banniere
 
 
Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Bibliophilie (PV Valmy)  (Lu 806 fois)
Kazumi
Humain(e)
-

Messages: 22


Cochonne assoiffée


Voir le profil
FicheChalant
« le: Septembre 29, 2013, 08:47:50 »

Il était 19 heures passées et Kazumi patrouillait dans la bibliothèque afin de vérifier que plus personne n'était dedans. Visiblement, les gens avaient tous désertés. Ils avaient plutôt bien répondu à l'appel radio annonçant la fermeture du centre de documentation. Elle rehaussait ses lunettes après avoir parcouru le dernier rayon consacré aux romans étrangers. Quelques livres déclassés restaient sur certaines tables et fauteuils. Elle prit le temps de les ranger. Finalement tout était pour le mieux.

Elle se laissa tomber sur le fauteuil derrière le comptoir d’accueil. Regardant la pendule au mur d'un coup d'oeil, elle constata qu'il lui restait une bonne demi-heure avant que le personnel de l'entretien ne vienne. Elle n'appréciait pas des masses le nettoyeur qui selon elle, passait beaucoup de temps à reluquer les femmes qui lui passaient sous le nez. Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais elle voulait rester encore un peu. Il lui vînt une idée. Mais c'était une idée un peu risquée et elle ne voulait pas se compromettre, aussi fit-elle un deuxième tour, ouvrant même les placards pour s'assurer qu'elle était bien seule. Les portes étaient fermées.

Retournant à son bureau, elle regarda l'écran de l'ordinateur bloqué sur le catalogue des collections et sortit une petite clé USB de son sac. D'ordinaire elle ne faisait jamais cela au travail mais...pourquoi pas. Après quelques minutes elle ouvrait le dossier principal de la clé. Un des sous dossiers contenait une foule d'images hentai d'eroges. Parcourant les images, quasi inconsciemment, sa main remonta sous sa jupe, caressant sa culotte. Cette prof...maltraitée de tous les cotés dans le métro. Des mains lui couraient dessus...Ils la prenaient les uns après les autres...Quand elle vit cette pauvre femme à genoux, couverte se semence masculine, elle laissa échapper un petit cri qu'elle étouffa de la main. Elle venait de jouir de manière rapide. Quel effet pouvait-il bien procurer un traitement de cet acabit ? Pendant une demi-seconde elle eut un flash se voyant elle même à genoux dans sa propre bibliothèque...Du sperme gluant dégoulinant de son visage et maculant son tailleur...Mais une petite lumière au bout du couloir la rappela à la réalité. Etait-ce l'homme de ménage ? Elle saisit son sac à la volée, éteignant rapidement m'écran avant de courir hors de la bibliothèque vers le parking...Ne réalisant même pas qu'elle avait oublié sa clé USB.
« Dernière édition: Septembre 29, 2013, 09:09:41 par Kazumi » Journalisée

Spoiler  
Gabriel Valmy
E.S.P.er
-

Messages: 1551



Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #1 le: Septembre 29, 2013, 10:02:49 »

Et Bien non, ce n’était pas l’homme de ménage, pour une fois, l’homme de ménage avait eu un problème, un gros problème : il avait une cuite monstre et étant interne, il avait du demander de l’aide à son compagnon de beuverie, un certain flic appelé Gabriel Valmy. Il s’agissait d’un flic, pas tout à fait net, qui avait la fâcheuse tendance à abuser tant de son autorité, que de son physique plus qu’avantageux. Dans le service, il était connu comme une véritable pourriture…. Sauf envers quelques personnes triées sur le volet… et lui, il en faisait partie, Ryotaro… ben comme quand il était bourré, Valmy faisait au moins le tour pour vérifier que tout était fermé et éteint, pour éviter qu’il se fasse trop taper sur les doigts…

Onc inutile de vous étonner qu’il déambule sur place avec la lampe torche et les clefs… donc oui, G   briel pouvait avoir des réaction de type bien. Fort heureusement ça sarrêtait là !  Il regarda par la porte vitrée de la bibliothèque et y vit une lumière… tiens, étrange…. Il déverrouilla la porte et entra pour fouiner, ou faire le flic aussi. La bibliothécaire n’aurait-elle pas fait son travail ? Etrange, selon Ryo elle était toujours partie avec son travail de fait avant qu’il n’arrive, rajoutant d’ailleurs que c’était dommage parce qu’elle était vachement bien foutue. Il commença à fouiller quand il entendit des pas filer à toute vitesse et un bruit de porte qui claque.

Mais gabriel ne bossait pas, donc il n’avait pas envie de faire des heures sup, aussi, il se dirigea vers l’origine première du bruit et entendiut un ordinateur ronfler. Ne savait-on pas qu’il fallait éteindre les ordis en partant ? Foutus mioches ! Mais en fait, à bien y regarder l’ordi allumé n’était pas un de ceux en libre service… non, il s’agissait de l’ordi du bureau, et donc e la bibliothécaire…. Il jura et se décida à l’éteindre tout de même. Il alluma l’écran et en fut un poil surpris… rien que ça… d’accord, il voyait le genre, et ben Ryotaro avait passé sa chance…

Il sourit et récupéra la clef USB en repartant chez lui après avoir fait tout son petit tour, omettant de rendre les clefs à Ryo, il était trop rond de toute manière pour s’en rendre compte… quand on ne sait pas boire, on ne boit pas ! Il voulait repasser plus tard. Heureusement qu’il habitait à deux pas sans doute ! Il regarda une dernière fois la clé usb qu’il avait pris avant de la remettre dans sa poche.

Le lendemain matin, avant l’ouverture, Gabriel repassa et déposa sur le bureau de la bibliothécaire une grande enveloppe kraft : il avait fait des tirages des images de la clé USB. Mieux encore, il avait trouvé le moyen d’y adjoindre un mot des plus explicites :

« Bonjour ma chère bibliothécaire, j’ai trouvé, comme vous le constaterez, le contenu d’une certaine clef usb particulièrement intéressante. Bien sur ce serait fort dommage que vous deviez changer d’école, voir de pays pour quelques malheureux clichés, aussi, voilà ce que je vous propose :  pourquoi ne nous verrions nous pas dans votre bibliothèque vers 21H00 demain soir ? J’y serai, et je pense que vous comprendrez tout l’intérêt d’être aussi, sans en avoir parlé à personne bien sur !

Très impatient de vous rencontrer.

Quelqu’un. »



Et bien sur inutile de vous dire que non content d’y aller, Gabriel était partageur. Le soir dit c’est avec l’hoimme de ménage, Ryotaro, et Takesi, un collègue, qu’il se rendit sur place…

Il était 21h30 quand ils entrèrent dans la bibliothèque encore ouverte.
Journalisée

Kazumi
Humain(e)
-

Messages: 22


Cochonne assoiffée


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #2 le: Octobre 01, 2013, 09:52:29 »

- Vous pouvez me dire où se trouve les revues historiques ?

- H...Huh ?

Kazumi fut tirée de ses pensées par un des étudiants qui étaient penché par dessus son bureau, reluquant au passage la proéminence de sa large poitrine. Elle rougit, rehaussant ses lunettes sur son nez comme à chaque fois qu'elle était un peu nerveuse, désignant l'une des dernières rangées.

- C'est par là...

Le garçon s'éloignant, elle regarda de nouveau l'écran du pc devant elle qui étalait le catalogue raisonné des oeuvres de Bradbury présentes dans la bibliothèque, avec leur numéro d'identification. Mais elle avait la tête ailleurs. Elle repensait avec effroi au moment où elle s'était aperçu de l'oubli de sa clé uSB chez elle et encore plus quand elle avait trouvé sur son bureau une enveloppe contenant des tirages...Quelle horreur, quelqu'un s'en était aperçu, avait gardé la clé et lui faisait même du chantage...Qu'allait-il lui arriver ? Elle ne pouvait décidément pas en parler à quiconque, elle avait trop honte...

Quand l'heure de la fermeture arriva, elle fit sortir les derniers clients, faisant un bref ménage pour la forme. Rien n'avait été oublié sous les tables ni dans les rayons...Elle alla se rasseoir à son bureau en fixant la pendule qui égrenait lentement les minutes. 20 Heures...20h45...Quand il fut 21h30, elle entendit la porte de la bibliothèque s'ouvrir. Des bruits de pas se rapprochaient...Elle ne savait quelle attitude adopter aussi ne changea t-elle rien, restant sur sa chaise.
Journalisée

Spoiler  
Gabriel Valmy
E.S.P.er
-

Messages: 1551



Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #3 le: Octobre 06, 2013, 03:09:19 »

 Quand il la vit, Gabriel fut guilleret, il avait un sourire goguenard sur les lèvres, tout comme ses deux compères. Non content d’avoir réussi jusque là son coup, il avait prévu de uoi bien s’amuser. Et le must là dedans ? Elle n’avait pas le choix. Elle n’avait pas le moindre choix sur la manière de régler le problème. Il était persuadé qu’elle savait très bien ce qu’ils attendaient d’elle, mais ce n’était peut être  qu’une supposition alors autant en être sûr…

Fanfaron, Gabriel s’assit sur le bureau de la bibliothécaire, jouant avec la nouvelle copie des images qu’il avait entre les mains, au cas où, histoire de bien rappeler son poids dans cette histoire ! Il commanderait ce soir, c’était évident. Les deux autres, sans être réellement actifs pour le moment arboraient un sourire qui était sans doute plus que déplaisant pour l jeune femme à qui ils faisaient face. Surtout Ryotaro d’ailleurs, l’homme de ménage qu’elle s’efforçait d’éviter en permanence. En même temps, cela se comprenait, il n’était pas spécialement beau et avait du gras au bide de manière évidente. La bonne cinquantaine tasée, il donnait davantage l’impression d’être un vieux cochon qu’un homme à femmes.

« Bonsoir !  Dis donc, t’es sacrément canon !  Je pensais que Ryo mentait ou exagérait, mais apparemment pas ! Bon, tant mieux ce sera bien plus marrant comme ça ! »

Il sourit et lui décrocha un clin do’eil charmeur… mais dérangeant en même temps, de manière peut être inconsciente sans doute. Puis, il enleva son sac de son dos, un sac à dos noir classique, ordinaire même. Ety il en sortit une caméra qu’il alluma.

« Bon, alors, vas y, présente toi un peu. Nous sommes là parce que’en bonne petite salope perverse tu te balades avec tes petites images pornos et pendant que la bibliothèque est ouverte, en plus !  Alors vas y, présente toi, pour que l’on ai une petite trace, un petit souvenir ! »
Journalisée

Kazumi
Humain(e)
-

Messages: 22


Cochonne assoiffée


Voir le profil
FicheChalant
« Répondre #4 le: Octobre 06, 2013, 11:26:54 »

Kazumi manqua de défaillir quand elle vit l'homme de ménage grassouillet et au regard pervers faire partie du trio qui venait de rentrer dans sa bibliothèque. Aucun doute, vu la tête satisfaite que prenait celui qui semblait être le chef, ils étaient en possession de sa clé USB. Et ils avaient vu ce qui avait dessus !

En voyant la caméra, elle devint encore plus rouge, ne voulant pas répondre. Elle restait assise sur son fauteuil, détournant le regard, jetant quelques petits coup d’oeil furtifs à l'objectif.

-...J...Je ne suis pas une salope...

Elle continuait de nier, ne voulant pas admettre ce qu'elle voulait...Ce qu'elle méritait...Une bonne douche de foutre ! Ah...Mais...Qu'est-ce qui lui prenait de penser à ça !

- Je suis Kazumi, bibliothécaire du campus...

En les regardant, elle eut de plus en plus de pensées coupables. Cela ne se pouvait...Etre réduite à cela dans sa propre bibliothèque...Quelle humiliation...Et cela titilla son entrejambe, serrant ses cuisses de manières compulsive.
Journalisée

Spoiler  
Gabriel Valmy
E.S.P.er
-

Messages: 1551



Voir le profil WWW
FicheChalant
« Répondre #5 le: Octobre 09, 2013, 08:13:35 »

« Si, tu es une salope, d’ailleurs tu le sais trè bien, la preuve est l’enveloppe sur ton bureau et la manière que tu as de dragueur Ryotaro…. Tu dois l’admettre, c’est seulement si tu l’admets que tu te sentiras mieux… onc, vas y, Kazumi, bibliothécaire du campus, libère-toi de ce fardeau… »

Oui, Gabriel pouvait être traité d’enfoiré, de salopard… mais bon, il s’amusait beaucoup avec cette caméra qu’il avait acheté avec un trépied pour ne pas être gêné, il fit en sorte d’avoir un plan large de la scène afin que tout le monde puisse apparaitre dedans sans se gêner… il fixa le tout, fit une dernière mise au point et s’approcha d’elle pour finalement passer à côté et lui envoyer une claque sur la croupe, une bonne fessée avant de lui murmurer à l’oreille.

« Tu seras très bien dans le film porno qu’on va tourner, tu verras, je sui sur que tu n’as qu’une envie c’est que l’on te fasse tout ce qui est montré sur tes jolies images, et pire encore… donc en reconnaissant que tu n’es qu’une salope en manque permanent, tu simplifieras grandement les chose, car même après ça, si tu n’as pas été assez volontaire, je diffuserai plein de choses sympa à ton sujet… et je suis sur que tu ne retrouveras ni un travail ni ta dignité avant des années »

Le ton définitif était donné, ainsi, plus moyen de se dérober… il lui sourit et lui caressa à nouveau la croupe avant de s’écarter. Et Ryotaro s’approcha d’elle, venant même lui malaxer la fesse droite avec une de ses mains…

« Je veux que tu me donnes tes sous-vêtements, maintenant !  Et ensuite, tu vas me sucer comme la salope avide de queue que tu es et qui veut ma grosse sucette ! Allez, dépêche-toi ! »

Il sourit lubriquement et rajouta :

« Depuis le temps que j’attends ça….. t’es mieux foutue que ma femme… et elle au moins elle m’emmerde pas… je sens que je vais aimer la bibliothèque, le soir… »

Il lui caressa les cheveux alors que l’autre, le troisième, taciturne et silencieux, s’approcha d’elle et lui montra ce qu’il avait à la ceinture : une belle paire de menottes…

« C’est pour avant que tu suces, que tu débrouilles avec ta langue et ta bouche, sans les mains… C’est plus amusant… et hésite pas à y aller à la gorge profonde, histoire que les plans soient sympas sur la vidéo, remarque je suis sur que tu en aurais fait quand même, notre chère petite putain… »
Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox