banniere
 
  Nouvelles:
LGJ inaugure un système de vote et nous vous parlons de l'avenir du forum ici.

Liens utiles: Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Cacher les avatars

Le Grand Jeu - Forum RPG

Bad langage Discrimination Drugs Sex Violence Gambling

Bonjour et bienvenue.

Ce forum présente des oeuvres littéraires au caractère explicite et/ou sensible. Pour ces raisons, il s'adresse à un public averti et est déconseillé aux moins de 18 ans. En consultant ce site, vous certifiez ne pas être choqué par la nature de son contenu et vous assumez l'entière responsabilité de votre navigation.

Bonne visite ! :)

Pages: [1]
  Imprimer  
Auteur Sujet: Mauvaise personne = mauvaise rencontre? (Pv)  (Lu 1012 fois)
Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 231


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
Fiche
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« le: Septembre 26, 2013, 11:45:52 »

La place du village :

Au centre du village, une grande partie de la population c'était regroupé. Des gardes formaient un groupe de sécurité pour évite d'éventuel débordement et pour protéger la Maitresse des Poupées qui s'était déplacé en personne. Sur une sorte de petit estrade improvisé Evangeline s'adressait à la population qui écoutait à la fois surprise et intéressé. C'était la première fois que la Maitresse venait leur parler en personne de cette façon. En temps normal c'était l'une de ses poupées qui faisait un discours ou alors elle faisait venir à son manoir les personnes à qui elle avait à parler. Evangeline parlait à tout le monde des dernières mesures qu'elle avait prises et commencé à installer pour le bien du village. Les villageois c'était fait au fait que la Maitresse c'était imposé comme leur dirigeante et reconnaissait qu'elle apportait beaucoup pour ce village isoler. Mais elle restait dangereuse à ceux qui s'opposaient à elle. Puis il y avait toutes ses disparitions mystérieuses, tous ces étrangers qui venaient pour la rencontrer et don certain ne repartaient plus jamais.

Après une longue heure de discourt à la population, Evangeline annonça un événement. Elle organisait au village une fête pour célébrer sa prise de pouvoir qui arrivait à ses cinq ans. Une fête qu'elle offrait au village et qu'elle payait en intégralité. Elle annonça un buffet, un bal avec ses musiciens personnel, distribution d'alcool pour la fête, spectacle des poupées et des esclaves à disposition des villageois pour le temps de la fête. La nouvelle créa une certaine surprise, certains semblaient méfiant, d'autres étaient déjà emballer. Chose de sûr, d'ici un moi, la grande fête aura lieu au coeur du village.


Le chemin vers le manoir :

Après son discours, Evangeline avait laissé sa chère Echo, recevoir les villageois pour répondre à leur question. Escorté par un groupe de gardes, la Maitresse des Poupées marchait pour revenir à son manoir. Les gardes étaient bien sûr des poupées à son service. Chacune d'elle portait la même armure noire parfaite sculpté, aussi belle qu'efficace pour se protéger. Parmi ses gardes il y avait deux poupées bien différentes.

Alvin et Alyss, frère et soeur, ses poupées gardiennes étaient bien plus dévouées à leur maitresse que les simples gardes. Evangeline les avaient achetés à un esclavagiste qui comptait se débarrasser de la fille à cause de son état physique. A l'origine, elle comptait juste en faire une offrande comme une autre, mais en la transformant en poupée Alyss fut guéris de ses blessures qui dans son corps d'humain n'était pas soignable. Ainsi les douleurs qu'elle ressentait avaient disparu. Alvin avait alors demandé à la Maitresse de garder sa soeur et en échange il jurait de la protéger. Alvin savait se battre et magnait bien l'épée. Evangeline accepta et décida donc de prendre soin d'Alyss qu'elle confia aux servantes pour en faire l'une d'elles, mais cette dernière n'était pas d'accord. Reconnaissante d'avoir fait ce qu'elle avait fait pour elle et son frère Alyss souhaitait également faire partie des poupées gardiennes. Evangeline accepta et fit donc d'eux des poupées protectrices et leur offrit des équipements, des formations pour mieux se battre et même une chambre au manoir. Les deux étaient maintenant des plus fidèles des gardiennes et même des serviteurs plutôt intimes de la Maitresse.

Tous les deux était chacun d'un côté d'Evangeline, ils surveillaient parfaitement les alentours veillant qu'aucune attaque surprise ne dérange le retour de leur maitresse au manoir.

Journalisée

Flandre/Remilia Scarlet
Legion
-

Messages: 35



Voir le profil
Fiche
« Répondre #1 le: Octobre 01, 2013, 07:24:01 »

Il fait nuit, actuellement, et Remilia est toujours assise sur son trône à attendre que le temps passe. Elle reçoit quelques visites de ses servantes mais n'y prête pas vraiment une grande attention. Pendant ce temps, Flandre est en train de jouer avec son nounours en peluche, alors que ce dernier à déjà une oreille recousue. Elle soupire d'ennui puis court voir Remilia.

Grande soeur ! Grande soeur ! Tu veux jouer avec moi ?!

- Hmmphh...Non. J'ai passé l'âge de jouer à la poupée.

- La peluche !!

- C'est pareil...

- Mais..Je m'ennuie !

- Et bien, sort. Va prendre l'air.

D'accord, mais tu viens avec moi.

Flandre prend une main de Remilia entre les siennes, pour la forcer à se lever.

D'accord.

La petite soeur sourit et garde son ourson en peluche dans son autre main. Remilia va voir ses domestiques pour les prévenir de son absence.

Nous sortons. Que personne ne franchisse le seuil de cette marche.

- Personne n'y posera les pieds, maîtresse.

Bien. Miranda, je compte sur toi pour monter la garde. Si quelqu'un dépasse ta ligne de garde d'au moins un millimètre, tu le jettes au cachot. M'as-tu bien comprise ?

Les domestiques tremblent de peur en voyant Flandre aux cotés de leur maîtresse, après tout, la petite soeur est bien plus puissante que Remilia, malgré que cette dernière soit la princesse et héritière du trône. Flandre est un vrai monstre lorsqu'elle est en colère, sa rage devient incontrôlable et très rares sont les personnes capables de l'arrêter dans un tel état.

Je vous ai parfaitement comprise, M-m-m-m-Maîtresse.

- Bien. Cynthia et Rowena, gardez l'entrée. Je suis sure que Mei Ling c'est encore endormie.

- A vos ordres.

Les deux autres se dirigent vers l'entrée pour garder les lieux. Elles ont de quoi se défendre, après tout. Un maniement exceptionnel des couteaux et une légère manipulation du temps suffit à venir à bout des gêneurs.

Remilia sort donc par la porte d'entrée, accompagnée de sa soeur, puis referme la porte, laissant aux servantes le soin de garder les lieux comme leur maîtresse leur a ordonné. Puis, les soeurs Scarlet prennent leur envol et décident donc d'aller faire un tour et de se dégourdir les ailes. Leur vitesse de vol est relativement impressionnante, tout comme leur puissance qui dépasse l'entendement, et qui surprend beaucoup de monde. Ce qui est surprenant, c'est que les soeurs Scarlet ne soient pas vraiment grandes en taille, et pourtant, elle peuvent aisément soulever un homme bien plus grand qu'eux à bout de bras sans faire d'effort, bien que Flandre préfère soulever sa soeur pour regarder sous sa robe, petite peste comme elle est.

Puis, Remilia observe attentivement ce qui se passe depuis le ciel, et remarque qu'un certain nombre de gens est regroupé dans un village.


Oh. Regarde, grande soeur, ya une fête. On y va ?!

- Pourquoi pas ? Mais, si c'est trop bruyant, je m'en vais.

Les soeurs descendent et atterrissent jusqu'au village, juste devant l'entrée. La première chose qu'elles remarquent, c'est que certaines personnes parlent d'une "Maîtresse des Poupées".

Flandre, tu crois que c'est elle, la "Maîtresse des Poupées" ?

- Tu veux dire...Alice ?

- Evidemment.

- Je ne sais pas, mais ça vaut le coup d'aller voir.

Elles se dirigent vers le manoir qu'elles ont remarqué pendant leur balade en vol. Mais alors qu'elles marchent tranquillement, un homme en profite pour reluquer le déhanché de Flandre. Il est vrai que Flandre est très bien formée au niveau des fesses, c'est d'ailleurs son atout majeur pour séduire, et aussi pour attirer les regards les plus pervers. Dans le cas présent, l'homme semble être un esclavagiste, puisqu'il semble être particulièrement intéressé par les cristaux qui ornent les ailes de Flandre. L'homme n'hésite pas à faire savoir ce qu'il pense de la petite soeur, en osant toucher l'un de ses cristaux.

En voilà, une magnifique créature. Très bien décorée et plutôt bien roulée. Dis-moi, ma jolie, tu cherche un maître ?

Remilia voit rouge. Elle tourne la tête vers cet inconnu afin de le mettre en garde.

Ne la touche pas.

- Sinon quoi ? Tu vas me tuer, c'est ça ?

- C'est cela.

Elle le fixe de ses yeux rouges, attendant qu'il retire sa main.

Un conseil, mon grand, fais ce qu'elle dit.

C'est quand Flandre le dévisage en le fixant très méchamment qu'il prend peur et cherche alors une autre proie. Alors qu'elle reprend sa route avec Remilia, elle tire la langue à l'homme pour le narguer, comme le ferait une enfant. Néanmoins, les villageois ne semblent pas indifférent en regardant ces deux magnifiques vampires marcher devant eux.

Tu as vu comment ils me regardent, Flandre ?

- Tu te fais des films, c'est moi qu'ils regardent. En plus, toi, t'as pas de courbes.

- Tsss...Idiote. Je n'ai pas besoin d'avoir un postérieur de mammouth pour plaire à tout le monde.

- Mais euh !!

Elles arrivent à l'entrée du manoir, remarquant les gardes sans esquisser le moindre sourcil. Remilia s'approche des gardes et leur demande gentiment de les laisser entrer, sa soeur et elle.

Bien le bonsoir. Nous souhaitons voir la maîtresse de ces lieux.

Flandre garde la main de Remilia dans la sienne alors qu'elle tient sa peluche avec son bras droit, pour éviter de la perdre en route.




Journalisée

Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 231


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
Fiche
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #2 le: Octobre 06, 2013, 11:42:36 »

Devant le manoir :

Comme toujours à l'entrée du manoir se trouvait deux gardes qui permutaient régulièrement suivant une ronde précise pour avoir toujours une bonne surveillance. La Maitresse étant tous juste rentrée au manoir, les deux gardes étaient attentifs pour surveiller la porte, car après un discours il y avait des chances que des gens souhaitent la rentrée en personne, plutôt que de s'adresser à Echo. Ils avaient donc pour ordre de laisser entrer que les personnes avec un bon motif ou des personnes intéressantes. Pour cela ils devaient faire preuve de jugement et avait à l'intérieur des personnes pour les aidées à voir s'il fallait ou non déranger la maitresse. C'était un peu étrange, c'était comme si la Maitresse des Poupées savait que quelqu'un arrivait, comme si elle l'attendait. Pour preuve, Evangeline attendait dans le salon de thé, alors qu'en temps normal elle serait partie au bain.

Se fut donc avec moins de surprise que ça l'aurait du être que les deux gardes virent arrivé deux jeunes filles se présenter à l'entrée du manoir. L'un des gardes rentra dans le hall pour faire venir l'une des fameuses personnes sensé les aidés, tendit que l'autre s'adressa aux jeunes filles.


-Que voulez vous à la Maitresse ? Elle rentre jute et se repose. J'ai ordre de ne pas laisser rentrer n'importe qui.

Le garde se méfiait un peu de ses deux là, car il savait parfaitement qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Dans le manoir il y avait nombreux êtres puissant et pourtant qui paraissait plus faible encore que ses deux là. C'est pour cette raison là, qu'il ne se montra ni agressif ni pour autant ouvert. C'était quand même son rôle de faire respecter la volonté de la Maitresse. C'est alors que le second garde fit son retour saluant respectueusement les deux jeunes filles, suivi par un homme particulier. Il n'était pas bien grand et était plutôt âgé. On voyait tout de suite qu'il n'était pas humain. Il avait quelque chose qui faisait penser au crapaud, comme s'il était une sorte de mélange de l'humain et du crapaud.

-Bonjour mesdemoiselles.

L'homme s'approcha deux jeunes filles et les observas restant bien sûr respectueux dans son regard. En fait l'homme avait un don pour examiner les gens. Il était évident qu'elles n'étaient pas de simple villageoise. Rien qu’à les voir il tremblait sans pour autant fuir, il ressentait la puissance qu'elles avaient.

-Je vois c'est donc Vous que la Folle à vue. J'ignore qui vous êtes, mais la Maitresse vous attend.

Le crapaud humain se tourna vers la porte du manoir et appela.

-Cilia vient par ici !

Une nouvelle fois une personne sorti du manoir pour rejoindre la troupe à l'entrée. C'était une jeune femme portant une tenue de soubrette et un collier de cuire azur avec son nom gravé sur une médaille en cristal. Cilia était une esclave chargée de prendre soin des invités et de répondre à leur demande ou à leur question, tout en offrant divers services. Elle avait une longue chevelure émeraude et des yeux violets. L'homme crapaud la regarda.

-Conduit ses demoiselles au salon de Thé la Maitresse les attend. Vous deux ne laisser plus personne entrée, la Maitresse ne recevra plus personne.

L'homme se retira et Cilia fit une courbette devant les deux invitées.

-Je suis Cilia, si voulez bien me suivre ? Pendant votre visite je suis l'esclave à votre service. Je me ferais un plaisir de m'occuper de vous.

Journalisée

Flandre/Remilia Scarlet
Legion
-

Messages: 35



Voir le profil
Fiche
« Répondre #3 le: Octobre 07, 2013, 12:23:43 »

Les soeurs semblent avoir visé juste. Elles remarquent que les gardes sont des poupées, sans pour autant les juger sur leur apparence. Mais Remilia ne peut pas laisser passer une telle occasion, et puis, sa personnalité est importante, après tout.

N'importe qui ? Je suis la Princesse Scarlet, et cette fille et ma soeur.


Mais, certains villageois l'ont reconnus et l'un d'entre eux connait bien l'étrange personnalité de Flandre, la petite soeur. C'est pour cela qu'il ose dire quelque chose aux gardes, pour qu'ils fassent attention.

Faites attention ! La Princesse est accompagnée du monstre ! Ne les laissez surtout pas entrer !!

C'est alors que Flandre tourne la tête en direction de l'homme, lui lançant un regard meurtrier de ses yeux on ne peut plus rougeoyants.

C'est moi que tu traites de monstre, espèce de...

- Flandre...Il suffit, calme-toi. Ne perds pas ton temps avec lui, et laisse-moi gérer les négociations.

Mais, sans avoir à insister plus longtemps, les soeurs se font gentiment accompagner vers la maîtresse des lieux. Les soeurs Scarlet se dirigent donc vers la maîtresse alors que Remilia reste sur ses gardes pendant que Flandre joue avec sa peluche.

La Folle ? Il est inconscient du danger, lui...

Hihi. Il a une drôle de tête, lui. Je me demande de qui il parle...

Remilia semble alors particulièrement intéressée par l'esclave qui les accompagne au salon de thé, n'hésitant pas à la dévisager, que ce soit juste pour l'analyser ou pour regarder ses courbes, cela importe peu, après tout.

S'occuper de nous ? Dans quel sens ? Tu pourrais jouer avec moi ? Hihi.

- Flandre !! Ca suffit !! Nous ne sommes pas là pour prendre du bon temps...En tout cas, pas tout de suite. Tiens-toi tranquille et ferme ton clapet...

- Tsss...C'est bon, j'me tais...

Remilia sourit à l'esclave une fois entrée dans le salon, puis elle caresse gentiment la tête de cette dernière.

Brave esclave.

Après tout, Remilia à l'habitude de l'esclavagisme, car elle possède aussi ses propres domestiques disponibles pour la moindre des tâches qu'elle leur incombe, même les plus ingrates.

Elle est mignonne, tu trouves pas ?

No comment...

Les soeurs s'assoient sur le sofa. Remilia semble se mettre à l'aise, elle croise les jambes en soupirant d'aise. Flandre, elle, se met à l'aise à sa manière, en balançant ses jambes comme un enfant, alors qu'elle regarde un peu partout autour d'elle.

Cilia. Apporte-moi un thé au cyanure, si possible, c'est mon thé favori, vois-tu ? Pour ma soeur, ça sera un thé au sang, ou au chocolat.


(Les dialogues en italiques sont les pensées des personnages).



Journalisée

Evangeline et Echo
Avatar
-

Messages: 231


La Maitresse des Poupées


Voir le profil
Fiche
Description
Evangeline : La Maitresse des poupées, dirige la vallée indépendante d’Ancarla. 
Sorcière transformant les gens en poupée pour en faire ses serviteurs.

Echo : Servante principale d’Evangeline, elle lui ressemble  physiquement, mais en plus jeune. Ne montre aucune émotion et n’a pas d’âme.
« Répondre #4 le: Octobre 19, 2013, 11:49:12 »

Le salon :

Se dirigeant dans la pièce où la Maitresse attendait, Cilia se fit un plaisir de répondre aux questions de ses deux maîtresses. Les deux jeunes filles étaient plutôt mignonnes, elle était plutôt contente d'avoir été choisi par la maitresse pour s'occuper d'elle.

-Pour répondre à vos questions, durant votre présence ici, je suis entièrement à vous et je peux satisfaire tous vos désir peut importe le domaine. La seule chose que vous n'avez pas le droit est de me blesser ou me tuer. Maitresse Evangeline ne supporte pas que l'on abime ses jouets sans son autorisation.

Le trajet fut plutôt rapide pour arriver dans le salon. Une grande pièce richement décoré et équipé pour la détente. De grands canapés étaient installés au tour d'une table basse pour pouvoir discuter et prendre le thé dans le confort. Cilia se laissa caresser sans honte, ce rôle d'esclave a toujours été encré en elle. Elle écouta alors la demande de thé des deux invités.


-Je regrette nous n'avons pas de thé au cyanure, souhaitez vous autre chose ? Pour le thé au sang, nous avons du sang humain, du sang de démon, du sang de néko et du sans de sorcier.

Cilia fit une courbette une fois ses réponses obtenue et parti joyeusement préparé les thés de ses maîtresses qu'elle trouvait adorable. Dans le fond de la pièce se trouvait Evangeline qui était plongé dans la lecture d'un livre et n'avait pas réagi jusque là. Elle ferma sèchement son livre qu'elle déposa sur son étagère pour signaler sa présence et s'avança vers les invités. Elle était suivie d'une jeune fille craintive aux cheveux banc et aux yeux de diamant, portant une tenue de soubrette et un collier d'esclave similaire à celui de Cilia. Il y avait aussi une petite poupée de la taille d'un jouet qui dégageait une aura de puissance et de folie incommensurable. Elle se mit a flotté au dessus de la table et regarda les deux vampires.

-HOOoooo ! Les petits monstres sont arrivés ! Tu as vue Eva, tu n'es plus la seule créature détraquée.

Evangeline soupira comme à chaque fois que la Folle faisait un commentaire.


-La plus détraquer ici c'est toi ! Reste polie je te pris...

Elle s'assied face aux deux jeunes filles. Evangeline était une femme de grande beauté qui était aussi gracieuse que noble dans sa gestuel. Son corps pouvait paraître faible, mais c'était un être puissant et l'une des plus grandes servantes de la Déesse Mania.

- Milef, rapporte-moi un thé à la rose s'il te plait.

La timide esclave fit une courbette et marmonnât faiblement quelque mot et s'éclipsa, heureuse de pouvoir sortir. Evangeline portât enfin son attention sur ses invitées qu'elle attendait et pourtant qu'elle ne connaissait pas.

-Bienvenue dans mon Manoir. Je suis Evangeline, La Maitresse des Poupées. Ne prêtez pas attention aux paroles de la Folle. Elle parle ainsi à tout le monde et même à moi. C'est elle qui m'a prévenue que des êtres intéressants allaient me rendre visite. Je n'en sais cependant pas plus. Pourriez vous vous présentez et m'annoncer la raison de votre visite ?

-Hey ! Fait attention à ce que tu dis maniaque des chiffons !

La folle se plaça sur la table et se coucha sur le ventre, étendu sur un napperont qui décorait la table. Cilia fit son retour portant un plateau contenant les deux tasses. Faisant bien attention de ne pas cacher la vue à Evangeline, elle donna respectivement les thés demandés à chacune de ses deux maitresses. Elle déposa le plateau sur la table, il y avait encore dessus une assiette contenant de petits biscuits de toute sorte.

-Si je peux vous être utiles n'hésitait pas Maitresses.

Elle se décala sur le côté restant debout et à leur disposition a tout moment.

Journalisée


Tags:
Pages: [1]
  Imprimer  
 
Aller à:  

Powered by SMF 1.1.20 | SMF © 2006-2007, Simple Machines
Awake and Dreaming - Le Grand Jeu
ChatBox