banniere
 
  Nouvelles:
Pour la promotion du forum, pensez à voter régulièrement pour nous si vous avez un peu de temps.
Merci ! ♥





Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Speed dating [Elisa et Lucie]  (Lu 569 fois)
Doutzen Kroes
Humain(e)
-

Messages: 327



Voir le profil
Fiche
« le: Novembre 15, 2013, 03:09:24 »

Sa veste en cuir dissimulait une partie de sa belle robe rouge, mais il suffisait de voir le regard des passants pour constater que Doutzen restait attirante, et on devinait sans peine, sous la veste en cuir, une robe rouge qui moulait très bien ses formes. Habituellement, c’était la robe de soirée que la belle blonde mettait quand Reto l’emmenait séduire d’autres hommes, ou d’autres femmes. Doutz’ obéissait fidèlement, mais, ce soir, Reto avait décidé de s’amuser. Pas d’avocats pervers à séduire pour le petit Chaperon, simplement à aller voir deux filles que Reto avait abordées sur Internet. Les sites de rencontre étaient un vivier de femmes potentielles pour les mafieux russes, qui allaient traquer partout de belles femmes pour les insérer dans les trafics de prostitution internationaux. Contrôlant totalement Doutzen, Reto avait créé sur Internet le profil de Doutz’, et répondait à sa place, se faisant passer pour elle. C’était ainsi qu’il avait abordé deux filles, deux lycéennes de Mishima, originaires de France, et avait, au bout de quelques semaines, réussi à obtenir un rendez-vous avec elles. Il avait obtenu le nom de son interlocutrice, Lucie, et, en utilisant l’assistance de crackers, avait obtenu d’autres informations sur le profil de la jeune femme, comme son nom de famille. La cybercriminalité étant un domaine dans lequel la Mafia russe avait massivement investi, les défenses ridicules d’un site de rencontres gratuit spécialisé à Mishima ne pouvaient guère résister éternellement face à des pirates. Reto n’avait pas demandé à pirater le compte de Lucie, mais la base de données du site, qui lui avait permis d’obtenir plusieurs informations, notamment l’adresse IP précise de Lucie, afin de savoir où elle habitait, et, à partir de là, broder un peu.

Doutz’ avait ainsi appris qu’Elise et Lucie étaient au même lycée qu’elle. Elles venaient toutes les deux de France, dans un coin paumé de la Bretagne, et, si Reto avait initialement cru à des sœurs, il avait compris qu’elles étaient en fait deux amies d’enfance. Elles étaient nées le même jour, en pleine nuit, ce qui avait accru sa confusion, l’amenant initialement à penser à des jumelles. Doutzen connaissait plutôt bien son père, et savait qu’il avait du réfléchir à la perspective d’en faire des esclaves. S’attaquer à des Françaises, des Anglaises, ou des Américaines, ce n’était pas pareil que de tomber sur des filles paumées d’Europe de l’Est. Les États occidentaux étaient généralement leurs meilleurs clients, et ils protégeaient chèrement leurs ressortissants. En continuant à fouiller dans les méandres du Net, Reto avait ainsi appris que les deux femmes faisaient partie d’un programme scolaire international, une sorte de variante du fameux programme universitaire ERASMUS, un programme que les mafieux connaissaient. Reto n’avait pas en revanche trouvé d’autres informations, notamment sur le rapport de ces filles à l’occulte. Il avait supposé qu’elles étaient des perverses, car, pour atterrir à Mishima, il fallait être tout, sauf une femme désireuse de devenir nonne dans un couvent.

Il était probable que Reto avait abandonné l’idée, mais il avait décidé d’offrir à Doutzen un cadeau, une manière de se rapprocher d’autres camarades. Doutz’ était relativement populaire au lycée, où elle était déléguée de classe, et siégeait donc aux différents comités et autres réunions administratifs. On la décrivait comme une jeune fille énergique, déterminée, pleine de volonté, avec le cœur sur la main. Tout ceci n’était qu’un rôle, parfait pour jouer le petit Chaperon.

Reto avait donné rendez-vous aux deux filles dans un petit café agréable, au centre-ville. Doutz’ était légèrement en avance, quand elle s’assit dans un coin de la salle. On servait de la nourriture occidentale, car le café était jouxté à une boulangerie française. Le Japon était un pays très gastronomique, et la gastronomie française y avait donc trouvé un terrain d’accueil. Il y avait donc beaucoup de boulangeries. Reto avait du se dire qu’aller dans un endroit un tant soit peu français rassurerait les deux jeunes filles.

*Il n’y a plus qu’à les attendre...*

Doutz’ se sentait légèrement nerveuse, et tourna la tête vers la vitre. Elle avait sa belle chevelure blonde, avait légèrement maquillé ses lèvres, s’était mis du parfum, et vit une Range Rover Evoque noirâtre passer un peu lentement. Reto était à bord, et elle sentit son cœur s’emballer. Même maintenant, Doutz’ ignorait le sentiment majoritaire en elle quand elle pensait à l’homme : la peur ? Le désir ?

*Il me traite comme la pire des putes, comme un vulgaire jouet sexuel tout juste bon à servir... Il menace de tuer mes parents si je dis tout à la police, mais, pourtant, ce n’est pas la peur qui m’empêche d’aller parler de tout son petit trafic...*

Doutz’ savait qu’elle pouvait faire tomber l’homme, que son témoignage à la police serait d’autant plus convaincant que la police, proche des Yakuzas de Seikusu, n’aimait pas trop les truands russes, qui étaient des concurrents gênants. Pour autant, cette idée ne l’avait jamais tenté.

Assise sur son confortable banc en cuir, elle attendait donc la venue de ses deux camarades. Reto l’avait vendu aux jeunes femmes en lui disant qu’elle aimait bien être soumise, et qu’elle avait envie de prendre « du très bon temps » avec elles.

Tout un programme, en somme.
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Elisa et Lucie
Humain(e)
-

Messages: 16



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 15, 2013, 11:06:10 »

Lucie avait de nombreux comptes sur divers sites de rencontre en ligne, certains étant payant, d'autre gratuit. Elle avait trouvée plus d'une manière de financer les abonnements, comme par exemple prendre des photos d'Elisa dans ses tenues de cosplays et les revendre sur les sites, ainsi elle avait fini par accumuler quelque yens suffisant pour acheter des vêtements et des costumes, dans la cas où un scénario venait à se faire à l'improviste.  Bien sûr elle était assez intelligente pour ne pas laisser trop d'indice sur elle pour que l'on puisse la reconnaître avant le rendez-vous.

Ainsi pour Reto il n'avait pas eu de chance de la contacter sur un site de rencontre gratuit. Elle savait que les site non-payant regorgeait d'hommes se faisant passer pour des femmes, simplement pour pouvoir mâter les demoiselles insouciante du danger que cela pouvait représenter. Aussi avait-il dû passer pendant plusieurs jours des questions plus ou moins indiscrète. Lucie avait cependant l'art et la manière de lancer les questions sans que cela ne fasse fuir Reto, tout en la faisant passer pour plus bête qu'elle ne l'était. Il est toujours plus aisé pour une lycéenne intelligente de se faire passer pour une jeune femme quelque peu naïve. Elle avait suffisamment de ressource pour éviter que Reto puisse obtenir des images ou des vidéo d'elle. Les descriptions physique d'elle et d'Elisa était assez sommaire, pas suffisante pour pouvoir faire un portrait robot, sans pour autant remettre en doute le fait qu'il s'agissait bien de deux femme. Reto put avoir des informations grâce aux bases de données, où malheureusement Lucie avait mit des informations importante et véridique pour ne pas se faire refuser son compte. Heureusement les centre d'intérêts n'étaient pas obligatoire et il ne put savoir qu'Elisa était bercé dans l'occulte et s'y dévouait un peu trop au goût de Lucie, qui n'aimais pas trop ce qui ne pouvait s'expliquer. Lucie fini par concéder que la personne en face n'avait rien d'un homme, vu que les informations données étaient bien trop précise pour qu'il s'agisse d'une création, bien sur la dernière suspicion pouvait être que la personne prenait les mensurations et les tailles de sa petite copine, mais ça Lucie ne pourrait le savoir qu'au moment de la rencontre.

Ainsi Lucie reçu l'adresse de l'invitation et se mit à en discuter avec Elisa. Cette dernière ne cacha pas sa curiosité, sachant que Lucie aimait bien jouer avec elle et faire des choses dans son dos, mais c'était là un des points qui avait fait craquer la jeune femme sur Lucie. Elles passèrent toute la mâtinée à faire les boutiques, allant voir quel serait la tenue de chacune pour ce rendez-vous galant, Comme à leurs habitude c'était Lucie qui choisissait la tenue d'Elisa et inversement. Lucie porta son choix sur une tenue assez mature, des sous-vêtements noirs brodé d'une dentelle florale, par dessus une veste rouge avec un zip, oui pas de t-shirt, une courte jupe descendant jusqu'à mi-mollet, une ceinture de cuir marron et une longue veste blanche, comme accessoire elle eut une paire de lunette noire.En guise de chaussure elle eut une paire d'escarpin, le tout donnait l'allure d'une infirmière quelque peu allumeuse, chose que Lucie voyait bien sur Elisa.

Cette dernière se mit à choisir une tenue qui allait rajeunir Lucie, choisissant des sous-vêtement blanc et simple, un haut marin bleu et blanc avec un foulard beige, comme bas elle porterait une jupe plissée bleue, une paire de chaussette bleu foncé et de petit chaussure noire. Lucie ressemblerait donc à une collégienne, mais de toute manière Reto avait été averti que les deux femmes ne serait pas forcément dans des tenues jugées normales. Une fois leurs achats faites, elles se mirent à les laver, Elisa se chargea de faire quelques point de couture, étant plutôt habile de ses doigts, même si Lucie aurait put s'en charger elle même. Elles hésitèrent à se mettre à porter des perruques, mais cela aurait sans doute été trop pour le chaperon rouge, cette dernière allait certainement être choquée par une telle mise en scène, mais Lucie ne pouvait concevoir un rendez-vous normal, cela aurait été fort ennuyeux. Quoi qu'il en soit les heures se mirent à défiler et le duo se mit en route vers le fameux café, elles savaient où cela était, ayant plus d'une fois côtoyées ce lieu.

Quand elles marchèrent dans la rue, les regards se portèrent sur elles, chose que Lucie aimait, sentiment en désaccord avec Elisa qui lançait des regards noire, son regard sévère sur les personnes avaient plus d'impact dans sa tenue, montrant clairement qu'elle était possessive et que le premier à toucher Lucie risquerait plus qu'une piquure.

Le café fut en vue et elles ne réagirent pas quand le voiture de Reto passèrent près d'elles, seul Elisa lança un regard sur la Range Rover Evoque, étant visiblement en alerte dans le cas où elles se ferait agresser.

Elles s'approchèrent de Doutz’, saluant l'un des serveur au passage qui reconnut les deux demoiselles dès le premier coups d'oeil, il n'y avait qu'elles pour arriver accoutrée ainsi dans un café réputé. Lucie se mit à s'avancer vers la jolie blonde et la salua.

- Bonjour tu es  Doutz’ je présume, moi c'est Lucie et voiçi ma compagne, Elisa.

Elisa salua la demoiselle d'un hochement de la tête, répondant d'un petit bonjour. Une fois les présentations faite, elles s’installèrent, les regards furent rapidement dissipés,il n'y avait que des habitués et donc ils ne furent pas choqués de voir le duo ici.

images tenues du duo (en haut Elisa et en bas Lucie) ; http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=831877Doutzapparence.jpg
Journalisée

Doutzen Kroes
Humain(e)
-

Messages: 327



Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 17, 2013, 04:07:21 »

Doutzen reconnut les deux filles sans la moindre hésitation. Leur entrée dans le café était aussi discrète que la charge d’un éléphant dans un magasin de porcelaine. La plupart des clients s’étaient retournés sur le chemin de Doutz’, attirés par son léger parfum, par ses belles jambes, par cette robe rouge qui moulait ses formes, ou par sa longue frange. D’elle, Reto savait tout, y compris que son idole de jeunesse avait été ces grandes actrices hollywoodiennes, comme Marilyn Monroe, ou, dans un registre un peu plus ancien, Rita Hayworth. Il avait vu les cahiers de Doutzen, des espèces portfolios comprenant un ensemble de photos de ses stars, ainsi que des photos d’elle-même, généralement faites avec des copines du village... Elles constituaient autant d’informations qui lui avaient permis de s’assurer sur elle d’un ascendant psychologique. Tout en lui faisant l’amour, il lui avait répété à maintes reprises que, outre être son petit Chaperon rouge, elle était aussi « sa petite Marilyn ». Doutz’ se sentait fière quand les gens la regardaient, observant ses formes. Elle savait qu’on la retiendrait pour ça.

Les deux belles femmes s’approchèrent de Doutzen, qui sentit une certaine tension naître sur ses épaules. Reto avait beau lui dire que ce qu’il lui faisait était un « cadeau », elle savait que, si elle échouait à finir dans le lit de ces femmes, elle serait punie. Or, quand bien même Reto avait développé en elle un certain masochisme, elle avait tout de même des limites, des points de chute que l’homme n’hésitait pas à explorer quand elle commettait des erreurs. Reto pouvait encore lui faire mal, vraiment mal, et ce n’était pas quelque chose qu’elle avait envie de ressentir. Elle observa les vêtements des deux femmes. De tels habits n’avaient, en soi, rien de provoquant, mais, mis sur ces deux beautés, ils dégageaient une tout autre chose. Doutzen nota, bien évidemment, les regards des clients sur les autres personnes.

Une blonde, Lucie, et une rousse, Elisa. Un joli couple. Il suffisait de les voir pour constater qu’elles n’étaient pas que de simples amies. Ce fut Lucie qui parla la première :

« Bonjour tu es  Doutz’ je présume, moi c'est Lucie et voici ma compagne, Elisa. »

Esquissant un sourire, Doutz’ répondit en confirmant être bien Doutzen Kroes. Bien qu’elles soient lycéennes toutes les trois, Doutz’ ne les avait encore jamais vues. Cependant, d’après Reto, ces deux filles suscitaient la convoitise de pas mal d’autres lycéens. Elle ne voulait même pas savoir si ce que son « père » lui avait dit était vrai, ou comment il avait fait pour obtenir de telles informations. Les deux femmes s’assirent. Doutzen masquait sa nervosité en souriant légèrement, de manière anecdotique.

« C’est un plaisir de vous voir... En vrai, je veux dire. »

Reto lui avait dut que les conversations avec les deux femmes avaient assez rapidement tourné autour du sexe, passant d’allusions sexuelles discrètes et comiques à des affirmations de plus en plus fortes. Doutz’ était assez effarée de voir avec quelle manière Reto arrivait à inventer sur Internet une Doutzen Kroes qui avait l’air crédible et réaliste. Il évitait de tomber dans les clichés, dans les impairs, tout en restant assez fidèle à l’image qu’on pouvait se faire d’une lycéenne de son âge. Comme beaucoup de lycéennes, elle pensait toujours qu’elle pourrait aisément coincer, au bout de quelques minutes de tchat’, un pervers sur le Net. Cependant, quand elle lisait les historiques des conversations passées entre Reto et les deux filles, elle devait admettre, avec un certain effarement, qu’il était aussi brutal que doué.

Un serveur, qui coulait sur eux des regards obscènes, ne tarda pas à s’approcher, demandant ce qu’elles voulaient. Doutzen se contenta d’une simple pâtisserie, un flan, avec un verre de jus d’orange. Rien de particulièrement exceptionnel, elle n’avait pas prévu de rester au café. L’idée était juste de briser la glace, de faire suffisamment connaissance pour pouvoir finir dans leur lit... Un genre de speed dating, en somme.

« Alors, vous êtes donc bel et bien ensemble ? Je trouve ça trop cool ! » s’exclama-t-elle alors.

Une petite idée était en train de germer dans sa tête. Elle trouvait que les deux femmes se ressemblaient assez. Elle les avait initialement prises pour des sœurs. D’après ce qu’elle savait, dans la plupart des relations, il y avait toujours une personne qui avait un rôle plus actif que l’autre. Restait à trouver laquelle, en sachant que les apparences étaient parfois trompeuses. Il arrivait que ce soit la femme silencieuse qui, en définitive, détienne le dernier mot.

« Hum..., fit-elle alors en se triturant brièvement une mèche de cheveux, l’entortillant autour de ses doigts. Est-ce que je peux vous demander un truc ? Quelque chose qui me tente depuis que je vous ai écrit... »

Elle se rapprocha un peu, comme sur le ton de la confidence, et rajouta, sur un ton un peu plus bas :

« J’ai toujours adoré voir des femmes s’embrasser sous mes yeux. Ça vous dirait de... Hum... Vous faire l’un de ces French kiss vantés à travers le monde ? Juste pour moi... S’il-vous-plaît ! »
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox