banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
Auteur Sujet: Et ma bière ? [pv Steph] [Fini]  (Lu 4320 fois)
Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« le: Octobre 21, 2013, 02:51:59 »

L’Okami grogna un instant,  bougeant dans le mince terrier qu’elle avait pût trouver. Un simple trou assez profond situé en-dessous d’un  ginko  au cœur du sous-bois. L’animal poussa un soupir de  frustration, observant un instant sa patte droite, y faisant apparaître et disparaître la marque de la famille Belmond. Cela marchait-il réellement ? Voilà des jours, voir des semaines qu’elle était coincée ici, sur Terre. Il y’a peu, elle aurait souhaité retourner sur ce plan mais maintenant, elle nourrissait l’espoir de retourner sur Terra.

Mais pourquoi  était-elle donc ici en pleine forêt sous sa forme lupine et non en ville ? La raison était très simple, elle n’avait pas eu le choix. La louve avait essayé de se trouver un travail en ville mais l’économie actuelle et la hausse du chômage ne lui avait pas été des plus bénéfiques. De plus, l’Okami avait souvenance que des esclavagistes rodaient dans cette ville et avait donc décidé de s’y tenir au maximum  éloignée de cette dernière. Point de vue nourriture, n’ayant pas d’argent, la Terranide ne pouvait donc pas s’acheter de quoi se sustenter et devait donc miser sur la chasse.

Par ailleurs, elle s’était également souvenu que les portails semblaient s’ouvrir plus souvent au sein du parc et du sous-bois, en pleine nature à l’écart de la grande ville.  Une raison de plus pour se trouver ici en quelque sorte. Mais ce soir, il n’y avait pas eu la moindre apparition de portail, la louve ayant fait sa tournée quotidienne, espérant se faire happer par l’un d’eux. Mais comme d’habitude, quand on souhaite une chose, cette chose ne vient jamais quand il le faut.

Shad poussa un second grognement. Bon sang elle avait la dalle en plus ! Sa dernière chasse n’avait pas était des plus fructueuses, un troisième  grognement s’extirpa de sa gorge tandis qu’elle sentait qu’on la taquinait avec un bout de bois.  Juste à l’entrée du terrier où la louve s’était terrée pour être plus ou moins en paix, une petite bande de jeune s’était regroupée et s’amuser à tenter de la faire réagir avec un bâton, poussant ce dernier contre son dos et ses flancs.

La louve  tentait tant bien que mal d’oublier ce désagrément, si  elle n’écouterait que son instinct, ces minables aurait déjà la gorge tranchée et arrachée mais…elle se retenait, reportant son attention sur la marque qu’elle refit « clignoter » quelques instants.  Il ne lui restait plus qu’à savoir ce qu’il l’attendait  s’il viendrait la recherchait. Et le pire de tout c’était qu’à la base, elle devait chercher les bières à la brasserie et là…et bien…la boisson alcoolisée n’avait pas fait le voyage avec l’Okami quand elle avait franchi le portail au sein de Nexus et elle ne pourrait donc pas la passer à celui qui la lui avait commandé si ils reviendraient à se retrouver.


« Dernière édition: Novembre 12, 2013, 11:49:24 par Shad Hoshisora » Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #1 le: Octobre 22, 2013, 10:11:54 »

Voilà bientôt deux semaines que Stephen s’était absenté. Son voyage à Ashnard s’était fait plus long que prévu, et il se trouvait fort heureux de rentrer enfin à Nexus. Même si le royaume des contrées chaotiques plaisait beaucoup plus au beau mâle, il commençait à se faire au charme de la ville où il avait été fait noble.

Néanmoins, le trajet avait été des plus ennuyeux, et après être rentré, il n’espérait rien de mieux qu’une bonne bière au coin du feu. Les brasseries d’Ashnard ne valaient pas celles de Nexus, et on ne savoure jamais mieux une bière qu’à la maison.

Mais pas de trace du divin breuvage dans les bacs glacés qui faisaient office de frigidaires sur Terra. Il haussa un sourcil. N’avait-il pas clairement laissé un papier à l’attention de Shad pour qu’elle aille chercher les fameuses bières, en l’absence du livreur de la brasserie ?

Peut-être que quelqu’un les avait consommées en son absence. Enfin, cela paraissait peu probable, tant il s’était évertué à trouver des domestiques qui prenaient leur travail au sérieux.

Par chance, le cuisinier se trouvait dans le salon, en train de faire les comptes pour l’addition qu’aurait à payer Stephen à la fin du mois. Le maître le questionna quant à cette étrange absence d’alcool, et la réponse le surprit.

Apparemment, la jeune Terranide qu’il hébergeait s’était chargée de cet achat, mais il y avait plusieurs semaines que le cuisinier ne l’avait pas aperçue, d’après ses propres dires. Paranoïaque, souvent à juste titre, le beau diable remercia son employé et prit prestement congé de lui.

« Dans quelle merde t’es-tu mises ? » Soupira-t-il à voix basse en quittant sa demeure, à la recherche de Shad.

Direction le premier portail vers la Terre. Par chance, depuis qu’il était devenu un noble aux enfers, il avait obtenu le précieux don de pouvoir ouvrir une porte entre les plans, presque à volonté. C’est donc en se reculant dans le jardin qu’il ouvrit une brèche, entre deux arbres.

Et ce fut au moment de franchir le portail qu’il entendit un léger sifflement, suivi d’une sensation d’avoir la peau qui le démangeait. Qui le démangeait sans qu’il ne puisse identifier le membre qui serait à la base de cette impression.

Il n’eut pas besoin d’additionner deux et deux pour comprendre que cela avait un rapport avec sa marque, et très probablement un rapport avec Shad. Espérant qu’elle ne se soit pas mise dans une mauvaise situation, comme elle semblait les attirer, il se pressa.

Un pas en avant, et le voilà arrivé sur Terre, dans un parc. C’était le lieu classique pour l’ouverture des portails, ça et les bas-fonds du métro. Les endroits où peu de gens s’aventurent, en somme. De plus, la sensation de démangeaison, ou plutôt l’étrange impression qui s’en approchait, prenait de plus en plus le beau diable.

Pas besoin de passer son temps à faire clignoter la marque, dès que la sensation venait, elle ne disparaissait que par le souhait de Stephen. Autrement dit, il ressentait encore le picotement, et se fiait à un instinct justifié par cette marque pour se mouvoir. Il sentait que Shad était proche, reconnaissant son odeur parmi les parfums boisés du parc.

Quelques pas l’amenèrent devant un petit groupe de jeunes qui analysait une louve du bout d’un bâton. Prestement, il écarta le groupe de marmots, usant d’un peu de sa persuasion démoniaque pour les convaincre d’aller voir ailleurs. Ceux-ci n’étaient pas bien malins, et l’envoûtement du démon n’eut aucun mal à les persuader de s’en aller.

Stephen se tourna alors vers la louve, l’observant un œil qui mêlait une pointe d’inquiétude et agacement. Comment avait-elle fait son coup ? Lentement, il se pencha  vers elle, posant sa grande main sur son crâne, la caressant doucement dans le sens du poil.

« Alors, alors. Il faut que le gentil maître vienne te récupérer sur Terre, on dirait. » S’amusa-t-il. « Et ma bière ? Bah, c’est sans importance. Tu veux qu’on aille manger un bout ? » Dit-il en entendant son ventre à lui gargouiller un bon coup.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #2 le: Octobre 22, 2013, 01:07:24 »

Les jeunes continuaient à discuter entre eux, tâtant la bête du bout de leur bâton, cherchant à la faire réagir. Ne savait-il pas qu’à jouer avec le feu ainsi on pouvait se brûlait ? Pourtant, la louve  se faisait souffrance, se retenant pour ne pas sortir de sa cachette, pas la peine qu’ils voient son pelage singulier et qu’après une battue sois mise pour la retrouver, c’était bien la dernière chose dont elle avait besoin.

L’Okami releva cependant le museau, humant un instant l’air, semblant avoir décelé une odeur qu’elle connaissait parfaitement. La truffe aux vents, elle laissa les effluves lui parvenir les analysants, faisant fi des coups de bâtons qu’elle recevait dans son dos. Cette odeur… Shad la connaissait que trop bien,  il s’agissait de celle de Stephen.  L’odeur laissa  bien vite sa place à la voix, le démon arrivant et chassant  les mômes qui la taquinait depuis peu.

A plat contre le sol, sa lourde tête entre ses pattes avant, la louve fixait son maître, les oreilles rabattue en arrière. On ne pouvait pas dire qu’elle était bien fière en ce moment !  Comme tout canidé, elle eut ce léger mouvement de recul  en voyant la main du démon s’approchait, s’attendait à une claque, mais fut  surprise en sentant  qu’à la place d’une claque ce fut une caresse que lui octroya le beau diable.

Le baume au cœur, la louve se détendit ayant été crispé jusqu’alors, sa queue se mettant à brasser joyeusement l’air. Se relevant doucement, l’animal  alla appuyer son museau contre la main du démon, lui donnant même quelques léger coups de langue, une façon de demander pardon pour s'être mise dans cette galère,  avant de se reculer pour sortir du terrier, s’ébrouant un bref instant, la Terranide repris une forme plus humaine.

« Sur les pavés de Nexus ? Répondit-elle par rapport à la bière avant de rajouter, mettant une main à son propre ventre – Avec joie ! »

L’Okami observa un instant les environs, cherchant par où le démon avait pût arriver. Par un portail s’ouvrant inopinément ? Non,  cela aurait état une forte coïncidence, elle se remémora bien vite cependant que les démons pouvaient voyager d’un plan à un autre sans grand souci, Stephen avait sans doute dû user de cette capacité.

Qui disait repas, disait aller en ville et Shad ne pouvait pas y aller les oreilles et la queue à l’air, sans mauvais jeu de mot.  La Terranide fit donc en sorte d’abaisser ses oreilles canines afin de les dissimuler dans sa chevelure.  Ce n’était pas vraiment une chose qu’elle appréciait, tenir ainsi lui demander de la concentration et elle devait faire attention de ne pas relever subitement ses oreilles sous le coup de la surprise par exemple. Quant à sa queue,  elle fut calée au niveau de la robe de la lupine. Là encore, mieux valait qu’elle fasse attention à ces gestes pour éviter d’attirer l’attention car une robe qui se soulevait prestement devait attirer l’attention.

Avançant vers la ville, Shad gardait le silence, n’osant pas parler pour le moment, gardant la tête basse. Pouvait-elle parler ou devait-elle se taire ? Après tout,  elle s’était mise dans un petit guêpier et le démon s’était vu obligé de la recherché, bien que s’il aurait voulu, il aurait pu la laisser là pour compte. Ne sachant donc pas comment réagir, elle attendait une autorisation, un feu vert de la part de son maître.

Arrivée en ville, le choix de la restaurant était multiple, offrant de nombreuses spécialités culinaires : Japonaise bien entendu mais également chinoise, africaine, arabe, américaine voir française, un petit tour du monde des saveurs.  Qu’importe le choix que ferait Stephen, Shad allait se délecter du prochain vrai repas qu’elle n’avait pas englouti depuis plusieurs jours. Se tournant vers le démon, elle attendit qu’il choisisse avant de le suivre vers le restaurant désigné.
Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #3 le: Octobre 22, 2013, 07:56:22 »

Quand la paume de Stephen vint se poser doucement sur le crâne de Shad, celle-ci sembla se détendre quelque peu. Il sourit lui-même un peu en la voyant montrer les signes d’enthousiasme propres aux canidés. Même s’il n’était pas du genre à déborder de joie pour la moindre raison, le démon appréciait de retrouver la Terranide.

Disposant encore de sa tête de louve pour quelques caresses, il finit par se redresser légèrement. L’Ookami fit de même, quittant son improbable abri pour reprendre forme humaine. Il est vrai que cette apparence serait plus pratique pour se déplacer sur Terre.

Elle n’avait pas l’air en si mauvais état que cela, ce qui rassura légèrement le beau diable. Quant au sort funeste de ses bières, eh bien le démon pourrait en racheter plus tard. Il haussa donc les épaules, en signe que ce n’était pas si grave que ça.

Maintenant, il fallait trouver un endroit pour se rassasier. Car à en croire l’estomac de Stephen et les dires de Shad, ils avaient, tous les deux, grand faim. Le beau diable craint un instant que le physique particulier de la louve ne les fasse remarquer, mais elle avait une solution.

« Un peu bancale, quand même, la solution. » Pensa Stephen à voix haute. « Attends. Je vais faire un petit truc pour que les humains d’ici ne voient pas tes… Attributs. » Dit-il.

Il posa sa main sur les oreilles de la jeune femme et murmura quelques paroles incantatoires. Pareillement pour sa queue de louve, couvrant tous les attributs d’un voile illusoire. Cela les rendait invisibles aux yeux de ceux qui ne maîtrisaient pas la magie.

Dès que ce fut fait, Stephen se mit en route. Il ne fut pas particulièrement bavard sur le trajet, pas pour réprimander Shad, mais plutôt parce qu’il réfléchissait intensément au choix du restaurant. La bouffe d’Ashnard n’était pas fameuse, et il n’avait pas eu le temps de manger chez lui.

Quelques minutes de réflexion, soit le temps d’arriver jusqu’au quartier commerçant, et le démon fit son choix. Puisqu’ils étaient au Japon, autant rendre hommage à ce pays. Le beau diable fit donc signe à sa partenaire de le suivre dans un des restaurants Japonais du coin.

La simple porte de l’enseigne prouvait qu’il n’avait pas pris n’importe quel restaurant. Stephen avait décidemment toujours le goût du luxe et des choses inutilement chères, même inconsciemment. Et arrivé à l’intérieur du restaurant, le démon ne put s’empêcher d’écarquiller yeux d’émerveillement.

« Eh bah. » Soupira-t-il en voyant la décoration.

Tout était sombre et sobre, mais dégageait un air luxueux. Une fontaine était placée au milieu du grand établissement, les clients se trouvant sur deux étages dans un genre de balcon circulaire qui entourait le monument. Stephen se félicita intérieurement d’avoir eu la présence d’esprit de prendre de l’argent Japonais avec lui.

Comme il était attendu dans un endroit d’aussi haut standing, il y avait une réception. Sur place, une femme Japonaise, qui devait avoir la trentaine, assez élégante, jaugea rapidement le démon et celle qui l’accompagnait. Le démon portait un gilet de costume noir, une chemise, un pantalon et des chaussures de la même couleur. Ces derniers furent sûrement au goût de la réceptionniste, qui les invita à prendre une table.

Pour, apparemment, s’autoriser à refuser des clients, le restaurant devait être sacrément huppé. Le démon et sa compagne furent finalement installés à l’étage, sur une des tables les plus proches du bord de ce fameux balcon. Ne se souciant même pas du prix affiché, sachant qu’il aurait de quoi payer, le démon fit signe à Shad de faire de même, dépenser sans compter.

« Alors, comment t’es-tu retrouvée ici ? Je ne pensais pas que tu pouvais aller entre les plans. Et puis, t’en as mis du temps à m’appeler, le cuistot m’a dit qu’il ne t’avait pas vue depuis deux semaines. » Demanda Stephen, tout de même curieux. « Mais bon, tant que t’es en un seul morceau. »
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #4 le: Octobre 22, 2013, 10:17:52 »

La magie c’est bien pratique, surtout pour cacher des oreilles et une queue de louve à la vue de tous. Le système de Shad était peut être bancale mais il  avait fonctionné par le passé et actuellement elle n’avait pas de couvre-chef sur elle pour cacher ses oreilles, donc elle avait fait avec les moyens du bord. Mais autant dire qu’elle préférait cette solution, pouvant laisser ses attributs « respirer » sans risque d’attirer l’attention. Certes à Seikuzu les habitants étaient rôdés à voir des personnes étranges mais mieux valait se faire passer pour un humain lambda.

Etrangement, l’Okami aurait pensé que le démon allait plutôt miser sur un restaurant type américain mais ce fut plutôt celui typique du pays qui fut pris. Tout comme Stephen, la louve fut admirative devant la décoration du restaurant où ils venaient de pénétrer tous les deux.  Elle jeta un rapide coup d’œil pour savoir si le démon voulait vraiment manger ici, après tout, l’endroit semblait être cher et surtout réservée à une certaine classe de la société.

La réponse fut vite donnée quand ils se dirigèrent tout deux vers la réceptionniste, le message était clair, ils allaient déjeuner ici.  La trentenaire inspecta le couple, s’assurant que leur tenue vestimentaire était adaptée au  restaurant qu’ils allaient fréquenter. L’Okami était vêtue d’une  simple robe moulante  de couleur bleutée pourvu de noir arrivant à hauteur des genoux. La dite robe était munie de longue manche, noire également  et d’un petit décolleté pas trop vulgaire, juste ce qu’il fallait. Par chance, l’habit sembla convenir à la réceptionniste et Shad soupira de soulagement intérieurement,  manquait plus qu’ils se fassent jeter en dehors du bâtiment tiens !

La vue  à l’étage sur la ville était à couper le souffle. La louve eut un petit sourire, se demandant comment ces habitants réagiraient s’ils savaient qu’une autre planète était plus ou moins liée à la leur. Prenant place comme demandé par le démon, elle jeta un rapide coup d’œil vers la carte et ne put s’empêcher de faire un « gauche-droite » rapide manquant de s’étouffer avec le prix. C’était cher, très cher. Elle espérait juste que la qualité et la quantité serait également au rendez-vous.

« Alors…Je suis arrivée ici par accident, un simple portail qui  est  apparu sur le chemin du retour entre la brasserie et la demeure. Après j’ai également usé de la marque chaque jour mais peut-être n’avais tu pas sentit mon appel car j’étais sur Terre et toi sur Terra ? Enfin c’est une simple supposition…Et je dois avouer que je suis bien contente aussi de te revoir »

Parler de la rencontre avec le vampire ? La louve n’en voyait pas trop l’utilité, c’était une simple anecdote rien de bien important et elle n’avait surtout pas envie de mettre ce sujet en avant, alors autant ne pas le mentionner. Une  jeune japonaise habillée en tenue de maid arriva, saluant les clients en s’inclinant, elle prit un petit calepin de papier et posa la pointe de son stylo sur une des feuilles, prête à prendre commande.

La louve passa rapidement le menu en revu, tout avait l’air intéressant, alléchant et elle aurait préféré d’un peu plus de temps pour choisir. Elle arrêta son choix après une vingtaine de secondes, le faisant part à la serveuse :

-« je prendrais l’assortiment  marin  s’il vous plait. »
« Et comme boisson Madame désire ? »

La boisson, le vin, l’alcool. La louve n’était pas du tout douée dans ce domaine et se tourna vers Stephen. Il buvait bien de la bière, il devait donc un peu se connaître en vin non ? Et puis, elle était sûre que si elle choisirait, elle allait complétement se tromper et prendre un vin qui  ne se marierait absolument pas avec le plat.

« Je laisse Monsieur choisir ? » dit-elle en regardant Stephen.

« Bien et ce sera ? » Demanda la serveuse en regardant en direction du démon.

La commande une fois passée, l’Okami suivit un bref instant la serveuse du regard avant de le reporter sur le beau diable, fermant le menu et le mettant sur le côté. Après tout le choix avait était fait, pas la peine de  le laisser grand ouvert devant soi.

« Sinon, disons que je sais qu’il existe des portails entre la Terre et Terra et qu’ils apparaissent plus ou moins dans le parc, son sous-bois voir les bas-fonds et c’était aussi pour ça que je me trouvais en forêt…Ainsi que pour d’autres raisons. J’attendais qu’un portail daigne s’ouvrir et me ramène sur Terra mais comme tu as pu le constater, ce n’est pas arrivé. Si je saurais voyager entre les plans, je serais déjà rentrée crois-moi et tiens nos plats arrivent on dirait. »

Une autre jeune japonaise leur apporta leur commande. Pour la louve et son assortiment marin, on pouvait vraiment parler d’assortiment. La serveur lui avait déposé un plateau garni de sushi, de poisson cru tels que du saumon, du thon rouge, quelques tentacules de poulpes qui donnèrent un haussement de sourcil à la Terranide. Mais  elle ne put réprimer un regard de stupéfaction et de dégoût face aux deux panopes qui étaient également présents. Cette chose avait une apparence assez douteuse et ne donnait absolument pas envie de la manger, rien de bien ragoûtant à vrai dire.

« J’aurais dû me renseigner sur le contenu du plat moi…Soupira la louve. Et bien, mon appétit ? »

 [HRP juste en référence au fameux "gauche-droite" ]
« Dernière édition: Octobre 23, 2013, 01:27:57 par Shad Hoshisora » Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #5 le: Octobre 24, 2013, 04:08:44 »

Stephen se serait volontiers perdu en observations, dans ce luxueux restaurant, mais l’heure n’était pas à cela. Pour le moment, il était important qu’il mange afin de reprendre quelques forces. La vue était belle, et la compagnie de Shad était agréable au démon, il fallait néanmoins le reconnaître.

Le beau diable se perdit volontiers dans le menu. Pas d’illustrations, mais la description de certains plats donnait l’eau à la bouche. Stephen fut tout de même amusé par le nombre colossal de plats à base de fruits de mer et poissons. Ces Japonais adoraient décidemment ce genre de nourriture.

Mais, s’il comprenait le goût de ces gens pour la nourriture marine, il aimait la viande par-dessous tout. Et vu le prix du menu, il n’allait pas se priver pour prendre ce qui lui plaisait le plus. On lui avait souvent vanté les mérites de la viande de Kobé, que ce menu prétendait proposer. Autant essayer.

Pourtant, un détail retint plus l’attention du démon que la délicieuse perspective d’un repas copieux. Un portail apparu par hasard, en pleine rue ? Voilà qui était étrange, assez étrange pour que le démon doute de cette explication, même s’il n’en fit nullement la mention.

Ce qui lui parut tout bonnement impossible, c’est qu’il ne l’ait pas sentie user de sa marque. La sensation qu’il ressentait lorsque l’écriture apparaissait et disparaissait à toute vitesse n’avait pas d’égal. Il pouvait reconnaître ce picotement entre mille.

« La marque est comme une extension de mon corps, le signal devrait passer malgré la distance… » Dit-il en se frottant le menton. « Peut-être est-ce effectivement le fait que les plans soient séparés qui amenuise le signal. A vrai dire je ne l’ai clairement ressenti qu’au moment de me rendre sur Terre. En plus, j’y allais à la base pour voir si j’arrivais à te sentir en changeant de plan. »

Mais dans le fond, cela était sans importance, il avait eu un bon instinct en ouvrant le portail vers la Terre, tout simplement. Tant que Shad était encore en vie et en bonne santé, et que lui aussi l’était, il n’y avait rien à demander de plus.

De toute manière, la serveuse vint couper court à la conversation. Celle-ci prit les commandes des deux jeunes gens. Steak mi-cuit et assortiment de légumes pour le démon, cuisiné à la Japonaise et avec une bouteille de vin rouge. Dire qu’il était venu pour du poisson, à la base.

Shad ne semblait pas savoir quelle boisson prendre pour accompagner son repas, et s’en remit à Stephen. Du tac au tac, ce dernier recommanda un bon vin blanc à son invitée, ce qui se mariait le mieux avec les fruits de mer. La jeune femme les remercia et quitta la table pour se rendre en cuisine.

Le démon écouta les justifications de la louve en hochant la tête d’un air affirmatif. Ce n’était pas si grave que ça, mais peut-être faudrait-il qu’il la surveille un peu. Elle avait décidemment un don pour se mettre dans de beaux ennuis.

Bien vite, une autre jeune asiatique vint apporter les plats commandés par le jeune couple. Et l’esprit pervers de Stephen ne manqua aucunement les panopes colossales entreposées sur le plateau au milieu des sushis et sashimis. Un franc sourire vint orner ses lèvres.

« Eheh. » Ne put-il retenir, dans un rire lourd de sens. « Allons Shad, tu as déjà eu ce genre de truc dans la bouche, tu ne vas pas faire la difficile. Bon appétit. »

Sur ce, il se pencha sur son plat, commençant à manger sa succulente viande de bœuf. Mais son esprit était surtout concentré sur ce que lui et l’Ookami pourraient faire par la suite. Un simple repas ne serait pas une expérience concluante, il f   allait qu’ils profitent un peu de leur séjour.

Après tout, Stephen était un Terrien, et voilà bien quelques mois qu’il n’avait pas profité de sa planète natale. Pourquoi ne pas se rendre dans un hôtel, cinéma ou autre lieu où lui et sa partenaire pourraient s’amuser un peu ? Tant d’idées qui traversaient l’esprit du beau diable alors qu’il mangeait.

« Shad, puisqu’on est sur Terre, autant en profiter, non ? Il y a-t-il quelque chose que tu aurais en tête ? » Demanda-t-il, reprenant un peu de vin.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #6 le: Octobre 24, 2013, 01:13:14 »

L’Okami fixait son plat et particulièrement les palourdes royales avec un franc air de dégoût, autant dire que leur forme rappelait sans souci le sexe masculin. Décidemment ces japonais avait des goûts culinaires un peu étranges, la prochaine fois elle prendrait un bon steak. Oui mais…cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas mangé de poisson, donc le repas changeait de ses dernières habitudes culinaires. L’Okami fut quand même soulagée de ne pas voir un poulpe vivant dans son assiette, il n’aurait manqué que ça…

La remarque du démon lui parvint et en guise de réponse, la louve tapota des doigts sur la table, le foudroyant d’un regard noir, lourd de sens. Qu’aurait il fait s’il aurait été à sa place hein ? Il ferait pas autant le malin, non mais !  Attrapant une panope avec les baguettes propres au restaurant asiatique, la Terranide le tendit vers  Stephen :

« Hmm avoues  tu le veux hein ? Regarde, il t’appelle ! » Dit-elle en le faisant légèrement bouger de haut en bas  en donnant de légères secousses – Bon… Allez…Hakuna Matata comme dis… » Et elle reposa dans le plat, prenant en premier lieu quelques bouchés de sushi accompagné de riz qui se trouvait dans un simple bol.

Les panopes ? Et bien elle les mangerait plus tard, voire pas du tout. Buvant une gorgée de vin,  l’Okami nota qu’il  se mariait parfaitement bien avec son plateau de fruit de mer,  Shad se félicitait d’avoir  demandé l’avis de Stephen pour ce choix. Puis, reposant son verre, elle sembla dans ses pensées, réfléchissant à la question que lui avait posée le démon. Une idée de sortie ?  Sur Terre ? Et dire qu’elle aurait pensé rentrer directement sur Terra, mais l’idée n’était pas pour lui déplaire après tout !

« Oh il y’a pleins de chose…Un cinéma ? Je me demande bien quel film est à l’affiche maintenant…une sortie dans un parc d’attraction ? J’ai toujours voulu y aller mais je n’ai jamais eu la possibilité,  un voyage ? Visiter un peu deux trois pays ? Italie, France, Amérique ?  Mais ça. Il nous faudrait du temps…Une idée toi ? » Questionna l’hybride en s’adressant au démon.

Tant de choix, de possibilité s’ouvraient à eux, et quand on avait une liste aussi exhaustive, ce n’était nullement évident d’arrêter son choix sur telle ou telle idée, toute semblant si alléchante les unes que les autres.  Finalement, la Terranide posa son regard sur la panope, la saisissant entre ses baguettes et la porta à sa bouche. La texture était caoutchouteuse et l’image qui se reflétait de l’Okami pouvait décemment plaire à l’esprit pervers du beau diable.

« Plus jamais… » maugréa-t-elle à l’attention de ce fruit de mer.
Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #7 le: Octobre 24, 2013, 08:51:39 »

Stephen dégustait son plat avec lenteur, savourant chaque bouchée de la viande proprement divine. Lui qui avait l’habitude de tout engloutir en quelques instants, il se forçait pour ne pas saccager son plat immédiatement. Et sans doute était-ce aussi un peu pour ne pas passer pour le morfal qu’il était, face à Shad. Après tout, il était de son devoir d’entretenir l’image du macho classe qu’il affichait en permanence.

Il se sentait quand même offusqué de voir la belle louve jouer la dégoutée devant les élégants panopes. Il espérait franchement qu’elle saurait faire preuve de plus d’admiration lorsqu’il lui ferai goûter son ch… Passons. Ne pouvant pas retenir quelques sourires par-ci par-là en la voyant observer les chibres des mers d’un œil incertain, il camouflait tout de même ses rires, en mangeant.

Penser à une sortie sur Terre occuperait l’esprit des deux jeunes gens. Après tout, avec les portails que pouvait désormais ouvrir le démon, la planète entière était à portée de main. Voilà un don bien pratique que Stephen aurait donné cher pour avoir de son vivant. Mais il est un temps pour rêver, un temps pour manger, et un temps pour les blagues sexuelles.

« Bordel Shad, retire ce truc de devant moi. » Dit le démon en riant légèrement. « J’ai beau ne pas être contre le fait de partager une moule avec d’autres panopes, je n’y touche pas, personnellement. »

Ami de la courtoisie et de la poésie, bon soir. Quant au voyage sur Terre, Stephen ne comptait pas s’éterniser. La planète bleue le rendait nostalgique, et il évitait le plus possible d’y passer du temps. Mais faire un petit voyage avec la jeune louve, il n’était pas contre, cela pouvait être une sacrée expérience. Le beau diable cessa un instant de manger sa viande, pour plutôt s’attarder sur la soupe de légumes qui l’accompagnait.

Du coin de l’œil, il observait la jeune femme. Celle-ci savourait avec gourmandise le poisson et le riz, tout en se montrant incapable d’oser essayer d’ingurgiter les charmantes bites aquatiques. Elle n’avait pourtant pas eu l’air si timide, lorsqu’elle avait sucé la qu… Passons. Le démon ne put s’empêcher de trouver très érotique l’idée que Shad mette un tel engin dans sa bouche.

Enfin, jusqu’à ce qu’elle le charcute de sa dentition de louve et le mâche avec difficulté. Vu l’air qu’affichait Shad, ces panopes ne constituaient pas véritablement un met que l’on pourrait qualifier d’exquis. Stephen aurait bien laissé sa curiosité le pousser à goûter ce plat, si les fruits de mer concernés ne ressemblaient pas autant à des queues géantes.

« Je suis sûr que tu adores ça. » Renchérit-il d’un air taquin. « Pour te répondre, je ne compte pas m’éterniser ici, mais visiter quelques pays, pourquoi pas ! En fait je suivrai ton idée, tu sais les sorties, je ne suis plus trop la mode Terrienne de ce coté là. »

Tout ce que pourrait proposer la jeune femme serait bon. C’est tout du moins ce que se disait le beau diable en achevant sa soupe, où flottaient de nombreux légumes et des nouilles Japonaises. Puis, il termina, de même , la succulente viande de bœuf qu’on lui avait apporté. Le goût inégalable de cette chair et la cuisson parfaite laissaient tous deux présager un prix astronomique.

Qu’à cela ne tienne, s’il n’avait pas assez d’argent, le démon enchanterait quelques mouchoirs pour en faire d’imposants billets. Enfin, la question ne se posait pas encore, et seul importait, pour le moment, ce que le maître et sa partenaire feraient par la suite. Stephen avait préféré remettre la décision à Shad, vu comme il se sentait de plus en plus étranger sur Terre.

« Wouuuuah, c’était bon. » Commenta le démon en s’étirant lentement. « Va pour une petite visite d’un pays étranger, alors ? Et pourquoi pas le Disney des USA, en Floride ? On fera d’une pierre trois coups ! Cinéma, parc d’attraction et pays étranger. » Proposa le jeune homme en souriant.

Il savait à quel point la louve aimait Disney, de même qu’il avait en affection ces films. Pourquoi ne pas en profiter ?
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #8 le: Octobre 24, 2013, 10:26:15 »

« Haha très drôle...Je t’en ferais bien manger une si je pourrais tiens… »

Le pauvre chibre aquatique se faisait déchiqueter par les canines de la louve.  Si Stephen avait eu quelques pensées lubrique en voyant Shad approchait ce membre aquatique de sa bouche, cet acte avait dû  faire baisser sa libido et la louve ne pût réprimer un rire en voyant la tête déconfite de son cher maître face à cet odieux spectacle. Si encore ce fruit de mer s’avalait rapidement mais non, il fallait mâcher et encore mâcher et au vue de sa longueur et de sa grosseur…Il fallait du temps à la louve pour le finir. Oh, elle aurait aimé le laisser de côté mais après tout ils l’avaient payé et gâcher de la nourriture c était pas bien, non monsieur.. En tout cas, la prochaine fois, elle demanderait la composition des plats composés.

Finissant enfin la bite marine, l’Okami se reporta sur les derniers morceaux de poissons crus et  s’en délecta. La sensation de la chaire qui fond sous la langue, la panoplie de saveur complétement différente qu’une cuisson ravissait les papilles de  Shad et le démon pouvait très bien voir à sa queue invisible son contentement. L’appendice caudale  était limite en panache et ondulait joyeusement de gauche à droite, mouvement qu’elle n’avait pas fait en dévorant les panopes.

Dans tous les cas, la louve s’était régalée de ce copieux repas. Repas qui sera sans doute cher mais elle était en présence d’un démon  et ces être-là étaient  vils et sournois avaient toujours un tour dans leur sac et, la Terranide mettrait sa main à couper que Stephen avait  une combine pour payer l’addition. De plus, si cette dernière viendront à se faire dévoiler, les deux protagonistes seraient déjà bien loin. Après tout, ils n’avaient pas grand-chose à craindre sur ce point de vue ci.

« J’avoue, je me suis régalée !  Et non pas avec les Panopes…Pervers… » 

Le démon avait trouvé une manière ingénieuse de combiné les idées de sortie de la Terranide. Elle qui n’avait jamais réellement quitter la ville de Seikuzu quand elle était sur Terre avant de passer sur Terra, partir aux Etats-Unis était une idée qui la ravissait et en plus au parc d’attraction  Disney ! Elle se demanda néanmoins s’il ne se moquait pas un peu d’elle, Disney était un parc surtout pour les …enfants ? Et comment savait-il qu’elle les aimait bien ? Enfin, elle n’allait pas s’en plaindre  mais osa demander cependant :

« Hey pas bête l’idée par contre…Sûr pour Disney ? Je ne dis pas non mais toi ça ne te gêne pas ? J’ai l’impression que c’est …pas trop ton genre…et puis merde comment t’as deviné que j’aimais bien ces trucs ? »

La louve avait surtout peur que le brun se fasse purement chier, mais d’un côté cette petite sortie à Disneyland  lui faisait penser à Rafiki. Haa Rafiki, quel noir ! Quel singe ! Quel chanteur ! L’Okami se demandait un instant, se questionnant sur ce qui était arrivée à ce vieux sage. Dommage qu’il n’était pas là, une sortie à Disneyland avec lui aurait été des plus…attractive ?  Elle fut cependant sortie de ses pensées par la serveuse qui questionna Stephen :

« Etait-ce à votre convenance ? »

La louve hocha la tête en signe d’affirmation, qu’aurait elle fait si elle lui aurait dit « non c’était dégueulasse ? », tiens ce serait une chose à essayer une fois…Ou pas.  La Japonaise pris ensuite la décision de débarrasser la table et quelques minutes plus tard, fut de retour avec la douloureuse, la passant directement à Stephen.  La louve tentait de deviner le prix qui pouvait être affiché sur l’addition, pour combien avaient-ils mangé à la fin ?  Quoi qu’il en soit, la note fut payée et le maître et son esclave sortirent de table.
« Dernière édition: Octobre 25, 2013, 12:38:13 par Shad Hoshisora » Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #9 le: Octobre 25, 2013, 08:01:13 »

Le repas était terminé, et le moment était venu de payer l’addition. Stephen réceptionna le papier en souriant un coup à la jeune Japonaise. Et quand ses yeux se posèrent sur le papier, il afficha un sourire qui signifiait que cela ne coûtait pas si cher qu’il l’avait pensé.
Intérieurement, en réalité, il manqua de s’étouffer. C’était très bon, mais il ne reviendrait jamais bouffer ici. Vu le monde qu’il y avait et la taille de l’établissement, il se disait que le patron devait être multimilliardaire.

Un bref calcul lui permettait de comprendre que la facture était à quelques milliers de dollars, peut-être même proche des dix mille. Huit cent mille yen. Mais il ne souhaitait pas alarmer ou pousser Shad à se sentir mal à l’aise, il extirpa donc sans dire un mot son portefeuille de sa poche. Le petit portefeuille contenait des pièces, billets et monnaies de tous les plans possibles et imaginables. Mais la seule chose qui comptait en cet instant, c’était sa précieuse Black Card.

Il paya donc prestement le tout. De toute manière, l’argent Terrien, ce n’est pas ce qui importe le plus. Au contraire, vu le temps qu’il passait désormais sur Terra, il préférait avoir toujours de l’or dans les coffres, plutôt que l’étrange système monétaire Terrien.
Soupirant légèrement, s’accordant le droit de rester un instant sur sa chaise, il termina sa coupe de vin, se servant ensuite une nouvelle fois. Il fallait d’abord établir un petit plan de voyage.

« Tu peux le nier autant que tu veux, j’ai vu ton air émoustillé face à ces trucs. » Nargua-t-il.

Disney, pas trop son truc ? Bon sang, il était américain, tous les américains, de tout âge, adorent Disney. Et puis, le parc d’attraction était le plus grand au monde, absolument colossal, situé dans la ville d’Orlando, en Floride. Autrement dit, même si l’endroit venait à les lasser, ils pourraient se rendre à la plage, qui n’était vraiment pas loin.

Comment avait-il deviné qu’elle aimait cela ? Il faut dire qu’en fait il ne le savait qu’un peu, elle habitait quand même sous son toit. Mais c’était surtout le Hakuna Matata qui l’avait mis sur la piste, ou qui lui avait, en tous cas, fait penser à ce parc d’attraction en particulier.

Voilà longtemps qu’il n’avait pas pris un peu de bon temps, et peu importe que ce soit dans un endroit pour gamins, il avait besoin de décompresser un peu. Rien de mieux qu’un tour dans la maison de Mickey après un massacre à Ashnard.

« Quoi ? Je ferais un méchant Disney très convaincant, j’en suis persuadé. » Dit-il en souriant légèrement. «  De toute manière, je ne pense pas qu’on s’y cantonnera toute la journée, il y a plein de trucs à faire en Floride. »

Il réfléchit un instant à ces paroles. C’est vrai que c’était tout de même en endroit agréable. Quand il ne pleuvait pas à torrent. Enfin, cela restait assez rare pour qu’il puisse rêver un peu, pour qu’il puisse espérer profiter des attractions puis de la plage.

« Bon, allons-y. » Acheva le démon, se levant de sa chaise.

S’assurant que l’Ookami le suive, il se mit en route. Quittant le restaurant, il erra un instant dans les rues, filant au travers des ruelles abandonnées, il fallait, après tout, qu’il s’assure de ne pas être repéré par des humains. Au final, son errance le mena jusqu’à une ruelle parfaite, où personne ne semblait passer. Là, il fit quelques gestes de l’index et du majeur, psalmodiant quelques paroles.

Un léger sifflement retentit, puis un bourdonnement sourd. Enfin, une petite faille en forme de cercle apparu dans un mur, s’ouvrant lentement, jusqu’à prendre un diamètre de deux mètres. Stephen tendit fièrement un bras vers la porte, qui donnait, à en croire l’image qu’elle retranscrivait, sur des toilettes. Celles du fameux parc d’attraction, espérons-le.

« Mesdames, Messieurs, un portail démoniaque vers l’endroit le plus heureux sur Terre ! Nous vous remercions d’avoir choisi Stephen Airlines, la seule compagnie qui ne vous palpe pas dans tous les sens, ne vous prive pas de vos bouteilles de plus de 300ml sans raison, et j’en passe. » Dit-il, très solennellement. « C’est moins glamour qu’un tapis volant, mais c’est aussi moins dangereux. » Il marqua une pause. « Néanmoins fais attention, les démons ça fini toujours par attirer des trucs pas nets. » Remarqua-t-il, l'air sérieux.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #10 le: Octobre 25, 2013, 09:25:56 »

Une chance que la Terranide ne pouvait pas voir le prix exorbitant du repas où elle se serait offusquée. D’un côté, elle ne comprenait pourquoi un simple repas pouvait être aussi cher, bon, il y’avait certes la qualité avec une cuisson parfaite, un  accompagnement divin, mais merde,  ce n’était pas comme si c’était des denrées rare. Le point positif quand elle vivant seule dans les terres sauvages c’était qu’au moins le repas ne coûtait pas un bras. Il était moins raffiné mais elle l’appréciait tout autant. Dans tous les cas, elle laissa le démon payer, n’ayant rien sur elle question argent Terrien pour l’aider malheureusement.

La louve frotta un instant son menton, songeuse, observant Stephen sans un mot. Un méchant de disney convenable ?  Ah ça, il pouvait facilement l’être, manipulateur comme il l’était !  La louve se mis à réfléchir, se demandant quel personnage existant pourrait bien lui convenir et au vue de la panoplie des dessins animés Disney déjà diffusé, dieu sait qu’elle avait le choix.

« Hmm…Scar…Weap tu ferais un bon Scar..Enfin, je t’imagine bien chanter un »  Soyez Prête » à ta sauce »

Petit sourire amusée de la part de l’Okami avant que cette dernière ne quitte la table en compagnie de démon pour se diriger vers les ruelles sombres de la ville. En temps normale, la Terranide aurait pris soin d’éviter ces rues malfamées, grouillante la plus part de temps de gens qui valaient mieux éviter.  Bandes de rues formant des gangs, dealer, esclavagistes et j’en passe…Non ce n’était pas vraiment le type d’endroit où on passait sans avoir la boule au ventre en pleine nuit.

Mais là,  la louve avançait sereinement, sûre que rien ne pouvait lui arriver.  Doite, gauche, gauche, droite…L’Okami se demandait bien quand ils allaient cesser d’errer dans ce petit « dédale ». Si le démon voulait se trouver un coin à l’abris des regards, on pouvait dire qu’il avait réussi son coup. La louve ne percevait aucune présence à part la leur. Et cela semblait correspondre parfaitement à Stephen vu qu’il entreprit d’ouvrir un portail vers des…toilettes. C’était charmant en effet mais au moins, ils n’allaient pas apparaître comme ça « pouf » au milieu de la foule.

« Tiens, ça me fais penser au fameux chemin de traverse… »Elle souria amusé face à l’imitation de Stephen, imitant une hôtesse de l’air – Pourtant ça aurait été chouette un tour en tapis volant ! Quant au truc pas net…on verra bien ? »

Et ni une, ni deux, la Terranide traversa le portail démoniaque, se retrouvant dans les fameuses toilettes. Portant sa main à son nez, elle fronça un instant les sourcils.  La dernière personne qui était passé avait dû mal digéré son repas et l’odeur était plus qu’infecte, surtout pour elle. Cependant, une musique attira son attention. Une ambiance bon enfant, joyeuse se faisait entendre en dehors. Ce rythme, cette ambiance. Pas de doute, ils étaient bien à Disneyland, elle pouvait en mettre sa main à couper. Il ne leur restait plus qu’à sortir et à espérer qu’il n’y ait personne devant les  éviers.

Poussant la porte, l’Okami marqua un arrêt.  Premièrement, il y’avait du monde et deuxièmement,  c’était les sanitaires des hommes. Autant dire que  leur sortie furent agrémenté de quelques regards lubriques et de quelques murmures. La louve haussa les épaules, qu’ils pensent ce qu’ils veuillent. Sans  se soucier du monde présent et vérifiant que Stephen la suivait, elle sortit donc des fameuses toilettes.

Et là, on aurait pût voir un enfant à la place de Shad. Les yeux de la Terranide pétillaient d’émerveillement et elle ne cacha pas son excitation en remuant fortement sa queue, pointant par la suite une première attraction, sautant presque sur place :

« On y va on y va ? Allez dis oui ! »


Une vraie hystérique. Mais d’un côté, la louve n’avait jamais réellement connu la joie d’aller dans un parc d’attraction et avec toutes ces possibilités de jeux, de joie, de rire qui s’offrait à elle, elle n’allait pas cracher dessus. Et elle se refusait à faire la gueule ou son sérieux, non, aujourd’hui, elle allait s’amuser. Après tout, ce n’était pas tous  les jours qu’on allait à Disneyland en Floride et de surcroît avec un démon ! Ce qui était assez ironique en soi.

La louve n’attendait plus que le feu vert du démon, qu’il choisisse là où il irait. Un homme déguisé en Rafiki passa près des deux protagonistes et la louve le fixa un instant, soufflant un » Pff imposteur… Le vrai, il a plus de classe… ».  On ne rigolait pas avec Rafiki à la fin.

Pourtant, le démon avait dit vrai sur un point. Stephen avait attiré des ennuis avec lui et dans un recoin du parc,  proche d’une attraction en construction, un homme qui dégustait tranquillement son sandwich au poulet fut happé par une force inconnue et bien avant qu’il en puisse dire un seul mot,  sa vie lui fut enlever, d’un coup  sec, net et sans bavure. L’odieux criminel jeta nonchalamment le corps sur le côté et dans un léger ricanement venant d’outre –tombe, disparut dans l’ombre dans l’atteinte d’une future et pauvre victime.
Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #11 le: Octobre 27, 2013, 07:11:57 »

Il est vrai que le petit parcours au sein des rues de Seikusu avait pu paraître une parodie d’un populaire livre parlant de sorciers et sorcières. Peut-être était-ce même un peu ce que Stephen avait cherché, ce qui rendait naturel qu’il sourie lorsque la louve releva la référence. Sa petite tirade lui rappela aussi de sombres souvenirs des aéroports américains. Pas besoin de jouer de touchers des petites jeunes dans des trains, si les vieux dégueulasses de Seikusu voulaient tripoter des gens en toute impunité, ils n’avaient qu’à faire agent d’escale au JFK Airport.

Bien évidemment, le portail donnait sur des toilettes pour que les deux jeunes gens ne se retrouvent pas à apparaître comme par magie. Certes, le démon aurait pu faire l’effort de trouver plus glamour, mais il faut dire que les chiottes de Disney étaient vachement propres. Et puis ce n’était pas comme s’ils allaient y passer la journée. Shad s’aventura en premier dans le portail, et son maître attendit quelques secondes. Il était assez mal vu qu’un jeune couple sorte simultanément de toilettes pour hommes.

Mais en pénétrant dans les WC, le démon fut assailli par un étrange sentiment, une sensation qu’il n’avait pas ressenti depuis quelques temps. Il fronça les sourcils, cherchant à comprendre ce qui créait ce malaise, avant de ne réaliser que… Que ça puait, tout simplement. S’il se souvenait des toilettes du parc d’attraction comme relativement propres, il avait oublié l’odeur. Et son odorat surdéveloppé, largement plus puissant depuis sa dernière visite, lui faisait vivre mille supplices.

« Euuuurk. » Dit-il en secouant vivement sa main devant son visage. « Bon, on sort hein. »

Devant les quelques regards des hommes qui se trouvaient au niveau des éviers, Shad prit un air gêné. Il y avait de tout, qui plus est. Quelques jeunes enfants accompagnés de leurs pères, quelques types qui devaient avoir la vingtaine, probablement venus avec leur copine. Tous, sauf les plus petits, affichèrent néanmoins un petit air lubrique. Une quantité non négligeable de clins d’œil furent dirigés à l’attention du démon, qui rétorqua d’un pouce victorieux, dressé vers le ciel.

Il aurait bien continué en incitant tous les hommes présents à observer l’adorable fessier de sa partenaire, si celle-ci n’avait pas tourné la tête pour vérifier qu’il la suivait. Réagissant au quart de tour pour se remettre droit, comme si de rien était, il quitta donc la pièce. Ils étaient dans la zone Ouest du parc, juste à coté du Big Thunder Mountain Railroad. Un genre de circuit de montagnes russes, basé sur un parcours en chariot de mines issu d’un contexte typique du far west.

Le sang texan du démon ne fit qu’un tour, et il s’apprêta à prendre la main de sa compagne pour rejoindre l’attraction, lorsque celle-ci fit une remarque perturbante. Elle venait de commenter le costume d’un singe qui passait par là, expliquant alors que le vrai avait plus de classe. Stephen haussa un sourcil, et se tourna vers la jeune femme. Il se pencha sur elle, haussant un sourcil.

« Le vrai ? » Demanda-t-il d’un air curieux. « Comment ça ? »

Et comme si tout aujourd’hui voulait l’interrompre, il sentit quelque chose de froid, un frisson malsain lui parcourir l’échine. Ses yeux s’écarquillèrent doucement, et il prit une grande inspiration. L’odeur distincte d’un fantôme flottait dans l’air. Il grogna légèrement en se retournant. Un regard fut lancé de chaque côté, quelque chose n’allait pas. Et au loin retentit un cri féminin. Le démon fit alors signe à Shad de le suivre.

Sans trop presser le pas, pour éviter d’être suspects, les deux jeunes gens finirent par arriver sur les lieux du crime. Là Stephen fronça les sourcils. Il avait la confirmation de ce qu’il craignait, malheureusement. Aucun des badauds attroupés ne pouvait percevoir autre chose qu’un cadavre sans vie étalé près d’un banc, aucun sauf Stephen, et peut-être la louve à ses cotés. Il se tourna vers la jeune femme et l’écarta un peu du groupe, s’adressant à elle en Japonais, pour que l’on ne comprenne pas ce qu’il dirait.

« Tu peux le voir, ou au moins le sentir ? Ce type s’est fait tuer par un fantôme. Son âme n’a pas bougé de son corps, pourtant il est mort. D’ici quelques jours, il deviendra lui-même un fantôme. Il faut qu’on trouve ce qui l’a tué. Désolé Shad, mais on attendra pour profiter du parc. Aide-moi à analyser l’odeur étrange de ce type, ça peut nous mettre sur la piste du tueur. » Expliqua-t-il rapidement.

Des âmes fantômes causent pas mal d’ennuis et perturbent l’équilibre entre morts et vivants. Qui plus est, ce sont des âmes qui ne vont ni au paradis, ni en enfer, et il est donc du devoir des anges comme des démons de s’en emparer au plus vite.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #12 le: Octobre 27, 2013, 11:13:31 »

La remarque concernant  le singe Rafiki n’échappa pas au démon. La louve afficha un air gêné quand il lui demanda plus d’explication. La croirait-elle ? Elle jeta un rapide coup d’œil à gauche et à droite, avant de s’adresser à Stephen assez bas pour que peux ne l’entende, afin d’éviter qu’on ne la prenne pour une folle à mettre dans un asile psychiatrique :

« Parce que j’ai rencontré le vrai Rafiki dans les Terres  Gelées tout simplement.  En fait.. » Elle ne put finir sa phrase, un cri strident retentissant, un cri d’une femme apeurée, comme si  cette dernière avait vu un monstre voir un cadavre. – Hmm je t’expliquerais plus tard, je te suis ».

Et sans un mot de plus, elle suivit le démon jusqu’à la scène du crime, haussant un sourcil d’interrogation quand le corps inerte fut à portée de vue. C’était sale mais en même temps…un meurtre très soigné. Oh, les Terriens s’emballaient déjà, quelques-uns courant vers la sortie, d’autres parlant entre eux d’un air pas du tout rassuré.   D’autres encore, surtout les parents allèrent chercher leurs enfants et les éloignaient des endroits à « risques ».

Et pendant tout ce tumulte, une musique  d’une attraction non loin, continuait d’être jouée, en boucle, comme pour se moquer de l’instant présent, créant une parfaite contradiction avec l’instant présent. Oui, Disneyland était vraiment un monde parfait.

Se reculant avec le démon, la louve jeta un coup d’œil vers le cadavre.  Ainsi cette tuerie aurait été le fait d’un fantôme ? L’Okami soupira un bref instant, elle qui aurait aimé passer un peu de bon temps, elle qui aurait pût une fois s’amuser dans  sa vie et bien...c ‘était raté. Merci monsieur le fantôme !

Regardant discrètement dans tous les sens, ses oreilles bougeant légèrement à l’attention de chaque bruit, l’Okami semblait être au-aguet ou du moins, elle écoutait une conversation qui se faisait non loin, entre deux policiers.

« Il va falloir agir discrètement alors, ils vont vider le parc quant à l’odeur… »

La Terranide laissa ses sens animales rentraient en action. Niveau odorat, elle avait du flair pour ainsi dire.   La louve humait doucement  l’air laissant les effluves lui parvenir. Le seul petit bémol était que comme ils étaient à Disneyland et non No-man land, de nombreuses quantités d’informations arrivèrent au «  museau » de la louve. Elle finit cependant par détecter une odeur différente, une qu’elle n’avait encore jamais ressentie auparavant.

Et cette odeur semblait partout et nulle part à la fois. Emettant un léger grognement, Shad se concentra, elle devait trouver où était planqué ce fichu fantôme qui lui pourrissait sa journée. Les effluves étaient présentes partout sur les chemins du parc mais semblaient étrangement plus  se concentrer autours des attractions.

« Si tu serais un fantôme toi, dans quelle attraction irais-tu pour foutre le plus la merde ? Personnellement. Je prendrais le train fantôme et…il y’a une assez bonne concentration d’une odeur…bizarre vers là-bas. Après je peux me tromper, je ne ressens pas les âmes comme toi, c’est plus…instinctif ? »

Cependant, la lupine ressentait bien une chose distinctivement. Un sentiment de malaise qui la prenait aux tripes et  cet air glacial qui soufflait, cet air qui apportait la mort avec elle.  Désignant d’un coup de tête la première victime du fantôme non loin, la louve demanda à voix basse :

« S’il va se transformer également, on ne  devrait pas….Empêcher qu’il l’emmène à la morgue ? Sinon il risque de faire des ravages là où il sera ou…si on trouve son meurtrier cela conjura peut être le sort non ? »

Rien qu’à penser à une invasion de fantômes n’arracha un frisson à la Terranide.  Le pire aurait été si ces derniers auraient été accompagnés par de magnifiques et charmants zombis. Au moins cela ça n’existaient pas. Quoi que…ces créatures pouvaient très bien existaient également. Désignant le train fantôme ainsi que la maison hantée,  la louve questionna le démon :

« On va voir ? »

Journalisée

Stephen Connor
Poupaw de son fichtonw
Administrateur
-
*****
Messages: 2679



Voir le profil
Fiche
Description
Colosse d'un mètre et quatre-vingt quinze centimètres, de près de cent cinquante kilos, aux yeux rouges et à la peau cuivrée. 

Champion de Lucifer, Grand Duc du plan Infernal. A la tête de cent Légions de démons.

Prétendant au trône d'Ashnard, sur le point de réaliser un coup d'état.

PS : Préfère les gros culs D:
« Répondre #13 le: Octobre 27, 2013, 09:46:59 »

Stephen et Shad étaient confrontés à une multitude de problèmes, désormais. Déjà, il fallait trouver un moyen d’empêcher la victime de devenir un fantôme. Le démon avait rarement eu affaire à des fantômes, mais il savait qu’un fantôme tueur conservait en général une âme quelques temps avant de la libérer. Il semblait donc vraisemblable que tuer l’assassin libérerait l’âme du défunt.

C’était tant mieux, à vrai dire, car effectuer un exorcisme satanique en plein milieu de Disneyland, à coté des policiers qui arrivaient, ce n’était pas une bonne idée. Stephen arrivait à sentir distinctement l’odeur de l’esprit, mais il peinait à la discerner, et il préférait quérir l’aide de sa partenaire. Les voilà passés d’un restaurant à Disney, à une enquête sur un fantôme.

Mais l’américain avait déjà vécu des choses au moins aussi loufoques, et il tentait de se concentrer sur un point : trouver cette foutue apparition. De plus, Shad avait raison sur un point, la police ne tarderait pas à vider le parc, mais il leur faudrait bien une heure. Cet endroit était un des plus grand parcs d’attraction au monde, et il était probable que les autorités ne ferment que la partie Ouest, où avait eut lieu le meurtre.

« Ils ne pourront pas le vider tout de suite. » Expliqua Stephen. « Ils vont sûrement fermer Frontierland, en barricadant les points de passage. Donc tout le monde est coincé ici, mais le reste du parc fonctionnera comme si de rien était. Il ne faut pas faire paniquer les gens. »

Sur ce, il fit signe à Shad de le suivre, se rendant cette fois dans les toilettes pour femmes. Heureusement, il n’y avait personne là bas. Pour pouvoir bouger jusqu’à la maison hantée, il fallait déjà se rendre à Fantasia Land, dans la partie nord. Et si les chemins menant jusqu’au reste du parc étaient fermés le temps d’une investigation, la Stephen Airlines saurait se montrer efficace malgré tout.

Rapidement, le démon ouvrit un portail, lequel menait encore vers les toilettes d’un autre endroit du parc. Oui, ce n’était pas très classe de devoir se balader de WC en WC, mais pour le coup, ils n’avaient pas vraiment le choix. Stephen prit la main de Shad et traversa rapidement la porte entre les deux chiottes. Arrivés sur place, tous deux purent constater que l’odeur se faisait effectivement plus présente, sa singulière senteur surpassant celle du simple peuple.

« Il est par là, aucun doute là-dessus. Mais comment va-t-on faire pour le pourchasser ? On ne risque pas d’être particulièrement réactifs, assis sur des rails qui bougent à même pas 10km/h. » Remarqua Stephen en haussant un sourcil, poussant la porte des toilettes. « Il faudra qu’on trouve quelque chose. »

Cette fois, ce furent quelques femmes qui lancèrent des œillades à Stephen, observant ensuite Shad pour le complimenter sur sa prise. La preuve que l’on ne pense qu’à ça des deux cotés, pas vrai ? Stephen aurait bien pris le temps de jouer l’amant idéal s’il en avait eut le temps, mais un problème plus pressant était malheureusement présent. Il fallait que lui et la louve s’occupent rapidement de ce foutu fantôme. Pas pour le bien de quiconque, mais parce que Stephen ne souhaitait pas qu’on gâche son séjour.

Les deux finirent par arriver en face de l’endroit prévu. « The Haunted Mansion » était une attraction des plus populaires, et la queue ne désemplissait pas. Il allait sans dire que le couple d’inspecteurs improvisés n’avait pas de temps à perdre. C’est donc sans la moindre gêne que Stephen usa d’un sort d’illusion sur l’ensemble des personnes dans la zone, leur faisant croire qu’il était en tête, avec sa partenaire, depuis le début. Ils purent donc se faufiler en devant de la queue.

« Bon, c’est toi qui a suggéré cet endroit, alors j’espère que t’as un plan. » Dit Stephen à la louve, haussant un sourcil.
Journalisée

Shad Hoshisora
Grande okami, Sainte parodieuse Disney o/ eggshot d'oeuf
Terranide
-

Messages: 4156



Voir le profil
Fiche
Description
A un putain de réseau social.
« Répondre #14 le: Octobre 28, 2013, 11:54:14 »

Il était vrai que le parc ne pouvait être fermé entièrement. Sa taille étant des plus conséquentes, faire pareille action demanderait du temps et surtout beaucoup de personnel. De plus, pendant la fermeture,  la personne recherchée pouvait aussi bien se faufiler dans la masse et sortir du dit-parc  s’en se soucier de rien. Après tout, les policiers ne savaient pas à quoi le tueur ressemblait ni même qu’il s’agissait en réalité d’un fantôme.

« Oui mais faisons quand même attention qu’ils ne nous interrogent pas » se contenta de répondre la louve à voix basse.

L’idée du train et de ma maison fantôme fut adoptée et le maître et l’esclave s’en allèrent vers cette direction. Mais bien évidemment pas comme de vulgaire mortel, non monsieur, par portail démoniaque pour passer d’un point à un autre. Les toilettes n’étaient pas ce qu’il y’avait de plus glamour pour voyager mais c’était ce qui était le plus discret dans le parc. Ce n’était pas la peine d’attirer l’attention sur le couple d’investigateur.

Par chance, pour une fois, ça ne puait pas la mort, pas de cake qui venait d’être démoulé fraîchement mais plus une odeur de parfums. Sans sortir de la cabine, la louve put deviner qu’ils étaient cesse fois dans des toilettes de femmes. Pourtant malgré la forte odeur des produits de beauté, une les surplombaient toutes : Celle du fantôme qui planait fortement dans l’air dans cette partie du parc.

Sortant de la cabine, l’Okami ignora les applaudissements des femmes présentes, se contentant juste de leur sourire simplement, sortant des toilettes suivie de Stephen. Ils n’avaient vraiment pas le temps de se vanter, que ce soit chez les hommes ou les femmes.  Et sans attendre, ils se dirigèrent vers l’attraction visée, la Terranide réfléchissant sur le chemin à un plan, laissant le démon usait de ses sorts d’illusions pour leur faire gagner du temps.

Etant en tête de file, la louve put noter qu’il était très simple de rentrer et sortir des petits wagons qui servaient de transport sur le système de rail, ces derniers n’ayant qu’une barre qu’on pouvait descendre et remonter sans qu’un système de sécurité ne soit activée. 

« On rentre dans ce petit wagon, on attend d’arriver dans une zone un peu dans le noire et on sort  pour observer l’attraction plus en profondeur ? »

L’idée était des plus simples : Rentrée comme si de rien n’était dans le  wagon, attendre un peu, relever la barre et sortir pour après enquêter sur les lieux.  Leurs tours arrivant,  Shad monta dans leur moyen de transport de fortune, abaissant la « sécurité » devant l’employé qui semblait n’attendre que ça.

« En plus, l’odeur est assez forte ici, tu ne trouves pas ? » questionna la louve alors qu’ils passaient le premier virage.

La Terranide ignora complétement les fantômes, squelettes, monstres qui étaient censés lui faire peur, ne se préoccupant que de trouver un endroit pour sortir des rails, attendant qu’ils se soient déjà bien enfoncés dans l’attraction.  Elle sursauta cependant tandis qu’elle regardait dans tous les coins et qu’au même moment, en remettant son regard droit, une sorte de tête zombifé sortie de nulle part et apparue à quelques centimètres de son visage. Autant dire qu’elle fut prise par surprise.

« Hey pas de commentaires ! » maugréa la Terranide à l’encontre de Stephen « Bon, je pense qu’on peut sortir ici »

Levant la barre, la louve sauta du wagon en état de marche, allant directement se cacher dans le décor, ce n’était pas la peine que les suivants la voit ainsi que le démon et aillent prévenir la sécurité. Au même moment, un cri strident se fit entendre, pas ce fameux cri propre à la maison hantée non, mais un cri comme si la personne avait découvert un cadavre, la différence était minime en cet endroit mais bien audible.

« Hmm on va voir ? »

La question était bien évidemment rhétorique car sans plus attendre, le jeune couple se dirigeait vers la scène du crime. C’était un endroit où des pendus étaient censés tomber au hasard et effrayer les passants. Sauf qu’un des pendus n’était pas un simple mannequin. Il s’agissait d’un corps sans vie, d’une femme sans doute d’une trentaine d’années.

La louve observait les environs du lieu où avait été retrouvé ce cadavre. Bien que l’odeur du fantôme fût fortement présente, il ne semblait ne plus avoir aucune trace de ce dernier. L’enfoiré allait sans doute passer d’attraction en attraction.

« L’odeur est forte, mais c’est comme s’il n’était plus là, je pense qu’on est arrivée un peu tard » chuchota Shad à l’attention de Stephen –Une idée de là où il pourrait aller prochainement ? »

L’Okami espérait juste une chose, que le fantôme ne les fasses pas courir à gauche et à droite pendant toute la journée. Qu’au contraire, ils le trouveront rapidement, cloueront l’affaire et pourront profiter du parc sans se soucier de rien.
Journalisée


Tags:
Pages: [1] 2 3 4
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox