banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Magie du feu et magie de l'eau [Pv Lorenzo]  (Lu 1298 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« le: Décembre 17, 2013, 12:20:38 »

Nexus. Capitale de Terra, ville regroupant bons nombres d’ethnies en tout genre. Une ville où vampire et humain se côtoyaient, la plupart du temps aux dépends de la seconde race citée. Une ville où l’esclavage régnait en maître, afin d’être en paix dans cette capitale, il fallait la majeure partie du temps soit savoir se défendre et restait cacher dans l’ombre, soit se trouver dans la caste des nobles et avoir assez d’or pour vivre sereinement, sans risque de se retrouver sur l’étalage de la place publique.

La jeune Okami posa son regard bleuté sur le dit étalage, observant un instant les marchandises présentes. Un léger pincement au cœur lui vint subitement. La louve se sentait désolée pour les Terranides présentes sur l’estrade mais ne pouvait rien faire pour elles. Elle nota rapidement cependant certaines différences entre les marchandises proposées. Certaines affichée un air renfrogné, ne manquant pas de vociférer des injures à l’attention des marchands, tiraient sur leurs entraves tandis que d’autres adoptaient une allure déjà plus soumise. On leur demanderait de se faire du bien en public pour montrer ses qualités, nul doute qu’elles le feraient sans rechigner.

Soupirant face à cela, la louve rabattit sa capuche de couloir noire sur sa tête, continuant à marcher au travers de la foule. Cette fois, elle n’était pas habillée à l’aide d’une simple robe mais portait un ensemble de couleur ébène, pouvant faire penser à un habit d’assassin.  Une chance encore que la louve soit tombée sur pareille accoutrement dans la demeure du démon, mais cela lui permettait de mieux passer dans la foule sans être sans cesse interpeller et si tel était  le cas, elle leur montrer la marque de la maison Belmond, prouvant qu’elle était esclave d’un noble Nexusien. La plupart du temps, cela suffisait pour qu’on la laisse en paix.

Pour une fois et depuis un certain temps, la Terranide s’était équipée de ses dagues ainsi que de ses lames. Les gants en cuir qu’elle portait n’étaient en fait qu’une couverture masquant deux armes blanches forgés en adamentium tout comme les dagues. Avec tout ce qui lui était arrivée ces derniers jours, la lupine refusait de sortir en ville sans de quoi se défendre. Bien que les armes blanches n’étaient pas son seul moyen de défense. Parvenant finalement aux portes principales, la louve les franchis, son visage dissimulée sous l’ample capuche.

En réalité, elle ne comptait pas se rendre bien loin, préférant rester à proximité de la ville. Ses pas la guidèrent vers un petit endroit dégagé, une sorte de plaine relativement vide. Ce qui arrangeait la jeune louve, elle voulait un peu être seule, souffler un bon coup et trouver cet endroit quasi-désert était une bénédiction pour elle. Elle marcha ainsi sur le sol rocailleux, avant de se stopper, pensive.

« Je me demande si…j’arrive encore à l’utiliser… » Chuchota t’elle pour elle-même.

Mêlant le  geste à la parole, la louve fit quelques mouvements rapides aux niveaux de ses doigts. De petites étincelles firent leur apparition avant qu’une flamme fut projetée en avant, cette flamme prenant l’apparence d’un oiseau de feu, ce dernier « criant » presque avant de disparaitre en fumée.  Shad esquissa un sourire. Oui, elle savait encore user de sa magie du feu et bien plus que ce qu’elle savait faire par le passé.

Elle se rendit donc au centre de la petite clairière et ferma un instant ses yeux, se concentrant, semblant faire le vide. La raison de sa venue ici était d’une part d’être tranquille, de l’autre d’entretenir ses compétences pyrotechnique voir de tenter de les améliorer. Et comme elle avait peur de mettre le feu à la demeure, elle s’était donc rendue ici par souci de sécurité.

Doucement, elle laissa la magie parvenir jusqu’à ses paumes, la formant, la modelant, lui donnant plusieurs formes, de simple petites flammes devinrent boules de feu incandescentes, vagues infernale. Mais la louve n’était pas une mage de haut niveau et elle ne pouvait enchaîner de gros sorts sans cesse. Donc, après quelques instants, elle s’arrêta, prenant une petite pause, s’assoyant sur le sol sec en tailleurs, tendant l’oreille un instant.

Puis, vivement, l’Okami  attrapa le sac qu’elle avait pris avec elle et en sortit une gourde remplit d’eau. La dévissant et l’ouvrant, elle porta le goulot à ses lèvres et en but quelques gorgées. Utilisée sa magie  lui demandait de la ressource et le fait de boire ou de manger lui ramenait ses forces. Revissant le bouchon après avoir bu, la louve observa un instant les alentours, soupirant.

« Mouai, j’ai encore un peu besoin d’entraînement moi…voir de beaucoup..Je tombe trop rapidement à  plat »

Mais que serait-ce le fait d’apprendre à maîtriser ses capacités si on les possédait déjà tous ? Quel serait l’intérêt d’être un grand magicien si auparavant on n’avait pas sué sang et eaux pour apprendre les sorts adéquats ?  La lycane se se jugeait pas spécialement puissante point de vue magique, mais elle n’était également pas une débutante.  Elle resta ainsi un petit moment, avant de se relever et de refaire différents tour de magie, tentant à chaque fois d’aller plus loin dans ses capacités et dans ses ressources L’Okami était tellement plongée dans sa concentration que sur le coup si une personne s’approcherait, elle ne la remarquerait pas de suite. Mais ne se gênerait pas pour la calciner « gentiment » selon ses mœurs.
« Dernière édition: Décembre 17, 2013, 01:15:29 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Décembre 17, 2013, 06:26:08 »

La région de Nexus était une plaine rocailleuse connue pour abriter de nombreuses caravanes esclavagistes qui amenaient leur butin en ville afin de vendre les pauvres esclaves comme du bétail sur les marchés. Lorenzo connaissait bien cet endroit pour avoir déjà fait la peau à ce type d’individu qui avait capturés des terranides qu’il connaissait. Avec le temps le mage avait même acheté un maison en ville après qu’un esclavagiste fortuné lui ait donné tous son or pour qu’il le laisse en vie.

Ce n’était pas un manoir huppé mais néanmoins une belle demeure à deux étages dans le quartier des artisans qui lui suffisant amplement et dont il se servait souvent comme atelier pour confectionner ses nouveaux objets magiques avec les pierres et cristaux qu’il récoltait un peu partout en Terra. La confection de bracelets, anneaux et autres collier magique était un travail délicat mais très bien payé du coup le mage avait souvent des clients et personne ne venait lui chercher des ennuis en ville. Lorenzo n’avait jamais compris pourquoi les humains étaient des racistes voulant tous avoir une pauvre terranide comme esclave sexuelle dans leur lit. Sans doute qu’ils étaient queutard et appréciaient la douce fourrure de ces dames.

Ce matin le lion avait sorti son griffon aux plumes sombre et au pelage tacheté de léopard, l’animal du nom d’Aragon lui avait été offert par les elfes il y a une douzaine d’année et plus particulièrement par son amante la reine Liandra Fallingstar donc il vivait séparé depuis dix mois. Les soucis causé par la jalousie de nombreux elfes avait fini par le pousser à faire un break dans sa relation avec cette noble dame. Depuis Lorenzo c’était surtout occupé à visiter des bibliothèques et à confectionner de nouveaux bijoux magiques. Il avait notamment séjourné brièvement dans les montagnes de Sylvandell et avait fait la rencontre d’une déesse chacal maladroite mais attachante.

Chevauchant sa monture le mage avait prévu de se rendre chez un de ses amis sorcier résidant dans une autre ville au sud quand il aperçut au loin quelqu’un qui s’amusait à invoquer des sorts de feu dans les airs, intrigué il décida d’atterrir pour rencontrer ce magicien qui semblait avoir fini de dépenser son énergie. Après avoir fait atterrir sa monture le mage en descendit équipé de son bâton de sorcier, de son bleu manteau de magicien de l’académie d’Hydross et de son sabre elfique qui pendait dans son fourreau à son côté.

Le pyromancien semblait être une terranide, ce qui était assez inhabituel dans cette région. Sans doute avait-elle dû fuir Nexus et ses humains cruels envers les femmes. Curieux le lion s’approcha d’elle et la salua de la main pour lui montrer qu’il n’avait pas de mauvaises intentions. Il n’avait plus vu de sorcière de son espèce depuis des dizaines d’années et espérait bien pouvoir discuter avec cette demoiselle.
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Décembre 17, 2013, 07:01:02 »

L’Okami continuait ses sorts, tentant de donner divers aspects à ses flammes ainsi que différents degrés d’intensités. Une chance encore que personne n’était présent à ses côtés, déjà sur le point de vue sécurité, un accident était vite arrivé, surtout quand on étudier de nouveaux sorts et d’un autre côté la Terranide était au calme, pouvant se concentrer pleinement sur sa tâche.  Mais tout comme la fois précédente, elle dû après quelques minutes mettre fin à son exercice, reprenant la gourde d’eau, en buvant quelques gorgées.

La louve resta un instant assise, en tailleur sur le sol, contemplant le ciel de Terra. Ce dernier était vierge de tout nuage et l’astre solaire brillait de mille feux, obligeant la jeune Terranide à mettre sa main devant ses yeux comme un voile pour ne pas être éblouit. La chaleur tapante, l’esclave reprit une deuxième gorgée, laissant un peu d’eau couler le long des commissures des lèvres, suivant un chemin invisible jusqu’à goutter jusqu’au sol où la petite goutte s’évapora sous l’effet de la chaleur.

La lycane soupira, pensive un instant. Devait-elle recommencer encore ? Oui, elle n’avait pas trop le choix si elle voulait progresser. C’est en étudiant les arts mystiques, en se donnant le cœur à l’ouvrage que l’on pouvait arriver à nos fins. Et l’Okami le savait pertinemment, si elle voulait s’améliorer, elle devra faire preuve de plus d’acharnement. Posant ses mains à plat sur le sol  juste à ses côtés, la louve poussa légèrement de sorte à se relever. Mais alors qu’elle se préparait à continuer son entraînement, la louve stoppa son geste, intrigué par la vue d’un animal des plus curieux.

En effet, devant elle planait une créature, sorte d’hybride entre l’aigle et le lion. L’arrière du corps de la bête volante faisait pensé au féldé, arborant de puissantes pattes garnies de griffes et une queue finissant par un petit plumeau, tandis que l’avant du corps faisait référence à un aigle, le buste de la créature étant couvert de plumes, ses pattes avants finissant telles des serres et la tête de l’être mystique faisant fortement pensé à celle d’un aigle.

« Un griffon… »Marmonna t’elle pour elle-même.

La louve avait croisé au cours de ses voyages et de sa vie, bon nombre d’être fantastiques tels que des vampires, des lycanthropes, des dragons, des dieux, des Wywernes et même des démons, mais c’était bien la première fois qu’elle voyait un griffon en vrai.  Et elle n’en fut pas déçue loin de là ! Quelle magnifique créature à l’allure si noble !  Noble tout comme l’être qui le chevauchait, un Terranide des contrées froides proche des léonines.

La lycane remarqua bien vite le geste de la main et par respect, porta son poing au niveau de sa poitrine, pile à l’emplacement de son cœur, et fit une légère courbette. La femelle  observait d’un œil attentif le nouveau venu, notant rapidement qu’il portant des effets peu commun pour un Terranide  de son gabarit. Qui était-il ?  Doucement, sans geste brusque, la louve posa l’une de ses mains près de sa ceinture comme si elle la mettait contre sa hanche, mais en réalité, ses doigts effleuraient la garde d’une de ses dagues. Mieux valait être prudente, même si cet inconnu ne semblait pas montrer de signes d’agressivité.

« Je me nomme Shad étranger….En quoi puis-je t’aider ? »

Etranger….rien de péjoratif dans ces termes, mais la louve ne le connaissait nullement, il était donc un  inconnu, un étranger pour elle. Sa queue se mis doucement à battre derrière son dos, soulignant une certaine anxiété, il était toujours difficile de savoir comment s’adresser à des personnes qu’on ne connaissait ni d’Adam, ni d’Eve.

Les yeux de l’Okami passèrent du lion bipède au griffon, il n’était pas difficile de comprendre que d’un côté, elle l’enviait un peu, quelle joie cela devait être de pouvoir traverser les cieux sur pareilles créature ! Mais il ne lui appartenait pas et si elle s’écouterait, la lupine aurait déjà mis sa main dans la toison de l’animal, lui offrant une franche caresse. Mais son attention fut reportée sur son cavalier.

Pourquoi ce dernier s’était-il aussi arrêté  pour lui parler ?  Cogitant rapidement, la louve ne vit qu’une raison à sa venue. Sa magie de feu. Pour quelqu’un volant dans les cieux, nul  doute qu’il était aisé d’en voir des partielles sans le moindre effort, ce n’était pas aussi la forme de magie la plus discrète qui pouvait exister en ce bas-monde.

« Tu  es venu à cause des flammes n’est-ce pas ? »

Pas de vouvoiement.  Shad tutoiement presque spontanément tout le monde, sauf si on lui en faisait la remarque, encore une fois, il n’y avait là aucune marque d’impolitesse même si certaines personnes pouvaient se voir outrer de ne pas être vouvoyer. Mais si la jeune Okami tutoyer son maître pourquoi ne ferait-elle pas autant avec un étranger ? Et puis, cela faisait partie de sa spontanéité.  Patiente, elle attendit la réponse de son interlocuteur.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Décembre 17, 2013, 08:53:09 »

La jeune magicienne semblait être une sorte de louve polaire à la fourrure blanche et noire ce qui la rendait voyante et était plutôt une mauvaise chose pour elle vu que cela enchantait les esclavagistes toujours à la recherche de belles terranide à asservir. Elle avait eu raison de s’habiller de manière assez discrète avec sa cape de voleur pour échapper au regard des nombreux pervers que comptait Nexus. Cette ville était pleine d’individus peu fréquentables surtout pour une jolie femme qui risquait de tomber fréquemment sur des violeurs.

La demoiselle ne semblait pas agressive et plutôt impressionné par sa monture volante, il fallait avouer que son griffon en imposait et dissuadait la plupart des gueux de vouloir le lui voler avec ses serres acérées comme des razoirs, les voleurs de chevaux étaient un autre danger en Terra et le lion en avait déjà rencontré dans sa jeunesse. La plupart des humains étaient toujours jaloux des terranides plus riches qu’eux comme s’ils avaient honte de se faire battre par une race qu’il considérait comme inférieure à la leur. Un désert n’était pas vraiment l’endroit où on rencontrait souvent des demoiselles à fourrure et la belle semblait curieuse de voir qu’un inconnu soit venu la voir s’entrainer à générer des flammes.

- Lorenzo Dézopal, mage vétéran de l’académie d’Hydross. J’ai effectivement remarqué vos sorts de feu et je voulais voir qui s’amusait à faire de la magie dans le désert. Ce n’est pas vraiment une bonne idée car ça va attirer les brigands qui guetterons le moment où vous aurez épuisé votre énergie pour vous capturer, la moitié des humains de Nexus sont des mécréants.

Le lion eut un sourit désolé à son interlocutrice comme si cela le désolait que les membres de sa race soient exploités par des crapules opportuniste, cette jeune louve semblait méfiante et devait probablement avoir souffert vu qu’elle semblait anxieuse devant un inconnu bien que ce dernier soit aussi un mage de la même race qu’elle.

- Il se trouve que je suis aussi marchand d’objets magiques que je fabrique moi-même, peut-être que cela vous intéressera. Quel type de pyromancie pratiquez-vous ? Suivez-vous un style particulier ou êtes-vous plutôt une généraliste ? C’est assez rare de croiser un mage terranide près du Nexus. Je suppose que vous êtes venue ici pour fuir les ennuis, pas vrai ?


Le mage en profita pour examiner la jeune louve, elle semblait beaucoup moins expérimentée que lui et devait probablement se méfier des étrangers qu’elle rencontrait. Une chose assez normale dans ce pays hostile. Peut-être était-elle peu habituée à rencontrer d’autres sorciers vu qu’elle ne portait aucun emblème la rattachant à un académie ou une guilde d’arcanistes. Shad semblait avoir l’habitude de tutoyer directement les gens en tous cas, ce qui surpris un peu le lion.
« Dernière édition: Décembre 17, 2013, 09:15:37 par Lorenzo » Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Décembre 17, 2013, 10:26:51 »

Il la fixait, elle le sentait et le voyait. Ce qu’il pouvait bien penser d’elle en ce moment l’importait peu à vrai dire. Son appendice caudal se mouvait tranquillement derrière son dos, tandis que la louve légèrement plus détendue croisa ses mains derrière  elle. Oui, elle aurait pu paraître sans défense, d’autant plus qu’elle ne serait pas réellement en mesure de lancer un sort conséquent immédiatement, mais la magie n’était pas sa seule ressource, loin de là.

A son tour, le Terranide fauve se présenta, ainsi il se nommait Lorenzo Dézopal  et de surcroît était un mage ?  Le regard de la louve se posa sur l’étrange manteau à l’aspect bleuté que portait son interlocuteur, elle comprenait maintenant pourquoi il lui avait semblait si singulier.  De plus, le nom de l’académie « Hydross » associé à la couleur du vêtement firent comprendre à la louve que Lorenzo devait avoir des compétences dans le domaine de l’eau, voir du gel.

La louve émit un franc rire face à la suite de la remarque du félidé. Un rire spontané, qu’elle ne sut retenir.   Bien qu’ils se trouvent dans une zone assez dégagé, ils n’étaient pas loin de la ville et elle y demeurait actuellement, elle n’avait rien à craindre d’esclavagistes ou autres, si une rencontre avec des gens de mauvaises mœurs devait se produire, elle n’aurait aucun scrupule à se défendre, quitte à amener l’un de ses agresseurs à trépas. L’Okami était fatiguée d’être une martyre à force.

« Ton  conseil est bien généreux, mais nous ne sommes pas si loin de la ville et je ne risque rien, je ne peux être vendue à un étalage, mage Lorenzo »

Une petite forme de respect quant à son statut, mais cela n’enlèverait en rien le fait qu’elle continuerait à le tutoyer. Décroisant ses mains, elle leva sa main droite, montrant le dos de sa paume au félin, faisant apparaître un B gothique sur son épiderme avant de le faire disparaître comme par enchantement.  Cette marque était l’équivalent d’une marque au fer rouge mais  avait été apposé sans douleur et de plus, comportait quelques petits suppléments, comme la possibilité de prévenir le démon d’un danger en l’activant et la désactivant rapidement, fait que l’Okami pourrait faire si elle se retrouverait dans le pétrin.

« Je ne risque pas d’être vendue car je le suis déjà, mais ne t’apitoies  pas sur mon sort, je n’ai aucune raison de m’en plaindre ».


Et c’était vrai. Quelle autre esclave aurait pu sortir ainsi de la ville et se livrer à de la magie sans surveillance ?  Mais la louve savait également que quand elle disait qu’elle était déjà la propriété d’une personne, cela froissait son interlocuteur, ne comprenant pas comment elle pouvait se laisser aller à la servitude. Elle ? Elle en avait cure, elle était heureuse ainsi.

« Quant aux artéfacts magiques…j’avoue  être curieuse, mais je ne saurais répondre à ton autre question, à vrai dire ma magie m’ait inné et  je ne l’ai développé qu’au fil du temps, des fois seule comme maintenant, des fois grâce à l’aide d’autres personnes…Donc te dire si elle est généraliste ou non… »

Elle haussa les épaules à la fin de la phrase. En réalité, cela l’importait peu, du moment que sa magie fonctionnait quelle différence ? De plus, elle ne pouvait se permettre de se plonger corps et âme dans l’apprentissage de la pyromancie, n’ayant décemment pas tout son temps à lui consacrer. Mais, l’Okami avait un défaut, elle était curieuse, trop curieuse même des fois.

« Cela te gênerait-il de m’expliquer ce que tu entendais par style de pyromancie ? Je peux simplement te dire que la mienne est…comment dire… je pense basique ? Il me semble que toute personne sachant manier le feu sait allumer ce dernier, l’éteindre, créer des boules de feu, ou donner vie à ses flammes par l’intermédiaire de forme animal…. »

En réalité, la Terranide n’avait pas l’habitude de parler magie. Elle pouvait tenter d’expliquer, de montrer ce dont elle était capable mais de là à tout détailler à une personne, il restait un monde.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Décembre 18, 2013, 01:05:04 »

Le mage avait bien fait de se dire que la louve devait être méfiante et savoir se défendre, sa manière se poser la main sur sa ceinture lui laisser penser qu’elle devait cacher une dague derrière son dos ainsi décida-t-il de rester à plusieurs mètres d’elle pour ne pas qu’elle se sente menacée. Le fait qu’il lui fasse remarquer qu’il n’était pas prudent de faire de la magie dans une région pleine de sales types semblait la faire rire et elle lui leva ça main pour lui montrer une marque au fer rouge qui fit froncer les sourcils au mage, ce n’était pas vraiment une bonne idée de la part de la terranide de faire cela.

Le B gothique était le signe du démon majeur Bélial signe que cette terranide appartenaient à un fils des enfers et de surcroits elle osa lui dire qu’elle n’était pas à plaindre ce qui contraria beaucoup le mage mais en même temps cette louve me pouvait deviner qu’il était plutôt du genre à collectionner des têtes tranchée de démon dans un sac enchanté et que c’était lui qui avait stoppé la horde du prince des enfers Chikemaris et sauvé une forêt elfique de cette vermine. L’intérêt de Dézopal était éveillé, il allait continuer à discuter avec cette pauvre louve asservie dans l’espoir d’apprendre qui était son maitre et tenter de la convaincre de reprendre sa liberté …

- J’avoue avoir un certain mal à croire qu’un maitre puisse laisser son esclave terranide se balader librement en dehors de la ville. Je suppose qu’avec ce genre de marque il peut te suivre à la trace n'est-ce pas ? Tu dois avoir eu une vie pénible pour accepter ainsi d’être la chienne d’un esclavagiste moins dur que les autres …

Lorenzo était depuis longtemps dépité que des femmes terranides puissent ainsi se résigner à devenir les jouets sexuels d’une bande de sale queutards qui les engrossaient et les traitaient pire que des catins. Lui-même avait personnellement envoyé des douzaines d’esclavagistes au cimetière mais ça n’avait visiblement loin de suffire. Sa nouvelle compagne la déesse Ophélie cherchait elle aussi à libérer les terranides même si elle était encore trop faible pour arriver à autre chose que se faire violer, elle avait au moins eut le courage de se libérer de l’esclavage elle …

Cette louve semblait marquée par le malheur et résignée à son triste sort, il n’avait pas besoin qu’elle lui dise combien elle avait dû souffrir comme la plupart des femelles de son espèce. Le mage le lisait dans ses yeux, la pauvre avait dû passer un marché avec le diable pour conserver un peu de dignité et de liberté tellement qu’elle devait en avoir assez d’être maltraitée, sans s’en rendre compte il s’était mis à la tutoyer comme s’il voulait l’aider en ignorant comment s’y prendre vu qu’elle semblait résignée à l’esclavage.

- On dirait que je t’ai croisé un peu tard pour t’épargner des souffrances et je le regrette petite. Que tu sois ignorante en matière de magie ne m’étonne guère. Tes maitres ont dû te maintenir dans l’ignorance pour ne pas que tu acquiers la force de t’enfuir mais dis-moi. N’as-tu pas des fois l’envie d’appartenir à toi-même plutôt que subir ?

Je pourrais effectivement t’apprendre beaucoup de choses mais si cela profite surtout ton cher maitre en quoi cela t’aiderait-il ? Serait-ce parce que tu en as marre de dépendre de lui pour te protéger que tu veux apprendre la magie ?


Le mage avait développé un certain talent pour le chantage et voulait avant tout à faire comprendre à la jeune esclave que sa magie devait surtout servir à lui permettre de se libérer en maitrisant sa force intérieure, une esclave résignée à l’esclavage serait toujours limitée dans son apprentissage des arcanes par son maitre ou par sa peur de lui déplaire en devenant capable de se débrouiller toute seule. Le lion devait avant tous s’assurer qu’elle utiliserait son aide pour se libérer et non pour aider son maitre à capturer d’autres pauvres filles …
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Décembre 18, 2013, 06:33:22 »

Décidément….La Louve commençait à être  plus que blasée de tous ce qui cherchaient à lui faire la morale. Elle avait écouté le mage d’Hydross débitait ses phrases, sentant dans ses phrases qui l’accusait de ne pas tenter de chercher sa liberté,  qu’elle devait être parfaitement résignée pour accepter de vivre ainsi, en tant qu’esclave. Mais la louve s’était attendue à pareilles remontrance, croisant les bras devant sa poitrine, elle se mit à tapoter de l’index sur l’un de ses avant-bras, quelques peu agacée par les mots qu’édictait le Lion.

Et comme un autre Terranide avant lui, un Okami tout comme elle, le mage la plaignait, s’excusant même de ne pas être venu plus tôt.  Ainsi, il aurait pu la sauver, l’aider ? Mais la sauver de quoi exactement ? De l’esclavage ? Cela était un pur euphémisme ici, sur Terra. Personne n’était réellement libre et même si elle en était une  actuellement, sa condition était bien plus profitable que certaines filles encore libre. Plus d’inquiétude, plus de peur,  une certaine paix, mais tout cela, le Lion tout comme d’autres êtres de sa propre race ne  le voyait pas, ne le comprenait pas.

Si l’Okami n’était pas ravie de sa condition, n’aurait-il pas pensé qu’elle aurait déjà tentée de s’en extraire ? De s’enfuir comme elle l’avait déjà fait avec des précédents propriétaires ?  Le regard doux et méfiant de la Louve se faisait plus sévère, plus strict au fur et à mesure que Lorenzo parlait, à force, elle ne supportait plus qu’on lui dicte quoi faire, ou ce qu’elle aurait dû faire.   Doucement, elle décroisa ses bras et se mis à avancer vers le félin, d’un pas sûr et assuré,  fixant son regard dans celui du félidé. 

Sans doute que s’il tendrait l’oreille pourrait-il entendre des grognements naissant au plus profond de sa gorge, de sa poitrine. Elle l’avait laissé parler, c’était maintenant à son tour et elle n’allait pas mâcher ses mots. Qu’il soit de la même race que elle, un mage de combat, ou n’importe quoi d’autre,  la louve s’en foutait royalement en ce moment, il n’avait aucunement le droit de la juger sans la connaître.

« Comment oses-tu me traiter de chienne sans me connaître ? Comment oses-tu me dire ce qui est le mieux pour moi sans savoir par quoi je suis passée ?  Oui, je suis esclave, oui, j’ai un peu perdu de ma liberté mais sache que cette liberté, je l’ai abandonné de mon pleins grès, j’ai usé de mon libre arbitre… »

Ses  mots étaient tranchants,  certains plus accentués que d’autres pour bien marquer le fait qu’elle savait son statut mais l’avait pleinement accepté. La  Terranide s’était avancée durant sa petite phrase, n’étant maintenant qu’à un misérable mètre de Lorenzo.

« Autant que cela puisse te paraître suspect, j’aurais pu partir, choisir d’être libre, il ne me retenait pas, mais J AI décidé de rester.  Je suis nourris, logée, blanchis, lavée,  payée, j’ai tous le confort qu’une personne vivant sur Terra puisse espérer et je me suis même lier d’amitié avec des personnes du manoir et tu oses me dire que je suis à plaindre ? »

Une rapide pensée vogua vers Arashi,  l’Okami allait sans doute lui raconter sa rencontre dès son retour au soir, voir peut être même discuté un peu avec l’Indocile. Après tout, elle faisait partie de la maison maintenant, même si  la  relation entre  la lupine et elle restait tendue de temps à autre.  Relevant à nouveau le poignet, face au museau du félin, elle fit réapparaitre comme par enchantement la marque.

« Cette marque est plus un signe d’appartenance à une famille qu’une chaîne » commença la louve, ayant compris qu’il la prenait comme une vulgaire marque au fer rouge – cette marque me permet de demander de l’aide en cas de besoin, oui peut être agit-elle également comme un traqueur mais saches que ce traqueur m’a déjà aidé par le passé….Tous  ce que tu connais des esclaves et de leurs maîtres n’est pas forcément juste. »

Le poignet fut rabaissé, la marque retirée doucement par simple pensée.  Les doigts de la Louve légèrement se crispèrent, faisant grincer le cuir de ses gants. Avait-il compris que cela ne servait à rien de tenter de la faire changer d’avis ?  Son regard azuré toujours fixé dans celui du vétéran, la louve continua.

« Je sais à quoi m’attendre, là où je suis. De toi, à part ton nom et ton titre, je ne connais rien. Bon nombre d’êtres se font passer pour ce qui ne sont pas, crois –tu que je te suivrais parce que  nous sommes de la même race ? Je l’aurais fait par le passé ou dans d’autres circonstances mais là…non »

Le « non » fut prononcé d’un ton sec et froid. Elle ne partirait pas, qu’il se rentre cela dans le crâne et elle ne souffrait qu’il tente de lui faire changer d’avis.

« Quant à tes dernières questions…mon « maître » ne m’a jamais interdit d’utiliser ma magie, c’est moi qui n’avait pas eu le temps encore pour l’exercer et je ne cherche pas à devenir une grande pyromancienne… J’apprends la magie pour m’évader, apprendre de nouvelles capacités, apprendre à me défendre si besoin, mais elle n’est pas ma priorité en cet instant. »


La louve recula d’un pas, creusant l’écart entre le Lion et sa personne.  Ses traits auparavant durs, s’adoucissent subitement, l’Okami poussant un long et grand soupir, il lui restait une dernière chose à mettre au point.

« Ne tente pas de me dire quoi faire Lorenzo, je ne changerais pas d’avis, mon choix n’appartient qu’à moi-même… »


Sa queue fit quelques mouvement de balancier et comme pour passer à un autre sujet,  la louve lança au dépoté :

« Tu ne voulais pas me montrer des artéfacts ? Ou maintenant vas-tu refuser après ce que je t’ai dit ? »


Dommage, si il n’avait pas commencé à la traiter comme une moins que rien, peut être que leur échange vocaux aurait été moins vindicatif. Mais outre ce sujet fort déplaisant, la louve restait ouverte pour parler de tout et de rien, et de tout, elle entendait bien sûr de la magie. Après tout, il était venu pour cela à la base, non ?


« Dernière édition: Décembre 18, 2013, 07:06:16 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Décembre 19, 2013, 12:03:29 »

La louve semblait vexée qu’on lui reproche de se complaire dans la servitude comme si elle s’était abaissée à accepter d’appartenir à un individu peu recommandable. Elle semblait s’enflammer et fit tout un discours au mage pour tenter de justifier son attitude que bon nombre de terannides aurait qualifié de courber l’échine devant le fouet. Le lion l’avait à vrai dire poussée à se justifier pour s’assurer qu’elle n’était pas une pauvre victime brisée par une vie de servitude ou une pauvre femme possédée par un démon au vu de sa marque.

Le lion la regarda s’approcher de lui en restant stoïque, il savait qu’en cas d’attaque elle se heurterait à ses défenses magiques et lui n’aurait qu’à la saisir pour lui glacer le sang. Il n’avait pas peur d’elle et se sentait surtout peiné qu’un de ses congénères puis se résigner à devenir esclave par peur ou dépit, il avait effectivement du mal à comprendre qu’une louve puisse se laisser passer le collier par envie de confort et de tranquillité. La demoiselle semblait assez farouche pour une esclave et semblait motivé à avoir le dernier mot pour ne pas avoir à admettre qu’elle s’était vendue à un maitre …

« Hum tant de mots pour exprimer ta colère, tu es vraiment semblable aux flammes que tu manies petite louve. Excuses-moi de t’avoir provoquée, je voulais surtout vérifier que tu n’étais pas sous influence magique de cette marque. Vois-tu en tant que mage léonin ma tâche est aussi de veiller à ce que la magie ne soit employée pour asservir des terranides. »

Cette Shad semblait faire une affaire personnelle du fait qu’il ait tenté de la pousser à quitter son maitre, braillant à tu tête qu’elle avait choisie d’être asservie et qu’elle voulait rester chez son maitre pour continuer à se vautrer dans le luxe et la débauche. La pauvre semblait s’être attachée à son dominateur au point d’oublier qu’elle ne serait jamais rien d’autre qu’un jouet

« Tu me semble être sacrément libre et effrontée pour une prétendue esclave, j’ai du mal à croire qu’un seigneur ait pu être aussi laxiste envers une louve asservie. Il doit probablement beaucoup tenir à toi pour te laisser te promener à ta guise. C’est une bonne chose que malgré les chaines tu ais conservé un coté farouche, cela t’aidera si tu souhaites mieux maitriser le feu destructeur et purificateur qui brûle en toi. »

Le mage détailla un instant la jeune esclave qui semblait encore fière et déterminée à ne pas se laisser faire, il avait eu la preuve qu’elle n’était pas une simple marionnette des démons et qu’elle ne voulait pas apprendre à mieux contrôler sa magie juste pour devenir la gladiatrice d’un maitre qui l’exploitait. La jeunette cherche

« La magie peut effectivement être un excellent moyen de méditation car il s’agit d’une quête personnelle pour contrôler ses pulsions et apprendre à se servir de sa force intérieure. L’important est que la maitrise des arcanes te motive et te permette de te simplifier la vie, à toi de te fixer un but. Je ne vais pas te forcer à  m’accompagner ou à rejoindre une école de magie si tu n’as pas l’envie de te consacrer tout ton temps à la pyromancie. »

Dézopal avait effectivement bien des choses à dire à cette novice n’ayant visiblement jamais été formé à la théorie de la magie, cette Shad avait l’air de lancer ses flamme de manière instinctive sans trop chercher à comprendre comment elle faisait pour générer de l’énergie magique, il était dangereux de la laisser ainsi car elle encourait le risque de dépasser ses limites et de perdre le contrôle d’un sort qu’elle n’aurait jamais vraiment appris à connaitre. Le Lion soupira puis il s’assit sur un rocher plat avant de déclarer.

« Je pourrais effectivement te montrer des objets magiques mais si tu n’as jamais été formé à la magie, tu auras beaucoup de peine à percevoir leur aura et à les utiliser correctement. Le mieux pour commencer serait que tu t’aides de manuels d’exercices pour arcanistes débutants, j’aurais quelques livres sur la magie du feu à te conseiller, quelles sont les langues que tu es capable de lire ? »

Le mage avait pris sur lui de ne plus aborder le sujet de l’esclavage avec elle, la jeune demoiselle semblait décidément peu apprécier qu’on lui reproche le fait qu’elle était contente d’appartenir à un maitre qui selon elle la traitait correctement sans trop l’humilier.
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Décembre 19, 2013, 05:43:01 »

Il s’excusait ? La louve écarquillait les yeux de surprise. Il s’excusait de ses paroles dites, mais n’avait fait seulement cela pour la tester ? Voir si elle n’était pas sous contrôle ? Bien que cela ait eu effet d’enflammer  Shad, son regard se fit plus compatissant, plus doux, alors qu’elle comprenait les intentions de Lorenzo. Sans doute auraient-ils évité toute cette véhémence s’il avait abordé le sujet différemment mais d’un côté, sans doute n’aurait-il pas eu l’effet escompté ?

« Je comprends mieux maintenant, mais je te prierais de ne plus aborder le sujet »

L’Okami tilta quand il compara son caractère aux flammes.  Pour tout dire, jamais elle n’avait fait le rapprochement, mais  quand elle y repensait, il fallait avouer, elle avait bien tendance à réagir au quart de tour, à s’enflammer vivement selon les dires qu’on lui disait. A cette pensée, elle eut un petit sourire amusé, comment n’avait-elle pas put le remarquer avant ?  Ceci dit, cela lui donnait une raison de plus pour maitriser ses flammes, elle apprendrait sans doute aussi à se contrôler…ou pas.

Savoir manier la magie du feu à la perfection n’allait pas forcément  signifier que son caractère allait également changer. Certes, peut –être la lycane serait-elle plus à même de réfléchir rapidement, juger des situations et agir en conséquence mais son tempérament brûlant était une part d’elle. En réalité, elle avait du mal à s’imaginer répondre d’un ton calme à une personne qui la prenait de haut, sauf si les conséquences lui obligeaient.

Et en parlant de magie, le Lion aborda complétement ce sujet, captant ainsi l’attention de la jeune lupine qui l’écoutait attentivement.  L’une des sentences du mage la fit réfléchir un instant, en réalité, elle ne s’était pas réellement donnée de but, d’objectif quant à sa magie, se contentant de l’apprendre à son grès, au fur et à mesure, d’un ton calme, elle prit à son tour la parole.

« Je te remercie pour ta proposition, mais comme tu l’aurais deviné, je ne souhaite pas rejoindre une école de magie, même si cela pourrait m’être fort utile, cependant, je pense que ne pas en rejoindre une, ne veut pas forcément dire qu’on ne peut pas évoluer dans la voie des arcanes, n’est-ce pas ? »

La louve hargneuse avait fait place à une louve plus calme, plus détendue. Le contraste de sa voix entre le sujet précédent et celui  présent était parfaitement  remarquable. Dans tous les cas, tant que le félidé ne reviendrait pas sur l’ancien sujet, l’Okami ne risquait pas à nouveau de parler avec hargne. Le regard de cette dernière se posa même un court instant sur le griffon avant de revenir sur le léonin.

« Pour t’avouer, je ne saurais même si je serais en mesure de savoir si une amulette est enchantée ou non, par contre, pour ton autre question, je sais lire les langues communes de Terra, je pense donc être en mesure de lire tout ouvrage que tu pourrais me conseiller. »

Il n’était pas nécessaire de faire part qu’elle savait également lire et écrire plusieurs langues Terrienne. L'Okami  ne voulait pas commencer à parler de cette planète jumelle,  pensant que Lorenzo n’avait jamais dû y mettre les pattes. En y repensant, la louve avait pu cacher son identité vu qu’à part ses appendices animaux, elle ressemblait fortement à une humaine mais lui ? Non, il aurait eu plus dur à se cacher, donc autant éviter le sujet, ce dernier après tout, n’avait pas sa place ici.

« Par contre, cela m’étonne, en entendant « Hydross » et en voyant tes habits, j’aurais plus pensé que tu maitrisais une magie liée à l’eau…je me trompe ? »

Bien évidemment, rien ne l’empêchait d’avoir des connaissances sous les autres formes élémentaires,  l’Okami n’était pas si dupe à ce point. De plus en tant que mage vétéran, il était fort probable qu’après s’être perfectionné dans la voie de l’eau qu’il ait cherché à étudier les autres éléments primordiaux.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #9 le: Décembre 22, 2013, 08:02:04 »

Pour une prétendue esclave. la jeune louve semblait beaucoup tenir à son indépendance au point qu’elle désirait apprendre les arcanes par elle-même sans être affilié à un quelconque ordre de sorciers. Sans doute que son maitre démon aurait vu cela d’un mauvais œil et qu’on l’aurait probablement refusée dans la plupart des académies à cause de sa marque démoniaque. La jeune terranide avait l’air d’avoir très vaguement réfléchi à ce qu’elle souhaiterait apprendre et semblait ne pas trop savoir comment s’y prendre pour améliorer son contrôle arcanique.

« Hum si tu veux progresser il te faudra commencer par apprendre les règles de base et les exercices des apprentis mages élémentaires. Sans connaissances théorique t’entrainer ne te permettra que de maitriser un peu mieux les sorts que tu connais déjà mais tu n’en apprendras pas d’autres. De plus tu auras du mal à reconnaitre les différents styles de magie et mesurer le danger de certains objets maudits. »

La jeune Shad avait pour ainsi dire eu de la chance de tomber sur lui car un mage plus maléfique n’aurait probablement pas eu de mal à profiter de son ignorance pour l’arnaquer. Les apprentis mages étaient souvent les victimes d’aventuriers félons qui leur revendaient des objets magiques inutiles ou trop puissants pour eux, le lion sourit lorsqu’elle lui fit remarquer qu’il devait manier la glace et non le feu. Elle ne devait pas savoir que la majeure partie de livre de magie pour débutant étaient assez généraux et ne traitait pas d’un seul élément en particulier.

« C’est exact, l’eau est le premier élément que j’ai appris et que je maitrise à la perfection mais en un siècle de pratique j’ai aussi acquis un niveau acceptable dans le domaine de l’air. De plus je connais quelques tours de pyromancie, guère plus car il est assez difficile de combiner deux éléments opposés. La plupart des livres pour apprentis t’apprennent des techniques communes à tous les éléments. »

Le mage sortit quelques potions de sa poche et les montra à son élève du jour, cette jeune louve semblait avoir un grand besoin d’aide sinon elle risquait de commettre une erreur qui lui ferait perdre le contrôle d’un sort un jour ou l’autre. A vrai dire il était un peu étonné qu’elle ne se soit jamais brûlée elle-même à force de générer du feu sans connaitre ses limites ni comment s’y prendre pour bien maitriser son incantation, c’était dangereux de faire de la magie seule dans son coin, sans avoir été correctement formée.

« Il existe plusieurs types de potions qui te permettront de récupérer plus rapidement ta fatigue ou ton énergie magique que nous appelons Mana. De même qu’il existe des parchemins à usage unique qui te permettront de lancer des sorts d’un élément que tu ne maitrise pas à condition que tu aies le niveau pour le canaliser. Je peux t’apprendre à les reconnaitre pour que tu puisses un peu mieux t’y retrouver. »

Le mage commença à évoquer quelques détails techniques en parlant des couleurs des différentes potions et baguettes mais aussi de leurs effets. Evoquant l’importance d’arriver à les identifier et à se renseigner sur leur prix pour ne pas se faire arnaquer par de cupides alchimistes. La louve semblait être assez curieuse et sans doute saurait-elle retenir ses conseils afin de pouvoir bien s’équiper.
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Décembre 22, 2013, 10:56:25 »

La louve écoutait d’une oreille attentive le lion, se retenant de temps à autre pour ne pas lui couper la parole face à certaine de ses remarques. Certes,  quand il l’avait rencontré, elle tirait un peu des sorts à tout va, mais elle faisait cela pour tester son endurance magique, pensait-il seulement qu’il était le premier mage qu’elle rencontrait ? Un sourire amusé se dessina sur son visage tandis qu’il expliquait les rudiments de la magie, après tout cela lui  servait un peu comme de révision.

L’Okami avait vu juste quant à la spécialisation du mage léonin, après tout, cela n’avait pas été bien difficile à trouver. Elle appris cependant que l’air était également l’un de ses éléments et ne put s’empêcher de se demander comment il pouvait combiner l’eau et l’air pour créer de puissantes attaques, à moins de former des tsunamis ou des ouragans qui étaient la symbiose de ces deux forces primordiales.

Quant au livre, la louve trouvait normal qu’il englobe tous les éléments, les apprentis se devait de choisir celui qu’il préférait, celui qu’il arrivait le mieux à manier et ce n’était qu’en les testant tous au moins une fois qu’il pouvait se décider, ou bien,  la magie d’un des éléments  avait naquit avec eux, grandissant en même temps qu’eux, tout comme la Terranide.  Son don du feu lui était venu spontanément, sans un quelconque cours, et elle continuerait à le développer au fil des années.

« Hmm…Je vois en tout cas que j’ai visé juste quant à  ton domaine  de prédilection. »

Elle ne dit pas plus sur le coup, gardant encore le silence, se laissant traiter de débutante de dernier rang.  La louve s’approcha néanmoins, avant de s’accroupir, observant les diverses fioles que lui présentait Lorenzo, elle reconnue sans mal celle qui servait à regorger un individu de vie, celle qui le remplissait de mana, celle qui le protéger d’un quelconque poison qu’on aurait mis sur une arme ou même dans de la nourriture. Oui, elle en reconnait une partie mais s’instruisait également de ceux qu’elle ne connaissait pas, prenant des notes mentalement, retenant la composition de la potion décrite, sa couleur voir même des fois, son odeur.

Pendant ce temps,  la louve ne pipait mot, se contentant d’hocher la tête tout en restant attentive aux explications.  A vrai dire, l’une de ses grandes faiblesses était sa faible quantité de mana, il n’était pas rare qu’elle soit à sec, même sans lancer spécialement des sorts de grandes envergures, et c’était justement pour cela qu’elle s’entraînait avant, pour accroître sa capacité à avoir plus de mana, même si cela devait prendre du temps. Ses yeux se posèrent par la suite sur les fameux parchemins que le léonin avait évoqué plus tôt.

« Et bien, retenir tout cela n’est pas chose aisée, mais avec un peu d’entraînement, il est facile de reconnaître quelle potion est quoi. Quant aux parchemins, si je suis ton explication, je pourrais lancer un sort de glace tout en usant de ma magie du feu ? Ou bien, user d’un sort de l’élément vent pour accroître l’une de mes attaques en combinant les deux éléments  non ? Tant que j’aurais assez de puissance magique pour canaliser le sort » - elle porta son regard sur Lorenzo  le détachant du parchemin – une formalité pour un vétéran tel que toi n’est-ce pas ? «

L’Okami se releva par la suite, s’approchant du griffon avec délicatesse et doucement apposa sa main sur son plumage, le caressant sans crainte. La peur ne se lisait pas sur son visage, elle ne craignait pas qu’il la morde à l’aide de son puissant bec, à vrai dire, si cela devait se passer s’était qu’elle n’avait pas été assez  prudente. Mais maintenant, il était temps d’arrêter de se faire passer pour une simple novice de pacotille.  Sa main toujours caressant doucement l’encolure du noble animal, la louve prit la parole, observant de côté le mage.

« C’est bien gentil de me refaire des leçons  sur les premiers cours de magie, mais  j’ai également reçu l’enseignement d’une elfe pyromancienne ainsi que d’un dragon, cesse donc de me traiter comme une débutante sortant de l’école, l’une de mes faiblesses est ma régénération magique, je n’ai pas assez de mana, et  je faisais en sorte de pousser mes capacités à leur maximum pour  agrandir mon potentiel de mana ».

Une dernière caresse et elle se détourna du griffon, s’accroupissant à nouveau devant l’échantillon de potions et d’objets magique  qui lui étaient présentés. Un   à un, elle commença par ceux qui lui avaient été présenté et reformula l’explication de Lorenzo, un novice n’aurait pas pu retenir toutes les informations qui lui avait été donné. Puis, elle désigna de l’index d’autres potions et amulettes et en fit également la description.

« Hmm, par contre, il en reste quand même que je ne saurais dire, je n’ai pas la science infuse et tiens…Tu m’as demandé quelle langue je savais lire non ? Alors il est où le livre ? »

La lycane en avait plus qu’assez qu’il la rabaisse sans la connaître réellement et cela pouvait facilement se sentir. Elle poussa un long soupir, frappant sa queue contre le sol, faisant élever un nuage de poussière.

« Je ne suis pas vétérane comme toi, mais je ne suis pas aussi idiote point de vue magie,  cesse de me traiter comme une enfant…s’il te plait. »

La louve espérait qu’il comprenne et qu’il passe à un niveau supérieur, une autre approche de la magie ou mieux quitte à ne pas apprendre de nouveau sort, qu’il lui apprenne à avoir plus de mana en elle. Cela pouvait lui être bien utile dans un temps prochain, après tout, on ne sait jamais de quoi demain sera fait.



Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Lorenzo
Terranide
-

Messages: 64



Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Décembre 26, 2013, 07:56:42 »

La louve sembla intéressée par tous ce que lui présenta le mage. Comme beaucoup de jeune terranides elle était impatiente et arrogante. Ce qui était probablement la raison pour laquelle elle avait finie esclave, les démons étaient des enfoirés ne vivant que pour capturer, soumettre et avilir des jeunes filles comme si cela les amusaient de s’en prendre à des faibles. Ces cornards des enfers étaient décidément des mauviettes ayant quelque chose à compenser, probablement par ce qu’ils avaient du mal à admettre que leurs succubes les menaient par le bout de la queue et qu’ils étaient faibles face au désir.

Il fallait dire qu’avec leurs sales tronches infernales et leur manière de brutes peu de femmes avaient envie de coucher avec eux donc ils étaient obligé de recourir à des déguisements magique ou à la force pour posséder des femelles et le lion les haïssaient pour cela. Le pire dans tous cela était encore qu’il avait sauvé un peuple d’elfes sylvains ingrats qui le méprisait car pour eux être sauvé par un vulgaire terranide qu’ils considéraient comme très inférieur était la pire des insultes. Etre un mage ayant pour mission de protéger le monde des démons et autres humains cupides étaient parfois difficile surtout quand des abrutis ne vous disait même pas merci. Peut-être qu’il aurait dû laisser quelques oreilles pointues se faire castrer devant leur épouses violées par les démons rien que pour leur faire davantage apprécier son aide …

« Il existe effectivement des parchemins de sorts combinant deux éléments mais en plus d’être à usage unique ils sont chers et surtout demandent beaucoup d’énergie à ceux qui les utilisent. Les académies n’en vendent qu’à leur mages confirmés pour éviter que des inconscients provoquent des catastrophes avec ou que des mages noirs s’en servent pour opprimer des innocents. »

Le mage sourit en entendant la louve suggérer qu’il serait facile pour lui de créer et d’utiliser tous un tas de parchemin magique afin de lancer des sorts de tous les éléments et plus encore. En matière de connaissances théoriques Shad avait pas mal de lacunes, faute d’avoir suffisamment étudié des ouvrages pour mage débutant. Elle était assez arrogante et impatience et cela risquait de lui jouer des mauvais tours, faute d’enseignant pour l’encadrer.

« Utiliser un parchemin c’est se servir du pouvoir d’un autre mage pour lancer un sort qu’on ne connait pas, en récitant la formule tu libères la puissance qu’il a enfermé dans les incantations et si tu n’as pas le niveau, le contrecoup peut être dangereux. On utilise un encre spécial pour les écrire afin qu’elle emprisonne le sort dans le papier, c’est assez long et fastidieux à créer ce pourquoi je préfère fabriquer des objets magiques. »

Lorenzo tiqua un peu quand elle se plaignit qu’il la traitait comme une novice alors qu’elle ne lui avait pas encore dit qu’elle avait déjà brièvement étudié avec une mage et un dragon ce qui le fit sourire. Les dragons n’avait pas besoin de magie pour générer des flammes donc il y avait peu de chances pour que Shad ait beaucoup apprit les arcanes avec un cracheur de feu comme mentor.

« Si tu m’avais dit tout de suite quel genre d’enseignement magique on t’avait donné et en quel domaine tu désirais t’améliorer je t’aurais déjà montré les livres qu’il te faut. Mais cette petite révision qui m’a permis de mieux situer ton niveau te sera sans doute bénéfique. Tu as de la chance que je transporte une bibliothèque avec moi, il existe des artefacts permettant de stocker certains objets à l’intérieur. »

Le mage sortit un cube gravé de sa poche et commença à incanter. Au bout d’une minute une spacieuse et élégante maison en marbre à un étage se matérialisa dans la plaine à une dizaine de mètres de la louve. Il aimait bien les effets impressionnants de ce sortilège de compression d’objet. La demeure était enchantée pour résister à un ouragan ce qui en faisait un refuge particulièrement précieux dans les régions inhospitalières que le mage avait échangé à un de ses collègues contre un bon nombre d’objets magiques.

« Ces derniers temps j’ai investis dans une maison invocable car je me déplace souvent. Certains archimage s’amusent à enfermer leur tour ou leur manoir de cette manière mais ça demande des années car il faut enchanter le réceptacle, la maison et encore chercher les bonnes incantations. Ma bibliothèque est à l’intérieur, attends-moi ici, il y a des défenses magiques.»

Au bout de quelques minutes, le sorcier ressorti de son habitation en portant deux livres et quelques objets magiques. Il conservait toujours un stock d’objets magique à vendre ou à échanger avec d’autres sorciers. Cela l’amusait d’en créer et il avait l’impression d’être utile à des jeunes sorciers ayant besoin d’aide pour progresser dans leur maitrise des arcanes.

« Tiens voici des ouvrages sur la mana et la pyromancie que je pourrais te vendre, ils contiennent des exercices pour mages ayant déjà des bases en la matière. Essaies en quelque un pour voir comment tu te débrouilles. J’ai aussi des potions de mana de taille moyenne et un collier qui augmente la quantité de mana que tu peux conserver en toi qui devrait aussi t’intéresser suivant ton budget. »


La louve lui ayant avoué qu’elle ne désirait pas investir trop de temps dans la magie, Dézopal avait estimé qu’il serait inutile de prendre le temps de lui donner des leçons surtout si elle avait un agenda variable dépendant des désirs de son maitre démon. Il avait déjà formé plusieurs apprentis et cela lui avait suffi, les novices ayant tendance à le lasser avec leurs questions et leur impatience.
Journalisée

Lorenzo, la peluche sauvage des nobles dames !
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Décembre 26, 2013, 10:16:22 »

L’Okami pouvait parfois se monter désobligeante mais après tout, elle n’avait aucun compte à rendre au mage léonin et préférait dire ce qu’elle pensait quitte à se montrer froide de temps à autre. Ainsi était son tempérament, un tempérament enflammé comme la magie qu’elle possédait depuis des années. Que Lorenzo la trouve bien arrogante lui faisait ni chaud ni froid. Oh peut être aurait-elle dû tenir sa langue face à un mage de son rang, mais étrangement, elle n’avait pas peur, il fallait aussi avouer qu’elle avait vaincu l’une de ses phobies il y’a peu de temps, après passer cette étape, une simple rencontre avec un mage, certes puissant, n’avait rien de bien effrayant aux yeux de l’Okami.

Certes, elle avait plus de connaissance pratique que théorique et se mordit légèrement la lèvre inférieur en entendant Lorenzo la corriger au sujet des parchemins magiques. Pour elle, elle semblait bien avoir compris le principe, alors où s’était-elle trompée ?  L’Okami avait mentionné le fait qu’il fallait être un mage puissant pour utiliser pareils artéfacts et avait également questionné si ces parchemins magiques pouvaient être utilisés pour lancer un sort combiné. Elle ne put réprimer un grognement de frustration quand la seule réponse qui lui vint était en résumé : Il faut être puissant pour les utiliser. Cela ne  répondait pas à ses interrogations !  Mais elle  prit la décision de ne pas en faire la remarque.

Enfin, la question du livre  et sa petite quant au fait qu’elle n’était pas une novice sembla faire son effet.  Face à  la réponse du lion, elle haussa simplement les épaules, les paumes de sa main vers le haut, comme pour dire « hé, tu ne m’avais tout de suite prise pour une débutante, je n’y peux rien moi ». Le mage sortie un petit cube,  objet que la Terranide regarda avec interrogation, se demandant de quoi il s’agissait. Elle n’eut pas à attendre longtemps pour avoir sa réponse, le cube lancé au sol laissa place à une maison à un étage.  L’Okami croisa les bras, secouant doucement sa tête négativement.

« Et après tu dis que je ne suis pas discrète. Ça, ça ne l’est pas également. »

Mais elle regarda plus attentivement la bâtisse, en effet, bien que cette dernière n’était pas réellement discrète, elle présentait de nombreux avantages, notamment d’avoir un toit ou dormir la nuit ou bien de pouvoir conserver comme pour le cas du mage, des livres magiques en lieu sûr.  La louve leva simplement la main face à la dernière remarque de ce dernier lui demandant de rester sur place, vu que sa maison était protégée par des sortilèges et pendant qu’il s’y dirigeait, elle ne manqua pas de rajouter :

« Oh ne t’en fais pas, j’aurais refusé d’y entrer de toute façon. »

La méfiance restait de mise, surtout au vue de la façon qu’il avait invoqué sa demeure, nul doute qu’il pouvait aussi aisément la révoquer sans gros souci. Ainsi, même si Lorenzo aurait proposé à Shad de le suivre, elle aurait refusé, purement et  simplement, quitte à attendre quelques minutes qu’il cherche ses ouvrages. Et c’est ce qu’elle fit, elle patienta, s’installant à même le sol, prêt du griffon, simplement pensive en attendant le vétéran revenir.

A son retour, elle  se releva et pris doucement les livres que le léonin lui tendait. Doucement, elle feuilleta les pages, lisant les explications, les similis leçons, les explications de nouveau sort, avant de poser son attention sur les fioles de mana et particulièrement le collier. Tenant le livre ouvert à une page, elle désigna les artéfacts liés au mana d’un mouvement de tête.

« Pour moi, ne serait-il pas mieux d’augmenter la capacité magique grâce à ce collier ?  Au moins, l’effet serait permanent, bien que les potions de mana pourraient m’être très utile également.  Mais avant tout… »

Elle se mit à lire l’explication du premier sort de l’ouvrage, une attaque se composant dans la création d’une boule de feu suivie de deux à trois plus petite qui  gravitent autour de celle plus grosse, le tout flottant en l’air et produisant de temps à autre des petites « lances flamme » tout en tournoyant sur elle-même. La louve  savait déjà créer des boules enflammées mais n’avait jamais tenté pareil tour.

C’est pourquoi, elle prit le temps de lire, une fois, deux fois, trois fois, s’imprégnant mentalement de toutes les explications. Finalement, elle posa le livre doucement, avant d’ouvrir une de ses mains paumes vers le haut, son autre main juste au-dessus. Se concentrant, elle fit chauffer l’air au creux de sa main, ce dernier s’enflammant bien vite  avant de devenir une flamme dans la main de la Terranide. Puis rapidement, elle se mis à faire tourner son autre main autours de la flamme vacillante comme si elle l’a modelée, la faisant devenir une boule, cette dernière encore petite, prenait peu à peu de l’ampleur.

Mais le tour n’était pas fini, toujours de son autre main, la louve utilisa son pouce et son index telle une pince et sembla prendre un « morceau » de la sphère de feu, créant ainsi une plus petite qu’elle relâcha et fit tourner autour de la plus grosse.  L’Okami refit la même opération une seconde fois, avant de lâcher les sphères, ces derniers tournoyants autours d’elles, comme une attaque offensive et défensive.  Frappant finalement dans ses mains comme indiquée, elle mit fin au sort.

« Hmm, maintenant, je me demande si… »

Le premier essai avait été long à produire et la louve se demandait si elle parviendrait à accélérer le processus. Soufflant un coup, elle refit le même sortilège, l’invoquant, et le formant plus rapidement cette fois, connaissant la pratique, la manière de faire, oui elle apprenait vite, très vite même. Mais elle ne parvint pas à tenir la boule assez longtemps, devant la révoquée. Son regard se porta sur ses mains, grommelant.

« Et voilà.. .A cours de mana…-elle désigna le collier et les potions-  a combien les vends-tu ? »


Selon le prix, elle aviserait, soit elle  achèterait, soit elle ferait avec ce qu’elle avait comme capacité et la pousserait doucement petit à petit pour augmenter son potentiel.
« Dernière édition: Décembre 26, 2013, 10:21:56 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox