banniere
 
  Nouvelles:
APPEL À CANDIDATURES : Proposez-vous pour être Administrateur de LGJ ! Plus d'informations ici : http://lgj.forum-rpg.net/index.php?topic=20663.0

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Rencontre en forêt.  (Lu 635 fois)
Yûka Kimura
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
FicheChalant
« le: Novembre 06, 2013, 10:46:34 »

- Désolé ma p'tite dame, on est complet..

 Cela faisait depuis le matin que je cherchais un endroit où dormir pour cette nuit, tout était complet, alors que nous n'étions même pas dans la capitale de la région. J'allais devoir encore une fois, dormir à la belle étoile. Avançant sur une route de terre sinueuse, je n'étais plus qu'à une journée de ma destination, quelques rivières à franchir, deux forêts à traverser et j'arriverai enfin dans la célèbre métropole de Nexus. Par ailleurs, une célébrité qui me dégoûte quand on sait qu'elle est due principalement à son marché d'esclaves. Humain ou non, la liberté ne devrait pas avoir de prix. Ceci dit, même si j'éprouve de la rancoeur envers cette ville état, elle ne sera jamais pire que d'autre lieux tel que Ashnard. On se demande pour qu'elle raison je me rend dans une ville que je n'aime pas.. tout simplement pour les affaires, malgré tout, cette ville reste l'endroit idéal pour les affaires et les quelques babioles, fruits de mes aventures, devrait pouvoir se vendre là-bas, du moins je l'espère.

 Après plusieurs heures de routes, non sans divertissements.. les brigands sont de plus en plus fréquents dans la région, j'arrivais à l'orée d'une forêt. Vu la position du soleil, se devait être la fin d'après-midi, le moment parfait pour s'arrêter. Il ne me restait plus que quelques heures de marche avant d'arriver à Nexus, ce que je pourrai aisément faire le lendemain, afin d'arriver aux alentours de midi. Cette forêt me semblait calme et reposante, les nombreux arbres produisaient un ombrage suffisant pour être à l'abri des regards et la faune local devait suffire à éloigner les plus curieux. Le lieu idéal pour une petite séance d'entrainement de cet art secret et sacré qu'est l'art Kimura. J'étais vêtue de mes vêtements de voyage qui étaient tout aussi bien que mon vieux Keikogi. Hésitante, mais l'endroit était idéal pour m'essayer à maîtriser de nouvelles techniques, bien sûr je n'allais pas faire cela à la vue des passants. J'avais trouvée un endroit paisible et discret, non loin d'un petit point d'eau, ici je pouvais m'entraîner sans que quiconque viennent me déranger. Ma concentration était à son summum, mes gestes étaient précis et lent, ma démarche, gracieuse. Nul ne devait me déranger, tant que je n'étais pas en symbiose avec cette forêt et bientôt, je pourrai apprendre à maîtriser le "Hayashijutsu"..
« Dernière édition: Novembre 07, 2013, 10:15:30 par Yûka Kimura » Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #1 le: Novembre 07, 2013, 10:32:35 »

Le jour était levé sur la ville du Nexus, capitale de Terra et déjà la louve qui était de retour au bercail s’affairait à rattraper le temps perdu. Elle s’était levée de bonne heure, s’était rapidement préparer un œuf au plat et une tranche de bacon pour bien commencer la journée. N’ayant pas pu faire ses tâches pendant qu’elle était sur Terre, ce fut Arashi qui s’en était occupée pendant son absence. En guise de remerciement et en toute logique des choses, Shad lui avait proposé de s’occuper des siennes un petit temps, histoire qu’elle souffle un peu. Les deux jeunes femmes s’étaient donc mis d’accord sur ce point, laissant un peu les corvées ménagères à la lupine.

Oh cela n’avait rien de bien passionnant et folichon mais au moins l’hybride avait de quoi s’occuper. Et puis elle ne se gênait pas pour chantonner, passant par diverses musiques du plan de la Terre, nullement dérangée par ce que les autres domestiques ou même le maître pouvait penser.  Autant être de bonne humeur non ? S’occupant de la rampe d’escalier, chantonnant doucement, elle arrêta cependant son ouvrage, interpellée par l’un des domestiques :

« Le chef cuistot t’appelles, tu peux aller voir ? »
« Ha ? Pourtant j’ai fait les courses hier, j’aurais oublié un produit ? »
« Non non, tout y était, il t’expliquera déjà, il t’attend. »

Haussant les épaules ne cherchant pas  à  avoir plus d’information, la louve descendit les escaliers rapidement, laissant le chiffon frottait contre la rampe boisé pour lui donner un dernier coup de fraicheur. Passant à côté du placard à balai, elle rangea  le tissu avant de  prendre la direction des cuisines, cherchant le domestique chargeait de confectionner chaque jour de nouveau plat. 

Mets qui étaient également un délice pour les habitants de la demeure, l’Okami se questionnait à chaque repas sur le menu que leur préparait ce fameux cuistot et à chaque fois, elle n’était guère déçue : Un festival de couleurs et de saveurs étaient présents dans chaque assiette.  Et justement en parlant du loup, elle  en voyait la queue. Le chef était déjà affairé à son plan de travail, tranchant la viande, éminçant des oignons, ciselant le persil,  et au vue des autres denrées présentes, nul doute que le repas sera encore fort copieux et délicieux cette fois-ci. La louve s’en léchait presque les babines.

« Ha te voilà ! J’aurais besoin que tu sortes me chercher des champignons en forêt »
« Euh…mais j’en ai pris hier au marché non ? »
« Oui mais cela ne sont pas assez bons…Il me faut de la qualité ! Et tu peux en trouver dans la forêt à quelques kilomètres de la ville »
« Bon bon bon…Ca va j’irais  à la cueillette aux champignons donc…ils ressemblent à quoi précisément ? »

La description faite et de quoi les contenir en main, la louve sortie de la demeure, marchant dans la ville s’en se soucier des personnes présentes, laissant la marqua apparaitre sur son poignet. Ainsi personne ne l’interpellait ou ne la faisait chier vu qu’elle était déjà sous la bannière d’une personne. Héhé prenez ça dans vos dents bande d’enculés.

La fameuse forêt fut rejoint en l’espace de quelques minutes seulement, la lupine marchant d’un pas rapide et soutenu. Arrivée à la lisière, elle commença ses recherches en trouvant rapidement deux trois sur le sol du bois. Mais sa chance ne dura pas bien vite et mis à part cette petite trouvaille les suivants furent plus difficile à déceler. La lupine mettait bien plusieurs minutes entre chaque champignon avant d'en d’nicher un autre, s’aider de son odorat pour faciliter cependant la tâche. Elle comprenait donc pourquoi ils étaient si rares.

Bientôt la louve perçue une présence. Certes la forêt regorgeait de vie mais il s’agissait d’une présence plus humaine qu’animal. Sans un bruit elle  en chercha la source, arrivant bien vite à une clairière pourvu d’un petit coin d’eau, mais ce qui attira l’attention de Shad était l’humaine qui semblait s’entraîner à un art martial. S’adossant contre le tronc de l’arbre proche, la louve se mis à l’observer en silence, sans un bruit, sans un mot, tentant de deviner quel art cette étrangère pratiquait.

Par ailleurs, l’Okami ne put s’empêcher que cette femme avait de l’audace.  La ville de Nexus n’était qu’à quelques pas et les esclavagistes étaient présents dans les environs. Elle était protégée sur ce côté mais la femme sous ses yeux l’était-elle ?  Par ailleurs, elle semblait si simple à attaquer, plongée dans la concentration dont elle faisait preuve, mais bon, ce n’était pas le style de l’Okami d’attaquer des personnes dans leur dos.

S’accordant une pause et observant l’inconnue, la louve resta ainsi sur place jusqu’à ce qu’elle soit remarquée ou que lassée elle s’en aille et continue sa superbe cueillette de champignons.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Yûka Kimura
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Novembre 08, 2013, 01:30:04 »

 Chacun de mes entraînements me rappelait des souvenirs enfoui, douloureux ou nostalgique. Cette fois si, c'était plus de la nostalgie, le souvenir de mon père qui m'aidait à m'entraîner. Beaucoup pourraient dire que mon père ne m'aimait pas, mais ils se trompent ! Il m'a suffisamment aimé pour faire de moi une Kimura et une des meilleures, c'est pour moi, une preuve d'affection. Je n'eu pas beaucoup le temps de penser à cela, malgré ma concentration extrême, je sentais une présence, en réalité je l'avais perçu depuis un moment mais, je pensais à un animal curieux et à sa vitesse, un félin ou un canidé. C'était une louve, une terranide. La jeune femme était posée contre le tronc d'un arbre, m'observant d'un air curieux depuis un moment. Une simple voyageuse ? Une autochtone ? Une voleuse ? Impossible de savoir sans actions ou paroles. Mon regard se posa sur elle un instant, pour lui faire comprendre que je l'avais vu, lui tournant le dos, je me dirigea tranquillement vers une serviette pour la saisir afin de m'essuyer le visage, les perles qui en coulait était une preuve que ma concentration avait été intense. Elle ne devait pas être hostile pour ne pas m'avoir attaquer avant ou du moins.. pas sournoise. Sans mouvement brusques, je m'approchais de la louve dans une démarche assurée.

 Face à elle, même avec sa chevelure, je pouvais apercevoir le bout de ses oreilles terranide, plus de doute à présent, j'avais bien à faire à une terranide de type louve. Malgré le sérieux de mes entraînements, je pouvais faire une pause et discuter rien qu'un peu, cela faisait quelques jours que je n'avais pas eu une vraie conversation. Après avoir passe l'essuie sur mon visage, je mît sur ma nuque de façon à l'avoir sous la main sans avoir ces dernières encombrées. Je marqua un temps à la regarder avant de baiser ma tête en guise de salutation, le sourire aux lèvres.

- Enchantée jeune terranide, je suis Yûka, simple mercenaire.. je ne m'attendais à croiser quelqu'un dans cet endroit à l'abri des regards..

 D'un coup d'œil j'avais pu remarquer le panier et ses champignons qu'il contenait, peut être était-elle finalement une habitante du coin ou était elle une esclave d'un des habitants du coin, après tout, les terranides ont toujours été la proie des esclavagistes. Sans lui laisser le temps de répondre à ma présentation, j'en chênaies.

- Je remarque que tu étais à la cueillette aux champignons.. Cuisinière ?
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #3 le: Novembre 08, 2013, 04:23:48 »

La louve ne faisait pas de bruits, laissant l’inconnue s’entraîner à son art martial. Toujours adossée contre le tronc de l’arbre, l’hybride ne montra aucun signe d’agression. La femme finit par faire un léger signe de tête à l’hybride lui signalant qu’elle avait ainsi remarqué sa présence, en guise de réponse, l’hybride leva sa main droite en guise de  salutation.

Shad se contenta donc de laisser la jeune femme finir son entraînement, la voyant par la suite s’avancer vers elle. Retirant son dos du tronc d’arbre, se mettant ainsi droite, la louve posa sa main droite contre son cœur, s’inclinant légèrement en réponse à la courbette de Yüka.  La Terranide observait à son tour la jeune femme, ainsi donc elle était mercenaire ? Un moyen plus ou moins pour rester libre en ces contrées. Mais restait à savoir combien de temps elle le resterait ?  Personne n’était à l’abris de devenir esclave, sauf les esclavagistes bien entendu ou les gros bourges.

La louve émit un léger rire face à la dernière question de Yûka. Evidemment cela n’était rien de méchant, c’était surtout le thème du premier sujet de conversation. Cette fois, ce n’était pas la pluie ou le beau temps mais des champignons.  Attrapant l’un des champignons présents dans le panier, la louve l’observa un instant avant de finalement donner sa réponse à la  mercenaire :

« Non, c’est le chef cuistot qui m’a demandé d’aller en chercher…mais je n’aurais pas pensé qu’ils seraient si dur à dénicher, tu en aurais pas vu dans le coin par hasard ? »

La Terranide ne s’embêta pas à expliquer qu’elle était esclave d’une demeure et qu’on lui avait confié cette tâche, si yüka souhaitait savoir son statut, elle le lui dirait, n’ayant rien à cacher après tout. Reposant le champignon dans le panier et posant ce dernier au sol, la louve s’étira un instant, jetant un coup d’œil vers l’astre solaire pour avoir une idée de l’avancée de la journée. Le soir n’allait pas poindre encore le bout de son nez, elle avait donc du temps pour un peu discuter avant de repartir à sa fabuleuse cueillette.

« Tiens, quel était l’art martial que tu faisais au faite ? C’était bien la première fois que je voyais cela et bien qu’il semble centré sur la concentration et la détente, je présume qu’en combat tu es redoutable  et que tu caches bien ton jeu non ? »

Ne jamais se fier aux apparences après tout. Shad avait était témoin d’une partie de l’entraînement de Yüka mais cela ne suffisait pas à se donner une idée précise des potentialités de l’art qu’elle exerçait. Songeant que sa question pouvait être quelque peu déplacée, la louve se rattrapa :

« Oh tu n’es pas obligé de répondre, je pense que cela peut être aussi un secret non ? »


Pourtant, l'Okami était curieuse et voulait en savoir plus. Bien sûr elle ne pensait pas à apprendre les mouvements après tout elle manquait de temps mais avoir une idée de cet art martial, de son fonctionnement. Etait-il plus basé sur la défense ? Sur l'attaque ? Sur la maîtrise de soi ?

Se frappant le front du plat de sa main mentalement, la louve nota aussi qu'elle avait omis un détail. Oh rien de bien important mais essentiel néanmoins pour faciliter les conversations avec autrui.

"Ho au faite, je m'appelle Shad, enchanté"
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !
Yûka Kimura
Humain(e)
-

Messages: 13



Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Novembre 10, 2013, 11:21:41 »

La louve émit un petit rire avant de répondre à ma dernière question. Il est vrai que cette question pouvait paraître stupide, mais sur le moment elle me paraissait idéal pour, à la fois lancer la conversation et en même temps me renseigner discrètement sur l'actif de la jeune terranide.

- Je suis désolée, je n'ai pas prêtée attention à ces champignons, impossible de te dire où il y en aurait d'autres..

 Elle était donc envoyée par quelqu'un, sa marque sur le bras me semblait assez spécial pour un simple tatouage, cela signifierait que la louve serait esclave, mais les suppositions hâtives peuvent créer mésentente, il fallait mieux ne pas aborder ce sujet. Après tout, même si je déteste l'esclavagisme, mais surtout ceux qui approuvent et assument cela, qui suis-je pour me dresser contre cet organisme. La jeune louve s'étira avant de continuer cette conversation, un sujet auquel je devais m'attendre, bien que cela ne me dérangeai pas, il faut dire que j'étais habituée maintenant. Elle eut la finesse de se rattraper, tout le monde sait que la curiosité est un vilain défaut, mais cela ne me contrariai pas d'aborder le sujet, vaguement, mais tout de même en sourire.

- Effectivement, tout cela est secret, mais pour satisfaire ta curiosité.. disons que c'est un art martial qui me permet de communiquer avec le monde, un moyen de défense, une sorte de philosophie, un style de vie..

 Les gens sont souvent intéressés par l'art Kimura, oh sans doutes que leur intérêt est essentiellement dû à l'inconnu, mais peu de gens ont l'occasion de voir un art martial qui ne se base pas uniquement sur soi et notre adversaire, presque une religion. Bien sûr, j'ai déjà eu des ennuis par le passé, des gens un peu trop curieux, d'autres qui pratiquaient un art de combat quelconques voulant se mesurer à moi, mais j'ai toujours assurée et au final cet art restait secret.

- .. et oui, je sais me défendre, je ne me considère pas comme redoutable.. mais jusqu'à aujourd'hui je n'ai connu aucune défaite en combat, singulier ou non.

 Rare sont les femmes à savoir se battre sans armes, donc il est vrai que je cache bien mon jeu. Qui se méfierait de quelqu'un sans armes, une femme qui plus est, je n'aime pas ça.. cette idée que les femmes sont plus faibles. Si les gens sont faibles, ce n'est pas le destin ou parce qu'ils sont des femmes, des malades ou autres, c'est simplement parce qu'ils n'avaient pas la volonté de devenir fort, de surmonter leurs handicaps.

 La jeune louve ne semblait pas impolie pourtant, elle avait oubliée une chose primordiale, oh pas comme si c'était très important à vrai dire je n'avais même pas fais attention. Son nom, elle avait juste omit de se présenter, cela ne m'avais pas empêcher de lui répondre, à vrai dire, qu'elle m'ait dit son nom ou pas, je n'en aurais pas dis plus à mes réponses précédentes. Shad, je n'avais encore jamais entendu ce prénom, mais après tout c'est une terranide, je n'en connais que très peu.

- Hé bien vois-tu Shad, dans ce monde, les gens ont la fâcheuse manie de se contenter des faits, de ce qu'ils voient ou des opinions des autres.. Je ne me plains pas de cela, mais au contraire je trouve cela merveilleux de pouvoir l'utiliser à nos fins. Je te dis ça parce que, si je suis encore libre aujourd'hui ou vivante, ce n'est pas seulement grâce à mon art martial, mais aussi grâce à ce sentiment de supériorité qu'ont les gens, ce surplus de confiance en eux dont ils font preuve..

 Je ne sais pas pourquoi je parlais de ça avec Shad, peut être qu'elle me semblait juste assez sympathique ou que j'avais envie de lâcher mon sac, quoi qu'il en soit je ne m'arrêtais pas là.

- Peut être veux tu de l'aide pour ces champignons ? Je ne voudrais pas être la cause de futur ennuis..

 J'avais beau m'être mis en tête de ne pas aborder le sujet, mais têtue comme je suis, au final il fût abordé. Un thème qui me dégoûte particulièrement, car j'ai failli moi-même en faire les frais il y a de cela deux ans.

- Dis-moi Shad.. c'est peut-être indiscret et plutôt rapide mais, es-tu une esclave ?

 C'était quitte ou double, je n'avais pas l'habitude d'être aussi direct et impoli, mais ce sujet sensible qui me rend le plus souvent colérique a pour habitude de me faire perdre toute civilité.
Journalisée
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/
Modérateur
-
*****
Messages: 3965



Voir le profil
FicheChalant
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #5 le: Novembre 11, 2013, 04:23:38 »

L’Okami n’imposait nullement à Yûka de lui parler de son art martial ou non, libre à elle de choisir si elle en dévoilerait des facettes à la Terranide. Par chance, cette dernière reçu une réponse de la part de la mercenaire mais cela était vague.  A l’entendre parler, cela lui faisait penser au bouddhisme ou l’humain tente de rentrer en harmonie avec la nature, où il cherchait la paix intérieur et qu’au moment de combattre, il se révélait bien plus coriace qu’un guerrier ne cessant d’hurler sa rage à tout va.

Bien évidemment, la louve aurait apprécié rentrer plus dans les détails, avoir une autre explication avec une démonstration par exemple mais elle respectait le fait que cela était un secret pour YÛka et ne tenta nullement de grappiller d’autres informations à ce sujet. Cependant la mine déconfite et ses oreilles légèrement pointées  vers l’arrière purent faire comprendre à la jeune femme que la Terranide était quelque peu déçue.

La suite paraissait cependant moins plaire à la Terranide qui écoutant le sermon de  Yûka affichait un air quelque peu…outrée ? Les  bras croisés, sa queue fouettant l’air par à-coup, la mercenaire pouvait décemment deviner qu’elle avait quelque peu énervée la louve par ses paroles.   Yüka lui parlait de liberté, du fait qu’elle était assez forte pour choisir son destin et ne pas se plier aux décisions d’autruis. L’Okami également avait pensé cela pendant un temps, refusant l’esclavage et encore en cet instant, elle se sentait bien plus libre que bon nombres d’esclaves à Nexus.

Mais Shad comprenait également que Yüka ne voulait pas lui enfoncer un poignard dans la plaie, tentant peut être de lui montrer que même si un individu se sentait faible, il avait la capacité de devenir plus fort mais que cela dépendait de sa propre volonté ? Pour la louve cela était bien sûr évident mais peut-être avait-elle mal compris les propos de Yüka et alors qu’elle allait lui demander de plus amples informations, cette dernière lança le sujet  des champignons.

Observant un instant le panier à moitié plan, Shad haussa les épaules en guise de réponse. Elle ne craignait aucune représailles quant au nombre de champignons qu’elle ramènerait, après tout le chef cuisinier devait se douter qu’ils ne seraient pas aisés d’en déloger en forêt et le fait qu’il l’ait envoyé signifier que sur le marché de la place publique, ces denrées devaient coûté une petite somme. 

« Si tu veux, mais ne t’en fais pas, du moment que j’en ramène ce sera suffisant, je ne demande bien ce qu’on aura en repas avec cela tiens.. »

S’abaissant, elle attrapa le panier laissait au sol, avant de s’arrêter face à la question de son interlocutrice. Pour être directe elle l’était. La louve posa un rapide coup d’œil à son poignet y voyant le fameux B gothique. C’est vrai qu’elle ne l’avait pas fait disparaître en sortant de la ville par mesure de précaution et que bien entendu, il ne passait pas inaperçu.  Se mettant droite, la louve fixa son interlocutrice, la regardant droit dans les yeux.

« Oui, je suis esclave depuis quelque temps à peine, non, je ne me suis pas vouée toute ma vie à la servitude, j’ai d’abords errer des mois dans les Terres Sauvages, fuyant, me cachant des marchands d’esclaves pour finalement être capturé juste à quelque pas du village Terranide dans les Terres gelées… »


L’Okami voulait faire comprendre qu’au départ elle ne souhaitait pas de cette vie de servitude, souhaitant être libre comme l’air, libre de faire ses choix, libre d’aller où bon lui semblerait. Entamant la marche tout en balayant le sol du regard pour trouver les composants, la louve repris la parole, tranquillement :

« Mais je suis bien traitée, la preuve, crois-tu que si cela ne serait pas le cas, je m’amuserais à cueillir des champignons pour le repas du soir ? Il est vrai que j’ai des chaînes mais je suis bien plus libre que bon nombres d’esclaves, je peux partir  de la demeure du moment que j’y retourne et que je fasse mon office quand demandé. Oh et je suis bien traitée tout comme l’autre esclave présente avec moi.  Et non nous ne sommes pas enfermés dans des cages et enchaînées pour la nuit… »

Chose que la plupart des esclaves subissait. S’abaissant l’Okami ramassa un champignon et le mis nonchalamment dans  le panier, observant par la suite la réaction de Yûka. Avait-elle compris que Shad était bien traitée et qu’elle n’avait aucune raison de fuir son état actuel ?

« D’autres questions peut être ? »


Peut-être souhaiterait de plus amples informations ? Et bien évidemment la louve se ferait une joie de lui répondre sans rien lui cacher. Après tout, elle n’avait rien à dissimuler à la mercenaire et puis, cela faisait un petit sujet de conversation.
Journalisée

-Ralentissement RP ! -

-Envie de RP ? MP ! -



Wouf
Pour une idée des différentes tailles, clique ici !

Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox