banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Engueulade familiale et réconciliation [PV : Mélinda Warren]  (Lu 743 fois)
Keepa Rendris-Warren
Créature
-

Messages: 45


Rodien aux gênes Formiens.


Voir le profil
FicheChalant
« le: Janvier 25, 2014, 05:34:29 »

Quelques jours s'étaient écoulés depuis que Keepa avait fait la rencontre d'une jolie Kitsune appelée Louanne. Celle-ci, bien qu'à prime abord réticente, avait vidé le Rodien de toute sa substance. En échange d'une épée, il avait pu, en effet, se satisfaire toute une nuit durant. Tant et si bien qu'il s'en était fait mal aux bourses et à l'engin... Enfin... Il était à présent de retour de Nexus, dans la bonne vieille ville d'Ashnard, plein de vigueur et parait à pouvoir se complaire intimement avec quelque jouvencelle, qu'elle fusse libre ou esclave... Il alla justement faire un tour sur le marché, afin d'examiner les nouveaux arrivages. Il y rencontra un dénommé Gallius, un des fournisseurs "officiels" de sa chère mère adoptive, Mélinda Warren... Ce qu'il apprit alors ne l'enchanta guère...

-- Es-tu certain de ce que tu avance, Gallius !?
-- Absolument, vieux...
-- Putain ! Ah, elle va m'entendre !


Aussitôt, le Rodien entra dans une colère noire et s'en alla jusqu'à la calèche qui devait le ramener au manoir familial. Keepa n'était pas d'un naturel à s'énerver, mais lorsque cela arrivait il avait alors la rancoeur tenace.

-- Plus vite, cocher !

Ordonna-t-il, sur un ton peu amène. Le brave employé s'exécuta alors. Keepa grommela... Si seulement Mélinda avait été sur Terre à ce moment là...

*Bordel ! Au moins à Seikusu, on a des voitures... !*

Après quelques dizaines de minutes, tandis que le Rodien sentait sa colère grandir, la calèche arriva enfin au manoir. Sitôt à son arrivée, un brave et zélé majordome s'avança accueillir son maître. Bien mal lui en prit...

-- Bonjour maitre K...
-- Ta gueule !


Le Rodien, que les poings démangeaient, envoya alors un crochet en plein dans la tête du pauvre domestique qui se retrouva à terre.

-- Désolé !

Ajouta le Rodien avant de s'engouffrer dans le manoir, furibond.

-- Mère !!!

Hurla-t-il. Son cri résonna dans tout le manoir. Pas de réponse... Il courut alors jusque dans le bureau de Mélinda et enfonça la porte d'un violent coup de pied. Elle était là, le nez fourré dans la paperasserie. Une tâche bien horripilante s'il en était, mais à laquelle elle ne pouvait échapper pour le bien de ses affaires...

-- Mère !

Il s'avança alors et frappa sur le bureau pour attirer son attention... Comme si ses cris ne l'avait pas déjà fait...

-- Est-ce vrai, ce que m'a apprit Gallius, mère ? Avez-vous réellement conclu une affaire avec Dame Naviento !? Pourquoi ne m'avez vous rien dit, par tout les diables !?

Keepa avait eut vent de certaines rumeurs concernant ladite Ishtar. Et cela ne plaisait pas vraiment au Rodien de savoir qu'il y avait eu une transaction entre sa mère et cette femme. Il se sentait trahi que Mélinda l'ait laissé en dehors de cette affaire. Après tout, il travaillait pour elle et l'aidait à accroître son "petit" commerce... Le Rodien espérait plus de transparence de la part de sa mère... Quoiqu'il en soit, pour l'heure, il exigeait une explication.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3148



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #1 le: Janvier 26, 2014, 03:17:34 »

Après un séjour en mer, où Mélinda en avait profité pour se débarrasser d’un ancien esclave, monnayant une solide somme*, la vampire était de retour dans le cœur de son entreprise : l’immeuble d’Ashnard, une belle tour coquette, qui abritait son harem, ainsi qu’un Portail résiduel, reliant l’immeuble à son manoir sur Terre. Mélinda était plongée dans tout un tas de papiers, car elle venait de recevoir, de la part de son avocate, Marina, les différents descriptifs des guildes. Maintenant que Mélinda avait cent milles pièces d’ors en lingots d’or, elle espérait bien utiliser son capital à bon escient, et le plus intéressant lui semblait d’acheter les bénéfices d’une guilde. Elle se renseignait donc sur la santé financière des guildes, afin d’en racheter une, et de pouvoir ainsi bénéficier, pour son compte, de mercenaires. Ce faisant, elle pourrait ainsi éviter que des esclaves ne lui faussent compagnie, tout en pouvant bénéficier d’autres esclaves. Elle avait commencé par évacuer toutes les guildes qui refusaient explicitement les contrats d’esclavage. Fort heureusement, la plupart des principales guildes pouvaient faire des conventions d’esclavage.

Les prix étaient très élevés, et Mélinda ne voulait pas dilapider tout ce capital simplement pour acheter la propriété d’une guilde. Il faudrait aussi qu’elle rénove la guilde, qu’elle la modernise, et qu’elle assure la paie des membres de la guilde, tout en assurant son rayonnement. C’était un solide investissement, et qui ne serait jamais autant rentable que son harem. Néanmoins, il lui semblait indispensable pour accroître encore plus son influence. À Ashnard, on n’était rien, tant qu’on avait pas sa propre armée, et ses hommes d’armes n’étaient que de simples gardes du corps. Plusieurs étaient certes d’anciens soldats ashnardiens, mais elle n’avait pas vraiment de quoi pavoiser.

« Hum... Hummm... Voyons voir celle-ci... »

Assise sur un énorme fauteuil rembourré avec des accoudoirs, la belle vampire se pencha vers toute une fiche sur une guilde tekhane. Elle continuait ses recherches lorsqu’elle perçut un groupe sanguin se rapprocher rapidement... Avec un sang qui battait furieusement, et qu’elle reconnut assez rapidement. Quelques secondes après, la porte de son bureau s’ouvrit violemment, faisant sursauter la Terranide qui se trouvait sous le bureau, et qui était occupée à lécher le minou de sa Maîtresse.

Keepa venait de revenir de Nexus... Et, visiblement, il n’avait pas pris le temps de soulager sa queue.

« Est-ce vrai, ce que m'a apprit Gallius, mère ? Avez-vous réellement conclu une affaire avec Dame Naviento !? Pourquoi ne m'avez vous rien dit, par tous les diables !? »

Dans le dos de Keepa, Bran, le grand-frère protecteur de Mélinda, venait, comme par enchantement, de se matérialiser. Le regard de Mélinda croisa le sien, et l’homme se calma. Elle baissa ensuite la tête vers sa Terranide, Brisk, et lui sourit gentiment, comme pour lui dire de continuer. La belle Terranide hésita un peu, les joues cramoisies, puis retourna mettre sa tête sous la robe de sa belle Maîtresse, enfonçant à nouveau sa langue dans son intimité.

« Les informations de Gallius sont fiables, mon cher petit. Et, moi aussi, je suis contente de te revoir. »

Il était parti à Nexus depuis plusieurs semaines, et la vampire n’appréciait guère qu’il revienne pour lui faire un esclandre.

« Et je ne peux pas informer mon fils de toutes les transactions que je conclue... Surtout lorsque ce dernier se trouve à l’autre bout du monde. J’ai vendu un esclave parjure à Naviento, car elle en demandait une somme indécente, une somme si élevée que seul un pauvre fou aurait refusé de l’honorer. Grâce à cette somme, je pense que je vais m’acheter une guilde. »

Elle parlait sur un ton calme, mais on pouvait sentir l’irritation dans sa voix, ce qui fit qu’elle lâcha ensuite :

« Maintenant que ta crise est finie, je te prierai de retirer tes mains de mes papiers, j’ai d’autres choses à faire... Et j’espère que tes affaires à Nexus ont été prolifiques. »



* : Cf. RP « Vente de biens et services ».
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Keepa Rendris-Warren
Créature
-

Messages: 45


Rodien aux gênes Formiens.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Janvier 27, 2014, 09:41:48 »

Toujours sous le coup de la colère, le Rodien faillit ne pas sentir l'arrivée de Bran. Celui-ci avait un naturel sur-protecteur envers Mélinda. Bien que Keepa ne pouvait pas trop supporter ce type, il restait toutefois de sa famille par adoption... Et les sens étrangement sur-développés du Rodien lui permettaient donc de reconnaître la présence de l'homme derrière lui et ses intentions quelques peu hostiles...

-- Bonjour, oncle Bran...

Ajouta le Rodien, les yeux froncés. Il était en pétard, certes, mais jamais il n'oserait porter la main sur sa mère. La réaction de Bran était donc tout à fait inutile... Mais heureusement que Mélinda avait pour elle le "pouvoir" de le calmer d'un seul regard. Pour l'heure, le Rodien sentait un début d'érection, en remarquant qu'une certaine Terranide sur laquelle il avait eut des vues depuis longtemps était en train de faire du bien à Mélinda avec sa langue... Depuis que la Vampire l'avait adopté, il avait toujours connue les tendances érotiques de sa mère. Si cela l'avait beaucoup perturbé au début, il était à présent quelque peu habitué à la chose. Et cela ne faisait étrangement que très peu de temps qu'il avait dépucelé son poireau...

-- Les informations de Gallius sont fiables, mon cher petit. Et, moi aussi, je suis contente de te revoir. Et je ne peux pas informer mon fils de toutes les transactions que je conclue... Surtout lorsque ce dernier se trouve à l’autre bout du monde. J’ai vendu un esclave parjure à Naviento, car elle en demandait une somme indécente, une somme si élevée que seul un pauvre fou aurait refusé de l’honorer. Grâce à cette somme, je pense que je vais m’acheter une guilde.

Alors c'était ça, les affaires en lien avec Ishtar ? Mais tout de même... Certes ce n'était pas grand chose, contrairement à ce qu'il s'imaginait mais tout de même... C'était Ishtar Naviento, quoi ! Et le Rodien avait entendu de sales choses concernant cette personne. Des choses que le Rodien n'acceptait pas...

-- Maintenant que ta crise est finie, je te prierai de retirer tes mains de mes papiers, j’ai d’autres choses à faire... Et j’espère que tes affaires à Nexus ont été prolifiques.

Grommelant, le Rodien répliqua.

-- Hmmm... Et nos pigeons voyageurs ? Vous auriez pu m'en envoyer un... Ou encore utiliser l'une ou l'autre de nos "technologies"...

Il insista bien sur les guillemets en les mimant avec ses doigts.

--... terriennes ou tekhanes pour me contacter... Vous croyez pas ?

Il n'en dit pas plus, sachant pertinemment que parler de technologies à Ashnard ou à Nexus était assez dangereux... Mais une chose était certaine : si vraiment elle l'avait voulu, Mélinda aurait pu le contacter. Et Keepa connaissait les Portails. Il aurait aisément pu la rejoindre en moins de quelques heures...

-- Pas une seule seconde vous vous êtes dit que j'aurai pu vouloir faire partie du voyage ? Et puis que diable voulez vous faire d'une guilde ?

Lui dit-il, plein de reproches...

-- Quel est le problème, mère ? Vous ne me faites pas confiance ou quoi ? Vous savez ce que je commence à croire ? Je crois que vous tenez à m'évincer de vos affaires ! J'en ai marre, mère ! Je ne suis un simple employé, bon sang ! Je suis de votre famille oui ou non ? J'en ai assez de me contenter de simplement vous fournir de nouveaux esclaves. Je vaux bien mieux que cette tâche et vous sous-estimez ma valeur.

Il prit alors une chaise et s'assit alors face à elle, tentant de se calmer en soupirant.

-- Ca ne peut pas durer ainsi, mère... Je sens que je gâche mon potentiel...

Il se racla la gorge en disant cela. Il savait déjà que la suite ne plairai pas à Mélinda...

-- Mère... Peut-être est-il temps pour moi de prendre mon indépendance...

Lui s'était calmé mais... il y avait de fortes chances pour qu'elle prenne la mouche à son tour...
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3148



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #3 le: Janvier 28, 2014, 02:54:27 »

Mélinda était tranquillement en train de se renseigner sur ses guildes, mais sentit sa patience s’effriter lentement, sous la crise de Keepa. Qu’est-ce qui lui prenait donc ? Croyait-il donc vraiment que Mélinda n’avait que ça à faire de supporter les crises de son fils ? Elle fronça les sourcils quand, loin de se calmer, Keepa renchérit, enchaînant, peinant visiblement à comprendre pourquoi il n’avait pas participé à la transaction avec Ishtar Naviento. Mélinda savait qu’il y avait récemment eu un conflit entre Ashnard et Infernis, un conflit qui avait tendu les relations entre les deux pays, tandis que les Ashnardiens s’était longuement étendus sur les penchants sexuels d’Ishtar. La guerre s’était terminée par d’heureuses négociations, et Mélinda avait conclu une affaire. C’était purement du droit privé, et ça n’avait rien de politique. Elle peinait à comprendre le comportement de Keepa, contradictoire, désordonné.

Elle ne dit rien, mais se sentait de moins en moins emportée par la langue de Brisk, au point que, pendant les assertions de Keepa, elle alla jusqu’à repousser cette dernière, afin d’être mieux en mesure de défier son fils adoptif.

« Mère... Peut-être est-il temps pour moi de prendre mon indépendance... » asséna Keepa.

En entendant cette phrase, Mélinda cilla, avançant légèrement son buste.

« Ton indépendance ? » répéta-elle, n’en croyant pas ses oreilles.

Elle avait pourtant bien entendu. Cet insolent avait bel et bien parlé de prendre son indépendance, de l’abandonner ! Elle sourit, assez sceptique.

« D’un côté, tu me demandes de te rapprocher de moi, et, de l’autre, tu demandes de t’éloigner de moi ? Prends-tu conscience de la stupidité de tes demandes, Keepa ? Et que comptes-tu faire de ton indépendance, hum ? Retourner dans les caves sinistres de Nexus pour gagner quelques misérables deniers en affrontant des dockers ivres ? Crois-tu donc que tu pourras porter tes beaux vêtements sans mon argent ?! »

Il suffisait de voir les belles mains de Mélinda pour voir qu’elle était énervée, car ses griffes étaient sorties, de belles pointes légèrement mauves. Elle tapa sur le rebord de son bureau, nerveuse, avant de relever sa tête vers Keepa, réfléchissant, essayant, sans grand succès, de clarifier ses pensées.

« Je ne t’ai pas informé de ma transaction avec Ishtar, car je n’en voyais pas l’utilité. Elle ne nécessitait aucune difficulté particulière, Ishtar voulait simplement récupérer un esclave qui nous a abandonné... Et que tu as été incapable de retrouver, par ailleurs. »

C’était une pique, c’était gratuit, et ça faisait du bien. Qu’on se le dise : Mélinda n’était pas le genre de femmes à aimer qu’on vienne piquer une crise dans son bureau.

« Je veux une guilde car j’envisage, au vu de notre chiffre d’affaires très élevé, d’étendre mes activités. L’argent récupéré par cette transaction me servira à acheter une guilde et à l’améliorer, afin qu’elle serve exclusivement nos intérêts. Je comptais t’impliquer dans ce projet, soit dit en passant. »

Keepa était jadis un individu qui se battait dans des arènes clandestines à Nexus, avant que Mélinda ne finisse par le récupérer. De plus, il aimait bien voyager, ce qui était plutôt bon pour une guilde. Il semblait donc logique que Mélinda ait envie de l’inclure, mais, vu sa crise, cette idée, tout d’un coup, lui semblait très éloignée.

« Et que comptes-tu faire de ta prétendue indépendance, Keepa ? Car, si tu envisages de me répudier, je reprendrais tout ce que je t’ai offert, et tu finiras le cul à l’air dehors. Ce n’est pas vraiment un plan de carrière très intéressant. »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Keepa Rendris-Warren
Créature
-

Messages: 45


Rodien aux gênes Formiens.


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Janvier 29, 2014, 01:33:32 »

[HRP : Un peu léger comme réponse... Désolée ^^' ]


Voila, le pavé dans la mare était jeté... Il n'y avait plus qu'à espérer que les remous qui en découlerait ne seraient pas assez violent pour faire se retourner la barque vacillante sur laquelle le Rodien se tenait...

-- Ton indépendance ?

Protesta Mélinda. Ca ne présageait rien de bon...

-- D’un côté, tu me demandes de te rapprocher de moi, et, de l’autre, tu demandes de t’éloigner de moi ? Prends-tu conscience de la stupidité de tes demandes, Keepa ? Et que comptes-tu faire de ton indépendance, hum ? Retourner dans les caves sinistres de Nexus pour gagner quelques misérables deniers en affrontant des dockers ivres ? Crois-tu donc que tu pourras porter tes beaux vêtements sans mon argent ?!

Là, elle marquait un point... Il est vrai que la vie opulente de "seigneur" de château lui plaisait et que sans Mélinda il ne l'aurait jamais goûté. Mais cela ne l'empêchait pas de penser... non, de sentir au plus profond de ses tripes que son Destin ne s'accomplirait pas entre ces murs...

-- Je ne t’ai pas informé de ma transaction avec Ishtar, car je n’en voyais pas l’utilité. Elle ne nécessitait aucune difficulté particulière, Ishtar voulait simplement récupérer un esclave qui nous a abandonné... Et que tu as été incapable de retrouver, par ailleurs.

Quoi !? Incapable de... ? Mais il ne savait même pas de quel esclave elle parlait ! Gallius lui avait seulement dit que sa mère était en affaire avec Ishtar ! Et c'était bien là la principale raison de la colère de Keepa, car si les rumeurs des goûts particuliers de ladite personne alors cela signifiait que Mélinda avait...

-- Je veux une guilde car j’envisage, au vu de notre chiffre d’affaires très élevé, d’étendre mes activités. L’argent récupéré par cette transaction me servira à acheter une guilde et à l’améliorer, afin qu’elle serve exclusivement nos intérêts. Je comptais t’impliquer dans ce projet, soit dit en passant. Et que comptes-tu faire de ta prétendue indépendance, Keepa ? Car, si tu envisages de me répudier, je reprendrais tout ce que je t’ai offert, et tu finiras le cul à l’air dehors. Ce n’est pas vraiment un plan de carrière très intéressant.

Heureusement pour lui, le Rodien était déjà assis, car il se serait bien retrouvé sur son séant autrement...

-- J'y... crois... pas...

Il la regarda l'air écoeuré. Il se fourvoyait, certes. Mais il l'ignorait... Il devait néanmoins le vérifier.

-- Vous êtes donc rancunière à ce point mère ? Je sais que je vous dois la vie mais est-ce une raison pour être à ce point possessive ? Je crois que maintenant, il n'y a plus que deux possibilités qui s'offrent à nous...

Il regarda Bran et Brisk.

-- Pouvez-vous nous laisser seuls, je vous prie ?

Le coeur du Rodien se serra. Il aimait sa mère, comme n'importe quel fils aimait sa génitrice mais là... Ce qu'il s'était mit en tête était bien trop grave à son goût. Il décida de ne plus parler tant qu'il ne serait pas seul avec sa mère.
Journalisée

Mélinda Warren
Créature
-

Messages: 3148



Voir le profil
FicheChalant
Description
Petite vampire qui aime mordre des fesses <3
« Répondre #5 le: Janvier 30, 2014, 02:52:22 »

Mélinda n’était pas vraiment une femme avec qui on pouvait arriver à des compromis. Elle était obtuse, et sacrément têtue... Et, effectivement, très possessive. Keepa pensait-il donc vraiment qu’il suffisait qu’il vienne ici, et réclame son indépendance, pour l’obtenir ? Ashnard était une société féodale, ce qui signifiait que la famille avait une grande importance. Il était le fils de Mélinda, et, bien qu’il soit majeur, il dépendait d’elle. Elle ne comptait pas le laisser partir si facilement. Malgré sa gueule d’amour et son caractère de cochon, Keepa était SON fils.

« Vous êtes donc rancunière à ce point mère ? Je sais que je vous dois la vie mais est-ce une raison pour être à ce point possessive ? Je crois que maintenant, il n'y a plus que deux possibilités qui s'offrent à nous...
 -  L’amour est possessivité, Keepa, n’importe quelle mère sait ça » répliqua rapidement Mélinda.

Elle ne dit rien de plus, l’observant silencieusement. Que voulait donc Keepa ? Mélinda ignorait tout de son hostilité éventuelle à Ishtar Naviento. Croyait-il donc que la vampire lui avait vendu son harem ? Ce n’était rien de plus qu’une transaction commerciale ! Elle avait vendu un esclave à Ishtar pour une somme mirobolante, et, dans un sens, ce n’était que justice. Auparavant, Theorem avait été à elle. Elle l’avait tout simplement repris. Visiblement, Keepa avait des choses à dire, et semblait étonné que Mélinda soit à ce point hostile à ses idées. Il fallait croire que son séjour à Nexus lui avait fait oublier que la vampire dirigeait son harem d’une main de fer. Des doigts de velours dans un gant de fer.

Keepa regarda alors autour de lui, observant tour à tour Brisk, puis Bran. Brisk était sortie du bureau, se relevant, mains jointes derrière son dos, tête baissée. Elle était derrière sa Maîtresse, attendant ses ordres.

« Pouvez-vous nous laisser seuls, je vous prie ? »

Mélinda sentit le sang de Keepa remuer légèrement. Était-il nerveux ? Ou excité ? Ou les deux ? Mélinda s’humecta les lèvres, réfléchissant. Brisk rougit poliment, tête basse, fixant ses pieds. Bran, lui, restait toujours imperturbable. La langue rose de Mélinda glissa brièvement sur ses lèvres, signe que la belle vampire était en train de réfléchir, de soupeser ce qu’elle allait faire.

« Laisse-nous, Brisk... Toi aussi, Bran. »

Bran décroisa les bras, et sortit. Keepa devait probablement se sentir honoré : il était rare que Mélinda accepte de se séparer de Bran. Son grand-frère n’était jamais très loin d’elle, et, si elle s’en séparait, c’est qu’elle devait considérer le sujet d’importance. Elle demanda à Brisk de fermer la porte, ce que cette dernière fit poliment.

« Bien, Maîtresse... »

Brisk referma la double porte poliment, laissant Keepa et Mélinda seuls. Mélinda s’humecta les lèvres, et attendit quelques secondes supplémentaires. Un léger silence plana entre les deux, alors qu’elle essayait de le jauger de comprendre ce qu’il voulait. Il lui avait fallu assez longtemps pour ne pas voir en lui une espèce de gros insecte verdâtre, avec sa longue trompe, et ses yeux globuleux. C’était bien un extraterrestre, et il ne faisait aucun doute, pour tous, qu’il était le fils adoptif de la vampire.

Elle finit par parler :

« Bien... Que veux-tu donc, mon petit Keepa, qui nécessite de ta part une telle timidité ? »
Journalisée


DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox