banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un artefact du futur.[PV Milwën Novac]  (Lu 680 fois)
Athekos
-

Messages: 15


Androide anti-annexien


Voir le profil
Fiche
« le: Janvier 01, 2014, 01:54:21 »

- Ici la patrouille 27. Nous sommes à la zone du crash de l'objet non-identifié. Il s'agit d'un androïde. Aucune signature informatique. Nous emmenons le sujet à la base.

- Comprit.

(un vilain copié collé, bhouuu)

Cette patrouille c'était bien vite avancé sur l'androïde, pensant avoir affaire à un modèle qui ne dépassait pas les 80 kilogrammes. Autant dire que ses charmantes demoiselles se sentirent rapidement d'une grande stupidité. Elles avaient quelques crainte à devoir déployer la force brute, rien ne certifiait que cet androïde avait une grande résistance. Son bon état après le crash pouvait provenir d'une capsule qui c'était totalement désintégrée dans l'atmosphère. Elles prirent donc la décision de demander une navette pour permettre le rapatriement de l'androïde sans casse. Seulement ce qu'Athekos ne pouvait savoir c'est que ça destination n'était pas Tekhos, mais une branche plus axé sur la lutte formienne : Novac.

Les novaquiennes essayèrent de faire une première analyse de l'androïde, seulement l’outillage du véhicule aérien n'était ni compatible, ni suffisamment puissante. Du coup les outils cramèrent, malgré les nombreuses sécurités. La seule mesure qu'elles purent prendre, c'était la puissance énergétique des Stigmates, tellement élevée que le compteur avait atteint le maximum. La patrouille se dit que l'androïde était sans doute mieux hors-service, mais ça c'était aux scientifiques d'affirmer ou d'infirmer cette idée.

Si le voyage se passa sans problème, le déchargement fut périlleuse. De nombreuse novaquiennes furent ébahie de voir une création robotique qui semblait ne pas avoir été terminé. La patrouille dû demander de l'aide, ne sachant pas si la masse qui s'agglutinait allait réactiver l'androïde ou non. Athekos fut conduite directement dans le bloc scientifique, pour être étudié. Les première analyse furent données, choisissant un bloc éloigné et très résistant en cas d'explosion. Rien ne garantissait que l'androïde serait en mode standard, le pire serait sans doute qu'Athekos considère les novaquiennes comme des ennemies et enclenche un mode d'auto-défense.  Pour parer à cette éventualité les scientifiques prirent le maximum de précaution.

Après de nombreuses heures de recherches ils découvrirent au niveau de l'oreille un branchement compatible à leurs instruments, pouvant ainsi être activé, seulement le doute persistait, devaient-ils prendre le risque de réveiller un androïde totalement inconnu.
Journalisée

Milwën Novac
Humain(e)
-

Messages: 154



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Janvier 02, 2014, 02:57:28 »


Complexe scientifique de Novac

La Patrouille-27 circulait le long des îles de Novac quand le Central leur avait demandé de se rendre près du zone d’impact d’une météorite, en prenant le plus de précautions possibles. Le satellite HERA, qui avait pour tâche de repérer les astéroïdes et les comètes s’approchant de Terra, et de calculer leur destination, n’avait ici rien calculé. L’objet météoritique était apparu dans la stratosphère comme par enchantement, et les Novaquiennes en avaient rapidement conclu à une faille dimensionnelle, une météorite venue d’une dimension parallèle... Ce qui était quelque chose qui, à leurs yeux, sonnait formien. La Patrouille-27 redoubla donc de précaution en approchant de la plage où l’objet s’était écrasé, s’attendant à devoir demander de la part d’HERA un guidage laser pour un bombardement de la zone. Faute de Formiens, les Novaquiennes avaient trouvé une androïde. Inanimée, en parfait état. Les femmes s’étaient rapprochées, et avaient utilisé leur appareil pour repérer son matricule. En l’entrant dans le registre militaire, le matricule permettait d’accéder à la fiche technique des androïdes de combat : connaître leur fabrication, leur modèle, en fonction d’une série de chiffres-clés figurant dans le matricule.

Le matricule avait été des plus mystérieux. La succession de chiffres avait affiché, au bout de la recherche, une erreur. Le message « ERREUR ! NUMÉRO NON VALIDE !! » avait clignoté à l’écran de la technicienne ayant rentré le matricule. Il était impossible que le matricule de la machine soit fausse. De la simple secrétaire rentrant le chiffre pour imprimer la fiche technique à son supérieur, ce matricule avait fini entre de hautes mains. Ce n’était pas une contrefaçon. Certaines parties du matricule indiquaient que la machine avait été fabriquée par les Tekhanes. Les Novaquiennes avaient donc décidé d’éclaircir ce mystère en ramenant l’androïde.

Durant le trajet de retour vers l’Archipel, la Patrouille-27 avait procédé à quelques examens rudimentaires. L’androïde était pleine d’énergie, faisant surcharger leurs générateurs. Il n’y avait aucune trace de rouille sur l’androïde, ce qui laissait sous-entendre qu’elle était simplement sonnée. On la conduisit donc à Novac

Le complexe scientifique comprenait plusieurs bâtiments hors du sol, mais l’essentiel du complexe s’enfonçait sous terre, dans un interminable bunker. Le bunker était immense, comprenant plusieurs zones, zones reliées entre elles par d’épais tunnels où de vastes tramways circulaient à vive allure. Quand la Patrouille-27 arriva sur une piste d’atterrissage, l’androïde fut déposée dans un caisson de stase. Les Novaquiennes ignoraient les intentions de la machine, et elle fut conduite dans les profondeurs du bunker, dans une zone d’analyse de haute sécurité. On la plongea dans une cellule de stase. Il s’agissait d’une sorte de sphère énergétique qui permettait de bloquer, par une série de flux gravitationnels, les sujets les plus récalcitrants. La gravité les immobilisait au centre de la cellule de stase. Quantité de capteurs permettaient aux Novaquiennes d’avoir moult informations sur la femme, et, si jamais, par le plus extraordinaire des hasards, la cellule de stade devait se couper, il y avait    des cyborgs de combat et des tourelles de défense le long des murs.

De plus, des tentacules cybernétiques maintenaient fermement chacun des membres de l’androïde, et pouvaient, en cas de résistance, décharger des arcs électriques dans son corps.

Les scientifiques se tenaient dans un bureau en hauteur, séparé de la pièce par des vitres. Les puissants superordinateurs et les énormes générateurs novaquiens avaient analysé l’androïde. Ses réserves d’énergie était exceptionnelles, et dépassaient, de loin, tout ce que les Novaquiennes étaient actuellement capables de faire... Si cette créature venait de Tekhos, alors elle venait d’un autre Tekhos.

« Procédons stimulis... » annonça l’une des opératrices.

Milwën, bras croisés, observait la scène. Elle était en compagnie de Natasha Caldwell, toujours aussi sexy dans sa combinaison moulante en cuir. Elle lui avait assuré que les Tekhanes n’avaient pas envoyé cet androïde.

« Nous ignorons qui est cette créature...
 -  Espérons que nous le sachions vite... »

Le satellite ATHENA, un autre satellite de défense tekhan, ayant des fonctions militaires, n’avait pas signalé le météorite comme une menace. Concrètement, cette androïde n’avait aucun parasite formien en elle, pas plus que l’astéroïde. L’analyse du matricule avait également permis de voir que l’androïde obéissait aux Trois Lois primordiales de la Robotique. Il était donc impossible que l’androïde les agresse.

Cependant, sa programmation pouvait avoir été déréglée. Les Novaquiennes étaient donc extrêmement prudentes.

Dans la cellule de stase, une charge électrique se répandit, afin de réactiver les systèmes du robot. Milwën appuya alors sur le bouton de transmission, et envoya un message à la créature mécanique. Les ordinateurs indiquaient qu’il y avait des réactions dans le corps de la machine, et qu’elle pouvait donc entendre. Ces indications furent suffisantes pour Milwën, qui lui envoya donc un message. Elle commença par rappeler le matricule de la machine, puis déclina le sien. Son numéro de matricule indiquait également son importance au sein de l’armée tekhane : la Baronne de Novac avait le niveau d’accréditation le plus élevé de l’armée. Pour une machine, elle devait être une sorte de Général.

« Déclinez identité, objectifs de mission, état de votre situation, Machine. »

Machine était un terme générique, à défaut de connaître la manière dont on appelait cette androïde. Alors qu’elle se réveillait, la Baronne pouvait voir, sur d’autres diagrammes, que son énergie augmentait d’autant, atteignant des proportions gargantuesques.

*Je n’aurais jamais cru qu’une synthétique aussi puissante puisse exister...*

Elle devait venir d’un monde parallèle très avancé dans le temps.



* : La cellule de stase ressemble un peu à la Chambre, dans le jeu vidéo « F.E.A.R. », pour te donner un ordre d’idées.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Athekos
-

Messages: 15


Androide anti-annexien


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Janvier 02, 2014, 10:00:54 »

La décharge électrique parcouru tout le corps de l'androïde, un stigmate se mit alors à absorber l'énergie et s'activer. Le stigmate, situé à la nuque se mit à faiblement briller et émit une impulsion électrique similaire à un battement de coeur. La répétition de cette impulsion dura dix secondes avant que le système démarre, dix secondes pendant lesquelles les capteurs analysèrent l'environnement.

Citation de: SUB-ATHENA

Ath_5618_ Virgo : Loading system

Data protection : Shield and defense program activate

Sensitive mode : let mute

Choose Mode :

1 : Survival     2 : Upload     3 : Overdrive     4 : EX     5 : Godess of War

Survival mode select.

Restart system

Battle system : Stand by

ID loading : General's Tekhan detected

Battle system : disconnected.

Protocol loading : puppet

Sensitive mode : Stand By


Tout l'étape de redémarrage n'avait pas prit un millième de seconde. Il fallait une seconde pour faire une liste de toute les fonctionnalités de l'androïde et tester leurs activités ou défaillances. La baronne avait raison sur les trois loi de la robotique, même s'il avait été implanté chez Athekos la loi zero, identique à la première loi sauf qu'elle était appliquée sur la civilisation tekhane.

Athekos ne savait pas à quelle branche ses tekhanes appartenaient et n'abaissa pas sa protection de données, si bien que les systèmes ne pourraient pas analyser les enregistrements ou la liste des fonctions de l'androïde. Les stigmates étant le secret le mieux protégé de l'androïde. La machine tenta de se connecter à ATHENA pour obtenir des informations, mais la connexion ne put s'établir, une erreur dans le code d'accès. L'androïde se mit à fixer celle qui avait posé la question, ses capteurs pouvant voir à travers la cellule de stase.

- Androïde Ath_5618_ Virgo. Numéro de série :  Athekos 5618. Classe : Extermination, section SUB-ATHENA. Surnom employé par les supérieurs et scientifique : -Virgo.  Objectif de mission : Libérer Terra 1 de l'Overmind.

Il y eu  un très bref silence, seul les experts en androïde pouvaient savoir que Virgo visionnait ses enregistrements et essayait de faire une conclusion selon ses programmes.

- Opération échouée par surnombre d'Overmind et insuffisance de support militaire tekhane. Overmind de Terra 1 classé dans catégorie Ultime Dieu, mise à jour non effectuée pour les androïde Athekos.

Le corps de l'androïde se mit à faire un léger bruit, comme si un disque dur se mettait à lire les données. En vérité elle faisait une nouvelle vérification rapide, enclenchant tout les système rapidement, presque simultanément, faisant de ce faire du bruit.

- Etat d'Ath_5618_ Virgo ... Critique. Processus de résonance à son état minimal. Temps estimé pour un passage en mode Upload ... inconnue. Liaison avec les stigmates endommagé. Mode survival  uniquement disponible, capacité de combat réduite à une tekhane, section Valkyrie si combat sans capacité. Liaison avec ATHENA impossible. Utilisation possible d'Ath_5618_ Virgo ...

Une autre analyse se fit pour définir l'utilité de l'androïde

- Androïde de combat. La fonction puppet n'a pas été endommagé, possibilité d'être utilisée comme marionette, autre nom employé, jouet de divertissement ou androïde serviteur. Les composants, hormis liaison stigmate, n'ont pas été endommagé, les programmes n'ont aucune source de corruption. Capacité de manipulation des atomes et matérialisation à son minimum.

L'androïde se mit à fixer tout les systèmes qui la retenait. Elle vit les machines de combat, sa base de données put détecter le modèle et vit une erreur. Ce genre de machine n'existait plus depuis un sacré moment, elle n'était même plus dans les musée d'antiquités.

- Demande d'information : Quel jours sommes-nous ? Information donnée sur le calendrier de Tekhos.
Journalisée

Milwën Novac
Humain(e)
-

Messages: 154



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Janvier 03, 2014, 03:25:54 »

« Les fonctions de l’androïde se rechargent... »

La Baronne hocha lentement la tête. Elle était près de la vitre, ce qui signifiait que la machine pouvait la voir. Sans aucune difficulté, l’androïde se mit à lui répondre, tout en analysant son environnement, et en faisant, conformément à ce que la procédure impliquait dans ce genre de situations, un check-up. En effet, après avoir été désactivé, et être réactivé, les androïdes perfectionnés devaient rapidement répondre à deux questions primordiales :

  • Dans quel état se trouvaient-ils ?
  • Où se trouvaient-ils ?



Il fallait, évidemment, éviter qu’un androïde perfectionné ne dissimule à l’ennemi des informations, ou n’ait dans sa programmation un virus, qui ne puisse le corrompre. Les ordinateurs perfectionnés de Novac notèrent ainsi les manipulations que la programmation d’Athekos effectuèrent, sans s’y opposer. Milwën, elle, mémorisait ce que la machine disait : « section SUB-ATHENA », « Terra-1 »... À quoi est-ce que tout ça faisait référence ? ATHENA était le nom d’un satellite militaire... Était-il autre chose dans la réalité de cette androïde ? Athekos mentionna aussi l’existence du groupe de combat VALKYRIE, en demandant une affectation dans ce groupe. La Baronne savait que VALKYRIE était un commando d’élite tekhan, extrêmement élitiste. Plusieurs des membres de VALKYRIE étaient généralement des Ghosts, ou des Novaquiennes ayant subi, grâce aux nanomachines, des évolutions génétiques notables. VALKYRIE était déployé dans des missions très difficiles, généralement liées aux Formiens. Une sorte de corps d’élite lourdement entraîné, et disposant, dans ses missions, d’une large immunité juridique, et considérée comme un corps hiérarchiquement supérieur à n’importe quel autre corps, ne répondant que de l’autorité de l’état-major suprême.

Apparemment, Athekos, ou Virgo, ne semblait pas être en pleine possession de ses puissances, puisqu’elle était en mode « Survival ». Elle mentionna toutefois la possibilité d’avoir un autre mode, le mode « Puppet », qu’elle décrivit comme une sorte d’état de servitude. C’était un état passif, l’état « social », celui où on savait que l’androïde ne risquait pas de vous arracher la tête.

« Nos pare-feux signalent une analyse, annonça alors l’une des techniciennes.
 -  La machine analyse vos systèmes de défenses, la coupa Natasha. Tout ça est étrange... VALKYRIE... Comment peut-elle connaître ce groupe ? Et de quoi veut-elle parler avec Terra-1 ?
 -  Ceci ne vous dit rien ? l’interrompit Milwën, en tournant la tête vers elle. N’est-ce pas là des projets secrets de votre mère ? »

La mère de Natasha était le lieutenant-colonel Caldwell, une femme extrêmement influente au sein de l’armée. Elle siégeait à l’état-major suprême, et était aussi la responsable des services secrets militaires. Autant dire qu’on ne la délogeait pas facilement. Natasha ne semblait toutefois pas jouer la comédie, et était réellement surprise.

« Demande d'information : Quel jours sommes-nous ? Information donnée sur le calendrier de Tekhos. »

Milwën pencha la tête sur le côté, réfléchissant un peu, puis lui répondit.

« Transmission de l’actuel calendrier tekhan dans votre base de données. Vous avez le droit d’analyser les données. »

De cette manière, Athekos pourrait voir l’absence de virus. Le catalogue permettrait pour elle de voir, non seulement la date, mais également d’avoir un bref aperçu historique. En effet, on pouvait sélectionner chacun des jours précédents du calendrier, afin de voir les grands évènements s’y étant déroulés. Une machine ferait tout ça bien plus rapidement qu’un humain. Naturellement, les informations restaient parcellaires, mais permettraient d’avoir un bon aperçu.

Le transfert eut lieu, car l’androïde n’avait aucune raison de s’y opposer. Elle était toujours ligotée par les tentacules, et Milwën réfléchissait.

« Demande de transfert à la section VALKYRIE reportée à examen ultérieur », annonça-t-elle.

Milwën allait probablement envoyer une demande d’affectation à l’état-major, si elle estimait l’androïde suffisamment performante pour ça. Auparavant, elle devait s’assurer du caractère passif du robot. Il était hors-de-question de rallonger une arme dangereuse.

C’est ainsi qu’elle demanda à des techniciennes de libérer des tentacules supplémentaires. Ceux-ci jaillirent de la chambre de stase. Ils étaient beaucoup plus lisses que les liens immobilisant la femme, et avaient une forme profilée à l’extrémité.

« Passage en mode ‘‘Puppet’’ requis pour examen du mode. »

Les tentacules se rapprochaient lentement des parties intimes de l’androïde, afin de la pénétrer.

C’était une manière très tekhane de vérifier si ce mode fonctionnait bien, après tout.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox