banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: mise à prix [ avec Mashi Otu ]  (Lu 3459 fois)
Ata
E.S.P.er
-

Messages: 954



Voir le profil
Fiche
« le: Mars 05, 2014, 12:25:48 »

Lundi 12 à 19h36:

Eh voila, eh voila ça devait forcement arriver un jour. Evidemment, un jour elle allait se prendre un retour de bâton et ce jour là c'était aujourd'hui. Ata courrait à toutes jambes dans le quartier de la Toussaint en tentant d'échapper à la personne qui est à ses trousses...Au final elle tomba sur une maison visiblement laissée à l'abandon et fonça pour s'y cacher... Elle monta l'escalier grinçant et s'enferma dans la première chambre qu'elle trouva. Son cœur...elle ne se souvenait pas l'avoir senti battre aussi vite. La chambre où elle se cachait était sale, le lit était recouvert d'un tissus pour le protéger de la poussière. C'était donc l'endroit le plus propre de la chambre, ailleurs dans la pièce il y avait des morceaux de table, dans les coins des restes de seringues de toxicomanes...

Mais comment en était elle arrivée là?
__________________________________

Samedi 9 à 10h

Ata était surexcitée, en se promenant dans le parc communale elle était tombée sur une clé USB cachée dans une enveloppe marron. A qui appartenait elle? Qu'allait elle y trouver? Sa curiosité devait être assouvie, en conséquence elle brancha la clé sur son ordinateur portable (pour éviter un virus à son gros ordinateur) et y découvrit un ensemble de fichiers illisibles...illisibles car codés!
Et bien sûr, la lycéenne ne se demandait pas pourquoi ils étaient ainsi protégés, ils l'étaient et, par curiosité/amusement/orgueil, elle allait les décoder. Il lui fallut toute la nuit devant son écran et une grosse dose de gâteau pour finir le travail. Ce qu'elle découvrit la laissa sans voix: elle avait en sa possession une clé USB appartenant visiblement à une sorte de mafia régionale, mafia qui enregistrait certaines données comme des noms, des sommes, des assassinats...sur cette clé. Elle examina tout, fit des copies puis décida d'aller dès Lundi donner cette clé à la police...

____________________________

Lundi 12 19h30

En se rendant au commissariat elle s'aperçue qu'on la suivait. Au début elle se pensait paranoïaque mais elle ne pouvait s’empêcher de regarder derrière elle...Puis soudain un bruit de pas. Elle ne resta pas un instant de plus et décida de prendre ses jambes à son cou, fuir, fuir à toute allure.
________________________

19h36

C'est ainsi qu'Ata s'était retrouvée dans cette sordide maison, cachée dans cette chambre...
Journalisée

Ma fiche de perso 
Mais il y a aussi mon cousin Konu, Lucas et sa sœur
Mashi Otu
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Mars 05, 2014, 01:18:31 »

Samedi 9 à 2h

Mashi avait été engagée par un de ses clients réguliers, le chef des Yakuzas, pour récupérer une clé qui devait leur permettre de faire tomber un petit gang rival. Elle planquait donc devant ce que l'on nommait dans le jargon un "bunker", un petit appartement à la porte fortifiée permettant de vendre de la drogue en toute discrétion, puis de faire passer le reste par les chiottes avant que la police n'enfonce la porte.
Quelques heures plus tard, un dernier voyou sortit du bunker. Ce ne pouvait être que lui. Un jeune avec une carrure d'athlète, vêtu d'un sweat noir et d'un jean. Pas stressé pour un kopeck, il alla fumer une clope dans un parc voisin. Mashi s'était vêtue simplement pour l'occasion. En effet, elle savait d'expérience que porter un kimono blanc et rose revenait à se coller un réverbère sur la tête. Pas pratique quand on planque. Elle portait donc un petit top blanc qui laissait voir les bretelles de son soutif et un jean. Sexy mais pas assez dévergondé pour passer pour une tapin du quartier. Une fois près de l'homme, elle s'assit près de lui, comme pour une drague ostentatoire. Il y avait du monde dans le parc, même en pleine nuit. Surtout en pleine nuit, en fait... elle devait donc trouver un moyen de faire bouger l'homme.

Salut !

Mouaif...

Fit-il en lui envoyant toute la fumée de sa clope en plein visage. Rien que pour ça, il devait payer.

Si tu me donne la clé USB sans faire d'histoire, tu pourras même repartir vivant.

Quoi ?!

Ni une, ni deux, le voyou partit en courant. Mais ce qui avait échappé à Mashi, c'est qu'il avait fait tomber la clé en question. Elle poursuivit donc le jeune, sans se douter de rien. Deux rues plus loin il était au sol.

Samedi à 6h

Bordel ! Je te dis que je l'avais ! Je sais pas, j'ai du la faire tomber ! Nan ! Déconne pas, fais pas çaaaaaaah...

Mashi avait enfin consentie à mettre un terme à ses souffrances. Quatre heures perdues... pour apprendre qu'il pensait peut-être éventuellement avoir pu laisser tomber la clé. Et il n'en était pas sûr. Mais bon, trêve de pessimisme, c'était déjà ça.
La clé attendrait, elle pouvait au moins prendre un petit déjeuner.

Samedi à 9h50

Quelle bonne sieste elle avait faite ! Elle pouvait maintenant aller faire ce pour quoi elle avait été payée. Elle se dirigea en petite foulée vers le parc, habillée en joggeuse, avec de la musique plein les oreilles. Elle n'écoutais qu'un style de musique : l'épic. Peu de gens connaissaient. Pour imager son style, elle disait souvent que c'était la seule musique capable de donner autant d'adrénaline que pendant un vrai combat. En ce moment, elle avait Dragon Rider, de Two steps from hell, à fond dans les oreilles.
Une fois arrivée au fameux banc, elle fut plutôt horrifiée de voir une petite ado assise là. Elle avait arrêté de tuer pour le plaisir. La petite prit un air étonné en voyant la clé sur laquelle elle avait posée ses fesses. Elle l'embarqua en douce puis s'en alla, intriguée. Mashi la suivit, imprimant son visage dans sa tête, regardant ou elle habitait. Elle passa toute la journée de Dimanche à planquer devant la petite.

Lundi à 9h30

La jeune femme était sortie de chez elle. Après quelques minutes, il parut évident à Mashi qu'elle se rendait au commissariat. Et les trois jeunes en sweat qui la suivait à vélo devaient le savoir aussi. Cette fille n'avait rien fait, elle ne pouvait pas la laisser comme ça. Elle lui cria :

Cours !

Mais elle ne savait pas si elle l'avait entendue. La jeune femme se mit donc à courir à perdre haleine  sur les traces de la lycéenne. Celle-ci dût le remarquer car elle pressa l'allure, cherchant à la semer dans les ruelles tortueuses. Mais cela faisait cinq ans que la tueuse échappait au FBI, et on n'apprends pas au vieux singe à faire la grimace, comme on dit.
La fuyarde s’engouffra dans un bâtiment à l'abandon. Mashi entendit les autres voyous rigoler, ne prenant pas leur mission au sérieux.

Eh ! Regardez, elle steak haché !

Tssk... quel humour pathétique... Sans attendre, Mashi la suivit dans l'immeuble et claqua la porte derrière elle. Le refuge avait sûrement été choisi au hasard, il n'était donc pas piégé. Des graffitis parsemaient les murs, et on pouvait voir des seringues et des bouteilles vides au milieu des tables renversées. Le petit studio comportait plusieurs pièces, et la jeune femme dût chercher un peu avant de trouver la petite forme terrorisée cachée dans une des chambres. Et qui devait sûrement la prendre pour une ennemie...

Allez ! Donne moi la clé et je te sors d'ici !

Il lui fallait garder un petit moyen de pression pour s'assurer l'objet. Mais elle aurait de toute façon sortie la fuyarde de ce mauvais pas qui n'était nullement de son fait. Il fallait quand même lui signaler qu'elle était de son côté.

T'inquiète ! Ce sont aussi mes ennemis !
Journalisée

Ata
E.S.P.er
-

Messages: 954



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Mars 05, 2014, 03:27:15 »

N'écoutant que son courage... Ata pris la fuite en passant par la porte qui lui avait servit pour entrer. Elle ne voulait pas prendre le risque de finir au fond de la rivière en écoutant une fille qu'elle ne connaissait pas. La jeune geek parcouru à nouveau les couloirs de la vielle demeure délabrée en espérant trouver une issue. Bousculant les meubles derrière elle pour gêner d'éventuels poursuivants. Arrivée dans se qui semblait être une cuisine elle tomba nez à nez avec une bande de 3 jeunes en sweat...

Elle fit immédiatement demi tour en claquant la porte dans son élan, il lui fallait trouver une issue, dans sa tête c'était une question de vie ou de mort et mourir ne faisait pas parti de ses envies immédiates. Par chance elle trouva une porte à l'arrière de la maison. Elle s'y engouffra, la ferma aussitôt et continua sa course dans la rue. La nuit tombait, c'était mauvais ca, le quartier de la Toussaint était connu pour sa populations plus ou moins dangereuse la nuit. Les 3 jeunes la suivait, elle profita d'un virage (et donc d'une perte de vision temporaire des poursuivants) pour s'engouffrer sous une voiture afin de les laisser continuer courir pendant qu'elle restait cachée ici...

Cependant, malgré le fait que les 3 hommes étaient déjà loin devant, Ata restait sous la voiture. Il lui fallait une pause, elle n'était pas habituée à de tels efforts physiques, sa respiration était bruyante traduisant sa peur...elle y resta deux ou trois minutes avant de sortir de sa cachette et retourner sur ses pas. Il fallait absolument qu'elle quitte ce quartier au plus vite et rentrer à l'internat, quitte à remettre sa visite au commissariat à un autre jour. Après tout il était trop loin pour finir la route à pieds de nuit, autant retourner se cacher dans sa chambre.
Journalisée

Ma fiche de perso 
Mais il y a aussi mon cousin Konu, Lucas et sa sœur
Mashi Otu
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Mars 06, 2014, 07:45:36 »

La fuyarde avait détallée comme un lapin en la voyant. En la croisant, Mashi avait pu voir un regard terrorisé sur son visage. Elle courut comme une dératée dans le couloir, avant de pousser un cri en voyant les trois autres jeunes qui la poursuivaient. La tueuse  entendit une porte claquer, puis des bruits de pas dans la rue. Ainsi la petite s'était enfuie. Mashi allait rester ici voir si la clé USB n'était pas cachée quelque part. Elle avait confiance dans la nullité des voyous de bas étage qui poursuivait  la lycéenne, et dans la capacité d'une jeune fille à les semer. En fait, en réfléchissant, elle pouvait même mettre un nom sur ce petit visage poupin. Un nom qu'elle avait lue sur la boîte aux lettres de sa maison: Mlle Inama. Mais elle ne connaissait pas son prénom.
La nuit allait bientôt tomber, donc en toute logique, la jeune femme devrait rentrer chez elle sous peu. Cela semblait être une meilleure solution que de la chercher dans tout le quartier. Avant cela, elle devait se procurer des compresses. En effet, elle avait trébuchée, puis était tombée sur un tesson de verre, marquant son bras d'une longue estafilade. Elle entra dans la pharmacie la plus proche, qu'elle mit une bonne dizaines de minutes à trouver, fit glisser son éternel sac rose sur son épaule, et subtilisa un rouleau de sparadrap et une boîte de gros pansements. Elle retourna en planque, s'assit sur un banc devant la maison, puis commença à bander ses plaies.
Journalisée

Ata
E.S.P.er
-

Messages: 954



Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Mars 06, 2014, 07:30:10 »

Ata se faisait plus discrète maintenant, elle avait réussis à semer les 3 jeunes et elle arrivait à son internat. Elle avait mal au pieds, elle s'était foulée la cheville droite en courant, un trottoir qu'elle n'avais pas vu. Dans sa chute elle s'était aussi écorché le genou droit...Bref elle avait connu de meilleurs jours. Le geekete prit un virage, le dernier avant d'arriver au portail du lycée et donc dans une zone à peu près sûre...sauf que devant, assise sur un banc, il y avait la fille de tout à l'heure. Et merde, elle sait où Ata vit!!!
Heureusement il y avait plusieurs entrées, seul problème: il fallait traverser la rue pour en atteindre une autre et donc risquer d'être vu...

Une idée lui vint à l'esprit, elle chercha quelque chose sur le sol, quelque chose de petit pouvant se lancer. Au final elle trouva par terre une sorte de boite de conserve entaillée. Parfait, elle serait assez lourde pour être lancée mais pas trop pour aller assez loin...Si le lycéenne réussissait son tir bien sûr...

[le dieu dés 20 a décidé que cela serait un tir réussit  Grimaçant ]

Le tir avait réussis, le projectile était passé derrière l'inconnue et il s'est écrasé dans une rue quelques mètres sur la gauche de lMashi tandis qu'Ata était sur la droite. Sans vouloir perdre de temps, la lanceuse traversa la route tant bien que mal avec sa cheville et arriva de l'autre coté. En une vingtaine de seconde elle arriva à la grille secondaire, entra son code et ouvrit la grille...
Journalisée

Ma fiche de perso 
Mais il y a aussi mon cousin Konu, Lucas et sa sœur
Mashi Otu
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Mars 07, 2014, 05:44:51 »

Dix minutes... et le jour continuait de décliner. Mashi commença à somnoler, et se réveilla en sursaut à l'allumage des réverbères. Le temps continua de passer, elle essaya la position assise, la position couchée, les cents pompes, et elle venait de commencer à s'endormir quand elle entendit un bruit métallique dans son dos. Elle bondit sur ses pieds en toute hâte, avant de voir un morceau de ferraille rouillée rebondir sur le trottoir. La jeune tueuse eut juste le temps de se retourner, de voir une porte s'ouvrir et une petite ombre furtive entrer. Mashi bondit sur ses pieds, et poussa de toute ses forces sur le banc sur lequel elle était assise quelques instants plus tôt. Le banc ne résista pas et vola en milliers d'échardes de bois, mais elle, elle fut propulsée à toute vitesse et passa la porte de justesse. Elle se trouvait dans une cour bien plus grande qu'elle ne l'imaginait, qui ne pouvait raisonnablement pas être une maison. La cour était vide, miraculeusement déserte, et Mashi rattrapa en quelques secondes la lycéenne, qui boitait un peu. allez, elle ne voulait plus perdre de temps à courir après elle. Elle la saisit par les épaules et la plaqua contre un mur.

J'en ai ma claque! Je t'avais dit que je ne te voulais pas de mal! Ceux qui m'ont demandé de retrouver ce que tu as ne m'ont pas précisé les méthodes. J'ai donc le droit de te tuer, mais je préférerais éviter... Tu dois forcément l'avoir sur toi, comme tu l’amenais aux flics. Ne me la joue pas à l'envers, et il ne t'arrivera rien.

Elle était sincère, même si un peu à bout de patience... Elle secoua son interlocutrice comme un prunier. En d'autres circonstances, il aurait été cocasse de voir ce petit bout de femme en porter une autre d'une bonne tête de plus qu'elle.
Journalisée

Ata
E.S.P.er
-

Messages: 954



Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Mars 07, 2014, 06:52:58 »

Alors qu'Ata se sentait en sécurité à l’intérieur de la cour, un bruit provint de derrière elle. Elle eu à peine le temps de se retourner qu'elle fut plaquée contre un mur, ce qui lui arracha un cri de surprise. La fille avait réussis à entrer, mais c'était impossible, Ata était sûre d'être entrée avant que la jeune fille ne découvre de la supercherie!
Apparemment elle voulait la clé elle aussi. La geekete n'avait pas l'intention de la garder sur elle après tout elle s'en moquait de la clé, ce qui importait c'était son contenu. Et comme elle était prévoyante, elle a fait une copie sur son ordinateur, copie cryptée celons un cryptage de son invention. Aussi elle tenta de récupérer l'objet tant désiré sauf qu'il lui fallait ses bras pour atteindre et vu comment elle était plaquée elle ne pouvait pas s'en servir.

-Je veux bien vous la donner mais il faudrait arrêter de me secouer comme ça... Et puis moi aussi j'en ai ma claque hein!! Je me fais pourchasser dans le quartier le plus moisi de la ville ensuite on m'engueule parce que j'ai pas fais confiance à une parfaite inconnue qui me disais de la suivre en échange d'une clé usb pleine de dossiers sur un gang régional...Si la situation avait été inversée et que c'est moi qui vous demandais de me donner la clé dans la maison là bas,  vous m'auriez fais direct confiance??"

Ata s'était un peu énervée sur la fin, il faut avouer que sa journée avait été riche en émotions et en action, elle venait juste d'évacuer la pression. Sauf qu'elle regretta après, elle baissa les yeux ainsi que la tête et enchaîna d'une voix faible:

-euh...désolée...je...je n'aurais pas dû m’énerver. La clé est cachée dans mon soutien gorge. Il faudrait me laisser mes bras pour que je la prenne sauf si... elle ne termina pas sa phrase mais le "si vous voulez y aller vous même" était évident...
Journalisée

Ma fiche de perso 
Mais il y a aussi mon cousin Konu, Lucas et sa sœur
Mashi Otu
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Mars 07, 2014, 08:53:42 »

La jeune femme en face d'elle ne parut pas réfléchir avant de se lancer dans une longue tirade. Au terme de celle-ci, Mashi réfléchit sur la dernière phrase... Qu'aurait elle fait si une parfaite inconnue venait lui reprendre une clé contenant des infos compromettantes sur la mafia locale... Oui, son interlocutrice était dans le vrai, la situation était un peu ambiguë...

Euh...désolée...je...je n'aurais pas dû m’énerver. La clé est cachée dans mon soutien gorge. Il faudrait me laisser mes bras pour que je la prenne sauf si...

Ouch... il fallait qu'elle retravaille son image... si les filles de son âge en venaient à s'excuser auprès d'elle en chiant dans leur froc... Mashi rougit un peu devant l'insinuation perverse de la jeune fille. Cependant, elle se reprit bien vite.

Ce serait avec plaisir, mais pas au travail. Tente pas de me la faire à l'envers. Si tu tentes de t'échapper, c'est sur ton cadavre que je viendrais chercher la clé.

Elle la lâcha, reculant d'un pas. La lycéenne tomba au sol, et toussa en se massant la gorge. *Désolée... j'ai pas fait gaffe...* Dans un élan de compassion pour la fille écroulée au sol, elle lui tendit la main pour l'aider à se relever, même si elle se doutait bien que la jeune fille n’accepterait pas.
Journalisée

Ata
E.S.P.er
-

Messages: 954



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Mars 07, 2014, 11:05:13 »

Ce serait avec plaisir, mais pas au travail. Tente pas de me la faire à l'envers. Si tu tentes de t'échapper, c'est sur ton cadavre que je viendrais chercher la clé.

-Non non promis je... aah!

Elle n'eu même pas le temps de terminer sa phrase qu'elle senti la gravité faire son travail et elle tomba sur les fesses. A la grande surprise de Mashi, Ata accepta son aide et prit volontiers sa main pour se relever. Une fois debout elle mit la main dans son bonnet gauche et en sortie l'objet tant convoité. Il était encore un peu chaud.

-La voilà cette fameuse clé et maintenant? demanda t-elle en tendant l'objet.
Journalisée

Ma fiche de perso 
Mais il y a aussi mon cousin Konu, Lucas et sa sœur
Mashi Otu
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Mars 08, 2014, 03:37:51 »

Maintenant... Elle avait récupéré la clé, et découverte une interlocutrice sympa. Elle fit tourner la clé entre ses doigts en regardant la lycéenne d'un air pensif.

Tu sais, en d'autres circonstances, on aurait pu devenir amies. Je me nomme Mashi. Tu t’appelles comment? Je te fais confiance. C'est rare, et j'attends au moins la même chose. Je préférerais ne pas être déçue en trouvant une clé... vide ou incomplète. Ce serait dommage de tout gâcher. Peut-être que je te soupçonne pour rien, mais j'aime être préventive.

En regardant autours d'elle, Mashi se rendit soudain compte d'une chose: l'endroit ou elle se trouvait n'était autre que son lycée, Mishima. Elle tiqua.

Att... attends... c'est Mishima? T'es interne? C'est... différent, de nuit...
Journalisée

Ata
E.S.P.er
-

Messages: 954



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Mars 08, 2014, 08:40:17 »

-Moi je m'appels Atazaki  mais on m'appels Ata. Non non la clé est pleine et complète...Les fichiers ont été décodés c'est tout...Mais je te promet que j'ai rien supprimé.Promis juré!!

Puis elle remarqua que Mashi semblait connaitre le lieu, et en effet quelques instant plus tard elle demanda confirmation. Ata lui répondit:

-Oui oui c'est bien le lycée Mishima, je suis interne depuis le début d'année. Je suis arrivée en septembre. Tu connais cet endroit? Tu y es déjà aller?
Journalisée

Ma fiche de perso 
Mais il y a aussi mon cousin Konu, Lucas et sa sœur
Mashi Otu
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Mars 09, 2014, 09:52:47 »

La fille lui assura que la clé était complète... mais les fichiers décryptés. Son boss allait encore lui demander de s'expliquer, et elle devrait faire un compte-rendu complet. Pourtant, elle aurait juré que cette "Ata" lui cachait quelque chose... elle la dévisagea quelques secondes avec suspicion.

Oui, oui, c'est bien le lycée Mishima, je suis interne depuis le début d'année. Je suis arrivée en septembre. Tu connais cet endroit? Tu y es déjà allée?

Disons que... je suis élève ici...

Ça lui faisait un choc, de savoir qu'elle reverrait surement sa cible au cours de la semaine... Pour l'heure, la nuit était tombée. Elle s’apprêtait à tourner les talons quand elle entendit un bruit venant de l'entrée. Un bruit de roulettes, de pas et quelqu'un qui sifflotait du Daft Punk... merde! Un agent de ménage! La jeune femme poussa précipitamment Ata de côté.
Journalisée

Ata
E.S.P.er
-

Messages: 954



Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Mars 09, 2014, 10:34:40 »

Elève? Comment ça élève? Elle était engagée par des gangs mafieux à faire des boulots impliquant parfois le meurtre...Et en même temps elle suivait des cours ici de jour? Ata n'en croyait pas ses oreilles, sur le coup elle pensa à une blague, cependant le bruit de l'agent d'entretien qui approchait la tira de sa réflexion..ça et la grosse bousculade dont elle fut victime de la part de Mashi. Elle chuchota:

-Oh merde, ils sont pas censés être là à cette heure, si on se fait choper dans les couloirs du lycée de nuit on risque de se faire punir comme il faut! On pourrait nous prendre pour des voleurs..."

Le bruit s'approchait, elle ne voulait vraiment pas être punie pour ça, ça serait trop bête. Elle décida d'emmener Mashi se cacher dans sa chambre faute d'autre idée...

-hey...y a quelqu'un ici? qui va là?

-Viens suis moi viiiiiite..." chuchota t-elle.

Puis elle guida la fille à travers les couloirs en courant, la course poursuite dura quelque minute mais par chance à aucun moment l'homme ne put voir leur visage. Elle arrivent finalement au gré des couloirs à changer de bâtiment pour finir dans la partie "internat". Ata se dépêcha d'ouvrir sa porte, y entra avec Moshi et la referma immédiatement à clé...

-pfiouuu, on a eu chaud. J'en ai marre de courir moi...

La chambre d'Ata était de taille moyenne, sur la droite la porte de la salle de bain/wc, au fond le gros ordinateur, son "bébé" comme elle l'appel. Sur la gauche une armoire marron en faux bois et au centre de la pièce une table ronde accueillant gâteaux, livres et autres objets divers et variés. A droite, après la porte de la salle d'eau, son lit une place avec dessus son ordinateur portable. Le tout avec une fenêtre près de l'ordinateur qui donnait sur la cours du lycée...
Journalisée

Ma fiche de perso 
Mais il y a aussi mon cousin Konu, Lucas et sa sœur
Mashi Otu
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #13 le: Mars 10, 2014, 09:02:18 »

Ata se mit à courir au hasard des couloirs, suivie pas Mashi et poursuivie par l'agent de ménage.  Elle emmena Mashi dans une partie du lycée qu'elle ne connaissait pas; l'internat. La lycéenne ouvrit une porte à toute volée avant de la verrouiller derrière Mashi. Depuis toute petite, la tueuse jugeait ses cibles à leur lieu de vie, et à voir la chambre d'Ata, on ne pouvait pas s'y tromper. Tout ici respirait l'informatique: L'immense ordinateur qui trônait sur le bureau, comme le portable un brin plus petit posé sur le lit. La pièce était encombrée de câbles, et sur une table au centre de la pièce on avait les preuves de la gourmandise de sa propriétaire. Même dans une crise de dépression, Mashi ne mangeait pas autant de gâteaux... Elle écarquilla les yeux et poussa un petit sifflement admiratif. Contrairement à Ata, elle n'était nullement fatiguée de sa course.

pfiouuu, on a eu chaud. J'en ai marre de courir moi...

Ça se comprends! Je suis même étonnée de voir que tu peux courir avec tout ce que tu as dans le ventre!
Journalisée

Ata
E.S.P.er
-

Messages: 954



Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Mars 10, 2014, 10:28:49 »

Ça se comprends! Je suis même étonnée de voir que tu peux courir avec tout ce que tu as dans le ventre!

-Comment ça "tout ce que j'ai dans le ventre"? Tu insinues que je suis grosse c'est ça?" demanda elle en tirant la langue d'un air moqueur.

Ca aurait été méchant de dire telle chose, et surtout ça aurait été faux. Mais elle se doutait que Moshi ne voulait pas dire cela...ou du moins elle l’espérait.  Ata alla s''asseoir sur son lit et finit par s'y allonger en faisant une étoile avec  ses mains et de ses pieds. La geekete reprenait doucement sa respiration tandis qu'elle enleva ses chaussure sans avoir à user de ses mains.

-Je ne cours plus ce soir, terminé. J'ai besoin de souffler.

Puis, des bruits de pas s'approchaient de la porte, *toc toc*

Ata se redressa d'un coup:
-Oui?
-J'suis un membre du personnel, ouvrez la porte je dois vérifier quelque chose...
- euh... Oui oui, un instant je me couvre.

Et merde, l'agent d'entretien!! Ni une ni deux elle enleva son haut se retrouvant ainsi en soutien gorge puis sorti de sous son oreiller une nuisette bleu. Pendant ce temps elle faisait signe à Moshi d'aller se cacher dans la salle de bain pour ne pas être vu.
Une fois en nuisette elle enfila son peignoir et alla ouvrir la porte.
L'homme jeta un coup d’œil rapide dans la chambre, puis sorti d'un air suspicieux:
-Pourtant j'aurais parié.....
-Quoi donc Monsieur? "dit elle d'un air innocent convaincant...après tout elle savait bien mentir et jouer la comédie.
-Rien, rien...Bonne nuit et s'cusez du dérangement...

Moshi elle, si elle avait suivit les indications d'Ata était dans une salle de bain classique: douche avec rideau opaque, évier avec miroir au dessus, wc...Mais avec les petites tenues de le geekete qui séchaient pendus à un fil. Les sous vêtements étaient plutôt beaux, avec de la dentelle pour à peu près 80% de ce que pouvait observer Moshi... Puis la jeune lycéenne ouvrit la porte de la pièce:

-Ça y est il est parti.
Journalisée

Ma fiche de perso 
Mais il y a aussi mon cousin Konu, Lucas et sa sœur

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox