banniere
 
  Nouvelles:
LGJ accueille un nouvel Administrateur ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2
  Imprimer  
Auteur Sujet: Une mise à prix mortelle. [Double-lune](Fini)  (Lu 3278 fois)
Yamie Kuroïe
Dieu
-

Messages: 242


La mort n'est jamais loin.


Voir le profil
Fiche
« le: Février 07, 2014, 01:24:09 »

Aujourd'hui Yamie a décidée de passer à l'action et de tuer quelqu'un dans Tekhos pour changer. Mais attention pas n'importe qui ! C'est l'une des grande dirigeante de Tekhos qu'elle a tuer de sang froid et de manière bien cruelle en plus ! Le meurtre était sordide la déesse avait de l'imagination pour ce meurtre et avait expédié aux quatre coins du mondes le reste du cadavre par la poste dans des paquets cadeaux à des gens au hasard. Elle est praticienne du "cadeau empoisonné" et à donc mis en place son petit manège.    

La jeune femme marche tranquillement dans la rue à présent en ce dirigeant vers son appartement, mais elle tombe alors nez à nez sur un avis de recherche la concernant. L’appât du gain est gros en plus à qui conque mettrait la main sur elle il ou elle pourrait bien gagné sa vie avec une telle somme. Mais ça n'a pas le moindre effet sur la jeune femme car elle hausses ses épaules et se contente de garder l'affiche en l'arrachant d'un geste de main banal, puis elle reprend la route et finit par arriver chez elle tranquillement pas pressée du tout malgré toutes les personnes qui la cherche.  

Arriver chez elle elle accroche ce trophée sur  son mur ou est stocké pleins d'affiche du même genre avec des personnes différentes. Ou peut-être pas d'ailleurs, mais en fait il s'agit de la même et unique personne pour tout dire... Les multiples jeunes femmes et femmes visibles sur ces photos il ne s'agit bien là que de Yamie sous différente facettes, mais malheureusement personne ne sait qu'elle peut changé d'apparence. Et cette fois elle à été photographié sous son apparence originale. Et la voila qui rajoute sa nouvelle affiche.  

-Parfait comme ça, une photo récente de moi ça rajeunit un peu ce foutu mur de prime.  

Elle part alors se faire un petit thé dans la cuisine et ouvre la porte d'un placard et y sors plusieurs boites de sachet de thé, mais comme elle a la vague impression qu'elle va pas tarder à faire connaissance avec quelqu'un elle sors deux tasses et choisis un thé dont le sachet est de couleur jaune et le fait infusé dans de l'eau bouillante.  Puis retourne dans son salon en laissant la boite sur le comptoir et après avoir pris les deux tasses elle s'assoit sur son canapé dans le salon et pose la seconde tasse sur la table basse. Puis elle commence tranquillement à prendre son thé d'un regard bien tranquille sur sa jolie collection d'affiche avec un sourire joyeux.  
« Dernière édition: Avril 09, 2016, 11:01:59 par Yamie Kuroïe » Journalisée
Double-Lune
Créature
-

Messages: 428


Deux pour le prix d'une...oups


Voir le profil
Fiche
Description
Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?
« Répondre #1 le: Février 09, 2014, 10:55:08 »

Quelqu’un frappa à la porte. Terka descendit les escaliers à toute vitesse pour aller ouvrir. Mais l’homme qu’elle vit n’était pas là pour elle.

-Ah, vous tombez bien, elle vient de rentrer.

La jeune fille ferma les yeux et le deuxième esprit qui habitait son corps en sortit. Elle se matérialisa à côté de sa jumelle et fit une brève révérence.

-Monsieur mon patron, ravie de vous voir.

-Arrête tes bêtises et viens avec moi, on a un gros souci.


Andizia ne posa pas de questions. C’était inutile. D’abord parce qu’il ne lui répondrait probablement pas, ensuite parce qu’elle en saurait plus tout à l’heure, c’est-à-dire une fois qu’ils seraient au repaire. Elle suivit son chef à travers les rues de Seikuzu, puis à travers le portail vers Terra, puis à travers les ruelles des bas-fonds de Nexus. Ils entrèrent dans le repaire de l’organisation dont ils faisaient partie.

-Voilà le topo : on a une tueuse en série qui se balade tranquillement dans tout Terra et qui s’amuse à assassiner des gens en changeant à chaque fois d’apparence.

-Comment vous savez que c’est toujours la même, alors ?


Il lui jeta un regard désabusé.

-Tu poses encore la question ? Je te rappelle qu’on a un démon parmi nous. D’ailleurs, même lui s’est dit qu’il y avait un problème avec cette personne. C’est pour ça qu’on a pensé à toi. Tu te sens d’aller faire la peau à une psychopathe ?

La réponse fut positive, bien sûr. Andizia ne refusait jamais une chasse à l’homme, et malgré son jeune âge elle en sortait toujours vainqueur.

-_-_-_-_-_-

Me voilà donc, moi Andizia Lenfid, à Tekhos où est censée se trouver ma cible. Je ne pensais pas avoir un jour Raphaël comme commanditaire, mais de toute façon je ne refuse jamais un contrat, surtout avec une récompense aussi alléchante.

Combien il m’a proposé d’ailleurs ? [Laisse-moi le temps d’y réfléchir, je ne suis pas une experte du système monétaire.] Et ça se prétend auteur… [La ferme. Ah, je sais ! 200 000 pièces d’or.] Et comment je suis censée les transporter ? [C’est pas mon problème. Invente le billet.]

Je marche à travers les rues de la ville. Je ne suis jamais venue, c’est un peu déroutant. Mais je dois trouver cette fille.
Journalisée





La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Yamie Kuroïe
Dieu
-

Messages: 242


La mort n'est jamais loin.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Février 09, 2014, 02:16:30 »

La jeune femme finit tranquillement ses tasses de thés et décida d'aller se promener un peu. Les avis de recherches à son image ? Elle s'en fichait royalement et ce n'était pas cela qui allait l'empêcher de sortir. D'ailleurs elle prit sa sacoche et quitta son appartement après l'avoir vérouiller avec sa clé.  La voila qui descend alors les escalier tout sourire se demandant ce qu'elle allait bien pouvoir faire encore comme annerie, mais elle se disait aussi que pour le moment il fallait songé à restée discrète même si cela n'allait pas être une mince affaire avec tout ce grabuge qu'elle avait provoqué plutôt dans Tekhos. 

Une fois dans la rue elle  s'engage dans une des allées principales de Tekhos se mélangeant à la foule pour pouvoir profité du soleil qui réchauffe lentement sa peau d'une chaleur agréable. Il n y a pas trop de vent aujourd'hui et cela l'arrange presque.

Elle change de direction et s'engage dans les petites rues, mais elle voit encore de ces affiches  montrant la cruauté de la déesse. Elle soupire et continue son chemin, bien qu'elle croise un enfant qui s'enfuit à toute jambe en voyant que la personne sur l'affiche est présente devant lui. Elle le laisse filé n'en ayant rien à faire puis elle se dirige dans un petit restaurent et elle commande tranquillement  quelque chose à manger au serveur. Elle a choisit une place ou elle est bien visible de la rue. En fait elle est calée contre la vitre proche du coin du resto. Au moins ici elle a la paix et elle peut manger ce qu'elle veut sans être vue. 

Lorsque le serveur revient lui apporter sa commande tranquillement elle commence à manger parce qu'elle a une petite faim et aussi elle se fait apporter une bonne bouteille de vin rouge qui date de 20 ans. Elle n'hésite pas à y mettre le prix pour du bon vin, mais avec tout l'argent qu'elle a elle à l'argement de quoi ce payer tout ce qu'elle veut. Mais elle n'utilise pas son argent pour corrompre les gens et préfère le faire manuellement via la magie des ténèbres, c'est plus amusant de le faire manuellement selon la déesse et elle peut faire des choses.   

Elle profite tranquillement de son petit repas assise à sa table et en descendant doucement son vin rouge... Un peu comme si elle s'ennuyait de cette journée banale dans Tera et se demande si elle ne va pas faire un tour chez les humains si rien ne se passe...
Journalisée
Double-Lune
Créature
-

Messages: 428


Deux pour le prix d'une...oups


Voir le profil
Fiche
Description
Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?
« Répondre #3 le: Février 09, 2014, 07:24:33 »

Elle en a marre. Tellement marre qu’elle se laisse tomber en râlant sur un banc. Elle cherche depuis des heures, et malgré toutes les affiches elle ne trouve pas.

"Où a bien pu passer cette tarée… Elle pourrait pas laisser quelques indices, flûte ?!"

Elle entend, à ce moment précis, les cris d’un garçonnet qui affirme avoir vu « la dame qui fait peur des affiches ».

"Ah, il suffisait de demander, en fait."

Elle se lève et va calmer le petit, lui demandant où il a vu la dame. Il lui indique un restaurant dans la rue voisine.

-D’accord, merci petit.

Elle marche sans se presser jusqu’audit restaurant. La femme est là, mangeant tranquillement, bien visible puisqu’elle est placée contre la fenêtre.

-Tu n’as peur de rien, ma grande…

Andizia entre dans le restaurant. Il va y avoir du grabuge, tu me fais évacuer les gens avant ? Pourquoi faire ? Cool.

La jeune fille se met juste à côté de la tueuse et fait apparaître dans sa main, cachée derrière son dos, un revolver.

-Bonjour madame, j’ai…une petite discussion à avoir avec vous.

Ne se préoccupant même pas de l’attitude de son interlocutrice, elle poursuit :

-Vous êtes recherchée pour le meurtre de pas moins de 55 personnes, dont au moins dix personnalités importantes.

Elle place son arme contre la tempe de la jeune femme.

-Et on m’a chargée de vous éliminer.
Journalisée





La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Yamie Kuroïe
Dieu
-

Messages: 242


La mort n'est jamais loin.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Février 09, 2014, 08:07:41 »

Soudain une jeune femme débarque dans la rue et semble chercher quelque chose du regard, puis une fois avoir trouvé la déesse semble satisfaite et marche vers le restaurant en question. Pendant ce temps Yamie observe la scène silencieusement et déguste son repas alors que l'autre énergumène rentre dans le resto et vienne aborder la déesse. Elle lui répond suite à cette petite provocation aimablement et poliment étant donnés qu'elles se trouvent dans un lieu publique. 

-Bonjour jeune fille. Que puis-je pour vous ?

Yamie regarde alors la lycéenne  de la tête au pied elle a l'air pas bien apte à ce battre, mais les apparences sont parfois trompeuses et  lorsque celle-ci poursuit sa discussion sans lui laisser le temps de répliqué cela comfirme à Yamie qu'elle a affaire a une tête brulée qui ne cèdera pas si facilement le combat.   

-Rien que ça ? Et je peux savoir de quelles sources ces accusations pèsent contre moi ? Ok je veux bien avoué le meurtre que j'ai commise précédemment, mais pour les 54  autres... D'où pouvez vous affirmez que je les ai tuer hum ? 

C'est alors que la lycéenne pointe son arme sur la tempe de Yamie, mais celle-ci garde son calme et semble pas du tout apeuré par ce petit joujou.  C'est alors qu'elle choppe la bouteille de vin moitié pleine et  propose

-Que dirais-tu de picoler un peu ? On en discute au tour d'un bon verre de vin rouge ?

Un sourire inquiétant apparait sur le coin de la femme aux yeux rouges, mais il n'est pas chargés de mauvaises intentions à l'égard de la lycéenne. Pour l'instant elle a une autre idée en tête et cherche surtout à finir son repas avant qu'un bain de sang n'éclate dans le restaurent. Certains passant regardent la scène complètement affolés et même si ils ne bougent pas ils sont terroriser en voyant la lycéenne pointer son arme sur la jeune femme. Visiblement ces derniers ne semblent pas aux courants que Yamie à commise un meurtre. 

-Aller soit sympa et mange avec moi. Tu dois avoir faim non ? Ton gun est stylé c'est vrai, mais il ne m'effraye pas...  Et moi j'ai faim alors profitons au moins du repas. Profite j'te dis c'est moi qui paye.   

insista Yamie tout en restant sur ses gardes au cas ou la femme aurait prévue de faire feu elle met en place un bouclier invisible et si celle-ci tire, la balle passera au travers yamie comme si celle-ci n'existait pas et n'était qu'un fantôme parmi les vivants. De quoi déjà bien faire réfléchir la lycéenne quant à la nature de celle-ci, mais elle espère qu'elle pourra manger tranquillement avec elle sans que ça ne devienne une effusion de sang...

« Dernière édition: Février 09, 2014, 08:16:09 par Yamie Kuroïe » Journalisée
Double-Lune
Créature
-

Messages: 428


Deux pour le prix d'une...oups


Voir le profil
Fiche
Description
Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?
« Répondre #5 le: Février 11, 2014, 12:30:15 »

La tueuse ne se démonte pas. Elle demande les preuves sur lesquelles se fonde l’accusation des 55 meurtres. Andizia ne pouvant pas les lui fournir, elle élude la question avec son revolver. Parfois, la menace marche mieux que les paroles simples. Mais pas cette fois. L’autre n’est pas le moins du monde impressionnée. Elle attrape la bouteille de vin posée sur la table et en propose à la jeune fille qui la tient en joue. Puis vient une invitation à partager son repas.

"Elle se paye ma tête !? Bon sang, mais c’est qui cette fille, pour être sûre d’elle comme ça ?!"

Le regard frustré de la mercenaire affronte quelques secondes celui, trop calme, de sa cible. Le silence s’installe, pesant. Puis, dans un soupir, Andizia pose son arme sur la table et s’assied.

-D’accord pour le repas. Mais après ça, je vous déconseille d’essayer de filer. Vous êtes sûre de vouloir tout payer ?

Quitte à déjeuner avec cette femme, autant payer sa part. Mais ce petit bout de conversation est surtout censé lui permettre d’identifier l’attitude de celle qu’elle est supposée tuer, sa façon d’agir et de réagir. Une tâche qui s’annonce difficile, mais Andizia ne se décourage pas.

Genre je prends le déjeuner avec une tueuse en série ? T’as vraiment l’intention d’écrire ça ? Oui. Je fais ce que je veux, c’est moi la joueuse. Et puis c’est ça ou tu butes un innocent. Mouais… T’es bizarre, tu sais.

La jeune fille regarde l’étiquette de la bouteille et commente distraitement :

-C’est dommage, je ne bois pas d’alcool. Il paraît que celui-là est très bon. Votre verdict ? Oh, au fait ! C’est quoi votre nom ?

Mieux vaut rester relativement polie avec cette personne, sait-on jamais, ça pourrait toujours servir plus tard…
Journalisée





La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Yamie Kuroïe
Dieu
-

Messages: 242


La mort n'est jamais loin.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Février 11, 2014, 07:36:05 »

La jeune femme braque yamie encore plus en guise de réponse et celle-ci en conclus donc qu'elle ignore certains détails du dossier qui à fait qu'elle se retrouve à tuer la déesse. Puis  la lycéenne regarde Yamie d'u regard assez anxieux et en soupirant de la tranquillité de Yamie elle vient poser son flingue sur la table et s'assoir  à table. Yamie semble satisfaite et lui affiche un petit sourire bienveillant. Non pas malsain, puis la lycéenne accepte l'invitation avec toutefois une réticence quant à qui paye le repas.   Yamie fait apparaitre sa faux et dans des ténèbres qui jaissent de sa main et le pose contre le mur proche de sa chaise. Alors que les gens en voyant qu'ils ne se passent rien recommencent leurs vie de leurs cotés.  

-Mais oui c'est moi qui paye très chère sinon ce n'est plus une invitation.  

Yamie retire son bouclier invisible vu qu'elle à sortie son arme et observe la réaction de la jeune fille, quand celle-ci a dégainer sans attaquer ça à du légèrement la surprendre de voir quelqu'un faire pareil qu'elle. Mais ce que veux dire Yamie c'est qu'elle peut elle aussi se battre. Et elle a donner un indice à la lycéenne son élément de prédilection n'est autre que les ténèbres, mais ce n'est pas le seul hic. La faux ressemble étrangement à celle présent dans les livres d'histoires et sur internet.   Cela veut donc dire que si la gamine suis les actualités et lis des comptes elle doit s'apercevoir que cette faux est synonyme de pouvoir...

Elle appelle alors un serveur pour qu'elle donne la carte du resto à la lycéenne qu'elle puisse choisir ce qu'elle veut manger et lui tend la carte une fois que le serveur leur à rapporter ça.   Puis elle lui fait une remarque sur le vin et sur comment elle s'appelle.  Yamie lui sourit en lachant avec un petit rire avant de répondre.

-Tu veux quoi à manger  ? Et oui c'est du très bon vin, mais si t'aime pas l'alcool je te laisse choisir ce qu'il y a à la carte du resto... Et moi je m'appelle Yamie kuroïe...  Yamie veut dire ténèbres en japonais et kuroie c'est noir...  Voilou  !  

A présent elle regarde alors la lycéenne pour voir si celle ci a choisit ce qu'elle veut manger et elle  lui pose alors une question en retour.  

-Et toi c'est quoi ton nom ?
« Dernière édition: Mai 10, 2015, 01:01:24 par Yamie Kuroïe » Journalisée
Double-Lune
Créature
-

Messages: 428


Deux pour le prix d'une...oups


Voir le profil
Fiche
Description
Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?
« Répondre #7 le: Février 13, 2014, 10:11:03 »

Le coup de la faux, c’était un peu rude pour la jeune fille. Elle ne sait plus trop quoi penser maintenant qu’elle a vu ça. Encore, faire apparaître des armes, OK, mais le faire avec une telle aura de ténèbres et de…truc flippant, c’était un peu trop. Andizia est déstabilisée, elle commence même à avoir un peu peur. Pourquoi ? Pourquoi j’aurais peur, franchement ? Moi aussi je sais faire ça !

Elle ne met pas longtemps à faire le rapprochement : des cheveux argentés et des yeux rouges, une grande faux, des ténèbres à flanquer la trouille à un démon…pas de doute, cette tueuse est associée d’une manière ou d’une autre à la Mort. Avec un M majuscule ? Ben dis donc, tout ça pour une psychopathe ! Attends la suite, ma puce…

Elle insiste pour payer. Andizia hausse les épaules.

"Très bien, comme elle voudra. C'est toujours ça de moins à débourser."

La tueuse appelle un serveur. Andizia prend la carte qu’il lui tend et l’examine brièvement. Tout a l’air bon, le choix est difficile. Elle écoute d’une oreille la question de son interlocutrice.

-Pff… N’importe quoi du moment qu’il n’y a pas de riz dedans.

Elle n’a même pas le temps de dire « s’il vous plaît » que le serveur est déjà reparti.

-Bon… Yamie Kuroïe, donc ? Ténèbres noires… Un nom qui en jette. Moi c’est Andizia. Andizia Lenfid. Je n’ai pas la moindre idée de la signification de mon nom.

La jeune fille pose la tête dans ses mains, le regard fixé sur celui de Yamie.

-Je ne voudrais pas vous vexer, mais vous êtes un peu étrange, vous savez. J’arrive, on ne se connaît même pas, je vous braque avec mon flingue, et vous ne trouvez rien de mieux à faire que de m’inviter à déjeuner. Ça plus votre superbe faux dont je me demande pourquoi vous lavez sortie, il y a de quoi se poser des questions. Du genre : vous êtes qui ?
Journalisée





La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Yamie Kuroïe
Dieu
-

Messages: 242


La mort n'est jamais loin.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Février 14, 2014, 07:10:09 »

Le serveur par donc avec la commande de la lycéenne et pendant ce temps Yamie regarde son interlocutrice. Visiblement celle-ci n'aime pas le riz, c'est assez drôle, mais bon il y a bien des gens qui n'aiment pas les champignons et tout un tas de choses alors... 

-Ah d'accord, ben  pas de riz alors. 

!a lycéenne finit par donner son nom elle s'appelle Andizia Lenfid ? C'est peu commun comme nom, voir même pas courant du tout. A vrai dire Yamie n'en à pas entendue parler de gens qui s'appelle Lenfid.  Puis Yamie se place dans une posture un peu plus confortable. Du genre : les bras derrière la tête bien calé contre le dossier de sa chaise et profite de la bouteille de vin rouge puisque la lycéenne n'aime pas ça. 

-Merci pour le compliment. 

Puis voila que la lycéenne place sa tête sur ses mains et croise mon regard avant de lui sortir un discours sur son identité personnelle.  Yamie n'aime pas trop les interrogatoire, mais vu qu'elle l'a elle même lancée alors elle va y répondre. Bien qu'elle n'apprécie pas trop cela elle regarde son interlocutrice avec un petit sourire du coin de sa lèvre et prend une inspiration avant de dire.

-Qui je suis  ? Yamie kuroïe...  Dis j'ai une question si je te dis que j'étais une quelconque déesse de la mort tu me croirais ou pas ? 

Le serveur fini par revenir avec un plat poulet rôti pomme de terre sauté ! Et du jus d'orange en guise de boisson, bref un menu complet pour la lycéenne.  Mais Yamie pendant ce temps elle siffle son vin et vient alors parler a Andizia

-Bonne appétit très chère. Et moi donc pour en revenir à mon identité et bien disons que je m'occupe des âmes.  Je suis une déesse de la mort de la branche japonaise. Huhu j'obéis à des lois et à des méthodes de travail.

Elle regarde manger la lycéenne puis rajoute encore  un peu pour la déstabilisé complètement ...

-Je n'ai pas le moindre plaisir à tuer les humains ces temps-ci. Je me contente de simplement faire mon travail. Je suis comme qui dirait la faucheuse noire dont tout le monde parle. Mais bon quand je peux m'amuser un peu alors je saute sur l'occasion... Et ce dernier meutre était particulièrement sordide à souhait.  Et vouloir pourchasser la mort condamnée à mort... C'est un peu ridicule je pense !
Journalisée
Double-Lune
Créature
-

Messages: 428


Deux pour le prix d'une...oups


Voir le profil
Fiche
Description
Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?
« Répondre #9 le: Février 16, 2014, 07:45:12 »

Oui, Andizia Lenfid est un nom atypique. Sur Terre comme sur Terra. La famille qui a recueilli la jeune double-esprit avait envie de rigoler un peu. Probablement. En vrai t’en sais rien, avoue-le. Je l’ai déjà dit sur ta fiche.

À la question de la jeune fille, Yamie répond par son nom. Une réponse inutile immédiatement suivie d’une information troublante. Mais Andizia ne se démonte pas. La même lueur curieuse dans son regard, elle esquisse un demi-sourire.

-Quand on travaille avec un démon, un type pas entièrement humain mais humain quand même à la base, un minotaure, un slime, et j’en passe, on peut croire sans problème à une shinigami.

Le serveur revient alors avec un plat qui paraît délicieux, accompagné d’un jus d’orange. La jeune mercenaire commence à manger tandis que Yamie poursuit son explication. De l’extérieur, on pourrait dire qu’elle écoute à peine, mais en réalité les quatre cinquièmes de son attention vont à la déesse.

Finalement, après la partie humoristique du discours, l’adolescente repose ses couverts et plante son regard dans celui de Yamie, de nouveau sérieuse.

-Une shinigami, donc. Bien. J’admets que je ne m’y attendais pas, mais ce n’est pas non plus très étonnant. Et en effet, ce serait ridicule d’essayer de vous tuer dans ces circonstances. J’ai donc une autre proposition à vous faire.

Elle reprend une gorgée de jus de fruit.

-Mon chef ne me croira jamais si je lui dis la vérité, et surtout la jou-

TA GUEULE ! T’es pas censée parler de moi ! Oh, ça va… Qu’est que tu veux que je dise d’autre ? Débrouille-toi.

-Hem. La JOURNÉE va se transformer en cauchemar si je lui dis que j’ai refusé de vous tuer. Alors pour éviter les ennuis, je propose que vous veniez avec moi. Vous m’accompagnez, je vous présente à mon chef, il constate que vous tuer est la pire idée qu’il ait jamais eue, et tout est bien qui finit bien. Qu’est-ce que vous en pensez ?
Journalisée





La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Yamie Kuroïe
Dieu
-

Messages: 242


La mort n'est jamais loin.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Mars 14, 2015, 08:56:40 »

Citation
Attention : aucune réponse n'a été postée dans ce fil depuis au moins 120 jours.
À moins que vous soyez sûr de vouloir réagir à ce message, veuillez penser plutôt à commencer un nouveau fil de discussion.   Grimaçant

Yamie en apprend un peu plus sur la fameuse lycéenne qui se fait appelée Andizia. Elle travaille donc avec des êtres surnaturels et ça n'a rien d'étonnant vu qu'elles sont sur Terra ! La déesse sourit légèrement, car celle-ci lui dit-alors qu'elle croit aux shinigamis.  Elle n'est pas n'importe laquelle de ses congénères , car c'est la mort.  Alors c'est pas une double esprit qui va lui faire peur. Même si celle-ci est loin d'être une débutante Yamie à des milliers d'années de vie derrière elle. Depuis la nuit des temps. La déesse prend donc la parole pour répondre à la chasseuse.  

-Et bien c'est parfait alors !  

Elle prend une nouvelle bouteille de vin et fixe la lycéenne du regard tranquillement tout en buvant peinarde dans son coin vu qu'elle aime pas le vin la fille elle a toute la bouteille pour elle alors elle en profite. Yamie se demande à présent qui a engager la jeune fille pour la retrouver et la tuer. La fille regarde à nouveau la déesse et lui dit qu'en effet ce serait ridicule d'essayer de la buter. A cela elle fait un large sourire !

-Je t'écoute.  

Elle repose sa bouteille de vin alors que l'autre bois une gorgée de jus de fruit mais la voila qui fait un amalgame foireux, mais elle complète sa phrase par le mot journée. Pour la déesse il est sur que c'est une excellente journée en revanche ce n'est pas le cas de cette lycéenne qui a pour mission de faire mourir Yamie, mais vu que c'est la mort elle ne peut pas mourir tout simplement. Alors elle est très embêtée même ! A tel point qu'elle lui propose de la suivre pour la mener à son chef. Comme quoi il ne la croirait pas que Yamie est une déesse de mort. Elle réplique alors d'un air plus qu'amuser.  

-Mais certainement ça ne peut être qu'amusant.

Yamie prend sa faux posée contre le mur et la fait disparaitre dans un jet de flamme ténébreuse à flanquer la trouille, puis reprend sa bouteille de vin et elle contemple alors la lycéenne prendre son plateau repas. Comme ça si elle convint le supérieur de la fillette elle aura en prime le droit de retirer ses affiches pour être à nouveau tranquille.  Jouer les cavaleuses c'est pas dans le style de la déesse alors si elle peut être tranquille. Elle ce qu'elle veut c'est s'amuser. Elle réplique alors à la pseudo lycéenne :  

- De toute façon je savais bien qu'on viendrai m'arrêter tôt ou tard. Tu n'a pas trainer c'est bien. Donc si j'ai bien comprise après le repas tu m'emmène voir ton supérieur ? Ça va être drôle !    

La déesse reprend une bonne grosse gorgée de vin rouge et elle ne semble pas le moins du monde affectée par l'alcool. Elle a une bonne descente et de toute façon elle ne peut pas vraiment les subir même si elle le voulait. Pouvoir boire sans jamais être soul est parfois un avantage certain.  

-Je te suivrai après  manger. Je n'essayerai pas de me défiler promis.  

« Dernière édition: Mars 15, 2015, 02:20:39 par Yamie Kuroïe » Journalisée
Double-Lune
Créature
-

Messages: 428


Deux pour le prix d'une...oups


Voir le profil
Fiche
Description
Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?
« Répondre #11 le: Mars 15, 2015, 11:02:24 »

Eh bien, quel enthousiasme ! En effet, la déesse est, ou au moins paraît très enthousiaste à l’idée d’aller rencontrer le chef de la mercenaire. Andizia ne sait pas trop si elle doit s’en réjouir, s’en inquiéter, ou s’en tamponner le coquillard comme dirait l’autre. (l’autre, c’est mon pôpa ^^)

Oh, par contre, les flammes noires ça pète la classe. La mercenaire laisse échapper un bref sifflement admiratif pour signaler qu’elle aime bien cet effet pyrotechnique divin. Rien de plus, s’agirait pas de perdre le peu de crédibilité qu’elle a jusque là réussi à conserver. Ha… Ha… Ha… T’en as d’autres des comme ça ? Ouaip. Plot twist !

-J’espère bien que vous n’allez pas vous défiler, j’ai pas envie de vous courir après encore plusieurs heures… Par contre, maintenant que j’y pense, il va me passer un sacré savon si je débarque la bouche en cœur avec la personne que je suis censée tuer.

Créatice… Qu’est-ce que tu vas encore me faire dire comme connerie ? Réfléchis un peu et tu verras. *réfléchit* … Tu vas quand même pas… Oh que si ma puce ! Et donc, après deux petites secondes de silence, Andizia reprend la parole en souriant :

-Ça vous dirait une petite mise en scène, histoire de bien rire en voyant la tête qu’il fera ? Genre on fait croire que vous m’avez battue et que je suis votre prisonnière. Connaissant mon chef, sa réaction va valoir le détour.

Alors ? JE TE HAAAAAAIIIIIS !!!!!!! C’est bien ce qu’il me semblait. ♫


[C'est assez court, mais j'ai besoin de ta réponse pour continuer.]
Journalisée





La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Yamie Kuroïe
Dieu
-

Messages: 242


La mort n'est jamais loin.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #12 le: Mars 17, 2015, 01:08:26 »

Yamie regarde Andizia  siffler quand elle fait disparaitre sa faux et ne dit rien. A cela c'est bien la preuve qu'elle n'a vraiment rien à craindre de la mercenaire, car si elle est envoyée pour tuer et éliminer la déesse c'est une mercenaire dans ce cas et avec un uniforme de lycéenne. Ferait-elle ça pour compléter ses études et pour pouvoirs les financer ? Tueuse à gage il faut reconnaître que c'est plutôt osé.  Cependant la jeune femme sourit largement, car elle sait qu'elle n'a rien à craindre. Elle écoute ce que la lycéenne a à lui dire, mais son sourit disparaît  lorsque-celle ci lui explique son point de vue.  Elle réplique alors avec une voix très sure d'elle. 

-Pourquoi donc ? Sur l'affiche c'est écrit mort ou vif non ? 

Dit-elle en finissant son rafraîchissant et cette fois elle n'en reprends pas d'autre  parce qu'elle a assez bue comme ça.  Il faut qu'elle garde de l'argent humain de coté même si elle en a illimité. Du moins c'est l'impression qu'elle veut donner qu'elle économise.  Elle écoute la suite du programme et ça semble  lui déplaire. Quel intérêt aurait-elle à faire une simple mise en scène pour donner l'illusion surtout qu'elle n'aurait pas les pièces d'ors si c'est Yamie qui la ramène dans un sale état.  Elle hausse les épaules et réplique alors. 

- Si tu est "ma prisonnière" comme tu le dis. A mon avis sa réaction vaudra le détour oui, mais la récompense te passera sous le nez. 

La déesse réfléchit alors au meilleur moyen pour qu'elle puisse toucher les 200k  PO promis pour sa mort ou sa capture et  paye le repas une fois celui-ci terminé. Puis elle pense qu'elle n'aurait qu'à se laisser menotter tranquillement pour ensuite se laisser conduire comme ça si elle revient victorieuse et non perdante elle touchera la récompense avec en plus toute la "gloire" qui lui revient.  Peut-être même qu'elle pourrait gagner sa vie après coup. Après tout 200 000 pièce d'or pour sa capture c'est pas rien.       

-Je peux éventuellement me laisser arrêter. Qu'en pense tu ? Après tout. Personne ne sait qui je suis vraiment à part moi... Et toi. 

Sur l'affiche il n'est  mentionner nul part que Yamie est une déesse de la mort effectivement. Alors si elle peut jouer la comédie pour mettre fin à tout ça. Que la lycéenne reparte avec son gain et sa gloire et qu'elle elle retrouve sa libertée, car lorsque le chef saura que c'est une shinigami de la mort c'est la que ce sera vraiment très amusant. Et puis ça montrera que la déesse est "coopérative" puisqu'elle se serait laissée faire. Donc cela pourrait aténuer son dossier même si elle s'en fiche royalement. 

- La meilleur option je pense est la suivante : Tu m'arrête. Tu me présente à ton chef avec une de ces affiches comme ça ça lui coupe l'envie de se moquer de toi. Et la je pense que sa réaction ne peut être qu'amusante lorsqu'il saura que je suis une shinigami de la mort.  Et toi tu repars couverte de succès.  T'en pense quoi ?

Cette idée plait bien plus à Yamie que l'autre fake simulation qui ne posera que des problèmes aux deux personnes. C'est à dire Yamie et  Andizia. Vu qu'elle a payer les deux repas au final elle a vraiment réussi à inviter celle qui était censé la tuer.   
Journalisée
Double-Lune
Créature
-

Messages: 428


Deux pour le prix d'une...oups


Voir le profil
Fiche
Description
Une lycéenne normale, limite élève modèle, discrète à en être transparente...
Et une mercenaire adepte du SAAANG !!! et de la méchanceté gratuite.
Accessoirement, une fille qui lutte contre l'esclavage, mais ça on s'en fout, hein ?
« Répondre #13 le: Avril 15, 2015, 09:24:21 »

Après une tentative de meurtre psychique sur ma personne, mon abrutie de personnage susceptible (je t’ai dit que je t’emmerdais ?) Oui, plein de fois. DONC. Andizia termine rapidement son déjeuner surprise et écoute la proposition ô combien meilleure de la déesse puisqu’elle consiste à toucher une récompense non méritée. Proposition très alléchante, il faut bien l’avouer…

-Alooors… Déjà, l’avis de recherche précise que si vous êtes morte c’est plus sympa, mais effectivement il n’y a pas interdiction de vous garder vivante.

Elle s’étire un peu. Pour rajouter des lignes, avoue ! Tu vas te taire, dis ? Ou plutôt non, parle à ton interlocutrice in game au lieu de me faire chier. Je devrais désactiver ton comic awareness, vraiment… Mais j’ai trop la flemme. \o/ Ta gueule.

-Ensuite, ouais, comme y a pas grand-monde qui est au courant, et d’ailleurs si on m’avait dit que j’allais déjeuner avec une déesse de la mort polymorphe tueuse en série je l’aurais pas cru… Comme, donc, peu de gens sont au courant de votre nature, ça devrait passer si je me contente de faire croire que je vous ai capturée. Y aura personne pour protester.

La mercenaire jette tout de même un coup d’œil rapide autour d’elles. Personne ? Pas de passants curieux/effrayés ? Pas de policières ? Ça se dit, policière ? Comme tu es à Tekhos j’ai envie de dire oui, et puis Word ne me fait pas la gueule quand je l’écris. Bon bah chouette. Personne pour les déranger. Probablement que les quelques armes montrées ostensiblement ont fait fuir les gens et que la police n’a pas envie de se déplacer pour deux tarées qui n’ont encore blessé personne et qui mangent tranquillement.

-Et enfin, votre idée est meilleure que la mienne, mais ça m’étonne pas plus que ça parce que j’avais pas vraiment pris le temps de réfléchir en fait. Donc on fait comme ça ? On va décrocher une affiche, je vous passe une quelconque paire de menottes aux poignets et on va montrer à l’autre guignol que je suis « capable » de battre une shinigami ?

Un programme qui promet d’être amusant, et autant dire qu’Andizia va avoir du mal à se retenir de rire devant Raphaël !
« Dernière édition: Mai 15, 2015, 03:26:48 par Double-Lune » Journalisée





La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Yamie Kuroïe
Dieu
-

Messages: 242


La mort n'est jamais loin.


Voir le profil
Fiche
« Répondre #14 le: Mai 07, 2015, 03:40:19 »

Yamie regarde tranquillement la mercenaire finir de déjeuner, puis elle réfléchie   à la proposition faite précédemment plutôt.  La voila qui fait une remarque sur l'avis de recherche et elle prétend que ramener un cadavre mort à l'agence c'est plus sympa. Mais  elle pense le contraire la jeune femme, car si elle se ramène en vie ils vont pouvoir la torturée pour lui faire passer des aveux ou toutes sortes de choses horribles qu'on trouve dans les films. Elle s'empresse de préciser pour l'affiche à la mercenaire.  

-Oui. Et puis si tu me tue tout de suite ou est le plaisir ?  

Voila que la mercenaire s'ettire tranquillement alors que Yamie baille poliment pour sa part après un bon repas c'est l'heure de la sieste souvent. L'idée de la capture ne peut qu'arranger Yamie, car comme ça Andizia aura une jolie prime non négligeable. Le crime qu'elle a commise vaut 200 000 pièce d'or.  Elle passera pour une héro aux yeux des autres d'avoir arrêtée la jeune femme.  La mercenaire énumère quelques attributs de la femme ce qui la fait sourire gentillet.  

-Tu as oubliée  faucheuse d’âme aussi.  Et comme quoi tout est possible tu vois.  

Puis elle réplique également pour la vraie nature de Yamie. A cela elle lui répond ceci.  

-Oui ça devrait passer sans problème. Je prendrais volontairement le niveau magique d'une démone si tu veux pour brouiller les pistes.      

Dans la rue il n'y a personne au tour du resto. De plus c'est un coin assez tranquille et il est facile de s'y cacher. Parfait donc pour préparé le coup monté contre le supérieur de la mercenaire.  Elle fait une proposition  à la déesse  qui lui parait correcte et elle fait oui de la tête. Elle se lève donc de table vu qu'elle à payer sa note et va arracher une de ces affiches sur le mur dans une petite ruelle loin du regard. Elle la tend à Andizia avec un sourire.  

-200 000 pièce ? C'est pas une petite somme de rien du tout dit donc.  Tu veux pas m'attacher complètement et me bander les yeux pour faire encore plus crédible ? J'ai une réputation de psychopâte alors ça donnera l'impression qu'il y a eu bagarre...    

Elle s'adosse tranquillement dos au mur  et aussi dos  à Andizia.  Comme ça si elle veut l'arrêter elle peut le faire en toute simplicité. Celle-ci voit bien que Yamie n'a pas l'intention de fuir, puisqu'elle se laisse complètement capturer.  Si elle est tabassée et torturer à l agence elle simulera sa mort tranquillement, car elle ne peut tout simplement pas mourir.  Même si son corps est détruit elle peut revenir indéfiniment.  
« Dernière édition: Mai 07, 2015, 06:18:56 par Yamie Kuroïe » Journalisée

Tags:
Pages: [1] 2
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox