banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 ... 14
  Imprimer  
Auteur Sujet: Heureuses retrouvailles [Tinuviel Lastrim]  (Lu 14600 fois)
Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7049



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« le: Janvier 30, 2014, 03:04:13 »

« Nous y voilà, Princesse. »

La silhouette sombre du Commandeur arrêta la course de son cheval devant la construction qui se dressait devant les deux cavaliers. Ils portaient des turbans et de longs vêtements les protégeant des tempêtes de sable, ainsi que de la chaleur accablante du soleil. Ils avaient fait route depuis maintenant plusieurs jours, traversant le désert, formant une petite compagnie de plusieurs gardes et de plusieurs Commandeurs, qui faisaient halte dans les auberges et les petits villages. Le harem de Tinuviel Lastrim était enfin en vue, et tous les autres membres de la suite de la Princesse se tenaient dans le plus proche village. Seulement Oberyn, un Commandeur, avait accompagné Alice jusqu’au harem. Il était un peu contre l’idée de laisser Alice seule en territoire inconnu, mais la Princesse lui avait assuré que l’elfe rouge ne lui ferait pas de mal. De plus, elle détenait toujours avec elle un pendentif en dimeritium, qui lui permettrait, non seulement de se défendre contre d’éventuelles attaques magiques, mais aussi d’alerter les Commandeurs à proximité, qui arriveraient en moins d’une heure.

Oberyn comptait de plus venir chaque jour vers Midi pour s’assurer que tout se passerait bien. Utilisant ses runes, il n’avait senti aucune émanation magique sombre émanant du harem, et estimait donc l’endroit fiable.

« Je vous remercie, Commandeur Oberyn.
 -  Je vous encourage à bien profiter de vos vacances, Princesse Alice. N’oubliez pas que nous patrouillerons, et que je tiens à avoir des nouvelles de vous.
 -  C’est entendu. »

Bien malgré elle, Alice ressentit une bouffée d’excitation, et éperonna Éclipse, qui dévala lentement la dune menant vers le bâtiment de pierre. Planté en plein milieu du désert, il ruisselait de la magie de Tinuviel Lastrim. Tinuviel était une femme qu’Alice connaissait personnellement, et même intimement, car elle l’avait rencontré, il y a de cela plusieurs mois, à Sylvandell*. L’elfe rouge lui avait fait forte impression, mais elle n’avait jamais vraiment eu le temps, non seulement de la revoir, mais aussi de la remercier. La remercier, en effet, car elle avait aidé sa femme, Sakura, et provisoirement hébergé la sœur de sa femme, soit la belle-sœur d’Alice, Ayano. Alice avait finalement réussi à obtenir un créneau d’une semaine pour aller la voir, et avait envoyé des corbeaux pour signaler à Tinuviel qu’elle comptait « personnellement » la voir pour l’entretenir de la situation de sa femme et de sa belle-sœur, pensant que Tinuviel voudrait se renseigner.

Naturellement, il s’agissait là d’un prétexte, dissimulant les véritables raisons de la Princesse. Elle savait que Tinuviel était une esclavagiste, qui entretenait des esclaves particulières, puisqu’elles étaient toutes mariées à elle. Or, Alice venait d’un pays où le mariage n’était pas une institution solide à Sylvandell en ce qui concernait la royauté. Il était fréquent qu’il n’y ait pas de Reine, ou, inversement, de Roi, durant une génération. Alice ne savait pas trop ce qui allait se passer, elle savait juste qu’elle avait envie d’être entre les bras de Tinuviel.

Oberyn n’était naturellement pas dupe, et connaissait plutôt bien la Princesse.

L’intéressée rejoignit les murs du harem, et délesta son cheval, puis entra. Tinuviel lui avait remis les clefs, et elle ouvrit la porte d’entrée, un élégant portail. Dès qu’elle entra, elle sentit immédiatement une belle différence de température, entre la température régnant à l’extérieur, élevée, et celle du harem, rafraîchie par la magie. Elle s’avança, Éclipse derrière elle, pénétrant dans une sorte de confortable hall avec des plantes, une fontaine. Il n’y avait visiblement personne, et elle en profita pour se dévêtir, ôtant sa longue robe du désert. Sous cette dernière, elle avait déjà affiché la couleur, puisqu’elle était en sous-vêtements. Elle portait en effet de longs gants blancs fins, une nuisette blanche découvrant l’ourlet de ses seins, et des collants blancs, ainsi que de longues bottes blanches en cuir. Elle s’avança un peu, et s’éclaircit la gorge.

« Ti... Tinuviel ?! C’est... Euh... C’est Alice ! Je suis arrivée ! »

La trahissant, son cœur battait lentement la chamade.

Depuis tout ce temps, elle se souvenait encore de la redoutable beauté elfique de Tinuviel !



* : Cf. RP « La belle elfe et le dragon ».
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Janvier 30, 2014, 09:26:47 »

Cela faisait déjà quelques jours que l’elfe rouge avait eut vent de l’arrivée prochaine d’Alice dans son domaine  et cela lui faisait extrêmement plaisir.  En effet, elle avait rencontré la jeune princesse lors d’une délicieuse aventure.  Le hasard étant très étrange, elle avait ensuite accueillie dans son harem Sakura, une polymorphe mais également sa soeur.  Hors cette même Sakura deviendrait plus tard la femme de cette jolie princesse.  Oui, en y repensant cette coïncidence  était bien étrange mais cela ne l’étonnait plus.  Les choses se produisaient toujours pour une bonne raison et cette fois ci cela ne changerait pas. 
L’elfe rouge était heureuse de d’avoir enfin des nouvelles de la princesse. Elle savait que la jeune femme était de part sa position extrêmement occupée  et le fait qu’elle puisse prendre quelques jours de vacance était donc un événement dont elle profiterait. Elle était surtout curieuse d’avoir des nouvelles des deux femmes.


La venue  de la jeune princesse de Sylvandell  plongeait le harem dans une agitation assez disproportionnée.  En effet l’elfe rouge avait fait en sorte que tout soit en ordre pour bien recevoir cette prestigieuse invitée.   Elle avait donc demandé à ses amantes de faire un peu d’ordre  et il y avait vraiment du  travail.  Cependant  l’elfe, elle n’avait pas non plus prit ce temps pour se reposer. Elle avait prévue une petite surprise à son charmante invitée. Surprise qui avait fait tourner bien des têtes dans le harem. Tinuviel avait pour une fois  choisie de quitter son armure en écaille de dragon au profit d’une tenue bien plus séduisante.  Elle avait choisie une longue robe rouge laissant son dos  nu, enfilé de légers escarpins  et surtout avait  placé une fleur d’orchidée dans sa longue chevelure argentée.
Pour une fois, l’elfe n’était plus une guerrière mais une véritable femme.  Cela faisait ressortir chez elle une beauté différente,  une  beauté mystique.

Elle eut bientôt vent  de l’arrivée de son invitée.  L’elfe  eut un léger sourire avant de dire à ses épouses de ne pas accueillir la princesse. Elle y irait elle-même afin de préserver son entrée.

Elle entra finalement dans la pièce ou se trouver la jeune princesse,  l’observant quelques secondes avant de la prendre dans ses bras.  La jolie princesse n’avait pas changé,  elle était toujours aussi belle  et la tenue dans laquelle elle se trouvait actuellement ne faisait que renforcer cette idée.


Elfe rouge prolongea quelques temps son étreinte avant de l’embrasser sur le front et de lui dire

-Bienvenue Alice.  J’espère que ton voyage ne fut pas trop épuisant. J’ai fait préparer ta chambre si tu souhaite te reposer  et la douche est libre si tu as besoin de prendre une douche…
.

Elle eut un petit clin d’œil avant de continuer.
-Non pas que je n’aime pas ce que je vois, cependant ce ne serait pas raisonnable vu le long chemin que tu viens de parcourir de t’épuiser encore plus.  Mais comment vas-tu ma belle ? Et comment vont Sakura et sa petite sœur,  j’espère que sa jeune femme n’a pas négligé son entrainement ?

Elfe en avait presque perdu de vue la charmante vision qui s’offrait à elle, cependant elle n’y pouvait rien,  avoir des nouvelles de ses petites protégées étaient bien plus important à son avis qu’une partie de jambe en l’air.
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7049



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #2 le: Février 01, 2014, 02:42:17 »

En sous-vêtements, Alice était dans une tenue relativement indécente. Éclipse portait sur ses côtes des sacs de voyage abritant les autres affaires de la Princesse. L’ancien cheval de guerre était habitué à porter de lourdes charges, et s’ébroua lentement. La Princesse évitait de trop s’avancer dans le harem, pensant qu’un cheval risquait de jurer dans les couloirs luxueux de l’établissement. Elle restait devant, nerveuse, excitée, sentant des frissons la traverser. La petite Princesse n’eut toutefois pas à attendre bien longtemps avant d’entendre des bruits de pas. En tournant la tête, restant près de son cheval, elle aperçut la silhouette élancée et féminine de Tinuviel, ce qui fit légèrement bondir son cœur dans sa poitrine. Un sourire éclaira le visage d’Alice, qui alla se ruer dans les bras de son amante, se frottant contre elle.

Naturellement, elle avait noté que Tinuviel portait une belle robe, mais, sur le coup, Alice ne savait pas quelle importance particulière ce choix vestimentaire revêtait. Elle pensait que c’était tout simplement un habit traditionnel, normal, pour l’elfe. À Sylvandell, elle portait une armure seyante et sexy, mais la Princesse s’était dit que ce choix venait tout simplement du fait qu’elle n’était pas chez elle, mais à l’étranger, soit dans un endroit potentiellement hostile. Cette robe lui allait en tout cas très bien, et, en l’enlaçant, Alice put remarquer que son dos était nué. Elle caressa brièvement sa peau, avant de sentir Tinuviel poser ses lèvres sur son front, la baisant.

« Bienvenue Alice.  J’espère que ton voyage ne fut pas trop épuisant. J’ai fait préparer ta chambre si tu souhaite te reposer  et la douche est libre si tu as besoin de prendre une douche…
 -  Merci... Je suis heureuse de te revoir... »

Les yeux d’Alice pétillaient joyeusement de bonheur, une sorte de douce expression de plaisir qui scintillait de son corps. Elle n’avait pas besoin de masquer le fait qu’elle était heureuse de revoir Tinuviel. Elle se moquait alors bien de prendre sa douche, elle voulait tout simplement rester contre le corps de son amie, de se presser contre elle. Alice n’ignorait pas que Tinuviel était une femme qui était mariée avec toutes ses esclaves, et qu’elle n’était assurément pas hostile à l’idée de faire d’Alice sa femme. La Princesse y réfléchissait depuis qu’elle avait entamé ce péril, en réalité. Elle ne savait pas quelle réponse apporter, hésitant entre bien des scénarios possibles. Au moins était-elle arrivée. En l’état, c’était l’information la plus importante à réunir. Son long voyage était terminé, et elle allait maintenant pouvoir se reposer... Ou pas.

Tinuviel poursuivit assez rapidement après la remarque de la Princesse, pour revenir sur la nécessité d’aller au lit :

« Non pas que je n’aime pas ce que je vois, cependant ce ne serait pas raisonnable vu le long chemin que tu viens de parcourir de t’épuiser encore plus.  Mais comment vas-tu ma belle ? Et comment vont Sakura et sa petite sœur,  j’espère que sa jeune femme n’a pas négligé son entrainement ? »

Alice esquissa un faible sourire, avant de répondre, du tac-au-tac :

« Est-il donc raisonnable de revenir te voir, Tinuviel ? »

Elle se défit de l’étreinte de Tinuviel, et se dirigea vers Éclipse, afin de défaire les sangles et les ceintures retenant ses bagages. Les deux sacs tombèrent lourdement sur le sol, et elle tapota sa belle bête, comme pour la féliciter d’avoir su la porter sans férir.

« Je me porte bien... Et rassure-toi, j’ai bien dormi ce matin. Le voyage fut long, en effet, et c’est pour ça que je me suis longuement reposée hier, afin d’être aussi fraîche que possible. Quant à ma femme, elle continue ses entraînements, tout à fait. Ceci la contraint parfois à voyager loin, pendant plusieurs semaines, mais je finis par m’y faire. Après tout, elle agit pour pouvoir mieux réussir à me défendre. »

Il semblait normal que Tinuviel daigne vouloir se renseigner sur ce qui était advenu de son ancienne esclave. Sakura avait eu un parcours assez atypique. Une ancienne Terrienne qui avait fini par devenir la femme d’une Princesse, on ne voyait pas ça tous les jours.

« Ayano travaille à l’école, et auprès d’une institutrice spécialisée. Elle est... Rapide. »

Un joli euphémisme. Ayano était une plaie, mais elle était touchante. Elle était aussi énergique que sa sœur, en somme. La Princesse reporta son attention sur Tinuviel.

« Quoiqu’il en soit, j’aimerais bien voir où tu envisages de me loger, ne serait-ce que pour y déposer mes affaires... Et il faudrait sans doute une écurie, ou quelque chose comme ça, afin qu’Éclipse puisse se reposer... »

La Princesse était partie du principe que Tinuviel, vivant en plein désert, devait bien avoir un local de ce genre.

Pour le reste, le cœur d’Alice continuait à battre la chamade, témoin silencieux du plaisir qu’elle ressentait à être ici.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Février 01, 2014, 01:42:56 »

La princesse en  tenue indécente ?  Hum, cela ne semblait nullement gêner l’elfe rouge,  au contraire.  De toute manière il lui en faudrait bien plus pour la choquer,  vu  son statut de mage rouge  et également son nombre d’amants.  Enfin, pour l’instant le plus important était de chouchouter cette pauvre petite princesse.  On pourrait trouver l’elfe rouge légèrement surprotectrice   ce qui était sans doute vrai  mais  elle faisait  toujours son possible  pour que ses amantes  se sentent  bien.

Son invitée eut cependant une petite réflexion qui fit comprendre à l’elfe rouge qu’elle n’était pas en sucre.  Elle s’était longuement reposée afin d’appréhender de la meilleur façon que possible  le voyage à venir.  Elle avait cependant  raison sur un point :  Il n’était jamais raisonnable  de se rendre dans l’antre de Lastrim et celle-ci lui fit savoir.

-Tu sais bien que non,  sinon tu ne serais pas venue Alice.

Elle lui fit un petit sourire avant de lui prendre la main.  La petite princesse continua  pour lui annoncer que Sakura continuait  avec attention son entrainement,  laissant la petite princesse seule.   L’elfe  ne dit rien  mais écouta avec attention cette information. En effet, le fait de savoir cela l’attrista  légèrement, elle qui avait du mal à quitter ses amantes plus de deux jours  se demandait comment la jeune princesse pouvait  vivre  cela.  L’elfe se fit donc la  promesse de bien s’occuper de la petite princesse  durant  son séjour afin que celle-ci ne se sente  plus  seule.

- Rassure-toi Alice,  je vais bien m’occuper de toi. Après tout,  tu es  mon invité n’est ce pas ?   Cependant  tu lui diras que je suis heureuse qu’elle ne néglige pas  son entrainement.  Elle a des capacités  extra ordinaires  et je pense sincèrement que tôt ou tard  elle aura un impact sur ce monde, un impact  important même.

Elle eut un autre sourire en écoutant  la princesse parlait de Ayano.  Ainsi ce petit démon  allait bien.  Elle se souvenait du chahut qu’elle avait mit au  harem.  Pourtant, elle lui manquait  cette petite demoiselle. C’était peut être paradoxale  mais  c’était  vrai, cette petite demoiselle  toute  chahuteuse qu’elle soit  était quelqu’un de très attachant.

-Hum, alors le petit démon va bien. Tant mieux, j’avais peur qu’elle ne supporte pas la vie  de château.  Cependant elle semble s’y faire…


Elle fut coupée de ses réflexions par la jeune noble.  Il était en effet temps de la débarrasser de ses affaires et de conduire sa monture à l’écurie.  Elle avait donné les directives pour que l’on s’occupe de la monture  de la princesse peu avant son arrivée  ce qui lui laissait  donc  pleinement l’occasion de s’occuper de la jolie princesse.  Elle  la rassura donc à ce sujet  avant de la guider vers sa chambre.


- Rassure-toi, ta monture va être prise en charge d’ici peu de temps.  Je vais donc  te montrer ta chambre.  Cependant,  je préfère être honnête avec toi,  il s’agit d’une chambre d’invitée  mais si elle n’est pas à ton gout tu peux toujours dormir dans la mienne avec moi.

La dernière phrase n’était peut être qu’une boutade mais difficile d’être sur avec l’elfe  rouge.  Tinuviel  récupéra les bagages de la demoiselle de la main droite soupirant tout de même vu le poids de ceux-ci.  Enfin, elle avait besoin de son autre main de toute manière.
Enfin,  celle-ci  profita du voyage jusqu’à la chambre de la princesse pour lui prodiguer quelques caresses  discrètes,  le plus souvent  elle se contentait de frôler les hanches,  parfois  les  fesses.   

Elfe dut arrêter ces caresses  afin d’ouvrir la porte de la chambre de la princesse.  La pièce était assez grande bien que peu meublée.  Il y avait un grand lit en son centre capable d’accueillir facilement deux ou trois personnes,  une armoire  et une coiffeuse.  Il y avait également  une petite fleur en pot  rappelant  une orchidée.

Elfe  attendit que son invitée soit rentrée dans la chambre avant de fermer la porte derrière elles.


- Alors ma petite Alice, si tu me disais pourquoi tu as fait le déplacement jusque ici car pour être honnête avec toi, je doute que ce ne soit que pour me donner des nouvelles. Je me trompe ?
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7049



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #4 le: Février 02, 2014, 03:09:41 »

Si Alice aurait pu lire dans les pensées de Tinuviel, elle l’aurait rassuré sur le fait qu’elle dormait rarement seule... À défaut, son esprit vagabonda plutôt sur Sakura et sur le « petit démon », expression qui, en réalité, définissait très bien Ayano. C’était le choix du Patriarche qui, en définitive, avait convaincu Alice d’épouser Sakura. Le Patriarche leur avait assuré que Sakura avait un rôle à jouer. Lequel, Alice l’ignorait, mais les Sylvandins prenaient ces informations très au sérieux. Tywill se demandait toujours en quoi cet impact pouvait bien consister. En attendant, Alice suivit Tinuviel. Elle l’attrapa par la main, avant de sentir les doigts de l’elfe rouge se promener sur son corps, caressant délicatement son corps... Ainsi que ses fesses. Malheureusement, Tinuviel choisit de ne pas s’attarder, sans doute pour exciter, et pour frustrer, la belle Princesse. Le cœur d’Alice battait lentement dans sa poitrine. Se mordillant les lèvres, la Princesse avançait lentement à travers les beaux couloirs du harem.

C’était la première fois qu’elle pénétrait dans un tel lieu, mais elle devait admettre que l’endroit était plutôt joli... Il transpirait la beauté, la volupté, et une sorte de charme érotique qui transparaissait à travers les murs. Dans ses vêtements courts, faits pour dormir, Alice s’avançait, montant des marches, suivant sa guide, tournant brièvement la tête pour loucher sur son superbe décolleté. Elle se pinçait ensuite les lèvres en rougissant toujours, délicatement. Elle n’était plus vierge depuis longtemps, mais la brave était toujours aussi sensible face à ce genre de sentiments.

Dans sa tête, elle se rappelait la proposition de l’elfe rouge : si la chambre ne lui plaisait pas, elle pouvait toujours dormir avec Tinuviel.

*En fait, songeait-elle, je crois qu’il y a beaucoup de chance pour que je passe du temps dans sa chambre...*

Les probabilités étaient plutôt fortes. Tinuviel ouvrit sa porte, et Alice pénétra dans une chambre assez agréable. Il y avait un grand lit, et la pièce présentait quelques meubles sommaires. La Princesse s’avança un peu, se rapprochant du lit. Les draps étaient faits en soie, et elle les caressa du bout des doigts, appréciant ce contact. C’était la texture de l’amour. Elle avait presque craint de trouver des draps en latex ou en cuir, comme certains harems le proposaient, mais Alice trouvait ça un peu trop excessif, presque vulgaire : la soie, c’était la matière noble. Délicieuse au toucher, glissant sur la peau, le genre de texture dans laquelle on aimait se fourrer, afin de ne plus en sortir, de s’y emmitoufler fermement avec son amant.

Elle tourna la tête en entendant Tinuviel fermer la porte, et lui sourit devant sa question :

« Alors ma petite Alice, si tu me disais pourquoi tu as fait le déplacement jusque ici car pour être honnête avec toi, je doute que ce ne soit que pour me donner des nouvelles. Je me trompe ? »

Ça lui semblait évident, mais elle soupçonna que Tinuviel voulait simplement jouer. Alice se pinça les lèvres, une petite moue pensive sur le visage, une lueur espiègle dans les yeux.

« Hum... S’il s’agissait juste de te donner des nouvelles, j’aurais pu envoyer un corbeau, plutôt que de me déplacer en personne, en effet... » reconnut-elle.

Elle posa un doigt sur ses lèvres, comme si elle réfléchissait, et en profita surtout pour caresser légèrement ses lèvres, délicatement entrouvertes. Elle savait, pour l’avoir expérimenté avec d’autres, que c’était un truc craquant. Tinuviel allait pouvoir constater que la femme qu’elle avait quitté à Sylvandell avait légèrement évolué depuis ces derniers temps. Cette espèce d’innocence puérile et de candide naïveté avaient mué en une sorte de naïveté assumée, de douce appréhension du sexe. Elle savait désormais comment interpréter certains gestes, et certaines attitudes. Il fallait dire qu’entre Cirillia, Melendil, une amie vampirique qui dirigeait tout un harem, et une femme terramorphique qui se transformait parfois en Lamia pour enrouler Alice dans une chaude queue visqueuse, la tête blonde avait évolué.

Alice s’assit lentement sur le lit, et se glissa en arrière, s’appuyant avec ses avant-bras, penchant son dos vers l’arrière. Sa nuisette se souleva lentement, se creusant à hauteur de ses seins. Elle croisa lentement les jambes, sa croix dragonique, en forme de croix chrétienne, ressortant de son torse.

« À ton avis, Tinuviel, pourquoi une femme aurait envie de se rendre dans un harem détenu par une elfe rouge aussi belle et talentueuse que toi ? »

La Princesse préférait y aller par petites touches, car elle n’était pas encore totalement fixée sur ce qu’elle voulait.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Février 14, 2014, 08:26:50 »

L’elfe rouge était  heureuse de retrouver la jeune princesse.  Elle avait changée cette petite princesse mais cela n’était pas pour déplaire à l’elfe rouge qui la trouvait  encore plus délicieuse qu’autrefois.  Elle ne s’avait pas si c’était l’atmosphère du harem ou bien  le fait que la princesse ait gagné  en confiance mais dans tout les cas l’elfe rouge avait envie de s’enfoncer dans les draps de ce lit  avec la jeune femme et de n’en sortir que le lendemain. 
Il ne s’agissait pas  forcement de passer une nuit endiablée  mais juste  être confortablement  installée pour discuter en compagnie de cette demoiselle.
Elle eut un petit sourire,  en contemplant la demoiselle se mordiller les lèvres,  c’était  extrêmement intéressant de  voir cette évolution. 
Elle eut un petit sourire avant de se rapprocher de la demoiselle, regardant la demoiselle droit dans ses yeux.  La réputation du joyau de Sylvandell n’était clairement pas exagérée et l’elfe devait le reconnaitre, elle avait de plus en plus envie que la jeune femme la rejoigne. Elle connaissait cependant les impératifs de la demoiselle notamment le fait que celle-ci doivent à un moment ou un autre reprendre le contrôle de son royaume.  Elle préféra  chasser cette idée de sa tête,  elle ne devait pas commencer à penser ajouter une épouse en plus à son harem,  après tout  la princesse n’était pas là pour cela.

D’ailleurs pourquoi était-elle ici ?  Elle  ne le savait  toujours pas.  La jeune princesse lui  répondit par une autre question. Elle eut un petit sourire avant de se rapprocher encore plus, elle était maintenant à moins de quelques centimètres de la belle princesse, le regard de rubis de l’elfe rouge dans celui saphir  de la jeune princesse.


- Pourquoi pourrais-tu être ici ?  Hum,  tu as plusieurs raisons possibles…  Tu as envie de repos, loin des problèmes de la cours, loin des responsabilités ?  Ou alors  tu as besoin de  chaleur humaine  et tu sais  qu’ici  tu trouveras quelqu’un pour s’occuper  de toi ?   A moins que tu ne souhaite  rejoindre mon harem comme je te l’ai proposé  la dernière fois que nous nous sommes  vu ?


Elle eut un petit rire à cette idée.  Bon, d’accord, il s’agissait d’une petite provocation à l’encontre de la demoiselle  mais  si elle n’avait plus le droit de faire ce genre de blague et bien ou allait  le monde ?

Elle s’éloigna  finalement de la jeune princesse, luire laissant la possibilité de reprendre un peu d’air si celle-ci avait oublié de respirer à cause du regard de l’elfe rouge.   Elle lui déclara  ensuite
 -Dans tout les cas ma belle sache que tu es la bienvenue ici  mais tu  le sais  déjà  non ? 

Elle lui déposa un léger baiser sur le front, lui caressant doucement le dos  tel un courant  d’air.  Elle ne voulait pas  aller trop vite avec la jeune princesse  mais  d’un autre coté, elle avait envie de retrouver le corps de cette jeune femme.  Elle se souvenait des instants qu’elle avait passer avec celle-ci  et  cela ne la dérangerait  pas  de recommencer. 

Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7049



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #6 le: Février 16, 2014, 03:18:58 »

Les propositions de Tinuviel amusèrent Alice, qui sentit toutefois son cœur battre un peu plus rapidement quand elle se rapprocha d’elle. Son beau regard rouge ne lâchait pas les yeux bleus d’Alice, et cette dernière sentit son souffle s’accélérer, alors que l’elfe rouge se rapprochait. Tinuviel Lastrim... La belle et magnifique Tinuviel... En y repensant, Alice frissonna, et serra instinctivement ses jambes. Elle avait changé, depuis la dernière fois. La Princesse avait gagné en maturité, en indépendance. Elle n’était plus alors la jeune femme naïve et idiote qui venait de s’éveiller au monde, celle qui ne connaissait du reste du monde que ce qu’elle avait lu dans les livres. Alice frissonnait, et Tinuviel finit par l’embrasser tendrement sur le front, tout en restant près d’elle.

« Dans tout les cas ma belle sache que tu es la bienvenue ici  mais tu  le sais  déjà  non ? »

Alice lui sourit lentement, et attrapa alors l’une des mains de Tinuviel, afin d’y glisser sa tête. Sa joue caressa la paume de cette main, s’y frottant pendant quelques secondes, et elle y déposa ensuite un léger baiser.

« Oui... Oui, je le savais, Tinuviel... Mais ça fait toujours plaisir à entendre... »

La Princesse lui sourit alors, et, sans vraiment prévenir, releva ses jambes, et les enlaça autour du bassin de Tinuviel. Une « prise » que Cirillia lui avait apprise, en l’utilisant contre elle lors des entraînements. Alice se retrouvait sous le corps de Cirillia, les jambes de la chasseresse fermement enroulées autour d’elle. Ciri’ serrait alors, dans une position aussi sensuelle que meurtrière. En effet, selon la position des jambes, elle pouvait comprimer ses poumons. Alice se rappelait encore de la manière dont elle se tortillait, sous ses jambes en cuir, agrippant ces dernières, le souffle court, lui demandant de s’en aller. Ciri’ s’amusait à la narguer, lui tapotant le bout du nez, un sourire espiègle sur les lèvres, avant de desserrer sa prise... Et de lui faire l’amour, à sa manière. Cirillia lui avait ensuite appris à faire cette prise, et à essayer de la pratiquer sur elle. Ça n’avait pas été un franc succès, mais elle se débrouillait pas trop mal.

Ses jambes s’enlacèrent donc autour de la taille de Tinuviel, et elle la poussa, envoyant ainsi l’elfe s’allonger à côté d’elle, s’étalant le long du lit. La Princesse bondit alors sur elle, s’allongeant contre son corps, entremêlant leurs jambes. Son visage était proche du sien, et elle l’embrassa sur la nuque, avant de reprendre, l’un après l’autre, les possibilités émises par l’elfe rouge :

« Si je voulais du repos, je n’aurais pas fait un si long voyage pour venir jusqu’à toi... Et, en réalité, je doute fort de pouvoir me reposer chez toi... Ton harem n’est pas une auberge, Tinuviel. »

Si Alice avait besoin de repos, il lui suffisait de rester dans son lit, ou d’aller dans un autre endroit. Alice continuait à embrasser sa nuque, y frottant son nez, savourant ce corps magnifique, cette chaleur mélangée à une infinie douceur, la tendresse des elfes. On disait que leurs corps étaient façonnés dans la beauté de la Nature. Tinuviel était terriblement belle, et Alice remonta avec son nez, l’embrassant sur la joue, posant ses mains sur ses épaules, s’en servant comme appui, son visage se rapprochant de ses lèvres.

« Et j’ai plein de gens qui s’occupent de moi à Sylvandell... Je suis la Princesse, après tout. Cependant, je dois bien admettre que pouvoir profiter de tes caresses et de ton expertise est un fort élément dans la balance. Si je suis venue ici, Tinuviel, c’est parce que j’ai une proposition à te soumettre, une idée qui m’a longuement fait réfléchir... »

Elle l’embrassa sur les lèvres, s‘allongeant un peu plus contre elle. Le baiser se poursuivit pendant de nombreuses secondes, laissant ainsi le temps à Tinuviel de comprendre ce qu’Alice venait de dire, et de réfléchir à ce qu’elle pouvait lui proposer. En même temps, la Princesse lui montrait qu’elle savait se prendre en main. Elle rompit finalement le baiser, tout en restant proche d’elle, son nez glissant sur le sien, le titillant.

« J’ai beau être la Princesse de Sylvandell, je n’ai techniquement aucune obligation. Et mon père ne sera incapable de régner que d’ici quelques années... Mes seules obligations concrètes sont d’agir en tant qu’ambassadrice de mon pays, mon père n’étant malheureusement pas le plus diplomate des dirigeants. »

C’était à ce titre qu’elle avait récemment voyagé dans différents pays, comme Inferis*, ou Herzeleid**, dont elle conservait encore un assez mauvais souvenir.

« J’ai envie de profiter de mes années de jeunesse, Tinuviel, et, alors que je me demandais comment faire, je me suis rappelée tout le bien que tu m’avais procuré, ainsi que ta proposition... »

Elle l’embrassa dans le creux du cou, tendrement, remontant à nouveau, ses seins venant frotter contre ceux de Tinuviel. Elle lâcha alors, dans le creux de son oreille, ce fantasme qui la travaillait maintenant depuis quelques semaines :

« Je veux me marier avec toi, et devenir ton esclave. »



* : Cf. RP « Négociations »
** : Cf. RP « Pacte de non-agression »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Février 16, 2014, 05:14:32 »

Tinuviel dut reconnaitre une chose,  la prise que la jeune princesse effectua sur elle la  surprit,  elle ne s’attendait pas en effet à ce que la jeune femme employé ce genre de technique de cette manière  mais  cela ne dérangea tant pas que cela l’elfe rouge.  Elle se laissa donc faire, lui caressant avec un petit sourire la joue pendant que la jeune femme déposait des quelques baisers sur sa nuque.
Elfe eut un petit sourire en écoutant la jolie, princesse. Elle avait raison,  celle-ci ne pouvait pas être simplement ici pour de petites vacances  et les caresses de la jeune demoiselle lui disaient qu’elle avait quelque chose d’autre  en tête. 
Elle accueilli cependant avec plaisir le baiser de la jeune femme, répondant à celui-ci  avec douceur et tendresse.
Elle  eut cependant  un petit mouvement de surprise lorsque la jeune princesse lui expliqua qu’elle avait une proposition l’elfe l’écouta avec une attention renouvelée.  Elle s’attendait à ce que la jeune femme lui propose une alliance commercial  ou bien un service  mais pas ce qui allait  suivre. 
Elle ne s’attendait pas à la déclaration de la jeune princesse.   Alors comme cela cette délicieuse petite chose  voulait  devenir  son esclave.  C’était une chose qu’il ne fallait pas dire deux fois à l’elfe  rouge.  Elfe l’embrassa doucement et lui caressa doucement le visage un petit sourire aux lèvres.  Elle se libéra de l’étreinte de la jeune femme avant de réfléchir doucement à cette proposition si peu orthodoxe.  L’idée ne lui déplaisait bien sur pas  mais il fallait tout de même prendre le temps d’en discuter avec elle. 

Elle l’embrassa encore une fois lui mordillant doucement le cou au passage avant de lui dire doucement.

-Hum, je serais heureuse de t’avoir comme épouse mon petit joyau.  Quand a faire de toi mon esclave je trouve l’idée extrêmement agréable.

Elle lui caressa doucement les lèvres dans un petit sourire complice.  Elle lui caressa tendrement la nuque avant de lui dire doucement.


-Cependant, faire de toi ma petite chose ne pourra pas se faire à la va vite…  Je veux savoir  qu’est ce que tu veux dire par  être un esclave.  Tu veux devenir  une petite chienne dont le seul but  est de s’occuper de combler sa maitresse ou bien  veux tu suivre la voie de la parfaite servante ?


Les voies de l’esclavages sont multiples et ont chacune leurs spécificités, c’était pour cela que l’elfe avait envie de  savoir ce que la jeune princesse voulait dire par devenir son esclave.  Ensuite  et bien, il lui faudrait  encore lui poser une ou deux questions mais elle savait comment se comporter.

-La  deuxième question ma belle, concerne tes limites.  Même si tu deviens mon esclave et ma compagne,  il y a certaine chose que tu refuseras certainement de faire.  Hors je dois les connaitre.


Certes cette question brisait le coté spontané de la demande de la jeune princesse mais c’était la manière dont l’elfe procédait.  Il était facile  de briser un esprit et d’en faire son esclave mais là, elle ne le pouvait pas sous peine de créer un véritable incident diplomatique. 
Elle lui caressa doucement la joue avant de lui mordiller doucement l’oreille.


-Alors ma petite Alice  répond à ta maitresse et dit lui quel type d’esclave tu veux devenir ?

Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7049



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #8 le: Février 17, 2014, 02:33:07 »

La proposition était étonnante, et la surprise de Tinuviel, bien que brève, n’échappa pas à Alice, qui retint un sourire, avant de frissonner de plaisir. Les deux femmes s’embrassèrent tendrement, s’enlaçant langoureusement, et Tinuviel ne tarda pas à lui répondre, tout en continuant à la câliner. Chacun de ses attouchements faisait frissonner la Princesse, qui restait contre elle, dans un cocon de douceur. Il était évident qu’elle avait longuement réfléchi à cette proposition, avant de la formuler. Alice était en effet déjà mariée... Cependant, le mariage, à Sylvandell, était relativement souple, surtout à l’égard des dirigeants. Techniquement, un Korvander était déjà marié à son royaume, et la conception du mariage était très spécifique. La polyandrie n’était pas exclue, et la Princesse n’avait trouvé aucun précédent interdisant de se marier à plusieurs reprises. Le mariage n’était rien de plus qu’une convention privée visant à rapprocher deux êtres, et qui, dans le cas de Sakura, lui avait permis de devenir une Princesse, et non plus une esclave. Bien sûr, Alice ne pouvait pas se marier autant de fois qu’elle le voudrait sans que cela ne créé un scandale, mais elle ne comptait pas, de toute manière, à ce que ses accointances avec Tinuviel soient connues. Si on apprenait que la Princesse était une esclave... Oh, bien sûr, Alice n’allait pas vraiment devenir une esclave, au sens classique du terme, ce n’était pas son intention, et elle comptait bien l’expliquer à Tinuviel.

Tandis que cette dernière lui caressait les lèvres, Alice, lentement, les léchait, les suçotant un peu, docile et soumise, avant de sentir Tinuviel lui embrasser le cou. Elle soupira, basculant sa tête en arrière, continuant à écouter sa future Maîtresse. Comme Alice s’y était attendue, Tinuviel n’avait nullement été hostile à l’idée d’être sa maîtresse. Le contraire aurait en réalité vraiment été étonnant, compte tenu de leurs antécédents respectifs.

« Alors ma petite Alice, réponds à ta maitresse et dit lui quel type d’esclave tu veux devenir ? »

Alice avait les joues légèrement rouges, et ne tarda guère à lui répondre :

« Vois-tu... Ou plutôt, voyez-vous, Maîtresse, j’ai beaucoup mûri depuis notre dernière rencontre... Je me suis rapprochée d’une amie, Mélinda Warren, qui est également une esclavagiste, et qui s’est chargée de mon instruction sexuelle. J’ai découvert bien des choses avec elle, et c’est grâce à ça que j’ai repensé à vous, Maîtresse, et à votre proposition. Les talents de Mélinda m’ont permis de réaliser que, bien que je sois une Princesse, destinée à gouverner et à régir un peuple, en mon for intérieur, dans mes relations privées, j’aime l’idée d’être soumise... »

La Princesse se mordilla les lèvres, reprenant son souffle. Elle était toujours collée à Tinuviel, et caressait ses hanches, restant blottie contre elle. Elle reprit son discours, continuant ses explications :

« Je ne pourrais jamais devenir votre femme perpétuelle, Maîtresse... Ma servitude ne sera que temporaire... Alors, il faudra que ce soit court et intense... Je vous l’ai dit, j’ai beaucoup appris, et je me suis endurcie... Ce que j’attends de vous, Maîtresse... »

Alice déglutit lentement, des rapprochant de l’oreille de l’elfe, afin de murmurer dans le creux de cette dernière :

« C’est que vous me traitiez comme votre bonne petite chienne, en me montrant tout votre art, que vous m’humiliez, me battiez, m’attachiez... Je veux ressentir les joies de la soumission sexuelle entre vos doigts, lécher vos pieds, baiser votre armure, et jouir en votre compagnie... »

Un programme alléchant, n’est-ce pas ?
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Février 23, 2014, 09:56:51 »

La demande de la jeune princesse était claire,  elle voulait devenir une chienne,  SA chienne. Si ce n’était que cela cette petite demoiselle ne serait pas déçus, cependant Alice manquait à son gout clairement d’ambition.  L’elfe rouge avait une petite idée afin de rendre cela moins facile  pour elle. Si elle voulait être une chienne, une petite soumise, il ne fallait pas qu’elle puisse croire qu’elle pourrait le faire comme le voudrait.
Elle lui caressa doucement la joue avant de  lui caresser la nuque traçant un cercle autour du cou.  Le geste était évidant,  elle était entrain de  lui montrer ce qu’elle allait bientôt lui faire.
Elfe lui mordilla doucement le cou avant de lui dire enfin.



-Tu as clairement du potentiel ma petite Alice et c’est pour cela que je vais faire de toi ma chienne,  ma lécheuse, ma salope. Je révélerais ta vraie nature ma petite chérie. Tu en ressortiras sans doute légèrement différentes  mais je suis sur qu’au fond tu ne veux que cela n’est ce pas ?


Elle lui lécha doucement le cou, planta doucement ses dents dans celui-ci, elle n’allait pas la mordre au sang…  Pas encore  cependant l’elfe rouge avait prévue une petite révélation à la jeune princesse.

- Si tu veux être ma chienne, ce ne sera pas par intermittence.  Soit tu embrasse pleinement ton rôle… soit tu peux aller chercher quelqu’un d’autre ma belle.


Elle lui caressa doucement les fesses. Hum, ce petit cul était tout simplement délicieux et elle se ferrait un plaisir de le faire sien.

-Rassure toi Alice, je sais que tu as un pays à diriger ainsi qu’une femme… je ne te demanderais pas d’être ici 24h/24.  Cependant  je vais faire de chose.  Je vais marquer ton corps d’une marque magique afin que tes futurs amants sachent à qui tu appartiens mais je vais surtout enchanter ton collier.


Elle eut un petit sourire.  Elle n’allait pas lui dire à quoi servirait cet enchantement cependant il était fortement probable que la jeune princesse le trouve à son gout.  Elle eut un petit sourire avant de la regarder droit dans les yeux.
- Alice, déshabille-toi.  Montre-moi ton corps.  Montre à ta maitresse la femme que tu es venue.  Ton corps m’appartient après tout  et je veux  le  voir.  Je veux également  tout savoir : Quelles expériences t’ont marqué en bien comme en mal?  Qu’est ce que tu n’as jamais essayé?  Et surtout  combien d’amant tu as eu ?

Connaitre la princesse lui permettrait de mieux la dominer. Elle y allait pour l’instant en douceur mais bientôt la pauvre princesse se retrouverait à quatre pattes lui demandant l autorisation pour jouir. 
L’elfe rouge avait déjà de nombreuses idées et la petite princesse en aurait sans doute pour ses attentes.  Il ne restait plus qu’à voir comment celle-ci réagirait à cela ?  Tenterait elle de négocier avec l’elfe rouge ou bien embrasserait elle son nouveau statut de petite chienne permanente ? Elle attendait de voir cela avec une certaine impatience.

Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7049



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #10 le: Février 25, 2014, 03:02:24 »

En réponse à sa demande, Tinuviel alla lui mordre le cou, faisant soupirer la Princesse. Les joues légèrement rouges, cette dernière soupira, frottant son nez contre le cou de l’elfe rouge, creusant son dos en sentant ses mains chaudes et fermes empoigner ses fesses, les caressant tendrement. Alice se mordilla les lèvres, sentant le plaisir monter rapidement, ainsi qu’une sorte de gêne et de nervosité. Tinuviel lui parlait, exposant ses conditions, faisant tiquer Alice à plusieurs reprises. Une marque ? Enchanter son collier ? Embrasser pleinement son rôle ? Alice ne savait pas trop comment interpréter ça, et ne répondit pas tout de suite, laissant l’elfe continuer ses attouchements. Tinuviel se contredisait elle-même, en lui disant qu’elle devrait pleinement assurer son rôle, que ce ne devait être par intermittence, tout en reconnaissant elle-même que la Princesse ne pourrait pas être là continuellement. Perturbée par cette marque de possessivité, Alice en fut également un peu refroidie, et se redressa lentement, se tenant à califourchon sur la femme.

« Hum... »

La Princesse réfléchit, et commença par ôter lentement sa nuisette, révélant la nudité de son corps, ses deux seins tendus vers elle, puis elle posa ses mains sur les épaules de Tinuviel.

« Ne commets pas l’erreur de croire que je suis une esclave comme une autre, Tinuviel. Je suis une Princesse. Si tel n’avait pas été le cas, j’aurais accepté sans rechigner l’essentiel de tes conditions, j’aurais accepté ces règles... Mais je ne peux pas le faire, en l’état actuel des choses. »

Dans sa petite tête, tout était clair. Alice savait qu’elle prenait de gros risques. Si on découvrait qu’elle s’amusait à aller voir une esclavagiste afin de se prendre pour une esclave, son règne serait terminé avant même d’avoir commencé. Elle était une Princesse, elle était appelée à diriger un pays, pas à être une esclave. C’était son destin, un choix décidé dès sa naissance, et sur lequel elle n’avait pas le choix. En un sens, elle était déjà l’esclave d’autre chose : son devoir, son pays, sa destinée. Sa liberté n’avait jamais été totale, et elle ne l’était jamais, quand, comme elle, on était appelé à un poste de décision. C’était là toute l’ironie du pouvoir : plus on en avait, et moins on était libre, si on voulait être un souverain exemplaire.

Elle se pencha à nouveau sur Tinuviel, et l’embrassa brièvement sur les lèvres, reprenant ses explications, imposant ses conditions :

« Je serais ton esclave, Tinuviel, je serais ta belle petite chienne, quand je le voudrais. Rassure-toi, tu auras amplement l’occasion de profiter de moi, mais je ne peux pas accepter que tu me marques, ou que tu désires enchanter mon collier... Tout comme je ne peux pas accepter de me soumettre à toi jusqu’à ma mort. Lorsque je serais Reine, je ne pourrais plus me permettre ce genre de choses. »

Alice parlait sur un ton calme, mais déterminé. Son doigt vingt glisser sur les lèvres de Tinuviel, remuant lentement dessus, en dessinant le contour. Elle adorait le corps de cette femme, elle adorait son talent, sa sensualité, mais elle savait aussi que Tinuviel était une femme possessive, et qu’elle devait trouver très alléchant l’idée de soumettre une Princesse.

« Crois-moi, Tinuviel, j’y ai bien réfléchi, et il n’y a pas cinquante manières de faire... Je serais à toi, lorsque ce sera possible, mais ce ne pourra être que par intermittence. Si ceci ne te convient pas, je le comprendrais, et nous nous en arrêterons là. »
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Mars 23, 2014, 10:55:04 »

Disons que dans l’esprit de l’elfe rouge la marque  et le collier n’aurait été visible que par elle,  laissant ainsi la princesse comme étant  sienne  sans pour autant que ses sujets soient au courant.  Cependant l’elfe rouge dans son excitation avait en effet négligé le fait que si un jour cela venait à être découvert, la petite princesse aurait de nombreux problèmes.
 Elfe rouge se leva  regardant la demoiselle droit dans les yeux.  Elle n’avait plus envie de se montrer câline  ou quoi que ce soit d’autre. Non, son regard était sérieux, presque transperçant  et ce qu’elle était entrain de juger  s’était la dévotion de la princesse.

L’elfe rouge comprit une chose,  la petite princesse avait déjà un maitre : Son peuple.  Elle ne serait jamais libre de se donner pleinement à elle  et même si cela décevait la maitresse des lieux, elle le comprenait.

Elle eut un petit sourire avant de se rapprocher doucement de  la regarde en douceur.


-En général personne n’accepte une esclave ayant déjà un autre maitre.  Mais je vais faire une exception pour toi ma belle, même si cela veut dire que je vais devoir te partager avec ton devoir.


Elle eut un petit sourire avant de poser son doigt sur la tête de sa nouvelle soumise et lui dit doucement.

-Cependant ma petite Alice, je te demande en échange que  tu viennes me voir de temps en temps.  Je ne veux pas que  lorsque tu auras pris le trône  tu abandonne ta maitresse.

Elle lui caressa doucement les fesses,  lui mettant une petite tape sur celles-ci  afin de signer  ce contrat. Après tout,  ce s’était cela qui s’offrait à la jolie princesse.  Une vie de luxure mais aussi de servitude.  Elle eut un petit  sourire avant de la prendre dans ses bras et de lui glisser à l’oreille.
- Bien maintenant que cette question est réglée,  pourquoi ne pas montrer tes progrès à ta maitresse.  Après tout,  tu as du faire de nombreux progrès et j’ai envie de voir cela.

Elle eut un petit sourire, attendant de voir ce que la jeune femme avait apprise depuis tout ce temps.  L’elfe rouge devait elle lui réapprendre  et faire de cette petite  princesse une bonne chienne ?  Ou bien,  celle-ci avait elle déjà tout  ce dont elle avait besoin pour être une bonne petite soumise ?  elfe rouge allait bientôt le savoir et honnêtement, elle était assez impatiente de voir cela.
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7049



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #12 le: Mars 29, 2014, 02:29:00 »

Il ne fallait pas croire qu’Alice n’avait pas réfléchi à la situation. Elle était effectivement entre deux chaises : d’un côté, elle appréciait beaucoup l’idée d’être soumise aux autres, surtout à de belles femmes autoritaires et expérimentées ; de l’autre, elle était destinée à gouverner un peuple. Deux situations qui étaient radicalement incompatibles entre elles. Si le peuple apprenait que leur Reine se faisait fouetter le cul par une elfe, les gens n’auraient plus confiance. C’était encore plus vrai à Sylvandell, qui était un royaume guerrier par excellence. Le souverain se devait d’être une personnalité charismatique et forte, afin de pouvoir s’imposer dans les négociations et les tensions diplomatiques. S’il était connu de tous que le souverain aimait marcher à quatre pattes avec un collier autour du cou, ledit souverain n’impressionnerait personne, et ceci impacterait sur l’intégralité du royaume. Alice avait donc sérieusement réfléchi, et, pendant des semaines, elle s’était dit qu’elle ne reverrait plus Tinuviel, que le risque était trop grand... Mais, la nuit, le souvenir de l’elfe rouge revenait la hanter de manière récurrente. Elle avait donc décidé de ne pas lutter contre ses aspirations profondes, mais, plutôt, de trouver un moyen de les encadrer. La jeune blonde partait du principe qu’il ne fallait pas se voiler la face, qu’il fallait accepter ce qu’on était, et de vivre avec ça. Elle aimait la soumission, elle aimait l’idée d’avoir un maître ou une maîtresse lors des ébats, elle aimait l’idée d’être guidée, mais, en même temps, elle accordait aussi une grande importance à ses fonctions royales.

Tinuviel accepta ça, tout en lui caressant les fesses. Elle la traitait comme une sorte d’objet, et Alice en ressentait de violents frissons de plaisir. Oh, comme elle aimait ça ! Ceux qui la connaissaient intimement, comme Cirillia, Melendil, ou encore Mélinda, savaient comment la Princesse fonctionnait, tout comme ils savaient qu’elle se refusait à afficher ça en public. Si on tentait, on risquait de voir la Princesse lourdement s’opposer, vous rappelant ainsi que la nature humaine était faite de paradoxes et de contradictions, et que rien n’était jamais clair ou simple.

« Cependant ma petite Alice, je te demande en échange que  tu viennes me voir de temps en temps.  Je ne veux pas que  lorsque tu auras pris le trône, tu abandonnes ta maitresse. »

Posant ses mains sur les épaules de l’elfe, Alice hocha lentement la tête.

« Naturellement, je ne l’entendais pas autrement... répliqua-t-elle d’une voix quelque peu éreintée par le désir. Tu... Vous êtes un peu comme une drogue, Maîtresse. Si je reste trop longtemps sans profiter de votre expertise, je vais me languir de vous. »

Il y avait un peu de flatterie, mais aussi un certain fond de vérité. Certes, la vie sexuelle d’Alice n’était pas un long fleuve tranquille. Elle n’avait pas une montagne d’amants, mais, entre Melendil et Cirillia, elle était plutôt bien occupée... Sans compter ses visites régulières dans le manoir de Mélinda, qui étaient toujours l’occasion de profiter du lit de la vampire, ou encore les fois où sa femme dormait avec elle, Alice avait une vie plutôt bien remplie... Cependant, elle n’en avait pas oublié Tinuviel, et le charme des elfes. L’elfe rouge était très douée, et c’était bien cet élément qui faisait pencher la balance en sa faveur.

Alice restait contre elle, sentant Tinuviel la prendre dans ses bras, et elle posa ses mains sur ses épaules, sa bouche allant lécher sa nuque, embrassant tendrement sa belle peau. Visiblement satisfaite, la Maîtresse lui donna alors ses premiers ordres : montrer ses progrès... Si tant est qu’on puisse appeler ça un ordre, par sa généralité. Alice réfléchit un peu, étudiant la proposition. Quand Tinuviel l’avait rencontré, Alice était encore relativement naïve et insouciante. Si elle avait toujours, en elle, un fond de naïveté, elle savait aussi faire preuve d’une certaine lucidité. Elle réfléchit un peu, restant blottie contre le corps chaud et doux de Tinuviel, puis finit par trouver une idée... Elle allait faire sa provocatrice.

Elle mordilla alors la nuque de Tinuviel, tendrement, léchant sa peau, et l’embrassa remontant vers son oreille, en soupirant cette dernière.

« Hum... Maîtresse, je crois que vous risquez d’être surprise... »

Tout en parlant, elle fit descendre ses mains, et empoigna, à travers le tissu de la robe, chacun des seins de la femme, avant de la pousser d’un coup. Tinuviel se retrouva ainsi couchée sur le dos, avec Alice au-dessus d’elle, les cheveux de la Princesse descendant en cascade. Elle embrassa alors l’elfe sur les lèvres, un tendre baiser, tout en continuant à malaxer ses seins. Ce simple frottement de lèvres s’accentua assez rapidement. Mélinda lui avait appris à embrasser, en lui expliquant qu’un baiser, ce n’était pas qu’un simple frottement des lèvres. Il fallait aussi tenir compte d’autres facteurs, allant jusqu’au frottement du bout du nez à celui du menton. Il y avait le baiser « idiot », où on se contentait de plaquer les lèvres l’un contre l’autre, que Mélinda appelait aussi le baiser « bouche-à-bouche », et un autre baiser, le baiser « vrai », qui consistait à transmettre sa passion à sa partenaire. C’est ce genre de baiser qu’Alice fit.

Ses deux lèvres mordillèrent la lèvre inférieure de Tinuviel, tirant dessus, et elle releva alors sa lèvre supérieure, qui s’était alors glissée entre celles de Tinuviel, creusant ainsi un trou, par le biais duquel elle put enfouir sa langue. Elle avait les yeux clos, consacrée à sa tâche, soupirant faiblement, le corps parcouru d’agréables frissons, et, tandis qu’elle jouait avec la langue de sa Maîtresse, et glissait le long de ses dents, elle remuait lentement, très lentement, son visage, faisant frotter le bout de son nez contre celui de Tinuviel, le titillant. Ses mains, elles, continuaient à presser les seins de la femme, les pouces glissant sur les tétons, perceptibles à travers la robe.

Elle prenait les devants. Tinuviel pouvait estimer qu’Alice allait au-delà de ses attributions en tant qu’esclave, ou pas. L’un dans l’autre, tout conviendrait à la petite Princesse.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre
Tinuviel Lastrim
Créature
-

Messages: 3446



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #13 le: Avril 11, 2014, 06:39:07 »

Elfe rouge eut se sentit flatter par la petite remarque de sa nouvelle soumise.  C’était toujours agréable ce genre de remarque, cependant elle n’était pas dupe et elle se doutait que la jeune femme avait sans doute utilisé cet argument afin de lui faire mieux accepter sa demande.    Elle n’était qu’à moitié dupe mais finalement elle n’avait que peu de choix et celui-ci était sans doute le plus acceptable pour elles.

Elfe était curieuse de voir comment la jeune princesse allait répondre à sa demande. Elle l’observa, soupirant lorsque la petite princesse se décida à lui montrer ses talents. Il était certain que la demoiselle avait gagné en expertise, toutefois il en faudrait bien plus pour que cela ait un effet sur la dame rouge. 
Elle ne s’attendait cependant pas à être le jouet de la princesse.  Celle-ci maitrisait bien mieux les caresses et les baisers et l’elfe se dit qu’il lui faudrait sans doute renforcer ses nouvelles compétences.

Celle-ci s’attaqua ensuite à ses tétons,  laissant l’elfe soupirer doucement.  Il était peut être temps de montrer à cette petite princesse qu’elle attendait plus d’elle.
Elle plongea sa main dans la belle chevelure de la petite blonde avant de tirer son visage vers son intimité. Elle était encore habillée mais le message était claire, cette petite princesse n’était désormais là que pour son plaisir.  Si elle se comportait bien, alors peut être l’elfe rouge se déciderait de la récompenser mais sinon, elle serait puni comme il se doit.

Elle observa la jeune femme, souriant doucement alors que sa main était encore dans sa chevelure,  elle pourrait ainsi doser la fougue de la petite demoiselle si elle le voulait.


-Bien, il est certain que tu as fais des progrès mais montre moi que ce n’est pas que de l’esbroufe.  Tu devrais facilement me faire jouir désormais n’est ce pas ?

Elle  lui caressa doucement la joue avant de continue.

- Comporte-toi bien et tu seras récompensée. Mais  oublie ta place  princesse et je te jure que tes fesses te feront tellement souffrir qu’il te sera impossible de t’assoir pendant plusieurs jours. Et ce n’est pas la pire chose qu’il pourrait t’arriver.

A cette parole, l’elfe resserra sa poigne, tirant légèrement la tête de la princesse vers le sol.  Elle devait reconnaitre qu’il était assez jouissif de lui faire subir ceci,  oui elle pourrait très bien prendre gout à s’occuper cette pauvre petite princesse.
 
Journalisée

Princesse Alice Korvander
Serial-posteur
Humain(e)
-

Messages: 7049



Voir le profil
FicheChalant
Description
"Hear me Roar !"
« Répondre #14 le: Avril 12, 2014, 12:20:47 »

Alice jouait avec le corps de Tinuviel, titillant sa Maîtresse, lui montrant de quoi elle était capable, tout en hésitant. Devait-elle la provoquer, ou jouer son jeu ? Tout dépendait de ce qu’elle recherchait... Tinuviel était une main de fer dans un gant de velours. Préférait-elle le velours, ou le fer ? La douleur, ou le plaisir ? Quand on parlait de sexe, Alice avait cru qu’ils étaient les deux facettes d’une même pièce : aux antipodes l’un de l’autre, mais en même temps indissociables. L’un ne pouvait aller sans l’autre, mais on pouvait donner priorité à l’un par rapport à l’autre. Le sexe, c’était ça, c’était cette faculté à transcender des sentiments opposés, à les rapprocher pour qu’ils fusionnent et ne fassent plus qu’un. Alice jouait avec les seins de sa Maîtresse, la titillant, et cette dernière, soudain, la tira par les cheveux.

« Ha ! »

La douleur irradia dans le corps d’Alice, une douleur exquise, qui ne la rebutait pas, mais qui, inexplicablement, l’attirait. Comment justifier cette attirance pour la douleur dans le sexe ? Était-ce commun à tous les êtres vivants ? Est-ce que ça venait d’elle ? Du sang de dragon bouillonnant dans ses veines ? La douce Princesse frissonna devant l’autorité inébranlable de l’elfe, qui amena son visage près de son intimité. Alice frissonna, alors que Tinuviel continuait à donner des ordres, d’une voix qui était à la fois autoritaire, dure, et délicieusement sensuelle. La Princesse en était toute émoustillée, et Tinuviel continua à appuyer sur sa tête, tout en lui imposant de nouvelles directives :

« Comporte-toi bien et tu seras récompensée. Mais  oublie ta place  princesse et je te jure que tes fesses te feront tellement souffrir qu’il te sera impossible de t’assoir pendant plusieurs jours. Et ce n’est pas la pire chose qu’il pourrait t’arriver. »

Alice frissonna. Encore une fois, ce dilemme... Ce choix cornélien qui s’offrait à elle. Obéir, ou résister, et ainsi se faire punir ? C’était presque à croire que l’elfe rouge voulait la pousser au crime ! Alice se mordilla les lèvres, tout en se rapprochant des belles jambes de l’elfe. Le fétichisme était une autre chose qu’elle avait progressivement appris avec Mélinda, comme une illustration de la soumission. Aucun plaisir sexuel à proprement parler, mais pourtant... Ah, que c’était bon ! On avait déjà léché les pieds d’Alice, mais elle aimait surtout être à l’inverse, sans pouvoir se l’expliquer... La soumission, cependant, pouvait-elle s’expliquer ? Chez Alice, elle répondait à des besoins inconscients, à des fantasmes et à des désirs enfouis dans son enfance. Les appréhender était très difficile, et elle ne cherchait plus à les comprendre, simplement à les accepter.

La Princesse pesait le pour et le contre, et finit par opter pour un acte de rébellion. Elle prenait des risques, mais, si elle avait traversé toute une partie de Terra pour rejoindre Tinuviel, c’était bien pour avoir une Maîtresse. Alice allait prendre des risques, mais c’était ça qu’elle voulait faire. Se pinçant donc les lèvres, elle releva la tête, dans la mesure du possible, et frotta sa tête contre la jambe de Tinuviel, enfonçant son nez contre sa peau, le long de sa cuisse, comme une docile petite chienne, avant de lui répondre :

« Pendant plusieurs jours ? Vous vous surestimez, Maîtresse... »

Elle l’annonça avec un sourire espiègle, un signe qu’elle était en train de jouer, et qu’elle voulait tout simplement offrir à Tinuviel un argument suffisant pour passer au choses sérieuses.

Il n’y avait plus qu’à espérer que l’elfe rouge mordrait à l’hameçon.
Journalisée


Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal, soit celui-ci.

Complément de script : La Saga De La Tour Sombre

Tags: yuri  
Pages: [1] 2 3 ... 14
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox