout se passera bien. Elles iront volontiers voir les autres habitants de votre village, et se plieront à vos volontés. »

Elle estimait nécessaire d’en parler, de manière à ce qu’Evangeline ne soit pas surprise, et revint alors sur l’idée de la boisson.

« Je veux bien goûter à votre boisson, Evangeline, je suis sûre qu’elle m’ira à ravir... »

La vampire n’avait aucune raison de mentir, ou de remettre en cause l’honnêteté ou les compétences d’Evangeline. Si elle était jusque-là, c’est que, fondamentalement, elle estimait qu’il y avait très peu de chances qu’Evangeline se montre indigne de la confiance qu’elle lui voulait.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 [2] 3 4 ... 8
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox