banniere
 
  Nouvelles:
Une nouvelle édition de la Gazette LGJ est disponible !

Vous pouvez y accéder ici.



De nouvelles lois européennes rentrent en vigueur, informez vous ICI.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Le meilleur des cas [Theorem]  (Lu 849 fois)
Le Maître
Créature
-

Messages: 35



Voir le profil
FicheChalant
Description
Dragon responsable d'une sombre institution, le Donjon, dans lequel il est impossible de mourir. Envoie régulièrement des hordes de monstre piller les villages aux alentours.

Manipulateur sadique, adepte des tortures les plus abjectes. Mythomane.

Accessoirement magicien spécialisé en sorts persistants et dans quelques autres transmutations douteuses. Alchimiste (prétendument) en avance sur son temps.
« le: Décembre 19, 2013, 07:49:14 »

Vous savez, je ne suis pas que maître du Donjon... aussi illustre que soit l'institution, et aussi prenante que soit l'occupation, j'ai d'autres qualités, qui m'amènent parfois ailleurs. Tenez, par exemple : je suis un maître en magie. Je suis même assez reconnu, dans le tout petit monde qu'est Terra ! C'est tout juste si je n'anime pas, de temps en temps des conférences pour les universités occultes. Je le ferais si les autres sorciers n'étaient pas aussi avares de leur art. Mais non, concernant l'enchantement, le  consensus est que cela doit rester une matière secrète, transmise du maître à l'apprenti, ou par un grimoire rédigé dans une langue indéchiffrable, écrit tout petit et en un seul exemplaire... dans le meilleur des cas... Alors tant pis ! Il n'y a pas de raison que je ne fasse pas pareil. Je garde mon savoir pour moi, et je fais payer cher mon moindre déplacement.

Oh, surtout lorsque la destination est aussi éloignée que celle-là. Terreaufer... J'y suis allé, une fois, en quête de quelques composantes élémentaires que l'on ne trouve que là-bas. Le voyage m'avait réservé une poignée de surprises, mais c'est parce que j'étais alors encore jeune et sans expérience des voyages dimensionnels. Comprenez que pour un humain, c'est l'enfer. Pour un dragon, ça n'est pas si peu accueillant, et certains de mes confrères y ont même installé leur antre. Si loin de la moindre civilisation belliqueuse... ce doit être d'un ennui... enfin, j'avoue que je ne comptais pas y retourner avant une bonne quarantaine d'années, au moins. Il n'y a pas grand-chose à y faire. C'est un lieu parfait pour enfermer les créatures nuisibles.

D'ailleurs, la missive que j'ai reçu faisait part de cela : un sort de confinement, que j'étudierai sans doute sur place. Pour garder quoi ? Ça, je n'ai pas bien compris. Sans doute une entité ancestrale et très destructrice qui n'a pas su faire profil bas. Hors de question que je ressente la moindre pitié, tant pis pour elle. Bref. J'ai laissé les clés du Donjon à mon second, en lui recommandant d'être prudent. De toute façon, si les aventuriers avaient pour habitude quotidienne d'arriver jusque dans les dernières salles, cela se saurait... et le métier serait bien moins rentable.

Un portail, ouvert dans la salle des portails, et me voilà presque là où l'on m'attend. Bon, en l'absence de coordonnées exactes, je n'ai pas pu être d'une précision extrême. C'est la seule justification au fait que je doive encore parcourir quelques dizaines de kilomètres. À vol de dragon, ça n'est que l'affaire d'une demi-heure. Je n'avais juste pas prévu que tout serait aussi humide... J'avais de Terreaufer une image un peu plus plaisantes de grandes plaines désertes et brûlantes. Je suppose que le plan élémentaire a bien des facettes que j'ignore encore. Les collines noires sont cependant identiques à ce que l'on m'a dit : désagréables. Un véritable royaume pour dragon noir. Moi qui ai toujours eu horreur de l'acide.

Au bout de peu de temps, j’aperçois, au loin, la silhouette singulière d'une ville que l'on nomme Jûichigai. Je sais que c'est là-bas que l'on m'attend. En revanche, je n'ai pas de consigne particulière pour entrer dans la ville. J'aurais très envie de transformer un mur en tas de boue, histoire de démontrer que je ne suis quand même pas un guignol. Malheureusement, j'ai peur que cela ne soit pas très bien perçu, et je suis un dragon fort poli et fort prévenant, voyez-vous.

Alors la splendide bête aux écailles vertes que je suis, et qui fait en longueur trois fois la taille d'un homme se pose devant les murailles de la cité. Et comme tout le monde, il avance, d'un pas un peu hésitant, mais non-moins majestueux. C'est de ma voix draconique, pleine et rugissante, encore qu'assez aiguë, que je lance à la volée :

Je suis le Maître. Et je suis arrivé.

Difficile de me confondre avec quelqu'un d'autre, de toute façon. N'est-il pas ?
Journalisée
Theorem
Terranide
-

Messages: 1409


Hyène de Guerre !


Voir le profil WWW
FicheChalant
Description
Jeune femboy célèbre à Inferis, connu sous le nom de Theorem, aussi surnommé la Hyène de Guerre de la Marine d'Inferis.
« Répondre #1 le: Janvier 24, 2014, 12:26:46 »

Les gardes de Jûichigai ne tardèrent pas à se rassembler en voyant une telle créature se poser. Bien entendu, sous la pluie fine qui tombait quasiment en permanence sur la ville, la plupart avaient des ombrelles de bambou pour se protéger. Theorem arriva assez rapidement accompagné d'une poupée de bois en kimono qui retenait une plus grosse ombrelle pour les protéger de la pluie tombante. Le calme était de mise encore, mais les éclaires arriveraient dans quelques heures. Doucement, l'être en hanfu vert s'inclina en abaissant son masque bicolore. Sa longue tignasse rouge hypnotique se replaça dans son dos.

"Bonjour Maître. Nous vous attendions. Si vous voulez bien reprendre une forme plus réduite, je vous mènerait à ma Pagode."

Attendant que le dragon ne fasse le nécessaire, Theorem reprit la direction de la grande tour au centre de sa ville. l'activité était au ralentit à cause de la pluie, mais la venue du maître semblait calmer plusieurs personnes. En survolant, il avait certainement vu la partie de la ville rongée par un mal nocturne et puissant. Jûichigai était comme une cocotte minute et il fallait à tout prix augmenter la puissance des sorts magiques sous elle. Traversant la ville, ils arrivèrent à la Pagode de 11 étages, pénétrant dans ce lieu. L'atmosphère de l'endroit était lourde bien qu'essayant d'être chaleureuse. Le balancier au centre du hall sembla bouger un poil plus vite que les secondes et les horloges en place ne faisaient que 11 heures au lieu de 12. Un curieux endroit qui mine de rien montrait le savoir faire de Theorem en matière de magie et d'utilisation du nombre 11. Laissant le maître le suivre, il s'arrêta à un des étages de sa pagode qui était une sorte de petit salon de thé. Les locataires pouvaient ainsi apprécier une boisson chaude. Ce soir, à part eux deux et les golem présent pour leur service, ils étaient tranquilles.

"Nous avons plusieurs heures de repos devant nous. Installez-vous, le thé noir ici est fabuleux."
Journalisée




Artworks réalisés par Feline-Bun

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox