banniere
 
  Nouvelles:
De nouvelles places sont ouvertes pour le poste de modérateurs, si vous êtes intéressés, merci de vous présenter ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Cours particulier, what else ? (PV Myumi Ichtora)  (Lu 4021 fois)
Elianne Roy
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #30 le: Mai 03, 2017, 01:24:41 »

Une sodomie. L'envie d'essayer lui était venue aussi spontanément qu'elle s'en était trouvée un peu surprise elle même, surtout vu que sa première tentative n'avait pas été concluante. Mais là c'était...différent. Elianne n'aurait jamais pu déterminer pourquoi exactement cette envie s'était manifestée chez elle, peut-être parce qu'il s'agissait de sa Senseï et qu'elle faisait confiance à son expérience...ou peut-être parce qu'elle commençait doucement à sentir plus qu'une simple attraction physique à l'égard de Myumi.
Elianne n'était toutefois plus trop en position de pouvoir se poser des questions pour le moment. Agenouillée de la sorte, le visage fourré contre un oreiller qu'elle mordait, tout en usant de ses propres mains pour écarter ses fesses, la lycéenne eut rapidement la délicieuse sensation d'avoir la langue de sa compagne lui lécher son petit trou. Le premier contact l'amena bien entendu à se crisper un peu, Elianne n'était après tout guère habituée à ce que l'on vienne visiter sa porte arrière, et encore moins à sentir une langue humide la travailler pour l'amener à se dilater.
Toutefois, Elianne commença rapidement à se détendre.

Mgnnnnn...Huuuuuuum...

Elianne mordait fermement cet oreiller tout en se laissant faire, et rapidement, le rouge lui monta à nouveau aux joues. A mesure que le temps passait, à mesure que Myumi léchait son anus, la jeune lycéenne se détendait, et commençait même à ressentir une belle vague de plaisir la traverser. Elle était même un peu gênée...

*Elle...elle me lèche là et...et c'est bon...*

Même si elle n'était pas une ignare en terme de sexe, Elianne demeurait une petite fleur quelque peu timide, et le fait de ressentir un plaisir anal...et bien elle en avait un petit peu honte, mais c'était cette même gêne qui ajoutait quelque chose de plus au plaisir qu'elle ressentait, comme si elle était en train d'aller au delà d'une sorte de tabou.
Peu à peu, Myumi pourrait sentir sous sa langue, la rondelle d'Elianne se détendre, lui permettant ainsi de s'enfoncer plus profondément pour travailler cette entrée par laquelle elle allait prochainement s'enfoncer. Elianne était autant excitée qu'un peu effrayée par cette perspective, car le sexe de sa prof était, et de loin, le plus massif de tous les partenaires qu'elle avait pu avoir. Cela n'ôtait toutefois rien à son envie, au contraire même, elle avait comme l'intuition qu'elle se sentirait "pleine" avec ce membre fourré dans son cul, et c'était là quelque chose qui contribuait à l'exciter.
Myumi ajouta au bout d'un moment un plaisir supplémentaire à sa belle élève. Comme elle avait les mains libres, vu qu'Elianne se chargeait pour elle d'écarter ses fesses, Ichtora Senseï décida de s'occuper aussi de la belle fleur intime de son élève, d'abord en la carressant, puis en la pénétrant avec deux de ses doigts.

Mgnnnnyaaaaaa...

Myumi faisait encore une fois preuve de son doigté. Quand elle l'avait caressée ainsi plus tôt, quand elle portait encore des vêtements sur elle, Elianne avait beaucoup joui, car sa délicieuse Senseï semblait savoir instinctivement comment la caresser pour l'amener à l'orgasme. Elianne se mit alors à remuer légèrement son bassin, en ayant la délicieuse sensation de se faire prendre par tous ses trous intimes. Fébrile, terriblement excitée, Elianne ne tarda pas à se cambrer d'avantage et à jouir, laissant échapper de son intimité une benne quantité de mouille qui se posa sur la main et le poignet de sa Senseï.
Détendue par cet orgasme, Elianne s'était pour le coup à peine rendue compte que Myumi était parvenue à faire rentrer sa langue profondément dans son anus, ce dernier était bien dilaté. Elianne sortit alors sa tête de son oreiller, et tourna un peu la tête pour voir sa Senseï, derrière elle, se masturber avec sa main trempée de cyprine, afin d'en imbiber son sexe. Myumi elle devrait alors voir le merveilleux visage de son élève, aux joues rougies, et au regard encore un peu embrumé par cet orgasme.
Après avoir fini dese masturber, Myui se pencha vers son élève qui s'était alors légèrement redressée. Elianne vit la main de sa Senseï arriver près de sa bouche, cette main couverte de sa propre cyprine, qu'elle semblait décidément adorer la voir déguster. Elianne glissa sans aucun problème ces doigts dans sa délicate petite bouche, et lécha, suça ces doigts couverts de mouille, tandis que Myumi lui caressait les cheveux, dans une scène aussi attendrissante que très érotique.

Puis Myumi se retira, et lui demanda de se mettre en position. Elianne s'exécuta, et se mit à quatre pattes tandis que sa Senseï se positionna derrière elle. La lycéenne sentit alors le gros chibre de sa maîtresse sur ses fesses, et cette dernière lui demanda alors de bien lui confirmer qu'elle voulait ça. Elianne esquissa un léger sourire gêné, elle savait bien que sa maîtresse voulait surtout l'entendre de sa propre voix pour se régaler du spectacle de sa belle étudiante, d'un naturel timide, la supplier de la sodomiser. Elianne se déplaça alors encore un peu en arrière, afin de câler le sexe de Myumi entre ses fesses, puis elle tourna alors vers elle un magnifique visage, avec des yeux pétillant d'envie.

Oui Senseï...j'en ai tellement envie. J'étais hésitante au début, mais après la façon dont vous m'avez préparée j'ai...j'ai juste envie de vous sentir en moi, au plus profond de moi.
S'il vous plait...pitié...mettez la moi dans...dans le cul...bourrez moi bien fort, au point que j'en aie du mal à m'asseoir sur une chaise demain...


Elianne était devenue de plus en plus rouge à mesure qu'elle osait sortir ces termes vulgaires, qu'elle avait en plus dit d'une toute petite voix, toute douce.
Journalisée
Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 164



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #31 le: Mai 03, 2017, 02:01:14 »

Myumi fut frappée par le visage d’Elianne, s’extirpant de l’oreiller, après son superbe orgasme. Elle tourna sa tête vers elle, plusieurs mèches de cheveux rebelles barrant son beau visage basané en deux. Elle respirait lourdement, avec les joues rouges, sa poitrine se soulevant et s’abaissant, de la sueur commençant à couler sur son corps. La prof’ s’arrêta pendant quelques secondes, entrouvrant les lèvres, en ressentant... Une curieuse sensation devant ce spectacle. Elianne était... Belle. Mais pas uniquement. Il y avait aussi autre chose, une attirance supplémentaire, que Myu’ éprouvait en ce moment. Ce fut donc tout naturellement que Myu’ enfonça ensuite ses doigts couverts de cyprine dans la bouche d’Elianne, après s’être bien masturbée.

Elle avait frotté sa queue pendant plusieurs minutes, se masturbant plus ou moins vigoureusement, de manière à avoir un phallus de belle taille. Et, quand elle termina, sa queue était effectivement bien grosse, remontant jusqu’au-dessus de son nombril. Une longue tige assoiffée, qui ne demandait qu’à se nourrir du corps de sa petite chérie. Myu’ avait déjà couché avec beaucoup de femmes, elle connaissait le corps féminin à la perfection, et avait rapidement constaté qu’Elianne était une grande sodomite. Sa petite préparation anale l’avait confirmé, et, quand elle ordonna à Elianne de se mettre en position, son élève obtempéra, bombant son petit cul d’amour, tout en venant encenser Myumi.

Myumi sourit alors, et sentit la douceur qu’elle ressentait envers Elianne se muer en une excitation sauvage. Ses mains se crispèrent sur les fesses de la jeune fille, sa queue caressant sa raie, puis elle posa sa main sur son verge, et l’approcha du délicat trou rose de la jeune fille.

Myumi soupira donc, et appuya encore son corps contre celui d’Elianne, pour le simple plaisir de sentir sa queue se crisper contre les fesses de la jeune femme, et, surtout, pour la frustrer davantage. Cette frustration, Myumi pouvait la sentir filer à travers tout le corps de la lycéenne, s’exprimant dans les vibrations de ses muscles, dans les frémissements de sa chair. EN manque, elle était en manque, et ce alors qu’elle venait tout juste de jouir ! Oh, quelle magnifique traînée ! Une merveille de beauté et de perversion !

« Je vais te bourrer le cul, ma chérie, te baiser tellement fort que tu auras mal même en t’asseyant sur un coussin rembourré. Crois-moi, tu ne pourras pas aller en cours demain, tu ne seras même plus capable de te lever... »

Myumi était capable de faire l’amour pendant plusieurs heures, voire toute la nuit, et, en ce moment, Elianne la stimulait tellement qu’elle comptait bien la baiser longuement.

« Je vais te baiser, ma chérie, encore, encore et encore, et, même quand tu me supplieras d’arrêter, je te baiserai encore... Tant et tant de fois que cette nuit restera à jamais gravée dans ton corps, et que tu ne prendras jamais un tel pied avec une autre personne que moi. »

Elle sourit donc, et sa queue s’approcha de son cul, tapant contre sa porte. Mine de rien, les propos salaces n’avaient fait qu’accroître encore son érection, et elle était maintenant pressée de passer aux choses sérieuses. C’est ce qui l’amena à se rapprocher encore.... Et son membre commença à taper contre le fondement de la femme, puis Myu’ émit un lent soupir, et se glissa en elle, s’immisçant.

« Hmmm... !! »

Même après l’avoir préparé, son petit trou restait bien étroit, surtout en considération de la taille de la queue de Myumi. Elle grogna donc, et commença à remuer en elle, d’avant en arrière, faisant remuer son membre, et se glissa encore en elle.

« Oui... Mmmhhmmm... !! »

Et, peu à peu, elle accéléra le rythme...

« Vas-y... C-Couine... Couine, ma petite chienne !! »

Et elle la gifla sur l'une de ses fesses, pour la motiver, et pour l'entendre hurler. Avec sa voix si douce et si fluette, ce serait un véritable régal.
« Dernière édition: Mai 03, 2017, 08:11:33 par Myumi Ichtora » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Elianne Roy
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #32 le: Mai 04, 2017, 02:03:56 »

Excitation et stress se mêlaient étrangement dans l'esprit d'Elianne en ce moment. Malgré la préparation à laquelle elle avait eu droit, la jeune lycéenne ne pouvait s'empêcher de constater à quel point la queue de sa maîtresse était grosse, et que c'était "ça"qui allait s'enfoncer dans son petit cul étroit. L'envie de le faire néanmoins ne s'estompait pas, mais elle était à peu près certaine qu'effectivement, elle aurait du mal à s'asseoir et à marcher demain. Elle se mordit d'ailleurs la lèvre inférieure quand sa Senseï le lui confirma, en disant qu'elle ne serait même pas capable d'aller en cours le lendemain.

Vous...vous me ferez un mot d'absence alors ?

Elle plaisantait à moitié bien sûr, mais vu la façon dont Myumi bandait, Elianne se rendait peu à peu compte à quel point sa première vraie sodomie allait être intense. Il lui avait suffi de voir à quel point Myu' avait été encore apte à lui faire l'amour après la fellation qu'elle lui avait donné. Myumi avait joui tellement dans sa bouche, Elianne avait tellement avalé de sperme, qu'elle avait l'impression d'avoir déjà pris un repas copieux, et pourtant elle bandait encore plus dur qu'avant. Cette queue gigantesque, le bout tapa contre l'entrée de son anus, et Elianne prit alors la mesure d'à quel point ce sexe allait dilater et écarter ses parois internes, pour se fourrer en elle. Sa Senseï en rajouta encore un peu, en affirmant que cette soirée serait inoubliable, qu'elles allaient baiser jusqu'à l'aube, même après qu'Elianne soit épuisée.

S...Senseï...
La voix d'Elianne, fébrile, trahissait son excitation à cette idée. Étrangement, et bien elle prenait au pied de la lettre les affirmations de sa prof quand au fait qu'elle allait éprouver un plaisir sans précédent, et que personne d'autre qu'elle ne pourrait lui prodiguer.
Puis, enfin, Myumi commença à s'enfoncer en elle.

Ah...Aaaaaaaaaaaah...

Le bout enfoncé, donna pour la jeune femme le ton qui allait suivre. Elle sentait l'entrée de son antre intime largement écartée, et un pieu de chair qui progressivement s'enfonçait en elle.

Mgnnnn...S-...Haaaan...S-Senseï...

Elianne avait indéniablement mal, il ne pouvait en être autrement en ayant un sexe aussi gros se faufiler de plus en plus dans son petit cul d'amour. Ses mains serrèrent les draps du lit tandis qu'elle poussait de longs soupirs, essayant de rester détendue, et de lutter contre le réflèxe de serrer les fesses. Puis finalement, elle sentit Myumi complètement enfoncée en elle, le bas-ventre de sa prof toucha ses fesses, signe qu'elle était allée tout à fait au bout.

Haaaaa...HAAAAAAAAAN !!!!!!

Elianne se mit à transpirer alors que Myumi elle, se mit à remuer, à donner des coups de bassin. D'abord lents, mais qui gagnaient graduellement en intensité. Elianne était en train de se faire sodomiser, ça y est, et même si elle avait mal, la jeune femme commençait aussi et surtout à ressentir un étrange plaisir à avoir sa maîtresse lui pénétrer le cul ainsi...la petite claque sur une de ses fesses sembla d'ailleurs l'achever...

NYAAAAAAA !!!!! HAAAAAAAAAN !!! M-MAITRESSE !!!!

Son corps était en train de doucement rebondir au rythme des coups de butoir qu'elle lui donnait, et Elianne alla momentanément poser une de ses mains sur une de celles de Myumi, qui empoignait fermement ses fesses. Sa main se crispa sur la sienne. Se faire sodomiser était une expérience intense, et la jeune femme couinait et gémissait, elle avait mal, mais ne souhaitait nullement que ça s'arrête car...elle commençait aussi à se sentir bien.

O-OUIIIIII !!!! ENCORE, ENCORE, HAAAAAAAAAAAN !!!!

Heureusement que les murs de cette chambre étaient bien isolés, car pour le coup, Elianne extériorisait sa douleur sans ses cris pour la laisser sortir, et elle hurlait comme Myumi lui avait dit de faire tantôt.
« Dernière édition: Mai 04, 2017, 06:11:07 par Elianne Roy » Journalisée
Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 164



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #33 le: Mai 04, 2017, 09:23:21 »

Hurler était nécessaire, non seulement pour le propre plaisir de Myumi, mais aussi parce qu’hurler permettrait à sa petite chérie d’extérioriser tout ce qu’elle allait ressentir. C’était sa première sodomie, et, si Myu’ appréciait la solennité du moment, elle savait aussi combien une sodomie était une expérience éprouvante. Elle avait ainsi veillé à longuement préparer Elianne, mais ceci avait aussi eu pour effet secondaire de l’exciter furieusement. Myu’ commençait en réalité à réaliser à quel point Elianne la stimulait, l’enivrait, et l’excitait. Sa queue en était la plus belle preuve, et Myumi, en d’autres circonstances, aurait aimé avoir une érection moins prononcée pour la première fois de son élève... Mais ce n’était pas le genre d’organes qu’on pouvait très bien contrôler. Elle s’enfonça donc progressivement en elle, respirant lentement, faisant coulisser sa queue, sentant les parois anales d’Elianne se contracter et se dilater autour de sa longue trompe. L’anneau de chair s’écartait progressivement, et elle dut recule rà plusieurs reprises, pour prendre de l’amplitude, et pouvoir ainsi s’enfoncer, encore et encore, jusqu’à ce que, au gré de ses efforts, ses testicules ne tapent contre les fesses de la jeune fille, son bas-ventre heurtant sa peau.

Myumi était totalement plongée en elle, et la différence de gabarit était saisissante. Elle, l’adulte, au corps très généreux, harmonieux et tout en chair, et elle, la jeune lycéenne au beau corps naissant, dont la tête lui arrivait à hauteur des seins. Là, elle semblait si petite, et, pendant quelques secondes, Myu’ reste inerte, savourant ce spectacle, la sensation de sa queue entièrement recouverte par la chair interne d’Elianne, qui se refermait sur elle, l’emprisonnant, l’enserrant dans un cocon chaud et douillet.

« Oh, Elianne, ma chérie... »

Juste avant de la gifler, elle caressa délicatement son corps. Elianne était sous tension, et la gifle amorça la suite. Dès que Myu’ la gifla, elle sentit la résistance d’Elianne se rompre. Myu’, elle, partit vers l’arrière, puis remonta en avant, et commença véritablement sa sodomie, crispant ses mains sur les fesses de la jeune lycéenne, appuyant dessus, tout en continuant à la pénétrer, d’avant en arrière. Des soupirs étouffés s’échappaient de ses lèvres, tandis qu’elle multipliait les coups de reins.

« E-Elianne, haaa... Elianne... ! »

Et, rapidement, Elianne se mit à hurler, à gesticuler, et à se tortiller sur place. Cette fois, elle se lâchait, cette fois, la spirale du sexe s’emparait d’elles. Myumi gémit à nouveau, et continua à la prendre, filant en elle, d’avant en arrière, sans relâche, en grognant et en gémissant. Ses lèvres serrées, elle soupirait encore, poussant de nouveaux soupirs, et continua à la bourrer, accélérant progressivement le rythme, jusqu’à sentir une main se saisir de ses doigts. Surprise, Myu’ baissa la tête... Et sourit. Elle serra alors ses doigts sur ceux d’Elianne, tout en relevant sa main, et la maintint ainsi, son autre main posée sur son bassin, filant encore en elle, plus longuement, plus profondément, plus durement.

Rien n’était épargné à Elianne, car Myumi comptait vraiment lui offrir une magnifique sodomie. Le corps de la jeune femme filait ainsi d’avant en arrière, tandis que, imperturbablement, Myu’ continuait à la bourrer.

« Hmmmm... Haaaaa... Ma chérie... Masturbe-toi pendant que je te défonce ton petit cul, mon ange... Hmmmm... Jouis pendant que je te baise ! »

Myumi récupéra ainsi son autre main, et s’en servit pour retourner gifler à intervalles plus ou moins régulières le postérieur de la petite beauté. Car Myu’ avait cru comprendre que sa première gifle l’avait bien excité. Elle réitérait l’expérience... Pour voir.

« Tu vas voir... Les orgasmes anaux, c’est... Magique ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Elianne Roy
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #34 le: Mai 05, 2017, 01:34:44 »

Après sa première tentative ratée, où elle avait eu extrêmement mal, Elianne ne se serait pas crue capable de retenter l'expérience...mais Myumi semblait être vraiment un cas à part. Elianne avait déjà craqué sur sa prof dès qu'elle avait commencé à l'avoir en cours, mais à son corps défendant, elle était loin d'être la seule. Toutefois après ça, il semblait assez évident que les choses ne seraient plus pareilles. Dire qu'Elianne était amoureuse était un peu prématuré, mais elle éprouvait une attraction sincère vis à vis de sa prof, et pas seulement d'un point de vue sexuel. La jeune lycéenne adorait qu'elle l'appelle "ma chérie" ou encore "mon ange", ces petits surnoms affectueux la rendaient toute fébrile quand ils étaient prononcés de la bouche de sa Senseï.
Peu à peu, Elianne était en train de s'accommoder de la douleur qu'elle ressentait dans son beau petit cul, qui était bien rempli par la queue phénoménale de sa prof. Myumi l'avait bien préparée, mais surtout, Elianne se sentait suffisamment en confiance pour pouvoir se laisser aller, se détendre suffisamment pour que la pénétration ne soit pas aussi rude et difficile. A mesure que le temps passait donc, cette douleur était mitigée par un sincère plaisir qu'elle était en train de ressentir. Elianne ne l'aurait pas cru possible, vu que cette entrée du corps humain n'était pas naturellement faite pour ça mais...elle commençait à ressentir quelque chose d'autre, et d'intense, monter en elle.

Haaaaaan...HAAAAAAAAAAAN !!!!!

C'était comme une vague. Elianne se perdait dedans, tandis que son corps était balloté d'avant en arrière, elle pouvait d'ailleurs bien sentir sa poitrine suivre ce même mouvement. Mise dans une position assez acrobatique, Elianne ne se maintenait à quatre pattes plus qu'à l'aide d'une de ses mains, posée sur le lit, car Myumi s'était saisie de l'autre, et la tenait pour aider son élève à se maintenir en position. C'était peut-être étrange, mais Elianne adorait, même quand elle faisait l'amour, qu'on lui tienne la main, car elle adorait ce petit geste de tendresse. Elle était du genre à aimer se promener main dans la main avec son ou sa partenaire du moment, mais c'était là une expression de son côté un peu fleur bleue et un peu timide, même si en l'occurence, dans le moment présent, la jeune femme arrivait à se lâcher.
Elianne sentit une nouvelle fois le rouge lui monter aux joues quand Myui lâcha finalement sa main, et lui demanda d'aller se caresser.

M...Maîtresse je...j-je...vais tâcher votre...votre liiiiiiiiiiiiiiiiit !!!!!

Elianne partit dans les aigus quand Myumi claqua à nouveau son petit cul. Ce n'était pas aussi intense qu'une véritable fessée, d'avantage pour amener encore un peu de piment dans cette sodomie déjà très intense. Comme Elianne parvenait à se détendre assez, et à clairement prendre du plaisir, Myumi pouvait se mouvoir avec plus d'aisance dans le délicieux cul de son élève, même si cette cavité demeurait très étroite.
Malgré sa gêne toutefois, Elianne s'exécuta. Elle glissa sa main désormais libre entre ses cuisses, position qui l'amena nécessairement à courber d'avantage son dos. Ne pouvant plus se tenir correctement ainsi, juste avec son autre main en appui, Elianne dû s'abaisser encore pour que tout son avant-bras lui serve de soutien pour rester dans la position de levrette. Parallèlement à ça donc, Elianne glissa sa main le long de sa fleur intime, et se rendit compte qu'elle mouillait beaucoup.

HAAAAAAAAAAN !!!!!

Toujours merveilleusement baisée par sa maîtresse, avec son corps remuant de plus en plus au gré de ses coups, de ses va et viens, Elianne usa du bout de ses doigts pour caresser son bouton de plaisir, il n'en fallu pas plus pour que ses doigts se couvrent d'une belle quantité de cyprine. Elianne avait toujours éprouvée de la gêne vis à vis de ça, car quand elle était très excitée, son intimité générait de grandes quantités de mouille, au point qu'il fallait soit couvrir les matelas de serviettes, soit être prêt à changer les draps. Là, ce serait une nécessité, surtout si Myumi avait comme projet de lui faire l'amour jusqu'au petit matin.
Qu'elle se caresse intimement fut toutefois une bonne idée, car au plaisir nouveau se rajoutait un plaisir qu'elle connaissait déjà, familier, et qui acheva de lui faire passer outre la douleur qui transperçait ses fesses pour se concentrer uniquement sur le plaisir. Stimulée par cette sodomie, par le contact du corps de Myumi qui s'unissait au sien...Elianne sentait qu'elle allait jouir, mais pas seulement de son intimité.

Ha...HAAAAAAAAA...HAAAAAA-AAAA-AAAAAAAAAAAAN !!!!!!

Au bout de quelques minutes en effet, Elianne se cambra, et l'intensité de son orgasme fut tel qu'elle ne parvint plus à se maintenir en équilibre, et le bas de son corps tomba, achevant de cambrer encore d'avantage son cul, tandis qu'elle fourra son visage dans les draps du lit. La jeune lycéenne eût un double orgasme, à la fois de son intimité, qui laissa échapper de beaux jets de mouille, mais aussi, et c'était une première, de son joli petit cul, dont les parois se serrèrent frénétiquement contre le sexe de Myumi. Elianne était partie pour un long, très long orgasme, et se trouvait dans cet état second où son esprit n'était plus qu'un espèce de voile blanc.
Journalisée
Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 164



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #35 le: Mai 05, 2017, 09:16:38 »

Myumi était à l’origine d’une véritable tornade, une tempête qui venait de s’emparer du corps d’Elianne, et qui l’avait transporté bien loin. La petite lycéenne avait tenu sa main, et, si Myu’ appréciait le geste, elle avait aussi besoin de ses deux mains. L’affection était une bonne chose, mais, quand on en était arrivé à un tel niveau, il fallait aussi de l’intensité. Et la sodomie que Myu’ prodiguait à Elianne était très intense. Myumi tenait une forme olympique ce soir, tant sur la durée que sur l’intensité de ses coups de reins. Oh oui, plus question d’y aller doucement, maintenant, ou de la prendre par le dos de la cuiller ! Myumi ne pouvait tout simplement pas faire autrement, tant elle-même était excitée. Sa trique phénoménale l’élançait, et c’était bien en raison de ça qu’elle maintenait ce rythme soutenu. Elianne se faisait donc joyeusement sodomiser, et la lycéenne était en train de succomber, en se masturbant.

Ses doigts s’enfonçaient dans sa mouille, et la belle lycéenne se transforma en une femme-fontaine, répandant sa cyprine et sa sueur sur le lit, tout en s’écroulant dessus, n’arrivant plus à se soutenir. Mais, loin de la gêner, cette position ne fit au contraire que simplifier davantage ses coups de reins, puisque, désormais, Myumi avait un accès facilité à son cul, qui s’était relevé. Elle la butinait donc, muscles serrés, en sentant, elle aussi, le plaisir croître à toute allure.

« Hmmmm... E-Elianne.... !! »

Elle respirait fort, sa poitrine se soulevant et s’abaissant, sa sueur filant sur tout son corps, tout en continuant à la bourrer... Et, quand l’orgasme traversa Elianne, Myu’ se pinça les lèvres. Sa queue se durcit encore, et se répandit, recrachant des filaments de sperme dans le corps de la beauté. Myumi pinça ses mains sur ses fesses, serrant sa chair, et se cambra en avant pendant quelques secondes, avant de se redresser, et de secouer frénétiquement son bassin, ce qui eut pour effet de soulever Elianne, puis de l’envoyer s’abaisser sur le lit. Ce dernier, secoué de toute part, se mit à craquer, ne faisant qu’accompagner auditivement le plaisir fort et virulent qui régnait entre les deux amantes.

Myumi jouit donc, longuement, passionnément, et très généreusement. En réalité, son orgasme semblait ne jamais devoir s’arrêter, et elle ferma les yeux, criant au début, puis retenant ensuite son cri dans un soupir silencieux, enfonçant ses doigts dans la chair d’Elianne sous l’effet de l’excitation, tant et si bien qu’elle la griffa même. Elle se relâcha pendant plus d’une minute, à jouir, et à jouir encore, en sentant, à chaque fois, des vagues supplémentaires remonter dans son corps.

« Haaaaaa... !! »

La vague sembla finalement se calmer, et Myumi décéléra progressivement, avant de respirer plus lourdement, et de retirer sa queue des fesses d’Elianne. Myumi soupira encore, et fléchit les genoux, puis se pencha vers ce derrière rouge... Et déposa plusieurs baisers dessus, embrassant chacune des fesses de la femme, avant de retourner lécher son fondement, ne tardant pas à sentir le sperme refluer. Elle en prit un peu, et laissa ensuite ce dernier s’écouler, tout en se redressant, et en caressant les hanches d’Elianne.

« Hum... Tu en as mis partout, en effet... Une vraie cochonne... »

Myumi sourit encore, et continua à caresser son dos, grattant sa peau.

« Tu as aimé, alors, mon petit ange ? Car, moi, j’ai tellement adoré défoncer ton petit cul que... »

Myumi se pencha vers elle, et murmura dans le creux de son oreille :

« ...Je crois bien que je le prendrais tous les jours. »

Elle la poussa alors, délicatement, afin qu’Elianne se couche sur le dos, et Myumi se dressa au-dessus d’elle, en lui souriant encore, et se lova contre elle, venant l’embrasser.

« Hmmm, ma chérie... »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Elianne Roy
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #36 le: Septembre 17, 2017, 11:52:13 »

Du fait de sa première tentative de sodomie, qui s'était tout de même assez mal passée, Elianne avait eu des à priori sur cette pratique qui l'avait suivie jusqu'à...et bien jusque là. Elle ne savait toujours pas s'expliquer ce qui l'avait poussée à demander à Myumi de le faire avec elle, mais le fait était qu'elle n'avait absolument pas eu à le regretter. Elianne venait tout juste de contracter un orgasme puissant comme elle n'en avait jamais eu auparavant, en se faisant prendre dans son délicat petit cul. Myumi avait d'ailleurs joui à peu près en même temps qu'elle, et tout en ayant un orgasme, la jeune lycéenne avait senti sa Senseï se répandre en elle. Encore une fois, Elianne ne pu que fébrilement constater à quel point sa prof tendait à éjaculer longuement, car elle venait en elle, encore et encore, au point qu'Elianne "sentait" vraiment le foutre inonder ses parois internes.
Les deux femmes se lâchèrent donc longuement, et lorsqu'elles se calmèrent enfin, Elianne se trouva la tête fourrée dans un coussin tout en ayant encore son cul redressé, son orgasme avait été si intense qu'elle n'avait plus pu se tenir sur ses mains, ses bras l'ayant lâchée. Myumi se retira alors délicatement d'elle, le surplus de sperme qu'elle avait joui en elle ne tarda pas à suivre cette voie libérée, et Elianne sentit alors rapidement de longs filets de sperme chaud s'écouler depuis son anus bien dilaté, que Myumi ne manqua pas d'aller lécher tout en embrassant son cul, très endolori.

Hmmmm....

Elianne resta dans cette position encore un moment, à la fois pour reprendre un peu ses esprits, mais aussi car Myumi était afférée à la caresser, tendrement, après cette sodomie très intense. Du sperme continuait de s'écouler depuis son petit cul, glissant par effet de gravité le long de ses lèvres intimes avant de tomber sur le matelas. Le lit était de fait dans un état tel, que les draps devraient être changés, ce que Myumi ne tarda pas à faire remarquer en plaisantant un peu.

D-Désolée Senseï je...Hmmmm...

Elianne se rendit vite compte, aux caresses que Myumi continuait à faire ses ses hanches et son dos, qu'elle ne trouvait pas ça très grave. Elianne en revanche était...et bien impressionnée, car elle n'était pourtant pas tellement du genre à être une femme fontaine. Pourtant, elle avait joui si fort, que son corps avait libéré beaucoup de cyprine, tâchant les draps. Myumi la retourna alors, l'allongeant sur le dos, afin de pouvoir s'allonger elle même au dessus de son élève, tout en déclarant qu'elle aimerait volontiers recommencer tous les jours.

Han Senseï...

Tous les jours, ce qui impliquait donc qu'elles allaient bel et bien se revoir régulièrement, et que ce qu'elles faisaient n'était pas juste l'histoire d'un soir. Elianne rendit alors langoureusement son baiser à sa Senseï, tout en remontant ses jambes pour les croiser dans le dos de Myumi. Sa prof était pleinement allongée sur elle, leurs corps chauds, trempés de sueur, se frottaient l'un contre l'autre dans un délicieux cocon.

Je...je n'ai jamais...joui aussi fort que maintenant Senseï donc...oui, cent fois oui...
Journalisée
Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 164



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #37 le: Septembre 17, 2017, 10:16:06 »

Il n’y avait pas que de la mouille sur les couvertures, mais aussi beaucoup de sueur. Il fallait bien dire que Myu’ avait baisé Elianne avec une force incroyable, et, vu la différence de gabarit entre les deux, Myumi étant après tout une adulte, le spectacle avait été naturellement impressionnant pour Elianne. La jeune lycéenne reprenait petit à petit ses esprits, tandis que la professeur, elle, commençait à réaliser qu’Elianne n’était pas comme les autres. En quoi, elle n’aurait su le dire avec précision, mais le fait est qu’elle avait beaucoup aimé la sodomiser. Myumi avait donc dit qu’elle comptait encore la prendre, ce qui était sorti instinctivement, sans même qu’elle n’y réfléchisse.

*Étonnant, je ne fais jamais de telles propositions à mes conquêtes, pourtant...*

Myumi était du genre très volage, terriblement libertine, exactement comme sa mère. Pourtant, alors qu’elle s’allongeait sur le corps d’Elianne, son membre trempé caressant son bassin, son corps l’écrasant, elle avait acquis l’intime conviction qu’elle reverrait encore Elianne chez elle. Oui, elle en avait même acquis la certitude, et les deux femmes s’embrassèrent donc, Elianne relevant ses jambes pour les enrouler contre son dos, tout en disant être d’accord pour la revoir, « cent fois » d’accord, même ! Myumi sourit donc, et l’embrassa ensuite, pendant quelques instants, son corps se lovant contre le sien.

« Oui, ma chérie... Crois-moi, je vais te faire l’amour, ma puce, l’amour bien au-delà de tout ce que tu peux imaginer. »

Elle lui sourit encore, et l’embrassa à nouveau. Lorsque le baiser se termina, l’une de ses mains caressa tendrement, du bout des doigts, ses lèvres. Elle se pinça les siennes, et déplaça son autre main, venant pincer le sein d’Elianne.

« Je n’ai encore jamais fait ça avec quelqu’un d’autre, Elianne... Enfin... Disons plutôt que, à chaque fois que j’ai essayé, mes amants n’ont pas pu tenir mon rythme. Tu as dû constater combien j’étais... Gourmande. Pour être totalement honnête avec toi, ma puce, j’aime énormément le sexe. »

Son doigt s’enfonça dans sa bouche, s’appuyant sur sa langue, et, pendant ce temps, elle posa sa main sur sa verge, la mit en position, et l’enfonça dans l’intimité de la femme. Des pénétrations lentes, délicates, tandis qu’elle continuait à lui parler, et positionnait sa seconde main de nouveau sur le sein de la femme. Elle soupira encore, et ferma les yeux, en gémissant longuement, avant de continuer ses coups de reins, doucement, tendrement.

« Mais je ne sais pas... J’ai le sentiment que toi... Toi, tu es différente. J’aimerais tant avoir une compagne, tu sais... Une jeune femme qui serait capable de me suivre, de partager ma vie et mon existence. Est-ce que tu t’en sens capable, Elianne ? De mener une vie privilégiée avec moi ? Bien sûr, tu as le temps d’y réfléchir... Mais je veux savoir, à chaud, sous l’effet du désir, ce que tu penses... »

Et elle continua à remuer tendrement en elle, sa queue grossissant progressivement dans l’intimité étroite et luisante d’Elianne...
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Elianne Roy
Humain(e)
-

Messages: 36



Voir le profil
Fiche
« Répondre #38 le: Avril 16, 2018, 12:52:28 »

Elianne n'avait pas le souvenir d'avoir déjà joui de façon aussi intense que durant cette toute première sodomie, et même plus généralement, Myumi semblait naturellement savoir comment faire pour prodiguer du plaisir à son élève. La sodomie, après sa première expérience ratée, Elianne avait eu pas mal d'appréhension à retenter l'expérience...mais là, après avoir joui comme une petite folle, elle était désormais certaine qu'elle allait adorer ça. Maintenant, Myumi se trouvait allongée sur elle, et les deux femmes s'embrassaient délicatement. Elianne avait terriblement chaud, elles venait de se faire prendre intensément par le cul, et la chaleur du corps de sa prof lové contre le sien contribuait largement à la faire continuer de transpirer...mais c'était loin de la déranger, bien au contraire.
Doucement, Myumi était en train de la préparer pour la suite. Elle pouvait le sentir contre elle, le gros mandrin de sa prof était loin d'en avoir terminé, mais pour le moment elles s'embrassaient, et se frottaient l'une contre l'autre.

Hmmm...

Elianne soupirait délicatement de plaisir, elle était encore essouflée, car elle avait hurlée à presque s'en casser la voix, mais elle se sentait aussi et surtout impatiente de continuer. Bien que légèrement timide, et très douce, Elianne était aussi une belle perverse qui cachait plutôt bien son jeu, mais que Myumi parvenait à faire s'exprimer. Et là, à sentir sa prof se frotter comme ça contre elle, la jeune lycéenne avait juste envie qu'elle vienne la prendre encore. Myumi devait le sentir, puisqu'elle affirma qu'elles allaient encore longuement faire l'amour, ce qui était impressionnant en soit. Elianne pouvait encore sentir des filaments de sperme s'écouler depuis son anus, Myumi avait joui si fort en elle, qu'elle avait eu l'impression que plusieurs hommes s'étaient déchargés en même temps dans son cul. Mais malgré ça, elle pouvait sentir le sexe de sa prof regagner rapidement de la vigueur. Et, alors qu'elle glissait tendrement deux de ses doigts dans la bouche de son élève, Myumi s'enfonça délicatement dans sa petite chatte luisante.

Hmmmgnnnn...

Elianne se crispa légèrement sous ce corps qui l'écrasait quelque peu, et mordit ces doigts qui se trouvaient dans sa bouche, et qu'elle suçait avec gourmandise. La jeune femme se trouvait même à adorer ça, que sa prof lui enfonce ses doigts dans sa bouche, pour qu'elle puisse les sucer, tout en recommençant à se faire prendre.Myumi n'y allait pas fort, bien au contraire même, elle s'enfonçait tout en douceur dans la fleur intime de son élève, qui sentait ce sexe continuer à reprendre sa dureté en elle. Oh, oh qu'elle était grosse ! Elianne  se délectait de ce gros chibre qui se fourrait dans sa chatte, lui écartant les parois, stimulant ses zones les plus sensibles et les plus intimes.
Tout en la pénétrant ainsi, Myumi demanda alors à Elianne si elle était intéressée par le fait d'être sa compagne. Oh, la jeune femme aurait bien été incapable de vraiment y réfléchir si elle avait eu à hésiter mais...mais la réalité était que l'idée de sortir avec sa prof, et de partager ses escapades sexuelles avec elle, en duo...ça l'excitait plus que de mesure. En dehors du "tabou" qu'il y avait dans cette relation de prof à élève, Elianne se sentait surtout très en confiance avec cette femme. Elle avaient beau ne pas encore se connaître sur le bout des doigts, le naturel avec lequel elles fusionnaient ensemble était assez rare pour être noté, et Elianne en était consciente. Alors, quand Myumi lui demanda si, sous le coup de l'instant, cette proposition l'intéressait, Elianne posa ses mains à l'arrière du crâne de sa prof pour rapprocher son visage du sien, et en se libérant des doigts qui se trouvaient dans sa bouche, la jeune femme alla l'embrasser.
Et quel baiser ! Elianne était d'avantage une adepte des baisers doux, qui tenaient sur la durée, mais elle se rua sur les lèvres de sa prof comme une junkie en manque de sa dose, car elle ne voulait laisser aucun doute, aucun, sur la réponse qu'elle était en train de lui donner. Elle l'embrassa ainsi durant un bon moment, avant de se retirer, et de lui sourire timidement.

Ma réponse vous conviens...Senseï ?

C'était un oui, et un gros oui. Autant dire qu'Elianne ne souhaitait même pas de temps de réflexion, car elle n'en avait pas besoin, et tout en se lovant amoureusement contre sa "compagne", Elianne glissa subtilement ses mains le long des flancs de Myumi, jusqu'à atteindre son fessier, rebondi et ferme, qu'elle empoigna tout en lui arrachant un nouveau baiser, bref.

Hmmm...oh Myu'...t-tu es si...haaaan...

Preuve qu'Elianne était au sommet du bonheur, non seulement elle venait de se mettre à tutoyer sa prof, mais aussi de l'appeler par une abréviation de son prénom !
Journalisée
Myumi Ichtora
Avatar
-

Messages: 164



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #39 le: Avril 16, 2018, 09:43:45 »

Les doigts de Myumi remuaient dans la délicieuse bouche d’Elianne, tandis qu’elle lui avait exposé, avec tout le sérieux du monde, qu’elle voulait d’elle comme compagne. Un choix qui, de prime abord, pouvait surprendre, mais Myumi aimait bien Elianne. Outre sa grande beauté, elle était aussi une lycéenne plutôt discrète. Elle avait quelques amies, était une bonne élève, et avait en elle ce zeste de perversion qui ne demandait qu’à s’éveiller. Myumi aurait dit qu’elle avait une sorte de crush sur elle, et elle était bien décidée à voir jusqu’où Elianne pouvait la suivre. Le problème, avec ses précédentes conquêtes, c’est qu’elles n’avaient pas pu tenir le rythme. Myumi était une amante exigeante, insatiable, tout comme sa mère. Avec elle, le sexe était quelque chose d’omniprésent, de continuel, et Elianne n’en avait, en ce moment, qu’un bien maigre aperçu. Se tortillant sous le corps massif de Myumi, elle mordilla ses doigts, comme pour témoigner de son plaisir, puis manifesta ensuite à Myumi son approbation. Impossible de parler, alors... Elle lui offrit un gros baiser ! Intense, mielleux. Myumi en fut agréablement surprise, frémissant en sentant les délicieuses mains de son amante se serrer sur ses cheveux, et se lova contre elle, répondant sans aucune hésitation à son baiser, collant son corps au sien, et cessa même de remuer son bassin.

Sa queue se retrouva juste plantée dans le con d’Elianne, sans bouger, nichée bien profondément. Une position assurément inconfortable pour la jeune lycéenne, qui devrait peu à peu sentir la frustration pointer, mais Myumi lui prouvait aussi, par ce biais, qu’elle disposait sur son propre corps d’un très grand contrôle. Elle ne se laissait pas aller, elle contrôlait la chose, et savoura les délicieuses lèvres d’Elianne, jouant avec sa langue, remuant harmonieusement son corps contre le sien, frémissant ensuite en sentant les mains de sa jeune élève se poser sur ses fesses. Le baiser dura bien une bonne minute, passionné, énergique, les cheveux rebelles de Myumi tombant légèrement sur le devant de son visage.

« Hmmmm... !! »

Après ce délicieux contact, Myumi redressa le visage, et sourit devant la jeune femme. Elianne lui demanda si cette réponse la satisfaisait, et Myumi acquiesça, souriant de plus belle. Elianne lui vola alors un baiser, et commença à parler... Mais Myu’ appuya davantage avec son bassin, arrachant à la femme un soupir. Encore une fois, elle refusa pour autant de bouger davantage.

« Oui, ma chérie... Maintenant... Savoure ma queue, ma belle. Savoure ce gros mandrin qui est en toi, là... Ma queue, hmmm... Je vais t’apprendre à l’aimer, à en raffoler sans relâche... Si tu veux m’aimer, Elianne, si tu veux que notre relation tienne, hmmm... Il va falloir que je fasse de toi une véritable nymphomane, ma choupette. J’aime ton côté timide, ce visage public, mais... »

Myu’ sourit, et se rapprocha d’elle, venant mordiller le creux de son cou, faisant durer la frustration d’Elianne, comme pour la sentir s’impatienter, et lui griffer les fesses. Elle mordilla donc sa chair, et remonta ensuite le long de son cou, murmurant contre son oreille :

« Sache que je ne t’épargnerai rien, Elianne... Plus je suis perverse avec quelqu’un, plus je l’aime. Cette sodomie, quand j’en aurais fini avec toi, ça te semblera très normal par rapport à tout ce que tu m’inspires. Du gang-bang, du sexe crapuleux dans la rue, te baiser le matin pour te réveiller, inonder ton corps de mon foutre blanc... Tu n’as pas idée d’à quel point je suis perverse, Elianne-chan... Et toi, ma chérie, je te formerai sur cette voie. Quand j’en aurais fini avec toi, tu ne pourras plus te passer de sexe une seule journée. »

Elle déplaça alors son visage, et embrassa la femme sur les lèvres, en recommençant à remuer, lentement, accélérant progressivement le rythme, écrasant son corps contre le sien.

« Je vais faire de toi une salope hors concours, mon aimée... Je vais te baiser, te baiser, et te baiser encore, et, même quand tu croiras être à bout, quand tout ton corps implorera d’arrêter, je te ferais encore prendre ton pied. Oh oui, ma chérie, hmmm... Je... Haaaa... Nous allons passer tant de merveilleux moments, tant et moi, ma chérie, hmmm... »

Myumi se pinça les lèvres, et continua à remuer en elle, accélérant encore le rythme, soulevant petit à petit le frêle corps d’Elianne avec le sien.

« Oh, ma beauté... »

Et, encore et encore, elle accéléra, bien décidée à ce qu’Elianne enchaîne les orgasmes.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: 1 2 [3]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox