banniere
 
  Nouvelles:
LGJ invite les membres motivés à postuler pour les places d'Administrateurs ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Strange Night Of The Omnificence [Arashi]  (Lu 7197 fois)
Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 614


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #15 le: Janvier 18, 2015, 06:18:17 »

Leurs regards s’entrecroisaient. Le vert contre le dorée, sourire humide et délicieusement tentateur contre les lèvres douces et invitante de la vampire. Leurs souffles se partageaient, dansant ensemble dans cette danse hypnotique. Les deux personnes se charmaient du regard comme deux serpents devants son charmeur à la flute. Le démon bombait son torse face à la nocturne pour pouvoir savourer encore plus cette délicieuse chaleur et indécence du démoniaque servant, qui avait perdu légèrement le combat alors qu’elle avait sentis le membre de celui-ci ce tendre, le sang parcourir doucement cette endroit pour que le soldat devienne au rendez-vous. Elle allait ce faire une joie de s’amuser…

La respiration du démon l’excitait fortement.

« Han… »

Ce seul sol finis par achever de faire frissonner la Nocturne qui savourait sa petite victoire personnelle.  Arashi continuait de doucement faire parcourir ses doigts contre la peau de l’être délicieux, parcourant lentement chaque détail de cet être délicat… Ce qu’il avait une délicieuse odeur… Une délicieuse forme… Il lui donnait tant d’envie particulier et si… délicieux. Elle ne put garder ce soupire de désir qui quitta ses lèvres.

« Tu as les doigts si doux… »

Il avait fermé les yeux, ayant murmuré cela en un soupire. La vampire eut un doux sourire en l’observant, continuant mainte caresse avec douceur et désir alors qu’il commença enfin à retirer ses mains de l’arrière de sa tête, passant ses doigts sur ses muscles, elle ne put s’empêcher de mordre sa lèvre sur le spectacle. Ses doigts descendant vers cette partit qu’était cette virilité, ce membre qui se posa contre son propre ventre. Elle ne se gêna pas pour l’observer un instant, soupirant lentement.  Puis son autre main ce glissa sur ses fesses pour l’attirer plus contre lui. Elle lâcha un lent soupire d’envie, une envie qui grandissait encore plus.

Qui s’abandonneras à ce plaisir avant… l’autre?

« Et le reste de ton corps l’est aussi. »

Il était si sexy, c’était bien le mot pour décrire ce cruel démon, qu’on aurait pu comparer à un incube sur l’instant par ses sons et son attitude. Ce gémissement, c’était si bon aux oreilles de la belle nocturne. Elle l’observait toujours sans rien ajoutée, elle voulait qu’il craque avant elle, était-ce seulement possible? Elle osait croire que oui. Il rouvrit ces yeux alors qu’elle put le regarder à nouveau de ces yeux d’or, souriant de cet air séducteur alors qu’il continuait ces caresses sur ses fesses.

« Je me demande comment sont tes lèvres… »

Elle sourit, semblant dire silencieusement : Viens le découvrir par toi-même… Le démon ce rapprocha d’elle, elle gardait cet air de séduction, leurs regards continuant de ce faire défis. La vampire désirais la victoire, cela pouvait être facilement perceptible. Il fit de léger mouvement de bassin, frottant son sexe contre son bas-ventre, excitant la vampire qui désirait que sentir cet être la prendre de toutes ces forces, de toute son envie envers elle. Pourquoi ne succombait-il pas? Elle se mordit sensuellement la lèvre et sourit en le voyant rapprocher leurs lèvres qui ne se retrouvèrent si près et pourtant qui se fit arrêter. Il voulait la taquiner, la rendre au bout de ses moyens, elle soupira doucement, frémissant en sentant ses lèvres contre son cou, étais-ce le souffle ou le bout de ces douces lèvres? Elle ne savait pas, mais cela était terriblement délicieux.

« Mhhh. »

Le baiser glissa pour se retrouver  sur sa clavicule, ses doigts glissant vers la base de son dos, détaillant ses magnifiques formes, ses hanches si bien définie, elle sourit avec douceur, elle aimait le toucher du démon sur son corps, ce toucher… C’était si particulier, si différent, si bon. Ses caresses puis ce baiser entre ses seins, elle en laissa un doux soupire quitter ses lèvres à cette instant. Il fit ce geste surprenant la vampire, cette langue qui caressa sa peau, faisant lâcher un franc soupire plaisant à la vampire qui avait ce petit point sensible. Puis lentement il se redressa, son membre se faisant sentir à nouveau contre son bas ventre, elle soupira légèrement, son corps demandant encore de ses caresses.

« J’ai un petit jeu à te proposer. »

Il glissa ses doigts contre l’un de ses seins qu’il caressa doucement, la vampire soupire de cette sensation si délicieuse. Regardant le démon attendant l’annonce de son jeu qui s’annonçait déjà bien plaisant et sans aucun doute fort délicieux…

«  Le premier à toucher le sexe de l’autre, de ses doigts, perd. Le gagnant fait ce qu’il veut de la perdante. »

Elle sourit fortement en sentant les doigts de l’incube caresser avec plus de douceur sa poitrine, y allant de ses deux mains, les caressant franchement. Elle soupira doucement, laissant se soupire plaisant sortir d’entre ses lèvres. Murmurant le nom de Silat. Lentement son regard se leva pour fixer les yeux de Silat, elle parla alors sérieusement.

«  Alors jouons Silat… »

Elle approcha alors ses lèvres de celle du démon pour alors briser la glace, posant ses lèvres douces et chaudes contre celle du démon pour y apposer un de ses doux, tendres et tentateur baisé. Elle avait fermé les yeux et fit de ce baiser un peu plus entreprenant, prenant pour acquis que le démon participerais, glissant doucement sa langue dans la bouche du démon pour aller taquiner la sienne, faisant de sa langue une danseuse contre celle du démon, emportant la passion dans cet acte. Leurs corps collés alors qu’elle fit de doux mouvement de bassin pour qu’il puisse sentir ses mouvements contre son membre, elle voulait l’exciter un peu plus.

Lentement leurs lèvres se séparèrent alors que la vampire regarda le démon de ses yeux d’or, elle souriait tendrement, ses doigts glissant contre le corps démoniaque, glissant sur chaque muscles, glissant pour aller près du membre du démon frôlant alors la base sans pourtant y aller. Ses doigts remontant rapidement alors qu’elle embrassa la mâchoire du démon, glissant ses baisers vers son cou, soufflant son air chaud et désireux. Lentement elle ouvrit sa bouche, léchant doucement son cou…

« Détends-toi… Tu verra… Tu aimeras… »

Elle ouvrit la bouche, ses crocs brillants, puis doucement elle fit lentement caresser ses crocs sur la nuque de Silat, mais ce fut sa langue qui revint doucement caresser son cou.

« Je taquine... »

Elle gardait son sourire espiègle et doucement elle repartit donner ses lents baiser au cou du servant pour les remontés lentement vers son oreille où elle lui chuchota avec un élan de sensualité.

« Pourquoi résister au pulsion si douce qui s'offre à toi... Silat »

Elle murmurait son nom avec lenteur et perversité, son regard se tournant vers le visage du démon, son corps coller à lui, sauf leurs entre jambe, se frôlant, mais sans se toucher réellement.
« Dernière édition: Janvier 18, 2015, 02:56:16 par Arashi » Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 80



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« Répondre #16 le: Janvier 20, 2015, 04:32:56 »

Les caresses d’Arashi étaient de longs moments d’extase. Des instants durant lesquels l’éphèbe soupirait, durant lesquels il se galbait sous les doigts de son amante. Moins délicat qu’elle, mais tout de même tendre et attentionné, il lui répondait par de comparables douceurs.

Chaque fois qu’elle l’effleurait de ses doigts, il en faisait de même, l’approchant un peu plus de son corps de mâle, brulant et dur. Lorsqu’elle glissait contre lui, il glissait contre elle, répandant la chaleur de son sexe en une caresse torride contre sa peau de velours.

Possessif mais doux, l’oriental découvrait aventureusement le corps de la Nocturne. Il ne manquait pas la moindre courbe, pas la moindre prise pour ses doigts fins et délicats. Ses mains se refermaient souvent sur une chair un peu souple et fournie, agrippant le moelleux de ce corps féminin, abusant de sa douceur veloutée.

La sensualité de Silat ne suffisait pas à apeurer Arashi. Elle devait pourtant bien se douter que le jeune démon commençait tout juste à se laisser envahir par ses pulsions. Il avait une soif inextinguible de dominance, et il comptait bien tester la chose sur son amante. Elle acceptait un pari risqué.

« Tu m’en vois ravi. » Murmura-t-il, plissant les yeux.

Son regard quitta alors celui de la jeune femme, répondant à son baiser plein de passion et de tendresse. Le démon se sentait bercé par une telle sensualité, mais également par une nouvelle envie des plus séduisantes, encore inédite pour lui.

L’envie de soumettre Arashi à ses désirs. Le jeune Silat n’avait pas la force d’une brute ou la poigne d’un colosse pour ce faire, mais il avait envie d’essayer. Sa douceur serait son arme dans cette tâche, et c’était très certainement l’arme qu’il maniait le mieux.

Humides et fraiches, ses lèvres répondirent à celles de son amante, les emprisonnant affectueusement, et s’entrouvrant lorsqu’il le jugeait bon. Alors, sa langue se glissait contre celle de la Nocturne. Puis elle tournait, se faisant caresser, et caressant à la seconde suivante.

De la délicate sphère de sa langue, Silat agaçait les lippes et les papilles d’Arashi, taquin mais toujours doux à en fondre de bonheur. Ses yeux s’étaient clos le temps de ce baiser, pour qu’il n’ait à profiter que de ses sens les plus indispensables. Goûter la bouche de son amante, toucher son corps, sentir son parfum, entendre le doux enchevêtrement de leurs lèvres.

Il y eut un silence, alors que les deux jeunes gens dessoudaient leurs lippes. Le démon ne manqua pas de récupérer une dernière douceur sur la bouche d’Arashi, juste avant de rompre ce baiser.

« Tu ne gagneras pas comme ça. » Taquina le démon en glissant ses doigts dans la chevelure flamboyante de son amante. « Mais continue, je t’en prie. »

Cette bouche, dont il avait éprouvé la douceur, s’attaquait maintenant à son cou. Il offrit lui-même un peu plus de sa gorge à la jeune femme. Elle ne le mit pas à l’aise en dévoilant ses crocs, mais le frisson qui parcourut Silat ne dura qu’un court instant, après quoi il se détendit de nouveau.

Ses mains se refermèrent sur les hanches de la Vampiresse. Sans pudeur, le démon fit glisser la belle contre ses cuisses, laissant son membre couler le long de son bas-ventre. Il lui lança alors un regard taquin. En rapprochant Arashi, l’oriental fit cette fois passer son sexe sous les lèvres intimes de la beauté nocturne, les lui caressant d’une longue poussée.

« J’ai dis, les doigts. » Justifia-t-il. « C’est toi qui résiste. » Affirma ensuite Silat en refermant sa prise sur la crinière de la jeune femme.

Il lui tira doucement la tête en arrière, pour dévoiler son cou délicat, aux senteurs incomparables. Un instant, le jeune assassin huma les fragrances toutes féminines de ces courbes érotiques. Puis il fondit dessus, y apposant ses lèvres à son tour. Jusqu’à ce que sa langue vienne couler le long d’une veine saillante, arrivant au dessus d’une clavicule.

De là, Silat embrassa tendrement la peau fine, attrapant un sein dans sa poigne, un peu plus bas. Il le pétrit avec désirs, le remontant contre la peau d’Arashi, en emprisonnant le mamelon de ses doigts délicats. En quelques instants, les lèvres du jeune homme étaient passées d’une clavicule à un mamelon.

L’éphèbe vint en éprouver la délicatesse d’un franc coup de langue, avant d’engloutir goulument le téton indécemment pointé. Un regard lancé vers son amante, et le séduisant démon se mit à gémir d’aise, ravi par le goût féminin d’Arashi.

« Mais pas pour bien longtemps, je peux t'en assurer. »
Dit-il en relâchant le mamelon dans une succion obscène et érotique.
Journalisée




Doublette de Stephen Connor
Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 614


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #17 le: Mars 11, 2015, 01:01:11 »

Le docile servant du maître démoniaque avait les dons de faire frissonner d’envie la jeune vampire, son corps bouillait, son souffle légèrement saccader, les yeux entre ouvert, elle se mordit légèrement la lèvre, une douce mouille entre ses lèvres plus intime pour montrer cette envie qui grandissait de plus en plus, tout comme la chaleur qui devenait de plus en plus haute à cet instant ne pouvant empêcher la vampire de frissonner encore plus alors qu’elle observait Silat de son regard de braise. Ce qu’elle avait envie de s’amuser avec lui, de le connaitre en profondeur, de le goûter de toutes les manières possibles.

Le plaisir de joueur, Silat entrait parfaitement dans son jeu, ils jouaient ensembles à séduire encore plus le corps de l’autre, mais le corps est animal, la pensée est embrumée par le désir et arrête de fonctionner, le cœur n’à rien à voir la dedans, seul le corps réfléchit et réplique. Le corps veux la chaleur de l’autre, veux le ressentir, le désir est le seul goût du corps. Le corps animal réplique sous les envies de l’autre corps, partageant caresses sordides pour faire balancer l’autre dans l’abime, le démon offrant une sorte de dominance douce et pourtant la dominée ce montrait coriace à cette dominance.

Est-ce que cela allait durer?

Sans doute pas…

La luxure remporte toujours.

Qui emporteras l’autre en premier, mais tous savent que c’est la vampire qui ne pourra gagner contre lui, contre le démon. Malgré tout le temps qu’elle pourrait résister, elle perdrait face aux avances du démoniaque démon, si bon… Si parfait. Elle voulait de ses caresses qu’il offrait sans merci à la vampire qui lâcha un léger soupire du bout de ses lèvres, murmurant légèrement le nom de cet amant face à elle, contre elle. Les mains contre ses hanches méritant le long frison qui parcourut tout son dos, mais ce fut par la suite ce regard taquin accompagner de son membre qui se glissait entre ses lèvres intimes, elle rougit un peu, échappant un timide soupire en ressentant la chaleur et la dureté de ce membre, son corps au plus près de Silat, se membre jouant par qu’elleque va et viens de tout son long, elle frémit en fermant ses yeux légèrement.

«J’ai dis, les doigts… C’est toi qui résiste. »

« J’aime… résister, Silat… »

Les doigts contre sa chevelure, y accrochant ceux-ci pour la saisir, elle se mordit légèrement la lèvre observant le démon qui tira légèrement sur ceux-ci pour faire dévoiler le cou de la vampire, les chaudes lèvres du démon qui s’y attaquèrent, attaquant son cou , une zone si sensible de son corps, le cou, endroit si fragile et si délicieux. La langue de celui-ci parcourait une veine qui créa de violent choque de plaisir contre le corps de la polymorphe qui entre ouvrit ses yeux pour regarder chaudement le démon comme elle pouvait dans sa position. Les lèvres contre sa clavicule, qu’elle cruel coup bas de s’attaquer à cette zone.

Ses seins, une autre place sensible qu’elle appréciait fortement, elle eut un doux soupire à nouveau sous la caresse qu’il lui offert et eux un léger sursaut en sentant sa bouche y atteindre, puis sa langue y touché franchement, elle lâcha un léger soupire, puis rougit fortement en sentant franchement sa langue et sa bouche sur son mamelon, elle lâcha un petit soupire frison, rougissant doucement sous le plaisir. Le gémissant d’aise de Silat provoqua de nouveau frison dans tout son corps, elle frémit et soupira doucement. Elle murmura son nom une nouveau, la vampire se sentait chavirer de plus en plus.

Déjà…

Elle allait abandonner?

«  Mais pas pour bien longtemps, je peux t'en assurer.  »

Il avait raison, elle observa Silat, glissant ses doigts contre sa chevelure, soupirant doucement, elle se mordit la lèvre doucement, se serrant contre lui pour faire balancer doucement son bassin, ses joues rouges. Elle murmura doucement le nom de Silat à nouveau. Sa main glissant dans les cheveux de celui-ci, elle l’observa passionnément, murmurant son dos, glissant ses doigts le long de la nuque de son amant, elle soupira, observant le démon avec une idée bien obscène derrière la tête.

Elle le voulait.

Elle en voulait plus et savait que si elle ne résistait pas, elle aurait ce qu’elle désire.

Et Silat savait tirée profit…

Il savait qu’elle ne résisterait pas.


Elle approcha son visage de Silat à nouveau, relevant son visage pour l’embrasser passionnément, sa langue partant doucement quérir celle du beau démon. Ses doigts glissant doucement sur son corps pour d’étayer chaque muscle. Elle frémit à nouveau, glissant encore son bassin pour mouiller un peu plus celui-ci de sa propre mouille, elle rougit, son regard fixe sur Silat, râlant doucement son plaisir. Elle avait séparé leurs lèvres, observant celui-ci de bas en haut et elle glissa sa main avec tentation jusqu’à son membre pour le saisir et le caresser à pleine main. Elle fit alors un petit sourire tout inoffensif.

« J’ai perdue… »

Elle se serra à lui, leurs bouches encore si près.

« Belle victoire Silat… »
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 80



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« Répondre #18 le: Mars 20, 2015, 03:18:45 »

La confiance ne rayonnait pas tant dans les yeux de Silat, habituellement. Mais aujourd’hui, maintenant, il se sentait investi de nouveaux pouvoirs, il avait déjà changé. Cela se ressentait dans la prise ferme de ses doigts, dans ses mouvements habiles. Il était certain de parvenir à gagner ce petit jeu, contre Arashi.

Tous ses gestes étaient pleins d’assurance. Ses mains glissaient contre la nocturne avec un mélange de fermeté et de tendresse. Il l’observait, avec dans ses yeux la promesse d’un plaisir sans égal. Et, pour cette raison ou une autre, la jeune femme céda.

Ses doigts délicats se glissèrent jusqu’au sexe de son mâle, l’empoignant avec douceur. Le démon en soupira d’aise, fermant les yeux pour profiter de ce contact. Sa queue était bien ici, au chaud contre la paume accueillante d’Arashi. Mais le jeune homme en voulait plus.

« La victoire m’est bien douce. » Avoua-t-il, un sourire aux coins des lèvres. « Mais pas autant que ta main. » Ajouta le démon, ondulant doucement du bassin pour que son sexe glisse entre les doigts de la Vampiresse.

Un instant, le bel oriental se tut. Il embrassa tendrement la fille de Lilith, soudant leurs lèvres l’espace d’un court baiser. Court, mais intense, pendant lesquelles tous deux mêlèrent leurs langues moites, entamant un ballet sensuel entre leurs lèvres.

Mais le démon coupa bien vite court à ce doux échange. Il avait d’autres projets, pour le moment. Rompant le baiser dans un soupir d’aise, il se laissa glisser le long du rebord, pour retourner à la poitrine de son amante. Il approcha alors son visage d’un téton, et s’en empara.

Les lippes de Silat se refermèrent sur le mamelon tendu d’Arashi. Il la fixa droit dans les yeux, passant une main sur son dos délicat et empoignant son sein de ses doigts libres. Doucement, le bel oriental aspira la pointe tendue de ce téton indécent, sans le toucher de sa langue.

Provocant, le démon évitait à tout prix de suçoter assez fort pour que son amante en tire trop de plaisir. Il préférait l’agacer tendrement, par d’agréables caresses de ses lèvres pulpeuses. Le petit mamelon s’étirait alors que Silat reculait lentement son visage.

Le jeune démon fit alors rouler l’orbe moelleux dans ses mains aux doigts gracieux, avant d’apposer la sphère humide de sa langue sur la pointe du téton. Il la fit tourner longuement autour, avant de le laper d’une traite gourmande, ne relachant l’étreinte de ses lèvres que pour pousser un soupir d’aise. Quel goût divin. Il aurait pu se délecter de ce sein jusqu’au lever du jour.

Il enfouit alors son visage contre la chair veloutée, lapant longuement, sans la moindre gêne. Son regard n’avait pas perdu celui d’Arashi. Et il la provoquait en relâchant son petit téton, avant de le laper sous ses yeux, avec sa langue toute douce entièrement sortie.

« Mhhhh, donne m’en encore. » Souffla le démon en s’attaquant finalement à l’autre mamelon appétissant.

Silat venait de repousser la main de sa partenaire. Et tandis qu’il suçotait l’autre téton, son sexe avait commencé à presser contre l’intimité d’Arashi. Son gland bien chaud s’insinuait, millimètre par millimètre, dans la petite chatte étroite de la Vampiresse.

Il ondulait de nouveau du bassin, ôtant les quelques centimètres déjà enfoncés, avant de revenir tout aussi lentement dedans. Pendant ce temps, sa bouche intrusive continuait son travail, harcelant la jolie poitrine de la jeune femme.

Le démon finit par s’éloigner de ces délicieux seins, non sans une dernière succion bruyante et gourmande. Son regard n’avait pas quitté celui de la jeune femme, et il ne le quitta pas non plus alors qu’il se redressait. Et en même temps qu’il se redressait, le bel oriental achevait de faire entrer son sexe en elle.

Doucement, il approcha son visage, entrouvrant ses lèvres pour appeler à lui la délicate petite bouche d’Arashi.

« Laisse-moi savourer un peu plus le goût de la victoire… » Murmura-t-il, déposant l’esquisse d’un baiser sur les lèvres de la Vampiresse. « Et de ta bouche. »
Journalisée




Doublette de Stephen Connor
Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 614


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #19 le: Juillet 24, 2015, 07:39:49 »

Elle avait perdue, elle devait l’admettre, qu’elle tristesse. Mais qu’elle douce récompense elle aura. Elle le savait, la perte était que la porte pour une plus délicieuse victoire. Tendre et longue victoire qu’elle espérait qu’elle soit aussi bonne que ce qu’elle imaginait… Depuis le temps qu’elle désirait ‘’goûter’’ le servant de son maître… Depuis le temps qu’elle désirait en sentir un peu plus de lui… Si longtemps qu’elle attendait cela. Un petit rire passant ses lèvres, ses doigts contre son membre, sans gêne, ses caresses étaient lente, douce et remplie de passion. La douce vampire était à présent si différente, si désireuse…
Son souffle était doux et enivrante.

Elle désirait…

« La victoire m’est bien douce. Mais pas autant que ta main. »

Son bassin s’agitant doucement, bougeant contre ses doigts, petit rire taquin vint se placer contre les douces lèvres de la vampire. Si adorable geste, elle s’avait comment user de sa main pour lui faire plaisir, il n’avait pas à craindre, elle adorait cela, sentir chaque détail du membre, la chaleur, la dureté, c’était si fascinant à ses yeux, l’odeur était presque enivrante pour elle.  Un instant fut ce qui saisit le baiser, sensuel l’état de leurs langues dansantes entre eux.

Si délicieux, elle en voulait encore…

Toujours…

Éternellement…


Mais cela fut si bref, les deux organes se séparant tristement de leurs danses. Mais le séducteur n’en avait pas finis… Il se glissait doucement sur son corps, son souffle… Si bon alors que sa bouche s’attaquait à son sein, frémissant sous un tel plaisir. Elle ferma les yeux un instant, ses doigts glissant contre la tête ébène du séducteur démon, un doux soupire s’échappant de ses lèvres gracile. La vampire adorait ce faire toucher là, cela restait une de ses zones préférer, sensible à point, érotique, chaude… Elle frémit a tant d’autre idée, la douce vampirette en rêver, elle désirait de plus en plus ce serviteur, qu’il le fasse chavirer dans l’abime infernale.

« Mhhhh, donne m’en encore. »

Elle sourit à ses mots, frémissant, sa voix lâchant se faible son de pure bonheur sous le moment si érotique. Puis il repoussa sa main, un petit sourire vint contre mes lèvres, un soupire revint se dessiner dessus ses fines lèvres alors que son membre se pressait contre son intimité, elle le fixait avec désir, ses yeux montrant son envie, son souffle était doux, long, désirant. Elle semblait murmurer son nom dans son souffle. Ses yeux le mangeait de vue, elle le désirait tant, elle voulait qu’il calme son désir, qu’il l’accomplisse.  Cette pression une telle torture pour la vampire si désireuse de sa queue.

Puis il s’y infiltra, si peu et pourtant si bon déjà, elle en lâcha même un doux souffle, faible gémissement. Il fallait bien se doutait qu’il n’allait pas lui donner son membre de suite… Cruellement il se retira, mais sa bouche ne partait pas de son sein, heureusement. Dans un souffle passionnée, je lui montrais ma tristesse qu’il se soit retiré, heureusement il revint jouer son taquin rentrant en elle lentement. Leurs regards s’entre croissant depuis le début, c’était si bon de sentir la peau,  sentir la dureté de son membre, elle en lâcha même un doux soupire autant par la sensation de pénétration douce et tortueuse que par sa bouche sur son sein.
Un plus grand sourire s’afficha sur les lèvres de la nocturne alors qu’il relâcha son sein dans un moment de délice, il se redressait, son membre entrant alors de tout son long dans un doux râle de la part de la vampire.  Ses chairs écrasant son membre avec passion sous le délice de la chair intruse, de se pieu pouvant faire jaloux.  Il avait les lèvres entre ouverte, attirant celle de la vampire qui s’en approcha, elle tremblait déjà sous se pieu de chair en elle, mais aussi sous l’excitation du moment.

Leurs deux bouches étaient si proches, leurs souffles se mêlait comme deux unis, le souffle chaud de la vampire et le souffle infernal du démoniaque servant de son maître. Un sourire ravageait les lèvres de la vampire sous l’envie si bonne et délicieuse, ses yeux montrait l’envie encore plus grande,  disant presque : Fait moi connaître l’enfer de la passion, fait moi goûter le démon.
Elle le voulait.

« Laisse-moi savourer un peu plus le goût de la victoire… Et de ta bouche. »

Le baiser, le léger toucher de ses lèvres contre celle de la vampirette eut l’effet d’un saut, elle le voulait. La vampire termina les petits centimètre séparant leurs lèvres alors qu’elle l’embrassa avec passion dans un souffle torride. Sa langue était chaude et douce, partant à la conquête de sa jumelle.  Arashi tremblait, mais là n’était que le désire infâme de la chair. Elle sombrait sous la luxure désireuse de l’envie, du sexe, de l’érotisme.

Les doigts du vampire vinrent à la nuque de celui-ci, mais les doigts de sa main droite partir à son dos dans une douce caresse qu’elle fit de tout son long.
Puis avec lenteur elle débuta des mouvements de bassin, se remonta pour mieux s’empaler contre le membre généreux du servant, faisant lâcher de doux râle pendant le baiser qu’elle prolongeait. Que c’était bon, sentir tous les détails de ce membre passer sa zone si sensible. Ses chaires écrasaient son membre pour y faire une douce sensation de plaisir dans son entre chaleureux. La vampire tremblait doucement, continuant son jeux d’y aller doucement mais allait loin en elle, voulant que le démon soit au plus loin en elle. Plus loin il était en elle, plus elle ressentait.

Ses doigts se crispèrent doucement contre sa nuque et son dos alors qu’elle arrêta le baiser pour lâcher un long et doux gémissement, frissonnant de tout son corps, ses lèvres souriaient doucement.  Son corps tremblant alors que la suceuse de sang arrêta tout mouvement, son regard observa son amant de ce moment, un doux rire parcourant ses lèvres alors qu’elle murmura avec passion et séduction.

«Silat… Étonne-moi… Montre-moi encore plus de ce plaisir… »

Fait la rêver…

Fait la oublier qui elle est alors que ce moment était que pour vous deux…

Profiter pendant que le temps y est.

Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 80



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« Répondre #20 le: Août 10, 2015, 11:48:31 »

Les lèvres du jeune homme se refermèrent tendrement sur celles d’Arashi. Silat menait habilement la danse, avec passion et tendresse. Ses lippes étaient moelleuses et chaudes, et de sa bouche, il massait les lèvres de la vampiresse, goûtant à la fraicheur sucrée de sa chair. Pendant ce temps, son bassin s’activait, besognant lentement les entrailles moites de cette nocturne amante.

D’une main, gracieuse, aux longs doigts fins, l’assassin maintenait la crinière flamboyante d’Arashi. Les mèches enflammées de la rouquine, glissaient agréablement sur son corps et contre la main du démon. Elles se mêlaient à l’eau flottant à sa surface,  masquant le spectacle de cet amour sensuel. La senestre de l’éphèbe, quant à elle, agrippait toujours les jolies fesses bombées d’Arashi.

« Si j’avais su que ton corps était aussi doux… » Souffla le jeune démon, inspirant le parfum de sa sublime partenaire. « J’aurais tout fait pour le sentir plus tôt. »

Il serrait avec force, enfonçant ses doigts sur la peau, appuyant contre la chair moelleuse de ce petit cul, l’utilisant comme appui pour balancer doucement les hanches de la beauté fatale contre lui. Son sexe raclait délicatement la petite intimité de la vampiresse, se tenant fièrement dressé dans une prison de velours. Silat était dur comme la pierre, et son sexe cognait à chaque fois que l’oriental forçait de sa main contre les fesses de son amante.

Mais il ne parlait plus. Et ses yeux s’étaient fermés, couvrant sa vision d’un voile noir sur lequel dansaient mille couleurs indescriptibles. Il n’avait pas besoin de voir quoi que ce soit. Il ressentait simplement, fatiguant les beaux muscles de son aine. L’assassin ondulait avec grâce, et ses jambes caressaient les cuisses d’Arashi, tandis qu’il remontait son bassin.

Le sexe de Silat tressauta alors, butant une fois de trop contre le petit col de la nocturne. Rendu fou par le plaisir, le démon délaissa la chevelure flamboyante de sa partenaire, et posa sa main sur l’autre fesse d’Arashi. Ses pattes étaient peu épaisses, et son toucher était délicat, mais les mains du démon étaient clairement capables d’agir comme de véritables serres.

Silat privait la vampiresse de tout mouvement. Elle ne pouvait même pas onduler doucement. Tout ce qui était envisageable, pour elle, était de se laisser faire par le chibre aventureux de son mâle. C’était lui qui la guidait de sa poigne assurée, lui qui guidait le déhanché sensuel de leurs bassins. A chaque fois qu’il la faisait reculer, Silat éloignait son bassin, et à chaque fois qu’il faisait avancer les cuisses d’Arashi, l’assassin se fichait en elle, de plus belle.

La couronne de son gland pulsait doucement, maltraitant délicieusement les chairs de la vampiresse. Son velours cannelé se faisait écraser et limer par le sexe du démon, qui frappait si lentement, mais si fort. Silat avait une façon assez étrange de se montrer doux, extrêmement ferme malgré la délicatesse de ses gestes.

« Tu es magnifique. » Soupira le bel oriental, rouvrant les yeux.

Il ouvrit lentement la bouche, sortant sa langue à l’air libre pour venir frôler les lèvres d’Arashi, l’incitant à faire de même. Et, dès lors que la vampiresse eut obéit, son amant fondit sur la sphère de son petit muscle rose, en suçotant tendrement le bout. Comme il l’avait précédemment fait pour les appétissants mamelons de la nocturne, le démon lapa goulument le dessous de la langue, dans un gémissement d’aise et de plaisir.

Les petites fesses d’Arashi, quant à elles, se faisaient toujours malmener par la poigne du jeune oriental, qui tentait tant bien que mal de ne pas trop abimer la peau toute douce de son amante. Mais le plaisir rendait ses mouvements plus appuyés, plus erratiques à chaque seconde. Il serrait encore plus fort sans pouvoir le contrôler, et sans s’en rendre compte. De même, ses coups de bassin se faisaient plus puissants, et au lieu d’accompagner sensuellement le bassin de la vampiresse, Silat la faisait désormais sursauter, se lever et s’empaler franchement sur lui.

Affamé de cette bouche délicieuse, le démon n’avait de cesse d’harceler la petite langue de son amante. Il la léchouillait doucement un moment, pour la laper avidement l’instant d’après. Il ne parvenait même plus à retenir son bassin, qui claquait brutalement contre l’entrejambe d’Arashi. Et bien que le bruit de la chair contre la chair ne se fasse pas entendre, les clapotis agréable de l’eau faisaient excellemment office de bruit de fond.

« Arashi ! »
Soupira le bel éphèbe, le corps parcouru d’un frisson qui fit hérisser ses poils sur son corps imberbe. « Bon sang… »

Bon sang, quelle vampiresse. Le jeune assassin la colla contre lui, posant son menton au creux de son cou, et l’invitant à faire de même. Un de ses mains revint à la chevelure rouge d’Arashi, lui massant tendrement le crâne et caressant sa crinière de feu. Silat n’était pas près d’exploser, mais déjà les frissons de l’extase la plus pure, s’emparaient de son corps.

Il avait chaud.
Journalisée




Doublette de Stephen Connor
Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 614


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #21 le: Septembre 04, 2015, 04:27:19 »

Étonne-là…

Le plaisir charnel parcourait les deux corps, pour ce moment passionnel. Les deux corps réclamant caresses et chaleur. Les deux êtres savouraient ce plaisir, leurs souffles s’entre laçaient dans une sensuelle mélodies de gémissement et de soupire, leurs corps coller, mélangeant chaleur et désire. Les deux créatures étaient a ce moment loin de ce qu’ils étaient, en ce moment ce qui comptait était seulement le plaisir. Les doigts de la vampire contre le démon, sur son cou et sur son dos, crisper légèrement pour montrer tout son ressentit.  Tandis que le démon avait ses mains contre elle, une dans ses cheveux et l’autre sur ses fesses, la soutenant.

« Si j’avais su que ton corps était aussi doux… J’aurais tout fait pour le sentir plus tôt. »

Un sourire naquis un peu plus sur les lèvres de la vampire, grandissant alors qu’elle lâcha un doux soupire passionnelle à ce moment. Elle aurait tant voulue s’avoir amuser avec avant, il était si bon… Si doux, si beau. Elle l’avait toujours admirer dans la demeure de son maître, mais jamais elle n’avait osée le toucher, de peur de s’attirer les foudres du maître ou bien qu’il la refuse.

Le démon serrait d’une de ses mains les fesses de la vampire, son membre entrant et sortant délicatement, provoquant mainte plainte de plaisir. Arashi serrait légèrement sa nuque, tremblante de plaisir. Sentant sa dureté la prendre avec force, tout ce qu’elle méritait, de ce faire prendre avec force. Mais faut dire qu’elle adorait cela, elle adorait quand on lui offrait sensualité et force en même temps, tout ce moment était dans ses plus grand désire. La vampire trembla une nouvelle fois, gémissant, observant le démon qui ferma lentement les yeux, elle-même ses yeux étaient entre ouvert, sa bouche entre ouverte pour laisser que son souffle délicat sortir.

Maintenant les deux mains sur ses fesses, son corps coller au sien, leurs chaleur se mélangeant, leurs corps dansant sous cette magnifique demeure de la déesse nocturne.

« Tu es magnifique. »

Enfin un son de sa part a nouveau, sa langue sortant, se frôlant à ses lèvres.  Il l’invitait alors qu’elle obéit, sortant sa langue pour se la faire cajoler par la bouche et la langue de son amant démoniaque. Leurs corps répondant à présent à l’essence même du sexe. Elle s’empalait complètement sur son membre, son corps s’élevant légèrement, retombant à nouveau pour s’empaler a chaque fois entre violence et sensualité, faisant échapper de long râle de sa bouche.

Mais sa bouche était harceler par la langue de Silat, s’attaquant a cet organe avec plaisir, bien évidemment la vampire participait à cet échange, elle y allait même avec plaisir, son corps montant et descendant, offrant son de plaisir a chaque fois, des clapotis d’eau, des soupirs des amants.

« Arashi ! Bon sang… »

Le menton du démon dans son cou, elle l’imita alors que l’une des mains du démon partit dans ses cheveux, douce caresse alors que la vampire savouraient ce plaisir. La vampire se serra encore plus a lui, tremblante, se faisant encore  ‘’sauter ’’ sur son membre, elle lâchait des râles, son souffle chaud s’accélérât fortement. Elle tremblait de plaisir, allant au plus loin qu’Elle pouvait, s’empalant, serrant doucement la nuque de Silat. La bouche entre ouverte, il pouvait sentir ses lèvres et sa langue offrir un sensuelle coup de langue, elle écarquilla les yeux, sentant le plaisir grandir encore et encore. Elle trembla et lâcha un second râle de plaisir.

«  Silat! »

Sa main serrait à présent son dos un peu plus, elle augmentait la rapidité des mouvements, ses doigts serraient un peu plus le corps du démon, tout comme son corps était coller contre le sien, sa tête dans son cou. Sa bouche entre ouverte pour faire sortir de mielleux son de plaisir, elle avait chaud, le plaisir amplifiais de plus en plus, ses chairs se serraient encore plus contre le membre du démon qui pouvait sentir cette forte chaleur comme ce serrage. Elle gémit fortement à se moment sous la sensation qui se fit plus fort.

« Pl… plus encore… »

Elle suppliait presque, elle voulait que tout soit plus fort, voulait que ce soit encore meilleur, elle voulait le meilleur de Silat.

Encore….

Encore et pour toujours…

La vampire était en ce moment complètement soumis au doigts et au membre de son partenaire.
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 80



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« Répondre #22 le: Septembre 05, 2015, 07:32:27 »

C’était un fantasme inavoué qui se réalisait pour le jeune démon. Il aimait les femmes sveltes, à la figure athlétique et aux courbes généreuses mais délicates. Arashi était de celles qui plaisaient à ses yeux, de celles qui envahissaient ses rêves et fantasmes. Mais entre ses doigts, le jeune diable la trouvait encore plus douce et moelleuse qu’il ne l’aurait jamais rêvé.

Alors les mains de Silat se montraient-elles avides et possessives. Plus que l’assassin n’aurait jamais pensé l’être, il était enivré par le désir. Sans doute étaient-ce là les instincts démoniaques qui prenaient le dessus sur lui, le tirant de ses habituelles manières douces et attentionnées. Il aimait lire le plaisir et la satisfaction sur le visage des femmes, mais maintenant, il ne voulait plus lire que la soumission dans le regard d’Arashi.

Ses serres s’étaient faites plus insistantes, s’enfonçant dans la pulpe du joli cul que lui offrait sa conquête, et l’éphèbe à la longue chevelure de jais s’ancrait avec aise dans l’étau de chair. Son sexe avait connu et dérobé quelques virginités, mais aucune n’était aussi délicieusement cannelée, aussi diablement étroite et tendre que l’entrejambe de la vampiresse.

Fiévreux et chaud, le démon prenait hâte, un peu plus à chaque poussée, et les agréables tapotements de son sexe contre le col d’Arashi se transformaient bien vite en un martèlement puissant. Contrastant avec la douceur de ses lèvres et de son regard, Silat se montrait d’une fourgue presque violente, tant il serrait fort le petit cul qui lui était offert, tant il s’abattait contre la partie la plus fragile de cette intimité moite, avec une brutalité sans pareil.

« Arashi… »
Soupira le bel oriental, répondant au propre soupir de son amante.

Son menton quitta le cou de la vampiresse, alors que les lèvres du jeune infernal venaient s’emparer de ses lèvres entrouvertes. Les baisers de Silat étaient humides et passionnés. Son menton accompagnait chacun de ses coups de langue, accompagnant le bouche d’Arashi dans un ballet aussi élégant que désordonné et bestial. Il goûtait avidement la langue de sa compagne, et elle lui semblait pareille au plus délicat des velours.

Les mots n’auraient pu rendre la scène plus torride, aussi Silat se gardait-il bien de prendre la parole, parfaitement contenté par des gémissements et de longs soupirs. Peu à peu, le plaisir avait raison de lui, et son bas-ventre était pris de spasmes, lui annonçant le moment de la libération. Mais le démon se garderait bien de jouir aussi tôt. Non, il avait encore envie de ce corps parfait, gracieusement offerte par son amante.

« Sortons. » Proposa l’éphèbe dans un souffle.

N’attendant pas une seconde de plus, Silat s’extirpa de l’accueillant entrejambe d’Arashi, non sans un frisson d’aise, que lui procura son lent mouvement de recul. Immédiatement, le jeune assassin quitta le confort de l’eau, encore mouillé des clavicules jusqu’aux pieds. Son torse finement musclé ruisselait, sublimé par l’éclat faible de la pièce. Une lueur tamisée était le seul éclairage qui s’ajoutait à la luminosité bleutée de la lune.

Et sous cette lumière nocturne, Arashi semblait plus séduisante que n’importe quelle succube. Silat lui tendit la main, l’aidant à quitter la grande piscine. Tirant fermement sur son poignet, il la fit glisser contre lui, imposant son torse contre le buste de la vampiresse. Son appétit n’était pas rassasié, il avait encore faim de chair, et son sexe puissant en faisait une démonstration exemplaire, plaqué dur et chaud contre le bas-ventre de la jeune femme.

« Tu es séduisante sous tous les angles… » Constata Silat, tournant autour d’Arashi, pareil à un fier oiseau de proie.

Il s’arrêta dans son dos, passant ses deux mains fines et délicates contre le ventre et la poitrine de la Nocturne, se plaquant sensuellement dans son dos. Son sexe, coincé entre les fesses de la vampiresse, ne laissait aucun doute possible : le démon allait encore s’enfoncer dans les entrailles de sa tendre amante. Silat ne dit rien, reculant simplement son bassin pour trouver l’angle parfait, avant de pénétrer une nouvelle fois entre les lèvres intimes juteuses d’Arashi.

« Haaan… » Soupira l’éphèbe, presque vaincu par l’étroitesse de sa compagne, qui lui paraissait encore plus agréable à baiser, dans cette position.

Ne jugeant pas nécessaire de prévenir la jeune femme un seul instant, l’assassin se mit à onduler. Son bassin ciselé s’appuyait contre le cul galbé d’Arashi, et le démon ne faisait preuve d’aucune retenue, certain que ces fesses moelleuses prendraient les chocs sans aucune peine. Il martelait encore et encore, dans des claquements bien plus violents que les clapotis de l’eau.

Son sexe n’était pas à l’image du jeune infernal. Epais et dur, il aurait ravagé n’importe quel minou trop étroit, raclant avec insistance un col beaucoup trop sensible. Mais cette légère douleur, une vampiresse saurait l’apprécier, venant d’un beau démon habituellement si calme et doux. Silat était méconnaissable, transformé par le plaisir, traitant Arashi comme une petite pute, car c’était là la seule comparaison possible. Ses doigts maltraitaient tendrement la poitrine de la vampiresse, l’obligeant à le ressentir sur chaque parcelle de son corps, dans chaque parcelle de son corps.

« Danse pour moi. » Ordonna le mâle dans un gémissement, alors que ses doigts se refermaient sur la taille d’Arashi pour l’aider à onduler contre lui.
Journalisée




Doublette de Stephen Connor
Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 614


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #23 le: Septembre 11, 2015, 06:36:45 »

Les mains de Silat étaient si agiles, contre la peau humide de la vampirette. Elle était soumisse à ses mains, gémissant se plaisir si fort et si bon. Elle adorait cela, adorait cette sensation si pure et si parfaite. Elle se serrait contre Silat, ses formes s’agitant contre son corps, dançant dans cette érotique dance au clapotement d’eau et au soupire charmeur. Le plaisir s’accentuait entre les deux, la chaleur amplifiait comme les murmures de plaisir. Les mouvements du démon s’était accentuer au plus grand plaisir de la vampire. Sentant le membre du démon entrer en elle plus vite, plus loin, frappant son col avec force, déchargeant de forte décharge de plaisir.

« Arashi… »

Ce soupire qui poursuit son propre soupir, provoquant un léger gémissement de la part de la vampire, elle regarda Silat alors qu’il enleva son menton de son cou, partant l’embrasser, ce que la vampire ronronna quand il le fit. Un baiser remplie de passion, montrant plaisir et sensualité, cela en était bestial, leurs langues se touchant, dansante ensemble dans cet érotique moment, les deux être envoutés dans ce moment, ce laissant aller grâce à ce moment de pure plaisir. Cette endroit donnait l’impression de rendre à cette scène une beauté sans pareil au deux êtres ténébreux.

Elle sentait cette envie si forte, mais comme son partenaire elle voulait se retenir… Pour qu’au moment opportun elle puisse se laisser aller.

«  Sortons. »

Presque sans une plainte, Silat sortit d’elle, glissant son corps hors du bassin, la vampire put admirer les formes du vampire, frissonnant fortement sous l’envie qui grandit une nouvelle fois encore plus fort. C’était… qu’elle que chose de séduisant, son corps détailler dans cette ombrage lui donnait un air si parfait et en même temps dangereux, mais si excitant pour la vampire, qui leva son bras vers lui alors qu’il l’aida à sortir, son corps coller contre lui, sa poitrine sur son torse, son cœur débattant fortement. Elle se mordit la lèvre sensuellement, sentant son membre contre son ventre, sentant les veines palpant. Les pupilles de la vampire s’affilèrent, observant le démon sous l’excitation qui continuait à lui faire tant d’effet. Et lentement il la dévora du regard, tournant autour d’elle.

« Tu es séduisante sous tous les angles… »

Un sourire naquit un peu plus sur ses lèvres quand il dit ses mots. Son membre entre ses fesses, provoquant un petit sursaut tout comme un frison dans le corps de la nocturne. Regardant du coin des yeux Silat qui collait tendrement son corps contre elle, sentant ses mains contres son ventre, elle savait ce qui allait arriver.  Elle glissa doucement ses doigts contre la colonne de pierre, courbant sensuellement son dos quand il chercha une position pour entrer en elle, puis finalement il entra, provoquant un long râle à la vampire.

« Haaan… »

Ses mouvements qui se firent vaincu presque la nocturne qui le montra par un doux et grand gémissement, tout son corps tremblant sous les coups incessant de plaisir. Ses fesses amortissaient le coup, mais elle sentait le membre du démon entrer plus loin. Elle râla encore plus de plaisir, sentant le serviteur contre son dos, ses doigts contre ses seins , la maltraitant mais dégageant que du plaisir  pour elle la douleur était que transformer en plaisir encore plus divin… démoniaque?

Les doigts de l’homme contre son ses hanches à présent.

«  Danse pour moi. »

Cet ordre, elle s’y fit. Redressant son corps sensuellement, son dos contre contre le corps de Silat, elle le regardait comme elle pouvait, son regard montrant le plaisir, elle gémit encore, tremblante de plaisir, la bouche entre ouverte. Ses mains glissant sensuellement alors sur sur son corps, partant des mains de Silat alors qu’elle bougeait le haut de son corps sensuellement, tremblante encore sur les sensations, ses mains glissant, partant jusqu’à ses seins.

« Silat… »

Elle ferma les yeux , glissant ses bras vers les haut, les pliants pour toucher la tête de Silat sensuellement. Elle gémit fortement, sentant le plaisir augmenter alors que le haut de son corps ondulait sensuellement contre Silat. Elle lâcha un second gémissement, l’envie devenait de plus en plus fort, elle sentait que ça allait bientôt venir, mais elle ne voulait pas, elle voulait que sa continue, elle lâcha un râle encore plus fort alors qu’elle se mit à crier de plaisir. Jouissant alors sous le plaisir, ses chairs encore plus contracter contre son membre. Elle gémissait son plaisir encore plus.
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 80



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« Répondre #24 le: Septembre 12, 2015, 01:27:04 »

L’eau rendait leurs corps glissants et plus doux encore. La chair d’Arashi était encore plus moelleuse, finement couverte d’eau, et les gouttelettes qui coulaient le long de ses courbes la couvraient d’un hâle aussi beau qu’érotique. De ses lèvres intrusives, le jeune démon ne manquait pas d’éprouver le cou de son amante, y plongeant son visage.

Il huma longuement le délicat parfum de sa partenaire, avant de déposer un baiser contre ses clavicules. Il recommença à quelques reprises, puis remonta le long de sa jugulaire, jusqu’à sa mâchoire sur laquelle il déposa une pluie de tendres baisers mouillés. Silat savait rendre ses lippes plus moelleuses et douces que le velours, et abusait volontiers de cette délicatesse charnelle pour dévorer la nuque de sa tendre vampiresse.

Mais les instincts prédateurs reprenaient bien vite le dessus. Et l’oriental abandonnait sa tendresse habituelle pour changer complètement d’attitude. Comme un fauve affamé, il s’était mis à tourner autour de sa proie, l’observant sous toutes les coutures. Il se régalait, léchant sensuellement ses lèvres, la hâte s’emparant de tout son être.

Finalement, le bel éphèbe s’était emparé de la taille d’Arashi, entre ses doigts qui mêlaient grâce et force. Il la faisait bouger contre lui, et elle l’aidait à s’immiscer dans ses entrailles moites, à s’enfoncer au plus profond d’elle pour ravager sa petite chatte, encore plus qu’il ne l’avait déjà fait. Sans l’eau pour le ralentir, Silat tenait un rythme furieux, effréné.

« Comme ça… » Soupira le démon, alors que les hanches de son amante se déchainaient sur son énorme queue bien chaude. « Haaaan… »

Silat n’était pas brusque ni brutal, d’habitude. La seule sauvagerie qui s’emparait de lui se traduisait par ses violents coups de bassin. Mais cette fois ci, il ne faisait plus l’amour à Arashi : il la baisait comme une vulgaire petite pute. Son sexe la martelait sans cesse et son bassin s’écrasait bruyamment contre les fesses de la vampiresse.

Comme une belle poupée de chair, comme une séduisante bohémienne, la jeune femme dansait sous la faible lueur de la lune. Empalée sur le chibre massif et bien dur de son amant, elle jouait aux charmeuses de serpent, offrant d’incommensurables plaisirs à tous les sens de Silat. A moins peut-être qu’elle ne soit le serpent, à en juger par ses ondulations endiablées.

La vue seule suffisait à faire chauffer le jeune démon au point qu’il aurait pu en fondre. Mais en ajoutant à cela les sensations incroyables que lui procuraient la petite chatte bien chaude d’Arashi, Silat ne pouvait que gémir d’aise. Il peinait à contenir l’orgasme qui approchait, et s’annonçait absolument foudroyant. Ses coups de bassin n’avaient plus aucun sens. Il avait arrêté de chercher le plaisir de sa partenaire, bien trop proche de son propre orgasme.

Silat ne comptait pas se donner la peine de prévenir son amante. Il allait lui tapisser les entrailles ou la couvrir de foutre selon son bon vouloir. Peut-être même les deux ? D’un coup, le gros gland du jeune oriental se ficha aussi profondément que possible, tressautant une fois, puis une deuxième. Le râle rauque du tendre éphèbe était presque parfaitement synchronisé avec celui d’Arashi.

Il était en train de jouir, à flots déversés, sans aucune retenue. Jamais un orgasme ne l’avait terrassé à ce point, et malgré son endurance de démon, Silat ne pouvait empêcher le jus de son chibre de couler encore et encore, noyant l’intimité moite d’Arashi. Le jeune assassin s’extirpa dans un soupir d’aise, crachant quelques onctueux filets de crème sur le cul de son amante, et dans son dos.

« Putain… »
Ne put s’empêcher de jurer Silat, branlant longuement sa queue pour s’assurer que les jolies fesses de sa partenaire ne manqueraient pas la moindre goutte. « S’il y a une déesse ici, c’est bien toi. » Soupira le diable, attrapant le visage d’Arashi entre ses doigts pour l’embrasser langoureusement.

Il ne souhaitait plus rien, si ce n’était profiter du moment. Lilith pourrait attendre, les pages et les habitants du château, ils pourraient tous attendre. Tout ce qui comptait en ce moment était sous les yeux, entre les doigts du bel oriental.

« Je ne pourrai désormais plus que rêver de toi, de tes courbes ensorcelantes. » Avoua le bel éphèbe, le regard très finement plissé, un charmant sourire aux lèvres. « J’espère que tu te réjouis de savoir à quel point ton corps et tes manières me tourmentent. J’avais imaginé le moelleux de tes fesses, la douceur de ta poitrine. J’étais en dessous de la réalité… »
Journalisée




Doublette de Stephen Connor
Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 614


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #25 le: Septembre 14, 2015, 09:47:03 »

Elle dansait, doucement, érotiquement, balançant doucement le haut de son corps contre le démoniaque serviteur. En ce moment, la sensualité et la bestialité s’empreignait des deux êtres. La vampire lâchant ses doux soupires de plaisir, ondulant son corps contre Silat, alors que lui la prenait avec force. Elle adorait cela, se faire prendre par le serviteur qu’elle connaissait si doux et gentils. Elle adorait cela, c’était magique, c’était parfait, elle lâcha un léger râle à nouveau, fermant ses yeux, faisant onduler son ventre,  bougeant son membre un peu plus loin en elle, provoquant de fort sensation de bonheur. Ses cuisses recouverte d’un doux liquide, montrant sa propre jouissance, mais à ce moment ce n’était pas grave, seul le plaisir importait.

« Comme ça…  Haaaan… »

À ce moment ce n’était pas de douceur,  mais un véritable animal, sauvage, la prenant comme une vulgaire poupée. Elle ne pouvait dire un mot malgré tout, subissant, gémissant tremblante de mille et un plaisir, ses chaires serrer contre le chibre du démon, il pouvait ressentir son excitation qui le faisait glisser en elle plus rapidement, elle tremblait encore plus, entre ouvrant les yeux légèrement, tremblante une seconde fois, en voulant encore, encore et toujours plus, c’était si excitant.

Puis elle sentit son membre s’enfoncer en elle encore plus, elle fronça que légèrement son nez, mais elle sentait qu’il cherchait à finir, elle eut un plus grand sourire qui s’étendit sur ses lèvres, leurs souffles synchronisé alors qu’elle lâcha par la suite un second gémissement encore plus fort, un rauque de plaisir comme lui. Elle sentit sa jouissance, son foutre la remplissant, elle sentait ce liquide chaud la remplie, elle se mordit la lèvre, frissonnant fortement. Elle entre ouvrit les yeux alors qu’il sortit, ce liquide parcourant alors ses fesses et le bas de son dos alors qu’il faisait tout sortir sur elle.

« Putain… S’il y a une déesse ici, c’est bien toi. »

Puis elle se fit retourner,  le noir de cheveux l’embrassant langoureusement. La vampire ne s’en plaint pas, continuant aussi avec passion, se serrant contre lui, malgré qu’elle sentait ce liquide couler sur elle lentement, passant le long de ses fesses, tombant sur ses cuisses et au sol.

« Je ne pourrai désormais plus que rêver de toi, de tes courbes ensorcelantes. que tu te réjouis de savoir à quel point ton corps et tes manières me tourmentent. J’avais imaginé le moelleux de tes fesses, la douceur de ta poitrine. J’étais en dessous de la réalité… »

La vampire sourit tendrement, regardant le démon avec qui elle avait partager de si bon plaisir. Ses doigts glissant contre son torse, le caressant avec tendresse. Elle lâcha un faible soupir de bonheur, relevant ses yeux bleutés pour l’observer un peu plus, elle reglissa ses lèvres contre les siennes pour reposer un tendre baiser, elle plissa ses yeux et elle dit d’une voix légèrement envoutante.

«  Je dois dire que je me suis imaginer bien des choses aussi… Et tout était trop peut de ce que j’avais imaginée… Silat »

Elle sourit, glissant ses doigts contre la nuque du démon soupirant d’aise à nouveau. Elle s’observa un peu, glissant ses doigts contre le liquide chaud qui était sur son dos et sensuellement vint les placer sur ses lèvres, goûtant et sourit, levant son regard vers le démon.

« Délicieux… »

Elle regarda son membre encore avec du foutre dessus et doucement elle s’agenouilla face à lui, ouvrant la bouche et doucement se mit à le lécher pour le nettoyer avec douceur et sensualité, récoltant chaque part de ce liquide chaud, frissonnant doucement en s’appliquant. Ses lèvres se refermant contre le gland, suçotant celui-ci, rouvrant les yeux pour regarder le visage de Silat. 
Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP
Silat Al-Saqr
Avatar
-

Messages: 80



Voir le profil
Fiche
Description
Jeune oriental d'un mètre quatre-vingt, pesant soixante-dix kilos de muscles élancés et fins. Descendant d'un clan millénaire en exil.

Démon depuis peu, encore immature et aux pouvoirs restreints. Il reste un assassin hors pairs tout en conservant une étrange innocence due à son jeune âge.

Prophète de Kisil al-Lilat, la Déesse des Vents et de la Nuit.
« Répondre #26 le: Septembre 15, 2015, 05:52:01 »

Un nouveau soupir quitta les lèvres de Silat. Le moindre mouvement le faisait tressaillir d’aise, et s’extirper d’entre les entrailles moites de la vampiresse relevait d’une délicieuse torture. L’éphèbe gardait les mains contre les hanches d’Arashi, en appréciant la douceur presque réconfortante, tant il était exténué. Il avait aimé la repeindre de son foutre chaud, s’offrant un luxe qu’il n’avait pu que rêver jusque-là.

Mais la suite, il n’aurait osé l’imaginer de toute sa vie, alors que l’écrin parfait des lèvres d’Arashi se refermait sur son sexe. Au-delà de la sensation, c’était la vue qui faisait frissonner Silat. Les superbes lèvres de la vampiresse étaient expertement étirées le long de son gland, en aspirant toute la crème restée au fond et sur les bords.

La gourmandise de cette jeune femme lui seyait  à ravir, et d’après Silat, surtout lorsque c’était son chibre chaud qui lui emplissait la bouche. Alors, et puisque la vampiresse semblait tout à fait affamée de foutre brûlant, le jeune démon agrippa la hampe encore dure de son sexe, et se masturba lentement contre la langue d’Arashi.

Son bassin tremblait, tant le plaisir avait raison de ses forces, et l’éphèbe ne pouvait parler, se contentant de soupirs langoureux alors qu’il cherchait à ne pas perdre son amante des yeux. Quelques gouttes de sa délicieuse semence vinrent à nouveau tapisser la petite bouche d’Arashi, comme si ce divin nectar n’avait pas de fin, comme si la petite catin n’avait qu’à téter un peu plus fort pour recevoir toujours plus de jus.

« C’est bon. » Souffla le jeune oriental en passant ses doigts sous le menton de la Nocturne, l’encourageant à se relever. « Je pense qu’il faudrait que nous nous lavions vraiment, le délai n’est pas loin d’être passé. »

Le jeune page de Lilith leur avait donné une heure. C’était largement suffisant pour ce qu’ils avaient fait, mais les secondes passaient, et bien que le plaisir ait été au rendez-vous, Silat comme Arashi étaient ressortis moins propre qu’à leur entrée. Aussi l’assassin entreprit-il d’aller chercher seaux et éponges pour lui comme pour sa partenaire.

Il ne lui fallut que quelques minutes pour se nettoyer et constater que sa récente plaie au torse n’avait même pas laissé de cicatrice. Silat s’était éloigné, laissant un peu d’intimité à Arashi, espérant également ne pas redevenir fou de désir en l’observant se laver. L’assassin n’avait pas compté les minutes, mais il ne fut pas surpris lorsque le jeune page ouvrit les larges portes, sans prévenir.

« Dame Lilith veut vous recevoir. Dame Arashi, veuillez me suivre, je vous prie. Sieur Silat, vous pouvez explorer le Palais autant qu’il vous plaira, le temps que ma Maîtresse en ait fini avec votre amie. » Annonça le juvénile blondinet, déposant une pile de vêtements sur un pouf, avant de refermer la porte. « Veuillez-vous dépêcher. Je vous attendrai derrière la porte, Dame Arashi. »

Silat resta muet un instant. Il s’approcha des affaires qu’avait laissé le jeune garçon, et en tira deux tas de tissus richement brodés. Du beige aux coutures noires. Pour lui, il y avait un pantalon bouffant confortablement aéré, une tunique aux manches courtes et un gilet parcouru de motifs orientaux. Pour Arashi, il y avait une autre tenue, sur laquelle le tueur ne s’attarda pas.

Il se contenta d’attraper la pile après avoir enfilé ses propres vêtements, et la ramena à son amante, afin qu’elle puisse se vêtir pour son audition avec la Mère de la Nuit. Quant à l’oriental, il devrait vraisemblablement passer le temps par lui-même, jusqu’à ce que Lilith lui accorde, à son tour, un entretien. Il ne savait pas ce qu’il adviendrait de lui ou d’Arashi, mais il doutait de la revoir avant un long moment, après qu’elle ait franchi le seuil de la porte.

« Bon courage. » Murmura Silat en posant une main réconfortante sur l’épaule de la vampiresse.

Elle avait changé, et pas que physiquement. Dans son regard, le tueur pouvait lire un feu et une confiance qu’il n’avait jamais décelée auparavant. Nul doute que c’était le projet de Connor, d’Helel, que de la changer en cette nouvelle créature, pleine de puissance. Et sûrement le Maître voudrait-il voir ce que Lilith avait accompli auprès de sa nouvelle disciple.

Lui-même ? Il ne comprenait pas ce qu’il faisait encore ici, et il appréhendait légèrement la suite des évènements, mais une chose était sûre. Pour célébrer la nouvelle forme d’Arashi, il lui offrirait un présent.

« Arashi. » Appela une dernière fois le démon. Il agrippa le col de sa tunique et le tira sur le côté. « Bois. C’est le présent que je t’offre. »
Journalisée




Doublette de Stephen Connor
Arashi
Maîtresse des câlins
Créature
-

Messages: 614


Polymorphe au sang vampirique


Voir le profil
Fiche
« Répondre #27 le: Septembre 16, 2015, 04:19:18 »

Les yeux entre ouvert, contre ce membre sa langue dansait. Son corps frissonnant sous l’ardent désir d’en vouloir encore plus. Elle s’amusait avec plaisir à suçoter et à faire de long mouvement. Elle ferma les yeux pour s’appliquer encore plus, elle adorait entre ses râles de plaisir. C’était si excitant, si bon, si parfait. Elle trembla et relâcha un second tremblement de plaisir, entre ouvrant les yeux pour regarder Silat qui la regardait. Il avait sa main contre son membre, se masturbant contre sa bouche, elle sourit, recommençant a suçoter son membre comme un bonbon. Elle attendait ce qu’elle voulait ce petit liquide qui vint après un moment, elle le but avec plaisir, avalant doucement comme la meilleure friandise.

« C’est bon. Je pense qu’il faudrait que nous nous lavions vraiment, le délai n’est pas loin d’être passé. »

Elle sourit après avoir enlevé sa bouche puis relever. Elle observa Silat se laver, elle se mordit la lèvre sensuellement, il l’excitait tant. Elle soupira alors qu’il s’éloigna, un peu d’intimité? Tss, elle prit le tout pour commencer a ce laver sensuellement, lent, appuyant bien chaque mouvement. Elle sourit, observant toujours le démon avec ses yeux remplie d’envie, la coquine. Elle était toujours remplie de désir même après se si bon moment.

La porte ouvrit alors pour laisser un jeune page entre avec des vêtements et le poser sur un pouf. La vampire l’observa, attendant qu’il parle.

« Dame Lilith veut vous recevoir. Dame Arashi, veuillez me suivre, je vous prie. Sieur Silat, vous pouvez explorer le Palais autant qu’il vous plaira, le temps que ma Maîtresse en ait fini avec votre amie. Veuillez-vous dépêcher. Je vous attendrai derrière la porte, Dame Arashi. »

La mère Nocturne désirait s’entretenir avec elle? Elle sourit doucement, regardant Silat, il allait pas venir dans ce cas, elle espérait pouvoir le revoir rapidement, elle avait tant passer un bon temps avec lui, elle en voulait encore, inépuisable.  Elle regardait le démon lui rapporter des vêtements, un charmant sourire sur ses lèvres. S’habillant d’une longue robe, faisant penser au robe oriental, glissant le long des courbes, donnant un nouvel air de séduction à la vampire qui agrandit son sourire.  Pendant un moment elle se contemplait puis elle regarda le démon qui posa sa main sur son épaule.

« Bon courage. »

Il disait cela si doux, c’était mignon, elle eut un léger rire en l’analysant, oui ses vêtements lui faisait parfaitement bien. Elle aimait cela. Elle soupira, reculant d’un pas, restant silencieuse mais en même temps son visage voulait tout dire. Elle se retourna doucement mais s’arrêta alors.

« Arashi… »

Elle se retourna alors, regardant Silat et leva un sourcils en le voyant montrer son coup, ses doigts tenant le collet de son haut. Qu’est-ce qu’il voulait faire…? Elle fut curieuse, rougissant doucement sous cette faim qui naissa en elle par l’appellation du sang démoniaque, doucement elle refit un pas vers lui.

« Bois. C’est le présent que je t’offre. »

«  Vraiment? »

Sa voix était sensuelle, doucement elle marchait vers lui, sensuellement, remplie de sensualité alors qu’elle colla ses formes contre lui, glissant ses lèvres contre le coup du serviteur, posant de léger baiser dessus, glissant ses doigts dans son dos, ouvrant sa bouche et…  Lécha son cou, sa langue chaude et doucement et elle ne fit qu’une chose, coupa légèrement sa peau pour offrir une coupure, juste assez pour qu’un peu de sang coule. Elle ronronna et lécha le sang.

«  Je préfère ne pas la faire patienter… »

Elle recula et observa Silat, tremblant d’envie de le morde pour avoir plus de sang qui semblait si bon déjà. Elle eut un plus grand sourire.

«  Cela seras meilleur la prochaine fois et je pourrais savourer… Comme me faire savourer. » Elle fit un clin d’œil.

La vampire se recula et se retourna, envoyant doucement la main posant la main sur la poigner de porte.

«  Aller Silat, on se revoit plus tard. »

Elle le regarda une dernière fois et traversa la porte. Regardant le serviteur après avoir fermer celle-ci.

«  Alors qu’attendons-nous? Je dois voir la Mère Nocturne. »

Elle sourit, un sourire de confiance.

Elle avait changé la vampire.

Et bien Connor, bien joué d’avoir transformer ton jouet ainsi.

Journalisée

Mes Personnages :
01 - Arashi
02 - Kalianna
03 - Valiance
04 - Mïao
05 - Kärnel

Mes demandes de RP

Tags: demon  vampire  vaginal  bain  
Pages: 1 [2]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox