banniere
 
  Nouvelles:
LGJ invite les membres motivés à postuler pour les places d'Administrateurs ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Doutzen Kroes, ou la légende moderne du Petit Chaperon rouge [Valimercenarisée!]  (Lu 2718 fois)
Doutzen Kroes
Humain(e)
-

Messages: 318



Voir le profil
Fiche
« le: Novembre 09, 2013, 07:49:09 »

  • Nom/Prénom/Surnom : Kroes, Doutzen, alias « Doutz’ »;
  • Âge : 19 ans ;
  • Sexe : Femme ;
  • Race : Humaine ;
  • Orientation sexuelle : Bisexuelle ;
  • Expérience sexuelle : Bonne.



Description physique : Doutz’ est une belle blonde à la chevelure soyeuse. Entretenant fermement sa beauté, Doutzen Kroes est une femme qui sait pertinemment que son principal et unique avantage, dans ce bas-monde, est sa silhouette esthétique, son corps parfait, et ses formes angéliques. C’est grâce à sa beauté qu’elle a pu quitter son monde natal, et il est donc naturel qu’elle l’entretienne. Un très faible maquillage parcoure son visage, notamment à hauteur de ses belles lèvres. Sa chevelure fait l’objet d’une attention toute particulière ; comme on n’a cessé de le lui rappeler, les clients adorent les cheveux blonds. Ça fait américain. Doutz’ porte généralement une frange, et des vêtements variés. Comme elle est souvent envoyée par Reto (cf. sections « Histoire » et « Autres ») dans des soirées chics, elle a pour habitude de porter des robes rouges, mais il lui arrive parfois de porter des vêtements sensiblement différents.

La seule particularité physique véritable de son corps est une légère cicatrice, presque invisible, qu’elle porte au sommet de son front, généralement recouverte par ses cheveux. Cette cicatrice est le signe de la puce que les Russes lui ont greffé dans la tête, et qui sert à la localiser en permanence.

Par ailleurs, Doutzen aime en particulier porter une tenue : celle de petit chaperon rouge que Reto lui a offerte.

Caractère : Doutz’ était jadis une jeune fille qui rêvait d’aller aux États-Unis. On lui répétait sans cesse qu’elle était une grande actrice, et qu’elle avait la beauté de Marilyn Monroe. Elle s’imaginait alors aller à New York, donnant des représentations théâtrales à Broadway, avant de finir à Hollywood. Cette naïveté infantile n’est aujourd’hui plus qu’un souvenir. Doutzen est une femme relativement cynique, qui pense que toutes les normes sociales ne sont que du papier, des mots que se donnent les bien-pensants et les hypocrites pour se persuader qu’ils sont autre chose que des animaux. Plus concrètement, Doutzen n’éprouve que du mépris pour l’humanité. Pour elle, le sexe est la seule chose qui gouverne réellement les existences, la seule chose que tout le monde recherche.

Intelligente et cultivée, elle a réalisé, lors des nombreux dîners où elle a été envoyée par Reto, que sa plastique intéressait bien plus ses partenaires que son avis sur les évènements politiques, religieux, ou même sur les livres qu’elle avait pu lire, et les essais philosophiques qu’elle avait pu consulter. Elle a fini par se dire que toute la réflexion intellectuelle du monde n’était qu’un mirage, et que l’Homme, au sens de l’être humain, n’était gouverné que par ses pulsions matérielles. Elle a fini par se faire à cette idée, et est ainsi une prostituée très douée, qui prend réellement plaisir à coucher avec des gens, et n’éprouve aucun remords quand elle apprend que les scènes de sexe qu’elle a fait ont conduit à briser la vie de ces individus. Elle voit l’humanité comme un cancer incurable, un mal qui, depuis qu’elle existe, ne fait que détruire tout ce qu’elle touche.

Doutz’ est fataliste, en ce qu’elle sait qu’elle n’échappera jamais à son destin. Les Russes tiennent la vie de sa famille en jeu, et, surtout, elle dispose dans la tête d’une petite puce. Impossible de la retirer sans l’aide de très grands chirurgiens, et Reto ne l’autorisera jamais. Cet homme est autant son professeur que son bourreau et son amant. Elle le déteste et l’aime, et a autant envie de le tuer que de le chérir, car, sans lui, elle serait définitivement seule.

Jadis, elle aimait se dire qu’un bel héros, un beau chevalier d’albâtre, viendrait la secourir, l’arracher de sa vie de servitude auprès de la Mafia russe. Elle a cessé d’y croire.

En la voyant au lycée, on peinerait à croire qu’elle soit cette femme détachée et amère. Délicieusement hypocrite, elle est la déléguée de sa classe, et est une camarade très appréciée. Elle a en effet de très bonnes notes, est relativement sociable, car elle aime tout ce que les jeunes gens de son âge aiment : râler sur les devoirs, croire en un monde meilleur, aller au cinéma, boire de l’alcool, fumer, écouter de la musique, et participer à des soirées. Elle dispose d’un joli cercle d’amis, incluant notamment des femmes comme Mélinda Warren, et est régulièrement inscrite à plusieurs clubs du lycée Mishima, comme le club de natation. On la voit également dans une association de quartier organisé autour de jeux de sociétés, invitant aussi bien des jeunes que des retraités, situés dans une maison de retraite qui finance en partie l’association. Ceci a contribué à faire de Doutzen une jeune femme dévouée envers son prochain, qui joue volontiers au go avec des personnes âgées, ou avec des dames, quand elle ne participe pas aux parties de jeux de rôles organisés par des jeunes de son âge, ou des parties de plateaux, comme Warhammer.

Histoire : Bien qu’elle ne soit pas Russe, l’histoire personnelle de Doutzen Kroes est très liée à celui de la Russie, et plus particulièrement à celui d’une famille : les Petrovski. Les Petrovski étaient jadis des propriétaires fonciers qui, au début du 20ème siècle, disposaient de plusieurs usines en Russie. L’avènement du bolchévisme a contraint de nombreux Russes à devoir fuir, abandonner leur patrie. Les Petrovski quittèrent ainsi la mère-Russie pour rejoindre le Japon, et plus particulièrement Seikusu, où ils entretenaient une petite affaire. Les Petrovski firent ainsi partie des premières familles de Russes qui s’installèrent à Seikusu. Ils furent ainsi les premiers membres de l’émigration blanche russe, cette expression historique désignant l’exil de nombreux Russes durant l’entre-deux-guerres pour fuir la révolution communiste. Peu de Russes, en réalité, rejoignirent le Japon. D’après les statistiques officielles de l’époque, il n’y avait par exemple, en 1916, que 263 Russes sur le sol japonais. Généralement, les Russes privilégiaient la Chine comme terre d’accueil.

Les Petrovski commencèrent leurs activités en 1920. La Révolution russe avait ruiné cette famille, et ils savaient qu’ils avaient des dettes à rembourser, et que le gouvernement japonais ne tolèrerait pas longtemps des émigrés pauvres. Traditionnellement hostile à l’immigration, le gouvernement japonais vota, en 1920, une loi visant à durcir les conditions d’entrée sur le sol japonais, notamment en augmentant la somme nécessaire pour obtenir un visa japonais, qui passa de 250 à 1 500 yens. Rares étaient alors les Russes capables de débourser cette somme, et les Petrovski aidèrent donc ces émigrés, avec pour seule contrepartie de travailler pour le compte de la famille, et de s’installer à Seikusu. Seikusu était alors un port d’accueil pour les migrants. C’est ainsi que les Petrovski réussirent à s’implanter à Seikusu, et à créer un quartier russe, qui existe encore toujours aujourd’hui.

Doutzen Kroes, elle, était née dans un ancien pays du bloc de l’Est. Son pays avait été totalement ruiné par le communisme, et, comme la majorité des anciens pays communistes, le communisme était une insulte aux yeux de ces nouveaux pays. Doutzen naquit et grandit dans un village triste, près d’usines d’armement désaffectées. Il y avait un fort taux de chômage, et beaucoup de familles étaient lourdement endettées, avec le risque persistant de voir leurs terres êtres saisies. C’est ce qui menaçait les Kroes. Pour faire marcher la ferme familiale, terre des ancêtres, le père de Doutzen avait du s’endetter auprès des banques. La chute du Mur de Berlin, l’effondrement du bloc communiste, lui donna l’illusion que l’argent coulerait à profusion, et qu’il pourrait enfin moderniser son équipement, en achetant des tracteurs, des pesticides, en réparant ses entrepôts. Tout marcha bien. La banque accepta le prêt, profitant de l’ignorance des villageois pour les escroquer avec des taux d’intérêts excessifs. Des années après, la ferme fut sur la paille, et la banque réclama son argent, au risque de procéder à une voie d’exécution forcée, et de saisir tous les biens familiaux.

Pendant ce temps, au Japon, les Petrovski avaient réussi à s’organiser, et à diversifier leurs activités, se répandant dans d’autres villes. Ils avaient réussi à regagner leur pays après la mort de Staline, et devinrent ainsi une mafia internationale, participant notamment à un trafic de prostitution, obtenant des jeunes filles d’Europe de l’Est pour les amener au Japon, où le public japonais était très friand de ce genre de femmes, de belles blondes avec de beaux yeux bleus, et un charme « froid » qui avait le don de leur faire fondre le cœur. La chute de l’URSS renforça encore plus la position des Petrovski, car elle leur permit de se lancer dans le trafic d’armes, en accédant à plusieurs des innombrables stocks d’armes créés par les Russes durant la Guerre Froide. En effet, lorsque l’URSS s’écroula, l’Armée Rouge se disloqua. Les armées des pays satellites de l’URSS et les soldats soviétiques figurant en Europe de l’Est n’étaient plus payés, et avaient le choix entre deux solutions : continuer à servir une Mère-patrie moribonde, ou favoriser le commerce local, et trouver de nouveaux employeurs pour nourrir leurs familles. On nota ainsi une hausse notable des milices privées, des mercenaires, mais également des mafieux. Du jour au lendemain, des centaines de milliers d’armes disparurent des armureries soviétiques. Les Petrovski se nourrirent généreusement.

C’est ainsi que les Petrovski entrèrent en contact avec le père de Doutzen. Désespéré, ce dernier buvait comme un trou dans le bar local du village, et finit par s’entretenir avec un homme d’affaires, Boris Kitski. Kitski était connu au village pour accorder des prêts, en échange de garanties. Un doux euphémisme pour contraindre les fermiers à blanchir l’argent illégal des Russes, ou à les aider à convoyer de la drogue vers les grandes villes. Kitski se voyait comme un généreux mécène, pensant au bien-être de la population, et voyant le gouvernement comme une bande de voleurs. Des lâches et des opportunistes, des politiques qui, après s’être prostitués pour le compte de l’Ours rouge, offraient leurs miettes aux rapaces impérialistes. L’argent de Kitski n’était pas plus illégal que celui que les Américains avaient obtenu en pompant le cœur du monde. Ses formules rassurantes amenaient les gens à s’endetter, mais, pour les Kroes, il en fut différent.

Boris avait vu que Doutzen était une belle jeune fille. Une petite fouineuse, une curieuse. Il s’entretint longuement avec le père de Doutzen à ce sujet. La conversation fut initialement très simple. Il voulait se renseigner sur son futur associé, connaître sa situation financière, familiale, et personnelle. Il lui offrait de la vodka, de l’alcool, et se présentait comme un ami, un protecteur. Le père de Doutzen, progressivement, se confiait à lui. La vie était difficile, il aimait bien sa femme, qui était une femme forte, mais elle commençait à avoir de l’arthrite. Lui risquait de devoir licencier plusieurs des garçons qui travaillaient pour lui, mais il savait qu’il ne pouvait pas faire la récolte sans leur aide. Quant à Doutzen... Elle travaillait très bien à l’école, et il avait de grands espoirs pour elle. Elle voulait devenir actrice, aller à Broadway... Marilyn Monroe était son idole. Des informations que Boris retint, car lui-même avait déjà été à New York. Peu à peu, les Kroes et Boris se rapprochèrent. Boris allait chez eux, et proposait aux Kroes un partenariat qui lui permettrait d’avoir de quoi rembourser les créanciers. Tout ce que le père de Doutz’ avait à faire était d’accueillir, une fois par semaine, des camions venant du sud du pays, qui remontaient vers le nord. Pour éviter la douane et les contrôles de police, les camions, qui amenaient de la drogue, des armes, ou même des clandestins, se servaient de la ferme des Kroes comme point-relais, transmettant la marchandise dans d’autres véhicules. Et, pendant ce temps, Boris se rapprochait de Doutzen. Il lui offrit notamment un atlas, ainsi qu’un gros album photo consacré à New York. Doutzen aimait bien Boris, et ce dernier lui avait promis de l’emmener, un jour, à Manhattan.

La situation avec la banque et les créanciers tendait à s’améliorer, mais le village reçut un jour la visite de la police. Ils venaient de la capitale, et se rendirent rapidement dans la ferme des Kroes, demandant à fouilleur leur hangar. N’ayant pas de mandats, ils échouèrent, mais le père de Doutzen comprit qu’il risquait de finir en prison. Il appela donc Boris, et lui indiqua qu’il ne voulait plus travailler avec lui, que la police était arrivée, et qu’il ne voulait plus jamais avoir affaire à lui.

« Vous en êtes sûrs ? lui avait poliment demandé Boris.
 -  Disparaissez de ma vie ! » avait rétorqué son père en raccrochant fermement le téléphone.

Le jour suivant, la ferme reçut la visite de Boris, accompagné d’un autre homme, qui se présenta comme s’appelant Reto. Le père de Doutzen leur ordonna de partir, mais Boris lui conseilla plutôt de s’asseoir. Sa femme venait de préparer un délicieux ragoût, et il était naturellement convié. Nerveux, le père de Doutzen obéit, et s’assit face à Boris. Calmement, Boris lui expliqua que le père de Doutzen s’était engagé, et qu’il n’était pas très masculin de s’énerver parce que deux simples policiers s’approchaient. Ils n’avaient aucune preuve, et ne pouvaient donc pas obtenir du juge le droit de faire une perquisition. Le père continua à refuser, expliquant qu’ils ne voulaient plus avoir affaire à eux. Boris, sur un air désolé, lui expliqua alors qu’ils allaient devoir prendre sa fille. Le père refusa, mais, face à la menace d’une arme, il finit par se soumettre. Boris lui promit que sa fille lui écrirait, et lui reviendrait s’il se montrait plus raisonnable. À Doutz’, Boris lui expliqua qu’elle allait venir avec lui, afin qu’elle puisse voir Manhattan pendant une ou deux semaines, avant de revenir dans la ferme familiale.

Doutzen ne vit jamais New York.

En compagnie de Reto, elle fut emmenée au Japon, à Seikusu, où elle fut éduquée par ce dernier pour devenir une prostituée de luxe. C’est avec Reto qu’elle perdit sa virginité, et qu’elle apprit que son père avait commis l’erreur de s’endetter auprès de banquiers peu scrupuleux. Doutzen chercha à s’évader à plusieurs reprises, et faillit bien y arriver, une fois. C’est ce qui finit par convaincre Reto de lui insérer dans la tête une micropuce. Il emmena pour cela Doutzen dans un endroit mystérieux, en réalité sur une autre planète. C’est à Tekhos que Doutzen reçut son opération, avant de retourner à Seikusu.

Elle grandit dans un impressionnant manoir japonais traditionnel, qui servait de couverture aux Petrovski pour tout un ensemble d’activités illégales : trafic d’armes, de drogues, et de prostitution. Les Petrovski se rendaient sur Terra pour capturer des Terranides, et les revendaient ensuite dans des marchés illégaux, où ils valaient une petite fortune. Doutzen, elle, ne fut jamais vendue. Des propres aveux de Reto, la jeune fille apprenait vite, suffisamment vite pour être douée et cultivée, pour être, non pas une prostituée, mais une courtisane, des propres mots de Reto.

« La courtisane, Doutzen, ne fait pas que vendre ses charmes. Elle obtient aussi des informations, et profite de la stupidité des hommes pour les doubler... Tu comprends ça ? Tu peux peut-être trouver nos méthodes discutables, mais, dans une certaine mesure, nous aidons à rendre ce monde un tout petit plus meilleur en faisant tomber des salopards. »

Peu à peu, Doutzen oublia l’idée de se rebeller. Son premier client fut un avocat d’affaires assez âgé. Usant les instructions de Reto, elle réussit à le séduire, et une caméra cachée filma leur scène. Reto alla ensuite voir l’honorable avocat, et lui montra le film, menaçant de le diffuser sur Internet et aux journalistes si l’avocat ne leur transmettrait pas toutes les informations confidentielles qu’il recevait de la part d’un client, un puissant Yakuza.

Officiellement, Doutzen devint la fille adoptive de Reto, et se rendait au lycée Mishima. Officieusement, elle travaillait pour lui, cherchant à trouver au lycée des fils de parents riches, afin d’obtenir sur eux des informations permettant de les faire chanter par la suite. Elle vivait dans un beau manoir, où elle se lia peu à peu avec d’autres personnes travaillant pour les Petrovski, incluant Khill, par exemple.

En réalité, Doutzen était devenue le « petit chaperon rouge » de Reto, selon sa propre expression.

Autres : Doutz’ n’a aucun pouvoir particulier. En revanche, il convient de signaler, dans cette section, l’existence de PNJ importants, liés à cette dernière, et qui ne sont pas forcément précisés dans l’histoire ci-dessus :

  • Reto. Ce bel homme aux yeux bleus pénétrants est le père adoptif de Doutzen. Sadique, cruel, pervers, tortionnaire, son passé est auréolé de mystères. Les Petrovski le décrivent comme un ancien militaire. Il a éduqué Doutzen à devenir une fille intelligente et douée. Cherche-t-il simplement à obtenir de l’argent ? Ses motivations sont inconnues, et Doutzen ignore si elle l’aime ou elle le déteste... D’une certaine manière, ces deux sentiments sont souvent très proches ;
  • Khill. Terranide okani issue de Terra, Khill a pour habitude de se transformer en louve. Elle aurait du être vendue comme esclave par les Petrovski, mais ces derniers ont choisi de la garder auprès d’eux ;
  • Yuri. C’est un criminel proche de Reto, que Doutzen croise souvent. Il est notamment responsable d’une bonne partie du trafic d’armes et d’influence à Seikusu, et les différentes informations que Doutzen recueille lui sont très utiles, et ses missions viennent donc souvent de lui ;
  • Gia. Gia n’est pas l’une des esclaves des Russes. C’est tout simplement la seule véritable forme d’amie que Doutzen a au lycée Mishima. Gia est une agréable camarade, qui a permis à Doutzen de se rapprocher d’autres élèves ayant acquis une certaine forme de popularité au lycée, notamment Mélinda Warren. Gia est ainsi une amante régulière de Doutz’, et chacune des deux femmes sait que l’autre lui cache des secrets, sans oser en dire plus.



Par ailleurs, Doutzen dispose, dans son crâne, d’une puce de localisation, implantée lors d’une opération réalisée à Tekhos par les soins de Reto. Cette puce permet de la localiser, et il est virtuellement impossible de la retirer sans l’aide des Tekhanes. Une opération chirurgicale bâclée, ou reposant sur le niveau technologique terrien, endommagerait irrémédiablement le cerveau de Doutzen, soit en provoquant sa mort, soit en la transformant en légume.

Comment avez vous connu le forum : Grâce à une amie.

Avez vous des moyens de faire connaître le site autour de vous ? Si oui lesquels : J’ai épuisé mon cercle d’influence.

RPs :

1°) Travail à domicile [Kamiyu Okane] [EN COURS]
2°) Corydon et Goliath [Corydon] [ABANDONNÉ]
3°) Speed dating [Elisa et Lucie] [EN COURS]
4°) Somnophilie [Kasei] [EN COURS]
5°) Future étoile [Aoki Kou] [EN COURS]
6°) Comrade [June Owens] [EN COURS]
7°) Dans la gueule du loup [Alex Sanderson] [TERMINÉ]
8°) Love Bussines [Pt. 1] "The Retribution Of A Mother" [Kelly Brooks] [TERMINÉ]
9°) Love Business [Pt. 2] "Strings" [Kelly Brooks] [TERMINÉ]
10°) Répétition très privée [Alex Sanderson] [TERMINÉ]
11°) Sea, sex and sun [Alex Sanderson] [TERMINÉ]
12°) Bloody Reunion [Alex Sanderson] [EN COURS]
13°) Gage de bonne foi [Mia Okimi] [EN COURS]
14°) La bleue et la rouge [Sophia Monroe] [EN COURS]
15°) Deal [Alix Sable] [EN COURS]
« Dernière édition: Décembre 04, 2017, 02:08:30 par Doutzen Kroes » Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Ishikawa Chikako
Humain(e)
-

Messages: 606


"The Bone Breaker"


Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Novembre 09, 2013, 08:02:20 »

Et ben... Bienvenue charmante demoiselle non Russe mais venue de Russie Tire la langue (Sandra Tomichenko, la Catwoman Russe, adorerait t'aider à faire tomber la Famille Petrovski et plus si affinités Tire la langue )
Journalisée

~ Ishikawa "The Bone Breaker" Chikako entrance theme ~

Tableau de chasse (vierges) : 5
Collection (esclaves) : 2
_________________________






_______________________________

Mes PJ :

1- Ishikawa Chikako / Evil Chikako
2- Darth Kaleesha
3- Hazel Rochester
4- Sandra Tomichenko (Catwoman)
5- Megumi Tengoku
6- Ginger

7- Guybrush Threepwood
8- Gérard Manvussa
9- Keepa Rendris-Warren
10- Liu Huang Lei
Silence
Nichonawan, fierté de son maître ♥
Legion
-

Messages: 2671


♦ Persona Non Grata ♦


Voir le profil
Fiche
« Répondre #2 le: Novembre 09, 2013, 08:07:16 »

Encore toi Fâché

Rebienv'nue Souriant
Journalisée

Doutzen Kroes
Humain(e)
-

Messages: 318



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Novembre 09, 2013, 08:39:43 »

Citation de: Ishakawa Chikako
Bienvenue charmante demoiselle non Russe mais venue de Russie

D'un pays proche, en réalité Sourire

Et je ne vais pas refuser l'aide d'une Russe, a fortiori si elle aime les chats xD

Et oui, Silence, ENCORE !
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Harleen Quinzel
Humain(e)
-

Messages: 257


Arlequin de la folie~♥


Voir le profil
Fiche
« Répondre #4 le: Novembre 09, 2013, 08:51:34 »

w(Hell)come~  Grimaçant
Journalisée

Doutzen Kroes
Humain(e)
-

Messages: 318



Voir le profil
Fiche
« Répondre #5 le: Novembre 09, 2013, 09:01:02 »

Merci bien, femme bien habillée Sourire
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Cassidy Green
Avatar
-

Messages: 2804


Une femme, un homme ? Ou bien les deux ?


Voir le profil
Fiche
« Répondre #6 le: Novembre 09, 2013, 09:08:00 »

Bienvenue ^^
Journalisée

Voici mon topic pour découvrir mes autres comptes. Veuillez aussi me contacter sous ce compte pour mes autres personnages, vu que je suis plus souvent connecter avec Cassidy Green qu'avec les autre Grimaçant
Lucrezia.H.Nietzsche
Dé-biteuse de tampax usagés.
Modérateur
-
*****
Messages: 1286


Psycho'pouff


Voir le profil
Fiche
« Répondre #7 le: Novembre 09, 2013, 09:08:42 »

dit moi petit chaperons, puis je être ta grande méchante louve  Grimaçant ?
Journalisée


Doutzen Kroes
Humain(e)
-

Messages: 318



Voir le profil
Fiche
« Répondre #8 le: Novembre 09, 2013, 09:12:31 »

Merci, Cassidy.

Et il y a déjà un grand méchant loup, Lucrezia, attention à la concurrence Tire la langue
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Enora
Moumou, reine des mouettes.
E.S.P.er
-

Messages: 4320


Cruelle Mercenaire


Voir le profil
Fiche
Description
J'suis une rapide du katana. Quand je RP.
« Répondre #9 le: Novembre 10, 2013, 02:53:00 »

Bienvenueuh !

Bon ben rien à redire, si ce n'est que j'aime beaucoup ta fiche, très travaillée, très intelligente... Brefle : je aime. ^^

Zoup, validée ! ^^
Bon jeu parmi nous !

(Juste, tu as fait une faute de frappe dans le caractère : "car elle aime tout ce que les jeunes gens de son page aiment : " je me permets de la corriger...)
Journalisée

Les modérateurs sont vos amis, il faut les aimer aussi \o/
N'hésitez pas à me/nous mp en cas de problème, nous sommes là pour ça !
-
Doutzen Kroes
Humain(e)
-

Messages: 318



Voir le profil
Fiche
« Répondre #10 le: Novembre 10, 2013, 03:08:15 »

Merci d'aimer ma fiche, de l'avoir validé, et d'avoir même été jusqu'à corriger une faute d'inattention Souriant

C'est une fiche qui a manqué ne pas voir le jour, en plus ; j'avais rédigé une première version, mais elle ne me plaisait pas, donc j'ai du tout réécrire x)
Journalisée

DC d’Alice Korvander.

Consultez ce topic pour une présentation détaillée de mes personnages.

Pour une demande de RP, je vous encourage, soit à poster sur le topic susmentionné, soit à envoyer un MP sur mon compte principal.
Marek
Créature
-

Messages: 148


Formien incognito


Voir le profil
Fiche
« Répondre #11 le: Novembre 10, 2013, 09:56:32 »

Citation
Doutzen Kroes est une femme qui sait pertinemment que son principal et unique avantage, dans ce bas-monde, est sa silhouette esthétique, son corps parfait, et ses formes angéliques.

Tu es trop modeste, Miss Kroes a l'air futée et débrouillarde !
Bienvenue en tout cas (re bienvenue plutôt, même si j'ignore ta première identité) !  Sourire
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox