banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Un peu de lapin ? [PV Marek]  (Lu 1387 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« le: Novembre 11, 2013, 07:07:34 »

La nuit était depuis tombée depuis quelques heures sur la ville de Seikuzu et le sous-bois situé non loin du fameux parc était plongé dans l’obscurité. Les animaux diurnes se terraient, se reposant comme la plupart des humains, reprenant leurs forces dans l’attente du petit matin. Les nocturnes quant à eux étaient en pleine activité, furetant rapidement ici et là, cherchant soit de quoi se nourrir, soit un partenaire potentiel.

Shad était plus diurne que nocturne mais se retrouvait sur le plan de la Terre l’obligeait à attendre la nuit pour partir en chasse.  Arborant sa forme animale, la truffe au vent, la louve humait un instant l’air, soufflant par la suite une légère fumée par les naseaux.  C’était l’automne en cette période et les soirées étaient assez fraîche ainsi qu’humide. Mais cela ne dérangeait nullement la Terranide, après tout, elle avait passé du temps dans les Terre Gelées, la température entre ce coin de la Terre et le monde glacial était un énorme fossé.

Et puis la faim la pousserait à combattre le froid. Marchant d’un pas lent, la louve s’aventura plus profondément dans le bois, ses muscles roulants doucement sous son pelage pendant qu’elle avançait à pas feutré. Tous ses sens aux aguets, elle  était en chasse et ne comptait pas se faire divertir par un quelconque évènement. Au pire, si un groupe d’humain viendra par le plus grand des hasards à passer, elle irait se planquer dans un recoin sombre. De toute façon, ils voient mal la nuit. Et peut-être qu’avec un peu de chance, un portail pour Terra s’ouvrirait par miracle pendant son excursion. Enfin, l’espoir fait vivre.

Peu de temps après un lièvre filait entre les feuilles mortes poursuivit par une louve affamée. Qu’il court, qu’il zigzague, elle ne lâcherait pas prise et il sera à son menu du soir. Accélérant son rythme de course, l’Okami réduisait encore plus l’espace entre sa proie et elle-même pour finalement lui bondir dessus, pattes en avant dans l’objectif de l’étourdir. Coup de chance, cela eu l’effet escompté et avant que le petit mammifère puisse reprendre ses esprits, l’animale avait déjà planté ses crocs dans sa gorge, le tuant d’un coup sec.

Marchant, sa proie dans sa gueule, la louve retournait vers son petit repaire. Haa que la chaleur d’une véritable demeure lui manquait sur le coup, pouvoir dormir dans un lit bien chaud ! Mais, elle saurait attendre, elle savait qu’on viendrait la chercher. Arrivée devant l’énorme arbre, elle ne se faufila pas de suite dans l’espèce de terrier,  posant le lapin au sol avant de reprendre une forme plus humaine.

Ramassant son repas, l’Okami s’immobilisa, ses sens en alerte. Elle n’était pas seule, quelqu’un ou quelque chose était présent avec elle.  Observant tranquillement les environs, elle finit par dire d’une voix haute et claire.

« Montres toi, je sais que tu es là. »

La louve voulait savoir à quoi elle avait à faire et selon le cas, réagirait en conséquence Si elle devrait tuer pour garantir sa survie, elle le ferait sans la moindre hésitation. Mais l’idée de faire couler le sang ne l’enchantait pas également des masses. Tenant le lapin par les pattes postérieures, Shad attendait une quelconque réaction.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Marek
Créature
-

Messages: 148


Formien incognito


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #1 le: Novembre 11, 2013, 09:49:36 »

Marek était passablement contrarié. Après plusieurs faux espoirs, il avait fini par attraper le coup de main pour repérer un portail menant à la Terre, une destination de choix pour y étudier les humains sans être inquiété par ces maudits Tekhans.

Il avait suivi la procédure de passage on ne peut plus simple : marcher droit vers le phénomène sans se poser de questions. Le monde avait semblé basculer, le haut devenir bas...et quand il s'était relevé il se trouvait dans un bois.

Oui, un bois. Le lieu dégageait une impression d'apaisante sérénité et possédait la beauté discrète de la nature non abîmée par l'Homme... mais son but était justement de rencontrer des humains, pas de cueillir des fougères et d'attraper des écureuils ! Etait-il seulement sur Terre ? Pas le moindre moyen de vérifier, et le portail s'était refermé aussi brusquement qu'il était apparu.

Il était donc perdu en pleine forêt, avait commencé à errer alors que les ombres s'allongeaient en direction de l'Est, sans véritable raison, simplement pour ne pas avoir le soleil dans les yeux. La nuit n'avait pas tardé à tomber, il pensait continuer plus ou moins dans la même direction, mais le feuillage dru rendait difficile l'orientation à l'aide des étoiles.

Il se prit encore une fois à regretter la connexion perdue avec l'Overmind ; à cette époque le moindre de ses questionnements trouvait une réponse rapide : où se trouve la source de nourriture la plus proche ? Quelles galeries doivent être consolidées ? Y a-t-il des œufs à changer de place ? La Fourmilière grouillait moins d'êtres vivants que de pensées, c'était en fait un vaste tourbillon d'idées qui s'entrecroisaient, où chacun avait son rôle et participait au succès de l'ensemble.
Maintenant il était seul, coupé des siens et en territoire inconnu : une des plus grandes peurs des Formiens ayant développé un semblant de personnalité.

Il vit devant lui passer une ombre visiblement quadrupède, et s'arrêta, sur le qui-vive. Quelques instants seulement après cette vision, le vent tourna.

« Montres toi, je sais que tu es là. », annonça clairement une voix féminine.

Ses pensées s'agitèrent à toute vitesse : il était perdu, repéré et il pensait avoir vu une créature sauvage passer non loin de lui. Il ne savait strictement rien des bêtes sauvages terrestres, et préférait tenter sa chance avec l'inconnue. Si elle avait voulu lui tendre un traquenard elle aurait feint de ne pas l'avoir repérée, non ? Comment savoir avec les humains...

« Je suis seul, je ne cherche pas les ennuis », dit-il en avançant vers la source de la voix. Il vit alors l'Okami, qui lui paru méfiante, prête à se défendre mais pas agressive. Il nota au passage avec étonnement ses attributs lupins :
Elle n'est pas humaine... en même temps que ferait une humaine au milieu de nulle part avec un petit animal mort à ses pieds ?

« Je... je suis simplement perdu », avoua-t-il, jugeant plus prudent d'attendre la réaction de la femme louve avant de se hasarder à formuler une quelconque requête sur la façon de retrouver son chemin, et de passer la nuit sans être menacé par la bête sauvage qu'il avait entraperçu.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Novembre 11, 2013, 10:27:54 »

Shad n’eut pas à attendre bien longtemps pour avoir sa réponse, apercevant le jeune homme sortir de sa cachette et s’approcher vers elle. L’Okami nota qu’il n’avait pas l’air menaçant mais ses anciennes rencontres lui avaient également appris à être prudente et se méfier de l’inconnu, surtout en pleine forêt et au milieu de la nuit de surcroît.  Elle haussa un sourcil d’étonnement. Perdu ? Il était perdu ? Comment un humain pouvait il se perdre ? Etait-ce un jeune insouciant qui pensait s’en sortir seul alors que la pénombre s’abattait sur le bois ?

Néanmoins, malgré ses réticences et sa méfiance, elle ne pouvait le laisser ainsi. L’okami le fixait, le jugeant, observant ses réactions.  Balançant le lapin par-dessus son épaule, posant son poing contre sa hanche, la louve cogitée. L’aider ? Ne pas l’aider ? Que faire, que faire.  Elle poussa cependant un long soupir. Sa gentillesse la perdra un jour, elle l’avait même déjà trahi par le passé.

« Et d’où viens-tu ? Si c’est la sortie de la forêt que tu cherches je peux te la montrer du moment que tu ne parles pas de ma présence au dehors… »

L’Okami n’avait aucune envie de rameuter des curieux, la seule chose qu’elle souhaitait c’était sa paix ou du moins sortir d’ici, repartir sur Terra.  Tendant sa main vers le jeune homme, elle replia son index vers elle, désignant ainsi à ce qu’elle prenait pour un humain de s’approcher.

« Allez approches, je ne vais pas te manger, j’ai déjà un repas qui m’attends après tout. Je vais t’aider à sortir et on en parle plus d’accord ? »


D’un geste rapide, elle jeta le lapin au fond du trou.  Son repas attendra, après tout il n’allait pas se faire la maille mort comme il l’était.  La louve leva les yeux au ciel. Décidément les humains étaient une race bien spéciale et peu débrouillarde pour la plupart d’entre eux.  Sa queue se mouvait doucement de gauche à droite dans l’attente d’une réaction de son interlocuteur, il voulait bien de l’aide non ?

[un peu court sorry]
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Marek
Créature
-

Messages: 148


Formien incognito


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #3 le: Novembre 13, 2013, 01:25:14 »

Le Formien n'avait jamais entendu parler de l'existence d'Okami, mais déduisit facilement qu'elle n'était pas humaine, pourtant il ne fit pas le rapprochement avec l'animal aperçu quelques instants plus tôt.

« Et d’où viens-tu ? Si c’est la sortie de la forêt que tu cherches je peux te la montrer du moment que tu ne parles pas de ma présence au dehors… »

« Je ne suis pas d'ici ... toi non plus je suppose », dit-il en jetant un rapide coup d'oeil aux oreilles de l'Okami, puis ajouta un peu embarrassé :
« Je pensais arriver quelque part proche d'une ville et me débrouiller une fois là bas, mais j'ai atterri … »
Il fit un geste vague pour montrer la direction.
« ... par là bas je crois. »

« Allez approches, je ne vais pas te manger, j’ai déjà un repas qui m’attends après tout. Je vais t’aider à sortir et on en parle plus d’accord ? », le rassura la jeune hybride.


L'égaré s'approcha d'elle, un peu étonné par le fait qu'elle lui propose si spontanément assistance.

« Merci de ton aide. », dit-il sincèrement reconnaissant :
« Ne t'en fais pas, je n'ai aucune raison de révéler ta présence ici, et puis ce serait ingrat de ma part. », déclara-t-il poliment...ces courtoises paroles furent, à son grand embarras, ponctuée d'un gargouillement dont la provenance ne faisait aucun doute : la faim tenaillait son estomac.
Après tout, quelques heures de marche en forêt sont suffisantes pour donner une sérieuse fringale, d'autant plus lorsqu'elles ont été précédée d'un changement de plan dimensionnel.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Novembre 13, 2013, 09:16:56 »

A la base, Shad voulait aider cet inconnu. Non pas par gaité de cœur mais pour avoir sa paix. Se faire discrète seule n’était déjà pas chose aisée mais le faire avec une autre personne dans les pattes, cela en augmentait la complexité.  De plus, elle ne voyait pas pourquoi elle prendrait la peine de chasser pour un parfaite inconnu. Oui c’était égoïste mais elle n’était pas cupide pour autant. Elle pouvait partager une fois un de ses repas, mais il ne fallait pas abuser des bonnes choses.

L’Okami avait pensé que le jeune humain face à elle s’était juste perdu en forêt, pas qu’il avait atterrit au milieu de cette dernière. Ce qui ne pouvait signifier qu’une chose : Il ne faisait pas partie de ce plan planétaire tout comme elle. Alors qu’était-il ? Un humain de Terra ? Une créature ? Un Esper ? Tant de possibilités qui fit reculer d’un pas la Terranide alors que l’inconnu s’approchait. Oui, elle lui avait dit de venir mais là, elle ne pouvait lui faire de suite confiance ou du moins, elle se devait de tâter le terrain.

« Pas d’ici hein ? » se contenta simplement de souffler l’hybride, observant l’inconnu «  Qui es –tu ? Quelle créature es-tu ? »

Disant ces mots, elle se mit à tourner autour de lui, le regardant de haut en bas, tentant de déceler une marque, un indice quant à l’espèce auquel il pourrait appartenir. Mais même son odorat ne lui donnait pas plus d’informations.  La louve pestait intérieurement, elle pouvait se retrouver en face de n’importe quoi.  L’observant elle semblait cogité se demandant bien si finalement, elle allait lui apporter ou non son assistance.

Le ventre de l’inconnu émit un bruit fort distinct. Le petit avait faim. Jetant un rapide coup d’œil vers le terrier, la louve observa un instant le lapin posé à même le sol. Et si elle devrait ? Oui quoi de mieux qu’un repas pour délier les langues ? Levant sa main, elle intima à son interlocuteur d’attendre, descendant rapidement dans le petit trou avant d’y remonter, tenant le petit mammifère entre ses mains.

« Bon on fera moitié-moitié, assis toi »

Et sans la moindre gêne, la Terranide dépeça la bestiole, le vidant par la même occasion. Hors de question de faire un feu à proprement parlé. Cela aurait trop voyant. Gardant la petit mammifère dans ses mains, elle en fit jaillir quelques petites flammes qui léchèrent la viande, la cuisant ainsi petit à petit. C’est une technique que la louve avait déjà usé par le passé et elle s’était avérée efficace, les viandes étaient toujours cuite à cœur sans être carbonisée à l’extérieur. De plus, l’énergie qu’elle dépensait en faisant cela était régénérée quand elle mangeait, alors pourquoi s’en priver.

Jugeant que la viande était enfin cuite à point, l’Okami cessa sa magie du feu et écartela la pauvre proie, passant l’un des côtés à la personne située juste en face d’elle. Sans plus attendre, elle commença son repas, prenant quelques gorgées, observant son interlocuteur :

« Bon, tu m’expliques ce que tu es au juste ? Et si possible, j’aimerais bien avoir toute l’histoire »

La louve n’allait pas par quatre chemins, son idée en tête ? Et bien, se faire une idée de la personne assise en face d’elle avec qui elle partageait un repas en ce moment.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Marek
Créature
-

Messages: 148


Formien incognito


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #5 le: Novembre 16, 2013, 07:29:49 »

Cette inconnue faisait preuve de méfiance. Ce qui était somme toute plutôt rassurant, Marek aurait fait de même à son égard au premier abord. Elle avait employé le terme « créature » mais cela ne le gênait pas, après tout étant non-humaine elle-même, dans ce contexte ce mot n'avait rien de méprisant.

« Bon on fera moitié-moitié, assis toi »
« Je te remercie, si je peux faire quoi que ce soit pour mériter ce repas... », proposa-t-il courtoisement tout en s'asseyant sur le flanc de la butte dans laquelle était creusée le terrier.

Observant les gestes assurés de l'hybride préparant sa proie et ne la voyant pas allumer de feu, il supposa d'abord qu'il allait goûter au gibier terrien cru, ce qui en soit ne l'aurait pas dérangé outre mesure. Puis les flammes qui semblaient sortir de la paume de la Terranide lui firent avoir un mouvement de recul. Il n'aimait pas le feu.
Le feu aveugle, le feu fait fondre la chitine, le feu brûle les chairs et les racornis jusqu'à ce qu'elles ne soient plus que cendres... l'usage du feu au sein des siens était restreint, au contraire de leurs adversaire de Tekhos qui l'employaient régulièrement au cours de leurs tentatives d'extermination des siens.

Il se reprit en sentant l'odeur de viande grillée. Il était loin des Tekhans et de leurs machines de mort infernales. Loin de la Fourmilière également, mais il sentait que l'être qu'il venait de rencontrer n'était pas de nature à nuire aux autres sans raison. Elle faisait simplement preuve d'une prudence élémentaire.

Les flammes s'éteignirent et la jeune femme lui offrit la moitié de la viande fumante.
Marek la remercia avant de goûter la chair cuite. Celle ci lui paru délicieuse. Les arômes nouveaux stimulèrent ses papilles et, encore une fois, lui firent ressentir un plaisir plus vif que lorsqu'il goûtait un aliment sous forme formienne. Un des rares avantages qu'il concédait à ce corps humain.

« Bon, tu m’expliques ce que tu es au juste ? Et si possible, j’aimerais bien avoir toute l’histoire »

Il interrompit sa dégustation pour répondre :
«Je te dois bien ça pour le repas... j'ai pour nom Marek, comment dois-je t'appeler ?»

Il fit une courte pause, regardant vers le ciel étoilé qui apparaissait entre les feuillages des arbres. Des lucioles commençaient à voleter çà et là, petites lueurs irréelles dansant dans les sous-bois. Apaisé par cette vision, il reprit :

«Je viens d'un autre plan, le plan de Terra. Je suis né près de Tekhos, une ville que les humains ont tendance à considérer comme extrêmement avancée. Je suis un Formien, nous sommes en guerre contre les Tekhans car ceux-ci nous considèrent comme des monstres à exterminer à tout prix...»

Il soupire pensif à cette pensée, et continue.

«... d'ailleurs si quelqu'un t'a déjà parlé des Formiens, c'est sûrement le genre de portrait qu'on t'aura fait de nous. Je suis ici en tant qu'explorateur incognito, et mon but n'est pas de nuire à ceux que je rencontre, encore moins lorsque ceux-ci m'aident. Simplement d'apprendre à connaître ce que Tekhos nous empêche d'aller voir en nous confinant dans une zone dévastée dans laquelle nous nous efforçons de créer des colonies où survivre.»

Il attendit sa réaction. Si elle avait déjà entendu parler des Formiens, il s'attendait à une vive réaction de rejet de sa part, voire à ce qu'elle l'attaque. Il ne bougeait donc pas, il préférait montrer qu'il ne souhaitait pas le combat, quitte à être dangereusement vulnérable en cas d'agression inattendue.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Novembre 17, 2013, 07:31:27 »

La louve avait accepté de partager son regard avec le jeune inconnu ne le connaissant ni d’Adam ni d’Eve. Folie ou façon dissimulée d’avoir des informations ? La deuxième solution était la plus plausible.  L’Okami aurait juré voir de la peur dans les yeux de son interlocuteur quand elle fit apparaître des flammes dans les paumes de ses mains afin de cuir le lapin. Il était vrai qu’utiliser la magie du feu pouvait surprendre mais ce regard, ce n’était pas de l’étonnement, c’était bien de la peur, une peur qui semblait lui tirailler les entrailles. L’Okami allait essayer d’en comprendre la raison.

Le repas s’était débuté en silence mis à part les quelques questions de la Terranide sur les origines de son compagnon du soir. Arrachant sans difficulté la chaire sur les os du petit mammifère, l’Okami l’écoutait se présentait, ce dernier attendant également son nom en retour. Avalant sa bouchée et faisant craquer  un petit morceau de cartilage entre ses crocs,  la louve répondit nonchalamment :

« Shad, tu peux m’appeler Shad. »

Le regard de Marek sembla se perdre vers le ciel étoilé et plus particulièrement les quelques lucioles, insectes luisant qu’observa également un instant la jeune louve. Le silence était pesant mais raconter d’où on venait prenait des fois du temps, surtout pour trouver les bonnes phrases et ne pas endormir d’ennui la personne que l’on a en face de soi.  Dans l’attente de sa réponse, la louve continuait son repas, ayant une petite pensée pour le cuisiner de la demeure où elle était désormais esclave. Bon sang, que ses repas lui manquaient. Ces arômes, cette diversité, cette qualité…elle en baverait presque d’envie.

Finalement, Marek commença à vider son sac. Comme l’avait présumé Shad il venait également de Terra, mais il ne mentionna ni Nexus, ni la capitale d’Aschnard mais plutôt Teckhos. Cette mention de la ville peuplée que par des femmes lui fit lever un sourcil d’interrogation. Etait-il un androgyne ? Car nul homme ne pouvait habitait dans cette capitale féministe, ou du moins  ils y étaient considérés comme des moins que rien. Mais à la mention du mot «  Formien » elle brisa d’un coup de crocs le petit os qu’elle tenait entre ses dents.

Le regard de la louve se fit hagard  tandis qu’elle l’écoutait parler, se présenter non pas comme une race dangereuse tentant de se multiplier et d’étendre son domaine mais plutôt comme des êtres incompris. Autant dire que la pilule avait du mal  à passer, que la Terranide avait du mal à le croire. Surtout que par le passé elle avait eu affaire à un formien.  Cependant, il était vrai qu’il n’avait pas présenté le même physique ni le même comportement.

Soufflant un grand coup comme pour remettre ses idées en place, délaissant complétement le repas pour l’instant.  Posant son pouce et son majeur contre ses tempes, elle les frottas un instant à l’aide d’un petit mouvement de rotation.   Bon, Marek n’avait pas l’air d’être hostile, malgré qu’il soit formien, alors surtout, ne pas perdre son calme.

« Un formien hein ? Et tu me dis que nous nous trompons à votre sujet c’est ça ? Que vous êtes enfaite les gentils et les Tekhans les méchants ? » elle soupira un instant avant de vivement tourner sa tête sur le côté, ses oreilles ayant perçu un craquement de branche.

Plissant les yeux, la louve observa vers la source du bruit, mais tout en gardant un œil sur le jeune formien déguisé en humain.  Elle n’eut qu’à attendre quelques secondes pour voir sortir des fourrées un petit écureuil qui grimpa rapidement dans un arbre et s’infiltra dans un trou de ce dernier. Fausse alerte en somme. Levant les yeux au ciel sur le coup, la louve retourna son attention vers Marek.

« Et qui me dis que tu n’es pas là en tant qu’espion ? Que tu n’essayes pas de baisser mon attention ? »
« Dernière édition: Novembre 20, 2013, 08:42:09 par Shad Hoshisora » Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Marek
Créature
-

Messages: 148


Formien incognito


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #7 le: Novembre 20, 2013, 12:50:03 »

Marek avait senti distinctement la crispation de son interlocutrice au mot «formien». Comment aurait-il pu en être autrement ? Même les hybrides ressemblaient le plus souvent de plus ou moins loin à des humains, et si les humains rabaissaient souvent ceux qui ne leurs correspondaient pas tout à fait, ils haïssaient et craignaient ce qui échappait à leur compréhension.
Or la Fourmilière échappait à leur compréhension : des êtres différents d'eux, et de plus d'une variété sans cesse croissante, collaborant avec une efficacité et un sens du sacrifice jugé effrayant par tout être habitué à se préoccuper de son intérêt personnel avant toute chose.

Il est rare que deux peuples humains s'entendent, comment aurait-il pu en être autrement envers des extraterrestres ayant débarqué sans crier gare sur leur seule planète ?
Ajoutez à cela la nécessité de capturer des femelles d'autres races afin de perpétuer l'espèce, et vous obtiendrez tous les ingrédients pour obtenir un conflit aux proportions dantesques.

L'Okami paru prendre sur elle pour ne pas revenir sur sa décision et l'attaquer ou le chasser finalement. Elle se contenta de lui répondre de façon ironique, ce qui aux yeux de Marek était déjà une preuve de courtoisie.

« Pas le moins du monde, les Formiens sont capables de nombre d'atrocités, tout dépends de l'Annexien contrôlant la Horde... Les Annexiens sont en quelques sortes des généraux pour nous », juge-t-il bon de préciser avant de continuer : « Mais d'après ce que j'ai pu voir, les humains sont tout aussi capables des mêmes exactions que vous nous reprochez : meurtre, ravage, esclavage ... viol », consent-il à ajouter, visiblement dégoûté par cette idée, « La principale différence est qu'à notre arrivée les humains s'infligeaient déjà entre eux de tels sévices. Et notre présence ne les décourage pas à continuer, alors que les combats entre Formiens sont extrêmement rares. »

Il ne mentait pas, même si de rares cas d'Annexiens rebelles étaient déjà survenus, les Formiens intégraient intuitivement la nécessité de penser au profit de tous avant de chercher son propre bénéfice.

Un petit mammifère agile surgit d'un buisson pour escalader avec aisance un arbre. Marek le suivi des yeux, amusé par ce rongeur semblant faire un pied de nez à la gravité. La femme-louve avec suspicion émis alors l'hypothèse qu'il pourrait être un espion cherchant à la berner.

« Je cherche à comprendre le monde extérieur à la Fourmilière. Je sais que nous sommes une plaie pour la plupart des êtres ''civilisés'' que nous rencontrons, mais nous n'avons le plus souvent pas le choix. Il nous faut nous adapter ou disparaître. Peut être que nos adaptations finiront par nous pousser à l'alliance avec les peuples humanoïdes, qui sait ? », dit-il, regardant les étoiles en se demandant si une telle utopie verrai le jour et sourit en imaginant des villes où aliens de toutes formes côtoieraient des humanoïdes et leur technologie... Image absurde mais étrangement séduisante.

Puis il fixa à nouveau Shad, et lui dit humblement :
« Mais préoccupons-nous du présent : tu m'as aidé et quoique tu en penses, je suis capable de gratitude. Y a-t-il un service que je puisse te rendre ? Que ce soit pénible ou dangereux ne me pose à priori pas de problème... » ''...tant qu'il ne s'agit pas de manipuler du feu.'', ajouta-t-il pour lui même après coup.

Il fit cette proposition en la regardant droit dans les yeux du début à la fin, et attendait à présent sa réponse avec un sourire poli. Il se demandait par ailleurs d'où la Terranide tenait ses informations sur les Formiens.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Novembre 20, 2013, 09:11:50 »

Avoir un point de vue différent d’une civilisation était toujours bon  à prendre. La façon de faire de la fourmilière intergalactique. En effet, très peu de personnes pouvaient se vanter de la connaître dans ses moindres détails et surtout pas une race autre que les formiens. Ainsi avoir des renseignements sur la Ruche de la part de Marek éveillait la curiosité de l’Okami. Bien entendu, elle n’avait eu qu’une désagréable expérience avec un Formien par le passé et ne connaissait que certains aspect de la fourmilière par des ragots comptés ici et là dans Terra, rien de bien concret en somme.

« En faites, vous fonctionnez comme une fourmilière non ? Vous avez un chef qui vous contrôle et pensez plus sur la survie de tous que sur la vôtre non ? »

Des fourmis, la louve comparer les Formiens à des fourmis. Mais après tout, la ressemblance était frappante. Sauf que les fourmis elles, ne prenaient pas des femelles d’autres races pour les féconder sans cesse et en faire des mères porteuses jusqu’à leurs morts. Ce point-ci était le fait polémique des Formiens. Peut-être que s’ils auraient un autre moyen de reproduction, les autres races n’auraient pas une telle aversion ?  Cependant bien que l’Okami semblait s’être détendu, elle ne lâchait pas du regard Marek,  La discussion avait beau aller bon train, cela ne signifiait pas qu’elle baisserait sa garde face à lui.

L’Okami ne pipait mot pendant que Marek parlait et elle devait bien avouer qu’il avait raison sur certains points. Ce n’était pas à cause de son peuple que les humains se faisaient souffrances entre eux. Les perfidies, les viols, les meurtres, tout cela existaient déjà depuis des années et continueraient à exister avant ou sans les formiens.  Finalement, il parla d’un monde utopique ou les diverses races s’entraideraient  sans se tirer dessus. Qu’il rêve, cela ne pourrait jamais se produire, du moins c’est ce que pensait l’Okami.

« Un monde où Formien et les autres races vivraient en paix ? Désolé mais..Je ne pense pas que cela puisse arriver. Le mode de fonctionnement et de pensées est déjà bien trop différents, de plus une race voudra supplanter toutes les autres…Non je ne pense pas que cela puisse être possible. »

Surtout si on prenait en compte que les dits formiens devraient cesser de capturer les femelles des autres races pour les engrosser. Face à la dernière question de Marek, Shad restait dubitative. A vrai dire, elle n’avait rien à lui demandé comme service immédiat.  Se  levant, elle fit quelques pas, observant de temps à autre la voûte céleste, laissant les parfums du sous-bois éveillaient ses sens. Elle l’avait vu dans son regard, Marek voulait lui rendre la pareille.  L’Okami devait bien avouer une chose, si les Formiens étaient tous comme lui, peut être que leurs relations inter-espèce serait elle différente ?

Finalement, elle se stoppa et se tourna vers son interlocuteur. Actuellement elle n’avait pas besoin d’un service, mais comptez bien lui en demander un pour un futur peut être improbable. Un service lui garantissant une certaine sécurité si elle devrait se retrouver face à un formien moins sympathique que Marek.

« Un service ? Pourrais-tu faire en sorte que si je croise un des tiens, il ne m’arrive rien ? »

Cela signifiait qu’elle n’aurait pas de crainte d’être emmenée dans la colonie pour servir de mère porteuse, ni qu’elle serait attaquée et tuée. En clair, la lupine demandé à Marek de lui garantir sa sécurité face à d’autres formiens. Après tout, si ils agissaient comme une fourmilière, l’Okami en avait déduit que les informations pouvaient passer facilement dans chaque membre de la Ruche.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Marek
Créature
-

Messages: 148


Formien incognito


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #9 le: Novembre 24, 2013, 10:22:38 »

« Pourrais-tu faire en sorte que si je croise un des tiens, il ne m’arrive rien ? »

Là, Marek était bluffé ! Il s'attendait à devoir effectuer quelque basse besogne, voire un larcin ou une vengeance... mais l'Okami lui demandait ni plus ni moins qu'un sauf-conduit, une promesse de non agression de la part de toute la horde formienne ! Futé, très futé... Il avait néanmoins donné sa parole sans arrière pensée, et ferait donc tout son possible pour la tenir/

« Ce que tu me demandes est compliqué... Je ne peux te garantir une protection absolue, mais je pense pouvoir néanmoins t'offrir une solution satisfaisante. Écoute attentivement. », énonça-t-il. Un insecte, fragment vivant de lui même, grimpa sur son épaule tandis qu'il parlait, et trancha une mèche de ses cheveux, qu'il tritura ensuite de ses mandibules, pour en faire une sorte de boulette qu'il continuait à travailler inlassablement.

« Les humains nous comparent souvent à une fourmilière parce que c'est ce qu'ils essaient de nous rapprocher de ce qu'ils croient connaître. Nous n'avons pas de roi au sens où tu l'entends, la Conscience qui nous dirige et nous unit est compliquée à définir, disons qu'elle se rapproche de votre concept de dieu, sauf qu'elle nous parle tout le temps. Enfin, elle ne me parle plus. », admet-il avec une grimace.

« Lorsque les Formiens sont reliés mentalement, la plupart pensent en tant que groupe, et ont pour préoccupation de réussir les tâches qui leur sont confiées. Si le sacrifice de l'un d'eux est obligatoire, il n'hésitera pas à donner sa vie pour accomplir le but.
Les quelques Formiens qui comme moi se retrouvent coupés de la pensée commune peuvent survivre en apprenant à penser individuellement, mais ils finissent par avoir peur de la mort. Ce qui est particulièrement pénible, soi dit en passant, je ne sais pas comment les terriens et terrans font pour supporter ça... Passons. »
, s'interrompt-il, en récupérant une sorte de perle d'ambre percée qu'a façonné l'insecte sur son épaule. Il la tient entre son pouce et son index en la regardant. :

« Vous communiquez souvent par la voix, nous nous communiquons par les parfums. Ceci signifie à peu près ''N'agressez pas cet être, il n'est pas une cible ou une menace.''. La plupart des Formiens te laisseront tranquille si tu portes cela sur toi. Cependant, à la moindre agression venant de la personne portant cette phéromone, elle sera considérée comme un piège tendu par les Tekhans, et ta protection disparaîtra...
Ha et la phéromone s'adresse à l'immense majorité des Formiens, mais je ne garantit pas que cela marche sur un Annexien... un de nos princes si tu préfères. Il y a peu de chance que tu en croises, mais ne tente pas le diable dans le doute. Tiens. »
, conclut-il en tendant la main à la Terranide, la perle aux étranges reflets posée au creux de sa paume.

Bien que le présent qu'il lui faisait pouvait menacer les siens si quelqu'un décidait de s'en servir à mauvais escient, il admirait la présence d'esprit de la jeune femme qui ne lui en paru que d'autant plus attirante, au delà de sa beauté physique incontestable. Son regard en disait long.
Certains non-Formiens étaient décidément pleins de ressources, rencontrer des êtres dignes d'admiration diminuait le poids de la solitude loin des siens.

« La paix entre nos races n'est peut-être qu'une chimère...mais ça ne nous a pas empêché de nous entraider. », fit-il remarquer avec un sourire.


Après avoir fini sa part, Marek s'étira :
« Merci pour le repas, c'était excellent ! », la complimenta-t-il, avant de réfléchir un instant.

« Ce n'est peut-être qu'une impression mais... tu me parais surprise par mon...comportement. Je ne me comporte si bizarrement ? », hasarda-t-il, inconscient du fait qu'il pouvait être plus difficile de croire qu'un Formien - plutôt qu'un humain - ait son caractère.

Ce qui est pratique avec les monstres, c'est qu'on peut leur faire confiance pour être détestables, fourbes, violents, pervers, cruels, bref en un mot : mauvais. Rien n'est plus perturbant qu'un monstre sociable voire même ... aimable !
« Dernière édition: Novembre 25, 2013, 08:59:54 par Marek » Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Novembre 25, 2013, 10:37:38 »

Anticiper la chose, les prochains évènements, voilà ce qu’avait fait Shad en proposant sa requête à Marek. Qu’elle lui demande une aide dans l’immédiat ne lui servait pas à grand-chose. Oh, certes peut être la louve aurait-elle pu lui demander d’utiliser sa capacité à voyager entre les plans mais le fait qu’il soit un Formien la rappelai à l’ordre. Nul doute que la porte s’ouvrant sur l’autre monde serait située non loin ou pire dans la Fourmillière même.

De plus, l’Okami ne voyait pas quelle besogne demandé au faux humain, cela ne lui servirait à rien de lui faire faire une tâche qui n’aurait aucun aboutissement utile pour la louve. Alors cette dernière avait visé plus loin, il lui proposait de l’aider ? Soit, alors cette aide ne devrait lui être utile que dans un futur potentiel. Tous craignent de croiser des Formiens et là, l’Okami avait une chance de pouvoir s’en sortir vivant lors d’une prochaine rencontre avec l’un d’eux, grâce justement à Marek.

Un haussement de sourcil orna le visage de la louve quand elle vit le petit insecte apparaître subitement et monter sur l’épaule du Formien. Cet insecte, venait-il  juste de sortir du corps de Marek ? Un léger frisson parcouru son échine. Cela était purement étrange et dérangeant.  Pourtant Shad observa cet insecte incongru tout en écoutant  les explications de son interlocuteur.

Et à fur et à mesure qu’il parlait, Shad décelait de plus en plus une ressemblance avec les fourmis et les Formiens. Même méthode de pensées, même moyens de communication, la seule différence était leur moyen de reproduction et celui de leur commandement. Quel dommage pour l’un de ces derniers points, si seulement ils n’avaient pas besoin d’hôtes.

« Cela doit quand même être bizarre..D’entendre sans cesse une voix qui te parle »

Pour un non-formiens, penser qu’une entité pouvait sans cesse lui parler par l’intermédiaire d’une forme de télépathie était une pensée assez…dérangeante. En effet, avec ceci, des esprits liés à un seul, où était l’individualité ? Pour la louve,  se démarquer des autres, ne pas être ancrée dans la masse était la preuve qu’elle était vivante, différente. Mais encore une fois la psychologie entre leurs deux espèces était bien différente.

Tiens ? Ensemble il n’avait pas peur de la mort mais séparé il ressentait cet effroi ? Voilà donc pourquoi ces créatures osaient ainsi se sacrifier si facilement pour leur bien à tous, ils n’avaient pas la notion du «  moi » mais plus celle du « nous ». La louve croisa un instant les bras, soufflant un instant avant de regarder Marek :

« Oh tu sais, on a tous peur de la mort et tous ce qu’on fait et juste dans l’objectif de survivre, rien de plus »

Par la suite, l’explication qu’il lui fournissait était assez simple et complète pour que l’hybride la comprenne sans difficulté.  Ainsi elle allait être dans un sens marqué ? Ce n’était pas ainsi qu’elle s’était imaginé la chose mais passons, elle n’allait pas s’en plaindre si cela pouvait éviter des misères. Prenant doucement  par la suite la boule ambrée, la louve fit un signe de tête en signe de remerciement.

« Merci et ne t’en fais pas, de toute façon, je n’ai pas trop envie de me balader sur ton territoire, c’est juste par précaution »


L’hybride disait vrai, jamais elle n’oserait s’aventurer de son propre chef sur le territoire de la Fourmilière.  Cela était juste une  simple précaution. La louve posa un instant sur la perle ambrée, en tout cas, elle devait l’avouer, l’insecte avait fait un beau travail. Lentement, elle la fit glisser dans l’une de ses moches avant d’afficher un sourire amusée face au  remerciement de Marek.

« Oh de rien, après tout, ce n’était pas grand-chose »

Trouver qu’un simple lapin était un excellent était quand même gros pour la louve. Après tout ce n’était qu’un petit gibier cuit vite fait, sans sauce, sans accompagnement, nature en somme. Mais il était vrai que quand on est affamé, même la pire des nourritures est un délice pour les papilles.

« Ce n'est peut-être qu'une impression mais... tu me parais surprise par mon...comportement. Je ne me comporte si bizarrement ? »,

Là, elle marqua un arrêt, sa queue battant doucement en signe qu’elle réfléchissait. Il était vrai que Shad trouvait le comportement de son interlocuteur comparé à sa première rencontre avec l’un des siens et que cela avait quelque chose d’assez dérangeant. Finalement, posant son regard sur  ce dernier, Après tout, que perdait-elle à le lui dire ?

« En vérité, j’ai déjà eu une mésaventure avec un formien par le passé, sans doute un de ceux que vous envoyez pour trouver des femelles fécondes et je me suis échappée ou plutôt on m’a libéré que par..chance…Donc savoir et voir que tu réagis ainsi est assez perturbant »

Un nouveau bruit, plus imposant cette fois. Les oreilles de la louve se dressèrent d’un bloc, son attention tournée dans une direction. L’odeur qu’elle percevait lui confirmait également ses craintes, il ne s’agissait pas cette fois d’un simple écureuil.  D’un geste rapide, elle empoigna Marek et le tira dans ce qui lui servait de tanière de fortune avant de poser son index contre ses lèvres lui imposant le silence.

Le garde forestier passa prêt de l’arbre et continua sa route sans remarquer la présence des deux intrus en ce monde. Le sous-bois était relativement calme mais Shad n’avait aucune envie de se retrouver face à l’un de ces fameux « protecteur de la forêt ». S’assurant que l’humain était enfin parti, la louve souffla un coup avant de reprendre la parole.

« Désolé d’avoir était si…enfin, je n’avais pas envie d’avoir des soucis avec eux »

Qu’on la laisse en paix jusqu’à son maître la récupère voilà ce qu’elle demandait. En repensant aux humains, la louve se questionna si Marek connaissait certaines mœurs de la planète Terre. Se mettant en tailleur et invitant son «  invité » à faire de même, elle le questionna ainsi :

« Dis-moi, as-tu des connaissances sur ce plan ci ? Car il faut avouer, la Terre est bien différente de là où on vient »


Une seule race dominante, pas de créatures fantastiques, un monde beaucoup plus évoulé. Oui, la Terre était très différente de Terra. Et la louve se tenait prête à répondre à quelques interrogations du Formien. Après tout, le dessein de certains humains ne la préoccupait pas plus que cela. Oui c'était dégueulasse et égoïste mais cela ne l'importait peu.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Marek
Créature
-

Messages: 148


Formien incognito


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #11 le: Décembre 02, 2013, 12:15:14 »

Dans l'objectif de survivre ? Une notion qu'il commençait à appréhender en tant que Formien solitaire, mais qui lui aurait paru grotesque alors qu'il appartenait encore à la collectivité. Quel est l'intérêt de se préoccuper de la mort d'un individu si elle est utile à l'ensemble de ses semblables ? D'autant plus s'il s'agit de soi-même, pour les Formiens le fait de continuer de vivre vieux ou infirme alors que l'on entravait le succès global de la Horde sans pouvoir compenser d'une autre manière était une idée...obscène ! Les individus dans ce cas adressaient une requête muette à l'Overmind qui leur indiquait s'ils avaient une dernière tâche à accomplir, ou bien s'ils devaient aller servir de cible d'entraînement à leurs congénères ou simplement se traîner jusqu'à un dépotoir. Et ils s’exécutaient, parce que c'était dans l'ordre naturel des choses : dans la Fourmilière les membres trop usés par la vie pour être encore fonctionnels rendaient leurs derniers gestes utiles, ou tout au moins aussi peu gênants que possible

Marek écouta avec attention le début de récit de Shad. Une rencontre avec un reproducteur... Forcément, la plupart des Formiens étaient déjà plutôt effrayants pour les habitants de ce monde, alors si le premier contact était établi avec une des créatures conçues pour capturer et féconder des femelles d'autres races... Même si cela était indispensable à leur survie, Marek comprenait que ce point particulier rende les Formiens foncièrement antipathiques aux yeux des autres peuples.

Le récit tourna court lorsqu'elle l'attira brusquement dans son terrier, se dissimulant de quelque chose au dehors. La bête sauvage de tout à l'heure ?
Non, un humain. Bizarre qu'il passe par ici en pleine nuit. L'Okami dit ne pas avoir envie d'être remarqué par celui ci, et Marek la comprends tout à fait. Après tout, d'après le peu qu'il en sait ce monde n'est officiellement peuplé que d'humains. Quel orgueil de la part d'une espèce qui n'a plus qu'un descendant de se définir comme espèce dominante d'une planète... quoique, si polluer signifie dominer alors oui, les humains dominent la Terre, ses continents, ses océans et même son orbite ! Ils ont de quoi être fiers...

Le voilà donc collé à la jeune louve dans son terrier. C'est exigu, le genre d'endroit qui donnerait à un claustrophobe l'impression d'être enterré vivant, pourtant Marek s'y sentait à l'aise. Après tout il avait passé une bonne partie de sa vie sous une autre forme dans des galeries. Et puis sentir près de lui le corps tiède de la jeune femme, serrée contre lui dans sa tanière douillette n'avait rien de désagréable, loin de là.

« Ne t'inquiète pas, tu ne m'as pas offensé ni quoique ce soit. » , répondit-il avec un sourire à ses excuses dont il ne comprenait pas la raison. Il s'installa confortablement juste en face d'elle.

« Je suis justement ici pour en savoir plus... Je sais simplement que les humains terriens sont persuadés d'être les seuls êtres pensants sur leur planète, et qu'ils sont bien moins avancés technologiquement que Tekhos... mais guère plus. Parle moi de leur façon de vivre : Est-ce que leurs femmes oppriment aussi les hommes ici ? Est-ce qu'ils sont soumis à une noblesse transmise de naissance ? »

Il écouta attentivement les réponses qu'elle pouvait lui apporter, puis fronça les sourcils et demanda :
« Tu n'es pas d'ici... mais dans ce cas comment es-tu arrivée et pourquoi restes-tu en ce lieu ? »
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Décembre 02, 2013, 09:09:52 »

« T’expliquer un peu la Terre hein ? Bon, je vais essayer  comme je peux… »

Et elle commença ses explications, comme la louve aurait pu s’en doutait, le Formien ne connaissait réellement pas grand-chose de la société humaine de la Terre comme elle par rapport à son peuple en fin de compte. Néanmoins, il en avait les principaux points, à savoir leur niveau de technologie et surtout qu’ils se pensaient être les seuls êtres intelligents sur la planète. Les pauvres, si seulement ils savaient, à côté de certaines créatures, il n’était rien d’autre que du bétail, rien de plus.

Cependant, la Terre regroupait de nombreuses ethnies d’humains et en parler comme d’un tout était chose impossible. Dans certaines régions, certains pouvaient festoyer sans cesse, se remplir la panse jusqu’à en vomir tandis que dans d’autres, trouver un simple morceau de pain relevait du miracle. Les progrès de la technologie n’était également pas équitable tout comme la différence entre Nexus et Tekhos.

Quant aux rangs des mâles et des femelles, encore une fois cela dépendait bien du lieu où on se trouvait et surtout comment chaque personne avait été élevé. Des fois, c’était l’homme qui était dominant ou du moins, la plupart des fois, mais quelques fois, c’était la femme qui avait les rênes du couple et qui pouvait la diriger d’une main de fer. Quant à l’enfant, oui s’il naissait dans une famille de riche, il risquait d’avoir ce statut toute sa vie durant, mais comparé aux formiens, il pouvait également se voir propulser du haut de l’échelle sociale jusqu’à son bas.

« Te parler réellement de toute leur structure sociale risque d’être bien compliqué car elle peut varier d’un pays à un autre. Mais dans la globalité, ils ont un chef qui possèdent plusieurs conseillers et ces derniers décident des lois à appliquer, des décisions à prendre…Enfin c’est une image très  simplifiée, en réalité c’est beaucoup plus compliqué que cela ».

Haa la politique, quelle merveille à expliquer !  L’Okami en connaissait les gros points mais l’expliquer à une personne, enfin un être différent était chose difficile. Néanmoins, elle tenta de rentrer plus dans les détails, expliquant la notion de gouvernement, d’ambassade, de conseil.  L’Okami parla également des différents systèmes juridiques qui étaient présents sur Terre et ainsi donc les mœurs des humains, à savoir ce qu’ils s’interdisaient de faire. Mais qui était bien sûr fait, la loi étant violée sans borgne.

La Terranide bougea légèrement, se mettant  le dos contre l’une des parois terreuses, avant de souffler un petit coup. A force de parler, elle commençait à avoir la gorge sèche. Plongeant sa main dans sa poche, elle en sortie la petite pierre
ambrée qu’elle observa un instant avant de la remettre là où elle l’avait cherché :

« Tu ne peux te faire une idée des humains en restant simplement à Seikuzu, si tu veux tout savoir d’eux, tu dois voyagez ou alors, utiliser la télévision….une sorte de boîte électrique où sont transmises les images du monde si tu préfères, ça te permettrait d’avoir des renseignements sans devoir bouger d’ici »

Enfin, quand elle parlait de « bouger d’ici » Shad faisait bien sûr référence à la ville, car c’était seulement là-bas qu’il pourrait trouver l’électricité nécessaire pour faire marcher la boîte à image. Quelle dommage que cela n’existe pas sur Terra ! Quoi que, la télévision rend faible, abruti, pathétique. Non la télévision pouvait être un bon divertissement quand on ne restait pas affalée devant.

« Tu n'es pas d'ici... mais dans ce cas comment es-tu arrivée et pourquoi restes-tu en ce lieu ? »

Un soupir de lassitude sortie des lèvres de la Terranide. Si cette dernière en avait la possibilité, elle ne serait pas ici en cet instant, cloisonnée dans un terrier tel un vulgaire animal. Amenant sa queue de louve devant elle et la mettant contre ses genoux, la lupine y glissa doucement ses mains avant de reprendre finalement la parole.

« Disons que je suis arrivée ici comme toi, par portail, mais comparé à toi, moi ce n’était pas voulu, c’était un simple accident. Et je sais de mémoire que les portails menant à Terra s’ouvrent en grande partie ici, c’est pourquoi je reste dans ces sous-bois, disons que…J’attends une opportunité de rentrer à Nexus. »

Mais combien de temps devrait-elle encore attendre ? Tomber sur un portail inter dimensionnel relevait de l’exploit. L’Okami pouvait tout aussi bien en traverser un complétement par hasard ou bien ne jamais quitter le plan de la Terre. A cette idée, elle en eu un frisson. Oh, ce qu’elle aimerait pour une fois rentrer dans ce monde médiéval qu’était Terra. Pourtant elle ne devait pas s’apitoyer sur son sot et elle reporta son attention sur Marek.

« J’espère que mes réponses t’ont été utiles, désolé de ne pas pouvoir t’aider plus. Maintenant que comptes-tu faire ? »
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox