banniere
 
  Nouvelles:
Pour participer à l'évolution du forum et faire entendre votre voix, n'oubliez pas de vous inscrire sur la liste des électeurs ! Vous aurez ainsi accès aux sujets sur lesquels le Staff consultera les membres. Plus d'informations ici !

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 9
  Imprimer  
Auteur Sujet: [FINI] De fil en aiguille [PV Mélinda Warren and co]  (Lu 15053 fois)
Ai Aihara
Humain(e)
-

Messages: 138


Membre du Futabu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Septembre 21, 2014, 09:24:36 »

Ai s'observait dans le miroir face à elle, elle observait plutôt cette main faire de douce caresse de haut en bas sur sa verge, elle avait tant envie de tout visiter, de toutes les rencontrer, de vivre une véritable orgie! Mais pour le moment, Mélinda la tenait entre ses mains et elle était aussi docile qu'un chaton, l'écoutant comme une douce berceuse, se relaxant sous ses caresses. Oui, Shii lui avait parler de la faculté de Mélinda, d'être elle aussi doté d'un membre masculin mais elle avait oublié de préciser deux choses, la première étant que Mélinda Warren possédait un harem, la seconde, que son personnel était aussi sexy et aussi joueuse qu'elle. Que sa robe soit bon marché ou une oeuvre d'art, elle s'en fichait. C'est vrai qu'elle était jolie et sexy, et dans ce rayon, Ai en connaît long mais là n'était pas la question.

« Ce n'est pas ça... Mais quand je vois, hm, ma tenue... j'ose à peine imaginer... les vôtres... »

En effet, ce doit être quelque chose quand même! Vêtir tout un harem avec diverses tenues... Si ça, c'était pour Ai – ou une autre – qu'est ce que ça doit être pour une fille qui a plus de poitrines, plus de fesses? Et le latex, le cuir, les bas résilles, la dentelle et elle en passe! Imaginer déjà le nombre de fille dans son harem risquerait de lui redonner mal à la tête mais imaginer en conséquence le nombre de tenue par fille, ce serait trop d'émotion d'un coup pour notre petite futanari. Mélinda continua de la tenter comme le diable pour obtenir son âme, elle savait y faire, elle l'avait déjà parfaitement comprise et ses mots étaient aussi tentants qu'un verre d'eau rempli de glaçon sous un soleil de plomb. Faire la lessive est une corvée comme une autre, celle d'un harem... C'est un petit rêve. Laver des tenues super-sexy et bandante, se masturber dedans, se rouler dedans en même temps. C'est trop? Non, au contraire, c'est le moins qu'elle puisse faire.

« Haha hmmm... Je suis pas comme ça... je le ferais avant de les laver voyons... »

Oui pour mieux bander en observant les autres dans leur tenue super-ravissante et ensuite mieux les leur retirer une fois qu'elles auront bien mouillé dedans. Ai dans un harem, c'est comme demander à un enfant ce qu'il veut dans un magasin semblable à un royaume du jouet! Elle ne saurait choisir à moins d'avoir un coup de cœur pour une fille en particulier. Sinon, sa seule repose serait l'orgie ou la partouze. Bah au moins comme ça elle serait sûre de gouter un peu à tout. Mélinda vint à lui faire face, l'embrassant avec douceur, une certaine façon apaisante pour Ai de se détendre alors que son érection était toujours plus forte en touchant le bassin de Mélinda. Elle posa sa main sur sa culotte, l'observant avec la main. Un tissu de qualité, plus fin sur le côté, une culotte plutôt érotique? Elle n'allait pas toucher ses fesses mais plutôt devant. Elle ne cherchait pas à la doigter ou à la caresser, juste à voir la culotte avec ses doigts. Touchant le haut comme le bas, elle sentait de petites bosses sur les doigts, surement des petits motifs et Ai allait même passer son index dedans. Toujours pour analyser la culotte intérieure. Pas de couture gênante, cette culotte semblait parfaite... comme sa proposition en fait.

« Oh oui... dans les tenues comme celles qui les portent je suppose? »

Cela dit même les tenues lui convenaient. Elle était vraiment obsédée par le sexe alors l'un comme l'autre ça lui allait. Certes avec les filles, c'était bien mieux mais si c'est non, c'était aussi bien. Cela dit, il y avait un détail que Mélinda n'avait pas révélé à Ai, qui avait pourtant toute son importance. Elle l'avait sous-entendu dans ses propos mais même en y repensant un peu, vu le physique et le nom de Mélinda, elle pensait que son harem n'était pas au Japon, c'était censé être interdit légalement, surement dans un pays riche où cela était autorisé mais lequel? Elle ne voulait pas voir son rêve brisé pour une histoire de passeport ou autres.

« Au fait ton harem se trouve où? Je pense que je pourrais te suivre aux prochaines vacances scolaires mais pour le moment, ça ferait un peu juste, même un week-end. »

Si elle savait ce qui l'attendrait là-bas... Ange, démone, neko, combinaison Tékhanes et autres encore, elle serait au paradis... Des fantasmes qu'elle avait vus sur son pc devenir réalité. Si elle savait qu'elles pourraient y aller en un claquement de doigt, elle serait heureuse de travailler pour les week-ends et les vacances pour elle. Elle était encore mineure et même si ses parents sont cool, stopper le lycée pour un travail, ce serait non. Surtout qu'elle ne pourrait pas dire ouvertement qu'elle va travailler dans un harem... Mélinda devrait cependant y aller avec des pincettes si elle ne veut pas la faire tomber dans les pommes à nouveau. Ai est très émotif si on lui dit clairement que la grande majorité de ses fantasmes vont devenir réalité.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3473



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #31 le: Septembre 23, 2014, 01:16:17 »

Ai alla se caresser, éprouvant la douceur de sa culotte après leur baiser. Son sexe avait durci, formant une belle queue, ce qui ne semblait pas toutefois particulièrement la déranger. C’était une chose que Mélinda avait déjà pu observer chez les membres du Futabu Club : elles développaient une espèce de résistance naturelle au sexe, probablement à force de coucher ensemble, et d’avoir des gènes de succube dans le corps. Elle savait qu’Oohashi s’amusait par exemple parfois à conserver pendant plusieurs jours sa verge disproportionnée en elle, en l’amenant à se plier pour s’enfoncer dans son vagin. Une image aussi grotesque qu’excitante. Ai avait un sexe trop petit pour faire ça, mais, sous l’effet de l’érection, elle avait tout de même une belle pièce. Elle se dressait devant Mélinda, après avoir tâté de sa culotte, confirmant son grand penchant pour le fétichisme, et lui posa ensuite une question, revenant sur son harem :

« Au fait ton harem se trouve où ? Je pense que je pourrais te suivre aux prochaines vacances scolaires mais pour le moment, ça ferait un peu juste, même un week-end. »

Mélinda sourit légèrement, un petit sourire sur le coin, et posa un doigt sur les lèvres d’Ai, son autre main retournant la masturber, pressant cette verge, avant de remonter, deux doigts glissant à gauche et à droite de sa verge. Elle empoigna ensuite ce délicieux sexe, devenant tout dur, et le serra, l’abaissant vers le bas en le tirant puis le releva, et l’écarta à gauche, puis à droite, le malmenant magnifiquement. Son doigt sur ses lèvres remua un peu, et son sourire s’accentua, montrant ses rangées de dents blanches et cristallines.

« Mon harem se trouve ailleurs... Crois-moi, Ai, quand tu le verras, tu auras envie d’y passer tous les soirs. »

Elle ignorait si Ai avait connaissance de Terra. Généralement, Mélinda ne parlait pas trop de ses origines extraterranes, afin de ne pas passer pour une cinglée... Et elle savait aussi que les Ashnardiens ne voulaient pas que ça s’ébruite. Vu son commerce terrien-terran, Mélinda avait une sorte d’obligation tacite de ne pas crier sous tous les toits qu’elle venait d’ailleurs... Mais, techniquement, Ai était une amie, et, si elle était appelée à venir dans son harem, il faudrait que Mélinda le lui explique. A priori, Oohashi et sa bande du Futabu ignoraient que Seikusu était bâti sur une rupture spatio-temporelle se matérialisant par de multiples failles permettant de rejoindre une version différente de leur monde

Cependant, vu qu’Ai était tombée dans les pommes quand Mélinda lui avait annoncé posséder un harem, il fallait qu’elle y aille calmement. Sa main continuait toujours à la masturber, tendrement, calmement.

« Tu aimes ta culotte, hein ? Sache que tu seras ici comme chez toi...  Et l’heure du dîner approche. Est-ce que ça te dit d’aller voir le reste de mes petites chéries ? Il faut bien que je t’introduise... Tu peux rester dans cette tenue, si tu veux. »

N’était-ce pas un choix magnifique ? Pouvoir se balader en petite tenue, avec son érection, dans un manoir luxueux... Elle était vernie !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ai Aihara
Humain(e)
-

Messages: 138


Membre du Futabu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Septembre 28, 2014, 08:47:53 »

On pouvait dire qu'Ai tombait presque sous le charme de Mélinda. Pas de l'amour mais plutôt de l'admiration. Sa fortune? Pff, ça n'est pas une vraie base. Plutôt admirative de sa vie! Elle avait de superbes domestiques ici qui se pliaient à ses quatre volontés mais surtout un harem. Un HAREM!!! Un endroit avec des dizaines, centaines, milliers de femmes selon la taille! Autant dire qu'avec un endroit pareil, à soi, on en a pour tous les goûts! Si demain elle veut coucher avec une femme à grosse poitrine, elle l'aura, petite poitrine, pareil, de superbes fesses, suffit de demander, des dessous foutrement sexy, la première à droite. Ai tuerait littéralement pour avoir un tel endroit à elle. Certes, cela causera du souci aux fabricants de mouchoirs en papier qui verront leur chiffre baisser si Ai trouve des femmes pour toutes les occasions plutôt que son pc et sa connexion internet. Pour ce qui était de sa localisation, elle n'en savait rien pour le moment, Mélinda entretenait le mystère mais au manoir Warren, il devait déjà y avoir un bel échantillon sous la main, de quoi patienter avant le grand jour. Elle se laissait masturber docilement mais pour une femme qui peut la faire rentrer dans son harem, elle pourrait la suivre à quatre pattes si ça lui fait plaisir. La pauvre, si elle savait vraiment où elle allait mettre les pieds... Elle signerait n'importe quel papier et serait même tentée de faire sa valise. Mais aussi obsédé soit-elle, il ne faut pas oublier qu'il y avait ses parents ici, ses copines, Aya, Sumika, elle pourra les voir rapidement elles mais les autres. Bref, même pour les beaux yeux de Mélinda, elle ne prendrait pas sa décision à la légère.

Mélinda vint lui faire une proposition qu'elle ne pouvait pas refuser, visiter le manoir et se présenter auprès des autres, oh ça oui!!! Elle voulait la suivre et voir quels jolis petits lots se cachaient derrière chaque porte! Un peu comme les calendriers de l'avent ou chaque fenêtre cache un petit chocolat, là, ce serait toutes sortes de femmes et demoiselles tout en beauté.

« Je suis cent pour cent d'accord pour m'introduire en elles!!! »

Lâchait-elle avec entrain en levant le bras droit comme pour annoncer sa réponse légèrement déformer de la proposition de Mélinda mais ça restait à peu près la même chose. Mais parlant de diner, elle se rappela d'une chose à faire et elle fit signe à Mélinda d'attendre et elle récupéra son portable dans ses affaires, prévenant ses parents qu'elle ne mangeait pas chez elle ce soir et qu'elle risquait de passer la nuit chez une amie. Tout reste encore à voir, avec les cours, tout ça mais elle devrait pouvoir joindre les deux bouts. Retournant devant Mélinda, elle était prête mais avant ça...

« Warren-chan, excuse-moi un tout petit instant mais ça me trotte dans la tête depuis tout à l'heure... »

Elle tomba à genoux pour faire face à sa belle robe fendue en deux, juste devant sa culotte. La voilà enfin! Elle remuait ses doigts, hésitant à poser ses doigts dessus tellement elle était admirative. Mélinda allait pouvoir voir à nouveau jusqu'où son fétichisme allait. Car les dessous n'étaient pas seulement un fantasme mais une façon de faire, une passion chez elle.

« Oh j'en étais sûre, une noire! On utilise trop souvent le noir ou le rouge pour les culottes érotiques. Quoique le pourpre commence à s'y mettre aussi. Le rose est souvent pour des choses plus mignonnes, comme le bleu ciel. Plus mignon qu'érotique mais parfois, on arrive à faire les deux à la fois et là... oh c'est bandant! Joli petits dessins en relief aussi... » elle la touchait avec le bout de ses doigts à la fois « … comme je m'en doutais, les côtés sont plutôt fins. Oh? Ça finit en string finalement? Hum, intéressant. Et ça ne laisse pas vraiment de marque sur la peau. Bonne taille donc. Vous avez du goût pour vos dessous Warren-chan, beaucoup de femmes ont tendance à prendre quelque chose de sexy ou d'agréable mais pas les deux à la fois. Or, celle-ci est très bien. »

Pas parfaite, elle avait déjà vu mieux mais ça restait quand même un sous-vêtement de qualité. Elle avait profité pour analyser ce string pour lui toucher les fesses, autant joindre l'utile à l'agréable après tout. Quoi qu'il en soit, elle se redressa en souriant.

« Allez, je veux pas paraître impolie plus longtemps, il faut que vous alliez me présenter aux autres sans plus tarder! »

Impatiente? À peine. Mais vu son niveau d'excitation, c'est sûr qu'une des prochaines filles rencontrer va devoir jouer avec Ai car son niveau d'excitation est quand même très haut et pour peu qu'elle aperçoive une orgie, elle va devoir sauter dedans. Elle prit la main de Mélinda, la tirant presque en dehors de la chambre.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3473



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #33 le: Septembre 30, 2014, 01:10:21 »

Ai manifesta avec enthousiasme son désir de rejoindre les autres, et Mélinda ne s’y trompa pas... Ce lapsus voulait tout dire, et amena sur le visage de la vampire un léger sourire circonspect. L’heure du repas n’allait plus tarder, ce qui permettrait de l’introduire bien plus facilement auprès du reste de la communauté. Cependant, avant d’y aller, Ai avait encore une remarque à faire, et, sans hésiter, après avoir envoyé un SMS, se rua sur la culotte de Mélinda. Surprise, cette dernière écarta instinctivement les jambes et la laissa faire. Ai avait un regard plein de passion et de désir pour sa culotte, remuant ses doigts  devant ce sous-vêtement, avant de le caresser, avec l’œil d’une experte, et à commenter cette dernière. Rares étaient les personnes qui arrivaient à surprendre Mélinda, après toutes les expériences et aventures sexuelles qu’elle avait eu... Mais, en ce moment, Ai Aihara, par son expertise des petites culottes, y parvint. Remontant la ficelle de la culotte, elle en profita pour peloter les belles fesses rondelettes de Mélinda, avant de finir par se relever, la complimentant davantage sur sa culotte, laissant la vampire légèrement pantoise. Un tel comportement était totalement inattendu, mais ce n’est pas comme si elle avait été gênée... Juste surprise, étonnée.

Si bien qu’elle ne répondit pas sur le coup. Ai était excitée comme une puce, et, dans les yeux de Mélinda, on put lire la surprise, puis une certaine forme d’amusement. Elle se pencha vers son invitée, et l’embrassa sur les lèvres.

« Les membres du Futabu sont vraiment des personnes surprenantes... Ça te prend souvent, de renifler les culottes des autres ? Mais... Merci pour le compliment. »

Au moins, elle avait une belle culotte, et c’était toujours agréable à entendre.

« Bien, suis-moi... Mes filles doivent se mettre à table, ce sera l’occasion de te présenter à toutes... »

Comme ça, elle ferait d’une pierre... Plusieurs coups. Mélinda s’avança donc devant Ai, qui était toujours dans ses dessous, avec son érection déformant son string... Normal, au sein du manoir de Mélinda. Elle rejoignit assez rapidement la salle à manger, qui se trouvait dans un grand salon au rez-de-chaussée. Il y avait de grandes vitres avec des rideaux rouges, et on avait allumé un grand lustre au plafond, donnant à l’ensemble une ambiance de château européen gothique... Si ce n’est que les gardes en armure étaient remplacés par un troupeau d’adolescentes hystériques. Certaines étaient en petite culotte, d’autres portaient encore leurs uniformes scolaires, mais la plupart portaient des vêtements normaux. Dans un coin, une chaîne HI-FI diffusait de la musique, l’air de Don’t Phunk With My Heart des Black Eyed Peas déferlant dans la pièce.

Mélinda s’avança lentement, et, peu à peu, le silence s’imposa dans la pièce, comme à chaque fois que Mélinda entrait. Ai pourrait déjà voir des choses anormales, puisqu’il y avait quelques nekos dans la pièce, dont une qui se faisait câliner dans un angle de la pièce par deux lycéennes, au milieu de poufs et de gros coussins, la queue de la neko remuant faiblement, tandis qu’elle semblait comme anesthésiée par les multiples câlins qu’elle recevait.

« Mesdemoiselles !! J’aimerais vous présenter une invitée un peu particulière... »

Dans un coin, Shii rougissait comme une tomate, se tenant, comme toujours, près de Clara.

« Elle s’appelle Ai Aihara, et c’est une experte en culottes... Approche-toi, Ai... »

Mélinda la poussa pour qu’elle soit devant elle. Les différentes filles présentes la regardèrent en clignant des yeux, circonspectes devant sa tenue, ou devant cette bosse qui déformait ostensiblement sa culotte, puis, d’une seule voix, elles s’écrièrent :

« BOOOONSOOOOIIIIRRRR AAAAAAAAAIIIIIIII !! »
« Dernière édition: Septembre 30, 2014, 11:05:58 par Mélinda Warren » Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ai Aihara
Humain(e)
-

Messages: 138


Membre du Futabu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Octobre 02, 2014, 09:11:13 »

Oui, Ai était experte en la matière car les dessous n'étaient pas simplement un aspect du sexe qu'elle adorait, les dessous féminins, c'est la vie! L'image est un peu tirée par les cheveux mais tout le monde nait de la même façon, en sortant du ventre de la mère, nue. En grandissant, ses dessous évolue aussi, passant des couches aux culottes, classiques à motif mignon ou de dessin animé pour filles. Puis viennent les culottes un peu plus classiques, parfois à rayure, c'est une grande mode au Japon, donnant ce côté petite fille ou collégienne. Puis la poitrine grandit et il faut que ce soit assortie à la culotte, avec des choses plus mignon, plus coquet, plus fille quoi! Puis après ça grandit encore et les goûts changent alors il y a des trucs plus sexy, parfois provocant, parfois on y ajoute aussi des collants, des portes jarretelles et ce n'est même pas encore la fin. Ce n'est à peine que le milieu du chemin de ce monde fascinant! Ai se laissait doucement embrasser par Mélinda qui avait été surprise par sa performance et son expertise. Tiens, maintenant qu'elle y pense, elle n'a aperçu aucune bonne dans le string de Mélinda? Pourtant elle était assez près? Qu'elle ne bande pas, ok, elle sait peut-être se contrôler mais alors? Elle était passée où sa queue? Faut dire que dans le futabu, il n'est pas question de double sexualité, il y a des futanaris – d'où le nom – et quelques volontaires prête à servir de sac à foutre. Mais pas de femme qui peuvent sortir et rentrer leur pénis comme un couteau à cran d'arrêt! Enfin, elle découvrira cela en même temps qu'elle découvrira un nouveau chapitre dans le monde magique du sexe.

Elle suivait Mélinda docilement en lui tenant la main, elle aurait presque l'air d'une amoureuse transi mais c'était surtout un énorme respect! Ce n'est pas tout les jours qu'elle croise une superbe femme hermaphrodite, plein aux as avec un harem où Ai pourra y faire un tour! Arrivant dans une salle qui montrait une fois encore l'immense richesse de la lycéenne, Ai ne débandait pas pour autant. Des filles plus ou moins de son âge, toutes heureuses mais le regard de la jeune futa s'arrêta naturellement sur celles en dessous. Pour peu, elle en aurait baver. Elle écoutait à peine Mélinda qui la présentait aux autres mais en la poussant, elle avait quand même une remarque à faire en levant l'index, brandissant sa science.

« Heum, pas seulement les culottes mais en toutes sortes de dessous féminins en tous genres! »

De la première petite culotte sexy aux nuisettes sexy, elle pourrait surement battre à plate couture la spécialiste dans ce domaine dans ce manoir! Alors que son regard explosa d'étoiles devant cet accueil chaleureux, elle ferma son poing près de sa joue, comme on s'émerveillerait devant un ravissant nourrisson alors que sa seconde main ne résistait pas à l'envie de se caresser doucement. La pointe de la bosse avait une toute petite zone humide, une goutte de pré-sperme avait déjà filé sous l'excitation.

« Rho, vous êtes toutes belles et ravissantes et adorables... »

Elle ne savait pas où commencer. Elle ne remarquait même pas les nekos. Elle avait vu une fille avec des oreilles de chat mais cette espèce de sexe cosplay, c'était marrant mais dans sa tête, c'était juste un petit cosplay coquin. Mais une des filles présente souriait, son sourire avait quelque chose aussi pervers que sadique alors qu'elle se rapprochait d'Ai en posant ses mains sur ses hanches, se donnant un air supérieur face à leur invitée.

« Experte en culotte? Et tu en fais quoi de celles qui se balade sans rien sous leur jupe? »

Ai baissa naturellement les yeux en se demandant si cette fille la provoquait ou bien si elle n'avait effectivement rien sous sa jupe mais avant même qu'elle ne pose la question, elle attrapait le poignet, sa main qui commençait à se toucher se rapprochait dangereusement sous la jupe de cette inconnue. Mais Tone l'empêchait de percer ce mystère.

« Tu veux jouer? On va jouer. »

La jeune femme attrapait un ruban qui trainait sur un des canapés et se plaçait dans le dos d'Ai en lui interdisant d'approcher l'une de ses mains de son sexe. La tentation était dure mais l'envie de jouer à ce jeu était aussi très fort! Ai ne voyait rien avec ce bandeau sur les yeux alors que des bruits se faisaient entendre, elle bougeait simplement les quelques meubles pour pouvoir jouer.

« Les filles, on se met en cercle autour d'elle, pas un mot sur notre cas, elle va baiser la première fille qui tombera sous ses mains et elle ne retira le ruban qu'une fois qu'elle aura fait sa petite affaire. »

Un jeu aussi excitant que sadique pour Ai. Tone la fit tourner plusieurs fois sur elle-même avant de rejoindre le cercle en laissant Ai être guider par le pur hasard. Sur qui elle va tomber, elle avait aperçu tant de filles différentes, des petites et des grosses poitrines, des filles en dessous et d'autres en uniforme, des filles en apparence timides et de vraies cochonnes! Han, c'était comme quand elle était petite! Qu'elle voulait commencer une collection de petits jouets dans ses machines à boules dans les rues ou les magasins. La première pièce lui donnera forcément la première pièce de sa collection, elle ne pouvait pas perdre et elle n'avait que l'embarras du choix! Laissant le hasard guider ses pas, elle en fit quelques-uns jusqu'à ce que le bout de ses doigts sentent la chaleur d'une peau, elle toucha rapidement le visage de cette personne en venant l'embrasser en collant son corps sur le sien. Tout ça bien entendu dans le but de frotter sa queue sur le corps de sa partenaire. La seule chose qu'elle pouvait savoir pour le moment, c'est qu'elle était un peu plus grande qu'elle, elle sentait bon et elle était habillée. Elle pouvait rayer de sa tête toutes celles en petite tenue alors.

Pour une fois, l'excitation du jeu, du fait qu'elle se retenait, Ai n'y allait pas par quatre chemins pour pénétrer cette femme, passant son sexe sous sa culotte, elle ne prenait même pas la peine de l'analyser avec les doigts, elle se laissait bercer par la situation, savant que les autres filles étaient autour d'elles, autour de ce canapé sur lequel elle a atterri à les observer avec envie, amusement, jalousie mais il régnait ici une bonne ambiance. Ai la pénétrait si joyeusement, son sexe avait beau faire une dizaine de centimètres, elle savait manipuler son bateau mine de rien.

« Haaaann, ta petite... chatte est a moi... rien qu'à moi! »

Elle laissait un semblant de son côté dominante prendre le dessus dans ce jeu nouveau mais combien amusant. Contre ce corps, elle frottait sa tête sur la poitrine de la jeune femme, elle était si excitée qu'elle sentait déjà la moutarde lui monter au nez. Ai était tel un lapin, allongé sur sa partenaire à l'embrasser, à la lécher tellement elle n'arrivait plus à agir dans le bon ordre mais son bassin exécutait toujours les bons mouvements et quand arriva enfin la jouissance, ce fut à nouveau une cascade de foutre qui se déversa entre ses jambes. Ai, aux anges en se libérant de ce poids. Mais vint le moment de vérité, qui avait été celle avec qui elle avait couché? La voix de Tone se fit entendre dans son dos, prouvant que ce n'était donc pas elle qui avait couché avec Ai mais qui alors?

« Allez, retire-lui le ruban qu'elle puisse voir qui a gagné le jeu. »
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3473



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #35 le: Octobre 04, 2014, 02:34:24 »

La réaction fut évidemment spontanée et chaleureuse, car les filles de Mélinda étaient très bien éduquées. Il n’y avait aucun risque qu’elle repousse Ai ou la bâche, surtout avec une telle tenue, et alors qu’elle était en train de se masturber sans honte... Ou encore parce qu’elle était super-craquante. Mélinda s’assit sur sa confortable chaise rembourrée, en bout de table, et croisa les jambes. Que ce soit Tone qui se déplace n’était pas surprenant. Elle venait bien du Japon, elle, et plaisantait souvent sur son nom, en expliquant que c’était un jeu de mots avec un ancien croiseur japonais datant de la Seconde Guerre Mondiale. C’était une bonne vivante, et, surtout, une femme qui s’était découverte une passion dévorante pour le sexe. Comme bien souvent, Mélinda l’avait rencontré en petite vierge, complètement désintéressée par le sexe, avec une sainte horreur d’une relation sexuelle... Et, avec un peu de motivation et d’entrain, elle avait fini par devenir une perverse avec un goût prononcé pour le fétichisme, les privations sensorielles, et l’exhibitionnisme. Elle ne tarda pas à le prouver en mettant un bandeau autour des yeux d’Ai, et la soumettant à un jeu sexuel, une petite troupe de filles venant se former autour d’Ai. Mélinda les observait, s’humectant un doigt avec ses lèvres, glissant dessus.

Un magnifique spectacle était en train de se dérouler sous ses yeux, et Ai alla pénétrer sans attendre l’élue de son cœur, s’étalant avec elle contre le canapé. Elle avait un petit sexe, c’est vrai, mais on ne le sentait pas vraiment, vu les intenses pénétrations qu’elle faisait, et vu son entrain. Son ardeur se manifesta encore dans la manière dont elle couchait avec la femme, allant d’avant en arrière le long de son corps, enfouissant sa tête contre ses seins, remuant son nez dessus, faisant gémir la femme en face d’elle. Elle la pénétrait, encore et encore, rudement et délicieusement, et l’attroupement autour d’elles gloussait et soupirait, commentant entre elles la performance sexuelle d’Ai. Chez Mélinda, on avait tendance à voir le sexe avec une certaine relativité, et à considérer comme normal ce qui semblait totalement improbable... Faire le sexe avec des observateurs était donc tout à fait naturel, tout comme sentir sur ses fesses des mains venant se promener lors d’un coït. Ici, les filles se retenaient.

« Quel entrain... Elle se débrouille bien...
 -  Je trouve aussi !
 -  HAAAAAAAAAAAAAAAAANNNN !!! » gémissait la femme pénétrée.

Qu’Ai ait choisi de prendre cette femme était probablement un appel inconscient de son amour pour les swimsuits, car cette femme en portait fréquemment. Ai la léchait, Ai l’embrassait, Ai la fourrait, s’enfonçant encore et encore en elle, jusqu’à finir par jouir... Généreusement. Elle balança un violent chapelet de foutre en elle, provoquant comme une explosion sanguine dans l’esprit de Mélinda, laissant pantoise la vampire. Ce sang était vraiment délicieux, ouvrant son appétit sanguin.

Tone s’approcha du dos d’Ai, et lui offrit la vue, lui permettant de voir qui elle avait pénétré...

« Tu la connais peut-être, elle est au lycée, mais elle est très timide... Sauf face à une Futa’... »

Cette femme n’était qu’Ayumi Nasegawa, une esclave de Mélinda depuis de longs mois, et qui était connue hors du manoir pour ses performances aquatiques. Ce soir, elle portait, non pas sa belle swimsuit, mais de simples vêtements, et un sourire de bonheur ornait son visage, probablement à l’idée de s’être faite pénétrer par une Futanari. Tone, elle, avait un sourire malicieux sur les lèvres, et sa main vint ébouriffer les cheveux d’Ai.

« J’espère que tu as encore sous la réserve, Ai..., commentait une autre fille. Ayumi pourrait coucher avec toi toute la nuit, tu sais... Mais ce ne serait pas juste de la laisser exclusivement pour toi...
 -  Pas juste du tout, non... » renchérit une autre fille.

Mélinda choisit ce moment pour intervenir, parlant alors d’une voix forte :

« Ai étant une simple invitée, elle n’aura pas de chambres... Toutefois, si elle veut dormir ici, elle pourra le faire. Elle se couchera dans la chambre de son choix, et les personnes à l’intérieur se devrontde lui offrir la plus chaleureuse des hospitalités... Car elle est notre invitée, et les invités se doivent d’être traités avec honneur et dévotion. »

Autrement dit, elle pouvait coucher avec n’importe qui. Tout le manoir était open, comme un immense fantasme entre quatre murs. Une femme se rapprocha alors du groupe entourant Ai... Elle, elle venait d’Ashnard, et elle s’assit sur un fauteuil, juste en face du canapé. Elle avait un élégant parfum, et une tenue mémorable : c’était une bunny girl répondant au doux nom de Marlène.

« Charmante, votre invitée, Maîtresse... Elle a de bons goûts en matière vestimentaire... »

Et oui, le personnel de Mélinda comprenait évidemment quelques bunnies girls raffinées. Que de choix s’offraient à Ai ! Faire le tri risquait d’être difficile !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ai Aihara
Humain(e)
-

Messages: 138


Membre du Futabu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Octobre 05, 2014, 09:04:55 »

Inutile de préciser qu'elle s'était amusé comme une petite folle même si elle ne savait pas avec qui elle avait couché. Une fois le bandeau retiré, elle conservait son sourire, sa partenaire était mignonne et sa tenue... classique par contre mais elle n'allait pas dire que ce serait une faute. Ai écouta ses nouvelles amies autour d'elle, Ayumi, une nageuse? C'est vrai que son visage lui était familier mais elle ne s'était pas rapproché de toutes les filles qui lui plaisaient au lycée sinon elle n'aurait pas fini de faire des propositions à toutes les filles. En fait, chez Mélinda, c'était un peu la bande des filles cool et populaires non? Ayumi avait bonne réputation dans le club de natation après tout. Mais son ventre avait pris soudainement quelques tailles après le tsunami de sperme qu'elle venait de subir par la simple venue d'Ai. Allongée sur Ayumi, elle leva à nouveau la main, ne perdant pas de sa bonne humeur et de son énergie pour si peu.

« Yeah! Je suis encore en forme moi! »

Autant dire qu'avec un tel choix sur la main, le coup de pompe ne risquait pas de pointer le bout de son nez, la jeune futa avait tant d'énergie à revendre et ce n'était pas prêt de s'arrêter de sitôt. Mélinda intervenait pour signaler quelque chose, ôta toute envie de partir à la dernière minute pour rejoindre son lit. Peu importe si elle doit porter le même uniforme demain, l'uniforme d'une autre, ce genre de chose, elle se débrouillera mais vu sa proposition, elle ne quittera ce manoir QUE pour aller en cours demain. Là, elle ne va pas le quitter de sitôt. Profitant de la situation, elle posa le bout de ses doigts sur sa poitrine, comme le ferait une personne de la haute aristocratie qui prenait la parole avec son petit sourire victorieux. On pouvait y voir une petite dent pointue qui dépassait de ses lèvres quand elle souriait.

« Mais je suis sûre et certaines que ses charmantes demoiselles seront prêtes à me réserver le plus chaleureux des accueilles! Cela dit... hum... Warren-chan, vous n'avez pas une grande pièce où l'on pourrait faire une soirée pyjama toutes ensemble? »

Si la demande semblait bon enfant, c'était la façon polie, vu l'annonce de Mélinda de proposer une orgie. Eh oui, Ai était libre de coucher avec qui elle voulait dans la chambre, donc au pire des cas, elle aura une partenaire, sinon deux ou trois? Elle ne savait pas comment étaient les chambres mais ça ne devait rien avoir avec des dortoirs de militaires où il y a vingt lits superposés. Alors que si elles dorment toutes ensemble, elle sera libre de se faufiler sous n'importe quelle couverture et laisser libre cours à ses envies. Mais une autre fille prenait la parole pour la complimenter sur sa tenue. Une... Bunny Girl?! Ai la fixait avec étonnement mais aussi avec envie. On aurait pu y encastrer des étoiles dans ses yeux. Elle avait beau être une connaisseuse en sexe, la pratique, elle n'avait pas une si large connaissance et jamais elle n'avait fait l'amour avec une bunny girl. Elle imaginait la tenue plus classique, du cuir ou du simili cuir noir, des bas résilles aussi mais vu le joli petit lot sous ses yeux. Elle se levait presque machinalement comme une mouche attirée par une lampe mais une main venait lui tourner la tête. Une jolie blonde en dessous noir sexy venait plonger son regard dans le sien.

« Et alors? Tu vas vers une fille avec des oreilles de lapin alors que je te croyais experte en dessous féminin? »

En effet, c'était très sexy, il y avait même un porte-jarretelle, ça donnait vraiment envie, même si la demoiselle en question avait le même genre de regard que Tone – autoritaire et dominante – mais Ai se laisserait bien tenter par elle. Faut dire qu'elle se laisserait bien tenter par n'importe qui ici. Mais une autre femme se glissa dans son dos, passant ses bras autour d'elle en venant caresser son visage de façon très douce, comme sa voix.

« Yakumo, laisse notre invitée choisir par elle-même... Soyons lucide, elle ne pourra pas coucher avec nous toutes à la fois. »

Elle se pencha, Ai sentait sa poitrine douce et chaude dans son dos alors qu'elle posa son menton sur son épaule et sa main venait saisir sa verge moite pour la masturber un peu.

« Pourquoi ne pas venir toutes gouter un peu notre petite Ai? Elle est assez grande pour toutes nos langues et nos mains, non? »

Ai en une véritable idole, caresser et lécher par toutes ses filles? Si Ayumi ne l'aurait pas aidé à se sentir plus légère, elle aurait surement joui rien qu'à imaginer ça.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3473



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #37 le: Octobre 08, 2014, 01:24:15 »

Ai devait se croire au Paradis. Mélinda continuait à sourire, son beau regard vert croisant le sien. Après quelques hésitations, la jeune femme demanda alors si Mélinda n’avait pas des salles suffisamment grandes pour permettre une « soirée pyjama ». La vampire gloussa légèrement, comprenant très bien ce à quoi Ai faisait allusion avec cette « soirée pyjama ».

« Et bien... Le manoir comprend de grandes pièces prévues pour n’importe quelle activité, Ai... »

Une manière polie et implicite de dire que les orgies étaient possibles. Lors des vacances scolaires, Mélinda se faisait plaisir. Les dortoirs de Mishima étaient encore ouverts, mais ses esclaves préféraient logiquement dormir ici, en compagnie de leurs amis, et aussi en ayant des chambres nettement plus grandes et confortables que celles des dortoirs d’un établissement public. Elle organisait des journées spéciales, des activités sexuelles afin de les occuper et de stimuler leur imagination. L’idée était de faire plaisir au plus de monde possible, et, sur ce point, Mélinda savait y faire. Elle avait une bonne expérience sexuelle, s’appuyant sur plusieurs siècles de coïts et de sodomies intensives, et, partant de là, la belle femme savait tout à fait comment stimuler l’imagination de ses petites puces.

Ai était comme une délicieuse sucrerie, et attirait à elle bien des personnes sexy. Pas étonnant que son érection soit toujours là. Ayumi, elle, restait allongée sur le canapé, caressant tendrement son estomac gonflé. Se retrouver dans un gang bangde Futanaris était le plus grand plaisir d’Ayumi, et Mélinda s’était souvent dit que, si elle se rapprochait davantage du Futabu Club, elle enverrait Ayumi lors des séances de réunion du Club. Sentir son diaphragme être déformée par les éruptions de sperme des Futanaris était son plaisir ultime, et une lueur de bonheur brillait dans ses yeux. D’autres femmes prenaient toutefois la relève. Marlène, pour commencer. La plupart des habitantes du manoir venaient de la Terre, et c’était le cas pour Marlène, qui, avant de rencontrer Mélinda, était une simple caissière dans un supermarché. Elle avait une beauté négligée, et était alors une hétérosexuelle convaincue. Pour lui permettre de s’ouvrir, la vicieuse vampire avait envoyé son grand-frère, Bran. Bran avait trouvé un moyen de séduire cette gaijin incomprise, et lui avait fait l’amour dans la réserve de la boutique... Elle était ensuite devenue sienne, et Mélinda l’avait aidé à se libérer, et à devenir la bunny girl perverse qu’elle était actuellement, acceptant ses penchants pour les belles adolescentes.

Subjuguée par la bunny, qui était assise sur un gros pouf et remuait lascivement ses jambes, Ai ne vit pas Yakumo s’approcher d’elle. La belle blonde venait, non pas de Mishima, mais d’un lycée privé en hauteur de la ville, à proximité du manoir de Mélinda. Un établissement de riches, et Yakumo, elle, avait des parents riches habitant à Seikusu. Elle était une petite princesse pour eux, une jeune adolescente parfaite. Mélinda l’avait violé, puis son frère lui avait ensuite refait tout le corps avec sa verge, et Mélinda avait pris une vidéo, menaçant ensuite de la diffuser sur Internet si Yakumo n’acceptait pas de la rejoindre. Quelques mois plus tard, Yakumo passait l’essentiel de son temps chez Mélinda. Elle avait parlé d’elle à ses parents, et Mélinda savait que, quand elle hériterait de la fortune de ses parents, Yakumo lui en ferait don. Grâce à Mélinda, elle pouvait accomplir ses fantasmes.

Ai eut à peine le temps de tourner sa tête vers elle qu’une autre femme, entreprenante, s’approcha. Elle portait quelques vêtements blancs en dentelle, et se glissa dans son dos, venant la provoquer. Il s’agissait de Kazuho, qui était une lycéenne de Mishima, et qui s’était retrouvée à voir son petit cul être farfouillé lors d’une séance de retenue dans le bureau d’une prof’ travaillant par Mélinda par cette dernière. Elle était aussi soumise que perverse, et elle aimait faire le ménage dans les chambres.

Toutes ces belles femmes s’agglutinaient autour d’Ai, et Mélinda se mit à craindre un autre coma carabiné.

*Elle n’en peut plus, la pauvre...*

Ai semblait être au comble du bonheur, et les femmes l’entourant s’approchèrent. Marlène alla l’embrassa sur les lèvres, tandis que la main de Kazuho continuait à masturber sa verge. Yakumo se rapprocha à son tour, et vint embrasser l’un des seins de la femme. Les trois femmes se blottissaient contre elle, et, assez rapidement, Kazuho relâcha la verge d’Ai pour enfoncer un doigt dans son fondement. Marlène, elle, avait un certain talent pour les baisers, et une attirance tout aussi certaine pour les belles jeunes femmes. Yakumo, de son côté, se pencha peu à peu vers la verge de la femme, et vint la prendre en bouche. Ai était debout, chancelant entre les corps des trois magnifiques créatures s’agglutinant autour d’elle.

« Tu peux toutes nous avoir, Ai...
 -  Jouir en chacune de nous... N’est-ce pas un rêve, petite catin ? »

Mélinda en profita alors pour se redresser, et marcha un peu vers elles. Ce spectacle attisait son appétit, et, plus le temps passait, et plus l’orgie voulue par Ai se rapprochait. Une orgie mélangée à un repas, quoi de mieux pour avoir une soirée réussie ? Mélinda se rapprochait, et se déshabilla à nouveau, faisant tomber sa robe dorée sur le sol, puis rejoignit le canapé où trônait Ayumi.

« Suce ma queue, ma chérie, pendant que je les regarde faire... »

Le voyeurisme était l’un des plaisirs de la vampire, et elle n’eut aucune difficulté à faire pousser sa verge, qu’Ayumi s’empressa de prendre en bouche. La main de Mélinda agrippa les longs cheveux bruns de la femme, les pressant tendrement.

« Mmmmhmmm... Ooooh ouii !! »

C’était si beau à voir ! Elle avait invité une véritable succube chez elle, et elle allait en payer le prix.
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ai Aihara
Humain(e)
-

Messages: 138


Membre du Futabu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Octobre 09, 2014, 09:03:29 »

Il est vrai que la pauvre demoiselle avait les yeux plus gros que le ventre. Elles pouvaient coucher avec tout le monde sur une très longue période, pas de soucis pour ça. Mais le hic était qu'elle subit tant d'émotions fortes dans la même journée. Elle avait déjà eu un petit évanouissement et en sentant l'orgie se rapprocher, inutile de dire que ses forces la quittaient. Une chance qu'elle était bien entourée. Kazuho la masturbait doucement alors que la bunny girl venait l'embrasser pendant que Yakumo abaissa doucement son corset pour lui lécher la poitrine. C'est difficile à croire vu son club et son niveau de perversité mais elle n'avait jamais eu trois femmes pour elle seule. En général, c'est tout sur les filles normales ou alors ça baise en couple, parfois à trois mais dans le meilleur des cas, elle a déjà eu deux partenaires. Ai n'était qu'une poupée de luxure entre leurs mains, elle les observait en embrassant la bunny girl, elle savourait chaque caresse chaque coup de langue mais il y avait un plus dans cette histoire. C'était tous ses yeux qui la dévorait du regard, toutes l'enviait, la jalousait, voulait compléter le tableau, elle adorait ce voyeurisme poussé à l'extrême. Toutes ses filles qui les observaient, ses trois filles qui s'occupent d'elles, Mélinda qui se fait sucer par la belle demoiselle qu'elle vient de baiser... Ayumi, non?

« Oh ouiiii je veux toutes vous baiser et vous arrosez mes beautés! »

Ai était au paradis, elle ne contrôlait plus son corps prit en otages par ses trois beautés, même si Kazuho avait cessé les caresses sur sa verge, Yakumo avait délaissé sa poitrine pour que ses petites lèvres réchauffent sa verge. Si elle serait pleine aux as, elle aurait donné sa fortune à Mélinda, à l'instant même. Pas de chance pour elle, Ai n'a qu'un peu d'argent de poche et autant dire que la somme ne casse pas trois pattes à un canard. Elle baignait dans un véritable bain de luxure où la pauvre se sentait que trop bien dedans. Elle arrivait à peine à caresser les cheveux de Marlène et une des fesses de Kazuho. Pauvre Yakumo, elle n'avait pas assez de main pour s'occuper d'elle alors qu'elle s'occupait si bien de son pénis. Pourtant, on voyait bien qu'Ai était dans son élément mais il y avait trop de choix, trop de possibilités autour d'elle pour qu'elle puisse tout gouter. Au bout d'environ cinq minutes entre ses trois beautés auront suffi à la faire jouir dans la bouche de Yakumo qui reçut pour elle seule un bon litre de foutre, comme Ayumi. Cela pouvait sembler étrange mais c'était toujours pareil avec Ai. Non, avec Ayumi, ce n'était pas le résultat d'une longue privation, c'était simplement normal. Aussi normal qu'Ai était né ainsi, futa avec deux parents normaux. Ils étaient au courant de son pénis mais étant un couple plutôt ouvert, ils lui ont laissé son second sexe.

On était en droit de se demander si ses parents étaient vraiment humains car pour jouir deux litres de sperme en moins de dix minutes, ça reste quand même étrange? De même que ça fait en tout quatre litres si on compte la culotte de Shii et sa bouche près d'un buisson. Ça fait déjà quatre kilos de semence quand même... C'est à se demander si Lust ne lui avait pas jeté un sort ou bien si une Succube n'avait pas veillé sur elle, à moins qu'elle ait fait une surprise à sa mère? Allez savoir, où se trouve la vérité? En tout cas, cela ne semblait pas gêner Ai qui caressa la tête de Yakumo en souriant, pauvre avait du sperme plein le corps. Vous avez déjà essayé d'avaler un litre d'eau qui arrive d'un seul coup? Ce fut pareil pour elle...

« Désolé ma jolie Yakumo-chan... vous êtes si excitante que je n'arrive pas à rester calme... »

Le pire dans tout ça, c'était que malgré tout, son envie n'en perdait pas une miette à en juger par son érection. Certes, là, c'était plus par gourmandise que par envie car après tout, elle doit encore reprendre des forces. C'est bien beau de coucher et d'arroser les autres mais ce « don » de sperme illimité à un prix, un certain appétit qui font d'Ai une gourmande qui ne prend pas un gramme. Mangé, éliminé! Là est son secret. Ramenant ses mains sur ses joues, Ai était toujours partante pour la suite mais Mélinda allait se rendre compte que son invité ne manquait pas d'imagination et d'envie de jouer! Une grande joueuse, ça oui!

« Allez, on recommence le coup du bandeau? Je coucherais avec la première que je trouverais car sinon c'est trop dur de faire un choix... Après on pourra manger à table si vous voulez mais c'est une dernière fois avant la pause... Et après, je recommence avec celles qui veulent bien jouer avec moi mais chaque chose en son temps. On peut faire ça, Warren-chan? »

Ai restait quand même invitée, elle n'était pas la chef ici puis avouons-le... elle aimait la regarder se faire sucer, elle trouvait ça bandant!
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3473



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #39 le: Octobre 11, 2014, 02:14:06 »

Et hop, nouvelle érection d’Ai ! Un sourire sur les lèvres, Mélinda la voyait se tortiller entre les trois délicieuses femmes qui la narguaient, l’embrassaient, la caressaient, et la pinçaient. Elle finit par jouir dans la bouche de Yakumo, et la belle blonde toussa sous cette déferlante de sperme. Mélinda sentait son sexe durcir un peu, et Ayumia gémit, continuant sa fellation. Il était fréquent qu’elle utilise la bouche d’Ayumi et son corps comme sac à foutre. Ayumi, si timide, libérait toutes ses pulsions perverses face aux Futanari. Un curieux fantasme, mais qui ne déplaisait nullement à la vampire. La bouche d’Ayumi remuait le long de son sexe, filant en avant et en arrière. Elle ne réclamait rien, savourant cette queue, et Mélinda sentait qu’elle mouillait, utilisant l’une de ses mains pour se caresser sous ses vêtements. Ai, de son côté, demanda alors à avoir à nouveau le bandeau autour des yeux, puis suggéra ensuite qu’il était temps d’aller manger, avant de continuer à nouveau à batifoler.

« Je constate que tu as vite pris tes aises, ma petite... »

Kazuho obtempéra rapidement, et, sans même avoir à se parler, elle et Yakumo se comprirent, car Yakumo alla s’emparer de sa culotte, cette belle culotte à dentelle qu’elle portait, et la tendit vers Kazuho, un sourire sur les lèvres. La culotte était légèrement trempée, par la mouille de la femme, et la femme l’utilisa comme bandeau, la plaçant sur les yeux de la femme, tirant sur les lanières pour les serrer à l’arrière de son crâne.

« Voilà... Comme ça, ça tient bien. »

La servante fit un nœud, puis posa ensuite sa main sur l’épaule d’Ai, et la fit tourner elle-même, rapidement rejointe par d’autres femmes. La pauvre Ai dut ainsi avoir le tournis, et tourna pendant une dizaine de secondes avant que les femmes, espiègles, ne s’arrêtent. Mélinda n’en perdait pas une miette, une main s’agrippant aux cheveux d’Ayumi, les caressant tendrement. Sa tête ondulait contre sa verge, et la vampire savait que son esclave pouvait sucer des queues pendant des heures, tant elle aimait ça. Elle avait été au cœur de multiples gang-bang mémorables. Une fellation, en comparaison, c’était presque un tendre traitement.

Ai cessa de tourner comme une toupie, et, comme pour la dernière femme, choisit une femme pour lui faire l’amour. Son choix se porta sur les trois femmes qui l’entouraient, et tomba sur Kazuho. Cette dernière l’embrassa sur les lèvres tout en se reculant suffisamment pour pouvoir s’allonger sur le sol. Ai était plus petite qu’elle, et il fallait donc trouver un moyen de la laisser se faire prendre. Kazuho se retrouva finalement étalée sur le sol, sur unt apis, ses bras serrant Ai contre elle, et la femme put la pénétrer sans problème, sa verge s’enfonçant en elle.

« Haaaannn !! »

Pendant que les deux femmes se pénétraient mutuellement, Mélinda eut droit à son orgasme, et, dans un long soupir, balança sa crème dans la bouche d’Ayumi en gémissant. Elle se redressa, en se disant que, ce soir, il allait y avoir beaucoup de sperme de dépensé.

« Bien... »

Elle remit ses vêtements en place, puis alla voir Ai, et lui caressa les cheveux, avant de l’embrasser sur la nuque, et de pincer ses belles petites fesses.

« Tu es vraiment une femme pleine de vigueur, Ai... Je dois admettre que le Futabu me surprend... Je n’ose imaginer à quoi ressemblerait mon manoir si tes amies venaient à débarquer ici. »

C’était facile à dire : une énorme orgie !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ai Aihara
Humain(e)
-

Messages: 138


Membre du Futabu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #40 le: Octobre 12, 2014, 08:33:26 »

Oh oui, Ai était comme chez elle à présent et Mélinda était sûr de la voir trainée chez elle chaque week-end et surement quelques soirs en semaine mais pas tous les jours, malheureusement. Ayant envie de renouveler le jeu une dernière fois avant de reprendre un peu de force, Yakumo et Kazuho se rapprochèrent, la belle blonde venant retirer sa culotte avant de la lui donner en se rapprochant d'Ai. Oh, cette belle petite culotte noire à dentelle qui se rapprochait, qui se bandait autour de ses yeux! Han, elle aurait aimer la renifler un peu, la caresser avant! Mais tant pis, le tissu lui masquait la vue avec cette petite touche d'humidité... excitant! Elle tourna à nouveau alors qu'elle entendait les volontaires se rameuter autour d'elle. Une fois qu'elle avait repris son équilibre, elle s'avança en souriant, tendant les bras et la première fille qu'elle toucha était plus grande qu'elle vu qu'elle vu que ses mains étaient posées ses épaules. Cette dernière l'amena à elle en se couchant doucement sur le sol, l'invitant à en faire de même. Mais cette fois-ci, elle avait trouvé qui était sa partenaire. Cette peau douce, cette odeur, cette poitrine et cette petite dentelle sous sa poitrine, c'était Kazuho. Ça ne changeait rien au jeu, elle le savait mais son érection était toujours là.

Embrassant la belle, elle glissa ses mains sur son corps de façon à abaisser sa belle culotte blanche et s'insèrera en elle en caressant cette douce peau, c'était si bon! Elle avait beau sentir les regards sur elle, les murmures, elle adorait tout ça! Elle continua de pilonner Kazuho en s'attaquant à sa poitrine avec sa bouche aussi. Ha oui, une belle poitrine comme ça, faut bien s'en occuper aussi. Elle s'attaquait à ses petits tétons dresser, léchant ce petit bout de chair délicieux et ce sein si moelleux! Le plaisir était à son comble et même si Mélinda s'approchait en s'amusant à lui demander à quoi aurait ressemblé son manoir avec Sumika et Aya en plus? Facile!

« Une grande fête haaan! »

Ai reprit de plus belle ses mouvements en cognant son bassin contre le sien, elle n'y allait pas en douceur mais là, elle se sentait bien mieux. Elle se sentait toujours bien quand sa queue était entre les jambes ou les femmes d'une femme. La jeune futa continua encore quelques minutes avant de déverser sa semence en bloquant sa tête entre les seins de Kazuho, ils étaient fabuleux ses deux-là aussi! Un nouveau raz-de-marée de semence blanche coula entre ses jambes pour gonfler son joli ventre jusqu'à déborder sur le tapis. Ai ne la lâchait pas pour autant, même une fois la dernière gouttee tombé. Elle était si bien.

« Ha ha... je t'adore Kazuho-chan... »

Même avec sa culotte sur ses yeux, elle venait l'embrasser avant de se relever doucement. Elle avait besoin de reprendre des forces. Elle observa toutes les autres filles dans la salle en souriante.

« Mais je sens que je vais toutes vous adorer de toute façon! »

Elle aida Kazuho à se relever avant de se tourner doucement vers Mélinda, toujours souriante et avec son membre dressé sauf que cette fois, elle n'avait pas un besoin urgent de se vider, elle pouvait tenir et reprendre des forces. Mais bien entendu, elle avait une nouvelle idée qu'elle s'empressait de soumettre à la petite troupe!

« Dites! Dites! Et si on tirait à la courte paille et que la perdante se place sous la table, les yeux bandés et fait une petite gâterie à la première personne qu'elle croise en dessous? Et elle change entre chaque orgasme! »

En voilà une bonne idée mais que ce soit accepté ou non, elle ne faisait que proposé, elle adorait être ici et quitté cet endroit va être compliqué. De toute façon, elle avait faim pour le moment alors elle voulait mangé, quitte à faire une petite pause en faisant connaissance avec ses charmantes créatures sans forcément d'abord passer par la case sexe. Elle allait rejoindre Mélinda en se plaçant à côté d'elle en prenant son bras, le plaquant entre ses seins, sa main près de sa verge – un pur hasard... surement?

« Han Warren-chan je vous envie vraiment d'avoir des amies pareil... J'aimerais tant être à votre place maintenant! »

La fortune était un détail mais rien que pour son manoir, c'était un vrai petit morceau de paradis.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3473



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #41 le: Octobre 14, 2014, 02:17:24 »

Allongée contre Kazuho, Ai se faisait plaisir. Une main sur ses beaux cheveux verts, Kazuho la laissait faire, gémissant de plaisir, les joues toutes rouges. Les deux femmes étaient regardées par tout un public de cette femme, y compris par sa Maîtresse, et elle semblait être totalement aux anges... Ce que Mélinda voulait bien comprendre. Elle-même s’amusait essentiellement avec le cul d’Ai, tout en sentant que cette jeune femme risquait de devenir assez rapidement une pensionnaire récurrente du manoir... Peut-être même l’une de ses futures esclaves ? Mélinda ne cherchait pas à l’asservir volontairement, car elle savait qu’Ai était au sein du Futabu Club, et elle ne voulait pas se mettre en porte-à-faux avec le club, mais, d’un autre côté... L’idée d’avoir sous ses ordres tout un club de femmes membrées et inépuisables était on ne peut plus tentante, promettant des orgies sévères à Ashnard, ou dans son manoir. Avec sa petite bouille mignonne, son appétit sexuel débordant, et son fétichisme à toute épreuve, Ai Aihara serait en réalité une excellente prostituée, une femme qui aurait tout à fait sa place dans son harem ! Mélinda se plaisait à y rêver tout en pinçant ses fesses, jusqu’à ce qu’elle finisse par s’abandonner en elle, balançant plusieurs giclées de sperme dans le corps de Kazuho, qui en soupira.

Les deux femmes s’embrassèrent ensuite, un baiser auquel Kazuho répondit avec plaisir, câlinant volontiers le corps de la femme. Ai se retira ensuite, et proposa ensuite une autre idée. En un sens, Mélinda était assez impressionnée. Chez la jeune femme, le sexe avait avoir pour effet de stimuler son imagination débridée, et elle venait de leur proposer quelque chose d’autre : un jeu où la perdante se trouverait sous la table. Mélinda se tapota les lèvres, et un sourire naquit sur ses lèvres, une lueur de désir pervers traversant ses yeux.

« J’ai une autre idée, Ai... Tu vas filer sous la table, et, pendant que nous mangerons, toi, tu lècheras les entrejambes de toutes les filles que tu voudras... Et nous te donnerons à manger pendant ce temps. »

Elle trouvait l’idée amusante, et, de plus, elle permettrait à Ai de satisfaire au mieux ses envies fétichistes. Elle serait comme une espèce de petite chienne furetant sous la grande table de banquet, et l’exercice ne la fatiguerait pas trop. Mélinda, tout en lui disant ça, s’était penchée vers elle, tendant sa main pour caresser l’une des belles joues de la magnifique bouille de la femme. Petite, mais énergique. Comme quoi, il ne fallait pas se fier à la taille. Ai semblait inépuisable, et Mélinda la voyait définitivement bien se transformer en une chienne perverse filant sous la table pour lécher tout ce qui passerait à sa portée.

« Ça te plairait ? Il nous faut environ une heure pour manger, imagine le nombre de culottes, de pieds, de jambes, que tu pourras lécher pendant tout ce temps ! »

Ai pourrait se reposer, dans la mesure où on ne demanderait aucune activité physique à son corps. Pour Mélinda, c’était la meilleure chose à faire, et un autre moyen de continuer à se rapprocher de cette petite, afin d’obtenir sur elle des pistes, et de quoi la faire devenir accroc de Mélinda Warren... Et Mélinda aimait ça, qu’on lui envie. C’était bien ce qu’Ai avait dit, auparavant, en exprimant son souhait d’être à sa place, et, pour la vampire, qui avait eu une enfance difficile, c’était pour elle une consécration. Elle embrassa même Ai sur les lèvres, brièvement.

« Bien sûr, on peut te mettre un bandeau sur les yeux, si tu veux... Néanmoins, il y a une règle à suivre dans ce jeu. Si tu te retrouves sous la table, jusqu’à ce que tu en sortes, il faudra que tu aboies ! »

La vampire aimait bien proposer des activités ludiques à ces filles, et le « jeu de la chienne » en faisait partie. Généralement, celle qui s’y collait était Madison, parce qu’elle aimait qu’on la traite comme une chienne... Mais, pour ce soir, la vampire voyait bien Ai dans ce rôle...

...Si elle était d’accord, bien entendu !
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ai Aihara
Humain(e)
-

Messages: 138


Membre du Futabu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #42 le: Octobre 19, 2014, 09:39:28 »

Cette journée serait à marquée d'une pierre blanche dans le calendrier, cette Mélinda Warren apparaissait comme la femme qui allait ouvrir toutes les portes pour Ai. Il n'était pas question d'un simple coup de main, d'un fantasme ou deux de réalisable, avec elle, elle pourrait réaliser tous ses fantasmes, du plus classique à l'irréalisable sans le savoir. Pour la jeune futanari, elle ne connaissait pas encore Terra et ses nombreuses beautés en tous genres. Même la neko, elle croyait juste que c'était un cosplay super bien foutu. Tenant le bras de Mélinda, elle la voyait presque comme la déesse de la luxure ou des fantasmes. Eh bien oui, avoir un harem était un rêve fou qu'Ai avait toujours eu depuis qu'elle a plongé dans le monde de la débauche, alors connaître une personne qui en possède un et accepte de l'y faire rentrer, c'était comme réalisé son rêve. Même si elle avait une petite idée détourné de son jeu, cela ne l'en dérangeait pas plus que ça. Elle-même sous la table, à analysé des culottes par dizaines, à se faire plaisir, elle devait bien rendre la pareille après avoir joui par trois fois dans ce manoir. Même si Mélinda proposait le bandeau et comme règle, d'aboyer, elle était plutôt d'accord, un peu grâce à ce doux baiser plutôt bref.

« Hum... c'est pas mon genre de jouer la soumise mais vu que le jeu a l'air bien marrant, je veux y jouer! »

Sa bonne humeur était toujours présent, sa trique aussi, à se demander s'il ne va pas falloir un somnifère pour la faire dormir et faire en sorte que le sang cesse de passer par cet organe? L'heure de dormir n'était pas encore arrivée mais en voyant enfin Shii dans la salle, elle relâchait le bras de Mélinda pour venir vers elle avec ce grand sourire pour lui sauter au cou en venant l'embrasser.

« Ooooh ma Shii-chan tu sais que je te dois tout à toi? Sans toi, je serais pas ici avec Warren-chan et toutes les autres... »

Elle relâchait son câlin pour baisser ses mains sur son corps, venant vite retrouver leur chemin sous sa jupe, tripotant sa culotte et ses formes sans la moindre gêne.

« J'espère que tu portes encore ma culotte? C'est le cas hein? Cette taille un peu serré pour toi, cette marque que je sens sous mes doigts et le fait que tu mouilles ma petite culotte... Rho, je vais adorer la récupérer je crois! »

Pas tout de suite mais une culotte où elle avait mouillé dedans, où elle avait eu la gaule dedans, où Shii mouillait dedans, elle va être superbe cette petite culotte! Elle venait l'embrasser en continuant à passer ses mains sur les fesses de sa copine, dessus comme sous sa culotte. Bah quoi, c'était la sienne et c'était bandant cette situation! Elle termina le baiser en la regardant dans les yeux avec un petit sourire qui en disait long sur ses pensées.

« Ta gagné le droit de me demander un petit service, Shii-chan. Pour m'avoir fait venir ici, tu auras le droit à la gâterie de ton choix, peu importe la tenue, la situation, je le ferais pour tes beaux yeux. Mais tu n'as le droit qu'à une seule fois... pour le moment. Alors réfléchis bien, moi, je vais demander un truc à Warren-chan. »

Elle lui fit un clin d'oeil avant de retourner voir Mélinda en souriant, toujours aussi excitée qu'une puce apparemment en reprenant la main de la belle bourgeoise. Elle venait même déposer un baiser sur son épaule – vu leur différence de taille, même si ce n'était pas énorme, son épaule était plus proche que ses lèvres.

« Warren-chaaaaan? Je peux faire comme les autres et vous appeler Maîtresse? Ou Warren-sama? Warren-hime? Miss Warren? « Madame » Warren, comme les Français? Enfin, sous le surnom qui vous plait quoi. »

Elle ne tenait plus en place mais qu'est-ce qu'elle adorait être ici. Mélinda n'aura besoin de rien pour qu'elle tombe entre ses mains. Ai est accroc au sexe et Mélinda possède un harem, c'est une équation qui se résout les yeux fermés ça. Il ne restait plus qu'à lui installer le bandeau sur les yeux et à commencer le jeu.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3473



Voir le profil
Fiche
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #43 le: Octobre 21, 2014, 01:34:35 »

Nul doute que, si Mélinda avait eu la fibre religieuse, Lust lui aurait offert une place de choix dans son culte... Peut-être même aurait-elle béni son harem ou son manoir, en faisant des temples au nom de la Luxure. Ai était ravie, des étoiles pleins les yeux, un fantasme venant se concrétiser... Et même encore plus. Peu à peu, Ai réalisait que le petit monde de Mélinda était dédié à la luxure, et au vice et au sexe, sans aucune réelle restriction. Tout était possible ici, toutes les femmes présentes étaient prêtes à lui faire l’amour, et toutes rivalisaient d’ingéniosité afin d’essayer de stimuler leur imagination sexuelle par le biais de jeux pervers, comme celui du bandeau et de la table. Un rôle dans lequel les filles s’en sortaient plutôt bien, même si Mélinda se demandait si Ai serait à la hauteur de Madison... Qui se complaisait tout à fait dans son rôle de chienne à domicile. Ai Aihara était ravie de porter le bandeau, et, alors que les filles s’apprêtaient enfin à manger, retournant s’asseoir, le regard d’Ai se porta vers Shii... Et elle fila la voir. Mélinda la laissa bien naturellement faire.

Shii fut tractée hors de sa chaise. Elle avait naturellement vu la scène, elle avait vu Ai faire l’amour à plusieurs reprises, et en avait confusément rougi, tout en sentant sa culotte s’humidifier. Sa culotte... Quand elle était rentrée, elle avait envisagé d’en remettre une, et, sans pouvoir se l’expliquer, le fait de porter le sous-vêtement d’une autre personne l’avait doucement, mais sûrement, excité. Peut-être bien que, dans le fond, comme la plupart des Japonais, Shii fantasmait elle aussi sur les culottes. Le fait est qu’elle avait conservé celle d’Ai, et frissonna quand Ai, sans même vouloir attendre une quelconque autorisation, glissa ses mains sous sa jupe pour tirer sur son sous-vêtement, faisant soupirer et gémir la belle lycéenne.

« Haaa... ! »

Clara lui avait gentiment fait remarquer il y a une heure qu’elle avait le feu au cul... Ce qui était typiquement la manière qu’avait Clara pour s’exprimer. L’éternelle amie de Shii était une lycéenne aux cheveux roses qui, assise à côté de Shii, regardait la scène avec un léger sourire. Elle s’attendait presque à ce que Shii se fasse prendre contre le rebord de la table, mais Ai était juste venue lui faire une proposition... Elle ferait tout ce que la lycéenne voudrait, mais seulement une seule fois. Shii en fut toute rouge de confusion, et n’eut pas le temps de répondre quoi que ce soit que l’énergique invitée retourna voir leur Maîtresse.

Surprise, perturbée, la lycéenne se retourna vers Clara, qui lui sourit.

« Toi, on dirait que tu as une touche... »

Elle déglutit poliment, peinant à répondre... Car elle ressentait toujours une certaine chaleur entre ses cuisses.

Ai, de son côté, retourna donc voir Mélinda, et lui fit une proposition qui fit sourire cette dernière : savoir comment l’appeler. Théoriquement, Ai n’avait pas à user d’un quelconque qualificatif, car elle n’était pas son esclave... Cependant, plus le temps passait, et plus Mélinda se disait qu’Ai aurait adoré être son esclave. Le manoir pouvait lui offrir absolument tout ce qu’elle voulait, et c’était une grande perverse. Avec Mélinda, elle connaîtrait un avenir radieux, et conforme à ce qu’elle désirait : du sexe à longueur de journée.

Mélinda tendit sa main, et caressa la joue de la femme.

« Si tu veux m’appeler ‘‘Maîtresse’’, tu le peux, mais il faudra me vouvoyer... Et jouer le jeu jusqu’au bout, tant que tu seras à mon manoir. »

Les règles de Mélinda ne s’appliquaient pas pour les invitées, mais, si Ai voulait un traitement spécial, la vampire était tout à fait disposée à le lui donner. Elle l’embrassa sur les lèvres en attrapant son menton, le serrant entre ses doigts, et partagea avec elle un tendre et vertueux baiser.

« Allez, passons aux choses sérieuses... »

Mélinda ordonna à Ai de fermer les yeux, puis, suivant le rituel, une petite douzaine de filles l’entoura... L’une d’entre elles retira sa culotte, et alla la mettre sur les yeux d’Ai.

« Si tu arrives à trouver à qui appartient cette culotte, Ai, tu auras droit à un vœu... »

Un jeu avec un enjeu était toujours plus intéressant, non ? L’une des esclaves de Mélinda embrassa rapidement Ai, et une main claqua sur les fesses de cette dernière. Les filles se mirent à glousser, tout en la motivant :

« Allez, petite chienne, en piste ! »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ai Aihara
Humain(e)
-

Messages: 138


Membre du Futabu


Voir le profil
Fiche
« Répondre #44 le: Octobre 26, 2014, 10:05:50 »

Elle était toute folle ici! Elle allait vraiment regretter l'heure de son départ mais elle préférait éviter de penser à cela et plutôt à se concentrer sur tout le reste ici. Mélinda était d'accord pour avoir son nom de Maîtresse par la bouche d'Ai même si cela devait vouloir dire se soumettre. C'est vrai que ce n'est pas son genre mais avec une femme qui va lui faire visiter un harem, elle veut bien faire un ou deux sacrifices. Partageant volontiers ce baiser, elle restait aussi en forme et souriante que d'habitude alors que le jeu allait débuter, certaines des filles se levaient alors qu'elle devait fermer les yeux. Elle sentait leur présence autour d'elle alors qu'une culotte allait à nouveau lui servir de bandeau et si elle découvre à qui elle appartient, elle a le droit à un vœu? Oh mais c'est Noël avant l'heure alors! Recevant un rapide baiser et une petite fessé, l'heure de s'amuser avait sonné!

« Ouais!!! Je veux dire, Wouf! »

On la guida à table en comprenant pourquoi la plupart des filles s'étaient levé, pour choisir des places différentes et donc faire en sorte que leur nouvelle copine ne fonce pas vers une cible précise. On la guida sous la table et une fois chacune installé, elle ne savait plus ou donné de la tête, elle entendait des voix même si la plupart étaient inconnues pour elle, certaines lui faisait du pied pour l'inciter à être choisi mais que faire, Ai voulait jouer, elle allait jouer. Elle allait dans le sens opposé à Mélinda, elle savait sa Maîtresse en bout de table, comme n'importe quel chef de maison mais elle se la réservait pour une autre fois, quoiqu'elle allait peut-être changer de place pour jouer. Arrivant vers un coin plus calme où moins de pieds venaient se frotter à elle, elle approcha sa main d'une jambe douce au toucher, pas pantalon ici? Pas de collant non plus? Elle toucha le bord de la chaise pour être sûre de ne pas foncer entre deux filles et en caressant ses douces cuisses, elle rapprocha son visage entre les jambes, reniflant ce coin délicieux comme une petite chienne alors qu'elle plongea tête baisser entre ses jambes. Ha? Il y avait là une jupe surement mais pas de culotte? Est-ce Ai qui la portait sur les yeux ou c'était normal pour cette fille? En tout cas, elle ne tardait pas à se faire plaisir, ça fait longtemps qu'elle n'a pas bouffé de la chatte!

Sa bouche ouverte, elle fonçait à l'assaut de ses délicieuses lèvres intimes, Ai semblait très voraces, c'est le moins que l'on puisse dire, venant embrasser et lécher cette partie si délicieuse en prenant appui sur ses cuisses. Elle se cognait presque sur la table mais qu'importe! Sa langue venait de loger entre ses lèvres intimes, venant sucer ce délicieux petit bonbon juste au-dessus. Elle avait une trique d'enfer et heureusement qu'on ne la masturbait pas avec le pied sinon Mélinda allait devoir investir dans de nouveaux tapis à force ou payer un peu mieux celles qui font le ménage ici car Ai va leur donner du travail si ça continue comme ça.

« Mhhhh! Rrhhhhmmmm! »

Au moins, il y en avait une qui était contente de jouer les chiennes à table pour avoir de quoi se remplir un peu l'estomac. Allez savoir si elle ne préfère pas simplement mendier et se faire remarquer plutôt que manger? En fait, elle doit bien manger quand même. Remuant sa tête rapidement entre ses délicieuses jambes, elle semblait s'amuser autant qu'elle semblait douer car bien vite, elle fut arrosée par une délicieuse. Se léchant les babines une fois fini, elle venait lécher ses petites lèvres doucement en réclamant sa petite récompense aussi.

« Wouf! Wouf! »

Ensuite, à qui le tour? Surtout qu'elle aura des surprises, il n'y avait pas que des filles à cette table... il y avait des futas et surement des shemale, sans compter neko et autres créatures déguisées en humaines, ça lui fera de nouvelles saveurs.
Journalisée


Tags:
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 9
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox