banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 8
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une invitée attendue. (Mélinda)  (Lu 11984 fois)
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 216


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« le: Avril 26, 2014, 12:33:55 »

Le Village :

Dans les rues de la ville comme souvent ses derniers temps, il y avait pas mal d'animation. Des grands travaux avait lieux au nord est du village. Un nouveau bâtiment était en construction sous ordre de la Maitresse des Poupées. Comme toujours les villageois étaient partagé, certain approuver ses développements, mais d'autre craignait de perdre leur tranquillité. Ainsi chaque nouveau projet de la Maitresse des Poupées faisait débat. C'est pourquoi, pour éviter d'éventuel débordement quelque soldat circuler dans les rues du village. Il était peu nombreux et pas menaçant, il ne cherchait pas à faire régner une quelconque terreur, les villageois savait depuis longtemps qu'il ne pouvait qu'obéir à la Maitresse qui avait fait de la vallée son domaine. Même si elle s'était imposée en dictatrice, elle restait quand même à leur écoute et avait agît plus d'une fois en leur faveur, depuis qu'elle était là la famine n'excitait plus et des médecins c'était installé.

Mais aujourd'hui il y avait plus de soldat en ville. Sans en savoir la raison, les villageois se doutait que sa signifiait qu'une personnalité importante devait se rendre au manoir. Et pour que les soldats soient là, ça devait surement concerner cet établissement en construction.



L’extérieur du Manoir :

Le manoir était un grand bâtiment plutôt riche et entouré d'une petite muraille qui en limitait le terrain et permettait à des gardes en armure noire, d'en faire la surveillance. Le manoir se trouvant en hauteur et éloigner quand même d'une bonne distance du village, il était facile de le voir dominer de loin. Le chemin principal menais à un grand portail qui était ouvert et gardé. Les gardes avaient pour consigne d'accueillir avec respect, Melinda et sa suite à leur arrivée. A partir du portail il y avait une allée magnifiquement décoré de tout les côtés par des roses de toutes les couleurs, les roses étant les fleurs préférés de la maitresse. On pouvait aussi y voir des esclaves à l'entretien du jardin ou des esclaves vivant plus ou moins à l'état animal. A l'entrée du manoir une servante en tenue de soubrette attendait sagement l'arrivée des invités, accompagné par Echo qui se tenait un peu plus en retrait. Echo n'avait encore jamais vue l'invitée attendu, malgré que son corps c'était rendu chez elle. Comme d'habitude Echo ne semblait dégager aucune émotion.



Le Salon :

Assise à une petite table, Evangeline était cette fois dans son propre corps et était occupé à prendre le thé. C'était aujourd'hui que Melinda devait venir pour visiter le terrain. C'est pourquoi son programme de la journée lui était entièrement consacré. Une partie entière du manoir avait même été préparé pour les héberger, elle et sa suite, le temps qu'il faudra. En attendant son arrivée Evangeline se contentait de boire en écoutant quelqu'un de ses serviteurs joué de la musique.

Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #1 le: Avril 27, 2014, 02:02:28 »

Se rendre dans la région qu’on surnommait « royaume Terranide » ne plaisait guère à Mélinda. Elle s’attendait presque à tomber sur un piège en se rendant en personne là-bas, et elle avait longuement hésité de s’y risquer. Le royaume Terranide était une surface plus ou moins grande s’étalant près d’un pôle de Terra. Il y avait très peu de civilisations là-bas, et le royaume bordait d’anciens royaumes nains qui vivaient des gisements miniers se trouvant dans les innombrables montagnes de la région. Les nains étaient en affaire avec les grandes puissances du monde, que ce soit Tekhos, Nexus, ou Ashnard, et Mélinda y avait fait escale avec toute sa petite troupe.

Il y a quelques semaines, elle avait reçu la visite d’une certaine Evangeline. La « Maîtresse des Poupées » était une femme qui transformait certaines de ses esclaves en poupées dociles et soumises, et elle avait fait une affaire avec Mélinda : fonder un harem dans sa région, en utilisant les esclaves fournis par Mélinda pour alimenter le harem. Un partenariat relativement classique, qui n’était pas sans rappeler le principe d’un bail commercial : le propriétaire fournissait au locataire la gestion d’un terrain afin que ce dernier y implante un commerce. La logique restait globalement similaire, car Mélinda apportait, non seulement des esclaves, mais aussi son expérience. Elle avait eu bien du mal à choisir quelles esclaves emmener, certains étant terrifiées à l’idée d’être séparées de leur Maîtresse, et, pour les rassurer, Mélinda avait fait l’acquisition d’une paire de miroirs magiques. Ces appareils permettaient de se relier ensemble. Elle en avait laissé un chez elle, à Ashnard, et emmenait l’autre dans ses affaires. Ainsi, elle pourrait plus facilement obtenir des nouvelles... Du moins, elle l’espérait. C’était en effet une région assez hostile, avec de fortes tempêtes de neige, et ce genre de choses perturbaient souvent les communications magiques, créant d’irritantes interférences. Elle s’était en tout cas renseignée sur cette Evangeline, et avait ainsi appris qu’elle se trouvait à la lisière d’un royaume nain, et avait notamment bâti sa fortune sur des gisements miniers. On la disait autoritaire, et, d’après ce que Mélinda savait, Evangeline avait commencé à bâtir son propre village, amenant de plus en plus de touristes. Autant dire qu’un harem serait du plus bel effet, car pas mal de marchands nexusiens, tekhans, ashnardiens, ou même d’autres régions, venaient parfois se perdre dans la région en attendant que leur cargaison soit prête.

Mélinda avait utilisé les services de sa propre guilde pour surveiller le trajet, et avait envoyé plusieurs éclaireurs pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’embuscade. C’est ainsi qu’elle arriva, en milieu de matinée, dans le village. Son convoi comprenait plusieurs calèches, ainsi que quelques chevaux abritant des hommes en armures, chargés de protéger le convoi et les esclaves figurant à l’intérieur. Outre Marina et Bran, on trouvait ainsi les personnes suivantes :

  • Claudia était la représentante attitrée de Mélinda dans le harem d’Evangeline. Son appétit pour le latex et le cuir faisait d’elle une dominatrice terriblement efficace, et elle était probablement destinée à devenir une vampire un jour. Elle était relativement appréciée des autres esclaves, et avait eu l’immense chance de naître dans le harem de Mélinda, de la chair d’une des prostituées de Mélinda, engrossée par un client.

  • Jezebel était une curieuse Terranide-elfe. Sa mère était une neko, et son père un elfe. Elle travaillait pour la guilde de Mélinda, qu’elle avait rejoint il y a quelques mois, attirée par les intéressantes primes et compléments de salaires offerts. C’était une femme élégante et plus forte qu’on ne le croyait, bénéficiant de l’acuité visuelle des elfes et de la rapidité d’action des Terranides. Elle était en charge de la sécurité du convoi, et était donc en tête, sur son cheval, observant les différents habitants de la région sans sourciller, attentive au moindre coup fourré.

  • Misuki était l’une des esclaves de Mélinda. C’était une petite beauté qui se déguisait souvent en soubrette, et qui était originaire d’Ashnard. Elle avait grandi dans une famille de nobles ashnardiens comme domestique, mais, les nobles rencontrant des problèmes financiers, ils avaient décidé de la revendre. Mélinda s’était portée acquéreuse. Elle était assez timide, mais très efficace ;

  • Jun était une esclave qui avait souvent eu droit à des coups de fouet sur les fesses pour son insolence. Elle était belle, elle aimait se vêtir de beaux atouts, mais elle était aussi énergique, et avait une certaine tendance à faire des farces. Elle savait tout à fait faire la jeune femme triste pour qu’on ne la punisse pas. Elle venait d’une guilde esclavagiste, et avait été achetée par Mélinda à un âge assez jeune, afin de devenir une dame de charme, domaine dans lequel elle se débrouillait plutôt bien ;

  • Llori était une autre esclave, une Terranide à la peau basanée, qui était originaire d’un île tropicale où elle avait été offerte par les locaux aux Ashnardiens, dans le cadre de négociations visant à mettre fin à une guerre. Llori s’était elle-même dévouée pour être esclave, car elle était très curieuse de voir à quoi le monde pouvait bien ressembler. Elle avait fini entre les délicieuses griffes de Mélinda, et se retrouvait maintenant dans ce convoi, toute excitée.



Naturellement, la liste n’était pas exhaustive, et Mélinda avait passé son trajet à faire l’amour à de nombreuses reprises, s’avérant être toujours aussi assoiffée. Le convoi remontait progressivement le village, jusqu’à se rapprocher du manoir. Jezebel s’avança vers une servante qui se tenait à l’entrée d’une grande maison, et, tout en la toisant fièrement du regard, lui montra un papier.

« Je suis Jezebel, chargée de la sécurité du convoi Warren. Mélinda Warren, mon employeur, est attendue par la responsable de cette maison. Elle sollicite un entretien dans les plus brefs délais, et est prête à laisser vos gardes examiner le convoi, afin de s’assurer qu’il ne contient aucun dispositif piégé. »

Comparé à Ashnard, la température était ici bien plus basse, et le convoi attirait naturellement la curiosité des villageois... Et l’attirerait davantage, quand toutes les filles à l’intérieur sortiraient de ce dernier.
« Dernière édition: Mai 11, 2014, 04:01:34 par Mélinda Warren » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 216


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #2 le: Mai 10, 2014, 01:25:00 »

L’entrée du manoir :

La jeune servante se prénommant Lissa regarda le convoi arrivé devant les portes du manoir. Elle avait beau avoir l'habitude de voir les troupes armées de la Maitresse, elle était impressionnée s'attendant à quelque chose de plus petit. Lissa regarda la guerrière qui s'adressa à elle en se présentant. La servante fit une petite courbette.

-Ah euh soyez la bienvenue...euh oui l'inspection euh...

La jeune fille était de nature facilement impressionnable et la droiture ainsi la fierté de la femme qui lui faisait face suffit à lui faire perdre ses moyens. Ainsi Echo qui se trouvait derrière s'avança dans sa démarche gracieuse et élégante. A sont tour elle fit une courbette avant de prendre la parole.

-Je suis Echo la seconde de Maitresse Evangeline. Pardonnez Lissa, cette petite débute encore. Soyez la bienvenue à Ancarla, j'espère que votre voyage s'est passé. Notre Alliance avec le royaume évite les attaques, mais il reste quelques retissant. Enfin tant que vous êtes sur les terres de la Maitresse vous ne risquez absolument rien.


Echo se tourna vers l'entrée du manoir et cinq hommes loups en sorti. Rapidement ils effectuèrent une inspection du convoi respectant quand même le savoir vivre. En réalité il n'y en avait pas vraiment besoin, si un danger était là La Folle s'en serait amusé et l'aurais avertie de façon détournée comme à son habitude. Pour autant, la Folle n'était pas fiable à cent pour cent, elle restait une création de la déesse de la folie. L'inspection fait, le chef de la troupe se mit à genoux devant Echo qui était leur créatrice et informa qu'il n'y avait rien à signaler.

-Parfait, vous pouvez vous installer dans la partie nord du manoir. Mes hommes vous aideront à vous installer et vous serviront de guide pour installer vos chariots et vos chevaux à l'abri. Lissa approche s'il te plaît.

La jeune fille approcha timidement, mais prête à assumer son rôle. Echo attendu que Melinda se joigne à eux et qu'elle se présente. Si Melinda l'avait plus ou moins vue pendant que sa Maitresse utilisait son corps, en réalité les deux femmes se rencontraient pour la première fois. La voix et le visage d'Echo ne dégageai aucune émotion, malgré qu'elle était humaine.

-Bien le bonjour, je me présente de nouveau je suis Echo ma seconde de Maitresse Evangeline. Voici Lissa, elle sera votre guide et votre servante durant votre séjour. Ici il y a plusieurs règles et Lissa aura pour rôle de vous en avertir. L'une de ses règles est que les invités se voient offrir une guide et esclave pour le temps du séjour. Ainsi Lissa est entièrement à vos ordres tant que vous êtes ici.

Lissa s'approcha de Melinda faisant une courbette et lui jurant de la servir. Lissa était une esclave, entièrement humaine prête à donner son sang si Melinda le voulait. Echo s'approcha de la porte du manoir.

-Si vous voulez bien me suivre la Maitresse Evangeline nous attend, vous pouvez vous accompagnée de qui vous voulez.


Le salon :

Le salon était une pièce très confortable qui mélangeait à la fois richesse et confort. Durant le trajet le petit groupe pouvait admirer la richesse de la déco du manoir. Tout était dorure et velours. L'endroit était parfaitement entretenu par des servantes attribué à nettoyage maniaque de toutes les pièces. Les allergiques à la poussière ne craignaient rien dans le manoir. Evangeline patientait dans un luxueux fauteuil écoutant des poupées qui jouaient en continue de la musique du style classique. Dans un coin de la pièce se trouvait une poupée gardienne du nom de Yumi, elle lisait paisiblement un livre. Yumi avait son katana à porter et assurais la sécurité de sa Maitresse tout en vivant sa vie librement. D'ici quelque minute, tout le monde allait se retrouver ici.

Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #3 le: Mai 12, 2014, 02:07:18 »

Mélinda ne tarda pas à revoir un visage familier, mais ce n’était plus Evangeline, mais bien Echo. Elle lui présenta brièvement les lieux, en lui disant que Mélinda était ici comme chez elle, et que la femme qui l’avait accompagné, Lissa, serait ici son esclave. Mélinda apprécia le geste, et attendit que les gardes d’Evangeline reviennent de leur tournée d’inspection, tandis que les différentes filles descendaient des chariots. Mélinda chargea Jezebel de les escorter dans la partie nord du manoir, et cette dernière acquiesça silencieusement. Marina accompagnerait Mélinda lors de son entretien avec Evangeline, et la vampire choisit également l’assistance de Claudia. Un choix tactique : l’avocate pour la conseiller, et Claudia pour qu’Evangeline puisse voir la femme qui agirait au nom de Mélinda. La vampire avait toute confiance en Claudia, qui était aussi belle qu’efficace. Claudia était juste moins portée que Mélinda sur la soumission, et avait un côté dominateur bien plus affirmé, mais ça ne l’empêchait pas d’être proche des esclaves. Jezebel, quant à elle, profiterait de ce moment pour se renseigner un peu plus sur la sécurité du manoir. Elle en profita pour envoyer plusieurs de ses hommes hors du manoir, afin de se renseigner sur Ancarla, voir s’il n’y avait pas des menaces quelconques, comme des Terranides rebelles à proximité, ou si cette Evangeline était fiable. Jezebel accomplissait sa mission avec assurance. Elle était très sérieuse... Peut-être même un peu trop pour Mélinda, même si ça n’avait pas empêché la vampire de l’arracher parfois à son service pour goûter aux charmes de son corps et de son uniforme.

Echo se rapprocha de la porte du manoir, et leur annonça qu’il était temps d’y aller. Mélinda hocha la tête, mais s’avança vers Lissa, et lui caressa tendrement l’une des joues. L’humaine avait un sang délicieux, et Mélinda esquissa un léger sourire, glissant ses doigts sur sa fine peau. Elle glissa ses doigts sur son nez, savourant cette peau fraîche. Il faisait plutôt froid dans cette région du globe, et, si la vampire, en tant que vampire, s’y adaptait, elle sentait bien que ses filles avaient un peu froid. Mélinda s’attarda ainsi un peu avec Lissa, caressant ensuite son décolleté, sentant la jeune femme frissonner. À travers sa soubrette, elle sentit ses seins se tendre quand Mélinda approcha ses doigts de ses tétons pour les pincer à travers le vêtement.

« Je m’occuperais de toi très prochainement, Lissa... Juste le temps de régler des affaires avec ta propriétaire. »

Mélinda s’avança ensuite, et rentra dans le manoir. Il y faisait nettement plus chaud, et ses joues rougirent légèrement. Jezebel et les autres filles prirent d’autres corridors, tandis que Mélinda rejoignait le salon, en compagnie de Claudia, de Marina, et de Lissa, qui restait derrière le trio. Le manoir respirait le luxe et la faste, trahissant la richesse d’Evangeline. Mélinda se disait que ses filles seraient plutôt bien ici. Le paysage montagnard avait ses charmes, changeant du désert ashnardien. La vampire continuait à suivre Echo, jusqu’à arriver dans un grand salon. Dans un coin, une femme assez menue lisait un livre, mais, en ne sentant pas de sang dans ses veines, Mélinda comprit avoir affaire à une poupée.

Evangeline était là, dans un confortable fauteuil, et des accords de musique s’égrenaient de la pièce, portés par d’autres poupées. La vampire attendit de croiser le regard de la responsable des lieux, et lui fit un ravissant sourire. Rappelons, à l’occasion, que Mélinda portait sa traditionnelle robe dorée, ouverte au milieu du torse, formant une ligne permettant de voir sa chair, tandis que sa robe glissait sur le sol, recouvrant ses jambes, tout en étant fendue à ce niveau.

« Bonjour, Evangeline... C’est un honneur de vous voir enfin... En personne, ajouta Mélinda. Votre manoir est très agréable... Que ce soit à visiter, ou à admirer. »

Et, par là, elle ne parlait évidemment pas que du manoir.
« Dernière édition: Juin 05, 2014, 01:12:28 par Mélinda Warren » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 216


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #4 le: Juin 03, 2014, 11:55:01 »

Le salon :

A l'arrivée de ses invités, Evangeline se leva et d'un signe fit diminuer la musique sans l'interrompre. Egalement souriante, elle s'avança vers Mélinda. Elle reconnut l'avocate de leur premier entretien, par contre la seconde femme lui était inconnue. Il ne fallut pas longtemps à l'observer pour avoir une idée de pourquoi elle ici. Evangeline d'un signe montra le confortable canapé qui faisait face au fauteuil où elle était assise.

-Soyez la bienvenue chez moi. Je suis heureuse que mon manoir vous plaise. Vous aurez tous loisir de le visitée guidé par Lissa si vous le souhaitez. Effectivement on se rencontre en personne pour la première fois. Je m'en excuse, en réalité je ne peux quitter mon territoire avec mon propre corps, c'est un peu compliqué.

C'est alors qu'un petit rire se fit entendre d'en haut du lustre d'or qui éclairait la pièce. Un rire aussi fou que sinistre. Une petite poupée se trouvait dessus, elle avait la taille d'un jouet et dégageait une énergie noire et pleine de folie. La Folle déplia des ailes noires pleine d'épine et s'envola pour se mettre face au visage d'Evangeline, riant toujours autant.

-Et oui, cette chose est enfermée ici, comme n'importe quelle distraction de la déesse. Hi hi hi, mais pour un jouet tu ne manques pas de ressource.

Evangeline soupira et la repoussa d'un signe de la main.

-C'est qui le jouet ici ? Je ne suis pas une poupée moi...Ne viens pas tout gâcher avec ton comportement, si tu allais t'occuper de la récolte avec Iris et Lys ?


-Oh la vilaine, tu oses chasser la messagère divine que je suis ? Tu as de la chance que je sens que Mania à faim, sinon je t'aurais dévoré l'oreille.

La petite poupée fit un geste obscène à Evangeline avant de sortir de la pièce en volant à toute vitesse. Dans un nouveau soupir, Evangeline se tourna vers ses invités le visage désolé.

- Excusez-moi, cette chose est en quelque sorte ma tortionnaire. Mais elle met aussi très utile. Avant de commencer souhaitez-vous quelque chose à boire ? Alcool, thé, sang ou jus de fruit ? Nous avons pas mal de choix dans nos réserve, j'ai même des bouteilles de sang rare. J'ai parmi mes relations un vampire plutôt exigeant.

Echo pris note des demande de chacune des invités et dans une dernière courbette s'éclipsa cherché tout ça aux cuisines. Evangeline reprit place dans son fauteuil et fit un sourire à ses invitées.

-Je vais me présenter de nouveau à vous, je Suis Evangeline, la Maitresse des Poupées. Maitresse de se manoir et de cette vallée. Je suis heureuse de vous recevoir chez moi. J'ai tout organisé pour rendre vôtre séjour agréable et j'espère qu'il vous plaira. Je vous présente Yumi.

D'un signe de la main, elle montra sa poupée toujours plongé dans sa lecture.

-C'est l'une de mes nombreux gardes du corps, mais ne faites pas attention à elle. Tant que je ne suis pas menacée elle ne nous dérangera pas. Je n’ai par contre pas l'honneur de vous connaître. Vôtre future représentante peut être ?



Dans le manoir :

Dans la partie nord réservé à l'accueille de Mélinda et ses filles, plusieurs chambres luxueuse était à disposition, d'on une bien plus confortable pour Mélinda elle-même. Une grande salle d'eau contenant des bains était à disposition. Dans cette salle se trouvait plusieurs filles nues prêtes à servir les invitées pour la toilette ou autre servisse, mais aucune ne pouvait quitter la pièce. Il s'y trouvait aussi un petit groupe de cinq servantes quatre humaines et une poupée. Chacune était à disposition pour répondre ou aidé les invités. Que ce soit pour obtenir de la nourriture quelconque ou quelque chose de plus spécifique.

Si on se promenait dans le manoir ou à l'extérieur, il y avait quelqu'un presque partout, le manoir était comme une fourmilière en perpétuel activité. Des servantes s'occupaient à l'intérieur du nettoyage, à l'extérieur du jardin. Des esclaves étaient en plein travail, ou d'autre utilisé. Certain était en dressage. Des gardes assuraient la sécurité un peu partout, sans pour autant se montrer envahissant. L'intégralité du manoir était parfaitement organisée. Des hommes panthères des neiges, était venue en aide pour décharger le convoi des invités.

Dans les cuisines une personne fit le tour des invités afin de se renseigner sur le plus judicieux à préparer et à avoir en réserve pour tout le monde. Tout le manoir était prêt pour un confort optimal pour tout le monde et même les esclaves de Mélinda avaient droit de profiter de tout ça.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #5 le: Juin 05, 2014, 01:52:01 »

L’entretien avec Evangeline se compliqua quand une espèce de folle hirsute débarqua depuis le plafond. Une petite créature, grande comme une espèce de fée, et qui était visiblement une poupée, vint narguer la propriétaire des lieux, surprenant Mélinda, qui ne dit toutefois rien. Evangeline lui expliqua ensuite que cette créature n’était rien, une espèce de messagère divine venant de Mania. Mélinda avait entendu parler de cette créature. La Déesse de la    Folie. Se rapprocher d’une Déesse pareille n’était pas vraiment tentant... De fait, se rapprocher d’une Déesse tout court était potentiellement dangereux. C’était un risque que Mélinda ne voulait pas prendre. Les Dieux n’étaient pas des personnes fiables, interprétant toujours tout ce qu’on faisait avec eux à leur avantage, et généralement au détriment des autres. Mélinda n’était qu’une vulgaire mortelle, et le fait de voir Evangeline proche d’une Déesse la refroidissait légèrement. Quels autres petits secrets cette femme lui cachait-elle ? Pourquoi ne pouvait-elle pas sortir de ce manoir ? Mélinda avait beaucoup de questions en suspens.

Mélinda accepta un peu de sang frais, et laissa ensuite Evangeline lui présenter une autre femme dans le salon, qu’elle présenta comme étant l’une de ses gardes du corps. Mélinda hocha lentement la tête, notant tout ce que cette femme disait, l’enregistrant dans sa tête. Elle s’adressa ensuite à Claudia, et cette dernière hocha la tête, se rapprochant un peu.

« Je m’appelle Claudia, indiqua-t-elle. J’ai été chargée par ma Maîtresse de la représenter dans ce manoir. Je ne vous poserais aucun problème. »

Claudia prenait un peu d’aise, parlant alors que sa Maîtresse ne l’y avait pas invité. Ceci ne dérangea pas Mélinda, qui restait assise, jambes croisées. Claudia, elle, était debout, et marchait un peu, ses talons claquant sur le sol.

« Claudia a toute ma confiance, confirma Mélinda. C’est une femme sûre et honnête. Elle est mon esclave depuis sa naissance. Si vous avez confiance en moi, vous aurez confiance en elle. »

La jeune femme en tenue rouge moulante se glissa dans le dos de sa Maîtresse, et lui massa tendrement les épaules, ses mains glissant contre sa nuque, pétrissant tendrement sa peau. La vampire soupira légèrement, appréciant le contact de cette femme. Claudia frottait sa nuque, avec une délicatesse infinie, et un doigté indéniable. Mélinda regarda ensuite Evangeline.

« C’est à mon tour de poser des questions, si ça ne vous dérange pas. Pourquoi êtes-vous bloquée dans ce manoir ? Et... Quels sont vos liens, exactement, avec cette Déesse de la Folie ? Vous comprendrez bien que je ne peux pas prendre le risque de laisser mes petites protégées dans un endroit où elles seraient potentiellement susceptibles d’être en danger. »

Parlant de danger, pendant ce temps, Jezebel continuait à explorer le manoir, ce qui finit par la conduire dans les chambres, où elle tomba sur plusieurs filles nues. La Terranide-elfe esquissa un léger sourire, et referma la porte derrière elle.

Pour elle, il était temps de s’accorder une petite pause bien méritée.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 216


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #6 le: Juin 20, 2014, 11:33:25 »

Le Salon :

Alors qu’Echo était partie chercher les boissons pour els invité et sa Maitresse, Evangeline écouta attentivement la présentation de la femme inconnue. Comme elle l’avait supposé, elle était la femme qui représenté Mélinda. Cette Claudia avait suffisamment d’assurance et d’initiative tout en restant serviable et obéissante. C’était donc une esclave parfaite pour en diriger d’autre. La présentation finit, Mélinda l’interrogea sur se qu’elle était. Maudite Folle, à cause d’elle et a juste titre, son invité s’inquiété à cause de sa relation avec la déesse Mania.

-Je comprends, je n’aime pas vraiment parler de mon passé, mais je vais vous le raconté. Je vous rassure, vos filles, comme vous-même ne craignait absolument rien. Mais avant de tout vous dire, attendons le retour d’Echo si vous voulez bien. J’ai besoin d’elle pour clairement vous expliqué.

Il  ne fallut pas attendre longtemps, pour revoir la servante arrivé portant un plateau d’argent avec les boissons demandé.  Echo distribua les boissons demandé à chacune, et fini par une tasse de thé déposé devant sa maitresse. Ceci fait elle s’écarta légèrement pour ne pas déranger.

-Echo approche s’il te plait et soulève ta robe, j’ai besoin des cœurs.

La servante fit une courbette en réponse.


-Tout de suite Maitresse.

Echo s’avança pour se mettre à porté d’Evangeline et saisi le bas de sa robe qu’elle remonta jusqu'à offrir la vue sur son ventre nue. Dans cette position on pouvait voir à travers ses collants blancs une culote de la même couleur. Evangeline déposa doucement un doigt juste au plus bas de sa poitrine et le fit doucement descendre jusqu'à son nombril. Echo jusque que la humaine, se divisa en trois objet qui se mirent à flotté autour d’Evangeline. Il y avait un sceptre doré qui se finissait en tête de panthère tenant un rubis en bouche, une collier noire en forme d’œil avec plusieurs dents d’animaux qui pendait le long de la corde et un masque d’oni de couleur blanc et rouge. Pour commencer Evangeline d’un geste fit avancer le sceptre pour le faire flotté entre Mélinda et elle.

-Je vais commencer par vous parler du début de mon origine. Il y a maintenant des années de ça, mais si éloigné qu’on pourrait le croire, vivait une reine. La reine Lha vivait sur terre et régnait sur un territoire immense. Cette reine se servait de la magie avec se sceptre pour dominé son territoire. Obsédé par la jeunesse et la vie, avec l’aide de sa magie, elle vécue bien plus qu’une humaine normal prenant le corps de jeune femme qu’elle capturait pour continuer à vire.

D’un nouveau geste elle fit passer le sceptre derrière elle et le collier prit sa place. Evangeline en profita pour prendre une gorger de thé avant de reprendre.

-A un tout autre temps sur terra dans un territoire qui maintenant n’existe plus, se trouvait plusieurs villages qui était en guerre pour dominé se territoire. L’un de ses villages était dominé par une femme s’appelant Profondia. Cette femme très ambitieuse chercha à écrasé les autres villages, mais surtout à réduire les hommes en esclavage voulant donner aux femmes la toute puissance. Pour cela, elle utilisait un collier pouvant absorber les âmes se qui la rendait plus forte et prolonger sa vie.

Encore un geste et le collier fut remplacé par le masque, chacun des objets représentait bien sûr l’histoire qu’elle racontait.

-Non loin d’ici à une époque ou les téranide étaient encore plus maltraité qu’à notre époque, vivait une femme folle. Elle se faisait appeler Silvia ou encore la griffe rouge. D’une cruauté sans comparaison et restant caché sous son masque, elle était une assassin au service d’un roi. On disait d’elle qu’elle prenait des bains dans le sang de ses victimes dans l’espoir de s’approprier leur vie pour vire plus longtemps. Chacune de ses trois femme, avait le même obsession de vivre le plus le plus longtemps possible.

Les trois objets se réassemblèrent avec l’aide de la magie faisant réapparaitre Echo, qui reprit médiatement sa place un peu à l’écart, prête à intervenir si on avait besoin d’elle.


-Ses trois femmes furent vaincu et tuer de façon plutôt désagréable. De la même façon d’on j’ai créé Echo à partir de leur objet magique, Mania me créa à partir des âmes de ses trois femmes. En échange d’une vie presque immortelle, je vie ici enfermé dans cette vallée et je fournie à la déesse certaine chose d’on elle a besoin. En dehors de ça, je suis libre autant que je le souhaite. Oh si sa peut vous rassuré, aussi dangereuse et cruel que pouvait être mes origine je n’ai pas grand-chose avoir avec elle, a part peut être une forte obsession pour la vie.


Bien évidement, se n’était qu’un résumé et elle était loin de lui avoir tout dit. Après tout Melinda n’avait pas besoin de tout connaître et encore moins se qui se passait dans se manoir. De toute façon elle et ses filles n’étaient absolument pas là pour ça.

-J’espère que cela vous satisfait. Je ne raconte pas mon histoire à n’importe qui, ainsi je compte sur vous pour la taire. Il m’est facile de l’effacé de vôtre mémoire, mais je n’aimerais pas en arrivé là.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #7 le: Juin 28, 2014, 02:13:01 »

Les inquiétudes de Mélinda étaient fondées, selon elle. La vampire n’avait pas l’habitude de se confier aux autres, ni de faire des partenariats aussi importants. La vampire allait en effet jusqu’à confier à cette femme un certain nombre de ses petites protégées ! Pour Mélinda, qui avait toujours vu son harem comme une sorte de grosse famille, c’était une décision importante, importante et risquée. Elle prenait en effet de gros risques, et voulait donc avoir certaines garanties. Qu’Evangeline soit proche de la Déesse Mania était une surprise qui pouvait tout à fait convaincre Mélinda de refuser son choix. Rien n’était encore définitif, dans la mesure où elle n’avait encore rien signé. Elle se réservait encore le droit de refuser cette alliance s’il y avait le moindre risque pour la sécurité de ses protégées. Elle attendait donc avec impatience les explications d’Evangeline, tout comme Marina, qui comptait bien les consigner, afin de conserver des traces écrites.

Evangeline appela Echo, et lui expliqua ensuite le secret de son origine. Mélinda frissonna légèrement en voyant Echo se transformer en trois objets bien distincts. Evangeline avait été conçue par Mania à partir des restes de trois femmes psychopathes venant d’une époque lointaine, et Echo à partir de trois objets magiques ayant chacun appartenu à ces trois femmes. La vampire ne disait rien, s’humectant parfois les lèvres, ses yeux verts filant entre Evangeline et Echo, dévisageant les deux femmes sans rien dire. Les réponses d’Evangeline amenaient dans son esprit d’autres questions. Claudia écoutait évidemment aussi, car elle savait que, une fois sa Maîtresse partie, elle serait sa représentante. Elle devrait donc peut-être se heurter à cette Evangeline, la défier afin d’obtenir d’elle des informations. C’était un risque à courir, et Claudia n’avait pas peur, car, en définitive, tout ce qu’elle ferait n’aurait que comme finalité de servir sa Maîtresse. Elle voulait juste en savoir plus, savoir dans quoi elle mettait les pieds.

La maîtresse de maison termina en disant à Mélinda qu’elle pourrait lui effacer la mémoire, ce qui fit froncer les sourcils de la belle vampire. Si ce n’était pas une menace, ça en avait tout l’air…

« Et je n’aimerais pas non plus que vous alliez trafiquer ma mémoire, répliqua-t-elle, sur un ton assez sec, traduisant le fait qu’elle n’aimait pas spécialement ce genre de propos. Tenir des secrets est ma spécialité. »

Elle ne voyait de toute façon pas à qui le dire, ni quel intérêt en avoir. Claudia continuait à masser ses délicieuses épaules, et remonta ses mains sur la nuque de sa maîtresse. Elle prouvait, par là, toutes ses facettes. Elle pouvait aussi bien tenir un fouet que caresser et masser. Difficile d’imaginer, quand on les sentait sur soi, que ces douces mains, si bien entretenue et si bien manucurée, ait déjà pu ôter la vie de bien des façons. Claudia était en effet un bourreau, et avait parfois torturé des individus, comme des idéalistes venant attaquer le harem, des clients récalcitrants… Elle adorait entendre les os craquer entre ses mains, torturant ses proies sans aucune ombre d’hésitation dans les yeux, rien de plus qu’un regard brûlant de désir l’amenant à coucher avec les femmes qui l’assistaient dans la manipulation des instruments dont elle se servait. Autant dire qu’elle était tout à fait apte à représenter sa Maîtresse.

On put entendre Mélinda soupirer légèrement, et elle redressa ensuite la tête, son regard croisant celui d’Evangeline.

« Je pense rester ici quelques jours, Evangeline. J’en profiterais pour explorer votre manoir, rencontrer votre personnel, mais aussi la région alentour… Si tout est similaire à ce que je viens de voir, il ne fait aucun doute que je signerais nos accords. Marina se chargera de rédiger un projet de contrat, que vous pourrez faire consulter par vos juristes, ou par vous-même. »

Marina ne voyait aucun problème à le faire. Elle était l’avocate dévouée de Maîtresse Mélinda, œuvrant nuit et jour pour elle, ne vivant que pour la satisfaire.

« Bien entendu, si vous voulez vous assurer des performances de mes filles, vous avez le droit de vous essayer avec n’importe laquelle d’entre elle… Elles seront ravies de faire l’amour pour vous, que ce soit avec vous, vos hommes, ou sous vos yeux… Elles ont été formées pour satisfaire n’importe quel fantasme n’impliquant pas leur mort. De fait, notre dossier comprend une copie des fiches récapitulatives de chacune des esclaves que nous vous proposons, incluant leur suivi médical depuis la période où elles sont chez nous. Marina ? »

L’avocate hocha la tête en se rapprochant d’Evangeline.

« Le dossier se trouve dans nos affaires, compléta Marina, en parlant un peu plus vite que sa Maîtresse. Vous y verrez que toutes nos esclaves sont décrites selon des informations très précises. Les fiches médicales indiquent toutes les maladies, même bénignes, qu’elles ont pu contracter, ainsi que leurs grossesses. »

Parmi les esclaves fournis à Evangeline, une bonne fraction avaient déjà accouché, donnant naissance à de beaux bébés qui, d’ici quelques années, feraient la fierté du harem, couchant avec leur Maîtresse, ainsi qu’avec leurs génitrices. Certaines étaient également des hermaphrodites, mais toutes pouvaient rétracter leur sexe masculin sans difficulté.

C’est ainsi que les choses se passaient dans le harem de Mélinda.

« Pourriez-vous avoir l’amabilité de me montrer ma chambre à coucher ? demanda alors Mélinda. Non pas que je sois fatiguée, bien entendu, mais il est toujours bon de savoir où on peut placer ses affaires… »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 216


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #8 le: Juillet 13, 2014, 01:25:54 »

Le salon :


Evangeline remarqua que son avertissement était passé, bien entendu une telle chose ne plaisait pas à Mélinda, qui serais heureux de savoir que sa mémoire pouvait être manipulé ? Mais c'était nécessaire, Evangeline était une femme puissante qui dirigeait une petite région qui gagnait en influence tous en restant indépendante. Inutile de dire qu'elle avait plus d'un ennemis et la moindre information sur elle valait un prix d'or pour beaucoup. En lui révélant une partie de son secret Evangline avait pris un risque, mais aussi elle lui faisait comprendre qu'elle tenait à réussir se partenariat. Malgré le froid qu'il venait de passer entre les deux femmes, Mélinda lui confirma son intention de rester quelques jours ici. Elle voulait explorer la région et le manoir. Pour Evangeline, se n'était pas dérangeant.

-Très bien, je n'y vois aucun problème. Le manoir est suffisamment grand pour vous héberger aussi longtemps que vous le souhaitez. Si vous désirer visiter je vous fournirais se d'on vous aurez besoin. Carte, guide, vivre, ce que vous voulez.


Revenant plus sur le sujet, Mélinda lui proposa de tester ses filles quand elle souhaitera pour voir si elle-même les juges apte pour travailler dans se nouvel établissement. Pour cela, Evangeline faisait pleinement confiance à Mélinda, après tout elle mettait en jeux la renommer de son harem. Pour autant, elle allait quand même les faire testés par précaution.

-Bien sûr, je vais les laisser se reposer du voyage et du changement climatique. J'enverrais des personnes de confiance jugé de ça, et je gouterais peut-être moi même à l'une d'elle. Si le temps me le permet. Claudia c'est bien ça ? J'ai l'intention moi aussi de fournir quelque fille pour participer au projet, mais ce sera bien vous qui dirigerait l'établissement en représentant vôtre maitresse. Met fille sont habituer à prendre soin des visiteurs du manoir, mais n'ont jamais travaillé en harem, je vous fais donc confiance pour les guider au mieux. Quand vous le souhaiterez je vous laisserais les rencontrés et choisir vous-même celle que vous voudrez pour travaillait avec vous. Il suffira de m'avertir moi ou Echo. Vous pourrez également avoir accès à toutes les informations les consternants. Pour tous les documents que vous souhaitez voir passez par moi, c'est moi qui m'occupe de tout ça.

Mélinda souhaitait maintenant s'installer dans sa chambre et prendre ses marques ici. Bien sûr elles n'étaient pas obligée de traitait de tout maintenant, surtout si ses invités avaient l'intention de rester plusieurs jours. Avec le sourire, Evangeline se leva et fit signe à Echo de la suivre.

-Je vais vous y conduire de suite. Lissa c'est à partir de là que tu vas commencer à servir notre invité. Je compte sur toi.

-Ou...Oui Maitresse, je vais faire mon maximum pour ne pas vous décevoir.

Suivi d'Echo et de la troupe de Mélinda, Evangeline emprunta les couloirs pour guider tout le monde vers la partie réservée Mélinda.



La partie nord du manoir :


En traversant les couloirs, Mélinda put voir la richesse de la décoration, des tableaux de valeur, des armures décoratives et de magnifiques poupées en vitrine toute inanimée étant de simples décorations portant d'adorables vêtements. En route, elles croisèrent plusieurs servantes et majordomes, qui chacun occupaient à une tache, firent une courbette sur leur passage. Plusieurs filles tenue gotique lolita vivait leur vie dans la manoir, chacune portant des colliers en cuire de couleur différente signe de leur esclavage. Le code de couleur sera expliqué plus tard par Lissa. Et pour finir des personnes plus ou moins étrange qui était les gardiens et les protecteurs d'Evangeline et du manoir.

Après avoir descendu un étage, elles arrivèrent alors à la zone prévue. L'étage était réservé aux invités qui étaient  en générale peu nombreux, mais il y avait tout de même de nombreuses chambres. L'étage était coupé en deux parties, séparé par les escaliers qui donnaient accès aux autres parties du manoir.


- Toute cette partie gauche de l'étage vous est entièrement réserver à vous et à vos filles. Vous avez un grand nombre de chambre et une salle d'eau à votre disposition. Des servantes seront là pour tous vos besoin et s'occuper du ménage. J'espère que vous y serais bien. La porte du fond est vôtre chambre Mélinda. Je vais vous laisser vous installez. Lissa je te les confis. Mélinda on se reverra pour le repas, j'espère que partager la table avec moi ne vous dérange pas.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #9 le: Juillet 15, 2014, 01:08:52 »

On avait beau dire que le temps était de l’argent dans le monde des affaires, Mélinda savait que, quand il était question de contrats à long terme, il fallait prendre son temps, et ne pas agir dans la précipitation. Mélinda aurait tout à fait pu envoyer des experts pour s’assurer que les conditions d’accueil et d’hébergement de ses petites chéries soient remplies, mais elle tenait à y aller en personne, afin de montrer à Evangeline sa bonne foi, et le fait que ce contrat l’intéressait. C’était une preuve de respect, car elle venait en personne. Elle voulait pour l’heure se reposer, car, après tout, le voyage entre Ashnard et le Royaume Terranide avait été long. Evangeline les laissa donc entre les bons soins de Lissa, l’une de ses domestiques, et, accompagnée de Claudia et de Marina, Mélinda la suivit.

Claudia comptait bel et bien s’assurer en personne de la viabilité de chacune des esclaves d’Evangeline. Elle était pleinement capable de gérer un harem, car, malgré l’air vicieux et cruel qui se dégageait de son sensuel corps, Claudia était aussi une femme très talentueuse, très agréable, et capable de faire preuve d’une douceur inattendue quand elle faisait l’amour. Elle était évidemment une perverse, ce qui n’avait rien de surprenant. Tous les esclaves de Mélinda se devaient de l’être.

Tout en suivant Lissa, Mélinda en profitait pour observer le décor. Cette Evangeline était riche, ce qui corroborait les quelques informations qu’elle avait pu glaner sur elle. C’était un élément important à noter, car Mélinda refusait que ses esclaves vivent comme des souillons. Elle méritaient les meilleurs draps, les meilleurs vêtements possibles, des bijoux précieux, des coiffures, du parfum, et autant d’autres choses délicieuses et luxueuses. Ce genre de luxe fastueux était au centre de la formation que Mélinda leur prodiguait, afin de leur montrer tous les bienfaits de la servitude. Il était donc important qu’elles retrouvent un niveau de vie similaire ici. Ce que voyait Mélinda la rassurait donc, et Lissa, avec Evangeline, les conduisirent vers la partie nord du manoir.

Evangeline lui expliqua qu’une grande partie du manoir était consacrée à eux, comprenant une salle commune centrale, et plusieurs chambres dans tous les coins. Il y avait également un bassin pour s’entretenir. Mélinda hocha lentement la tête, satisfaite.

« Bien au contraire, Evangeline, lui répondit-elle. Je serais ravie de partager le souper avec vous. »

Ravie, en effet, et c’était sincère. Evangeline les laissa, avec Lissa, et Mélinda regarda autour d’elle. De grandes fenêtres permettaient de voir une cour enneigée, et, au loin, des montagnes se perdant à l’horizon, avec un agréable ciel bleu clairsemé de quelques faibles petits nuages blancs. C’était très agréable à regarder, et la vampire sourit légèrement. Elle demanda à Marina d’aller chercher les bagages ainsi que les filles, et l’avocate partit rapidement. Mélinda se retourna alors, et s’avança vers Lissa, un sourire sur le coin des lèvres. Sa main droite se releva, et caressa tendrement la joue de cette dernière, ses doigts filant sous ses cheveux blancs. Son visage se rapprocha du sien, et, avec toujours ce petit sourire sur le coin des lèvres, Mélinda alla l’embrasser, tendrement, mais certainement. Son autre main glissait le long du dos de la femme, caressant sa robe de maid, filant sous sa jupe pour titiller sa culotte, tirant dessus, avant de remonter.

La vampire n’avait pas eu l’occasion de faire l’amour depuis un peu trop longtemps à son goût, et elle rompit donc le baiser, un sourire sur le coin des lèvres.

« J’ai très envie d’explorer le mobilier, Lissa... Notamment en éprouvant la résistance de mes matelas. Penses-tu que tes devoirs d’hôte pourraient m’y aider ? »

Son ton était cajoleur, doucereux, mais ses yeux brillaient d’une lueur perverse.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 216


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #10 le: Septembre 01, 2014, 01:34:21 »

Premiers sous-sol, salon des esclaves :

Après avoir quitté son invité qui souhaitait du repos, Evangeline avait descendu rejoindre le salon des esclaves. Le manoir était répartie en plusieurs étages, chacun réservé à quelque en particulier. Le premier sous sol était l'étage ou vivais ses esclaves entre elle et le salon servait de pièce commune et de réunion quand leur maîtresse les convoquait en dehors de son bureau. L'étage du dessous était plus proche de cachot, servant au dressage des esclaves au rôle qui auront dans le manoir ou en dehors, il y avait les dressages doux et un plus violant réservé a certain cas particulier.

Dans le salon, Evangeline regarda la vingtaine de filles présente dans la pièce. Toutes étaient des esclaves sexuelles du manoir, chacune avait servie de nombreux invitée du manoir et se montrer parmi les plus talentueuses des esclaves de la Maitresse des Poupées. Evangeline en avait sélectionné quelque une, d'autre c'était montré volontaire pour le projet. Toutes attendaient avec impatience des nouvelles.


- Mes chéries, nos invités sont arrivés. J'ai pu discuter de certains points et il a été prévue que la future dirigeante du harem, vous rendre une petite visite. Cette femme s'appelle Claudia viendra faire son choix parmi vous toute, elle vous fera certainement passé quelque teste. Je tiens à ce que vous donnez le meilleur de vous-même, je veux que le plus d'entre vous soit choisi voire vous toute. Par précaution, je vous demanderais donc de pas quitté l'étage jusque là, et qu'au moins deux d'entre vous soit toujours présente dans la pièce. Une pour la recevoir l'autre pour rassembler les autres. C'est bien compris ?

La réponse approuvée, Evangeline remonta satisfaite. La Maitresse des Poupées repartie pour son propre salon de détente et attendre paisiblement l'heure du repas.


Partie nord du manoir réservé à Mélinda :

Au pied de l'escalier Echo se tenait face à un major d'homme et cinq servantes. Certaine avait des colliers montrant leur statue d'esclave d'autre en avait pas, prouvant qu'elle était des employer plus classique. La servante principale du manoir, transmettait les ordres au personnel pour l'entretien de l'étage et les services aux invités. Il était important que le travail soit fait sans déranger personne, tout en étant disponible si besoin.

Lissa se retrouva donc seule avec sa Maitresse du moment. Lissa était une servante du manoir qu'Evangeline avait recueillit étant orpheline. Elle visait servait dans le manoir, elle n'était pas une esclave, mais servait plus qu'une employée classique. C'était un peu un mélange entre les deux, puis elle était encore en formation. Servir Mélinda était en quelque sorte une épreuve qui confirmera la voie qu'elle-même avait choisie dans se manoir.

Ainsi Lissa fut un peu surprise de se faire ainsi et surtout aussi rapidement embrassé et même tripoté. Ce que voulait faire Mélinda était claire à ses yeux. Rougissante de se retrouvait ainsi dans ses bras, Lissa fit un léger sourire intimidé.


-Bien...Bien sûr, ça fait partie de mon devoir de vous servir. Je serais honoré de vous servir pour cela également, j'ai l'autorisation de Maitresse Evangeline pour cela. J'ai pour devoir de vous servir personnellement comme si je vous appartenais tout en informant des différentes règles concernant le manoir et ses esclaves. Suivez moi je vais vous conduire à vôtre chambre.

Encore rougissante, Lissa guida Mélinda à la chambre du fond celle qui était en bout de couloir, avec la chambre qui lui faisait face à la partie sud, c'étaient les chambres les plus grandes de l'étage. La chambre était éclairée par une grande fenêtre donnant vue sur une partie du jardin et de la rivière le traversant. Il y avait un immense lit à baldaquin, plusieurs armoires et étagère de rangement et la pièce était décorée richement, mais pas trop surcharger pour rester dans des goûts plus généraux. Il y avait une petite partie avec fauteuil et table basse.

-Voici votre chambre, vous y avait de la place pour recevoir du monde si vous le souhaitez.

Elle laissa Mélinda observer la chambre le temps qu'elle souhaité, après tout c'était chez elle le temps du séjour au manoir. Ses filles avaient des chambres similaires, mais plus partie et avec la partie salon en moins. Lissa s'approcha un peu timidement, mais déterminé à bien faire ce qu'on lui demande.

-Je suis à votre disposition pour ce que vous voulez. Sous quel nom je dois m'adresser à vous ?
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #11 le: Septembre 03, 2014, 01:56:36 »

Mélinda se retrouva dans sa chambre, et observa légèrement le paysage. Le décor changeait beaucoup d’Ashnard. Elle voyait une partie du jardin avec une rivière intérieure, et, au loin, derrière le manoir, des monts enneigés. Mélinda s’humecta les lèvres, les pinçant légèrement, appréciant le spectacle. C’était un spectacle magnifique, très apaisant... Mais pas aussi magnifique que celui de cette petite esclave rougissante se trouvant dans son dos. Lissa était restée très professionnelle, calmant ses ardeurs en restant fidèle à ses obligations professionnelles : montrer à son hôte sa chambre. Maintenant que c’était fait, Mélinda sentait Lissa trembler sur place. Visiblement, leur petit baiser lui avait fait du bien, et la vampire, de son côté, se devait bien d’admettre qu’elle avait une superbe petite bouche, des lèvres qui donnaient envie, ainsi qu’un corps magnifique. Elle était divinement belle avec son petit air de poupée, sa longue chevelure blanche, et sa tenue de maid. Se retrouvant face à Mélinda, elle lui demanda si cette dernière voulait être appelée d’une façon particulière.

Un sourire sur le coin des lèvres, la vampire se rapprocha légèrement d’elle, et caressa l’une de ses joues, entremêlant ses doigts sur ses mèches de cheveux, les entortillant, une lueur de perversion dans le regard. Sa langue glissa sur ses lèvres, et elle se rapprocha encore un peu, leurs seins venant se frotter entre eux.

« Tu peux m’appeler ‘‘Maîtresse’’. Techniquement, je ne suis pas la tienne, mais, pour ce qui va suivre, nous allons faire comme si. »

Loin d’elle l’idée de voler à Evangeline ses esclaves, mais autant jouer le rôle à fond. Mélinda retourna embrasser Lissa, cette fois-ci un peu plus longuement que dans le couloir. Leurs nez se caressèrent avant le baiser, et Mélinda poussa un peu Lissa, la plaquant contre le mur, caressant ses hanches, la tête penchée sur le côté. Sa langue fila jouer dans la bouche de la femme, prolongeant leur baiser pendant plusieurs minutes. Mélinda fermait les yeux, les rouvrant ensuite pour croiser le regard de sa partenaire. Elle tirait sur ses lèvres, retournant lécher la langue de Lissa, jouant avec elle. La vampire finit par rompre le baiser, conservant son sourire.

« Oui..., glissa-t-elle ensuite, ta bouche est superbe… J’espère que le reste est à la hauteur. »

Pour le coup, Mélinda ignorait que Lissa n’était pas, techniquement, une esclave. Elle ne connaissait pas encore les particularités et les différences au sein du personnel d’Evangeline. Mélinda attrapa l’une des mains de Lissa, et s’avança vers le grand lit à baldaquin. Il semblait très confortable, et, avant d’aller l’embrasser, la vampire avait éprouvé la solidité du matelas. Mélinda s’assit sur le rebord du lit, et retira ses chaussures, puis croisa ses jambes, avant de relever l’un de ses pieds vers la femme.

« Ne t’inquiète pas, Lissa, tu vas prendre le temps de découvrir bien comme il faut le corps de ta Maîtresse. Lèche mes beaux petits pieds. »

Lissa allait vite comprendre que le fétichisme était l’un des fantasmes de Mélinda. Elle avait un sourire sur le coin des lèvres en remuant ses doigts de pied, puis croisa ses jambes, en attendant qu’elle arrive.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 216


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #12 le: Septembre 18, 2014, 12:11:11 »

La chambre de Melinda :

Lissa regarda Melinda, qui elle-même observé la chambre. Un peu stressé, elle fut soulager de constater que rien ne semblait lui déplaire. Débuté part une réclamation aurait été embêtant. Répondant à sa question, Mélinda demanda à être appelé Maitresse, ainsi c'est donc comme ça qu'elle allait l'appeler. Rien de dérangeant, après tous les servantes appelaient souvent leur patron, Maitre ou Maitresse.

-Je dois vous servir le temps de votre séjour, je peux donc vous appeler ainsi durant ce temps ça ne dérange pas.

Mélinda s'approcha de nouveau d'elle, de près de très près. Réaction logique, elle se mit à rougir, mais hors de question de la repousser ou de fuir. Malgré sa timidité Lissa était déterminé à faire ses preuves au prés de Maitresse Evangeline. Elle laissa donc Mélinda l'embrassé, partageant avec elle se jeu de langue. Mélinda l'impressionna. Lissa avait embrassé plus d'une fois et avait même été formé à le faire pour satisfaire d'éventuel invités, comme maintenant, mais jamais quelqu'un l'avait embrassé aussi bien. Elle se demanda alors si Maitresse Evangeline embrassait aussi comme ça. Quand Mélinda se retira se fut pour la complimenter sur sa bouche, un compliment qui lui fait plaisir et déclencha un adorable sourire.


-Oh merci, je vais faire tout mon possible pour que se le soit.

Tenue par la main, elle se laissa entrainer vers le lit, prête à faire ce qui faudra pour son plaisir. Patiente, elle regarda sa maitresse retirée ses chaussures dévoilant ses pieds, puis lui demandant alors de venir lui léché. Avec le sourire Lissa se mit à genoux devant elle et attrapa délicatement le pied tendu et commença à le léché. C'était une pratique qu'elle maitrisait comme beaucoup de monde dans le manoir, a vrais dire c'était un de plaisir qu'appréciait la Maitresse des Poupées, il n'était pas rare d'avoir quelqu'un à ses pieds à les léché ou à lui masser. Lissa avait ut cet honneur le jour où elle fut choisie pour servir leur invité. En quelque sorte servir Malinda allait être déterminant pour son avenir. C'est donc avec une certaine technique qu'elle lécha le pied tendu de sa maitresse, passant sa langue entre ses orteils, venant les sucées. Lissa y mettait tout son cœur espérant lui plaire.



Dans le manoir :

Des serviteurs travaillaient intensément, pour la préparation. Une salle à manger était préparé pour recevoir et nourrir les filles de Mélinda. Une sorte de repas de bienvenue. Elles allaient être traité en invité et servie à table comme tel. Un bon repas avec des spécialités de la région. Une autre salle, plus privé était préparé pour Mélinda et Evangeline, un repas entre elle, plus luxueux. Un repas pour que les deux femmes puissent faire plus ample connaissance, sans en venir aux affaires. Après tout, Mélinda n'allait pas passée l'intégralité du séjour qu'à parler du contrat.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3310



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #13 le: Septembre 20, 2014, 02:09:43 »

Lécher ses pieds était un bon moyen d’ouvrir, entre Mélinda et une esclave, une relation sexuelle. Lissa était timide, nerveuse. On lui avait probablement dit de ne surtout pas décevoir Maîtresse Warren, qu’elle était une invitée de marque, et que la moindre erreur serait très mal vue par sa propriétaire. On avait du lui mettre la pression, à cette pauvre petite, et Mélinda allait l’aider à se détendre. Cette femme était très belle, en réalité, et elle s’avança vers son pied tendu. Mélinda remuait élégamment ses doigts de pied, et se mordilla les lèvres, ses poings serrant la couverture, quand la femme alla lécher ses doigts de pied, enfonçant sa langue dans le creux de ses doigts, ses mains tenant son pied. Oh oui, que c’était bon, ce sentiment intrinsèque de supériorité ! La domination avait réellement un aspect sexuel fort, et on ne s’en rendait réellement compte que dans ce genre d’occasions, quand une femme vous suçait les pieds en ne pouvant rien faire d’autre que vous obéir.

Chacun de ses doigts de pied était sucé, le regard de Lissa oscillant entre son pied et les yeux de sa Maîtresse, comme pour s’assurer qu’elle faisait bien les choses. La vampire tremblait et gémissait, en se pinçant les lèvres, ses tétons venant à durcir, ses seins se tendant, soulevant légèrement sa belle robe. Elle remuait un peu son bassin, de gauche à droite, et continua à remuer son pied, le frottant contre les lèvres de la femme, sans relâche, avec un appétit très agréable à voir.

« Hummm... Tu es douée, ma belle petite... Lèche bien tout, même la plante du pied... »

Il ne fallait pas que se limiter à ses doigts de pied, et, pendant quelques minutes, il ne se passa rien de plus que Lissa agenouillée devant elle, léchant tendrement son pied, l’embrassant, voire même le mordillant, Mélinda lui parlant de temps en temps pour la conseiller, et lui dire ce qu’elle pouvait faire. Elle adorait qu’on lui lèche les pieds, tout simplement. Pourquoi ? Mystère ! Même elle ne saurait pas trop l’expliquer, mais... C’était tellement exquis de voir une femme à ses pieds, comme ça, soumise, ne pouvant rien faire d’autre que de lécher, docile et écrasée ! Oh oui, c’était magnifique ! Mélinda la laissait donc faire, jusqu’à finir par remuer son pied, et par poser ses doigts de pied trempés sur son nez, appuyant dessus.

« Tu as mouillé ma culotte, petite catin... Hihi, tu es très douée avec ta langue... Lissa, c’est ça, hum ? Je dirais à ta Maîtresse que tu es douée, je pense que ça lui plaira. »

Et Lissa en serait sans doute heureuse. Mélinda récupéra son pied, puis glissa en arrière, s’allongeant au milieu du lit, continuant à se glisser, son dos atterrissant contre le mur.

« Approche à quatre pattes, ma belle petite Lissa, viens t’allonger à côté de moi, pose ta tête sur mon ventre... »

Une fois que ce fut fait, Mélinda avança sa main pour caresser sa joue, glissant le long de sa peau. Un tel élan affectueux était tout à fait caractéristique de ce que Mélinda faisait, oscillant entre l’érotisme, et la vulgarité, et une sorte d’affectuosité typique de jeunes enfants. Elle était variable, insaisissable, et c’était bien pour ça qu’on l’aimait.

« Est-ce que tu es vierge, Lissa ? Quelle est ton expérience sexuelle ici ? Maîtresse Evangeline couche-t-elle avec beaucoup de ses esclaves ? »

Hey ! Il fallait bien qu’elle se renseigne un peu, et, dans ce domaine, Mélinda savait, par expérience, que les esclaves d’une personne étaient de véritables trésors d’informations, des mines d’or ne demandant qu’à parler... Et elle était toujours là pour prêter une oreille attentive.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 216


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
FicheChalant
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #14 le: Septembre 26, 2014, 11:44:12 »

La chambre de Melinda :

Appliqué sur se qu’elle faisait, Lissa donnait de meilleure de sa technique pour lécher les pieds de Melinda. Le fait qu’elle la félicité et la guidé, l’aidai beaucoup à faire encore mieux et la rassurait sur le fait que ça lui plaisait. Cela durant pendant quelque minute jusqu'à que Melinda retira son pied pour lui posé sur le visage et la félicité.

-Merci Maitresse, oui c’est Lissa.


Au moins elle commençait bien pour l’instant, le fait que Melinda et se même gout pour se qui concerne ses pieds que Maitresse Evangeline, fut une bonne chose pour elle. Ne bougeant pas de sa position, elle regarda leur invité se coucher sur le lit, elle était jolie dans cette position, Melinda lui demanda alors de monté la rejoindre pour s’allonger contre elle. Ainsi suivant les instructions, elle monta à quatre pattes sur le lit, prenant soin de retiré ses chaussure avant de monté. Ensuite elle s’allongea contre elle posant sa tête sur son ventre, comme Melinda lui avait demandé. C’était un peu inattendu, de se retrouvé comme ça à se faire caressé affectueusement, mais c’était pas du tout désagréable après tout.  Profitant de se doux moments à se retrouvé toute les deux, l’invité lui posa quelques questions. Sa commença par se qui la concernait, sur son expérience sexuel.


-Pour tout vous dire, je ne suis plus vierge, dans se Manoir je n’en connais que deux personnes qui le sont. Une enfant recueillit par la Maitresse et l’une des poupées gardiennes. Pour ma part sa à fait partie de mon éducation de servante, de nombreuse servante et majordome du manoir offre se genre de service au invité et au habitant du manoir. J’ai donc appris à donné du plaisir à des hommes comme à des femmes.

En temps normal, Lissa s’occupait plus de l’entretien du manoir et de servir les repas ou le thé, ainsi son éducation sexuel était surtout concentré sur le base et des relations classique. Il lui restait encore beaucoup de chose à découvrir sur le sujet, mais elle n’était pas non plus perdue face à l’acte. Melinda l’interrogea alors sur la relation entre Maitresse Evangeline et ses esclaves.

-Et bien ça arrive oui, a vrais dire elle a ses favorite pour cela. Certaine le font très souvent avec elle, d’autre lui sont entièrement réservé et d’autre considéré même comme ses amante et presque son égale. Mais ses dernières ne sont généralement plus vraiment des esclaves. Il y a des hommes aussi, mais ses dernier sont tout des Poupée Gardienne.


Avec une telle réponse, Lissa s’attendait à devoir commencé à expliqué un peu plus sur le personnel du manoir et de ses habitants. Pourtant, elle n’en prit pas l’initiative, préférant laisser le choix à sa Maitresse du moment, du moment le plus approprié pour ça. Peut être qu’elle ne voulait pas non plus s’attardé sur de grande explications pour l’instant.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2 3 ... 8
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox