banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Mais, j'ai soif moi ! [Pv Linda] [Abandon]  (Lu 1672 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« le: Décembre 03, 2013, 10:37:36 »

La louve grommela un instant, posant sa main contre son épaule meurtrie par la faute d’une wyverne croisée quelques temps plus tôt. Par chance, la plaie avait était désinfectée et recouverte de plante médicinal mais cela ne changeait rien au fait que cela lui faisait mal selon les mouvements qu’elle effectuait.  Un soupir s’échappa de ses lèvres.  A force d’être blessée sans cesse, elle devrait prendre un abonnement à « coup et blessure » magasine.

Mais cela n’était pas la seule chose qui rebiffait l’Okami. A la base, elle  avait eu droit à une petite permission de sortie mais d’évènement en évènement, elle s’était  éloignée de plus en plus de la capitale Nexusienne  ou plutôt, elle s’était  retrouvée complétement égarée. Oh,  survivre dans les Terres Sauvages ne la dérangeait pas, mais il fallait qu’elle retrouve son chemin dans un deuxième temps.

Et dans un premier temps ? Trouver de l’eau. L’air aride des contrées sauvages demandait un fort besoin d’eau et la louve n’en avait pas bu une goutte depuis plusieurs heures déjà. Autant dire que trouver, ne serait-ce qu’une petite flaque était son principal objectif. Passant  son avant-bras sur son front comme pour chasser la sueur y perlait, l’Okami observa un bref instant le signe de son appartenance.

L’appeler ? Non, elle pouvait bien s’en sortir seule, elle n’avait pas besoin de « l’invoquer » et de l’ennuyer. Au pire, cela serait une solution finale mais Shad sentait au fond d’elle qu’elle saurait rentrer. Après tout, ce n’était pas ces contrées qui allaient avoir raison d’elle, enfin sauf si elle ne trouve pas d’eau cela va de soi.

Continuant à avancer, elle observait un instant les environs, restant attentive aux moindres mouvements, aux moindres bruits. Dans les Terres Sauvages, on peut se retrouver très rapidement avec une créature et se retrouver à endosser le rôle de proie, alors, autant rester sur ses gardes. Pourtant une chose titilla l’attention de l’hybride. L’endroit où elle se trouvait, elle ne le connaissait pas.

L’Okami avait passé un moment dans les Terres Sauvages et en connaissait plusieurs recoins, mais elle n’arrivait pas à se remémorer l’endroit où elle se trouvait actuellement. Ni les paysages, ni mêmes les odeurs propres  à ce territoire lui disait quelque chose. Non, elle était en pleine terre inconnue et un autre soupir  de lassitude s’échappa quand elle en fit le constat. Avec sa chance, elle s’était encore plus éloignée de Nexus.

Apercevant au loin un coin d’ombre formé par un amas de roche, la lupine s’y dirigea d’un petit rapide, mettant une de ses mains à son épaule pour éviter que cette dernière ne bouge de trop et ne la fasse souffrir inutilement. Un peu de fraicheur lui ferait le plus grand bien, surtout que la journée avançait et que l’astre solaire allait être de plus en plus insoutenable.

De plus avec un peu de chance, elle trouverait sans doute un peu d’eau au centre de cette formation, l’eau se condensant dans de rares cas sur la roche. Enfin, elle n’avait pas grand espoir à ce sujet, après tout avec la chaleur qui régnait au dehors, les pauvres gouttes se seraient déjà évaporées.  La Terranide s’assit donc à même le sol, observant les paysages qu’elle avait dans sa ligne de mire et surtout réfléchissant quant à son prochain choix de direction, observant un instant le ciel, espérant y voir apparaitre des nuages annonciateurs de pluie.


Mais aucun signe d'un quelconque cumulus nimbus en vue. S'octroyant une petite pause de quinze minutes, Shad finit par se relever,  retirant rapidement le sable et la poussière qui  étaient sur elle avant de reprendre sa route, sans réellement de grande conviction.

Cependant, la chance sembla lui sourire car au bout de quelques minutes de marches, elle put apercevoir une forêt et qui disait forêt disait : Zone d'ombres grâces aux arbres, nourritures grâces au gibier et surtout forte présence d'eau. Sans plus réfléchir, l'Okami s'élança faisant fit de la douleur qui la foudroya sur l'instant.

En l'espace de quelques foulées rapide, elle se retrouva dans la lisière de ce sous-bois, remerciant silencieusement les dieux pour ce coup de chance. Jetant un rapide regard autours d'elle, la lupine entreprit de partir en exploration, espérant tomber bien vite sur une petite rivière.
« Dernière édition: Janvier 04, 2014, 04:17:23 par Shad Hoshisora » Journalisée

Linda
Créature
-

Messages: 1418


Grammar nazi chimérique, prenez garde !


Voir le profil
Fiche
Description
Un quart d'humaine.
Un quart de lionne.
Un quart de louve.
Un quart d'aigle.
Une chimère.
Une ado.
« Répondre #1 le: Décembre 04, 2013, 12:35:10 »

Linda prenait son bain. Elle ne le prenait qu’une fois tous les semaines, mais quand elle le prenait c’était une sorte de moment sacré pendant lequel quiconque la dérangeait finissait en déjeuner. Très peu s’étaient aventurés dans ce qu’on appelait la Forêt des Loups, et plus rares encore étaient ceux qui en étaient sortis vivants. Surtout le jour du bain de Linda. Ces jours-là, sa part bestiale se réveillait et le malheureux qui viendrait à l’approcher terminerait à coup sûr dans son estomac.

Linda, donc, nageait tranquillement dans la seule et unique rivière de la forêt, idéalement située sur la diagonale de cet inexplicable regroupement d’arbres en plein milieu des contrées du Chaos, la région la moins accueillante de tout Terra. Inutile de préciser que les visites se faisaient rares… C’est pourquoi la jeune Chimère se permettait de relâcher sa surveillance quand elle venait ici. Chez elle. Dans sa forêt à l’écart du monde.

Cependant, aujourd’hui fut différent. Aujourd’hui, quelqu’un vint. Linda sentit tout d’abord l’odeur du sang. Puis celle de la transpiration. La personne qui arrivait été blessée depuis un certain temps.

-Tant mieux, murmura-t-elle. La proie affaiblie par sa blessure n’en est que plus facile à tuer.

Elle sortit de l’eau, se secoua pour retirer l’eau de son corps hybride et enfila rapidement ses vêtements. Hors de question que l’intrus la surprenne nue, même s’il allait mourir dans la minute !

-Quel dommage, je venais juste de laver ma robe… Enfin ! Je commençais à avoir faim, cet inconscient tombe à pic.

Elle huma l’air pour tenter de déceler d’autres odeurs. Outre le sang et la transpiration, elle sentit la poussière. Sa proie avait beaucoup marché. Puis elle sentit une quatrième odeur, une odeur qu’elle ne comprit pas…

-On dirait… C’est comme une odeur de loup, mais…mélangée avec celle d’un humain. Non, d’une humaine. Une mi-louve mi-humaine ?

Elle se dirigea vers la source des odeurs, prenant soin de rester elle-même indétectable. Si cette intruse était à moitié louve, alors ça changeait la donne. Linda refusait de tuer toute créature s’apparentant de près ou de loin à un loup. Elle n’avait par exemple jamais touché à un chien ou à un loup-garou.

La jeune Chimère se cacha brusquement derrière un arbre. Elle venait de voir quelque chose. Une forme claire, témoignage de la présence d’une créature autre que les animaux de la forêt. Linda était désormais assez proche pour sentir la fatigue de la sang-mêlé. Elle décida de lui faire peur pour la forcer à partir. Louve ou pas, c’était le jour du bain, et Linda n’aimait pas être dérangée le jour du bain.

Ainsi, quelques secondes plus tard, la pauvre créature put entendre un hurlement de loup. Un hurlement qui disait : « Va-t’en. Tu n’es pas la bienvenue ici. » Qu’elle comprenne ou non le message, elle était probablement assez intelligente pour comprendre qu’elle devait s’en aller…
Journalisée


(Par un anonyme)





Thème de la louve
La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Décembre 04, 2013, 06:13:53 »

Plus Shad marchait au cœur de cette forêt, plus elle se demandait où ses pieds l’avaient guidé.  Elle était sûre d’une chose, c’était bien la première fois qu’elle foulait cette terre. Que cachait-elle en son cœur ? Etait-elle normale ? Ou animé d’une essence magique ? Après tout, elle était sur Terra et des forêts qui prenaient vie grâce à un être mystique était un fait des plus plausible.  Dans tous les cas, ces arbres étaient une bénédiction, grâce à eux et l’ombre qu’ils procuraient, la chaleur ardente du soleil n’en était que plus soutenable.

Oh, l’Okami aurait aimé faire à nouveau une pause, mais ses pieds refusaient de s’arrêter, son instinct de survie la poussant à avancer, à continuer sa recherche d’une source d’eau.  Chacun de ses pas au fur et à mesure devenait de plus en plus dur, de plus en plus douloureux, mais elle devait tenir, elle refusait de baisser les bras. Surtout que si, il y’avait de la végétation, de l’eau était donc présente ici.

Les yeux de  l’hybride observait à tout va, cherchant même ce liquide de vie coincée dans des feuilles, ses oreilles se mouvant à l’attention du moindre bruit. Finalement, elle se figea, le silence avait laissé place à un long hurlement. Des loups étaient donc présents ici ? Shad tendit l’oreille, écoutant attentivement. Comme elle aurait pu s’en douter, le hurlement n’était pas un hurlement de bienvenue, après tout, si loup y avait, elle empiétée sur leur territoire.

Pourtant, un fait attira son attention. Le hurlement était solitaire, elle aurait dû entendre la meute entière lui hurler «  va-t’en ! ». Se stoppant dans sa progression, elle se mit à regarder plus d’attention les alentours, cherchant une présence. Mais la fatigue du voyage l’empêchait de se concentrer et si un être était en train de ‘’observer, la louve avait du mal à le déceler.

Mais l’important pour l’instant, était de montrer patte blanche. La Terranide se devait de répondre à cet hurlement, demander droit de passage, autant éviter une bataille inutile si besoin.  Soupirant, elle se laissa tomber à terre, à genoux, les deux mains devant elle, posée à plat et dans un soupir souffla :

« J’ai juste besoin d’eau…Juste besoin de boire et je m’en vais… »

A la fin de sa phrase, elle entreprit de se transformer, devenant une grande louve arborant trois couleurs différentes : Le noir, le blanc et le bleu. Une imposante louve presque aussi grande qu’un worg. En position assise sous sa forme animale, l’hybride leva le museau  au ciel et dans un long hurlement semblait dire ce qu’elle avait prononcé sous sa forme mi-humaine-mi louve.

Puis, elle se releva, se mettant droite sur ses quatre pattes, la queue fièrement dressée dans son dos, le  corps bombé, l’allure fière, voulant montrer qu’elle n’en démordrait pas, qu’elle ne partirait pas d’ici avant d’avoir pu se désaltère, même si pour cela, elle devrait se battre. Certes, son épaule était peut-être meurtrie, mais ce serait une fâcheuse erreur de penser qu’elle serait facile à battre.
Journalisée

Linda
Créature
-

Messages: 1418


Grammar nazi chimérique, prenez garde !


Voir le profil
Fiche
Description
Un quart d'humaine.
Un quart de lionne.
Un quart de louve.
Un quart d'aigle.
Une chimère.
Une ado.
« Répondre #3 le: Décembre 06, 2013, 09:31:06 »

L’intruse entendit le hurlement de Linda et se figea. Elle se laissa tomber à genoux et demanda à ce qu’on la laisse seulement boire. Elle promit de s’en aller sitôt désaltérée. Linda voulut répliquer, mais elle préféra attendre de voir comment la créature allait négocier le droit de boire.
Et elle ne fut pas déçue : en effet, la Terranide, pour appuyer sa demande, se transforma en une superbe louve au pelage tricolore blanc noir et…bleu ?! L’originalité et la beauté de cet assemblage de couleurs coupa le souffla à la jeune Chimère.

-Elle est magnifique… murmura-t-elle malgré elle.

La louve répéta sa demande et se leva. Elle se dressa dans une attitude de défi. Elle était vraiment déterminée. Et Linda respectait la détermination. L’espace d’un instant elle hésita à se montrer et guider la Terranide vers la rivière. Mais elle avait envie de s’amuser encore un peu avant. Elle remplit d’air ses poumons et les vida par un long rugissement félin, qui disait : « Si tu veux boire, il faudra le mériter. » Puis elle enchaîna par un nouveau hurlement lupin : « Prouve-nous que tu es digne de boire l’eau de notre rivière. »

Elle se rapprocha légèrement pour bien voir la réaction de l’intruse. Comment allait-elle répondre à cela ? Quelle allait être son attitude ? Linda sentait l’excitation la gagner, elle s’amusait comme une folle. Après tout, c’est peut-être ce qu’elle était, une folle… Mais quoi qu’il en soit, pour le moment, toute son attention était accaparée par l’attitude de la Terranide louve. Linda allait bien sûr l’autoriser à boire, mais elle tenait absolument à d’abord la taquiner un peu. Les gens étaient tellement amusants quand on les taquinait !
Journalisée


(Par un anonyme)





Thème de la louve
La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Décembre 06, 2013, 10:50:11 »

Il n’est rien de pire que de demander  à une personne inconnue le droit de passage et surtout le droit d’accès à l’eau, la seule chose réellement essentiel à la vie. Et pourtant, c’est ce que devait faire Shad en ce moment. Oh bien entendu, elle ne comptait pas quitter cette forêt en pleins cœur des Terres Sauvages sans avoir atteints son but, même si pour cela, elle devrait faire couler le sang.

La détermination se lisait autant dans la posture, droite, fière, bien campé sur ses membres lui servant de pattes que par le regard de défi qui pouvaient se lire dans les yeux azurés de la louve. Et tous savent que quand un canidé a le regard fixe et non fuyant, il cherche à prouver sa domination, à ne pas se laisser abattre, dominer par l’un des siens.  Cependant, le regard de la louve ne pouvait rester fixe dans une direction unique. C’est pourquoi, elle fit glisser son attention doucement autours d’elle, cherchant à localiser la source du premier hurlement.

En parlant de hurlement, deux autres retentirent. L’Okami  écouta attentivement le premier et fut frappé de stupeur par son origine. Le premier hurlement qu’elle avait entendu était celui d’un loup, mais ce deuxième, avait  une part féline en lui. Où avait-elle pu débarquer pour que chien et chat se côtoient ? Et surtout hurle ensemble ? Jamais de sa vie elle n’avait entendu un félin faire cela. Mais il ne fallait pas oublier qu’on était sur Terra et tout était possible sur ce monde fantastique.

Un troisième hurlement  survint, cette fois de nouveau d’origine lupine.  Une chance que l’hybride par son côté animal puisse comprendre le plus gros du message qui lui était envoyé. Ainsi on lui lançait un défi ? En guise de réponse, l’Okami ne put réprimer un léger grognement, retroussant doucement les babines,   laissant apparent ses crocs.

Comme si elle aurait été sous sa forme humaine, la bête se mis à tourner en rond, à réfléchir à un stratagème pour obtenir le droit d’accès à cette rivière. Mais encore fallait –il savoir ce que l’inconnue  attendait d’elle. Souhaitait-elle qu’elle se batte ? Qu’elle chasse pour eux ? Ou attendait-elle une toute autre preuve de sa détermination à pouvoir boire à leur rivière ?

Soudainement, la louve se figea, et frappa le sol de sa patte avant droite, comme elle aurait tapé le sol de son pied sous sa forme de bipède. Elle allait jouer sur le  coup de la chasse, leur ramener un gibier, et si cela ne suffirait pas, elle les provoquerait en duel. Haletant cependant à cause du manque d’eau, elle secoua sa lourde tête pour se ressaisir avant de poser son regard vers une direction, vers là où elle avait pu discerner de légers mouvements de feuilles.

Le regard de la louve arlequin se posa  dans cette direction, tandis que sa langue alla  humidifier doucement son museau qui s’empressait d’humer l’air. Pas de doute, un être était bien présent, caché dans les fourrés, mais elle n’arrivait pas à en discerner sa véritable ethnie. C’était une odeur mêlée à différentes effluves, à diverses flagrances provenant de races différentes. Qu’était-ce donc ? Quoi qu’l en était, pour avoir sa réponse, la louve devait se hâter.

Puis, sans prévenir,  Shad déporta son attention sur un tout nouvel objectif. Celui de la traque. Rapidement, elle se mit à flairer le sol, à la recherche  de traces d’un quelconque passage récent. Après une vingtaine de secondes et par pure chance, elle décela  le passage récent d’un cervidé. Sans plus attendre, l’animale se mis à suivre la piste, se faisant discrète dans la végétation, faisant en sorte que  son corps épousant les feuillages suivent leurs mouvements et que de facto, on arrivait pas à discerner les deux différentes sources de bruits.

La lupine prenait également garde où elle mettait ses pattes. Hors de question de marcher inutilement sur une brindille sèche  ou de faire rouler une pierre par accident. Gardant son agilité et sa vitesse, la lycane continuait sa traque jusqu’à arriver dans une petite clairière. Là un petit troupeau de daim semblait se repaître. Le regard de la louve se posa sur chaque cervidé, tour à tour, afin de déceler celui qui serait le plus à même de figurer au menu. Mais, ne lui avait-on pas lancé un défi ? 

Choisir le plus jeune, le plus âgé ou le plus faible ne permettrait pas de relever ce dernier. L’Okami se devait de choisir un daim dans la force de l’âge. Après quelques secondes d’observation, elle lança son dévolu sur un adulte, en bonne santé et qui semblait avoir une part importante dans le groupe. Sans nul doute un mâle dominant, autant dire que la chasse pouvait être risqué, ces bêtes savaient malgré tout se défendre.

Mais elle ne comptait pas également chasser de façon traditionnelle. Puisant dans ses ressources,  la lupine fit enflammer doucement ses pattes avant de se ressaisir rapidement, les éteignant. En effet, cette technique pouvait être forte utile en milieu désertique mais là, en pleine forêt, elle risquait surtout de créer un brasier.  Se mettant à plat ventre, elle se mis donc à avancer vers sa proie, le vent dans son dos de sorte que le daim ne puisse la détecter par l’odeur.

La louve se stoppa à une dizaine de mètre du mâle alpha. Faisant rouler ses muscles sous son pelage, elle patienta jusqu’à ce que ce dernier baisse sa garde, abaisse son museau afin de  brouter l’herbe fraîche. Encore une fois, la chance sembla lui sourire, car elle n’eut pas à attendre longtemps et comme si elle avait été montée sur ressort, les pattes de la louve se détendirent, lui permettant de faire un saut en avant et de commencer une course poursuite, entraînée par son élan.

La réaction  du troupeau ne fut guère surprenante, ce dernier se mis à se regrouper, à courir ensemble, à sauter à tout va et à zigzaguer. Mais qu’importe la zizanie qui régnait en cet instant, la lupine ne lâchait pas sa prise des yeux, courant aussi vite que ses pattes lui permettait et surtout ses forces et sa blessure pour atteindre sa proie. Mais cette dernière avait l’avantage d’être en pleine forme elle, de n’avoir aucun malus.  Grognant, la lycane se mis à accélérer subitement, parvenant à se situer juste derrière le daim.

Ce dernier se mis à entamer un mouvement sec de virage et la lupine profita de ce bref instant pour mordre et arracher un morceaux de peau au niveau des « chevilles » de l’herbivore,  donnant en même temps un puissant coup de pattes sur les membres antérieur afin de lui faire perdre l’équilibre. Par miracle, encore, cela fonctionna et  la louve parvint à arriver au coude à coude avec le cervidé. Dans un ultime effort, elle sauta sur son dos, s’agrippant à son flanc et planta sans plus attendre ses crocs dans la nuque de l’animal.

La chute fut brutale. Le cervidé tomba sur le flanc en pleine course, écrasant par la même occasion l’Okami sous soin poids. Cette dernière, déterminée, ne lâcha pas sa prise  resserrant même sa mâchoire autours de la gorge du cervidé, l’emmenant à trépas. Finalement, elle se dégagea du corps avec peine et ne pris pas la peine de se lever, restant couchée, la queue rabattue contre son corps, la langue légèrement pendante.

Cette partie de chasse l’avait éreintée et plus que tout, lui avait aggravé sa blessure à l’épaule. Doucement, la louve reprit une apparence plus humaine, restant cependant assise prêt du gibier mort, posant sa main contre son épaule meurtri, fronçant ses sourcils sous la douleur.  Reprenant son souffle, elle observait les alentours, se demandant si l’inconnue l’avait observé.

« Alors ? J’ai gagné  le droit ou pas ? Ou dois-je encore me battre ? »

La Terranide espérait au fond d’elle que cela suffisait comme preuve de sa volonté. De plus que le cervidé pourrait facilement nourrir plusieurs bouches ou gueules et qu’à la base du proie de ce gabarie était attaquée à plusieurs afin de maximiser les chances de réussite.  Le regard de la lycane se porta sur cette dernière. Au pire, elle trouverait de quoi se désaltérer dans le sang. Elle était peut être pleine de ressource mais la douleur à son épaule commençait à se faire plus marquante, plus foudroyante, un combat en cet instant serait peine perdu pour elle ou du moins, serait très difficile à accomplir.
« Dernière édition: Décembre 06, 2013, 11:10:11 par Shad Hoshisora » Journalisée

Linda
Créature
-

Messages: 1418


Grammar nazi chimérique, prenez garde !


Voir le profil
Fiche
Description
Un quart d'humaine.
Un quart de lionne.
Un quart de louve.
Un quart d'aigle.
Une chimère.
Une ado.
« Répondre #5 le: Décembre 06, 2013, 11:41:54 »

La louve parut surprise d’entendre le rugissement de Linda. Puis la surprise se mua en léger énervement quand celle-ci reprit sa voix lupine. Elle se mit à tourner en rond comme un animal en cage. Linda l’observa avec amusement, bien qu’il s’agisse d’une réaction tout à fait prévisible. Elle se demanda à quoi pouvait bien penser la pauvre voyageuse… Et justement, cette dernière changea d’attitude. Elle regarda soudain dans la direction de Linda. L’aurait-elle repérée ? Non, elle tourna la tête ailleurs en humant l’air. Qu’avait-elle donc l’intention de faire ?

La Terranide mit le museau au sol. Linda fut très étonnée, mais elle ne dit rien. Ce jeu de devinette était particulièrement intéressant et elle préférait observer pour deviner seule que de demander un indice, ce qui impliquerait de signaler sa présence et de troubler la concentration de la Terranide. La louve partit alors, museau contre le sol, dans une autre direction. Linda la suivit. La louve prenait soin de « camoufler » l’origine des sons qu’elle émettait, ce qui donna à la Chimère un indice non négligeable sur ce qu’elle faisait :

-Elle chasse ? Elle pense qu’elle doit chasser pour obtenir le droit d’accès à la rivière ?

L’autre n’entendit pas ce chuchotement, elle était bien trop occupée à suivre une piste, qui la mena au troupeau de cervidés dans lequel la meute se servait parfois. Linda la regarda examiner chaque membre du troupeau. Si l’on suivait sa logique, elle devait être en train de chercher le daim le plus robuste. Et elle finit par le trouver.

Elle fit alors une chose surprenante : elle créa du feu juste au niveau de ses pattes ! Puis elle se ravisa et les éteignit, craignant sans doute de brûler un ou deux arbres par inadvertance. Elle alla donc chercher sa proie de manière plus conventionnelle. Linda la regarda faire très attentivement. Elle-même était tout à fait incapable de chasser, toute leçon était la bienvenue.

Dès la première occasion, la Terranide louve entama la deuxième phase de la chasse : attraper la proie. Elle courut quelques instants après le troupeau puis bondit sur sa proie, l’immobilisa,  ses crocs se refermèrent sur le cou du daim sans lui laisser la moindre chance de s’en tirer vivant.

La Terranide reprit forme humaine et, se tenant l’épaule, le visage un peu crispé par la douleur, demanda l’approbation de Linda. Cette dernière sortit alors de sa cachette, très impressionnée par la performance à laquelle elle venait d’assister.

-Tu n’auras pas à te battre, rassure-toi. C’était très impressionnant et très instructif, bravo.

Elle lui prit le bras (celui qui n’était pas blessé) et l’aida à se lever. Elle l’entraîna à sa suite vers la rivière.

-Tu vas pouvoir boire, et après il faudra s’occuper de ta plaie, tu ne peux pas rester comme ça elle va s’infecter et tu vas tomber malade.
Journalisée


(Par un anonyme)





Thème de la louve
La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Décembre 07, 2013, 06:27:02 »

Le daim mort derrière, la louve s’était limite adossé contre l’animal mort, s’aidant de sa masse comme d’un support pour son dos afin d’éviter de tomber en arrière. Sa main toujours au niveau de son épaule meurtrie, elle posa un instant son regard sur cette dernière et plus particulièrement au niveau des bandages confectionnées avec  des herbes médicinales. Mais ces dernières avaient fait leurs temps et il était urgent que l’Okami les change afin de bénéficier de leurs capacités curatives.

Finalement, l’inconnue s’approcha, la Terranide tourna immédiatement son regard vers elle, l’observant un silence.  Il s’agissait d’une humaine aux cheveux argentés, possédant une paire d’oreilles lupines mais également, une queue de chat ?  Ainsi voici donc la source de ce rugissement félin qu’elle avait pu entendre entre deux hurlements de loups. Mais une autre question taraudait l’esprit de l’Okami tandis que son interlocutrice s’approchait tout en parlant. Qu’était-elle donc au juste comme créature ?

Un soupir de soulagement s’extirpa des lèvres de la Terranides tandis que la chimère la rassurait sur le fait qu’elle n’aurait nullement besoin de se battre. Mais elle fut surprise par le reste de sa phrase, ses oreilles se dressant sur le sommet de son crâne mue par la surprise. Cette fille venait-elle de la remercier pour le cours de chasse ? Comment faisait-elle donc pour survivre si elle n’arrivait pas à attraper sa nourriture ? Car à bien y regarder, il n’existait pas de Mac’Do dans les Terres Sauvages.

Mais alors qu’elle aurait voulu avoir plus d’explication à ce sujet, la femme sauvage,  lui attrapa le bras, l’invitant à se lever, lui donnant le droit d’aller jusqu’à la rivière pour s’abreuver et surtout se soigner.  En guise de réponse, la louve hocha simplement la tête, se disant qu’elle poserait sa question plus tard, après avoir bu. Jetant un regard au gibier derrière elle, l’Okami ne put s’empêcher de se demander si c’était une bonne chose de le laisser là, derrière eux, à la portée de tous.

Cependant, l’hybride tirait la Terranide jusque dans la forêt, coupant une fois cout à ses interrogations. Sans un mot donc,  Shad se laissa guider au travers de la végétation, espérant simplement de ne pas être tombé dans un piège sournois. Avec sa chance, elle n’y serait guère étonnée. Rien n’empêchait de supposer que la chasse forcée était pour lui annihiler ses dernières forces, mais d’un autre côté, la personne à ses côtés pouvait tout aussi bien être sincère. Il ne restait plus qu’à attendre la suite des évènements pour se faire une idée.

Une vision ravit bientôt la louve. De l’eau. Une rivière qui s’écoulait paisiblement au milieu de cet amas de verdure. Hâtant un peu le pas, la lycane, arriva à son bord, s’accroupissait et plongeant une main dans l’étendue d’eau tout en formant une cuve, elle entreprit de boire, se désaltérant avec délice. Bon dieu, sentir  l’eau humidifier sa bouche, sa gorge, la revigorait, cela faisait un bien fou non négligeable ! Et tant pis si elle mouillait ses quelques vêtements, c’était pour le moment le cadet de ses soucis.

Finalement, elle se retourna  vers l’inconnue, maintenant elle pouvait lui poser ses questions qui la taraudaient depuis tout à l’heure. Ces questions posant sur l’origine de son interlocutrice, comment elle faisait pour survivre si elle était seule et ne savait chasser et en parlant de chasse, ce qu’il adviendra du daim mort.  Pourtant, elle se remémora une phrase qu’elle lui avait hurlé. Cette platine avait usé de l’adjectif «  notre » . Ainsi vivait-elle en groupe ? Dans tous les cas, il n’y avait qu’une façon de le savoir.

« Merci pour l’eau…Mais j’aurais plusieurs questions. Qui es-tu ? Tu parlais de « notre rivière » pourtant je ne vois que toi ici, où sont tes compagnons ? Et tant qu’à faire…Le daim, rassure moi, il sera récupéré n’est –ce pas ? »

Non car chasser pour rien cela n’avait rien de plaisant. Portant sa main à son bandage qui recouvrait son épaule, la louve entreprit de le défaire doucement, après tout, il était obsolète. Posant son regard sur sa plaie, elle ne put s’empêcher de soupirer. Malgré les soins apportés, elle commençait à s’infecter. Prenant un peu d’eau dans la paume de sa main, l’Okami tamponna doucement sa blessure, non sans hérissée sa queue sous la douleur qui la traversait lors du contact avec la plaie.

« Ha au fait…appelles moi Shad… »

Simple bon sens de courtoisie surtout quand on était l’hôte d’une personne.
Journalisée

Linda
Créature
-

Messages: 1418


Grammar nazi chimérique, prenez garde !


Voir le profil
Fiche
Description
Un quart d'humaine.
Un quart de lionne.
Un quart de louve.
Un quart d'aigle.
Une chimère.
Une ado.
« Répondre #7 le: Décembre 07, 2013, 07:34:38 »

Dès que la rivière fut en vue, la Terranide s’y précipita pour boire. Elle devait vraiment avoir très soif, ce qui n’était pas très étonnant dans les terres sauvages, surtout qu’elle venait juste de chasser, qu’elle était blessée et qu’elle avait visiblement beaucoup marché. Tout ceci amenait Linda à se demander comment la Terranide pouvait être encore vivante et en état de bouger.

Après de longues minutes pendant lesquelles Linda se contenta de regarder l’hybride et d’écouter la forêt, la jeune femme se tourna vers elle. Elle avait des questions dans le regard. Beaucoup de questions. Mais Linda n’avait pas envie de répondre à toutes.

La Terranide commença par la remercier. Sage réflexe, puisque si elle ne l’avait pas fait, Linda l’aurait abandonnée à son sort, la politesse passe avant tout. Ensuite vinrent les questions. Des questions sur les « compagnons » de Linda, des questions sur le daim mort. La jeune Chimère prit le temps de réfléchir. Allait-elle satisfaire sa curiosité ? Après tout, elle n’avait rien à faire ici. C’est d’ailleurs à ce moment précis que Linda se rendit compte qu’elle ne l’appelait plus « l’intruse ». Il serait peut-être intéressant désormais de connaître son nom et d’instaurer un dialogue…
Et justement, la Terranide, tout en s’occupant de son épaule blessée, déclara s’appeler Shad.

-Shad ? C’est un joli nom. Moi c’est Linda.

Oui, Linda avait envie de parler avec elle, elle voulait s’en faire une amie. Une amie comme elle, pas tout à fait humaine, pas tout à fait louve.

-Ne t’occupe pas du daim pour l’instant, on verra ça tout à l’heure. Et pour ce qui est des mes…« compagnons »… Eh bien tu sauras en même temps.

Elle fit un grand sourire, autant pour rassurer Shad que parce qu’elle savait ce qui était arrivé à la carcasse : la meute était sûrement en train de la dévorer. Elle emmènerait la Terranide voir plus tard. Pour l’instant elle avait juste envie de discuter.

-Tu viens d’où, Shad ? De Nexus ?
Journalisée


(Par un anonyme)





Thème de la louve
La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Décembre 08, 2013, 02:00:30 »

Se présenter était la moindre des politesses, autant que pour faciliter le dialogue que par question de principe même si il était probable que la louve ne recroise pas la maîtresse de cette forêt dans le futur. Shad lui avait donné son nom et en retour, elle eut le sien. Affichant un simple sourire, elle se contenta de se concentrer sur sa plaie, continuant à mettre de l’eau pour pouvoir la désinfecter en surface ou du moins la nettoyer autant qu’elle pouvait.

Linda éluda la question de son groupe et du daim, il ne fallait pas être savant pour comprendre que ces deux interrogations seraient liées. Après tout, qui laisserait de la viande fraîche dans ce monde sauvage et presque inhospitalier ?  Mais si cela serait le cas, l’Okami verrait rouge. Chasser pour rien était vraiment un fait fort énervant dans les Terres Sauvages.

« D’accord…dans ce cas j’attendrais pour savoir.. »se contenta-t-elle juste de répliquer en guise de réponse.

Puis, la chimère la questionna quant à sa provenance.  La louve la regarda et voulu lui faire remarquer qu’elle n’avait pas répondu à toutes ces questions, notamment ce qu’elle était, mais il ne fallait pas froisser une personne qui vous venez plus ou moins en aide non ?  En tout cas, elle devait admettre que Linda avait vu juste sur un point, elle venait de Nexus. Ville où elle devrait déjà être retournée au passage. Pensant à cela, elle soupira un instant avant de fixer la jeune chimère.

« Tu as tout juste, je viens de Nexus. Disons que j’étais allée faire un petit tour en dehors de la ville et de péripéties en péripéties, je m’en suis éloignée…Et je dois avouer que c’est la première fois que j’arrive ici, donc je n’ai absolument aucun point de repères… »

Elle émit un léger grognement de frustration face à sa dernière sentence. Se dire qu’elle était complétement perdue l’énervée, elle qui d’habitude arrivait à retrouver son chemin, certes quelques fois difficilement mais elle ne s’était jamais retrouvée dans pareilles situations délicates. Se levant, l’Okami se dirigea vers les fougères et les plantes, semblant les inspecter une à une.

« Mais, peut être pourrais-tu m’indiquer le chemin pour rentrer à la capitale ? Je te l’avais bien dis non ? Je ne compte pas rester ici, je ne compte pas nuire à ta tranquillité ».

L’Okami se pencha un peu plus sur une fougère, passant doucement ses doigts dessus, la retournant avant de la délaisser. Il n’était pas difficile de comprendre, qu’elle était à la recherche de plantes médicinale. Bien entendu, malgré qu’elle avait le dos quasiment tourné  à Linda, ses oreilles étaient tournées dans sa direction, signe qu’elle l’écoutait et de temps à autre, elle se retournait pour l’avoir dans sa ligne de mire.

Une question la taraudait cependant, devait-elle à son tour lui demander sa provenance ? Ou était-ce un sujet tabou ? Pour le moment, elle jugea sage de ne pas la questionner à ce sujet à nouveau, autant attendre un peu et revenir à la charge plus tard si besoin pour glaner des informations.  Pour combler le silence, le ventre de la louve se mit à gargouiller, ponctuant le fait qu’il serait grand temps qu’elle mange.
Journalisée

Linda
Créature
-

Messages: 1418


Grammar nazi chimérique, prenez garde !


Voir le profil
Fiche
Description
Un quart d'humaine.
Un quart de lionne.
Un quart de louve.
Un quart d'aigle.
Une chimère.
Une ado.
« Répondre #9 le: Décembre 08, 2013, 02:59:27 »

Shad confirma qu’elle était de Nexus. Linda eut un petit sourire. Elle avait toujours été très douée pour les devinettes. La louve lui expliqua qu’elle était perdue et lui demanda son chemin. Elle voulait la laisser tranquille et partir le plus rapidement possible.

Shad examina avec attention les diverses plantes de la forêt. Linda ne savait pas ce qu’elle faisait. Peut-être cherchait-elle quelque chose à ramener chez elle ?

-Je pourrais te dire comment retourner à Nexus, oui… Mais tu devrais peut-être rester ici encore un peu. Prendre le temps de te remettre complètement de ta blessure.

Et c’est juste à ce moment que Linda comprit pourquoi Shad regardait les plantes : elle cherchait une plante médicinale. La jeune Chimère fronça les sourcils. Où avait-elle vu ce genre de plantes ? Question difficile, puisqu’elle-même n’en avait jamais eu besoin depuis qu’elle était ici. Toutefois, elle savait que Shad ne trouverait rien d’intéressant ici. Il fallait donc demander à la meute.

-Viens avec moi. On va faire d’une pierre trois coups : tu sauras ce que le daim est devenu, tu sauras qui est avec moi, et avec un peu de chance tu sauras où trouver des plantes médicinales pour ton épaule.

Elle avait entendu la « réclamation » de l’estomac de Shad et se dit qu’elles feraient peut-être quatre coups avec la pierre et non trois. Elle la prit encore une fois par le bras et la guida vers l’endroit où devait encore se trouver les restes du cervidé.

Et de fait, ils étaient bien là. Entourés de trois loups qui dévoraient les morceaux les plus appétissants. L’un d’eux vit les deux arrivantes. La présence de Linda le convainquit de ne pas grogner après Shad. Il s’approcha d’elles et leur proposa le morceau de viande qu’il tenait dans la gueule. Linda se baissa pour le caresser.

-C’est très gentil, et ça tombe bien parce que Shad a très faim.

Le loup se tourna aussitôt vers la Terranide et lui tendit le bout de viande.

-Je l’ai appelé Rieur, dit Linda. C’est un farceur, il joue des tours aux autres loups de la meute dès qu’il en a l’occasion. Tu devrais te dépêcher de prendre son cadeau, sinon il va partir et tu devras lui courir après pour qu’il te le laisse.
Journalisée


(Par un anonyme)





Thème de la louve
La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Décembre 08, 2013, 04:54:37 »

Rien, rien de rien. L’Okami n’arrivait pas à déceler la plante qu’elle recherchait. Bon sang, elle était en pleine forêt mais il lui était impossible de trouver l’herbe médicinale ? C’était un comble tout de même !  Chaque feuille, chaque fougère étaient soigneusement inspectées par la Terranide, mais à chaque fois, ses recherches se soldaient par un échec cuisant.

Le gargouillement ne passa pas inaperçu aux oreilles de Linda. Il faut dire aussi que cela n’avait rien de discret, mais, elle avait faim la pauvre ! Quoi qu’il en soit, elle lui proposa enfin de lui présenter ses compagnons et de lui montrer ce qui était advenu du daim. Nul besoin de réfléchir longtemps, il était sans doute en train de se faire dépecer ou autre.

Encore une fois, elle n’opposa pas de résistance quand la chimère la pris par la bras, la guidant ainsi jusqu’à la carcasse de l’animal, ce dernier étant entouré de trois loups. La lycane afficha un léger sourire, voilà donc  ses compagnons ?  Voilà donc bien des interrogations qui obtenaient réponses.  Et au vue du festin qui semblait avoir lieu, la louve put facilement deviner que la meute appréciait la chair fraîche qui venait de lui être offerte gracieusement.

L’un des loups remarqua la présence des deux femmes et s’approcha d’elles, un morceau de viande sanguilonante dans la gueule. Pas de signe de menace, pas de grognement,  la lupine devina bien rapidement qu’il n’était pas hostile à sa présence grâce à la jeune chimère, si elle vivait en leur compagnie, Linda devait avoir  une certaine autorité sur eux.

S’accroupissant, la louve pris doucement le morceau de viande, tout en flattant les flancs du loup situé en face d’elle. Hors de question de lui toucher la tête, cela pourrait être pris pour une envie d’assouvir une dominance qu’elle ne possédait pas, alors que les flancs, représentait plus le côté «  amicale ». De plus, la Terranide faisant en sorte de ne pas croiser le regard du loup, la fixation dans les yeux était également un signe de défi et mieux valait l’éviter.

Finalement, elle se releva et porta le morceau à sa bouche,  la mâchouillant avant de l’avaler. Qu’importe qu’il soit crû, cela ne la gênait nullement, sa part animale lui permettait de faire fit de ces petits détails. Part animal qui lui avait également permis de survivre aussi longtemps tandis que si elle n’aurait était que simple humaine, sans doute serait-elle déjà morte, six pieds sous terre, rongée par les vers.

Finissant sa bouchée, elle observa un instant le groupe de lupins devant elle et un fait la marqua. Ils étaient peu. Si ces trois loups et Linda représentaient une meute toute entière, cela faisait bien trop peu d’individu, surtout pour le principe de la chasse. A trois, il était bien difficile d’attraper un gibier de taille conséquente.

« Merci Rieur pour le morceau » prononça la louve tout en flattant l’encolure du loup avant de se tourner vers Linda «  tu peux leur parler n’est-ce pas ? Je veux dire, ils te comprennent non ? »

La discussion entre la chimère et le jeune loup ne lui était pas passé inaperçu et  l’Okami se remémora également le faite que cette dernière avait hurlé comme un loup pour lui lancer son défi. Sans doute pouvait-elle donc communiquer avec eux comme  un humain l’aurait fait avec un autre humain ?  Soudainement, la louve se rappela qu’elle avait omis de répondre à une phrase de son aumônière, entraînée par la suite des évènements.

« Ha et…merci pour l’hébergement, mais je ne voudrais pas déranger après tout, enfin j’imagine que je peux passer une nuit et au pire un ou deux jours, après tout, les Terres Sauvages ce n’est pas ce qui y’a de plus accueillant ici…tout comme les Terres Gelées tiens. »

Rien qu’à cette pensée, elle eut un frisson qui lui parcouru l’échine. Les Terres Gelées, un désert de neige, de glace, de blizzard. Il fallait être fou pour oser s’y aventurer et pourtant, elle l’avait fait et de plus, elle aurait pu finir ses jours là-bas, dans la capitale Terranide mais le destin en avait décidé autrement.
Journalisée

Linda
Créature
-

Messages: 1418


Grammar nazi chimérique, prenez garde !


Voir le profil
Fiche
Description
Un quart d'humaine.
Un quart de lionne.
Un quart de louve.
Un quart d'aigle.
Une chimère.
Une ado.
« Répondre #11 le: Décembre 10, 2013, 11:15:04 »

Shad prit la viande offerte par Rieur tout en caressant les flancs du loup. Linda remarqua qu’elle faisait très attention à ne pas paraître menaçante. Puis elle se releva et commença à manger. Linda, elle, alla se servir directement sur la bête morte. Elle aussi, elle avait faim, même si son estomac était beaucoup plus discret que celui de sa nouvelle amie. (« Non, pas encore amie… »)
La Terranide observa longuement les trois loups, qui l’observèrent en retour. Elle dévisagea également Linda. Cette dernière pouvait deviner que Shad essayait de comprendre comment ils pouvaient survivre tous les quatre. Il est vrai que la meute, pourtant partout autour d’eux en ce moment, était pour ainsi dire invisible et indétectable.

Shad, après avoir fini son repas improvisé, remercia Rieur et se tourna vers la jeune Chimère, demandant confirmation de ce que la compréhension était possible entre elle et les loups. Linda hocha la tête. Oui, elle pouvait communiquer avec les loups. Elle comprenait ce qu’ils lui disaient et savait qu’eux aussi comprenaient ses paroles, même si elle avait un peu de mal à s’expliquer ce phénomène.

Puis Shad dit qu’elle préférait partir vite, mais qu’un ou deux jours de repos ici ne seraient pas abuser. Elle ajouta une remarque sur l’ « accueil », faisant référence à un autre lieu.

-Qu’est-ce que c’est, les Terres Gelées ? demanda Linda.

Au moment même où elle posait cette question, la jeune Chimère s’aperçut d’un frisson secouant légèrement la louve. Aurait-elle un passé difficile, en lien avec ces fameuses Terres Gelées ? Aurait-elle vécu des choses affreuses là-bas ? Linda préférait ne pas savoir, si ça impliquait de réveiller des souvenirs douloureux.

-En fait… Je crois que je ne veux pas le savoir. Et puis au pire, je peux toujours aller voir par moi-même, je trouverai peut-être un jour quelqu’un qui voudra bien me montrer. C’est toujours mieux de voir par soi-même, ajouta-t-elle avec un sourire qui se voulait chaleureux et rassurant.

Elle avisa alors la blessure à l’épaule de Shad. Il était temps de s’en occuper. Linda s’agenouilla devant l’un des loups, celui qu’elle avait surnommé Futé.

-Dis-moi, Futé, est-ce que tu veux bien nous aider ? Shad et moi on a besoin d’une information.

Le loup arrêta aussitôt de mâchouiller son bout de viande et s’assit, fixant Linda de ses yeux curieux.

-Comme tu as dû le voir, Shad est blessée. Elle a besoin d’une feuille qui guérit. Tu sais où elles sont, n’est-ce pas ? Tu peux lui montrer ?

Le loup se leva et vint pousser Shad pour la faire avancer dans une certaine direction.

-Suis-le, il va t’indiquer le chemin pour trouver des herbes médicinales. Tu as de la chance, d’habitude il ne se montre pas.
Journalisée


(Par un anonyme)





Thème de la louve
La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Décembre 11, 2013, 06:49:58 »

Décidemment,  la louve se trompait rarement quant à ses impressions.  Shad s’était demandée si Linda et la meute parvenait à se comprendre d’une quelconque manière,  tout comme un homme l’aurait fait avec un de ses congénères et la réponse qu’elle reçue fut positive. Il fallait dire qu’elle aussi de sa part sa nature à moitié louve, elle pouvait « discuter » avec eux. Bien sûr, il ne s’agissait pas de dialogues grandioses, mais plus une façon de se faire comprendre, pas des attitudes et gestes. Cependant, la jeune chimère avait un léger avantage, elle arrivait à se faire comprendre en leur parlant, tout simplement.  Comment cela était-il possible ?  La louve haussa les épaules faces à ses questions, après tout, cela n’était rien de bien important.

Tiens ? Ainsi cette jeune femme ne connaissait pas les Terres Gelées ? Rien qu’à repenser à ce lieu, l’Okami avait eu un léger frisson lui parcourant l’échine, non pas un frisson de peur mais un frisson de froid. Ou, elle avait souvenance du temps qui régnait en ces lieux, du froid austère qui baignait toute la région, des vents glacials imperturbables.  Mais elle remarqua que son frisson fut mal interprété, sans doute avait-elle crû réveillée des souvenirs enfuit ? De mauvais souvenirs bien entendu.

« Oh,  en  réalité les Terres Gelées sont une immense région où la neige, le froid et la glace sont rois. Marcher là-bas est assez difficile, déjà compte-tenu du fait de la poudreuse qui  demande de grands efforts et par-dessus tout cache des fosses potentiels. Et puis le froid, ici il fait chaud, là-bas c’est tout le contraire, un véritable désert de neige. Si un jour, tu souhaites y aller, sois sûr d’être bien préparée, surtout que le blizzard peut frapper à n’importe quel moment. »

Il n’y avait pas grand-chose à dire en réalité sur ce sujet. SI Linda souhaitait vraiment voir de quoi il en retournait, libre à elle d’y aller mettre les pieds, mais l’Okami avait bien insisté sur le fait d’être bien préparé pour cette expédition. Bon nombres de personnes s’étaient aventurés dans ce désert blanc et n’en sortirent jamais vivants, assaillis par les éléments qui régnaient dans cette région. 

« Mais après tout, tu sembles en paix ici non ? »

Pourquoi partir quand on avait trouvé un havre de paix ? Pourquoi tenter sa vie  et celles des siens pour rien ? La chimère se voyait déjà protégé par les Terres Sauvages, très peu de personnes devaient réussir à attendre sa forêt, elle ne risquait déjà pas grand-chose, possédant son petit coin de paradis à elle avec sa meute. Mais encore une fois, le choix de partir visiter les Terres Gelées n’était pas du ressort de Shad.

Finalement, la platine se dirigea vers un autre des loups et lui adressa la parole. Pendant ce temps, la lycane quant  à elle s’était approchée d’un autre et le couvrait de caresses tout en gardant une oreille attentive à la discussion qui se passait à quelques mètres.   Peut-être aurait-elle dû garder ses distances avec ces animaux mais l’Okami sentait qu’elle n’avait aucune raison de les craindre, du moins pas en présence de Linda. Et puis, elle-même ne faisait aucun geste brusque ou pouvant paraître menaçant.

Mais l’instant caresses et papouilles fut bien vite terminé. Le loup, dénommé Futé,  venait pousser la jeune Okami, semblant lui montrer un chemin, la guidant. Ayant écouté d’une oreille attentive la discussion, Shad n’avait nullement besoin de se demander où le quadrupède la menait. Ce dernier entraînait la Terranide au cœur de la forêt à l’endroit où elle serait en mesure de trouver les herbes médicinales.

Ainsi, la louve suivit le loup, tâchant cependant de prendre certains points de repère sur son chemin. Mieux valait être prudent.  Enfin, après quelques longues minutes, le loup se figea, fixant une plante bien précise. L’Okami inspecta cette dernière et un sourire orna son visage. Voilà la plante qu’elle cherchait ! Avec cette dernière, elle serait en mesure de soigner sa plaie externe mais également de la mélanger avec de l’eau afin de l’infuser et de la boire, la plante ayant de fortes propriétés curatives quand elle était ingérée.

« Merci Futé ! » déclara  Shad en gratifiant le dénommé d’une petite caresse au niveau de son encolure.

Ne perdant pas de temps, la Terranide en ramassa plusieurs feuilles, bien plus que nécessaire à vrai dire, mais autant prévoir le coup.  Pensant que le chemin de retour ne serait pas de tout repos et que tout risque d’accident n’était pas exclure, elle prit quelques feuilles supplémentaires par précaution mais en laissa néanmoins une grande partie. A vrai dire, même si l’Okami semblait en avoir pris un certains nombres, cela ne se voyait quasiment pas au niveau de la totalité.

Observant un cout instant son épaule meurtri, la lycane entre-ouvrit un instant le bandage observant l’état de sa plaie. Non, elle ne pouvait pas se changer ici, même si elle avait déjà passée un peu d’eau dessus, elle devait encore une fois la nettoyée avant d’y apposer les feuilles ou sinon cela ne servirait à rien. Tenant ses dernières, et désignant le chemin par où ils étaient venus, elle déclara simplement.

« Allons retrouver Linda, j’aurais besoin de  la rivière pour parfaitement me soigner »

A ces mots, l’Okami repris le chemin du retour, retournant à la carcasse de l’animal qui maintenant ressemblait plus à un tas d’os qu’autre chose. Autant dire que la viande du daim avait dû faire fureur. La louve s’approcha donc de Linda, montrant d’unc oup de tête les feuilles  aux propriétés curatives qu’elle détenait.

« Hé, merci. Je me suis permise d’en prendre quelques supplémentaires…au cas où…Par contre, ce serait possible de retourner à la rivière ? »

Sans doute n’avait-il pas besoin de donner plus d’explications, Shad espérait que la chimère comprenne sa demande muette. Après tout, elle était leur hôte, mieux valait ne pas abuser de leur hospitaliter.
Journalisée

Linda
Créature
-

Messages: 1418


Grammar nazi chimérique, prenez garde !


Voir le profil
Fiche
Description
Un quart d'humaine.
Un quart de lionne.
Un quart de louve.
Un quart d'aigle.
Une chimère.
Une ado.
« Répondre #13 le: Décembre 16, 2013, 09:51:03 »

Linda réfléchit au sujet des fameuses Terres Gelées. Tout bien réfléchi, elle n’était absolument pas certaine d’avoir envie d’aller visiter cet endroit… Sait-on jamais, ça pourrait être dangereux, et puis on ne pouvait pas dire que les vêtements de Linda étaient très adaptés à un endroit dont le nom comportait « gelé ». Elle risquait plus de se transformer en glaçon que de trouver quelque chose d’intéressant.

La remarque de Shad quant à la sécurité des Terres Sauvages avait fait sourire la jeune Chimère. Oui, a priori elle était en sécurité ici. A priori… En dépit de tous les dangers à braver, les voyageurs atteignaient parfois la Forêt des Loups. Ils étaient plus nombreux que ce qu’on pourrait imaginer, même si leur nombre restait faible. Et ils n'étaient pas toujours accompagnés d'intentions bienveillantes, loin de là...

Quand Futé emmena Shad chercher ses herbes, Linda s’allongea par terre et prit le morceau de viande sanguinolente abandonné par le jeune loup. Il l’avait laissé, elle avait donc l’autorisation de le prendre. Ainsi le disait la règle de la meute : si un loup abandonne son repas, premier arrivé premier servi. Linda se permit donc de terminer le morceau mâchouillé par son ami.

-Dis, Rieur, marmonna-t-elle pensivement. Qu’est-ce que tu penses de Shad ?

Le loup leva la tête et lui répondit, à l’aide de tous les signes corporels qui formaient le langage des loups :

-Elle est intéressante. Pourquoi tu demandes ?

-Je me demandais si… Si elle pouvait éventuellement rester avec nous quelques temps. On pourrait même l’intégrer à la meute comme moi, qu’est-ce que tu en dis ?

Rieur eut un jappement moqueur.

-J’en dis que tu es folle, Quart-de-Louve. Si tu la présentes à la meute, elle se fait chasser. Tu as été acceptée, mais pour elle c’est pas sûr. Elle a la marque des humains partout sur elle.

Linda soupira.

-Tu as raison… Tant pis. J’aurais bien aimé qu’elle reste ici, ça m’aurait fait une amie pas entièrement louve.

Elle ferma les yeux et imagina ce qu’elle ferait si elle trouvait un moyen de faire rester la Terranide dans la forêt. Ses pensées furent interrompues par cette dernière, revenant de sa collecte avec son guide. Elle lui demanda la permission de retourner à la rivière. Linda se leva et sourit.

-Bien sûr. Quitte à te soigner, autant faire ça correctement.

Elle laissa les trois loups avec ce qui restait du daim, c’est-à-dire pas grand-chose, et repartit avec Shad vers le cours d’eau.

-Et donc, demanda-t-elle en chemin, tu penses rester ici combien de temps ? Tu as besoin de te reposer pour reprendre des forces, mais après ? Tu repartiras tout de suite quand tu seras rétablie ?

Linda ne put camoufler totalement la pointe de déception dans sa voix.
Journalisée


(Par un anonyme)





Thème de la louve
La révolte gronde, la bête hurle à la lune, les guerriers traquent le démon, l’espion cherche la divinité et le chat erre sous l’œil de l’écrivain.
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #14 le: Décembre 16, 2013, 10:58:19 »

La cueillette avait été des plus satisfaisantes. Bien entendu, la louve avait pris un petit surplus en prévision. Après tout, les Terres Sauvages ressemblaient en grande partie à une terre aride et desséchée ou bien à une grande plaine faisant penser à la savane africaine, mais trouver une forêt telle la « Forêt des Loups » était un fait rare et il fallait souvent  être chanceux pour parvenir à tel endroit, havre de paix et de source de nourriture.

Enfin, niveau passibilité cela restait encore à voir. Néanmoins, il était possible de se reposer cacher à l’ombre des grands arbres avant de repartir à l’assaut des Terres Sauvages. Bien sûr c’est ce que comptait faire la Terranide, cette dernière ne projetait pas de rester ici, même si il y’ a encore quelques temps, elle l’aurait fait sans trop réfléchir.  Oui cet endroit possédait bon nombre de qualités intéressantes pour ceux en quête d’un endroit reculé, loin de tout souci d’esclavage mais,  ce n’était plus dans les desseins de l’Okami de chercher pareilles place.

Un sourire orna un bref instant son visage tandis que sa requête fut accepté, à savoir rejoindre la rivière pour finir ses soins. La lupine se pencha néanmoins vers Futé et lui offrit une dernière caresse amicale, son appendice caudal battant l’air doucement derrière elle dans de grands et amples mouvements, pas de signe d’agressivité en vue, juste une certaine détente qui pouvait se lire dans ce langage corporel.

Finalement,  l’Okami laissa Futé en compagnie de ses compagnons et vint marcher aux côtés de Linda, gardant le silence sur les premiers mètres. La raison de ce silence était très simple, il ne s’agissait nullement de gêne ou le fait de se sentir un peu mal à l’aise, non, l’Okami ne savait enfaite pas quoi dire. Alors à défaut de dire des inepties, elle préférerait garder le silence, se concentrant sur l’ambiance environnante.  Encore une fois pendant le trajet, la louve prenait des repères visuelles, notant ici la présence d’une roche plus imposante, là la présence d’une souche d’arbre.

Mais la phrase énoncée par Linda la fit sortir quelques peu de ses pensées. L’Okami ne répondit pas de suite aux questionnements, pensive, serrant sans le remarquer légèrement les quelques feuilles dans sa main droite.  Elle avait entendu cette pointe d’agacement dans la question de la chimère et ne voulait pas lui faire de la peine, pourtant elle ne pouvait également lui mentir. Prenant une inspiration, elle posa son regard azuré sur son  aumônière.

« Comme tu l’as dit, j’ai besoin de me reposer et de guérir mes blessures, je pense donc rester déjà pendant ce laps de temps après…-elle marqua un silence, s’arrêtant, observant un instant la jeune platine – je te remercie pour ton offre mais je ne pense pas pouvoir rester bien longtemps, je suis déjà partie déjà depuis plus de temps que prévu…Je dois rentrer »

Depuis de temps déjà aurait-elle dû être de retour à Nexus ? Bien trop longtemps selon ses impressions. La louve poussa un léger soupir avant de reprendre le chemin, ses pas la menant ainsi vers l’unique et fameuse rivière de la forêt. Sans se presser, elle déposa les feuilles sur un rocher à l’aspect assez plat, posant une autre roche dessus pour faire guise de poids et empêcher que les éléments curatifs ne s’envolent. Cela serait vraiment la dernière chose à éviter.

« Bon…Me reste plus qu’à me désinfecter… »

Le regard de la Terranide se posa sur l’étendue d’eau et un petit sourire amusé fit son apparition ou plutôt un sourire gêné. Pour se laver et surtout nettoyer sa plaie, elle devra retirer ses vêtements, car bien entendu, on ne se lavait pas tout habillé cela allait de soi. Ainsi, la louve retira ses habits, les suspendant à une branche. Une chance qu’à force,  elle devenait  moins pudique.

Une fois mise à nue, se trouvant en tenue d’Eve, la louve jeta un regard à Linda par-dessus son épaule, sa queue se mouvant tranquillement sans gêne,  masquant de temps à autre son tatouage présent dans son dos. Une marque qu’elle avait dans son dos, représentant un dragon et un phoenix entrelacé.  A vrai dire, l’Okami ne se souvenait plus réellement depuis combien de temps elle le possédait et avait fait à force le rapprochement entre sa magie du feu et les êtres de légendes qui étaient gravés  sur l’épiderme de son dos.

Finalement, elle s’étira  rapidement avant de rentrer dans l’eau, immergeant intégralement son corps. Une douleur vive frappa la Terranide quand la plaie qui commençait à s’infecter rentra en contact avec l’eau de la rivière et un juron lui échappa. Mais bien vite, cette même douleur partie aussi vite qu’elle était survenue, ou du moins, il n’en restait qu’une bribe, largement supportable pour celle qui avait connu plus.

« Je sais que ça peut te paraître bizarre, mais…tu souhaiterais me rejoindre ? Ne vois rien d’ambigüe là-dedans ! »

Et il n’y en avait aucune à voir. Le fait d’inviter une personne à nous rejoindre dans une rivière dans le plus simple appareil, ne signifiait pas automatiquement que des pensées lubriques traversaient notre esprit. Mais la louve ne savait pas combien de temps elle allait rester en contact avec l’eau, le temps de bien nettoyer sa plaie et elle avait donc demandé au tac au tac à Linda de la rejoindre, afin que cette dernière ne  trouve pas le temps trop long. Et puis, rien ne l’empêcherait de la questionner encore si cela lui ferait le plaisir.
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox