banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 [2] 3 4 ... 14
  Imprimer  
Auteur Sujet: Heureuses retrouvailles [Tinuviel Lastrim]  (Lu 12878 fois)
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3444



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #15 le: Avril 29, 2014, 10:02:14 »

Elfe rouge eut un léger sourire à la réflexion d’Alice.  Cette princesse était intelligente et elle savait comment faire pour atteindre son but.  Cependant elfe n’était pas tombée de la dernière pluie.  Si cette petite princesse pensait pouvoir la manipuler alors elle se trompait lourdement.
Elfe rouge la regarda, lui mettant une violente tape sur les délicates fesses de la princesse. Elle avait obtenue ce qu’elle souhaitait mais ce n’était pas l’unique chose que l’elfe lui donnerait.


-Ne crois pas Alice que je n’ai pas compris ton petit jeu.


Elle frappa encore une fois les fesses de la princesse, un petit sourire sur ses lèvres.
-Je sais que tu veux que je te punisse et tu es entrain de prend ton pied alors que je maltraite tes fesses.
Encore une tape sur les fesses de la jeune princesse.  L’elfe ne se retenait pas et à chacune d’entre elle, la petite princesse sentirait sans doute une violente douleur chassée par une chaleur intense provoquée par les petits fantasmes de la princesse.

-Mais écoute-moi bien, petite Salope. Je te jure que si tu joue trop avec moi tu risque de te bruler sévèrement.


Elle eut un grand sourire, avant de matérialiser un fouet de flamme.  Celui-ci n’était pas chaud dut moins pas assez pour provoquer une brulure mais la jeune princesse le sentirait passer c’était certain.


- Montre-moi tes fesses. Et je ne veux rien devant elles ou je double ta punition compris ?  Tu mérite dix coups de fouet.  Je te laisse les compter et je ne veux rien entendre d’autre ou ta punition recommencera jusqu’à ce que le compte soit bon.

L’elfe était sérieuse désormais. La jeune femme avait voulu jouer et il était temps qu’elle en comprenne les conséquences. Conséquences qui resteraient gravées dans ses chaires pendant de longues semaines.  D’un autre coté elle avait était prévenue cette petite princesse non ?

-Aller, dépêche toi, je n’ai pas toute la journée…
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6439



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #16 le: Mai 02, 2014, 02:48:26 »

Sa répartie, pleine d’ironie, récolta une gifle sévère sur son petit cul, ce qui fit gémir la Princesse. Il y avait de la douleur, certes, mais... Aussi autre chose. Quelque chose de plus intime, de plus... Différent. Comme quoi, un esclave ne devait pas savoir faire preuve d’ironie. Ceci étant dit, Alice provoquait délibérément Tinuviel, ce que sa Maîtresse sentait, réagissant en conséquence. Même Alice ne pouvait pas se l’expliquer. Comment pouvoir, en effet, justifier le fait d’aimer être battue par de belles femmes ? C’était contraire à la logique, contraire au fait que la douleur n’était pas agréable. Il n’y avait que la perversion humaine pour faire ça, pour se dire que, somme toute, le fait de souffrir pouvait, selon le contexte, être agréable. Alice était là, soumise devant cette femme, cette délicieuse elfe rouge, une esclavagiste, qui allait la battre... Loin de l’effrayer, cette perspective provoquait en elle une singulière exception. Était-elle à ce point une traînée ? Dans ce cas, elle se débrouillait pour dissimuler ça au commun des mortels ! Publiquement, Alice restait toujours la douce Princesse de Sylvandell, l’élégant « Joyau », pétri de naïveté et d’une espèce d’innocence enfantine. Il fallait savoir dissimuler ses cartes quand on était, comme elle, appelée à un poste de responsabilité. Elle avait confiance en Tinuviel pour ne pas divulguer ce genre de choses. L’elfe elle-même vivait recluse, dans le désert, probablement pour éviter d’avoir à se confronter avec les intrigues politiques du pouvoir.

Tinuviel se mit à parler, l’insultant en la giflant, et Alice couinait tendrement, serrant les poings sur le sol, à quatre pattes devant la femme.

« Haaa... Haaaaannn... »

Les coups continuaient à pleuvoir sur son fondement, claquant dans la pièce, montrant le talent certain de la Maîtresse. Alice se mordillait les lèvres en fermant les yeux, se sentant alors pleinement dans la peau de l’esclave soumise... Il ne manquait plus que les chaînes, le fouet, et le cuir pour parfaire cette situation.

« Mais écoute-moi bien, petite Salope. Je te jure que si tu joue trop avec moi tu risques de te brûler sévèrement.
 -  O-Oui, Maîtresse..., murmura la Salope en se mordillant les lèvres. Pa... Pardonnez-moi... »

Elle tourna lentement la tête vers la femme. Alice savait qu’il était toujours plus excitant quand la soumise venait à implorer la pitié de son maître... Ou, en l’occurrence, de sa Maîtresse. La réalité était qu’Alice était attirée par la soumission... On lui hurlait dessus depuis qu’elle était petite, alors, forcément, quand ça venait d’une voix douce et féminine, et non de la voix rauque et bourrue de son père, elle redevenait cette petite fille élégante et timide qui se cachait derrière les jupons de sa servante quand elle avait fait des bêtises. Peut-être que tout venait de là... Elle vit alors un fouet enflammé apparaître dans le creux de la main de Tinuviel, une arme hypnotique, répandant des flammèches tout le long de son pourtour. Alice se mordilla les lèvres en sentant un frisson la traverser.

Tinuviel parla alors sur un ton sec, en lui disant qu’elle allait la fouetter dix fois, et qu’elle voulait que ce soit Alice qui compte. L’intéressée se pinça à nouveau les lèvres, fixant les flammes, ébahie. Un fouet enflammé... Elle ne risquait pas de prendre feu ? Elle se convainquit que le fouet devait être magique, et que Tinuviel ne cherchait pas à la mutiler. Elle hocha lentement la tête, les joues rouges, puis bomba alors ses fesses, en serrant les poings, et en se mordillant les lèvres.

« Voi... Voilà, Maîtresse... » dit-elle, en sentant sa Maîtresse s’impatienter.

Elle ferma les yeux, attendant le premier coup. Elle se mordilla les lèvres, serrant les poings. Tout ça, c’était dingue...Elle allait se faire fouetter par un fouet enflammé ! La Princesse devait réagir, elle devait faire quelque chose ! Sa robe était relevée découvrant ainsi l’ourlet de ses fesses, et elle avait elle-même pris soin de retirer sa culotte. Plus aucun obstacle entre elle et le fouet, et elle pouvait entendre les chuchotements des flammes dansant dans l’air...

*SCHTAAAC !!*

Alice poussa un bref cri, un glapissement, quand le fouet de feu s’abattit sur ses fesses. Elle tressauta sur place, son buste bascula vers le sol, et elle se rétablit sur ses pieds. La douleur hurla en elle, et elle se pinçait les lèvres, tout en se rappelant l’ordre de Tinuviel. Soupirant faiblement, Alice entrouvrit les lèvres, et rouvrit la tête, poussant un hurlement, alors qu’elle avait l’impression que son cul était en feu :

« U... Un ! »

Elle soupira ensuite, se mordillant les lèvres. Tout son corps tremblait, mais la punition était évidemment loin d’être fini.

*SCHTAAAAC !!!*

Nouvel hurlement, alors qu’Alice redressa sa tête cette fois-ci. Le fouet lécha son corps, mais, même en partant, il laissait une arrière-douleur, celle des flammes, dansant sur la blessure qu’elle avait à hauteur des fesses.

« De... Deux !! »

*SCHTAAAAAC !!!*

Alice cracha par terre, en sentant ses bras remuer. Elle avait les jambes écartées, et on pouvait également voir quelques gouttes filer sur le sol, à hauteur de son basin. Sa respiration était haletante, précipitée, et elle avait le sentiment que des flammes sortaient de la fesse que Tinuviel était en train de fouetter à chaque coup, le fouet crachant et sifflant comme un serpent nocif.

« Trois !! »

Elle soupira à nouveau, rouvrant les yeux. Sa vision était floue, et tout son corps vibrait lentement.

*SCHTAAAAACCC !!*

Le fouet semblait plus violent à chaque coup, plus agressif, plus avide, et continuait à faire sursauter Alice, qui peinait à avaler sa salive. Les gouttes de mouille s’accumulaient sur le sol, filant de son jardin intime. Liquide délicieux, jus de toutes les saveurs, renfermant en son sein la naissance du monde.

« Qu-Quatre !! »

Sa voix était tremblotante, tandis qu’Alice commençait également, sans pouvoir se l’expliquer, à avoir mal aux seins. Ses bras avaient de plus en plus de mal à la porter, alors qu’elle sentait tout son corps en feu. Elle remuait les fesses de gauche à droite, afind e s’accommoder aux flammes qui restaient sur elle, mais qui, curieusement, ne brûlaient pas tout son corps, ni ne faisaient fondre sa chair. Elles laissaient juste une trace noircie zébrée de rouge, là où se trouvait son sang.

*SCHTAAC !!*

« Cinq !! »

Elle le dit plus rapidement cette fois. Sa respiration était toujours lourde, forte, mais Alice commençait à s’y habituer, accompagnant lentement le mouvement, en tentant de reprendre son souffle... Ce qui était vain. Elle était en train de ventiler à fond, la douleur écrasant tout, l’empêchant de penser à rien d’autre... Et, quand elle fermait les yeux, elle voyait le fouet danser devant ses yeux, glissant sur son corps, louvoyant tendrement pour l’enlacer dans ses bras enflammés.

C’était comme si elle avait envie de pleurer. Ses yeux étaient embués, et, si elle tentait d’écarter ses paupières, tout était flou, indistinct, tandis que sa salive coulait le long de ses lèvres, salissant son menton, filant entre ses mains appuyées sur le sol.

La parfaite chienne attendait encore de se faire battre.

*SCHTAAAC !!*

Les gouttes s’épaississaient sur la moquette de la chambre.

« S-Six !! »

*SCHTAAACCC !!*

« S-Sept, haaannn !! »

Elle soupirait, maintenant, et remuait ses fesses d’avant en arrière.

*SCHTAAAAC !!*

« Huit !! Huit, huit, huit, huuuuuiiiannnnn !! »

Elle cracha à nouveau de la salive, en sueur, larmes et salives se mélangeant. Elle avait mal, oui, mal comme si on la déchirait de l’intérieur, mais, aussi... Elle n’en pouvait plus, sentant le moment approcher, le point de chute, le moment où elle allait s’abandonner...

*SCHTAAAAC !!!*

Aucune réponse, si ce n’est un long soupir langoureux.

*SCHTTAAAACC !!*

« Ne-Neuf !! »

Ses bras tremblaient, aussi solides que des feuilles.

*SCHTAAACCC !!*

Le feu dansait autour d’elle, et Alice se revoyait la scène, s’imaginait son cul meurtri, s’imaginait attachée à des chaînes, en étant fouettée au milieu du dos par cette femme.

*SCHTAAAC !! SHTAC !!*

Et le bruit du fouet... Oh, ce bruit de claquement, ce délicieux bruit... Alice en tremblait sur place.

*SCHTTAAAACCC !!*

« D-dix... » murmura la Princesse.

Il suffisait de voir sous son corps pour constater qu’elle avait joui... Ses bras finirent par se dérober sous elle, et elle s’écroula sur le sol, se couchant sur le ventre, épuisée, tout le corps en ébullition. Elle continuait encore à dandiner des fesses, car son cul lui semblait toujours être en feu.

Paradoxalement, par-delà toute la douleur qu’elle ressentait, toute cette souffrance insoutenable, Alice était aussi terriblement excitée.

En réalité, elle avait adoré ça.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3444



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #17 le: Mai 19, 2014, 06:54:40 »

L’elfe eut un léger sourire.  Elle devait admettre une chose,  elle adorait voir sa petite princesse dans cette position, à quatre pattes attendant sa punition.  Cette sensation fut encore exacerbée lorsque la petite esclave demanda sa pitié.  Bien sur, elle aurait put lui donner mais,  faire cela aurait à la fois brisée sa crédibilité en tant que maitresse mais également que ce n’était pas ce que cherchait Alice.
Elle appliqua donc sa sentence, observant avec délice le corps de la petite princesse se crisper sous chacun de ses coups.

Elle constata avec plaisir son fluide intime couler lentement contre ses cuisses jusqu’à former une véritable flaque.
Lorsque la jeune princesse s’écroula sur le sol, l’elfe rouge fit disparaitre son fouet avant de se rapprocher doucement d’alice et de s’assoir à coté d’elle.  Elle prit délicatement la tête de la petite blonde et la posa sur sa cuisse avant de la caresser.

Oui, la punition était fini et l’elfe n’avait plus besoin d’être sadique jusqu’à la prochaine. Elle caressait donc la petite princesse le temps que celle-ci  reprenne doucement ses esprits.  Cependant  elle n’allait pas terminer comme cela.  Elle avait certes bien punie cette petite chienne mais celle-ci y avait trouvé un plaisir certain. Elle se devait donc de bien marquer le coup, c’était une punition après tout, pas une récompense.


-Et bien, je ne te savais pas si perverse, Jouir parce que ta maitresse te maltraite le cul. Je devrais peut être le faire plus souvent.  Après tout, tu as l’air d’aimer cela vu comme tu as trempée mon sol.

Elle eut un petit sourire avant de lui mettre une petite tape sur les fesses.  Elle savait cependant que vu le traitement qu’elle venait de subir, elle le sentirait passer mais peu importe. Elle avait ce privilège après tout.

-Bien, j’espère que tu as compris la leçon petite chienne. La prochaine fois, je te promets que ce sera pire donc reste une gentille petite soumise.

Une menace ? Non juste un avertissement pour que Alice comprenne que l’elfe rouge ne plaisantait pas.  Elle n’aimait pas punir mais elle n’hésiterait pas avec la petite princesse à faire ce petit sacrifice.
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6439



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #18 le: Mai 21, 2014, 02:15:48 »

Il n’y avait que le sexe qui pouvait vous amener à de tels extrêmes : vous faire aimer et détester la même chose. Tinuviel l’avait fouetté avec un fouet enflammé, maltraitant son cul, et Alice gisait sur le sol, tout le corps en souffrance, tout son être en ébullition. Cette souffrance, elle l’avait senti passer, mais, pour autant, malgré l’évidente douleur qu’elle avait ressenti, la belle blonde avait aussi ressenti autre chose... Une sorte de profond plaisir à chaque coup, le frisson qu’il y avait à se sentir dominée, à se sentir battue, et à être battue. Oui, elle avait clairement aimé ça. Elle avait même totalement adoré, et, maintenant que c’était terminé, elle se sentait patraque. Ses fesses lui faisaient atrocement mal, et, alors que Tinuviel se rapprochait, Alice sentit de nouveaux frissons la traverser. L’elfe rouge s’assit près d’elle, et Alice ne résista pas à ses mains venant saisir sa tête, et la poser sur ses cuisses. Elle frissonnait à nouveau, et posa ses mains sur les jambes de sa Maîtresse, les caressant. Tinuviel n’avait pas hésité. Elle l’avait fouetté. C’était cruel, mais aussi... Extrêmement pervers et délicieux. Alice continuait à frissonner, papillonnant des yeux, chassant ses larmes, entendant sa Maîtresse lui parler... L’elfe la gifla à nouveau, et, bien que la claque ne soit pas forte, Alice poussa un petit cri, se crispant contre le corps de la femme.

Tinuviel lui avoua qu’elle n’hésiterait pas à faire pire si jamais Alice continuait ainsi à contester son autorité. Et, bien qu’il soit tentant de jouer avec le feu, Alice ne pouvait pas s’y risquer pour le moment. Elle avait été battue, humiliée comme une chienne, mais elle ne voulait pas jouer les prolongations.

« O-Oui... »

Alice reprenait lentement son souffle, et remua un peu son corps.

« Je... Je suis désolée, Maîtresse... »

Plus de provocation cette fois, le cul d’Alice avait retenu la leçon. La Princesse était maintenant un brin plus docile, et posa ses lèvres sur la douce main chaude de Tinuviel. Elle baisa sa paume, sentant son cœur battre lentement dans sa poitrine, puis cessa de l’embrasser ici, pour ensuite poser ses lèvres sous l’ourlet de sa robe, embrassant directement la jambe de l’elfe. Alice recommença alors à parler, d’une voix marquée par un désir lancinant.

« Il... Il faudra souvent me punir ainsi, Maîtresse... Car ce n’est qu’ainsi que je deviendrais votre parfaite femme, ce qui est mon plus cher désir... Vous servir, vous obéir, vous aimer... »

Alice parlait évidemment sous le fruit de l’excitation, et elle continuait à embrasser la jambe de Tinuviel, descendant de plus en plus, en signe de profonde servitude. Ses fesses continuaient à gémir, comme une plaie béante, et elle se rapprocha ainsi du pied de l’elfe rouge, qu’elle se mit à baiser, sans aucune hésitation, et avec un plaisir évident.

« Apprenez-moi, Maîtresse, poursuivit alors Alice en relevant la tête, son regard croisant celui de Tinuviel. Apprenez-moi à être votre amante dévouée... »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3444



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #19 le: Juin 08, 2014, 01:24:46 »

L’elfe se laissa faire, la servitude de la petite princesse lui donnait un véritable plaisir et la voir comme cela, à ses pieds entrain de les lui lécher. Il n’y avait rien de plus agréable à son gout.  Elle ne pouvait cependant pas s’empêcher d’imaginer la petite Alice avec un collier entrain de la supplier de la prendre comme une chienne.  Oui, cela viendrait tôt ou tard.

Elle eut un léger sourire avant de prendre la chevelure de la jeune femme en main et de les lui tirer afin que la petite princesse puisse voir le visage de l’elfe rouge.


-Je t’apprendrais petite chienne. Je verrais de toi ma parfaite amante, ma parfaite petite chienne pour que tu puisse accomplir ce à quoi tu es destinée.

Elle eut un sourire avant de prendre le visage de la petite princesse entre ses doigts et de lui caresser doucement la joue de l’autre main.  Elle pouvait sentir l’excitation de la petite princesse mais d’un autre coté, elle savait qu’attendre un peu ne pouvait lui faire que du bien.  Elle se devait de lui apprendre la patience à cette petite princesse.

Elfe eut un petit sourire avant de lui dire doucement à cette pauvre petite.


-Bien, suis moi, nous allons au bain.  Si tu te comporte bien, je m’occuperais de toi.  Mais je veux d’abord sentir tes petites mains laver mon corps.

Elle eut un petit sourire, caressant lentement le dos de la jeune princesse,  elle l’exciterait encore un petit peu  et quoi de mieux pour cela que l’ambiance des bains.  Des corps nue, de l’eau, des caresses…  Oui, il n’y avait rien de mieux pour chauffer encore un peu plus cette jeune femme et laisser sortir sa véritable nature.  Elle  était curieuse de voir comment la pauvre petite princesse réagirait à cette invitation, ou plutôt à cette obligation. 

Elle n’attendit cependant pas la petite princesse et se dirigea vers la salle de bain d’un pas lent pour que la jeune princesse puisse la suivre.  Qu’elle profite pour l’instant car bientôt l’elfe rouge en ferrait une véritable chienne.  Oui, c’était son objectif, transformer cette petite princesse en une chienne obéissante et compétente.  Mais  pour l’instant elle se concentrer sur une autre partie du dressage de la princesse. Une partie plus intéressante et plus plaisante pour elles deux.

Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6439



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #20 le: Juin 09, 2014, 02:12:07 »

La patience n’avait effectivement jamais été le fort de la Princesse, que ce soit d’un point de vue sexuel ou autre. Attendre, ce n’était tout simplement pas son trip’. Pour autant, elle avait parfois du attendre de longs moments, notamment lorsqu’elle se rendait au cœur de l’Empire pour rencontrer de hauts dignitaires impériaux. Ces derniers semblaient mettre un point d’honneur à faire poireauter aussi longtemps que possible leurs invités, même quand ils venaient de territoires éloignés. Des contacts au sein de la capitale avaient expliqué à Alice que c’était une manière de rappeler aux invités qui était le maître chez soi. En les faisant attendre, on leur montrait qu’ils n’étaient pas aussi prioritaires que ce qu’ils croyaient, et on se plaçait en position de force. La gestion du temps était une question de pouvoir. Si on ne faisait pas attendre des personnages puissants, les puissants, eux, s’amusaient à plier votre emploi du temps au vôtre, à vous rappeler qui vous étiez, et que ce n’était pas vous qui aviez le pouvoir en main. Ce n’était pas qu’une philosophie ashnardienne, mais quelque chose de classique. Tout ça pour dire qu’Alice n’adhérait pas vraiment à ce système.

Tinuviel, sa Maîtresse, aurait tout à fait pu lui faire l’amour en ce moment. Alice ne demandait que ça, surtout après avoir été fouettée. Le fouet de feu lui avait fait mal, très mal, mais, en même temps, les claquements du fouet l’avaient profondément excité, la galvanisant, attisant le feu qui brûlait en elle, qui lui dévorait ses intestins et son bas-ventre. La Maîtresse n’avait plus qu’à récolter les braises, mais, plutôt que de la soulager, elle soufflait dessus, la caressant, glissant ses beaux doigts doux et chauds sur son corps. La belle Princesse se laissait faire, rougissant à chacun des mots de l’elfe. Ils étaient autant d’humiliations et de provocations, des mots méchants, humiliants, mais ô combien exquis. Elle les savourait, ces mots, elle les avalait sans rechigner, s’en régalant, s’en délectant. « Parfaite petite chienne »... Dans sa tête, Alice s’imaginait à quatre pattes, une laisse autour du cou, une queue caudale sortant de ses fesses pour évoquer une chienne... Un fantasme pervers, qu’une Princesse sylvandine n’aurait jamais du ressentir, mais qui était bien là, et qui l’amenait à contracter ses jambes, et à frissonner.

Alice n’osait pas parler, se contentant de reprendre lentement son souffle, son cul lui faisant toujours mal :

« Bien, suis moi, nous allons au bain.  Si tu te comportes bien, je m’occuperais de toi.  Mais je veux d’abord sentir tes petites mains laver mon corps. »

Alice hocha la tête. Elle ignorait si elle devait y aller à quatre pattes ou non, mais, faute de précisions supplémentaires, et ne voulant pas faire preuve d’une excès de zèle qui aurait contrarié la Maîtresse, Alice se releva.

« Bien, Maîtresse » se contenta-t-elle de dire, acquiesçant à la demande de la femme.

Ses petites mains laver son corps... Alice en frissonnait, et suivit silencieusement sa Maîtresse. La salle de bains était une grande pièce agréable, et le bain en question était un confortable bassin. Alice observa la pièce, les joues rouges, déglutissant silencieusement. L’endroit était très agréable, respirant la volupté et la luxure.

Elle était prête à la servir, à suivre les ordres de sa Maîtresse dès qu’elle les prononcerait.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3444



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #21 le: Juin 09, 2014, 01:35:57 »

Elfe la guida doucement vers la salle de bain.  Elle lui caressa tendrement la joue, avant de l’embrasser tendrement, lentement, juste pour faire monter un peu plus  la chaleur dévorant la petite princesse. Sa langue jouant lentement avec celle de la petite princesse dans un baiser tendre et délicat.

Elle coupa finalement le baiser avant de lui glisser doucement à l’oreille.


-Ma petite Alice, je t’ai demandé de t’occuper de moi.  Lave mon corps, montre-moi que ta maitresse et une déesse digne de ta vénération.


Elle eut un petit sourire avant d’enlever lentement son armure, dévoilant son corps à la petite princesse avant de se glisser dans l’eau.  Elle eut un petit sourire avant de lui faire un signe de la main pour que la petite princesse puisse la rejoindre.

-Bien, prends une éponge et commence à me laver le dos. Vas-y lentement, délicatement, tu dois me montrer que ta maitresse et une déesse dont tu vénère chaque centimètre de peau.

Elfe rouge lui caressa lentement la joue avant de la laisser faire. Appréciant chaque caresse de la petite blonde.  Oui, elle s’y prenait bien cette petite humaine. Bien sur, il y avait encore quelques points à améliorer et elfe lui fit remarquer.


-Plus lentement sur mon dos Alice,  prend ton temps.  Tu es peut être pressée que je m’occupe de toi et de ton petit corps,  mais n’oublie pas qu’elle est ta priorité.

Une fois satisfaite, l’elfe rouge lui fit signe de s’arrêter.  Elle eut un petit sourire avant de s’avancer lentement vers la petite princesse,  lui caressant doucement  la hanche. Oui, il était temps pour la petite princesse d’être libéré de cette pulsion qui la consumait depuis déjà  trop longtemps.

Elfe rouge passa lentement ses doigts sur le corps de la petite princesse,  jouant avec chacune de ses courbes, passant lentement sur ses reins,  avant de remonter dans le dos. 
Elle joua comme cela durant de multiples secondes avant finalement que l’elfe rouge ne se décide à caresser la poitrine de sa petite esclave. 


-La soirée ne fait que commencer ma petite Alice. J’espère que tu es en forme car ce soir je vais  faire de toi une femme comblée, ma petite chienne.

Elle lui caressa lentement le cou avant de lui mordiller l’oreille.  Oui, elle allait passer une très bonne nuit en compagnie de la petite princesse.

Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6439



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #22 le: Juin 10, 2014, 01:02:02 »

Tinuviel l’embrassa, et Alice frissonna en sentant ce baiser. Elle ferma les yeux, et caressa les hanches de la femme, répondant délicatement au baiser de la Maîtresse. Tinuviel le rompit ensuite, et, après cet avant-goût alléchant, se déshabilla sous les yeux d’Alice. Cette dernière se mordilla les lèvres, rougissant de plaisir en voyant ce corps nu et délicieux, onctueux, magnifique... La beauté elfique dans toute sa splendeur. Alice loucha sur le beau fessier de Tinuviel, sur sa chute de reins, sur son dos, et sur ses longues jambes fuselées... Oh, qu’elle était belle ! Alice fondait sur place, papillonnant des yeux, et se rappela alors qu’elle avait une tâche à accomplir, et qu’elle ne pouvait pas simplement mater sa Maîtresse en sentant ses intestins se tortiller dans son ventre. Elle se déshabilla à son tour, finissant toute nue également, puis rejoignit le bassin.

L’eau était chaude, agréable, et de délicieuses odeurs en sortaient, formant un agréable cocon de chaleur. Alice s’y plongea. L’eau lui arriva à hauteur de la poitrine, et la Maîtresse lui ordonna de prendre une éponge. Elle prit le gant de toilette, et mit du savon dessus, à l’aide d’une bouteille de lotion, puis s’approcha. La Maîtresse lui offrait son dos, penchée vers l’avant, et elle se mit à le caresser, glissant dessus. Sa peau était infiniment douce, chaude et agréable, particulièrement confortable. C’était la belle peau d’une elfe qui prenait soin de son corps. Alice continuait à la frotter, remontant le long de ses hanches, glissant le long de sa colonne vertébrale. Maîtresse Tinuviel lui demanda alors d’y aller plus doucement, plus délicatement.

« D’a... D’accord, Maîtresse..., répondit-elle en rougissant. Pa... Pardonnez-moi. »

Elle se reprit, y allant plus délicatement. L’eau était agréable, et son corps était proche de celui de Tinuviel. Elle nettoya son dos, glissant près de ses fesses, devant résister à l’envie de les toucher, de les palper, de les lécher... Il lui suffisait juste de fermer les yeux pour s’imaginer en train de les malaxer, de les presser, de les embrasser, de remuer son nez contre ce délicieux petit cul. Ses rencontres avec Cirillia, Mélinda, ou Melendil, ou tout simplement avec Tinuviel, avaient déchaîné la passion d’Alice, déchaîné sa perversion. La Princesse n’était plus la Princesse de Sylvandell ici, elle était juste la « petite chienne » de Tinuviel, et sa future femme. Cette idée provoquait en Alice des sentiments contradictoires. Elle en était excitée, bien sûr, mais elle avait également un peu peur. Et si Tinuviel ne respectait pas ses engagements ? Et si elle voulait séquestrer Alice ? C’était un risque prévisible.

La Princesse continua à la nettoyer, balayant ses doutes, et Tinuviel se retourna ensuite. Son joli dos laissa place à son ventre, à sa poitrine, à son beau visage, et Alice rougit. Elle baissa le regard, en profitant pour observer le décolleté de Tinuviel. Elle avait de confortables seins, agréables et lourds, fermes, comme la jeune blonde les aimait. L’elfe rouge se rapprocha ensuite, et ses doigts glissèrent le long du corps d’Alice, la caressant de part en part. La jeune femme soupira, gémissant silencieusement,  La Maîtresse attisait le feu qui bouillonnait entre ses cuisses, et Alice se contorsionnait, gémissant lentement. Quand elle fermait les yeux, elle revoyait le confortable fessier de Tinuviel. Que voulait la Maîtresse ? Alice brûlait d’envie d’aventurer ses mains sur son corps, mais elle se rappelait où était sa place. Au contact de l’eau, la blessure sur son postérieur l’avait piqué, avant de lentement se calmer, constituant un rappel permanent de ce dont Tinuviel était capable.

Les mains de l’elfe rouge finirent par remonter le long des hanches d’Alice, et elle lui palpa les seins, pressant ses tétons.

« Haaan !! » gémit Alice.

Elle posa ses mains sur les hanches de l’elfe rouge, et sa Maîtresse lui parla à nouveau, continuant à mener la danse :

« La soirée ne fait que commencer ma petite Alice. J’espère que tu es en forme car ce soir je vais  faire de toi une femme comblée, ma petite chienne. »

Elle hocha lentement la tête, faisant glisser ses doigts. Ses deux mains étaient sous l’eau, et Tinuviel se blottit contre elle, mordillant son cou, ses dents glissant sur sa peau chaude et tendre.

« Maîtresse, haaa... Je suis... Toujours en forme pour... Pour vous... »

Ses mains s’avancèrent un peu, incapables de se retenir davantage, et elle palpa lentement les fesses de l’elfe rouge, les pressant tendrement, appuyant dessus.

Difficile de se méprendre sur ses intentions, maintenant.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3444



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #23 le: Juin 10, 2014, 11:05:59 »

Elfe rouge allait elle la séquestrer, l’enfermer dans son donjon jusqu’à la fin de sa vie ?  Hum l’idée était très plaisante mais elle avait fait une promesse à cette petite princesse. Elle ne devait donc pas  écouter ses pulsions de possession et se contenter de chaque seconde qu’elle passerait avec la petite princesse ce qu’elle comptait bien faire.
Elfe rouge  pouvait sentir l’excitation de la petite princesse.  Apparemment celle-ci n’était pas loin de son paroxysme et il suffisait de voir que sa petite Alice la suppliait presque pour pouvoir aller plus loin.

Elfe rouge fut confronté à un choix difficile. Attendre encore jusqu’à la chambre ou bien lui faire l’amour ici et maintenant ?  Hum, il était probable que ni sa petite chienne, ni elle ne résiste trop longtemps à l’appel du plaisir.   

Elfe rouge tira lentement la princesse contre son corps, se frottant lentement contre elle.  Elle avait déjà envie de ce corps mais elle prend tout de même son temps.  Son corps frotte lentement contre celui de la princesse  sa poitrine durcie lentement alors que celle d’Alice est déjà aussi dire que de l’acier.

Elfe lui fit un léger sourire avant de lui faire un petit suçon autour du cou, la preuve que la jeune femme lui appartenait.  Après tout, elle avait promis de  ne pas la maintenir prisonnière, pas de ne pas jouer un petit peu.

Enfin, il était maintenant temps de sortir le grand jeu.  Elfe eut un petit sourire avant de faire quelques baisers sur la poitrine de la jeune femme.


-Tu as bien travaillé ma petite Alice. Je te donne donc une petite récompense.

Elfe rouge continua lentement ses baisers, descendant doucement sur le ventre de la demoiselle, puis sur l’aine.  Elle s’arrêta ensuite au niveau de ses lèvres, y déposant quelques baisers.  Elle  les accéléra avant finalement de glisser une langue inquisitrice dans les profondeurs de la princesse qui au vu de ses gémissements semblaient apprécier le traitement.
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6439



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #24 le: Juin 14, 2014, 02:05:44 »

Comment ne pas être sous le charme de Tinuviel quand elle se pressait contre vous, son corps nu blotti contre le vôtre, dans un bassin chaud ? Alice frissonnait de toute part, et, comme sa Maîtresse continuait à la peloter, à l’embrasser, à la toucher, sans rien lui dire sur ses mains déplacées, Alice en continuait. Serrée contre elle, la Sylvandine pressait ses belles fesses. Tout le corps de Tinuviel était un délice, une ode au plaisir sexuel et à la beauté. Pourquoi diable Alice s’attardait-elle en particulier sur son postérieur, et non sur d’autres parties de son corps ? Elle n’aurait su le dire, les fantasmes ayant pour eux d’avoir leurs propres raisons. La Maîtresse continuait à la peloter, ses lèvres glissant sur sa douce peau, ses mains pétrissant ses seins, et, lentement, Tinuviel se mit à descendre.

Les mains d’Alice relâchèrent sa croupe, remontant le long de son dos, avant de se poser sur les cheveux de l’elfe rouge quand cette dernière, en descendant, atteignit sa fleur intime. Un frisson remonta le long du dos d’Alice. C’était sa « petite récompense », une récompense qui, pour l’heure, n’avait pas l’air si petite que ça. Le corps de Tinuviel était englouti dans l’eau, seule sa tête venant à dépasser. La Princesse pinça les lèvres, maintenant ses mains sur la chevelure argentée de l’elfe rouge, avant de la laisser enfoncer sa langue en elle. Elle commença par quelques baisers, juste pour tâter le terrain, et ce fut ensuite son appendice lingual qui s’enfonça en elle.

Alice se surprit à gémir, soupirant de plaisir, ses mains se crispant sur les cheveux de Tinuviel. Elle se pinça les lèvres, renversa sa tête en arrière, comme si le plaisir qui naissait en elle venait à la repousser, et elle serra ses doigts contre elle. La langue se mit à jouer en elle, aspergeant de l’eau et de la salive, mais recueillant, en retour, un léger dépôt intime. Sa fleur était en train de suinter ce délicieux produit, charpente de la vie, qui sortait lors de ce genre de moments. Sa cyprine jaillissait délicatement de son corps, heurtant les lèvres de l’elfe rouge, rebondissant contre ses lèvres, se déposant en elle. C’était un moment ô combien intime, ô combien plaisant, terriblement excitant.

« Haaa... Haannn... !! »

Tinuviel manipulait aussi bien la caresse que le fouet, et elle le montrait précisément en ce moment à l’intéressée. Alice savourait ce contact mielleux, se pinçant les lèvres, ses doigts jouant avec les cheveux de la femme. Comment ne pas nier que ce soit agréable ? Oui, Alice était comblée. Elle était venue ici pour ça, pour subir ce genre de choses, pour oublier, pendant un moment, les pressions de sa vie de Princesse, pour pouvoir s’abandonner entre les mains talentueuses et expertes d’une femme douée.

Alice se contentait de gémir, laissant à Tinuviel le soin de continuer ce petit, et fort plaisant, traitement.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3444



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #25 le: Juillet 12, 2014, 12:46:29 »

Tinuviel eut un léger sourire avant d’aller embrasser sa petite Alice. Elle lui avait offert un instant de bonheur mais ce n’était que pour mieux resserrer sa prise sur la petite princesse.  Elle eut un petit sourire avant de pousser la jeune princesse dans ses derniers retranchements.  Oui, elle voulait la pousser à la limite de l’orgasme  et pour ce faire  n’hésite pas à donner le meilleur d’elle-même. 
Bientôt la respiration de la petite princesse devient de plus en plus courte, se qui confirme que l’elfe était sur le bon chemin.  Oui, elle voulait vraiment la pousser à bout et il était certain que cela ne tarderait pas.
Elfe rouge eut un sourire, léchant une dernière fois la petite princesse. Celle-ci était maintenant prête, au bord de la jouissance sans pour autant y avoir accès. 
Elfe remonta finalement avant de faire un grand sourire se léchant lentement les lèvres.  Elle eut un petit sourire avant de dire calmement.


-Tu as fait du joli travail ma petite Alice mais il va falloir plus si tu veux que ta maitresse t’accorde la jouissance.

Oui, l’elfe rouge était lentement entrain de renforcer sa position de dominante sur sa pauvre petite esclave. Elle eut un petit sourire avant de lui mordre doucement la lèvre et de lui dire.

- Ma petite alice si tu veux le reste, il va te falloir être très convaincante. J’ai envie de voir jusqu’à ou tu peux aller ma petite chérie pour pouvoir  plaire à ta maitresse.

Elfe rouge l’embrassa lentement avant de lui glisser à l’oreille.


-Ma belle, met toi à quatre pattes  et dit à ta maitresse quelle petite chienne tu es.  Et alors peut être que je m’occuperai de toi Alice.


Tinuviel  attendit quelques instants. La suite serait sans doute extrêmement intéressante. Si cette petite princesse avait envie de devenir une chienne, l’elfe rouge ferait en sorte que ce soit le cas.

Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6439



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #26 le: Juillet 15, 2014, 01:12:24 »

La langue de Maîtresse Tinuviel en elle était un pur moment de plaisir. La Princesse, qui n’était ici rien de plus qu’une docile esclave sexuelle soumise au bon vouloir de sa belle Maîtresse, se laissait faire en savourant ce contact. Elle appréciait cette langue joueuse, elle appréciait le talent indéniable de l’elfe rouge dans la manière dont elle l’abordait, avec ce mélange savoureux de douceur et de fermeté. Tinuviel savait y faire. On disait que les elfes rouges étaient très proches des désirs naturels, de l’exotisme et de la sensualité. Alice ignorait si c’était là une légende ou la réalité, mais, face à une femme comme Tinuviel, elle penchait clairement pour la réalité. Tandis que l’elfe la léchait, Alice caressait ses beaux et longs cheveux soyeux. Elle était comblée, appréciant d’être la petite poupée docile de Maîtresse Tinuviel. Il y avait clairement quelque chose de jouissif à l’idée d’être ainsi soumise, de se laisser dicter, d’obéir sans se poser de plus amples questions. L’expliquer était difficile, mais, en un sens, Alice se sentait plus libre en faisant ça. C’était un réel paradoxe, mais elle ne voyait pas comment l’expliquer autrement : en se soumettant, elle n’avait plus à choisir, simplement à obéir, et à se laisser aller. En un sens, c’était une véritable libération.

Tinuviel continuait à lui parler, à lui dire qu’elle ne devrait pas se reposer sur ses lauriers. Malgré le plaisir qui explosait en elle, malgré les frémissements de son corps suite à ce cunnilingus, Alice avait toujours mal aux fesses. Le fouet enflammé de Tinuviel avait fait des ravages, mais aucune de ces indispositions ne l’empêcha de répondre au baiser de sa Maîtresse. Comme l’elfe rouge l’avait senti, Alice avait une furieuse envie de jouir. Sa peau était rouge sous l’effort et le désir, et elle ressentait ce désir dans ses entrailles, remontant en elle, ne demandant qu’à éclater au grand jour pour se laisser aller.

L’elfe rouge n’en avait pas fini avec elle, loin de là, et Alice sourit, sentant le plaisir gargouiller dans ses entrailles, quand elle lui proposa autre chose, lui donnant des ordres. Des ordres. La Princesse n’attendait que ça, et les ordres n’étaient pas difficiles à comprendre. Se mettre à quatre pattes, agir comme une espèce de chienne docile et assoiffée. Ça, Alice, pouvait le faire.

« Bien, Maîtresse... »

Elle se retourna donc, et s’avança un peu. L’eau lui arrivait à hauteur des cuisses. À quatre pattes dans l’eau, sa Maîtresse ne verrait pas grand-chose, mais, tant qu’Alice évitait de se noyer, elle n’en demandait pas plus. La Princesse plia donc les genoux, et obtempéra, se mettant à quatre pattes. Elle dut relever la tête pour éviter de plonger cette dernière dans l’eau, et remua son corps, disparaissant à moitié sous la surface du bassin.

« Hummm... Maîtresse... Que comptez-vous faire à votre petite chienne ? À quel point comptez-vous la maltraiter ? Alice est heureuse d’être votre chienne, Maîtresse... Elle peut faire la belle, si vous le souhaitez. »

C’était effrayant de voir à quel point il était facile d’incarner la parfaite petite soumise.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3444



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #27 le: Juillet 27, 2014, 09:40:17 »

Alice était presque parfaite dans son rôle de petite chienne soumise.  Oui, elle était obéissante, elle avait la posture mais il lui manquait encore quelques petits accessoires.  Elfe rouge eut un petit sourire avant d’aller embrasser tendrement la princesse et de lui glisser quelques petits mots doux.

- Douce petite Alice, il te manque quelques accessoires pour être la chienne que tu  es.  Remonte sur le bord du bassin et attend moi. Je reviens dans quelques minutes.

Elfe déposa un léger baiser sur le front de la petite princesse avant de sortir du bassin, de se sécher d’un claquement de doigts et d’aller enfiler un peignoir.  L’elfe rouge  avait un grand sourire avant de s’absenter pendant plusieurs minutes.  Oui, elle avait prévue une petite surprise pour sa future chienne.

L’elfe revient avec une boite dans les bras.  Elle eut un petit sourire avant de lui caresser tendrement la joue.

-Brave fille, bien, il est maintenant temps pour toi d être une vraie petite chienne.

Elle retira de sa boite un plug avec au bout une queue.  Un  artefact qui une fois plongé dans l’anus du ou de la partenaire  devenait une véritable queue.  Autant dire que la jeune femme serait désormais  une vraie chienne, sans compter que l’elfe avait dans son carton un serre terre avec des oreilles de chien  fonctionnant du même principe.

Elfe rouge lécha doucement le plug  puis son doigt avant de doigter légèrement l’anus de la petite princesse pour lui permettre de se détendre un peu. 


- Tu aime que je doigte ton petit cul ma chienne ?


Elle eut un petit sourire avant de mettre le plug ainsi que le serre tête à sa chienne.  Elle était désormais bien donc son rôle  mais il lui manquait encore une ou deux petites choses.  Elfe  tira ensuite un beau collier et le passa autour du cou de la petite princesse.  Sa petite chienne était maintenant prête.

-Bien désormais ma petite Alice, interdiction de parler. Il va falloir être une bonne chienne et communiquer comme tel : Un Wouaf pour Oui, deux pour Non.  D’accord ?
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Modérateur
-
*****
Messages: 6439



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #28 le: Juillet 30, 2014, 07:39:18 »

Sa Maîtresse ne faisait pas les choses à moitié, et habilla convenablement Alice, perfectionnant son rôle de chienne. Chacune des humiliations supplémentaires qu’Alice dut endurer, loin de la réfréner, ne contribuèrent qu’à l’exciter davantage. Sa Maîtresse revint, et lui mit sur le corps divers objets, commençant par un plug qui s’enfonça dans ses fesses. Alice soupira de plaisir, et sentit la magie agir. C’était un plug magique... Curieusement, l’image, incongrue, aurait pu la faire rire. Elle sentit la queue se coller à sa peau, devenir une excroissance de son propre corps. La Princesse ne sut pas quoi en dire, mais elle pouvait remuer la queue, sentant clairement cette dernière, comme une partie naturelle de son organisme. La Maîtresse lui mit ensuite sur la tête un serre-tête sur les oreilles, avec deux oreilles de chiens, et termina par un collier autour du cou, faisant soupirer Alice. À quatre pattes, elle ressemblait maintenant totalement à ce qu’elle était : la chienne docile et soumise de sa Maîtresse. C’était d’une perversion terrible... Et en même temps magnifiquement excitant, jouissif. Elle se mordilla les lèvres, sentant le plaisir remonter en elle, la traversant.

Des plaques rouges ornaient son corps, et ses seins lui faisaient mal. C’était un collier de chien, et elle soupira. Le plug lui faisait du bien, mais il était relativement gros. Elle devait remuer ses hanches d’avant en arrière, à plusieurs reprises,, afin que son corps accepte la présence de cette queue. Entre-temps, cette dernière remuait, caressant les jambes de Tinuviel, glissant le long de sa Maîtresse. Alice soupirait et haletait, mais elle avait bien compris ce que sa Maîtresse attendait d’elle.

La Princesse devait aboyer, ce qu’elle n’avait encore jamais fait. Elle prit son souffle, serrant ses poings, avec l’intime conviction que ses fesses allaient encore souffrir.

« Wo... Wouuuufff !! » s’exclama-t-elle.

Un aboiement pour « Oui », deux pour « Non ». Ce n’était pas difficile à comprendre. Alice tremblait lentement, se mordillant les lèvres, peinant à réfléchir. Elle était en train de mouiller, sa cyprine tombant sur le carrelage. Elle attendait la suite, sa queue de chienne se mettant à remuer à gauche et à droite. C’était humiliant... C’était excitant.

Alice, prise d’une inspiration subite, se retourna vers sa Maîtresse, et se pencha respectueusement. Sa langue sortit des tréfonds de sa bouche, et alla lécher sa jambe, remuant délicatement dessus, en signe de respect et de soumission. Ce faisant, elle était aussi en train de lui montrer combien elle aimait ça, agissant comme une chienne le ferait.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3444



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #29 le: Août 17, 2014, 05:36:07 »

Une chose était certaine, Alice était particulièrement convaincante dans son rôle de petite chienne soumise.  Elle était d'ailleurs magnifique et l'elfe rouge devait se contrôler pour ne pas abuser d'elle sans aucune forme de retenue. 

La pauvre petite chose avait cependant bien acquis les bases, bon l'aboiement devait encore être travaillé mais les coups de langue sur sa jambe contre ballancait sans problème ce petit point.  Oui, elle était véritablement devenue sa petite chienne de compagnie et Tinuviel  allait bien profiter de sa nouvelle petite chienne.  Oui, la suite de la journée s’annonçait comme étant particulièrement excitante.

Elfe rouge caressa lentement la joue de sa petite chienne, jouant quelques secondes avec ses nouvelles oreilles pour que l'ancienne princesse se rende compte comme celles ci étaient sensible.  Elle caressa lentement sa joue, avant d'aller doucement flatter son flanc.  Elle pouvait maintenant voir sa chienne dans son intégralité, souriant d'ailleurs en voyant la flaque de mouille sous le bassin de sa belle petite soumise.

Elle eut un léger sourire avant de caresser délicatement le basin de la demoiselle, jouant lentement  passant légèrement son doigt sur le pubis de sa petite chienne,  elle aurait presque envie de la prendre ici, en levrette.  Oui, ce serait extrêmement amusant,  toutefois il y avait une autre possibilité.

L'elfe rouge eut un petit sourire avant de lui dire.


-Ma petite Chienne, que dirais tu d'aller faire une petite balade dans le harem ?

Oui, elle laissait le choix à Alice,  en effet  la petite princesse était ici sa chienne mais rien n'indiquait qu'elle accepterait de partager son secret avec d autres membres du harem. Si c'était le cas, alors l'elfe rouge partirait en balade avec sa petite chienne. Sinon, elle trouverait bien d'autre manière de jouer avec elle.
Journalisée


Tags: yuri  
Pages: 1 [2] 3 4 ... 14
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox